salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

61) Le bleu est décidément très à la mode chez Audi, à l'image de ce TT RS équipé d’une multitude d’accessoires Performance Parts qui font gonfler la facture mais qui devraient surtout rapprocher le coupé aux quatre anneaux de la Porsche Cayman.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

62) Exit le V8 atmosphérique, la nouvelle RS 4 accueille un V6 double turbo de 450 ch. La cylindrée est fortement réduite, passant de 4,2 litres à « seulement » 2,9 l… mais le couple fait un bond en avant en passant de 430 à pas moins de 600 Nm! Le poids est légèrement en baisse (80 kg de moins, 1790 kg sur la balance quand même) et le 0 à 100 ne demande plus que 4"1, au lieu de 4"7 pour la génération précédente.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

63) Très et trop peu de marques italiennes à Francfort cette année, Fiat et Alfa sont absents. Ferrari y présente la nouvelle Portofino. En entrée de gamme, celle qui remplace la California T propose un V8 turbo de 3855 cm3 développant 600 ch. Le 0 à 100 km/h est couvert en 3"5. Espérons que le bruit ne soit pas trop étouffé…

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

64) Alpina développe des versions exclusives et aussi luxueuses que performantes sur base de la gamme BMW. La nouvelle Série 5 est déjà disponible en version à quatre roues motrices. Cette D5S est équipée d’un six cylindres de 3 litres et 380 ch pour un couple phénoménal de 800 Nm. Quatre secondes seulement seraient nécessaires pour passer de 0 à 100 km/h et 286 km/h en pointe.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

65) Jaguar cède lui aussi à la mode des SUV compacts avec le E-Pace. la teinte rouge est un peu aux antipodes des berlines traditionnelles de la marque qui cible ici une toute nouvelle clientèle.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

66) Clin d’œil aux années 80, une exposition permet de découvrir quelques voitures représentatives de cette époque… comme cette Mercedes 190 découvrable baptisée St Tropez, concurrente des BMW Baur sur base des Série 3 E36.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

67) Une Jaguar encanaillée par Arden… Avec un V12, voilà de quoi plaire aux amateurs de sportivité et de discrétion.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

68) Evidemment, il fallait une Capri aux ailes larges façon Testa Rossa! Il n’y manque que la shampouineuse blonde platine!

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

69) On aime… ou pas! Rieger n’a jamais fait dans le discret et ce Corrado cabriolet élargi en est bien la preuve.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

70) Parmi les préparateurs et tuners allemands, BB occupe une place un peu à part. Cette 911 arbore une décoration typique des années 80 mettant en valeur ses courbes.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

71) Aux côtés de KIA, Hyundai fait lui aussi une incursion sur le marché des sportives avec l’i30 N (pour Nürburgring, bien évidemment, mais aussi pour Namyang, où elle a été conçue, en Corée du Sud). Au passage la marque a débauché Albert Bierman chez BMW M. Celui-ci est responsable de la mise au point de son châssis. Forte de 275 ch, elle est la concurrente directe de la Megane R.S. Son 4 cylindres 2 litres turbo la fait passer de 0 à 100 km/h en un peu plus de 6 secondes et la vitesse maximale de 250 km/h correspondent bien aux standards de la catégorie.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

72) Peu de choses sportives à se mettre sous la dent chez Citroën, hormis cette C3 WRC qui rappelle les 16 titres conquis en championnat du monde. Histoire de faire encore un peu plus has been, la E-Mehari se décline désormais en version Courrèges.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

73) La nouvelle Huyndai i30 Fastback le démontre, les variantes coupé 5 portes montent en gamme et apportent un cachet Premium indéniable.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

74) Wey exposait pour la première fois à Francfort. Ce curieux engin est une sorte de coupé-SUV. Certes, le style est loin de Bertone mais les progrès sont indéniables et bien loin des pâles copies des best-sellers européens dont certains constructeurs de l’Empire du Milieu sont coutumiers.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

75) Dans un autre style, cette Wey Vv 5s produite par Great Wall (Grande Muraille) n’est pas sans rappeler un certain Juke mâtiné avec des éléments de design Peugeot, comme la petite vitre arrière. Ce concurrent du BMW X3 est bien équipé et sera certainement vendu à des tarifs défiant toute concurrence. Il restera aux importateurs à trouver le produit miracle permettant d’éliminer l’odeur de solvant abominable régnant à l’intérieur!

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

76) La success-story continue! Le nouveau Dacia Duster bénéfice d’une nouvelle signature lumineuse et d’une calandre plus consistante.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

77) Sans nul doute l’un des plus beaux prototypes présentés cette année, l’Aspark Owl (hibou en français) vient du Japon. Cette supercar offre 435 ch, avec deux moteurs électriques, et promet d’abattre le 0 à 100 en seulement 2 secondes. Utilisant une nouvelle technologie permettant une réduction drastique du poids des batteries (au lithium), l’engin ne pèse que 850 kg d’après son constructeur. Reste à concrétiser toutes ces belles promesses.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

78) Borgward, le retour, bis! Aux côtés des SUV déjà vus il y a deux ans et désormais en production, la marque replonge dans son histoire et dévoile une Isabella Concept. Ce coupé cinq portes est bien évidemment électrique mais l’absence d’informations technique laisse penser qu’il n’aura pas d’avenir en dehors des salons.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

79) Startech est le premier à dégainer pour rendre votre Bentley Bentayga encore plus exclusif! Des jantes à l’intérieur en passant par la carrosserie. Pour encore un peu plus de mauvais goût, il faudra voir chez Mansory lors du prochain salon de Genève.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

80) Evolution mineure chez Maserati. La Ghibli est désormais disponible en finitions "GranSport" ou "GranLusso". L’équipement est adapté (éclairage LEd intégral, par ex.) et la puissance du V6 essence bondit de 410 à 430 ch. Il serait temps que Maserati réagisse et sorte des nouveaux modèles car la concurrence ne faiblit pas. (Texte et photos: Dimitri Urbain)

07:00 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : salon, francfort, iaa, 2017, photos, reportage, dimitri, urbain | | |

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

41) Simple et efficace, le stand McLaren fait figure de petit poucet avec seulement 4 voitures au milieu de la cour…

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

42) La teinte jaune fait ressortir un peu plus les lignes torturées de la 570, toujours équipée de portières s’ouvrant en élytre.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

43) Chez Volkswagen, la part belle est faite aux voitures propres comme cette Golf GTE. Cette teinte bleue lui donne en outre un cachet sportif du plus bel effet. De quoi rappeler également le Blue Motion, histoire de faire passer le Dieselgate au second plan.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

44) Bulli est de retour! Le légendaire utilitaire-minibus va connaître une descendance électrique dans les mois qui viennent.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

45) La future Golf? Même les pneus sont bleus… Les amateurs de GTI le seront-ils aussi, un jour? Rien n’est moins sûr!

