mercedes,gla,220d,4-matic,essai,test,longue,distance,confort

Version rehaussée de la Mercedes Classe A, la GLA tente de se montrer encore plus SUV depuis son dernier restylage effectué à mi-carrière. Pour notre essai de cette nouveauté, Mercedes nous avait réservé la version Diesel la plus cossue.

mercedes,gla,220d,4-matic,essai,test,longue,distance,confort

La GLA 220d 4-MATIC est en effet le haut de gamme des motorisations mazoutées puisqu'il s'appuie sur un 2.2 de 177ch accouplé à la boîte de vitesses automatisée 7G-DCT à double embrayage. Autant vous dire que les bornes ont été avalées en toute décontraction, d'autant plus facilement que ce modèle est équipé de bien des éléments empruntés aux gammes supérieures.

mercedes,gla,220d,4-matic,essai,test,longue,distance,confort

La finition AMG qui était la nôtre reste relativement discrète et cette fois, contrairement à la Classe C break que nous avions essayée deux ans plus tôt, il ne sera pas permis au quidam de la confondre avec une vraie GLA45 AMG.

mercedes,gla,220d,4-matic,essai,test,longue,distance,confort

Certes, les jantes de 19" sont badgées des trois lettres magiques mais c'est tout. Le reste de la carrosserie est réussi mais sans le moindre élément sportif. Bref, il s'agit avant tout d'une compacte bourgeoise rehaussée de 30 mm par rapport au modèle qu'elle remplace grâce au pack de suspensions Confort off-road.

mercedes,gla,220d,4-matic,essai,test,longue,distance,confort

A l'intérieur, la finition est très soignée grâce aux inserts décoratifs AMG en carbone, au cuir brun noisette des sièges ou encore au cuir qui recouvre le haut du tableau de bord. La position de conduite est parfaite, grâce aux réglages électriques des sièges, et le volant est agréable à manipuler.

mercedes,gla,220d,4-matic,essai,test,longue,distance,confort

On s'habitue rapidement à la commande de la boîte automatique placée au volant et pour ceux qui veulent, des palettes sont disposées de chaque côté du volant. Par contre, les espaces de rangement ne sont pas très nombreux et les places arrière sont habitables mais la visibilité n'y est guère accueillante, entre les vitres étroites et les sièges avant enveloppants...

mercedes,gla,220d,4-matic,essai,test,longue,distance,confort

Nous l'avons dit, cette voiture est très agréable sur longue distance. Elle se révèle plutôt confortable et ses aides à la conduite soulagent le travail du conducteur qui peut s'appuyer sur l'assistant de trajectoire, le système de prévention d'accident ou encore l'aide au parking active. La puissance est bien présente lorsque le besoin s'en fait sentir et l'on se fond facilement dans la circulation, qu'elle soit fluide ou dense.

mercedes,gla,220d,4-matic,essai,test,longue,distance,confort

Comme toute Mercedes qui se respecte, la GLA offre trois types de conduite: Confort, Sport ou Eco. Nous avons opté la plupart du temps pour la première proposition correspondant le mieux à la définition de ce petit SUV appelé à affronter les BMW X1 et autres Audi Q3. Il est également possible d'opter pour des réglages personnalisés en matière de suspensions, de direction ou encore de répondant moteur.

mercedes,gla,220d,4-matic,essai,test,longue,distance,confort

Du côté des gadgets à nos yeux, cette GLA était équipée de l'éclairage d'ambiance (120€), du système sono Harmann Kardon (685€), le toit ouvrant panoramique (1190€) ou encore les pneus avec possibilité de roulage à plat (210€). Telle que nous l'avons essayée, la GLA 220d est facturée 60.645€ prix catalogue. Une fameuse somme pour ce qui reste une compacte surélevée. Mais la voilà suffisamment rajeunie pour patienter jusqu'à la relève.

mercedes,gla,220d,4-matic,essai,test,longue,distance,confort

+

Confort assuré

GPS intelligent

Puissance agréable

-

Espace et visibilité à l'arrière

Cruise control pas adaptatif

Prix excessif 

22:02 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mercedes, gla, 220d, 4-matic, essai, test, longue, distance, confort | | |

présentation,24,heures,spa,francorchamps,FIA,GT,2017,BMW,Audi,Ferrari,Bentley,Lamborghini,Jaguar,Mercedes,AMG,Porsche,Soulet,Martin,Vanthoor,

Si les anciens peuvent regretter l'époque des voitures de tourisme qui ont certes écrit quelques belles pages du double tour d'horloge spadois, force est de constater que depuis l'avènement des GT, en 2001, le suspense est très souvent au rendez-vous.

présentation,24,heures,spa,francorchamps,FIA,GT,2017,BMW,Audi,Ferrari,Bentley,Lamborghini,Jaguar,Mercedes,AMG,Porsche,Soulet,Martin,Vanthoor,

Et cette année encore, pour sa 69è édition, les 24 heures de Francorchamps devraient nous offrir un spectacle haut en couleurs. Après les victoires de BMW lors des deux dernières éditions, on peut à nouveau penser que la marque de Stuttgart fait partie des favorites. D'autant que les vainqueurs de l'année dernière, le trio de la BMW # 99 de ROWE Racing, Alexander Sims, Maxime Martin et Philipp Eng, est le seul à partager la même voiture alors que tous les autres anciens vainqueurs sont répartis sur différentes machines.

présentation,24,heures,spa,francorchamps,FIA,GT,2017,BMW,Audi,Ferrari,Bentley,Lamborghini,Jaguar,Mercedes,AMG,Porsche,Soulet,Martin,Vanthoor,

Parmi les équipes en compétition pour le scratch, Audi compte la majorité des anciens vainqueurs dans ses rangs avec René Rast, Marcel Fässler (Audi Sport Team WRT), Marcus Winkelhock (Audi Sport Team Saintéloc) et Frank Stippler (Audi Sport Team ISR). Et puis la bonne nouvelle, c'est que le plus belge des pilotes allemands, j'ai nommé André Lotterer, sera lui aussi au départ sur une Audi R8.

