legend,boucles,bastogne,neuville,duval,escort,porsche,911,ford,thiry,verreydt,MY Racing,matton,elena,rally,historic,régularité

Traditionnelle manche d’ouverture de la saison rallystique belge, les Legend Boucles devraient attirer la grande foule, ce week-end dans la région de Bastogne.

Si, à une semaine près, les routes ne seront pas blanches, c’est sous le soleil et par des températures plutôt agréables pour un mois de février que devraient en découvre les quelques 285 concurrents attendus au départ ce samedi matin sous le chapiteau dressé sur la Place McAuliffe, à côté du célèbre char.

legend,boucles,bastogne,neuville,duval,escort,porsche,911,ford,thiry,verreydt,MY Racing,matton,elena,rally,historic,régularité

Le succès populaire de cette 59ème édition est garanti par l’affiche royale avec un duel au sommet attendu entre nos deux meilleurs rallymen de tous les temps, Thierry Neuville et François Duval.

De retour après trois ans d’absence aux Boucles, notre vice-champion du monde, toujours épaulé par Nicolas Gilsoul, découvrira le pilotage de la Porsche 911 Gr.4 imposée en 2016 par le patron de BMA Bernard Munster. Le pilote Hyundai aura à cœur d’oublier ses déboires de début de saison avec une domination qui ne s’est, hélas, pas concrétisée dans les résultats. A quelques centimètres près, nous aurions pu accueillir le leader du Mondial WRC à Bastogne…

"Mon premier objectif ici est de me faire plaisir," affirme le Saint-Vithois débarquant cet après-midi depuis une séance de tests en Espagne. "C’est la seule fois de l’année que je vais pouvoir rouler sans pression, juste faire des grands travers et régaler mes supporters."

legend,boucles,bastogne,neuville,duval,escort,porsche,911,ford,thiry,verreydt,MY Racing,matton,elena,rally,historic,régularité

Gageons toutefois qu’une fois le casque sur les oreilles, Thierry n’amusera pas la galerie et taquinera le chrono histoire de pouvoir défier celui qui est devenu la référence, le seul triple vainqueur des Legend, François Duval. Lauréat en 2013, 2014 et 2015, le pilote de Cul-des-Sarts est de retour après un an d’absence sur une Ford Escort MKII BDA Gr.4, cette fois issue des ateliers de Paul Lietaer.

"La journée terre et le Target Time qui ne nous obligera plus à faire du surplace à l’arrivée de chaque spéciale m’ont motivé à revenir," affirme l’ex-enfant terrible.

La présence de son successeur dans le rôle d’ambassadeur mondial, seul autre Belge à avoir réussi l’exploit de s’imposer en Championnat du Monde, aussi sans doute.

"Cela va être un combat entre le vieux et le jeune," sourit Dudu .

Neuville-Duval, voilà un duel Historic auquel les fans attendus en nombre dès ce soir pour la séance de dédicaces sous le chapiteau (18h) puis pour la parade en ville (19h-21h) n’ont encore jamais eu l’occasion d’assister.

legend,boucles,bastogne,neuville,duval,escort,porsche,911,ford,thiry,verreydt,MY Racing,matton,elena,rally,historic,régularité

Mais nos deux stars mondiales ne seront pas les seules pointures à faire danser les grands-mères d’avant 1987.

Parmi la centaine d’équipages engagés en Legend, on retrouve notamment six autres anciens vainqueurs. A commencer par Patrick Snijers, huit victoires dont deux en Legend, lui aussi sur une toute bonne Escort Gr.4. Mais aussi le triple couronné (à l’époque du moderne) Renaud Verreydt (Escort MKI), le premier vainqueur des Legend Marc Timmers (Porsche), Bruno Thiry (Datsun Violet Gr.2) sans oublier le tenant du titre, Bernard Munster (Porsche).

legend,boucles,bastogne,neuville,duval,escort,porsche,911,ford,thiry,verreydt,MY Racing,matton,elena,rally,historic,régularité

Pas d’ancien champion du monde cette année, mais quelques très bons étrangers quand même emmenés par le pilote officiel Citroën en WRC Stéphane Lefèbvre (Visa 1000 Pistes Gr.B). Le Français retrouvera ses compatriotes Jean-François Mourgues (Escort Gr.4), François Lethier (Peugeot 504 V6 Gr.5) ou Alain Deveza (Subaru Impreza Gr.A en Démo).

legend,boucles,bastogne,neuville,duval,escort,porsche,911,ford,thiry,verreydt,MY Racing,matton,elena,rally,historic,régularité

Parmi les pilotes jouissant d’une certaine notoriété, on citera encore la venue du patron de Citroën Racing Yves Matton sur sa Porsche Gr.3 toujours partagée avec l’équipier de Loeb Daniel Elena, le touche-à-tout Fred Bouvy (Porsche), le champion du monde d’attelage Félix-Marie Brasseur (Porsche) le pilote officiel BMW en DTM Maxime Martin (Opel Kadett), le pilote ex-mystère Larry Cols pour un sympathique retour après neuf ans d’absence ou encore Stéphane Henrard étrennant en Démo son tout nouveau buggy Dunbee.

legend,boucles,bastogne,neuville,duval,escort,porsche,911,ford,thiry,verreydt,MY Racing,matton,elena,rally,historic,régularité

Record d’affluence (185 voitures) battu en Classic, l’épreuve de régularité à 60 km/h, avec pléthore de favoris, de voitures originales et la présence, pour la troisième année consécutive, de notre ex-premier ministre Guy Verhofstadt, cette fois au volant d’une Lancia.

legend,boucles,bastogne,neuville,duval,escort,porsche,911,ford,thiry,verreydt,MY Racing,matton,elena,rally,historic,régularité

Tout ce beau monde en découdra durant deux jours lors de ce « remake » motorisé de la bataille des Ardennes. Au programme, douze spéciales (111 km) pour la journée du samedi puis six spéciales terre totalisant 80 km lors de l’étape dominicale (toutes en Power Stage c’est-à-dire avec des pénalités doublées) avec un juge de paix unique en Belgique de plus de 37 km du côté d’Herbeumont.

legend,boucles,bastogne,neuville,duval,escort,porsche,911,ford,thiry,verreydt,MY Racing,matton,elena,rally,historic,régularité

Même avec des anciennes, il va y avoir du sport et surtout beaucoup de spectacle ce week-end lors d’une 59ème édition des Legend Boucles s’annonçant tout simplement exceptionnelle. Amis spectateurs, soyez prudents. Sur les bords des spéciales comme sur les routes…

10:20 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : legend, boucles, bastogne, neuville, duval, escort, porsche, 911, ford, thiry, verreydt, my racing, matton, elena, rally, historic, régularité | | |

rallye,suède,WRC,vainqueur,latvala,toyota,Yaris,ogier,Tanak,Ford,M-Sport,Fiesta,Citroën,C3,Hyundai,i20,Neuville