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

46) Voilà de quoi remplir les coffres de Volkswagen dans les mois et années à venir. Le T-Roc est prêt à conquérir la clientèle. Un style qui ne laisse pas indifférent, ce qui est rare chez VW mais côté sportivité… tout reste à prouver.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

47) L’Audi R8 décapsulée se dévergonde avec ce magnifique vert… et de quoi aussi mélanger les genres, les clients cherchant le côté m’as-tu vu préférant plutôt traditionnellement une Lamborghini

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

48) Déjà sur les routes, la RS5 est l’un des classiques de la marque aux anneaux.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

49) Autre nouveauté orientée plaisir, la version à roues arrière directrices de la R8. De quoi faire un peu oublier le côté peu amusant à conduire des Audi sportives?

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

50) Pour ceux qui ne se sont pas encore décidés à passer au SUV, il reste la Subaru Outback ou… les Audi Allroad.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

51) La future préférée des joueurs de football! Plutôt élégante, la nouvelle Bentley Continental GT fait peau neuve après une carrière de pas moins de 14 ans. Son châssis est dérivé de celui de la Porsche Panamera. Le moteur est un W12 de 6 litres de cylindrée… Elle peut aussi être équipée d’un système audio Naim de 2200 W avec des transmetteurs de basses actifs dans les dossiers des sièges avant. Les rappeurs bling bling apprécieront!

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

52) Bugatti ne pouvait manquer le rendez-vous de Francfort, histoire de fêter le record de la marque établi par Juan Pablo Montoya: de 0 à 400 à 0 km/h en 41,96 secondes seulement. Le moteur est un W16 de 1500 ch et 1600 Nm…

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

53) Cette Skoda Octavia RS est en fait une Golf GTI un peu plus grande et tout aussi efficace avec ses 245 ch et son autobloquant de série. Pour pères de familles pressés et soucieux de leur budget. Ses lignes élégantes et plutôt réussies tout comme un équipement généreux sont également de sérieux arguments en sa faveur, à l’heure du choix. Il est bien loin le temps où personne ne prenait la marque au sérieux!

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

54) Les SUV étant très à la mode, c'est presque devenu un pléonasme, un constructeur comme Skoda ne peut faire l’impasse sur cette catégorie du marché. Après le Kodiak, voici le Karoq. Dans la gamme il remplace l’atypique Yeti mais reprend la base technique et la plateforme des VW Tiguan et Seat Ateca. Nul doute que les ventes seront excellentes!

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

55) Voilà de quoi défendre les couleurs de Skoda en WRC et crédibiliser encore un peu plus ses versions sportives.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

56) Chez Porsche, les versions e-hybrid se répandent et permettent à la marque de marier sportivité et respect de l’environnement, sans perte de performances.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

57) Conçu par la société slovaque Aeromobil, ce prototype 3.0 est la dernière tentative en date de rendre un avion roulant comme une voiture… à moins que cela ne soit l’inverse. Le constructeur revendique une vitesse en vol de 360 km/h et de 200 km/h au sol. Il est propulsé par un moteur Rotax. Parmi les sociétés qui collaborent au projet se retrouvent Dassault Systèmes ou encore… Prodrive!

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

58) La nouvelle camionnette de Stuttgart, le Cayenne… Ici en version turbo, il y a de quoi permettre aux vans à chevaux de passer allègrement les 250 km/h. On se console en sachant pertinemment que ses excellents chiffres de ventes permettent à la marque de continuer à développer des versions affûtées de la 911.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

59) 911 GT2 RS… la magie opère toujours et l’efficacité est au rendez-vous. Pour 291.706,80 €, elle dispose de 700 ch et passe de 0 à 100 km/h en 2,8 secondes.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

60) A peine plus discrète, la nouvelle GT3 offre des performances ébouriffantes (0 à 100 en 3,4 secondes, 500 ch…) alliées à une facilité d’utilisation au quotidien. (Texte et photos: Dimitri Urbain)

07:00 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : salon, francfort, iaa, 2017, photos, reportage, dimitri, urbain | | |

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

21) La Civic Type R en version compétition client. Le noir mat permet de faire passer un peu mieux les lignes torturées…

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

22) Kia se met au sport! Certes, la Stinger ne se vendra certainement pas en quantités industrielles en Europe mais pour une première tentative c’est pas mal joué du tout! Un V6 de 370 ch, ça vous tente? 5 secondes pour le 0 à 100? Il y a encore mieux… un V8 de 5,0 litres et au moins 400 ch devrait encore plus marquer les esprits!

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

23) De manière beaucoup plus raisonnable et abordable, la Picanto est désormais disponible en version GT. 84 ch seulement et tout pour le look… Pas de quoi inquiéter une certaine Up! GTI.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

24) Ce prototype préfigure la version électrique de la Mini qui ne sera disponible qu’en 2019. Cependant, nul doute que plusieurs éléments se retrouveront en série sur la prochaine gamme Mini… à commencer par le design des feux arrière rappelant le drapeau de la Grande Bretagne?

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

25) Sportivité et famille ne sont pas inconciliables, comme le démontre cette version cinq portes de la Mini en finition John Cooper Works.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

26) Si vous recherchez les sensations du grand air et des chevaux, un cabriolet est également disponible. Le quatre cylindres 2 litres d’origine BMW décoiffe ici à raison de 231 ch!

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

27) Trop discrète, la BMW i8? Voilà qui devrait vous ravir… Non, elle n’est pas uniquement destinée aux supporters du Sporting de Charleroi! Il s’agit de la version Memphis Style Edition, une BMW Art car produite en série limitée par Garage Italia Customs en collaboration avec le constructeur.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

28) La future Z4 se dévoile! Fruit d’une collaboration avec Toyota, elle sera vendue uniquement en cabriolet par BMW et en coupé (la prochaine Supra) par Toyota. Le style marque une évolution vers des lignes plus tranchées, voire torturées.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

29) Le vaisseau amiral de Munich, ici en version V12 Individual, le sommet de ce qui se fait de mieux sur cette base… les Chinois en raffolent!

