spa,24,heures,francorchamps,interview,exclusive,Maxime,Martin,BMW,motorsport,rowe,racing,vainqueur,sortant,M8,essai,

A la veille de cette 69è édition des 24 Heures de Francorchamps, BMW Belux a réuni, autour de quelques journalistes, les pilotes qui seront alignés ce week-end. Parmi eux, le Bruxellois Maxime Martin avait évidemment les faveurs de l'auditoire et comme souvent, dans pareil cas, le dernier vainqueur belge de l'épreuve spadoise n'a pas totalement adopté la langue de bois. Pour notre plus grand plaisir.

spa,24,heures,francorchamps,interview,exclusive,Maxime,Martin,BMW,motorsport,rowe,racing,vainqueur,sortant,M8,essai,

Maxime, vous êtes le seul équipage déjà vainqueur ici à être totalement renouvelé. Est-ce un avantage?

"Certainement. Je connais parfaitement mes équipiers Alexander Sims et Philipp Eng, et nous sommes devenus des amis. L'ambiance au sein de notre équipage est détendue même si nous nous comportons toujours comme des professionnels une fois que les choses sérieuses commencent."

La BMW M6 GT3 alignée par le Team Rowe est-elle identique à celle de 2016?

"Totalement puisqu'en GT3, les voitures sont homologuées pour deux saisons. Et pour nous, c'est une bonne chose. Cela signifie que la fiabilité est éprouvée et que les cartes sont sur la table chez nos concurrents. Seul Porsche constitue l'inconnue de cette édition mais ce n'est qu'une marque parmi tant d'autres qui sera notre concurrente cette année. Le plateau est démentiel, la qualité des équipages est des plus élevées et il s'agit sans doute de la plus grande course de GT au monde! C'est génial qu'elle se déroule chez moi, dans mon pays, devant tous mes fans. C'est toujours quelque chose de particulier pour moi..."

spa,24,heures,francorchamps,interview,exclusive,Maxime,Martin,BMW,motorsport,rowe,racing,vainqueur,sortant,M8,essai,

D'autant que vous avez enfin décroché le Saint Graal, l'an passé, pour votre dixième essai!

"C'est vrai que cela m'ôte un poids. Une certaine pression qui était là, insidieusement. Cela ne veut pas dire que je serai plus détendu au départ parce qu'il s'agit d'une course éprouvante parce qu'il n'y a guère de temps mort sur la piste. Il y a soixante voitures qui se valent et il vous arrive de rester calé derrière un pilote qui tourne quatre secondes plus lentement que vous mais qui profite d'une meilleure vitesse de pointe en ligne droite pour vous empêcher de le doubler. Ici, tous les dépassements sont accomplis de haute lutte, ce n'est jamais facile!"

Est-ce que, comme certains de vos collègues, vous déplorez le niveau de pilotage de certains?

"Absolument pas. Cela fait partie de la course, c'est à nous à nous adapter et à nous méfier. Nous repérons très rapidement, dès les essais libres, les voitures dont les pilotes ont un sens de la trajectoire particulier et nous nous en méfions durant toute la course. Mais c'est comme sur la route, si vous roulez plus vite que l'ensemble de la circulation, c'est à vous à vous méfiez des autres. Et puis si certains gentlemen-drivers n'étaient pas présents, cela voudrait dire que le plateau serait bien moins fourni. Non sincèrement, je n'ai rien contre leur présence!"

spa,24,heures,francorchamps,interview,exclusive,Maxime,Martin,BMW,motorsport,rowe,racing,vainqueur,sortant,M8,essai,

Beaucoup d'équipes se sont plaintes des pneus Pirelli mis à votre disposition cette année. Est-ce aussi votre cas?

"En 2016, c'était des bouts de bois. Cette année, il semblerait qu'ils s'usent très vite. On parle de 45 minutes sur le sec ce qui représente des relais particulièrement courts. Mais si tout le monde est à la même enseigne, cela ne devrait pas être un problème. Et puis cela fait partie des données prises en compte lors de l'établissement des stratégies. Vous savez, vous pouvez passer le Raidillon à fond, à bord de nos GT3, mais si vous ne soulagez pas légèrement, cela veut dire que vos pneus avant, dans la cas de notre BMW dont le moteur pèse lourdement sur le train avant, s'useront encore plus rapidement."

Par rapport aux autres courses d'endurance que vous avez disputées, où classeriez-vous Spa?

"Je vous l'ai dit, c'est une course chère à mon coeur parce que je suis le troisième Martin à m'y être imposé, parce que c'est en Belgique, parce que le plateau est fou. Le Nürbürgring est plus fatiguant en attention mais comme les équipages sont formés de quatre pilotes, on se repose davantage. J'ai aussi participé deux fois aux 24 Heures du Mans et cela m'avait semblé facile. Evidemment, je ne jouais pas pour la victoire mais en termes de concentration, Franco demeure le must!"

spa,24,heures,francorchamps,interview,exclusive,Maxime,Martin,BMW,motorsport,rowe,racing,vainqueur,sortant,M8,essai,

Pour en revenir à ce week-end, est-ce facile de gérer vos différences de réglages sur la voiture mais aussi dans l'habitacle?

