salon,genève,visite,2017,dimitri,urbain,porsche,rimac,ruf,sbarro,spyker,subaru,techart,toyota,zenvo

PORSCHE

Une nouvelle 911 GT3 est toujours un événement pour les passionnés! Celle-ci se base bien entendu sur la phase 2 de la 991. Equipée d’un 6 à plat de 4 litres elle développe 500 ch. La grosse nouveauté est que, désormais, la boîte PDK peut faire place à une vraie boîte manuelle mais en option. C'est le monde à l'envers. Pour un peu plus de 150.000 €, elle offre 320 km/h en pointe contre 318 seulement à la version PDK mais accélère moins fort… enfin, façon de parler! Le 0 à 100 est couvert en 3"4 avec la PDK et 3"9 en boîte manuelle.

salon,genève,visite,2017,dimitri,urbain,porsche,rimac,ruf,sbarro,spyker,subaru,techart,toyota,zenvo

Autre nouveauté, la Panamera Turbo Sport Turismo. Pour ceux qui vont souvent à la déchetterie, Porsche a pensé à eux. Avec un coffre plus grand (520 l) et, en première mondiale sur un break (de chasse), un spoiler de pavillon motorisé. Porsche la présente comme une "4 places +1" et offre ainsi une concurrente directe à la Ferrari GTC4 Lusso.

salon,genève,visite,2017,dimitri,urbain,porsche,rimac,ruf,sbarro,spyker,subaru,techart,toyota,zenvo

RIMAC

Encore une supercar électrique, d’origine italienne cette fois. Les lignes sont plaisantes mais pas de production prévue à ce stade… Les valeurs de puissance et de couple n’ont pas à pâlir face à la Bugatti Chiron.

salon,genève,visite,2017,dimitri,urbain,porsche,rimac,ruf,sbarro,spyker,subaru,techart,toyota,zenvo

RUF

Le spécialiste allemand de la préparation des Porsche présente une CTR qui reprend les codes stylistiques de ses premières voitures, le tout dans un élégant jaune. Cette teinte est utilisée en hommage à la Yellow Bird qui était la voiture la plus rapide en… 1989. Elle était basée sur une 911 Carrera de l’époque.

salon,genève,visite,2017,dimitri,urbain,porsche,rimac,ruf,sbarro,spyker,subaru,techart,toyota,zenvo

SBARRO

Présent tous les ans à Genève, Franco Sbarro sort toujours des prototypes conçus par les élèves de son école de design, ESPERA. Ce Mojave qui fait référence au désert Californien est une évocation de la culture Hot Rod. Il est équipé d’un V8 Jaguar de 4.0 l histoire d’avancer et de produire un bruit idoine.

salon,genève,visite,2017,dimitri,urbain,porsche,rimac,ruf,sbarro,spyker,subaru,techart,toyota,zenvo

SPYKER

Le retour! Voilà le C8 Preliator du constructeur hollandais. Histoire de faire original à tout prix, une citation latine est reprise sur la carrosserie et les pots d’échappement!

salon,genève,visite,2017,dimitri,urbain,porsche,rimac,ruf,sbarro,spyker,subaru,techart,toyota,zenvo

Plus élégant que les engins précédents de la marque, le succès sera-t-il cette fois au rendez-vous? Rien n’est moins sûr.

salon,genève,visite,2017,dimitri,urbain,porsche,rimac,ruf,sbarro,spyker,subaru,techart,toyota,zenvo

SUBARU

Même si elle fait de plus en plus figure de dinosaure au beau milieu des hybrides en tous genres, la WRX STI est toujours bien là. Et son efficacité n’a rien perdu de sa superbe. Reste, comme toujours chez Subaru, un style très (trop!) quelconque.

salon,genève,visite,2017,dimitri,urbain,porsche,rimac,ruf,sbarro,spyker,subaru,techart,toyota,zenvo

TECHART

Débauche de lignes non résolues et un style hyper chargé pour ce «Magnum» à base Porsche. On se demande s’il s’agit encore d’un diffuseur ou d’un protège carter qui aurait été monté du mauvais côté de l’engin!

salon,genève,visite,2017,dimitri,urbain,porsche,rimac,ruf,sbarro,spyker,subaru,techart,toyota,zenvo

TOYOTA

La gamme Yaris reçoit un restylage important et s’étoffe d’une version hautes performances, la Yaris GRMN, qui doit ses origines et ses caractéristiques au retour de Toyota en WRC. Sur le marché européen des petites berlines sportives, elle sera la seule dont le moteur, un 1.8 de plus de 210 ch, bénéficiera d’une suralimentation par compresseur.

salon,genève,visite,2017,dimitri,urbain,porsche,rimac,ruf,sbarro,spyker,subaru,techart,toyota,zenvo

Autre chose intéressante sur le stand du constructeur japonais, le Concept i-TRIL, conçu par Toyota Motor Europe (TME) en collaboration avec son centre de design ED² installé à Sophia-Antipolis près de Nice. Avec sa configuration 2+1 places, sa technologie d’inclinaison Active Lean et son aptitude à la conduite autonome, il propose une alternative viable aux mini-voitures et citadines (segments A et B), à d’autres véhicules électriques (VE) et aux deux-roues motorisés, en offrant un réel plaisir de conduite même à faible allure en agglomération.

09:21 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : salon, genève, visite, 2017, dimitri, urbain, porsche, rimac, ruf, sbarro, spyker, subaru, techart, toyota, zenvo | | |

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

Quelle course! Pour sa troisième édition sous la houlette de DG Sport, le Spa Rally a connu un déroulement véritablement hallucinant. Tout a débuté le vendredi 17 mars lors des quatre spéciales disputées aux alentours du circuit de Francorchamps. Il fait encore sec lorsque les pilotes découvrent le tracé signé par l’inévitable Robert Vandevorst.

