btcc,uk,angleterre,brands-hatch,championnat,ultime,manche,honda,civic,shedden,plato,volkswagen,passat,team bmr,ford,focus,jackson,ginetta,renault,clio,porsche,carrera,cup

Après avoir découvert Snetterton début août et avoir été, à nouveau, séduits par l’ambiance des circuits anglais, nous avions décidé de retourner de l’autre côté de la Manche pour assister à la dernière rencontre de la saison, le week-end dernier, à Brands-Hatch. A 400 km de Liège, vous vous retrouvez au cœur du sport automobile comme le conçoivent les Anglais. Ils viennent parfaitement équipés pour vivre une journée durant laquelle il n’y a pas un seul temps mort.

btcc,uk,angleterre,brands-hatch,championnat,ultime,manche,honda,civic,shedden,plato,volkswagen,passat,team bmr,ford,focus,jackson,ginetta,renault,clio,porsche,carrera,cup

Le programme va des petites Ginetta aux Clio en passant par les Porsche de la Carrera Cup avant la finale du championnat BTCC. En fait, dimanche, il y avait encore trois manches du Major Event de cet ultime rendez-vous. Dans la première course, c’est Mat Jackson qui a imposé sa Ford Focus alors qu’il s’était élancé en tête.

btcc,uk,angleterre,brands-hatch,championnat,ultime,manche,honda,civic,shedden,plato,volkswagen,passat,team bmr,ford,focus,jackson,ginetta,renault,clio,porsche,carrera,cup

Malgré l’intervention de deux voitures de sécurité, le sociétaire du team Motorbase Performance a dominé la première course devant Aron Smith (Volkswagen Passat CC Team BMR) et Adam Morgan troisième avec la Mercedes-Benz Classe A du WIX Racing. Derrière, les prétendants au titre n’ont pas réussi à se départager puisque même si Colin Turkignton et Jason Plato, les autres membres du Team BMR, ont pu doubler le leader du championnat, Gordon Shedden, le pilote Honda est resté dans leur sillage pour perdre le moins de points possible.

btcc,uk,angleterre,brands-hatch,championnat,ultime,manche,honda,civic,shedden,plato,volkswagen,passat,team bmr,ford,focus,jackson,ginetta,renault,clio,porsche,carrera,cup

En deuxième manche, Jackson partait de nouveau de la pole position grâce à son meilleur chrono dans la course initiale. Mais le pilote de la Ford au moteur visiblement bien développé devait batailler dur pour l'emporter à nouveau face à un Tom Ingram (Toyota Avensis Speedworks Motorsport) et qui terminera deuxième devant… Adam Morgan, à nouveau troisième sur sa  sur Mercedes-Benz Classe A.

btcc,uk,angleterre,brands-hatch,championnat,ultime,manche,honda,civic,shedden,plato,volkswagen,passat,team bmr,ford,focus,jackson,ginetta,renault,clio,porsche,carrera,cup

Mais la nouvelle la plus importante de cette deuxième course, c'était la dix-huitième place de Gordon Shedden, auteur d’une petite sortie de piste, et qui voyait ainsi son avance diminuer fortement (12 points d’écart en sa faveur) face à Jason Plato classé sixième et qui se plaignait, une fois l’arrivée franchie de ses équipiers qui ne l’avaient guère aidé. La dernière course donnera encore plus de relief à ses griefs mais n’allons pas trop vite. Autre concurrent malchanceux, Colin Turkington, seulement vingt-quatrième place suite à une crevaison sur sa Volkswagen Passat CC Team BMR, laissait là toutes ses chances de titre.

btcc,uk,angleterre,brands-hatch,championnat,ultime,manche,honda,civic,shedden,plato,volkswagen,passat,team bmr,ford,focus,jackson,ginetta,renault,clio,porsche,carrera,cup

Vous l’aurez compris, nous allions vivre une dernière course absolument phénoménale sachant que personne n’avait plus rien à perdre et allait tout donner! Impérial, Jason Plato ne se laissait pas impressionner par la Honda de Mat Neal parti devant lui et prenait la tête de l’ultime manche sans ciller. Et ce ne sont pas les voitures de sécurité, une nouvelle fois très actives, qui allaient le perturber puisqu’il gérait parfaitement chaque re-départ.

