rallye,wallonie,présentation,plateau,34e,édition,2017,namur,jambes,Verschueren,skoda,fabia,R5,Cherain,DS3,Allart,abbring,208,T16,Bouche,Dilley,demaerschalk

Avec 102 équipages engagés dont plus de 30 dans les catégories de pointe RC1, RC2 et RGT, le Rallye de Wallonie s'apprête à vivre, dès ce soir, une belle 34e édition sur un parcours profondément revu. Espérons modestement que ce plateau alléchant ne se dégonflera pas, tel une baudruche, dès les premiers kilomètres...

rallye,wallonie,présentation,plateau,34e,édition,2017,namur,jambes,Verschueren,skoda,fabia,R5,Cherain,DS3,Allart,abbring,208,T16,Bouche,Dilley,demaerschalk

Avec pas moins de 17 R5, une S2000-16T, trois WRC et quatre GTP24, les amateurs de beau matériel risquent d'en avoir pour leur argent! De quoi pointer six ou sept prétendants à la victoire... Et malgré l'absence de François Duval ou de Kris Princen, les membres de l'Automobile Club de Namur n'en présentent pas moins un plateau cinq étoiles, à tout le moins équivalent à ceux des dernières éditions et particulièrement ouvert.

rallye,wallonie,présentation,plateau,34e,édition,2017,namur,jambes,Verschueren,skoda,fabia,R5,Cherain,DS3,Allart,abbring,208,T16,Bouche,Dilley,demaerschalk

En effet, qui peut, cette fois, isoler un ou deux favori(s)? Car, si Vincent Verschueren (Skoda Fabia R5), victorieux au TAC, 2e à Landen et à Spa et actuel leader de la compétition, est évidemment le premier des vainqueurs potentiels, Cédric Cherain (DS3 R5), Benoît Allart (Skoda Fabia, vainqueur à Spa), le Néerlandais Kevin Abbring (Peugeot 208T16 R5) mais aussi Xavier Bouche (Skoda Fabia R5), Guillaume Dilley (Hyundai i20) ou encore Kevin Demaerschalk (DS3) le sont tout autant.

rallye,wallonie,présentation,plateau,34e,édition,2017,namur,jambes,Verschueren,skoda,fabia,R5,Cherain,DS3,Allart,abbring,208,T16,Bouche,Dilley,demaerschalk

Melissa Debackere (Skoda Fabia), Adrian Fernémont, Polle Geusens, Pieter-Jan Maeyaert (trois Ford Fiesta), Cédric De Cecco (Peugeot 208T16) et le Néerlandais Edwin Schilt (Skoda Fabia) seront, de leur côté, prêts à profiter de la moindre défaillance des précédents et se battront tous, quoi qu'il en soit, pour une place dans le top 5. Et qui sait si Laurent Mottet, Philip Cracco et Alain Litt (trois Ford Fiesta) ne pourraient pas surprendre agréablement?

rallye,wallonie,présentation,plateau,34e,édition,2017,namur,jambes,Verschueren,skoda,fabia,R5,Cherain,DS3,Allart,abbring,208,T16,Bouche,Dilley,demaerschalk

Les WRC en perte de vitesse?

Peut-être sur papier... Mais il n'y en aura assurément pas que pour les R5 car, si nombreux sont ceux à regretter la disparition progressive des WRC, certains continuent à faire de la résistance. A commencer par Guino Kenis et sa Mini JCW 1.6T malheureusement étouffée par une bride castratrice mais qui peut, par contre, marquer pleinement au championnat. Ce n'est plus le cas depuis longtemps des WRC 2 litres qui, à l'inverse, peuvent continuer à respirer à pleins poumons pour ceux qui ont encore le privilège de pouvoir les piloter. Comptons donc sur David Bonjean (Citroën C4 WRC) et Michaël Albert (Skoda Fabia WRC) pour s'inviter aux premières places eux aussi!

rallye,wallonie,présentation,plateau,34e,édition,2017,namur,jambes,Verschueren,skoda,fabia,R5,Cherain,DS3,Allart,abbring,208,T16,Bouche,Dilley,demaerschalk

Bien qu'également muselées (cylindrée limitée à 3,6 litres), il faudra aussi tenir compte des meilleures GT, surtout quand il s'agit de Porsche 997 GT3 emmenées par Patrick Snijers, Fred Bouvy, Francis Lejeune et Henri Schmelcher qui ont toujours trouvé, sur les (rapides) routes namuroises, un terrain à leur mesure!

rallye,wallonie,présentation,plateau,34e,édition,2017,namur,jambes,Verschueren,skoda,fabia,R5,Cherain,DS3,Allart,abbring,208,T16,Bouche,Dilley,demaerschalk