présentation,24,heures,spa,francorchamps,FIA,GT,2017,BMW,Audi,Ferrari,Bentley,Lamborghini,Jaguar,Mercedes,AMG,Porsche,Soulet,Martin,Vanthoor,

BMW en compte également quatre: le trio vainqueur de l'année dernière et Nick Catsburg sur la deuxième voiture ROWE Racing.

présentation,24,heures,spa,francorchamps,FIA,GT,2017,BMW,Audi,Ferrari,Bentley,Lamborghini,Jaguar,Mercedes,AMG,Porsche,Soulet,Martin,Vanthoor,

Plusieurs autres constructeurs ont un ancien vainqueur parmi leurs pilotes. Pour Emil Frey Jaguar Racing, Stéphane Ortelli, pour Lamborghini, Andrea Piccini (Ombra Racing), pour Mercedes-AMG, le Champion en titre Blancpain GT Series, Maxi Buhk (Mercedes-AMG Team HTP Motorsport) et pour Porsche, le héros local, Laurens Vanthoor, au sein de l’équipage de la # 117 KÜS Team75 Bernhard 911.

présentation,24,heures,spa,francorchamps,FIA,GT,2017,BMW,Audi,Ferrari,Bentley,Lamborghini,Jaguar,Mercedes,AMG,Porsche,Soulet,Martin,Vanthoor,

Pour le constructeur allemand, c'est la première voiture 100% Pro sur les Total 24 Hours of Spa depuis que la course a été associée à la Blancpain GT Series. Avec Vanthoor, ancien vainqueur de Spa, ancien champion de la Blancpain GT Series et champion en titre de l’Intercontinental GT Challenge, Kevin Estre et Michael Christensen sur la Porsche # 117, ces trois-là rejoignent également la liste des favoris.

présentation,24,heures,spa,francorchamps,FIA,GT,2017,BMW,Audi,Ferrari,Bentley,Lamborghini,Jaguar,Mercedes,AMG,Porsche,Soulet,Martin,Vanthoor,

Evidemment, il y a plus de candidats à la victoire sur les Total 24 Hours of Spa que de pilotes qui se sont déjà imposés. L'édition de l'année dernière avait été dominée par Bentley Team M-Sport, mais au terme d'une ultime heure de course passionnante, l'équipe britannique avait essuyé une cruelle défaite. Après leur victoire sur les 1.000 km du Circuit Paul Ricard, qui a démontré leur très bonne forme, Maxime Soulet et ses équipiers sont impatients de prendre leur revanche.

présentation,24,heures,spa,francorchamps,FIA,GT,2017,BMW,Audi,Ferrari,Bentley,Lamborghini,Jaguar,Mercedes,AMG,Porsche,Soulet,Martin,Vanthoor,

Il faudra aussi garder un oeil sur la Lamborghini #63 du Grasser Racing Team, bien que Mirko Bortolotti, Christian Engelhart et Andrea Caldarelli aient perdu la tête du championnat sur le Circuit Paul Ricard, leurs victoires à Monza et Silverstone ont prouvé toute leur compétitivité cette année.

présentation,24,heures,spa,francorchamps,FIA,GT,2017,BMW,Audi,Ferrari,Bentley,Lamborghini,Jaguar,Mercedes,AMG,Porsche,Soulet,Martin,Vanthoor,

Les champions en titre de la Blancpain GT Series Endurance Cup sont aussi en quête d’un bon résultat. Bien que Rob Bell et Côme Ledogar connaissent une saison difficile sur la McLaren #58 Strakka Racing, la course ardennaise est un événement unique qui pourrait tout faire basculer au terme de ce week-end belge.

présentation,24,heures,spa,francorchamps,FIA,GT,2017,BMW,Audi,Ferrari,Bentley,Lamborghini,Jaguar,Mercedes,AMG,Porsche,Soulet,Martin,Vanthoor,

Nissan s’était imposé à Spa en 1991 avec la légendaire Skyline, et avec les anciens champions de la Blancpain Endurance Series, Lucas Ordonez, Katsumasa Chiyo et Alex Buncombe se partageant la Nissan GT-R # 23 Motul Team RJN, une répétition de cette victoire historique pourrait bien appartenir au domaine des possibles.

présentation,24,heures,spa,francorchamps,FIA,GT,2017,BMW,Audi,Ferrari,Bentley,Lamborghini,Jaguar,Mercedes,AMG,Porsche,Soulet,Martin,Vanthoor,

Et puis, il y a Ferrari. Quelqu'un dans le camp du cheval cabré a peut-être remarqué qu'il y a treize ans qu'une Ferrari ne s’est pas imposée au scratch à Francorchamps et qu'il est peut-être temps de décrocher une nouvelle victoire. Il faudra compter sur les Ferrari #50 de Spirit of Race, # 55 de Kaspersky Motorsport et #72 de SMP Racing pour se battre aux avant-postes.

présentation,24,heures,spa,francorchamps,FIA,GT,2017,BMW,Audi,Ferrari,Bentley,Lamborghini,Jaguar,Mercedes,AMG,Porsche,Soulet,Martin,Vanthoor,

Bref, les dix constructeurs présentent chacun au moins un candidat à la victoire sur les 24 Heures de Francorchamps (la plupart en ont plusieurs) et, à l'heure qu'il est, qui peut prédire le résultat de l'édition 2017 de la classique d'endurance belge?

présentation,24,heures,spa,francorchamps,FIA,GT,2017,BMW,Audi,Ferrari,Bentley,Lamborghini,Jaguar,Mercedes,AMG,Porsche,Soulet,Martin,Vanthoor,

