WRC,rallye,championnat,monde,suède,deuxième,manche,neuville,thierry,vainqueur,victoire,belge,Hyundai,i30,WRC,neige,

Nous avions été un peu vache avec Thierry Neuville à l'arrivée de la première manche du Championnat du Monde des Rallyes disputée sur les spéciales délicates du Monte-Carlo. Mais c'était avec le secret espoir de lui porter chance pour la Suède où il avait également une revanche à prendre sur 2017. Et le moins que l'on puisse écrire, ce soir, c'est que Thierry et Nicolas se sont montrés intraitables sur les spéciales très enneigées du Grand Nord! Ils ont parfaitement profité de leur position sur la route, vendredi, pour se construire un petit matelas sur la concurrence malgré des conditions compliquées.

WRC,rallye,championnat,monde,suède,deuxième,manche,neuville,thierry,vainqueur,victoire,belge,Hyundai,i30,WRC,neige,

Une première journée marquée par les chronos étonnants des Citroën C3 WRC d'Ostberg et Breen, favorisés par leur position sur la route bien balayée par leurs prédécesseurs, tandis que Tänak et sa Toyota Yaris WRC, auteurs du scratch dans l'ES2, s'installent en tête. Mais dès le chrono suivant, Thierry signe un meilleur temps et prend la tête de l'épreuve devant les Toyota de Tänak et Lappi. Notre compatriote ne quittera plus jamais cette place!

WRC,rallye,championnat,monde,suède,deuxième,manche,neuville,thierry,vainqueur,victoire,belge,Hyundai,i30,WRC,neige,

Mikkelsen signe le MT dans la suivante et s'installe à la deuxième place devant Lappi, Ostberg et Breen. Tanak perd gros à cause de sa position sur la route et que dire d'Ogier qui est à la rue, totalement défavorisé par son rôle d'ouvreur, il pointe au delà de la 10è place. Il neige et même si les dameuses sont passées au petit matin, une nouvelle couche ralentit fortement le français qui se montre particulièrement irrité par cette situation.

wrc,rallye,championnat,monde,suède,deuxième,manche,neuville,thierry,vainqueur,victoire,belge,hyundai,i30,neige

L'après-midi de cette première réelle journée de course, Neuville contrôle malgré le forcing de Lappi mais aussi de ses équipiers, Mikkelsen et Paddon, au sein du Hyundai Motorsport Team. Andreas revient même à une seconde de Thierry à l'issue du sixième chrono mais le Belge ne panique pas et rentre finalement au parc fermé avec un avantage de 4"9 sur Mikkelsen et 12"1 sur la troisième i30 de Paddon. Les Hyundai devancent alors les deux Citroën de Breen et Ostberg qui ont eux aussi profité de leur position sur la route immaculée.

WRC,rallye,championnat,monde,suède,deuxième,manche,neuville,thierry,vainqueur,victoire,belge,Hyundai,i30,WRC,neige,

Samedi, Thierry connaît des ennuis de sélecteur de vitesses mais il sauve les meubles en gardant Mikkelsen et Breen, qui a pris le meilleur sur Paddon, derrière lui. Et c'est même Mikkelsen qui s'offre un tête-à-queue dans l'ES10 laissant passer l'Irlandais tandis que Neuville a résolu ses problèmes de paddleshift. Voilà le podium constitué et il ne changera plus jusqu'à l'ultime spéciale. Dans l'ES11, Thierry et Nico signent un nouveau scratch pour montrer aux autres qu'ils restent bien les patrons.

wrc,rallye,championnat,monde,suède,deuxième,manche,neuville,thierry,vainqueur,victoire,belge,hyundai,i30,neige

Pour la fin de cette journée, Neuville a emporté deux roues de rechange et malgré cela, il signe son troisième meilleur temps dans l'ES13, reléguant Breen à 14" pendant qu'un mélodrame se déroule entre Meeke et Tänak qui se comprennent mal, l'anglais au ralenti envoyant l'estonien dans un mur de neige (+ de 2 minutes de perdues) alors que celui-ci le dépassait.

WRC,rallye,championnat,monde,suède,deuxième,manche,neuville,thierry,vainqueur,victoire,belge,Hyundai,i30,WRC,neige,

C'est à l'issue de ce chrono que nos petits belges enfilent leurs nouvelles roues pour être à même de vivre sereinement les dernières spéciales du samedi, sachant que c'est lors de l'une d'elles qu'ils avaient tout perdu en 2017. Et dans l'ES14, lors du fameux jump de Colin's Crest, la Hyundai #5 a donné des sueurs froides à ses supporters même si, depuis l'habitacle, Neuville s'amusait de cette petite erreur de trajectoire avant d'aller disputer les deux spéciales-shows du jour sans trembler. Il termine cette journée de samedi avec 22"7 d'avance sur Breen et 32 sur son équipier Mikkelsen. Quatrième, Paddon doit surveiller Ostberg et Lappi qui peuvent encore espérer le doubler sur les 51 km qui restent à parcourir le dimanche.

WRC,rallye,championnat,monde,suède,deuxième,manche,neuville,thierry,vainqueur,victoire,belge,Hyundai,i30,WRC,neige,

Finalement, Thierry va s'imposer en patron. Prudent dans la première du jour, il signe le second chrono dans la suivante avant de gérer parfaitement la Power Stage pour remporter une septième victoire sur une septième épreuve différente du WRC. Il devient ainsi le troisième pilote non-scandinave à s'imposer en Suède aux côtés de Sébastien Loeb (2004) et Sébastien Ogier (2013, 2015 et 2016). Mais le plus important, c'est qu'il s'installe en tête du classement du championnat du monde des pilotes avec 10 points d'avance sur Sébastien Ogier.

wrc,rallye,championnat,monde,suède,deuxième,manche,neuville,thierry,vainqueur,victoire,belge,hyundai,i30,neige

Le Français a connu un week-end compliqué, endossant une nouvelle fois son costume de Calimero. Pourtant, la règle du balayage dans les spéciales existe depuis des années mais Ogier continue à se plaindre de devoir partir en premier en fonction de sa position au championnat. Autre fait discutable, M-Sport a joué à fond la carte de la tactique lorsque Sébastien s'est élancé, avec l'autorisation d'un organisateur particulièrement bienveillant à son encontre, après tout le monde dans la Power Stage, où il récupérait 4 points, avant de demander à Evans de sacrifier sa dixième place au profit d'Ogier qui ramene ainsi 5 points d'un rallye difficile. Une attitude plutôt inhabituelle en rallye mais qui démontre que le Français craint Neuville puisqu'il grapille le moindre point.