Enfin, même si leur plus glorieuse période est à présent derrière elles, les Mitsubishi de tous bords (N4, R4, A8 ou E12 pour les plus anciennes) restent d'excellents outils face au chrono. Surtout avec une main-d'oeuvre qualifiée comme, notamment, Olivier Collard (Evo10 Gr.A), Laurent Léonard (Evo9 R4 engagée en A8), Jean-Fred Colignon (Evo9 A8), Cédric Busin (Evo9 N4), Ludovic Sougnez, Martin Van Iersel ou Steve Van Bellingen (tous Evo10 N4). (Photos: Quentin Champion et Jordan Dozin)

rallye,wallonie,présentation,plateau,34e,édition,2017,namur,jambes,Verschueren,skoda,fabia,R5,Cherain,DS3,Allart,abbring,208,T16,Bouche,Dilley,demaerschalk

rallye,wallonie,présentation,plateau,34e,édition,2017,namur,jambes,verschueren,skoda,fabia,r5,cherain,ds3,allart,abbring,208,t16,bouche,dilley,demaerschalk

10:53 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallye, wallonie, présentation, plateau, 34e, édition, 2017, namur, jambes, verschueren, skoda, fabia, r5, cherain, ds3, allart, abbring, 208, t16, bouche, dilley, demaerschalk | | |

Jaguar,XK 180,concept,1998,mondial,paris,salon,présentation,anniversaire,50,ans,XK120,V8,compresseur,450,ch,propulsion,pirelli

C'est au Mondial de Paris en 1998 que Jaguar a présenté ce concept XK 180 développé par le département Véhicules Spéciaux de Browns Lane et chargé de célébrer le 50è anniversaire de la XK120. Le style est signé Keith Helfet, auteur en son temps de la XJ220.

Jaguar,XK 180,concept,1998,mondial,paris,salon,présentation,anniversaire,50,ans,XK120,V8,compresseur,450,ch,propulsion,pirelli

Sous son capot, nous retrouvons le 4.2 V8 Compresseur fort de 450 chevaux. Il est accouplé à une boîte automatique dotée d'une commande séquentielle au volant. L'ensemble atteint 1.565 kg.

Jaguar,XK 180,concept,1998,mondial,paris,salon,présentation,anniversaire,50,ans,XK120,V8,compresseur,450,ch,propulsion,pirelli

La suspension est copiée sur celle de la XK-R et le circuit de freinage a été développé par Brembo; il comprend des étriers en aluminium à quatre pistons et des disques avant perforés. Les jantes en alliage sont les plus larges jamais montées sur une Jaguar puisqu'elles présentent un diamètre de 20 pouces chaussées de Pirelli.

Jaguar,XK 180,concept,1998,mondial,paris,salon,présentation,anniversaire,50,ans,XK120,V8,compresseur,450,ch,propulsion,pirelli

11:55 Écrit par Benoît Lays dans Histoire, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jaguar, xk 180, concept, 1998, mondial, paris, salon, présentation, anniversaire, 50, ans, xk120, v8, compresseur, 450, ch, propulsion, pirelli | | |

présentation,rallye,condroz,2016,skoda,peugeot,hyundai,DS,Ford,Mitsubishi,R5,WRC,Fabia,parcours

L'impatience est palpable chez les amateurs de rallye. Il faut dire que cette 43e édition de la célèbre épreuve hutoise qui se déroulera le week-end prochain s’annonce une nouvelle fois particulièrement relevée avec un parcours très sélectif et une liste d’engagés – forte de 147 inscrits - très relevée qui laisse augurer d’une bagarre très indécise pour la victoire et les différentes catégories.

présentation,rallye,condroz,2016,skoda,peugeot,hyundai,DS,Ford,Mitsubishi,R5,WRC,Fabia,parcours

C’est traditionnellement le dernier grand rendez-vous de la saison belge de sport automobile. Si le titre de champion de Belgique est attribué depuis Ypres à Freddy Loix (Skoda Fabia R5), l’intérêt de l’épreuve est d’autant plus grand que tous les participants sont libres de toute pression. En l’absence – comme l’an passé – du champion en titre, ils sont nombreux à revendiquer la plus haute marche du podium.

présentation,rallye,condroz,2016,skoda,peugeot,hyundai,DS,Ford,Mitsubishi,R5,WRC,Fabia,parcours

Comme chaque année, Citroën est bien présent avec deux DS3 R5 pour deux des trois pilotes titulaires en championnat du monde 2017, le Français Stéphane Lefebvre (J Motorsport) et l’Irlandais Craig Breen (Burton Racing). Ces deux-là ne viennent pas pour faire de la figuration, d’autant que Stéphane Lefebvre, de retour après son accident au Rallye d’Allemagne, est animé d’un esprit de revanche après sa 2e place de l’an passé. Breen découvre lui le Condroz, mais connaît la Belgique car il a déjà disputé le rallye d’Ypres à plusieurs reprises. La présence Citroën est complétée par la DS3 R5 pour l’espoir suédois Emil Bergqvist.

présentation,rallye,condroz,2016,skoda,peugeot,hyundai,DS,Ford,Mitsubishi,R5,WRC,Fabia,parcours

