spa,24,heures,francorchamps,interview,exclusive,Maxime,Martin,BMW,motorsport,rowe,racing,vainqueur,sortant,M8,essai,

A la veille de cette 69è édition des 24 Heures de Francorchamps, BMW Belux a réuni, autour de quelques journalistes, les pilotes qui seront alignés ce week-end. Parmi eux, le Bruxellois Maxime Martin avait évidemment les faveurs de l'auditoire et comme souvent, dans pareil cas, le dernier vainqueur belge de l'épreuve spadoise n'a pas totalement adopté la langue de bois. Pour notre plus grand plaisir.

spa,24,heures,francorchamps,interview,exclusive,Maxime,Martin,BMW,motorsport,rowe,racing,vainqueur,sortant,M8,essai,

Maxime, vous êtes le seul équipage déjà vainqueur ici à être totalement renouvelé. Est-ce un avantage?

"Certainement. Je connais parfaitement mes équipiers Alexander Sims et Philipp Eng, et nous sommes devenus des amis. L'ambiance au sein de notre équipage est détendue même si nous nous comportons toujours comme des professionnels une fois que les choses sérieuses commencent."

La BMW M6 GT3 alignée par le Team Rowe est-elle identique à celle de 2016?

"Totalement puisqu'en GT3, les voitures sont homologuées pour deux saisons. Et pour nous, c'est une bonne chose. Cela signifie que la fiabilité est éprouvée et que les cartes sont sur la table chez nos concurrents. Seul Porsche constitue l'inconnue de cette édition mais ce n'est qu'une marque parmi tant d'autres qui sera notre concurrente cette année. Le plateau est démentiel, la qualité des équipages est des plus élevées et il s'agit sans doute de la plus grande course de GT au monde! C'est génial qu'elle se déroule chez moi, dans mon pays, devant tous mes fans. C'est toujours quelque chose de particulier pour moi..."

spa,24,heures,francorchamps,interview,exclusive,Maxime,Martin,BMW,motorsport,rowe,racing,vainqueur,sortant,M8,essai,

D'autant que vous avez enfin décroché le Saint Graal, l'an passé, pour votre dixième essai!

"C'est vrai que cela m'ôte un poids. Une certaine pression qui était là, insidieusement. Cela ne veut pas dire que je serai plus détendu au départ parce qu'il s'agit d'une course éprouvante parce qu'il n'y a guère de temps mort sur la piste. Il y a soixante voitures qui se valent et il vous arrive de rester calé derrière un pilote qui tourne quatre secondes plus lentement que vous mais qui profite d'une meilleure vitesse de pointe en ligne droite pour vous empêcher de le doubler. Ici, tous les dépassements sont accomplis de haute lutte, ce n'est jamais facile!"

Est-ce que, comme certains de vos collègues, vous déplorez le niveau de pilotage de certains?

"Absolument pas. Cela fait partie de la course, c'est à nous à nous adapter et à nous méfier. Nous repérons très rapidement, dès les essais libres, les voitures dont les pilotes ont un sens de la trajectoire particulier et nous nous en méfions durant toute la course. Mais c'est comme sur la route, si vous roulez plus vite que l'ensemble de la circulation, c'est à vous à vous méfiez des autres. Et puis si certains gentlemen-drivers n'étaient pas présents, cela voudrait dire que le plateau serait bien moins fourni. Non sincèrement, je n'ai rien contre leur présence!"

spa,24,heures,francorchamps,interview,exclusive,Maxime,Martin,BMW,motorsport,rowe,racing,vainqueur,sortant,M8,essai,

Beaucoup d'équipes se sont plaintes des pneus Pirelli mis à votre disposition cette année. Est-ce aussi votre cas?

"En 2016, c'était des bouts de bois. Cette année, il semblerait qu'ils s'usent très vite. On parle de 45 minutes sur le sec ce qui représente des relais particulièrement courts. Mais si tout le monde est à la même enseigne, cela ne devrait pas être un problème. Et puis cela fait partie des données prises en compte lors de l'établissement des stratégies. Vous savez, vous pouvez passer le Raidillon à fond, à bord de nos GT3, mais si vous ne soulagez pas légèrement, cela veut dire que vos pneus avant, dans la cas de notre BMW dont le moteur pèse lourdement sur le train avant, s'useront encore plus rapidement."

Par rapport aux autres courses d'endurance que vous avez disputées, où classeriez-vous Spa?

"Je vous l'ai dit, c'est une course chère à mon coeur parce que je suis le troisième Martin à m'y être imposé, parce que c'est en Belgique, parce que le plateau est fou. Le Nürbürgring est plus fatiguant en attention mais comme les équipages sont formés de quatre pilotes, on se repose davantage. J'ai aussi participé deux fois aux 24 Heures du Mans et cela m'avait semblé facile. Evidemment, je ne jouais pas pour la victoire mais en termes de concentration, Franco demeure le must!"

spa,24,heures,francorchamps,interview,exclusive,Maxime,Martin,BMW,motorsport,rowe,racing,vainqueur,sortant,M8,essai,

Pour en revenir à ce week-end, est-ce facile de gérer vos différences de réglages sur la voiture mais aussi dans l'habitacle?

"On trouve un compromis qui convient à tout le monde et qui rend l'auto confortable dans la plupart des situations. En ce qui concerne la différence de taille, le baquet et le volant sont fixes mais on joue sur la distance du pédalier ce qui est plus facile. Pour le reste, nous avons l'air conditionné à bord et nous sommes également tenus au courant, en direct de notre chrono. Avec les différences en plus ou en moins par rapport à celui que nous avons choisis lors de nos réunions stratégiques. Avec le trafic de Francorchamps, cela peut s'avérer utile même si nous comprenons tout de suite quand on perd du temps..."

spa,24,heures,francorchamps,interview,exclusive,Maxime,Martin,BMW,motorsport,rowe,racing,vainqueur,sortant,M8,essai,

Vous avez été le premier à piloter la future M8 qui sera engagées en LM GTE PRO au Mans en 2018. Quelles ont été vos impressions?

"J'ai en effet eu la chance d'effectuer deux journées de déverminage, au Lauzitsring, de la future BMW M8. Mais je vous avouerai qu'il est très difficile pour moi d'émettre un avis sur l'auto. Comme toujours dans pareil cas, il y a des choses qui fonctionnent bien et d'autres qu'il faut régler. Mais si le moteur est une évolution de celui qui équipe la M6, tout le reste a été développé en vue de la course, ce qui n'est pas le cas de celle-ci. Un peu comme ce que Ford a accompli avec sa GT. La position de conduite est plus centrée, encore plus en arrière que dans la M6 et l'ensemble devrait se révéler consistant. D'ailleurs, c'est la première fois que BMW présentera simultanément la nouvelle M8 de course et celle de route..."

spa,24,heures,francorchamps,interview,exclusive,Maxime,Martin,BMW,motorsport,rowe,racing,vainqueur,sortant,M8,essai,

Lundi, Mercedes a annoncé qu'elle quittait le DTM, fin 2018, pour la Formula E, était-ce attendu dans le milieu?

