AMG,histoire,anniversaire,50 ans,expo,musée,autoworld,bruxelles,septembre,modèles,exportateur

AMG: partout dans le monde, ces trois lettres sont synonymes de performances automobiles exceptionnelles, d’exclusivité, d’efficience et d’un plaisir de conduire caractérisé par un dynamisme sans égal. L’entreprise fondée par Hans-Werner Aufrecht et ErhardMelcher à Grossaspach fête cette année son 50e anniversaire. Au cours de ce demi-siècle, Mercedes-AMG a engrangé de nombreux succès. Le constructeur s’est en effet distingué dans le sport automobile, mais a aussi conçu des véhicules uniques en leur genre, renforçant à de multiples reprises sa prestigieuse réputation de marque de sport et de performance – qu’elle mérite aujourd’hui plus que jamais.

AMG,histoire,anniversaire,50 ans,expo,musée,autoworld,bruxelles,septembre,modèles,exportateur

Afin de fêter cela, Autoworld Bruxelles organise - du 09 septembre au 01 octobre 2017 compris - une exposition sous le titre “AMG 50th Anniversary” où une quinzaine d’AMG (historiques et actuelles) seront mise à l’honneur.

Mercedes-Benz Belgium Luxembourg et Autoworld se sont effectivement organisés afin de rassembler une collection unique où vous pourrez notamment admirer:

- Mercedes 300SEL AMG (1968)

- Mercedes SL AMG (1990)

- Mercedes C AMG (1995)

- Mercedes ML AMG (2002)

- Mercedes C Break AMG (2003)

- Mercedes SL AMG (2003)

- Mercedes-AMG SL65 Black Series (2009)

- Mercedes SLS AMG (2010)

- Mercedes-AMG A45 (2017)

- Mercedes-AMG E43 (2017)

- Mercedes-AMG S63 Cabrio (2017)

- Mercedes-AMG SL63 (2017)

AMG,histoire,anniversaire,50 ans,expo,musée,autoworld,bruxelles,septembre,modèles,exportateur

Grands moments de l’histoire de la marque de sport et de performance

- Fondé à Burgstall en 1967 par Hans-Werner Aufrecht et Erhard Melcher, AMG (Aufrecht Melcher Großaspach – la ville natale d’Aufrecht) est à l’époque un bureau d’ingénierie et un centre de conception et d’essai pour le développement de moteurs de course.

- En 1971, l’AMG 300 SEL 6.8 remporte les 24 Heures de Spa‑Francorchamps dans sa catégorie et se hisse à la deuxième place du classement général. Résultat: AMG, que personne ne connaissait jusqu’alors, se forge instantanément une réputation dans le monde automobile.

- L’usine d’Affalterbach est fondée en 1976. Dans le nouveau bâtiment, l’atelier de conception de moteurs de course s’est transformé en une unité de production de coupés et de berlines de sport.

AMG,histoire,anniversaire,50 ans,expo,musée,autoworld,bruxelles,septembre,modèles,exportateur

- En 1984, Melcher crée de manière entièrement indépendante une culasse dotée d’un système moderne à quatre valves, le moteur innovant étant utilisé en V8 5.0 litres sur la Mercedes-Benz 500 SEC. Dès le départ, le principe "Un homme, un moteur" est d’application.

- Depuis 1986, la nouvelle culasse équipe non seulement la version AMG de la Classe S, mais aussi et avant tout la berline. On la trouve également depuis 1987 sur le coupé de la Classe Moyenne (W124). Avec 265 kW (360 ch), cette voiture a été surnommé « The Hammer » – le marteau en français – par la presse spécialisée américaine.

AMG,histoire,anniversaire,50 ans,expo,musée,autoworld,bruxelles,septembre,modèles,exportateur

- Depuis 1988, AMG a non seulement construit les voitures de course Mercedes-Benz 190 E, mais a également été à l’origine de leur apparition au sein du championnat allemand de voitures de tourisme (DTM).

- La collaboration avec Mercedes-Benz débute en 1990. En 1991, AMG se lance dans la conception et la production de versions sport de plusieurs voitures de la marque à l’étoile.

- La C 36 AMG, commercialisée en 1993, est le premier véhicule à naître de ce partenariat avec Daimler-Benz. S’écoulant à 5000 exemplaires jusqu’en 1997, elle devient le premier best-seller.

AMG,histoire,anniversaire,50 ans,expo,musée,autoworld,bruxelles,septembre,modèles,exportateur

- En 1996, la C 36 AMG devient la première voiture de sécurité officielle utilisée sur les circuits de Formule 1.

- Depuis 1999, Mercedes-AMG est détenue à 51 pour cent par DaimlerChrysler.

- En 2001, la toute nouvelle transmission automatique à cinq vitesses de la C 32 AMG est couplée au moteur V6 suralimenté de 3.2‑litres. Un système innovant de contrôle tactile permet une sélection manuelle des rapports.

- En 2005, Mercedes-AMG devient une filiale à part entière de Daimler AG.

AMG,histoire,anniversaire,50 ans,expo,musée,autoworld,bruxelles,septembre,modèles,exportateur

- Dévoilée en 2009, la Mercedes-Benz SLS AMG est le premier véhicule à avoir été conçu entièrement en interne par la marque de sport et de performance. Son vrombissement, ainsi que son dynamisme exceptionnel et ses légendaires portes papillon, lui valent un succès planétaire.

