Toyota,GT86,2017,roadtest,essai,laponie,finlande,grand,nord,neige,glace,karting,drift,aasbo,artic,snowhotel

Précisons-le tout de suite, je suis plutôt du Sud. J'apprécie le soleil, la bonne chère et les jolies brunes. Alors quand Toyota m'a invité à découvrir la nouvelle GT86 en Laponie, j'ai un peu hésité. Mais pas longtemps. L'idée de faire de grands travers avec la propulsion japonaise m'a rapidement fait oublier mes réticences. Pour rejoindre Rovaniemi, le village du Père Nöel, deux vols m'attendent pour rejoindre d'abord Helsinki avant une courte liaison vers le Grand Nord.

Toyota,GT86,2017,roadtest,essai,laponie,finlande,grand,nord,neige,glace,karting,drift,aasbo,artic,snowhotel

Pour la première soirée, nous sommes conduits au milieu des forêts enneigées. La conférence de presse est brève. Il faut dire que les nouveautés apportées à la GT86 2017 ne sont pas très nombreuses. De nouveaux boucliers avant et arrière, des feux LED aux quatre coins, un aileron optionnel et des jantes inédites. Heureusement, les pneus sont à nouveau issus de la gamme Michelin Premacy HP et sont toujours en 17 pouces mais ce ne sont, bien évidemment pas ces pneus qui équipent les voitures qui nous seront confiées.

Toyota,GT86,2017,roadtest,essai,laponie,finlande,grand,nord,neige,glace,karting,drift,aasbo,artic,snowhotel

Dans l'habitacle, le volant est neuf au même titre que l'ordinateur de bord incrusté dans le cadran de droite qui donne des infos inédites comme la vitesse moyenne ou encore des données utiles lors des sorties sur circuit. A l'image du chronomètre dont nous trouverons une utilité lors de mon séjour hivernal. En attendant de goûter à ce joli coupé, mes collègues et moi subissons patiemment les baragouinages du représentant venu du Japon dont l'art du parler pour ne rien dire est indubitablement maîtrisé!

Toyota,GT86,2017,roadtest,essai,laponie,finlande,grand,nord,neige,glace,karting,drift,aasbo,artic,snowhotel

Une fois cette petite corvée passée, j'ai droit au premier défi de ce séjour, celui du hammam suivi d'un bain dans un lac annoncé à 3°. Très peu pour moi. Ce sera la seule activité à laquelle je ne participerai pas. Mais la nuit qui m'attend est déjà suffisamment excitante pour garder des cartouches en réserve.

Toyota,GT86,2017,roadtest,essai,laponie,finlande,grand,nord,neige,glace,karting,drift,aasbo,artic,snowhotel

En effet, une fois le repas englouti, on prend la direction d'un hôtel de glace (Artic SnowHotel à Sinetta). La température n'y dépasse pas les 0°. Notre hôte est un grand Nordique sec comme un bois de sapin finlandais qui manie l'humour avec parcimonie mais à bon escient. On me fournit un double sac de couchage et je suis invité à garder mes sous-vêtements.

Toyota,GT86,2017,roadtest,essai,laponie,finlande,grand,nord,neige,glace,karting,drift,aasbo,artic,snowhotel

J'hérite d'une cellule à trois places. Les sommiers sont entourés de glace et il y a des peaux pour m'isoler du froid, il n'y a bien sûr pas de fenêtres et une lumière fluo illumine la chambre en continu. Bref, la nuit va être longue. Pas téméraire, je dors tout habillé. Il me faut un certain temps avant de m'endormir mais je me réveille très vite parce que mon nez est froid. Je plonge dans le sac de couchage, je me rendors avant de me réveiller à nouveau parce que j'étouffe. Bref, la nuit sera ponctuée de ces brefs moments de sommeil. Il existe bien un pièce chauffée qui sert de vestiaire mais l'éclairage y est comme en plein jour. Des collègues italiens, venus se rhabiller le matin, auront la surprise d'y croiser un très distingué confrère vêtu de son pyjama Tintin...

Toyota,GT86,2017,roadtest,essai,laponie,finlande,grand,nord,neige,glace,karting,drift,aasbo,artic,snowhotel

Après cette nuit mouvementée, passage à la douche obligatoire, comme au camping, avant de se retrouver dans une grande salle pour le petit déjeuner. Cela sent l'industrie touristique à plein nez et les touristes asiatiques présents parmi nous semblent apprécier. Le temps de constituer les duos et me voilà au volant d'une rutilante GT86 nappée d'un bleu foncée qui lui sied plutôt bien. La matinée nous réserve un tracé sur routes ouvertes avec des pneus clous réglementaires de 10 mm. Les limitations de vitesse sont drastiques et il n'est pas envisageable d'y déroger sous peine de lourdes amendes. Heureusement, la pause 10 heures est annoncée sportive puisqu'une course de karting sur glace est au programme. Le temps de prendre mes marques lors des qualifications que je termine au quatrième rang et me voilà sur la grille de départ face à mes prestigieux équipiers des 24 Heures de Zolder, j'ai nommé Xavier Daffe et Benoît Galand!