wrc,rallye,championnat,monde,suède,deuxième,manche,neuville,thierry,vainqueur,victoire,belge,hyundai,i30,neige

Derrière Neuville, ce sont les francs-tireurs et les malchanceux du Monte-Carlo qui ont le mieux tiré leur épingle du jeu à l'image de Craig Breen absolument impérial sur la neige suédoise. Contrairement à Meeke, qui s'est montré à nouveau très fébrile, le jeune Irlandais a pris de gros points et sauvé le week-end de Citroën. Les Rouges ont pu aussi compter sur un Ostberg souvent brillant ici et qui termine à une encourageante sixième place malgré le peu d'essais effectué avant la course. Au Mexique et en Corse, lors des deux prochaines manches, c'est Sébastien Loeb qui fera son retour dans la troisième C3 WRC!

wrc,rallye,championnat,monde,suède,deuxième,manche,neuville,thierry,vainqueur,victoire,belge,hyundai,i30,neige

En Suède, Hyundai a fait une bonne opération au championnat des constructeurs grâce aux jolies performances de Neuville mais aussi de Mikkelsen, excellent troisième, et de Paddon qui a retrouvé sa compétitivité même s'il a laissé sa quatrième place à la Toyota de Lappi dans l'ultime chrono. Si l'on excepte les boucliers arrière et les palettes de Thierry le samedi matin, les Coréennes ont fait preuve d'une belle fiabilité dans le Grand Nord!

wrc,rallye,championnat,monde,suède,deuxième,manche,neuville,thierry,vainqueur,victoire,belge,hyundai,i30,neige

Du côté de chez Toyota, on pouvait se montrer déçu à l'issue de ce week-end. Respectivement 2e et 3e à Monaco, Ott Tanäk et Jari-Mari Latvala devaient, eux aussi, subir la neige fraîche lors de la première journée à l'issue de laquelle ils pointaient logiquement aux 8e et 9e places à plus d'une minute de Thierry. De son côté, le jeune Esapekka Lappi était 7e à 38". C'est lui qui va signer une fin de rallye en fanfare en venant arracher la quatrième place finale dans l'ultime chrono qu'il remportait d'ailleurs, prenant aisni les 5 points offerts au vainqueur de la Power Stage. Latvala termine le rallye à la septième place tandis que Tanak, un rien trop pressé de doubler un Meeke en perdition le samedi, plongeait au neuvième rang.

wrc,rallye,championnat,monde,suède,deuxième,manche,neuville,thierry,vainqueur,victoire,belge,hyundai,i30,neige

Finalement, c'est Ford qui signe la prestation la plus décevante ici. On sait déjà ce qu'il est advenu d'Ogier et d'Evans qui lui a cédé sa piètre dixième place finale mais le jeune finlandais Teemu Suninen, qui occupait pourtant une belle sixième place le vendredi soir, n'a pas pu conserver le même rythme durant toute l'épreuve et terminait finalement en huitième position. Heureusement, Malcolm Wilson pourra se consoler avec la suprenante victoire du japonais Takamoto Katsuta en WRC2 à bord d'une Fiesta R5. Pourtant pas connue pour être la plus compétitive face aux Skoda Fabia, la Ford a permis à cet Asiatique de garder les Nordiques à bonne distance puisque le suédois Pontus Tidemand, qui échoue à 4"5 de la victoire!, et le norvégien Ole Christian Veiby n'ont jamais pu lui voler la vedette.

wrc,rallye,championnat,monde,suède,deuxième,manche,neuville,thierry,vainqueur,victoire,belge,hyundai,i30,neige

11:26 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : wrc, rallye, championnat, monde, suède, deuxième, manche, neuville, thierry, vainqueur, victoire, belge, hyundai, i30, neige | | |

rallye,belgique,championnat,BMA,DG Sport,équipes,Volkswagen,Polo,GTI,R5,neuves,achat,THX Racing

Décidément, alors que certains ne cessent de prédire la fin des compétitions routières et la mort annoncée du Championnat de Belgique des Rallyes, il semblerait que certains veulent encore y croire. Et on ne peut que les encourager! Ainsi, Volkswagen Motorsport vient de confirmer les équipes-clientes ayant acheté de nouvelles Polo GTI R5 et parmi celles-ci, deux belges. Dont une certaine THX Racing nous ayant intrigué...

Le communiqué de presse du Belgian VW Club est venu nous éclairer. En fait, il s'agira d'une nouvelle structure dirigée par Christian Jupsin, Monsieur DG Sport, issue d'une nouvelle collaboration entre l'équipe theutoise et de nouveaux investisseurs.

rallye,belgique,championnat,BMA,DG Sport,équipes,Volkswagen,Polo,GTI,R5,neuves,achat,THX Racing

"Le THX Racing est en effet une nouvelle structure", explique Christian. "Mais elle s’appuie bien évidemment sur les compétences techniques et sportives de DG Sport, une équipe qui a prouvé son savoir-faire ces dernières saisons. Le THX Racing est le fruit d’une collaboration avec de nouveaux investisseurs et partenaires. Tout en bénéficiant de l’expérience acquise avec DG Sport, cette nouvelle formation sera indépendante et aura sa propre autonomie. L’organisation du THX Racing et ses projets avec le Belgian VW Club seront dévoilés plus en détails très prochainement, mais je peux vous dire que nous sommes très impatients de débuter cette nouvelle aventure."

rallye,belgique,championnat,BMA,DG Sport,équipes,Volkswagen,Polo,GTI,R5,neuves,achat,THX Racing

De son côté, et là nous le savions déjà, Bernard Munster a acquis pas moins de deux exemplaires pour son team BMA.

