btcc,uk,angleterre,brands-hatch,championnat,ultime,manche,honda,civic,shedden,plato,volkswagen,passat,team bmr,ford,focus,jackson,ginetta,renault,clio,porsche,carrera,cup

Après avoir découvert Snetterton début août et avoir été, à nouveau, séduits par l’ambiance des circuits anglais, nous avions décidé de retourner de l’autre côté de la Manche pour assister à la dernière rencontre de la saison, le week-end dernier, à Brands-Hatch. A 400 km de Liège, vous vous retrouvez au cœur du sport automobile comme le conçoivent les Anglais. Ils viennent parfaitement équipés pour vivre une journée durant laquelle il n’y a pas un seul temps mort.

btcc,uk,angleterre,brands-hatch,championnat,ultime,manche,honda,civic,shedden,plato,volkswagen,passat,team bmr,ford,focus,jackson,ginetta,renault,clio,porsche,carrera,cup

Le programme va des petites Ginetta aux Clio en passant par les Porsche de la Carrera Cup avant la finale du championnat BTCC. En fait, dimanche, il y avait encore trois manches du Major Event de cet ultime rendez-vous. Dans la première course, c’est Mat Jackson qui a imposé sa Ford Focus alors qu’il s’était élancé en tête.

btcc,uk,angleterre,brands-hatch,championnat,ultime,manche,honda,civic,shedden,plato,volkswagen,passat,team bmr,ford,focus,jackson,ginetta,renault,clio,porsche,carrera,cup

Malgré l’intervention de deux voitures de sécurité, le sociétaire du team Motorbase Performance a dominé la première course devant Aron Smith (Volkswagen Passat CC Team BMR) et Adam Morgan troisième avec la Mercedes-Benz Classe A du WIX Racing. Derrière, les prétendants au titre n’ont pas réussi à se départager puisque même si Colin Turkignton et Jason Plato, les autres membres du Team BMR, ont pu doubler le leader du championnat, Gordon Shedden, le pilote Honda est resté dans leur sillage pour perdre le moins de points possible.

btcc,uk,angleterre,brands-hatch,championnat,ultime,manche,honda,civic,shedden,plato,volkswagen,passat,team bmr,ford,focus,jackson,ginetta,renault,clio,porsche,carrera,cup

En deuxième manche, Jackson partait de nouveau de la pole position grâce à son meilleur chrono dans la course initiale. Mais le pilote de la Ford au moteur visiblement bien développé devait batailler dur pour l'emporter à nouveau face à un Tom Ingram (Toyota Avensis Speedworks Motorsport) et qui terminera deuxième devant… Adam Morgan, à nouveau troisième sur sa  sur Mercedes-Benz Classe A.

btcc,uk,angleterre,brands-hatch,championnat,ultime,manche,honda,civic,shedden,plato,volkswagen,passat,team bmr,ford,focus,jackson,ginetta,renault,clio,porsche,carrera,cup

Mais la nouvelle la plus importante de cette deuxième course, c'était la dix-huitième place de Gordon Shedden, auteur d’une petite sortie de piste, et qui voyait ainsi son avance diminuer fortement (12 points d’écart en sa faveur) face à Jason Plato classé sixième et qui se plaignait, une fois l’arrivée franchie de ses équipiers qui ne l’avaient guère aidé. La dernière course donnera encore plus de relief à ses griefs mais n’allons pas trop vite. Autre concurrent malchanceux, Colin Turkington, seulement vingt-quatrième place suite à une crevaison sur sa Volkswagen Passat CC Team BMR, laissait là toutes ses chances de titre.

btcc,uk,angleterre,brands-hatch,championnat,ultime,manche,honda,civic,shedden,plato,volkswagen,passat,team bmr,ford,focus,jackson,ginetta,renault,clio,porsche,carrera,cup

Vous l’aurez compris, nous allions vivre une dernière course absolument phénoménale sachant que personne n’avait plus rien à perdre et allait tout donner! Impérial, Jason Plato ne se laissait pas impressionner par la Honda de Mat Neal parti devant lui et prenait la tête de l’ultime manche sans ciller. Et ce ne sont pas les voitures de sécurité, une nouvelle fois très actives, qui allaient le perturber puisqu’il gérait parfaitement chaque re-départ.

