alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Il est vraiment particulièrement stylé ce nouveau SUV italien. Certes, nous l'aurons attendu au sein de la gamme Alfa mais on ne regrette pas cette longue attente lorsqu'on en fait le tour. Tout est parfaitement dessiné, il n'y a pas un seul point qui pourrait contrarier le regard. Il y a d'abord cette face avant agressive sans excès avec le V central et ses deux projecteurs en pointe surlignés par les feux de jours en virgule.

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Le capot est "enchâssé" dans la face avant comme sur la Giulia. Puis la ligne des flancs est continue jusque l'arrière, tracée d'un trait de crayon sans interruption, sans plis inutiles si ce n'est deux lignes qui partent des ailes avant pour donner une dynamique aux flancs. Long de 4,69 mètres pour 1,90 m de large, l'Alfa Romeo Stelvio est au final, un beau bébé. Sa ceinture de caisse haute, sa faible hauteur de pavillon et ses flancs musclés lui donnent beaucoup de caractère.

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Si vous appréciez l'habitacle de la berline, vous ne serez pas dépaysés à bord du Stelvio. La planche de bord est pratiquement identique, à quelques détails près. Comme pour l'extérieur, Alfa joue la carte de la sobriété de bon goût. Et force est de constater que la finition marque de nets progrès par rapport aux anciennes productions d'Alfa. Cuir de qualité, plastiques moussés, vrai bois... L'ensemble est bien réalisé et n'a plus vraiment à rougir de la comparaison avec la concurrence germanique.

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Certains détails font la différence, comme ce volant à méplat et à jante fine, ce démarreur digne d'une voiture de course et ces compteurs analogiques du plus bel effet. Sans oublier les grandes palettes métalliques derrière le volant qui ressemblent à ce que l'on peut trouver à bord de voitures de course. Sincèrement, certaines marques allemandes feraient bien de s'en inspirer. L'équipement est aussi digne des meilleures routières: sellerie en cuir pleine fleur, Jantes de 20 pouces avec des Michelin Latitude Sport 3, GPS à cartographie Europe, régulateur de vitesse adaptatif...

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Les places arrière sont accueillantes mais on y est moins choyés qu'à l'arrière de la Giulia. Le coffre n'est pas énorme avec ses 525 litres mais ses formes régulières permettent un chargement facile. Mais clairement, la facilité d'utilisation n'a pas été sa priorité malgré son appartenance à la catégorie des SUV.

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Pas totalement aveugles, on soulignera l'aspect un peu daté du système de navigation et la résolution discutable de la caméra de recul, d'ailleurs indispensable en raison de la visibilité très moyenne vers l'arrière. Notre exemplaire d'essai comptait déjà plus de 10.000 km et sur les routes pavées et bosselées de la région liégeoise, quelques bruits de mobilier se faisaient entendre mais on précisera qu'on a la vilaine manie de rouler très souvent sans musique.

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Non pas que le bruit du 4 cylindres 2.0 turbo essence soit particulièrement envoûtant. A sa décharge, il faut avouer qu'il pousse fort. Avec 280 ch annoncés et 400 Nm à 2.250 tr/min, il fait vite oublier les Diesel. Et certains concurrents ne peuvent en dire autant à l'exemple d'un Porsche Macan n'offrant que 250 ch. Mais là où Alfa marque encore plus de points à nos yeux, c'est sur le chapitre du poids puisqu'il est donné pour 1.660 kg à vide grâce à l'usage d'aluminium et de fibre de carbone. Le surpoids généré par la transmission intégrale Q4 se limitant d'ailleurs à 60 kg.

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Moteur puissant, masse contenue, mais aussi une excellente boîte automatique ZF à 8 rapports permettent au Stelvio de montrer ses muscles. Les accélérations sont impressionnantes, d'autant que les passages de rapports sont extrêmement rapides en mode Dynamique bien sûr. Seules 5"7 sont nécessaires pour abattre le 0 à 100 km/h. On connait un anglais qui a voulu faire le malin à bord de sa Mitsubishi Lancer Evo8 très bruyante mais qui a dû abdiquer. La facilité avec  laquelle ce SUV atteint des vitesses répréhensibles est bluffante.

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Bon, ne nous faites pas écrire ce que l'on ne pense pas. Il ne s'agit en rien d'un véhicule sportif. La mécanique est plus linéaire que rageuse et le poids, même contenu, vous rappelle à l'ordre en cas d'excès d'optimisme en virage. Par contre, son couple et sa puissance linéaire ne dépayseront pas les intoxiqués au mazout. Comme toujours, la consommation de ce moteur turbo est à la carte: raisonnable aux allures usuelles (environ 9 litres aux 100 km), mais bien plus élevée en jouant avec le rupteur (15 litres aux 100 km).

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Contrairement aux idées reçues, même si on est journaliste automobile, on n'est pas totalement idiot et on se doute bien que ce n'est pas cette super version essence de 280 ch qui va connaître le succès chez nous. Pourtant, on reste persuadé qu'un SUV en-dessous de 200 ch n'est pas vivable au quotidien... Plus sérieusement, c'est évidemment le 2.2 diesel de 150 ch (39.550€) que l'on risque de croiser le plus dans nos rues. La version essence qui nous était gentiment confiée par l'importateur coûte 50.550€. Ah oui, Alfa Romeo envisage de venir taquiner les M de BMW et les AMG de Mercedes avec un Stelvio Quadrifoglio équipé du 3.0 V6 de 510 ch emprunté à la Giulia. Miam, miam! Plus de photos ici

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

12:09 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : alfa, romeo, stelvio, 2017, essai, test, route, essence, 2.0, turbo, 280, belgique, 4x4, suv, style, classe, sportif, dynamique | | |

Abarth,124,Spider,new,cabriolet,deux,places,italie,1.4,turbo,essence,170,chevaux,essai,test,roadtest,piste,maîtrise,CMV,Hermalle,Argenteau

On le dit souvent des voitures italiennes, avec elles, tout est dans le style. Et une nouvelle fois, force est de constater qu’Abarth n’a pas raté son objectif avec cette 124 joliment relookée qui attire tous les regards. Avouons néanmoins que les échappements jouent également un rôle dans cet intérêt pour le petit roadster italo-japonais. On en regrette presque de ne pas pouvoir vous transmettre le son à travers les mots...   