"Absolument pas! Je connais des gars qui bossent chez HWA, le team qui fait courir les Mercedes, et qui l'ont appris en même temps que moi. C'est un coup dur pour la discipline et je ne sais pas encore de quoi mon avenir sera fait... mais je reste concentré sur 2017 et je compte bien améliorer ma cinquième place actuelle au classement du championnat et conserver, surtout, la première place des pilotes BMW!"

Vous vous verriez en Formula E à l'avenir?

"Sincèrement, sportivement, cela ne m'intéresse absolument pas. Quand vous imaginez que les pilotes pourraient se parler entre eux sur la grille de départ tellement c'est silencieux... pour moi, ce sont de gros karts électriques qui s'affrontent sur des pistes totalement artificielles. Mais je dois avouer que le concept séduit de plus en plus de marques parce que les courses se déroulent dans des grandes villes, même si c'est, dans la plupart des cas très loin des centres-villes, et qu'en termes de marketing, ils ont appliqué des solutions qu'on n'avait jamais vues en F1. Peut-être que dans quelques années, ce championnat sera devenu la nouvelle F1 et qu'il faudra y être mais pour l'instant, cela ne fait clairement pas partie de mes choix de carrière."

C'est sur ces paroles on ne peut plus limpides que nous avons pris congé de Maxime Martin non sans lui souhaiter une nouvelle victoire dimanche, sur le coup de 16h30...

spa,24,heures,francorchamps,interview,exclusive,Maxime,Martin,BMW,motorsport,rowe,racing,vainqueur,sortant,M8,essai,

 

12:50 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : spa, 24, heures, francorchamps, interview, exclusive, maxime, martin, bmw, motorsport, rowe, racing, vainqueur, sortant, m8, essai | | |

rallye,suède,WRC,vainqueur,latvala,toyota,Yaris,ogier,Tanak,Ford,M-Sport,Fiesta,Citroën,C3,Hyundai,i20,Neuville

Il n'était certainement pas le plus fort, il a signé une performance totalement transparente samedi mais lorsqu'il a fallu donner un dernier coup de rein le dimanche pour imposer sa Toyota Yaris WRC face au duo de Ford, Jari-Mari Latvala n'a pas faibli, ponctuant cette dernière journée d'un meilleur temps dans l'ultime chrono, une Power Stage de 16,4 km offrant cinq points au meilleur. Une victoire historique si l'on veut bien se souvenir que la dernière couronne du constructeur japonais en WRC datait de 1999 lorsque Didier Auriol avait imposé la Corolla WRC au très peu couru Rallye de Chine. Et puis cette victoire allait droit a cœur de Tomi Makinen, très critiqué sur ses méthodes de conception et de mise au point.

rallye,suède,WRC,vainqueur,latvala,toyota,Yaris,ogier,Tanak,Ford,M-Sport,Fiesta,Citroën,C3,Hyundai,i20,Neuville

Certes, Latvala occupe la tête du classement provisoire du championnat avec 48 points contre 44 à Ogier mais nous gardons encore des doutes sur la compétitivité de la Toyota Yaris WRC. Au Monte-Carlo, elle a logiquement profité des déboires de certains ténors pour signer cette inespérée deuxième place lors de sa première apparition. Et en Suède, Neuville était largement devant avant son abandon.

rallye,suède,WRC,vainqueur,latvala,toyota,Yaris,ogier,Tanak,Ford,M-Sport,Fiesta,Citroën,C3,Hyundai,i20,Neuville

Sans parler de Tanäk qui s'apprêtait à dévorer le Finlandais avant que ce dernier ne signe une dernière journée exceptionnelle. Et pour une voiture entièrement développée en Finlande, on peut dire que le Rallye de Suède se déroule dans son jardin où Latvala a signé six meilleurs temps à égalité avec Neuville. Vous l'aurez compris, il faudra attendre le Mexique et la terre pour définitivement connaître le vrai potentiel de la Toyota.

rallye,suède,WRC,vainqueur,latvala,toyota,Yaris,ogier,Tanak,Ford,M-Sport,Fiesta,Citroën,C3,Hyundai,i20,Neuville

De potentiel, la Hyundai I20 WRC n'en manque guère lorsqu'on revient sur la superbe course de Thierry Neuville avant la dernière spéciale du samedi... Mais permettez-nous de nous interroger sur la solidité de la coréenne. Franchement, quand on voit à quelle vitesse Thierry heurte la pile de pneus, on se demande comment le bras de suspension n'a pas tenu. Avant de casser, il aurait pu plier. On n'ose imaginer ce qu'il va se passer quand la voiture sera confrontée à certains terrains cassants en Argentine ou en Sardaigne lorsque de mauvaises pierres se retrouvent sur la bonne trajectoire. Franchement, si l'on se souvient de l'état dans lequel Colin Mc Rae ramenait ses voitures après certains rallyes, voir Thierry abandonner suite à un contact aussi léger paraît stupide.

rallye,suède,WRC,vainqueur,latvala,toyota,Yaris,ogier,Tanak,Ford,M-Sport,Fiesta,Citroën,C3,Hyundai,i20,Neuville

Bref, avant de se retourner contre Thierry, il nous semble que Hyundai ferait bien de se remettre elle aussi en question. Certes, cette troisième Hyundai conçue par Michel Nandan met son pilote numéro un en confiance mais avec les soucis de Paddon avec sa direction assistée, certaines faiblesses seront à corriger pour la suite de la saison.

rallye,suède,WRC,vainqueur,latvala,toyota,Yaris,ogier,Tanak,Ford,M-Sport,Fiesta,Citroën,C3,Hyundai,i20,Neuville

En s'offrant les deux dernières marches du podium, les pilotes M-Sport Ott Tanäk et Sébastien Ogier confirment le potentiel des Fiesta WRC. Et l'Estonien a signé une superbe performance en prenant rapidement le dessus sur un champion du monde visiblement gêné par sa position de départ.

rallye,suède,WRC,vainqueur,latvala,toyota,Yaris,ogier,Tanak,Ford,M-Sport,Fiesta,Citroën,C3,Hyundai,i20,Neuville

Le Français n'a pas signé le moindre scratch, il est encore passé à deux doigts de la correctionnelle et s'est loupé dans le premier virage de l'ultime étape dominicale en voulant aller chercher les deux Nordiques. Mais il se console avec la deuxième place provisoire du championnat et cette bonne fortune qui ne semble jamais le quitter.

rallye,suède,WRC,vainqueur,latvala,toyota,Yaris,ogier,Tanak,Ford,M-Sport,Fiesta,Citroën,C3,Hyundai,i20,Neuville