btcc,uk,angleterre,brands-hatch,championnat,ultime,manche,honda,civic,shedden,plato,volkswagen,passat,team bmr,ford,focus,jackson,ginetta,renault,clio,porsche,carrera,cup

Seulement derrière, alors que le pilote Volkswagen gérait parfaitement sa course, Gordon Shedden réalisait la course de sa vie en doublant ses adversaires sans commettre la moindre erreur. Et jusqu’au bout, il tentera de revenir sur la podium malgré l’enjeu! Ainsi, il attaquait encore la MG de Jack Goff pour la troisième place dans l’ultime tour, parfaitement protégé par son équipier Neal, avant de se contenter de la quatrième place sur la ligne d’arrivée. Au championnat, il devance finalement Plato de quatre petits points et remporte son second titre dans le Championnat Anglais des Voitures de Tourisme après 2013.

btcc,uk,angleterre,brands-hatch,championnat,ultime,manche,honda,civic,shedden,plato,volkswagen,passat,team bmr,ford,focus,jackson,ginetta,renault,clio,porsche,carrera,cup

Voilà la saison 2015 s’achève avec un beau champion et sur une piste qui favorise le spectacle. C’est d’ailleurs à Brands-Hatch que le BTCC 2016 débutera et nous risquons bien de faire le déplacement pour découvrir les nouvelles de cette compétition où 30 voitures s’affrontent à chaque course!

20:54 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : btcc, uk, angleterre, brands-hatch, championnat, ultime, manche, honda, civic, shedden, plato, volkswagen, passat, team bmr, ford, focus, jackson, ginetta, renault, clio, porsche, carrera, cup | | |

 essai,test,Volkswagen,Passat,VW,Variant,new,TDI,120,1.6,DSG7,impressions,sur route,quotidien,usage,44.000,euros,break,VRP

Vous connaissez notre amour immodéré et totalement assumé pour les automobiles sportives à l’extrême. Pourtant, il nous arrive, comme tout le monde, de redescendre un instant sur terre et de nous installer au sein d’un habitacle qui n’est pas implanté à quelques centimètres du sol. Ainsi, cette semaine, nous avons goûté aux joies de la nouvelle Volkswagen Passat, fraîchement élue Voiture de l’Année 2015. Alors tant qu’à se mettre dans la peau d’un homme ordinaire, nous avons opté pour une version Variant de cette huitième génération motorisée par le petit 1.6 TDI de 120 chevaux accouplé à une boîte DSG7.

essai,test,Volkswagen,Passat,VW,Variant,new,TDI,120,1.6,DSG7,impressions,sur route,quotidien,usage,44.000,euros,break,VRP

Une fois quitté Bruxelles, l’autoroute s’ouvre à nous et très vite, nous comprenons que ce petit moteur ne se laisse guère impressionner par la taille de l’engin qu’il doit déplacer. La boîte DSG7 se révèle parfaitement étagée et nous prenons la direction de l’Est en toute décontraction. Le confort est royal, la finition est absolument parfaite et les lignes de la planche de bord, sobres et classiques, nous plaisent. Le nouveau tableau de bord entièrement numérique (Info Active Display) et configurable demande un petit temps d’adaptation mais le conducteur comprendra très vite le paramétrage des données. L’écran central, tactile, est aussi très facile à appréhender.

essai,test,Volkswagen,Passat,VW,Variant,new,TDI,120,1.6,DSG7,impressions,sur route,quotidien,usage,44.000,euros,break,VRP

L'un des principaux critères d'achat d'une berline familiale est évidemment l'espace à bord. L'exploitation de la plateforme MQB a justement permis à la nouvelle Passat de gagner en habitabilité. Face à la précédente génération, l'empattement est allongé de 7,9 cm au dépend des porte-à-faux avant et arrière. La longueur totale reste ainsi inchangée ou presque à 4,77 m (soit -2 mm et -4mm pour le break SW). Mais l'espace intérieur augmente pour s'imposer comme la référence de la catégorie. Surtout aux places arrière, où les passagers bénéficient de 4 cm supplémentaires d'espace aux genoux (97,3 cm) et de 2,6 cm de plus au niveau de la garde au toit (96,4 cm et 97,2 cm pour le SW). Le volume du coffre du break en profite aussi, avec une augmentation de 47 litres pour atteindre 650 litres (1.780 litres, banquette rabattue).

