présentation,infos,premières,BRC,Belgian,Rally,Championship,rallye,Hannut,Hesbaye,Haspengouwrally,2017,parcours,tracé,longueur,horaire

Si l'année sportive automobile commence traditionnellement fort avec quelques événements internationaux de pointe comme le Dakar, le Rallye Monte-Carlo et le Rallye Neige & Glace, les compétitions sur route seront bientôt de retour en Belgique également. Les 23 et 24 février, Landen sera ainsi "the place to be" pour tous les amateurs de sport auto de Belgique et des environs. Il est toujours réjouissant de voir le nombre de journalistes et de spectateurs qui viennent des Pays-Bas, d'Allemagne, de France et même de bien plus loin pour assister en Hesbaye à l'ouverture du Championnat de Belgique des Rallyes.

présentation,infos,premières,BRC,Belgian,Rally,Championship,rallye,Hannut,Hesbaye,Haspengouwrally,2017,parcours,tracé,longueur,horaire

Pendant que tout le monde profitait des fêtes de fin d'année, le Topspeed Rally Club Haspengouw préparait ardemment la 21ème édition du Rallye de Hesbaye. En 2017 déjà, cette épreuve marquait le début d'un Championnat de Belgique exceptionnel qui allait rester passionnant jusque dans les derniers mètres. Espérons que le BRC puisse être aussi excitant cette année.

présentation,infos,premières,BRC,Belgian,Rally,Championship,rallye,Hannut,Hesbaye,Haspengouwrally,2017,parcours,tracé,longueur,horaire

A un mois et demi du début de la compétition, il est encore trop tôt pour se faire une idée précise des candidats au titre 2018. La plupart des pilotes sont encore occupés à chercher les budgets pour monter un programme le plus complet possible. Mais il semble clair que l'on peut à nouveau attendre un bel éventail de voitures de la catégorie R5 au départ des épreuves du BRC, à commencer par l'épreuve hesbignonne. La lutte s'y annonce donc chaude. Avec les propulsions telles les BMW de la M-Cup et les Porsche qui enthousiasment toujours le public, le spectacle est garanti sur les routes parfois très glissantes de Hesbaye.

présentation,infos,premières,BRC,Belgian,Rally,Championship,rallye,Hannut,Hesbaye,Haspengouwrally,2017,parcours,tracé,longueur,horaire

Concernant le parcours, l'organisation a opté pour des valeurs sûres. Les débats commenceront par Halle-Booienhoven, une spéciale bien connue qui fait son retour au programme avec ses célèbres passages sur pavés. On enchaînera avec la spéciale de Gingelom, identique à la version 2017. Les voitures prendront ensuite la direction de Heers et de Horpmaal. Heers devient une spéciale-show, ce qui permettra aux spectateurs de profiter d'un spectacle permanent. Horpmaal sera parcouru dans la même configuration qu'en 2017, à la seule différence près qu'il y aura au moins un arbre en moins le long du parcours.

présentation,infos,premières,BRC,Belgian,Rally,Championship,rallye,Hannut,Hesbaye,Haspengouwrally,2017,parcours,tracé,longueur,horaire

Ces quatre spéciales affichent chacune une distance comprise entre 12 et 15 km. Elles seront parcourues à 3 reprises, ce qui donnera une distance totale de 160 km contre le chrono. Comme d'habitude, l'épreuve se déroulera sur environ un tour d'horloge, le départ étant prévu à 8h samedi matin. Après une journée de rallye bien remplie, c'est vers 19h qu'on pourra applaudir, à leur montée sur le podium, les successeurs de Kris Princen et Peter Kaspers au palmarès du Rally van Haspengouw. (Texte: Bernard Verstraete)

présentation,infos,premières,BRC,Belgian,Rally,Championship,rallye,Hannut,Hesbaye,Haspengouwrally,2017,parcours,tracé,longueur,horaire

21:16 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : présentation, infos, premières, brc, belgian, rally, championship, rallye, hannut, hesbaye, haspengouwrally, 2017, parcours, tracé, longueur, horaire | | |

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

Quelle course! Pour sa troisième édition sous la houlette de DG Sport, le Spa Rally a connu un déroulement véritablement hallucinant. Tout a débuté le vendredi 17 mars lors des quatre spéciales disputées aux alentours du circuit de Francorchamps. Il fait encore sec lorsque les pilotes découvrent le tracé signé par l’inévitable Robert Vandevorst.

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

Kevin Abbring (Peugeot 208 T16 R5) signe le premier meilleur temps de l’épreuve devant la Skoda Fabia WRC de Michaël Albert et la Fabia R5 de Guillaume Dilley. Mais dans la suivante, une belle spéciale de 25,41 km, le Hollandais enfonce le clou tandis que Princen (Skoda Fabia R5) revient à la deuxième place du général provisoire mais il pointe déjà à 23’’ du leader à cause d’ennuis de freins.

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

L’étonnant coréen Chewon Lim est alors troisième sur la Hyundai i20 R5 officielle. Un espoir qui semble visiblement très à son aise dans les portions rapides pour son deuxième rallye avec une R5. Par contre, selon Freddy Loix, il est totalement perdu dans le serré et le technique.

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

Davantage dans le rythme, Kris Princen signe un premier meilleur temps lors du second passage sur le circuit. Mais un premier fait de course va venir entacher cette première soirée de course lorsque le Trudonnaire ralentit fortement suite à la présentation d’un drapeau jaune. Mais ses adversaires, qui n'ont pas coupé leur élan, jurent leurs grands dieux qu’il n’y avait pas de drapeau…

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

Le classement provisoire du vendredi soir n’a donc guère de valeur puisque Kris se verra attribuer un temps rectifié le lendemain. La pluie a fait son apparition durant la nuit et le tracé est rapidement rendu particulièrement délicat. On a déjà perdu De Cecco (Peugeot 208 T16 R5) et de Mévius (Peugeot 208 R2), trahis par les moteurs de leurs Peugeot, Albert (allumage) ou encore Fernemont (Ford Fiesta R5-flexible de frein) qui n’a pas pris le départ de la deuxième journée.