Il n'était certainement pas le plus fort, il a signé une performance totalement transparente samedi mais lorsqu'il a fallu donner un dernier coup de rein le dimanche pour imposer sa Toyota Yaris WRC face au duo de Ford, Jari-Mari Latvala n'a pas faibli, ponctuant cette dernière journée d'un meilleur temps dans l'ultime chrono, une Power Stage de 16,4 km offrant cinq points au meilleur. Une victoire historique si l'on veut bien se souvenir que la dernière couronne du constructeur japonais en WRC datait de 1999 lorsque Didier Auriol avait imposé la Corolla WRC au très peu couru Rallye de Chine. Et puis cette victoire allait droit a cœur de Tomi Makinen, très critiqué sur ses méthodes de conception et de mise au point.

rallye,suède,WRC,vainqueur,latvala,toyota,Yaris,ogier,Tanak,Ford,M-Sport,Fiesta,Citroën,C3,Hyundai,i20,Neuville

Certes, Latvala occupe la tête du classement provisoire du championnat avec 48 points contre 44 à Ogier mais nous gardons encore des doutes sur la compétitivité de la Toyota Yaris WRC. Au Monte-Carlo, elle a logiquement profité des déboires de certains ténors pour signer cette inespérée deuxième place lors de sa première apparition. Et en Suède, Neuville était largement devant avant son abandon.

rallye,suède,WRC,vainqueur,latvala,toyota,Yaris,ogier,Tanak,Ford,M-Sport,Fiesta,Citroën,C3,Hyundai,i20,Neuville

Sans parler de Tanäk qui s'apprêtait à dévorer le Finlandais avant que ce dernier ne signe une dernière journée exceptionnelle. Et pour une voiture entièrement développée en Finlande, on peut dire que le Rallye de Suède se déroule dans son jardin où Latvala a signé six meilleurs temps à égalité avec Neuville. Vous l'aurez compris, il faudra attendre le Mexique et la terre pour définitivement connaître le vrai potentiel de la Toyota.

rallye,suède,WRC,vainqueur,latvala,toyota,Yaris,ogier,Tanak,Ford,M-Sport,Fiesta,Citroën,C3,Hyundai,i20,Neuville

De potentiel, la Hyundai I20 WRC n'en manque guère lorsqu'on revient sur la superbe course de Thierry Neuville avant la dernière spéciale du samedi... Mais permettez-nous de nous interroger sur la solidité de la coréenne. Franchement, quand on voit à quelle vitesse Thierry heurte la pile de pneus, on se demande comment le bras de suspension n'a pas tenu. Avant de casser, il aurait pu plier. On n'ose imaginer ce qu'il va se passer quand la voiture sera confrontée à certains terrains cassants en Argentine ou en Sardaigne lorsque de mauvaises pierres se retrouvent sur la bonne trajectoire. Franchement, si l'on se souvient de l'état dans lequel Colin Mc Rae ramenait ses voitures après certains rallyes, voir Thierry abandonner suite à un contact aussi léger paraît stupide.

rallye,suède,WRC,vainqueur,latvala,toyota,Yaris,ogier,Tanak,Ford,M-Sport,Fiesta,Citroën,C3,Hyundai,i20,Neuville

Bref, avant de se retourner contre Thierry, il nous semble que Hyundai ferait bien de se remettre elle aussi en question. Certes, cette troisième Hyundai conçue par Michel Nandan met son pilote numéro un en confiance mais avec les soucis de Paddon avec sa direction assistée, certaines faiblesses seront à corriger pour la suite de la saison.

rallye,suède,WRC,vainqueur,latvala,toyota,Yaris,ogier,Tanak,Ford,M-Sport,Fiesta,Citroën,C3,Hyundai,i20,Neuville

En s'offrant les deux dernières marches du podium, les pilotes M-Sport Ott Tanäk et Sébastien Ogier confirment le potentiel des Fiesta WRC. Et l'Estonien a signé une superbe performance en prenant rapidement le dessus sur un champion du monde visiblement gêné par sa position de départ.

rallye,suède,WRC,vainqueur,latvala,toyota,Yaris,ogier,Tanak,Ford,M-Sport,Fiesta,Citroën,C3,Hyundai,i20,Neuville

Le Français n'a pas signé le moindre scratch, il est encore passé à deux doigts de la correctionnelle et s'est loupé dans le premier virage de l'ultime étape dominicale en voulant aller chercher les deux Nordiques. Mais il se console avec la deuxième place provisoire du championnat et cette bonne fortune qui ne semble jamais le quitter.

rallye,suède,WRC,vainqueur,latvala,toyota,Yaris,ogier,Tanak,Ford,M-Sport,Fiesta,Citroën,C3,Hyundai,i20,Neuville

Quatrième, Dani Sordo pointait à plus de deux minutes du vainqueur. Une nouvelle fois présent avant tout pour assurer des points à l'arrivée, l'Espagnol n'a jamais convaincu et son meilleur temps dans la super-spéciale de Karlstad ne trompera pas les connaisseurs. Il devance ici Craig Breen qui n'a pas été exempt d'erreurs mais qui a progressé pas à pas durant tout le week-end pour signer cette belle cinquième place. Pour sa part, son équipier Kris Meeke partait une nouvelle fois à la faute en plongeant dans un fossé de l'ES14 alors qu'il occupait la cinquième place avec la C3 WRC. Selon Yves Matton, c'est au second passage que les Citroën ne parvenaient pas à s'en sortir sans en donner l'explication.

rallye,suède,WRC,vainqueur,latvala,toyota,Yaris,ogier,Tanak,Ford,M-Sport,Fiesta,Citroën,C3,Hyundai,i20,Neuville

Parmi les équipiers décevants, citons Juha Hanninen qui s'est, une nouvelle fois, heurté à un arbre. De quoi mettre sa Yaris KO même s'il repartait en super rallye pour terminer finalement 23è.

rallye,suède,WRC,vainqueur,latvala,toyota,Yaris,ogier,Tanak,Ford,M-Sport,Fiesta,Citroën,C3,Hyundai,i20,Neuville

Elfyn Evans termine sixième, à 5'26", devant Paddon et Lefèbvre, huitième avec la vieille DS3 WRC. En WRC2, le suédois Pontus Tidemand impose la Skoda Fabia R5 après la victoire de Mikkelsen à Monaco. Les deux pilotes Skoda Motorsport pointent en tête ex-aequo au championnat WRC2 avant la prochaine manche qui se disputera au Mexique du 9 au 12 mars.

rallye,suède,WRC,vainqueur,latvala,toyota,Yaris,ogier,Tanak,Ford,M-Sport,Fiesta,Citroën,C3,Hyundai,i20,Neuville

20:46 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallye, suède, wrc, vainqueur, latvala, toyota, yaris, ogier, tanak, ford, m-sport, fiesta, citroën, c3, hyundai, i20, neuville | | |

Rallye,Monte-Carlo,2017,WRC,championnat,monde,manche,Sébastien,Ogier,Ford,Fiesta,M-Sport,Toyota,Yaris,Latval,Tanak,Hyundai,Neuville,Thierry

Cela peut paraître injuste, et pourtant, à l'issue d'un Rallye de Monte-Carlo particulièrement difficile, c'est le Français Sébastien Ogier qui s'est vu remettre les lauriers du vainqueur, pour la cinquième fois, dans la cour du Palais Principautaire ce dimanche 22 janvier.