btcc,uk,angleterre,brands-hatch,championnat,ultime,manche,honda,civic,shedden,plato,volkswagen,passat,team bmr,ford,focus,jackson,ginetta,renault,clio,porsche,carrera,cup

Seulement derrière, alors que le pilote Volkswagen gérait parfaitement sa course, Gordon Shedden réalisait la course de sa vie en doublant ses adversaires sans commettre la moindre erreur. Et jusqu’au bout, il tentera de revenir sur la podium malgré l’enjeu! Ainsi, il attaquait encore la MG de Jack Goff pour la troisième place dans l’ultime tour, parfaitement protégé par son équipier Neal, avant de se contenter de la quatrième place sur la ligne d’arrivée. Au championnat, il devance finalement Plato de quatre petits points et remporte son second titre dans le Championnat Anglais des Voitures de Tourisme après 2013.

btcc,uk,angleterre,brands-hatch,championnat,ultime,manche,honda,civic,shedden,plato,volkswagen,passat,team bmr,ford,focus,jackson,ginetta,renault,clio,porsche,carrera,cup

Voilà la saison 2015 s’achève avec un beau champion et sur une piste qui favorise le spectacle. C’est d’ailleurs à Brands-Hatch que le BTCC 2016 débutera et nous risquons bien de faire le déplacement pour découvrir les nouvelles de cette compétition où 30 voitures s’affrontent à chaque course!

20:54 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : btcc, uk, angleterre, brands-hatch, championnat, ultime, manche, honda, civic, shedden, plato, volkswagen, passat, team bmr, ford, focus, jackson, ginetta, renault, clio, porsche, carrera, cup | | |

Bugatti,Veyron,W16,1200 ch,1500 Nm,la finale,ultime,série,450,production,allemande,Grand Sport,Vitesse,salon,Genève,2015

Chez le spécialiste de la série spéciale à deux millions d'euros, nous avons eu droit à la der des der, comprenez la Bugatti Veyron "La Finale". Dix ans après son lancement et 450 exemplaires vendus, la première voiture de série à dépasser les 1.000 ch et les 400 km/h va se retirer en nous promettant une descendante.

Bugatti,Veyron,W16,1200 ch,1500 Nm,la finale,ultime,série,450,production,allemande,Grand Sport,Vitesse,salon,Genève,2015

Pour l'occasion, la marque allemande expose la première et la dernière, comme une sorte de miroir inversant les couleurs. D'un côté, la toute première Veyron, numérotée 1/450, rouge et noir, et de l'autre la toute dernière, #450/450, noir et rouge et simplement prénommée "La Finale".

Bugatti,Veyron,W16,1200 ch,1500 Nm,la finale,ultime,série,450,production,allemande,Grand Sport,Vitesse,salon,Genève,2015

Il s'agit d'une Grand Sport Vitesse au toit amovible et au 8.0 W16 à quatre turbos poussé jusqu'à 1.200 ch et 1.500 Nm. Elle mêle donc du carbone noir et rouge à des jantes mélangeant les mêmes couleurs, avec une inscription «La Finale» à l'avant droit. Inutile de préciser le prix puisqu'elle est déjà vendue à un prince saoudien mais retenez seulement que les 450 Veyron se sont échangées en moyenne contre 2 millions d'euros. Maintenant, nous attendons la suite...

Bugatti,Veyron,W16,1200 ch,1500 Nm,la finale,ultime,série,450,production,allemande,Grand Sport,Vitesse,salon,Genève,2015

15:34 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bugatti, veyron, w16, 1200 ch, 1500 nm, la finale, ultime, série, 450, production, allemande, grand sport, vitesse, salon, genève, 2015 | | |

japon,super gt,course,compétition,circuit,bertrand,baguette,verviétois,honda,nsx,nakajima,ultime,round,dernière,2014,bilan

La saison de Super GT500 s’est clôturée ce dimanche à Motegi. Au delà de leur 14e place, Bertrand Baguette et son équipier ont démontré que leur Honda NSX était très performante. Le meilleur tour en course en constitue la plus belle preuve. Même si Bertrand Baguette observe régulièrement la ferveur japonaise en sport automobile, il est toujours aussi impressionné par cet enthousiasme bon enfant.