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

Il faut être fou pour aller se planter au beau milieu des champs pour assister à la première spéciale du samedi. Pourtant, Le Rédacteur Auto était bel et bien à Wanne (voir les live sur notre page facebook). D’emblée, le leader Kevin Abbring donne des sueurs froides à son équipe en s’offrant un bel écart de conduite mais il ne perd que 18’’ dans l’aventure. Son challenger, Kris Princen, n’en profite guère puisqu’il crève dans le chrono suivant, Rochelinval, où il perd 27’’. Même cause, mêmes effets pour Kevin Demaerschalk, et Armand Fumal qui restent toutefois en course, au contraire de Chewon Lim (Hyundai i20 R5) victime d’une sortie de route et de Guillaume Dilley (Skoda Fabia R5) qui finit par jeter le gant après avoir crevé deux pneus.

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

C’est déjà totalement détrempés que nous nous dirigeons vers la spéciale de la Clémentine pour un premier passage où nous retrouvons les connaisseurs dont Freddy Loix qui nous commente alors chaque passage. Quel bonheur! Lorsque nous lui demandons s’il se verrait bien au volant d’une mélodieuse 911 GT3, il n’est pas très chaud tout simplement, nous répond-il en riant, parce qu’on voudrait encore que je sois devant toutes les autres Porsche

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

A ce moment-là, Abbring compte 20’’ d’avance sur Princen et 1’06’’ sur Cédric Cherain (DS3 RRC). Quatrième à 3’02’’, Kevin Demaerschalk (DS3 R5) ne joue plus la victoire… et il sera trahi par l’électronique de sa voiture préparée chez J-Motorsport.

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

Le temps pour nous de nous sustenter et de nous réchauffer un peu et nous apprenons que Kevin Abbrin s’est sorti lors du second passage dans Wanne. La Peugeot 208 T16 R5 ne remportera pas encore une victoire cette fois-ci. On imagine alors Princen dans un fauteuil, il compte 46’’ de bonus sur le Liégeois, et il semble parfaitement gérer son avance même s’il laisse Cherain revenir à 20’’ juste avant le dernier secteur chronométré disputé à nouveau aux alentours de la Clémentine.

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

La spéciale prend du retard et puis soudain, c’est le coup de théâtre. Princen part en tonneaux. comment des pilotes expérimentés peuvent-ils encore se montrer aussi fébriles lorsqu'il sont à quelques kilomètres d'une victoire? C'est en tous cas ce que l'on appelle la glorieuse incertitude du sport. Qui a cette fois sourit à Cédric Cherain qui l’emporte de manière totalement inattendue mais après avoir réalisé une grosse prestation qui aura marqué les esprits…

″Je m’aligne au coup par coup sans viser le titre et dans cette optique, une victoire est précieuse pour tenter de persuader des partenaires de miser sur moi pour d’autres rendez-vous. Ici, je suis mal parti en commettant une erreur dans la spéciale d’ouverture mais samedi, j’ai trouvé des conditions qui me convenaient bien: j’adore ces spéciales très naturelles, et la boue ne me gêne pas. J’ai donc attaqué pour maintenir Kris sous pression, avec le résultat qu’on connaît. Après le Wallonie, le Condroz et l’East Belgian, je m’impose à Spa, la quatrième grande épreuve wallonne. Ce succès me comble d’autant plus qu’il a été conquis sur des routes où je venais en spectateur quand j’étais gamin.″

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

Deuxième, Benoît Allart tenait avant tout à rejoindre l’arrivée sans abîmer la Skoda Fabia R5 de San Mazuin. Il n’était évidemment pas le plus rapide, loin de là, mais on comprend qu’il avait besoin de retrouver la confiance après ses sorties de Landen et du Condroz…

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

Troisième, Vincent Verschueren n’a vraiment pas été transcendant à Spa. Auteur d’une erreur inadmissible dans la spéciale initiale où il effectuait un tour trop peu avant de signer d’autres fautes le lendemain, le pilote de la Skoda Fabia R5 GoDrive s’installe en tête du classement provisoire du championnat.

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

Quatrième, Armand Fumal s’est également offert quelques frayeurs mais à sa décharge, c’était son premier rallye sous la pluie avec sa DS3 R5. Il devance un Fred Bouvy des grands jours qui place sa Porsche 997 GT3 au cinquième rang dans des conditions absolument pas favorables à cette propulsion surpuissante sur des routes particulièrement sales et étroites!

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

Classement final
1. C. Cherain-J.P. Delmelle (Citroën DS 3 RRC) 1h55’21’’8
2. B. Allart-K. Fernandez (Skoda Fabia R5) +6’02″0
3. V. Verschueren-Veronique Hostens (Skoda Fabia R5) +7’07″1
4. A. Fumal-M.
Louette (DS 3 R5) +7’46″1
5. F. Bouvy-J.L. Hottelet (Porsche 997 GT3) +8’45″6
6. J. Claerhout-P. Vandeputte (Porsche 997 GT3) +12’33″6
7. B. Rouard-S. Delhaye (Citroën DS3 R3) +14’32″5
8. R. Delhez-G. Bollette (Opel Adam R2) +14’56″7
9. M. Duez-A.
Leyh (Porsche 997 GT3) +16’08″8
10. Aurélie Dehaye-E. Gully (VW Golf kit car) +18’50″1

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

14:42 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : spa, rally, 2017, championnat, belgique, manche, cherain, ds3, rrc, princen, skoda, fabia, r5, abbring, kevin, 208, peugeot, t16, allart, verschueren, bouvy, duez, porsche, 997, gt3 | | |

spa,rally,mars,programme,parcours,spéciales,ES,2017,francorchamps,circuit

Seize étapes spéciales représentant un peu plus de 200 km permettront de départager les concurrents du Spa Rally 2017. Disputée le vendredi 17 mars en soirée, la première étape proposera une boucle de deux tronçons chronométrés à parcourir à deux reprises. Le programme du samedi 18 prévoit une boucle de quatre chronos empruntée à trois reprises, le départ étant donné à 09h00 et l’arrivée jugée dès 20h15.