Rallye,Monte-Carlo,2017,WRC,championnat,monde,manche,Sébastien,Ogier,Ford,Fiesta,M-Sport,Toyota,Yaris,Latval,Tanak,Hyundai,Neuville,Thierry

Pourtant, ce n'est qu'hier, sur le coup de 15h20 que le pilote M-Sport a vu le sort lui sourire lorsque notre compatriote Thierry Neuville, auteur jusque-là d'un sans-faute au cours duquel il s'était construit une avance de plus d'une minute sur le champion français, a heurté une marche en béton en élargissant sa trajectoire à la sortie d'un gauche rapide sur gravier.

Rallye,Monte-Carlo,2017,WRC,championnat,monde,manche,Sébastien,Ogier,Ford,Fiesta,M-Sport,Toyota,Yaris,Latval,Tanak,Hyundai,Neuville,Thierry

Avant cela, et dès l'ES initiale, Ogier avait perdu une trentaine de seconde dans un fossé avant d'être aidé par des spectateurs. Et il n'a pas été exempt de fautes durant le week-end mais à chaque fois, il a bénéficié de cette chance qui ne sourit qu'aux champions. En son temps, Sébastien Loeb était aussi un cumulard en matière de coups de pot. Jusqu'à ce qu'un certain Ogier vienne le titiller et le pousser à en faire trop. Thierry sait maintenant ce qu'il doit faire pour que ce brin de chance quitte enfin les épaules de Sébastien. Il a démontré qu'il avait désormais suffisamment de confiance et surtout, que la Hyundai i20 WRC 2017 est visiblement très bien née.

Rallye,Monte-Carlo,2017,WRC,championnat,monde,manche,Sébastien,Ogier,Ford,Fiesta,M-Sport,Toyota,Yaris,Latval,Tanak,Hyundai,Neuville,Thierry

En toute objectivité, Thierry et Nicolas avaient fait fort jusqu'à cette maudite 13è spéciale. Jouant parfaitement avec les écarts et donnant des petits coups d'accélérateur là où il se sentait en confiance, le St Vithois s'était construit un joli matelas qui devait lui permettre d'aborder la dernière journée sereinement. Bien épaulé par ses ouvreurs Bruno Thiry et le jeune Renaud Herman, Thierry prenait les spéciales les unes après les autres en toute sérénité.

Rallye,Monte-Carlo,2017,WRC,championnat,monde,manche,Sébastien,Ogier,Ford,Fiesta,M-Sport,Toyota,Yaris,Latval,Tanak,Hyundai,Neuville,Thierry

Et même si Christian Loriaux lançait dimanche, lors du direct de la RTBF dans la dernière spéciale servant de cadre à la Power Stage, que certaines voitures étaient plus solides que d'autres en pensant bien évidemment à la Ford Fiesta du vainqueur développée chez son employeur M-Sport, nous ne sommes pas sûrs qu'une autre voiture aurait résisté au choc qui a causé la perte de nos petits Belges.

Rallye,Monte-Carlo,2017,WRC,championnat,monde,manche,Sébastien,Ogier,Ford,Fiesta,M-Sport,Toyota,Yaris,Latval,Tanak,Hyundai,Neuville,Thierry

Quelle tristesse mêlée d'admiration en les voyant réparer la suspension arrière droite sur la i30 meurtrie alors que d'autres auraient abandonné toute chance de terminer l'épreuve après un coup de bambou aussi violent. Ils ont voulu rejoindre l'assistance à tout prix pour prendre par à l'étape finale du dimanche en visant les cinq points de la Power Stage.

Rallye,Monte-Carlo,2017,WRC,championnat,monde,manche,Sébastien,Ogier,Ford,Fiesta,M-Sport,Toyota,Yaris,Latval,Tanak,Hyundai,Neuville,Thierry

Et ils ont réussi! Grâce à une voiture parfaitement réparée et une confiance toujours aussi forte, Neuville a signé son sixième meilleur temps du week-end en profitant de sa position sur la route, certes, mais en maîtrisant parfaitement sa monture dans une descente rendue délicate par la neige. Les voilà parfaitement boostés pour débarquer en Suède, dans trois semaines, et remettre les pendules à l'heure face à Ogier et tous les autres!

Rallye,Monte-Carlo,2017,WRC,championnat,monde,manche,Sébastien,Ogier,Ford,Fiesta,M-Sport,Toyota,Yaris,Latval,Tanak,Hyundai,Neuville,Thierry

Nous l'avons dit, Sébastien Ogier s'est montré le plus malin ce week-end pour sa première course à bord de la Ford Fiesta WRC. Il signe sa cinquième victoire monégasque mais aussi la 39è en carrière. Mais nous pouvons affirmer qu'il devra désormais se cracher dans les mains s'il veut remporter sa cinquième couronne mondiale. Il devra se défaire de Neuville mais il devra aussi surveiller son équipier, Ott Tänak, auteur d'une solide performance sur un rallye aussi délicat.

Rallye,Monte-Carlo,2017,WRC,championnat,monde,manche,Sébastien,Ogier,Ford,Fiesta,M-Sport,Toyota,Yaris,Latval,Tanak,Hyundai,Neuville,Thierry

Malheureusement l'Estonien perdait sa belle deuxième place lorsque le moteur de sa Fiesta le lâchait dès l'entame de de l'ultime journée mais il parvenait à rejoindre l'arrivée sur trois cylindres. Et signait une dernière spéciale du tonnerre en gommant pratiquement son handicap mécanique pour préserver sa troisième place finale face à Sordo.

Rallye,Monte-Carlo,2017,WRC,championnat,monde,manche,Sébastien,Ogier,Ford,Fiesta,M-Sport,Toyota,Yaris,Latval,Tanak,Hyundai,Neuville,Thierry

Pour son retour dans la discipline, Toyota crée la surprise avec la deuxième place de Jarri-Matti Latvala qui n'a pourtant jamais brillé. La Yaris WRC ne nous a guère impressionné et ce sont avant tous les erreurs de ses adversaires qui ont placé le Finlandais sur le podium final.

Rallye,Monte-Carlo,2017,WRC,championnat,monde,manche,Sébastien,Ogier,Ford,Fiesta,M-Sport,Toyota,Yaris,Latval,Tanak,Hyundai,Neuville,Thierry

Et ce n'est pas son équipier Hanninen qui nous fera changer d'avis. Plus brouillon, moins dans le rythme, il s'est pris un petit arbre dans l'ES5qui le forçait à repartir en Super Rally le samedi. Il termine seizième, juste derrière Neuville mais il sera déjà sous pression en Suède s'il veut marquer les esprits chez Toyota.

Rallye,Monte-Carlo,2017,WRC,championnat,monde,manche,Sébastien,Ogier,Ford,Fiesta,M-Sport,Toyota,Yaris,Latval,Tanak,Hyundai,Neuville,Thierry

De déception, il en était surtout question dans le clan des Rouges. Chez Citroën, et comme attendu, les deux pilotes nominés ont été incapables de tenir leur rang. Kris Meeke nous a fait une belle sortie dans l'ES4 le vendredi avant de connaître une noire malchance hier soir en étant contraint à l'abandon suite à une accident sur le routier. En l'absence de Super Rallye le dimanche, il était contraint à l'abandon et ne pouvait donc pas envisager quelques points dans la Power Stage.

