rallycross,mettet,belgique,wrx,championnat,mondial,loeb,solberg,duval,audi,peugeot,ford

Dans moins d’un mois, la manche belge du Championnat du Monde de Rallycross (WRX) va permettre à un nombreux public d’admirer les meilleurs pilotes en action sur le tracé de Mettet. Parmi eux, des noms qui ont fait et font encore vibrer les amateurs de sport automobile.
 
Fangio, Senna, Hamilton, Prost… les noms des plus grands pilotes de F1 sont bien connus du grand public. En rallye, le nom le plus célèbre est certainement celui de Sébastien Loeb, nonuple champion du monde de la spécialité (de 2004 à 2012).

rallycross,mettet,belgique,wrx,championnat,mondial,loeb,solberg,duval,audi,peugeot,ford

Le Français (44 ans), après avoir écumé les spéciales de tous les rallyes mondiaux et écœuré par son talent ses adversaires pendant une quinzaine d’années, a tourné la page du rallye – même si il est de retour pour trois épreuves cette année – et s’est consacré à de nouveaux défis: le WTCC pendant trois ans, les rallyes-raids ensuite et enfin le rallycross. Surdoué derrière un volant, compétiteur dans l’âme, bosseur infatigable, Sébastien Loeb s’est rapidement immiscé dans le groupe des meilleurs pilotes de rallycross. Désormais au sein du team officiel Peugeot, l’Alsacien n’a qu’une envie: devenir champion du monde de la spécialité.

rallycross,mettet,belgique,wrx,championnat,mondial,loeb,solberg,duval,audi,peugeot,ford

Petter Solberg (44 ans) vient lui aussi du rallye. Il a été champion du monde en 2003. Le pilote norvégien ne s’est ensuite plus retrouvé dans les bonnes équipes et a perdu son statut de pilote officiel. Sa structure privée a bien tenté de tenir la dragée haute aux équipes d'usine, mais les budgets étaient exorbitants et le Showman Petter Solberg a trouvé son bonheur en se reconvertissant au rallycross. Il devient le premier champion du monde de RX, en 2014, devenant également le premier pilote champion du monde dans deux disciplines auto différentes. Solberg est sacré une deuxième fois champion du monde en 2015. Depuis l’an passé, il engage via sa propre structure des VW Polo, une initiative désormais soutenue par l’usine.

rallycross,mettet,belgique,wrx,championnat,mondial,loeb,solberg,duval,audi,peugeot,ford

Mattias Ekström (40 ans) vient du circuit. Il est pilote Audi depuis plus de 15 ans et a remporté deux titres dans le prestigieux championnat DTM, en 2004 et 2007. Il a également remporté des épreuves d'endurance comme les 24 Heures du Nürburgring (2001) ou les 24 Heures de Spa (2011). Depuis 2014, il a créé sa propre structure, EKS, et s’est engagé en rallycross. Il a été sacré champion du monde en 2016. Cette année, Ekström, soutenu désormais officiellement par l’usine, a délaissé le DTM pour se concentrer exclusivement sur le World RX.

rallycross,mettet,belgique,wrx,championnat,mondial,loeb,solberg,duval,audi,peugeot,ford

Cerise sur le gâteau, François Duval (37 ans) a confirmé sa présence au volant de l’Audi S1 de l’équipe belge ComToYouRacing. L’ancien rallyman est un habitué de l’épreuve puisqu’il en sera cette année à sa 5e participation. Après une Polo (2014), une Ford Focus (2015), une Ford Fiesta (2016) et une Peugeot 208 (2017), le champion belge disposera cette fois d’une voiture qui devrait lui permettre d’être un véritable challenger pour les ténors de la discipline. Rendez-vous à Mettet pour voir qui émergera au terme de trois jours de bagarres intenses!

rallycross,mettet,belgique,wrx,championnat,mondial,loeb,solberg,duval,audi,peugeot,ford

14:47 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Divers | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallycross, mettet, belgique, wrx, championnat, mondial, loeb, solberg, duval, audi, peugeot, ford | | |

salon,Genève,GIMS,2018,nouveautés,news,peugeot,508,berline,essence,diesel,EAT8,first,edition,france,sochaux,date,commercialisation,arrivée,marché,belge

A l'heure où la voiture européenne de l'année est, depuis deux ans, un SUV, quelle bonheur de découvrir une nouvelle berline chez Peugeot! Et à voir les sourires des nombreux journalistes présents et ceux, tout aussi larges, des membres de la société au lion, on peut affirmer que la nouvelle Peugeot 508 aura bel et bien été l'une des stars de cette édition. Oui, oui, la berline n'est pas morte et possède un pouvoir de séduction bien plus élevé que toutes ces camionnettes qui se ressemblent!

salon,Genève,GIMS,2018,nouveautés,news,peugeot,508,berline,essence,diesel,EAT8,first,edition,france,sochaux,date,commercialisation,arrivée,marché,belge

La première chose qui saute aux yeux lorsqu'on la découvre, c'est sa signature lumineuse en forme de crocs. Le lion parait prêt à bondir, sur la route mais aussi sur la concurrence. De profil, on retrouve un profil de coupé 4 portes fastback. Impression renforcée par ses portes avec leurs vitres sans encadrements. Attention à l'insonorisation, point faible de la VW Arteon qui utilise le même artifice sur toutes ses portes.

salon,Genève,GIMS,2018,nouveautés,news,peugeot,508,berline,essence,diesel,EAT8,first,edition,france,sochaux,date,commercialisation,arrivée,marché,belge

Sur un stand dominé par un énorme lion, plusieurs modèles sont présents dont l'exclusive version First Edition. Cette série exclusive et limitée pour le lancement est vendue en ligne dans 12 pays en Europe. Elle se veut plus équipée et plus cossue que les versions GT, notamment grâce à un pourtour de calandre noir brillant et à des jantes alliage 19'' Augusta bi-ton diamantées.

salon,Genève,GIMS,2018,nouveautés,news,peugeot,508,berline,essence,diesel,EAT8,first,edition,france,sochaux,date,commercialisation,arrivée,marché,belge

A l'intérieur, on découvre un habitacle de bonne qualité avec une planche de bord où l'on retrouve le i-cockpit, avec sa dalle multimédia centrale. Technologiquement, la 508 n'est pas en reste et dispose notamment d'un radar adaptatif, de l'aide au maintien de voie ou encore du freinage d'urgence.

salon,Genève,GIMS,2018,nouveautés,news,peugeot,508,berline,essence,diesel,EAT8,first,edition,france,sochaux,date,commercialisation,arrivée,marché,belge

Coté motorisations, on retrouvera cette nouvelle 508 en essence turbo de 180 et 225 ch ou en diesel de 130 à 180 ch, le tout associé à la boîte automatique EAT 8. A noter la disponibilité d'une version hybride rechargeable 225 ch prévue pour 2019. Elle arrivera en concession à la rentrée de septembre.