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

30) Une teinte peu discrète pour la nouvelle M5, cette version First Edition disponible en Frozen Dark Red metallic est la version du lancement, limitée à 400 exemplaires.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

31) Toujours aussi élégante, cette M5 sera encore l’une des reines des autoroutes allemandes.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

32) Une décoration sympathique sur cette M2, qui n’est pas sans rappeler les années 70- 80.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

33) La future i5, avec laquelle BMW mariera élégamment tradition et avenir.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

34) BMW Série 8… Munich ne pouvait laisser Mercedes seul sur le marché des gros coupés. Même si les ventes sont plutôt symboliques, c’est avant tout une question d’image. La calandre massive n’est pas sans rappeler certaines américaines des années 50.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

35) On aurait pu croire à une mauvaise copie chinoise mais non… cette calandre qui fait penser aux deux grandes dents de Bugs Bunny est proche de la version de série du prochain X7. BMW nous a habitué à beaucoup plus d’élégance!

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

36) La petite I3 s’encanaille avec une version S proposant désormais 184 ch en électrique et un couple de 270 Nm au démarrage. Les roues sont également plus larges afin de mieux coller à la route. A quand une version iM?

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

37) Chaque génération de Mini est enrichie d’une version GP lorsqu’elle se rapproche de sa fin de vie… l’actuelle ne faillit pas à la règle. Les ailes sont dédoublées, la lame avant hypertrophiée et les roues énormes. On dirait un peu une caisse de Mini posée sur un châssis d’une voiture d’endurance genre LMS. Le numéro 0059 apposé sur l’aile avant rappelle l’année de naissance de la Mini originale.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

38) C’est sans doute efficace… à défaut d’être beau et élégant!

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

39) Chez Mercedes, ce proto déjà vu à Tokyo allie propulsion par pile à combustible et conduite autonome… ainsi que des néons bleus du plus bel effet tuning!

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

40) En extérieur, Mercedes dévoile cette GLC hybride à pile à combustible, une version plutôt convaincante à propulsion propre. De quoi faire oublier définitivement les vieilles berlines taxi bien fumantes! (Texte et photos: Dimitri Urbain)

07:00 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : salon, francfort, iaa, 2017, photos, reportage, dimitri, urbain | | |

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

Tous les deux ans, en automne, la planète automobile se retrouve alternativement à Paris ou Francfort. Cette année, c’est en Allemagne que les festivités se déroulent… mais la fête n’a pas la même saveur qu’à l’habitude! Sur fond d’image des constructeurs bien ternie pour cause de tricheries aux émissions sur le Diesel; d’incertitudes réglementaires quant à l’avenir; de grandes manœuvres économiques et financières chez certains; de réductions budgétaires chez d’autres qui, comme Volvo ou Peugeot, ont carrément fait l’impasse… Certains évoquent même la prochaine disparition de ce type d’événement.

Cependant, amateurs de vraies voitures sportives et performantes, réjouissez-vous car, au milieu d’un déluge de prototypes électrifiés (à défaut d’être électrisants pour la plupart…) il reste encore de bien belles machines pour se faire plaisir! Profitons-en!

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

1. Le Mercedes Classe G est toujours bien présent. Doyen du marché, puisqu’il est sorti en… février 1979! Brabus se fait une joie de le bourrer aux vitamines à coup de V12 biturbo de 6,3 litres de cylindrée. Avec ses 900 ch et pas moins de 1.200 Nm de couple (bridé, dixit le constructeur, sinon ce serait 1.500 Nm!), l’engin monte à 270 km/h … il n’y en aura que 10 exemplaires vendus la bagatelle de 660.000 €!

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

2. La toute nouvelle Lexus LS… le vaisseau amiral se pare d’une nouvelle calandre qui ne laissera personne indifférent. Son côté personnel est indéniable, sa beauté beaucoup plus discutable!

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

3. Première d’une future gamme plus sportive, la Toyota Yaris GRMN (pour Gazoo Racing Master of Nürburgring, pas moins!) préfigure la sortie d’autres versions typées. On applaudit des deux mains! Plutôt légère avec 1135 kg, elle reçoit un 1800 cm3 équipé d’un compresseur et qui délivre 215 ch. Il est associé à une boîte manuelle six rapports et il y a même un autobloquant en série.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

4. Histoire d’enfoncer le clou, la TS050 du Mans fait aussi partie de la promotion sportive de Toyota en Allemagne.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

5. La toute nouvelle Subaru Impreza… ah bon? nouvelle? vraiment? Comme toujours, le style de la marque est quelconque… et fait immanquablement penser à une Mazda de 10 ans voire à une Opel! C’est plutôt la technique qui fait rêver ici, avec toujours un fabuleux moteur boxer, disponible en 1600 ou 2000 cm3 et une transmission intégrale. Espérons que des versions STI et WRX suivent.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

6. Dans un style moins manga que chez Honda, la WRX STI joue sur l’efficacité pure.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

7. Sans aucun doute l’une des sportives avec laquelle il faudra compter bientôt, la nouvelle Megane R.S. Equipée d’un moteur de 280 ch, elle dispose également du châssis à roues arrière directrices qui devrait ici faire merveille en agilité et comportement. Renault a compris le message, une boîte manuelle est disponible, aux côté de la boîte EDC. Allez, encore un petit effort messieurs, une sportive ça se décline en trois portes. Elle devrait sans trop de peine faire oublier l’erreur de casting qu’elle la Clio R.S. actuelle. A noter qu’une version Cup plus typée sport sera également disponible.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

8. Avec sa superbe teinte bleue bien évocatrice, ce break Megane GT a beaucoup d’arguments pour séduire lui aussi. Et pourquoi pas un break en version RS, histoire de concurrencer la Focus ST?