Rallye,Monte-Carlo,2017,WRC,championnat,monde,manche,Sébastien,Ogier,Ford,Fiesta,M-Sport,Toyota,Yaris,Latval,Tanak,Hyundai,Neuville,Thierry

Une spéciale du Turini que son équipier Stéphane Lefebvre remportait lors du premier passage, offrant ainsi un premier scratch à la C3 WRC. Auparavant, le Français était parti à la faute dès l'ES2 le jeudi soir, grillant son embrayage en essayant de quitter une mauvaise posture dans un fossé. Il n'aura ainsi jamais été à la hauteur des espoirs placés dans la voiture à la suite des essais hivernaux. Il termine neuvième derrière les meilleures R5!

Rallye,Monte-Carlo,2017,WRC,championnat,monde,manche,Sébastien,Ogier,Ford,Fiesta,M-Sport,Toyota,Yaris,Latval,Tanak,Hyundai,Neuville,Thierry

Finalement, c'est Craig Breen qui sauve les meubles pour Citroën en terminant cinquième à bord d'une ancienne DS3 WRC. L'Irlandais a signé un rallye de grande classe en devant composer avec une centaine de chevaux en moins. Certes, sur la neige et la glace, il n'est pas spécialement idiot de miser sur moins de puissance mais en l'absence du différentiel central et de l'aéro des WRC 2017, il a signé une terrible performance même s'il a dû abandonner sa quatrième place le dimanche matin face à un Sordo enfin réveillé. 

Rallye,Monte-Carlo,2017,WRC,championnat,monde,manche,Sébastien,Ogier,Ford,Fiesta,M-Sport,Toyota,Yaris,Latval,Tanak,Hyundai,Neuville,Thierry

Au final, M-Sport et Hyundai se sont partagés les meilleurs temps et semblent être les mieux préparés à l'aube de cette nouvelle saison.

Rallye,Monte-Carlo,2017,WRC,championnat,monde,manche,Sébastien,Ogier,Ford,Fiesta,M-Sport,Toyota,Yaris,Latval,Tanak,Hyundai,Neuville,Thierry

En terminant septième et huitième, Mikkelsen et Kopecky ont démontré qu'une Skoda Fabia R5 bien pilotée pouvait rentrer dans le Top10. Le Norvégien, victime du départ précipité de Volkswagen, a atomisé la concurrence en collant 3'25" à son équipier chez Skoda et 6'36" à Bouffier, ancien vainqueur de l'épreuve du temps où celle-ci ne comptait que pour l'ERC. Voilà pour la première manche du WRC 2017. On se retrouve en Suède dans 18 jours!

Rallye,Monte-Carlo,2017,WRC,championnat,monde,manche,Sébastien,Ogier,Ford,Fiesta,M-Sport,Toyota,Yaris,Latval,Tanak,Hyundai,Neuville,Thierry

21:57 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallye, monte-carlo, 2017, wrc, championnat, monde, manche, sébastien, ogier, ford, fiesta, m-sport, toyota, yaris, latval, tanak, hyundai, neuville, thierry | | |

Rallye,WRC,Championnat,monde,Monte-Carlo,Monaco,Gap,spéciales,ES,Ogier,VW,Polo,Mikkelsen,Neuville,Thierry,Hyundai,i20,Lefebvre,DS3,Ostberg,Ford,Fiesta

Le Français Sébastien Ogier remporte sa quatrième victoire à Monaco, la troisième consécutive, en étant en mode sécurisé depuis hier après-midi, lorsque Kris Meeke (DS3 WRC PH Sport) devait abandonner, boîte de vitesses cassée, après avoir heurté une grosse pierre dans une corde. On s'étonne que les spectateurs présents n'aient pas jugé bon de la déplacer...

Rallye,WRC,Championnat,monde,Monte-Carlo,Monaco,Gap,spéciales,ES,Ogier,VW,Polo,Mikkelsen,Neuville,Thierry,Hyundai,i20,Lefebvre,DS3,Ostberg,Ford,Fiesta

Jusque là, le Britannique avait réussi à faire illusion même s'il pointait déjà à trente secondes du triple champion du monde de la spécialité. Autant dire que la Polo se dirigeait néanmoins vers la victoire alors que d'aucun voulaient encore y croire.

Rallye,WRC,Championnat,monde,Monte-Carlo,Monaco,Gap,spéciales,ES,Ogier,VW,Polo,Mikkelsen,Neuville,Thierry,Hyundai,i20,Lefebvre,DS3,Ostberg,Ford,Fiesta

Mais alors que deux Volkswagen auraient dû compléter le podium, comme à l'accoutumée, Latvala était l'auteur d'une faute un peu stupide dans un virage qui ne semblait guère délicat mais où il partait en sous-virage à l'extérieur dans un fossé où il endommageait son train avant pour le compte. Dans l'aventure et à très faible allure, il emmenait un spectateur surpris sur son capot et repartait sans demander son reste. Une attitude compréhensible lorsqu'on est dans la course. Je le vois mal s'arrêter pour faire un constat d'accident mais notre époque est ainsi faite qu'il sera pénalisé d'une suspension avec sursis lors du prochain Rallye de Suède. Une sanction débile s'il en est!

Rallye,WRC,Championnat,monde,Monte-Carlo,Monaco,Gap,spéciales,ES,Ogier,VW,Polo,Mikkelsen,Neuville,Thierry,Hyundai,i20,Lefebvre,DS3,Ostberg,Ford,Fiesta

Bref, samedi, après-midi, les jeux étaient faits puisque Ogier comptait alors deux pleines minutes d'avance sur son équipier Mikkelsen, auteur de sa meilleure performance sur les routes du Monte-Carlo. Le Norvégien aurait pu encore être inquiété par notre compatriote Thierry Neuville, auteur de deux meilleurs chronos hier en fin de journée, dont l'ES13 Sisteron-Thoard et ses 36 km grâce à une monte pneumatique appropriée. Il terminait la troisième journée à 12 petites secondes d'Andreas. Malheureusement, ce dimanche, la nouvelle Hyundai i20 allait rencontrer des problèmes de transmission et c'est finalement un miracle que notre St-Vithois ait réussi à signer cette belle troisième place, son meilleur résultat dans la Principauté.

Rallye,WRC,Championnat,monde,Monte-Carlo,Monaco,Gap,spéciales,ES,Ogier,VW,Polo,Mikkelsen,Neuville,Thierry,Hyundai,i20,Lefebvre,DS3,Ostberg,Ford,Fiesta

Toujours est-il que Thierry a infligé une belle mise au point à ses équipiers chez Hyundai. Que ce soit à Sordo, une nouvelle fois particulièrement décevant, mais nous n'avons jamais cru en lui, ou encore à Paddon qui disputait il est vrai l'épreuve pour la première fois et qui plus est sur l'ancienne i20. Toujours est-il que le Kiwi partait à la faute dès l'ES3 en compagnie de Kubica. Au rang des fautifs, notons encore le Français Eric Camilli qui disputait son premier rallye sous les couleurs de M-Sport et qui tenait, samedi, le rang des espoirs bleu-blanc-rouge aux côtés de Stéphane Lefebvre aux alentours de la huitième place avant de se laisser piéger dans une portion verglacée de l'ES6 où il endommageait la Fiesta pour le compte.