essai,test,Volkswagen,Passat,VW,Variant,new,TDI,120,1.6,DSG7,impressions,sur route,quotidien,usage,44.000,euros,break,VRP

Vous l’aurez compris, les passagers sont parfaitement installés, quelle que soit la place occupée et leurs bagages profitent pleinement du volume du coffre. Le toit vitre panoramique doit être un des plus grands de la catégorie. Il illumine l’habitacle de belle façon. Mais revenons à nos moutons, ou plutôt, à nos chevaux. Le petit 1.6 TDI se montre à l’aise même si, une fois toutes les places occupées, il a un peu plus de mal à faire montre de sa superbe. Les indécrottables défenseurs du downsizing me rétorqueront qu’il est rare de voir des voitures totalement occupées et sur ce point, ils n’ont pas tort.

essai,test,Volkswagen,Passat,VW,Variant,new,TDI,120,1.6,DSG7,impressions,sur route,quotidien,usage,44.000,euros,break,VRP

D’ailleurs, une fois nos passagers débarqués, nous en profitons pour tester l’auto et voir un peu ce qu’elle offre puisque le constructeur annonce 85 kilos de moins par rapport à sa devancière. Les palettes au volant poussent au jeu mais il faut impérativement mettre la boîte en mode Sport pour avoir davantage de répondant. Et là, on doit bien avouer que l’auto nous a bluffés. Bon, nous sommes loin des capacités d’une sportive mais sur des routes où la plupart des usagers ignorent qu’ils peuvent rétrograder pour doubler et se contentent de suivre l’usager le plus lent, nous avons effectué nos dépassements en toute décontraction. Et une fois les routes désertes atteintes, nous nous sommes surpris à aborder des courbes à de belles vitesses même si les pneus hiver rendaient le train arrière un peu vivant. Ce qui n’est pas pour nous déplaire. Bref, la Passat se mène avec suffisamment de précision et d'allant pour offrir un certain plaisir de conduite. Et ce qui ravira son utilisateur/propriétaire, c’est qu’elle offre en même temps un confort nettement amélioré, que ce soit en matière de filtrage, d'insonorisation ou de qualité d'assise.

essai,test,Volkswagen,Passat,VW,Variant,new,TDI,120,1.6,DSG7,impressions,sur route,quotidien,usage,44.000,euros,break,VRP

Pour en revenir aux équipements qui raviront les geeks à l’allure pas fraîche, la sécurité profite, dès le niveau d'accès, d'un radar de distance avec une fonction de freinage autonome, une exclusivité dans le segment. La suite sera bien entendu fonction du budget, mais on pourra s'offrir tant du classique avec le système de parking automatisé, les alertes de franchissement de ligne et des objets cachés dans les angles morts que de l'exclusif par le biais des feux full LED (1.514,92 euros), du double vitrage latéral, du pare-brise dégivrant, des sièges chauffants, ventilés et massants, de la vue par caméras à 360°, de la connexion internet Guide&Inform gratuite la première année, ou encore de la fonction MirrorLink qui permet de reproduire à l'identique l'environnement de votre smartphone sur l'interface de bord. Sachez encore que le prix de la voiture telle que vous la voyez sur ces photos est de 44.813 euros tvac. C’est franchement pas donné pour une Passat Variant équipée du plus petit moteur diesel…

essai,test,Volkswagen,Passat,VW,Variant,new,TDI,120,1.6,DSG7,impressions,sur route,quotidien,usage,44.000,euros,break,VRP

Entièrement revue, la Volkswagen Passat VIII perpétue les qualités des générations précédentes: une habitabilité record, une finition excellente et une polyvalence d'utilisation à toute épreuve. En cela, cette nouvelle génération continue de tracer sa voie, tout en tentant désormais aussi de monter en gamme par le biais d'une présentation plus soignée, d'un confort de marche sensiblement accru ainsi que d'une palette de moteurs et d'équipements plus high tech. Autant dire que ses lignes sobres mais si classieuses risquent bien d’envahir, une fois encore, le paysage automobile de ces prochaines années.