Abarth,124,Spider,new,cabriolet,deux,places,italie,1.4,turbo,essence,170,chevaux,essai,test,roadtest,piste,maîtrise,CMV,Hermalle,Argenteau

Si vous vous intéressez un temps soit peu à l'industrie automobile, vous n'êtes pas sans savoir que la Fiat 124 Spider est une Mazda MX-5 joliment retravaillée par Fiat qui en a profité pour glisser sous son capot le petit 1.4 Turbo fabriqué en Italie. Un moteur qui profite de son turbo pour se montrer vif et alerte. C’est celui-là que nous retrouvons sous le capot noir mat de l’Abarth 124, porté à 170 chevaux. A l’extérieur, les différences sont évidentes: capot et couvercle de malle noirs mat (optionnels mais tellement Seventies), échappement sport Record Monza, jantes spécifiques et étriers de freins Brembo.

Abarth,124,Spider,new,cabriolet,deux,places,italie,1.4,turbo,essence,170,chevaux,essai,test,roadtest,piste,maîtrise,CMV,Hermalle,Argenteau

Touches d’alcantara

A l’intérieur, les différences avec la 124 classique sont minimes. Certes, les sièges badgés Abarth sont spécifiques et quelques mesquines touches d’alcantara viennent donner un petit supplément d’âme et se voient complétées par un cadran rouge pour le compte-tour central tandis qu’une plaque numérotée est collée sur le couvercle du vide-poche placé entre les deux sièges. Le volant, uniquement réglable en hauteur, ne peut cacher ses origines japonaises au même titre que les différents boutons de commande.

Abarth,124,Spider,new,cabriolet,deux,places,italie,1.4,turbo,essence,170,chevaux,essai,test,roadtest,piste,maîtrise,CMV,Hermalle,Argenteau

La position de conduite est satisfaisante même pour les grands gabarits mais à droite, le passager doit composer avec la largeur du tunnel central qui réduit la place pour ses pieds. La qualité de fabrication est plutôt bonne mais les espaces de rangement manquent cruellement et le volume du coffre est toujours minimaliste. De Mazda, l’Abarth a également hérité du système simple et génial d’ouverture manuelle de la capote en restant assis. On déverrouille au centre, on lance la capote en arrière et on l’aide à se coincer dans son emplacement. Facile, rapide et sans risque de panne.

Abarth,124,Spider,new,cabriolet,deux,places,italie,1.4,turbo,essence,170,chevaux,essai,test,roadtest,piste,maîtrise,CMV,Hermalle,Argenteau

Plein pot!

Il suffit d'actionner le démarreur pour comprendre que cette Abarth 124 Spider a son caractère bien à elle. L'échappement émet un son rauque tout sauf discret, inévitable signature acoustique des Abarth contemporaines! S'il est amusant, ce bruit finira cependant par indisposer durant les longs trajets, tant ce bourdonnement devient envahissant à la longue. Vous l’aurez compris, cette 124 Spider est destinée aux excursions sur petites routes et donne envie de se lâcher dès que possible.

Abarth,124,Spider,new,cabriolet,deux,places,italie,1.4,turbo,essence,170,chevaux,essai,test,roadtest,piste,maîtrise,CMV,Hermalle,Argenteau

Le moteur 1.4 MultiAir de 170 ch n'est pas un grand amateur de hauts régimes, mais son turbo offre un couple généreux (jusqu'à 250 Nm en mode Sport) et le poids-plume du cabriolet (1.060 kg) lui permet d’offrir des sensations. Malheureusement, la boîte automatique qui équipait notre modèle d’essai lissait fortement les sensations et ce ne sont pas les palettes minuscules placées au volant qui donneront un caractère plus sportif à une transmission destinée avant tout aux Américains.

Abarth,124,Spider,new,cabriolet,deux,places,italie,1.4,turbo,essence,170,chevaux,essai,test,roadtest,piste,maîtrise,CMV,Hermalle,Argenteau

Au rayon des performances, l'Abarth 124 Spider revendique le 0 à 100 km/h en 6’’8, soit une demie-seconde de mieux que la Mazda MX-5 2.0 de 160 ch. Pour mieux tester les capacités de cette propulsion, nous avions rendez-vous sur la piste détrempée du Centre de Maîtrise du Volant à Hermalle s/Argenteau. L’occasion de prendre l’avis de Philippe Ménage, le propriétaire des lieux.

Abarth,124,Spider,new,cabriolet,deux,places,italie,1.4,turbo,essence,170,chevaux,essai,test,roadtest,piste,maîtrise,CMV,Hermalle,Argenteau

Trouver le mode d’emploi

’’Equipée de pneus Pirelli Sotto Zero particulièrement accrocheurs sur la pluie, il n’est pas facile de la faire décrocher sans la forcer. Il faut user abondamment de l’appel/contre-appel mais aussi atteindre une certaine vitesse sous peine d’un fort sous-virage. Un comble pour une propulsion. Cette boîte automatique à six rapports n’est pas non plus idéalement étagée pour ce genre d’exercice parce que la deuxième vitesse est en plein dans la zone creuse du bloc Fiat. Mais une fois le mode d’emploi intégré, on s’amuse au volant et l’amplitude du rayon de braquage permet de l’emmener loin en survirage avant de partir en tête à queue. La présence d’un autobloquant est salutaire pour profiter au mieux de la puissance sur les seules roues arrière.’’