«Motegi constituait le huitième et dernier round du championnat et il y avait autant de spectateurs qu’à la première course. C’est extrêmement motivant de voir des gradins pleins à craquer et des milliers de drapeaux Honda qui s’agitent au passage de votre voiture. Nous avons signé le 6e chrono des qualifications. Un excellent résultat puisque, pour cette course, aucune voiture n’embarquait de lest. Toutes les Super GT sur la grille affichaient donc leurs meilleures performances.  Comme nous n’avions jamais parcouru un mètre sur ce circuit avant vendredi, cela démontre combien les ingénieurs de Honda et ceux de Dunlop ont réalisé du très bon travail ces derniers mois.»

C’est donc gonflé d’ambitions que les membres du Nakajima Racing gagnaient la grille de départ. Hélas, l’espoir de signer un bon résultat s’envolait dès le 2e virage. «Daisuke s’est fait surprendre… Une erreur qui l’a contraint à repartir de la dernière place, derrière tout le monde». La Honda NSX était en 10e position quand Bertrand en prenait le volant. «J’ai continué à cravacher ferme mais, malheureusement, un souci au turbo a entraîné une perte de puissance. Le temps de dénicher la panne et d’y remédier au stand, je concédais trois ou quatre tours. J’ai poursuivi sur un rythme intense et j’ai signé le meilleur tour en course. Une preuve supplémentaire que notre Honda NSX est arrivée au même niveau que les Super GT500 de la concurrence. Clairement, nous étions dans le coup à Motegi. Mais en sport automobile, il faut que tous les éléments soient réunis pour décrocher une performance de qualité.»

De quoi donner l’envie à Bertrand Baguette de poursuivre cette expérience au Japon l’an prochain?

«Tous les signaux sont au vert mais les pourparlers ne sont pas encore engagés», sourit notre compatriote. «Mais il est évident que j’aimerais prolonger ma collaboration avec le Nakajima Racing et profiter des acquis de cette saison pour être plus performant l’an prochain.»

japon,super gt,course,compétition,circuit,bertrand,baguette,verviétois,honda,nsx,nakajima,ultime,round,dernière,2014,bilan

16:08 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : japon, super gt, course, compétition, circuit, bertrand, baguette, verviétois, honda, nsx, nakajima, ultime, round, dernière, 2014, bilan | | |

Japon,Super GT,course,compétition,circuit,bertrand,baguette,verviétois,honda,NSX,Nakajima,ultime,round,dernière,2014,bilan

La huitième manche du championnat Super GT500 japonais se déroule ce week-end à Motegi. Un circuit que Bertrand Baguette va découvrir. Ce qui ne l’empêche pas de nourrir de belles ambitions avec la Honda NSX du Nakajima Racing pour cet ultime rendez-vous de la saison. Bertrand Baguette est à pied d’œuvre au Japon depuis début novembre. Outre différentes activités promotionnelles pour Honda, il a aussi participé à deux journées d’essais en vue de la course de ce week-end.

«Comme le règlement interdit de réaliser les tests sur la piste de la prochaine compétition, nous sommes allés à Okayama», précise notre compatriote. «Deux jours pendant lesquels nous avons pu mesurer l’évolution de notre Honda NSX.»

Japon,Super GT,course,compétition,circuit,bertrand,baguette,verviétois,honda,NSX,Nakajima,ultime,round,dernière,2014,bilan

Motegi, le circuit Honda sur lequel Marc Marquez a eu le bon goût de décrocher son deuxième titre mondial en MotoGP voici un mois, est la seule piste que Bertrand Baguette n’a pas fréquentée cette saison.

