autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

On ne cesse de nous le rabâcher: l'automobile n'est plus tendance. Pourtant, derrière le discours d'une certaine classe politique opportuniste, il faut avouer que la bagnole continue à nous faire rêver. Et quel plus bel exemple que le Salon de l'Auto organisé tous les ans à Bruxelles, où les records de visites ne cessent d'être battus à l'image de l'année passée. Comment expliquer ce succès qui ne se dément pas alors que d'autres manifestations du même genre connaissent davantage de difficultés à déplacer les foules?

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

Parce que le Belge, quoiqu'on en dise, aime toujours la voiture. Certes, une part de la population la subit quotidiennement par obligation, mais dans 80% des cas, elle reste l'unique moyen de mobilité. Et puis le public qui viendra au Heysel à partir d'aujourd'hui voudra également en prendre plein les yeux devant des voitures inaccessibles. Et il n'existe pas de plus belle occasion chez nous pour admirer autant de GT et de supercars dans un même endroit.

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

Bruxelles n'a jamais été le lieu où les premières mondiales se dévoilent et le salon de Detroit, qui ouvre ses portes lundi, conserve les faveurs des constructeurs. Toutefois, vous pourrez néanmoins admirer la nouvelle Citroën C4 Cactus, les BMW série 2 Active Tourer et Gran Tourer restylées ainsi que les MINI 3 et 5 portes ainsi que Cabrio retouchées elles aussi. Et puis dès mardi, BMW pourra également exposer le nouveau X2 que nous avons l'occasion d'admirer en avant-première et qui semble particulièrement prometteur.

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

Sachant cela, nous avons demandé à Nicolas Donneaux de nous fournir un reportage photo axé sur les voitures de rêve. Prenez-en plein les yeux. Et si vous voulez gagner des entrées pour le Salon 2018, rendez-vous sur notre page Facebook!

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

11:32 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Divers, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : autosalon, 2018, salon, auto, bruxelles, 96, eme, édition, moto, janvier, heysel, expo, supercars, gt, sportives, photos, reportage, live, nicolas, donneaux | | |