Pour faire face à cette armada, ils sont nombreux à avoir les dents longues, à commencer par Cédric Cherain (Skoda Fabia R5), vainqueur en titre de l‘épreuve hutoise et tout auréolé de sa victoire à l’East Belgian Rally. Deux autres Skoda Fabia R5 sont également de la partie, avec Vincent Verschueren et Ghislain de Mevius aux commandes.

présentation,rallye,condroz,2016,skoda,peugeot,hyundai,DS,Ford,Mitsubishi,R5,WRC,Fabia,parcours

La grosse inconnue viendra de la présence de deux toutes nouvelles Hyundai i20 R5, couvées chez First Motorsport. François Duval et André Leyh reviennent en terre hutoise – après un succès commun acquis il y a … 10 ans déjà ! - et auront à cœur de faire mieux qu’au Rallye de Wallonie. Guillaume Dilley et Stéphane Prévot seront également de la partie sur la nouvelle voiture coréenne.

présentation,rallye,condroz,2016,skoda,peugeot,hyundai,DS,Ford,Mitsubishi,R5,WRC,Fabia,parcours

Côté Peugeot, Kris Princen et Cédric de Cecco sont au volant d’une 208T16 DG Sport. Etienne Monfort étrennera lui la Peugeot de MY Racing. Engagé de dernière minute, l’Allemand Christian Riedemann, vice-champion d’Allemagne, sera également de la partie, épaulée par la Belge Lara Vanneste. Au vu de ses passages au Rallye du Luxembourg, il pourrait constituer une belle surprise!

présentation,rallye,condroz,2016,skoda,peugeot,hyundai,DS,Ford,Mitsubishi,R5,WRC,Fabia,parcours

Quatre Ford Fiesta R5 sont confiées à Adrian Fernemont, Davy Vanneste, Xavier Baugnet et Alain Litt. Cela nous fait 15 R5 présentes à Huy.

présentation,rallye,condroz,2016,skoda,peugeot,hyundai,DS,Ford,Mitsubishi,R5,WRC,Fabia,parcours

Pour les contrer, plusieurs équipages ont choisi des WRC: trois Citroën C4 WRC pour Yves Matton, David Bonjean et Bertrand Grooten et une Ford Focus WRC pour Xavier Bouche, un redoutble candidat à la victoire finale. Il faudra compter avec plusieurs autres WRC bien conduites: Benoît Allart et le régional Manuel Canal-Robles sont au volant de Skoda Fabia WRC, Chris Van Woensel aligne sa traditionnelle Mitsubishi WRC alors que Delplace s’aligne au volant d’une Skoda Octavia WRC et Guino Kenis sur sa Mini Cooper WRC. 9 voitures WRC sont donc au départ.
Bref, près de 25 voitures de pointe qui vont assurer leur part de spectacle.

présentation,rallye,condroz,2016,skoda,peugeot,hyundai,DS,Ford,Mitsubishi,R5,WRC,Fabia,parcours

De spectacle – sonore et visuel -, il en sera également question avec les Porsche de Fred Bouvy et de Francis Lejeune, les meilleurs voitures de la catégorie historiques et, bien entendu, nos jeunes espoirs. En R3, Kevin Demaerschalk est de retour sur une DS3. Il croisera le fer avec le champion junior 2015 Anthony Dovifat qui découvrira le pilotage d’une DS3 R3 Max. Côté jeunes, ce sera également le premier rallye de la nouvelle recrue RNT, Guillaume de Mévius, au volant de la Peugeot 208 R2 qui bataillera ferme avec Guillaume de Ridder et Steve Dolfen, également sur Peugeot 208 R2. Il faudra également compter avec Stephan Hermann et sa redoutable Fiat Punto. Les Opel Adam seront également de la partie avec Delhez et Molle.

présentation,rallye,condroz,2016,skoda,peugeot,hyundai,DS,Ford,Mitsubishi,R5,WRC,Fabia,parcours

Les Mitsubishi Lancer sont toujours à leur avantage sur le terrain condruzien. On surveillera donc de près les performances de pilotes rapides et expérimentés comme Olivier Collard, Steve Van Belingen, Michaël Albert, Anthony Martin ou encore Marc Streel. Comme d’habitude, la liste d’engagés regorge d’équipages régionaux plus motivés les uns que les autres : citons dans le désordre Boesmans (Renault Clio R3), Busin, Vanbergen, Colignon, Cailloux et le très sympathique Jean-Pierre Destrument (Mitsubishi) sans oublier le team Edme Cougné et ses 6 voitures…

présentation,rallye,condroz,2016,skoda,peugeot,hyundai,DS,Ford,Mitsubishi,R5,WRC,Fabia,parcours