"En accumulant les titres mondiaux entre 2013 et 2017, Volkswagen Motorsport a plus que démontré sa capacité à développer des voitures de rallye très performantes", explique "Big Bernie". "Je n’ai aucun doute quant au fait que cette Polo GTI R5 sera redoutable! Clairement, VW Motorsport a choisi une approche à la fois méthodique et intelligente, notamment en limitant le nombre de voitures vendues pour pouvoir assurer un service après-vente de qualité."

rallye,belgique,championnat,BMA,DG Sport,équipes,Volkswagen,Polo,GTI,R5,neuves,achat,THX Racing

Au-delà de l’aspect purement rationnel et sportif, Bernard Munster sait aussi que son équipe pourra bénéficier d’un soutien, encore à déterminer, du Belgian VW Club. "Je connais l’enthousiasme du Belgian VW Club et, de manière générale, de Volkswagen Belgique pour la compétition", poursuit-il. "Au début de ma carrière, c’est d’ailleurs grâce au Club que j’ai eu mon premier volant officiel. C’était en 1985, lorsque j’avais terminé 3e des Boucles de Spa avec une quattro, avant de piloter une VW Golf GTI soutenue par le Belgian VW Club en 1988. Dès les premiers contacts à propos de la Polo GTI R5, j’ai senti qu’il y avait vraiment la volonté de construire quelque chose de bien ensemble. C’est très motivant!"

Mais ne nous emballons pas! En effet, les Volkswagen Polo GTI R5 ne seront livrées aux équipes qu'au quatrième trimestre de l’année 2018. Si tout se passe comme prévu, les équipes BMA et THX Racing souhaiteraient engager leurs montures lors du Rallye du Condroz, la finale du Championnat de Belgique programmée le premier week-end de novembre à Huy.

rallye,belgique,championnat,BMA,DG Sport,équipes,Volkswagen,Polo,GTI,R5,neuves,achat,THX Racing

16:19 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallye, belgique, championnat, bma, dg sport, équipes, volkswagen, polo, gti, r5, neuves, achat, thx racing | | |

rallye,belgique,championnat,ouverture,reglement,nouveautés,R2,épreuves,éligibles,points,

C'est une excellente décision que viennent de prendre les organisateurs du Championnat de Belgique des rallyes (BRC). En effet, dorénavant, seuls six résultats seront pris en compte à la fin de la saison, soit un de moins qu'en 2017. Un beau changement pour les pilotes privés qui éprouvent beaucoup de mal à décrocher des budgets pour plus de quatre ou cinq épreuves. Grâce à cette modification réglementaire, ils pourront désormais viser le titre à condition de compléter leur financement pour s'aligner à un sixième rallye. Et ceux qui ont pour mauvaise habitude d'abandonner leur quête du titre s'ils rencontrent des ennuis dans les deux premières épreuves, pourront tenter de rattraper le coup en sachant qu'il leur "suffira" de scorer dans les six derniers rallyes pour l'emporter.

rallye,belgique,championnat,ouverture,reglement,nouveautés,R2,épreuves,éligibles,points,

En clair: le calendrier du Championnat de Belgique des Rallyes comptera cette année encore 9 épreuves. Les concurrents doivent sélectionner un maximum de 8 épreuves dans lesquelles ils pourront marquer des points pour le championnat. Sur ces 8 épreuves, seuls les 6 meilleurs résultats seront retenus pour le classement final du championnat.

rallye,belgique,championnat,ouverture,reglement,nouveautés,R2,épreuves,éligibles,points,

Autre modification bienvenue: les voitures de la catégorie R2 ne sont plus obligées d’utiliser de l’essence du commerce. Elles pourront utiliser du carburant de compétition spécial, ce qui permettra aux R2 à moteur turbocompressé de retrouver leur compétitivité (traduire Ford Fiesta R2).

rallye,belgique,championnat,ouverture,reglement,nouveautés,R2,épreuves,éligibles,points,

Le calendrier du BRC 2018 

24/02              Rally van Haspengouw
9-10/03           Spa Rally
07/04              TAC Rally
27-29/04         Rallye de Wallonie
19/05              Sezoensrally
22-23/06         Renties Ypres Rally
31/08-1/09      Omloop van Vlaanderen
29/09              East Belgian Rally
3-4/11             Rallye du Condroz

rallye,belgique,championnat,ouverture,reglement,nouveautés,R2,épreuves,éligibles,points,

15:42 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallye, belgique, championnat, ouverture, reglement, nouveautés, r2, épreuves, éligibles, points | | |

présentation,infos,premières,BRC,Belgian,Rally,Championship,rallye,Hannut,Hesbaye,Haspengouwrally,2017,parcours,tracé,longueur,horaire

Si l'année sportive automobile commence traditionnellement fort avec quelques événements internationaux de pointe comme le Dakar, le Rallye Monte-Carlo et le Rallye Neige & Glace, les compétitions sur route seront bientôt de retour en Belgique également. Les 23 et 24 février, Landen sera ainsi "the place to be" pour tous les amateurs de sport auto de Belgique et des environs. Il est toujours réjouissant de voir le nombre de journalistes et de spectateurs qui viennent des Pays-Bas, d'Allemagne, de France et même de bien plus loin pour assister en Hesbaye à l'ouverture du Championnat de Belgique des Rallyes.

présentation,infos,premières,BRC,Belgian,Rally,Championship,rallye,Hannut,Hesbaye,Haspengouwrally,2017,parcours,tracé,longueur,horaire

Pendant que tout le monde profitait des fêtes de fin d'année, le Topspeed Rally Club Haspengouw préparait ardemment la 21ème édition du Rallye de Hesbaye. En 2017 déjà, cette épreuve marquait le début d'un Championnat de Belgique exceptionnel qui allait rester passionnant jusque dans les derniers mètres. Espérons que le BRC puisse être aussi excitant cette année.

présentation,infos,premières,BRC,Belgian,Rally,Championship,rallye,Hannut,Hesbaye,Haspengouwrally,2017,parcours,tracé,longueur,horaire

A un mois et demi du début de la compétition, il est encore trop tôt pour se faire une idée précise des candidats au titre 2018. La plupart des pilotes sont encore occupés à chercher les budgets pour monter un programme le plus complet possible. Mais il semble clair que l'on peut à nouveau attendre un bel éventail de voitures de la catégorie R5 au départ des épreuves du BRC, à commencer par l'épreuve hesbignonne. La lutte s'y annonce donc chaude. Avec les propulsions telles les BMW de la M-Cup et les Porsche qui enthousiasment toujours le public, le spectacle est garanti sur les routes parfois très glissantes de Hesbaye.

présentation,infos,premières,BRC,Belgian,Rally,Championship,rallye,Hannut,Hesbaye,Haspengouwrally,2017,parcours,tracé,longueur,horaire