Rallye,WRC,Championnat,monde,Monte-Carlo,Monaco,Gap,spéciales,ES,Ogier,VW,Polo,Mikkelsen,Neuville,Thierry,Hyundai,i20,Lefebvre,DS3,Ostberg,Ford,Fiesta

A la quatrième place du classement final, nous retrouvons son équipier Ostberg, revenu chez M-Sport après des saisons décevantes chez Citroën, qui devance Stéphane Lefebvre, auteur d'un excellent Monte-Carlo durant lequel il montait intelligemment en puissance (les mauvaises langues disent qu'il n'était guère à l'aise sur la glace du samedi) pour s'offrir cette belle cinquième place assortie d'un troisième chrono dans le Turini! Sixième, Sordo a déçu puisqu'il devance laborieusement Ott Tanak et sa Fiesta WRC financée par D-Mack, un manufacturier de pneus chinois soucieux de se faire un nom en Europe.

Rallye,WRC,Championnat,monde,Monte-Carlo,Monaco,Gap,spéciales,ES,Ogier,VW,Polo,Mikkelsen,Neuville,Thierry,Hyundai,i20,Lefebvre,DS3,Ostberg,Ford,Fiesta

En WRC-2, Elfyn Evans et la nouvelle Fiesta R5 Evo l'emportent malgré deux crevaisons coûteuses en temps. Le Gallois devance la Skoda Fabia R5 d'Armin Kremer et la DS 3 R5 de Quentin Gilbert et Renaud Jamoul préparée chez DG Sport. A noter qu’Esapekka Lappi, qui n’avait pas nominé ce rallye pour son programme en WRC-2, s’est glissé entre Evans et Kremer sur sa Fabia R5 privée.

Rallye,WRC,Championnat,monde,Monte-Carlo,Monaco,Gap,spéciales,ES,Ogier,VW,Polo,Mikkelsen,Neuville,Thierry,Hyundai,i20,Lefebvre,DS3,Ostberg,Ford,Fiesta

17:02 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallye, wrc, championnat, monde, monte-carlo, monaco, gap, spéciales, es, ogier, vw, polo, mikkelsen, neuville, thierry, hyundai, i20, lefebvre, ds3, ostberg, ford, fiesta | | |

En allant assister à une séance d’essais de Hyundai Motorsport en vue de la saison 2016, Vincent Marique ne se doutait pas qu’il allait ainsi coller au mieux à l’actualité des derniers jours. Parce qu’il n’y en a que pour Hyundai actuellement dans le microcosme du WRC. En annonçant la relégation de Thierry Neuville dans l’équipe B pour le Wales, la marque coréenne a semé le doute dans les esprits. Entre versions officielles et supputations, Thierry Neuville fait le point avec nous après un Tour de Corse calamiteux dont vous saurez tout en nous lisant.

utonews,novembre,2015,285,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,ers,Condroz,Rallye,présentation,interview,Lhonnay,Stéphane,Hutois,Thierry,Neuville,Hyundai,test,exclusif,Opel,Astra,Hyundai,i20,Coupé,Mercedes,C200,CDI,break,Toyota,Auris,1.2

Nous vous parlons également des deux dernières manches du Championnat d'Europe disputées à Chypre puis en Grèce sans oublier l’East Belgian Rally remporté par un Hermen Kobus que nous n’attendions pas spécialement à pareille fête. Et puis nous vous présentons l’incontournable Rallye du Condroz à travers l’interview d’un héros local, Stéphane Lhonnay, qui en sera à sa vingtième participation!

Comme à l’accoutumée, nous vous parlons également des épreuves ASAF mais aussi du WRX et même du Championnat des Rallyes aux Pays-Bas avec l'épreuve la plus proche de Belgique, le GTC Rally!

En circuit, nous avons recueilli les impressions de Stoffel Vandoorne au soir de son sacre historique en GP 2 Series. Et nous vous faisons découvrir le TCR Benelux 2016 à travers l’interview de Koen Wijckmans.

Dans le cahier Histonews, retour sur le Belgian Westhoek Classic, le Rally Legend disputé à San Marin et les Spa 6 Hours. Enfin, Claudie Tanghe a vécu, en exclusivité, la première édition du Rallying Solutions Summer Camp sur les jolis chemins en terre des forêts galloises.

Au rayon de l’industrie, nous vous parlons des nouveautés du Salon de Francfort mais aussi de nos premières impressions au volant des Jaguar XF, Mini Clubman, Mitsubishi Outlander, Opel Astra, Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport et Subaru Levorg sans oublier les essais plus complets des Hyundai i20 Coupé, Mercedes C200 BlueTec break et Toyota Auris 1.2 Turbo.

utonews,novembre,2015,285,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,ers,Condroz,Rallye,présentation,interview,Lhonnay,Stéphane,Hutois,Thierry,Neuville,Hyundai,test,exclusif,Opel,Astra,Hyundai,i20,Coupé,Mercedes,C200,CDI,break,Toyota,Auris,1.2

Tour,Corse,France,WRC,championnat,monde,rallye,Renault,Citroën,Peugeot,Audi,Subaru,Ford,Sierra,Cosworth,ERC,Neuville,Thierry,tarmac,expert

En termes de distance chronométrée, il y a peu de différences par rapport à la dernière visite du WRC en Corse en 2008. Le parcours total était de 1094 km dont 359 de spéciales. Cette année, le parcours est de 984,68 km pour 332,73 km chronométrés, répartis en neuf spéciales.

Tour,Corse,France,WRC,championnat,monde,rallye,Renault,Citroën,Peugeot,Audi,Subaru,Ford,Sierra,Cosworth,ERC,Neuville,Thierry,tarmac,expert

Ce qui change, en revanche, c’est que les concurrents ne vont pas passer deux nuits consécutives dans le même hôtel. La 58e édition les emmènera d’Ajaccio à Bastia, puis à Porto-Vecchio et retour à Ajaccio.

Tour,Corse,France,WRC,championnat,monde,rallye,Renault,Citroën,Peugeot,Audi,Subaru,Ford,Sierra,Cosworth,ERC,Neuville,Thierry,tarmac,expert

Les organisateurs sont particulièrement fiers de ce découpage qu’ils avaient déjà initié en Intercontinental Rally Challenge (IRC) puis en Championnat d’Europe des Rallyes FIA (ERC) de 2011 à 2014. Malgré tout, nous sommes encore loin des marathons corses du début des années 1980. De 1979 à 1986, le programme était de plus de 1000 km de spéciales. L’édition 1982 proposait 1176 km de spéciales sur trois jours! Soit plus de trois fois la distance de ce Tour de Corse sur la même période...

Tour,Corse,France,WRC,championnat,monde,rallye,Renault,Citroën,Peugeot,Audi,Subaru,Ford,Sierra,Cosworth,ERC,Neuville,Thierry,tarmac,expert

La première édition du Tour de Corse s’est déroulée en 1956 (victoire de Gilberte Thirion), mais le principe des épreuves spéciales chronométrées ne fut instauré qu’en 1963. En 1973, première édition en WRC, la distance totale chronométrée était de 372 km sur deux jours. A cette époque-là, les temps de liaison étaient très courts, et, en automne, les équipages avaient du mal à les respecter et recevaient de lourdes pénalités.