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

Kevin Abbring (Peugeot 208 T16 R5) signe le premier meilleur temps de l’épreuve devant la Skoda Fabia WRC de Michaël Albert et la Fabia R5 de Guillaume Dilley. Mais dans la suivante, une belle spéciale de 25,41 km, le Hollandais enfonce le clou tandis que Princen (Skoda Fabia R5) revient à la deuxième place du général provisoire mais il pointe déjà à 23’’ du leader à cause d’ennuis de freins.

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

L’étonnant coréen Chewon Lim est alors troisième sur la Hyundai i20 R5 officielle. Un espoir qui semble visiblement très à son aise dans les portions rapides pour son deuxième rallye avec une R5. Par contre, selon Freddy Loix, il est totalement perdu dans le serré et le technique.

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

Davantage dans le rythme, Kris Princen signe un premier meilleur temps lors du second passage sur le circuit. Mais un premier fait de course va venir entacher cette première soirée de course lorsque le Trudonnaire ralentit fortement suite à la présentation d’un drapeau jaune. Mais ses adversaires, qui n'ont pas coupé leur élan, jurent leurs grands dieux qu’il n’y avait pas de drapeau…

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

Le classement provisoire du vendredi soir n’a donc guère de valeur puisque Kris se verra attribuer un temps rectifié le lendemain. La pluie a fait son apparition durant la nuit et le tracé est rapidement rendu particulièrement délicat. On a déjà perdu De Cecco (Peugeot 208 T16 R5) et de Mévius (Peugeot 208 R2), trahis par les moteurs de leurs Peugeot, Albert (allumage) ou encore Fernemont (Ford Fiesta R5-flexible de frein) qui n’a pas pris le départ de la deuxième journée.

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

Il faut être fou pour aller se planter au beau milieu des champs pour assister à la première spéciale du samedi. Pourtant, Le Rédacteur Auto était bel et bien à Wanne (voir les live sur notre page facebook). D’emblée, le leader Kevin Abbring donne des sueurs froides à son équipe en s’offrant un bel écart de conduite mais il ne perd que 18’’ dans l’aventure. Son challenger, Kris Princen, n’en profite guère puisqu’il crève dans le chrono suivant, Rochelinval, où il perd 27’’. Même cause, mêmes effets pour Kevin Demaerschalk, et Armand Fumal qui restent toutefois en course, au contraire de Chewon Lim (Hyundai i20 R5) victime d’une sortie de route et de Guillaume Dilley (Skoda Fabia R5) qui finit par jeter le gant après avoir crevé deux pneus.

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

C’est déjà totalement détrempés que nous nous dirigeons vers la spéciale de la Clémentine pour un premier passage où nous retrouvons les connaisseurs dont Freddy Loix qui nous commente alors chaque passage. Quel bonheur! Lorsque nous lui demandons s’il se verrait bien au volant d’une mélodieuse 911 GT3, il n’est pas très chaud tout simplement, nous répond-il en riant, parce qu’on voudrait encore que je sois devant toutes les autres Porsche

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

A ce moment-là, Abbring compte 20’’ d’avance sur Princen et 1’06’’ sur Cédric Cherain (DS3 RRC). Quatrième à 3’02’’, Kevin Demaerschalk (DS3 R5) ne joue plus la victoire… et il sera trahi par l’électronique de sa voiture préparée chez J-Motorsport.

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

Le temps pour nous de nous sustenter et de nous réchauffer un peu et nous apprenons que Kevin Abbrin s’est sorti lors du second passage dans Wanne. La Peugeot 208 T16 R5 ne remportera pas encore une victoire cette fois-ci. On imagine alors Princen dans un fauteuil, il compte 46’’ de bonus sur le Liégeois, et il semble parfaitement gérer son avance même s’il laisse Cherain revenir à 20’’ juste avant le dernier secteur chronométré disputé à nouveau aux alentours de la Clémentine.

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

La spéciale prend du retard et puis soudain, c’est le coup de théâtre. Princen part en tonneaux. comment des pilotes expérimentés peuvent-ils encore se montrer aussi fébriles lorsqu'il sont à quelques kilomètres d'une victoire? C'est en tous cas ce que l'on appelle la glorieuse incertitude du sport. Qui a cette fois sourit à Cédric Cherain qui l’emporte de manière totalement inattendue mais après avoir réalisé une grosse prestation qui aura marqué les esprits…

″Je m’aligne au coup par coup sans viser le titre et dans cette optique, une victoire est précieuse pour tenter de persuader des partenaires de miser sur moi pour d’autres rendez-vous. Ici, je suis mal parti en commettant une erreur dans la spéciale d’ouverture mais samedi, j’ai trouvé des conditions qui me convenaient bien: j’adore ces spéciales très naturelles, et la boue ne me gêne pas. J’ai donc attaqué pour maintenir Kris sous pression, avec le résultat qu’on connaît. Après le Wallonie, le Condroz et l’East Belgian, je m’impose à Spa, la quatrième grande épreuve wallonne. Ce succès me comble d’autant plus qu’il a été conquis sur des routes où je venais en spectateur quand j’étais gamin.″

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

Deuxième, Benoît Allart tenait avant tout à rejoindre l’arrivée sans abîmer la Skoda Fabia R5 de San Mazuin. Il n’était évidemment pas le plus rapide, loin de là, mais on comprend qu’il avait besoin de retrouver la confiance après ses sorties de Landen et du Condroz…

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

Troisième, Vincent Verschueren n’a vraiment pas été transcendant à Spa. Auteur d’une erreur inadmissible dans la spéciale initiale où il effectuait un tour trop peu avant de signer d’autres fautes le lendemain, le pilote de la Skoda Fabia R5 GoDrive s’installe en tête du classement provisoire du championnat.

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

Quatrième, Armand Fumal s’est également offert quelques frayeurs mais à sa décharge, c’était son premier rallye sous la pluie avec sa DS3 R5. Il devance un Fred Bouvy des grands jours qui place sa Porsche 997 GT3 au cinquième rang dans des conditions absolument pas favorables à cette propulsion surpuissante sur des routes particulièrement sales et étroites!

