circuit,zolder,course,première,aventure,vécu,inside,Mazda,MX5,cup,belcar,endurance,

En plus de vingt ans de journalisme automobile, sportif ou industrie, il nous est impossible de comptabiliser le nombre de fois où, suite à nos analyses de course, nous avons entendu "tu serais incapable de faire la même chose" ou bien "la critique est aisée mais l'art est difficile". Alors certes, cela peut paraître simple d'émettre des avis souvent tranchés sur certaines contre-performances lors de rallyes, qu'ils se déroulent en Belgique ou dans la monde, ou bien suite à des luttes disputées sur circuit mais avec notre expérience (couverture du Championnat d'Europe des Rallyes et du WRC au début des années 2000 pour la DH), il nous est pourtant permis d'émettre certaines réserves à l'encontre de pseudo-pilotes au compte en banque particulièrement fourni mais à la maîtrise de WRC ou de grosses GT, voire de LMP2, absolument déplorable à l'oeil nu. Nous pensons à la Porsche 911 GT3 RS vue au Mans l'année dernière et confiée à l'équipe belge Prospeed ou encore à la DS3 WRC de l'Argentin Alberto Nicolas au ralenti lors du dernier Rallye de Finlande et qui parvient encore à se sortir pour ne citer que ces deux exemples.

circuit,zolder,course,première,aventure,vécu,inside,Mazda,MX5,cup,belcar,endurance,

Alors quand notre téléphone a sonné, début juin, et que notre Rédacteur en Chef chez AUTOnews nous a proposé de le remplacer au volant d'une Mazda MX-5 Cup aux prochaines 24 Heures de Zolder, on n'a pas longtemps hésité. Certes, à 43 ans, il est un peu tard pour se lancer dans une carrière en compétition mais c'est un âge auquel vous ne reculez plus devant la moindre opportunité qui se présente. Il faut ajouter que nous avions déjà goûté à ce petit bolide lors d'un trop bref essai en Espagne et que nous n'en avions dit que du bien en parlant de voiture-école pour apprenti pilote. Et bien voilà que l'occasion se présentait de corroborer nos impressions par la pratique. Mais avant, une série de démarches nous étaient imposées puisqu'il faut, depuis cette année, participer à une course au préalable pour s'inscrire au 24 Heures, sans parler du passage obligé par la case licence auprès du RACB.

circuit,zolder,course,première,aventure,vécu,inside,Mazda,MX5,cup,belcar,endurance,

C'est à Zolder que nous nous présentons pour y subir l'examen pratique et théorique nécessaires à l'obtention du précieux sésame. Il y a foule ce jour-là parce que c'est la dernière occasion de décrocher sa licence avant l'été. De nombreux jeunes participants aux 25 Heures Fun Cup sont présents. Deux licences sont octroyées mais pour nous, il faut obtenir la licence National C Circuit/International D2 avec 80% au théorique. Un examen écrit de 20 questions pour lequel 3/4 des jeunes sont venus sans stylo... Une fois les résultats connus, nous pouvons tous accéder au circuit avec nos propres véhicules. Cette semaine-là, j'ai un Porsche Boxster à l'essai et je me réjouis d'en profiter mais l'importateur Mazda est venu avec une 3 diesel. Pas question d'utiliser une voiture de presse non-couverte pour ce genre de fantaisie. Je fais contre mauvaise fortune bon coeur et je m'élance, pied dans le phare, avec ma berline de 150 ch qui se défend plutôt bien. Ce jeudi-là, les usagers habituels de la piste limbourgeoise sont présents. Nous sommes donc entourés de Porsche 911, de Fun Cup, de BMW diverses et variées. Bref, un bon entraînement en vue des deux courses qui m'attendent et où notre équipage sera, à n'en pas douter, à bord de la voiture la moins performante du plateau.

circuit,zolder,course,première,aventure,vécu,inside,Mazda,MX5,cup,belcar,endurance,

Le premier test se déroule sur quelques tours avec quatre pilotes/instructeurs placés sur le circuit. Ils nous est conseillé de ne pas rester en peloton et de rouler le plus vite possible dans les possibilités du véhicule. Cela entraîne des situations cocasses où je double une dizaine de voitures de tous les jours comme une Peugeot 3008 ou encore une Mercedes Classe A. Bon, les freins tiennent mais c'est surtout le comportement de la petite japonaise qui m'étonne. En descendant de la voiture, je constate qu'elle est montée en Michelin Pilote Sport, ceci expliquant cela! Pour la suite de l'après-midi, les pilotes s'installent à nos côtés et analysent nos gestes. Seulement voilà, nous ne sommes pas encore passés lorsqu'une Suzuki Swift préparée s'échoue dans le mur intérieur du Bianchi. La séance est interrompue au drapeau rouge et nos instructeurs nous disent que l'on en restera là. Ils en ont assez vu. Après une délibération qui semble interminable, ils appellent les quelques candidats qui n'ont pas réussi avant de faire entrer le reste du groupe pour nous féliciter et nous souhaiter une longue carrière en sport automobile! Hum, hum...

circuit,zolder,course,première,aventure,vécu,inside,Mazda,MX5,cup,belcar,endurance,

Mais nous ne sommes pas encore au bout de nos démarches. Car il ne suffit pas de réussir ces examens pour obtenir la licence. Vous devez la commander auprès du RACB mais aussi passer un examen médical auprès d'un médecin agréé. Le temps commence à manquer parce que Mazda Belux m'a confirmé ma participation au Syntix Superprix à Zolder lors de la manche Belcar disputée le premier week-end de juillet. Mais bizarrement, je ne ressens aucune pression. Il faut dire que l'enjeu est blanc et qu'il s'agit avant tout de me familiariser avec la piste et les autres concurrents aux montures bien plus puissantes et qui vont devoir constamment me doubler.

circuit,zolder,course,première,aventure,vécu,inside,Mazda,MX5,cup,belcar,endurance,

La Mazda MX5 NC est préparée par le team MSTC de Jan Wouters. L'installation à bord est facilitée par le démontage du volant et malgré le hardtop monté sur ce modèle, nous parvenons à caser notre 1m86 sans trop de mal. L'équipe qui nous est dévouée est très sympathique et malgré l'absence du patron, retenu en Espagne par un autre évènement Mazda, les quatre mécaniciens assurent parfaitement le boulot dans une ambiance bon enfant. L'heure est venue de nous élancer pour les essais libres après avoir laissé notre équipier du jour, Joachim Sas, assurer le rodage des nouvelles plaquettes de frein.

circuit,zolder,course,première,aventure,vécu,inside,Mazda,MX5,cup,belcar,endurance,

Toujours aussi calme, nous prenons le volant pour une petite demi-heure d'essai durant laquelle nous établirons le meilleur temps de la voiture en 2'05''495, le dernier des 44 participants mais à 10 centièmes d'une BMW M3 et 4 dixièmes d'une 325i E90. A voir les visages ravis de l'équipe au sortir de mon bolide noir et jaune, je comprends que je m'en suis bien sorti et l'heure est venue d'aller fêter l'anniversaire d'Alain au bar du circuit... avant de retrouver nos pénates pour une bonne nuit réparatrice.