Abarth,124,Spider,new,cabriolet,deux,places,italie,1.4,turbo,essence,170,chevaux,essai,test,roadtest,piste,maîtrise,CMV,Hermalle,Argenteau

Sur route ouverte, l'avantage de ce moteur turbo demeure son couple. Le roadster Abarth joue les ballerines en valsant de virage en virage avec délice. La direction est douce mais précise et suffisamment informative, tandis que la position de conduite très reculée permet de sentir au mieux les déhanchements du train arrière. L'Abarth 124 Spider s'apprécie alors pour ce qu'il est: un délicieux jouet pour adultes. A 42.000 euros, cela commence à compter mais le prix de l’exclusivité est toujours justifié! (Photos: Jordan Dozin)

Abarth,124,Spider,new,cabriolet,deux,places,italie,1.4,turbo,essence,170,chevaux,essai,test,roadtest,piste,maîtrise,CMV,Hermalle,Argenteau

21:11 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : abarth, 124, spider, new, cabriolet, deux, places, italie, 1.4, turbo, essence, 170, chevaux, essai, test, roadtest, piste, maîtrise, cmv, hermalle, argenteau | | |

Volvo,SUV,compact,modeste,XC40,suédois,chinois,4x4,1.5,turbo,3,cylindres,hybride

Avec seulement deux SUV dans sa gamme, Volvo accuse un certain retard sur ses concurrents allemands. Mais la marque se prépare à agrandir sa palette de baroudeurs par le bas, grâce au futur XC40. Il faut dire que les SUV semblent porter chance à Volvo: l'an dernier, le XC60 était encore le modèle le plus vendu de la marque mais le nouveau XC90 connait aussi un joli démarrage commercial. On comprend donc bien que le constructeur suédois accorde beaucoup d'importance au lancement d'une nouveauté plus compacte dans la catégorie: le futur XC40. Même si la commercialisation n'aura lieu qu'en 2017, les lignes de ce petit dernier sont déjà bien connues. Il arborera en effet la même silhouette que le Concept 40.1 dévoilé au printemps dernier.

Volvo,SUV,compact,modeste,XC40,suédois,chinois,4x4,1.5,turbo,3,cylindres,hybride

Une motorisation hybride rechargeable et un inédit trois-cylindres

Sous les traits ciselés de ce SUV, long de 4,40 m environ, on trouvera une plate-forme inédite, conçue avec le chinois Geely, propriétaire de Volvo et baptisée CMA. Une base logiquement compatible avec une motorisation hybride rechargeable, que les concurrents Audi Q3 et Mercedes GLA ne pourront pas proposer sur leur actuelle génération: seul le X1 de BMW devrait offrir une telle alternative prochainement. À l'autre extrémité de la gamme, le XC40 profitera d'un nouveau trois-cylindres 1.5 turbo, qui sera épaulé par des quatre-cylindres 2.0. Quant à l'habitacle, il délaissera l'ergonomie complexe de l'actuelle V40 pour adopter un grand écran tactile au format portrait, bien plus aisé à utiliser.

Volvo,SUV,compact,modeste,XC40,suédois,chinois,4x4,1.5,turbo,3,cylindres,hybride

13:42 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : volvo, suv, compact, modeste, xc40, suédois, chinois, 4x4, 1.5, turbo, 3, cylindres, hybride | | |

Renault,Clio,RS,Sport,berline,5,portes,1.6,turbo,EDC,monaco,GP,2016

Vous la savez, au Rédacteur Automobile, nous ne sommes pas des grands fans de la dernière Renault Clio RS. Nous assumons totalement notre amour pour les automobiles extrêmes, celles qui procurent des frissons et qui nous offrent un plaisir de conduite réel. Avec sa boîte robotisée trop lente et son comportement trop aseptisé, la petite bombinette construite chez Renault Sport nous a toujours laissé un goût de trop peu. Même badgée du logo Trophy...

Alors lorsque le constructeur au losange, qui fournit actuellement un travail assez impressionnant pour renouveler complètement toute sa gamme, annonce l'arrivée d'une version très spéciale de la Clio RS pour célébrer ses quarante ans et fêter le retour de Renault parmi les constructeurs engagés en Formule 1, nous ne pouvons qu'applaudir! C'est dans le cadre du mythique Grand Prix de Monaco, ce vendredi 27 mai plus précisément,  que nous découvrirons cette nouveauté alléchante en espérant que les données techniques, encore inconnues aujourd'hui, nous rendront le sourire.

Renault,Clio,RS,Sport,berline,5,portes,1.6,turbo,EDC,monaco,GP,2016

15:59 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : renault, clio, rs, sport, berline, 5, portes, 1.6, turbo, edc, monaco, gp, 2016 | | |

Salon,Genève,2016,Porsche,Techart,préparateur,tuning,911,carrera,turbo,moteur,carrosserie,

Le préparateur TechArt, principalement spécialisé sur les modèles de Zuffenhausen, a dévoilé à Genève ses dernières réalisations. Parmi ces nouveautés, des améliorations sur les 911 Carrera S et Turbo. La Carrera S s’offre quelques chevaux supplémentaire en passant de 420 ch à 460 ch pour un couple porté à 560 Nm contre 500 Nm.

Salon,Genève,2016,Porsche,Techart,préparateur,tuning,911,carrera,turbo,moteur,carrosserie,

De son côté la plus puissante 911 Turbo hérite d’une cavalerie encore plus généreuse à 640 ch et 880 Nm soit un gain respectif de 60 ch et 130 Nm et s'exposait sous forme de cabriolet. Pour le reste, TechArt nous sert ses habituels ingrédients entre appendices de carrosserie (aileron arrière fixe, jupes latérales, diffuseur, spoilers, etc), ligne d’échappement, jantes et menus changements opérés au sein des habitacles.