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

9. Chez Opel, grand retour d’une version sportive sur l’Insigna avec cette GSI… Moteur 2 litres turbo de 260 ch (qui a dit seulement?) , boîte 8 rapports et transmission intégrale de série. La petite histoire ne dit pas si, comme la Kadett GSi des années 80, elle est équipée d’un tableau de bord digital dont le tachymètre monte à 288 km/h dès que le contact est branché!

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

10. Sur la stand Ford, la GT 40 était bien présente dans une version… Lego!

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

11. Bravo aux artisans constructeurs qui sont parvenus à restituer aussi fidèlement les lignes arrondies de la GT avec des briques Lego! Pourrons-nous la construire durant les vacances de Noël 2017? Croisons les doigts!

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

12. Sport à tous les étages chez Ford. Ici c’est un pilote grandeur nature et toujours en Lego, rappelant beaucoup le fameux « Stig » de l’émission anglaise Top Gear.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

13. L’orange est décidément à la mode cette année… et sied à merveille à la Ford Mustang dans sa version 2017 légèrement retouchée.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

14. Sans nul doute l’un des meilleurs rapport prix- plaisir du marché, la Mazda MX 5 se dote ici d’appendices aérodynamiques plutôt discrets et qui s’accordent bien avec sa livrée rouge métal Soul Red.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

15. Dans un coin du stand Mazda, un clin d’œil au glorieux passé de la marque avec cette Cosmo à moteur rotatif… choix approprié à Francfort afin de rendre hommage à son créateur, l’ingénieur Felix Wankel.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

16. Au rayon des petites sportives sympas, voici que se dévoile la nouvelle Suzuki Swift. Le style est consensuel mais a de quoi séduire. Un tout nouveau quatre cylindres de 1400 cm3 offre 140 ch et 230 Nm de couple entre 2.500 et 3.500 tr/ min. La boîte est à six vitesses et, par rapport à la précédente génération, elle a maigri de 80 kg. Voilà qui nous met cette Sport à 970 kg à vide, un vrai poids plume gage de plaisir au volant!

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

17. Chez Honda la Type R s’affiche dans cette belle teinte rouge. Pour le style, c’est affaire de goût personnel…

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

18. La NSX en version GT3, que nous avions déjà pu découvrir dans les paddockes des 24 heures de Francorchamps, exhibe une carrosserie à la finition carbone du plus bel effet.

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

19. Clin d’œil à la nouvelle Fiesta, Ford exposait quelques exemplaires plus anciens. Celle-ci, de première génération , arbore un magnifique intérieur en tissus brun à bandes assorti à un vert «Derrick» très Seventies!

salon,francfort,iaa,2017,photos,reportage,dimitri,urbain

20. La reine des sportives compactes ne pouvait manquer le rendez-vous de Francfort, dans cette version Blue and Black plutôt seyante. (Texte et photos: Dimitri Urbain)

09:32 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : salon, francfort, iaa, 2017, photos, reportage, dimitri, urbain | | |

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Entre cette Cisitalia 202 S MM Spider Nuvolari et la Rovelli Testadoro 1100 Spider signé Castagna, notre cœur balance...

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Alfa Romeo 8C 2600 « Muletto », une Alfa mythique de l’époque de la Scuderia dirigée par Enzo Ferrari.

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Alfa Romeo 6C 1500 GS Zagato de 1933.

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Cette petite FIAT 500 B Topolino de 1948 a été très applaudie tout au long du parcours!

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

L’un des nombreux équipages féminins, ici sur Mercedes 300 SL Gullwing.

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Parmi les différentes 300 SL présentes, il y avait aussi celle de la Carrera Panamericana…

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Cette Siata Daina GS "Stabilimenti Farina" est aussi rare que magnifique !

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

BMW 328 de 1939, sur la route avec le soleil couchant du côté de Parme.

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Mercedes 710 SSK de 1929, un vrai monstre!

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Lancia Lambda Tipo 218 Corsa de 1927, une voiture d’avant-garde à l’époque.

15:53 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : reportage, mille miglia, italie, histoire, patrimoine, alfa romeo, mercedes, osca, ferrari, jaguar, porsche | | |

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Imaginez-vous rouler à tombeau ouvert à bord de cette Benedetti Giannini Fiat 750 Sport de 1950… le rêve !

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Les Mille Miglia ont aussi une catégorie réservée aux… militaires! Cette Alfa Romeo Giulietta Sprint est de 1957.

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Sur la ligne de départ du Trofeo Roberto Gaburri, avec une Amilcar CGSS de 1928 au premier plan.

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Alfa Romeo est sans doute la marque la plus représentée au départ… et celle qui est dans le cœur de tous les tifosi ! ici, une 6C 1500 GS carrossée par Zagato en 1933.

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Parmi la nuée de petites FIAT présentes, cette 508 CS MM Berlinetta date de 1935.

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Sublime Alfa Romeo Giulietta Sprint Bertone de 1955.

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Les Mille Miglia, on ne s’en lasse pas!

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Lancia Aurelia B24 Spider, l’une des plus belles voitures qui soit…

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Aston Martin DB 2/4 de 1955.

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Les Mille Miglia restent une course… tous les italiens et amateurs présents vous le confirmeront! (Texte et photos: Dimitri Urbain)

15:45 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : reportage, mille miglia, italie, histoire, patrimoine, alfa romeo, mercedes, osca, ferrari, jaguar, porsche | | |

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Au début du siècle dernier, les courses de vitesse de ville à ville connaissent un engouement très grand durant quelques années. Ensuite, la vitesse et le trafic augmentant sans cesse, les accidents, souvent graves, seront de plus en plus nombreux. Petit à petit, les compétitions se déplacent vers les circuits ou sur des tracés fermés.

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Pour le 90ème anniversaire, la Piaza della Vitoria était décorée… ici, le bureau de poste.

En 1927, la ville de Brescia, en Lombardie, perd l’organisation du Grand Prix d’Italie. Les jeunes aristocrates Maggi et Mazzotti, originaires de cette ville, décident de lancer une nouvelle course… les Mille Miglia (ou Mille Miles). En 4 étapes, elle se rend jusqu’à Rome et remonte ensuite vers la ville de départ.

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Alfa Roméo commémorait les 40 ans de la victoire de la 33 en championnat du   monde sport proto en réunissant Arturo Merzario et Jean-Pierre Jarier sur une 6C.