Concernant le parcours, l'organisation a opté pour des valeurs sûres. Les débats commenceront par Halle-Booienhoven, une spéciale bien connue qui fait son retour au programme avec ses célèbres passages sur pavés. On enchaînera avec la spéciale de Gingelom, identique à la version 2017. Les voitures prendront ensuite la direction de Heers et de Horpmaal. Heers devient une spéciale-show, ce qui permettra aux spectateurs de profiter d'un spectacle permanent. Horpmaal sera parcouru dans la même configuration qu'en 2017, à la seule différence près qu'il y aura au moins un arbre en moins le long du parcours.

présentation,infos,premières,BRC,Belgian,Rally,Championship,rallye,Hannut,Hesbaye,Haspengouwrally,2017,parcours,tracé,longueur,horaire

Ces quatre spéciales affichent chacune une distance comprise entre 12 et 15 km. Elles seront parcourues à 3 reprises, ce qui donnera une distance totale de 160 km contre le chrono. Comme d'habitude, l'épreuve se déroulera sur environ un tour d'horloge, le départ étant prévu à 8h samedi matin. Après une journée de rallye bien remplie, c'est vers 19h qu'on pourra applaudir, à leur montée sur le podium, les successeurs de Kris Princen et Peter Kaspers au palmarès du Rally van Haspengouw. (Texte: Bernard Verstraete)

présentation,infos,premières,BRC,Belgian,Rally,Championship,rallye,Hannut,Hesbaye,Haspengouwrally,2017,parcours,tracé,longueur,horaire

21:16 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : présentation, infos, premières, brc, belgian, rally, championship, rallye, hannut, hesbaye, haspengouwrally, 2017, parcours, tracé, longueur, horaire | | |

condroz,rallye,2017,plateau,présentation,DS3,R5,Duval,Thiry;Demaerschalk,cherain,princen,skoda,fabia,R5,Peugoet,208,T16

Certes, les mauvais coucheurs et ceux qui râlent plus qu'ils n'agissent diront que le plateau de cette année manque de vedettes étrangères. Il faut dire qu'ils avaient été gâtés, ces dernières années, grâce aux efforts d'Yves Matton, le boss de Citroën Racing. Seulement voilà, à chaque fois, tout peut capoter en dernière minutes à cause d'essais inopinés ou d'opération marketing inattendue imposée par le team et cela gâchait un peu le plaisir. Alors lorsqu'il s'est agit de trouver les équipages chargés de porter haut les couleurs du constructeur français en terre hutoise, Yves s'est dit, suite à un coup de fil de François Duval, qu'il tenait peut-être là la belle histoire de ce Condroz 2017.

condroz,rallye,2017,plateau,présentation,DS3,R5,Duval,Thiry;Demaerschalk,cherain,princen,skoda,fabia,R5,Peugoet,208,T16

Le concept de la Belgian battle est né puisqu'aux côtés de François Duval viendra s'aligner Bruno Thiry, qui retrouvera pour l'occasion Stéphane Prévot, et Kevin Demaerschalk. Trois générations de pilotes vont donc s'affronter au volant de DS3 R5. Même s'il n'est pas repris sous l'auvent de Citroën Belux, Cédric Cherain fera lui aussi partie des favoris ce qui ne doit pas déplaire à son copilote, l'inépuisable Eric Gressens!

condroz,rallye,2017,plateau,présentation,DS3,R5,Duval,Thiry;Demaerschalk,cherain,princen,skoda,fabia,R5,Peugoet,208,T16

Face au clan des chevronnés, la concurrence ne compte pas s'endormir. Du côté des Skoda Fabia R5, Vincent Verschueren débarquera à Huy en leader du championnat et voudra avant tout assurer son titre. Kris Princen, auréolé de sa victoire à l’East Belgian Rally, va lui tout donner pour accrocher une nouvelle victoire au Condroz et pousser son rival dans ses derniers retranchements.

condroz,rallye,2017,plateau,présentation,DS3,R5,Duval,Thiry;Demaerschalk,cherain,princen,skoda,fabia,R5,Peugoet,208,T16

Mais attention à Ghislain de Mevius, dernier vainqueur du JMC Rally de Jalhay et sur le podium à Huy en 2016 et à Xavier Bouche, toujours très performant à Huy. Guillaume Dilley est le cinquième homme à piloter une Skoda Fabia R5 et aura lui aussi voix au chapitre.

condroz,rallye,2017,plateau,présentation,DS3,R5,Duval,Thiry;Demaerschalk,cherain,princen,skoda,fabia,R5,Peugoet,208,T16

Plus discrets que leurs collègues du groupe PSA, les lionceaux de chez Peugeot débarqueront en bord de Meuse avec des intentions de victoire également. Leur équipage de pointe, Abbring-Tsjoen, voudra faire oublier sa sortie de l’East Belgian Rally et briller de mille feux en région hutoise. Cédric de Cecco remet lui aussi le couvert et espère avoir un peu plus de chance qu’en 2016 alors que pour l’équipage RNT Guillaume de Mevius et Louis Louka, ce sera la découverte du pilotage de la Peugeot 208 T16. 

condroz,rallye,2017,plateau,présentation,DS3,R5,Duval,Thiry;Demaerschalk,cherain,princen,skoda,fabia,R5,Peugoet,208,T16

N’oublions pas les Ford Fiesta avec les voitures de Litt, Vanneste, Loyen et surtout Adrain Fernémont qui, après un Rallye de Wallonie de toute beauté, veut confirmer sur ses terres.

condroz,rallye,2017,plateau,présentation,DS3,R5,Duval,Thiry;Demaerschalk,cherain,princen,skoda,fabia,R5,Peugoet,208,T16

Bannies des classements officiels du championnat de Belgique, les WRC assurent pourtant leur part de spectacle sur les routes grasses et délicates du Condroz. Et certains l'ont compris à l'image d'Yves Matton, épaulé par Daniel Elena, qui remet le couvert sur une Citroën C4 WRC ou encore David Bonjean. Ces deux-là prétendront au podium final. Même constat pour les pilotes de Skoda Fabia WRC: Yannick Albert et Manu Canal-Robles auront eux aussi leur mot à dire pour les places d’honneur.

condroz,rallye,2017,plateau,présentation,DS3,R5,Duval,Thiry;Demaerschalk,cherain,princen,skoda,fabia,R5,Peugoet,208,T16

Enfin, pour le plaisir des yeux et des oreilles, plusieurs Porsche seront présentes: à côté des habituels Francis Lejeune, Henri Schmelcher et Patrick Mylleville, il faudra également être attentif à Boelens, Busin et Wartique (photo du haut).