En fait, après mes deux saisons de karting en Promokart, je trouve la voiture bien moins physique. C'est davantage au niveau de la concentration que l'effort est intense. Il faut dire que je ne veux surtout pas gêner les bolides beaucoup plus rapides qui me doublent. Le principe est simple: je dois conserver la bonne trajectoire et c'est à eux de me doubler quand ils le peuvent. Heureusement, la Mazda est très facilement maîtrisable et ses 160 ch me paraissent bien modestes d'autant qu'elle est toujours dotée d'un ESP. Malgré la présence de l'ABS, le freinage est délicat. Il faut ainsi doser progressivement et lorsque je tente un freinage violent mais unique à la première chicane, elle m'embarque dans une glissade à laquelle je mets fin en retapant dans les freins. Ce sera ma seule chaleur du week-end mais je me demande encore si ce n'est pas dans ce tour-là que j'ai signé mon meilleur chrono.

circuit,zolder,course,première,aventure,vécu,inside,Mazda,MX5,cup,belcar,endurance,

Dimanche, la météo ne s'améliore pas et j'applique avec force la méthode Coué malgré l'insistance d'Annick qui ne cesse de me montrer les vilains nuages noirs qui s'accumulent au-dessus de Zolder. Au moment de prendre la piste pour les essais qualificatifs, mon équipier s'élance en slicks sous la pluie. Il tient bon deux tours avant de rentrer aux stands pour chausser les gommes pluie. Il repart et mon équipe me demande de lui laisser davantage de temps de roulage pour qu'il s'habitue à la voiture dans des conditions délicates. Du coup, lorsqu'il me passe le volant à vingt minutes de la fin de la séance, le temps me manque pour reprendre mes marques en pneus pluie d'autant que la piste et la trajectoire s'assèchent désormais. Je signe un piètre 2'19''630 dans mon dernier tour mais cela n'est pas suffisant pour nous assurer la qualification d'autant que le proto Norma qui signe la pole position était chaussé en slicks... Heureusement les organisateurs repêchent les cinq recalés et nous pourrons donc prendre le départ, en fin de journée, pour la troisième manche de la saison disputée sur 125 minutes.

circuit,zolder,course,première,aventure,vécu,inside,Mazda,MX5,cup,belcar,endurance,

Comme depuis le début du week-end, c'est Joachim qui va s'élancer d'abord en piste en prenant le départ lancé depuis la dernière place. Mon jeune équipier s'en sort parfaitement en alignant des tours en 2'05" avant de me céder le volant. Je m'installe à bord et je m'élance, toujours aussi détendu, profitant de chaque instant en piste. Le rythme est nettement plus élevé que durant les essais mais je gère au mieux le trafic et les furieux qui grossissent dans mon rétroviseur. Très vite, je repère les différents concurrents et je parviens à évaluer le temps qu'il faudra entre le moment où je les vois débouler dans mon rétro et celui où ils seront derrière moi. Je tiens ma ligne au mieux mais j'avoue que lorsqu'un groupe me rattrape, je m'écarte au plus vite pour ne gêner personne tout en indiquant mes intentions d'un coup de clignoteur.

circuit,zolder,course,première,aventure,vécu,inside,Mazda,MX5,cup,belcar,endurance,

Certains me doublent très proprement, d'autres me collent au maximum comme s'ils souhaitaient que je me jette dans l'herbe. Mais cela ne m'impressionne pas et je reste concentré sur mes trajectoires et sur mes chronos. Le règlement impose un deuxième arrêt obligatoire et s'il n'y a pas de changement de pilote, celui qui reprend le volant doit faire le tour de la voiture. Ma jauge de carburant vient de baisser furieusement lors des trois derniers tours sans que je ne m'explique pourquoi. Il est vrai que j'aligne des tours à fond aux alentours des 2'03" mais l'équipe m'avait bien précisé que le plein suffisait pour la durée de la course. Je quitte les stands inquiet et je décide de m'arrêter au tour suivant parce que la jauge est à sa dernière barre. L'équipe n'est pas prête et je perds huit minutes dans l'aventure. Dommage.

circuit,zolder,course,première,aventure,vécu,inside,Mazda,MX5,cup,belcar,endurance,

Le reste de la course se déroulera à l'image du début en gardant une concentration maximale. Seule un petit coup de pare-chocs donné par une BMW M235i dans la seconde chicane, alors que je suis pris en sandwich entre deux modèles de la marque bavaroise m'inquiètera un peu mais en rentrant la voiture au parc fermé, je constate qu'il n'y a aucune trace de cette poussette. Sans doute le pilote de l'allemande a-t-il mal évalué la différence de vitesse...

Voilà l'aventure terminée et une nouvelle fois, l'équipe me réserve un accueil digne d'une victoire à ma sortie de voiture. Quel plaisir! Ils sont soulagés de voir leur MX5 intacte, sans doute, mais heureux aussi de voir que nous avons parfaitement rempli la tache qui nous était confiée en terminant 31è et avant-dernier tandis que 12 voitures n'étaient pas classées. Je comprends alors que rien n'était encore acquis pour les 24 heures et que cette course avait également valeur d'examen pour moi mais cela ne fait alors aucun doute que je suis reçu avec mention! D'autant que deux pilotes bien plus expérimentés viennent me féliciter après la course pour avoir bien gardé ma ligne tout en indiquant au maximum mes intentions à ceux qui me doublaient.

circuit,zolder,course,première,aventure,vécu,inside,Mazda,MX5,cup,belcar,endurance,