- AMG se lance dans la course automobile en 2011 avec la SLS AMG GT3. La SLS GT3 marque également l’entrée de Mercedes-Benz dans le monde exclusif de la compétition clients.

- Dévoilée en 2014, la Mercedes-AMG GT est la deuxième voiture de sport à avoir été entièrement conçue en interne par Mercedes-AMG à Affalterbach.

AMG,histoire,anniversaire,50 ans,expo,musée,autoworld,bruxelles,septembre,modèles,exportateur

- Avec son entrée dans le segment compact et les véhicules de la série 43, AMG élargit son portefeuille et séduit de nouveaux groupes de clients.

- En 2015, Mercedes-AMG écoule près de 70 000 exemplaires et signe ainsi un nouveau record de ventes. Les nouveaux modèles de la série 43 ne sont pas les seuls à l’origine de cette croissance. En effet, ce sont avant tout les véhicules de performance de la Classe C, les SUV et les compactes qui la tirent à la hausse.

AMG,histoire,anniversaire,50 ans,expo,musée,autoworld,bruxelles,septembre,modèles,exportateur

- Depuis 2016, la Mercedes-AMG GT3 écrit un nouveau chapitre de l’histoire du sport amateur. Lors de l’édition 2016 des 24 Heures du Nurburgring, des équipages au volant des Mercedes-AMG GT3 remportent les quatre premières places du classement.

- Avec près de 100 000 véhicules écoulés, Mercedes-AMG entame l’année de son 50e anniversaire sur un nouveau record de ventes.

- L’arrivée de l’AMG GT C étend le portefeuille de voitures de sport de Mercedes-AMG à six modèles, auxquels s’ajoute l’AMG GT3, une voiture de course destinée à la compétition clients. En moins de trois ans, le deuxième véhicule entièrement conçu en interne a donné naissance à une large gamme de voitures de sport.

AMG,histoire,anniversaire,50 ans,expo,musée,autoworld,bruxelles,septembre,modèles,exportateur

21:33 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Divers, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : amg, histoire, anniversaire, 50 ans, expo, musée, autoworld, bruxelles, septembre, modèles, exportateur | | |

autonews,septembre,2016,294,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,brc,mondial,24,heures,francorchamps,zolder,citroën,mercedes,ford,fiat,kia,Lexus

Il est des jours où le poste de Rédacteur en chef d’Autonews n’est pas enviable. Ainsi, pour ce numéro de rentrée, ce fut un véritable casse-tête de mettre tous les articles prévus dans les 68 pages dédiées. Ainsi, vous retrouverez les reportages complets sur les rallyes de Finlande et d’Allemagne. Si le premier a été remporté par l’inattendu Kris Meeke sur sa DS 3 WRC, le second a vu Sébastien Ogier reprendre ses bonnes habitudes en s’imposant tout naturellement. Les dernières manches du Championnat d’Europe sont également évoquées ou détaillées en fonction de leur importance. Cédric Cherain nous explique notamment pourquoi il n’a pas réussi à se mettre en évidence au Barum Rally.
Nos interviews du mois sont consacrées à Sven Smeets qui prend encore une nouvelle dimension au sein de VW Motorsport en succédant à Jost Capito au poste de Directeur, et à Teemu Suninen, le très jeune protégé de Toyota Motorsport qui s’étonne encore d’être devenu pilote officiel aussi rapidement. De jeune, il en est également question en TCR Benelux avec l’interview de Sam Dejonghe, ce jeune Anversois à la tête bien faite et au pied droit particulièrement lourd.
Et puis Vincent Marique a fait le point pour vous sur les essais des futures WRC 2017 qui promettent, avant de se rendre dans les impressionnants ateliers de Caren Burton Racing dans le Nord du Grand-Duché du Luxembourg. Enfin, six pages sont consacrées aux épreuves routières communautaires.
L’été, c’est également la saison des courses d’endurance avec les 24 Heures de Spa durant lesquelles Stéphane Halleux a suivi tout particulièrement l’évolution, tantôt impressionnante, tantôt décevante, de Maxime Soulet, Wolfgang Reip et Christian Loriaux au sein du team Bentley et leur défaite au profit de Maxime Martin, mais aussi les 24 Heures de Zolder que notre essayeur-maison a eu la chance de disputer sur une sympathique Mazda MX-5 Cup.
Le cahier ‘Historic’ est consacré à l’Eifel Rallye Festival, avec la première démonstration publique de l’Audi Gr.S, et aux vacances rallystiques de Christophe Jacob.
Et puis nous vous parlons encore de quelques belles surprises en matière d’essais avec la Fiat Tipo HB 1.4 T-Jet 120, la Ford EcoSport 1.0 EcoBoost, la Kia Niro, la Lexus GS-F, la Mercedes SL 400, la Mini One D Clubman, la Skoda Octavia Scout 2.0 TDI 184 sans oublier la Smart ForTwo cabrio 90.
Voilà ce que l’on appelle une rentrée bien remplie qui devrait vous ravir!

autonews,septembre,2016,294,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,brc,mondial,24,heures,francorchamps,zolder,citroën,mercedes,ford,fiat,kia,Lexus

Futur,insigna,Opel,2017,septembre,présentation,photos,espion,belgique,autoroute,fuite,scoop,allemande

Notre fidèle lecteur, Alexis R., nous a fait récemment parvenir des photos qu'il a prises sur l'autoroute de Bruxelles. Il s'agit des mulets de développement de la future Opel Insigna qui devrait être dévoilée à l'automne. Un modèle que l'on nous annonce plus encombrant avec un empattement étiré de 10 cm qui devrait lui permettre de rivaliser avec l'habitabilité remarquable d'une Skoda Superb.