essai,test,Volkswagen,Passat,VW,Variant,new,TDI,120,1.6,DSG7,impressions,sur route,quotidien,usage,44.000,euros,break,VRP

13:08 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essai, test, volkswagen, passat, vw, variant, new, tdi, 120, 1.6, dsg7, impressions, sur route, quotidien, usage, 44.000, euros, break, vrp | | |

Volkswagen,Passat,CC,Sport,Coupé,Concept,GTE,salon,Genève,2015

Alors qu’elle vient tout juste d’être sacrée Voiture de l’année 2015, la Volkswagen Passat de huitième génération fait à nouveau parler d’elle à travers ce Sport Coupé Concept GTE qui préfigure la future Passat CC. Il bénéficie d'un empattement allongé de 50 mm et de montants de pare-brise reculés et plus inclinés.

Volkswagen,Passat,CC,Sport,Coupé,Concept,GTE,salon,Genève,2015

Si la longueur s'établit à 4,87 m, soit 100 mm de plus que la berline, la largeur progresse de plus de 30 mm tandis que l'esprit coupé transpire à travers une silhouette abaissée de 62 mm. Reste qu’il va devenir de plus en plus compliqué de distinguer une Passat CC d’une Skoda Superb ou d’une Audi A5…

Volkswagen,Passat,CC,Sport,Coupé,Concept,GTE,salon,Genève,2015

14:56 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : volkswagen, passat, cc, sport, coupé, concept, gte, salon, genève, 2015 | | |

Volkswagen,Passat,new,next,2015,berline,break,Variant,Saloon,shooting Break,CC,coupé,2.0,TDI,VR6,3.0,400 ch,4x4,traction,BM6,DSG,allemand

Lorsque la 7e génération de Volkswagen Passat a été dévoilée en 2011, il s'agissait avant tout d'une rafraîchissement mais la nouvelle mouture attendue pour 2015 sera, à n'en pas douter, une réelle nouveauté. D'abord parce qu'elle utilisera à son tour la plateforme MQB du groupe ce qui devrait lui permettre de gagner une petite centaine de kilos au bénéfice des chiffres de consommation. Ensuite parce que son design, sans rien révolutionner, s'inspire des concepts CrossBlue et Sportsvan avec ses phares soulignés d'une fine ligne de LED.

Volkswagen,Passat,new,next,2015,berline,break,Variant,Saloon,shooting Break,CC,coupé,2.0,TDI,VR6,3.0,400 ch,4x4,traction,BM6,DSG,allemand

Mais les lignes demeurent très classiques avec des feux arrière inspirés de ceux des dernières grosses berlines Alfa. Les carrosseries iront de la classique berline au break en passant par e renouvellement de la CC, toujours aussi dynamique, mais aussi par l'arrivée d'un break de chasse très inspiré des Mercedes CLS Coupé et Shooting Break. Sous les capots, nous pourrions découvrir un 2.0 TDI poussé à 200 ch mais aussi un VR6 de 400 ch couplé à quatre roues motrices mais le conditionnel reste de rigueur. Les finitions seraient à la carte avec des exigences différentes entre les véhicules destinés à l'Europe et les voitures envoyées vers la Russie et les Etats-Unis, moins regardants.

Volkswagen,Passat,new,next,2015,berline,break,Variant,Saloon,shooting Break,CC,coupé,2.0,TDI,VR6,3.0,400 ch,4x4,traction,BM6,DSG,allemand

La Passat Variant jouera à nouveau l'atout utilitaire avec un espace de chargement porté à 670 litres et ses solutions de facilité pour la modularité intérieure. La Passat CC devrait partager son ADN avec une berline-coupé Octavia lancée chez Skoda en 2016. Ses lignes extérieures seront à nouveau soulignée par cette arche de toit très travaillée et ses phares et  feux différenciés de la berline classique. C'est probablement avec la CC que VW lancera son 3.0 VR6 Twin Turbo.