«C’est assez paradoxal, en effet!», sourit le Belge. «J’ai bien fréquenté les infrastructures de Motegi en 2010 quand je disputais le championnat IndyCar mais on roulait sur l’ovale qui n’a aucune partie commune avec le circuit routier. Je vais donc découvrir le tracé ce vendredi lors de la séance qui a été ajoutée, précisément, dans le but de se familiariser  avec les 4801 mètres de la piste. Cela dit, je ne débarque pas en terre inconnue. En Belgique, j’ai assimilé les différentes courbes sur simulateur et j’ai longuement regardé des caméras embarquées qu’on trouve sur you tube. Conclure la saison sur une note positive, c’est le rêve de tout sportif

Japon,Super GT,course,compétition,circuit,bertrand,baguette,verviétois,honda,NSX,Nakajima,ultime,round,dernière,2014,bilan

«Les dernières performances enregistrées par notre Honda NSX ont démontré une belle progression dans la hiérarchie. A Suzuka, le top 5 était possible. En Thaïlande, j’ai signé le cinquième chrono en qualification et je me battais pour la quatrième position en course quand j’ai été harponné. Cela dit, un paramètre nouveau doit être pris en compte: comme il s’agit de la dernière manche du championnat, aucune voiture ne sera lestée. Tous les handicaps de poids ont été enlevés. Les autres équipes pourront aussi compter sur leur expérience de Motegi, contrairement au Nakajima Racing.»

Japon,Super GT,course,compétition,circuit,bertrand,baguette,verviétois,honda,NSX,Nakajima,ultime,round,dernière,2014,bilan

Une fois l’épreuve terminée, Bertrand prolongera son séjour au Japon. «Le 23 novembre, je suis convié au Thanks Day organisé par Honda. Il s’agit d’une journée dédiée aux fans. Tous les pilotes qui représentent officiellement la marque, à moto et en voiture, seront présents à Motegi pour une fête très conviviale. On attend des milliers de supporters. Je me réjouis de vivre cette expérience.»

Japon,Super GT,course,compétition,circuit,bertrand,baguette,verviétois,honda,NSX,Nakajima,ultime,round,dernière,2014,bilan

12:12 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : japon, super gt, course, compétition, circuit, bertrand, baguette, verviétois, honda, nsx, nakajima, ultime, round, dernière, 2014, bilan | | |

BGDC,belgian,gentlemen,drivers,club,spa-francorchamps,ultime,joute,manche,finale,championnat,tourisme,BMW,Renault,VW,

C’est une étape incontournable du Belgian Gentlemen Driver’s Club (BGDC) chaque année. Programmée sur trois heures, la joute en lever de rideau des 24 Heures 2CV de Spa-Francorchamps récolte traditionnellement un joli succès. Ce sera encore le cas cette année, puisque pour l’avant-dernière manche de la saison 2013, largement plus de 50 bolides monteront en piste samedi dès 09h00 pour les qualifications, avant de s’affronter pour le meilleur entre 12h20 et 15h20.

L’incontestable nouveauté de cette ultime étape spadoise de l’année sera la concrétisation du projet ‘BGDC Young Driver’s Car’! On le sait, la compétition club sur circuit s’adresse aux amateurs, gentlemen-drivers et autres jeunes loups souhaitant effectuer leurs premiers pas en sport auto dans de bonnes conditions. Une dernière catégorie particulièrement choyée en cette fin de saison, puisqu’en unissant leurs efforts, les forces vives du BGDC vont permettre à trois jeunes issus du karting de loisir, en l’occurrence Régis Gosselin, Filipe Vieira et Mickael Derdul, de s’adonner à la course auto sur le plus beau circuit du monde. Des gaillards talentueux mais pas richissimes, qui se relaieront au volant d’une Suzuki Baleno appartenant à Patrick Van Billoen (Red Pat Racing Team), prise en charge au niveau logistique par l’équipe VDS Racing Adventures de Raphaël van der Straten, tandis que Pierre-Olivier Businaro mettra son expertise, son temps, son staff et ses installations au service de ces futurs champions. L’auto, déjà vue dans les courses club par le passé, sera engagée dans la Classe D de la Division 1, et elle ne passera forcément pas inaperçue.

BGDC,belgian,gentlemen,drivers,club,spa-francorchamps,ultime,joute,manche,finale,championnat,tourisme,BMW,Renault,VW,

Tous contre De Wit !