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Une arrivée et de nombreux souvenirs
J’y avais goûté très brièvement en Espagne il y a quelques mois. Je vous l’avais décrite comme une véritable auto-école de course. Mazda Belgique nous a proposé d’en reprendre le volant. Mais en course cette fois et durant 24 heures, s’il vous plaît. Sur le circuit de Zolder, la Mazda MX-5 Cup devait être la plus petite et la moins puissante mais elle ne s’en est pas moins montrée vaillante. Récit d’une aventure unique en son genre.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Faire ses débuts en compétition à 43 ans n’est pas banal. Pourtant, lorsque le Rédac’chef d'AUTOnews m’a proposé de participer aux 24 heures de Zolder en Mazda MX-5 Cup, je n’ai pas hésité un instant. Mais avant d’être au départ, il a fallu passer ma licence et participer à une course. Des exigences légitimes qui ne m’ont guère posé de problème.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Apprendre à se faire doubler
C’est lors du Zolder Superprix disputé début juillet que je participe à ma première course sur une Mazda MX-5 NC du team MSTC avec Joachim Sas, responsable marketing chez Mazda Begique. Le bilan est largement positif puisque nous ramenons une voiture intacte à l’arrivée tout en ayant signé des chronos très corrects. Je ne pouvais rêver à un plus bel entraînement en vue des 24 heures puisque les bolides qui m’entourent et me doublent ce jour-là sont ceux que je retrouverai deux mois plus tard.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Il faut avouer que Mazda ne fait pas les choses à moitié puisque je suis ensuite convié à tester la nouvelle ND que nous piloterons quatre collègues et moi lors des 24 heures, la semaine avant le grand rendez-vous. L’occasion de refaire connaissance avec cette petite puce qui se révèle extraordinaire en châssis. Sous la pluie, l’équipe assouplit les suspensions et je découvre une auto seine et sereine qui va me permettre de ne pas trop appréhender le long week-end qui m’attend. Pourvue d’un ABS et d’un ESP, elle convient parfaitement au pilote-débutant que je suis en pardonnant tout. Et puis quel bonheur de tourner autour des BMW Clubsport inscrites dans la même catégorie. Plus lourdes et pas beaucoup plus puissantes, elles se font dévorer par mon petit roadster.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Les aléas de la jeunesse
Directement arrivée des Etats-Unis, la Mazda MX-5 Cup qui m’est confiée n’a jamais couru 24 heures et encore moins connu la pluie. Conçue pour des courses de sprints en Californie, elle va faire ses grands débuts en compétition à Zolder. Entre la séance d’essais et la semaine de la course, les mécaniciens ont monté une nouvelle boîte de vitesses et changé le boîtier électronique sur recommandation de la marque. Connaissant la fiabilité des japonaises, l’équipage est confiant.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Le règlement impose six tours lors des qualifications de nuit pour tous les pilotes. Le reste du temps, nous nous partageons le volant entre les séances libres et les qualifications du vendredi après-midi. Je découvre Zolder la nuit et j’avoue qu’il est plutôt bien éclairé. Je ne suis pas trop gêné par les phares des concurrents et les véritables illuminations de Noël qui équipent les petits protos me permettent d’anticiper leur arrivée dans mes rétros. Par contre, j’ai plus de mal avec les repères pour les trajectoires et les points de freinage. Lors des qualifications, la Mazda signe un très beau troisième chrono dans la catégorie face à deux BMW pilotées par le spécialiste local des Clubsport et un certain Markus Paltalla que l’on ne doit plus vous présenter.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Votre serviteur n’est pas très heureux de pointer à cinq secondes des chronos de ses équipiers (2’02’’ contre 1’57’’) mais avec le vendredi sans activité sur la piste, j’ai le temps de demander des conseils auprès des mes amis pilotes. Je pense ne pas être trop mauvais en trajectoire et c’est vraiment dans les freinages que je dois progresser. L’ABS permet de retarder ses freinages jusqu’au point de corde sans crainte et je vais devoir faire le déclic…

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Premier relais remarqué
Enfin le grand jour! C’est Maxime Pasture qui assure le warm-up puisque c’est lui qui va prendre le départ. Ensuite, il faut attendre en essayant de profiter au maximum de ce moment. Après le briefing avec Jan Wouters, le team-manager, j’accueille mes amis mais le temps me semble bien long avant la course. La mise en grille, toujours aussi folklorique à Zolder, me rapproche doucement du départ. Il fait beau mais tout le monde sait déjà qu’on ne pourra éviter les précipitations le dimanche. Une fois que les spectateurs ont quitté la grille de départ, les minutes deviennent des secondes et le départ est lancé. Maxime s’en sort comme un chef en signant des chronos réguliers.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Je suis chargé du second relais et une certaine pression pèse sur mes épaules. En dernière minute, je fais enlever la visière du casque parce que des contacts avec l’arceau la fait constamment baisser de moitié et cela gêne considérablement ma concentration. C’est parti! Je quitte la pitlane et je tente de repenser à tous les conseils que j’ai reçu. Outre celui de me faire avant tout plaisir, je tente de retarder mes freinages en tapant davantage dans les freins et cela fonctionne. En l’absence de liaisons avec le stand et de chrono dans la voiture, je roule à l’aveugle. Heureusement, Benoît Galand demande à l’équipe de me panneauter le chrono de 1’58’’ que je viens de réaliser. Le déclic s’est fait et je jubile dans l’auto. Quel bonheur! Je double des concurrents, je me fais doubler par des pros, c’est mille fois mieux que les jeux vidéo!