condroz,rallye,2017,plateau,présentation,DS3,R5,Duval,Thiry;Demaerschalk,cherain,princen,skoda,fabia,R5,Peugoet,208,T16

11:39 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : condroz, rallye, 2017, plateau, présentation, ds3, r5, duval, thiry;demaerschalk, cherain, princen, skoda, fabia, peugoet, 208, t16 | | |

livre,bouquin,ouvrage,publication,littérature,librairie,Thomas,Bastin,Belgian,Audi,club,winning,spirit,histoire,rallye,circuit

Déjà l'auteur d'un excellent ouvrage consacré aux 50 ans du Belgian VW Club, notre insatiable confrère Thomas Bastin s'est à nouveau lancé dans un travail de Titan consacré cette fois à l'histoire du Belgian Audi Club. Plus cossu avec sa couverture cartonnée, ce livre s'est offert un invité d'honneur pour sa préface signée par le Docteur Ullrich. Voilà qui fixe d'emblée le niveau.

livre,bouquin,ouvrage,publication,littérature,librairie,Thomas,Bastin,Belgian,Audi,club,winning,spirit,histoire,rallye,circuit

Comme pour son premier ouvrage, Thomas s'est plongé dans les archives pour nous en apprendre un maximum sur les premières courses des Audi chez nous, à l'image de l'Audi 80 GT vue aux 24 heures de Francorchamps en 1974. Mais c'est surtout l'engagement de l'Audi Quattro aux couleurs de Belga pour Marc Duez aux Boucles de Spa de 1983 qui va marquer les débuts réels des opérations spéciales du Belgian Audi Club emmené par l'inénarrable et regretté J-G Mal-Voy. On ne va pas retracer ici toute l'histoire de ces 37 années de coups mémorables. Thomas Bastin fait cela bien mieux que nous en allant à la rencontre de ceux qui ont vécu ces courses à l'époque.

livre,bouquin,ouvrage,publication,littérature,librairie,thomas,bastin,belgian,audi,club,winning,spirit,histoire,rallye,circuit

Des témoignages qui apportent un indéniable côté authentique. Et puis ce qui est remarquable chez mon jeune confrère, c'est le talent qu'il a de ne pas reproduire sur papier le langage qu'il utilise lors de ses commentaires sur circuit ou à la télévision. L'écriture est agréable, peu redondante et les chapitres ne sont jamais trop longs. Les légendes des photos ont l'intelligence d'apporter encore un peu d'info par rapport à ce qui a été dit dans le texte principal. On perçoit également toute la méticulosité et le perfectionnisme du namurois dans l'absence de la moindre faute d'orthographe. Enfin si, deux (dans des légendes de photo), mais sur un total de 348 pages, on peut vous dire que ce n'est rien par rapport à certaines publications, annuelles, souvent prises en référence! Elles auraient bien besoin du même relecteur...

Infos pratiques

Winning Spirit since 1980

Edité par le Belgian Audi Club

348 pages

437 photos/illustrations

Textes : Thomas Bastin

Traduction néerlandaise : Nico Lepoutre

Prix : 40 euros pour les non-Membres (+ 10 euros de frais de livraison)

Prix spécial Membres : 35 euros (hors frais de port), mais… les Membres du Belgian Audi Club peuvent commander le livre gratuitement auprès du secrétariat du Club avant les Total 24 Hours of Spa. Ils ne devront alors s’acquitter que des frais de livraison de 10€. La commande doit toutefois être faite au plus tard le 25 juillet et l’envoi sera effectué en août.

Infos et commandes : info@belgianaudiclub.be ou 02/640.80.14

livre,bouquin,ouvrage,publication,littérature,librairie,Thomas,Bastin,Belgian,Audi,club,winning,spirit,histoire,rallye,circuit

21:47 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Littérature | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : livre, bouquin, ouvrage, publication, littérature, librairie, thomas, bastin, belgian, audi, club, winning, spirit, histoire, rallye, circuit | | |

test,essai,jeu,PS4,game,player,WRC7,simulation,rallye,kylotonn,licence,officielle,

Alors que Dirt avait pris l'ascendant, l'année dernière, sur la série WRC officielle, cette dernière a parfaitement réagi. En effet, le septième opus de la série passe la vitesse supérieure, à l'image des vrais bolides du WRC estampillés 2017. Ca va très vite, le rendu est impressionnant de réalisme. Logiquement, toutes les voitures du championnat du monde des rallyes sont disponibles ainsi que les bolides du WRC2 mais aussi les Fiesta du Junior WRC.

test,essai,jeu,PS4,game,player,WRC7,simulation,rallye,kylotonn,licence,officielle,

En mode carrière, on débute au volant de ces petites Fiesta avant de passer aux WRC2 où l'on a le choix entre diverses R5. C'est dès cette saison que l'on découvre de gros morceaux avec des secteurs chronométrés de plus de 15 minutes. Franchement, on s'y croirait! Personnellement, c'est dans les secteurs rapides que je prends véritablement mon pied parce qu'il faut constamment jongler entre vitesse et maîtrise de la voiture. Sur terre et sous la pluie, les tête-à-queue ne sont pas rares...

test,essai,jeu,PS4,game,player,WRC7,simulation,rallye,kylotonn,licence,officielle,

Les sensations sont moins typées arcade que dans les précédentes éditions. On peut ainsi jour de l'appel contre appel et de la ré-accélération appuyée sur les roues arrière pour signer de jolies trajectoires. Il existe une multitude de réglages de hauteur de caisse, de dureté des suspensions, d'efficacité du frein à main et l'on peut également choisir le degré de difficulté face à la concurrence. Celle-ci peut également vous surprendre en abandonnant parfois dans des endroits inattendus mais cela ajoute une certaine dose d'aléatoire qui ajoute du piment au jeu.

test,essai,jeu,PS4,game,player,WRC7,simulation,rallye,kylotonn,licence,officielle,

Dans les faits, par rapport aux années précédentes, on constatera que les pistes sont plus longues, plus bosselées, obligent à plus de prudence - y compris en ligne droite - et dopent véritablement le challenge. On sent que les développeurs ont pris le temps de construire chaque circuit avec soin, même si cela s'est fait au détriment d'autres éléments, comme la météo par exemple qui n'a pas vraiment d'influence sur la conduite. Au même titre que les dégâts qui n'influencent guère le comportement de la voiture comme cela peut être davantage le cas dans Dirt. Nous avons ainsi parcouru une spéciale de plus de 15 minutes du Rallye de Pologne avec le pneu arrière gauche crevé en signant le troisième temps...

test,essai,jeu,PS4,game,player,WRC7,simulation,rallye,kylotonn,licence,officielle,

Plus beau, plus stable et surtout plus réaliste, WRC 7, réalisé par l'équipe lyonnaise de Kylotonn, offre d'excellentes sensations et parvient à trouver un compromis entre arcade et simulation particulièrement convaincant. Tout n'est pas parfait et il reste des efforts à accomplir mais l'alternative à DIRT n'est plus à prendre à la légère. Et si, comme nous, vous aviez fait l'impasse sur le 6, vous retrouverez avec plaisir ce jeu officiel du WRC!