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

Classement final
1. C. Cherain-J.P. Delmelle (Citroën DS 3 RRC) 1h55’21’’8
2. B. Allart-K. Fernandez (Skoda Fabia R5) +6’02″0
3. V. Verschueren-Veronique Hostens (Skoda Fabia R5) +7’07″1
4. A. Fumal-M.
Louette (DS 3 R5) +7’46″1
5. F. Bouvy-J.L. Hottelet (Porsche 997 GT3) +8’45″6
6. J. Claerhout-P. Vandeputte (Porsche 997 GT3) +12’33″6
7. B. Rouard-S. Delhaye (Citroën DS3 R3) +14’32″5
8. R. Delhez-G. Bollette (Opel Adam R2) +14’56″7
9. M. Duez-A.
Leyh (Porsche 997 GT3) +16’08″8
10. Aurélie Dehaye-E. Gully (VW Golf kit car) +18’50″1

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

14:42 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : spa, rally, 2017, championnat, belgique, manche, cherain, ds3, rrc, princen, skoda, fabia, r5, abbring, kevin, 208, peugeot, t16, allart, verschueren, bouvy, duez, porsche, 997, gt3 | | |

legend,boucles,bastogne,neuville,duval,escort,porsche,911,ford,thiry,verreydt,MY Racing,matton,elena,rally,historic,régularité

Traditionnelle manche d’ouverture de la saison rallystique belge, les Legend Boucles devraient attirer la grande foule, ce week-end dans la région de Bastogne.

Si, à une semaine près, les routes ne seront pas blanches, c’est sous le soleil et par des températures plutôt agréables pour un mois de février que devraient en découvre les quelques 285 concurrents attendus au départ ce samedi matin sous le chapiteau dressé sur la Place McAuliffe, à côté du célèbre char.

legend,boucles,bastogne,neuville,duval,escort,porsche,911,ford,thiry,verreydt,MY Racing,matton,elena,rally,historic,régularité

Le succès populaire de cette 59ème édition est garanti par l’affiche royale avec un duel au sommet attendu entre nos deux meilleurs rallymen de tous les temps, Thierry Neuville et François Duval.

De retour après trois ans d’absence aux Boucles, notre vice-champion du monde, toujours épaulé par Nicolas Gilsoul, découvrira le pilotage de la Porsche 911 Gr.4 imposée en 2016 par le patron de BMA Bernard Munster. Le pilote Hyundai aura à cœur d’oublier ses déboires de début de saison avec une domination qui ne s’est, hélas, pas concrétisée dans les résultats. A quelques centimètres près, nous aurions pu accueillir le leader du Mondial WRC à Bastogne…

"Mon premier objectif ici est de me faire plaisir," affirme le Saint-Vithois débarquant cet après-midi depuis une séance de tests en Espagne. "C’est la seule fois de l’année que je vais pouvoir rouler sans pression, juste faire des grands travers et régaler mes supporters."

legend,boucles,bastogne,neuville,duval,escort,porsche,911,ford,thiry,verreydt,MY Racing,matton,elena,rally,historic,régularité

Gageons toutefois qu’une fois le casque sur les oreilles, Thierry n’amusera pas la galerie et taquinera le chrono histoire de pouvoir défier celui qui est devenu la référence, le seul triple vainqueur des Legend, François Duval. Lauréat en 2013, 2014 et 2015, le pilote de Cul-des-Sarts est de retour après un an d’absence sur une Ford Escort MKII BDA Gr.4, cette fois issue des ateliers de Paul Lietaer.

"La journée terre et le Target Time qui ne nous obligera plus à faire du surplace à l’arrivée de chaque spéciale m’ont motivé à revenir," affirme l’ex-enfant terrible.

La présence de son successeur dans le rôle d’ambassadeur mondial, seul autre Belge à avoir réussi l’exploit de s’imposer en Championnat du Monde, aussi sans doute.

"Cela va être un combat entre le vieux et le jeune," sourit Dudu .

Neuville-Duval, voilà un duel Historic auquel les fans attendus en nombre dès ce soir pour la séance de dédicaces sous le chapiteau (18h) puis pour la parade en ville (19h-21h) n’ont encore jamais eu l’occasion d’assister.

legend,boucles,bastogne,neuville,duval,escort,porsche,911,ford,thiry,verreydt,MY Racing,matton,elena,rally,historic,régularité

Mais nos deux stars mondiales ne seront pas les seules pointures à faire danser les grands-mères d’avant 1987.

Parmi la centaine d’équipages engagés en Legend, on retrouve notamment six autres anciens vainqueurs. A commencer par Patrick Snijers, huit victoires dont deux en Legend, lui aussi sur une toute bonne Escort Gr.4. Mais aussi le triple couronné (à l’époque du moderne) Renaud Verreydt (Escort MKI), le premier vainqueur des Legend Marc Timmers (Porsche), Bruno Thiry (Datsun Violet Gr.2) sans oublier le tenant du titre, Bernard Munster (Porsche).

legend,boucles,bastogne,neuville,duval,escort,porsche,911,ford,thiry,verreydt,MY Racing,matton,elena,rally,historic,régularité

Pas d’ancien champion du monde cette année, mais quelques très bons étrangers quand même emmenés par le pilote officiel Citroën en WRC Stéphane Lefèbvre (Visa 1000 Pistes Gr.B). Le Français retrouvera ses compatriotes Jean-François Mourgues (Escort Gr.4), François Lethier (Peugeot 504 V6 Gr.5) ou Alain Deveza (Subaru Impreza Gr.A en Démo).

legend,boucles,bastogne,neuville,duval,escort,porsche,911,ford,thiry,verreydt,MY Racing,matton,elena,rally,historic,régularité

