condroz,rallye,2017,plateau,présentation,DS3,R5,Duval,Thiry;Demaerschalk,cherain,princen,skoda,fabia,R5,Peugoet,208,T16

Certes, les mauvais coucheurs et ceux qui râlent plus qu'ils n'agissent diront que le plateau de cette année manque de vedettes étrangères. Il faut dire qu'ils avaient été gâtés, ces dernières années, grâce aux efforts d'Yves Matton, le boss de Citroën Racing. Seulement voilà, à chaque fois, tout peut capoter en dernière minutes à cause d'essais inopinés ou d'opération marketing inattendue imposée par le team et cela gâchait un peu le plaisir. Alors lorsqu'il s'est agit de trouver les équipages chargés de porter haut les couleurs du constructeur français en terre hutoise, Yves s'est dit, suite à un coup de fil de François Duval, qu'il tenait peut-être là la belle histoire de ce Condroz 2017.

condroz,rallye,2017,plateau,présentation,DS3,R5,Duval,Thiry;Demaerschalk,cherain,princen,skoda,fabia,R5,Peugoet,208,T16

Le concept de la Belgian battle est né puisqu'aux côtés de François Duval viendra s'aligner Bruno Thiry, qui retrouvera pour l'occasion Stéphane Prévot, et Kevin Demaerschalk. Trois générations de pilotes vont donc s'affronter au volant de DS3 R5. Même s'il n'est pas repris sous l'auvent de Citroën Belux, Cédric Cherain fera lui aussi partie des favoris ce qui ne doit pas déplaire à son copilote, l'inépuisable Eric Gressens!

condroz,rallye,2017,plateau,présentation,DS3,R5,Duval,Thiry;Demaerschalk,cherain,princen,skoda,fabia,R5,Peugoet,208,T16

Face au clan des chevronnés, la concurrence ne compte pas s'endormir. Du côté des Skoda Fabia R5, Vincent Verschueren débarquera à Huy en leader du championnat et voudra avant tout assurer son titre. Kris Princen, auréolé de sa victoire à l’East Belgian Rally, va lui tout donner pour accrocher une nouvelle victoire au Condroz et pousser son rival dans ses derniers retranchements.

condroz,rallye,2017,plateau,présentation,DS3,R5,Duval,Thiry;Demaerschalk,cherain,princen,skoda,fabia,R5,Peugoet,208,T16

Mais attention à Ghislain de Mevius, dernier vainqueur du JMC Rally de Jalhay et sur le podium à Huy en 2016 et à Xavier Bouche, toujours très performant à Huy. Guillaume Dilley est le cinquième homme à piloter une Skoda Fabia R5 et aura lui aussi voix au chapitre.

condroz,rallye,2017,plateau,présentation,DS3,R5,Duval,Thiry;Demaerschalk,cherain,princen,skoda,fabia,R5,Peugoet,208,T16

Plus discrets que leurs collègues du groupe PSA, les lionceaux de chez Peugeot débarqueront en bord de Meuse avec des intentions de victoire également. Leur équipage de pointe, Abbring-Tsjoen, voudra faire oublier sa sortie de l’East Belgian Rally et briller de mille feux en région hutoise. Cédric de Cecco remet lui aussi le couvert et espère avoir un peu plus de chance qu’en 2016 alors que pour l’équipage RNT Guillaume de Mevius et Louis Louka, ce sera la découverte du pilotage de la Peugeot 208 T16. 

condroz,rallye,2017,plateau,présentation,DS3,R5,Duval,Thiry;Demaerschalk,cherain,princen,skoda,fabia,R5,Peugoet,208,T16

N’oublions pas les Ford Fiesta avec les voitures de Litt, Vanneste, Loyen et surtout Adrain Fernémont qui, après un Rallye de Wallonie de toute beauté, veut confirmer sur ses terres.

condroz,rallye,2017,plateau,présentation,DS3,R5,Duval,Thiry;Demaerschalk,cherain,princen,skoda,fabia,R5,Peugoet,208,T16

