Volkswagen,T-Roc,nouveauté,TSI,TDI,4x4,SUV,compact,allemand,D,new,nouveauté,2017

Voici les premières photos du Volkswagen T-Roc qui est basé sur la plateforme de la Golf (MQB). Plus compact que le Tiguan, il joue davantage sur son style pour se démarquer dans une catégorie de SUV où il va retrouver le Mazda CX-3 ou encore la MINI Countryman pour ne citer que ces deux-là.

Volkswagen,T-Roc,nouveauté,TSI,TDI,4x4,SUV,compact,allemand,D,new,nouveauté,2017

Sa signature lumineuse est plutôt originale et devrait permettre sa reconnaissance facile la nuit. Les couleurs sont plutôt originales et vives avec une carrosserie bi-ton.

Volkswagen,T-Roc,nouveauté,TSI,TDI,4x4,SUV,compact,allemand,D,new,nouveauté,2017

Comme l'extérieur, l'habitacle veut donner une impression de robustesse avec un traitement moderne des surfaces. Toutes les technologues récentes d'assistance à la conduite seront évidemment proposées. Deux lignes Style et Sport seront proposées par Volkswagen.

Volkswagen,T-Roc,nouveauté,TSI,TDI,4x4,SUV,compact,allemand,D,new,nouveauté,2017

Trois moteurs essence turbo (TSI) et trois turbo-diesels (TDI) seront disponibles sous les capots. Transmissions manuelle et automatique (DSG7) et système 4Motion seront également au menu.

Volkswagen,T-Roc,nouveauté,TSI,TDI,4x4,SUV,compact,allemand,D,new,nouveauté,2017

20:25 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : volkswagen, t-roc, nouveauté, tsi, tdi, 4x4, suv, compact, allemand, d, new, 2017 | | |

salon,geneve,tour,marques,visite,2017,volkswagen,volvo,zenvo,XC60,Arteon

VOLKSWAGEN

La nouvelle Arteon paradait sur le stand du constructeur allemand. Il faut dire qu’elle ne manque pas de style cette remplaçante de la Passat CC. Et l’idée de lui donner un nom plus ronflant n’est pas totalement stupide. Pour l'observateur non-averti, il sera désormais moins évident de faire le lien entre l'Arteon et la Passat. Basse, large et longue (de 4,86 m), la nouvelle venue affiche une prestance sans commune mesure avec la familiale déjà connue. Le plus spectaculaire concerne sans conteste la face avant, à l'imposante calandre intégrant les phares. L'arrière adopte une chute de pavillon très inclinée, pour mieux intégrer l'auto à la catégorie des "coupés quatre-portes".

salon,geneve,tour,marques,visite,2017,volkswagen,volvo,zenvo,XC60,Arteon

Malgré une hauteur inférieure de 3 cm à celle de la Passat, l'Arteon offre une garde au toit des plus correctes aux places arrière. Quant à l'espace aux jambes, il se révèle tout bonnement impressionnant. Et pour cause: l'empattement s'élève à 2,84 m, soit 5 mm de plus que la Skoda Superb, qui se présente comme un référence absolue en matière d'aisance aux jambes. Cette berline devrait nous arriver au début de l’été et d’ici-là, nous devrions découvrir plus en détail ses caractéristiques techniques.

salon,geneve,tour,marques,visite,2017,volkswagen,volvo,zenvo,XC60,Arteon

VOLVO

salon,geneve,tour,marques,visite,2017,volkswagen,volvo,zenvo,XC60,Arteon

Après 9 ans de carrière, le XC60 vient d’être totalement renouvelé et la marque suédoise avait réussi à garder le secret de ses lignes jusqu’à la journée presse du salon suisse. Il repose sur la plate-forme raccourcie de son grand frère XC90 (dénommée Scalable Product Architecture) et reçoit bien évidemment les derniers perfectionnements sécuritaires. Il est ainsi capable d'éviter un obstacle en agissant de lui-même sur le volant, au cas où le freinage d'urgence automatique n'aurait pas suffi. Cette fonction s'intègre au système City Safety, grâce auquel le XC60 sait aussi repérer et éviter un véhicule se situant dans son angle mort en cas de changement de file. Mode oblige, il se pare aussi d'un dispositif de conduite semi-autonome fonctionnel jusqu'à 130 km/h sur les routes ″bien signalisées″ nous précise-t-on chez Volvo.

salon,geneve,tour,marques,visite,2017,volkswagen,volvo,zenvo,XC60,Arteon

Sous le capot, on ne trouve que des 4 cylindres, des Diesel D4 et D5 développant respectivement 190 et 235 ch, mais aussi des essences. Le T5 offrira 254 ch et le T6 320 ch. Et pour les plus exigeants, une motorisation hybride rechargeable T8 est prévue, qui, forte de 407 ch, permettrait au XC60 de franchir les 100 km/h en 5″3.

salon,geneve,tour,marques,visite,2017,volkswagen,volvo,zenvo,XC60,Arteon

Dans l'habitacle, on retrouve une ambiance très nordique, où le confort des sièges le dispute à un design soigné et une ergonomie travaillée, tandis que la finition apparaît très raffinée. L'infotainment n'a pas été négligé, les systèmes Apple CarPlay et Android Auto étant disponibles. La production du nouveau XC60 débutera mi-avril en Suède. C'est un modèle crucial pour Volvo puisqu'il assure près de 30 % de ses plus de 530.000 ventes annuelles.

salon,geneve,tour,marques,visite,2017,volkswagen,volvo,zenvo,XC60,Arteon

ZENVO

salon,geneve,tour,marques,visite,2017,volkswagen,volvo,zenvo,XC60,Arteon

La TS1 GT est, avec Könnigsegg, l’autre supercar venue du froid. Le constructeur Danois propose cette nouvelle version équipée d’un V8 de 5,8 l. Avec 2 compresseurs, ce sont pas moins de 1180 ch qui déboulent sous le pied droit! Le couple est tout aussi impressionnant avec 1100 Nm à 7.700 tr/ min. Tant qu’on est dans la démesure… 375 km/h en pointe, 2,8 sec pour le 0 à 100 km/h. Cette version marque également les 10 ans du constructeur et se pare d’une teinte bleu Fjord (Ford ?) très seyante.