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Mais après 40 minutes, je ressens de fortes vibrations aux roues arrière dans le long droite du Canal. Comme si j’avais crevé. Pourtant l’auto se comporte normalement mais après trois tours, je décide de rentrer aux stands pour un contrôle. Les mécaniciens soulèvent l’auto mais ne voient rien. Je repars et là, les vibrations deviennent insoutenables.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Roue baladeuse
Lorsque j’aborde très prudemment la première chicane, la roue avant gauche s’en va, un goujon de roue s’étant sectionné. De quoi provoquer une zone de drapeau jaune et rentrer aux stands sur le camion-plateau… Heureusement, les dégâts ne sont pas très importants et l’auto est rapidement remise sur ses quatre roues. Autant dire que ce premier relais aux 24 heures de Zolder aura marqué les esprits, la terrasse du réceptif Mazda donnant justement sur ce virage! Par la suite, mes collègues vont assurer un travail fantastique et c’est à nouveau la mécanique qui va ralentir notre remontée. Il faut changer les disques de frein avant dans la soirée et les plaquettes seront remplacées à deux reprises durant la course.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Pour ma part, mon second relais s’est déroulé au cœur de la nuit. Difficile alors de retrouver mes repères au freinage. Je connaîtrai juste une chaleur lorsque la Ford Focus V8 viendra frôler mon pare-chocs avant au moment où un peloton de furieux m’a doublé dans tous les sens.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Dimanche matin, la pluie est bien présente lorsque je reviens au circuit au cuit après un petit repos et une bonne douche. Lors de mon troisième relais, la pluie se calme mais mes premiers tours en pneus pluie sont délicats parce que cela glisse à de nombreux endroits et que je les découvre au fur et à mesure. La piste sèche et les gommes se révèlent plus que correctes sur le sec alors je termine mes 75 minutes avant de céder le relais à Xavier Daffe qui s’élance en slicks. Je ne dois en principe plus reprendre le volant avant l’arrivée puisqu’il est alors 11h30.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Tour supplémentaire
La pluie se remet pourtant à tomber mais Xavier se montre très à l’aise dans ces conditions. Ses chronos sont hallucinants lorsqu’il colle près de 16 secondes à la voiture qui nous précède. Légère, parfaitement réglée, la Mazda MX-5 Cup est un régal. Mes collègues expérimentés auraient aimé plus de puissance mais pour une première course, je pense vraiment que c’était la voiture idéale!

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

A trois heures de l’arrivée, deux collègues sont forfaits alors je ne me fais pas prier pour en reprendre un dernier. Quel bonheur de tirer tout le potentiel d’un petit bolide sympathique qui aura bien résisté à 24 heures d’efforts intensifs. Elle avait réellement le potentiel pour figurer sur le podium final de sa catégorie mais il aurait fallu pour cela davantage d’entraînement et d’implication d’une équipe qui a assuré au niveau mécanique mais qui a pêché au niveau du management pendant l’épreuve.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Restera un souvenir fabuleux, des bagarres avec les lourdes BMW Série 3 mais aussi ce plaisir d’être terré entre deux protos furieux qui me doublent dans les chicanes du circuit limbourgeois, profitant de la légèreté et du châssis 5 étoiles de la Mazda MX-5 Cup pour garder leur sillage sans me laisser impressionner! (Photos: Dennis Noten & Gérard t'Serstevens)

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

16:49 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Essai | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mazda, mx5, cup, expérience, vraie, live, 24, heures, zolder, endurance, course, essai, longue, durée, immersion, europe, belgique | | |

skoda,superb,berline,tdi,190,dsg,1000,kilomètres,essai,longue,distance,test,live,road,uk,caractère,diesel,espace,volum,coffre