Bannies des classements officiels du championnat de Belgique, les WRC assurent pourtant leur part de spectacle sur les routes grasses et délicates du Condroz. Et certains l'ont compris à l'image d'Yves Matton, épaulé par Daniel Elena, qui remet le couvert sur une Citroën C4 WRC ou encore David Bonjean. Ces deux-là prétendront au podium final. Même constat pour les pilotes de Skoda Fabia WRC: Yannick Albert et Manu Canal-Robles auront eux aussi leur mot à dire pour les places d’honneur.

condroz,rallye,2017,plateau,présentation,DS3,R5,Duval,Thiry;Demaerschalk,cherain,princen,skoda,fabia,R5,Peugoet,208,T16

Enfin, pour le plaisir des yeux et des oreilles, plusieurs Porsche seront présentes: à côté des habituels Francis Lejeune, Henri Schmelcher et Patrick Mylleville, il faudra également être attentif à Boelens, Busin et Wartique (photo du haut).

condroz,rallye,2017,plateau,présentation,DS3,R5,Duval,Thiry;Demaerschalk,cherain,princen,skoda,fabia,R5,Peugoet,208,T16

11:39 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : condroz, rallye, 2017, plateau, présentation, ds3, r5, duval, thiry;demaerschalk, cherain, princen, skoda, fabia, peugoet, 208, t16 | | |

rallye,wallonie,présentation,plateau,34e,édition,2017,namur,jambes,Verschueren,skoda,fabia,R5,Cherain,DS3,Allart,abbring,208,T16,Bouche,Dilley,demaerschalk

Avec 102 équipages engagés dont plus de 30 dans les catégories de pointe RC1, RC2 et RGT, le Rallye de Wallonie s'apprête à vivre, dès ce soir, une belle 34e édition sur un parcours profondément revu. Espérons modestement que ce plateau alléchant ne se dégonflera pas, tel une baudruche, dès les premiers kilomètres...

rallye,wallonie,présentation,plateau,34e,édition,2017,namur,jambes,Verschueren,skoda,fabia,R5,Cherain,DS3,Allart,abbring,208,T16,Bouche,Dilley,demaerschalk

Avec pas moins de 17 R5, une S2000-16T, trois WRC et quatre GTP24, les amateurs de beau matériel risquent d'en avoir pour leur argent! De quoi pointer six ou sept prétendants à la victoire... Et malgré l'absence de François Duval ou de Kris Princen, les membres de l'Automobile Club de Namur n'en présentent pas moins un plateau cinq étoiles, à tout le moins équivalent à ceux des dernières éditions et particulièrement ouvert.

rallye,wallonie,présentation,plateau,34e,édition,2017,namur,jambes,Verschueren,skoda,fabia,R5,Cherain,DS3,Allart,abbring,208,T16,Bouche,Dilley,demaerschalk

En effet, qui peut, cette fois, isoler un ou deux favori(s)? Car, si Vincent Verschueren (Skoda Fabia R5), victorieux au TAC, 2e à Landen et à Spa et actuel leader de la compétition, est évidemment le premier des vainqueurs potentiels, Cédric Cherain (DS3 R5), Benoît Allart (Skoda Fabia, vainqueur à Spa), le Néerlandais Kevin Abbring (Peugeot 208T16 R5) mais aussi Xavier Bouche (Skoda Fabia R5), Guillaume Dilley (Hyundai i20) ou encore Kevin Demaerschalk (DS3) le sont tout autant.

rallye,wallonie,présentation,plateau,34e,édition,2017,namur,jambes,Verschueren,skoda,fabia,R5,Cherain,DS3,Allart,abbring,208,T16,Bouche,Dilley,demaerschalk

Melissa Debackere (Skoda Fabia), Adrian Fernémont, Polle Geusens, Pieter-Jan Maeyaert (trois Ford Fiesta), Cédric De Cecco (Peugeot 208T16) et le Néerlandais Edwin Schilt (Skoda Fabia) seront, de leur côté, prêts à profiter de la moindre défaillance des précédents et se battront tous, quoi qu'il en soit, pour une place dans le top 5. Et qui sait si Laurent Mottet, Philip Cracco et Alain Litt (trois Ford Fiesta) ne pourraient pas surprendre agréablement?

rallye,wallonie,présentation,plateau,34e,édition,2017,namur,jambes,Verschueren,skoda,fabia,R5,Cherain,DS3,Allart,abbring,208,T16,Bouche,Dilley,demaerschalk

Les WRC en perte de vitesse?