Côté parcours, à côté des grands classiques (Ombret-Strée,Ben-Ahin, Lavoir,….), deux nouvelles spéciales viennent compléter le lot de 12 tronçons chronométrés différents : Hamoir et Ouffet, des tracés que l’on a déjà connus dans d’autres épreuves (Spa Rally entre autres). Le menu est solide avec 8 spéciales différentes le samedi à parcourir deux fois et 4 spéciales à négocier à deux reprises le dimanche dont le gros morceau (près de 20 km) de Goesnes-Marchin. Pour cette deuxième étape, le choix des pneus – qui sera unique pour les 4 spéciales de la boucles - sera délicat, tant le profil des différents tracés est varié et les risques de crevaison multipliés.

présentation,rallye,condroz,2016,skoda,peugeot,hyundai,DS,Ford,Mitsubishi,R5,WRC,Fabia,parcours

16:31 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : présentation, rallye, condroz, 2016, skoda, peugeot, hyundai, ds, ford, mitsubishi, r5, wrc, fabia, parcours, destrument | | |

autonews,mars,2016,289,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,brc,Ypres,Pologne,mondial,24,ehures,Mans,Francorchamps,présentation,Citroën,Mercedes,Volvo,Ford,Mustang,Fiat,Kia,VW,Porsche,718,Boxster

L’équipe d’Autonews vous propose une nouvelle fois un numéro très copieux à déguster sans modération durant vos vacances. Au menu, les dernières manches de votre discipline préférée qui passait par la Pologne pour le WRC. Ott Tänak y a créé la surprise en occupant longuement la tête avant de tout perdre face à Mikkelsen dans les derniers kilomètres. A Ypres, ce sont les français Bouffier et Lefebvre qui pensaient mettre fin à la domination de Freddy Loix. Mais rien n’y a fait, à la fin c’est le pilote Skoda qui s’impose pour la onzième fois. Vincent Marique et Hugo Van Opstal vous disent tout sur l’épreuve à travers 14 pages. C’est également là qu’ils sont allés à la rencontre de Polle Geusens, incontestablement un des meilleurs jeunes espoirs belges actuels.
Autonews a également eu la chance de s’installer aux côtés de Kevin Abbring à bord de la nouvelle Hyundai i20 R5 qui devrait connaître un joli succès dans les années à venir. Nous consacrons également quelques pages aux pilotes belges qui n’hésitent pas à aller goûter au championnat d'Allemagne des rallyes. Et puis Michelin Racing nous a ouvert ses portes pour une visite exclusive de ses installations à Cataroux. L'occasion de découvrir un processus de fabrication étonnant.
Enfin, les épreuves régionales n’ont pas été oubliées avec les reportages du Rallye de la Haute Senne et des rallysprints Fanny (à Spy) et d’Achêne, ainsi qu'un mini-portrait d’Antoine Regnier.
Les amateurs de circuit découvriront avec plaisir de belles photos des 24 Heures du Mans sans oublier la présentation des 24 Heures de Spa-Francorchamps signée Stéphane Halleux.
Le cahier Histonews est consacré au Rallye d'Ypres, tant national qu'européen, et vous emmène à la découverte de l’original Roude Léiw Classic au Luxembourg.
Ce mois-ci, nos essayeurs ont goûté en avant-première à la nouvelle Citroën C3, à la Mercedes GLC Coupé et aux Volvo S/V90. En Belgique, ils ont pu approfondir leur jugement à bord des Ford Mustang V8, Fiat 500 X 1.4 MultiAir, Kia Sportage CRDi 136, VW Tiguan 2.0 TDI 150 4motion et Porsche 718 Boxster.

autonews,mars,2016,289,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,brc,Ypres,Pologne,mondial,24,ehures,Mans,Francorchamps,présentation,Citroën,Mercedes,Volvo,Ford,Mustang,Fiat,Kia,VW,Porsche,718,Boxster

Futur,insigna,Opel,2017,septembre,présentation,photos,espion,belgique,autoroute,fuite,scoop,allemande

Notre fidèle lecteur, Alexis R., nous a fait récemment parvenir des photos qu'il a prises sur l'autoroute de Bruxelles. Il s'agit des mulets de développement de la future Opel Insigna qui devrait être dévoilée à l'automne. Un modèle que l'on nous annonce plus encombrant avec un empattement étiré de 10 cm qui devrait lui permettre de rivaliser avec l'habitabilité remarquable d'une Skoda Superb.

Futur,insigna,Opel,2017,septembre,présentation,photos,espion,belgique,autoroute,fuite,scoop,allemande

L'autre cheval de bataille de cette Insignia 2, c'est de combattre l'embonpoint de la génération actuelle. La baisse de poids pourrait ainsi atteindre près de 200 kg sur certaines versions, histoire de gagner en agilité, en performances et en sobriété. L'offre mécanique en profitera pour s'adonner au "downsizing", en remplaçant les 2.0 diesel de la génération actuelle par des 1.6.