salon,Genève,GIMS,2018,nouveautés,news,peugeot,508,berline,essence,diesel,EAT8,first,edition,france,sochaux,date,commercialisation,arrivée,marché,belge

salon,Genève,GIMS,2018,nouveautés,news,peugeot,508,berline,essence,diesel,EAT8,first,edition,france,sochaux,date,commercialisation,arrivée,marché,belge

11:18 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : salon, genève, gims, 2018, nouveautés, news, peugeot, 508, berline, essence, diesel, eat8, first, edition, france, sochaux, date, commercialisation, arrivée, marché, belge | | |

présentation,spa rally,parcours,engagés,francorchamps,circuit,nouveautés,skoda,fabia,R5,peugeot,208,T16,princen,cherain,ford,Fiesta,Porsche,911,snijers,bouvy,fiat,124,abarth

Pour sa quatrième édition, le Spa Rally va proposer pas mal de modifications à commencer par tout le centre du rallye qui quitte Spa pour se réfugier au coeur du circuit de Francorchamps. On le sait, la petite ville thermale développe, depuis quelque temps, une véritable aversion pour tout ce qui possède un moteur et quatre roues. Je me demande d'ailleurs pourquoi le circuit continue de s'appeler Spa-Francorchamps. C'est bien trop d'honneur pour cette grosse bourgade qui est clairement devenue autophobe. Mais revenons à nos moutons.

présentation,spa rally,parcours,engagés,francorchamps,circuit,nouveautés,skoda,fabia,R5,peugeot,208,T16,princen,cherain,ford,Fiesta,Porsche,911,snijers,bouvy,fiat,124,abarth

Les assistances seront installées dans le paddock du circuit de Spa-Francorchamps où l'on retrouvera également l'organisation (contrôle technique, marquage des pneus, refuelling, zones technique et média, etc). On peut évidemment craindre un certain manque d'ambiance mais gageons que la bonne organisation de DG Sport aura quelques ficelles pour rendre le paddock attractif. Pour justifier l'appelation du rallye, il était indispensable que le podium demeure sur la place du Monument à Spa et les concurrents le franchiront à sept reprises sur l’ensemble du week-end. Par ailleurs, le parc de Sept Heures, au centre de la cité thermale, accueillera les voitures vendredi durant près de deux heures (16h33 à 18h15) après la spéciale de prologue puis pour la nuit de vendredi à samedi.

présentation,spa rally,parcours,engagés,francorchamps,circuit,nouveautés,skoda,fabia,R5,peugeot,208,T16,princen,cherain,ford,Fiesta,Porsche,911,snijers,bouvy,fiat,124,abarth

Du côté du parcours, ce déménagement vers le circuit aura également pas mal d'impacts puisque de nouvelles spéciales ont été tracées autour de la piste. Vendredi, on retrouvera la spéciale de l'Eau Rouge (15h08) déjà vue en 2017. Puis les concurrents s’affronteront dès 18h20 sur une boucle de deux spéciales (La Reid-Theux et Mont-Rivage) à parcourir deux fois. Samedi, les hostilités reprendront à 08h25 pour une boucle de cinq spéciales parcourue deux fois. Les spéciales de Blanchimont (13,55 km) et Combes (15,42 km) se dispiteront dans et autour du circuit tandis que les puristes pourront se consoler avec Fays Show (8,90 km), La Clémentine (14,51 km) et enfin Le Maquisard (8,07 km).

présentation,spa rally,parcours,engagés,francorchamps,circuit,nouveautés,skoda,fabia,R5,peugeot,208,T16,princen,cherain,ford,Fiesta,Porsche,911,snijers,bouvy,fiat,124,abarth

Pour cette deuxième manche du Championnat de Belgique des Rallyes, on devrait assister à un joli duel entre le leader du championnat, Kris Princen (Skoda Fabia R5 BMA), et Cédric Cherain puisque Vincent Verschueren a visiblement mal digéré sa pénalité du Haspengouw. Les deux pilotes ont une revanche à prendre à Spa. L’an dernier, Princen se dirigeait vers la victoire quand il est parti en tonneaux dans l’ultime chrono, la célèbre spéciale de la Clémentine.

présentation,spa rally,parcours,engagés,francorchamps,circuit,nouveautés,skoda,fabia,R5,peugeot,208,T16,princen,cherain,ford,Fiesta,Porsche,911,snijers,bouvy,fiat,124,abarth

Quant à Cédric Cherain, il avait dû remettre sa coupe de vainqueur après un déclassement pour utilisation de pneus non-règlementaires. Après sa sortie au Rally van Haspengouw, Cherain veut se venger en visant la victoire à bord, cette fois, d'une Ford Fiesta R5 préparée chez D-Max, la Fabia R5 ayant été trop abîmée dans sa sortie à Landen.

présentation,spa rally,parcours,engagés,francorchamps,circuit,nouveautés,skoda,fabia,R5,peugeot,208,T16,princen,cherain,ford,Fiesta,Porsche,911,snijers,bouvy,fiat,124,abarth

Après son excellente prestation lors de la manche d’ouverture de la saison, il ne faudrait pas oublier le pilote du RACB National Team. Guillaume de Mevius retrouvera un parcours qu’il apprécie et sur lequel la Peugeot 208 T16 R5 est également à l’aise d'autant qu'on annonce pas mal de pluie pour ce week-end! Parmi les autres candidats à la victoire, il faut également citer le frère aîné de Guillaume. L’an dernier, Ghislain de Mevius a en effet démontré pouvoir jouer avec les meilleurs sur sa Skoda Fabia R5. Les deux frères peuvent même rêver de se retrouver tous deux sur le podium.

présentation,spa rally,parcours,engagés,francorchamps,circuit,nouveautés,skoda,fabia,R5,peugeot,208,T16,princen,cherain,ford,Fiesta,Porsche,911,snijers,bouvy,fiat,124,abarth

La surprise sur la liste des engagés est la présence de Melissa Debackere, qui retrouvera le BRC avec sa Skoda Fabia R5. Tout le monde est également impatient de découvrir les chronos de Michael Albert, qui a cette fois troqué sa WRC contre une Fiesta R5, et surtout ceux d’Adrian Fernémont, qui a choisi après des années de fidélité à Ford d’aligner désormais la Skoda Fabia R5 de San Mazuin. Une voiture de pointe qui s’est imposée l’an dernier à Spa...

présentation,spa rally,parcours,engagés,francorchamps,circuit,nouveautés,skoda,fabia,R5,peugeot,208,T16,princen,cherain,ford,Fiesta,Porsche,911,snijers,bouvy,fiat,124,abarth