Peut-être sur papier... Mais il n'y en aura assurément pas que pour les R5 car, si nombreux sont ceux à regretter la disparition progressive des WRC, certains continuent à faire de la résistance. A commencer par Guino Kenis et sa Mini JCW 1.6T malheureusement étouffée par une bride castratrice mais qui peut, par contre, marquer pleinement au championnat. Ce n'est plus le cas depuis longtemps des WRC 2 litres qui, à l'inverse, peuvent continuer à respirer à pleins poumons pour ceux qui ont encore le privilège de pouvoir les piloter. Comptons donc sur David Bonjean (Citroën C4 WRC) et Michaël Albert (Skoda Fabia WRC) pour s'inviter aux premières places eux aussi!

rallye,wallonie,présentation,plateau,34e,édition,2017,namur,jambes,Verschueren,skoda,fabia,R5,Cherain,DS3,Allart,abbring,208,T16,Bouche,Dilley,demaerschalk

Bien qu'également muselées (cylindrée limitée à 3,6 litres), il faudra aussi tenir compte des meilleures GT, surtout quand il s'agit de Porsche 997 GT3 emmenées par Patrick Snijers, Fred Bouvy, Francis Lejeune et Henri Schmelcher qui ont toujours trouvé, sur les (rapides) routes namuroises, un terrain à leur mesure!

rallye,wallonie,présentation,plateau,34e,édition,2017,namur,jambes,Verschueren,skoda,fabia,R5,Cherain,DS3,Allart,abbring,208,T16,Bouche,Dilley,demaerschalk

Enfin, même si leur plus glorieuse période est à présent derrière elles, les Mitsubishi de tous bords (N4, R4, A8 ou E12 pour les plus anciennes) restent d'excellents outils face au chrono. Surtout avec une main-d'oeuvre qualifiée comme, notamment, Olivier Collard (Evo10 Gr.A), Laurent Léonard (Evo9 R4 engagée en A8), Jean-Fred Colignon (Evo9 A8), Cédric Busin (Evo9 N4), Ludovic Sougnez, Martin Van Iersel ou Steve Van Bellingen (tous Evo10 N4). (Photos: Quentin Champion et Jordan Dozin)

rallye,wallonie,présentation,plateau,34e,édition,2017,namur,jambes,Verschueren,skoda,fabia,R5,Cherain,DS3,Allart,abbring,208,T16,Bouche,Dilley,demaerschalk

rallye,wallonie,présentation,plateau,34e,édition,2017,namur,jambes,verschueren,skoda,fabia,r5,cherain,ds3,allart,abbring,208,t16,bouche,dilley,demaerschalk

10:53 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallye, wallonie, présentation, plateau, 34e, édition, 2017, namur, jambes, verschueren, skoda, fabia, r5, cherain, ds3, allart, abbring, 208, t16, bouche, dilley, demaerschalk | | |

Endurance,course,Le Mans,24, heures,Hours,LMP1,LMP2,invités,plateau,2016,LMGTE,Pro,am,porsche,audi,Toyota,Rebellion,Corvette,Ford,GT,retour,911,ferrari,488,Aston,Martin,vanthoor

Pour ceux qui ont assisté aux 24 Heures du Mans ces deux dernières années, l'édition 2016 va leur paraître un peu fade. La faute au Groupe Volkswagen qui prétexte l'affaire des TDI truqués pour réduire la voilure en passant de trois à deux voitures aussi bien chez Porsche, l'équipage victorieux en 2015 n'étant même pas reconduit, que chez Audi. Un faux prétexte lorsqu'on sait qu'une troisième voiture ne coûte pas un tiers de budget supplémentaire.