Côté parcours, cette édition 2017 du Spa Rally s’inscrit dans la même philosophie que les deux précédentes: «Sélectives, variées avec des portions rapides et d’autres plus sinueuses et techniques, ces spéciales très ’’naturelles’’ font la part belle au pilotage pur,» souligne le directeur de course Robert Vandevorst.

spa,rally,mars,programme,parcours,spéciales,ES,2017,francorchamps,circuit

LES ÉTAPES SPÉCIALES

Vendredi 17 mars

ES1-3: EAU ROUGE – 10,94 KM: entièrement tracée dans l’enceinte du circuit de Spa-Francorchamps, cette spéciale débute à la grille d’entrée de la pitlane F1. Au bout de la pitlane Endurance, les concurrents obliquent à droite et traversent le bas du paddock avant d’emprunter la route de service pour monter vers la barrière située au milieu des Combes; là, ils empruntent la piste et descendent le Raidillon… avant de négocier une épingle au bas de ce même Raidillon afin de bifurquer vers la route de l’Ancienne Douane, puis remontent vers la Source, la Chicane et retour au point de départ pour un deuxième puis un troisième tour, lequel se clôturera au bas du paddock avec un virage à droite menant vers le flying finish. (18H37 - 21H47) 

Zone interdite: le paddock. «La grande tribune, le toit du Pit Building et la Pit Brasserie offriront les meilleurs points de vue car ils permettront de voir les concurrents en action à de multiples reprises», précise Robert Vandevorst.

spa,rally,mars,programme,parcours,spéciales,ES,2017,francorchamps,circuit

Les parkings P14 et P15 seront utilisés pour ranger les véhicules des spectateurs.

ES2-4: STER-AMERMONT-ANDRIMONT – 25,41 KM: cette longue spéciale se caractérise par une alternance de secteurs rapides et de portions plus étroites. Après une entrée en matière classique depuis Ster et la descente vers la ferme Foguenne près du grand parking du circuit, les concurrents négocient le rond-point et filent à droite sur la route de contournement. Arrivés aux Combes, ils montent sur le circuit qu’ils quittent au bas de la "nouvelle portion" pour un passage très sinueux autour du Campus leur permettant de retrouver l’ancien tracé. Là, ils mettent le cap sur Stavelot puis, juste avant le carrefour à l’entrée de la Cité du Laetare, ils tournent à droite vers Amermont et retrouvent ensuite la route principale pour quelques centaines de mètres. La suite prévoit la descente vers Neuville puis Ruy d’où ils remontent en direction d’Andrimont pour franchir la ligne, juste avant Le Rosier. (19H03 - 22H13) 

Zones interdites: tour du terrain de football à Ster, route de contournement, et zone entre les Combes et l’entrée de Stavelot (soit toute la "nouvelle portion", les environs du Campus et l’essentiel de la descente via l’ancien circuit).

spa,rally,mars,programme,parcours,spéciales,ES,2017,francorchamps,circuit

Samedi 18 mars

ES5-9-13: STAVELOT-WANNE-AISOMONT – 11,79 KM: cette spéciale est identique à celle de 2016. Le départ est donné à la sortie de Stavelot et les changements de relief sont légion, la descente de Wanne figurant parmi les "classiques" du rallye belge. (09H37 - 13H25 - 17H15)

Zone interdite: entre le départ et le village de Wanneranval.

ES6-10-14: ROCHELINVAL-FOSSE – 7,52 KM: ce nouveau chrono a été – partiellement – utilisé par l’ancien RMU Rallye, devenu le rallye de Trois-Ponts. Le début est étroit, jusqu’à Bergeval. Ensuite, le rythme s’accélère nettement, d’abord dans la portion menant vers Fosse puis surtout dans la descente vers le terrain de football de Basse-Bodeux avec un petit passage sur de la bonne terre et plusieurs courbes pour grands garçons. (10H08 - 13H56 - 17H46) 

Zones interdites: depuis le départ jusque Bergeval, entre Saint-Jacques et Fosse, et depuis la sortie de Fosse jusqu’à environ 300 m de l’arrivée.

spa,rally,mars,programme,parcours,spéciales,ES,2017,francorchamps,circuit

ES7-11-15: BIERLEUX-XHIERFOMONT-MEUVILLE – 10,69 KM: globalement bien connu, ce secteur peut pourtant être exploité de diverses manières. Après un début classique – la vallée de la Lienne, les épingles de Targnon et la montée vers Xhierfomont – la suite est inédite à partir d’une épingle à droite menant vers Meuville; de là, un chemin récemment ré-asphalté amène à l’arrivée près de Rahier. (10H34 - 14H22 - 18H12) 

Zone interdite: la vallée de la Lienne (depuis le départ jusqu’au dernier virage à droite avant la première épingle de Targnon).

ES8-12-16: SASSOR-TIÈGE-LA CLÉMENTINE – 14,81 KM, 11,37 KM AU DEUXIÈME PASSAGE: pas de changement par rapport à 2016. Pour respecter la législation concernant le nombre de véhicules autorisés à circuler en forêt, le flying finish est installé à Spaloumont pour le deuxième passage et la portion de terre est donc supprimée. (11H28 -  15H16 - 19H06) 

Zones interdites: les environs du Golf à Spa et la portion en terre située 300m après Spaloumont jusqu’aux épingles menant vers l’arrivée.

spa,rally,mars,programme,parcours,spéciales,ES,2017,francorchamps,circuit

21:37 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : spa, rally, mars, programme, parcours, spéciales, es, 2017, francorchamps, circuit | | |

legend,boucles,bastogne,neuville,duval,escort,porsche,911,ford,thiry,verreydt,MY Racing,matton,elena,rally,historic,régularité

Traditionnelle manche d’ouverture de la saison rallystique belge, les Legend Boucles devraient attirer la grande foule, ce week-end dans la région de Bastogne.

Si, à une semaine près, les routes ne seront pas blanches, c’est sous le soleil et par des températures plutôt agréables pour un mois de février que devraient en découvre les quelques 285 concurrents attendus au départ ce samedi matin sous le chapiteau dressé sur la Place McAuliffe, à côté du célèbre char.

legend,boucles,bastogne,neuville,duval,escort,porsche,911,ford,thiry,verreydt,MY Racing,matton,elena,rally,historic,régularité

Le succès populaire de cette 59ème édition est garanti par l’affiche royale avec un duel au sommet attendu entre nos deux meilleurs rallymen de tous les temps, Thierry Neuville et François Duval.