Salon,Genève,2016,Porsche,Techart,préparateur,tuning,911,carrera,turbo,moteur,carrosserie,

Salon,Genève,2016,Porsche,Techart,préparateur,tuning,911,carrera,turbo,moteur,carrosserie,

Salon,Genève,2016,Porsche,Techart,préparateur,tuning,911,carrera,turbo,moteur,carrosserie,

Salon,Genève,2016,Porsche,Techart,préparateur,tuning,911,carrera,turbo,moteur,carrosserie,

Salon,Genève,2016,Porsche,Techart,préparateur,tuning,911,carrera,turbo,moteur,carrosserie,

09:10 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : salon, genève, 2016, porsche, techart, préparateur, tuning, 911, carrera, turbo, moteur, carrosserie | | |

Ruf,salon,Genève,2016,porsche,911,CTR2,CTR3,Turbo,R-Limited,SCR,RTR,narrow,Ultimate,

Véritable passionné de la marque de Zuffenhausen, Aloïs Ruf ne travaille pas que sur les modèles Porsche récents. A l'image de cette Ruf Ultimate motorisée par un Flat 6 3.6 développant 590 ch et 720 Nm à 4.500 tr/min. Cette 911 de type 964, est équipée d’une boîte de vitesse manuelle à 6 rapports. Sa carrosserie a été changée en introduisant davantage de carbone, baissant ainsi le poids à 1.215 kg. Elle est équipée de frein en carbone céramique et de jantes Ruf de 18 pouces. Sa vitesse maximale est de 339 km/h.

Ruf,salon,Genève,2016,porsche,911,CTR2,CTR3,Turbo,R-Limited,SCR,RTR,narrow,Ultimate,

La RtR narrow (RtR : Ruf turbo Rennsport) est basée sur la Porsche 911 type 997. Elle est motorisée par un Flat 6 3.8 Turbo développant la puissance phénoménale de 802 ch avec une transmission intégrale et une boîte de vitesse manuelle à 6 rapports. Son couple est de 990 Nm à 4.500 tr/min, la propulsant à 350 km/h. Elle est équipée de frein en carbone céramique et de jantes Ruf de 20 pouces.

Ruf,salon,Genève,2016,porsche,911,CTR2,CTR3,Turbo,R-Limited,SCR,RTR,narrow,Ultimate,

Ruf présentait également la Ruf SCR 4.2 qui est un prototype sur la base d’une Porsche 964 avec le moteur 4.2 l de Ruf développant 525 ch à 8.370 tr/min et 500 Nm de couple à 5.820 tr/min. Ce modèle est allégé au maximum (1190 kg) et atteindrait 322 km/h. Il est équipé d’une boîte de vitesse manuelle à 6 rapports. La Ruf SCR 4.2 est équipée de frein en carbone céramique et de jantes Ruf de 18 pouces.

Ruf,salon,Genève,2016,porsche,911,CTR2,CTR3,Turbo,R-Limited,SCR,RTR,narrow,Ultimate,

Sur la base d’une Porsche 993 biturbo, Ruf propose un modèle explosif en édition limitée: la Ruf Turbo R-Limited. Il s’agit d’un hommage à la fameuse Turbo R qui a été lancée par Ruf en 1998. Le moteur 6 cylindres à plat 3.6 l biturbo développe 620 ch à 6800 tr/min et propulse le bolide à 339 km/h via une boîte de vitesse manuelle à 6 rapports et un différentiel à glissement limité. Sur demande, la Ruf Turbo R-Limited peut être disponible en 4 roues motrices. Elle est équipée de jantes Ruf en 18 pouces.

Ruf,salon,Genève,2016,porsche,911,CTR2,CTR3,Turbo,R-Limited,SCR,RTR,narrow,Ultimate,

La Ruf CTR3 est le modèle le plus sportif et exclusif de Ruf. La voiture a été construite pour offrir un maximum de sensations et de sportivité via la position centrale arrière du moteur 3.8 l Flat 6 biturbo qui développe 777 ch à 7.100 tr/min et un couple de 980 Nm à 4.000 tr/min. Ne pesant que 1.400 kg, sa vitesse maximal est de 380 km/h. Installé dans un berceau dédié, l’essieu arrière comprend des ressorts horizontaux et des amortisseurs push-rod. La spécification ultime est réservée à la CTR 3 Clubsport qui est reconnaissable par ses extensions distinctives des passages de roue et son aileron arrière fixe en carbone.

Ruf,salon,Genève,2016,porsche,911,CTR2,CTR3,Turbo,R-Limited,SCR,RTR,narrow,Ultimate,

En parallèle de ses modèles spécifiques, Ruf propose un service de restauration de grande qualité. Pour l’illustrer, Ruf exposait sur son stand une superbe Porsche 911 RS 2.7 de 1973. La voiture a entièrement été refaite dans les règles de l’art et le résultat est à la hauteur de la réputation de Ruf.

Ruf,salon,Genève,2016,porsche,911,CTR2,CTR3,Turbo,R-Limited,SCR,RTR,narrow,Ultimate,

Enfin, cette dernière voiture n’est pas une nouveauté mais un clin d’oeil de Ruf au passé pour célébrer les 20 ans de la Ruf CTR2. La voiture exposée a participé à la course américaine de Road Atlanta et a remporté la course de côte de Pikes Peak en Juillet 1997. Sa vitesse de pointe est de 350 km/h et sa puissance est de 580 ch via un moteur Flat 6 biturbo de 3.6 l.