Endurance,course,Le Mans,24, heures,Hours,LMP1,LMP2,invités,plateau,2016,LMGTE,Pro,am,porsche,audi,Toyota,Rebellion,Corvette,Ford,GT,retour,911,ferrari,488,Aston,Martin,vanthoor

Du coup voilà un plateau LMP1 réduit à peu de chose mais heureusement, en ne sachant plus s'appuyer sur une troisième unité, les marques allemandes perdent l'avantage qu'elles possédaient sur Toyota. Espérons maintenant que la TS050 Hybride sera revenue à la hauteur des Allemandes qui n'ont pas attendu les Japonais pour revoir leur copie puisque si Audi alignera un modèle totalement inédit, Porsche poursuit l'évolution constante de sa 919. Bref, la bataille sera rude et pour ceux qui aiment le bruit des vraies voitures de courses, la présence confirmée des deux Rebellion R-One motorisée par un V8 AER est une excellente nouvelle. Enfin la peu brillante P1/01 sera également au départ. Notez que ces deux écuries privées seront chaussées en Dunlop.

Endurance,course,Le Mans,24, heures,Hours,LMP1,LMP2,invités,plateau,2016,LMGTE,Pro,am,porsche,audi,Toyota,Rebellion,Corvette,Ford,GT,retour,911,ferrari,488,Aston,Martin,vanthoor

Aux neuf prototypes LMP1 s'opposent 22 (!) LMP2 conduites par des professionnels mais aussi des amateurs qui vont constituer de véritables chicanes volantes pour les équipages d'usine. Cela risque d'être une nouvelle fois chaud en piste. Parmi les équipes, citons Thiriet by TDS Racing, G-Drive Racing, Signatech-Alpine, Baxi DC Racing Alpine, Krohn Racing, Greaves Motorsport, Strakka Racing, Race Performance, Murphy Prototypes, Pegasus Racing, RGR SPort by Morand, SMP Racing, Extrême Speed Motorsports, Michael Shank Racing, Eurasia Motorsport, SO24! by Lombard Racing, Manor et les vainqueurs de 2015, KCMG.

Endurance,course,Le Mans,24, heures,Hours,LMP1,LMP2,invités,plateau,2016,LMGTE,Pro,am,porsche,audi,Toyota,Rebellion,Corvette,Ford,GT,retour,911,ferrari,488,Aston,Martin,vanthoor

Les châssis se partagent entre les Oreca et ses dérivés, les Ligier, Gibson, Morgan et BR01. Du côté des motorisations, Nissan, Judd et AER sont au programme. C'est dans cette catégorie que nous aurons le seul Belge engagé puisque Laurens Vanthoor sera au volant de la Ligier JSP2 HPD #49 du Michael Shank Racing. Espérons que le moteur tienne puisque c'est de lui qu'est venu l'abandon de la voiture lors des dernières 24 Heures de Daytona.

Endurance,course,Le Mans,24, heures,Hours,LMP1,LMP2,invités,plateau,2016,LMGTE,Pro,am,porsche,audi,Toyota,Rebellion,Corvette,Ford,GT,retour,911,ferrari,488,Aston,Martin,vanthoor

Finalement, c'est probablement du côté des LMGTE PRO que le spectacle va être total avec l'arrivée en masse des Ford GT qui seront au nombre de quatre!

Endurance,course,Le Mans,24, heures,Hours,LMP1,LMP2,invités,plateau,2016,LMGTE,Pro,am,porsche,audi,Toyota,Rebellion,Corvette,Ford,GT,retour,911,ferrari,488,Aston,Martin,vanthoor

La guerre est déclarée du côté de Deaborn face au concurrent historique, GM, qui comptera sur deux Corvette C7-R au même titre que Ferrari, avec deux 488 GTE, Porsche et Aston Martin. La lutte risque d'être torride entre ces équipages officiels qui tenteront de ravir le titre à Porsche AG, victorieux en 2015 avec ses 911 RSR.

Endurance,course,Le Mans,24, heures,Hours,LMP1,LMP2,invités,plateau,2016,LMGTE,Pro,am,porsche,audi,Toyota,Rebellion,Corvette,Ford,GT,retour,911,ferrari,488,Aston,Martin,vanthoor

Du côté des équipages privés du LMGTE AM, on retrouve une Corvette C7R, des Ferrari 458 GTE, des Porsche 911 RSR et des Aston Martin Vantage V8 mais attention là aussi aux peintres sur la piste...