"On trouve un compromis qui convient à tout le monde et qui rend l'auto confortable dans la plupart des situations. En ce qui concerne la différence de taille, le baquet et le volant sont fixes mais on joue sur la distance du pédalier ce qui est plus facile. Pour le reste, nous avons l'air conditionné à bord et nous sommes également tenus au courant, en direct de notre chrono. Avec les différences en plus ou en moins par rapport à celui que nous avons choisis lors de nos réunions stratégiques. Avec le trafic de Francorchamps, cela peut s'avérer utile même si nous comprenons tout de suite quand on perd du temps..."

spa,24,heures,francorchamps,interview,exclusive,Maxime,Martin,BMW,motorsport,rowe,racing,vainqueur,sortant,M8,essai,

Vous avez été le premier à piloter la future M8 qui sera engagées en LM GTE PRO au Mans en 2018. Quelles ont été vos impressions?

"J'ai en effet eu la chance d'effectuer deux journées de déverminage, au Lauzitsring, de la future BMW M8. Mais je vous avouerai qu'il est très difficile pour moi d'émettre un avis sur l'auto. Comme toujours dans pareil cas, il y a des choses qui fonctionnent bien et d'autres qu'il faut régler. Mais si le moteur est une évolution de celui qui équipe la M6, tout le reste a été développé en vue de la course, ce qui n'est pas le cas de celle-ci. Un peu comme ce que Ford a accompli avec sa GT. La position de conduite est plus centrée, encore plus en arrière que dans la M6 et l'ensemble devrait se révéler consistant. D'ailleurs, c'est la première fois que BMW présentera simultanément la nouvelle M8 de course et celle de route..."

spa,24,heures,francorchamps,interview,exclusive,Maxime,Martin,BMW,motorsport,rowe,racing,vainqueur,sortant,M8,essai,

Lundi, Mercedes a annoncé qu'elle quittait le DTM, fin 2018, pour la Formula E, était-ce attendu dans le milieu?

"Absolument pas! Je connais des gars qui bossent chez HWA, le team qui fait courir les Mercedes, et qui l'ont appris en même temps que moi. C'est un coup dur pour la discipline et je ne sais pas encore de quoi mon avenir sera fait... mais je reste concentré sur 2017 et je compte bien améliorer ma cinquième place actuelle au classement du championnat et conserver, surtout, la première place des pilotes BMW!"

Vous vous verriez en Formula E à l'avenir?

"Sincèrement, sportivement, cela ne m'intéresse absolument pas. Quand vous imaginez que les pilotes pourraient se parler entre eux sur la grille de départ tellement c'est silencieux... pour moi, ce sont de gros karts électriques qui s'affrontent sur des pistes totalement artificielles. Mais je dois avouer que le concept séduit de plus en plus de marques parce que les courses se déroulent dans des grandes villes, même si c'est, dans la plupart des cas très loin des centres-villes, et qu'en termes de marketing, ils ont appliqué des solutions qu'on n'avait jamais vues en F1. Peut-être que dans quelques années, ce championnat sera devenu la nouvelle F1 et qu'il faudra y être mais pour l'instant, cela ne fait clairement pas partie de mes choix de carrière."

C'est sur ces paroles on ne peut plus limpides que nous avons pris congé de Maxime Martin non sans lui souhaiter une nouvelle victoire dimanche, sur le coup de 16h30...

spa,24,heures,francorchamps,interview,exclusive,Maxime,Martin,BMW,motorsport,rowe,racing,vainqueur,sortant,M8,essai,

 

12:50 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : spa, 24, heures, francorchamps, interview, exclusive, maxime, martin, bmw, motorsport, rowe, racing, vainqueur, sortant, m8, essai | | |

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

Bien dans ses baskets

Conçue avant tout pour la Coupe mono-marque organisée en France, la Peugeot 308 Racing Cup peut également s’exprimer dans diverses compétitions allant du TCR aux 24 Heures Series en passant par le VLN pour ne citer que celles-là. Après une année de mise au point, ce nouveau produit-phare est commercialisé. Une nouvelle fois sur la balle, Le Rédacteur Auto a eu la chance d’y goûter en avant-première!

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

C’est à Mettet, au lendemain des dernières courses du TCR Benelux, que Peugeot Belgique nous a fixé rendez-vous pour découvrir son dernier produit compétition-client. Annoncée en remplacement du coupé RCZ ayant fait les beaux jours de la Cup française, la 308 entre enfin en production. Avec son bouclier échancré, ses ailes généreusement élargies et son aileron arrière, elle ne laisse  planer aucun doute sur ses ambitions et c’est en compagnie d’Alain Georges, le team-manager de chez DG Sport chargé de la Peugeot 308 lors de la dernière manche du TCR Benelux, que nous découvrons la bête.