salon,geneve,tour,marques,visite,2017,volkswagen,volvo,zenvo,XC60,Arteon

Voilà, nous vous avons proposé une visite du Salon de Genève 2017 en compagnie de Dimitri Urbain que nous devrions retrouver sur ce site très rapidement pour des sujets touchant au patrimoine automobile...

salon,geneve,tour,marques,visite,2017,volkswagen,volvo,zenvo,XC60,Arteon

11:10 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : salon, geneve, tour, marques, visite, 2017, volkswagen, volvo, zenvo, xc60, arteon | | |

Volkswagen,Golf,GTI,ClubSport,CS,40,ans,anniversaire,265,ch,traction,sportive,dynamique

Elle n’y échappe pas la Golf GTI. A l’aube de ses quarante ans, elle s’est encanaillée dans une version ClubSport forte de 265 ch qui revêt un rouge Tornado ne cachant rien de ses ambitions. A l’intérieur, l’ambiance sportive est assurée par un volant en alcantara, des sièges Recaro et des inserts de carbone. Comptez 34.890 euros avant d’avoir coché la moindre option. Mais reste-t-elle la polyvalente que l’on connait ? Réponse dans les lignes qui suivent.

Volkswagen,Golf,GTI,ClubSport,CS,40,ans,anniversaire,265,ch,traction,sportive,dynamique

Comme son nom l’indique, cette GTI Clubsport est un dérivé plus radical de la Golf 7 GTI. Les deux autos sont donc proches du simple point de vue du design extérieur, et on retrouve logiquement la double sortie d’échappement, les logos GTI, ainsi que la ligne rouge sur la calandre. Toutefois, un certain nombre d’éléments vous permettront de différencier une GTI d’une GTI Clubsport: cette dernière bénéficie d’un agressif spoiler à l’arrière, d’un bouclier avant retravaillé avec des appendices aérodynamiques proéminents, de magnifiques jantes de 19 pouces, de feux arrières teintés façon Golf R et d’un sticker ″Clubsport″ sur les flancs du véhicule pour ceux qui douteraient encore. Entre la trop sage GTI et l’exubérante R, la Clubsport trouve sa place et son segment: celui de la compacte sportive ultime, la Golf du puriste!

Volkswagen,Golf,GTI,ClubSport,CS,40,ans,anniversaire,265,ch,traction,sportive,dynamique

La première satisfaction est le degré de finition irréprochable et la très belle utilisation des matériaux. En effet, Volkswagen a choisi un harmonieux mélange de tissu, de cuire et d’alcantara pour habiller l’habitacle de sa GTI Clubsport et c’est du plus bel effet! Les baquets, à la fois confortables et enveloppants, sont ainsi recouverts de tissu aux motifs écossais, d’alcantara, et de surpiqûres rouges créant une belle ambiance sportive.

Habitacle sans défaut

Traditionnellement sobre, l’intérieur de la GTI Clubsport ne déroge pas à la règle à l’image de la planche de bord en plastique moussé et souligné par une baguette imitation fibre de carbone côté passager. La console centrale est identique à celle de la GTI et commence tout doucement à dater: l’écran permet de jongler entre les différents modes de conduite disponibles et le GPS intégré est de qualité. Le levier de vitesse est lui aussi recouvert d’alcantara et de surpiqûres rouges.

Volkswagen,Golf,GTI,ClubSport,CS,40,ans,anniversaire,265,ch,traction,sportive,dynamique

L’élément central de cet habitacle, c’est le volant totalement recouvert d’alcantara pour notre bon plaisir. Le méplat, le repère-milieu, la finition GTI, et les surpiqûres rouges lui donnent un look splendide qui donne une seule envie: conduire, encore et encore! Les deux baquets maintiennent parfaitement le corps dans les parties sinueuses mais restent confortables en ville ou sur autoroute. Les places arrière sont très spacieuses et tout aussi bien finies que les places avant. Pour une voiture de ce niveau de performance, le confort est remarquable.

Volkswagen,Golf,GTI,ClubSport,CS,40,ans,anniversaire,265,ch,traction,sportive,dynamique

Boost à 290 ch

La GTI Clubsport propose 265 chevaux et 350 Nm de couple mais un boost de 290 chevaux et 380 Nm est disponible dix secondes lorsque le conducteur écrase la pédale d’accélérateur à fond en mode sport, entre les 3e et 6e rapports. Un boost intéressant pour les énervés de la pédale de droite, qui rapproche également cette GTI Clubsport de la Golf R. Mais cette dernière nous avait davantage séduits avec ses quatre roues motrices et son comportement irréprochable. Ici, c’est loin d’être aussi brillant avec un train avant totalement victime de son couple et qui patine jusqu’en troisième lorsque le sol se fait gras.

Volkswagen,Golf,GTI,ClubSport,CS,40,ans,anniversaire,265,ch,traction,sportive,dynamique

Le réseau routier belge n’aide pas non plus à maximiser la motricité. Lorsque le soleil revient que la route s’assèche, la Golf GTI Clubsport retrouve des couleurs mais son train avant et ses suspensions n’en font pas le missile ultra-précis qu’était la Renault Mégane RS Trophy qui reste à nos yeux la meilleure traction jamais essayée. Par contre, le confort de la Golf est bel et bien préservé si l’on évite la position Sport qui durcit artificiellement la direction et les suspensions. Malgré ses 1375 kg, le freinage, assuré par des étriers flottants mono-piston montés sur des disques ventilés de 340mm à l’avant et 310 mm à l’arrière, est très efficace. Côté performances, la GTI Clubsport abat le 0 à 100 km/h en seulement 6″3 et atteint les 250 km/h bridés.