Parmi les pilotes jouissant d’une certaine notoriété, on citera encore la venue du patron de Citroën Racing Yves Matton sur sa Porsche Gr.3 toujours partagée avec l’équipier de Loeb Daniel Elena, le touche-à-tout Fred Bouvy (Porsche), le champion du monde d’attelage Félix-Marie Brasseur (Porsche) le pilote officiel BMW en DTM Maxime Martin (Opel Kadett), le pilote ex-mystère Larry Cols pour un sympathique retour après neuf ans d’absence ou encore Stéphane Henrard étrennant en Démo son tout nouveau buggy Dunbee.

legend,boucles,bastogne,neuville,duval,escort,porsche,911,ford,thiry,verreydt,MY Racing,matton,elena,rally,historic,régularité

Record d’affluence (185 voitures) battu en Classic, l’épreuve de régularité à 60 km/h, avec pléthore de favoris, de voitures originales et la présence, pour la troisième année consécutive, de notre ex-premier ministre Guy Verhofstadt, cette fois au volant d’une Lancia.

legend,boucles,bastogne,neuville,duval,escort,porsche,911,ford,thiry,verreydt,MY Racing,matton,elena,rally,historic,régularité

Tout ce beau monde en découdra durant deux jours lors de ce « remake » motorisé de la bataille des Ardennes. Au programme, douze spéciales (111 km) pour la journée du samedi puis six spéciales terre totalisant 80 km lors de l’étape dominicale (toutes en Power Stage c’est-à-dire avec des pénalités doublées) avec un juge de paix unique en Belgique de plus de 37 km du côté d’Herbeumont.

legend,boucles,bastogne,neuville,duval,escort,porsche,911,ford,thiry,verreydt,MY Racing,matton,elena,rally,historic,régularité

Même avec des anciennes, il va y avoir du sport et surtout beaucoup de spectacle ce week-end lors d’une 59ème édition des Legend Boucles s’annonçant tout simplement exceptionnelle. Amis spectateurs, soyez prudents. Sur les bords des spéciales comme sur les routes…

10:20 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : legend, boucles, bastogne, neuville, duval, escort, porsche, 911, ford, thiry, verreydt, my racing, matton, elena, rally, historic, régularité | | |

librairie,beaux,livres,ETAI,annuel,24 heures du mans,Le mans,Porsche,919,Hybrid,Toyota,TS050,Audi,R18,LMP1

Vous le savez, au rédacteur auto, nous ne vous parlons que des livres que nous avons lus. Et là, même si cet annuel est sorti avant les fêtes, nous terminons la digestion de ce grand classique, j'ai nommé LE bouquin officiel sur les 24 Heures du Mans 2016. A grande édition, grand ouvrage.

librairie,beaux,livres,ETAI,annuel,24 heures du mans,Le mans,Porsche,919,Hybrid,Toyota,TS050,Audi,R18,LMP1

Désormais, l'histoire commence dès la conférence organisée au début du mois de février durant laquelle l'ACO dévoile son plateau avec certaines surprises. On revient ensuite sur les deux manches du WEC disputées à Silverstone puis à Francorchamps avant de nous replonger dans l'histoire avec le retour de Ford au Mans en 1964. De quoi introduire les pages réservées à la journée test du dimanche 5 juin.

librairie,beaux,livres,ETAI,annuel,24 heures du mans,Le mans,Porsche,919,Hybrid,Toyota,TS050,Audi,R18,LMP1

Ensuite débute le chapitre consacré à la semaine mancelle avec le pesage qui donne l'occasion de faire le point sur les forces en présence en dévoilant les équipages, les teams et les machines. Un moment de douce euphorie où tout le monde peut encore croire en ses chances. Vous retrouverez là tous les sites internet de toutes les écuries mais aussi les numéros des châssis engagés sans oublier le palmarès de tous les pilotes.

librairie,beaux,livres,ETAI,annuel,24 heures du mans,Le mans,Porsche,919,Hybrid,Toyota,TS050,Audi,R18,LMP1

Dans les pages suivantes, les festivités sarthoises sont décrites mais aussi la vie au circuit avant la grande parade en ville. Les essais débutant le mercredi dans des conditions météorologiques assez exécrables. Ce qui ne découragera pas Porsche qui prendre la première ligne de la grille de départ à son compte devant les deux Toyota et les deux Audi. L'avant-course sera marqué par la présence de vedettes sur la grille de départ. Brad Pitt et Keanu Reeves feront tourner toutes les têtes même si, dans le coeur de certaines, c'est encore Patrick Dempsey qui tient la corde!

librairie,beaux,livres,ETAI,annuel,24 heures du mans,Le mans,Porsche,919,Hybrid,Toyota,TS050,Audi,R18,LMP1

Plus traditionnel, le compte-rendu heure par heure de la course avec ses drames, ses incidents mais aussi ses sourires. Chaque heure, vous retrouvez un récapitulatif des principaux faits de course mais aussi, et c'est nouveau, un focus sur un événement qui concerne la plupart du temps, les leaders des catégories.les clichés sont signés par la DPPI mais aussi par les photographes de l'ACO sans oublier quelques freelance lorsqu'il s'agit de capturer des faits de course!

librairie,beaux,livres,ETAI,annuel,24 heures du mans,Le mans,Porsche,919,Hybrid,Toyota,TS050,Audi,R18,LMP1

Un chapitre est consacré à la 25è Heure avec les podiums, les divers classements mais aussi les très fines analyses des bagarres en LMP1 et en GTLM PRO signées Marcus Schurig qui contrastent avec les textes bien plus subjectifs d'Alain Pernot concernant Sébastien Bourdais et Frédéric Sausset. Petit regret, depuis quelques années, les tableaux de marche voiture par voiture ne reprennent plus que les podiums des catégories alors qu'avant toutes les voitures étaient reprises.

Au final, vous aurez entre les mains un superbe album que vous pourrez relire dans quelques années lorsque le drame vécu par Toyota ne sera plus qu'un mauvais souvenir pour eux. Et vous retrouverez des clichés exceptionnels et un récit à nul autre pareil de cette épreuve mythique que sont les 24 Heures du Mans vendu au prix de 49 euros!  