Sébastien Bedoret voudra quant à lui confirmer ses beaux débuts en R5 avec sa Peugeot 208 T16. Quant à Armand Fumal, il aimerait évidemment se battre comme l’an dernier pour un podium avec sa DS3 R5. Pour l'anecdote, Pieter-Jan Michiel Cracco sera au départ en Ford Fiesta R5 aux couleurs de Jobfixers.

présentation,spa rally,parcours,engagés,francorchamps,circuit,nouveautés,skoda,fabia,R5,peugeot,208,T16,princen,cherain,ford,Fiesta,Porsche,911,snijers,bouvy,fiat,124,abarth

Pour le show et le plaisir des oreilles, nous pourrons compter sur un joli contingent de GT. A commencer par les trois Porsche de Patrick Snijers, qui espère avoir plus de réussite qu’à Landen, Fred Bouvy, particulièrement véloce l’an dernier sous la pluie, et Olivier Cartelle. Les trois pilotes Porsche seront rejoints par Cédric De Cecco, qui a choisi de délaisser la R5 pour une superbe Fiat 124 Abarth! Une démarche loin d'être idiote lorsqu'on sait qu'il n'a jamais vraiment brillé dans la catégorie-reine. Au moins, avec ce coupé italien, le liégeois fait preuve d'originalité.

présentation,spa rally,parcours,engagés,francorchamps,circuit,nouveautés,skoda,fabia,R5,peugeot,208,T16,princen,cherain,ford,Fiesta,Porsche,911,snijers,bouvy,fiat,124,abarth

Il faudra aussi suivre de près les chronos de la très originale Renault Clio 4 de Florian Jupsin, qui entend bien rivaliser avec les Mitsubishi de Steve Vanbellingen, Jean-Philippe Radoux et Jimmy D'hondt.

présentation,spa rally,parcours,engagés,francorchamps,circuit,nouveautés,skoda,fabia,R5,peugeot,208,T16,princen,cherain,ford,Fiesta,Porsche,911,snijers,bouvy,fiat,124,abarth

Vous l'aurez compris, il faut impérativement se rendre sur les spéciales du Spa Rally dès ce vendredi! Il va y avoir du sport mais n'oubliez surtout pas de rester prudents et d'obéir aux injonctions des commissaires, il en va de la survie de notre sport favori. Ah oui, j'allais oublier, si vous pouviez éviter de dépenser le moindre euro à Spa, cela ferait certainement plaisir à son bourgemestre.

présentation,spa rally,parcours,engagés,francorchamps,circuit,nouveautés,skoda,fabia,R5,peugeot,208,T16,princen,cherain,ford,Fiesta,Porsche,911,snijers,bouvy,fiat,124,abarth

12:29 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : présentation, spa rally, parcours, engagés, francorchamps, circuit, nouveautés, skoda, fabia, r5, peugeot, 208, t16, princen, cherain, ford, fiesta, porsche, 911, snijers, bouvy, fiat, 124, abarth | | |

concession,garage,peugeot,Citroën,bruxelles,restaurant,café,taverne,espace,accueil,client,nouveauté,lifestyle,testé

C’est au cœur du Châtelain, quartier animé et tendance, au 42 de la rue du Page à Ixelles que le garage Declercq vient d'inaugurer le premier point de vente urbain en Belgique; "La Maison Citroën" et le "Peugeot 2.0". La particularité de ce garage, c'est qu'il incorpore un restaurant et bar pour offrir une expérience inédite aux clients et aux visiteurs!

concession,garage,peugeot,Citroën,bruxelles,restaurant,café,taverne,espace,accueil,client,nouveauté,lifestyle,testé

Conçu pour s’adapter aux nouveaux usages d’une clientèle urbaine toujours plus exigeante en termes d’expérience digitale, cette nouvelle approche du point de vente est conçue autour de trois temps forts pour le visiteur: la découverte de la marque, la configuration et la projection digitale d’un véhicule avant de terminer par la concrétisation de son projet.

concession,garage,peugeot,Citroën,bruxelles,restaurant,café,taverne,espace,accueil,client,nouveauté,lifestyle,testé

La première étape immerge immédiatement le visiteur dans l’univers de la Marque, afin de lui faire découvrir son histoire et son actualité, notamment via la présence du dernier modèle lancé par la marque. Dans la suite de son parcours, le client, accompagné de l’ambassadeur commercial, affine son projet automobile grâce à une expérience digitale immersive et intuitive complète lui permettant de découvrir l’ensemble de la gamme, de configurer son futur véhicule et de le visualiser sur un écran géant.

concession,garage,peugeot,Citroën,bruxelles,restaurant,café,taverne,espace,accueil,client,nouveauté,lifestyle,testé

En 1954 Marcel Declercq a ouvert les portes de son garage ‘Réparations toutes marques’ pour devenir agent Peugeot en 1973. Au décès de son père en 1983 Christian Declercq a repris l’entreprise en y ajoutant, juste à côté, en 2010, un restaurant, le CO2. Le garage devient ainsi un incontournable dans ce quartier sympathique et vibrant.

concession,garage,peugeot,Citroën,bruxelles,restaurant,café,taverne,espace,accueil,client,nouveauté,lifestyle,testé

Après un an de travaux, le Garage Declercq rouvre ses portes aujourd’hui afin de proposer une expérience unique aux clients. Sur 570 m2 il y a aujourd’hui les 2 nouveaux showrooms Citroën & Peugeot et un nouveau restaurant fait désormais intégralement partie du showroom.

concession,garage,peugeot,Citroën,bruxelles,restaurant,café,taverne,espace,accueil,client,nouveauté,lifestyle,testé

Nous avons eu le plaisir de visiter cet endroit unique en son genre et le moins que l'on puisse écrire, c'est que l'accueil y est chaleureux. Le restaurant est parfaitement isolé de l'espace-client et, bien évidemment, de la concession. On y découvre une cuisine raffinée et totalement maîtrisée. L'occupation de l'espace est assez bluffante, entre un garage qui semble parfaitement fonctionner malgré son exiguïté, l'espace d'accueil pour les futurs clients particulièrement moderne et ce lieu de restauration. Bravo à toute l'équipe!

concession,garage,peugeot,Citroën,bruxelles,restaurant,café,taverne,espace,accueil,client,nouveauté,lifestyle,testé

15:52 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Divers, Lifestyle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : concession, garage, peugeot, citroën, bruxelles, restaurant, café, taverne, espace, accueil, client, nouveauté, lifestyle, testé | | |

essai,test,peugeot,5008,2.0,BlueHDI,150,EAT6,new,nouveau,SUV,7 places,français,traction,Active,finition,

En passant de la catégorie des monovolumes à celle des SUV, le Peugeot 5008 a plus que probablement fait le bon choix. Certes, il débarque dans un groupe où il devra affronter le Renault Koleos, le Nissan X-Trail, le Seat Kodiaq ou encore le Mitsubishi Outlander mais il semble parfaitement doté grâce à ses lignes réussies, ses motorisations modernes et son habitabilité plutôt convaincante.