Volkswagen,Golf,GTI,ClubSport,CS,40,ans,anniversaire,265,ch,traction,sportive,dynamique

Au-delà de son appellation, la Clubsport soigne la polyvalence. La philosophie n’a rien de radical et, en ce sens, la sonorité reste feutrée. Les plus extrêmes d’entre vous tenteront peut-être de mettre le grappin sur la Clubsport S produite à 400 exemplaires, allégée et portée à 310 ch mais sachez quand même que notre modèle d’essai était déjà facturé 42.926€ avec ses options (Dynamic Chassis Control (DCC), Park pilot, radio ou encore Racing Seats…).

Volkswagen,Golf,GTI,ClubSport,CS,40,ans,anniversaire,265,ch,traction,sportive,dynamique

+

Ligne intemporelle

La GTI du puriste

Confort préservé

-

Entre deux chaises

Habitacle daté

Volkswagen,Golf,GTI,ClubSport,CS,40,ans,anniversaire,265,ch,traction,sportive,dynamique

21:21 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : volkswagen, golf, gti, clubsport, cs, 40, ans, anniversaire, 265, ch, traction, sportive, dynamique | | |

Volkswagen,VW,GTI,anniversaire,50 ans,Mettet,TCR,Benelux,finale,octobre,30,rendez-vous,invitation,club,rassemblement

Comme vous le savez tous, la Volkswagen Golf GTI fête cette année ses 40 ans! Un anniversaire que bon nombre de passionnés ont fêté tout au long de l’année, et que nous vous proposons de célébrer tous ensemble à l’occasion de la finale du TCR Benelux, le dimanche 30 octobre au circuit de Mettet!

Volkswagen,VW,GTI,anniversaire,50 ans,Mettet,TCR,Benelux,finale,octobre,30,rendez-vous,invitation,club,rassemblement

Le TCR Benelux, dans lequel évoluent cinq Golf GTI TCR au sein des formations WRT, Delahaye Racing et Milo Racing, se clôturera à Mettet le dimanche 30/10 au cours d’un meeting où les essais libres, les flying laps, la course de qualification et les quatre sprints finaux seront concentrés sur une seule et même journée. Ce sera donc une manche intense, avec en tout cinq départs de course animés, et lors de laquelle il n’est pas impossible qu’une de ces Golf joue un des titres du championnat! Déjà une bonne raison pour tous les passionnés de la Golf GTI de se rendre au circuit de Mettet ce jour-là…

Volkswagen,VW,GTI,anniversaire,50 ans,Mettet,TCR,Benelux,finale,octobre,30,rendez-vous,invitation,club,rassemblement

À cette occasion, nous invitons tous les propriétaires d’une Golf GTI (de la première à la dernière génération) à s’inscrire auprès du Belgian VW Club afin de se voir offrir les cadeaux suivants:

- Accès à un parking exclusif Golf GTI pour toute la journée
- Trois tickets boisson et un ticket snack par personne (à valoir auprès du VW Rétro Café, présent sur place)
- Un goodies GTI exclusif par voiture
- La possibilité de participer à la parade Golf GTI sur le circuit de Mettet

Volkswagen,VW,GTI,anniversaire,50 ans,Mettet,TCR,Benelux,finale,octobre,30,rendez-vous,invitation,club,rassemblement

L’inscription à cet évènement est entièrement gratuite, que vous soyez Membre du Belgian VW Club ou non. Pour vous inscrire, veuillez contacter notre secrétariat par e-mail à l’adresse info@belgianvwclub.be ou par téléphone au 02/640.80.14 en précisant:

- Vos noms et prénoms
- L’année de votre Golf GTI
- La plaque d’immatriculation de votre Golf GTI
- Le nombre exact de personnes qui vous accompagneront (maximum quatre personnes par voiture)

Volkswagen,VW,GTI,anniversaire,50 ans,Mettet,TCR,Benelux,finale,octobre,30,rendez-vous,invitation,club,rassemblement

Les inscriptions se clôtureront le 23/10 à minuit, et les places seront limitées…ne tardez donc pas à nous confirmer votre présence! See you in Mettet! (Photos TCR Benelux: www.letihon.be)

Volkswagen,VW,GTI,anniversaire,50 ans,Mettet,TCR,Benelux,finale,octobre,30,rendez-vous,invitation,club,rassemblement

14:37 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Histoire, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : volkswagen, vw, gti, anniversaire, 50 ans, mettet, tcr, benelux, finale, octobre, 30, rendez-vous, invitation, club, rassemblement | | |

TCR,Benelux,première,francorchamps,Seat,Volkswagen,Honda,Opel,Monteiro,Coronel,Radermecker

Avouons-le d'emblée, nous n'avions plus mis les pieds à Francorchamps, en dehors des 24 Heures GT, depuis tellement longtemps que nous ne savons plus pour quelle course c'était. Seulement voilà, l'idée d'assister au renouveau d'un championnat de Belgique de voitures de tourisme, même appelé TCR Benelux, nous a suffisamment mis l'eau à la bouche pour que nous assistions à cette première! Et nous n'avons pas été déçus.

TCR,Benelux,première,francorchamps,Seat,Volkswagen,Honda,Opel,Monteiro,Coronel,Radermecker

Il y a évidemment pas mal de détails à améliorer de la part de Kronos mais l'on peut déjà parler de jolie prouesse en connaissant les difficultés rencontrées par les derniers organisateurs qui ont tenté de relancer un tel championnat sur notre petit territoire. Certes, le peloton n'est pas des plus étoffés et l'on aurait bien vu une coupe de promotion réservée à des voitures plus modestes venir compléter le plateau mais chaque chose en son temps. Espérons que d'autres concurrents viendront remplir les grilles de départ en cours de saison. Ainsi, on attend l'Alfa Romeo et la Seat de Bleekemolen à Zandvoort pour le prochain rendez-vous (les 16 & 17 juillet) mais les cadors vus lors de ce premier meeting -Monteiro, Coronel et Radermecker- n'en seront malheureusement pas. Or, sans pilotes de notoriété, difficile d'en acquérir pour un championnat tout neuf...