De retour après trois ans d’absence aux Boucles, notre vice-champion du monde, toujours épaulé par Nicolas Gilsoul, découvrira le pilotage de la Porsche 911 Gr.4 imposée en 2016 par le patron de BMA Bernard Munster. Le pilote Hyundai aura à cœur d’oublier ses déboires de début de saison avec une domination qui ne s’est, hélas, pas concrétisée dans les résultats. A quelques centimètres près, nous aurions pu accueillir le leader du Mondial WRC à Bastogne…

"Mon premier objectif ici est de me faire plaisir," affirme le Saint-Vithois débarquant cet après-midi depuis une séance de tests en Espagne. "C’est la seule fois de l’année que je vais pouvoir rouler sans pression, juste faire des grands travers et régaler mes supporters."

legend,boucles,bastogne,neuville,duval,escort,porsche,911,ford,thiry,verreydt,MY Racing,matton,elena,rally,historic,régularité

Gageons toutefois qu’une fois le casque sur les oreilles, Thierry n’amusera pas la galerie et taquinera le chrono histoire de pouvoir défier celui qui est devenu la référence, le seul triple vainqueur des Legend, François Duval. Lauréat en 2013, 2014 et 2015, le pilote de Cul-des-Sarts est de retour après un an d’absence sur une Ford Escort MKII BDA Gr.4, cette fois issue des ateliers de Paul Lietaer.

"La journée terre et le Target Time qui ne nous obligera plus à faire du surplace à l’arrivée de chaque spéciale m’ont motivé à revenir," affirme l’ex-enfant terrible.

La présence de son successeur dans le rôle d’ambassadeur mondial, seul autre Belge à avoir réussi l’exploit de s’imposer en Championnat du Monde, aussi sans doute.

"Cela va être un combat entre le vieux et le jeune," sourit Dudu .

Neuville-Duval, voilà un duel Historic auquel les fans attendus en nombre dès ce soir pour la séance de dédicaces sous le chapiteau (18h) puis pour la parade en ville (19h-21h) n’ont encore jamais eu l’occasion d’assister.

legend,boucles,bastogne,neuville,duval,escort,porsche,911,ford,thiry,verreydt,MY Racing,matton,elena,rally,historic,régularité

Mais nos deux stars mondiales ne seront pas les seules pointures à faire danser les grands-mères d’avant 1987.

Parmi la centaine d’équipages engagés en Legend, on retrouve notamment six autres anciens vainqueurs. A commencer par Patrick Snijers, huit victoires dont deux en Legend, lui aussi sur une toute bonne Escort Gr.4. Mais aussi le triple couronné (à l’époque du moderne) Renaud Verreydt (Escort MKI), le premier vainqueur des Legend Marc Timmers (Porsche), Bruno Thiry (Datsun Violet Gr.2) sans oublier le tenant du titre, Bernard Munster (Porsche).

legend,boucles,bastogne,neuville,duval,escort,porsche,911,ford,thiry,verreydt,MY Racing,matton,elena,rally,historic,régularité

Pas d’ancien champion du monde cette année, mais quelques très bons étrangers quand même emmenés par le pilote officiel Citroën en WRC Stéphane Lefèbvre (Visa 1000 Pistes Gr.B). Le Français retrouvera ses compatriotes Jean-François Mourgues (Escort Gr.4), François Lethier (Peugeot 504 V6 Gr.5) ou Alain Deveza (Subaru Impreza Gr.A en Démo).

legend,boucles,bastogne,neuville,duval,escort,porsche,911,ford,thiry,verreydt,MY Racing,matton,elena,rally,historic,régularité

Parmi les pilotes jouissant d’une certaine notoriété, on citera encore la venue du patron de Citroën Racing Yves Matton sur sa Porsche Gr.3 toujours partagée avec l’équipier de Loeb Daniel Elena, le touche-à-tout Fred Bouvy (Porsche), le champion du monde d’attelage Félix-Marie Brasseur (Porsche) le pilote officiel BMW en DTM Maxime Martin (Opel Kadett), le pilote ex-mystère Larry Cols pour un sympathique retour après neuf ans d’absence ou encore Stéphane Henrard étrennant en Démo son tout nouveau buggy Dunbee.

legend,boucles,bastogne,neuville,duval,escort,porsche,911,ford,thiry,verreydt,MY Racing,matton,elena,rally,historic,régularité

Record d’affluence (185 voitures) battu en Classic, l’épreuve de régularité à 60 km/h, avec pléthore de favoris, de voitures originales et la présence, pour la troisième année consécutive, de notre ex-premier ministre Guy Verhofstadt, cette fois au volant d’une Lancia.

legend,boucles,bastogne,neuville,duval,escort,porsche,911,ford,thiry,verreydt,MY Racing,matton,elena,rally,historic,régularité

Tout ce beau monde en découdra durant deux jours lors de ce « remake » motorisé de la bataille des Ardennes. Au programme, douze spéciales (111 km) pour la journée du samedi puis six spéciales terre totalisant 80 km lors de l’étape dominicale (toutes en Power Stage c’est-à-dire avec des pénalités doublées) avec un juge de paix unique en Belgique de plus de 37 km du côté d’Herbeumont.

legend,boucles,bastogne,neuville,duval,escort,porsche,911,ford,thiry,verreydt,MY Racing,matton,elena,rally,historic,régularité

Même avec des anciennes, il va y avoir du sport et surtout beaucoup de spectacle ce week-end lors d’une 59ème édition des Legend Boucles s’annonçant tout simplement exceptionnelle. Amis spectateurs, soyez prudents. Sur les bords des spéciales comme sur les routes…

10:20 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : legend, boucles, bastogne, neuville, duval, escort, porsche, 911, ford, thiry, verreydt, my racing, matton, elena, rally, historic, régularité | | |

Une fois n'est pas coutume, nous allons tenter de suivre cette édition au plus près sachant que l'équipe Overdrive de Jean-Marc Fortin possède de sérieuses chances de venir titiller les équipes Peugeot et MINI en disposant de pick-up officiellement soutenus par Toyota.