Au niveau des horaires des essais, tout va se dérouler ce jeudi avec une première séance d'essais libres de soixante minutes qui débutera à 13h20 puis une séance pré-qualificative annoncée pour 17h45 (60 minutes). Ensuite, ce seront les qualifications de 20h à 21h15 puis, en nocturne, de 21h45 à 23h45! Enfin, vendredi, sur le coup de 18h, les 20 voitures les plus rapides des séances qualificatives de jeudi prendront la piste une par une, avec un intervalle d’une minute entre chaque bolide. Chaque concurrent aura l’occasion d’effectuer deux tours chronométrés pour tenter de décrocher la prestigieuse pole position en vue d'un départ qui sera donné samedi à 16h30. 

présentation,24,heures,spa,francorchamps,FIA,GT,2017,BMW,Audi,Ferrari,Bentley,Lamborghini,Jaguar,Mercedes,AMG,Porsche,Soulet,Martin,Vanthoor,

21:24 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : présentation, 24, heures, spa, francorchamps, fia, gt, 2017, bmw, audi, ferrari, bentley, lamborghini, jaguar, mercedes, amg, porsche, soulet, martin, vanthoor | | |

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Entre cette Cisitalia 202 S MM Spider Nuvolari et la Rovelli Testadoro 1100 Spider signé Castagna, notre cœur balance...

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Alfa Romeo 8C 2600 « Muletto », une Alfa mythique de l’époque de la Scuderia dirigée par Enzo Ferrari.

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Alfa Romeo 6C 1500 GS Zagato de 1933.

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Cette petite FIAT 500 B Topolino de 1948 a été très applaudie tout au long du parcours!

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

L’un des nombreux équipages féminins, ici sur Mercedes 300 SL Gullwing.

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Parmi les différentes 300 SL présentes, il y avait aussi celle de la Carrera Panamericana…

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Cette Siata Daina GS "Stabilimenti Farina" est aussi rare que magnifique !

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

BMW 328 de 1939, sur la route avec le soleil couchant du côté de Parme.

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Mercedes 710 SSK de 1929, un vrai monstre!

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Lancia Lambda Tipo 218 Corsa de 1927, une voiture d’avant-garde à l’époque.

15:53 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : reportage, mille miglia, italie, histoire, patrimoine, alfa romeo, mercedes, osca, ferrari, jaguar, porsche | | |

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Imaginez-vous rouler à tombeau ouvert à bord de cette Benedetti Giannini Fiat 750 Sport de 1950… le rêve !

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Les Mille Miglia ont aussi une catégorie réservée aux… militaires! Cette Alfa Romeo Giulietta Sprint est de 1957.

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Sur la ligne de départ du Trofeo Roberto Gaburri, avec une Amilcar CGSS de 1928 au premier plan.

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Alfa Romeo est sans doute la marque la plus représentée au départ… et celle qui est dans le cœur de tous les tifosi ! ici, une 6C 1500 GS carrossée par Zagato en 1933.

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Parmi la nuée de petites FIAT présentes, cette 508 CS MM Berlinetta date de 1935.

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Sublime Alfa Romeo Giulietta Sprint Bertone de 1955.

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Les Mille Miglia, on ne s’en lasse pas!

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Lancia Aurelia B24 Spider, l’une des plus belles voitures qui soit…

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Aston Martin DB 2/4 de 1955.

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Les Mille Miglia restent une course… tous les italiens et amateurs présents vous le confirmeront! (Texte et photos: Dimitri Urbain)

15:45 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : reportage, mille miglia, italie, histoire, patrimoine, alfa romeo, mercedes, osca, ferrari, jaguar, porsche | | |

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Au début du siècle dernier, les courses de vitesse de ville à ville connaissent un engouement très grand durant quelques années. Ensuite, la vitesse et le trafic augmentant sans cesse, les accidents, souvent graves, seront de plus en plus nombreux. Petit à petit, les compétitions se déplacent vers les circuits ou sur des tracés fermés.

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Pour le 90ème anniversaire, la Piaza della Vitoria était décorée… ici, le bureau de poste.

En 1927, la ville de Brescia, en Lombardie, perd l’organisation du Grand Prix d’Italie. Les jeunes aristocrates Maggi et Mazzotti, originaires de cette ville, décident de lancer une nouvelle course… les Mille Miglia (ou Mille Miles). En 4 étapes, elle se rend jusqu’à Rome et remonte ensuite vers la ville de départ.

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Alfa Roméo commémorait les 40 ans de la victoire de la 33 en championnat du   monde sport proto en réunissant Arturo Merzario et Jean-Pierre Jarier sur une 6C.

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Les italiens étant passionnés d’automobile, ils sont des milliers à être présents sur le parcours pour admirer des idoles comme Nuvolari, sur Alfa Romeo. Les marques italiennes comme OM ou Alfa Romeo se taillent d’ailleurs la part du lion pour ce qui est des victoires.

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

L’une des nombreuses OM participantes… Brescia était la ville de la marque, qui, avant les camions, produisait d’excellentes sportives, rivales des Alfa Roméo.

Pour une myriade d’autres petits constructeurs et pilotes- artisans, c’est LA course de l’année, celle qu’il ne faut manquer pour rien au monde. Elle est organisée à 24 reprises entre 1927 et 1957. Cette année-là, le marquis de Portago se tue, ainsi que son copilote, entraînant malheureusement également la mort de 9 spectateurs. C’est l’arrêt de la course mythique.

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Cette Chrysler 75 de 1929 était très moderne pour son époque.

Néanmoins, les italiens sont attachés à leurs traditions et les Mille Miglia en font partie. Depuis 1987, une évocation de la course a lieu, avec des voitures historiques. L’ambiance sur le circuit est magique, c’est un peu une version automobile du Tour de France, sur une durée plus courte en temps et en distance.

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

BMW 328 de 1939. La marque a remporté la course en 1940.