Futur,insigna,Opel,2017,septembre,présentation,photos,espion,belgique,autoroute,fuite,scoop,allemande

L'autre cheval de bataille de cette Insignia 2, c'est de combattre l'embonpoint de la génération actuelle. La baisse de poids pourrait ainsi atteindre près de 200 kg sur certaines versions, histoire de gagner en agilité, en performances et en sobriété. L'offre mécanique en profitera pour s'adonner au "downsizing", en remplaçant les 2.0 diesel de la génération actuelle par des 1.6.

Futur,insigna,Opel,2017,septembre,présentation,photos,espion,belgique,autoroute,fuite,scoop,allemande

11:22 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : futur, insigna, opel, 2017, septembre, présentation, photos, espion, belgique, autoroute, fuite, scoop, allemande | | |

futur,next,2016,septembre,mondial,paris,salon,allemande,SUV,moyen,Q5,audi,TDI,TSI,essence,diesel,quattro,traction,premium

C'est encore cette année qu'Audi renouvellera son SUV de milieu de gamme, le Q5. Ses lignes adopteront les derniers gimmicks de la marque aux anneaux avec une calandre entourée d'aluminium et des phares effilés. Ses angles sont plus marqués et les plis dans les flancs sont conformes à ce que l'on rencontre chez Audi ces dernières années. La face avant est ajourée par de larges échancrures d'aération lui donnant un air encore plus gourmand. Cette seconde génération du Q5 sera basée sur la plateforme MLB du groupe VW avec des motorisations longitudinales et non plus transversales. Selon les premières informations, l'engin aurait perdu 100 kg dans la manœuvre. Ses motorisations et sa technologie ont été découverts dans la dernière Audi A4. Les habituelles versions Quattro seront épaulées, pour la première fois, par de simples tractions. Il est vrai que pour arpenter les jolis boulevards de nos villes, cela suffit amplement. Les motorisations, semblables à celles de la dernière A4, débuteront par le 2.0 essence de 187 ch tandis que le même en 4WD sera poussé à 248 ch. Le diesel débutera avec le 2.0 TDI de 150 ch en simple traction tandis que le 3.0 V6 TDI de 215 et 268 ch s'offrira lui aussi les quatre roues motrices. Le SQ5 profitera toujours du même moteur mazouté porté à 340 ch tandis que le RS Q5 devrait atteindre 450 ch grâce à son moteur essence biturbo. Une version plug-in hybride est également dans les tuyaux. Enfin, l'habitacle tentera d'offrir une ambiance encore plus Premium à travers des matériaux revalorisés et une technologie très pointue. A suivre donc.

futur,next,2016,septembre,mondial,paris,salon,allemande,SUV,moyen,Q5,audi,TDI,TSI,essence,diesel,quattro,traction,premium

14:12 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : futur, next, 2016, septembre, mondial, paris, salon, allemande, suv, moyen, q5, audi, tdi, tsi, essence, diesel, quattro, traction, premium | | |

Kia,Sportage,2016,SUV,nouveau,new,salon,francfort,septembre,design,extérieur

Décidément, pour ceux qui en doutaient encore, la rentrée est à nos portes. Et avec elle son flot de nouveautés que nous devrions admirer de près lors du prochain Salon de Francfort dont les ports ouvriront au public le 15 septembre. Ainsi, Kia Motors Europe a dévoilé aujourd'hui les premières images extérieures officielles du tout nouveau Kia Sportage. Pour sa quatrième génération, le design se révèle audacieux et novateur avec une réelle sensation de puissance et d'agilité, quel que soit l'angle de vue. En jouant sur les contrastes entre les formes douces et angulaires, le Sportage crée une harmonie visuelle à partir de la tension entre les surfaces lisses et les lignes caractéristiques nettes et bien définies.

L'avant du tout nouveau Sportage présente le changement le plus important dans le design de la voiture, avec des phares qui ne sont plus intégrés à la calandre sur le nouveau modèle, mais qui s'étirent vers l'arrière le long des bords extérieurs du capot au dessin plus précis et des passages de roue plus audacieux. Immédiatement identifiable comme appartenant à une Kia, la calandre en nez de tigre du Sportage, abaissée et élargie, ajoute davantage de volume à la partie inférieure de l'avant, ce qui lui donne une apparence plus imposante et une posture d'apparence plus stable. Le tout n'est pas sans évoquer les SUV Porsche...

Kia,Sportage,2016,SUV,nouveau,new,salon,francfort,septembre,design,extérieur

Le tout nouveau Sportage se caractérise par un profil sportif plus incliné. Vu de côté, le nouveau Sportage conserve la silhouette effilée du modèle précédent, avec une ligne de toit qui s'incline légèrement vers l'arrière de la voiture, des porte-à-faux plus longs à l'avant et plus courts à l'arrière, mais aussi un empattement plus long. La carrosserie lisse, les passages de roue plus audacieux et les lignes nettes donnent au Sportage un aspect plus dynamique et musclé.