Outre ces jeunes loups aux dents longues, la course de samedi permettra sans doute aux BMW de la Division 3 de se mettre en évidence sur un tracé faisant la part belle à la puissance. Vainqueur à Mettet, Koen De Wit (M3 E46) part avec les faveurs des pronostics, mais il devra à coup sûr composer avec Geert Verwimp, Kris Geudens et Benoît Navez (M3 E36), Gaël Frère et Christian Heck (M3 E36), Jean-Pierre Blaise et Marc Pinckers (M3 E36), Guy Hoffeld et ses acolytes grand-ducaux (M3 E36), Grysouille-Spigeleer-Clermont, mais aussi les frangins Rasse (M3 E36), Huygens-De Cock-Van Goidsenhoven et le duo Huybrechts-De Coorman (M3 E36). Signalons le retour aux affaires de la famille Ronchail avec la Ford Focus #79, ainsi que celui de Dimitri Kluyskens, au volant d’une BMW M3 E36.

BGDC,belgian,gentlemen,drivers,club,spa-francorchamps,ultime,joute,manche,finale,championnat,tourisme,BMW,Renault,VW,

Comme il est de coutume en BGDC, les meilleures voitures de la Division 1 ne manqueront pas de s’immiscer entre les bolides de la D3. On pense naturellement aux références de la Classe D (2 litres) que sont la VW Golf II de Tony Kevers et Grégory Paisse, mais aussi des Clio III ou II de Paul Lejeune, Divoy-Asnong, Tanghe-Vandenabeele, Semoulin-Semoulin, Buffet-Buffet, Despriet-Van Colen, Crabbe-Longin-Piessens, Jeukenne-Schmetz-Heinen, Delvaux-Gérome-Marin, etc. Pour contrer cet essaim de bombinettes en colère, on pourra sans doute compter sur la Honda Integra de Willders et Ferrier, qui nous revient à chaque passage spadois, sur la Vauxhall Astra Coupé de Plennevaux et Kasters, malchanceuse à Mettet, ainsi que sur l’Abarth 500 de Peter Bens, Jozef Verhulst et Franky Boulat.

BGDC,belgian,gentlemen,drivers,club,spa-francorchamps,ultime,joute,manche,finale,championnat,tourisme,BMW,Renault,VW,

Van Loo-Heyninck déjà de retour !

Sévèrement secoué lors des Coupes de Mettet, Johan Van Loo est parvenu à trouver une caisse identique de BMW 325i. Il figure donc bel et bien sur la liste des engagés en Classe E de la D1 en compagnie de Geoffrey Heyninck, au même titre que Jan De Vocht et Rudi Doms (325i), mais aussi Licops-Licops (Porsche 944).

BGDC,belgian,gentlemen,drivers,club,spa-francorchamps,ultime,joute,manche,finale,championnat,tourisme,BMW,Renault,VW,

Enfin, en 1600cc, soit la Classe C de la D1, la bagarre fera de nouveau rage entre les Honda Civic de tous poils, avec dans les rôles principaux Van Damme-Van Billoen-Deridder (#5), Mascaux-Charlier (CRX, #6) et Thiroux-Gillion-Van Warbeck (#48), dont les moindres faux pas profiteront au gang des Suzuki Swift, emmené par les Lannaux, Franken, Goffard and co. Une hiérarchie qui sera peut-être bousculée par les jeunes et talentueux Nicolas Lamy et Andy Dewallef (Toyota Corolla), de retour après leur participation de Mettet…

Signalons que pour cette joute de Spa-Francorchamps, le BMW ClubSport Trophy fera son retour au sein du peloton du BGDC, Jan Horemans annonçant quelque 8 exemplaires des 325i E46 et E90. Une course dans la course qui devrait réserver de nombreuses surprises, comme le veut la tradition, avec notamment au volant Guino Kenis qui remet le couvert. Vous l’avez compris, le sport auto amateur sera roi ce prochain week-end sur le plus beau circuit du monde, et au risque de se répéter, force est de constater que les ingrédients du BGDC ne cessent de faire recette. Le rendez-vous est pris…

BGDC,belgian,gentlemen,drivers,club,spa-francorchamps,ultime,joute,manche,finale,championnat,tourisme,BMW,Renault,VW,