Une petite virée en Angleterre avec trois amis pour assister au dernier week-end du BTCC (Championnat anglais des voitures de tourisme) à Brand-Hatch, l’occasion était trop belle d’en profiter pour essayer cette Skoda Superb 2.0 TDI 190 sur une longue distance. Sous le capot, nous retrouvons le 2.0 TDI bien connu, poussé ici à 190 ch. Souple et silencieux, il s’est montré impérial pour nous emmener très vite jusqu’à Calais, profitant d’une autoroute déserte en ce dimanche très matinal. Et le pire, c’est que même à ces vitesses inavouables, notre fière monture s’est révélée particulièrement sobre en nous permettant d’effectuer les 800 bornes sans s’inquiéter de l’autonomie. Aussi douce qu’alerte, la boîte DSG6 qui équipait notre Superb s’est révélée parfaitement adaptée à la motorisation même s’il ne faut pas hésiter à passer en mode Sport pour réveiller la mécanique.

skoda,superb,berline,tdi,190,dsg,1000,kilomètres,essai,longue,distance,test,live,road,uk,caractère,diesel,espace,volum,coffre

Précise, la direction pèche par un rendu un peu artificiel tandis que le rayon de braquage est assez important. Du côté du freinage, les freins ont fait preuve d’endurance et de puissance. En ligne droite, la Superb peut être gênée par le vent latéral ou les inégalités transversales. Equipée de Pirelli de 18 pouces, elle s’est montrée particulièrement dynamique pour son gabarit. Nous avons encore en tête la réflexion de notre meilleur ami au passage d’un célèbre gauche à la sortie d’autoroute: «Je ne savais même pas qu’on pouvait passer aussi vite ici!» Il faut dire que la motricité et l’adhérence bénéficient d’un différentiel à glissement limité électronique.

skoda,superb,berline,tdi,190,dsg,1000,kilomètres,essai,longue,distance,test,live,road,uk,caractère,diesel,espace,volum,coffre

D’ailleurs au rayon de la sécurité, la Superb peut compter sur toutes les aides à la conduite dont dispose le groupe Volkswagen pour une voiture de cette catégorie. La visibilité périphérique s’avère correcte, sauf de trois quarts arrière. L’éclairage se révèle très efficace si l’on opte pour les phares au xénon et notre modèle était même équipé des phares de route automatique tandis que le faisceau s’adapte à la conduite à gauche lorsque vous passez des km/h aux Miles/h.

skoda,superb,berline,tdi,190,dsg,1000,kilomètres,essai,longue,distance,test,live,road,uk,caractère,diesel,espace,volum,coffre

L’amortissement est correct mais la taille des jantes de notre modèle d’essai traduisait trop familièrement les imperfections de notre réseau routier. Nous l’avons dit plus haut, l’insonorisation est particulièrement soignée: le moteur est à peine audible. Mais notre voiture était affligée de certains bruits de mobilier. Les sièges électriques soutiennent bien et l’ergonomie, similaire à celle d’autres produits du groupe, ne prête pas le flanc à la critique. L’habitabilité est très bonne à l’avant et royale à l’arrière, presque celle d’une limousine! Nous regretterons néanmoins la raideur du dossier des sièges arrière même s’ils étaient chauffants…

skoda,superb,berline,tdi,190,dsg,1000,kilomètres,essai,longue,distance,test,live,road,uk,caractère,diesel,espace,volum,coffre

L’accès est aisé à l’avant comme à l’arrière (larges portières). La Superb est généreuse en espaces de rangement et certains sont même réfrigérés. L’équipement de base est assez impressionnant dans les exécutions supérieures (comme notre Style). La finition montre que Škoda fait partie du groupe Volkswagen, mais la Superb dont nous avons hérité, affichant déjà 10.000 km, voyait le store nous protégeant de la luminosité du toit ouvrant totalement détendu.

skoda,superb,berline,tdi,190,dsg,1000,kilomètres,essai,longue,distance,test,live,road,uk,caractère,diesel,espace,volum,coffre