Quatrième, Dani Sordo pointait à plus de deux minutes du vainqueur. Une nouvelle fois présent avant tout pour assurer des points à l'arrivée, l'Espagnol n'a jamais convaincu et son meilleur temps dans la super-spéciale de Karlstad ne trompera pas les connaisseurs. Il devance ici Craig Breen qui n'a pas été exempt d'erreurs mais qui a progressé pas à pas durant tout le week-end pour signer cette belle cinquième place. Pour sa part, son équipier Kris Meeke partait une nouvelle fois à la faute en plongeant dans un fossé de l'ES14 alors qu'il occupait la cinquième place avec la C3 WRC. Selon Yves Matton, c'est au second passage que les Citroën ne parvenaient pas à s'en sortir sans en donner l'explication.

rallye,suède,WRC,vainqueur,latvala,toyota,Yaris,ogier,Tanak,Ford,M-Sport,Fiesta,Citroën,C3,Hyundai,i20,Neuville

Parmi les équipiers décevants, citons Juha Hanninen qui s'est, une nouvelle fois, heurté à un arbre. De quoi mettre sa Yaris KO même s'il repartait en super rallye pour terminer finalement 23è.

rallye,suède,WRC,vainqueur,latvala,toyota,Yaris,ogier,Tanak,Ford,M-Sport,Fiesta,Citroën,C3,Hyundai,i20,Neuville

Elfyn Evans termine sixième, à 5'26", devant Paddon et Lefèbvre, huitième avec la vieille DS3 WRC. En WRC2, le suédois Pontus Tidemand impose la Skoda Fabia R5 après la victoire de Mikkelsen à Monaco. Les deux pilotes Skoda Motorsport pointent en tête ex-aequo au championnat WRC2 avant la prochaine manche qui se disputera au Mexique du 9 au 12 mars.

rallye,suède,WRC,vainqueur,latvala,toyota,Yaris,ogier,Tanak,Ford,M-Sport,Fiesta,Citroën,C3,Hyundai,i20,Neuville

20:46 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallye, suède, wrc, vainqueur, latvala, toyota, yaris, ogier, tanak, ford, m-sport, fiesta, citroën, c3, hyundai, i20, neuville | | |

reportage,rallye,ypres,fan,amateur,photographe,vainqueur,concours,michelin,entrées,gratuites,rallye,ypres,2015,

Vous le savez, en collaboration avec Michelin, Le Rédacteur Auto offrait des places pour assister au Rallye d'Ypres. Notre vainqueur, Benjamin Pipar, s'est gentiment prêté au jeu du reportage en nous rapportant de très belles photos et un texte qui vous fera vivre sa journée à Ypres comme si vous y étiez!

reportage,rallye,ypres,fan,amateur,photographe,vainqueur,concours,michelin,entrées,gratuites,rallye,ypres,2015,

Bonjour à tous

Tout d’abord, je me permets de me présenter : je m’appelle Benjamin, je suis technicien automobile, passionné de sport automobile et en particulier du rallye.

La belle aventure du Rallye d’Ypres a commencé pour moi le jeudi soir lorsque j'ai participé au jeu-concours organisé par leredacteurauto.be. Une bonne nouvelle m'attendait le lendemain dans ma boîte mail; je venais de gagner 2 places pour assister au rallye d’Ypres grâce au Rédacteur Auto mais aussi grâce à Michelin.

Le rendez-vous est fixé au stand Michelin situé près de la Grand Place en plein cœur du rallye. Il est 9h30 quand je reçois les précieux sésames de la part de Michelin.

reportage,rallye,ypres,fan,amateur,photographe,vainqueur,concours,michelin,entrées,gratuites,rallye,ypres,2015,

Avec mes amis Fabian et Yves (fabfotorallye.be), on se dirige vers la première spéciale de Reninge. Quelle belle organisation à Ypres, tout est fléché!

reportage,rallye,ypres,fan,amateur,photographe,vainqueur,concours,michelin,entrées,gratuites,rallye,ypres,2015,

C'est là que me reviennent de vieux souvenirs de Ypres qui m'ont fait oublier ce très beau rallye avec toujours un excellent plateau pendant quelques années parce que la sécurité est un point discutable de cette épreuve. Pour certain c'est très bien à l’image de ceux qui viennent simplement regarder.

reportage,rallye,ypres,fan,amateur,photographe,vainqueur,concours,michelin,entrées,gratuites,rallye,ypres,2015,

Par contre pour les amateurs de photos, ça devient plus compliqué, à moins d'être muni d'un énorme zoom. Et puis les commissaires n'ont qu'un mot à la bouche après de nombreux coups de sifflet: TIEN METER ACHTERUIT !!! Et si les gens ne bougent pas c'est la voiture triple et double zéro qui vous rappellent à l’ordre. Sans parler de l'hélico qui va les faire bouger en effectuant un rase-motte (très dissuasif).

Bref, je trouve qu'il y a un excès à de nombreux endroits, notamment lorsque vous êtes installé à 150m d'un virage, sur un talus ou qu'un wateringue d'un mètre vous sépare de la route.

reportage,rallye,ypres,fan,amateur,photographe,vainqueur,concours,michelin,entrées,gratuites,rallye,ypres,2015,

Nous décidons de marcher un peu plus loin et nous trouvons un très beau gauche sur gravier ou les voitures sortent en légère glisse. Nous sommes alors prêts à immortaliser les concurrents sous un soleil bienvenu. Après quelques beaux passages, la décision est prise de rester jusqu'aux véhicules historiques.

reportage,rallye,ypres,fan,amateur,photographe,vainqueur,concours,michelin,entrées,gratuites,rallye,ypres,2015,

Un pur régal pour les yeux comme pour les oreilles; rien ne remplace le chant d’un flat 6 de Porsche ou le moteur et les travers d'une Ford Escort. Avec pareil spectacle, nous n’étions pas mécontents d'être restés plus de trois heures au même endroit. Et oui, c'est ça la passion…

reportage,rallye,ypres,fan,amateur,photographe,vainqueur,concours,michelin,entrées,gratuites,rallye,ypres,2015,

Après avoir vu passer la voiture balai, nous sommes repartis vers l'assistance autour et sur la Grand Place de Ypres non sans avoir dégusté un délicieux pain saucisse local (repas typique d’un fan de rallye). Un  vrai régal!

reportage,rallye,ypres,fan,amateur,photographe,vainqueur,concours,michelin,entrées,gratuites,rallye,ypres,2015,

Une fois sur la Grand Place, on s'offre un verre à une terrasse histoire de se désaltérer sous ce très beau soleil qui ne nous quittera pas de la journée. Nous avons la vue directe sur les bolides qui viennent se mettre en file avant de passer sur le podium.

reportage,rallye,ypres,fan,amateur,photographe,vainqueur,concours,michelin,entrées,gratuites,rallye,ypres,2015,