20:30 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Jeux PS4, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : test, essai, jeu, ps4, game, player, wrc7, simulation, rallye, kylotonn, licence, officielle | | |

rallye,wallonie,présentation,plateau,34e,édition,2017,namur,jambes,Verschueren,skoda,fabia,R5,Cherain,DS3,Allart,abbring,208,T16,Bouche,Dilley,demaerschalk

Avec 102 équipages engagés dont plus de 30 dans les catégories de pointe RC1, RC2 et RGT, le Rallye de Wallonie s'apprête à vivre, dès ce soir, une belle 34e édition sur un parcours profondément revu. Espérons modestement que ce plateau alléchant ne se dégonflera pas, tel une baudruche, dès les premiers kilomètres...

rallye,wallonie,présentation,plateau,34e,édition,2017,namur,jambes,Verschueren,skoda,fabia,R5,Cherain,DS3,Allart,abbring,208,T16,Bouche,Dilley,demaerschalk

Avec pas moins de 17 R5, une S2000-16T, trois WRC et quatre GTP24, les amateurs de beau matériel risquent d'en avoir pour leur argent! De quoi pointer six ou sept prétendants à la victoire... Et malgré l'absence de François Duval ou de Kris Princen, les membres de l'Automobile Club de Namur n'en présentent pas moins un plateau cinq étoiles, à tout le moins équivalent à ceux des dernières éditions et particulièrement ouvert.

rallye,wallonie,présentation,plateau,34e,édition,2017,namur,jambes,Verschueren,skoda,fabia,R5,Cherain,DS3,Allart,abbring,208,T16,Bouche,Dilley,demaerschalk

En effet, qui peut, cette fois, isoler un ou deux favori(s)? Car, si Vincent Verschueren (Skoda Fabia R5), victorieux au TAC, 2e à Landen et à Spa et actuel leader de la compétition, est évidemment le premier des vainqueurs potentiels, Cédric Cherain (DS3 R5), Benoît Allart (Skoda Fabia, vainqueur à Spa), le Néerlandais Kevin Abbring (Peugeot 208T16 R5) mais aussi Xavier Bouche (Skoda Fabia R5), Guillaume Dilley (Hyundai i20) ou encore Kevin Demaerschalk (DS3) le sont tout autant.

rallye,wallonie,présentation,plateau,34e,édition,2017,namur,jambes,Verschueren,skoda,fabia,R5,Cherain,DS3,Allart,abbring,208,T16,Bouche,Dilley,demaerschalk

Melissa Debackere (Skoda Fabia), Adrian Fernémont, Polle Geusens, Pieter-Jan Maeyaert (trois Ford Fiesta), Cédric De Cecco (Peugeot 208T16) et le Néerlandais Edwin Schilt (Skoda Fabia) seront, de leur côté, prêts à profiter de la moindre défaillance des précédents et se battront tous, quoi qu'il en soit, pour une place dans le top 5. Et qui sait si Laurent Mottet, Philip Cracco et Alain Litt (trois Ford Fiesta) ne pourraient pas surprendre agréablement?

rallye,wallonie,présentation,plateau,34e,édition,2017,namur,jambes,Verschueren,skoda,fabia,R5,Cherain,DS3,Allart,abbring,208,T16,Bouche,Dilley,demaerschalk

Les WRC en perte de vitesse?

Peut-être sur papier... Mais il n'y en aura assurément pas que pour les R5 car, si nombreux sont ceux à regretter la disparition progressive des WRC, certains continuent à faire de la résistance. A commencer par Guino Kenis et sa Mini JCW 1.6T malheureusement étouffée par une bride castratrice mais qui peut, par contre, marquer pleinement au championnat. Ce n'est plus le cas depuis longtemps des WRC 2 litres qui, à l'inverse, peuvent continuer à respirer à pleins poumons pour ceux qui ont encore le privilège de pouvoir les piloter. Comptons donc sur David Bonjean (Citroën C4 WRC) et Michaël Albert (Skoda Fabia WRC) pour s'inviter aux premières places eux aussi!

rallye,wallonie,présentation,plateau,34e,édition,2017,namur,jambes,Verschueren,skoda,fabia,R5,Cherain,DS3,Allart,abbring,208,T16,Bouche,Dilley,demaerschalk

Bien qu'également muselées (cylindrée limitée à 3,6 litres), il faudra aussi tenir compte des meilleures GT, surtout quand il s'agit de Porsche 997 GT3 emmenées par Patrick Snijers, Fred Bouvy, Francis Lejeune et Henri Schmelcher qui ont toujours trouvé, sur les (rapides) routes namuroises, un terrain à leur mesure!

rallye,wallonie,présentation,plateau,34e,édition,2017,namur,jambes,Verschueren,skoda,fabia,R5,Cherain,DS3,Allart,abbring,208,T16,Bouche,Dilley,demaerschalk

Enfin, même si leur plus glorieuse période est à présent derrière elles, les Mitsubishi de tous bords (N4, R4, A8 ou E12 pour les plus anciennes) restent d'excellents outils face au chrono. Surtout avec une main-d'oeuvre qualifiée comme, notamment, Olivier Collard (Evo10 Gr.A), Laurent Léonard (Evo9 R4 engagée en A8), Jean-Fred Colignon (Evo9 A8), Cédric Busin (Evo9 N4), Ludovic Sougnez, Martin Van Iersel ou Steve Van Bellingen (tous Evo10 N4). (Photos: Quentin Champion et Jordan Dozin)

rallye,wallonie,présentation,plateau,34e,édition,2017,namur,jambes,Verschueren,skoda,fabia,R5,Cherain,DS3,Allart,abbring,208,T16,Bouche,Dilley,demaerschalk

rallye,wallonie,présentation,plateau,34e,édition,2017,namur,jambes,verschueren,skoda,fabia,r5,cherain,ds3,allart,abbring,208,t16,bouche,dilley,demaerschalk

