test,essai,roadtest,mazda,MX5,MX-5,RF,propulsion,2.0,skyactivG,automatique,6,rapports,belgique,exclusif,avis,2017,roadster,cabriolet

Alors que la Belgique est le troisième marché européen de la Mazda MX-5, le constructeur japonais a élargi son public en proposant une version hard-top de cette quatrième génération du petit roadster appelée RF pour Retractable-Fastback. Contrairement à l'exercice précédent qui offrait une silhouette semblable au cabriolet une fois son toit en dur rentré dans son emplacement, cette version 2017 propose une carrosserie modifiée avec deux arches placées derrière l'habitacle et reliées entre elles par une traverse noire. De quoi lui donner un style assez différent du cabriolet...

test,essai,roadtest,mazda,MX5,MX-5,RF,propulsion,2.0,skyactivG,automatique,6,rapports,belgique,exclusif,avis,2017,roadster,cabriolet

J'aime bien

Soyons honnête, même si les suspensions se révèlent moins rigides que sur la version à toile, j'ai retrouvé les sensations du cabriolet. Le poids ne souffre pas trop de l'ajout de ce toit en dur et de son mécanisme qui coûtent au final 45 kilos. On retrouve ainsi une propulsion vive et précise qui se montre joueuse lorsqu'on déconnecte les assistances. Son 2.0 atmo de 160 chevaux se révèle réactif et son chant n'est pas déplaisant.

test,essai,roadtest,mazda,MX5,MX-5,RF,propulsion,2.0,skyactivG,automatique,6,rapports,belgique,exclusif,avis,2017,roadster,cabriolet

Plutôt malin

Ce toit en dur devrait rassurer les peureux qui imaginent leur joli toit en toile vandalisé. Et puis en hiver, on apprécie cette couche de métal au-dessus de la tête qui garantit un confort plus chaleureux. Enfin, les grands gabarits seront ravis de savoir qu'ils y gagneront quelques centimètres au-dessus de leur tête.

test,essai,roadtest,mazda,MX5,MX-5,RF,propulsion,2.0,skyactivG,automatique,6,rapports,belgique,exclusif,avis,2017,roadster,cabriolet

J'aime moins

Il faut à nouveau composer avec des espaces de rangement minimalistes puisqu'il faut toujours de contenter de la trappe entre les sièges et un coffre de 127 litres. Certes, l'utilisation de la MX-5 n'est pas destinée au transport de famille nombreuse mais pouvoir déposer son smartphone dans un emplacement idoine n'est pas un caprice il me semble.

test,essai,roadtest,mazda,MX5,MX-5,RF,propulsion,2.0,skyactivG,automatique,6,rapports,belgique,exclusif,avis,2017,roadster,cabriolet

Pourquoi je l'achète 

Cette nouvelle silhouette "Targa" rend la MX-5 encore plus désirable à nos yeux. Pour 2.500 euros supplémentaires, elle offre donc ce toit rigide et son mécanisme qui plaira aux amateurs de cinématique. Son caractère demeure intact et le plaisir de pilotage est préservé. Son moteur 2.0 bien plein est, selon nos confrères, moins pétillant que le petit 1.5 mais je n'ai malheureusement jamais eu le plaisir d'y goûter.

test,essai,roadtest,mazda,MX5,MX-5,RF,propulsion,2.0,skyactivG,automatique,6,rapports,belgique,exclusif,avis,2017,roadster,cabriolet

Pourquoi je ne l'achète pas

Ayant hérité d'une MX-5 RF début décembre, je n'ai jamais eu l'occasion de rouler sans le toit. Et c'est pourtant là que bon nombre de confrères ont émis leur principal grief à l'encontre de cette version à cause de bruits de vent trop présents sans parler des remous au delà de 80 km/h. Equipé d'une boîte automatique à 6 rapports et palettes au volant, mon exemplaire s'est révélé trop bourgeois à mon goût à cause de réactions trop lentes de la part de cette transmission davantage axée vers le marché américain. Affichée à partir de 31.690€, cette variante perd pourtant 20 km/h en pointe à cause de sa boîte.

test,essai,roadtest,mazda,MX5,MX-5,RF,propulsion,2.0,skyactivG,automatique,6,rapports,belgique,exclusif,avis,2017,roadster,cabriolet

22:16 Écrit par Benoît Lays dans Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : test, essai, roadtest, mazda, mx5, mx-5, rf, propulsion, 2.0, skyactivg, automatique, 6, rapports, belgique, exclusif, avis, 2017, roadster, cabriolet | | |

Volkswagen,Golf,GTI,Mk8,VIII,8,génération,2019,futur,next,2.0,turbo,nouvelle,prochaine,325 ch,traction,DSG,10,rapports,allemagne

Si un face-lift de la GTI actuelle est attendu pour 2016 (avec une probable version Club Sport de 260 ch), les ingénieurs allemands sont déjà penchés sur la huitième génération de la Golf GTI annoncée pour 2019. Deux variantes une nouvelle seront proposées avec une version d'accès motorisée par le 2.0 TSI dans une version dont la puissance sera légèrement inférieure à 300. La version Club Sport sera boostée, pour sa part, à 325 ch tandis que le train avant et les feins seront revus en conséquence.

Volkswagen,Golf,GTI,Mk8,VIII,8,génération,2019,futur,next,2.0,turbo,nouvelle,prochaine,325 ch,traction,DSG,10,rapports,allemagne

Le différentiel électronique sera également adapté à cette nouvelle puissance. Il s'agira, dans tous les cas, d'une traction avant avec une boîte manuelle à six rapports ou une DSG entièrement revue et proposant désormais 10 rapports. Une transmission inédite qui sera aussi compacte et légère que l'actuelle DSG tout en assurant, sur le reste de la gamme, des consommations et des rejets répondant aux futures normes européennes. Le magazine anglais AutoExpress propose ces illustrations qui révèle une face avant plus agressive et semblable aux lignes des dernières productions de Wolfsburg.

Volkswagen,Golf,GTI,Mk8,VIII,8,génération,2019,futur,next,2.0,turbo,nouvelle,prochaine,325 ch,traction,DSG,10,rapports,allemagne

14:14 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : volkswagen, golf, gti, mk8, viii, 8, génération, 2019, futur, next, 2.0, turbo, nouvelle, prochaine, 325 ch, traction, dsg, 10, rapports, allemagne | | |