16:05 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Divers, Littérature | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : librairie, beaux, livres, etai, annuel, 24 heures du mans, le mans, porsche, 919, hybrid, toyota, ts050, audi, r18, lmp1 | | |

essai,test,routier,porsche,911,carrera,4S,cabriolet,new,nouvelle,4WD,été,plaisir,2016

Ce n’est pas sans certains à priori que nous avons pris possession de cette Porsche 911 Carrera 4S Cabriolet. Trop grosse, trop banale, trop connue. Et puis le charme opère. Délicatement, inévitablement, insidieusement. Les kilomètres défilent, nos passagers s’emballent et puis l’envie de poursuivre la route toute la nuit. Quels sont donc les ingrédients de cette drogue savamment distillée?

Des lignes connues, un intérieur sobre et une sonorité trop étouffée seront les seuls défauts que nous retiendrons de cet essai. Autant les citer d’entrée de jeu pour ne plus y revenir par la suite. Parce que ces lignes connues depuis 50 ans font encore mouche auprès des passants. Il faut dire que le superbe rouge carmin de notre voiture d’essai plaisait beaucoup. Hérésie diront pourtant les tifosis! A l’intérieur, c’est effectivement très sobre et austère mais on se sent bel et bien à bord d’une 911. Petit bémol pour la largeur du combiné reprenant tous les cadrans face au conducteur. Certains indicateurs, comme le niveau du réservoir, nous obligeaient à nous pencher pour pouvoir les lire. Mais la finition est absolument sans défaut ainsi que la position de conduite bien aidée par les sièges sport à 2.500 euros!

essai,test,routier,porsche,911,carrera,4S,cabriolet,new,nouvelle,4WD,été,plaisir,2016

Confort remarquable

La première réflexion de nos passagers concernait d’abord le confort. Qu’ils viennent d’un coupé sportif ou d’une compacte, tous s’extasiaient devant le confort de cette 911 véritablement conçue pour avaler les kilomètres en toute sérénité. Nos mauvaises routes sont avalées en toute décontraction. Mais pour goûter à la quintessence de notre bolide allemand, il nous faut nous éloigner des routes encombrées. Nous plaçons la molette de sélection des programmes, positionnée sur le volant sport GT optionnel, sur S et le témoin de l’échappement sport s’allume tandis que le Start & Stop n’est plus disponible. La poussée est franche mais pas encore sauvage.

essai,test,routier,porsche,911,carrera,4S,cabriolet,new,nouvelle,4WD,été,plaisir,2016

Suffisante pour impressionner ceux qui n’ont pas l’habitude de tels engins surtout sur nos petites routes ardennaises. Mais il reste pourtant une étape à franchir en tournant à nouveau la molette d’un quart de tour pour la positionner sur Sport+. Là, la suspension durcit et la boîte passe en mode rapide, rétrogradant de plusieurs rapports pour nous offrir la pleine puissance. Les 420 chevaux du petit 3.0 turbo sont présents même si la sonorité n’impressionne guère. Si vous appuyez sur le centre du petit bouton en question, vous bénéficiez d’un boost de 20 secondes, histoire de dégoûter définitivement vos suiveurs.

essai,test,routier,porsche,911,carrera,4S,cabriolet,new,nouvelle,4WD,été,plaisir,2016

Freinage en béton

En décapotant, vous bénéficiez d’une visibilité améliorée, celle-ci n’étant pas le point fort du cabriolet lorsqu’il est couvert. Vous vivez alors les sensations au maximum et lorsqu’est venu l’heure de ralentir, vous pouvez toujours compter sur des freins très impressionnants. Les distances de freinage sont réduites comme jamais. Technologiquement, cette Porsche 911 Carrera 4S est assez impressionnante mais la place nous manque pour vous détailler le différentiel vectoriel de couple ou l’essieu arrière directionnel. Toujours est-il que même sous la pluie, cette 911 est absolument souveraine même s’il ne faut pas oublier la taille des Pirelli P Zero. Nous avons d’ailleurs réussi à l’embarquer, sur route détrempée, dans un travers joliment maîtrisé (et ce en mode Confort), preuve s’il le fallait encore que la répartition de puissance, malgré les quatre roues motrices, privilégie toujours le train arrière.

essai,test,routier,porsche,911,carrera,4S,cabriolet,new,nouvelle,4WD,été,plaisir,2016

Mais sous le soleil, elle est définitivement facile à conduire vite et ça, pour une 911, c’est un petit miracle. De quoi faire la moue chez les puristes. Qui regretteront également ce sifflement continu en provenance de l’arrière. Cette turbine qui siffle pour garantir un couple de 500 Nm disponible de 1.700 à 5.000 trs/min, soit tout bonnement la plage d’un Diesel ordinaire.

essai,test,routier,porsche,911,carrera,4S,cabriolet,new,nouvelle,4WD,été,plaisir,2016

Prix hallucinant

Affichée à 135.036 €, la Porsche dont nous avions hérité se voyait greffée de 37.000 € d’options pour atteindre la somme hallucinante de 172.000 € pour une Porsche dotée d’un petit 3.0 6 cylindres à plat de seulement 420 ch. Mais tout est payant à l’image de la bande pare-soleil sur le pare-brise (121 €), du régulateur de vitesse (363 €), des tapis de sol (205 €) ou encore de l’emblème Porsche sur les appuie-têtes (230 €).

essai,test,routier,porsche,911,carrera,4S,cabriolet,new,nouvelle,4WD,été,plaisir,2016

Le budget est conséquent mais le plaisir offert est incomparable en termes d’efficacité, de confort et de motricité malgré le petit bémol dû au manque de vocalises. A se demander si les échappements Sport facturés 2.843 € sont vraiment nécessaires…