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

″Son aérodynamique est plutôt basique par rapport à l’Opel Astra que nous avons alignée dans le championnat belge durant toute la saison. Et ce n’est pas pour me déplaire parce que c’est plus proche de la philosophie de la réglementation et cela limite les coûts d’exploitation. L’auto est affichée à 74.900 euros htva et je peux vous certifier qu’au niveau des frais d’exploitation, c’est nettement plus abordable qu’ailleurs. Pour ne citer qu’un exemple, le moteur est fiabilisé pour encaisser 5.000 km de course avant révision. Nous sommes actuellement en discussion pour la saison prochaine mais l’idée serait d’aligner deux Peugeot 308 en TCR Benelux sachant que l’on peut très facilement les adapter pour la Cup française puisqu’il s’agit d’une cartographie à changer. Le calendrier français est déjà connu et ils viennent à Francorchamps en lever de rideau des 24 Heures. Les primes sont très alléchantes (240.000 euros distribués sur toute la saison et une 308 TCR Perfo pour le vainqueur) et pourraient donner un sérieux coup de pouce à des petits jeunes.″

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

50 exemplaires pour 2017

L’optimisme est de rigueur parmi le staff Peugeot Sport présent ce jour-là à Mettet. Les commandes sont ouvertes et 50 Racing Cup devraient être produites en 2017. En espérant déjà une quinzaine de voitures en ouverture de la saison de la coupe monomarque. Mais ce qui nous intéresse, c’est surtout la version destinée au TCR Benelux. Un championnat où la Peugeot aurait dû faire ses débuts avec DG Sport avant que l’équipe theutoise ne  se tourne vers Opel.

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

″En fait, nous avions envisagé de développer la voiture en course en leur confiant un exemplaire, nous avoue l’un des responsables de la marque, mais la voiture n’était pas assez aboutie à notre goût. Par la suite, nous l’avons alignée à Francorchamps en TCR International au mois de mai dernier avec l’équipe de Sébastien Loeb pour deux pilotes français avant de récidiver ici, à Mettet avec Fred Bouvy et Aurélien Comte, lauréat de la RCZ Cup et pilote de développement maison. L’auto a parcouru 24.000 km en développement ce qui revient au double de ce que nous avions réalisé avec la RCZ.″

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

Vous l’aurez compris, l’auto est particulièrement bien mise au point. Trois voitures nous attendent sur la piste mais il n’est pas question de prendre le volant de l’exemplaire ayant disputé les courses de Mettet. Pour les journalistes et les clients potentiels présents, deux 308 Racing Cup sont en configuration bâtarde puisqu’elles affichent le poids de la Cup (1.100 kg) en s’offrant la cartographie plus performante du TCR.

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

Seul 1.6 Turbo autorisé

Championnat normalement réservé aux moteurs de 1.750 cc à 2.0 et simple turbo, les organisateurs du TCR ont accepté le 1.6 Turbo de Peugeot à condition de jouer sur la célèbre BoP (Balance des performances) qui permet à la 308 d’être au niveau des autres en jouant sur le poids et l’aéro. C’est en mars dernier, à Valence, que les règles ont été établies avant un réajustement à Spa. Pour 2017, Peugeot Sport va poursuivre le développement de la voiture pour en proposer une version améliorée en fin d’année.

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

Pour limiter les coûts au maximum, Peugeot utilise un moteur de série avec un collecteur d’échappement standard au contraire du turbo, plus gros, originaire de la 208 T16 R5. L’admission d’air est adaptée au même titre que le filtre à air. La boîte séquentielle avec palettes au volant est signée Sadev tandis que l’autobloquant à glissement limité et le pont sont renforcés. Il est possible de jouer sur la répartition du différentiel mais aussi des freins en fonction des circuits et de la météo.

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

En ce lundi 31 octobre, il fait étonnamment chaud à Mettet. Est-ce cela qui échauffe les esprits ou le tracé plus technique qu’il n’en a l’air? Toujours est-il que les sorties de piste s’enchaînent chez les pilotes italiens, hongrois ou allemands qui viennent tester l’auto. A tel point que l’heure tourne et que nous craignons réellement pour nos chances de piloter la belle 308.

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

En attendant que les graviers soient nettoyés et que les ailes déchirées soient réparées, Aurélien Comte m’emmène pour quelques tours dans la version TCR Benelux. Un co-driving initialement prévu après mon essai, pour ne pas me donner de mauvaises idées, mais qui tombe bien puisque je ne connais pas la piste. Le pilotage du jeune français est du genre agressif mais je le soupçonne de vouloir impressionner ses passagers. A moins que la Peugeot 308 Racing Cup n’exige un pilotage viril…

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

Poussée continue

La journée est bien avancée lorsque je m’installe à bord de la berline de course. Le soleil me gêne dans la ligne droite et le point de corde du premier gauche est à oublier, faute de visibilité. J’ai droit à douze minutes de piste et je compte bien ne pas me priver. Installé bas et loin du pare-brise, la visibilité n’est pas excellente mais le siège réglable en longueur me permet de trouver une position de conduite adaptée à mon mètre 86. Une fois parti, je me concentre sur mes trajectoires et mes points de freinage.

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

L’auto est très facile à appréhender mais les choses se corsent lorsqu’il s’agit de doser les freinages en visant les points de corde. Le circuit de Mettet n’est pas compliqué à apprendre mais le S en dévers demande une certaine franchise pour être abordé au rythme adéquat. La sortie de l’épingle gauche qui suit est bordée d’un gravier ayant déjà accueilli pas mal de monde ce jour-là alors je préfère vraiment y aller calmement. Après, on repasse la 3 et même la 4 pour foncer dans le long gauche qui revient sur la ligne droite des stands. L’auto est stable et son moteur semble offrir largement les 308 chevaux annoncés. Certains parlent de 330 ch avec la cartographie TCR...