essai,test,peugeot,5008,2.0,BlueHDI,150,EAT6,new,nouveau,SUV,7 places,français,traction,Active,finition,

J'aime bien

C'est sur l'excellent souvenir d'un Peugeot 3008 dans sa version Diesel la plus puissante que j'ai retrouvé son grand frère, le 5008, avec le même 2.0 Diesel dans une version dégonflée à 150 chevaux. Extérieurement, on apprécie beaucoup ce SUV 100% français qui parvient à se distinguer de confrères qui ont furieusement tendance à se ressembler. Le Peugeot s'offre une face avant qui lui est propre et où, bonheur devenu rare pour l'esthète que je suis, la calandre n'a pas pris une dimension pharaonique. Les lignes chromées placées sur les bords du capot ne sont pas sans rappeler un certain Range Evoque mais les flancs sont modérément sculptés tandis que les feux arrière proposent une griffe digne d'une lionne.

essai,test,peugeot,5008,2.0,BlueHDI,150,EAT6,new,nouveau,SUV,7 places,français,traction,Active,finition,

Plutôt malin

Semblable en tous points à celui du 3008, le meuble de bord est lui aussi très distinctif avec des cadrans minimalistes, une ordinateur de bord en position centrale, les boutons originaux se rapportant aux fonctions de celui-ci et... le petit volant auquel je ne m'habitue décidément pas. A la conduite, le 5008 n'est pas très différent de son petit frère avec un toucher de route assez fidèle malgré une direction trop légère. Le bouton Sport permet de durcir celle-ci artificiellement, d'offrir une réponse du moteur plus vive et de larguer toute la concurrence sur les petites routes sinueuses grâce, entre autres à son poids limité à 1.682 kg. Franchement, c'est à ce jour le SUV le plus dynamique qu'il nous ait été donné de conduire... 

essai,test,peugeot,5008,2.0,BlueHDI,150,EAT6,new,nouveau,SUV,7 places,français,traction,Active,finition,

J'aime moins

Je vous l'ai dit plus haut, je n'aime pas ce petit volant imposé désormais dans toutes les Peugeot. Le moteur tend également à se montrer plus gourmand lorsqu'on laisse le bouton Sport enclenché et que l'on profite du couple de 370 Nm mais on ne peut pas tout exiger de ce SUV. Le bon père de famille à qui il s'adresse devrait largement trouver son bonheur.

essai,test,peugeot,5008,2.0,BlueHDI,150,EAT6,new,nouveau,SUV,7 places,français,traction,Active,finition,

Pourquoi je l'achète

Avec un empattement de 2,84 m, le nouveau 5008 ne devrait éprouver aucun mal à accueillir valablement ses passagers, tout en veillant à ne pas se montrer trop encombrant: 4,64 m de long, soit 11 de plus que l'ancien 5008, et 19 cm de plus que le nouveau 3008 dont il dérive étroitement. Du monospace, il garde toutefois la capacité d'accueil de sept personnes, sur trois rangs, et reprend la formule consacrée des trois sièges indépendants identiques et réglable tant en longueur qu'en inclinaison, derrière lesquels se nichent deux sièges escamotables (mais aussi extractibles, et ne pesant que 11 kg par siège) formant le dernier rang. Un atout indéniable pour les familles nombreuses.

essai,test,peugeot,5008,2.0,BlueHDI,150,EAT6,new,nouveau,SUV,7 places,français,traction,Active,finition,

Pourquoi je ne l'achète pas

En dehors du fait que je n'ai pas une famille nombreuse, je n'achèterai pas le 5008 pour deux raisons. La première, c'est à cause de sa boîte de vitesses automatique à six rapports qui manque de répondant et la seconde, c'est plus simplement parce qu'il n'est pas disponible avec quatre roues motrices et qu'il perd ainsi l'un des rares atouts indéniables que l'on peut accorder aux SUV, celle de se sortir de n'importe quelle situation par tous les temps et sur toutes les routes. Mais c'est également grâce à cela que Peugeot peut le proposer, dans cette motorisation et cette finition, à partir de 33.101€.

essai,test,peugeot,5008,2.0,BlueHDI,150,EAT6,new,nouveau,SUV,7 places,français,traction,Active,finition,

 

21:17 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essai, test, peugeot, 5008, 2.0, bluehdi, 150, eat6, new, nouveau, suv, 7 places, français, traction, active, finition | | |

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

Quelle course! Pour sa troisième édition sous la houlette de DG Sport, le Spa Rally a connu un déroulement véritablement hallucinant. Tout a débuté le vendredi 17 mars lors des quatre spéciales disputées aux alentours du circuit de Francorchamps. Il fait encore sec lorsque les pilotes découvrent le tracé signé par l’inévitable Robert Vandevorst.

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

Kevin Abbring (Peugeot 208 T16 R5) signe le premier meilleur temps de l’épreuve devant la Skoda Fabia WRC de Michaël Albert et la Fabia R5 de Guillaume Dilley. Mais dans la suivante, une belle spéciale de 25,41 km, le Hollandais enfonce le clou tandis que Princen (Skoda Fabia R5) revient à la deuxième place du général provisoire mais il pointe déjà à 23’’ du leader à cause d’ennuis de freins.

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

L’étonnant coréen Chewon Lim est alors troisième sur la Hyundai i20 R5 officielle. Un espoir qui semble visiblement très à son aise dans les portions rapides pour son deuxième rallye avec une R5. Par contre, selon Freddy Loix, il est totalement perdu dans le serré et le technique.

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

Davantage dans le rythme, Kris Princen signe un premier meilleur temps lors du second passage sur le circuit. Mais un premier fait de course va venir entacher cette première soirée de course lorsque le Trudonnaire ralentit fortement suite à la présentation d’un drapeau jaune. Mais ses adversaires, qui n'ont pas coupé leur élan, jurent leurs grands dieux qu’il n’y avait pas de drapeau…

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

Le classement provisoire du vendredi soir n’a donc guère de valeur puisque Kris se verra attribuer un temps rectifié le lendemain. La pluie a fait son apparition durant la nuit et le tracé est rapidement rendu particulièrement délicat. On a déjà perdu De Cecco (Peugeot 208 T16 R5) et de Mévius (Peugeot 208 R2), trahis par les moteurs de leurs Peugeot, Albert (allumage) ou encore Fernemont (Ford Fiesta R5-flexible de frein) qui n’a pas pris le départ de la deuxième journée.