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Les italiens étant passionnés d’automobile, ils sont des milliers à être présents sur le parcours pour admirer des idoles comme Nuvolari, sur Alfa Romeo. Les marques italiennes comme OM ou Alfa Romeo se taillent d’ailleurs la part du lion pour ce qui est des victoires.

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

L’une des nombreuses OM participantes… Brescia était la ville de la marque, qui, avant les camions, produisait d’excellentes sportives, rivales des Alfa Roméo.

Pour une myriade d’autres petits constructeurs et pilotes- artisans, c’est LA course de l’année, celle qu’il ne faut manquer pour rien au monde. Elle est organisée à 24 reprises entre 1927 et 1957. Cette année-là, le marquis de Portago se tue, ainsi que son copilote, entraînant malheureusement également la mort de 9 spectateurs. C’est l’arrêt de la course mythique.

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Cette Chrysler 75 de 1929 était très moderne pour son époque.

Néanmoins, les italiens sont attachés à leurs traditions et les Mille Miglia en font partie. Depuis 1987, une évocation de la course a lieu, avec des voitures historiques. L’ambiance sur le circuit est magique, c’est un peu une version automobile du Tour de France, sur une durée plus courte en temps et en distance.

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

BMW 328 de 1939. La marque a remporté la course en 1940.

Quatre jours durant, tout le nord de l’Italie, de Brescia à Rome en passant par Parme ne vit qu’au rythme des Mille Miglia et de tous les amateurs qui se dépensent sans compter afin de ramener des véhicules ayant couru entre 1927 et 1957.

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Cisitalia 202 SC cabriolet, un design élégant et pur.

450 voitures prennent le départ! Et il y en a au moins autant en attente pour un montant d’inscription qui atteint les 8.540 €…

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Ferrari 250 GT carrossée par Boano, 1956.

Cette année encore, c’est une Alfa Romeo qui l’a emporté… une 6C 1750 Gran Sport de 1931 pilotée par Andrea Vesco et Andrea Guerini. Cette année avait également lieu une commémoration des 70 ans de la création de sa propre marque par Enzo Ferrari ainsi qu’un challenge destiné à des Mercedes modernes (la marque est l’un des principaux sponsors de l’évènement).

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

L’Italie des connaisseurs… berline Viotti sur base Lancia Augusta de 1934 et Alfa Romeo 6C 1750 Gran Sport de 1933.

Outre la course, nous vous faisons découvrir l’ambiance qui règne sur le parcours… (Texte & photos: Dimitri Urbain)

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Stanguellini est l’une des nombreuses petites marques italiennes qui a beaucoup participé aux Mille Miglia dans les années 40 et 50.

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Porsche 356 1500 Super de 1952.

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Cisitalia 202 D de 1952.  A la grande époque des Mille Miglia, les numéros étaient peints directement sur les carrosseries et correspondaient à l’heure de départ, ici 6h21.

14:14 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : reportage, mille miglia, italie, histoire, patrimoine, alfa romeo, mercedes, osca, ferrari, jaguar, porsche | | |

expo,photos,reportage,première,sport,automobile,circuit,rallyes,liege,décembre,2015,Alexis,Bernard,talent,art,architecture,vernissage,soirée,week-end,galerie

Si vous êtes un lecteur régulier de notre site, vous le savez, nous organisions ce week-end, en partenariat avec Michelin Belux, notre première exposition de photos touchant au sport automobile. Le circuit et les rallyes étaient à l'honneur.

expo,photos,reportage,première,sport,automobile,circuit,rallyes,liege,décembre,2015,alexis,bernard,talent,art,architecture,vernissage,soirée,week-end,galerie

Mais au-delà des superbes photos d'Alexis Bernard, ce jeune Hannutois de 25 ans que nous avions choisi d'exposer, il y avait aussi un cadre magnifique dans une maison de maître des hauteurs de la ville de Liège. Un environnement idyllique qui a séduit toutes les personnes qui on eu la gentillesse de nous rendre visite.

expo,photos,reportage,première,sport,automobile,circuit,rallyes,liege,décembre,2015,Alexis,Bernard,talent,art,architecture,vernissage,soirée,week-end,galerie

Vendredi soir, lors du vernissage, nous avons pu accueillir des collègues journalistes mais aussi des pilotes du BGDC ou encore des artistes n'ayant pas la moindre notion de sport automobile. De quoi nous offrir une vision originale sur ce sport que nous aimons tant puisqu'ils n'hésitaient pas à commenter les photos d'Alexis en nous expliquant leur point de vue. Et en vrai professionnel, Alexis n'hésitait pas à partager ses secrets, à expliquer à nos invités les raisons de ses choix. Il est vrai qu'il avait dû auparavant choisir douze photos sur un panel évidemment bien plus large.

expo,photos,reportage,première,sport,automobile,circuit,rallyes,liege,décembre,2015,Alexis,Bernard,talent,art,architecture,vernissage,soirée,week-end,galerie

Bref, une soirée plutôt sympathique dans un esprit bon enfant et dans une ambiance familiale durant laquelle nos deux charmantes hôtesses ont accueilli une bonne soixantaine d'invités.

expo,photos,reportage,première,sport,automobile,circuit,rallyes,liege,décembre,2015,Alexis,Bernard,talent,art,architecture,vernissage,soirée,week-end,galerie

Samedi, c'était l'occasion de profiter les clichés d'Alexis en plein jour dans une ambiance moins effervescente.

expo,photos,reportage,première,sport,automobile,circuit,rallyes,liege,décembre,2015,Alexis,Bernard,talent,art,architecture,vernissage,soirée,week-end,galerie

Et dimanche, nous avions à nouveau de nombreux visiteurs dont Gino Büx, un pilote amateur d'esthétique, qui se montrait enchanté de l'initiative et qui nous encourageait à poursuivre dans cette voie.

expo,photos,reportage,première,sport,automobile,circuit,rallyes,liege,décembre,2015,Alexis,Bernard,talent,art,architecture,vernissage,soirée,week-end,galerie

Une journée dont profitait encore un collègue ou l'autre pour venir nous saluer sans parler d'un photographe très aguerri, déjà venu vendredi et qui revenait à nouveau le dernier jour pour admirer les agrandissements d'Alexis en compagnie d'un autre amateur de photos. Les deux salueront le côté naturel des photos sélectionnées. Un choix entièrement revendiqué par Alexis.