À l'arrière, les formes horizontales et le volume de la surface soulignent la largeur de la voiture et donnent au SUV compact une apparence plus stable. Inspirés du concept-car Kia Provo 2013, les blocs des phares élancés sont reliés par un bandeau apposé sur toute la largeur, alors que les clignotants et les feux de recul sont séparés, replacés plus bas pour ajouter plus d'impact visuel et une meilleure impression de stabilité à la moitié inférieure de la voiture. Le design du nouveau Sportage a été supervisé par le studio européen de design de Kia à Francfort, en Allemagne, avec l'apport des centres de design de la marque à Namyang, en Corée, et Irvine, en Californie.

kia,sportage,2016,suv,nouveau,new,salon,francfort,septembre,design,extérieur

10:25 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : kia, sportage, 2016, suv, nouveau, new, salon, francfort, septembre, design, extérieur | | |

Opel,Astra,onzième,générationnouvelle,new,compacte,segment,salon,francfort,septembre,rentrée,diesel,essence,CDTI,ECOTEC,turbo

A ce jour, ce sont 24 millions de compactes Kadett et Astra qui sont déjà sorties de chaînes. Opel est aujourd’hui sur le point d’écrire un nouveau chapitre de la saga de son best-seller avec sa nouvelle génération d’Astra basée sur une toute nouvelle architecture, plus légère. Elle sera uniquement animée par des moteurs de dernière génération et se dotera d’équipements jusque-là réservés à des voitures de segments supérieurs. Le choix d’un design épuré permet à la nouvelle Astra de paraître plus athlétique que jamais. Cette nouveauté, toujours importante pour la marque au Blitz, sera dévoilée en première mondiale cet automne au Salon de Francfort (du 17 au 27 septembre).

Opel,Astra,onzième,générationnouvelle,new,compacte,segment,salon,francfort,septembre,rentrée,diesel,essence,CDTI,ECOTEC,turbo

Gagner du poids là où c’est important: la nouvelle architecture

Plus légère, plus sobre et plus incisive, tout en étant en même temps encore plus confortable: la nouvelle Opel Astra tentera de répondre à toutes ces contraintes en ayant suivi un programme de mise en forme plutôt conséquent. Le Concept Monza, dévoilé au Salon de Francfort 2013, a servi d’exemple à suivre pour la onzième génération de la compacte Opel. Selon le modèle et la finition, elle se révèle jusqu’à 200 kg – et au minimum 120 kg – plus légère que le modèle précédent. L’architecture entièrement nouvelle joue un rôle majeur dans cette baisse de poids. Chaque composant a été examiné, en revoyant son encombrement et la possibilité d’utiliser des matériaux légers. A elle seule, la coque a vu son poids réduire de 20%, passant de 357 à 280 kg. D’autres actions ont été menées, sur le plan du châssis, qui ont permis encore de gagner 50 kg supplémentaires. Un amaigrissement dû notamment à la mise en œuvre d’acier plus léger à haute et très haute élasticité, au montage de berceaux plus compacts et à un allègement des trains roulants avant et arrière.

Opel,Astra,onzième,générationnouvelle,new,compacte,segment,salon,francfort,septembre,rentrée,diesel,essence,CDTI,ECOTEC,turbo

Uniquement ce qu’il y a de mieux: une offre de motorisations dernier-cri

Sous le capot de chaque nouvelle Astra se trouve un membre de la nouvelle offre de motorisations. Les puissances s’échelonnent de 95 à 200 ch. Les moteurs diesel et essence avec une cylindrée allant jusqu’à 1,6 litre ont tous trois points en commun: une grande sobriété, une excellente réactivité et une rare onctuosité de fonctionnement.

Le 1.6 CDTI – disponible en de nombreuses puissances à partir de 95 ch – se charge de couvrir la demande pour le diesel tandis que le 1.0 ECOTEC Direct Injection Turbo (105 ch) se charge du niveau de base des moteurs essence. La principale nouveauté de l’offre de motorisations de l’Astra est le nouveau 1.4 ECOTEC Direct Injection Turbo, un quatre-cylindres essence de la même famille que le moteur trois-cylindres d’un litre, plus petit mais néanmoins très vigoureux. Ce moteur tout en aluminium sera d’abord disponible avec 145 ch. Sa réponse dynamique et ses performances sont tout à fait remarquables, tout comme sa sobriété. Le moteur délivre son couple maxi de 250 Nm très tôt. La puissance maximale est disponible entre 1.800 et 4.000 tr/min – des conditions idéales pour combiner plaisir de conduite et faiblesse de consommation. Grâce à sa construction, le nouveau 1.4 ECOTEC Direct Injection Turbo pèse également moins lourd dans la voiture. Pris isolément, le bloc moteur en aluminium pèse 10 kg de moins que le bloc en acier forgé de l’actuel 1,4 litre turbo.