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

Il faut être fou pour aller se planter au beau milieu des champs pour assister à la première spéciale du samedi. Pourtant, Le Rédacteur Auto était bel et bien à Wanne (voir les live sur notre page facebook). D’emblée, le leader Kevin Abbring donne des sueurs froides à son équipe en s’offrant un bel écart de conduite mais il ne perd que 18’’ dans l’aventure. Son challenger, Kris Princen, n’en profite guère puisqu’il crève dans le chrono suivant, Rochelinval, où il perd 27’’. Même cause, mêmes effets pour Kevin Demaerschalk, et Armand Fumal qui restent toutefois en course, au contraire de Chewon Lim (Hyundai i20 R5) victime d’une sortie de route et de Guillaume Dilley (Skoda Fabia R5) qui finit par jeter le gant après avoir crevé deux pneus.

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

C’est déjà totalement détrempés que nous nous dirigeons vers la spéciale de la Clémentine pour un premier passage où nous retrouvons les connaisseurs dont Freddy Loix qui nous commente alors chaque passage. Quel bonheur! Lorsque nous lui demandons s’il se verrait bien au volant d’une mélodieuse 911 GT3, il n’est pas très chaud tout simplement, nous répond-il en riant, parce qu’on voudrait encore que je sois devant toutes les autres Porsche

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

A ce moment-là, Abbring compte 20’’ d’avance sur Princen et 1’06’’ sur Cédric Cherain (DS3 RRC). Quatrième à 3’02’’, Kevin Demaerschalk (DS3 R5) ne joue plus la victoire… et il sera trahi par l’électronique de sa voiture préparée chez J-Motorsport.

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

Le temps pour nous de nous sustenter et de nous réchauffer un peu et nous apprenons que Kevin Abbrin s’est sorti lors du second passage dans Wanne. La Peugeot 208 T16 R5 ne remportera pas encore une victoire cette fois-ci. On imagine alors Princen dans un fauteuil, il compte 46’’ de bonus sur le Liégeois, et il semble parfaitement gérer son avance même s’il laisse Cherain revenir à 20’’ juste avant le dernier secteur chronométré disputé à nouveau aux alentours de la Clémentine.

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

La spéciale prend du retard et puis soudain, c’est le coup de théâtre. Princen part en tonneaux. comment des pilotes expérimentés peuvent-ils encore se montrer aussi fébriles lorsqu'il sont à quelques kilomètres d'une victoire? C'est en tous cas ce que l'on appelle la glorieuse incertitude du sport. Qui a cette fois sourit à Cédric Cherain qui l’emporte de manière totalement inattendue mais après avoir réalisé une grosse prestation qui aura marqué les esprits…

″Je m’aligne au coup par coup sans viser le titre et dans cette optique, une victoire est précieuse pour tenter de persuader des partenaires de miser sur moi pour d’autres rendez-vous. Ici, je suis mal parti en commettant une erreur dans la spéciale d’ouverture mais samedi, j’ai trouvé des conditions qui me convenaient bien: j’adore ces spéciales très naturelles, et la boue ne me gêne pas. J’ai donc attaqué pour maintenir Kris sous pression, avec le résultat qu’on connaît. Après le Wallonie, le Condroz et l’East Belgian, je m’impose à Spa, la quatrième grande épreuve wallonne. Ce succès me comble d’autant plus qu’il a été conquis sur des routes où je venais en spectateur quand j’étais gamin.″

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

Deuxième, Benoît Allart tenait avant tout à rejoindre l’arrivée sans abîmer la Skoda Fabia R5 de San Mazuin. Il n’était évidemment pas le plus rapide, loin de là, mais on comprend qu’il avait besoin de retrouver la confiance après ses sorties de Landen et du Condroz…

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

Troisième, Vincent Verschueren n’a vraiment pas été transcendant à Spa. Auteur d’une erreur inadmissible dans la spéciale initiale où il effectuait un tour trop peu avant de signer d’autres fautes le lendemain, le pilote de la Skoda Fabia R5 GoDrive s’installe en tête du classement provisoire du championnat.

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

Quatrième, Armand Fumal s’est également offert quelques frayeurs mais à sa décharge, c’était son premier rallye sous la pluie avec sa DS3 R5. Il devance un Fred Bouvy des grands jours qui place sa Porsche 997 GT3 au cinquième rang dans des conditions absolument pas favorables à cette propulsion surpuissante sur des routes particulièrement sales et étroites!

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

Classement final
1. C. Cherain-J.P. Delmelle (Citroën DS 3 RRC) 1h55’21’’8
2. B. Allart-K. Fernandez (Skoda Fabia R5) +6’02″0
3. V. Verschueren-Veronique Hostens (Skoda Fabia R5) +7’07″1
4. A. Fumal-M.
Louette (DS 3 R5) +7’46″1
5. F. Bouvy-J.L. Hottelet (Porsche 997 GT3) +8’45″6
6. J. Claerhout-P. Vandeputte (Porsche 997 GT3) +12’33″6
7. B. Rouard-S. Delhaye (Citroën DS3 R3) +14’32″5
8. R. Delhez-G. Bollette (Opel Adam R2) +14’56″7
9. M. Duez-A.
Leyh (Porsche 997 GT3) +16’08″8
10. Aurélie Dehaye-E. Gully (VW Golf kit car) +18’50″1

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

14:42 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : spa, rally, 2017, championnat, belgique, manche, cherain, ds3, rrc, princen, skoda, fabia, r5, abbring, kevin, 208, peugeot, t16, allart, verschueren, bouvy, duez, porsche, 997, gt3 | | |

salon,Genève,visite,tour,marques,2017,dimitri,urbain,MTM,nanoflowcell,Noble,pagani,Haman,Mansory,Stinger,peugeot,

MTM

Une Bentley façon M ? Vive le bleu et des bandes décalées. C’est quelle équipe de foot qui joue en orange et blanc ?

salon,Genève,visite,tour,marques,2017,dimitri,urbain,MTM,nanoflowcell,Noble,pagani,Haman,Mansory,Stinger,peugeot,

NANOFLOWCELL

Les protos sont toujours sympas chez eux mais à quand une réelle mise en production? Ces engins sont des électriques, la dernière mouture étant en 48V.

salon,Genève,visite,tour,marques,2017,dimitri,urbain,MTM,nanoflowcell,Noble,pagani,Haman,Mansory,Stinger,peugeot,

NOBLE

salon,Genève,visite,tour,marques,2017,dimitri,urbain,MTM,nanoflowcell,Noble,pagani,Haman,Mansory,Stinger,peugeot,

Loin des engins artisanaux mal finis et peu confortables, la marque britannique propose un « Speedster » très crédible.

PAGANI

salon,Genève,visite,tour,marques,2017,dimitri,urbain,MTM,nanoflowcell,Noble,pagani,Haman,Mansory,Stinger,peugeot,

Chez Pagani on a récupéré la formule du jaune Sirius de Renault Sport. Normal, depuis que cette marque est associée à Mercedes, le fournisseur de moteur exclusif de Pagani. A quand une Pagani dCi ?