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

Les tours s’enchaînent et la confiance me gagne progressivement. Distrait par les chronos affichés, je me loupe à la fin de la ligne droite et en freinant dans la courbe, je parviens à faire décrocher l’arrière que je récupère d’un filet de gaz. Décidément, cette voiture pardonne beaucoup mais c’est toujours surprenant de survirer avec une traction. Bref, une nouvelle fois, il faut appliquer au mieux les leçons apprises, freiner en ligne droite et accélérer lorsque les roues sont droites.

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

Bien ficelée

Pour le reste, comme toutes les tractions de compétition, il n’est pas facile de garder les pneus arrière à température. On a ainsi vu, durant les courses de Mettet, des pilotes zigzaguer en ligne droite en pleine course. La sensibilité de la pédale de frein a posé problème à un collègue qui freine du pied gauche mais je n’ai pas été plus gêné que cela par rapport à mes précédentes expériences.

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

Vous l’aurez compris, si Peugeot Sport a pris le temps avant de commercialiser sa dernière création, c’était pour proposer un produit parfait capable de se défendre dans toutes les disciplines. Lors des manches du TCR Benelux disputées à Mettet, le jeune Aurélien Comte a signé le meilleur temps de l’auto en 1’05’’828 là où Michelisz et la Honda Civic tournait en 1’05’’252. Autant dire que l’écart est faible et que la balance des performances parvient à gommer les handicaps de la Lionne.

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

Nous l’avons dit plus haut, la 308 Racing Cup est éligible en TCR, en ETCC, en VLN ou encore dans les 24h Series. Elle s’adresse à un large public pour un prix de 74.900 euros htva tout en respectant au mieux les règles établies. Gageons qu’elle deviendra rapidement un best-seller! (Photos: Jonathan Godin et Jacques Letihon)

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

Calendrier de la Peugeot 308 Cup 2017

- 15-17 avril Nogaro

- 20-21 mai Pau

- 1-2 juillet Dijon

- 29-30 juillet Spa (en lever de rideau des 24H)

- 8-10 septembre Magny-Cours

- 13-15 octobre Paul Ricard

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

11:23 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Essai | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essai, course, peugeot, 308, racing, cup, mettet, dg sport, tcr, benelux, 24, heures, series, endurance, sprint | | |

toyota,yaris,2017,sportive,ts,gazoo,racing,team,wrc,new,nouvelle,salon,genève

Lors de la présentation de la Toyota Yaris WRC engagée par le Gazoo Racing, les dirigeants de Toyota avaient laissé sous-entendre qu'une déclinaison sportive de la petite japonaise allait arriver. Celle-ci sera dévoilée en première européenne lors du prochain Salon de Genève, début mars, mais voici déjà les premières photos de cette petite bombinette qui vient rejoindre les Ford Fiesta ST et autres Peugeot 208 GTI. Basée sur une carrosserie trois portes et équipée d’un moteur de plus de 210 chevaux (certainement un 1.6 turbocompressé), elle inaugure un restylage portant sur la face avant, l’arrière et l’habitacle modernisé que l’on retrouvera sur toute la gamme. On en sait peu pour l’instant sur cette Yaris mais on peut déjà remarquer les stickers reprenant les couleurs de Gazoo Racing, les jantes, le petit aileron et la sortie d’échappement centrale.

toyota,yaris,2017,sportive,ts,gazoo,racing,team,wrc,new,nouvelle,salon,genève

09:03 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : toyota, yaris, 2017, sportive, ts, gazoo, racing, team, wrc, new, nouvelle, salon, genève | | |

Citroën,Racing,WTCC,C-Elysée,salon,Genève,2016,nouvelle,new,livrée,livery,couleurs,rouge

Pour sa dernière saison en Championnat du Monde des Voitures de Tourisme (WTCC), Citroën Racing a opté pour une livrée à dominance de rouge, agrémentée de pointes de gris chromé et de blanc pour ses deux C-Elysée officielles. Rappelons qu'elles seront confiées aux mains du Français Yvan Müller et de l’Argentin José-Maria Lopez, double-champion du monde en titre dans cette série. Peu intéressés que nous sommes par les minibus et les voitures de loisirs en plastique, c'était la seule nouveauté digne d'intérêt sur le stand de la marque française...

15:46 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : citroën, racing, wtcc, c-elysée, salon, genève, 2016, nouvelle, new, livrée, livery, couleurs, rouge | | |

Cédric,Cherain,André,Leyh,Ford,Fiesta,R5,D-Max,Racing,programme,saison,2016

C'est dans le superbe domaine du Naxhelet Golf Club à Wanze que Cédric Cherain et André Leyh nous ont reçu hier soir pour présenter le programme de leur saison 2016. Une saison qui débutera au Haspengouw Rally dès demain mais qui prendra ensuite une tournure très internationale puisque les deux compères ont confirmé leur participation à sept manches du Championnat WRC2! Portugal, Pologne, Finlande, Allemagne, France (Corse), Catalogne et Grande-Bretagne. 