expo,photos,reportage,première,sport,automobile,circuit,rallyes,liege,décembre,2015,alexis,bernard,talent,art,architecture,vernissage,soirée,week-end,galerie

A l'heure du bilan, nous ne pouvons que nous montrer enchantés de cette première expérience; se retrouver autour de belles images, revivre la saison écoulée, échanger des idées sur la photographie, l'architecture et l'automobile autour d'un verre dans une atmosphère de fin d'année. Il est facile de dire que les absents ont eu tort mais dans ce cas, c'est absolument vrai. Heureusement, ils pourront se rattraper en 2016 lors d'une deuxième édition qui se voudra encore meilleure! (Photos: Olivier Duculot)

expo,photos,reportage,première,sport,automobile,circuit,rallyes,liege,décembre,2015,alexis,bernard,talent,art,architecture,vernissage,soirée,week-end,galerie

expo,photos,reportage,première,sport,automobile,circuit,rallyes,liege,décembre,2015,alexis,bernard,talent,art,architecture,vernissage,soirée,week-end,galerie

expo,photos,reportage,première,sport,automobile,circuit,rallyes,liege,décembre,2015,alexis,bernard,talent,art,architecture,vernissage,soirée,week-end,galerie

expo,photos,reportage,première,sport,automobile,circuit,rallyes,liege,décembre,2015,alexis,bernard,talent,art,architecture,vernissage,soirée,week-end,galerie

expo,photos,reportage,première,sport,automobile,circuit,rallyes,liege,décembre,2015,alexis,bernard,talent,art,architecture,vernissage,soirée,week-end,galerie

btcc,courses,circuit,sprint,snetterton,anglais,uk,reportage,vécu,2015,volkswagen,honda,bmw,mg,ford,infiniti,toyota,constructeurs,privés,2.0,turbo,traction

Lancé en 1958, le BTCC est l’une des compétitions les plus anciennes sur circuit. Certes, ses belles années sont dorénavant derrière lui. La faute à cette multiplication de disciplines et de championnats où, bien souvent, une marque joue seule en tête pour le plus grand bonheur de son service marketing. Seuls les constructeurs allemands osent encore s’affronter entre eux dans le DTM. Pour le reste, que ce soit en WTCC ou dans les Renault Series, les marques françaises préfèrent éviter la concurrence. Dommage. Parce qu’à la fin du siècle passé, Peugeot, Renault et Volvo venaient affronter Honda, Vauxhall et Ford mais aussi Audi, BMW et Nissan sur toutes les pistes anglaises pour le plus grand bonheur des spectateurs. Depuis, la sacro-sainte baisse des coûts est passée par là et les usines ont déserté peu à peu le tourisme en Angleterre comme dans bien d’autres pays européens.

btcc,courses,circuit,sprint,snetterton,anglais,uk,reportage,vécu,2015,volkswagen,honda,bmw,mg,ford,infiniti,toyota,constructeurs,privés,2.0,turbo,traction

Pourtant, c’est un plateau d’une trentaine de voitures que le Championnat Anglais des Voitures de Tourisme propose encore à ses fans de nos jours. Et lorsque le soleil s’en mêle, comme à Snetterton en ce deuxième week-end du mois d’août, c’est 30.000 spectateurs qui s’installent dans les tribunes et sur le joli gazon des abords du circuit. Une ambiance unique que l’on ne connaît plus guère qu’au Royaume-Uni ou… au Mans où les Britons débarquent traditionnellement en masse. Il y a bien longtemps que nous n’avions plus connu une telle affluence sur un circuit.

btcc,courses,circuit,sprint,snetterton,anglais,uk,reportage,vécu,2015,volkswagen,honda,bmw,mg,ford,infiniti,toyota,constructeurs,privés,2.0,turbo,traction

Un petit peu de technique

Depuis la saison 2014, toutes les voitures sont construites selon le règlement du CTGN. Présenté en 2011, ce règlement technique est conçu pour réduire considérablement la conception, la construction et les coûts de fonctionnement des voitures et des moteurs. De quoi permettre aux équipes indépendantes de rivaliser sur un même niveau de compétitivité en maîtrisant les coûts tout en récompensant encore l'ingénierie et la stratégie.

btcc,courses,circuit,sprint,snetterton,anglais,uk,reportage,vécu,2015,volkswagen,honda,bmw,mg,ford,infiniti,toyota,constructeurs,privés,2.0,turbo,traction

La volonté du CTGN était de miser sur certains composants communs : turbo, soupape de décharge, intercoolers et ECU (unité de contrôle du moteur), boîte six vitesses séquentielle, berceau, freins, amortisseurs et suspension sont imposés. Les équipes ont la possibilité d'opter pour un moteur sans marque fourni par la TOCA (organisateur du BTCC) ou de développer leur propre groupe motopropulseur selon la réglementation à condition qu’il appartienne à la «famille» du modèle de voiture choisi. Pour le mode de propulsion, on a le choix entre traction ou propulsion en fonction de ce qu’il existe dans la gamme de la marque impliquée. Ils développent tous 350 chevaux et sont tous des 2.0 litres turbocompressés.

btcc,courses,circuit,sprint,snetterton,anglais,uk,reportage,vécu,2015,volkswagen,honda,bmw,mg,ford,infiniti,toyota,constructeurs,privés,2.0,turbo,traction

Les règles du jeu

Il y a dix rendez-vous par saison qui s’articule comme suit : deux séances d’essais libres et qualification le samedi et trois courses de douze tours disputées le dimanche. Les 15 premiers marquent des points et des points bonus sont distribués au meilleur chrono des essais et des courses. Dunlop fournit deux types de gommes pour le sec dont des tendres qui ne peuvent être utilisés que dans une seule manche par week-end mais ils ne peuvent pas choisir la même course plus de trois fois sur la saison.

btcc,courses,circuit,sprint,snetterton,anglais,uk,reportage,vécu,2015,volkswagen,honda,bmw,mg,ford,infiniti,toyota,constructeurs,privés,2.0,turbo,traction