Opel,Astra,onzième,générationnouvelle,new,compacte,segment,salon,francfort,septembre,rentrée,diesel,essence,CDTI,ECOTEC,turbo

Ligne sportive et habitabilité généreuse: la parfaite symbiose de l’Astra

La ligne de la nouvelle Astra parle aussi d’efficience, et une fois de plus le Concept Monza a servi d’exemple. L’évolution de la philosophie de design Opel permet à la nouvelle Astra d’attirer l’attention grâce une apparence plus légère, plus athlétique qui remplace le look tout en muscle. Les phares avant se fondent dans la calandre pour former un seul bloc graphique. Le détail du design le plus significatif est le montant de custode séparé en deux parties, créant l’impression d’un toit flottant. Le jeu entre les ombres et les lumières est souligné par la traverse horizontale reliant les feux arrière au-dessus du logo de la marque. Mais l’Astra n’a pas seulement l’air d’être plus petite – elle est plus petite. Avec une longueur de 4,37 mètres, elle mesure presque cinq centimètres de moins que le modèle précédent. Et avec une hauteur de 1,46 m, elle est également 2,6 cm plus basse. Les dimensions ont évidemment un impact sur l’aérodynamique et l’efficacité: la nouvelle Astra bénéficie d’un coefficient de traînée inférieur à 0,30.

Opel,Astra,onzième,générationnouvelle,new,compacte,segment,salon,francfort,septembre,rentrée,diesel,essence,CDTI,ECOTEC,turbo

Même si l’empattement a été réduit de deux centimètres, l’espace intérieur a pu être accru. Grâce aussi à la présence de sièges de conception nouvelle, les passagers arrière profitent d’un espace pour les jambes augmenté de 35 millimètres. En outre, la distance entre les sièges avant et arrière a été allongée – ce qui améliore le confort de bord et la sensation d’espace. Le tableau de bord très qualitatif reprend tout le caractère et l’esthétique présents dans le design extérieur, qui se déclinent ainsi dans l’habitacle. C’est une toute nouvelle génération de design intérieur qui arrive sur la nouvelle Astra. Il se caractérise par sa grande clarté, qualité que l’on doit aussi à la réduction du nombre d’interrupteurs et de boutons présents aux côtés de l’écran tactile couleur de la console centrale.

Opel,Astra,onzième,générationnouvelle,new,compacte,segment,salon,francfort,septembre,rentrée,diesel,essence,CDTI,ECOTEC,turbo

Assistance et service 24 h sur 24: une connectivité exceptionnelle avec Opel OnStar

La nouvelle génération d’Astra est le premier modèle d’Opel qui sera disponible dès son lancement avec l’assistant de connectivité personnelle et de service Opel OnStar. Ce système propose aux clients une vaste gamme de services de sécurité et de confort. Au cas où un airbag se déploie, l'Opel OnStar sera alerté automatiquement. Un conseiller entrera alors en relation avec le véhicule afin de déterminer si une aide est nécessaire. En cas de non réponse, les services de secours sont immédiatement dépêchés sur l’emplacement exact du véhicule. Il ne s’agit là que l’un des exemples des avantages du nouvel assistant de connectivité personnelle et de service. Conducteurs et passagers peuvent joindre OnStar 24h sur 24, 7 jours sur 7 et 365 jours par an. Peu importe qu’ils aient besoin d’assistance routière ou de tout autre service – un conseiller OnStar sera toujours prêt à apporter son aide.

Opel,Astra,onzième,générationnouvelle,new,compacte,segment,salon,francfort,septembre,rentrée,diesel,essence,CDTI,ECOTEC,turbo

Des équipements premium sur une compacte: IntelliLux LED® et compagnie

La nouvelle Astra s’équipe aussi d’un système résolument novateur qui apporte beaucoup à la sécurité. Le révolutionnaire éclairage matriciel Full-LED IntelliLux® breveté par Opel permet de rouler en pleins phares sans éblouir qui que ce soit. Il sera disponible pour la première fois en catégorie compacte sur l’Astra.

Composé de 16 segments à LED – huit de chaque côté du véhicule – le nouveau système matriciel à LED adapte automatiquement et en permanence la portée et la répartition du faisceau lumineux pour s’adapter à toutes les situations de conduite. Dans son fonctionnement, il se sert de la caméra frontale Opel Eye. Dès que le véhicule quitte les zones urbaines, l’éclairage passe automatiquement en feux de route – position dont il ne va plus bouger. A une vitesse de 80 km/h, les conducteurs peuvent détecter les objets présents sur le bord de la route environ 30 à 40 mètres plus tôt qu’avec des phares classiques halogène ou xénon en feux de croisement. Ce qui leur donne environ 1,5 seconde en plus pour réagir.

Opel,Astra,onzième,générationnouvelle,new,compacte,segment,salon,francfort,septembre,rentrée,diesel,essence,CDTI,ECOTEC,turbo

En dehors d’Opel OnStar et de l’IntelliLux LED®, les futurs propriétaires d’Astra pourront compter sur une dotation complète d’équipements de sécurité et d’aides à la conduite, dont beaucoup sont sans égal dans ce segment. Il s’agit de la reconnaissance de panneaux de circulation Traffic Sign Assistant, de l’aide au maintien dans la voie Lane Keep Assist, assistée de l’alerte de dérive Lane Departure Warning avec indicateur de distance de sécurité Following Distance Indication, de l’alerte de collision avant Forward Collision Warning avec freinage avant collision imminente Collision Imminent Braking. Le Régulateur de vitesse avec limiteur de vitesse fait en sorte que le conducteur peut toujours se fixer une vitesse limite. L’aide au stationnement avancée Advanced Park Assist est un dispositif très agréable qui peut garer la voiture automatiquement d’une simple pression sur un bouton. La caméra de recul est activée dès que la marche arrière est enclenchée. Et l’alerte de présence dans l’angle mort Side Blind Spot Alert détecte les obstacles dans un rayon de 3 mètres de chaque côté et derrière la voiture, obstacles qui autrement resteraient cachés à la vue du conducteur.