Quel plaisir de piloter sur piste, en peloton et de se sentir enfin légitime par rapport à tous ceux qui critiquaient mes jugements. Certes, je ne serai jamais champion du monde mais pouvoir prendre du plaisir au volant sans être ridicule au niveau des chronos constitue sans le moindre doute une belle satisfaction. Restera un petit goût de trop peu en matière de gestion des dépassements puisque je n'en ai guère effectué durant la course... ce qui ne m'a pas empêché de constater combien le circuit de Zolder est exigeant et peut réserver de mauvaises surprises. Le droite du Bianchi est un virage qui reste très délicat et le premier gauche est la clé d'un bon chrono. Et là, j'avoue qu'il me reste des progrès à faire en termes de vitesse de passage en courbe. Heureusement, la nouvelle Mazda MX-5 Cup ND qui nous attend pour les 24 Heures de Zolder s'annonce très performante. Alors rendez-vous les 20 et 21 août dans la pinède limbourgeoise. N'hésitez pas à venir nous soutenir!

circuit,zolder,course,première,aventure,vécu,inside,Mazda,MX5,cup,belcar,endurance,

23:26 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : circuit, zolder, course, première, aventure, vécu, inside, mazda, mx5, cup, belcar, endurance | | |

TCR,Benelux,première,francorchamps,Seat,Volkswagen,Honda,Opel,Monteiro,Coronel,Radermecker

Avouons-le d'emblée, nous n'avions plus mis les pieds à Francorchamps, en dehors des 24 Heures GT, depuis tellement longtemps que nous ne savons plus pour quelle course c'était. Seulement voilà, l'idée d'assister au renouveau d'un championnat de Belgique de voitures de tourisme, même appelé TCR Benelux, nous a suffisamment mis l'eau à la bouche pour que nous assistions à cette première! Et nous n'avons pas été déçus.

TCR,Benelux,première,francorchamps,Seat,Volkswagen,Honda,Opel,Monteiro,Coronel,Radermecker

Il y a évidemment pas mal de détails à améliorer de la part de Kronos mais l'on peut déjà parler de jolie prouesse en connaissant les difficultés rencontrées par les derniers organisateurs qui ont tenté de relancer un tel championnat sur notre petit territoire. Certes, le peloton n'est pas des plus étoffés et l'on aurait bien vu une coupe de promotion réservée à des voitures plus modestes venir compléter le plateau mais chaque chose en son temps. Espérons que d'autres concurrents viendront remplir les grilles de départ en cours de saison. Ainsi, on attend l'Alfa Romeo et la Seat de Bleekemolen à Zandvoort pour le prochain rendez-vous (les 16 & 17 juillet) mais les cadors vus lors de ce premier meeting -Monteiro, Coronel et Radermecker- n'en seront malheureusement pas. Or, sans pilotes de notoriété, difficile d'en acquérir pour un championnat tout neuf...

TCR,Benelux,première,francorchamps,Seat,Volkswagen,Honda,Opel,Monteiro,Coronel,Radermecker

En attendant, nous avons vécu deux belles premières courses sprint le dimanche matin, marquées par les fautes de débutant du Liégeois (dixit lui-même) qui s'élançait avant tout le monde de sa deuxième place sur la grille avant de se louper au freinage des Combes dans le second exercice alors qu'il était revenu à la troisième place. Dans le premier sprint, c'est finalement la Civic de Monteiro qui s'imposait à nouveau (elle avait remporté la première course du samedi) tandis que Sam Dejonghe (Seat) parvenait, au prix d’une très belle manœuvre de dépassement au pied du Raidillon, à s’emparer de la deuxième place aux dépens de Guillaume Mondron (Seat). La belle Opel Astra de DG Sport Compétition devait abandonner, moteur cassé suite à un encrassement après une escapade de Fred Caprasse en hors-piste. Couvée par les ingénieurs de l'usine, la voiture allait recevoir un moteur tout neuf pour les deux dernières courses disputées à 17h00...

TCR,Benelux,première,francorchamps,Seat,Volkswagen,Honda,Opel,Monteiro,Coronel,Radermecker

Le deuxième sprint, dont le départ était donné après un tour derrière la leading car, voyait l'excellent Guillaume Mondron faire l'extérieur aux Combes à Monteiro, excusez du peu, et ce sous une fine pluie particulièrement vicieuse. Coronel complète ce podium où le fils de Jean-Pierre Mondron n'était pas peu fier de poser au milieu des deux as du WTCC. Cette manche était marquée par la sortie, dans le Raidillon, de Didier Van Dalen qui chiffonnait correctement l'arrière de sa VW Golf. Heureusement, celle-ci allait être réparée pour les deux dernières courses.

TCR,Benelux,première,francorchamps,Seat,Volkswagen,Honda,Opel,Monteiro,Coronel,Radermecker

Deuxième sur la grille de départ du Sprint 3, Renaud Kuppens profitait du départ manqué du poleman Pierre-Yves Corthals pour escalader en tête le Raidillon avec sa Honda Civic. Mais dans la montée vers les Combes, son équipier Lémeret jouait de l’aspiration pour prendre la tête. Pas pour longtemps… Renaud contre-attaquait dans la descente vers l’épingle de Bruxelles et reprenait son bien. Il faut dire que Renaud était particulièrement remonté sur le comportement de l'importateur belge de la marque qui n'avait de l'intérêt que pour la voiture de ses équipiers puisqu'il s'était même vu refuser l'accès au réceptif Honda dans les paddocks.

TCR,Benelux,première,francorchamps,Seat,Volkswagen,Honda,Opel,Monteiro,Coronel,Radermecker

La plus rapide sous la pluie, la Civic #5 s’échappait peu à peu et si Lémeret était bien accroché à la deuxième place, Alexis Van de Poele (VW) voyait revenir dans ses rétros Pierre-Yves Corthals (Opel) qui, après avoir doublé Edouard Mondron (Seat) par l’extérieur dans le double gauche, prenait la 3e place dans la montée vers les Combes. Malheureusement, la dernière course se déroulait sous la conduite de la voiture de sécurité, la pluie n'ayant pas diminué sur l'ensemble du circuit. Il est vrai que certains pilotes étaient repassés par les stands, pensant à une crevaison alors que leur monture était tout simplement victime d'aquaplanage.

TCR,Benelux,première,francorchamps,Seat,Volkswagen,Honda,Opel,Monteiro,Coronel,Radermecker

Au terme de ce premier week-end du TCR Benelux, Stéphane Lémeret et Tiago Monteiro sont solides leaders du championnat avec 120 points engrangés dans les Ardennes. Si on ne connaît pas encore le nom de l’équipier de Stéphane pour la prochaine épreuve, les 16 et 17 juillet à Zandvoort, le pilote de la Honda Civic TCR du Boutsen Ginion Racing arrivera au bord de la Mer du Nord avec une avance de 50 longueurs sur les frères Guillaume et Edouard Mondron (SEAT Leon TCR du Delahaye Racing).