La première étape se disputera demain, lundi 2 janvier pour une petite spéciale de 39 km qui servira juste à établir un premier classement: "Ce n’est pas le kilométrage qui préoccupera les concurrents, mais plutôt la tension qui accompagne les premiers tours de roue en compétition. Tous doivent avoir conscience que sur ces pistes techniques, et même trialisantes en début de programme, une erreur serait préjudiciable. L’enjeu du placement en vue du lendemain prend aussi toute son importance pour l’élite."

21:43 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dakar, 2017, rally, peugeot, mini, toyota, pick up, fortin, overdrive | | |

spa,rally,2017,menu,tracé,nouveautés,circuit,spa-francorchamps,wanne,trois-ponts,stoumont,BRC,DG Sport

Deuxième round des championnats de Belgique "moderne" (BRC) et "historique" (BHRC), tout en demeurant un rendez-vous incontournable pour les fans de régularité (VHRS), le Spa Rally 2017 s’inscrit dans la ligne déjà adoptée lors des précédentes éditions: plutôt qu’exploiter sans cesse les mêmes terrains, l’équipe DG Sport renouvelle le menu qu’elle présentera aux participants. Et ceux-ci seront choyés, les 17 et 18 mars prochains.

spa,rally,2017,menu,tracé,nouveautés,circuit,spa-francorchamps,wanne,trois-ponts,stoumont,BRC,DG Sport

Dès le vendredi à 19h00, le peloton s’élancera pour une boucle – à parcourir deux fois – qui l’emmènera autour de Francorchamps. On peut donc parler de retour du rallye sur ce site mondialement connu: "Je tiens à remercier la nouvelle direction du circuit qui s’est montré d’emblée intéressée et réceptive quand nous lui avons présenté notre projet", souligne Christian Jupsin le directeur de DG Sport. "Dans un passé… pas très lointain, nous avions déjà effectué la démarche mais avec moins de succès…"

spa,rally,2017,menu,tracé,nouveautés,circuit,spa-francorchamps,wanne,trois-ponts,stoumont,BRC,DG Sport

La première spéciale, d’une dizaine de kilomètres, sera tracée dans l’enceinte du circuit et empruntera plusieurs sections de la piste, notamment le Raidillon. Si les spectateurs auront le choix parmi de multiples points de vue pour suivre les concurrents, la tribune principale devrait recueillir bien des suffrages. S’étendant sur 26 kilomètres, le second tronçon chronométré proposera un large éventail de difficultés. Le départ sera donné au zoning de Ster d’où, après un passage sur la "nouvelle portion", les concurrents fileront vers Stavelot pour y aborder une portion inédite: "L’arrivée sera jugée à Moulin-du-Ruy via un passage à Andrimont", précise Robert Vandevorst le directeur de course. "Avec cette seconde partie sinueuse et technique succédant aux longues courbes sur le circuit, la spéciale offrira deux visages très différents et se révélera très sélective!"

spa,rally,2017,menu,tracé,nouveautés,circuit,spa-francorchamps,wanne,trois-ponts,stoumont,BRC,DG Sport

Après cette entrée en matière, la journée du samedi 18 mars proposera une boucle de quatre chronos disputée à trois reprises. Ayant fait l’unanimité cette année, le secteur de Wanne sera conservé, tout comme la célèbre Clémentine où l’un ou l’autre aménagement est juste prévu au fil des trois passages. En revanche, les deux autres spéciales – Trois-Ponts et Stoumont – présenteront un profil inédit au niveau national qui ne manquera pas de surprendre même les plus aguerris, persuadés de connaitre toutes les combinaisons de routes imaginables sur le territoire de ces communes…

spa,rally,2017,menu,tracé,nouveautés,circuit,spa-francorchamps,wanne,trois-ponts,stoumont,BRC,DG Sport

Ce Spa Rally 2017 sera donc placé sous le signe de l’innovation. Cependant, il restera fidèle à la philosophie qui a fait ses preuves lors des deux précédentes éditions: "Totalisant 210 km, les seize tronçons chronométrés emprunteront des routes naturellement sélectives où le pilotage permettra aux meilleurs de faire la différence," résume-t-on chez DG Sport.

spa,rally,2017,menu,tracé,nouveautés,circuit,spa-francorchamps,wanne,trois-ponts,stoumont,BRC,DG Sport

10:35 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : spa, rally, 2017, menu, tracé, nouveautés, circuit, spa-francorchamps, wanne, trois-ponts, stoumont, brc, dg sport | | |

BRC,belgian,rally,championship,championnat,belge,bocholt,sezoens,loix,princen,snijers,Skoda,Peugeot,Ford,Fabia,208,T16,R5,Fiesta

Avec quatre victoires consécutives à son actif, il est inutile de chercher bien loin le nom du favori pour cette quarantième édition du Sezoensrally. Freddy Loix, large leader du championnat, endossera évidemment l'habit de favori sur sa Skoda Fabia R5. Mais ses concurrents ne sont assurément pas prêts à dérouler le tapis rouge pour le Limbourgeois.

BRC,belgian,rally,championship,championnat,belge,bocholt,sezoens,loix,princen,snijers,Skoda,Peugeot,Ford,Fabia,208,T16,R5,Fiesta

Ce samedi, Kris Princen sera particulièrement motivé. Au Rallye de Wallonie, le pilote Peugeot s'était laissé surprendre par une route plus mouillée que prévu, précisément au moment où il avait entamé son attaque pour s'emparer de la première place. La terre de Bocholt n'a plus de secrets pour Princen, qui visera de nouveau la victoire dans le Nord du Limbourg.