Opel,Astra,onzième,générationnouvelle,new,compacte,segment,salon,francfort,septembre,rentrée,diesel,essence,CDTI,ECOTEC,turbo

Les sièges ergonomiques testés et certifiés par l’AGR (association pour la santé du dos) sont également remarquables. Opel a pour habitude d’offrir d’excellents sièges ergonomiques, et ils poursuivent ici la tradition en s’enrichissant toutefois de dispositifs de confort supplémentaires. La nouvelle Opel Astra offrira des sièges à réglages sur 18 axes pour le conducteur. Ces sièges ont des fonctions massage, ventilation et un réglage de la largeur du siège. Les passagers arrière peuvent aussi s’attendre à disposer de plus de confort qu’avant, puisqu’en option sont disponibles deux sièges latéraux chauffants.

Opel,Astra,onzième,générationnouvelle,new,compacte,segment,salon,francfort,septembre,rentrée,diesel,essence,CDTI,ECOTEC,turbo

14:57 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : opel, astra, onzième, générationnouvelle, new, compacte, segment, salon, francfort, septembre, rentrée, diesel, essence, cdti, ecotec, turbo | | |

Toyota,nouveautés,salon,genève,2015,Mirai,Avensis,restylage,hydrogène,155 ch,66.000,septembre,arrivée,concessions,avensis,auris

Premier véhicule à pile à combustible produit en série selon la marque, la Toyota Mirai débarque en Europe et intrigue la concurrence si nous en croyons le nombre de curieux tournant autour de l’engin. Rappelons que les voitures à pile à combustible sont alimentés par de l’hydrogène stocké dans un réservoir pressurisé à 700 bars.

Toyota,nouveautés,salon,genève,2015,Mirai,Avensis,restylage,hydrogène,155 ch,66.000,septembre,arrivée,concessions,avensis,auris

L’électricité produite par la pile alimente un moteur électrique de 155 ch, tandis que les émissions de l’auto se limitent à de la vapeur d’eau. Pas spécialement jolie, mais suffisamment différente pour que son conducteur puisse se distinguer, la Mirai offre une autonomie de 480 km et le plein est fait en trois minutes seulement. En Europe, la Toyota Mirai sera distribuée, à partir de septembre 2015, en Allemagne, au Danemark et au Royaume Uni et sera commercialisée au prix de 66 000 €.

Toyota,nouveautés,salon,genève,2015,Mirai,Avensis,restylage,hydrogène,155 ch,66.000,septembre,arrivée,concessions,avensis,auris

A priori, les évolutions stylistiques semblent mineures sur la nouvelle Avensis mais en y regardant de plus près, on découvre une calandre inédite mais aussi des bas de caisse et des jantes de 17 ou 18 pouces retouchés sans oublier les feux LED de la poupe. L'intérieur reçoit une planche de bord entièrement remodelée avec une console centrale distincte du tunnel de servitude. Sous le capot de la berline et du break, Toyota place les nouveaux 1.6 D-4D de 112 ch et 2.0 D-4D de 143 ch. Avec ce dernier, l'Avensis peut atteindre les 200 km/h. Il est jumelé à un Stop&Start pour limiter sa consommation normalisée à 4,5 l aux 100 km (119 g CO2/km). Le 1.6 l fait mieux avec 4,1 l aux 100 km (108 g CO2/km). En essence, les moteurs ont été adaptés aux normes et les 1.6 de 132 ch, 1.8 de 147 ch et le - non commercialisé en Belgique - 2.0 de 152 ch consomment jusqu'à 11 % de moins. Même la boîte CVT a été revue.

Toyota,nouveautés,salon,genève,2015,Mirai,Avensis,restylage,hydrogène,155 ch,66.000,septembre,arrivée,concessions,avensis,auris

14:51 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : toyota, nouveautés, salon, genève, 2015, mirai, avensis, restylage, hydrogène, 155 ch, 66.000, septembre, arrivée, concessions, auris | | |

autonews,septembre,2014,272,mensuel,revue,magazine,auto,rallye,essais,jaguar,F-Type,BMW,M235i,Audi,S1,test,industrie,interview,wrc,erc,finlande,allemagne,neuville,thierry,victoire,24 heures,spa-francorchamps,audi,R8

Toujours sur la balle, votre mensuel favori a travaillé dur pour vous offrir en exclusivité les réactions à chaud après la première victoire de Thierry Neuville en WRC lors du Rallye d’Allemagne disputé le week-end dernier. Mais nous revenons également sur le Rallye de Finlande, remporté au terme d'un palpitant duel avec Ogier par un Latvala que l’on croyait alors retrouvé.

Deux interviews réalisées lors de ce GP sur terre tentent de mettre en lumière la stratégie de Volkswagen en WRC puisque Jost Capito et Kris Mikkelsen se sont confiés à notre reporter globe-trotter, Hugo Van Opstal.

AUTOnews se penche également sur la 7ème manche de l’ERC disputée en Estonie et remportée par Ott Tänak qui relance ainsi sa carrière. Sans oublier les épreuves disputées chez nos voisins du Nord et du Sud.