Quatre jours durant, tout le nord de l’Italie, de Brescia à Rome en passant par Parme ne vit qu’au rythme des Mille Miglia et de tous les amateurs qui se dépensent sans compter afin de ramener des véhicules ayant couru entre 1927 et 1957.

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Cisitalia 202 SC cabriolet, un design élégant et pur.

450 voitures prennent le départ! Et il y en a au moins autant en attente pour un montant d’inscription qui atteint les 8.540 €…

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Ferrari 250 GT carrossée par Boano, 1956.

Cette année encore, c’est une Alfa Romeo qui l’a emporté… une 6C 1750 Gran Sport de 1931 pilotée par Andrea Vesco et Andrea Guerini. Cette année avait également lieu une commémoration des 70 ans de la création de sa propre marque par Enzo Ferrari ainsi qu’un challenge destiné à des Mercedes modernes (la marque est l’un des principaux sponsors de l’évènement).

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

L’Italie des connaisseurs… berline Viotti sur base Lancia Augusta de 1934 et Alfa Romeo 6C 1750 Gran Sport de 1933.

Outre la course, nous vous faisons découvrir l’ambiance qui règne sur le parcours… (Texte & photos: Dimitri Urbain)

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Stanguellini est l’une des nombreuses petites marques italiennes qui a beaucoup participé aux Mille Miglia dans les années 40 et 50.

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Porsche 356 1500 Super de 1952.

reportage,mille miglia,italie,histoire,patrimoine,alfa romeo,mercedes,osca,ferrari,jaguar,porsche

Cisitalia 202 D de 1952.  A la grande époque des Mille Miglia, les numéros étaient peints directement sur les carrosseries et correspondaient à l’heure de départ, ici 6h21.

14:14 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : reportage, mille miglia, italie, histoire, patrimoine, alfa romeo, mercedes, osca, ferrari, jaguar, porsche | | |

Mercedes,summer,store,luxembourg,ville,culture,musique,gastronomie,Grow up

Dès ce 20 mai (et jusqu’au 30 septembre 2017), Mercedes-Benz Luxembourg aura l’honneur d’accueillir ses clients dans son Summer Store, au cœur de la ville de Luxembourg (46, Place Guillaume II), du lundi au samedi, de 9 heures à 18 heures. Celui-ci ouvrira également ses portes plus tard en soirée et certains dimanches pour certaines occasions plus particulières.

Dans une ambiance résolument Mercedes, le Summer Store accueillera divers événements organisés à l’intention de tous les visiteurs de 7 à 77 ans qui souhaitent (re)découvrir la marque en toute décontraction. Ces événements toucheront au domaine culturel (musique live, art), à la gastronomie (cours de cuisine), à l’art de vivre et à la fête.

Le fil rouge de tous les événements sera la nouvelle campagne Mercedes Grow Up, destinée à attirer une nouvelle clientèle plus jeune. Inutile de dire qu’au moins deux de leurs véhicules les plus récents seront exposés en permanence afin d’attirer le public. Une zone de la boutique sera même dédiée à la réalité virtuelle.

Mercedes,summer,store,luxembourg,ville,culture,musique,gastronomie,Grow up

La cérémonie d’ouverture VIP se tiendra le 18 mai. La veille de l’ouverture générale, les clients membres du Circle of Excellence de Mercedes-Benz auront la chance de découvrir le Summer Store lors d’une avant-première exclusive.

Cet événement VIP sera suivi le 19 mai d’un événement spécial réservé à la jeune génération de clients. Le célèbre DJ Felix Jaehn (felix-jaehn.com) viendra faire chauffer les platines et présenter son tout nouveau single (sortie prévue le 12 mai).

Des partenariats sont prévus avec plusieurs radios ainsi qu’avec des magazines économiques et lifestyle, afin de promouvoir ce Summer Store à travers différents prix et concours.

Mercedes,summer,store,luxembourg,ville,culture,musique,gastronomie,Grow up

12:25 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Divers, Lifestyle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mercedes, summer, store, luxembourg, ville, culture, musique, gastronomie, grow up | | |

Salon,Genève,Tour,marques,2017,nouveautés,KIA,Lamborghini,Mazda,Mercedes,Monteverdi,Morgan

KIA

Le constructeur coréen ne déclenche pas vraiment les passions, c’est le moins que l’on puisse dire. La Stinger devrait changer tout ça, avec un moteur V8 en remplacement du très connu 1700 turbo Diesel.

Salon,Genève,Tour,marques,2017,nouveautés,KIA,Lamborghini,Mazda,Mercedes,Monteverdi,Morgan

LAMBORGHINI

Aux côtés d’une énième version toujours plus sportive, la Huracan Performante, Lamborghini sort une Huracan Spyder propulsion. Nous pouvons donc espérer une conduite amusante… la marque étant dans le giron d’Audi, ce traitement de feu arrière façon A6 n’a donc rien d’étonnant.

Salon,Genève,Tour,marques,2017,nouveautés,KIA,Lamborghini,Mazda,Mercedes,Monteverdi,Morgan

MAZDA

Salon,Genève,Tour,marques,2017,nouveautés,KIA,Lamborghini,Mazda,Mercedes,Monteverdi,Morgan

Après la disparition de Saab, le constructeur japonais reste l’un des plus originaux et propose une gamme plutôt réussie. La MX-5 est désormais disponible avec un toit rigide qui la transforme en coupé et lui confère une personnalité attachante. La forme de la vitre latérale n’est pas sans rappeler certains coupés japonais des années 70. Il y a bien pire comme référence! Mazda reste un des derniers constructeurs non premium à proposer une grande berline et un break.