Volkswagen,Passat,new,next,2015,berline,break,Variant,Saloon,shooting Break,CC,coupé,2.0,TDI,VR6,3.0,400 ch,4x4,traction,BM6,DSG,allemand

Enfin, la grande nouveauté, c'est la carrosserie Shooting Break qui permettra à Volkswagen de venir jouer sur le terrain des marques allemandes Premium. Pour se faire, la qualité sera encore un ton au-dessus tandis que l'espace pour les passagers sera réel. Logiquement, le volume du coffre ne viendra pas concurrencer celui de la Variant mais voilà une carrosserie parfaite pour accueillir le futur 2.0 TDI de 200 ch. (Sources: AUTO Express)

Volkswagen,Passat,new,next,2015,berline,break,Variant,Saloon,shooting Break,CC,coupé,2.0,TDI,VR6,3.0,400 ch,4x4,traction,BM6,DSG,allemand

08:00 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : volkswagen, passat, new, next, 2015, berline, break, variant, saloon, shooting break, cc, coupé, 2.0, tdi, vr6, 3.0, 400 ch, 4x4, traction, bm6, dsg, allemand | | |

volkswagen,passat,alltrack,baroudeur,4x4,tout-terrain,salon,tokyo,2.0,tsi,tdi,offroad

Chez Volkswagen, il existait déjà une petite gamme de baroudeuses des villes sur lesquelles était apposé le suffixe "Cross" synonyme de flancs protégés et d'une position légèrement surélevée sur la route. La Cross Polo et le Cross Touran avaient ainsi ouvert la voie mais en restant de simples tractions. Cette fois, Volkswagen hausse son niveau de jeu en dotant sa gamme Passat d'une variante baroudeuse baptisée Alltrack. Présentée au Salon de Tokyo, cette véritable 4x4 s'offre une garde au sol accrue de 30 mm et se distingue par ses protections à l'avant et à l'arrière, ses passages de roues couleur anthracite et sa grille de bouclier spécifique. Pour faciliter les escapades hors bitume, les angles d'attaque et de fuite ont également été augmentés. Sans parler de quelques modifications sur la présentation de l'habitacle, comme des applications de couleur grise. Cette Passat Alltrack est donc parée pour affronter les Subaru Outback, Audi A4 Allroad, Peugeot 508 RXH et autres Skoda Octavia Scout.

volkswagen,passat,alltrack,baroudeur,4x4,tout-terrain,salon,tokyo,2.0,tsi,tdi,offroad

Comme ses rivales désignées, la Passat Alltrack n'est disponible qu'en break. Elle a tout de même choisi de se singulariser en se dispensant de transmission intégrale en série. Seules les variantes hautes 2.0 TSI 210 et 2.0 TDI 170 en disposeront d'emblée: sur la version 2.0 TDI 140, les quatre roues motrices sont simplement en option tandis que le 1.8 TSI de 160 ch en est privé. Contrairement au Station Wagon, l'Alltrack propose un mode Offroad, déjà vu sur les 4x4 Tiguan  et Touareg, qui comprend notamment une aide à la descente. Il peut aussi lisser la courbe d'accélération ou modifier le calibrage de l'ABS et de l'antipatinage.

volkswagen,passat,alltrack,baroudeur,4x4,tout-terrain,salon,tokyo,2.0,tsi,tdi,offroad

10:07 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : volkswagen, passat, alltrack, baroudeur, 4x4, tout-terrain, salon, tokyo, 2.0, tsi, tdi, offroad | | |

Volkswagen,VW,passat,CC,nouvelle,new,restylage,lifting,2012,janvier,los angeles,salon,tdi,tsi

Première du genre dans son segment, la Volkswagen Passat CC s'offre enfin les atours stylistiques du reste de la gamme. La Passat CC adopte ainsi une calandre effilée, étirée entre deux phares acérés. Plus anguleux, les feux arrière se rapprochent également davantage du reste de la gamme. Ce qui n'empêche pas cette berline au profil élancé de garder l'esprit d'indépendance, comme en atteste sa nouvelle appellation: il faudra simplement parler de Volkswagen CC lorsque ce restylage sera commercialisé en janvier 2012.