+

Comportement magique

Freinage en béton

Confort de limousine

-

Sonorité discrète

Intérieur sobre

essai,test,routier,porsche,911,carrera,4S,cabriolet,new,nouvelle,4WD,été,plaisir,2016

21:00 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essai, test, routier, porsche, 911, carrera, 4s, cabriolet, new, nouvelle, 4wd, été, plaisir, 2016 | | |

autonews,mars,2016,289,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,brc,Ypres,Pologne,mondial,24,ehures,Mans,Francorchamps,présentation,Citroën,Mercedes,Volvo,Ford,Mustang,Fiat,Kia,VW,Porsche,718,Boxster

L’équipe d’Autonews vous propose une nouvelle fois un numéro très copieux à déguster sans modération durant vos vacances. Au menu, les dernières manches de votre discipline préférée qui passait par la Pologne pour le WRC. Ott Tänak y a créé la surprise en occupant longuement la tête avant de tout perdre face à Mikkelsen dans les derniers kilomètres. A Ypres, ce sont les français Bouffier et Lefebvre qui pensaient mettre fin à la domination de Freddy Loix. Mais rien n’y a fait, à la fin c’est le pilote Skoda qui s’impose pour la onzième fois. Vincent Marique et Hugo Van Opstal vous disent tout sur l’épreuve à travers 14 pages. C’est également là qu’ils sont allés à la rencontre de Polle Geusens, incontestablement un des meilleurs jeunes espoirs belges actuels.
Autonews a également eu la chance de s’installer aux côtés de Kevin Abbring à bord de la nouvelle Hyundai i20 R5 qui devrait connaître un joli succès dans les années à venir. Nous consacrons également quelques pages aux pilotes belges qui n’hésitent pas à aller goûter au championnat d'Allemagne des rallyes. Et puis Michelin Racing nous a ouvert ses portes pour une visite exclusive de ses installations à Cataroux. L'occasion de découvrir un processus de fabrication étonnant.
Enfin, les épreuves régionales n’ont pas été oubliées avec les reportages du Rallye de la Haute Senne et des rallysprints Fanny (à Spy) et d’Achêne, ainsi qu'un mini-portrait d’Antoine Regnier.
Les amateurs de circuit découvriront avec plaisir de belles photos des 24 Heures du Mans sans oublier la présentation des 24 Heures de Spa-Francorchamps signée Stéphane Halleux.
Le cahier Histonews est consacré au Rallye d'Ypres, tant national qu'européen, et vous emmène à la découverte de l’original Roude Léiw Classic au Luxembourg.
Ce mois-ci, nos essayeurs ont goûté en avant-première à la nouvelle Citroën C3, à la Mercedes GLC Coupé et aux Volvo S/V90. En Belgique, ils ont pu approfondir leur jugement à bord des Ford Mustang V8, Fiat 500 X 1.4 MultiAir, Kia Sportage CRDi 136, VW Tiguan 2.0 TDI 150 4motion et Porsche 718 Boxster.

autonews,mars,2016,289,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,brc,Ypres,Pologne,mondial,24,ehures,Mans,Francorchamps,présentation,Citroën,Mercedes,Volvo,Ford,Mustang,Fiat,Kia,VW,Porsche,718,Boxster

endurance,circuit,Le mans,24,heures,WEC,LMP1,LMP2,GT,PRO,AM,Audi,Porsche,Toyota,Oreca,Ligier,Goossens,Vanthoor,belges,présentation

On pourrait nous reprocher un refrain répété tous les ans mais cette année, plus que jamais, il n'est vraiment pas évident d'établir un pronostic à l'heure d'aborder cette semaine mancelle. En réduisant leurs effectifs à deux unités sous prétexte du Volkswagengate, Audi et Porsche vont inévitablement se compliquer la tâche. Si l'habitude veut qu'un lièvre ou deux peuvent être envoyés en tête de la course pour obliger les adversaires à forcer sur leurs mécaniques, il devient plus délicat d'appliquer cette tactique lorsqu'on a seulement deux cartouches à tirer.

endurance,circuit,Le mans,24,heures,WEC,LMP1,LMP2,GT,PRO,AM,Audi,Porsche,Toyota,Oreca,Ligier,Goossens,Vanthoor,belges,présentation

Mais faisons confiance à nos spécialistes de l'endurance, les 919 Hybrid et autres R18 vont s'envoler dès le départ sur un rythme de GP, suivies par des Toyota TS050 Hybrid toujours aussi avides de victoire dans la Sarthe. Mais au vu de ce qu'il est passé lors des 6 Heures de Francorchamps, où la fiabilité des uns et des autres n'était guère rassurante, on pourrait bien assister à de grosses surprises le dimanche 19 juin à l'heure de l'arrivée. Nous n'irons pas jusqu'à miser sur la victoire d'une Rebellion ou d'une LMP2 mais en voir une sur le podium est déjà nettement plus réaliste.

endurance,circuit,Le mans,24,heures,WEC,LMP1,LMP2,GT,PRO,AM,Audi,Porsche,Toyota,Oreca,Ligier,Goossens,Vanthoor,belges,présentation

En attendant les premiers essais chronométrés de mercredi prochain, nous n'avons que les temps signés lors de la journée test pour nous faire une idée du potentiel des uns et des autres. Le dimanche 5 juin, les 60 concurrents ont eu huit heures pour tenter de signer un temps. Il est toujours délicat de s'en référer à se genre d'exercice sachant que certains préfèrent cacher leur jeu.

endurance,circuit,Le mans,24,heures,WEC,LMP1,LMP2,GT,PRO,AM,Audi,Porsche,Toyota,Oreca,Ligier,Goossens,Vanthoor,belges,présentation