Škoda garde des tarifs assez compétitifs, mais les temps où il cassait les prix sont révolus, surtout pour les hauts de gamme comme cette Superb affichée à 36.090 € en prix de base. Le catalogue d’options est pléthorique; c’est bien, mais l’addition atteint alors un niveau insoupçonné, surtout que certaines options sont assez onéreuses à l'image du Pack Style GPS (1.200 €), du Pack Style Premium (1.250 €) incluant les sièges alcantara/cuir, les airbags de tête, latéraux avant et arrière ou encore le keyless access ans oublier le Pack Style Confort à 1.250 € (Park Assist, caméra de recul, pare-brise chauffant, Light Assist). Bref, notre véhicule d'essai atteignait 43.295 euros! En ce qui concerne le programme de garanties, Škoda s’en tient aux 24 mois légaux.

skoda,superb,berline,tdi,190,dsg,1000,kilomètres,essai,longue,distance,test,live,road,uk,caractère,diesel,espace,volum,coffre

21:10 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : skoda, superb, berline, tdi, 190, dsg, 1000, kilomètres, essai, longue, distance, test, live, road, uk, caractère, diesel, espace, volum, coffre | | |

audi,a1,tdi,1.6,1.6 tdi,105,105 ch,s-line,test,on the road,live,comportement,prix,confort,habitabilité,volume,compacte,design

Jolie boule de nerf

Après l’échec relatif de la petite A2 produite entre 2000 et 2005, Audi a préparé sa réplique et nous pouvons dire qu’elle est plutôt réussie. Face aux clinquantes Fiat 500 et autres Citroën DS3, le constructeur d’Ingolstadt joue avant tout la carte du sérieux et de la qualité. Certes, cela manque un peu de fantaisie mais vous ne vous sentez pas floués à bord, vous êtes bel et bien à bord d’une Audi. Et la finition Sport Line qui équipait notre modèle d’essai lui donnait un caractère des plus plaisants.

audi,a1,tdi,1.6,1.6 tdi,105,105 ch,s-line,test,on the road,live,comportement,prix,confort,habitabilité,volume,compacte,design

Bien moins féminine que les modèles précités, sans oublier la MINI et l’Alfa Mito, l’Audi est plus musclée. Certes l’arche de toit métallisé vient briser la monotonie de la ligne, sa calandre se veut agressive et ses optiques surlignés de LED lui donnent un côté sombre mais l’arrière un peu mou brise le charme. Reste les superbes jantes de notre modèle d’essai. Les quatre roues aux quatre coins donnent envie de limer le bitume et d’avaler la moindre courbe. Une envie rapidement battue en brèche par la raideur des suspensions.

audi,a1,tdi,1.6,1.6 tdi,105,105 ch,s-line,test,on the road,live,comportement,prix,confort,habitabilité,volume,compacte,design

Claustrophobes, s’abstenir

Si comme nous vous appréciez les habitacles minimalistes des berlinettes sportives, vous aimerez vous installer dans l’habitacle de l’A1. Tout semble orienté vers la conduite. Le petit volant S-Line à trois branches comporte des commandes discrètes, le levier de vitesses, également siglé, donne envie de l’empoigner tandis que les sièges sport semi-cuir vous offrent une position de conduite optimale. Devant vous, les cadrans ronds vous renseignent sur tout ce qu’il est utile de savoir. Seulement voilà, une fois qu’un passager grimpe à bord, le charme se rompt. Celui-ci soulignera l’habitacle au ciel de toit noir, l’habitabilité pas extraordinaire sans parler du mécanisme des sièges peu pratique. Les rangements ne sont pas excessifs mais nous ont semblés suffisants. Plusieurs équipements inédits sur le segment équipaient notre véhicule à l’image du disque dur de 60 Go ou encore la molette multimédia MMI comme sur ses grandes sœurs! Le souci, c'est que tout cela n'est disponible qu'en option, contribuant ainsi à alourdir une note déjà passablement épaisse (de 22.700 à 29.099 € avec l’équipement optionnel).

audi,a1,tdi,1.6,1.6 tdi,105,105 ch,s-line,test,on the road,live,comportement,prix,confort,habitabilité,volume,compacte,design