Par chance, les pilotes sortent de leurs voitures juste devant nous et c’est une belle occasion pour photographier les pilotes en dehors de leurs habitacles: Magalhaes (toujours collé à son gsm lol), Dumas puis Mc Cormack suivi de Verschueren, sans oublier le très attendu chouchou de Ypres, Monsieur Freddy Loix qui fait alors une solide remontée au classement général. Nous nous promenons ensuite dans les allées pour admirer les mécaniciens qui bichonnent et remettent en ordre les voitures pour les spéciales suivantes. Il est alors grand temps de se diriger vers la spéciale de Watou.

reportage,rallye,ypres,fan,amateur,photographe,vainqueur,concours,michelin,entrées,gratuites,rallye,ypres,2015,

Au milieu des champs, après avoir assisté à des échauffourées entre un local légèrement alcoolisé et des photographes amateurs étrangers qui ont été dégouté après s'être fait balancer leurs affaires parce qu’ils n'étaient pas exactement à tien meter achteruit...  Scène lamentable mais tout est rentré dans l'ordre après l'intervention des commissaires. Le spectacle sportif peut alors commencer.

reportage,rallye,ypres,fan,amateur,photographe,vainqueur,concours,michelin,entrées,gratuites,rallye,ypres,2015,

Loix est toujours à l'attaque, il veut rattraper son retard et signer son 10ème sacre sur les routes d’Ypres. Ce qu’il finira par réussir une fois de plus!

reportage,rallye,ypres,fan,amateur,photographe,vainqueur,concours,michelin,entrées,gratuites,rallye,ypres,2015,

En fin de journée, nous faisons un dernier petit tour dans les différentes assistances.

reportage,rallye,ypres,fan,amateur,photographe,vainqueur,concours,michelin,entrées,gratuites,rallye,ypres,2015,

Encore un grand merci au Rédacteur Auto et à Michelin pour m'avoir permis de retourner sur les routes de Ypres pour y passer une journée mémorable en compagnie de mes amis.

A bientôt,

Sportivement.

Benjamin

reportage,rallye,ypres,fan,amateur,photographe,vainqueur,concours,michelin,entrées,gratuites,rallye,ypres,2015,

09:53 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : reportage, rallye, ypres, fan, amateur, photographe, vainqueur, concours, michelin, entrées, gratuites, 2015 | | |

BRC,championnat,belgique,rallyes,Bocholt,Sezoens,quatrième,épreuve,calnedrier,skoda,loix,freddy,vainqueur,Citroên,DS3,R5,Snijers,Porsche,Ford,

On ne peut certainement pas lui en vouloir mais en remportant samedi sa troisième victoire en Championnat de Belgique, Freddy Loix a tué tout suspense dans une discipline qui n'en manquait pourtant pas en début de saison. Et même durant l'épreuve, on a pu encore y croire du côté de ses adversaires à l'image d'un Chris Van Woensel flamboyant sur sa Mitsubishi Lancer WRC. Mais au final, comme souvent en 2015, c'est Freddy Loix qui l'emporte et qui signe ainsi sa troisième victoire cette année en Championnat de Belgique. Une victoire symboliquement importante puisqu'il s'agit de la treizième de Freddy Loix avec la Skoda Fabia Super 2000, une monture qui sera remplacée dès Ypres par la nouvelle Fabia R5.

BRC,championnat,belgique,rallyes,Bocholt,Sezoens,quatrième,épreuve,calnedrier,skoda,loix,freddy,vainqueur,Citroên,DS3,R5,Snijers,Porsche,Ford,

Dans la première spéciale, De Hees, Chris Van Woensel signe le meilleur temps. Le pilote Yokohama est en forme et il reste solidement accroché à sa place de leader malgré les attaques de Kris Princen et Freddy Loix. Au fil des spéciales, Chris augmente même son avance. Mais dans l'ES12, Goolder, tout bascule quand le leader qui sort de la route à haute vitesse.

BRC,championnat,belgique,rallyes,Bocholt,Sezoens,quatrième,épreuve,calnedrier,skoda,loix,freddy,vainqueur,Citroên,DS3,R5,Snijers,Porsche,Ford,

Kris Princen pouvait dès lors envisager la victoire… si la boîte de vitesses de sa Peugeot 208 T16 ne restait bloquée en première, refusant tout service après l'arrivée du chrono.

BRC,championnat,belgique,rallyes,Bocholt,Sezoens,quatrième,épreuve,calnedrier,skoda,loix,freddy,vainqueur,Citroên,DS3,R5,Snijers,Porsche,Ford,

Freddy Loix ne laissait pas passer l'opportunité de remporter une troisième victoire en Championnat de Belgique cette année. Il faisait ainsi avec brio ses adieux à la Skoda Fabia Super 2000, qui avait reçu pour l'occasion une robe dorée.
"Ce fut une course difficile car notre 2 litres atmosphérique était clairement désavantagé dans certaines spéciales. Mais une fois encore, la fiabilité de notre Skoda a fait la différence. Et naturellement aussi la fiabilité du pilote," riait Freddy Loix, qui renforce ainsi sa position de leader au championnat. "Avant le début de la saison, je ne m'attendais pas à encore gagner trois rallyes avec la Fabia Super 2000. Je pensais plutôt limiter les dégâts en réalisant quelques podiums. Maintenant, nous allons aborder Ypres en leader du Championnat de Belgique avec la nouvelle Fabia R5, une voiture qui sera prête pour me permettre d'ambitionner une dixième victoire!"

BRC,championnat,belgique,rallyes,Bocholt,Sezoens,quatrième,épreuve,calnedrier,skoda,loix,freddy,vainqueur,Citroên,DS3,R5,Snijers,Porsche,Ford,

La deuxième place est revenue à Vincent Verschueren, qui retrouvait la terre du Nord-Limbourg pour la première fois depuis 2010. Sur sa DS 3 R5, Verschueren a réalisé un sans-faute: "Il m'a quand même fallu une boucle pour trouver le rythme sur la terre. Au début de la journée, j'étais trop prudent. Quand j'ai commencé à être plus agressif dans mon pilotage, les chronos se sont améliorés. Je suis très heureux de ma deuxième place."

BRC,championnat,belgique,rallyes,Bocholt,Sezoens,quatrième,épreuve,calnedrier,skoda,loix,freddy,vainqueur,Citroên,DS3,R5,Snijers,Porsche,Ford,

Stephen Wright a profité en fin de course de la sortie de Michiel Becx pour s'offrir un podium inespéré. Ce podium était évidemment de nature à ravir aussi son copilote, Eddy Smeets, qui évoluait à domicile.

BRC,championnat,belgique,rallyes,Bocholt,Sezoens,quatrième,épreuve,calnedrier,skoda,loix,freddy,vainqueur,Citroên,DS3,R5,Snijers,Porsche,Ford,

Assez hésitant en début de rallye sur sa Skoda Fabia WRC, Benoît Allart progressait au classement au fil de la journée, terminant finalement quatrième devant le Néerlandais Johan Faes, lauréat de l'officieuse catégorie des Gr.N classiques.