Et c’est encore plus complexe pour les grilles de départ puisque si la première dépend des qualifications, la deuxième est définie en fonction du meilleur tour en course des pilotes et pour la troisième. Là, les Anglais prennent les pilotes ayant terminés entre la 6è et la 11è place et tirent au sort. Si le numéro six est choisi, c’est celui qui a terminé sixième de la deuxième manche qui partira en pole position. Ces six-là partent devant les cinq premiers de la deuxième manche. Enfin, il faut ajouter à cela un ballast de 75 kg pour le premier, 66 pour le second, 57 pour le troisième... Ils sont alloués entre chaque rendez-vous selon la position au championnat et doivent être embarqués durant les qualifications et la première course. Pour les deux autres manches, ils sont répartis en fonction des résultats du jour en course 1 et course 2.

btcc,courses,circuit,sprint,snetterton,anglais,uk,reportage,vécu,2015,volkswagen,honda,bmw,mg,ford,infiniti,toyota,constructeurs,privés,2.0,turbo,traction

Back to the future

Lors de notre petite escapade en terre anglaise, nous étions accompagnés de Vincent Radermecker. Le Liégeois avait été un acteur émérite de cette discipline lors de ses belles années puisqu’il avait décroché un contrat officiel avec Volvo en 1999 (8è du championnat) avant d’aller chez Vauxhall l’année suivante (dixième). L’occasion pour nous de vivre en sa compagnie un week-end instructif.

btcc,courses,circuit,sprint,snetterton,anglais,uk,reportage,vécu,2015,volkswagen,honda,bmw,mg,ford,infiniti,toyota,constructeurs,privés,2.0,turbo,traction

A l’image de la sympathique explication de Matt Neal qui, reconnaissant le pilote belge, nous a gentiment invité à le suivre dans le stand Honda pour nous y expliquer les spécifications techniques de son bolide mais aussi les subtilités du règlement actuel. De son côté, Alain Menu nous confiait sa déception de ne plus faire partie des pilotes actifs d’un championnat où l’apport de sponsors est devenu là aussi la règle. Ce qui donne lieu à des situations cocasses comme lorsqu’Andrew Jordan, pilote MG, se félicite du renouvellement de son contrat pour deux ans avec un sponsor qui n’est autre que la société de son père. Mais au-delà de ça, les voitures sont assez sexy et le public est bel et bien présent.

btcc,courses,circuit,sprint,snetterton,anglais,uk,reportage,vécu,2015,volkswagen,honda,bmw,mg,ford,infiniti,toyota,constructeurs,privés,2.0,turbo,traction

Il faut dire que l’organisateur fait tout pour motiver les fans. A l’image des immenses parkings gratuits parfaitement gérés par des bénévoles qui vous guident jusqu’à votre emplacement. L’entrée coûte une cinquantaine d’euros et comme à Francorchamps, le moindre ravitaillement en nourriture et en boisson vous coûtera un bras. Mais contrairement au plus beau circuit du monde, la sonorisation est parfaite (même si le commentateur est difficilement compréhensible pour nous autres petits francophones) et la propreté du gazon anglais n’est pas une légende. Pas besoin de tribunes pour être parfaitement installés sur les bords du circuit.

btcc,courses,circuit,sprint,snetterton,anglais,uk,reportage,vécu,2015,volkswagen,honda,bmw,mg,ford,infiniti,toyota,constructeurs,privés,2.0,turbo,traction

Seuls les écrans géants pourraient être mieux orientés mais comme le circuit est relativement compact, vous pouvez facilement changer de point de vue entre deux manches. Des manches de douze tours de type sprint qui impliquent quelques solides bagarres en piste même si les protagonistes choisiront de préserver leurs mécaniques dans les premières courses. Enfin, l’activité en piste est incessante durant toute la journée avec des courses de monoplaces, de Ginetta et de la Porsche Carrera Cup.

btcc,courses,circuit,sprint,snetterton,anglais,uk,reportage,vécu,2015,volkswagen,honda,bmw,mg,ford,infiniti,toyota,constructeurs,privés,2.0,turbo,traction

Volkswagen en force

Trois marques jouent habituellement les premiers rôles : BMW, Honda et Volkswagen. Pour l’instant, les Volkswagen Passat CC du Team BMR sont en tête du classement provisoire de la compétition avec Jason Plato devant Colin Turkington. Ils devancent Gordon Shedden, le pilote Honda Yuasa Racing n’ayant pas connu un week-end très facile à Snetterton, et Sam Tordoff, actuellement le meilleur pilote du clan BMW. Andrew Jordan est actuellement cinquième du classement pour le plus grand bonheur du clan MG qui a salué la première victoire du jeune Jack Goff (24 ans) sur une MG du Triple Eight Racing.

btcc,courses,circuit,sprint,snetterton,anglais,uk,reportage,vécu,2015,volkswagen,honda,bmw,mg,ford,infiniti,toyota,constructeurs,privés,2.0,turbo,traction

Mais avec les règles actuelles, tout peut encore arriver lors des quatre derniers rendez-vous de la saison. Et si ce reportage vous a mis l’eau à la bouche, toutes les courses sont retransmises en direct sur internet via la chaîne officielle du BTCC. Mais sincèrement, rien ne vaut un déplacement. Séduit, votre serviteur se verrait bien assister à la finale, en octobre, à Brands-Hatch! (Photos: www.btcc.net et C. Dubon)

btcc,courses,circuit,sprint,snetterton,anglais,uk,reportage,vécu,2015,volkswagen,honda,bmw,mg,ford,infiniti,toyota,constructeurs,privés,2.0,turbo,traction

12:20 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : btcc, courses, circuit, sprint, snetterton, anglais, uk, reportage, vécu, 2015, volkswagen, honda, bmw, mg, ford, infiniti, toyota, constructeurs, privés, 2.0, turbo, traction | | |

reportage,rallye,ypres,fan,amateur,photographe,vainqueur,concours,michelin,entrées,gratuites,rallye,ypres,2015,

Vous le savez, en collaboration avec Michelin, Le Rédacteur Auto offrait des places pour assister au Rallye d'Ypres. Notre vainqueur, Benjamin Pipar, s'est gentiment prêté au jeu du reportage en nous rapportant de très belles photos et un texte qui vous fera vivre sa journée à Ypres comme si vous y étiez!

reportage,rallye,ypres,fan,amateur,photographe,vainqueur,concours,michelin,entrées,gratuites,rallye,ypres,2015,

Bonjour à tous

Tout d’abord, je me permets de me présenter : je m’appelle Benjamin, je suis technicien automobile, passionné de sport automobile et en particulier du rallye.