BRC,belgian,rally,championship,championnat,belge,bocholt,sezoens,loix,princen,snijers,Skoda,Peugeot,Ford,Fabia,208,T16,R5,Fiesta

Un autre Limbourgeois jouera le rôle d'outsider: Patrick Snijers. Mais tout le monde sait qu'il adore cette épreuve et son parcours spécifique. Si son expérience sera un atout, il devra découvrir d'autres paramètres. En effet, Patrick Snijers disputera son premier rallye au volant d'une Ford Fiesta R5 Evo. "Pour ce rallye, nous bénéficions du soutien de Car Cave, une entreprise de Hasselt," explique Patrick Snijers. "J'ai demandé des offres un peu partout pour une R5 et mon choix s'est finalement porté sur une Fiesta R5 Evo de l'équipe italienne Step Five, basée près de Rome. Je ne sais pas encore exactement avec quels pneus nous roulerons. Nous essayons de convaincre DMack de nous suivre. Elfyn Evans a déjà prouvé que ces pneus fonctionnent bien sur la Fiesta R5 Evo. Je serai aussi pour la première fois secondé par Cindy Verbaeten. S'il subsiste encore quelques inconnues, je suis particulièrement impatient d'être à nouveau au départ à Bocholt sur une voiture de pointe!"

BRC,belgian,rally,championship,championnat,belge,bocholt,sezoens,loix,princen,snijers,Skoda,Peugeot,Ford,Fabia,208,T16,R5,Fiesta

L'Irlandais Stephen Wright sera de retour à Bocholt en compagnie d'Eddy Smeets. Sa Ford Fiesta R5 dotée d'un moteur Evo sera chaussée de pneus Pirelli. L'an passé, Wright avait terminé sur le podium à Bocholt. Ce sera d'ailleurs à nouveau son objectif cette année.

BRC,belgian,rally,championship,championnat,belge,bocholt,sezoens,loix,princen,snijers,Skoda,Peugeot,Ford,Fabia,208,T16,R5,Fiesta

Ces deux Ford devront évidemment compter avec la Skoda Fabia R5 de Vincent Verschueren, qui avait signé au Rallye de Wallonie de bons chronos dans sa quête de la deuxième place. Si la terre de Bocholt n'est pas le terrain de jeu préféré de Vincent Verschueren, il visera au moins une place sur le podium. Les autres R5 au départ seront aux mains de Jourdan Serderidis et Tom Van Rompuy, les seuls représentants de DS.

BRC,belgian,rally,championship,championnat,belge,bocholt,sezoens,loix,princen,snijers,Skoda,Peugeot,Ford,Fabia,208,T16,R5,Fiesta

Nous sommes également curieux de voir où pourra se situer Guino Kenis avec sa Mini JCW WRC équipée d'une bride RRC. Le distributeur BMW de Turnhout souhaiterait se mêler au top 5. C'est ce dont rêvent aussi les pilotes des Mitsubishi les plus rapides, comme Jonas Langenakens, toujours très à l'aise dans le Limbourg, mais aussi Steve Bécaert et Hein Jonkers.

BRC,belgian,rally,championship,championnat,belge,bocholt,sezoens,loix,princen,snijers,Skoda,Peugeot,Ford,Fabia,208,T16,R5,Fiesta

Les BMW de la M-Cup assureront une fois encore le spectacle. Steven Dolfen sera quant à lui la référence idéale pour les jeunes loups en R2, Polle Geusens, Jelle Vermeire et Romain Delhez.

BRC,belgian,rally,championship,championnat,belge,bocholt,sezoens,loix,princen,snijers,Skoda,Peugeot,Ford,Fabia,208,T16,R5,Fiesta

Ce samedi, nous pouvons donc nous attendre une fois encore à un beau rallye. Et à Bocholt, l'atmosphère est toujours particulièrement agréable. Ce sera encore plus le cas cette année puisque l'épreuve célèbre sa 40ème édition!

BRC,belgian,rally,championship,championnat,belge,bocholt,sezoens,loix,princen,snijers,Skoda,Peugeot,Ford,Fabia,208,T16,R5,Fiesta

15:29 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : brc, belgian, rally, championship, championnat, belge, bocholt, sezoens, loix, princen, snijers, skoda, peugeot, ford, fabia, 208, t16, r5, fiesta | | |

belgian,rally,championship,rallye,wallonie,loix,skoda,fabia,r5,bouche,Verschueren,allart,wrc,ford,fiesta

Le rallye de Wallonie a présenté, ce week-end, le plus beau plateau du championnat de Belgique des rallyes (BRC) depuis le début de saison. Parmi la vingtaine de voitures de pointe au départ, on dénombrait notamment 13 R5, 4 RGT et 4 WRC et plus d'une dizaine de candidats au podium final.

belgian,rally,championship,rallye,wallonie,loix,skoda,fabia,r5,bouche,Verschueren,allart,wrc,ford,fiesta

Une météo exécrable s'était aussi invitée, provoquant de multiples rebondissements. A commencer par le retrait trop précoce de Kris Princen (Peugeot 208 T16 R5), deuxième du général après son meilleur temps dans l'ES3 avant de partir en tonneaux dans la spéciale suivante. Si la course perdait un ténor, c’est surtout le championnat qui va désormais perdre de son intérêt. Certes, à ce moment-là de la journée, ceux qui sont lassés des succès de Freddy Loix (Skoda Fabia R5) pensent qu’il a trouvé son maître en la personne d’un François Duval (DS3 R5) toujours aussi talentueux.

belgian,rally,championship,rallye,wallonie,loix,skoda,fabia,r5,bouche,Verschueren,allart,wrc,ford,fiesta

Très en verve sur les pentes de la Citadelle vendredi soir, le pilote de Cul-des-Sarts - qui retrouvait le volant d'une voiture de pointe 3 ans après - n'avait pas attendu ce retrait pour occuper la tête de la course avec sa DS3 R5. Position qu'il conforta durant les deux premières boucles inondées du samedi (et 5 meilleurs temps) pour porter son avantage à plus d'une demi-minute sur Freddy Loix.

belgian,rally,championship,rallye,wallonie,loix,skoda,fabia,r5,bouche,Verschueren,allart,wrc,ford,fiesta

Partagé entre l'envie de viser la victoire et l'opportunité de prendre une vraie option sur le titre en jouant placé, celui-ci relançait le suspense dans l'ultime boucle de la journée en alignant 3 scratches pour revenir à 22 secondes. Dudu ne tardait pas à réagir signant son 7e meilleur temps dans Wartet avant de sortir pour le compte dans le dernier chrono du jour.

belgian,rally,championship,rallye,wallonie,loix,skoda,fabia,r5,bouche,Verschueren,allart,wrc,ford,fiesta