Futur,insigna,Opel,2017,septembre,présentation,photos,espion,belgique,autoroute,fuite,scoop,allemande

11:22 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : futur, insigna, opel, 2017, septembre, présentation, photos, espion, belgique, autoroute, fuite, scoop, allemande | | |

endurance,circuit,Le mans,24,heures,WEC,LMP1,LMP2,GT,PRO,AM,Audi,Porsche,Toyota,Oreca,Ligier,Goossens,Vanthoor,belges,présentation

On pourrait nous reprocher un refrain répété tous les ans mais cette année, plus que jamais, il n'est vraiment pas évident d'établir un pronostic à l'heure d'aborder cette semaine mancelle. En réduisant leurs effectifs à deux unités sous prétexte du Volkswagengate, Audi et Porsche vont inévitablement se compliquer la tâche. Si l'habitude veut qu'un lièvre ou deux peuvent être envoyés en tête de la course pour obliger les adversaires à forcer sur leurs mécaniques, il devient plus délicat d'appliquer cette tactique lorsqu'on a seulement deux cartouches à tirer.

endurance,circuit,Le mans,24,heures,WEC,LMP1,LMP2,GT,PRO,AM,Audi,Porsche,Toyota,Oreca,Ligier,Goossens,Vanthoor,belges,présentation

Mais faisons confiance à nos spécialistes de l'endurance, les 919 Hybrid et autres R18 vont s'envoler dès le départ sur un rythme de GP, suivies par des Toyota TS050 Hybrid toujours aussi avides de victoire dans la Sarthe. Mais au vu de ce qu'il est passé lors des 6 Heures de Francorchamps, où la fiabilité des uns et des autres n'était guère rassurante, on pourrait bien assister à de grosses surprises le dimanche 19 juin à l'heure de l'arrivée. Nous n'irons pas jusqu'à miser sur la victoire d'une Rebellion ou d'une LMP2 mais en voir une sur le podium est déjà nettement plus réaliste.

endurance,circuit,Le mans,24,heures,WEC,LMP1,LMP2,GT,PRO,AM,Audi,Porsche,Toyota,Oreca,Ligier,Goossens,Vanthoor,belges,présentation

En attendant les premiers essais chronométrés de mercredi prochain, nous n'avons que les temps signés lors de la journée test pour nous faire une idée du potentiel des uns et des autres. Le dimanche 5 juin, les 60 concurrents ont eu huit heures pour tenter de signer un temps. Il est toujours délicat de s'en référer à se genre d'exercice sachant que certains préfèrent cacher leur jeu.

endurance,circuit,Le mans,24,heures,WEC,LMP1,LMP2,GT,PRO,AM,Audi,Porsche,Toyota,Oreca,Ligier,Goossens,Vanthoor,belges,présentation

Chez Audi, on ne s'est pas posé de question lorsque Luca Di Grassi a signé un 3'21''375 sur la #8. En comparaison, Porsche avait claqué un 3'21''061 en 2015 avant de signer la pole position en... 3'16''887. C'est dire si ces chronos doivent être pris avec des pincettes. Derrière l'Audi, on retrouve les deux Porsche 919 Hybrid, Mark Webber devançant Neel Jani en, respectivement, 3'22''270 et 3'22''334. La deuxième Audi a été affectée par des ennuis d'amortisseur et c'est le matin qu'elle a signé un 3'22''588. Cinquième et sixième, les deux Toyota TS050 ont été très assidues en piste mais elles sont restées à 1"8 du meilleur temps. Parmi les LMP1 classiques, c'est la Rebellion R-One #13 de Tuscher-Imperatori-Kraihamer qui s'en sort le mieux avec un chrono de 3'27''062.

endurance,circuit,Le mans,24,heures,WEC,LMP1,LMP2,GT,PRO,AM,Audi,Porsche,Toyota,Oreca,Ligier,Goossens,Vanthoor,belges,présentation

Avec 23 engagés, la catégorie LMP2 constitue un joli vivier d'inconnues. C'est l'Oreca 05-Nissan d'Eurasia Motorsport qui a signé le meilleur temps de ces tests. Confiée au trio Pu/Gommendy/de Bruyn, elle a devancé l'Alpine A460-Nissan de Menezes-Lapierre-Richelmi qui espèrent bien remporter leur catégorie pour fêter dignement le lancement de la nouvelle Alpine attendue en fin d'année. Mais avec deux voitures en embuscade (une Oreca et une Gibson), G-Drive ne compte pas se laisser dominer tandis que KCMG et manor joueront également un rôle en vue dans cette course dans la course.

endurance,circuit,Le mans,24,heures,WEC,LMP1,LMP2,GT,PRO,AM,Audi,Porsche,Toyota,Oreca,Ligier,Goossens,Vanthoor,belges,présentation

Pour les petits Belges, il faudra surveiller la Ligier JSP2-Honda #49 du Michael Shank Racing confiée à Pew/Negri et notre compatriote Laurens Vanthoor. Une voiture qui a causé la fin prématurée de la journée test suite à une sortie de Negri. Mais l'auto est en ordre pour la course! Et puis l'Oreca 03R-Nissan #48 de Murphy Prototypes sera également à tenir à l'oeil puisque Marc Goossens la pilotera en compagnie de Keating et Bleekemolen.