Toyota,GT86,2017,roadtest,essai,laponie,finlande,grand,nord,neige,glace,karting,drift,aasbo,artic,snowhotel

Je décide de partir gentiment en tentant d'éviter les erreurs et à ma grande surprise, je me retrouve en tête après trois virages! Je poursuis ma progression en tentant de rester propre et surtout, je ne me retourne pas. Lorsque je finis par regarder en arrière, je me rends compte que le second rentre à peine dans le virage d'où je viens de sortir. Incroyable! Et quel plaisir de jeter l'engin en appel-contre appel avant les courbes! Me voilà vainqueur d'une médaille en chocolat. Je reprends la route pour la fin de cette matinée où le soleil nous fait l'honneur de nous accompagner. De quoi nous offrir une luminosité plutôt rare ici en cette période de l'année. Et selon le staff qui nous entoure, ce sera la plus belle journée des quinze jours qu'ils ont passé ici.

Toyota,GT86,2017,roadtest,essai,laponie,finlande,grand,nord,neige,glace,karting,drift,aasbo,artic,snowhotel

Trois ateliers nous sont proposés dans l'après-midi. Le premier consiste à drifter sur deux cercles à la circonférence différente. Le petit, très verglacé, se négocie en deuxième à 50 km/h tandis que le second, nettement plus amusant, s'enroule en troisième à 80 km/h. Nous profitons de la facilité de la GT86 dont toutes les aides à la conduite sont évidemment coupées.

Toyota,GT86,2017,roadtest,essai,laponie,finlande,grand,nord,neige,glace,karting,drift,aasbo,artic,snowhotel

Facile à maîtriser sur un filet de gaz, elle pardonne tout. C'est un slalom qui nous attend ensuite tandis que le soleil se couche déjà à l'horizon. C'est là que le chrono entre en jeu. Pour déterminer s'il est plus agile avec la mode Track enclenché que sans aucune assistance, nous utilisons le chrono du tableau de bord et l'exercice en devient encore plus ludique. De quoi être bien chaud pour le dernier exercice, les tours de la piste enneigée.

Toyota,GT86,2017,roadtest,essai,laponie,finlande,grand,nord,neige,glace,karting,drift,aasbo,artic,snowhotel

Malheureusement, la nuit tombée ne facilite pas le repérage et nous gardons la mode Track enclenché. Nous sommes le dernier groupe de journalistes de l'événement et je me vois mal faire des dégâts. Mais j'ai néanmoins apprécié la facilité d'utilisation de cette propulsion accessible. La position de conduite est toujours aussi bonne, le petit volant est plus agréable que l'ancien et le confort est préservé.

Toyota,GT86,2017,roadtest,essai,laponie,finlande,grand,nord,neige,glace,karting,drift,aasbo,artic,snowhotel

On se sent mieux à même de dévorer des kilomètres qu'à bord d'une Mazda MX-5 pour n'en citer qu'une. Reste à digérer un prix à la hausse puisqu'il faut débourser 33.400 euros pour la version Sport en boîte manuelle et 34.900 si vous préférez l’automatique. Voilà pour mes impressions à chaud, sur la neige, en attendant de retrouver ce coupé sur notre traditionnelle base d'essai.

Toyota,GT86,2017,roadtest,essai,laponie,finlande,grand,nord,neige,glace,karting,drift,aasbo,artic,snowhotel

Mais la journée n'est pas finie. Pour couronner le tout, je suis invité à une petite séance de drift en compagnie de Frederic Aasbo, un champion norvégien pilote d'une Toyota 86-X motorisée par un 3.4 V6 turbo de... 1.172 ch au couple gargantuesque de 1.594 Nm, le tout contenu dans un poids de 1.280 kg! La nuit est tombée complètement lorsqu'il emmène un premier collègue entre deux murs de neige pour une petite démonstration qui se termine en tournant autour de moi.