TCR,Benelux,première,francorchamps,Seat,Volkswagen,Honda,Opel,Monteiro,Coronel,Radermecker

En attendant, nous avons vécu deux belles premières courses sprint le dimanche matin, marquées par les fautes de débutant du Liégeois (dixit lui-même) qui s'élançait avant tout le monde de sa deuxième place sur la grille avant de se louper au freinage des Combes dans le second exercice alors qu'il était revenu à la troisième place. Dans le premier sprint, c'est finalement la Civic de Monteiro qui s'imposait à nouveau (elle avait remporté la première course du samedi) tandis que Sam Dejonghe (Seat) parvenait, au prix d’une très belle manœuvre de dépassement au pied du Raidillon, à s’emparer de la deuxième place aux dépens de Guillaume Mondron (Seat). La belle Opel Astra de DG Sport Compétition devait abandonner, moteur cassé suite à un encrassement après une escapade de Fred Caprasse en hors-piste. Couvée par les ingénieurs de l'usine, la voiture allait recevoir un moteur tout neuf pour les deux dernières courses disputées à 17h00...

TCR,Benelux,première,francorchamps,Seat,Volkswagen,Honda,Opel,Monteiro,Coronel,Radermecker

Le deuxième sprint, dont le départ était donné après un tour derrière la leading car, voyait l'excellent Guillaume Mondron faire l'extérieur aux Combes à Monteiro, excusez du peu, et ce sous une fine pluie particulièrement vicieuse. Coronel complète ce podium où le fils de Jean-Pierre Mondron n'était pas peu fier de poser au milieu des deux as du WTCC. Cette manche était marquée par la sortie, dans le Raidillon, de Didier Van Dalen qui chiffonnait correctement l'arrière de sa VW Golf. Heureusement, celle-ci allait être réparée pour les deux dernières courses.

TCR,Benelux,première,francorchamps,Seat,Volkswagen,Honda,Opel,Monteiro,Coronel,Radermecker

Deuxième sur la grille de départ du Sprint 3, Renaud Kuppens profitait du départ manqué du poleman Pierre-Yves Corthals pour escalader en tête le Raidillon avec sa Honda Civic. Mais dans la montée vers les Combes, son équipier Lémeret jouait de l’aspiration pour prendre la tête. Pas pour longtemps… Renaud contre-attaquait dans la descente vers l’épingle de Bruxelles et reprenait son bien. Il faut dire que Renaud était particulièrement remonté sur le comportement de l'importateur belge de la marque qui n'avait de l'intérêt que pour la voiture de ses équipiers puisqu'il s'était même vu refuser l'accès au réceptif Honda dans les paddocks.

TCR,Benelux,première,francorchamps,Seat,Volkswagen,Honda,Opel,Monteiro,Coronel,Radermecker

La plus rapide sous la pluie, la Civic #5 s’échappait peu à peu et si Lémeret était bien accroché à la deuxième place, Alexis Van de Poele (VW) voyait revenir dans ses rétros Pierre-Yves Corthals (Opel) qui, après avoir doublé Edouard Mondron (Seat) par l’extérieur dans le double gauche, prenait la 3e place dans la montée vers les Combes. Malheureusement, la dernière course se déroulait sous la conduite de la voiture de sécurité, la pluie n'ayant pas diminué sur l'ensemble du circuit. Il est vrai que certains pilotes étaient repassés par les stands, pensant à une crevaison alors que leur monture était tout simplement victime d'aquaplanage.

TCR,Benelux,première,francorchamps,Seat,Volkswagen,Honda,Opel,Monteiro,Coronel,Radermecker

Au terme de ce premier week-end du TCR Benelux, Stéphane Lémeret et Tiago Monteiro sont solides leaders du championnat avec 120 points engrangés dans les Ardennes. Si on ne connaît pas encore le nom de l’équipier de Stéphane pour la prochaine épreuve, les 16 et 17 juillet à Zandvoort, le pilote de la Honda Civic TCR du Boutsen Ginion Racing arrivera au bord de la Mer du Nord avec une avance de 50 longueurs sur les frères Guillaume et Edouard Mondron (SEAT Leon TCR du Delahaye Racing).

TCR,Benelux,première,francorchamps,Seat,Volkswagen,Honda,Opel,Monteiro,Coronel,Radermecker

Voilà pour les aspects sportifs. Reste que le public était totalement absent. Il va falloir sérieusement se pencher sur la promotion de la compétition. Un programme digne de ce nom n'aurait pas été superflu. On ne félicitera pas l'auteur du timing qui nous a obligé à passer la journée à attendre les deux dernières manches. Certains pilotes nous ont également avoué ne pas être très emballés à l'idée d'aller courir à Mettet ou à Colmarberg, ces deux circuits manquant clairement de glamour. Enfin, il y a du boulot pour la nouvelle directrice du circuit. Certes, on annonce de nouveaux écrans en salle de presse, mais pour le respect du tracé, il y a encore du travail. Pourquoi ne pas imaginer un système de décharge électrique dans le baquet du pilote lorsqu'il dépasse les limites de la piste? (humour). Photos: www.letihon.be

tcr,benelux,première,francorchamps,seat,volkswagen,honda,opel,monteiro,coronel,radermecker

23:10 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tcr, benelux, première, francorchamps, seat, volkswagen, honda, opel, monteiro, coronel, radermecker | | |

TCR,benelux,lancement,francorchamps,week-end,Volkswagen,Seat,Opel,Honda,Alfa Romeo,

Ces 21 et 22 mai, le Circuit de Spa-Francorchamps sera le théâtre d’une grande première dans les plats pays avec l’épreuve inaugurale du TCR Benelux. Et le moins que l’on puisse écrire, c’est que cette renaissance des courses de sprint pour voitures de tourisme, voulue et concrétisée par Kronos Events, suscite l’enthousiasme. La preuve, c’est que plusieurs grands noms du sport automobile belge seront de la partie pour affronter des jeunes pilotes plein d’ambitions. Après plus d’un an d’attente, des mois de préparation et des dernières semaines très animées, le TCR Benelux deviendra officiellement une réalité ce week-end à Spa-Francorchamps.