TCR,Benelux,première,francorchamps,Seat,Volkswagen,Honda,Opel,Monteiro,Coronel,Radermecker

Voilà pour les aspects sportifs. Reste que le public était totalement absent. Il va falloir sérieusement se pencher sur la promotion de la compétition. Un programme digne de ce nom n'aurait pas été superflu. On ne félicitera pas l'auteur du timing qui nous a obligé à passer la journée à attendre les deux dernières manches. Certains pilotes nous ont également avoué ne pas être très emballés à l'idée d'aller courir à Mettet ou à Colmarberg, ces deux circuits manquant clairement de glamour. Enfin, il y a du boulot pour la nouvelle directrice du circuit. Certes, on annonce de nouveaux écrans en salle de presse, mais pour le respect du tracé, il y a encore du travail. Pourquoi ne pas imaginer un système de décharge électrique dans le baquet du pilote lorsqu'il dépasse les limites de la piste? (humour). Photos: www.letihon.be

tcr,benelux,première,francorchamps,seat,volkswagen,honda,opel,monteiro,coronel,radermecker

23:10 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tcr, benelux, première, francorchamps, seat, volkswagen, honda, opel, monteiro, coronel, radermecker | | |

Championnat,Belgique,Rallye,2016,Haspengouw,rally,landen,manche,première,Loix,Princen,Van Woensel,Skoda,Peugeot,Mitsubishi,R5,WRC

Contrairement à ce que le résultat final de cette première manche du Championnat de Belgique des Rallyes pourrait laisser présager, avec une quatrième victoire de Freddy Loix sur ses terres, ce ne fut pas un long fleuve tranquille pour le champion en titre. Deux solides adversaires l'ont contraint à tout donner pour arriver le premier sur le podium de Landen samedi soir. Kris Princen et Chris Van Woensel ont occupé un temps la tête du classement provisoire.

Championnat,Belgique,Rallye,2016,Haspengouw,rally,landen,manche,première,Loix,Princen,Van Woensel,Skoda,Peugeot,Mitsubishi,R5,WRC

Ainsi, le pilote Peugeot a été le premier leader de l’épreuve, menant les débats pendant deux spéciales. Après, c'est la Mitsubishi Lancer WRC de Chris Van Woensel qui a pris le relais en tête. Jusqu'à ce que celle-ci connaisse des ennuis d'embrayage lui coûtant vingt secondes de pénalité. Après les nombreux ennuis de fiabilité rencontrés en 2015, Chris aurait mérité une victoire même si celle-ci aurait été très mal accueillie par les instances dirigeantes ayant tout misé sur le R5 malgré ses coûts prohibitifs.

Championnat,Belgique,Rallye,2016,Haspengouw,rally,landen,manche,première,Loix,Princen,Van Woensel,Skoda,Peugeot,Mitsubishi,R5,WRC

Chez les R5, justement, le Trudonnaire resté leader jusqu’au début de la deuxième boucle. Une boucle durant laquelle on a assisté à un passionnant chassé-croisé entre Princen et Loix déchaîné donnant tout et plus pour venir à bout de la 208. "C'est une fantastique victoire," se réjouissait Freddy à l'arrivée.

Championnat,Belgique,Rallye,2016,Haspengouw,rally,landen,manche,première,Loix,Princen,Van Woensel,Skoda,Peugeot,Mitsubishi,R5,WRC

"Cela m'est rarement arrivé de vivre une telle bataille, devant comme mon concurrent le plus direct rouler à un tel rythme dès le premier mètre. Directement, il a fallu attaquer fort. Piloter sur le fil du rasoir. En deuxième boucle, la bataille pour la victoire est devenue un duel, Kris comme moi devant y aller à fond. Je n'avais plus aucune réserve. Et je ne pouvais pas aller plus vite. Remporter la victoire après une bagarre aussi intense, ça donne des sensations uniques. Je pense que les spectateurs ont vraiment dû se régaler aujourd'hui. Nous nous sommes battus pour chaque dixième de seconde. Je n'avais plus dû attaquer aussi fort depuis Ypres l'an dernier."

Championnat,Belgique,Rallye,2016,Haspengouw,rally,landen,manche,première,Loix,Princen,Van Woensel,Skoda,Peugeot,Mitsubishi,R5,WRC

De son côté, Kris Princen gardait le sourire: "Bien sûr, j'aurais préféré gagner ce rallye à domicile devant mes supporters mais je ne peux sincèrement pas être déçu de ma deuxième place. L'important, c'est que nous avons démontré combien la Peugeot a progressé cet hiver. Nous sommes dans le coup! Personnellement, je n'ai aucun regret. La 208 T16 s'est montrée d'une fiabilité irréprochable d'un bout à l'autre du rallye alors que nous ne l'avons pas ménagée. Je suis aussi ravi de n'avoir pas commis la plus petite erreur. Nous étions pourtant sans cesse à l'extrême limite du pilotage. J'ai jeté toutes mes forces dans la bagarre. Tout au long de la journée, j'ai mis Freddy sous pression. Je tiens d'ailleurs à le féliciter pour cette très belle victoire."

Championnat,Belgique,Rallye,2016,Haspengouw,rally,landen,manche,première,Loix,Princen,Van Woensel,Skoda,Peugeot,Mitsubishi,R5,WRC

Autant dire que ce premier round augure d'une saison particulièrement disputée entre ces deux champions. Parce que derrière, si les moyens sont là, pour le talent il faudra repasser.

Championnat,Belgique,Rallye,2016,Haspengouw,rally,landen,manche,première,Loix,Princen,Van Woensel,Skoda,Peugeot,Mitsubishi,R5,WRC

Chez J-Motorsport, le week-end a été particulièrement douloureux, financièrement s'entend. Sorti dès la première ES dans un droite abordé bien trop vite, Philippe Stéveny abîmait la nouvelle DS3 R5 mise à sa disposition par l'équipe de Jourdan Serderidis. Qui lui même partait à la faute dans la spéciale suivante en s'envolant sur une compression en pleine ligne droite. Les images ont été impressionnantes mais heureusement, l'équipage s'en sort sans gros bobos.

Championnat,Belgique,Rallye,2016,Haspengouw,rally,landen,manche,première,Loix,Princen,Van Woensel,Skoda,Peugeot,Mitsubishi,R5,WRC

Derrière les trois ténors monopolisant les places sur la podium, Vincent Verschueren faisait un parfait usage de sa nouvelle Skoda Fabia malgré un manque de concentration dû à un état grippal. Il termine finalement quatrième malgré une touchette ayant cassé un roulement dans l'ES8.