De quoi offrir une voie royale à Freddy qui pouvait alors gérer, sur les spéciales ensoleillées du dimanche, un avantage d'une cinquantaine de secondes par rapport à Xavier Bouche (Skoda Fabia R5) pour signer, en tête d'un quatuor de Skoda, une quatrième victoire consécutive cette année dans le BRC, un quatrième podium consécutif au rallye de Wallonie et prendre une belle option sur un... quatrième titre de champion de Belgique! Loix compte déjà 80 points contre 48 à Princen.

belgian,rally,championship,rallye,wallonie,loix,skoda,fabia,r5,bouche,Verschueren,allart,wrc,ford,fiesta

En dehors des sorties de route, les voitures françaises ont encore fait preuve d’une bien piètre fiabilité. Et ce n’est pas un hasard si ce sont quatre Skoda qui occupent les quatre premières places. Bien sûr, à force de casser leurs prix, certaines équipes jouent dangereusement avec la fiabilité de leur machine. Et puis comment peut-on gérer une équipe qui engage sept voitures sur le rallye en ayant les deux directeurs de ce team dans la course? Bref, chez J-Motorsport, il serait peut-être temps de resserrer quelques boulons au niveau de l’équipe dirigeante, quitte à faire des choix extrêmes.

belgian,rally,championship,rallye,wallonie,loix,skoda,fabia,r5,bouche,Verschueren,allart,wrc,ford,fiesta

Par contre, chez Caren Burton, cela aurait pu être un week-end parfait si ce diable de François était resté sur la route. Malheureusement, même si l’on a parfois l’impression que Duval roule le coude à la portière, on ne signe pas des chronos aussi hallucinants en ne prenant pas des risques. Et si Guillaume Dilley avait pu rejoindre l’arrivée au milieu des Skoda.  Malheureusement, son embrayage le lâchait dimanche à la mi-journée…

belgian,rally,championship,rallye,wallonie,loix,skoda,fabia,r5,bouche,Verschueren,allart,wrc,ford,fiesta

D'autres duels ont tenu les spectateurs et suiveurs en haleine le dimanche. Comme celui entre les Fordistes Xavier Baugnet et Adrian Fernémont qui disposaient tous deux de Fiesta R5 2015. Rapidement dans le top 10, ces deux-là ont finalement joué la 5e place, tout le mérite revenant au local Fernémont, chaussé de Yokohama, qui a brillamment découvert en course le pilotage d'une R5 pour terminer à 7 petites secondes de son expérimenté adversaire.

belgian,rally,championship,rallye,wallonie,loix,skoda,fabia,r5,bouche,Verschueren,allart,wrc,ford,fiesta

Duel également entre l’extra-terrestre Stéphan Hermann et Fred Bouvy, 8e et 9e, qui alignaient des voitures aux antipodes l'une de l'autre. Avantagée le samedi sous la pluie, la petite Fiat Punto HGT du talentueux germanophone, victorieux en NCM, a finalement tenu tête à la surpuissante Porsche 997 GT3 d'un Bouvy, décidément à l'aise partout, bien revenu le dimanche et qui a empoché la victoire en RGT.

belgian,rally,championship,rallye,wallonie,loix,skoda,fabia,r5,bouche,Verschueren,allart,wrc,ford,fiesta

15:46 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : belgian, rally, championship, rallye, wallonie, loix, skoda, fabia, r5, bouche, verschueren, allart, wrc, ford, fiesta | | |

gaming,jeux,video,simulation,rallye,DIRT,Rally,PS4,Xbox,consoles,avis,essai,super,10/10

Enfin! Sorti sur PC en décembre dernier, DIRT Rally, le titre-phare de Codemasters, arrive sur console et c’est sur PS4 que nous y avons goûté. Ayant choisi récemment WRC5 à la place de Sébastien Loeb Rally Evo, nous avons découvert un jeu n’ayant rien à voir avec les deux titres cités. Plus proche du simulateur que de l’arcade, il nous entraîne à un niveau de réalisme assez bluffant.

gaming,jeux,video,simulation,rallye,DIRT,Rally,PS4,Xbox,consoles,avis,essai,super,10/10

Ainsi, en début de carrière, vous devez accumuler de l’argent en débutant par les plus petites catégories. L’occasion de nous lancer en Rallycross, une discipline bien plus sympa que les séances de drift à la Ken Block imposées par les précédentes moutures de DIRT Rally. Le réalisme est assez bluffant et votre voiture s’améliore en fonction de vos résultats. Ayant accumulé assez de fonds, nous avons pu nous lancer dans une saison de rallye à bord d’une Lancia Stratos. Et force est d’avouer que cela n’est vraiment pas simple au départ. Par contre, nous avons adoré le réalisme des murs de neige ou encore le fait que le moindre écart en dehors de la bonne trajectoire se paie en fortes pénalités.

gaming,jeux,video,simulation,rallye,DIRT,Rally,PS4,Xbox,consoles,avis,essai,super,10/10

Par la suite, nous avons pu nous essayer à des voitures plus puissantes sur les bosses de la Finlande ou dans les forêts galloises et nous avons été bluffés par la sensation de vitesse ressentie. Quel pied de voler de bosses en bosses au milieu des arbres! En mode carrière, vous grimpez les échelons et si l'on peut regretter qu'il n'y ait pas plus de rallyes disponibles, les spéciales se multiplient au fur et à mesure que vous grimpez dans la hiérarchie.

gaming,jeux,video,simulation,rallye,DIRT,Rally,PS4,Xbox,consoles,avis,essai,super,10/10

Si WRC5 réussit mieux la sonorité des freinages ou encore la conduite délicate sur le verglas du Monte-Carlo, tout le reste est bien plus réaliste chez Codemasters à l’exception de la vue cockpit qui manque de finesse. Quoi qu’il en soit, il s’agit indéniablement du jeu de rallye à choisir impérativement. Bon, on vous laisse, on a un championnat à terminer…

gaming,jeux,video,simulation,rallye,DIRT,Rally,PS4,Xbox,consoles,avis,essai,super,10/10

15:13 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gaming, jeux, video, simulation, rallye, dirt, rally, ps4, xbox, consoles, avis, essai, super, 1010 | | |

BRC;Belgian,Rally,Championship,2016,troisième,manche,Tielt,TAC,Freddy,Loix,Skoda,Fabia,R5,Kris,Princen,Peugeot,208,T16,Kevin,DS3

Alors que la météo avait été clémente depuis le matin, les premières gouttes de pluie faisaient leur apparition précisément au moment où les premiers concurrents repartaient de l’assistance à Tielt pour s’en aller disputer les deux dernières des quatorze spéciales au programme de la troisième manche du Championnat de Belgique.