Ruf,salon,Genève,2016,porsche,911,CTR2,CTR3,Turbo,R-Limited,SCR,RTR,narrow,Ultimate,

13:48 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ruf, salon, genève, 2016, porsche, 911, ctr2, ctr3, turbo, r-limited, scr, rtr, narrow, ultimate | | |

renault,clio,rs,trophy,essai,test,semeine,volant,routes,roadtest,220 ch,4 cylindres,1.6,turbo,280 nm,traction,boîte,double,embrayage,edc

Ayant été relativement déçus par la dernière Clio RS, nous nous réjouissions de goûter à nouveau à cette petite bombe devenue Trophy pour l'occasion. Et là, ce fut une nouvelle fois la douche froide. Non pas que cette auto soit mauvaise ou ratée, non, ce qui nous ennuie c'est d'abord l'utilisation abusive de cette appellation Trophy, synonyme pour nous de sportivité, d'engins sortis de la piste ou des spéciales de rallye pour donner le sourire aux amateurs de sensations qui veulent se faire plaisir sur des portions de routes peu fréquentées. Ici, nous n'avons eu droit qu'à une évolution pâlotte de la dernière Clio RS.

renault,clio,rs,trophy,essai,test,semeine,volant,routes,roadtest,220 ch,4 cylindres,1.6,turbo,280 nm,traction,boîte,double,embrayage,edc

Ils ont beau dire, chez Renault, cette boîte n'est pas sportive. Trop lente, trop indécise lors des moments clés, elle ne nous permet pas de nous sentir à l'aise à bord de cette auto. Alors si elle rassure les acheteurs des pays émergents qui n'ont pas l'habitude de maîtriser une petite traction de 220 ch, elle ne doit pas constituer une offre unique parce que les pilotes apprécient de changer de rapport lorsqu'ils le désirent et non selon les bons vouloirs d'une boîte à double embrayage E.D.C qui aurait pourtant été revue, selon le losange, pour plus de réactivité. Seules les longues palettes au volant sont parfaites!

renault,clio,rs,trophy,essai,test,semeine,volant,routes,roadtest,220 ch,4 cylindres,1.6,turbo,280 nm,traction,boîte,double,embrayage,edc

Et que dire de ces cinq portes qui sont elles aussi imposées alors que jamais un père de famille n'optera pour une Clio RS Trophy, trop content de trouver dans la gamme des Kangoo et autres Scénic bien plus adaptés à ses besoins. Nous pourrions également nous plaindre du petit 1.6 Turbo qui ne remplacera jamais le 2.0 atmo de la précédente génération. Pour l'occasion, ce moteur reçoit un turbo plus gros, un circuit d'admission optimisé ainsi qu'une nouvelle cartographie, ce qui lui permet de gagner 20 ch (220 au total). Le couple passe quant à lui de 240 à 260 Nm, et même 280 Nm sur les 4e et 5e rapports. Il n'est pas désagréable et il se révèle particulièrement volontaire lorsqu'on fait appel à sa pleine puissance.

renault,clio,rs,trophy,essai,test,semeine,volant,routes,roadtest,220 ch,4 cylindres,1.6,turbo,280 nm,traction,boîte,double,embrayage,edc

Sur le plan du style, les changements sont subtils: un blanc mat allié à un toit noir brillant, des jantes de 18 pouces spécifiques et des inscriptions Trophy sur la lame avant et les portières arrière. Dans l'habitacle, on note l'apparition d'excellents sièges sport en cuir chauffants, qui ont le mérite de mieux le distinguer de celui des Clio plus banales. Mais la finition reste très perfectible: les décorations façon carbone sont légères et cet intérieur tout plastique devient difficile à justifier avec un tarif de 29.500 € hors option… Un surcoût de 4.300 € par rapport à la Clio RS classique.

renault,clio,rs,trophy,essai,test,semeine,volant,routes,roadtest,220 ch,4 cylindres,1.6,turbo,280 nm,traction,boîte,double,embrayage,edc

Côté performances, les 20 ch supplémentaires ne transfigurent pas la voiture. On gagne ainsi un petit dixième sur le 0 à 100 km/h et le 400 m départ arrêté (respectivement effectués en 6"6 et 14"5). Le surcroît de puissance se fait surtout sentir à haute vitesse, comme en témoigne le kilomètre départ arrêté, qui progresse de presque une seconde (26"4 contre 27"1 sur la RS normale). L'ensemble moteur/boîte fonctionne toujours selon trois modes, sélectionnables grâce au bouton RS Drive situé entre les sièges avant. En mode normal, cette Renault Sport semble sous Prozac: le moteur se fait discret et la boîte EDC passe les rapports très tôt, en se montrant parfois hésitante. De quoi vous laisser dubitatif lorsque vous transportez belle-maman avec le plus grand soin et que les suspensions brisent vos efforts.

renault,clio,rs,trophy,essai,test,semeine,volant,routes,roadtest,220 ch,4 cylindres,1.6,turbo,280 nm,traction,boîte,double,embrayage,edc

En mode Sport, les choses deviennent plus intéressantes, avec une sonorité mécanique légèrement plus présente, une transmission plus réactive, une direction plus ferme et un ESP plus permissif. Enfin, le mode Race oblige à passer la boîte en mode séquentiel et déconnecte totalement le contrôle de stabilité. C'est clairement dans les deux derniers modes que les progrès de la Clio R.S. Trophy sont les plus évidents. La boîte réagit de façon plus vive qu'auparavant aux impulsions sur les palettes. Mieux verrouillé, l'amortissement digère désormais très bien les routes bosselées si fréquentes dans notre royaume. Quant au train arrière, il participe à la mise en virage lorsque l'on rentre sur les freins. Mais ces derniers restent peu aisés à doser, la pédale manquant de feeling et de progressivité. Et si la motricité est correcte sur le sec, on ne peut s'empêcher de penser que la Clio R.S. Trophy serait un outil bien plus efficace avec un différentiel autobloquant. Surtout lorsque les sept jours d'essai se sont déroulés essentiellement sous la pluie...