Championnat,Belgique,Rallye,2016,Haspengouw,rally,landen,manche,première,Loix,Princen,Van Woensel,Skoda,Peugeot,Mitsubishi,R5,WRC

Un fait de course dont Cédric Cherain (Ford Fiesta R5 D-Max) aurait pu profiter mais dans une corde de l'ES10, un pivot cassait à l'arrière, le contraignant à l'abandon. Avant cela, le pilote de Fléron n'avait jamais trouvé un comportement qui lui convenait. Espérons que les choses s'arrangent avant ses premières épreuves en WRC2. Enfin, le Hollandais Bob De Jong termine heureux cinquième pour sa découverte du terrain à bord de sa DS3 R5. Copiloté par notre sympathique compatriote Bjorn Degandt, il pourrait jouer un rôle en vue plus tard dans la saison.

Championnat,Belgique,Rallye,2016,Haspengouw,rally,landen,manche,première,Loix,Princen,Van Woensel,Skoda,Peugeot,Mitsubishi,R5,WRC

16:22 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : championnat, belgique, rallye, 2016, haspengouw, rally, landen, manche, première, loix, princen, van woensel, skoda, peugeot, mitsubishi, r5, wrc | | |

expo,photos,reportage,première,sport,automobile,circuit,rallyes,liege,décembre,2015,Alexis,Bernard,talent,art,architecture,vernissage,soirée,week-end,galerie

Si vous êtes un lecteur régulier de notre site, vous le savez, nous organisions ce week-end, en partenariat avec Michelin Belux, notre première exposition de photos touchant au sport automobile. Le circuit et les rallyes étaient à l'honneur.

expo,photos,reportage,première,sport,automobile,circuit,rallyes,liege,décembre,2015,alexis,bernard,talent,art,architecture,vernissage,soirée,week-end,galerie

Mais au-delà des superbes photos d'Alexis Bernard, ce jeune Hannutois de 25 ans que nous avions choisi d'exposer, il y avait aussi un cadre magnifique dans une maison de maître des hauteurs de la ville de Liège. Un environnement idyllique qui a séduit toutes les personnes qui on eu la gentillesse de nous rendre visite.

expo,photos,reportage,première,sport,automobile,circuit,rallyes,liege,décembre,2015,Alexis,Bernard,talent,art,architecture,vernissage,soirée,week-end,galerie

Vendredi soir, lors du vernissage, nous avons pu accueillir des collègues journalistes mais aussi des pilotes du BGDC ou encore des artistes n'ayant pas la moindre notion de sport automobile. De quoi nous offrir une vision originale sur ce sport que nous aimons tant puisqu'ils n'hésitaient pas à commenter les photos d'Alexis en nous expliquant leur point de vue. Et en vrai professionnel, Alexis n'hésitait pas à partager ses secrets, à expliquer à nos invités les raisons de ses choix. Il est vrai qu'il avait dû auparavant choisir douze photos sur un panel évidemment bien plus large.

expo,photos,reportage,première,sport,automobile,circuit,rallyes,liege,décembre,2015,Alexis,Bernard,talent,art,architecture,vernissage,soirée,week-end,galerie

Bref, une soirée plutôt sympathique dans un esprit bon enfant et dans une ambiance familiale durant laquelle nos deux charmantes hôtesses ont accueilli une bonne soixantaine d'invités.

expo,photos,reportage,première,sport,automobile,circuit,rallyes,liege,décembre,2015,Alexis,Bernard,talent,art,architecture,vernissage,soirée,week-end,galerie

Samedi, c'était l'occasion de profiter les clichés d'Alexis en plein jour dans une ambiance moins effervescente.

expo,photos,reportage,première,sport,automobile,circuit,rallyes,liege,décembre,2015,Alexis,Bernard,talent,art,architecture,vernissage,soirée,week-end,galerie

Et dimanche, nous avions à nouveau de nombreux visiteurs dont Gino Büx, un pilote amateur d'esthétique, qui se montrait enchanté de l'initiative et qui nous encourageait à poursuivre dans cette voie.

expo,photos,reportage,première,sport,automobile,circuit,rallyes,liege,décembre,2015,Alexis,Bernard,talent,art,architecture,vernissage,soirée,week-end,galerie

Une journée dont profitait encore un collègue ou l'autre pour venir nous saluer sans parler d'un photographe très aguerri, déjà venu vendredi et qui revenait à nouveau le dernier jour pour admirer les agrandissements d'Alexis en compagnie d'un autre amateur de photos. Les deux salueront le côté naturel des photos sélectionnées. Un choix entièrement revendiqué par Alexis.

expo,photos,reportage,première,sport,automobile,circuit,rallyes,liege,décembre,2015,alexis,bernard,talent,art,architecture,vernissage,soirée,week-end,galerie

A l'heure du bilan, nous ne pouvons que nous montrer enchantés de cette première expérience; se retrouver autour de belles images, revivre la saison écoulée, échanger des idées sur la photographie, l'architecture et l'automobile autour d'un verre dans une atmosphère de fin d'année. Il est facile de dire que les absents ont eu tort mais dans ce cas, c'est absolument vrai. Heureusement, ils pourront se rattraper en 2016 lors d'une deuxième édition qui se voudra encore meilleure! (Photos: Olivier Duculot)

expo,photos,reportage,première,sport,automobile,circuit,rallyes,liege,décembre,2015,alexis,bernard,talent,art,architecture,vernissage,soirée,week-end,galerie

expo,photos,reportage,première,sport,automobile,circuit,rallyes,liege,décembre,2015,alexis,bernard,talent,art,architecture,vernissage,soirée,week-end,galerie

expo,photos,reportage,première,sport,automobile,circuit,rallyes,liege,décembre,2015,alexis,bernard,talent,art,architecture,vernissage,soirée,week-end,galerie

expo,photos,reportage,première,sport,automobile,circuit,rallyes,liege,décembre,2015,alexis,bernard,talent,art,architecture,vernissage,soirée,week-end,galerie

expo,photos,reportage,première,sport,automobile,circuit,rallyes,liege,décembre,2015,alexis,bernard,talent,art,architecture,vernissage,soirée,week-end,galerie

bmw,compact,sedan,concept,salon,guangzhou,chine,première,traction,ukl,berline,compacte,allemande,production,série

La BMW Compact Sedan Concept présentée au Salon de Guangzhou en Chine annonce clairement l’arrivée d’une petite berline concurrente des Audi A3 berline et Mercedes CLA. Sur le plan du style, la parenté avec les autres berlines de la gamme est évidente et ce modèle s’annonce clairement comme étant une Série 3 en réduction. On retrouve le langage stylistique habituel de la marque et ce concept tente de prendre le meilleur des modèles récents de la marque, à l'image de la partie arrière qui rappelle la Série 2 avec son épais couvercle de malle.