TCR,benelux,lancement,francorchamps,week-end,Volkswagen,Seat,Opel,Honda,Alfa Romeo,

Une petite quinzaine de montures très spectaculaires, développant environ 330 chevaux, sont attendues sur la première grille de départ de la saison pour un week-end comprenant pas moins de cinq courses: une Qualifying Long Race de 60 minutes le samedi (à 10h55) puis, le dimanche, quatre Sprints de 20 minutes (deux fois avec un départ arrêté, un regroupement derrière une Leading Car puis un deuxième départ, lancé celui-là). On annonce des luttes portières contre portières et le spectacle sera plus que certainement de la partie dimanche avec des courses programmées à 11h15 puis à 17h10!

TCR,benelux,lancement,francorchamps,week-end,Volkswagen,Seat,Opel,Honda,Alfa Romeo,

Si, pour les raisons que l’on connaît (principalement un manque de disponibilité des voitures du TCR), le nombre de bolides sur la grille de départ sera limité, la qualité du plateau ne fait aucun doute. D’un côté, on retrouvera des pilotes expérimentés et à la réputation avérée comme Pierre-Yves Corthals, Vincent Radermecker, l’ex-pilote de Formule 1 portugais Tiago Monteiro, Steve Vanbellingen, David Dermont, Stéphane Lémeret ou Renaud Kuppens. De l’autre côté, de nombreux jeunes aux dents longues qui entendent bien bousculer les valeurs établies. Oui, le plateau aura fière allure!

TCR,benelux,lancement,francorchamps,week-end,Volkswagen,Seat,Opel,Honda,Alfa Romeo,

Tiago Monteiro pour faire briller Honda

Bien malin qui pourrait aujourd’hui désigner les vrais candidats à la victoire. Honda Benelux aligne, via le Boutsen Ginion Racing, une Civic TCR pour Stéphane Lémeret et Tiago Monteiro, l’invité vedette de ce premier rendez-vous. Le Portugais, ex-pilote de Formule 1 et actuellement représentant de la marque japonaise en WTCC, ne vient pas pour faire de la figuration. Sur l’autre Civic TCR de l’équipe wavrienne, le revenant Renaud Kuppens entend bien démontrer qu’il ne fut pas par hasard une référence des coupes de promotion puis des épreuves de GT. Il tentera par ailleurs d’écoler au mieux le double champion de Belgique de karting, Benjamin Lessennes, qui effectue déjà son passage en automobile alors qu’il n’a que 16 ans.

TCR,benelux,lancement,francorchamps,week-end,Volkswagen,Seat,Opel,Honda,Alfa Romeo,

Opel en phase d’apprentissage

Avec un seul exemplaire, Opel n’est pas le constructeur le mieux représenté. L’Astra TCR est encore en phase de développement, mais la marque au blitz pourra compter sur toute l’expérience de Pierre-Yves Corthals et du team DG Sport. Multiple vainqueur des coupes de promotion Renault (dont une fois au niveau européen) et ex-pilote du WTCC, Pilou est plus motivé que jamais au moment de relever ce défi. Quant au deuxième homme de la #23, Fred Caprasse, il ne fait aucun doute qu’il sera dans le coup après avoir remporté l’European VW Fun Cup l’an dernier, lui qui a aussi déjà brillé en Porsche GT3 Cup Challenge Benelux et même… lors des Legend Boucles à Bastogne, un rallye pour voitures historiques.

TCR,benelux,lancement,francorchamps,week-end,Volkswagen,Seat,Opel,Honda,Alfa Romeo,

Seat ne manque pas d’atouts dans son jeu

De toutes les montures répondant à la réglementation TCR, la Seat Léon Racer est sans aucun doute celle qui a connu le plus de succès jusqu’à présent, elle qui a notamment permis à Stefano Comini de remporter la première édition des TCR International Series en 2015. Avec l’arrivée du très expérimenté – et toujours très rapide – Vincent Radermecker, la marque espagnole a dans sa manche un atout de choix. Le Liégeois, ancien champion d’Allemagne et pilote officiel en BTCC, rejoindra l’équipe néerlandaise Ferry Monster Autosport et son pilote attitré, le jeune Néerlandais Loris Hezemans, fils de Toine.

TCR,benelux,lancement,francorchamps,week-end,Volkswagen,Seat,Opel,Honda,Alfa Romeo,

Rader sera une référence pour tous les autres concurrents ayant misé sur le bolide espagnol, à commencer par Sam Dejonghe et Denis Dupont, les deux nouvelles recrues du RACB National Team. Alignés par WRT avec le soutien de l’importateur belge et de la fédération nationale belge, ce duo veut saisir la chance qui lui est offerte.

TCR,benelux,lancement,francorchamps,week-end,Volkswagen,Seat,Opel,Honda,Alfa Romeo,

Volkswagen présent en force

Enfin, la quatrième marque représentée lors de cette épreuve d’ouverture sera Volkswagen. Notamment grâce aux efforts du Belgian VW Club, le bras armé de l’importateur belge en compétition, pas moins de cinq exemplaires de la Golf GTI TCR seront sur la grille, soit le même nombre que les Seat. Du côté des équipages, on mixe à la fois l’expérience et la jeunesse. Le Delahaye Racing engage ainsi deux jeunes duos: sur la #3, Didier Van Dalen, issu de la VW Fun Cup, et Amaury Richard, qui peut se targuer d’une expérience en monoplace, comptent rapidement se faire un nom dans le peloton. Ce sera le cas aussi pour l’équipage de la seconde Golf GTI de l’équipe brabançonne, la #4, qui verra se relayer à son volant Alexis Van de Poele (le fils d’Eric sort d’une saison en Audi Sport TT Cup) et Romain De Leval, l’ex-champion de Belgique de karting ayant fait ses classes l’an dernier en Clio Cup.