Toyota,GT86,2017,roadtest,essai,laponie,finlande,grand,nord,neige,glace,karting,drift,aasbo,artic,snowhotel

Je m'installe à mon tour à sa droite. Pour l'occasion, le moteur est dégonflé à 800 ch mais le turbo complètement rougi est visible à travers la carrosserie et le jeune homme ne ménage pas ses efforts. Il doit manipuler une boîte à crabots issue de la Nascar mais ses pneus cloutés de type WRC lui permettent toutes les fantaisies.

Toyota,GT86,2017,roadtest,essai,laponie,finlande,grand,nord,neige,glace,karting,drift,aasbo,artic,snowhotel

Même celle de passer en travers complet devant notre base pour repeindre les collègues de neige fraîche. Quel taquin ce Norvégien! Lorsque nous quittons l'habitacle de cette machine à plaisir, impossible de savoir qui du stalagmitique ou du stalactite monte ou descend...

Toyota,GT86,2017,roadtest,essai,laponie,finlande,grand,nord,neige,glace,karting,drift,aasbo,artic,snowhotel

Après cette longue journée riche en émotions, je rejoins un hôtel en béton avec une douche et une chaleur bienvenues. Il reste une matinée à vivre sur place et pour nous occuper, les organisateurs nous proposent une balade en luge tirée par des chiens. Je suis moyennement attiré mais je joue le jeu. Nous formons des duos. L'un est assis juste à hauteur des chiens et l'autre est debout, à l'arrière, les pieds posés sur les patins et doit "diriger" la luge pendant la balade.

Toyota,GT86,2017,roadtest,essai,laponie,finlande,grand,nord,neige,glace,karting,drift,aasbo,artic,snowhotel

Une nouvelle fois, j'ai le sentiment de participer à une grosse opération touristique et commerciale mais je joue le jeu. La ferme qui nous reçoit compte 300 chiens! Nous quittons la base dans une odeur de déjections canines assez forte mais le grand air nous gagne et nous profitons du spectacle des forêts enneigées. Malheureusement, nous sommes constamment entourés des moto-neiges des organisateurs qui surveillent le déroulement de la balade et du coup, celle-ci perd en authenticité. Sans compter les nombreux arrêts des équipages qui nous devancent. Et puis ce village du Père Noël apparu au milieu de nulle part il y a une grosse dizaine d'années nous fait penser à un Banneux voué entièrement au commerce du bonhomme à la barbe blanche made in USA!

Toyota,GT86,2017,roadtest,essai,laponie,finlande,grand,nord,neige,glace,karting,drift,aasbo,artic,snowhotel

Ainsi se termine notre voyage en Laponie. Une expérience intéressante qui restera gravée dans ma mémoire. Reste à tester cette Toyota GT86 2017 sur notre réseau belge pour tenter de déceler les fines améliorations apportées à ce joli coupé toujours aussi authentique! (Les belles photos sont l'oeuvre du très talentueux Jeroen Peeters, les moins bonnes proviennent de mon iPhone)

Toyota,GT86,2017,roadtest,essai,laponie,finlande,grand,nord,neige,glace,karting,drift,aasbo,artic,snowhotel

Toyota,GT86,2017,roadtest,essai,laponie,finlande,grand,nord,neige,glace,karting,drift,aasbo,artic,snowhotel

Toyota,GT86,2017,roadtest,essai,laponie,finlande,grand,nord,neige,glace,karting,drift,aasbo,artic,snowhotel

Toyota,GT86,2017,roadtest,essai,laponie,finlande,grand,nord,neige,glace,karting,drift,aasbo,artic,snowhotel

Toyota,GT86,2017,roadtest,essai,laponie,finlande,grand,nord,neige,glace,karting,drift,aasbo,artic,snowhotel

Toyota,GT86,2017,roadtest,essai,laponie,finlande,grand,nord,neige,glace,karting,drift,aasbo,artic,snowhotel

Toyota,GT86,2017,roadtest,essai,laponie,finlande,grand,nord,neige,glace,karting,drift,aasbo,artic,snowhotel

11:08 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Lifestyle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : toyota, gt86, 2017, roadtest, essai, laponie, finlande, grand, nord, neige, glace, karting, drift, aasbo, artic, snowhotel | | |

karting,eupen,concours,meilleur,temps,course,VW,Fun Cup,european,zandvoort,zolder,francorchamps,25,heures,endurance

Un peu en retard ou… fort en avance, le Karting Eupen a décidé de jouer au Père Noël. En associant ses forces avec l’équipe AC Motorsport, la piste eupenoise va en effet permettre à plusieurs férus de karting 4 temps de découvrir le pilotage d’une VW Fun Cup en course!