Tour,Corse,France,WRC,championnat,monde,rallye,Renault,Citroën,Peugeot,Audi,Subaru,Ford,Sierra,Cosworth,ERC,Neuville,Thierry,tarmac,expert

Au cours des années suivantes, le kilométrage des spéciales a peu à peu doublé jusqu’à 1979 où il a bondi à 1129 km (22 spéciales, 19 différentes) sur deux jours et deux nuits (Ajaccio-Bastia et Bastia-Ajaccio). Le Tour de Corse a de nouveau changé en 1981 (1144 km/24 ES) en passant au printemps. L’édition 1982, la plus longue de l’histoire, a vu l’ajout d’une troisième étape. Le temps total du vainqueur, Jean Ragnotti (Renault/Michelin) fut de plus de 14 heures de course (pour info, Loeb en 2008: 3h42min!)

Tour,Corse,France,WRC,championnat,monde,rallye,Renault,Citroën,Peugeot,Audi,Subaru,Ford,Sierra,Cosworth,ERC,Neuville,Thierry,tarmac,expert

Le parcours fut de plus de 1100 km jusqu’en 1987 (619 km) où il a pratiquement été divisé par deux après les nouvelles mesures prises en WRC suite à l’accident tragique d’Henri Toivonen et Sergio Cresto au Tour de Corse 1986.

Tour,Corse,France,WRC,championnat,monde,rallye,Renault,Citroën,Peugeot,Audi,Subaru,Ford,Sierra,Cosworth,ERC,Neuville,Thierry,tarmac,expert

Cet accident a également conduit à l’arrêt des Groupe B. Après huit éditions entre 555 et 626 km de spéciales, le parcours chronométré a régulièrement diminué pour atteindre 341,68 km en 2005. Cette année, c’est le Tour de Corse le plus court de l’histoire qui est proposé avec seulement 332,73 km chronométrés.

Tour,Corse,France,WRC,championnat,monde,rallye,Renault,Citroën,Peugeot,Audi,Subaru,Ford,Sierra,Cosworth,ERC,Neuville,Thierry,tarmac,expert

Pour nous Belges, c'est évidemment l'édition de 1995 qui restera à jamais gravée dans nos mémoires suite à l'abandon dramatique de Bruno Thiry, victime de la mécanique de sa Ford Escort RS Cosworth à 2 spéciales de l’arrivée. Un roulement avant cassé qui n'aurait pas dû avoir de conséquence puisque l’auto est arrivée au bout du secteur chronométré. Mais le règlement de l'époque interdit l’assistance entre certaines spéciales.

Tour,Corse,France,WRC,championnat,monde,rallye,Renault,Citroën,Peugeot,Audi,Subaru,Ford,Sierra,Cosworth,ERC,Neuville,Thierry,tarmac,expert

Un règlement absurde qui voit l’Escort se présenter dans la zone de ravitaillement où la présence des mécaniciens et des camions remplis de pièces est … inutile. En temps normal, il aurait fallu une dizaine de minutes pour remplacer l’élément défectueux. Bruno tente, en vain, de réparer avec la trousse d’outils emportée dans l’auto. Tous, pilotes, mécaniciens, team-managers et journalistes sont révoltés devant l’injustice qui frappe le héros de ce Tour de Corse. La réparation ne peut se faire et c’est l’abandon, alors qu’il avait course gagnée. Voici le reportage de l'époque:

11:16 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : tour, corse, france, wrc, championnat, monde, rallye, renault, citroën, peugeot, audi, subaru, ford, sierra, cosworth, erc, neuville, thierry, tarmac, expert | | |

Hyundai,i20,coupé,essence,diesel,new,1.4,3 portes,dynamique,futur,wrc,neuville,2015

La voilà enfin, celle qui devrait permettre à Hyundai de franchir un nouveau cap en WRC! Cette i20 Coupé se caractérise par une silhouette plutôt réussie avec des montants A, B et C différents du modèle à cinq portes, leur inclinaison étant renforcée sur la version Coupé. De quoi lui garantir un style plus dynamique avec une séduisante ligne de toit plongeante, située à une hauteur réduite de 25mm par rapport à la version cinq portes. Réinterprétant la ligne de toit flottante, la version Coupé fait appel à un montant C noir et étroit pour souligner davantage encore le design exclusif de sa partie arrière. Les jantes de 17" en alliage lui sont exclusivement réservées et mettent en exergue sa sportivité. L'expression du style unique du Coupé se poursuit avec le coloris extérieur dédié Tangerine Orange qui trouve un écho dans la séduisante ambiance intérieure orange spécifique à l'habitacle de la version Coupé.

Hyundai,i20,coupé,essence,diesel,new,1.4,3 portes,dynamique,futur,wrc,neuville,2015

Cette i20 Coupé bénéficie d'une dotation exclusive qui renforce son style et rehausse le confort intérieur et la qualité perçue. Un toit panoramique étendu inonde l'habitacle de lumière naturelle, soulignant la sensation de bien-être et de décontraction générée par un design intérieur ergonomique orienté vers le conducteur. Bénéficiant d'un design inédit pour sa partie arrière, le Coupé dispose d'une capacité de chargement encore plus généreuse que la version 5 portes avec 10 litres de volume supplémentaires pour atteindre une valeur de 336 litres inégalée dans la catégorie. Grâce aux sièges avant assurant un accès aisé et doté d'une fonction de mémoire, tous les passagers bénéficient d'un confort supérieur. Les faibles niveaux de bruits, vibrations et stridences garantissent aussi la sérénité à ses occupants.

Hyundai,i20,coupé,essence,diesel,new,1.4,3 portes,dynamique,futur,wrc,neuville,2015

Par ailleurs, la Coréenne dispose des mêmes équipements complets de sécurité et de confort que sa cousine à cinq portes. Elle peut aussi être dotée d'équipements tels que le volant chauffant, le système de désembuage automatique du pare-brise ou le Lane Departure Warning System (LDWS), tout en préservant les espaces aux jambes, à la tête et aux épaules généreux de la 5 portes.

Hyundai,i20,coupé,essence,diesel,new,1.4,3 portes,dynamique,futur,wrc,neuville,2015

Ce joli coupé bénéficie d'une gamme de motorisations parfaitement adaptée et optimisée pour un usage au quotidien. Les moteurs à essence proposés sont le très populaire 1.25 de 84ch ainsi que le nouveau 1.4 de 100ch. La gamme est complétée par deux moteurs diesel, un 1.1 de 75ch et un 1.4 de 90ch. Garantissant un choix plus vaste pour un usage optimal au quotidien, chacune de ces motorisations répond aux normes d'émissions Euro6. Ces moteurs sont associés à des transmissions manuelles à cinq ou six rapports, le 1.4 essence étant aussi disponible avec une transmission automatique à 4 rapports. Un système Start/Stop automatisé (ISG) est également disponible pour une efficience renforcée.

