test,essai,jeu,ps4,game,player,simulation,granturismo,sport,gt,sony,officielle,polyphony,digital,licence

Pour ceux qui ont suivi toute la saga de Gran Turismo depuis ses débuts, la déception sera au rendez-vous. Certes, le jeu toujours développé par Polyphony Digital est une nouvelle fois esthétiquement très réussi avec des modèles plus beaux que dans la réalité tellement les détails sont soignés, mais on ne peut s'empêcher de rester sur notre faim. Avec 170 voitures disponibles, on est loin des 1200 propositions du dernier GT6. Les occasions ont disparu, elles aussi. Dommage. Vraiment dommage pour l'amateur de l'histoire automobile que je suis. Mais il faut vivre avec son temps. Et les modèles spécialement développés pour la jeu possèdent pas mal de charme.

test,essai,jeu,ps4,game,player,simulation,granturismo,sport,gt,sony,officielle,polyphony,digital,licence

De même, je suis plutôt du genre à jouer seul devant ma console et ici aussi, les possibilités sont bien moindres que par le passé puisque les championnats et autres ligues ont disparu au profit de simples courses face à l'I.A. mal mise au point, de tours chronométrés ou encore des défis de dérapages qui ne convaincront que les amateurs de drifts. Le système des permis a survécu mais il se révèle bien plus facile qu'avant.

test,essai,jeu,ps4,game,player,simulation,granturismo,sport,gt,sony,officielle,polyphony,digital,licence

Il est heureusement possible de créer soi-même ses courses en choisissant le nombre de concurrents, leur force, l'usure des pneus, l'utilisation du réservoir de carburant, la durée de la course, bref, il est possible de courir partout et dans toutes les catégories. Et en fonction des difficultés choisies, le montant de l'argent gagné en cas de victoire est plus élevé.

test,essai,jeu,ps4,game,player,simulation,granturismo,sport,gt,sony,officielle,polyphony,digital,licence

De facilité, il en est également question dans les sensations de conduite. Vous perdez très peu de temps s'il vous arrive de sortir de la route et pour pousser une voiture dans ses derniers retranchements, il faut couper toutes les aides. Franchement, on se rapproche diablement des jeux d'arcade. Bon, il existe néanmoins toute une série de personnalisations offertes à travers des jantes mais aussi des stickers et des couleurs mais il n'y a plus moyen d'améliorer vos bolides en achetant des pièces détachées.

test,essai,jeu,ps4,game,player,simulation,granturismo,sport,gt,sony,officielle,polyphony,digital,licence

Quant aux circuits, on tombe à 17 circuits (28 tracés) (contre 37 circuits -plus de 70 tracés- dans GT6), ce qui est ajoute encore à notre déception. On ne compte plus que six circuits réels, à l'image du  Nürburgring), mais quel dommage de ne plus retrouver Francorchamps ou encore Laguna Seca pour ne citer que ces deux-là. Les pistes de rallye manquent totalement de réalisme et n’ont strictement rien à faire dans Gran Turismo Sport. Aucune sensation, affreusement mou, il n’a aucun intérêt. Du coup, ça fait trois circuits de moins, soit dit en passant.

test,essai,jeu,ps4,game,player,simulation,granturismo,sport,gt,sony,officielle,polyphony,digital,licence

En fait tout le nouveau Gran Turismo Sport est axé vers les courses en ligne. Le mode principal, sobrement intitulé Sport, propose des compétitions de deux sortes: des courses simples et des championnats. Pour les courses simples, il s’agit de trois courses journalières à faire toutes les heures (à raison d’une toutes les vingt minutes). 

test,essai,jeu,ps4,game,player,simulation,granturismo,sport,gt,sony,officielle,polyphony,digital,licence

Quant aux championnats, ils proposent des sessions hebdomadaires à heure précise auxquelles on participe pour engranger des points. Si l’un d’entre eux est généraliste, les deux autres séparent les joueurs par pays et par constructeurs, respectivement. L’objectif sera bien sûr de maintenir son niveau sur toute la saison. Intéressant sur le long terme, surtout que le championnat constructeur permet de se faire prêter une ou deux voitures à utiliser quand on veut. Mais il faut bien évidemment payer pour pouvoir participer et là, nous sommes totalement contre...