Salon,Genève,Tour,marques,2017,nouveautés,KIA,Lamborghini,Mazda,Mercedes,Monteverdi,Morgan

MERCEDES

Salon,Genève,Tour,marques,2017,nouveautés,KIA,Lamborghini,Mazda,Mercedes,Monteverdi,Morgan

Le Classe G tire bientôt sa révérence… après pas loin de 40 ans de bons et loyaux services. Pour l’occasion, le stand propose une version AMG avec pots latéraux dans le plus pur style Hot Rod et une version Landaulet Maybach qui devrait s’écouler sans problèmes au Moyen Orient. L’AMG-GTR propose elle un style plus sportif tandis que la marque s’attaque également au juteux marchés des pick-ups avec le classe X dérivé… du Nissan Navarra mais encore plus laid. Les écolos seront rassurés avec le stand Electric Intelligence qui fait la part belle au bio-brico design.

Salon,Genève,Tour,marques,2017,nouveautés,KIA,Lamborghini,Mazda,Mercedes,Monteverdi,Morgan

MONTEVERDI

Salon,Genève,Tour,marques,2017,nouveautés,KIA,Lamborghini,Mazda,Mercedes,Monteverdi,Morgan

Peter Monteverdi a été le plus jeune concessionnaire Ferrari du monde. Pourtant, ses relations avec le Commendatore étaient souvent orageuses et, en 1967 le voilà avec des voitures de grand tourisme pour concurrencer Ferrari. Equipées de V8 américains, le rapprochement avec Iso Rivolta ou De Tomaso est assez facile. Monteverdi a aussi surfé sur la vague des 4X4 de luxe avec le Safari, sur base International Scout. Au salon de Genève, le club suisse de la marque expose différents modèles: Safari; Hai  ou encore High Speed 375.

Salon,Genève,Tour,marques,2017,nouveautés,KIA,Lamborghini,Mazda,Mercedes,Monteverdi,Morgan

MORGAN

Salon,Genève,Tour,marques,2017,nouveautés,KIA,Lamborghini,Mazda,Mercedes,Monteverdi,Morgan

Aux côtés des coupés baroques, Morgan renoue, depuis quelque temps, avec le trois roues! Anachronique mais tellement original, simple et léger, nous ne pouvons qu’aimer ces engins absolument pas pratiques mais qui offrent des sensations en quantité à des vitesses légales et avec des puissances tout à fait raisonnables. Encore, encore! Et il y a même une version pour enfants, histoire de mettre le pied à l’étrier le plus tôt possible. Espérons que les réglementations crash test et autres n’éliminent pas ces merveilles anglaises complètement décalées. (Texte & photos: Dimitri Urbain)

Salon,Genève,Tour,marques,2017,nouveautés,KIA,Lamborghini,Mazda,Mercedes,Monteverdi,Morgan

14:09 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : salon, genève, tour, marques, 2017, nouveautés, kia, lamborghini, mazda, mercedes, monteverdi, morgan | | |

autonews,novembre,2016,296,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,brc,mondial,citroën,C3,2017,mercedes,AMG,Nissan,GTR,lamera,

Enormément d’actualité dans le numéro d'Autonews daté de novembre avec un retour très complet sur les deux manches du WRC qui viennent de se disputer sur asphalte et qui ont couronné Sébastien Ogier pour la quatrième année consécutive en attendant que Volkswagen en fasse de même lors de l'avant-dernière manche qui se disputera au Wales Rally. Il faut dire que le Français s’est imposé en Corse et en en Catalogne sans souffrir la moindre opposition.

Pour 2017, on espère que l’opposition sera un peu plus présente face à l’invincible Français et si nous en croyons Vincent Marique, qui a eu le privilège d’assister aux tests les plus récents de Citroën sur la terre, 2017 devrait être une grande année pour le WRC avec cette nouvelle réglementation qui semble convenir à tout le monde.

Vincent Marique a également assisté à la dernière manche de l’ERC disputée à Chypre, où Alexey Lukyanuk a terminé en beauté une saison rarement marquée par la réussite. L’occasion de faire le point sur les perspectives du Championnat d'Europe avec Jean-Baptiste Ley, le Coordinateur Général de l’ERC.

Nos reportages couvrent également le Rallye du Luxembourg, remis sur pied par une équipe dynamique et motivée, mais aussi le GTC Rally disputé aux Pays-Bas sans oublier les dernières épreuves régionales, et notamment le Rallye de Tournai où la Hyundai i20 R5 a fait une première sortie en Belgique victorieuse aux mains de Guillaume Dilley.

Tout n’est pas encore annoncé, loin de là pour le Rallye du Condroz mais nous faisons le point sur ce qui est d’actualité à l’heure du bouclage avec un horaire qui lui est définitif!

La rubrique Paddocks revient sur les dernières courses en circuit tandis qu’Autonews a eu la chance de découvrir la Lamera à Francorchamps, sous la pluie. Une proposition intéressante entre la Fun Cup et le GT.

Le cahier Histonews est consacré au Tour de Corse Historique, dominé par Romain Dumas, au Rallye du Portugal, où les Belges ont fait la loi, et au Belgian Westhoek Classic, dont la finale a été fertile en rebondissements.

Du côté des produits, nous revenons sur les principales nouveautés du Salon de Paris, de moins en moins mondial, tandis que nous avons goûté à l’Audi A3 1.4 TFSi 150ch, à la Ford Edge 2.0 TDCi, à la Mazda3 1.5 SkyActiv-D et à la Renault Talisman TCe 200ch. Nos coups de cœur vont pourtant assez facilement à la toujours jeune Nissan GT-R 2017 et à l’impériale Mercedes AMG S63 4Matic Cabriolet.

autonews,novembre,2016,296,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,brc,mondial,citroën,C3,2017,mercedes,AMG,Nissan,GTR,lamera,

autonews,septembre,2016,294,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,brc,mondial,24,heures,francorchamps,zolder,citroën,mercedes,ford,fiat,kia,Lexus