BRC,championnat,belgique,rallyes,Bocholt,Sezoens,quatrième,épreuve,calnedrier,skoda,loix,freddy,vainqueur,Citroên,DS3,R5,Snijers,Porsche,Ford,

BRC,championnat,belgique,rallyes,Bocholt,Sezoens,quatrième,épreuve,calnedrier,skoda,loix,freddy,vainqueur,Citroên,DS3,R5,Snijers,Porsche,Ford,

À l'arrivée,  Patrick Snijers était aussi heureux que Freddy Loix puisqu'il était cette fois à l'arrivée sur sa Porsche 997 GT3, désormais confiée à M.I. "Cette victoire va faire du bien à tout le monde," souriait Patrick Snijers."Naturellement, nous savions avant le départ que nous n'avions aucune chance sur la terre face aux 4x4, mais je me suis régalé avec la Porsche sur la terre."

BRC,championnat,belgique,rallyes,Bocholt,Sezoens,quatrième,épreuve,calnedrier,skoda,loix,freddy,vainqueur,Citroên,DS3,R5,Snijers,Porsche,Ford,

Jourdan Serderidis terminait 7ème devant Martin van Iersel et Guillaume Dilley, une nouvelle fois lauréat de la classe RC3, ce qui lui permet de s'emparer d'une incroyable deuxième place au Championnat de Belgique.

(Photos: www.belgianrallychampionship.be)

BRC,championnat,belgique,rallyes,Bocholt,Sezoens,quatrième,épreuve,calnedrier,skoda,loix,freddy,vainqueur,Citroên,DS3,R5,Snijers,Porsche,Ford,

13:38 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : brc, championnat, belgique, rallyes, bocholt, sezoens, quatrième, épreuve, calnedrier, skoda, loix, freddy, vainqueur, citroên, ds3, r5, snijers, porsche, ford | | |

ERC,championnat,europe,rallye,Irlande,circuit,skoda,fabia,S2000,lappi,Esapekka,vainqueur,belge,Gino,Buk,peugeot,208,DG Sport,RACB,final,

Accroché en début d'épreuve par les deux Peugeot 208 T16 R5 du Hollandais Kevin Abbring et de l'Anglais Craig Breen, le Finlandais Esapekka Läppi a pu se contenter de gérer la deuxième journée du Circuit d'Irlande suite au retrait de Breen, trahi, comme son équipier batave, par le radiateur défaillant de la Peugeot visiblement pas encore au point.

ERC,championnat,europe,rallye,Irlande,circuit,skoda,fabia,S2000,lappi,Esapekka,vainqueur,belge,Gino,Buk,peugeot,208,DG Sport,RACB,final,

Du coup, le pilote de la Skoda Fabia S2000 officielle a remporté sa deuxième épreuve de l'ERC en trois départ. Sur un tracé 100% asphalte particulièrement tortueux mais entièrement sec (on a même eu droit à un joli soleil lors de la deuxième étape!), Läppi n'a laissé le soin à personne de mener l'épreuve. A l'arrivée, son équipier chez Skoda, Sepp Wiegand termine à 1'50" du blondinet à la godasse de plomb.

ERC,championnat,europe,rallye,Irlande,circuit,skoda,fabia,S2000,lappi,Esapekka,vainqueur,belge,Gino,Buk,peugeot,208,DG Sport,RACB,final,

«C'était un rallye absolument parfait, confiera Esapekka à l'arrivée. Et je garde notre performance d'hier comme un grand moment de ma carrière face aux deux Peugeot. Ce résultat final est bon pour le championnat." Un championnat où Lappi occupe actuellement la tête du classement provisoire avec 98 points devant Breen (69), Wiegand & Gryazin ex-aequo (48)… La prochaine épreuve de l'ERC se déroulera aux Açores du 15 au 17 mai.

ERC,championnat,europe,rallye,Irlande,circuit,skoda,fabia,S2000,lappi,Esapekka,vainqueur,belge,Gino,Buk,peugeot,208,DG Sport,RACB,final,

Le pilote officiel de Skoda Allemagne a profité d'une légère erreur de Robert Barrable (Ford Fiesta R5) qui doit finalement se contenter de la dernière marche du podium pour seulement 7''5 de retard.

ERC,championnat,europe,rallye,Irlande,circuit,skoda,fabia,S2000,lappi,Esapekka,vainqueur,belge,Gino,Buk,peugeot,208,DG Sport,RACB,final,

Robert Consani signe son meilleur résultat avec la Peugeot 207 S2000 en terminant au pied du podium avec une minute d'avance sur la Fabia S2000 de Neil Simpson.

ERC,championnat,europe,rallye,Irlande,circuit,skoda,fabia,S2000,lappi,Esapekka,vainqueur,belge,Gino,Buk,peugeot,208,DG Sport,RACB,final,

Du côté des Belges, toute notre attention allait au jeune Gino Bux (23 ans), copiloté par Eric Borguet, qui participait à sa quatrième compétition routière depuis ses débuts! Le pilote officiel du RACB s'en est admirablement bien sorti en venant à bout d'une épreuve très spécifique. Malgré une petite erreur, sur un freinage, dans l'ES6 et une plus grosse (un demi tonneau) dans l'ES12 qui lui coûtait 4 minutes et tout espoir de podium, Gino a terminé l'épreuve au 18è rang (sixième et dernier Junior) sur la petite Peugeot 208 GTI R2 de DG Racing.

ERC,championnat,europe,rallye,Irlande,circuit,skoda,fabia,S2000,lappi,Esapekka,vainqueur,belge,Gino,Buk,peugeot,208,DG Sport,RACB,final,

Bien conseillé par Marc Duez, Renaud Jamoul mais surtout Kris Meeke, le pilote officiel Citroën étant venu en voisin (voir photo), le jeune étudiant en architecture a brillamment relevé le défi en attendant le prochain rendez-vous à Ypres du 19 au 21 juin.

ERC,championnat,europe,rallye,Irlande,circuit,skoda,fabia,S2000,lappi,Esapekka,vainqueur,belge,Gino,Buk,peugeot,208,DG Sport,RACB,final,

Bref, Gino aura déjà de bien beaux souvenirs à l'heure de rentrer en Belgique: "Le week-end était super et nous avons énormément appris. Nous gérons pour tenter de toujours ramener la voiture à l'assistance mais il y eu quelques grands moments. Heureusement, j'ai pu compter sur une équipe très professionnelle pour remettre l'auto en état après mon demi-tonneau dans la plus longue spéciale de l'épreuve disputée ce samedi."