PETITE GALERIE DES HORREURS

salon,Genève,visite,tour,marques,2017,dimitri,urbain,MTM,nanoflowcell,Noble,pagani,Haman,Mansory,Stinger,peugeot,

Genève est aussi un havre de mauvais goût en matière de tuning… En voici quelques exemples choisis. Stinger, Hamann ou Mansory, le choix est large!

salon,Genève,visite,tour,marques,2017,dimitri,urbain,MTM,nanoflowcell,Noble,pagani,Haman,Mansory,Stinger,peugeot,

Chez Koenigsegg, on donne dans le carbone et les dorures ou encore les portes en élytre, dignes des meilleurs tuning show sur parking de supermarché!

salon,Genève,visite,tour,marques,2017,dimitri,urbain,MTM,nanoflowcell,Noble,pagani,Haman,Mansory,Stinger,peugeot,

Chez Eadon Green, on revendique s’être inspiré de l’Alfa Romeo 8C d’avant-guerre pour sortir la Black Cuilin mais l’élégance est bien passée à la trappe!

salon,Genève,visite,tour,marques,2017,dimitri,urbain,MTM,nanoflowcell,Noble,pagani,Haman,Mansory,Stinger,peugeot,

Techrules vient se frotter à la cour des grands avec un proto dont la cellule passager se déplace vers l’arrière. En somme une Bond Bug revisitée !

salon,Genève,visite,tour,marques,2017,dimitri,urbain,MTM,nanoflowcell,Noble,pagani,Haman,Mansory,Stinger,peugeot,

PEUGEOT

salon,Genève,visite,tour,marques,2017,dimitri,urbain,MTM,nanoflowcell,Noble,pagani,Haman,Mansory,Stinger,peugeot,

La marque française a créé l'événement avec la reprise de la branche européenne de GM, Opel- Vauxhall, déficitaire depuis des années. Sur son stand, on peut découvrir le concept « Instinct », sorte de break de chasse qui reprend les codes stylistiques déjà vus ailleurs, notamment les feux arrière façon 3008, la « voiture de l’année 2017 ». Voiture ? Non, il s’agit d’un SUV ! Même en version « GT », rien à voir avec le passé sportif de la marque, malheureusement… Et toujours ce satané volant de kart, trop petit et qui est impossible à régler correctement pour obtenir une bonne vue des instruments. A revoir Peugeot, à revoir… (Texte & photos: Dimitri Urbain)

salon,Genève,visite,tour,marques,2017,dimitri,urbain,MTM,nanoflowcell,Noble,pagani,Haman,Mansory,Stinger,peugeot,

09:13 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : salon, genève, visite, tour, marques, 2017, dimitri, urbain, mtm, nanoflowcell, noble, pagani, haman, mansory, stinger, peugeot | | |

rallye,belgique,championnat,ouverture,Landen,Hesbaye,Princen,Skoda,Fabia,R5,Verschueren,Allart,Abbring,Peugeot,208,T16,DS3,Cornelis,Ford,Fiesta,Geusens

Après un long break de plus de trois mois, le Championnat de Belgique des Rallyes reprendra ses droits ce samedi du côté de Landen, dans le Brabant Flamand, avec le Rallye de Hesbaye. La nervosité est palpable dans le chef des prétendants au titre belge. Après les adieux du triple Champion de Belgique, Freddy Loix, la lutte pour le titre est plus ouverte que jamais. À domicile, le vice-champion de Belgique, Kris Princen, portera cependant l’étiquette de favori.

rallye,belgique,championnat,ouverture,Landen,Hesbaye,Princen,Skoda,Fabia,R5,Verschueren,Allart,Abbring,Peugeot,208,T16,DS3,Cornelis,Ford,Fiesta,Geusens

Kris Princen ne l’a pas caché durant cet hiver: le Trudonnaire vise résolument un deuxième titre de Champion de Belgique. Le champion 1999 a d’ores et déjà réservé le numéro 1 pour l’intégralité de la saison! Avec ce numéro sur les portes de sa Skoda Fabia R5 préparée chez BMA, Princen assume son rôle de candidat au titre.

rallye,belgique,championnat,ouverture,Landen,Hesbaye,Princen,Skoda,Fabia,R5,Verschueren,Allart,Abbring,Peugeot,208,T16,DS3,Cornelis,Ford,Fiesta,Geusens

La semaine dernière encore, Kris Princen faisait figure de grand favori pour le titre. Mais depuis, Peugeot Belgique-Luxembourg a jeté un sacré pavé dans la mare en annonçant la présence sur la 208 T16 officielle de Kevin Abbring, l’ancien pilote officiel Volkswagen et Hyundai en Championnat du Monde. Le jeune Néerlandais entend bien aider Pieter Tsjoen à remporter un 9e titre belge. Mais cette fois dans le baquet de droite. A condition que la française toujours issue des ateliers de DG Sport se montre plus fiable que la saison dernière... 

rallye,belgique,championnat,ouverture,Landen,Hesbaye,Princen,Skoda,Fabia,R5,Verschueren,Allart,Abbring,Peugeot,208,T16,DS3,Cornelis,Ford,Fiesta,Geusens

Skoda peut néanmoins se montrer confiant parce que les R5 tchèques seront malgré tout majoritaires puisque Vincent Verschueren alignera toujours une Fabia R5, la référence l’an dernier sur les rallyes belges. Vincent Verschueren veut participer à la lutte pour le titre. Ce sera aussi le cas pour Melissa Debackere. Mais également pour Benoît Allart, troisième à Landen voici deux ans, et qui sera le seul Francophone à viser le titre.

rallye,belgique,championnat,ouverture,Landen,Hesbaye,Princen,Skoda,Fabia,R5,Verschueren,Allart,Abbring,Peugeot,208,T16,DS3,Cornelis,Ford,Fiesta,Geusens

Face à Skoda et Peugeot, DS sera représenté à Landen par la DS 3 R5 de Bert Cornelis, qui fera ses débuts dans la catégorie. Ce sera aussi le cas pour Polle Geusens, qui troquera sa Ford Fiesta R2 contre une Fiesta R5 Evo. Polle Geusens mettra à profit les premières épreuves pour découvrir sa monture. Mais en Junior BRC, le Limbourgeois a déjà prouvé sa pointe de vitesse.

rallye,belgique,championnat,ouverture,Landen,Hesbaye,Princen,Skoda,Fabia,R5,Verschueren,Allart,Abbring,Peugeot,208,T16,DS3,Cornelis,Ford,Fiesta,Geusens

Si les R5 seront majoritaires en RC2, elles devront aussi composer avec la Mini RRC de Guino Kenis, qui a encore brillé la semaine dernière aux Legend Boucles sur une BMW 2002 Ti, et avec la Mitsubishi Lancer EvoX de Jonas Langenakens, toujours très véloce devant son public. Jimmy D'hondt et Steve Vanbellingen seront aussi de la partie sur des Lancer EvoX.