Du côté des circuits, l’actualité des dernières semaines passait par les 24 Heures de Spa-Francorchamps où Audi a profité d’une BoP remise à niveau pour l’emporter d’un souffle devant BMW! Revivez l’épreuve avec les récits de Vincent Marique et Stéphane Halleux. Sans oublier les pages Paddocks faisant notamment le point sur le championnat DTM, qui est quasi joué.

Le cahier historique revient sur les éditions du Rallye d’Ypres disputées entre 1991 et 1994 tandis que le Tour Amical qui a sillonné la Grèce pendant une semaine a séduit Bernard Verstraete.

Enfin, le chapitre consacré aux essais vous propose un joli trio de sportives à savoir l’Audi S1 Sportback, la BMW M235i et la Jaguar F-Type S coupé. Plus sages, les Mercedes E220 CDI cabrio et GLA 250, Toyota Yaris, VW Scirocco et autre Alfa MiTo QV FL ne manquent pas d’intérêt au même titre que le nouveau pneu Quatrac de Vredestein.

autonews,septembre,2014,272,mensuel,revue,magazine,auto,rallye,essais,jaguar,F-Type,BMW,M235i,Audi,S1,test,industrie,interview,wrc,erc,finlande,allemagne,neuville,thierry,victoire,24 heures,spa-francorchamps,audi,R8

Hyundai,i20,new,berline,compacte,WRC,2015,Neuville,futur,segment B,Mondial,Paris,septembre,nouveauté,

Hyundai Motor a dévoilé des croquis de sa nouvelle i20 qui devrait faire son apparition dès la saison prochaine en WRC aux mains de Thierry Neuville. Cette nouvelle déclinaison du modèle coréen au sein du très populaire segment B adopte la philosophie stylistique Fluidic Sculpture 2.0 de la marque à travers une interprétation alliant raffinement et exclusivité.

Avec son long capot et ses dimensions généreuses, la i20 Nouvelle Génération affiche un dynamisme renforcé. Si ses flancs sont galbés, son architecture générale demeure limpide et simple, l'habitacle s'intégrant avec harmonie à sa ligne. Son profil latéral est marqué par l'adoption d'un montant C au traitement sombre, qui souligne visuellement sa longueur.

La face avant est caractérisée par la nouvelle interprétation audacieuse de la traditionnelle calandre hexagonale Hyundai et un nouveau jonc horizontal reliant les phares. A l'arrière, la lunette enveloppante et le traitement exclusif des blocs optiques s'associent aux proportions de hatchback de la i20 Nouvelle Génération pour créer un design distinctif. La i20 Nouvelle Génération a été dessinée au sein du Centre de Design Européen de Hyundai Motor, situé à Rüsselsheim, en Allemagne.

De plus amples détails sur la i20 Nouvelle Génération seront dévoilés en amont de la première mondiale, qui se déroulera dans le cadre du Mondial de l'Automobile 2014, à Paris, en octobre.

Hyundai,i20,new,berline,compacte,WRC,2015,Neuville,futur,segment B,Mondial,Paris,septembre,nouveauté,

14:08 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hyundai, i20, new, berline, compacte, wrc, 2015, neuville, futur, segment b, mondial, paris, septembre, nouveauté | | |

renault,twingo,2014,septembre,lancement,histoire,4cv,4l,r5,traction,petite,urbaine,compacte,essence

A l’occasion de la sortie de la nouvelle Renault Twingo, revenons sur l’histoire des petites Renault qui ont, toutes en leur temps, su accompagner les évolutions de la société et qui restent aujourd’hui encore dans le coeur de ceux qui les ont croisées.

renault,twingo,2014,septembre,lancement,histoire,4cv,4l,r5,traction,petite,urbaine,compacte,essence

1946 : 4 CV, la première petite Renault populaire

La guerre est finie depuis quelques mois. L’Europe est en pleine reconstruction, sa population peut de nouveau penser à l’avenir et renouer avec une réalité plus douce.

renault,twingo,2014,septembre,lancement,histoire,4cv,4l,r5,traction,petite,urbaine,compacte,essence

Pour ceux qui souhaitent sillonner les routes et se saisir d’une liberté retrouvée, la 4 CV constitue une réponse parfaite. Dessinée clandestinement pendant la guerre par des ingénieurs de Renault, cette voiture à moteur arrière offre suffisamment de place pour une famille et ses bagages.

renault,twingo,2014,septembre,lancement,histoire,4cv,4l,r5,traction,petite,urbaine,compacte,essence

Son prix compétitif permet au plus grand nombre d’accéder à la mobilité. La 4CV marquera les années d’après-guerre en séduisant, par son auto-dérision et sa simplicité, un public large, des classes populaires jusqu’aux milieux bourgeois.

renault,twingo,2014,septembre,lancement,histoire,4cv,4l,r5,traction,petite,urbaine,compacte,essence

1961 : Renault 4L, la première voiture à vivre

Les trente glorieuses ont commencé. L’économie se redresse, les innovations foisonnent et le niveau de vie s’améliore avec la démocratisation de nouveaux biens d’équipement (électroménager, automobile). Les familles sortent, profitent, voyagent et aspirent à redécouvrir les grands espaces.

renault,twingo,2014,septembre,lancement,histoire,4cv,4l,r5,traction,petite,urbaine,compacte,essence