Hyundai,i20,coupé,essence,diesel,new,1.4,3 portes,dynamique,futur,wrc,neuville,2015

La gamme de motorisations sera encore complétée en 2015 par un nouveau moteur 1.0 trois cylindres à essence suralimenté. Ce nouveau moteur 1.0 T-GDi est le premier d'une nouvelle génération de petits moteurs à essence turbocompressés, garantissant des performances, un agrément et une efficience en hausse. Le moteur 1.0 T-GDi est décliné en deux puissances. La version standard de 100ch garantit une sobriété maximale alors que la version de 120ch a été développée pour offrir en priorité un agrément renforcé. “Ces nouveaux moteurs turbo bénéficient de divers aménagements et nouvelles technologies comme l'injection directe et un turbocompresseur compact à simple étage,” explique Jürgen Grimm, Head of Powertrain au sein du European Technical Center de Hyundai à Rüsselsheim.

Hyundai,i20,coupé,essence,diesel,new,1.4,3 portes,dynamique,futur,wrc,neuville,2015

15:46 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hyundai, i20, coupé, essence, diesel, new, 1.4, 3 portes, dynamique, futur, wrc, neuville, 2015 | | |

rallye,WRC,Wales,championnat,mondial,ogier,Volkswagen,Polo,R,Ostberg,Citroën,DS3,Hirvonen,Fiesta,Ford,Neuville,Thierry,Hyundai,i20,latvala,Mikkelsen,meeke,

Après avoir débuté l’année par un succès au Rallye Monte-Carlo, Sébastien Ogier a décroché sa huitième victoire de la saison à Llandudno, au nord du Pays de Galles. Une mainmise qui semble moins autoritaire que celle de son prédécesseur, Sébastien Loeb, mais qui est indubitable et même plus impressionnante si l’on tient compte de la réelle concurrence à laquelle le Haut-Alpin doit faire face dans son propre camp. Pourtant, cette fois, le tout frais double champion du monde n’a pas été longtemps contrarié par ses deux équipiers, Andreas Mikkelsen et Jari-Matti Latvala, auteurs de sorties de route. Alors que le playboy Norvégien était parti à la faute dès la première journée, le Finlandais s’accrochait aux basques d’Ogier en pointant à seulement 6’’6 avant de perdre plus de trois minutes le samedi matin. Dès lors, Seb n’avait plus qu’à contrôler pour récolter sa 16e victoire avec Volkswagen (sa 24e au total) et sa deuxième d’affiliée au Wales Rally. La VW Polo R WRC, qui a débuté il y a 24 mois, a déjà remporté 24 victoires mondiales!

rallye,WRC,Wales,championnat,mondial,ogier,Volkswagen,Polo,R,Ostberg,Citroën,DS3,Hirvonen,Fiesta,Ford,Neuville,Thierry,Hyundai,i20,latvala,Mikkelsen,meeke,

Après avoir égalé Citroën lors de dernier Rallye d'Espagne, Volkswagen avait l'occasion de faire tomber le record du nombre de victoires sur une saison. Exploit accompli! Et Jost Capito de s’émerveiller: «Sébastien et Julien ont fait tout ce qu'il fallait pour cette huitième victoire. Respect à eux. A l'inverse, Jari-Matti et Andreas n'ont pas terminé la saison comme ils l'espéraient. Mais ils peuvent être fiers de ce qu'ils ont accompli. (Volkswagen devient la première marque depuis Lancia en 1987 et 1988, à placer ses trois pilotes au trois premières places du championnat, Ndlr) Nous n'allons pas nous reposer sur nos lauriers, car le Monte-Carlo débute dans 65 jours seulement, et les préparations ont déjà commencé.»

rallye,WRC,Wales,championnat,mondial,ogier,Volkswagen,Polo,R,Ostberg,Citroën,DS3,Hirvonen,Fiesta,Ford,Neuville,Thierry,Hyundai,i20,latvala,Mikkelsen,meeke,

Avec Mikkelsen et Latvala hors du match pour la victoire, toute l’attention s’est portée sur la bagarre terrible pour la deuxième place. Elle est finalement revenue à Mikko Hirvonen (+37’’6) qui disputait son dernier rallye mondial comme pilote professionnel sur la Ford Fiesta WRC. Le Finlandais a signé le 69e podium de ses 13 ans de carrière au top-niveau de la discipline. «C’était une des plus belles batailles que j’ai livrées. Sympa pour terminer sa carrière», déclarait Hirvonen à l’arrivée.

rallye,WRC,Wales,championnat,mondial,ogier,Volkswagen,Polo,R,Ostberg,Citroën,DS3,Hirvonen,Fiesta,Ford,Neuville,Thierry,Hyundai,i20,latvala,Mikkelsen,meeke,

Son duel avec Kris Meeke (6e, Citroën) le dimanche matin s’est terminé quand le Britannique est passé par un fossé dans l’ES18, endommageant deux roues. Il a dû disputer la fin de rallye au ralenti. Les malheurs de Meeke ont profité à son équipier Mads Ostberg qui termine sur le podium (+1’03’’). Le Norvégien a effectué une course solide, soulignée par deux meilleurs temps. Ce résultat permet au team Citroën-Total Abu Dhabi WRT d’être vice-champion du monde Constructeurs 2014 avec deux points d’avance sur M-Sport WRT!

rallye,wrc,wales,championnat,mondial,ogier,volkswagen,polo,r,ostberg,citroën,ds3,hirvonen,fiesta,ford,neuville,thierry,hyundai,i20,latvala,mikkelsen,meeke

Enfin, notre compatriote Thierry Neuville (+1’14’’) a conclu à la quatrième place sur sa Hyundai i20 WRC en conservé l’avantage sur le Gallois Elfyn Evans (5e, Ford) jusqu’au bout. Le Belge était revenu dans les échappements d’Ostberg le samedi soir lorsque celui-ci crevait. Mais lors de la dernière étape dominicale, Neuville préférait assurer le résultat tout en claquant encore un second chrono dans la Power Stage: "Nous pouvons être satisfaits avec cette 4e place et les 2 points supplémentaires inscrits dans la Power Stage. Pour nous comme pour l'ensemble des concurrents, ce rallye a été difficile en raison des conditions d'adhérence précaires. Le niveau de grip étant délicat à évaluer, les possibilités de commettre des erreurs étaient multiples. Durant la dernière journée, sur des chemins très boueux, nous avons cherché à trouver le juste compromis entre l'efficacité et la sagesse car nous voulions à tout prix ramener l'auto à l'arrivée. Mission accomplie, au terme d'une épreuve où nous avons livré de belles bagarres. Ce Rallye conclut la première saison mondiale du team Hyundai. Les très nombreux enseignements que nous en avons retirés seront précieux dans le développement de la i20 WRC pour 2015. Or, tel était précisément notre objectif prioritaire!"

rallye,wrc,wales,championnat,mondial,ogier,volkswagen,polo,r,ostberg,citroën,ds3,hirvonen,fiesta,ford,neuville,thierry,hyundai,i20,latvala,mikkelsen,meeke

Jari Ketomaa (Ford Fiesta R5) n’a pas été inquiété en WRC-2. Il s’est imposé devant l’Italien Lorenzo Bertelli. Matthew Wilson a fêté son retour en WRC par une 3e place au volant de sa Ford Fiesta aux couleurs de Michelin Pilot Sport. La 6e place de Nasser Al-Attiyah (Ford Fiesta RRC/Michelin) permet au Qatari de coiffer la couronne mondiale WRC-2, 8 ans après son titre en Production.