"Après le Condroz, le souhait de monter un programme international était clair," nous expliquait Cédric. "La question était de savoir lequel. ERC? WRC2? Un programme à la carte? C’est en fait une séance de tests pour le compte de l’équipe M-Sport qui a donné une tournure au processus de réflexion. Malcolm Wilson m’a expliqué qu’en WRC2, on connaît bien le potentiel des différents pilotes qui se produisent en même temps que les références mondiales. C’est moins le cas en Championnat d’Europe, où les comparaisons s’avèrent plus hasardeuses. Le raisonnement tenait la route, et on a entamé les démarches auprès de nos partenaires. Et puis, autant ne pas tourner autour du pot, participer à de telles épreuves dans le contexte du WRC, c’est tout simplement un rêve de gosse! Tant pour André que pour moi… Une opportunité s’est présentée, et à 32 ans, je n’ai plus vraiment le temps d’attendre si je veux un jour vivre tout ça."

Cédric,Cherain,André,Leyh,Ford,Fiesta,R5,D-Max,Racing,programme,saison,2016

Si cinq des sept épreuves sont bouclées au niveau du budget, les deux autres devraient l’être dans un futur proche. Et puis tout l'entourage de Cédric a annoncé qu'il serait au Condroz en fin d'année, pour remettre son titre en jeu. Et puis si d'autres partenaires étaient tentés par l'aventure, le Spa Rally et le Wallonie pourrait également faire partie du programme.

"Tout cela me paraît très prometteur, nous confiait André Leyh plus tard dans la soirée. La voiture devrait bien marcher et les évolutions apportées par l'équipe de Malcolm Wilson depuis l'an passé devraient lui offrir un second souffle bienvenu face aux Skoda et autres DS3. Mais cela demeure avant tout un choix raisonnable et la bonne voiture pour découvrir ces épreuves. Je vous avouerai que la Finlande me fait moyennement envie mais je tenterai de ne pas trop regarder les arbres qui défilent. Reste à opter pour la bonne stratégie entre l'attaque à outrance pour marquer les esprits ou rejoindre l'arrivée coûte que coûte pour se forger de l'expérience. C'est l'éternel dilemme des débutants mais je pense qu'à l'issue de la première spéciale du Portugal, nous aurons compris beaucoup de choses. L'essentiel n'est-il pas d'améliorer les chronos entre le premier et le deuxième passage?"

Qui vivra verra comme on dit. Mais nous serons derrière Cédric et André pour les soutenir dans cette belle aventure...

12:05 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cédric, cherain, andré, leyh, ford, fiesta, r5, d-max, racing, programme, saison, 2016 | | |

Mercedes,GT,AMG,GT3,track,piste,course,racing,new,V8,atmosphérique,GLE,Coupé,Maybach,limousine,G63,4x4²,6x6,désert,salon,genève,2015

C'est la superbe déclinaison GT3 du coupé AMG GT qui nous a scotché sur le stand Mercedes. Une superbe remplaçante au SLS que nous avons toujours jugé trop lourdaud pour être décliné en bolide de compétition même s'il s'est imposé un peu partout dans le monde dans les courses d'Endurance, grâce entre autres, au si peu sympathique Bernd Schneider.

Mercedes,GT,AMG,GT3,track,piste,course,racing,new,V8,atmosphérique,GLE,Coupé,Maybach,limousine,G63,4x4²,6x6,désert,salon,genève,2015

Bref, le look de cette nouveauté est à la hauteur de nos attentes avec un spoiler arrière démesuré, des éléments aérodynamiques joliment travaillés. Mais la cerise sur le gâteau, c'est que le son du 6.2 V8 atmosphérique retentira encore dans nos oreilles puisqu'il a été reconduit sous le capot avant de cette GT.

Mercedes,GT,AMG,GT3,track,piste,course,racing,new,V8,atmosphérique,GLE,Coupé,Maybach,limousine,G63,4x4²,6x6,désert,salon,genève,2015

La boîte de vitesses est séquentielle à six rapports, réglementation oblige, et Mercedes précise que sa suspension à double triangulation est presqu'entièrement en aluminium. La concurrence s'annonce toujours aussi dense et âpre puisque face à elle on retrouve des autos de marque prestigieuses: Aston Martin, Audi, Porsche, McLaren, Ferrari, Lamborghini et d'autres encore.

Mercedes,GT,AMG,GT3,track,piste,course,racing,new,V8,atmosphérique,GLE,Coupé,Maybach,limousine,G63,4x4²,6x6,désert,salon,genève,2015

Pour la marque à l'étoile, Genève était l’occasion de faire découvrir le GLE Coupé qui viendra taquiner le BMW X6 avec des motorisations à essence et diesel allant de 258 à 367 ch sans oublier l’AMG de 585 ch. un engin qui plaira aux amateurs du genre qui aiment être vus et qui pourront transmettre toute leur agressivité sur la bande de gauche de l'autoroute!

Mercedes,GT,AMG,GT3,track,piste,course,racing,new,V8,atmosphérique,GLE,Coupé,Maybach,limousine,G63,4x4²,6x6,désert,salon,genève,2015

Encore plus anecdotique, Maybach refait son apparition et devient la griffe de prestige apposée à Mercedes pour décliner des variantes hyper-longues et hyper-luxueuses de la S600. Les familles royales apprécieront.