ERC,championnat,europe,rallye,Irlande,circuit,skoda,fabia,S2000,lappi,Esapekka,vainqueur,belge,Gino,Buk,peugeot,208,DG Sport,RACB,final,

20:57 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : erc, championnat, europe, rallye, irlande, circuit, skoda, fabia, s2000, lappi, esapekka, vainqueur, belge, gino, buk, peugeot, 208, dg sport, racb, final | | |

histoire,patrimoine,targa florio,mercedes,1924,vainqueur,werner,allemand,sicile,sircuit,race,course

Il y a 90 ans, Mercedes remportait la Targa Florio. A l'époque, un tour mesurait 108 km! La Targa Florio se disputait sur quatre boucles et la Coppa Florio récompensait celui qui effectuait un tour supplémentaire soit un total de 540 kilomètres.

histoire,patrimoine,targa florio,mercedes,1924,vainqueur,werner,allemand,sicile,sircuit,race,course

Sur une Mercedes-Benz Supercharged, Christian Werner remporta la célèbre course sicilienne le 27 avril 1927 avec un chrono de 6h32' et empochait, dans la foulée, la Coppa Florio en 8h17' en ayant parcouru le tour le plus rapide en 1h35'...

histoire,patrimoine,targa florio,mercedes,1924,vainqueur,werner,allemand,sicile,sircuit,race,course

Les 2e et 3e places étaient occupées par ses équipiers Christian Lautenschlager et Alfred Neubauer. Soit un triplé de la marque à l'étoile!

histoire,patrimoine,targa florio,mercedes,1924,vainqueur,werner,allemand,sicile,sircuit,race,course

11:24 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, patrimoine, targa florio, mercedes, 1924, vainqueur, werner, allemand, sicile, sircuit, race, course | | |

supertourisme,endurance,course,24 heures de spa,spa,24hours,francorchamps,place,arrivée

Un an après la création d'une catégorie entièrement dédiée aux diesels, certains constructeurs jouent le jeu à l'image de Volkswagen qui débarque à Spa avec une véritable armada.

supertourisme,Hemroulle,Volkswagen,Golf,GTD,usine,diesel,catégorie,aberden,baumschlager,leinders,clause,vainqueur,endurance,course,24 heures de spa,spa,24hours,francorchamps,place,arrivée

C'est l'escalade au niveau des coûts. Deux Golf GTD sont alignées cette année-là par l'usine. Les équipages sont du genre solides avec d'un côté Jean-François Hemroulle, Raimund Baumschlager (Aut) et C. Aberden (AfS) et de l'autre, Bas Leinders, José Close et Seidel (D).

supertourisme,Hemroulle,Volkswagen,Golf,GTD,usine,diesel,catégorie,aberden,baumschlager,leinders,clause,vainqueur,endurance,course,24 heures de spa,spa,24hours,francorchamps,place,arrivée

En terminant 22e à 76 tours, Jean-François et ses coéquipiers remportaient la catégorie mais en étant loin du résultat signé par une Peugeot 306 TD en 1995 qui avait terminé 14e. L'autre Golf GTD n'allait pas bien loin puisqu'elle se retirait après quelques minutes de course, moteur cassé (photo).

supertourisme,Hemroulle,Volkswagen,Golf,GTD,usine,diesel,catégorie,aberden,baumschlager,leinders,clause,vainqueur,endurance,course,24 heures de spa,spa,24hours,francorchamps,place,arrivée

liepaja,rally,erc,lappi,Esapekka,vainqueur,championnat,europe,épreuves,routière,deuxième,manche,peugeot,michelin,skoda,ford,fiesat,207,s2000,fabia,neige,citroën

Absente au Jännerrallye, l’équipe Skoda Motorsport était de retour en championnat d’Europe ce week-end sur les pistes enneigées de Lettonie avec, au volant de la Fabia S2000 officielle chaussée de pneumatiques Michelin X-Ice North, le Finlandais Esapekka Lappi, vainqueur de la dernière manche européenne 2013.

liepaja,rally,erc,lappi,Esapekka,vainqueur,championnat,europe,épreuves,routière,deuxième,manche,peugeot,michelin,skoda,ford,fiesat,207,s2000,fabia,neige,citroën

Sur son élan du Rallye Monte-Carlo, le Français Bryan Bouffier (Citroën DS3 RRC) a remporté l’ES1, avant de commettre une petite faute dans la spéciale suivante et d’endommager son radiateur. C’est le jeune Russe Vasiliy Gryazin, qui court sous licence lettone, qui s’est retrouvé en tête au volant de sa Ford Fiesta S2000/Michelin.

liepaja,rally,erc,lappi,Esapekka,vainqueur,championnat,europe,épreuves,routière,deuxième,manche,peugeot,michelin,skoda,ford,fiesat,207,s2000,fabia,neige,citroën

Mais Esapekka Lappi a signé trois meilleurs temps consécutifs pour prendre les rênes du rallye à l’issue de la 1ère journée, avec seulement 2"6 d’avance sur Gryazin. Peu en confiance au volant de sa Peugeot 207 S2000, Craig Breen pointait à la troisième place devant le Polonais Kajetan Kajetanowicz (Fiesta R5) et l’Allemand Sepp Wiegand (Fabia S2000).

liepaja,rally,erc,lappi,Esapekka,vainqueur,championnat,europe,épreuves,routière,deuxième,manche,peugeot,michelin,skoda,ford,fiesat,207,s2000,fabia,neige,citroën

Sur ces pistes très rapides, les Mitsubishi Lancer ont profité de leur vitesse de pointe: l’Estonien Siim Plangi était sixième du général et leader de la catégorie Production avec 4"2 d’avance sur Martins Svilis (Mitsubishi Lancer Evo IX) samedi soir. C’est d’ailleurs lui qui a signé le meilleur temps de l’ES7, le lendemain matin, alors que le duel Lappi / Gryazin battait son plein pour la victoire.

liepaja,rally,erc,lappi,Esapekka,vainqueur,championnat,europe,épreuves,routière,deuxième,manche,peugeot,michelin,skoda,ford,fiesat,207,s2000,fabia,neige,citroën

Le Finlandais a enchaîné une série de trois meilleurs temps pour prendre ses distances sur Gryazin et remporter le Rally Liepaja 2014, succédant ainsi au pilote officiel Skoda Jan Kopecky au palmarès de cette épreuve. A 20 ans, Vasiliy Gryazin signe son meilleur résultat en ERC avec la deuxième place finale, devant Craig Breen qui s’est offert un podium pour son anniversaire et pour la dernière course officielle de la Peugeot 207 S2000. Kajetanowicz et Wiegand complètent le top-five.

liepaja,rally,erc,lappi,Esapekka,vainqueur,championnat,europe,épreuves,routière,deuxième,manche,peugeot,michelin,skoda,ford,fiesat,207,s2000,fabia,neige,citroën

En catégorie Production, Plangi et Svilis ont tous deux abandonné dimanche. La victoire revient au Letton Janis Vorobjovs (Mitsubishi Lancer Evo X) devant Vitaliy Pushkar (Mitsubishi Lancer Evo X). Le Tchèque Jan Cerny (Peugeot 208 R2/Michelin) remporte la catégorie Junior devant le Finlandais Risto Immonen (Citroën C2). Stéphane Lefebvre (Peugeot 208 R2) a dû abandonner (moteur cassé).