bmw,compact,sedan,concept,salon,guangzhou,chine,première,traction,ukl,berline,compacte,allemande,production,série

Dans l'habitacle, le design de la planche de bord paraît très familier et laisse penser que cette nouvelle auto pourrait sortir en série assez rapidement. Il ne serait d’ailleurs pas étonnant que la clientèle chinoise ait la primeur de ce modèle, étant donné le goût prononcé pour ce type de véhicules sur ce marché.

bmw,compact,sedan,concept,salon,guangzhou,chine,première,traction,ukl,berline,compacte,allemande,production,série

Si BMW ne dévoile aucune donnée technique pour ce concept, la logique industrielle et la récente évolution de la gamme voudrait que la future berline de série soit basée sur la nouvelle plateforme UKL déjà adoptée par les monospaces Active Tourer et Gran Tourer ainsi que les dernières MINI. Cette Série 1 berline sera malheureusement une traction à l'image de la compacte qui remplacera l’actuel modèle d'accès à la marque.

bmw,compact,sedan,concept,salon,guangzhou,chine,première,traction,ukl,berline,compacte,allemande,production,série

BMW évoque d’ailleurs dans son communiqué un espace intérieur généreux, élément qui conforte encore l’hypothèse de la traction. Concernant le format de cette auto, on peut logiquement tabler sur une longueur avoisinant les 4,50 m, relativement proche d’une Audi A3 berline (4,45 m).

bmw,compact,sedan,concept,salon,guangzhou,chine,première,traction,ukl,berline,compacte,allemande,production,série

15:49 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bmw, compact, sedan, concept, salon, guangzhou, chine, première, traction, ukl, berline, compacte, allemande, production, série | | |

toyota,gt86,cs r3,rallye,condroz,Patrick,Snijers,voiture,ouvreuse,zéro,première,belge,tmg,japon,coupé,propulsion

Nos fidèles lecteurs le savaient déjà puisque nous l'avions annoncé, dès le 3 octobre, en exclusivité sur ce site. Il s'agit de l'un de nos projets qui visent à offrir davantage de visibilité à notre site puisque nous sommes le partenaire media privilégié de cette opération. Il y aura donc encore des surprises d'ici au départ de l'épreuve, le week-end des 7 et 8 novembre!

toyota,gt86,cs r3,rallye,condroz,Patrick,Snijers,voiture,ouvreuse,zéro,première,belge,tmg,japon,coupé,propulsion

Homologuée depuis peu, la Toyota GT86 CS-R3 va faire ses grands débuts sur le sol belge à l’occasion du 42ème Rallye du Condroz, dernière manche du Championnat de Belgique des Rallyes. Inscrite en voiture zéro, elle devrait assurer sa part de spectacle mais son pilote sera également chargé de peaufiner quelques réglages sur l’asphalte gras des routes condruziennes. Et si la présence de cette propulsion pouvait également séduire certains pilotes, l’opération serait totalement réussie pour TMG (Toyota Motorsport Gmbh).

toyota,gt86,cs r3,rallye,condroz,Patrick,Snijers,voiture,ouvreuse,zéro,première,belge,tmg,japon,coupé,propulsion

Première propulsion moderne homologuée en ce 21è siècle, le joli coupé japonais pourra désormais s'aligner dans toutes les compétitions routières estampillées FIA, y compris le WRC. S'appuyant sur la riche histoire du Toyota Team Europe, qui débuta en Championnat du Monde avec des Celica Turbo Twincam à roues arrière motrices dans les années 80, la GT86 CS-R3 devrait séduire de nombreux pilotes. Les plus anciens se souviennent encore de la venue de cette Gr.B en Belgique, en 1985, lors du Haspengouwrally aux mains de Juha Kankkunen et  sous les couleurs d’un célèbre cigarettier.

toyota,gt86,cs r3,rallye,condroz,patrick,snijers,voiture,ouvreuse,zéro,première,belge,tmg,japon,coupé,propulsion

Plus tard, c’est une Toyota Celica GT-4 qui sera engagée en Belgique par un autre sponsor rouge et blanc avec un certain Patrick Snijers au volant. Nous sommes en 1989 et le Limbourgeois échoue pour moins d’un point au classement final du championnat malgré quatre victoires (ci-dessus, Patrick au Condroz en 1990 - photo: Olivier Delhez). Des souvenirs qui risquent bien de resurgir lors de ce rallye du Condroz puisque Patrick sera au volant de la GT86 engagée par TMG.

toyota,gt86,cs r3,rallye,condroz,Patrick,Snijers,voiture,ouvreuse,zéro,première,belge,tmg,japon,coupé,propulsion

«Ce sont eux qui m’ont contacté pour piloter cette toute nouvelle voiture pour la première fois en Belgique. Il semblerait que j’ai encore des amis là-bas… Comme la GT86 CS-R3 est encore en plein développement, nous avons préféré l’engager en voiture zéro afin de peaufiner ses réglages sans pression. Nous l’avons déjà essayée et je suis sûr que le public va apprécier. Nous sommes chargés d’assurer la promotion de cette nouvelle R3, la seule propulsion homologuée dans cette catégorie, en trouvant le juste équilibre entre dérapages et efficacité. Le terrain belge est tellement spécifique que nous serons là pour ajuster les réglages aux routes grasses du Condroz et de la Hesbaye. Je peux déjà vous dire que cette Toyota est l’engin idéal pour les gentlemen-drivers qui veulent se faire plaisir à des coûts limités. Je suis sûr qu’elle va plaire au public mais aussi aux amateurs de propulsions. Je compte bien me faire plaisir au volant pour remercier TMG mais aussi mes fidèles sponsors, Ixo et Yacco qui ont accepté que je délaisse ma monture habituelle le temps d’un week-end!»

toyota,gt86,cs r3,rallye,condroz,Patrick,Snijers,voiture,ouvreuse,zéro,première,belge,tmg,japon,coupé,propulsion

Mais revenons à cette GT86 CS-R3 équipée d’un 2.0 litres boxer et qui a été retravaillé afin de fournir 232 ch pour un couple de 235 Nm. La boîte de vitesses à six rapports est devenue séquentielle grâce au travail de Drenth tout en conservant le différentiel arrière à glissement limité. Le poids a été ramené au minimum de 1.080 kg voulus par le règlement en vigueur tandis que les freins, l'échappement et la direction ont été calibrés en vue d'une utilisation en compétition. On sait déjà qu’un trophée réservé aux pilotes de GT86 sera mis sur pied dans le Championnat allemand des rallyes dès 2016 où l'on attend dix concurrents. Rappelons que le kit est commercialisé à 84.000 euros HTVA. (Photos portraits de Patrick Snijers: L.P.R. Photography)

toyota,gt86,cs r3,rallye,condroz,Patrick,Snijers,voiture,ouvreuse,zéro,première,belge,tmg,japon,coupé,propulsion