Mercedes,GT,AMG,GT3,track,piste,course,racing,new,V8,atmosphérique,GLE,Coupé,Maybach,limousine,G63,4x4²,6x6,désert,salon,genève,2015

Enfin, dans la série "on ne ferait pas ça ailleurs mais comme on est à Genève, allons-y", Mercedes exposait un énorme Classe G63 AMG 6x6. Pour élaborer ce 4x4², Mercedes a supprimé un essieu, ajouté un nouveau train de roulement à amortissement piloté et surtout augmenté la garde au sol qui atteint désormais 450 mm soit une augmentation de 30 cm. Ce Classe G est ainsi capable de franchir des guets de près d’un mètre et dispose d’angles d’attaque et de fuite digne des meilleurs franchisseurs! Les mensurations sont exceptionnelles avec une hauteur totale de 2,25 m, une largeur de 2,10 m ainsi qu’un design exubérant avec de nombreuses pièces en carbone.

Mercedes,GT,AMG,GT3,track,piste,course,racing,new,V8,atmosphérique,GLE,Coupé,Maybach,limousine,G63,4x4²,6x6,désert,salon,genève,2015

Autant dire tout de suite que prendre place à bord relevé quasiment de l’exploit ! Et si vous réussissez cela, vous découvrirez un habitacle riche avec des sièges en cuir et alcantara, une planche de bord en cuir surpiqué, etc.… Sous le capot, on retrouve le 4.0 V8 de 422 ch. A l’heure actuelle, rien n’indique que Mercedes ne commercialise pas ce modèle.

Mercedes,GT,AMG,GT3,track,piste,course,racing,new,V8,atmosphérique,GLE,Coupé,Maybach,limousine,G63,4x4²,6x6,désert,salon,genève,2015

Mercedes,GT,AMG,GT3,track,piste,course,racing,new,V8,atmosphérique,GLE,Coupé,Maybach,limousine,G63,4x4²,6x6,désert,salon,genève,2015

Mercedes,GT,AMG,GT3,track,piste,course,racing,new,V8,atmosphérique,GLE,Coupé,Maybach,limousine,G63,4x4²,6x6,désert,salon,genève,2015

Mercedes,GT,AMG,GT3,track,piste,course,racing,new,V8,atmosphérique,GLE,Coupé,Maybach,limousine,G63,4x4²,6x6,désert,salon,genève,2015

Mercedes,GT,AMG,GT3,track,piste,course,racing,new,V8,atmosphérique,GLE,Coupé,Maybach,limousine,G63,4x4²,6x6,désert,salon,genève,2015

15:51 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mercedes, gt, amg, gt3, track, piste, course, racing, new, v8, atmosphérique, gle, coupé, maybach, limousine, g63, 4x4², 6x6, désert, salon, genève, 2015 | | |

Audi,WEC,champion,Shanghai,Chine,6 Heures,6 Hours,e-tron,quattro,Toyota,TS010,hybrid,endurance,course,track,piste,baguette,Oak,Racing,Motorsport,championnat,monde

Ils ne partaient guère favoris de ces 6 Heures de Shanghai chez Audi. La faute à un circuit privilégiant la technologie des deux Toyota TS010. "Ce tracé sinueux ne convient guère à nos R18 e-tron quattro expliquait Loïc Duval avant la course. Nous ne pouvons utiliser l'énergie de notre système hybride aussi librement que nos adversaires." Le système hybride de l'Audi étant branché sur l'essieu avant, il ne peut restituer l'énergie emmagasinée qu'à partir de 120 km/h, une valeur bien supérieure à la vitesse de passage de six des virages constituant le tracé chinois. Et le déroulement du week-end a donné raison à ce raisonnement jusqu'à quelques tours du drapeau à damiers. Aux qualifications, Toyota avait réussi la pole position avec un chrono de 1.48.013. La TS030 HYBRID #7 avait devancé de 89 millièmes l’Audi R18 e-tron quattro #1 pilotée pour l’occasion par Marcel Fässler et Benoît Tréluyer.

Audi,WEC,champion,Shanghai,Chine,6 Heures,6 Hours,e-tron,quattro,Toyota,TS010,hybrid,endurance,course,track,piste,baguette,Oak,Racing,Motorsport,championnat,monde

En course, les deux Toyota se sont rapidement échappées et tout le monde pensait que la marque japonaise allait enfin signer sa première vraie victoire en 2013 après la parodie de course que nous avions connu à Fuji. Las, le chat noir est revenu, dans le camp nippon, à 1h20 de la fin pour la #8, pilotée alors par Anthony Davidson, lorsque le Britannique a dû rentrer précipitamment pour un problème de suspension avant.

Audi,WEC,champion,Shanghai,Chine,6 Heures,6 Hours,e-tron,quattro,Toyota,TS010,hybrid,endurance,course,track,piste,baguette,Oak,Racing,Motorsport,championnat,monde

Tous les espoirs se sont alors reportés sur la voiture sœur qui n’a pas ménagé ses efforts avec un Nicolas Lapierre pour le moins incisif. Mais lorsque son équipier Wurz s'est fait doubler par l'Audi de Tréluyer à quelques tours de l'arrivée, tout le monde a compris que les pneus de la Toyota étaient à l'agonie. A l’arrivée, l’écart entre la #1 et la #7 est de 15 secondes. Les autos de pointe n’ont pas été épargnées par les crevaisons (débris sur la piste), notamment la #1 en début de course qui a par la suite tenté un double relais (Lotterer) avec ses gommes, mais en vain. La stratégie pneumatique a joué un rôle essentiel à Shanghai et Audi a donc signé son sixième succès en sept course!