TCR,benelux,lancement,francorchamps,week-end,Volkswagen,Seat,Opel,Honda,Alfa Romeo,

Dans le clan du Milo Racing, on comptera sur deux pilotes expérimentés n’ayant pas peur de venir se frotter aux jeunes. Steve Vanbellingen (champion BTCS en 2007) et David Dermont (4e de l’Eurocup Mégane Trophy en 2011, avec le titre Gentlemen à la clé) ne sont pas nés de la dernière pluie et ils vendront chèrement leur peau. La remarque vaut aussi pour Frédéric Bouvy, de retour à ses premières amours après s’être fait repérer dans le Belgian Procar il y a une vingtaine d’années. Multiple champion de Belgique depuis (BTCS, Belgian GT, BRCC…), le Bruxellois ne voulait pas manquer les débuts du TCR Benelux. Il partagera l’habitacle de la #20 avec le jeune Kevin Balthazar, révélation de la saison 2015 en European VW Fun Cup (vice-champion avec une victoire sur la voiture de Socardenne).

TCR,benelux,lancement,francorchamps,week-end,Volkswagen,Seat,Opel,Honda,Alfa Romeo,

Enfin, la cinquième Golf GTI TCR sera confiée, par l’équipe WRT, à Ronnie Latinne et Maxime Potty. Pilote de référence dans sa catégorie lorsqu’il roulait en BTCS sur une VW Scirocco de WRT, Ronnie est plus qu’impatient de se retrouver au départ d’une compétition sprint qu’il appelait de tous ses vœux. Il sera le coéquipier idéal pour Maxime Potty, 16 ans seulement et qui effectue cette saison le passage du karting aux courses pour voitures de tourisme. Ancien champion de Belgique en kart lui aussi, Maxime revendiquera les premiers rôles dans le championnat Junior (une compétition réservée aux 16-21 ans) tout comme Benjamin Lessennes, Romain De Leval, Amaury Richard et Loris Hezemans.

TCR,benelux,lancement,francorchamps,week-end,Volkswagen,Seat,Opel,Honda,Alfa Romeo,

Alfa Romeo et d’autres en attente

Cinquième marque attendue en TCR Benelux cette année, Alfa Romeo débutera sa saison un peu plus tardivement. La belle italienne est en cours de développement et le public du Benelux devra donc encore patienter un peu avant de découvrir la Giulietta TCR, une monture qui sera alignée par le concessionnaire Renga Chif et qui sera confiée à Fabio Marchiafava et Loris Cencetti.

TCR,benelux,lancement,francorchamps,week-end,Volkswagen,Seat,Opel,Honda,Alfa Romeo,

Le TCR Benelux fait en tout cas beaucoup parler de lui, comme le prouve la présence de cinq marques et les nombreux projets qui, malheureusement, n’ont pas encore pu être concrétisés au moment d’aborder ce premier meeting. On pense par exemple au Semspeed Racing, alias la famille Semoulin, qui désirait engager une SEAT de l’équipe française JSB mais qui a dû renoncer en dernière minute suite à un mauvais concours de circonstances. On regrette aussi l’agenda de courses trop chargé pour les Bleekemolen, lesquels ont donc décidé de reporter leurs débuts en TCR Benelux à l’épreuve suivante, qui aura lieu mi-juillet sur le Circuit Park Zandvoort dans le cadre du DTM.

"Dans tous les cas, cela prouve vraiment l’intérêt du TCR Benelux auprès des équipes et des pilotes", se réjouit Marc Van Dalen, le co-directeur de Kronos Events. "Nous aurons un peu moins de 15 voitures cette fois-ci, mais avec l’Alfa et les différents projets qui ont été sur le point d’aboutir, nous aurions pu dépasser ce chiffre. Pour une Première, c’est encourageant. Et nous espérons bien que le spectacle de ce week-end suscitera encore plus d’intérêt pour la suite de la saison!"

TCR,benelux,lancement,francorchamps,week-end,Volkswagen,Seat,Opel,Honda,Alfa Romeo,

Une Endurance et quatre sprints au menu

Comme ce sera le cas lors des six épreuves de la saison 2016, les concurrents du TCR Benelux pourront passer beaucoup de temps en piste. Avec les essais libres, ce sont en effet pas moins de 185 minutes qui sont au menu. Originalité (et même exclusivité!) du TCR Benelux, la grille de départ de la Qualifiying Long Race sera déterminée par les votes des fans sur la page Facebook TCRBenelux, via l’application "Make the Grid". C’est aussi durant cette Long Race que seront déterminées les grilles de départ des Sprints 1 et 3, le chrono signé par chaque pilote lors de son relais étant alors pris en compte pour déterminer les positions de départ. Quant aux Sprints 2 et 4, dont le départ sera donné lancé après un regroupement derrière la Leading Car, leur grille de départ dépendra très logiquement du classement du Sprint précédent (le Sprint 1 ou le Sprint 3). Vous suivez? Ne vous inquiétez-pas: c’est beaucoup plus simple qu’il n’y paraît! Venez donc nous rejoindre à Spa-Francorchamps ces samedi 21 et dimanche 22 mai. En plus du TCR Benelux, un copieux programme comprenant le GT Open, la Formula 3.5 V8, l’EuroFormula Open et le Radical European Masters vous attend. De puissantes monoplaces, de très belles GT, des petits protos et des courses de sprint pour voitures de tourisme: voilà un vrai régal pour tout passionné de sport automobile!