19:00 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : toyota, gt86, cs r3, rallye, condroz, patrick, snijers, voiture, ouvreuse, zéro, première, belge, tmg, japon, coupé, propulsion | | |

Toyota,GT86,CS R3,rallye,condroz,inédit,première,belge,TMG,japon,coupé,propulsion

Cela va rappeler des souvenirs à bien du monde. Patrick Snijers sera au volant de la Toyota GT86 CS-R3 engagée par TMG au prochain Rallye du Condroz! Nous avions contacté l'importateur, à la fin de l'été, pour lui proposer de mettre sur pied une opération avec un pilote belge dans le cadre du Rallye du Condroz. Et si notre idée a plu à Cologne, ce sera finalement Patrick Snijers qui sera chargé de mettre en évidence les qualités de cette propulsion fraîchement homologuée!

Toyota,GT86,CS R3,rallye,condroz,inédit,première,belge,TMG,japon,coupé,propulsion

18:51 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : toyota, gt86, cs r3, rallye, condroz, inédit, première, belge, tmg, japon, coupé, propulsion | | |

jaguar,f-pace,suv,4x4,new,nouveau,salon,francfort,présentation,premiere,mondiale,anglaise,v6,3.0,380ch,diesel,2.0,180 ch

Comme d'autres avant elle, et Bentley dernièrement, Jaguar a finalement cédé aux chants des sirènes du SUV. Heureusement, c'est le réussi concept C-X17, exposé à Francfort en 2013, qui a servi de base pour le dessin racé du F-Pace. Si la face avant reprend l’identité des berlines XE et XF, la partie arrière évoque pour certains, la fabuleuse F-Type avec ses ailes galbées et ses optiques quasiment identiques. Ainsi habillé, ce nouvel arrivant se place clairement comme l’un des SUV les plus séduisants du marché.

jaguar,f-pace,suv,4x4,new,nouveau,salon,francfort,présentation,premiere,mondiale,anglaise,v6,3.0,380ch,diesel,2.0,180 ch

Affichant une longueur de 4,73 m, le F-Pace se montre un peu plus grand que ses concurrents allemands Porsche Macan, BMW X3, Audi Q5 ou Mercedes GLC. Doté de la même gamme de motorisations que la récente berline XF, ce félin haut sur pattes se révèle très sobre (4,9 l/100 km annoncés en consommation mixte avec le 2.0 diesel de 180 ch en deux roues motrices) ou très performant (0 à 100 km/h en 5,5 s avec le V6 3.0 à compresseur de 380 ch et la transmission intégrale). On espère qu'il bénéficiera par la suite du 5.0 V8 compressé utilisé sur la F-Type (550 ch sur la R) histoire de rabattre le caquet du Macan Turbo et ses 400 ch.

jaguar,f-pace,suv,4x4,new,nouveau,salon,francfort,présentation,premiere,mondiale,anglaise,v6,3.0,380ch,diesel,2.0,180 ch

Dans l’habitacle du F-Pace, on retrouve une planche de bord assez semblable à celle de la XE, bien que certains éléments lui sont spécifiques, comme la base de la console centrale. A l’image de toutes les berlines de la gamme, la boîte automatique se commande via une molette ronde qui émerge du centre de la console. En revanche, si la qualité de finition et les matériaux choisis sont d'une qualité certaine, il n’est pas certain que les fanatiques de la rigueur germanique y trouvent leur compte. Ayant essayé la Jaguar XE récemment, c'est un des points qui nous a le plus dérangé. On attendra de prendre en main ce F-Pace pour savoir ce qu’il vaut réellement face à ses concurrents.

jaguar,f-pace,suv,4x4,new,nouveau,salon,francfort,présentation,premiere,mondiale,anglaise,v6,3.0,380ch,diesel,2.0,180 ch

12:19 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jaguar, f-pace, suv, 4x4, new, nouveau, salon, francfort, présentation, premiere, mondiale, anglaise, v6, 3.0, 380ch, diesel, 2.0, 180 ch | | |

ED Design,Torq,MAAL,prototype,concept,première,mondiale,salon,Genève,autonome,electrique,compétition,course,2015,italie

La société ED Design a dévoilé, en première mondiale, la Torq. Il s'agit d'une sportive électrique autonome. Sans doute l’un des concepts les plus surprenants du salon.

ED Design,Torq,MAAL,prototype,concept,première,mondiale,salon,Genève,autonome,electrique,compétition,course,2015,italie

Présentée comme la première sportive électrique autonome de l’histoire, la Torq est le résultat du projet MAAL (Mobile Autonomous Automobile Laboratory) piloté par l’italien ED Design avec pour objectif de créer un véritable démonstrateur sur roues.

ED Design,Torq,MAAL,prototype,concept,première,mondiale,salon,Genève,autonome,electrique,compétition,course,2015,italie

En fait, la Torq est animée par quatre moteurs électriques et ED Design revendique 250 km/h de vitesse maximale. D’une capacité de 88 kWh, le pack des batteries lithium vise les 170 kilomètres d’autonomie en conditions de course, soit de quoi réaliser 12 tours du mythique circuit des 24 Heures du Mans. Pour la recharge, ED Design annonce un système d’échange batteries, beaucoup plus adapté en compétition que la recharge filaire.

ED Design,Torq,MAAL,prototype,concept,première,mondiale,salon,Genève,autonome,electrique,compétition,course,2015,italie

Ni pare-brise, ni fenêtres, il vaut mieux ne pas être claustrophobe lorsque vous montez dans le cockpit de la Torq. Cela n'empêche pas le pilote de garder un œil sur la route grâce à des caméras projetant une vue à 360° à l’intérieur de la voiture, une visibilité bien meilleure que dans n’importe quelle voiture de course selon ED Design.

ED Design,Torq,MAAL,prototype,concept,première,mondiale,salon,Genève,autonome,electrique,compétition,course,2015,italie

Plutôt que de travailler sur une voiture 100 % autonome, ED Design a développé un assistant virtuel destiné à accompagner le pilote dans sa course, lui indiquant les meilleures solutions de dépassement ou proposant des stratégies de course. Si ED Design ne souhaite pas se lancer dans la construction, la société devrait étendre sa technologie à d’autres concepts.