Le sport automobile fait toujours rêver… Et, à l’aube de cette année 2017, certains se sont promis de concrétiser leur rêve avant le 31 décembre prochain. Un rêve qui pourrait être de participer un jour à une véritable course sur les mythiques circuit de Spa-Francorchamps, Zandvoort ou Zolder, par exemple. Dans ce cas, la collaboration entre le Karting Eupen, dirigé par Evelien Bonneux, et l’équipe AC Motorsport d’Arnaud Quédé tombe à point nommé. Les deux entités ont en effet décidé de s’associer dans un but commun: donner la possibilité aux amateurs de courses de karting 4 temps de piloter une VW Fun Cup préparée par l’une des équipes de référence de la discipline. Et on ne parle pas ici de quelques tours lors d’une journée Incentive, mais bien de relais à disputer en course dans le cadre de trois épreuves officielles de l’European VW Fun Cup. Outre Zandvoort (en mai) et Zolder (en octobre), les célèbres 25 Heures VW Fun Cup, disputées sur le circuit de Spa-Francorchamps, sont aussi au programme!

karting,eupen,concours,meilleur,temps,course,VW,Fun Cup,european,zandvoort,zolder,francorchamps,25,heures,endurance

Courses sprints du mardi: 6 relais en VW Fun Cup à attribuer

Concrètement, il y a moyen de décrocher un volant en VW Fun Cup de deux manières. Tout d’abord dans le cadre des courses Sprints organisées au Karting Eupen tous les mardis soir. Chaque trimestre, un championnat sera mis en place et le meilleur pilote de la catégorie 80 kg (poids minimum du pilote avec son équipement et un lest éventuel) sera sélectionné pour effectuer un relais de 2 heures lors d’une course de l’European VW Fun Cup (à Zandvoort ou à Zolder). Par ailleurs, la catégorie 100 kg ne sera pas oubliée avec un relais de 2 heures mis en jeu chaque semestre. Au total, ce sont donc 6 lauréats qui auront la chance de rejoindre l’équipe AC Motorsport pour effectuer un relais de 2 heures lors d’une course de l’European VW Fun Cup. Pas mal, non?
Notez que les frais de participation s’élèvent à 66€/mardi au tarif normal ou 58€/mardi pour les membres du Karting Eupen. Les habitués auront donc remarqué qu’il n’y a pas d’inflation liée au concours!

karting,eupen,concours,meilleur,temps,course,VW,Fun Cup,european,zandvoort,zolder,francorchamps,25,heures,endurance

Rental Kart Masters: une participation aux 25 Heures VW Fun Cup en jeu

Outre lors des réunions hebdomadaires du mardi, le Karting Eupen vous donne rendez-vous lors des Rental Kart Masters le samedi 25 mars 2017. Organisé sur une seule journée, cet événement permettra à de nombreux pilotes belges et européens – des concurrents néerlandais, allemands, français et même polonais sont attendus – de s’affronter sur le tracé sélectif de la piste d’Eupen. Lors de cette journée unique en son genre, tous les pilotes inscrits prendront part à au moins 5 manches qualificatives et à une demi-finale (ou une consolante pour ceux qui ne seraient pas qualifiés).

karting,eupen,concours,meilleur,temps,course,vw,fun cup,european,zandvoort,zolder,francorchamps,25,heures,endurance

Les meilleurs se retrouveront ensuite dans une finale dont l’enjeu sera de taille: à l’issue de cette ultime joute, le gagnant en catégorie 80 kg recevra ni plus ni moins qu’une participation aux 25 Heures VW Fun Cup de Francorchamps (avec 4 heures derrière le volant) au sein de l’équipe AC Motorsport! Le vainqueur en catégorie 100 kg se verra quant à lui offrir un relais de 2 heures durant les Benelux Open Races, une épreuve qui se tiendra les 27 et 28 mai prochains sur le superbe circuit de Zandvoort, aux Pays-Bas. Une fois encore, la participation aux frais restera identique à 2016 puisque l’inscription à cette journée ne coûte que 199€ par pilote!

karting,eupen,concours,meilleur,temps,course,vw,fun cup,european,zandvoort,zolder,francorchamps,25,heures,endurance

On le sait, la VW Fun Cup peut être une excellente rampe de lancement vers une éventuelle carrière en sport automobile. Si vous voulez saisir votre chance à prix contenu, n’hésitez donc pas à mettre le cap sur Eupen ces prochaines semaines. Le rêve n’est peut-être pas si loin… (Photos: www.letihon.be)

16:49 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Divers | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : karting, eupen, concours, meilleur, temps, course, vw, fun cup, european, zandvoort, zolder, francorchamps, 25, heures, endurance | | |

autonews,janvier,2016,287,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,brc,prix,karting,WRX,rallycross,Monza,Rallyshow,Dilley,historique,AMG,Peugeot,208,GTI,C63S,breaks,comparatif,Ford,Peugeot,Skoda,Volkswagen

Pour ce premier numéro de sa 25ème année d'existence, autonews vous en offre encore un maximum! Jugez plutôt. Collant toujours à l’actualité, nous vous disons tout sur la nouvelle Hyundai i20 WRC que Thierry Neuville pilotera dès le Monte Carlo en janvier prochain. De WRC, il en est encore question avec les prix décernés, à la manière des Oscars, par Vincent Marique et la rédaction.