Endurance,course,Le Mans,24, heures,Hours,LMP1,LMP2,invités,plateau,2016,LMGTE,Pro,am,porsche,audi,Toyota,Rebellion,Corvette,Ford,GT,retour,911,ferrari,488,Aston,Martin,vanthoor

22:41 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : endurance, course, le mans, 24, heures, hours, lmp1, lmp2, invités, plateau, 2016, lmgte, pro, am, porsche, audi, toyota, rebellion, corvette, ford, gt, retour, 911, ferrari, 488, aston, martin, vanthoor | | |

rallye,condroz,présentation,2015,plateau,ds3,citroën,peugeot,ford,mitsubishi,skoda,fabia,wrc,r5,208,lancer,princen,verschueren,toyota,gt86,snijers,matton,ph sport,cherain

Ne nous voilons pas la face, le Championnat de Belgique des Rallyes ne se porte pas bien. La faute à des décideurs jouant constamment à ménager les susceptibilités de toutes les parties. Pour faire en sorte qu'à l'arrivée, personne ne soit content. Ni les importateurs, qui dépensent des milliers d'euros pour aligner des R5 qui n'excitent personne, ni les pilotes privés en WRC qui ont dû mordre sur leur chique durant toute la saison lorsque les organisateurs les reléguaient en queue de peloton sous prétexte qu'ils ne représentaient plus l'avenir de la discipline.

rallye,condroz,présentation,2015,plateau,ds3,citroën,peugeot,ford,mitsubishi,skoda,fabia,wrc,r5,208,lancer,princen,verschueren,toyota,gt86,snijers,matton,ph sport,cherain

Alors certes, il est facile de crier victoire à la vue du plateau réuni pour la dernière manche du championnat, en bord de Meuse, à Huy mais si Peugeot-Citroën n'était pas là, nous retrouverions une liste d'engagés digne des pires années de la compétition. Heureusement, la bande à Matton a une nouvelle fois bien fait les choses en amenant de belles voitures et d'excellents pilotes mais cela ne nous empêchera pas de regretter l'absence du champion 2015 qui n'a jamais caché son allergie pour le Rallye du Condroz. Dans le communiqué officiel de l'organisateur du championnat, on met logiquement l'accent sur le nombre de R5 présentes à Huy. Mais en fonction des conditions climatiques, il ne nous étonnerait pas de voir une WRC triompher dimanche soir sur le podium.

rallye,condroz,présentation,2015,plateau,ds3,citroën,peugeot,ford,mitsubishi,skoda,fabia,wrc,r5,208,lancer,princen,verschueren,toyota,gt86,snijers,matton,ph sport,cherain

En attendant de connaître le verdict final, refaisons un petit topo des forces en présence en commençant par le favori de l'épreuve auprès des suiveurs, Cédric Cherain, qui découvrira, pour l'occasion, la DS3 WRC qu'il a louée chez les Italiens de D-Max. C'est également de cette équipe, qui n'a plus reçu la confiance d'Yves Matton cette année, que proviennent la DS3 R5 de Xavier Bouche et les C4 WRC de Grooten et Bonjean. Sincèrement, nous émettons de gros doutes sur la fiabilité des ces voitures...

rallye,condroz,présentation,2015,plateau,ds3,citroën,peugeot,ford,mitsubishi,skoda,fabia,wrc,r5,208,lancer,princen,verschueren,toyota,gt86,snijers,matton,ph sport,cherain

Les autres WRC de la marque aux chevrons sont les DS3 WRC d'Yves Matton (PH Sport) et Serderidis (J-Motorsport) tandis que nous retrouverons avec plaisir Stéphane Lhonnay sur une Skoda Fabia WRC d'Aldero et Benoît Allart qui tentera de conclure une saison en dent de scie de la plus belle des manières. Enfin n'oublions pas Chris Van Woensel, un fidèle de l'épreuve hutoise qui espère signer un feu d'artifice avec sa Mitsubishi Lancer WRC mais pas sous le capot comme avec l'Impreza WRC l'an passé.

rallye,condroz,présentation,2015,plateau,ds3,citroën,peugeot,ford,mitsubishi,skoda,fabia,wrc,r5,208,lancer,princen,verschueren,toyota,gt86,snijers,matton,ph sport,cherain