test,essai,jeu,ps4,game,player,simulation,granturismo,sport,gt,sony,officielle,polyphony,digital,licence

20:39 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Divers, Jeux PS4 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : test, essai, jeu, ps4, game, player, simulation, granturismo, sport, gt, sony, officielle, polyphony, digital, licence | | |

test,essai,jeu,PS4,game,player,WRC7,simulation,rallye,kylotonn,licence,officielle,

Alors que Dirt avait pris l'ascendant, l'année dernière, sur la série WRC officielle, cette dernière a parfaitement réagi. En effet, le septième opus de la série passe la vitesse supérieure, à l'image des vrais bolides du WRC estampillés 2017. Ca va très vite, le rendu est impressionnant de réalisme. Logiquement, toutes les voitures du championnat du monde des rallyes sont disponibles ainsi que les bolides du WRC2 mais aussi les Fiesta du Junior WRC.

test,essai,jeu,PS4,game,player,WRC7,simulation,rallye,kylotonn,licence,officielle,

En mode carrière, on débute au volant de ces petites Fiesta avant de passer aux WRC2 où l'on a le choix entre diverses R5. C'est dès cette saison que l'on découvre de gros morceaux avec des secteurs chronométrés de plus de 15 minutes. Franchement, on s'y croirait! Personnellement, c'est dans les secteurs rapides que je prends véritablement mon pied parce qu'il faut constamment jongler entre vitesse et maîtrise de la voiture. Sur terre et sous la pluie, les tête-à-queue ne sont pas rares...

test,essai,jeu,PS4,game,player,WRC7,simulation,rallye,kylotonn,licence,officielle,

Les sensations sont moins typées arcade que dans les précédentes éditions. On peut ainsi jour de l'appel contre appel et de la ré-accélération appuyée sur les roues arrière pour signer de jolies trajectoires. Il existe une multitude de réglages de hauteur de caisse, de dureté des suspensions, d'efficacité du frein à main et l'on peut également choisir le degré de difficulté face à la concurrence. Celle-ci peut également vous surprendre en abandonnant parfois dans des endroits inattendus mais cela ajoute une certaine dose d'aléatoire qui ajoute du piment au jeu.

test,essai,jeu,PS4,game,player,WRC7,simulation,rallye,kylotonn,licence,officielle,

Dans les faits, par rapport aux années précédentes, on constatera que les pistes sont plus longues, plus bosselées, obligent à plus de prudence - y compris en ligne droite - et dopent véritablement le challenge. On sent que les développeurs ont pris le temps de construire chaque circuit avec soin, même si cela s'est fait au détriment d'autres éléments, comme la météo par exemple qui n'a pas vraiment d'influence sur la conduite. Au même titre que les dégâts qui n'influencent guère le comportement de la voiture comme cela peut être davantage le cas dans Dirt. Nous avons ainsi parcouru une spéciale de plus de 15 minutes du Rallye de Pologne avec le pneu arrière gauche crevé en signant le troisième temps...

test,essai,jeu,PS4,game,player,WRC7,simulation,rallye,kylotonn,licence,officielle,

Plus beau, plus stable et surtout plus réaliste, WRC 7, réalisé par l'équipe lyonnaise de Kylotonn, offre d'excellentes sensations et parvient à trouver un compromis entre arcade et simulation particulièrement convaincant. Tout n'est pas parfait et il reste des efforts à accomplir mais l'alternative à DIRT n'est plus à prendre à la légère. Et si, comme nous, vous aviez fait l'impasse sur le 6, vous retrouverez avec plaisir ce jeu officiel du WRC!

20:30 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Jeux PS4, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : test, essai, jeu, ps4, game, player, wrc7, simulation, rallye, kylotonn, licence, officielle | | |

Toyota,GT86,CS-R3,homologation,officielle,allemagne,cologne,TMG,motorsport,rallye,avenir,condroz,2015

Alors que le flou artistique entoure l'avenir de Toyota en WRC suite à l'annonce de la création d'une écurie officielle bis managée par l'ancien champion du monde, Tomi Makinen, tandis qu'une Yaris WRC de développement en provenance de Cologne, roule depuis longtemps aux mains des pilotes officiels Eric Camilli (F) et Teemu Suninen (FIN), une bonne nouvelle st tombée aujourd'hui.