10:53 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallye, wallonie, présentation, plateau, 34e, édition, 2017, namur, jambes, verschueren, skoda, fabia, r5, cherain, ds3, allart, abbring, 208, t16, bouche, dilley, demaerschalk | | |

rallye,belgique,championnat,ouverture,Landen,Hesbaye,Princen,Skoda,Fabia,R5,Verschueren,Allart,Abbring,Peugeot,208,T16,DS3,Cornelis,Ford,Fiesta,Geusens

Après un long break de plus de trois mois, le Championnat de Belgique des Rallyes reprendra ses droits ce samedi du côté de Landen, dans le Brabant Flamand, avec le Rallye de Hesbaye. La nervosité est palpable dans le chef des prétendants au titre belge. Après les adieux du triple Champion de Belgique, Freddy Loix, la lutte pour le titre est plus ouverte que jamais. À domicile, le vice-champion de Belgique, Kris Princen, portera cependant l’étiquette de favori.

rallye,belgique,championnat,ouverture,Landen,Hesbaye,Princen,Skoda,Fabia,R5,Verschueren,Allart,Abbring,Peugeot,208,T16,DS3,Cornelis,Ford,Fiesta,Geusens

Kris Princen ne l’a pas caché durant cet hiver: le Trudonnaire vise résolument un deuxième titre de Champion de Belgique. Le champion 1999 a d’ores et déjà réservé le numéro 1 pour l’intégralité de la saison! Avec ce numéro sur les portes de sa Skoda Fabia R5 préparée chez BMA, Princen assume son rôle de candidat au titre.

rallye,belgique,championnat,ouverture,Landen,Hesbaye,Princen,Skoda,Fabia,R5,Verschueren,Allart,Abbring,Peugeot,208,T16,DS3,Cornelis,Ford,Fiesta,Geusens

La semaine dernière encore, Kris Princen faisait figure de grand favori pour le titre. Mais depuis, Peugeot Belgique-Luxembourg a jeté un sacré pavé dans la mare en annonçant la présence sur la 208 T16 officielle de Kevin Abbring, l’ancien pilote officiel Volkswagen et Hyundai en Championnat du Monde. Le jeune Néerlandais entend bien aider Pieter Tsjoen à remporter un 9e titre belge. Mais cette fois dans le baquet de droite. A condition que la française toujours issue des ateliers de DG Sport se montre plus fiable que la saison dernière... 

rallye,belgique,championnat,ouverture,Landen,Hesbaye,Princen,Skoda,Fabia,R5,Verschueren,Allart,Abbring,Peugeot,208,T16,DS3,Cornelis,Ford,Fiesta,Geusens

Skoda peut néanmoins se montrer confiant parce que les R5 tchèques seront malgré tout majoritaires puisque Vincent Verschueren alignera toujours une Fabia R5, la référence l’an dernier sur les rallyes belges. Vincent Verschueren veut participer à la lutte pour le titre. Ce sera aussi le cas pour Melissa Debackere. Mais également pour Benoît Allart, troisième à Landen voici deux ans, et qui sera le seul Francophone à viser le titre.

rallye,belgique,championnat,ouverture,Landen,Hesbaye,Princen,Skoda,Fabia,R5,Verschueren,Allart,Abbring,Peugeot,208,T16,DS3,Cornelis,Ford,Fiesta,Geusens

Face à Skoda et Peugeot, DS sera représenté à Landen par la DS 3 R5 de Bert Cornelis, qui fera ses débuts dans la catégorie. Ce sera aussi le cas pour Polle Geusens, qui troquera sa Ford Fiesta R2 contre une Fiesta R5 Evo. Polle Geusens mettra à profit les premières épreuves pour découvrir sa monture. Mais en Junior BRC, le Limbourgeois a déjà prouvé sa pointe de vitesse.

rallye,belgique,championnat,ouverture,Landen,Hesbaye,Princen,Skoda,Fabia,R5,Verschueren,Allart,Abbring,Peugeot,208,T16,DS3,Cornelis,Ford,Fiesta,Geusens

Si les R5 seront majoritaires en RC2, elles devront aussi composer avec la Mini RRC de Guino Kenis, qui a encore brillé la semaine dernière aux Legend Boucles sur une BMW 2002 Ti, et avec la Mitsubishi Lancer EvoX de Jonas Langenakens, toujours très véloce devant son public. Jimmy D'hondt et Steve Vanbellingen seront aussi de la partie sur des Lancer EvoX.

rallye,belgique,championnat,ouverture,Landen,Hesbaye,Princen,Skoda,Fabia,R5,Verschueren,Allart,Abbring,Peugeot,208,T16,DS3,Cornelis,Ford,Fiesta,Geusens

En plus des 57 participants à la manche du BRC, 34 équipages seront de la partie pour la première épreuve du RACB Rally Criterium 2017, où nous pouvons attendre une belle bagarre entre les BMW de Lommers et Louies, les Opel de Dobbelaere, Deveux et Schoenmakers et la Renault de T'joens.

rallye,belgique,championnat,ouverture,Landen,Hesbaye,Princen,Skoda,Fabia,R5,Verschueren,Allart,Abbring,Peugeot,208,T16,DS3,Cornelis,Ford,Fiesta,Geusens

Ce samedi, la première spéciale est programmée à 8h15. Au terme des 12 spéciales et des 140 km contre le chrono, le vainqueur montera sur le podium final à 19h.