liepaja,rally,erc,lappi,Esapekka,vainqueur,championnat,europe,épreuves,routière,deuxième,manche,peugeot,michelin,skoda,ford,fiesat,207,s2000,fabia,neige,citroën

Le Sibiu Rally Romania étant remporté à une date ultérieure (peut-être octobre), la prochaine manche ERC 2014 se déroulera fin mars sur les pistes du Rallye de l’Acropole. (Source: Michelin Bestofrallylive.com)

liepaja,rally,erc,lappi,Esapekka,vainqueur,championnat,europe,épreuves,routière,deuxième,manche,peugeot,michelin,skoda,ford,fiesat,207,s2000,fabia,neige,citroën

Classement Rally Liepaja

1. Lappi/Fern (Skoda Fabia S2000/Michelin), 2h13min11s5 – 2. Gryazin/Chumak (Ford Fiesta S2000/Michelin), +34s7 – 3. Breen/Martin (Peugeot 207 S2000/Michelin), +1min36s8 – 4. Kajetanowizc/Baran (Ford Fiesta R5/Michelin), +2min35s5 – 5. Wiegand/Christian (Skoda Fabia S2000/Michelin), +3min16s1…

liepaja,rally,erc,lappi,Esapekka,vainqueur,championnat,europe,épreuves,routière,deuxième,manche,peugeot,michelin,skoda,ford,fiesat,207,s2000,fabia,neige,citroën

14:42 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : liepaja, rally, erc, lappi, esapekka, vainqueur, championnat, europe, épreuves, routière, deuxième, manche, peugeot, michelin, skoda, ford, fiesat, 207, s2000, fabia, neige, citroën | | |

Jaguar,F-Type,V8,Jabbeke,record,vitesse,histoire,1953,60 ans,anniversaire,wallace,Andy,vainqueur,le mans,2013,record,vitesse,maximale

Soixante ans après le record de vitesse établi par Norman Dewis en 1953 au volant d’une version affûtée de la Jaguar de production XK120, où il a atteignit une vitesse de 277 km/h, Jaguar est retourné à Jabbeke ce samedi 2 mars avec la nouvelle F-TYPE qui y a effectué son propre essai. Cette fois-ci, c’est Andy Wallace, le gagnant des 24 Heures du Mans en 1988, qui a pris le volant. Wallace a exploré les limites de la nouvelle F-Type V8S en essayant d’atteindre sa vitesse maximale en ligne droite et de la ramener à l’arrêt sur une distance de 2 miles à peine. Il a réussi à atteindre une vitesse de presque 180 mph et à accélérer de 0 à 62 mph en 4"2 secondes seulement.

Jaguar,F-Type,V8,Jabbeke,record,vitesse,histoire,1953,60 ans,anniversaire,wallace,Andy,vainqueur,le mans,2013,record,vitesse,maximale

À l’issue de l’essai à Jabbeke, un convoi unique composé de la F-Type et de quelques-uns de ses plus illustres prédécesseurs ont pris la route en direction de la Suisse. La parade du Jaguar Bloodline 2013, qui inclut une collection remarquable de Jaguar classiques allant de la XK120, C-Type, D-Type et E-Type à la nouvelle F-Type, est arrivé sur les bords du lac Léman en préfiguration du Salon de l’Automobile 2013, où la nouvelle F-Type occupera une place de choix sur le stand Jaguar.

Jaguar,F-Type,V8,Jabbeke,record,vitesse,histoire,1953,60 ans,anniversaire,wallace,Andy,vainqueur,le mans,2013,record,vitesse,maximale

Après l’essai de vitesse, Wallace a déclaré: «C’est un grand honneur pour moi d’avoir été demandé par Jaguar d’effectuer le tout premier test de vitesse public de la nouvelle Jaguar. Notre résultat d’aujourd’hui est d’autant plus spectaculaire sachant que l’essai original se déroula sur 5 miles et que la distance dont nous disposions aujourd’hui était moins que la moitié pour atteindre les 179 mph. La voiture était toujours en train d’accélérer alors qu’il fallait déjà freiner.»

Jaguar,F-Type,V8,Jabbeke,record,vitesse,histoire,1953,60 ans,anniversaire,wallace,Andy,vainqueur,le mans,2013,record,vitesse,maximale

À l’occasion du retour de Jaguar sur les pistes d’essai belges, Adrian Hallmark, Directeur international de la marque, a déclaré: «Les premiers essais de vitesse de Jabbeke ont marqué le début d’un des chapitres les plus passionnants de notre histoire. La XK120 combinait une allure séduisante et des technologies innovantes à de brillantes performances sportives, comme l’a prouvé Norman Dewis ce fameux jour de 1953. Ces éléments de base de notre ADN sont représentés dans la nouvelle Jaguar F-Type, et selon moi, la meilleure façon de rendre hommage aux prouesses accomplies par l’un de nos plus célèbres roadsters est de revenir à Jabbeke afin de célébrer cet essai tout en posant un nouveau jalon pour Jaguar.»

Jaguar,F-Type,V8,Jabbeke,record,vitesse,histoire,1953,60 ans,anniversaire,wallace,Andy,vainqueur,le mans,2013,record,vitesse,maximale

La toute nouvelle F-Type est en vente chez tous les distributeurs Jaguar d’Europe et sera visible dans les showrooms dès le 6 juin. Le prix de départ est de 75.300 € pour le nouveau biplace F-Type V6 de 340 ch, 86.900 € pour la F-Type S V6 de 380 ch et 102.500 € pour le modèle haut de gamme F-Type V8 S de 495 ch.

Jaguar,F-Type,V8,Jabbeke,record,vitesse,histoire,1953,60 ans,anniversaire,wallace,Andy,vainqueur,le mans,2013,record,vitesse,maximale

15:48 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jaguar, f-type, v8, jabbeke, record, vitesse, histoire, 1953, 60 ans, anniversaire, wallace, andy, vainqueur, le mans, 2013, maximale | | |

Rallye,Condroz,2012,Bernd,Casier,vainqueur,Ford,Focus,WRC08,Snijers,Patrick,MINI,WRC,Bouche,Citroën

Pour la troisième fois consécutive, Bernd Casier s’alignait à Huy avec un seul objectif: la victoire. Et si la mécanique a semblé vouloir lui jouer de vilains tours, au final, il s’est imposé face à un Patrick Snijers qui se serait bien vu empocher une dixième victoire à Huy. Seulement voilà, c’était bel et bien au tour du pilote de la Ford Focus WRC08. Troisième, Xavier Bouche a signé une jolie performance pour son retour à Huy au volant d’une voiture inédite en Championnat de Belgique. De quoi lui donner envie de s’aligner dans quelques manches en 2013...