ED Design,Torq,MAAL,prototype,concept,première,mondiale,salon,Genève,autonome,electrique,compétition,course,2015,italie

09:23 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ed design, torq, maal, prototype, concept, première, mondiale, salon, genève, autonome, electrique, compétition, course, 2015, italie | | |

rallye,hesbaye,belgique,manche,première,championnat,2015,landen,victoire,Princen,Kris,Peugeit,208,R5,T16,Verschueren,Vincent,Citroën,DS3,R5,Allart,Benoît,Skoda,Fabia,WRC

Notre petit pays est ainsi fait qu'il en est toujours qui tentent de minimiser le mérite de nos champions. Ainsi, l'an passé, alors qu'il remportait cinq rallyes, sous prétexte qu'il avait une WRC face à la S2000 de Loix, certains doutaient encore de son talent, arrivé à maturité. Et puis nous trouvions tellement injuste qu'il n'ait pas eu droit au titre alors qu'il était le plus fort… Heureusement, cette année, il allait passer à la Peugeot 208 T16 R5 pour affronter une concurrence à armes égales. Et ce premier rallye ne nous a pas déçu!

rallye,hesbaye,belgique,manche,première,championnat,2015,landen,victoire,Princen,Kris,Peugeit,208,R5,T16,Verschueren,Vincent,Citroën,DS3,R5,Allart,Benoît,Skoda,Fabia,WRC

Kris Princen et Peter Kaspers y ont en effet idéalement entamé leur nouvelle collaboration avec Peugeot Belux et le team DG Sport. Non seulement ils se sont adjugés la première spéciale disputée dans ce nouveau contexte mais ils ont aussi remporté la victoire au Rallye de Hesbaye, réalisant d'emblée une bonne affaire dans le cadre du Championnat de Belgique des Rallyes.

rallye,hesbaye,belgique,manche,première,championnat,2015,landen,victoire,Princen,Kris,Peugeit,208,R5,T16,Verschueren,Vincent,Citroën,DS3,R5,Allart,Benoît,Skoda,Fabia,WRC

Pourtant, comme au même endroit, douze mois plus tôt, Freddy Loix semblait à nouveau bien parti pour s'offrir une victoire inattendue suite à une crevaison pénalisant Princen de 38" dans l'ES2. Mais le bris du moteur de la Skoda Fabia S2000 préparée dans les ateliers de Bernard Munster (BMA) signifiait son abandon après la 1ère boucle. En signant le meilleur temps dans 9 des 13 spéciales au programme, Kris Princen dominait largement la concurrence.

rallye,hesbaye,belgique,manche,première,championnat,2015,landen,victoire,Princen,Kris,Peugeit,208,R5,T16,Verschueren,Vincent,Citroën,DS3,R5,Allart,Benoît,Skoda,Fabia,WRC

Derrière, la lutte a été passionnante et fertile en rebondissements. Patrick Snijers a d'abord dû renoncer à sa 5ème place suite à un bris de différentiel. Le 3ème passage dans les spéciales de Zepperen et Gelmen a ensuite occasionné pas mal de dégâts. Cédric Cherain est sorti en 5ème à Zepperen, concédant 20" sur la liaison suivante pour s'assurer de l'inutilité d'une alerte de température.Cette erreur allait s'avérer lourde de conséquences puisque, malgré un 2ème scratch dans la dernière spéciale, le pilote officiel Citroën termine à 3"1 du podium.

rallye,hesbaye,belgique,manche,première,championnat,2015,landen,victoire,Princen,Kris,Peugeit,208,R5,T16,Verschueren,Vincent,Citroën,DS3,R5,Allart,Benoît,Skoda,Fabia,WRC

De son côté, Pieter Tsjoen a crevé au début de Zepperen et concédé beaucoup de temps, devant finalement se contenter de la 5ème place. Vincent Verschueren a rasé quelques arbustes dans Zepperen puis effectué un triple tête-à-queue en 5ème dans Gelmen. N'ayant pas perdu trop de temps dans l'aventure, il s'en est finalement le mieux sorti derrière Princen, décrochant une belle 2ème place.

rallye,hesbaye,belgique,manche,première,championnat,2015,landen,victoire,Princen,Kris,Peugeit,208,R5,T16,Verschueren,Vincent,Citroën,DS3,R5,Allart,Benoît,Skoda,Fabia,WRC

Un pilote autre que Princen a évité toute erreur pénalisante, c'est Benoît Allart. Sa régularité au volant de la Skoda Fabia WRC a été récompensée par une 3ème place encourageante pour ses débuts dans le championnat 2015. Idem pour Marc Streel, finalement beau 8ème derrière Michiel Becx, retardé deux fois par une crevaison lente à Zepperen, et Bertrand Grooten, également victime d'une crevaison au dernier passage dans Gelmen.

rallye,hesbaye,belgique,manche,première,championnat,2015,landen,victoire,Princen,Kris,Peugeit,208,R5,T16,Verschueren,Vincent,Citroën,DS3,R5,Allart,Benoît,Skoda,Fabia,WRC

Net vainqueur de la M Cup, Tobi Vandenberghe a pris une très belle 9ème place sur sa BMW 130i, devant Laurent Benoît, qui a été le meilleur de l'ancien Gr.N sur sa Lancer Evo X. S'étant vite adapté à la DS 3 R3 Max, Guillaume Dilley, lauréat en RC3, n'a raté le Top 10 que pour 15". Kevin Demaerschalk a en revanche été considérablement retardé par deux crevaisons, dont une imposant un changement de roue.

rallye,hesbaye,belgique,manche,première,championnat,2015,landen,victoire,Princen,Kris,Peugeit,208,R5,T16,Verschueren,Vincent,Citroën,DS3,R5,Allart,Benoît,Skoda,Fabia,WRC

rallye,hesbaye,belgique,manche,première,championnat,2015,landen,victoire,Princen,Kris,Peugeit,208,R5,T16,Verschueren,Vincent,Citroën,DS3,R5,Allart,Benoît,Skoda,Fabia,WRC

rallye,hesbaye,belgique,manche,première,championnat,2015,landen,victoire,Princen,Kris,Peugeit,208,R5,T16,Verschueren,Vincent,Citroën,DS3,R5,Allart,Benoît,Skoda,Fabia,WRC

22:34 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallye, hesbaye, belgique, manche, première, championnat, 2015, landen, victoire, princen, kris, peugeit, 208, r5, t16, verschueren, vincent, citroën, ds3, allart, benoît, skoda, fabia, wrc | | |