renault,clio,rs,trophy,essai,test,semeine,volant,routes,roadtest,220 ch,4 cylindres,1.6,turbo,280 nm,traction,boîte,double,embrayage,edc

Conclusions

Nous en sommes conscients, cet essai pourra paraître un peu dur aux amoureux de la marque au losange. Pourtant, nous avons plutôt bien vécu cette semaine à bord de la petite bombinette française. Elle se révèle agréable dans les trajets boulot-dodo et ne se réveille que sur demande contrairement à d'autres petits bolides rapidement fatigants. Seulement voilà, nous gardons de si bons souvenirs de la Clio RS III qu'il nous est difficile d'accepter cette nouvelle RS qui vit pleinement avec son temps. Un temps où la vitesse est désormais largement prohibée et où les amateurs de sensations fortes sont priés d'aller s'amuser sur circuit. Mais nous continuons à croire qu'une déclinaison à boîte manuelle et en trois portes, même si elle coûterait de l'argent à Renault, serait largement plus répandue chez nous parce qu'elle ciblerait davantage les passionnés...

renault,clio,rs,trophy,essai,test,semeine,volant,routes,roadtest,220 ch,4 cylindres,1.6,turbo,280 nm,traction,boîte,double,embrayage,edc

15:55 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : renault, clio, rs, trophy, essai, test, semeine, volant, routes, roadtest, 220 ch, 4 cylindres, 1.6, turbo, 280 nm, traction, boîte, double, embrayage, edc | | |

Porsche,Boxster,S,2016,nouveau,new,718,2.0,2.5,turbo,4,cylindres,300,350,ch,prix,belgique,offre,achat

Chez Porsche, on ose tout. Après l'arrivée des 4x4 et du diesel, voilà que l'on nous prive du 6 cylindres à bord du Boxster. La seule Porsche que nous aimions se voit donc privée d'un de ses atouts au prétexte du sacro-saint downsizing qui ne sert qu'à annoncer des mesures de rejets et de consommation totalement mensongères. Jamais avares en idées pseudo-lumineuses, les services marketing du constructeur justifient un soit-disant hommage aux moteurs quatre cylindres à plat équipant la célèbre Porsche 718 pour ressortir une appellation mythique. Ils ne respectent décidément plus rien.

Porsche,Boxster,S,2016,nouveau,new,718,2.0,2.5,turbo,4,cylindres,300,350,ch,prix,belgique,offre,achat

Seulement voilà, ce n'est pas notre avis qui comptera auprès d'une clientèle pour qui l'histoire de la marque est totalement inconnue et parfaitement inutile... Mais revenons à nos moutons et à cette Porsche 718 Boxster qui se voit dotée d'un tout nouveau 2.0 quatre cylindres à plat suralimenté qui développe une puissance de 300 ch. La version de 2,5 litres de la Porsche 718 Boxster S affiche pour sa part une puissance de 350 ch grâce notamment à un turbo à géométrie variable. Par rapport aux modèles Boxster précédents, la puissance a enregistré une spectaculaire progression de 35ch. Et comme si cette réduction des cylindres ne suffisait pas, Porsche a opté pour la suralimentation pour fournir un couple un couple de 380 Nm disponible entre 1.950 et 4.500 tr/min tandis que la version 2.5 du Boxster S délivre un couple de 420 Nm entre 1.900 et 4.500tr/min. Avec la transmission PDK et le Sport Chrono Package, le 718 Boxster atteindrait les 100 km/h en 4"7 seulement. Le modèle S fait encore mieux avec 4"2. En vitesse de pointe, les deux modèles sont capables d'atteindre respectivement 275 km/h et 285 km/h.

Porsche,Boxster,S,2016,nouveau,new,718,2.0,2.5,turbo,4,cylindres,300,350,ch,prix,belgique,offre,achat

Un châssis plus sportif pour une agilité renforcée

Sur le plan des qualités dynamiques, le nouveau roadster de Porsche reçoit un châssis bénéficiant d'une mise au point orientée vers la performance en virage. La direction électromécanique a également été tarée pour être 10% plus directe, ce qui lui permet d'être encore plus agile et directionnelle, sur circuit ou au quotidien. En option, les nouveaux roadsters peuvent disposer du Porsche Active Suspension Management (PASM), qui réduit la hauteur de caisse de 10mm. Et pour la première fois, un châssis sport PASM affichant une hauteur de caisse réduite de 20mm est proposé en option sur le 718 Boxster S. Également repensé, le châssis actif offre un équilibre encore plus optimal entre confort et dynamisme.

Porsche,Boxster,S,2016,nouveau,new,718,2.0,2.5,turbo,4,cylindres,300,350,ch,prix,belgique,offre,achat

À l'instar de la 911, les nouvelles Porsche 718 Boxster dotées du Sport Chrono Package (en option) permettent de sélectionner le programme Individual en plus des trois modes Normal, Sport et Sport Plus. Sur les versions disposant de la transmission PDK, le Sport Response Button, logé au centre de la commande de sélection de programme et inspiré de la compétition, permet au conducteur de configurer la réactivité du moteur et de la transmission PDK.

Porsche,Boxster,S,2016,nouveau,new,718,2.0,2.5,turbo,4,cylindres,300,350,ch,prix,belgique,offre,achat

Un design inédit et expressif

La nouvelle 718 affiche une identité unique, avec une face avant sensiblement plus virile. De plus grandes dimensions, les prises d'air frontales constituent une expression distinctive de la nouvelle motorisation suralimentée. Le 718 Boxster dispose aussi de nouveaux phares bi-xénon avec éclairage diurne à LED intégrés. En option, des feux diurnes à LED à quatre points sont également disponibles. La silhouette se distingue aussi par ses nouvelles ailes, ses nouveaux bas de caisse et ses poignées de porte intégrées. De série, le Boxster S bénéficie de nouvelles jantes de 19 pouces qui peuvent être remplacées par des jantes de 20 pouces en option. À l'arrière, la nouveauté se distingue par une stature plus trapue grâce  à un jonc garni du sigle Porsche reliant les nouveaux blocs optiques qui intègrent des optiques tridimensionnelles à LED et des feux stop à quatre points.