Audi,WEC,champion,Shanghai,Chine,6 Heures,6 Hours,e-tron,quattro,Toyota,TS010,hybrid,endurance,course,track,piste,baguette,Oak,Racing,Motorsport,championnat,monde

Quant à la #2, l’Audi R18 e-tron quattro de Loïc Duval, Tom Kristensen et Allan McNish n’a jamais assurer la course en tête mais il faut dire que la troisième place finale assure la couronne mondiale au trio. Loïc Duval est le troisième français Champion du Monde FIA cette année après Yvan Muller et Sébastien Ogier. Allan McNish décroche enfin un titre mondial et Tom Kristensen assoit un peu plus son statut de légende vivante de l’Endurance trente ans après le titre de Jacky Ickx. La victoire décrochée aux 24 Heures du Mans a beaucoup pesé dans la balance et le trio arrivera avec le titre mondial en poche à Bahrain dans trois semaines.

Audi,WEC,champion,Shanghai,Chine,6 Heures,6 Hours,e-tron,quattro,Toyota,TS010,hybrid,endurance,course,track,piste,baguette,Oak,Racing,Motorsport,championnat,monde

En LMP2, le G-Drive Racing n’a pas connu une course facile, le OAK Racing ayant mené la vie dure à l’équipage de l'Oreca 03 #26. Mais une fois de plus, John Martin, Roman Rusinov et Mike Conway ont fait parler la poudre en décrochant une troisième victoire de la saison. Il aura manqué 34 secondes à Olivier Pla, Alex Brundle et David Heinemeie-Hansson. En terminant troisièmes de classe sur la Morgan OAK Racing #35, notre compatriote Bertrand Baguette et ses équipiers Ricardo Gonzalez et Martin Plowman ont récupéré de gros points dans l’optique du titre.

Audi,WEC,champion,Shanghai,Chine,6 Heures,6 Hours,e-tron,quattro,Toyota,TS010,hybrid,endurance,course,track,piste,baguette,Oak,Racing,Motorsport,championnat,monde

En GT, malgré une Balance de Performance (BoP) moins favorable depuis Le Mans, les Aston Martin Vantage GTE sont toujours bien au rendez-vous avec un doublé à la clé. Sur la #97, Darren Turner et Stefan Mücke n’ont guère été inquiétés même si la #99 de Senna/Stanaway/Lamy n’a terminé qu’à 568 millièmes. Une fois de plus les Aston Martin ont maté la concurrence, à commencer par les Ferrari F458 Italia/AF Corse. En partant de la troisième ligne, Bruni/Fisichella savaient qu’il ne faudrait rien lâcher et ils terminent finalement à quatrième place ce qui leur fait perdre la tête du championnat au profit des vainqueurs du jour. La Porsche 991 RSR #92 pilotée par Bergmeister/Pilet a terminé troisième de la catégorie. Rendez-vous dans trois semaines à Bahrain pour connaître les champions du monde en LMP2 et GTE PRO.

Audi,WEC,champion,Shanghai,Chine,6 Heures,6 Hours,e-tron,quattro,Toyota,TS010,hybrid,endurance,course,track,piste,baguette,Oak,Racing,Motorsport,championnat,monde

20:40 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : audi, wec, champion, shanghai, chine, 6 heures, 6 hours, e-tron, quattro, toyota, ts010, hybrid, endurance, course, track, piste, baguette, oak, racing, motorsport, championnat, monde | | |

Citroën,DS3,next,generation,2016,3 portes,style,tendance,mode,essence,diesel,racing,cabriolet,projet,français,dessin,

Citroën peut réellement se montrer satisfaite des ventes de DS3 dont le lancement remonte déjà à 2010. Mais la marque française ne compte pas s'endormir sur ses lauriers en sachant qu'une nouvelle MINI va faire son apparition très prochainement. Du coup, on bosse fermement sur la seconde génération de la DS3 qui ne devrait pas apparaître avant 2016. Son style est assez inspiré du Concept de SUV Wild Rubis exposé lors du Salon de Shanghai au printemps dernier. Ses lignes se veulent plus solides, plus costaudes tandis que les éléments façon aluminium se généralisent autour de la calandre et sur les bas de caisse. Remarquez aussi le logo DS qui remplace celui de Citroën désormais dédié à une gamme plus accessible. La plateforme demeure celle du modèle actuel, également utilisée par la Peugeot 208 mais avec une structure allégée pour faire baisser le poids. La personnalisation demeure le cheval de bataille du chevron face à la MINI mais aussi l'Opel Adam même si celle-ci a du mal à se faire une place acceptable. Les moteurs seront semblables à l'offre de la Peugeot 208 avec un 3 cylindres 1.2 PureTech essence fort de 90 ch pour 100g/km de CO². La version turbo de se moteur atteindra 120 ch. Le 1.6 THP sera toujours proposé avec ses 160 ch mais des diesels plus modernes de 95 et 120 ch sont annoncés avec 99g/km de CO²! Enfin, les amateurs de sensations fortes seront heureux d'apprendre que la Racing sera renouvelée tandis qu'un cabriolet est toujours possible. La nouveauté n'est pas attendue avant 2016. (Sources: Auto Express)

Citroën,DS3,next,generation,2016,3 portes,style,tendance,mode,essence,diesel,racing,cabriolet,projet,français,dessin,