Chez Audi, on ne s'est pas posé de question lorsque Luca Di Grassi a signé un 3'21''375 sur la #8. En comparaison, Porsche avait claqué un 3'21''061 en 2015 avant de signer la pole position en... 3'16''887. C'est dire si ces chronos doivent être pris avec des pincettes. Derrière l'Audi, on retrouve les deux Porsche 919 Hybrid, Mark Webber devançant Neel Jani en, respectivement, 3'22''270 et 3'22''334. La deuxième Audi a été affectée par des ennuis d'amortisseur et c'est le matin qu'elle a signé un 3'22''588. Cinquième et sixième, les deux Toyota TS050 ont été très assidues en piste mais elles sont restées à 1"8 du meilleur temps. Parmi les LMP1 classiques, c'est la Rebellion R-One #13 de Tuscher-Imperatori-Kraihamer qui s'en sort le mieux avec un chrono de 3'27''062.

endurance,circuit,Le mans,24,heures,WEC,LMP1,LMP2,GT,PRO,AM,Audi,Porsche,Toyota,Oreca,Ligier,Goossens,Vanthoor,belges,présentation

Avec 23 engagés, la catégorie LMP2 constitue un joli vivier d'inconnues. C'est l'Oreca 05-Nissan d'Eurasia Motorsport qui a signé le meilleur temps de ces tests. Confiée au trio Pu/Gommendy/de Bruyn, elle a devancé l'Alpine A460-Nissan de Menezes-Lapierre-Richelmi qui espèrent bien remporter leur catégorie pour fêter dignement le lancement de la nouvelle Alpine attendue en fin d'année. Mais avec deux voitures en embuscade (une Oreca et une Gibson), G-Drive ne compte pas se laisser dominer tandis que KCMG et manor joueront également un rôle en vue dans cette course dans la course.

endurance,circuit,Le mans,24,heures,WEC,LMP1,LMP2,GT,PRO,AM,Audi,Porsche,Toyota,Oreca,Ligier,Goossens,Vanthoor,belges,présentation

Pour les petits Belges, il faudra surveiller la Ligier JSP2-Honda #49 du Michael Shank Racing confiée à Pew/Negri et notre compatriote Laurens Vanthoor. Une voiture qui a causé la fin prématurée de la journée test suite à une sortie de Negri. Mais l'auto est en ordre pour la course! Et puis l'Oreca 03R-Nissan #48 de Murphy Prototypes sera également à tenir à l'oeil puisque Marc Goossens la pilotera en compagnie de Keating et Bleekemolen.

endurance,circuit,Le mans,24,heures,WEC,LMP1,LMP2,GT,PRO,AM,Audi,Porsche,Toyota,Oreca,Ligier,Goossens,Vanthoor,belges,présentation

Après Porsche le matin, Corvette Racing a pris l’ascendant en GTE-Pro où Antonio Garcia a placé la C7.R #64 en haut de la hiérarchie avec un temps de 3'55''122, soit 3" plus vite qu’en 2015 et dans un temps proche de la pole 2015. Nick Tandy et Fred Mako ont été les plus rapides de l’effectif Porsche à respectivement 0"280 et 0"569 du temps de la Corvette. Une seule Ford GT (Briscoe/Westbrook) a bouclé la journée dans la même seconde que la Corvette de tête. Les Ferrari sont elles aussi dans le rythme. Aston Martin Racing est en retrait malgré le changement de BOP.

endurance,circuit,Le mans,24,heures,WEC,LMP1,LMP2,GT,PRO,AM,Audi,Porsche,Toyota,Oreca,Ligier,Goossens,Vanthoor,belges,présentation

11:02 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : endurance, circuit, le mans, 24, heures, wec, lmp1, lmp2, gt, pro, am, audi, porsche, toyota, oreca, ligier, goossens, vanthoor, belges, présentation | | |

Salon,Genève,2016,Porsche,Techart,préparateur,tuning,911,carrera,turbo,moteur,carrosserie,

Le préparateur TechArt, principalement spécialisé sur les modèles de Zuffenhausen, a dévoilé à Genève ses dernières réalisations. Parmi ces nouveautés, des améliorations sur les 911 Carrera S et Turbo. La Carrera S s’offre quelques chevaux supplémentaire en passant de 420 ch à 460 ch pour un couple porté à 560 Nm contre 500 Nm.

Salon,Genève,2016,Porsche,Techart,préparateur,tuning,911,carrera,turbo,moteur,carrosserie,

De son côté la plus puissante 911 Turbo hérite d’une cavalerie encore plus généreuse à 640 ch et 880 Nm soit un gain respectif de 60 ch et 130 Nm et s'exposait sous forme de cabriolet. Pour le reste, TechArt nous sert ses habituels ingrédients entre appendices de carrosserie (aileron arrière fixe, jupes latérales, diffuseur, spoilers, etc), ligne d’échappement, jantes et menus changements opérés au sein des habitacles.

Salon,Genève,2016,Porsche,Techart,préparateur,tuning,911,carrera,turbo,moteur,carrosserie,

Salon,Genève,2016,Porsche,Techart,préparateur,tuning,911,carrera,turbo,moteur,carrosserie,

Salon,Genève,2016,Porsche,Techart,préparateur,tuning,911,carrera,turbo,moteur,carrosserie,

Salon,Genève,2016,Porsche,Techart,préparateur,tuning,911,carrera,turbo,moteur,carrosserie,

Salon,Genève,2016,Porsche,Techart,préparateur,tuning,911,carrera,turbo,moteur,carrosserie,

09:10 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : salon, genève, 2016, porsche, techart, préparateur, tuning, 911, carrera, turbo, moteur, carrosserie | | |

Ruf,salon,Genève,2016,porsche,911,CTR2,CTR3,Turbo,R-Limited,SCR,RTR,narrow,Ultimate,

Véritable passionné de la marque de Zuffenhausen, Aloïs Ruf ne travaille pas que sur les modèles Porsche récents. A l'image de cette Ruf Ultimate motorisée par un Flat 6 3.6 développant 590 ch et 720 Nm à 4.500 tr/min. Cette 911 de type 964, est équipée d’une boîte de vitesse manuelle à 6 rapports. Sa carrosserie a été changée en introduisant davantage de carbone, baissant ainsi le poids à 1.215 kg. Elle est équipée de frein en carbone céramique et de jantes Ruf de 18 pouces. Sa vitesse maximale est de 339 km/h.