Porsche,Boxster,S,2016,nouveau,new,718,2.0,2.5,turbo,4,cylindres,300,350,ch,prix,belgique,offre,achat

Le nouveau Porsche Communication Management de série

Dans l'habitacle de la 718 Boxster, le conducteur retrouvera un environnement Porsche familier, agrémenté d'un nouveau tableau de bord. Parmi les nouveaux équipements intérieurs figurent le Porsche Communication Management (PCM), qui regroupe le prééquipement téléphone, les interfaces audio et le Sound Package Plus d'une puissance de 110 watts. Le système PCM peut être complété avec des modules optionnels permettant de répondre aux besoins de chacun. Un module de navigation à commande vocale est ainsi proposé. Quant au module Connect Plus, il peut s'ajouter au module de navigation et offrir ainsi des services en ligne étendus.

Toutes les informations sur la nouvelle Porsche 718 Boxster sont dès à présent disponibles dans tous les Porsche Centres officiels.

porsche,boxster,s,2016,nouveau,new,718,2.0,2.5,turbo,4,cylindres,300,350,ch,prix,belgique,offre,achat

14:16 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : porsche, boxster, s, 2016, nouveau, new, 718, 2.0, 2.5, turbo, 4, cylindres, 300, 350, ch, prix, belgique, offre, achat | | |

Opel,Corsa,OPC,essai,test,roadtest,Extreme,performance,pack,brembo,recaro,207,ch,1.6,turbo,traction,sportive,GTI,1.300kg,22.350,euros,

Souvent à la traîne dans le peloton des citadines turbulentes, l’Opel Corsa OPC nous revient avec la nouvelle génération accompagnée d’un autobloquant optionnel qui change la vie. Elle motrice en sortie de virage, le sous-virage est inexistant mais il faut tenir fermement le volant. Et ne pas déconnecter l’ESP sous peine de retrouver un train avant totalement hors de contrôle. Mais le confort est plutôt étonnant et la discrétion de son look appréciable par les temps qui courent.

Opel,Corsa,OPC,essai,test,roadtest,Extreme,performance,pack,brembo,recaro,207,ch,1.6,turbo,traction,sportive,GTI,1.300kg,22.350,euros,

Pour transformer une Opel Corsa en une version OPC, la solution passe par les inévitables appendices sportifs. Parmi eux, on notera cette petite lèvre sur le capot à la manière d’une Porsche 911 GT3 RS, une double sortie d'échappement avec diffuseur, un gros becquet arrière, des jantes 18 pouces ou encore des étriers de freins 4 pistons Brembo (disponibles avec l’OPC Extreme Performance Pack avec l'autobloquant d'une valeur de 2.400€). Finalement c'est dans l'habitacle que la spécificité de la Corsa la plus sportive déçoit un peu. Car si l’on excepte la sellerie Recaro (820€), l'instrumentation, le volant à méplat, le pédalier et le levier de vitesse (trop gros et peu ergonomique), ça manque de fantaisie!

Opel,Corsa,OPC,essai,test,roadtest,Extreme,performance,pack,brembo,recaro,207,ch,1.6,turbo,traction,sportive,GTI,1.300kg,22.350,euros,

Du souffle!
Cela n’est plus une surprise mais cela reste remarquable, ces petits moulins turbocompressés poussent fort. Identique à celui de la génération précédente, le petit 4 cylindres 1.6 Turbo développe désormais 207 ch à 5.800 tr/mn pour un couple de 245 Nm (280 avec Overboost) entre 1.900 et 5.800 tr/min, soit 15 ch et 15 Nm de plus qu'auparavant. Ce qui lui vaut des performances dans la moyenne du segment avec un 0 à 100 km/h abattu en 6″8 et une vitesse maximale de 230 km/h. Les plus écolos d’entre vous regretterons l'absence de Start&Stop et d'injection directe qui font grimper les émissions de CO2 à 174 g/km.

Opel,Corsa,OPC,essai,test,roadtest,Extreme,performance,pack,brembo,recaro,207,ch,1.6,turbo,traction,sportive,GTI,1.300kg,22.350,euros,

Pour tout vous dire, nous on s’en moque parce que ce moulin convient parfaitement aux 1.293 kg de la bestiole. Pêchu à bas régime grâce à l'effet turbo et plutôt généreux dans l'allonge et les reprises (couple jusqu'à 5.800 tr/min), il ne s'essouffle qu'à l'approche des 6.000 tr/min. Un caractère vaillant mis en exergue par l'échappement Remus chantant et se laissant aller à quelques petites déflagrations au lever de pied. Nous aurions préféré une sonorité plus marquée mais il est vrai qu’au quotidien, cela peut vite devenir lassant.

Opel,Corsa,OPC,essai,test,roadtest,Extreme,performance,pack,brembo,recaro,207,ch,1.6,turbo,traction,sportive,GTI,1.300kg,22.350,euros,

Comportement amélioré
Le point fort de la nouvelle Corsa OPC est incontestablement son comportement routier. Pourtant, la base est toujours celle de l'ancienne génération. Mais les modifications apportées au châssis sport et le nouvel amortissement mécanique auto-réglable Koni apportent une certaine rigueur à l’ensemble.
Le fonctionnement de ce système est simple; il agit presque comme un amortissement piloté en s'adaptant aux fréquences de rebonds enregistrées par la voiture. Terriblement efficace pour le dynamisme mais également pour le confort car même si le tarage reste ferme, c'en est fini de la planche de bois de l'ancien modèle.