15:43 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : citroën, ds3, next, generation, 2016, 3 portes, style, tendance, mode, essence, diesel, racing, cabriolet, projet, français, dessin | | |

Nissan,ZEOD RC,course,racing,prototype,LMP,Fuji,6 Heures,endurance,Le Mans,24 Hours,japon,démonstration,Cox,Krumm,Nismo

Nissan a dévoilé la ZEOD RC aujourd’hui même, dans les locaux de Nismo. Une voiture que nous devrions voir en piste ce week-end, lors de la sixième manche du WEC (Championnat du Monde d'Endurance) qui se déroule à Fuji. Il s'agira avant tout de réaliser quelques tours de démonstration en préambule d'un meeting se déroulant sur les terres de... Toyota. Déjà exposée au Mans sous forme de maquette, la ZEOD RC voit son style général quelque peu remanié avec de nouvelles ouïes de refroidissement et une aéro revue et corrigée. En juin 2014, cette Nissan ZEOD RC occupera le 56e stand et devrait être la première voiture à rouler sur le circuit du Mans en utilisant occasionellement de l’énergie électrique. Sa vitesse sera supérieure à 300 km/h, soit plus rapide qu’une GTE. Le pilote sera en mesure de basculer entre l’énergie électrique et un petit moteur turbo léger à combustion interne. La batterie se rechargera via le freinage régénératif. «Ce week-end est important dans l’objectif d’aller au Mans», commentait Darren Cox, le pilote de développement de l'engin. «Nous voulons que les fans voient que la technologie innovante de Nissan se développe. Nous ne pouvions pas rêver meilleur endroit que Fuji pour que la ZEOD RC apparaisse pour la première fois en public. Nous avons interrompu nos tests au Royaume-Uni pour amener la voiture au Japon pour les fans japonais.» Michael Krumm sera chargé de faire rouler l’auto sur le Fuji Speedway.

Nissan,ZEOD RC,course,racing,prototype,LMP,Fuji,6 Heures,endurance,Le Mans,24 Hours,japon,démonstration,Cox,Krumm,Nismo

12:34 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nissan, zeod rc, course, racing, prototype, lmp, fuji, 6 heures, endurance, le mans, 24 hours, japon, démonstration, cox, krumm, nismo | | |

circuit,belgique,gratuit,spa,francorchamps,2013,courses,race,piste,racing,festival

Disputé cette année sur seulement deux jours, le Racing Festival fera, le week-end prochain, la part belle aux Grand Tourisme et Tourisme du Supercar Challenge. Depuis quelques saisons déjà, les concurrents de l’ex-Dutch Supercar Challenge sont devenus des habitués des meetings organisés par le RAC Spa. En 2012, cette discipline est montée en puissance avec l’organisation d’un véritable championnat Benelux où l’on retrouve une majorité de pilotes néerlandais bien sûr, mais aussi une bonne dizaine de Belges et quelques concurrents britanniques. Véritable Belcar de la belle époque à la sauce hollandaise, la formule Supercar est assez forte aujourd’hui pour ne plus jouer les courses annexes mais bien tenir une place de choix avec une soixantaine de voitures de tous genres en piste pour deux manches d’une heure, l’une le samedi et l’autre le dimanche.

circuit,belgique,gratuit,spa,francorchamps,2013,courses,race,piste,racing,festival

Corvette, Viper, Ferrari, Porsche, Mosler, McLaren et autres Aston ou plus exotique Praga luttent pour la victoire au général dans la catégorie Super GT, tandis que les Volvo, Mazda, BMW ou Lotus bataillent en GT. S’ils ne peuvent viser cette année le classement général, les pilotes ou préparateurs belges jouent la gagne dans les différentes catégories avec un beau duel en division GT, comme en BTCS jadis, entre la Volvo S60 Silhouette Delahaye du Français Pierre-Etienne Bordet (172 points) et la BMW M3 Silhouette de Steve Vanbellingen et Ward Sluys, nouveaux leaders (194) depuis le dernier meeting de Zandvoort. Patrick Lamster et Marc Neyens (en tête du classement GTB), Werner Van Herck, Luc De Cock (leader en Super Sport sur sa petite Lotus) ou Jimmy Adriaenssens (SEAT) montent également régulièrement sur les podiums de cette série à succès désormais bien connue dans notre pays.

circuit,belgique,gratuit,spa,francorchamps,2013,courses,race,piste,racing,festival

Se produisant pour la première fois dans le cadre du Racing Festival, la Speed EuroSeries est nettement plus méconnue. A l’image de ce qui se faisait autrefois chez nous, elle rassemble toute une série de petits prototypes comme les Radical SR3 et SR8, des Wolf, Ligier, Tiga, Praga ou une plus originale Gibson GH19. Un peloton renforcé par les Superlight néerlandaises à découvrir. D’autant que quelques concurrents belges devraient les rejoindre. Enfin, les fidèles de notre événement savent déjà comme l’imposant peloton des Caterham Graduates peut être animé. On les retrouvera avec plaisir. Et entre passionnés on appréciera avec eux le spectacle varié de ce Racing Festival pour lequel l’entrée au public est gratuite.

circuit,belgique,gratuit,spa,francorchamps,2013,courses,race,piste,racing,festival

11:38 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : circuit, belgique, gratuit, spa, francorchamps, 2013, courses, race, piste, racing, festival | | |