Il est des jours où le poste de Rédacteur en chef d’Autonews n’est pas enviable. Ainsi, pour ce numéro de rentrée, ce fut un véritable casse-tête de mettre tous les articles prévus dans les 68 pages dédiées. Ainsi, vous retrouverez les reportages complets sur les rallyes de Finlande et d’Allemagne. Si le premier a été remporté par l’inattendu Kris Meeke sur sa DS 3 WRC, le second a vu Sébastien Ogier reprendre ses bonnes habitudes en s’imposant tout naturellement. Les dernières manches du Championnat d’Europe sont également évoquées ou détaillées en fonction de leur importance. Cédric Cherain nous explique notamment pourquoi il n’a pas réussi à se mettre en évidence au Barum Rally.
Nos interviews du mois sont consacrées à Sven Smeets qui prend encore une nouvelle dimension au sein de VW Motorsport en succédant à Jost Capito au poste de Directeur, et à Teemu Suninen, le très jeune protégé de Toyota Motorsport qui s’étonne encore d’être devenu pilote officiel aussi rapidement. De jeune, il en est également question en TCR Benelux avec l’interview de Sam Dejonghe, ce jeune Anversois à la tête bien faite et au pied droit particulièrement lourd.
Et puis Vincent Marique a fait le point pour vous sur les essais des futures WRC 2017 qui promettent, avant de se rendre dans les impressionnants ateliers de Caren Burton Racing dans le Nord du Grand-Duché du Luxembourg. Enfin, six pages sont consacrées aux épreuves routières communautaires.
L’été, c’est également la saison des courses d’endurance avec les 24 Heures de Spa durant lesquelles Stéphane Halleux a suivi tout particulièrement l’évolution, tantôt impressionnante, tantôt décevante, de Maxime Soulet, Wolfgang Reip et Christian Loriaux au sein du team Bentley et leur défaite au profit de Maxime Martin, mais aussi les 24 Heures de Zolder que notre essayeur-maison a eu la chance de disputer sur une sympathique Mazda MX-5 Cup.
Le cahier ‘Historic’ est consacré à l’Eifel Rallye Festival, avec la première démonstration publique de l’Audi Gr.S, et aux vacances rallystiques de Christophe Jacob.
Et puis nous vous parlons encore de quelques belles surprises en matière d’essais avec la Fiat Tipo HB 1.4 T-Jet 120, la Ford EcoSport 1.0 EcoBoost, la Kia Niro, la Lexus GS-F, la Mercedes SL 400, la Mini One D Clubman, la Skoda Octavia Scout 2.0 TDI 184 sans oublier la Smart ForTwo cabrio 90.
Voilà ce que l’on appelle une rentrée bien remplie qui devrait vous ravir!

autonews,septembre,2016,294,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,brc,mondial,24,heures,francorchamps,zolder,citroën,mercedes,ford,fiat,kia,Lexus

endurance,spa,francorchamps,2016,24 heures,24,Hours,BMW,M6,GT3,Rowe,maxime,martin,Bentley,Continental,Soulet,Audi,Mercedes,AMG

Il est des victoires qui font davantage plaisir pour l'observateur neutre que je suis. Ainsi, à l'heure de boucler la 24è heure de cette 69è édition des 24 Heures de Francorchamps, lorsque Maxime Martin a enfin remporté une épreuve qui avait tellement souri à son père et à son oncle, je ne pouvais que me réjouir. Certes une victoire de la Bentley d'un autre Maxime, Soulet celui-là, m'aurait également comblé mais les nombreuses fautes des têtes pensantes de l'équipe ont provoqué la faillite de l'équipage.

endurance,spa,francorchamps,2016,24 heures,24,Hours,BMW,M6,GT3,Rowe,maxime,martin,Bentley,Continental,Soulet,Audi,Mercedes,AMG

Les images que vous aurez également vues en direct ce dimanche étaient éloquentes avec un team M-Sport où tout le monde semblait vouloir donner son avis auprès de Leena Gade (ex-Audi LMP) et l'équipe Rowe d'un calme olympien, gérant en toute sérénité les averses et autres faits de course. Et puis si les trois pilotes de la BMW M6 GT3 semblaient d'un niveau égal, le trio de la Bentley était moins homogène avec un Wolfgang Reip moins régulier que ses deux équipiers. Le genre de détail qui compte à l'heure du bilan final. Même si les règles appliquées à Spa peuvent sembler contraignantes en termes de respect des limites de la piste ou de temps imparti lors des passages aux stands, on n'est quant même pas au niveau des 24 Heures du Mans autrement plus ardues en terme de règlement. Ce n'est pas non plus la première fois que Bentley participe à des courses d'endurance en GT3...

endurance,spa,francorchamps,2016,24 heures,24,Hours,BMW,M6,GT3,Rowe,maxime,martin,Bentley,Continental,Soulet,Audi,Mercedes,AMG

En tête, la BMW M6 GT3 du Rowe Racing ne faiblissait pas et ce n'est pas l'abandon de la voiture soeur, suite à un bris de turbo, qui allait insinuer le doute auprès d'une équipe visiblement sûre d'elle. Je me souviens avoir échangé quelques mots avec des personnes ayant assisté à la journée test pour qui le bolide de Munich n'avait aucune chance. Et moi de leur prétendre qu'ils cachaient leur jeu. Certes, je continue à penser que ce modèle choisi par les têtes pensantes du marketing pour s'illustrer en compétition n'est guère adapté à cet usage mais dorénavant, les amoureux de la marque pourront me répliquer que cette 23è victoire BMW dans les Ardennes démontre le contraire.

endurance,spa,francorchamps,2016,24 heures,24,Hours,BMW,M6,GT3,Rowe,maxime,martin,Bentley,Continental,Soulet,Audi,Mercedes,AMG

Et que dire des pilotes? Si notre compatriote Maxime Martin s'est montré particulièrement assidu, il était épaulé par deux solides pointures avec l'autrichien Philipp Eng et l'anglais Alexander Sims. Ils n'ont signé aucune erreur sur la piste et ont parfaitement géré les moments délicats engendrés par une météo toujours délicate à Francorchamps.