Opel,Corsa,OPC,essai,test,roadtest,Extreme,performance,pack,brembo,recaro,207,ch,1.6,turbo,traction,sportive,GTI,1.300kg,22.350,euros,

Et puis, la prise de roulis est inexistante tout comme le sous-virage. In fine, c'est l'effet du différentiel à glissement limité Draxler sur la direction qui surprend. Cette dernière étant précise mais plutôt légère, le système a tendance à guider le train avant dans les virages tout en assurant une motricité optimale véritablement bluffante. On se croirait au volant d’une quatre roues motrices tant le train avant accroche mais il faut tenir fermement le volant. Par contre, nous n’avons guère été convaincus par le mode Competition de l’ESP. Sur le réseau routier belge défoncé, l’Opel reprend ses mauvais travers et vous emmène dans des sous-virages inefficaces et le dosage à l’accélération redevient primordial.

Opel,Corsa,OPC,essai,test,roadtest,Extreme,performance,pack,brembo,recaro,207,ch,1.6,turbo,traction,sportive,GTI,1.300kg,22.350,euros,

Laquelle choisir?
A l’heure du bilan, et en tenant compte de ses habituelles concurrentes, Ford Fiesta ST (21.850€/182 ch/1.286 kg), Peugeot 208 GTI (22.970€/208 ch/1.235 kg) et Renault Clio RS (25.200€/200 ch/1.279 kg), l’Opel Corsa OPC (22.350€/207 ch/1.203 kg) reprend des couleurs face aux françaises. La Peugeot est trop bourgeoise, la Renault trop consensuelle mais la Ford garde l’avantage à nos yeux grâce à son comportement précis, joueur mais sain. Cela dit, il faut souligner les progrès de cette Opel Corsa OPC qui encourageront les ingénieurs de la maison à l’heure de définir les réglages de la prochaine Astra OPC…

Opel,Corsa,OPC,essai,test,roadtest,Extreme,performance,pack,brembo,recaro,207,ch,1.6,turbo,traction,sportive,GTI,1.300kg,22.350,euros,

+
Comportement en progrès
Look sympa et discret
Sièges Recaro
-
Intérieur basique
Sonorité discrète

Opel,Corsa,OPC,essai,test,roadtest,Extreme,performance,pack,brembo,recaro,207,ch,1.6,turbo,traction,sportive,GTI,1.300kg,22.350,euros,

15:40 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : opel, corsa, opc, essai, test, roadtest, extreme, performance, pack, brembo, recaro, 207, ch, 1.6, turbo, traction, sportive, gti, 1.300kg, 22.350, euros | | |

Volvo,S90,berline,coffre,3 volumes,2.0,essence,turbo,hybride,400 ch,diesel,190,235,puissance,downsizing,sécurité,salon,detroit,janvier,

Volvo a présenté la deuxième nouveauté dérivée de son architecture modulaire SPA qui, à terme, servira de base à presque toute la gamme. A cette occasion, les Suédois ressortent un nom disparu depuis 1998: S90. Un changement de patronyme mérité si nous prenons le format imposant de cette nouvelle berline. Par rapport à sa devancière, la nouvelle venue gagne 11 cm en longueur, soit 4,96 m au total. Une taille qui la place en concurrence directe avec les Audi A6, BMW Série 5, Mercedes Classe E et autres Jaguar XF. Entièrement nouveau,le style est fortement inspiré des Concept Estate, Coupé et XC Coupé.

Volvo,S90,berline,coffre,3 volumes,2.0,essence,turbo,hybride,400 ch,diesel,190,235,puissance,downsizing,sécurité,salon,detroit,janvier,

Sous le capot, l'heure est malheureusement au downsizing. Alors que la S80 s'était dotée à l'époque d'un V8, la S90 se limite à des quatre-cylindres. Heureusement, malgré une modeste cylindrée de 2.0 litres, ces moteurs affichent une belle santé. Suralimenté par un compresseur mécanique et par un turbo, le "petit" quatre-cylindres essence T6 revendique déjà 320 ch. Grâce à l'appui d'un bloc électrique, la version hybride rechargeable T8 culmine même à 407 ch, tout en affichant une consommation normée de seulement 1,9 l de sans-plomb aux 100 km, un exploit due à un cycle d' homologation outrageusement favorable.

Volvo,S90,berline,coffre,3 volumes,2.0,essence,turbo,hybride,400 ch,diesel,190,235,puissance,downsizing,sécurité,salon,detroit,janvier,

Quant aux mécaniques diesel, elles développent respectivement 190 (D4) et 235 ch (D5). Hormis la variante D4, qui entraîne ses roues avant via une boîte manuelle à six rapports, toutes les versions disposent de la transmission intégrale et d'une boîte automatique huit vitesses.

Volvo,S90,berline,coffre,3 volumes,2.0,essence,turbo,hybride,400 ch,diesel,190,235,puissance,downsizing,sécurité,salon,detroit,janvier,

La S90 n'oublie pas non plus la sécurité, le cheval de bataille de la marque suédoise. Elle introduit notamment la dernière version du Pilot Assist, une aide à la conduite capable de maintenir automatiquement la trajectoire, et ce en roulant jusqu'à 130 km/h. Le freinage autonome City Safety s'enrichit également puisqu'il reconnait désormais les animaux de grande taille et peut actionner automatiquement les freins pour éviter une collision ou en amortir les conséquences. Présentée au salon de Detroit, en janvier prochain, la berline se déclinera rapidement en break V90.

Volvo,S90,berline,coffre,3 volumes,2.0,essence,turbo,hybride,400 ch,diesel,190,235,puissance,downsizing,sécurité,salon,detroit,janvier,

20:46 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : volvo, s90, berline, coffre, 3 volumes, 2.0, essence, turbo, hybride, 400 ch, diesel, 190, 235, puissance, downsizing, sécurité, salon, detroit, janvier | | |