Toyota,GT86,CS-R3,homologation,officielle,allemagne,cologne,TMG,motorsport,rallye,avenir,condroz,2015

L'homologation du coupé GT86 en R3 est accordée! Première propulsion moderne homologuée en ce 21è siècle, le coupé nippon pourra désormais s'aligner dans toutes les compétitions routières estampillées FIA y compris le WRC. S'appuyant sur la riche histoire du Toyota Team Europe, qui débuta en Championnat du Monde avec des Celica Turbo Twincam à roues arrière motrices dans les années 80, la GT86 CS-R3 devrait séduire de nombreux pilotes.

Toyota,GT86,CS-R3,homologation,officielle,allemagne,cologne,TMG,motorsport,rallye,avenir,condroz,2015

Pour rappel, le 2.0 litres boxer d'origine Subaru a été retravaillé pour fournir 232 ch pour un couple de 235 Nm. La boîte de vitesses à six rapports est devenue séquentielle grâce au travail de Drenth en conservant un différentiel arrière à glissement limité. Le poids a été ramené au minimum de 1.080 kg voulus par la règlement en vigueur tandis que les freins, l'échappement et la direction ont été calibrés en vue d'une utilisation en compétition.

Toyota,GT86,CS-R3,homologation,officielle,allemagne,cologne,TMG,motorsport,rallye,avenir,condroz,2015

Un Trophée réservé aux pilotes de GT86 sera mis sur pied dans le Championnat allemand des rallyes dès 2016 où l'on espère dix concurrents. Rappelons que le kit est commercialisé à 84.000 euros HTVA. De là à découvrir une Toyota GT86 CS-R3 en action au prochain Rallye du Condroz pour en faire la promotion...

toyota,gt86,cs-r3,homologation,officielle,allemagne,cologne,tmg,motorsport,rallye,avenir,condroz,2015

toyota,gt86,cs-r3,homologation,officielle,allemagne,cologne,tmg,motorsport,rallye,avenir,condroz,2015

13:32 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : toyota, gt86, cs-r3, homologation, officielle, allemagne, cologne, tmg, motorsport, rallye, avenir, condroz, 2015 | | |

histoire,patrimoine,BMW,318,Tds,officielle,usine,endurance,24 heures,spa,francorchamps,1987,3ème,naspetti,kox,menzel,diesel,podium,historique

C'est en 1996 que les 24 heures de Francorchamps admettent pour la première fois des motorisations diesels et pour cela, la catégorie EcoTech est créée de toute pièce. Les 24 heures du Mans n'ont donc rien inventé lorsqu'ils ont ouvert leur 56e stand à de nouvelles technologies. Cette année-là, les débuts sont laborieux entre les VW Golf GTD officielles et les amateurs au volant de Peugeot 306 HDI et autres Audi 80 TDI.

histoire,patrimoine,BMW,318,Tds,officielle,usine,endurance,24 heures,spa,francorchamps,1987,3ème,naspetti,kox,menzel,diesel,podium,historique

Douze mois plus tard, l'usine VW est de retour mais c'est surtout BMW qui débarque dans les Ardennes avec une 318 Tds très affûtée et confiée à un trio de pilotes officiels formé du Hollandais Peter Kox, de l'Italien Emmanuelle Naspetti et de l'Allemand Christian Menzel. En signant le 7è meilleur chrono lors des essais qualificatifs, la BMW démontre qu'elle n'est pas venue pour amuser le terrain.

histoire,patrimoine,BMW,318,Tds,officielle,usine,endurance,24 heures,spa,francorchamps,1987,3ème,naspetti,kox,menzel,diesel,podium,historique