Dureté bienvenue

Finalement, c'est grâce à ses qualités routières réelles que l'Audi A1 parvient à séduire les opposants à l’ascétisme dont elle fait preuve. Si elle partage sa plate-forme avec les Volkswagen Polo et Seat Ibiza actuelles, les ingénieurs ont bien veillé à ce que leur citadine possède son propre patrimoine génétique. Tout a été optimisé. Il en résulte un compromis d'excellente facture. Impérial, le comportement profite de la présence doublée d'un ESP et d'un blocage électronique de différentiel avant, afin de juguler tout excès d'optimisme. Routière émérite, l'Audi A1 s'avère toutefois un peu moins à l'aise sur route détériorée, où la fermeté du châssis Sport  et les jantes de 17 pouces tolèrent moyennement les aspérités du bitume. Pour autant, ce positionnement clairement dynamique se couple d'un vrai agrément de conduite, entre douceur et fermeté. Sur le plan des suspensions mais également des commandes, celle de la boîte de vitesses bien étagée ou encore de la direction électro-hydraulique qui relaie parfaitement les informations de la route. Autant de qualités qui permettent à l'Audi A1 de se placer en tête de meute sur son segment, aussi agile qu'une Mini tout en étant presqu'aussi confortable qu'une DS3, assurément sa plus grande rivale.

audi,a1,tdi,1.6,1.6 tdi,105,105 ch,s-line,test,on the road,live,comportement,prix,confort,habitabilité,volume,compacte,design

Moteur volontaire

Sans être un foudre de guerre (il faudra pour cela attendre l'arrivée de versions plus puissantes et notamment d'une future S1), ce 1.6 TDI de 105 ch se montre déjà suffisant pour offrir un bel agrément à l'A1 qui a fait de sérieux efforts pour limiter son poids entre 1.040 et 1.140 kg. Plutôt sobre, il s’est aussi montré très souple et très coupleux. Nous décernons également un bravo au système Start & Stop du groupe Volkswagen en général qui se montre très bien conçu et parfaitement fonctionnel. On ne ressent pas le moindre à coup, la moindre hésitation, il s’exécute toute en douceur été en discrétion. Nos consommations sont faussées parce que nous faisons des trajets quotidiens intra-urbains qui ne laissent pas le temps au moteur de monter à température. Du coup, notre moyenne de 6.0 l/100 sur toute la durée de notre essai est plutôt agréablement surprenante.

audi,a1,tdi,1.6,1.6 tdi,105,105 ch,s-line,test,on the road,live,comportement,prix,confort,habitabilité,volume,compacte,design

Conclusion

Elle n’est certes pas donnée cette jolie Audi. Mais elle semble déjà rencontrer un succès bien plus grand que sa grand-mère, l’A2 qui a avant tout eu le tort d’arriver sur un marché des premiums qui n’existait pas encore à l’époque. Aujourd’hui, la sobriété et la qualité de finition de l’Audi vont faire trembler Citroën et Alfa qui naviguent à des années-lumière des standards allemands. Certes, les prix ne sont pas comparables mais l’A1 1.6 TDI possède suffisamment d’atouts pour faire passer la pilule. Finalement, c’est la MINI qui doit peut-être s’inquiéter même si elle revendique une féminité indéniable!

audi,a1,tdi,1.6,1.6 tdi,105,105 ch,s-line,test,on the road,live,comportement,prix,confort,habitabilité,volume,compacte,design

Retrouvez davantage de photos sur notre page Facebook!

audi,a1,tdi,1.6,1.6 tdi,105,105 ch,s-line,test,on the road,live,comportement,prix,confort,habitabilité,volume,compacte,design

20:40 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : audi, a1, tdi, 1.6, 1.6 tdi, 105, 105 ch, s-line, test, on the road, live, comportement, prix, confort, habitabilité, volume, compacte, design | | |