La belle aventure du Rallye d’Ypres a commencé pour moi le jeudi soir lorsque j'ai participé au jeu-concours organisé par leredacteurauto.be. Une bonne nouvelle m'attendait le lendemain dans ma boîte mail; je venais de gagner 2 places pour assister au rallye d’Ypres grâce au Rédacteur Auto mais aussi grâce à Michelin.

Le rendez-vous est fixé au stand Michelin situé près de la Grand Place en plein cœur du rallye. Il est 9h30 quand je reçois les précieux sésames de la part de Michelin.

reportage,rallye,ypres,fan,amateur,photographe,vainqueur,concours,michelin,entrées,gratuites,rallye,ypres,2015,

Avec mes amis Fabian et Yves (fabfotorallye.be), on se dirige vers la première spéciale de Reninge. Quelle belle organisation à Ypres, tout est fléché!

reportage,rallye,ypres,fan,amateur,photographe,vainqueur,concours,michelin,entrées,gratuites,rallye,ypres,2015,

C'est là que me reviennent de vieux souvenirs de Ypres qui m'ont fait oublier ce très beau rallye avec toujours un excellent plateau pendant quelques années parce que la sécurité est un point discutable de cette épreuve. Pour certain c'est très bien à l’image de ceux qui viennent simplement regarder.

reportage,rallye,ypres,fan,amateur,photographe,vainqueur,concours,michelin,entrées,gratuites,rallye,ypres,2015,

Par contre pour les amateurs de photos, ça devient plus compliqué, à moins d'être muni d'un énorme zoom. Et puis les commissaires n'ont qu'un mot à la bouche après de nombreux coups de sifflet: TIEN METER ACHTERUIT !!! Et si les gens ne bougent pas c'est la voiture triple et double zéro qui vous rappellent à l’ordre. Sans parler de l'hélico qui va les faire bouger en effectuant un rase-motte (très dissuasif).

Bref, je trouve qu'il y a un excès à de nombreux endroits, notamment lorsque vous êtes installé à 150m d'un virage, sur un talus ou qu'un wateringue d'un mètre vous sépare de la route.

reportage,rallye,ypres,fan,amateur,photographe,vainqueur,concours,michelin,entrées,gratuites,rallye,ypres,2015,

Nous décidons de marcher un peu plus loin et nous trouvons un très beau gauche sur gravier ou les voitures sortent en légère glisse. Nous sommes alors prêts à immortaliser les concurrents sous un soleil bienvenu. Après quelques beaux passages, la décision est prise de rester jusqu'aux véhicules historiques.

reportage,rallye,ypres,fan,amateur,photographe,vainqueur,concours,michelin,entrées,gratuites,rallye,ypres,2015,

Un pur régal pour les yeux comme pour les oreilles; rien ne remplace le chant d’un flat 6 de Porsche ou le moteur et les travers d'une Ford Escort. Avec pareil spectacle, nous n’étions pas mécontents d'être restés plus de trois heures au même endroit. Et oui, c'est ça la passion…

reportage,rallye,ypres,fan,amateur,photographe,vainqueur,concours,michelin,entrées,gratuites,rallye,ypres,2015,

Après avoir vu passer la voiture balai, nous sommes repartis vers l'assistance autour et sur la Grand Place de Ypres non sans avoir dégusté un délicieux pain saucisse local (repas typique d’un fan de rallye). Un  vrai régal!

reportage,rallye,ypres,fan,amateur,photographe,vainqueur,concours,michelin,entrées,gratuites,rallye,ypres,2015,

Une fois sur la Grand Place, on s'offre un verre à une terrasse histoire de se désaltérer sous ce très beau soleil qui ne nous quittera pas de la journée. Nous avons la vue directe sur les bolides qui viennent se mettre en file avant de passer sur le podium.

reportage,rallye,ypres,fan,amateur,photographe,vainqueur,concours,michelin,entrées,gratuites,rallye,ypres,2015,

Par chance, les pilotes sortent de leurs voitures juste devant nous et c’est une belle occasion pour photographier les pilotes en dehors de leurs habitacles: Magalhaes (toujours collé à son gsm lol), Dumas puis Mc Cormack suivi de Verschueren, sans oublier le très attendu chouchou de Ypres, Monsieur Freddy Loix qui fait alors une solide remontée au classement général. Nous nous promenons ensuite dans les allées pour admirer les mécaniciens qui bichonnent et remettent en ordre les voitures pour les spéciales suivantes. Il est alors grand temps de se diriger vers la spéciale de Watou.

reportage,rallye,ypres,fan,amateur,photographe,vainqueur,concours,michelin,entrées,gratuites,rallye,ypres,2015,

Au milieu des champs, après avoir assisté à des échauffourées entre un local légèrement alcoolisé et des photographes amateurs étrangers qui ont été dégouté après s'être fait balancer leurs affaires parce qu’ils n'étaient pas exactement à tien meter achteruit...  Scène lamentable mais tout est rentré dans l'ordre après l'intervention des commissaires. Le spectacle sportif peut alors commencer.

reportage,rallye,ypres,fan,amateur,photographe,vainqueur,concours,michelin,entrées,gratuites,rallye,ypres,2015,

Loix est toujours à l'attaque, il veut rattraper son retard et signer son 10ème sacre sur les routes d’Ypres. Ce qu’il finira par réussir une fois de plus!

reportage,rallye,ypres,fan,amateur,photographe,vainqueur,concours,michelin,entrées,gratuites,rallye,ypres,2015,

En fin de journée, nous faisons un dernier petit tour dans les différentes assistances.

reportage,rallye,ypres,fan,amateur,photographe,vainqueur,concours,michelin,entrées,gratuites,rallye,ypres,2015,

Encore un grand merci au Rédacteur Auto et à Michelin pour m'avoir permis de retourner sur les routes de Ypres pour y passer une journée mémorable en compagnie de mes amis.

A bientôt,

Sportivement.

Benjamin

reportage,rallye,ypres,fan,amateur,photographe,vainqueur,concours,michelin,entrées,gratuites,rallye,ypres,2015,

09:53 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : reportage, rallye, ypres, fan, amateur, photographe, vainqueur, concours, michelin, entrées, gratuites, 2015 | | |