En course, elle s'installe rapidement à la quatrième place derrière les deux BMW officielles et la Honda Accord. On la verra même occuper un instant la deuxième place suite à la sortie de route de la Honda vers deux heures du matin et aux ennuis de la "2", obligée de s'arrêter sur le sommet du Raidillon pour défroisser une aile suite à un contact avec un doublé. Mais des petits soucis sur la 82 vont permettre aux deux Fina-Bastos de signer le doublé tandis que la 318 Tds devra se contenter de la troisième marche du podium, à 8 tours de la BMW victorieuse.

histoire,patrimoine,BMW,318,Tds,officielle,usine,endurance,24 heures,spa,francorchamps,1987,3ème,naspetti,kox,menzel,diesel,podium,historique

12:06 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, patrimoine, bmw, 318, tds, officielle, usine, endurance, 24 heures, spa, francorchamps, 1997, 3ème, naspetti, kox, menzel, diesel, podium, historique | | |

Volkiswagen,VW,WRC,Polo,R,Racing,Rally,Championnat,monde,Rallyes,2013,arrivée,officielle,Nissen,Sainz,Al Attiyah,photos,gravel

C'était un secret de polichinelle mais c'est bel et bien aujourd'hui que Volkswagen a officialisé son arrivée dans le grand bain du Championnat du Monde des Rallyes dès 2013. Un joli coup médiatique à l'heure où MINI entame sa première campagne partielle dans la discipline avec un engin qui relève plus du char d'assaut que du bolide de course. Kris Nissen, le Directeur de Volkswagen Motorsport, en a profité pour préciser que la Polo WRC serait alignée par une structure semi-privée la saison prochaine.

Volkiswagen,VW,WRC,Polo,R,Racing,Rally,Championnat,monde,Rallyes,2013,arrivée,officielle,Nissen,Sainz,Al Attiyah,photos,gravel

Volkswagen n'a pas encore annoncé ses pilotes. Les rumeurs évoquent des contacts avec Petter Solberg, actuellement pilote privé chez Citroën, et Nasser Al-Attiyah, vainqueur du dernier Dakar avec la marque et pilote Ford en Super 2000. L'Espagnol Carlos Sainz, double champion du monde des rallyes et vainqueur du Dakar avec Volkswagen, se chargera du développement avec des essais dès la fin de cette année.

Volkiswagen,VW,WRC,Polo,R,Racing,Rally,Championnat,monde,Rallyes,2013,arrivée,officielle,Nissen,Sainz,Al Attiyah,photos,gravel

22:32 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : volkiswagen, vw, wrc, polo, r, racing, rally, championnat, monde, rallyes, 2013, arrivée, officielle, nissen, sainz, al attiyah, photos, gravel | | |

Volkswagan,Golf,GTI,Golf GTI,VW,24 heures,Nüirburgring,juin,2011,endurance,440 ch,Golf24,35 ans,usine,officielle

Après plusieurs participations aux 24 Heures du Nürburgring avec des Scirocco motorisées par des moulins fonctionnant au gaz naturel (CNG) incapables de jouer la victoire, Volkswagen a choisi une voie nettement plus agressive pour 2011. Pour célébrer dignement les 35 ans de la GTI, Volkswagen a annoncé la participation officielle d'une Golf aux 24 Heures du Nürburgring en juin prochain.

Volkswagan,Golf,GTI,Golf GTI,VW,24 heures,Nüirburgring,juin,2011,endurance,440 ch,Golf24,35 ans,usine,officielle

Baptisée Golf24, elle reçoit un cinq cylindres 2.5 de 440 chevaux pour 440 Nm de couple. La boîte séquentielle compte six rapports et la transmission intégrale est également de mise. Après une phase de tests, Volkswagen annonce le début d'un programme de préparation pour la compétition qui passe par trois épreuves d'endurance sur le Nürburgring. Pour l'instant, aucune information n'a été communiquée concernant l'équipage qui sera au volant.

Volkswagan,Golf,GTI,Golf GTI,VW,24 heures,Nüirburgring,juin,2011,endurance,440 ch,Golf24,35 ans,usine,officielle

11:12 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : volkswagen, golf, gti, golf gti, vw, 24 heures, nurburgring, juin, 2011, endurance, 440 ch, golf24, 35 ans, usine, officielle, course, compétition | | |