endurance,circuit,Le mans,24,heures,WEC,LMP1,LMP2,GT,PRO,AM,Audi,Porsche,Toyota,Oreca,Ligier,Goossens,Vanthoor,belges,présentation

Après Porsche le matin, Corvette Racing a pris l’ascendant en GTE-Pro où Antonio Garcia a placé la C7.R #64 en haut de la hiérarchie avec un temps de 3'55''122, soit 3" plus vite qu’en 2015 et dans un temps proche de la pole 2015. Nick Tandy et Fred Mako ont été les plus rapides de l’effectif Porsche à respectivement 0"280 et 0"569 du temps de la Corvette. Une seule Ford GT (Briscoe/Westbrook) a bouclé la journée dans la même seconde que la Corvette de tête. Les Ferrari sont elles aussi dans le rythme. Aston Martin Racing est en retrait malgré le changement de BOP.

endurance,circuit,Le mans,24,heures,WEC,LMP1,LMP2,GT,PRO,AM,Audi,Porsche,Toyota,Oreca,Ligier,Goossens,Vanthoor,belges,présentation

11:02 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : endurance, circuit, le mans, 24, heures, wec, lmp1, lmp2, gt, pro, am, audi, porsche, toyota, oreca, ligier, goossens, vanthoor, belges, présentation | | |

Bugatti,Chiron,salon,Genève,2016,présentation,nouveauté,new,supercar,W16,8.0,quadriturbo,1500,ch,1600,Nm,420,km/h,2,4,millions,euros

C'est un moment historique que nous avons vécu cette année à Genève avec la présentation officielle de la Bugatti Chiron. Une voiture totalement différente de la pataude Veyron qui s'en différencie grâce à ses larges optiques à quatre projecteurs de part et d’autre de l’immuable calandre en fer à cheval et à l'arrière, par un un fin bandeau de LED sur toute la largeur de la voiture.

Bugatti,Chiron,salon,Genève,2016,présentation,nouveauté,new,supercar,W16,8.0,quadriturbo,1500,ch,1600,Nm,420,km/h,2,4,millions,euros

On note le dessin de la poupe, tranchée nette à la verticale et largement évidée, loin des rondeurs de la Veyron. La traditionnelle épine dorsale court de la calandre au becquet arrière, surplombant les bancs de cylindres laissés à l’air libre en position centrale arrière. L’habitacle opte lui aussi pour un certain minimalisme avec une console centrale réduite à une simple colonne de boutons suspendus.

Bugatti,Chiron,salon,Genève,2016,présentation,nouveauté,new,supercar,W16,8.0,quadriturbo,1500,ch,1600,Nm,420,km/h,2,4,millions,euros

En parlant de la voiture «la plus puissante, la plus rapide, la plus luxueuse et la plus exclusive au monde», les dirigeants de la marque ne font pas preuve de modestie alors qu'en plein Dieselgate, il n'est pas inutile de rappeler que Bugatti appartient au groupe Volkswagen. Et on n'a visiblement pas lésiné sur les moyens à l'heure de remplacer une Veyron qui n'a jamais été, à notre connaissance, un exemple de rentabilité. La nouvelle venue est longue de 4,54 m pour un poids annoncé à moins de 2 tonnes, et s'offre un 8.0 W16 quadriturbo largement retravaillé puisqu'il développe désormais 1.500 ch et 1.600 Nm au lieu de 1.200 ch et 1.500 Nm sur la Veyron Super Sport. Le tout en l'absence de la moindre hybridation.

Bugatti,Chiron,salon,Genève,2016,présentation,nouveauté,new,supercar,W16,8.0,quadriturbo,1500,ch,1600,Nm,420,km/h,2,4,millions,euros

Toujours selon Bugatti, la Chiron signerait le 0 à 100 km/h en moins de 2"5, le 0 à 200 km/h en moins de 6"5 et le 0 à 300 km/h en moins de 13"6. La vitesse maximale s’élève quant à elle à 420 km/h, soit plus que la Veyron originelle (406 km/h homologués), mais moins que la Super Sport (431 km/h). Cela reste 70 km/h de plus qu’une vulgaire LaFerrari tandis que Bugatti s'amuse à préciser qu’il s’agit d’une vitesse atteignable sur route... Mais si vous craquez, sachez qu'il vous faudra réunir la coquette somme de 2,4 millions d’euros.