Parmi les R5, citons d'abord le meilleur adversaire de Loix cette saison, Kris Princen, qui tentera de ré-éditer sa victoire de 2014 tout en signant un troisième succès à Huy. Mais il aura fort à faire face à une armada de Ford et de DS3. A l'image du jeune Guillaume Dilley qui reçoit une belle promotion pour terminer sa saison en apothéose face à la fine gâchette française, Stéphane Lefebvre, que certains voient déjà sous les couleurs officielles Citroën en 2016 et qui sera une nouvelle fois copiloté par Pieter Tsjoen pour viser sa toute première victoire scratch. Chez Citroën toujours, nous surveillerons également Vicent Verschueren tandis que nous aurons un œil bienveillant pour Yvan Muller qui va rapidement se demander où il débarque...

rallye,condroz,présentation,2015,plateau,ds3,citroën,peugeot,ford,mitsubishi,skoda,fabia,wrc,r5,208,lancer,princen,verschueren,toyota,gt86,snijers,matton,ph sport,cherain

Avec quatre Ford Fiesta R5, la marque à l'ovale bleu peut s'appuyer sur Xavier Baugnet ou encore sur Tom Van Rompuy et Etienne Monfort qui seront surtout là pour emmagasiner de l'expérience. Ce ne sera pas le cas de Davy Vanneste, qui a suffisamment de kilomètres dans les jambes avec sa Fiesta R5 orange pour se montrer à son avantage.

rallye,condroz,présentation,2015,plateau,ds3,citroën,peugeot,ford,mitsubishi,skoda,fabia,wrc,r5,208,lancer,princen,verschueren,toyota,gt86,snijers,matton,ph sport,cherain

Quoiqu'il en soit, le nom du vainqueur sera connu au terme des 22 spéciales de ce Rallye du Condroz. Et le spectacle sera également assuré par les autres catégories. Le public belge aura, rappelons-le, droit à une vraie primeur avec la présence de la nouvelle Toyota GT86 R3, qui sera confiée à Patrick Snijers en voiture-ouvreuse. Les spectateurs se régaleront aussi avec les passages de la Porsche de Lejeune, le dénouement du championnat Historic ou encore la bagarre entre les meilleurs pilotes de R2.

rallye,condroz,présentation,2015,plateau,ds3,citroën,peugeot,ford,mitsubishi,skoda,fabia,wrc,r5,208,lancer,princen,verschueren,toyota,gt86,snijers,matton,ph sport,cherain

14:14 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallye, condroz, présentation, 2015, plateau, ds3, citroën, peugeot, ford, mitsubishi, skoda, fabia, wrc, r5, 208, lancer, princen, verschueren, toyota, gt86, snijers, matton, ph sport, cherain | | |

rallye,belgique,championnat,brc,wallonie,2013,plateau,présentation,duval,loix,mini,ford,wrc

Ne dit-on pas de la trentaine qu'elle est l'âge de raison? Pour le rallye de Wallonie, ce sérieux a débuté bien plus tôt. Une stricte gestion qui lui a permis de traverser toutes les tempêtes pour figurer, depuis plusieurs années aujourd'hui, parmi les épreuves incontournables et les plus appréciées du championnat de Belgique des rallyes.

rallye,belgique,championnat,brc,wallonie,2013,plateau,présentation,duval,loix,mini,ford,wrc

Et pour fêter dignement ce cap des 30 éditions, que pouvait rêver de mieux un organisateur que le retour aux affaires de François Duval? S'il répète à l'envi qu'il s'agira pour lui d'un galop d'essai au volant de la Mini JWC WRC step2 de First Motorsport et qu'il ne faut pas rêver face à Freddy Loix et sa Ford Focus WRC 2 litres, personne n'a oublié que le prodige de Cul-des-Sarts avait réglé tout son monde lors d'une édition 2009 du Wallonie disputée avec une «bonne vieille» Toyota Corolla WRC. Attendons donc de voir, surtout si la météo vient mettre son grain de sel. En pleine campagne pour le titre national 2013, Freddy Loix compte déjà deux succès à l'Haspengouw et au TAC. Il pourrait donc se permettre un premier accessit mais ce serait mal le connaître: pour la première fois cette saison, une lutte de prestige s'offre à lui et il entend bien s'imposer!

rallye,belgique,championnat,brc,wallonie,2013,plateau,présentation,duval,loix,mini,ford,wrc

Malgré la crise, pas moins de 9 WRC au départ!