Rallye,Condroz,2012,Bernd,Casier,vainqueur,Ford,Focus,WRC08,Snijers,Patrick,MINI,WRC,Bouche,Citroën

Cette fois, Bernd Casier a le sourire. Victime d’un vilain casse-vitesse en 2010 alors qu’il a toutes les cartes en main pour s’imposer, surpris par ses pneus froids en 2011, il n’a pas raté cette nouvelle opportunité qui s’offrait à lui. Et pourtant. Lorsque le support intermédiaire de l’arbre de propulsion marque des signes de faiblesse dans la première boucle de dimanche, le Courtraisien n’en mène pas large. Il garde contenance devant le parterre de journalistes venu aux nouvelles mais le garçon n’est guère optimiste. Et lorsque l’ingénieur détaché par Ford nous avoue que la réparation de fortune a 50 % de chance de réussite, on a bien du mal à rester confiant. Seulement voilà, il devait être écrit que c’était l’année de Bernd.

Rallye,Condroz,2012,Bernd,Casier,vainqueur,Ford,Focus,WRC08,Snijers,Patrick,MINI,WRC,Bouche,Citroën

«Je suis soulagé de pouvoir enfin grimper sur la plus haute marche du podium. Cette journée de dimanche fut particulièrement éprouvante pour mes nerfs. J’ai vu mon avance réduite de moitié mais l’auto a tenu et c’est le principal. J’ai enfin vaincu cette malédiction condruzienne. Maintenant, je suis prêt à remporter les dix prochaines éditions! (rires)»

Rallye,Condroz,2012,Bernd,Casier,vainqueur,Ford,Focus,WRC08,Snijers,Patrick,MINI,WRC,Bouche,Citroën

Second, Patrick Snijers garde le sourire sous le soleil couchant de cette fin d’après-midi. Ce n’est pas une habitude pour cet homme qui a toujours eu du mal dans la défaite. Seulement voilà, l’homme a tout donné et sa seconde place a valeur de victoire. Avec une MINI WRC parfaitement préparée mais jamais à la hauteur des performances des anciennes WRC, Patrick n’a rien laché et il échoue à moins de trente secondes.

Rallye,Condroz,2012,Bernd,Casier,vainqueur,Ford,Focus,WRC08,Snijers,Patrick,MINI,WRC,Bouche,Citroën

Accroché par Stéphane Lhonnay en début de seconde journée, Xavier Bouche a repris sa marche en avant dans les cinq dernières spéciales en montant des pneus neufs sur le train avant. Une décision suffisante pour s’asseoir définitivement sur la troisième marche du podium.

Rallye,Condroz,2012,Bernd,Casier,vainqueur,Ford,Focus,WRC08,Snijers,Patrick,MINI,WRC,Bouche,Citroën

Le héros local, sur la Skoda Octavia WRC BMA, n’a pas pu égaler son meilleur résultat. Mais la satisfaction n’en est pas moins là: «J’ai gardé la pression jusqu’au bout puisque nous avons encore fait une petite erreur dans Ben-Ahin, mais que je sache, l’Octavia n’a jamais été championne du monde. Je suis content d’avoir pu accrocher des voitures plus récentes et puis j’insiste aussi sur le fait que cette auto peut être absolument fiable sur un Condroz puisque nous n’avos pas rencontré le moindre souci.»

Rallye,Condroz,2012,Bernd,Casier,vainqueur,Ford,Focus,WRC08,Snijers,Patrick,MINI,WRC,Bouche,Citroën

Cinquième, Vincent Verschueren impose sa Volkswagen Polo S2000 dans sa classe. L’homme a signé une très belle performance pour son premier Condroz en voiture moderne. Très accrocheur, il a réussi à pousser le jeune Jonas Langenakens, pourtant doté d’une bien plus performante Subaru Impreza WRC S10, dans les cordes. Méritant, le blondinet passait le Flying Finish de l’ultime chrono mais la Japonaise n’en voulait plus.

Rallye,Condroz,2012,Bernd,Casier,vainqueur,Ford,Focus,WRC08,Snijers,Patrick,MINI,WRC,Bouche,Citroën

La sixième place est occupée par le Hollandais Bob De Jong qui n’a pas démérité à bord d’une impressionnante Mitsubishi Lancer WRC.

Rallye,Condroz,2012,Bernd,Casier,vainqueur,Ford,Focus,WRC08,Snijers,Patrick,MINI,WRC,Bouche,Citroën

Septième, Anthony Martin signe un résultat de choix sur des routes particulièrement vicieuses. Jouant un temps dans le Top 6, le pilote de la Mitsubishi Lancer EvoIX profite des faits de course de la fin de course pour terminer septième et premier du Gr.N loin devant la Renault Megane RS d’un Cédric Cherain une nouvelle fois très convaincant mais qui commettait une petite sortie dans un champ avant d’être victime d’une crevaison qui le reléguait à la onzième place finale.

Rallye,Condroz,2012,Bernd,Casier,vainqueur,Ford,Focus,WRC08,Snijers,Patrick,MINI,WRC,Bouche,Citroën

La huitième place échoit à Lionel Hansen qui a finit par prendre pleinement confiance à bord de sa superbe Subaru Impreza WRC S10. Après avoir beaucoup joué sur les réglages et auteur d’une petite promenade dans un champ samedi, l’ingénieur de chez Overdrive signe un beau résultat pour ses premiers tours de roue dans des conditions aussi délicates.

rallye,condroz,2012,bernd,casier,vainqueur,ford,focus,wrc08,snijers,patrick,mini,wrc,bouche,citroën

Deux Mitsubishi clôturent le Top10 avec Marc Streel qui l’emporte en classe A8 devant le Hollandais Jonkers.

Rallye,Condroz,2012,Bernd,Casier,vainqueur,Ford,Focus,WRC08,Snijers,Patrick,MINI,WRC,Bouche,Citroën

Du côté des petites tractions, Caren Burton s’impose parmi les DS3 après le retrait, sur sortie de route, du très rapide Raphaël Auquier. En C2-R2, c’est Guillaume Dilley  qui remporte ce Condroz mais c’est son second, Victorien Heuninck qui s’impose au sein du Citroën Racing Trophy réservé aux C2-R2.
 
Dans le Ford Fiesta Racing Trophy, Xavier Baugnet est le champion 2012 et il l’emporte à Huy parmi les Fiesta, malgré d’incessantes coupures électroniques. Il est même venu s’immiscer en fin de course dans le duel pour la victoire en Classe R2 que se livrait David Croes et Manu Canal-Roblès.

rallye,condroz,2012,bernd,casier,vainqueur,ford,focus,wrc08,snijers,patrick,mini,wrc,bouche,citroën

21:18 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallye, condroz, 2012, bernd, casier, vainqueur, ford, focus, wrc08, snijers, patrick, mini, wrc, bouche, citroën | | |