Bugatti,Chiron,salon,Genève,2016,présentation,nouveauté,new,supercar,W16,8.0,quadriturbo,1500,ch,1600,Nm,420,km/h,2,4,millions,euros

16:08 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bugatti, chiron, salon, genève, 2016, présentation, nouveauté, new, supercar, w16, 8.0, quadriturbo, 1500, ch, 1600, nm, 420, kmh, 2, 4, millions, euros | | |

rallye,condroz,présentation,2015,plateau,ds3,citroën,peugeot,ford,mitsubishi,skoda,fabia,wrc,r5,208,lancer,princen,verschueren,toyota,gt86,snijers,matton,ph sport,cherain

Ne nous voilons pas la face, le Championnat de Belgique des Rallyes ne se porte pas bien. La faute à des décideurs jouant constamment à ménager les susceptibilités de toutes les parties. Pour faire en sorte qu'à l'arrivée, personne ne soit content. Ni les importateurs, qui dépensent des milliers d'euros pour aligner des R5 qui n'excitent personne, ni les pilotes privés en WRC qui ont dû mordre sur leur chique durant toute la saison lorsque les organisateurs les reléguaient en queue de peloton sous prétexte qu'ils ne représentaient plus l'avenir de la discipline.

rallye,condroz,présentation,2015,plateau,ds3,citroën,peugeot,ford,mitsubishi,skoda,fabia,wrc,r5,208,lancer,princen,verschueren,toyota,gt86,snijers,matton,ph sport,cherain

Alors certes, il est facile de crier victoire à la vue du plateau réuni pour la dernière manche du championnat, en bord de Meuse, à Huy mais si Peugeot-Citroën n'était pas là, nous retrouverions une liste d'engagés digne des pires années de la compétition. Heureusement, la bande à Matton a une nouvelle fois bien fait les choses en amenant de belles voitures et d'excellents pilotes mais cela ne nous empêchera pas de regretter l'absence du champion 2015 qui n'a jamais caché son allergie pour le Rallye du Condroz. Dans le communiqué officiel de l'organisateur du championnat, on met logiquement l'accent sur le nombre de R5 présentes à Huy. Mais en fonction des conditions climatiques, il ne nous étonnerait pas de voir une WRC triompher dimanche soir sur le podium.

rallye,condroz,présentation,2015,plateau,ds3,citroën,peugeot,ford,mitsubishi,skoda,fabia,wrc,r5,208,lancer,princen,verschueren,toyota,gt86,snijers,matton,ph sport,cherain

En attendant de connaître le verdict final, refaisons un petit topo des forces en présence en commençant par le favori de l'épreuve auprès des suiveurs, Cédric Cherain, qui découvrira, pour l'occasion, la DS3 WRC qu'il a louée chez les Italiens de D-Max. C'est également de cette équipe, qui n'a plus reçu la confiance d'Yves Matton cette année, que proviennent la DS3 R5 de Xavier Bouche et les C4 WRC de Grooten et Bonjean. Sincèrement, nous émettons de gros doutes sur la fiabilité des ces voitures...

rallye,condroz,présentation,2015,plateau,ds3,citroën,peugeot,ford,mitsubishi,skoda,fabia,wrc,r5,208,lancer,princen,verschueren,toyota,gt86,snijers,matton,ph sport,cherain

Les autres WRC de la marque aux chevrons sont les DS3 WRC d'Yves Matton (PH Sport) et Serderidis (J-Motorsport) tandis que nous retrouverons avec plaisir Stéphane Lhonnay sur une Skoda Fabia WRC d'Aldero et Benoît Allart qui tentera de conclure une saison en dent de scie de la plus belle des manières. Enfin n'oublions pas Chris Van Woensel, un fidèle de l'épreuve hutoise qui espère signer un feu d'artifice avec sa Mitsubishi Lancer WRC mais pas sous le capot comme avec l'Impreza WRC l'an passé.

rallye,condroz,présentation,2015,plateau,ds3,citroën,peugeot,ford,mitsubishi,skoda,fabia,wrc,r5,208,lancer,princen,verschueren,toyota,gt86,snijers,matton,ph sport,cherain

Parmi les R5, citons d'abord le meilleur adversaire de Loix cette saison, Kris Princen, qui tentera de ré-éditer sa victoire de 2014 tout en signant un troisième succès à Huy. Mais il aura fort à faire face à une armada de Ford et de DS3. A l'image du jeune Guillaume Dilley qui reçoit une belle promotion pour terminer sa saison en apothéose face à la fine gâchette française, Stéphane Lefebvre, que certains voient déjà sous les couleurs officielles Citroën en 2016 et qui sera une nouvelle fois copiloté par Pieter Tsjoen pour viser sa toute première victoire scratch. Chez Citroën toujours, nous surveillerons également Vicent Verschueren tandis que nous aurons un œil bienveillant pour Yvan Muller qui va rapidement se demander où il débarque...

rallye,condroz,présentation,2015,plateau,ds3,citroën,peugeot,ford,mitsubishi,skoda,fabia,wrc,r5,208,lancer,princen,verschueren,toyota,gt86,snijers,matton,ph sport,cherain

Avec quatre Ford Fiesta R5, la marque à l'ovale bleu peut s'appuyer sur Xavier Baugnet ou encore sur Tom Van Rompuy et Etienne Monfort qui seront surtout là pour emmagasiner de l'expérience. Ce ne sera pas le cas de Davy Vanneste, qui a suffisamment de kilomètres dans les jambes avec sa Fiesta R5 orange pour se montrer à son avantage.