Volkswagen,VW,passat,CC,nouvelle,new,restylage,lifting,2012,janvier,los angeles,salon,tdi,tsi

Dans l'habitacle, de nouveaux équipements font leur apparition. L'affichage des panneaux de signalisation et la surveillance d'angle mort rejoignent la liste des options. Le système "Easy Open" permettra par ailleurs d'ouvrir le coffre en effleurant le pare-choc arrière. La dotation de série s'enrichit également, en accueillant la détection de la somnolence, des feux de jour à diodes et des phares au Xénon. En revanche, la gamme se compose des motorisations habituelles: 1.8 TSI 160, 2.0 TSI 210 et 3.6 V6 300 en essence, et 2.0 TDI 140 et 170 en diesel.

Volkswagen,VW,passat,CC,nouvelle,new,restylage,lifting,2012,janvier,los angeles,salon,tdi,tsi

09:02 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : volkswagen, vw, passat, cc, nouvelle, new, restylage, lifting, 2012, janvier, los angeles, salon, tdi, tsi | | |

VW Passat.jpg

A Paris, Volkswagen a présenté sa collection hiver 2010-2011 avec, entre autres nouveautés, la 7e génération de la Passat qui opte pour l'air de famille actuel des modèles de la marque, sans vraiment révolutionner son segment. La grande innovation de cette génération est l'Easy Open. Avec cet équipement, en combinaison avec le système clé en poche Keyless, le coffre peut s'ouvrir d'un mouvement de pied sous le bouclier arrière facilitant ainsi le chargement. Mais la nouvelle Passat peut également s'équiper d'un freinage d'urgence automatique en ville, d'un détecteur de fatigue ou encore les phares actifs Dynamic Light Assist du Touareg sans oublier le différentiel autobloquant électronique XDS de la Golf GTI.

VW Passat 2.jpg

Sous le capot, VW proposera des motorisations à injection directe. Les quatre moteurs essence offrent une palette de 122 ch à 300 ch. En Diesel, l'offre débute avec le 1.6 TDI BlueMotion de 105 ch et les trois autres moulins disponibles sont les 2.0 TDI et 2.0 BlueTDI de 140 ch et le 2.0 TDI de 170 ch. Tous les TDI ont droit au start&stop et à la récupération de l'énergie au freinage. La boîte robotisée à double embrayage DSG est bien sûr au programme.

VW Jetta.jpg

Autre nouveauté parisienne, la nouvelle Jetta gagne 9 cm en longueur passant à 4,64 m et voit son empattement allongé de 7 cm. Cette berline familiale ne se présente plus comme une Golf à coffre car plus aucun élément n'est partagé avec celle-ci. Par contre, esthétiquement, elle affiche bel et bien la nouvelle signature VW définie par Walter de'Silva. Son habitacle a été entièrement redessiné. Il profite de nouvelles mensurations pour offrir plus d'espace aux jambes des passagers.

VW Jetta 2.jpg

Au rayon des moteurs, on en découvrira six avec les 1.2 TSI de 105 ch, les 1.4 TSI de 122 et 160 ch et le 2.0 TSI de 200 ch en essence. En Diesel TDI, la Jetta sera proposée avec le 1.6 TDI de 105 ch ou 2.0 TDI de 140 ch. Hormis le 1.2 TSI, tous les moteurs peuvent être associés aux boîtes robotisées à double embrayage DSG à six ou sept rapports selon la motorisation.

VW Eos.jpg

Absente de Paris, l'Eos adopte à son tour le style familial mais elle reçoit au passage des feux de jours LED. À l'arrière, la base du pare-chocs adopte un diffuseur. Derrière la nouvelle calandre, la palette de motorisations ira de 122 ch à 210 ch mais c'est au Salon de Los Angeles à la mi-novembre que nous en saurons plus. On peut déjà vous dire que le 2.0 TDI de 140 ch se montre moins gourmand avec une baisse de la consommation moyenne mixte de 0,7 l, soit 4,8 l aux 100 km. La commercialisation de cette nouveauté est annoncée pour la mi-janvier 2011. 

VW Eos 1.jpg

 

 

10:51 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : volkswagen, passat, jetta, eos, 2011, salon, paris, nouvelles, tdi, tfsi, 300 ch, bluemotion, vag | | |