D'autres seront-ils capables de leur mettre des bâtons dans les roues? Pourquoi pas: les Néerlandais Dennis Kuipers(Fiesta WRC) et Bob De Jong (Mitsubishi WRC05) figurent parmi les meilleurs représentants de leur pays, Stéphane Lhonnay (Skoda Octavia WRC) s'était montré très rapide à l'Haspengouw. Philippe Stéveny (Citroën C4 WRC) et David Bonjean (à nouveau au volant d'une Peugeot 307 WRC) auront sans doute l'objectif commun de faire oublier leur sortie de route de l'an passé! Quant à Benoît Allart (Skoda Fabia WRC) et l'anglais James Sparrow au volant de la Subaru WRC victorieuse en 2000, ils découvriront, l'un la voiture, l'autre le parcours...

rallye,belgique,championnat,brc,wallonie,2013,plateau,présentation,duval,loix,mini,ford,wrc

rallye,belgique,championnat,brc,wallonie,2013,plateau,présentation,duval,loix,mini,ford,wrc

S2000 mais aussi GT, M et N pour les accessits...

On peut donc s'attendre à ce que le trio de S2000 déjà très en verve à Tielt vienne s'intercaler parmi les précédents. Mais qui de Melissa Debackere (Peugeot 207, lauréate à Tielt), Vincent Verschueren (VW Polo, vainqueur de la catégorie à l'Haspengouw) ou du Néerlandais Herman Kobus (Ford Fiesta) aura cette fois l'avantage?

rallye,belgique,championnat,brc,wallonie,2013,plateau,présentation,duval,loix,mini,ford,wrc

Sur un tracé rapide comme dans le Namurois, les meilleures GT et M peuvent aussi causer la surprise. Surtout avec des pilotes de la trempe de Tim Van Parijs (Porsche 996 GT3), Francis Lejeune (qui inaugurera une Porsche 997 GT3 RC qui devrait s'avérer redoutable), Guino Kenis (BMW Z4M, champion en titre) et, bien sûr, Chris Van Woensel dont les 400 ch annoncés de sa BMW 130i pourront aussi s'exprimer librement! Patrick Snijers va certainement regretter de ne pas avoir trouvé de Porsche 997 disponible...

rallye,belgique,championnat,brc,wallonie,2013,plateau,présentation,duval,loix,mini,ford,wrc

Chaque année, les meilleures Gr.N intègrent le top 10: Kris Princen, Anthony Martin, Olivier Collard, Alain Renkin (champion Critérium en titre) voire Tuur Vanden Abeele (tous sur Mitsubishi Evo9 ou 10) feront en sorte de perpétuer cette bonne tradition... mais les versions Gr.A de Marc Streel et Raphaël Venant et la Subaru Sti de Laurent Léonard seront également à suivre!

rallye,belgique,championnat,brc,wallonie,2013,plateau,présentation,duval,loix,mini,ford,wrc

rallye,belgique,championnat,brc,wallonie,2013,plateau,présentation,duval,loix,mini,ford,wrc

Classe 6 (R2B) et coupes de marques !

L'épreuve mosane sera également à nouveau la première épreuve de l'année dans laquelle toutes les formules de promotion actives en Belgique se retrouveront. Si le Citroën Racing Trophy, désormais réservé aux seules DS3 R3T, se jouera entre 2 pilotes (Burton et Fumal) dans une classe 5 rassemblant aussi quelques Renault Clio R3 (Poot, Van Bellingen...), la Peugeot 207 d'Eric Haccourt ou la toujours originale Fiat 500 Abarth de Johnny Vanzeebroeck, c'est davantage la classe 6 qui retiendra toute l'attention des suiveurs puisque riche de plus de... 35 engagés!

rallye,belgique,championnat,brc,wallonie,2013,plateau,présentation,duval,loix,mini,ford,wrc