rallye,condroz,présentation,2015,plateau,ds3,citroën,peugeot,ford,mitsubishi,skoda,fabia,wrc,r5,208,lancer,princen,verschueren,toyota,gt86,snijers,matton,ph sport,cherain

Quoiqu'il en soit, le nom du vainqueur sera connu au terme des 22 spéciales de ce Rallye du Condroz. Et le spectacle sera également assuré par les autres catégories. Le public belge aura, rappelons-le, droit à une vraie primeur avec la présence de la nouvelle Toyota GT86 R3, qui sera confiée à Patrick Snijers en voiture-ouvreuse. Les spectateurs se régaleront aussi avec les passages de la Porsche de Lejeune, le dénouement du championnat Historic ou encore la bagarre entre les meilleurs pilotes de R2.

rallye,condroz,présentation,2015,plateau,ds3,citroën,peugeot,ford,mitsubishi,skoda,fabia,wrc,r5,208,lancer,princen,verschueren,toyota,gt86,snijers,matton,ph sport,cherain

14:14 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallye, condroz, présentation, 2015, plateau, ds3, citroën, peugeot, ford, mitsubishi, skoda, fabia, wrc, r5, 208, lancer, princen, verschueren, toyota, gt86, snijers, matton, ph sport, cherain | | |

En allant assister à une séance d’essais de Hyundai Motorsport en vue de la saison 2016, Vincent Marique ne se doutait pas qu’il allait ainsi coller au mieux à l’actualité des derniers jours. Parce qu’il n’y en a que pour Hyundai actuellement dans le microcosme du WRC. En annonçant la relégation de Thierry Neuville dans l’équipe B pour le Wales, la marque coréenne a semé le doute dans les esprits. Entre versions officielles et supputations, Thierry Neuville fait le point avec nous après un Tour de Corse calamiteux dont vous saurez tout en nous lisant.

utonews,novembre,2015,285,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,ers,Condroz,Rallye,présentation,interview,Lhonnay,Stéphane,Hutois,Thierry,Neuville,Hyundai,test,exclusif,Opel,Astra,Hyundai,i20,Coupé,Mercedes,C200,CDI,break,Toyota,Auris,1.2

Nous vous parlons également des deux dernières manches du Championnat d'Europe disputées à Chypre puis en Grèce sans oublier l’East Belgian Rally remporté par un Hermen Kobus que nous n’attendions pas spécialement à pareille fête. Et puis nous vous présentons l’incontournable Rallye du Condroz à travers l’interview d’un héros local, Stéphane Lhonnay, qui en sera à sa vingtième participation!

Comme à l’accoutumée, nous vous parlons également des épreuves ASAF mais aussi du WRX et même du Championnat des Rallyes aux Pays-Bas avec l'épreuve la plus proche de Belgique, le GTC Rally!

En circuit, nous avons recueilli les impressions de Stoffel Vandoorne au soir de son sacre historique en GP 2 Series. Et nous vous faisons découvrir le TCR Benelux 2016 à travers l’interview de Koen Wijckmans.

Dans le cahier Histonews, retour sur le Belgian Westhoek Classic, le Rally Legend disputé à San Marin et les Spa 6 Hours. Enfin, Claudie Tanghe a vécu, en exclusivité, la première édition du Rallying Solutions Summer Camp sur les jolis chemins en terre des forêts galloises.

Au rayon de l’industrie, nous vous parlons des nouveautés du Salon de Francfort mais aussi de nos premières impressions au volant des Jaguar XF, Mini Clubman, Mitsubishi Outlander, Opel Astra, Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport et Subaru Levorg sans oublier les essais plus complets des Hyundai i20 Coupé, Mercedes C200 BlueTec break et Toyota Auris 1.2 Turbo.

utonews,novembre,2015,285,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,ers,Condroz,Rallye,présentation,interview,Lhonnay,Stéphane,Hutois,Thierry,Neuville,Hyundai,test,exclusif,Opel,Astra,Hyundai,i20,Coupé,Mercedes,C200,CDI,break,Toyota,Auris,1.2

rallye,belgique,manche,EBR,East,Belgian,Rally,boycott,absence,

Le Rédacteur Auto se réjouissait d'assister enfin à l'avant-dernière manche du Championnat de Belgique des Rallyes ce samedi dans la charmante région de St Vith. Malheureusement, il vient de recevoir une fin de non recevoir à sa demande d'accréditation, notre site n'étant pas jugé suffisamment pertinent par le comité organisateur. Travaillant dans la presse automobile depuis bientôt vingt ans pour de nombreux médias, c'est le genre de message que nous n'aimons vraiment pas recevoir. Heureusement, il y a bien d'autres choses à faire, nettement plus agréables, pour un samedi!

12:13 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : rallye, belgique, east, belgian, rally, st vith, brc, championnat, présentation | | |