rallye,belgique,championnat,ouverture,Landen,Hesbaye,Princen,Skoda,Fabia,R5,Verschueren,Allart,Abbring,Peugeot,208,T16,DS3,Cornelis,Ford,Fiesta,Geusens

En plus des 57 participants à la manche du BRC, 34 équipages seront de la partie pour la première épreuve du RACB Rally Criterium 2017, où nous pouvons attendre une belle bagarre entre les BMW de Lommers et Louies, les Opel de Dobbelaere, Deveux et Schoenmakers et la Renault de T'joens.

rallye,belgique,championnat,ouverture,Landen,Hesbaye,Princen,Skoda,Fabia,R5,Verschueren,Allart,Abbring,Peugeot,208,T16,DS3,Cornelis,Ford,Fiesta,Geusens

Ce samedi, la première spéciale est programmée à 8h15. Au terme des 12 spéciales et des 140 km contre le chrono, le vainqueur montera sur le podium final à 19h.

21:42 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallye, belgique, championnat, ouverture, landen, hesbaye, princen, skoda, fabia, r5, verschueren, allart, abbring, peugeot, 208, t16, ds3, cornelis, ford, fiesta, geusens | | |

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

Bien dans ses baskets

Conçue avant tout pour la Coupe mono-marque organisée en France, la Peugeot 308 Racing Cup peut également s’exprimer dans diverses compétitions allant du TCR aux 24 Heures Series en passant par le VLN pour ne citer que celles-là. Après une année de mise au point, ce nouveau produit-phare est commercialisé. Une nouvelle fois sur la balle, Le Rédacteur Auto a eu la chance d’y goûter en avant-première!

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

C’est à Mettet, au lendemain des dernières courses du TCR Benelux, que Peugeot Belgique nous a fixé rendez-vous pour découvrir son dernier produit compétition-client. Annoncée en remplacement du coupé RCZ ayant fait les beaux jours de la Cup française, la 308 entre enfin en production. Avec son bouclier échancré, ses ailes généreusement élargies et son aileron arrière, elle ne laisse  planer aucun doute sur ses ambitions et c’est en compagnie d’Alain Georges, le team-manager de chez DG Sport chargé de la Peugeot 308 lors de la dernière manche du TCR Benelux, que nous découvrons la bête.

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

″Son aérodynamique est plutôt basique par rapport à l’Opel Astra que nous avons alignée dans le championnat belge durant toute la saison. Et ce n’est pas pour me déplaire parce que c’est plus proche de la philosophie de la réglementation et cela limite les coûts d’exploitation. L’auto est affichée à 74.900 euros htva et je peux vous certifier qu’au niveau des frais d’exploitation, c’est nettement plus abordable qu’ailleurs. Pour ne citer qu’un exemple, le moteur est fiabilisé pour encaisser 5.000 km de course avant révision. Nous sommes actuellement en discussion pour la saison prochaine mais l’idée serait d’aligner deux Peugeot 308 en TCR Benelux sachant que l’on peut très facilement les adapter pour la Cup française puisqu’il s’agit d’une cartographie à changer. Le calendrier français est déjà connu et ils viennent à Francorchamps en lever de rideau des 24 Heures. Les primes sont très alléchantes (240.000 euros distribués sur toute la saison et une 308 TCR Perfo pour le vainqueur) et pourraient donner un sérieux coup de pouce à des petits jeunes.″

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

50 exemplaires pour 2017

L’optimisme est de rigueur parmi le staff Peugeot Sport présent ce jour-là à Mettet. Les commandes sont ouvertes et 50 Racing Cup devraient être produites en 2017. En espérant déjà une quinzaine de voitures en ouverture de la saison de la coupe monomarque. Mais ce qui nous intéresse, c’est surtout la version destinée au TCR Benelux. Un championnat où la Peugeot aurait dû faire ses débuts avec DG Sport avant que l’équipe theutoise ne  se tourne vers Opel.

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

″En fait, nous avions envisagé de développer la voiture en course en leur confiant un exemplaire, nous avoue l’un des responsables de la marque, mais la voiture n’était pas assez aboutie à notre goût. Par la suite, nous l’avons alignée à Francorchamps en TCR International au mois de mai dernier avec l’équipe de Sébastien Loeb pour deux pilotes français avant de récidiver ici, à Mettet avec Fred Bouvy et Aurélien Comte, lauréat de la RCZ Cup et pilote de développement maison. L’auto a parcouru 24.000 km en développement ce qui revient au double de ce que nous avions réalisé avec la RCZ.″

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

Vous l’aurez compris, l’auto est particulièrement bien mise au point. Trois voitures nous attendent sur la piste mais il n’est pas question de prendre le volant de l’exemplaire ayant disputé les courses de Mettet. Pour les journalistes et les clients potentiels présents, deux 308 Racing Cup sont en configuration bâtarde puisqu’elles affichent le poids de la Cup (1.100 kg) en s’offrant la cartographie plus performante du TCR.

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

Seul 1.6 Turbo autorisé

Championnat normalement réservé aux moteurs de 1.750 cc à 2.0 et simple turbo, les organisateurs du TCR ont accepté le 1.6 Turbo de Peugeot à condition de jouer sur la célèbre BoP (Balance des performances) qui permet à la 308 d’être au niveau des autres en jouant sur le poids et l’aéro. C’est en mars dernier, à Valence, que les règles ont été établies avant un réajustement à Spa. Pour 2017, Peugeot Sport va poursuivre le développement de la voiture pour en proposer une version améliorée en fin d’année.

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

Pour limiter les coûts au maximum, Peugeot utilise un moteur de série avec un collecteur d’échappement standard au contraire du turbo, plus gros, originaire de la 208 T16 R5. L’admission d’air est adaptée au même titre que le filtre à air. La boîte séquentielle avec palettes au volant est signée Sadev tandis que l’autobloquant à glissement limité et le pont sont renforcés. Il est possible de jouer sur la répartition du différentiel mais aussi des freins en fonction des circuits et de la météo.

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

En ce lundi 31 octobre, il fait étonnamment chaud à Mettet. Est-ce cela qui échauffe les esprits ou le tracé plus technique qu’il n’en a l’air? Toujours est-il que les sorties de piste s’enchaînent chez les pilotes italiens, hongrois ou allemands qui viennent tester l’auto. A tel point que l’heure tourne et que nous craignons réellement pour nos chances de piloter la belle 308.