Ruf,salon,Genève,2016,porsche,911,CTR2,CTR3,Turbo,R-Limited,SCR,RTR,narrow,Ultimate,

La RtR narrow (RtR : Ruf turbo Rennsport) est basée sur la Porsche 911 type 997. Elle est motorisée par un Flat 6 3.8 Turbo développant la puissance phénoménale de 802 ch avec une transmission intégrale et une boîte de vitesse manuelle à 6 rapports. Son couple est de 990 Nm à 4.500 tr/min, la propulsant à 350 km/h. Elle est équipée de frein en carbone céramique et de jantes Ruf de 20 pouces.

Ruf,salon,Genève,2016,porsche,911,CTR2,CTR3,Turbo,R-Limited,SCR,RTR,narrow,Ultimate,

Ruf présentait également la Ruf SCR 4.2 qui est un prototype sur la base d’une Porsche 964 avec le moteur 4.2 l de Ruf développant 525 ch à 8.370 tr/min et 500 Nm de couple à 5.820 tr/min. Ce modèle est allégé au maximum (1190 kg) et atteindrait 322 km/h. Il est équipé d’une boîte de vitesse manuelle à 6 rapports. La Ruf SCR 4.2 est équipée de frein en carbone céramique et de jantes Ruf de 18 pouces.

Ruf,salon,Genève,2016,porsche,911,CTR2,CTR3,Turbo,R-Limited,SCR,RTR,narrow,Ultimate,

Sur la base d’une Porsche 993 biturbo, Ruf propose un modèle explosif en édition limitée: la Ruf Turbo R-Limited. Il s’agit d’un hommage à la fameuse Turbo R qui a été lancée par Ruf en 1998. Le moteur 6 cylindres à plat 3.6 l biturbo développe 620 ch à 6800 tr/min et propulse le bolide à 339 km/h via une boîte de vitesse manuelle à 6 rapports et un différentiel à glissement limité. Sur demande, la Ruf Turbo R-Limited peut être disponible en 4 roues motrices. Elle est équipée de jantes Ruf en 18 pouces.

Ruf,salon,Genève,2016,porsche,911,CTR2,CTR3,Turbo,R-Limited,SCR,RTR,narrow,Ultimate,

La Ruf CTR3 est le modèle le plus sportif et exclusif de Ruf. La voiture a été construite pour offrir un maximum de sensations et de sportivité via la position centrale arrière du moteur 3.8 l Flat 6 biturbo qui développe 777 ch à 7.100 tr/min et un couple de 980 Nm à 4.000 tr/min. Ne pesant que 1.400 kg, sa vitesse maximal est de 380 km/h. Installé dans un berceau dédié, l’essieu arrière comprend des ressorts horizontaux et des amortisseurs push-rod. La spécification ultime est réservée à la CTR 3 Clubsport qui est reconnaissable par ses extensions distinctives des passages de roue et son aileron arrière fixe en carbone.

Ruf,salon,Genève,2016,porsche,911,CTR2,CTR3,Turbo,R-Limited,SCR,RTR,narrow,Ultimate,

En parallèle de ses modèles spécifiques, Ruf propose un service de restauration de grande qualité. Pour l’illustrer, Ruf exposait sur son stand une superbe Porsche 911 RS 2.7 de 1973. La voiture a entièrement été refaite dans les règles de l’art et le résultat est à la hauteur de la réputation de Ruf.

Ruf,salon,Genève,2016,porsche,911,CTR2,CTR3,Turbo,R-Limited,SCR,RTR,narrow,Ultimate,

Enfin, cette dernière voiture n’est pas une nouveauté mais un clin d’oeil de Ruf au passé pour célébrer les 20 ans de la Ruf CTR2. La voiture exposée a participé à la course américaine de Road Atlanta et a remporté la course de côte de Pikes Peak en Juillet 1997. Sa vitesse de pointe est de 350 km/h et sa puissance est de 580 ch via un moteur Flat 6 biturbo de 3.6 l.

Ruf,salon,Genève,2016,porsche,911,CTR2,CTR3,Turbo,R-Limited,SCR,RTR,narrow,Ultimate,

13:48 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ruf, salon, genève, 2016, porsche, 911, ctr2, ctr3, turbo, r-limited, scr, rtr, narrow, ultimate | | |

Porsche,911,R,salon,Genève,2016,nouveauté,spyder,718,histoire,500 ch

Alors que les turbos envahissent la gamme Porsche, le constructeur allemand offre un joli cadeau aux puristes que nous sommes avec cette 911 R qui reprend le six cylindres à plat de 4 litres de la GT3 RS avec ses 500 ch et ses 460 Nm de couple.

Porsche,911,R,salon,Genève,2016,nouveauté,spyder,718,histoire,500 ch

La boîte est manuelle, à 6 rapports, et le poids est limité à 1.370 kg. De quoi promettre un 0 à 100 km/h en 3’’8 et une vitesse de pointe de 323 km/h. Mais ne vous emballez pas, il n’y en aura pas pour tout le monde puisqu’on en annonce 991. Son prix est celui de l'exclusivité, soit 189.544 € hors options, c'est 5.000 € de plus que la GT3 RS.

Porsche,911,R,salon,Genève,2016,nouveauté,spyder,718,histoire,500 ch

Porsche,911,R,salon,Genève,2016,nouveauté,spyder,718,histoire,500 ch

porsche,911,r,salon,genève,2016,nouveauté,spyder,718,histoire,500 ch

porsche,911,r,salon,genève,2016,nouveauté,spyder,718,histoire,500 ch

12:30 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : porsche, 911, r, salon, genève, 2016, nouveauté, spyder, 718, histoire, 500 ch | | |