BRC;Belgian,Rally,Championship,2016,troisième,manche,Tielt,TAC,Freddy,Loix,Skoda,Fabia,R5,Kris,Princen,Peugeot,208,T16,Kevin,DS3

Leader de la première spéciale à l’issue du neuvième chrono avant de céder face aux assauts de Freddy Loix, Kris Princen espérait de nouveau inverser la tendance après avoir opté pour des pneus retaillés au maximum et les gommes les plus tendres. Mais ce n’était pas suffisant puisque Freddy Loix augmentait son avance dans l’ES13 avant de s’imposer au final avec 6"4 d’avance.

BRC;Belgian,Rally,Championship,2016,troisième,manche,Tielt,TAC,Freddy,Loix,Skoda,Fabia,R5,Kris,Princen,Peugeot,208,T16,Kevin,DS3

"J’ai attaqué très fort depuis ce matin pour rattraper les quelques secondes laissées à Kris au matin quand j’avais choisi des pneus trop tendres," souriait Freddy, bien parti pour se succéder à lui-même au Championnat de Belgique avec ce troisième succès en autant d’épreuves cette année. "Une fois encore, la bataille fut belle face à Kris et le suspense a duré jusqu’au bout avec cette pluie que l’on attendait. Depuis que je roule en Championnat de Belgique, je n’ai jamais dû attaquer aussi fort que cette saison de la première à la dernière spéciale. Je me régale."

BRC;Belgian,Rally,Championship,2016,troisième,manche,Tielt,TAC,Freddy,Loix,Skoda,Fabia,R5,Kris,Princen,Peugeot,208,T16,Kevin,DS3

Même s’il devait une fois encore laisser la victoire à son adversaire et se contenter de la deuxième place comme à Landen et à Spa, Kris Princen ne nourrissait pas réellement de regrets : "Non, car je me suis donné à fond du début à la fin. Mon choix de pneus était le meilleur pour la toute dernière spéciale, mais pas la longue juste avant… Je devais tenter quelque chose. Il a commencé à pleuvoir quelques minutes trop tard."

BRC;Belgian,Rally,Championship,2016,troisième,manche,Tielt,TAC,Freddy,Loix,Skoda,Fabia,R5,Kris,Princen,Peugeot,208,T16,Kevin,DS3

Pour la troisième place, la bataille a fait rage toute la journée entre Kevin Demaerschalk et Vincent Verschueren. Auteur d’un meilleur temps dès la deuxième spéciale, Kevin Demaerschalk réalisait deux premières boucles meilleures que le pilote de la Skoda Godrive, qui commettait deux légères erreurs. Et si Verschueren parvenait à reprendre l’avantage après un tête-à-queue du pilote de la DS 3 R5, le jeune représentant du Citroën Belux Junior Team terminait en force et récupérait in extremis la troisième place sous la pluie de la dernière spéciale.

BRC;Belgian,Rally,Championship,2016,troisième,manche,Tielt,TAC,Freddy,Loix,Skoda,Fabia,R5,Kris,Princen,Peugeot,208,T16,Kevin,DS3

"J’avais entamé le rallye en voulant surtout me donner le temps de comprendre la voiture et j’étais évidemment ravi de mes chronos en première boucle," souriait le jeune pilote de Hoeilaart. "À chaque assistance, avec mon ingénieur, nous avons essayé de faire évoluer petit à petit le set-up pour que la voiture soit encore plus performante. Et ce que nous avons fait pour les derniers chronos m’a bien aidé pour parvenir à récupérer cette troisième place. C’est une excellente manière d’entamer vraiment ma saison après la déception de Spa."

BRC;Belgian,Rally,Championship,2016,troisième,manche,Tielt,TAC,Freddy,Loix,Skoda,Fabia,R5,Kris,Princen,Peugeot,208,T16,Kevin,DS3

Après les abandons de Claudie Tanghe, sorti de la route dans l’ES5 avec sa Fiesta R5, de Bert Cornelis et sa VW Polo Super2000, mais aussi les retraits de Paul Lietaer (Ford Escort) et Dirk Vermeirsch (Sierra Cosworth), qui ont mené les débats en Historic, la cinquième place finale est revenue au spectaculaire Hans Weijs, victorieux en M-Cup sur la puissante BMW 130i de Schmid Racing.

BRC;Belgian,Rally,Championship,2016,troisième,manche,Tielt,TAC,Freddy,Loix,Skoda,Fabia,R5,Kris,Princen,Peugeot,208,T16,Kevin,DS3

En Historic, la victoire est revenue à Stefaan Stouf et sa Porsche devant l’Opel Ascona 400 de Rainer Hermann et la 911 de Glenn. En Junior, Jelle Vermeire est finalement venu à bout de Romain Delhez.

BRC;Belgian,Rally,Championship,2016,troisième,manche,Tielt,TAC,Freddy,Loix,Skoda,Fabia,R5,Kris,Princen,Peugeot,208,T16,Kevin,DS3

BRC;Belgian,Rally,Championship,2016,troisième,manche,Tielt,TAC,Freddy,Loix,Skoda,Fabia,R5,Kris,Princen,Peugeot,208,T16,Kevin,DS3

BRC;Belgian,Rally,Championship,2016,troisième,manche,Tielt,TAC,Freddy,Loix,Skoda,Fabia,R5,Kris,Princen,Peugeot,208,T16,Kevin,DS3

18:24 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : brc;belgian, rally, championship, 2016, troisième, manche, tielt, tac, freddy, loix, skoda, fabia, r5, kris, princen, peugeot, 208, t16, kevin, ds3 | | |