rallye,wrc,wales,championnat,mondial,ogier,volkswagen,polo,r,ostberg,citroën,ds3,hirvonen,fiesta,ford,neuville,thierry,hyundai,i20,latvala,mikkelsen,meeke

La catégorie Junior a été remportée par le Britannique Alastair Fisher (Citroën DS3 R3T).

rallye,wrc,wales,championnat,mondial,ogier,volkswagen,polo,r,ostberg,citroën,ds3,hirvonen,fiesta,ford,neuville,thierry,hyundai,i20,latvala,mikkelsen,meeke

rallye,wrc,wales,championnat,mondial,ogier,volkswagen,polo,r,ostberg,citroën,ds3,hirvonen,fiesta,ford,neuville,thierry,hyundai,i20,latvala,mikkelsen,meeke

rallye,wrc,wales,championnat,mondial,ogier,volkswagen,polo,r,ostberg,citroën,ds3,hirvonen,fiesta,ford,neuville,thierry,hyundai,i20,latvala,mikkelsen,meeke

rallye,wrc,wales,championnat,mondial,ogier,volkswagen,polo,r,ostberg,citroën,ds3,hirvonen,fiesta,ford,neuville,thierry,hyundai,i20,latvala,mikkelsen,meeke

rallye,wrc,wales,championnat,mondial,ogier,volkswagen,polo,r,ostberg,citroën,ds3,hirvonen,fiesta,ford,neuville,thierry,hyundai,i20,latvala,mikkelsen,meeke

rallye,wrc,wales,championnat,mondial,ogier,volkswagen,polo,r,ostberg,citroën,ds3,hirvonen,fiesta,ford,neuville,thierry,hyundai,i20,latvala,mikkelsen,meeke

20:20 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallye, wrc, wales, championnat, mondial, ogier, volkswagen, polo, r, ostberg, citroën, ds3, hirvonen, fiesta, ford, neuville, thierry, hyundai, i20, latvala, mikkelsen, meeke | | |

autonews,novembre,2014,274,mensuel,revue,magazine,auto,rallye,essais,Volkswagen,Scirocco,Salon,Paris,Mondial,industrie,interview,wrc,erc,france,EBR,neuville,thierry,victoire,brc

Alors qu’il devient de plus en plus difficile de garder un "secret", autonews est bel et bien le premier à vous annoncer l’officialisation de Cédric Cherain comme pilote Citroën Belux pour 2015! Une opération qui n’aurait pas été possible sans l’envie de J-Motorsport de se développer davantage puisque l’équipe de Jourdan Serderidis et Fred Miclotte a encore d’autres projets, notamment en Junior WRC...

De WRC, il en sera question à Huy, lors d’un Rallye du Condroz qui s’annonce d’ores et déjà grandiose avec la venue d’un double champion du monde en la personne de Peter Solberg. Vincent Marique en profite d’ailleurs pour vous en dresser le portrait sans concessions après vous avoir narré par le détail les évènements survenus au Rallye de France et qui ont permis à Latvala de différer le sacre de son équipier français. Vincent vos propose aussi les portraits des meilleurs espoirs français dans la discipline.

Plus près de nous, du côté de St Vith, Thierry Neuville est venu remercier ses supporters de la plus belle des manières en remportant l’East Belgian Rally sans trembler! Une belle occasion pour faire un premier bilan de la saison de Hyundai avec Michel Nandan. Enfin, Stefan Hermann, le local héro, nous a ouvert les portes de l’atelier paternel en nous en disant davantage sur son parcours.

Autre atelier bouillonnant, celui de Fabio Lazzerini ne manque pas non plus d’activité mais ce sont surtout ses bonnes idées que le plus italien des Carolos a expliqué à Bernard Verstraete et Stéphane Halleux.

Et puis dans le cahier HISTOnews, nous revenons sur la carrière de Marianne Ide au sein de Seat Belgium puis de Porsche Import. Sans oublier la rétro des 50 ans du Rallye d’Ypres, le couronnement annoncé de Vandenberghe en Historic et le reportage de l’Eifel Rallye Festival signé Stephan Lesuisse.

Du côté de l’industrie, vous saurez tout sur les nouveautés du Salon de Paris tandis que nos essayeurs ont pris en mains l’Opel Corsa 5, la Hyundai Genesis ou encore la Ford Focus. Nous avons également essayé plus longuement la Renault Twingo, la Toyota Aygo et la VW Scirocco 1.4 TSI.

autonews,novembre,2014,274,mensuel,revue,magazine,auto,rallye,essais,Volkswagen,Scirocco,Salon,Paris,Mondial,industrie,interview,wrc,erc,france,EBR,neuville,thierry,victoire,brc

autonews,septembre,2014,272,mensuel,revue,magazine,auto,rallye,essais,jaguar,f-type,bmw,m235i,audi,s1,test,industrie,interview,wrc,erc,finlande,allemagne,neuville,thierry,victoire,24 heures,spa-francorchamps,r8

Ce mois-ci, autonews revient sur le deuxième titre de Freddy Loix en Championnat de Belgique des Rallyes malgré la victoire, à l’Omloop van Vlaanderen, de Kris Princen, impérial au volant d’une WRC interdite de titre.

En WRC, c’est Volkswagen qui a fêté son deuxième titre "Constructeurs" en Australie suite à un triplé exceptionnel de ses pilotes, emmenés par un Sébastien Ogier de plus en plus proche d’un second sacre. Thierry Neuville y est rentré dans les rangs mais cela ne l’a pas empêché de revenir sur sa première victoire en Mondial dans la chronique qu’il nous réserve tous les mois.

Du côté de l’ERC, le Barum et puis Chypre ont encore offert des vainqueurs inédits avant les deux dernières manches disputées au Valais puis en Corse.

De rallye, il en est encore question à travers les interviews de Gino Büx et d’Andy Lefevere tandis que Vincent Marique est allé goûter à la gamme compétition-client de Citroën dans le Sud de la France.

En circuit, les 24 Heures de Zolder semblent reprendre du poil de la bête tandis que les dernières courses WEC, DTM, BES, BRCC, BGDC et GT Open vous sont brièvement contées.

Le cahier HISTOnews explore un nouveau volet de la rétrospective des 50 ans du Rallye d’Ypres et revient sur la victoire de Paul Lietaer à Roulers ou encore celle de Raymond Horgnies au Bianchi. Et, last but not least, nous revenons en images sur le Spa Classic.

Les essais du mois sont à nouveau particulièrement variés avec deux jolis morceaux: la Porsche 911 Targa et de la Tesla Model S. Mais nous vous parlons également de l’Audi A3 cabrio 1.4 TFSI, de la BMW X4 2.0d, de la Citroën C4 Cactus 1.6 e-HDi, de la Renault Mégane CC dCi 110, de la VW Golf Sportsvan 1.2 TSI ou encore de la découverte de la Mercedes C Estate, de l’Opel Adam Rocks, de la Renault Twingo 3 et de la Volvo XC90 sans oublier un pneu hiver très prometteur: le Yokohama W*drive V905.

autonews,septembre,2014,272,mensuel,revue,magazine,auto,rallye,essais,jaguar,f-type,bmw,m235i,audi,s1,test,industrie,interview,wrc,erc,finlande,allemagne,neuville,thierry,victoire,24 heures,spa-francorchamps,r8