Pour elles, Renault crée la Renault 4. La 4L est une voiture qui deviendra mythique, avec son hayon révolutionnaire et pratique permettant d’embarquer famille et bagages sur toutes les routes et en toutes circonstances. La Renault 4 deviendra le troisième modèle le plus diffusé de l’histoire de l’automobile avec plus de huit millions d’exemplaires vendus dans le monde, entre 1961 et les années 1990.

renault,twingo,2014,septembre,lancement,histoire,4cv,4l,r5,traction,petite,urbaine,compacte,essence

1972 : Renault 5, l’esprit de 68

1968 est passé, les moeurs sont en pleine libération. La plupart des Européens profitent d’une liberté plus grande et diversifient activités et déplacements.

renault,twingo,2014,septembre,lancement,histoire,4cv,4l,r5,traction,petite,urbaine,compacte,essence

Alors que cette période d’euphorie prend fin subitement en 1973 avec le 1er choc pétrolier, la Renault 5 arrive à point nommé, avec sa toute petite consommation de carburant (4,5 l/100 km à 90 km/h). C’est une petite voiture d’un genre nouveau : attachante, avec sa bouille sympathique, elle est aussi polyvalente avec ses boucliers en matière synthétique qui la protègent lors des créneaux.

renault,twingo,2014,septembre,lancement,histoire,4cv,4l,r5,traction,petite,urbaine,compacte,essence

A sa sortie en 1972, la R5 rencontre très vite son public (31 % de femmes et 35 % de jeunes de moins de 30 ans lors de la première année) et son succès ne va jamais se démentir. Au milieu des années 80, Renault remplace R5 par Supercinq. Produite à plus de 8,5 millions d’exemplaires (1972 à 1996), la 5 sous ses différentes formes sillonnera les routes pendant de nombreuses années et restera dans le coeur de tous ceux qui l’auront croisé. Elle fera même l’objet de versions sportives survitaminées qui deviendront mythiques: R5 Alpine et R5 Turbo.

renault,twingo,2014,septembre,lancement,histoire,4cv,4l,r5,traction,petite,urbaine,compacte,essence

1993 : la Twingo, la voiture anti-crise

C’est toujours la crise, les économies sont déstabilisées (krach boursier), et le prix du carburant est en hausse (guerre du Golfe)… Mais c’est aussi la chute du mur de Berlin, encore toute récente, qui permet à l’Europe entière de s’imaginer un nouvel avenir. Le décalage est là : on souhaite s’émerveiller mais le quotidien nous en empêche.

renault,twingo,2014,septembre,lancement,histoire,4cv,4l,r5,traction,petite,urbaine,compacte,essence

Et puis arrive la Twingo, une citadine décalée, très loin des codes classiques de l’automobile. Un seul moteur, une seule version et 4 couleurs vives: elle incite à la bonne humeur jusque dans son nom, mêlant Twist, Swing et Tango. Le premier petit monocorps du marché a cette expression réjouissante et possède une forme unique, lui permettant d’avoir un nez très court et une longueur utile de l’habitacle d’1,78m.

renault,twingo,2014,septembre,lancement,histoire,4cv,4l,r5,traction,petite,urbaine,compacte,essence

Le succès de sa présentation au Mondial de Paris est sans précédent : la Twingo est la petite Renault anti-crise. A l’instar de ses ainées, elle sera conduite par toutes les classes sociales. Grâce à sa modularité et sa polyvalence, elle convient à tous les usages et on la retrouve aussi bien en ville que sur la route des vacances, pleine à craquer.

renault,twingo,2014,septembre,lancement,histoire,4cv,4l,r5,traction,petite,urbaine,compacte,essence

Aujourd’hui : l’éternel optimisme de la Twingo

Dans un monde globalisé, certains diront même uniformisé, on est en droit d’aspirer à la distinction. Les nouvelles technologies ouvrent un nouveau champ d’expression et de libertés, où l’on se prête à l’expérience et au jeu.

renault,twingo,2014,septembre,lancement,histoire,4cv,4l,r5,traction,petite,urbaine,compacte,essence

C’est dans ce monde, dans cette société, dans cette ville que la nouvelle Twingo va faire sa place et distribuer des sourires. Fun, ultra-maniable et connectée, toujours petite à l’extérieur mais grande à l’intérieur, elle est taillée pour la ville avec un rayon de braquage de 4,30m sans égal dans sa catégorie. Elle affiche à nouveau la couleur sur sa carrosserie et permettra à ses possesseurs de s’exprimer. Cette nouvelle Twingo est la digne héritière des petites Renault et de l’éternel optimisme de ce modèle. En ayant sa propre personnalité, elle est tout comme ses aînées, innovante, « à-vivre » et pleine d’âme.

renault,twingo,2014,septembre,lancement,histoire,4cv,4l,r5,traction,petite,urbaine,compacte,essence

Comme l’explique Jean-Louis Loubet, historien et spécialiste de l’automobile, « les modèles Renault tiennent compte avant les autres d’une demande marquée par les évolutions de la société […]. Renault innove et conçoit des véhicules qui marquent leur époque ». Quelles que soient ces époques, Renault continue avec ses citadines à transmettre l’optimisme et à écrire l’histoire.

11:39 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Industrie | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : renault, twingo, 2014, septembre, lancement, histoire, 4cv, 4l, r5, traction, petite, urbaine, compacte, essence | | |