Photos Jacques Letihon (www.letihon.be

12:40 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bgdc, belgian, gentlemen, drivers, club, spa-francorchamps, ultime, joute, manche, finale, championnat, tourisme, bmw, renault, vw | | |

MINI,john cooper works,JCW,1.6,Turbo,218 ch,sportive,extrême,ultra,ultime,look,2012

Un peu comme Audi a l'habitude de le faire avec ses modèles RS, MINI attend la fin de vie d'une génération pour en présenter une version John Cooper Works ultra-sportive et très limitée. Six ans après la dernière du genre, la marque anglaise propose une nouvelle série limitée à 2000 exemplaires. Le look est sans équivoque: un grand becquet au sommet de la lunette et un extracteur greffé autour de la double sortie d'échappement centrale. On retrouve également une peinture de guerre grise et rouge, déjà présente sur la précédente Mini John Cooper Works GP.

MINI,john cooper works,JCW,1.6,Turbo,218 ch,sportive,extrême,ultra,ultime,look,2012

Cette citadine délurée fait également une croix sur la polyvalence puisqu'elle se prive de places arrière pour économiser quelques kilos. Destinée aux circuits, cette variante a également droit à une suspension réglable. Sans oublier quelques vitamines supplémentaires pour son 1.6 Turbo, qui devrait atteindre 218 ch, comme sur la récente Countryman JCW. A quelques mois de l'arrivée de sa remplaçante, la Mini actuelle s'offre donc un baroud d'honneur. Ce qui lui permet aussi d'améliorer son meilleur temps sur la boucle nord du Nürburgring où serait ainsi capable d'effectuer un tour en 8 minutes 23 secondes.

MINI,john cooper works,JCW,1.6,Turbo,218 ch,sportive,extrême,ultra,ultime,look,2012

20:14 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mini, john cooper works, jcw, 1.6, turbo, 218 ch, sportive, extrême, ultra, ultime, look, 2012 | | |

3_4_av_action_d_image_photo_leader.jpg

Pour fêter dignement la fin de carrière de l'A3, Audi lui offre un joli cadeau en installant sous son capot le moteur le plus puissant de son histoire: le cinq-cylindres 2.5 Turbo du TT RS, fort de 340 ch et 450 Nm. Hormis l'exclusive Focus RS 500, une série limitée déjà épuisée, personne n'a fait mieux dans la catégorie. Avec un chrono de 4"6, cette Audi ferait même jeu égal avec la R8, sa grande soeur, sur l'exercice du 0 à 100 km/h! Tout en gardant un certain sens pratique, puisqu'elle ne sera proposée qu'en déclinaison cinq-portes Sportback. Avec ses faux airs de break, cette RS3 adresse même un clin d'oeil à la première Audi RS de l'histoire, la RS2, qui était elle aussi animée par un cinq-cylindres turbo et était construite sur une base de 80 Avant.

3_4_ar_action_g_image_photo_leader.jpg

Fidèle aux traditions, cette compacte survitaminée possède évidemment une transmission intégrale, par contre, seule la boîte S tronic à double embrayage et sept rapports est proposée. Quant au châssis, la RS3 Sportback s'offre des amortisseurs revus, de grands disques de 370 mm à l'avant, un antidérapage ESP doté d'un mode Sport, des jantes de 19 pouces, ou encore des voies élargies. Petite curiosité: ses pneus sont plus larges à l'avant qu'à l'arrière, sans doute pour juguler le sous-virage. Elle opte aussi pour un look très démonstratif: outre ses ailes bodybuildées, son diffuseur arrière, son becquet de hayon, sa grille de calandre en nids d'abeille et ses entrées d'air de bouclier béantes aident à la reconnaître au premier coup d'oeil. Commercialisée début 2011, cette RS3 Sportback fait cependant payer cher ses qualités: prévoyez près de 54.000 € pour en profiter.

tdb_g_image_photo_leader.jpg

11:24 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : audi, rs3, 340 ch, 450 nm, sportive, 5 portes, allemande, nouvelle, 5 cylindres, essence, ultime, survitaminée, rs | | |