TCR,benelux,lancement,francorchamps,week-end,Volkswagen,Seat,Opel,Honda,Alfa Romeo,

22:12 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tcr, benelux, lancement, francorchamps, week-end, volkswagen, seat, opel, honda, alfa romeo | | |

Volkswagen,Golf,GTI,Clubsport,1976,anniversaire,40,ans,310,ch,

Des dizaines de milliers de fans de la GTI étaient présents à Reifnitz sur les rives sud du lac Wörthersee pour célébrer le 40ème anniversaire de ce modèle culte. Volkswagen y a présenté les sept générations de la Golf GTI, auxquelles s’est ajoutée la nouvelle Golf GTI Clubsport.

Volkswagen,Golf,GTI,Clubsport,1976,anniversaire,40,ans,310,ch,

Mais ce n'était pas tout: Volkswagen avait également choisi ce lieu pour dévoiler, en première mondiale, une version encore plus impressionnante de la Clubsport, la Golf GTI Clubsport S. La plus puissante des Golf de série jamais produite sera lancée en édition limitée dès cet automne.

Volkswagen,Golf,GTI,Clubsport,1976,anniversaire,40,ans,310,ch,

"GTI" – depuis 40 ans, cette abréviation est une référence dans le segment des sportives compactes. La Golf GTI, lancée en 1976, a démocratisé le plaisir de conduite sportif, avec toutes les caractéristiques GTI qui ont fait d'elle un modèle incomparable: moteur performant, direction précise, châssis ferme, poids allégé, design novateur, levier de vitesse type balle de golf, baguette rouge sur la calandre et sièges sport avec motif tartan.

Volkswagen,Golf,GTI,Clubsport,1976,anniversaire,40,ans,310,ch,

L'objectif était de produire 5.000 exemplaires de cette voiture, développée dans le plus grand secret. Aujourd'hui, la production totale des différentes générations de Golf GTI a depuis longtemps franchi la barre des deux millions de véhicules.

Volkswagen,Golf,GTI,Clubsport,1976,anniversaire,40,ans,310,ch,

GTI. Un phénomène. Un modèle unique en son genre. En progression constante depuis 40 ans. Des raisons suffisantes pour décider de produire une version inégalé de ce véhicule culte, la Golf GTI Clubsport S, une des voitures à traction avant les plus rapides au monde entier.

Volkswagen,Golf,GTI,Clubsport,1976,anniversaire,40,ans,310,ch,

Deux éléments marquants: 310 ch et un réglage du châssis spécifique pour le Nürburgring. Grâce à – entre autres – ces caractéristiques, la Golf GTI est désormais la voiture de série à traction la plus rapide sur le plus légendaire circuit au monde, la fameuse Nordschleife. Avec un temps de 7'49"21, la nouvelle Golf GTI Clubsport S a pulvérisé le précédent record pour une voiture de série à traction.

Volkswagen,Golf,GTI,Clubsport,1976,anniversaire,40,ans,310,ch,

21:08 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : volkswagen, golf, gti, clubsport, 1976, anniversaire, 40, ans, 310, ch | | |

Salon,Genève,2016,Volkswagen,VW,T-Cross,Breez,concept,SUV,mini,cabriolet,4x4,allemand,coupé,

La marque de Wolfsburg a annoncé l’arrivée d’une gamme complète de SUV et le plus petit d’entre eux a été dévoilé à Genève sous la forme d’un concept appelé T-Cross Breeze. Il s’agit d’un cabriolet à quatre places et à la capote souple relativement compact puisqu’il s’inscrit dans le segment de la Polo.

Salon,Genève,2016,Volkswagen,VW,T-Cross,Breez,concept,SUV,mini,cabriolet,4x4,allemand,coupé,

L’habitacle de ce concept propose des surfaces tactiles et des solutions électroniques by-wire qui remplacent les interrupteurs et les touches traditionnels. Le système audio 300W complète la touche branchée du Breeze. Sous le capot, on retrouve le 1.0 TSI à trois cylindres et turbo à injection directe de 110 ch. De quoi déplacer ce cabriolet de 1.250 kg sans trop de peine.

Salon,Genève,2016,Volkswagen,VW,T-Cross,Breez,concept,SUV,mini,cabriolet,4x4,allemand,coupé,

11:20 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : salon, genève, 2016, volkswagen, vw, t-cross, breez, concept, suv, mini, cabriolet, 4x4, allemand, coupé | | |

Legend,boucles,bastogne,Volkswagen,Golf,GTI,2,Daffe,Jeanquart,delatte,Moniteur,automobile,VW,Classics,Club

Les 20 et 21 février, les Legend Boucles de Bastogne marqueront le lancement de la saison 2016. Parmi les nombreux engagés, on notera à coup sûr la présence d’une VW Golf 2 GTI 16v portant les couleurs du Belgian VW Classics Club, du Moniteur Automobile et d’Autogids. La belle sera pilotée conjointement par Xavier Daffe et John Jeanquart.

C’est un rendez-vous incontournable pour tous les passionnés de sport automobile en Belgique ! Les Legend Boucles, désormais basées à Bastogne, marquent traditionnellement le début de la saison sportive – du moins au niveau national – dans notre royaume. Même si l’épreuve ne compte officiellement pour aucun championnat, elle attire chaque année les stars en très grand nombre et le public ne s’y trompe pas: des dizaines de milliers de personnes se massent chaque année le long du parcours ou au centre de l’épreuve.

Du sport automobile populaire, dans le sens le plus noble du terme, des voitures anciennes, une ambiance à nulle autre pareille… Que pouvait rêver de mieux le Belgian VW Classics Club pour faire une première apparition officielle?