endurance,spa,francorchamps,2016,24 heures,24,Hours,BMW,M6,GT3,Rowe,maxime,martin,Bentley,Continental,Soulet,Audi,Mercedes,AMG

Mais laissons la parole à Maxime #PushPapy Martin: "C’est un sentiment difficile à décrire. C’est la septième victoire pour ma famille, ici, aux 24 Heures de Spa et cela semble complètement fou! J’ai essayé de gagner ici à plusieurs reprises, et j’ai bien failli y arriver ces dernières années, mais aujourd’hui, c’était vraiment notre jour, ou plutôt notre week-end. C’était simplement le week-end parfait: pas d’erreur en piste, pas de faille au niveau des règlements. Personnellement, l’émotion est très forte. C’est juste incroyable."

endurance,spa,francorchamps,2016,24 heures,24,Hours,BMW,M6,GT3,Rowe,maxime,martin,Bentley,Continental,Soulet,Audi,Mercedes,AMG

Derrière, les nombreuses erreurs tactiques de Bentley ont permis à deux marques mises à mal depuis le début de la course, de grimper sur le podium final. Ainsi, la Mercedes-AMG GT3 AKKA ASP #88 de Tristan Vautier, Felix Rosenqvist et Renger Van der Zande a échoué dans le même tour que les vainqueurs après un ravitaillement inspiré sous procédure de FCY.

endurance,spa,francorchamps,2016,24 heures,24,Hours,BMW,M6,GT3,Rowe,maxime,martin,Bentley,Continental,Soulet,Audi,Mercedes,AMG

Felix Rosenqvist se confiait à l'arrivée: "On a plutôt connu une course calme en début d’épreuve et il semble qu’on ait eu la bonne stratégie pendant les procédures Full Course Yellow et en fonction de la météo. Mais après, on a connu un peu de malchance et on est redescendu de la 3e à la 5e ou 6e place. J’ai alors pensé qu’on avait perdu toute chance de podium. Quand je suis monté dans la voiture pour les deux dernières heures de course, j’ai roulé comme en sprint, abordant chaque tour comme un tour de qualification, pour voir où j’allais pouvoir terminer. Heureusement, cela s’est bien passé et j’avoue que j’ai eu un peu de chance quand je suis sorti de la piste au Bus Stop, sous la pluie."

endurance,spa,francorchamps,2016,24 heures,24,Hours,BMW,M6,GT3,Rowe,maxime,martin,Bentley,Continental,Soulet,Audi,Mercedes,AMG

Alors que les six Mercedes AMG GT avaient été rétrogradées sur la grille de départ tout en écopant d'une pénalité de cinq minutes, les bolides allemands, imbattables aux 24 Heures du Nürburgring, auront finalement échoué dans le même tour que le vainqueur. Moins chanceuse, l'AMG GT HTP #86 du poleman Maximilien Götz devra purger un passage par les stands dans les vingt dernières minutes suite à un départ un peu trop précipité lors d'un changement de pneus. C'est là que le bolide jaune estampillé FIFA17 perdra toute chance de monter sur le podium et échouera au cinquième rang derrière la Bentley de Soulet & co.

endurance,spa,francorchamps,2016,24 heures,24,hours,bmw,m6,gt3,rowe,maxime,martin,bentley,continental,soulet,audi,mercedes,amg

Finalement, c'est une Audi R8 LMS GT3 de l'équipe belge WRT qui sauvera l'équipe de la berezina en grimpant sur la dernière marche d'un podium que la marque aux anneaux fréquente chaque année depuis longtemps. Percutée par une Jaguar au coeur de la nuit ce qui entrainera une réparation de sept minutes (trois tours de perdus), la n°28 de Laurens Vanthoor, Nico Müller et René Rast est remontée à cette troisième place qui aura bien du mal à cacher la déception du clan Audi pourtant particulièrement bien garni cette année encore. Notons encore que le Limbourgeois a signé le meilleur tour en course en 2'18"793.

endurance,spa,francorchamps,2016,24 heures,24,hours,bmw,m6,gt3,rowe,maxime,martin,bentley,continental,soulet,audi,mercedes,amg

La sixième place revient à une autre Mercedes HTP, la 84 de Baumann/Jaafar/Buhk qui a elle aussi couru après la temps perdu en début de course lorsqu'elle dû purger ses cinq minutes d'arrêt obligatoire au stand. Derrière, ce sont trois Audi qui monopolisent les places avec dans l'ordre, la monture du Saint Eloc Racing pilotée par Guilvert/Parisy/Haase au septième rang, la #4 du Belgian Audi Club Team WRT de De Leener/Baguette/Kaffer et la monture de l'équipe ISR engagée pour Salaquarda/Mortara/Stockinger.

endurance,spa,francorchamps,2016,24 heures,24,hours,bmw,m6,gt3,rowe,maxime,martin,bentley,continental,soulet,audi,mercedes,amg

Le Top 10 est clôturé par la jolie Porsche 911 GT3 R d'IMSA Performance qui remporte la catégorie PRO/AM grâce à l'équipage formé par Raymond Narac, Patrick Pilet, Maxime Jousse et Thierry Cornac. Pour son retour dans les Ardennes, l’équipe normande repart donc avec un succès de catégorie et la 10ème place finale au scratch, à 4 tours seulement des vainqueurs. Pilote officiel Porsche, Patrick Pilet ne tarissait pas d'éloges sur ses équipiers: "Je suis vraiment fier de cette victoire car, honnêtement, quand on est arrivé ici, on ne s’attendait pas à être aussi rapide et efficace. On n’était peut être pas les plus rapides en piste mais on n’a commis aucune erreur. Pour la voiture, c’était juste du carburant et des pneus et mes équipiers ont fait un super job, spécialement Max qui disputait sa première course de 24 Heures. Thierry et Raymond avaient eux plus d’expérience, mais ils ont aussi très bien piloté."