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

En attendant que les graviers soient nettoyés et que les ailes déchirées soient réparées, Aurélien Comte m’emmène pour quelques tours dans la version TCR Benelux. Un co-driving initialement prévu après mon essai, pour ne pas me donner de mauvaises idées, mais qui tombe bien puisque je ne connais pas la piste. Le pilotage du jeune français est du genre agressif mais je le soupçonne de vouloir impressionner ses passagers. A moins que la Peugeot 308 Racing Cup n’exige un pilotage viril…

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

Poussée continue

La journée est bien avancée lorsque je m’installe à bord de la berline de course. Le soleil me gêne dans la ligne droite et le point de corde du premier gauche est à oublier, faute de visibilité. J’ai droit à douze minutes de piste et je compte bien ne pas me priver. Installé bas et loin du pare-brise, la visibilité n’est pas excellente mais le siège réglable en longueur me permet de trouver une position de conduite adaptée à mon mètre 86. Une fois parti, je me concentre sur mes trajectoires et mes points de freinage.

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

L’auto est très facile à appréhender mais les choses se corsent lorsqu’il s’agit de doser les freinages en visant les points de corde. Le circuit de Mettet n’est pas compliqué à apprendre mais le S en dévers demande une certaine franchise pour être abordé au rythme adéquat. La sortie de l’épingle gauche qui suit est bordée d’un gravier ayant déjà accueilli pas mal de monde ce jour-là alors je préfère vraiment y aller calmement. Après, on repasse la 3 et même la 4 pour foncer dans le long gauche qui revient sur la ligne droite des stands. L’auto est stable et son moteur semble offrir largement les 308 chevaux annoncés. Certains parlent de 330 ch avec la cartographie TCR...

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

Les tours s’enchaînent et la confiance me gagne progressivement. Distrait par les chronos affichés, je me loupe à la fin de la ligne droite et en freinant dans la courbe, je parviens à faire décrocher l’arrière que je récupère d’un filet de gaz. Décidément, cette voiture pardonne beaucoup mais c’est toujours surprenant de survirer avec une traction. Bref, une nouvelle fois, il faut appliquer au mieux les leçons apprises, freiner en ligne droite et accélérer lorsque les roues sont droites.

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

Bien ficelée

Pour le reste, comme toutes les tractions de compétition, il n’est pas facile de garder les pneus arrière à température. On a ainsi vu, durant les courses de Mettet, des pilotes zigzaguer en ligne droite en pleine course. La sensibilité de la pédale de frein a posé problème à un collègue qui freine du pied gauche mais je n’ai pas été plus gêné que cela par rapport à mes précédentes expériences.

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

Vous l’aurez compris, si Peugeot Sport a pris le temps avant de commercialiser sa dernière création, c’était pour proposer un produit parfait capable de se défendre dans toutes les disciplines. Lors des manches du TCR Benelux disputées à Mettet, le jeune Aurélien Comte a signé le meilleur temps de l’auto en 1’05’’828 là où Michelisz et la Honda Civic tournait en 1’05’’252. Autant dire que l’écart est faible et que la balance des performances parvient à gommer les handicaps de la Lionne.

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

Nous l’avons dit plus haut, la 308 Racing Cup est éligible en TCR, en ETCC, en VLN ou encore dans les 24h Series. Elle s’adresse à un large public pour un prix de 74.900 euros htva tout en respectant au mieux les règles établies. Gageons qu’elle deviendra rapidement un best-seller! (Photos: Jonathan Godin et Jacques Letihon)

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

Calendrier de la Peugeot 308 Cup 2017

- 15-17 avril Nogaro

- 20-21 mai Pau

- 1-2 juillet Dijon

- 29-30 juillet Spa (en lever de rideau des 24H)

- 8-10 septembre Magny-Cours

- 13-15 octobre Paul Ricard

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

11:23 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Essai | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essai, course, peugeot, 308, racing, cup, mettet, dg sport, tcr, benelux, 24, heures, series, endurance, sprint | | |

Dakar,2017,Peugeot,3008,DKR,Desprès,Cyril,meneur,leader,ES4,étape,amérique,sud

Certes, nous regrettions hier soir l'issue trop rapide de cette édition 2017 de l'épreuve américaine mais il faut reconnaître que, malgré sa position en tête de l'épreuve, le team Peugeot laisse ses pilotes s'exprimer et cela nous a valu de nouveaux rebondissements. Avec un certain Jean Todt aux commandes, on aurait sorti une pièce pour figer les positions des trois pilotes au Lion...

Dakar,2017,Peugeot,3008,DKR,Desprès,Cyril,meneur,leader,ES4,étape,amérique,sud

Toujours est-il qu'après un superbe début de spéciale où il remontait ses équipiers Loeb et Peterhansel, Cyril Desprès se battait contre Carlos et poussait ce dernier à la faute à une dizaine de kilomètres de l'arrivée. Sain et sauf, l'ancien champion du monde des rallyes en était à son cinquième abandon d'affilée au Dakar!

Dakar,2017,Peugeot,3008,DKR,Desprès,Cyril,meneur,leader,ES4,étape,amérique,sud

De son côté, Sébastien Loeb perdait une vingtaine de minutes lorsqu'une valve du turbo de son 2008 DKR décidait de se bloquer, le privant de toute puissance au pied des dunes. A force d'utiliser du décaltout, la valve finissait par fonctionner à nouveau mais ce contre-temps lui coûtait la première place du classement général.

Dakar,2017,Peugeot,3008,DKR,Desprès,Cyril,meneur,leader,ES4,étape,amérique,sud

Autre Peugeot distancée, celle de Stéphane Peterhansel qui jardinait tout simplement en début d'étape, perdant lui un bon quart d'heure en étant obligé se s'arrêter pour déplier les cartes géographiques.

Dakar,2017,Peugeot,3008,DKR,Desprès,Cyril,meneur,leader,ES4,étape,amérique,sud

Au final, on retrouve deux Peugeot en tête avec les deux anciens motards puisque Desprès devance Peterhansel de 4'08" tandis que Mikko Hirvonen crée la surprise en prenant la troisième marche du podium avec sa MINI et pointe à 5'04". Quatrième, Sébastien Loeb est à 6'48 et devance la première Toyota Hilux, celle de Nani Roma qui compte 10'30" de retard sur le leader.

Dakar,2017,Peugeot,3008,DKR,Desprès,Cyril,meneur,leader,ES4,étape,amérique,sud

Demain, les concurrents auront à nouveau droit à 447 km contre le chrono. L'épreuve établit sa résidence sur l’Altiplano bolivien: les organismes s’acclimatent, mais la fatigue s’installe. Dans ce contexte, la grande variété de terrains place cette étape au niveau des standards les plus exigeants. Dans le plus pur esprit du Rallye-Raid, la densité de la journée est symbolisée par les deux secteurs de dunes qui compliquent la partie finale de la spéciale.

Dakar,2017,Peugeot,3008,DKR,Desprès,Cyril,meneur,leader,ES4,étape,amérique,sud

21:19 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dakar, 2017, peugeot, 3008, dkr, desprès, cyril, meneur, leader, es4, étape, amérique, sud | | |