21:42 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallye, belgique, championnat, ouverture, landen, hesbaye, princen, skoda, fabia, r5, verschueren, allart, abbring, peugeot, 208, t16, ds3, cornelis, ford, fiesta, geusens | | |

rallye,suède,WRC,vainqueur,latvala,toyota,Yaris,ogier,Tanak,Ford,M-Sport,Fiesta,Citroën,C3,Hyundai,i20,Neuville

Il n'était certainement pas le plus fort, il a signé une performance totalement transparente samedi mais lorsqu'il a fallu donner un dernier coup de rein le dimanche pour imposer sa Toyota Yaris WRC face au duo de Ford, Jari-Mari Latvala n'a pas faibli, ponctuant cette dernière journée d'un meilleur temps dans l'ultime chrono, une Power Stage de 16,4 km offrant cinq points au meilleur. Une victoire historique si l'on veut bien se souvenir que la dernière couronne du constructeur japonais en WRC datait de 1999 lorsque Didier Auriol avait imposé la Corolla WRC au très peu couru Rallye de Chine. Et puis cette victoire allait droit a cœur de Tomi Makinen, très critiqué sur ses méthodes de conception et de mise au point.

rallye,suède,WRC,vainqueur,latvala,toyota,Yaris,ogier,Tanak,Ford,M-Sport,Fiesta,Citroën,C3,Hyundai,i20,Neuville

Certes, Latvala occupe la tête du classement provisoire du championnat avec 48 points contre 44 à Ogier mais nous gardons encore des doutes sur la compétitivité de la Toyota Yaris WRC. Au Monte-Carlo, elle a logiquement profité des déboires de certains ténors pour signer cette inespérée deuxième place lors de sa première apparition. Et en Suède, Neuville était largement devant avant son abandon.

rallye,suède,WRC,vainqueur,latvala,toyota,Yaris,ogier,Tanak,Ford,M-Sport,Fiesta,Citroën,C3,Hyundai,i20,Neuville

Sans parler de Tanäk qui s'apprêtait à dévorer le Finlandais avant que ce dernier ne signe une dernière journée exceptionnelle. Et pour une voiture entièrement développée en Finlande, on peut dire que le Rallye de Suède se déroule dans son jardin où Latvala a signé six meilleurs temps à égalité avec Neuville. Vous l'aurez compris, il faudra attendre le Mexique et la terre pour définitivement connaître le vrai potentiel de la Toyota.

rallye,suède,WRC,vainqueur,latvala,toyota,Yaris,ogier,Tanak,Ford,M-Sport,Fiesta,Citroën,C3,Hyundai,i20,Neuville

De potentiel, la Hyundai I20 WRC n'en manque guère lorsqu'on revient sur la superbe course de Thierry Neuville avant la dernière spéciale du samedi... Mais permettez-nous de nous interroger sur la solidité de la coréenne. Franchement, quand on voit à quelle vitesse Thierry heurte la pile de pneus, on se demande comment le bras de suspension n'a pas tenu. Avant de casser, il aurait pu plier. On n'ose imaginer ce qu'il va se passer quand la voiture sera confrontée à certains terrains cassants en Argentine ou en Sardaigne lorsque de mauvaises pierres se retrouvent sur la bonne trajectoire. Franchement, si l'on se souvient de l'état dans lequel Colin Mc Rae ramenait ses voitures après certains rallyes, voir Thierry abandonner suite à un contact aussi léger paraît stupide.

rallye,suède,WRC,vainqueur,latvala,toyota,Yaris,ogier,Tanak,Ford,M-Sport,Fiesta,Citroën,C3,Hyundai,i20,Neuville

Bref, avant de se retourner contre Thierry, il nous semble que Hyundai ferait bien de se remettre elle aussi en question. Certes, cette troisième Hyundai conçue par Michel Nandan met son pilote numéro un en confiance mais avec les soucis de Paddon avec sa direction assistée, certaines faiblesses seront à corriger pour la suite de la saison.

rallye,suède,WRC,vainqueur,latvala,toyota,Yaris,ogier,Tanak,Ford,M-Sport,Fiesta,Citroën,C3,Hyundai,i20,Neuville

En s'offrant les deux dernières marches du podium, les pilotes M-Sport Ott Tanäk et Sébastien Ogier confirment le potentiel des Fiesta WRC. Et l'Estonien a signé une superbe performance en prenant rapidement le dessus sur un champion du monde visiblement gêné par sa position de départ.

rallye,suède,WRC,vainqueur,latvala,toyota,Yaris,ogier,Tanak,Ford,M-Sport,Fiesta,Citroën,C3,Hyundai,i20,Neuville

Le Français n'a pas signé le moindre scratch, il est encore passé à deux doigts de la correctionnelle et s'est loupé dans le premier virage de l'ultime étape dominicale en voulant aller chercher les deux Nordiques. Mais il se console avec la deuxième place provisoire du championnat et cette bonne fortune qui ne semble jamais le quitter.

rallye,suède,WRC,vainqueur,latvala,toyota,Yaris,ogier,Tanak,Ford,M-Sport,Fiesta,Citroën,C3,Hyundai,i20,Neuville

Quatrième, Dani Sordo pointait à plus de deux minutes du vainqueur. Une nouvelle fois présent avant tout pour assurer des points à l'arrivée, l'Espagnol n'a jamais convaincu et son meilleur temps dans la super-spéciale de Karlstad ne trompera pas les connaisseurs. Il devance ici Craig Breen qui n'a pas été exempt d'erreurs mais qui a progressé pas à pas durant tout le week-end pour signer cette belle cinquième place. Pour sa part, son équipier Kris Meeke partait une nouvelle fois à la faute en plongeant dans un fossé de l'ES14 alors qu'il occupait la cinquième place avec la C3 WRC. Selon Yves Matton, c'est au second passage que les Citroën ne parvenaient pas à s'en sortir sans en donner l'explication.

rallye,suède,WRC,vainqueur,latvala,toyota,Yaris,ogier,Tanak,Ford,M-Sport,Fiesta,Citroën,C3,Hyundai,i20,Neuville

Parmi les équipiers décevants, citons Juha Hanninen qui s'est, une nouvelle fois, heurté à un arbre. De quoi mettre sa Yaris KO même s'il repartait en super rallye pour terminer finalement 23è.

rallye,suède,WRC,vainqueur,latvala,toyota,Yaris,ogier,Tanak,Ford,M-Sport,Fiesta,Citroën,C3,Hyundai,i20,Neuville

Elfyn Evans termine sixième, à 5'26", devant Paddon et Lefèbvre, huitième avec la vieille DS3 WRC. En WRC2, le suédois Pontus Tidemand impose la Skoda Fabia R5 après la victoire de Mikkelsen à Monaco. Les deux pilotes Skoda Motorsport pointent en tête ex-aequo au championnat WRC2 avant la prochaine manche qui se disputera au Mexique du 9 au 12 mars.

rallye,suède,WRC,vainqueur,latvala,toyota,Yaris,ogier,Tanak,Ford,M-Sport,Fiesta,Citroën,C3,Hyundai,i20,Neuville

20:46 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallye, suède, wrc, vainqueur, latvala, toyota, yaris, ogier, tanak, ford, m-sport, fiesta, citroën, c3, hyundai, i20, neuville | | |