endurance,spa,francorchamps,2016,24 heures,24,hours,bmw,m6,gt3,rowe,maxime,martin,bentley,continental,soulet,audi,mercedes,amg

En Am-Cup, la #49 Kapersky Motorsport Ferrari semblait pouvoir dominer la course. Après 6 heures de course, la Ferrari blanche et verte était en effet largement en tête, mais des ennuis mécaniques ont ensuite eu raison de la Ferrari 458 Italia pilotée entre autres par notre compatriote Stéphane Lémeret. C'était l’abandon après 200 tours bouclés en tête… Ce coup du sort a permis d’assister à un splendide duel entre la #888 Kessel Racing Ferrari et la #52 AF Corse Ferrari, un duel qui a trouvé son épilogue quand Rino Mastronardi était heurté par une autre voiture trois heures avant la fin de la course. Liam Talbot, Marco Zanuttini, Vadim Gitlin et Nicola Cadei n’ont pas commis la moindre faute et sont finalement récompensés par la plus prestigieuse des victoires. Avec leur succès au Paul Ricard Blancpain 1000, ils dominent le championnat dans la catégorie Am Cup de la Blancpain GT Series.

endurance,spa,francorchamps,2016,24 heures,24,hours,bmw,m6,gt3,rowe,maxime,martin,bentley,continental,soulet,audi,mercedes,amg

Au niveau des grosses déceptions, comment ne pas citer les Mc Laren du Garage 59 dont la 58 de Van Gisbergen/Ledogar/Bell qui avait pourtant signé le meilleur chrono jeudi soir lors de la séance de qualification. Victime d'une défaillance technique lors de la Super Pole, elle profitait des drapeaux jaunes du début de course pour remonter au classement général.

endurance,spa,francorchamps,2016,24 heures,24,hours,bmw,m6,gt3,rowe,maxime,martin,bentley,continental,soulet,audi,mercedes,amg

Elle marquera d'ailleurs de gros point lors du classement établi à la sixième heure mais malheureusement, la nuit ne lui portera pas chance puisqu'elle sera victime d'un contact avec un retardataire au milieu de la nuit. La meilleure Mc Laren terminera 32è au grand dam de Bas Leinders, notre compatriote désormais team manager des GT anglaises.

endurance,spa,francorchamps,2016,24 heures,24,hours,bmw,m6,gt3,rowe,maxime,martin,bentley,continental,soulet,audi,mercedes,amg

Autre désillusion du côté des Ferrari engagées en Pro par AF Corse. Certes la 50 a animé le début de course avec Michel Rugolo et Alessandro Pier Guidi mais une fois Pasin Lathouras au volant, les choses ont pris une toute autre tournure. Devant nos yeux, en soirée, il n'a pu maîtriser un travers dans le virage Paul Frère et a échoué dans l'un des rares bacs à gravier existant encore autour du circuit. Et que dire de cette perte de contrôle dans le Raidillon suite à une crevaison le dimanche dont il n'est évidemment pas responsable? Toujours est-il que la première Ferrari F488 GT3 apparait au 16è rang du classement final. Mais comme nous le répétons à longueur d'année, il faudrait que la marque italienne mise une fois sur un équipage solide, à l'image de ceux qu'ils engagent en WEC, pour décrocher enfin la timbale dans une épreuve où Ferrari apparaît au palmarès.

endurance,spa,francorchamps,2016,24 heures,24,hours,bmw,m6,gt3,rowe,maxime,martin,bentley,continental,soulet,audi,mercedes,amg

Toujours chez les marques italiennes, on ne peut pas dire que Lamborghini s'améliore avec les années. La première Huracan GT3 termine onzième aux mains du trio Bortolotti/Bleekemolen/Ineichen mais les bolides italiens n'ont jamais pu se battre aux avant-postes.

endurance,spa,francorchamps,2016,24 heures,24,hours,bmw,m6,gt3,rowe,maxime,martin,bentley,continental,soulet,audi,mercedes,amg

Et que dire des Nissan complètement larguées en performances? Les deux bolides japonais engagés par l'usine ont été totalement absents du Top20 à tel point que c'est celui qui était engagé pour des pro/amateurs qui termine devant la GT-R des pros! On espère que la marque japonaise ne tardera plus à renouveler son modèle-phare si elle veut un jour renouveler son exploit signé à Francorchamps il y a 25 ans.

endurance,spa,francorchamps,2016,24 heures,24,hours,bmw,m6,gt3,rowe,maxime,martin,bentley,continental,soulet,audi,mercedes,amg

Un petit mot encore sur les Jaguar engagées par Emil Frey dont la 114 particulièrement bien menée par Jonathan Hirschi, Christian Klien et Marcus Paltalla. Ils parviendront à occuper momentanément la tête de la course au gré des interventions de la voiture de sécurité et des ravitaillements de la concurrence mais elles finiront par plonger au classement suite à un accrochage assez conséquent au pif-paf avec l'Audi de Vanthoor et une Lamborghini sans que l'on ne sache exactement ce qu'il s'est passé...

endurance,spa,francorchamps,2016,24 heures,24,hours,bmw,m6,gt3,rowe,maxime,martin,bentley,continental,soulet,audi,mercedes,amg

Voilà pour cette édition particulièrement disputée de notre double tour d'horloge national qui tient plus que jamais son rang de plus grande course d'endurance pour GT au monde!

endurance,spa,francorchamps,2016,24 heures,24,hours,bmw,m6,gt3,rowe,maxime,martin,bentley,continental,soulet,audi,mercedes,amg

21:51 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : endurance, spa, francorchamps, 2016, 24 heures, 24, hours, bmw, m6, gt3, rowe, maxime, martin, bentley, continental, soulet, audi, mercedes, amg | | |