Bien malin qui pourrait donner le tiercé vainqueur parmi les nouvelles Peugeot 208 (Ghislain de Mévius, Cédric De Cecco, Xavier Baugnet...), les toujours très performantes C2 R2 ou C2 R2 Max (Polle Geusens, Nicolas Damsin, Quentin Collignon...), la Renault Twingo R2 de Jean-Louis Boesmans, les Skoda Fabia de Matthias Boon et Adrien Fernémont ou les Ford Fiesta (Timo Van der Marel, Hugo Arellano et Thibaut Radoux figurant en tête de liste des 19 équipages du Fiesta Sporting Trophy).

rallye,belgique,championnat,brc,wallonie,2013,plateau,présentation,duval,loix,mini,ford,wrc

N'oublions pas non plus la lutte que se livreront plusieurs d'entre eux dans le cadre du championnat junior (moins de 24 ans) où ils seront rejoints par plusieurs concurrents de la classe 9 (R1) comme le local P-J. Kaufmann (Twingo). Toutes ces tractions devront aussi compter, au scratch, avec quelques redoutables montures de la classe 12 (M13 et M15) emmenées notamment par Frédéric Hébette (Citroën Saxo, le régional de l'étape fêtera sa 20e participation !), Christophe Verstaen (Opel Astra), Guillaume Dilley et Peter Hopmans (au volant des deux VW Polo GTI officielles) sans oublier Kenneth Lottin et Etienne Monfort (deux superbes Renault Clio RS au look Super1600).

rallye,belgique,championnat,brc,wallonie,2013,plateau,présentation,duval,loix,mini,ford,wrc

L'Escort n'étant pas réparée, Droogmans en Sierra Cosworth en historique?

Une autre catégorie qui risque d'alimenter conversations et pronostics est la classe H. Les voitures historiques ont le vent en poupe et l'arrivée d'un certain Robert Droogmans courant 2012 n'a fait qu'amplifier le phénomène. 5 fois vainqueur à Namur entre 1987 et 1993, le « Droog » fait évidemment figure de favori. Pourtant, il n'est pas encore certain de rouler ce week-end: la Ford Escort Gr.4 accidentée au TAC n'est pas réparée. In extremis, Droogmans tente donc, avec l'aide de Dirk Vermeirsch, d'aligner, non pas la Sierra ex-Dexters uniquement destinée au show du vendredi soir, mais l'excellente Sierra Cosworth utilisée l'an passé par Gunther Monnens. La confirmation est attendue impatiemment...

rallye,belgique,championnat,brc,wallonie,2013,plateau,présentation,duval,loix,mini,ford,wrc

Malgré le forfait de Yannick Bodson (moteur de l'Escort Gr.4 de son copilote cassé en essais) qui aurait de toute façon sans doute éprouvé une certaine frustration à ne pas pouvoir se mesurer à armes égales à Robert, l'adversité ne sera pas pour autant absente avec les excellentes Porsche 911 de Deveux et de Kerkhove (leader du championnat) et, surtout, les autres Ford Escort des Gillot, Demortier et De Borman et de cette autre référence qu'est Didier Vanwijnsberghe. Les spectateurs seront bien inspirés d'attendre (pas très longtemps) le passage de ces très spectaculaires propulsions!

rallye,belgique,championnat,brc,wallonie,2013,plateau,présentation,duval,loix,mini,ford,wrc

Dix spéciales différentes

Ayant bénéficié d'une importante refonte l'an passé, le parcours du rallye de Wallonie 2013 reprend 5 spéciales identiques ou presque (Citadelle, Wartet, Vedrin, Bois-de-Villers et Crupet) et en propose 5 autres davantage modifiées (le départ pour Gesves qui effectue son retour, l'arrivée pour Natoye et Arbre alors que Malonne est la plus transformée). Le découpage a également été revu, certaines spéciales passant du samedi au dimanche et vice-versa. Après la spéciale show du vendredi soir, les concurrents disputeront 3 boucles de 5 spéciales le samedi (premier départ à Gesves à 8h56) et les rescapés enchaîneront sur 2 boucles de 4 spéciales le dimanche (premier départ à Malonne à 8h49).

rallye,belgique,championnat,brc,wallonie,2013,plateau,présentation,duval,loix,mini,ford,wrc

09:08 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallye, belgique, championnat, brc, wallonie, 2013, plateau, présentation, duval, loix, mini, ford, wrc | | |