Legend,boucles,bastogne,Volkswagen,Golf,GTI,2,Daffe,Jeanquart,delatte,Moniteur,automobile,VW,Classics,Club

«Le Belgian VW Classics Club est une branche du bien connu Belgian VW Club», explique Jean-Claude Delatte, le coordinateur de ce nouveau club. «Il a été créé cet hiver. Il a pour but de réunir les passionnés de sport automobile et de voitures anciennes, des Volkswagen forcément. Nous proposons des activités exclusives et inédites et nous offrons à nos membres toute une série de privilèges.»

Le Belgian VW Classics Club profitera donc des Legend Boucles pour mieux se faire connaître auprès du grand public. En collaboration avec Le Moniteur Automobile et Autogids, une VW Golf 2 GTI 16v sera en effet engagée dans la catégorie Legend (80 km/h de moyenne) pour le journaliste Xavier Daffe, rédacteur en chef des deux magazines, et son acolyte John Jeanquart, le responsable du marketing et de la communication.

Legend,boucles,bastogne,Volkswagen,Golf,GTI,2,Daffe,Jeanquart,delatte,Moniteur,automobile,VW,Classics,Club

«Cette VW Golf est en réalité la propriété de mon frère, Jean-Michel», explique Xavier. «C’est la voiture avec laquelle il roule dans les épreuves régionales. Elle a été construite en 1989 et rentre donc désormais dans la catégorie des historiques. C’est ce que l’on pourrait appeler une mini Groupe A… ou une grosse Groupe N. C’est en tout cas une voiture bien construite, facile à conduire et, à priori, fiable.»

La voiture qui portera donc les couleurs du Moniteur Automobile, d’Autogids et du Belgian VW Classics Club ne passera pas inaperçue. Surtout que son équipage a décidé de faire les choses de manière… originale! «Avec John Jeanquart, nous nous partagerons le volant au cours des différents Regularity Tests», précise Xavier Daffe. «Je vais donc pour la première fois prendre aussi la place de copilote. Ceci dit, John a à peine plus d’expérience que moi dans le domaine. Il a participé deux fois aux Legend Boucles: une fois à mes côtés, dans le siège de droite, et une fois au volant. Quant à moi, je suis un fidèle de l’épreuve depuis 2010. Il n’y a que l’an dernier que je n’avais pas pu y prendre part, à cause d’une blessure. Je ne m’attends pas à un rallye facile, surtout qu’il s’étale désormais sur deux jours avec un dimanche intégralement sur des chemins de terre. Mais j’adore vraiment cette épreuve. Le plateau est toujours extraordinaire, l’ambiance avec les spectateurs unique en son genre et le parcours est splendide. Nous nous réjouissons donc d’être au départ!»

Le rendez-vous est pris les 20 et 21 février dans la région de Bastogne pour encourager une voiture et un duo qui attireront sans aucun doute la sympathie.

Legend,boucles,bastogne,Volkswagen,Golf,GTI,2,Daffe,Jeanquart,delatte,Moniteur,automobile,VW,Classics,Club

13:42 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : legend, boucles, bastogne, volkswagen, golf, gti, 2, daffe, jeanquart, delatte, moniteur, automobile, vw, classics, club | | |

autonews,janvier,2016,287,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,brc,prix,karting,WRX,rallycross,Monza,Rallyshow,Dilley,historique,AMG,Peugeot,208,GTI,C63S,breaks,comparatif,Ford,Peugeot,Skoda,Volkswagen

Pour ce premier numéro de sa 25ème année d'existence, autonews vous en offre encore un maximum! Jugez plutôt. Collant toujours à l’actualité, nous vous disons tout sur la nouvelle Hyundai i20 WRC que Thierry Neuville pilotera dès le Monte Carlo en janvier prochain. De WRC, il en est encore question avec les prix décernés, à la manière des Oscars, par Vincent Marique et la rédaction.

Et puis comme le veut une longue tradition, la rédaction s’est rassemblée pour attribuer nos traditionnels coups de cœur ou coups de griffes aux acteurs du Championnat de Belgique des Rallyes. Un exercice jamais évident qui demande de la diplomatie, de la clairvoyance et une petite dose de mauvaise foi. C'est notre façon à nous de dresser le bilan de la saison, avec en prime des tableaux récapitulatifs que vous ne trouverez nulle part ailleurs.

Nous revenons aussi sur le Monza Rally Show tandis que Guillaume Dilley revient sur sa carrière et nous confie ses espoirs pour 2016. Hugo Van Opstal a visité pour vous les installations de Kroon Oil, le sponsor de Demaerschalk et Kobus. Le rallycross n’est pas négligé avec un essai comparatif entre les montures de Kristof Bex et Jochen Coox tandis que le second sacre de Petter Solberg est venu clôturer la saison de WRX.

Une fois n’est pas coutume, on vous parle aussi de karting avec Stéphane Halleux qui vous a concocté un chouette dossier sur cette discipline servant bien souvent d’élan aux jeunes rallymen. Le cahier Histonews est consacré à Liège-Sofia-Liège, une épreuve renaissante que notre Rédacteur en Chef a eu la chance de vivre de l'intérieur. L’histoire ne dit pas s’il est maintenant prêt à s’élancer dans l’East African Safari… dont l’édition 2015 a couronné notre compatriote Stéphane Prévot qui copilotait Stig Blomqvist.

Ce mois-ci, les pages consacrées à l’industrie vous emmènent du côté d’Audi pour découvrir les technologies du futur. Nos essayeurs vous parlent également de la Renault Mégane 4, de la terrible Mercedes AMG C63S, de la Peugeot 208 GTi by Peugeot Sport avant de vous offrir un comparatif inédit de quatre breaks TDI très performants: Ford Focus ST - Peugeot 308 GT - Skoda Octavia RS - VW Golf GTD.

autonews,janvier,2016,287,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,brc,prix,karting,WRX,rallycross,Monza,Rallyshow,Dilley,historique,AMG,Peugeot,208,GTI,C63S,breaks,comparatif,Ford,Peugeot,Skoda,Volkswagen