Et puis comme le veut une longue tradition, la rédaction s’est rassemblée pour attribuer nos traditionnels coups de cœur ou coups de griffes aux acteurs du Championnat de Belgique des Rallyes. Un exercice jamais évident qui demande de la diplomatie, de la clairvoyance et une petite dose de mauvaise foi. C'est notre façon à nous de dresser le bilan de la saison, avec en prime des tableaux récapitulatifs que vous ne trouverez nulle part ailleurs.

Nous revenons aussi sur le Monza Rally Show tandis que Guillaume Dilley revient sur sa carrière et nous confie ses espoirs pour 2016. Hugo Van Opstal a visité pour vous les installations de Kroon Oil, le sponsor de Demaerschalk et Kobus. Le rallycross n’est pas négligé avec un essai comparatif entre les montures de Kristof Bex et Jochen Coox tandis que le second sacre de Petter Solberg est venu clôturer la saison de WRX.

Une fois n’est pas coutume, on vous parle aussi de karting avec Stéphane Halleux qui vous a concocté un chouette dossier sur cette discipline servant bien souvent d’élan aux jeunes rallymen. Le cahier Histonews est consacré à Liège-Sofia-Liège, une épreuve renaissante que notre Rédacteur en Chef a eu la chance de vivre de l'intérieur. L’histoire ne dit pas s’il est maintenant prêt à s’élancer dans l’East African Safari… dont l’édition 2015 a couronné notre compatriote Stéphane Prévot qui copilotait Stig Blomqvist.

Ce mois-ci, les pages consacrées à l’industrie vous emmènent du côté d’Audi pour découvrir les technologies du futur. Nos essayeurs vous parlent également de la Renault Mégane 4, de la terrible Mercedes AMG C63S, de la Peugeot 208 GTi by Peugeot Sport avant de vous offrir un comparatif inédit de quatre breaks TDI très performants: Ford Focus ST - Peugeot 308 GT - Skoda Octavia RS - VW Golf GTD.

autonews,janvier,2016,287,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,brc,prix,karting,WRX,rallycross,Monza,Rallyshow,Dilley,historique,AMG,Peugeot,208,GTI,C63S,breaks,comparatif,Ford,Peugeot,Skoda,Volkswagen

karting,ASAF,belgique,mariembourg,finale,challenge,la victoire,2013,Duval,X30 Master,X30 Senior,X30 Junior,Mini,X30 Shifter,Promokart

Les meilleures choses ont une fin, dit-on. Ce sera le cas aussi de la Belgian ASAF Karting Series dans sa cuvée 2013. Dimanche soir, sur la piste du Karting des Fagnes de Mariembourg, le rideau se tirera sur cette saison passionnante. Mais avant, il y a une finale à disputer avec l’attribution des titres de fin d’année, mais aussi la remise en jeu du célèbre Challenge La Victoire!

Cinquième et dernier rendez-vous de la Belgian ASAF Karting Series, le Challenge La Victoire est une épreuve à part dans le calendrier. D’une part car elle marque le dernier volet de la saison, mais aussi car ce fameux Challenge, offert par la Carrosserie La Victoire de Roux, est peu à peu devenu une récompense très prisée dans le petit monde du karting belge. Depuis sa création en 1983, lors d’une épreuve alors disputée sur les parkings des Lacs de l’Eau d’Heure, jamais encore un pilote ne s’est imposé à trois reprises. Dès lors, le Challenge fut chaque fois remis en jeu et la 27e édition de l’épreuve ce dimanche s’annonce passionnante. Ils sont en effet nombreux à rêver de pouvoir inscrire leur nom au palmarès, comme l’ont fait avant eux Jean-François Hemroulle, les frères Alain et Eric Verdaasdonck, Benoit Pécasse, Kevin Demaerschalk, Martin Van Hove ou encore Olivier Palmaers. Pour rappel, c’est le pilote qui aura marqué le plus de points dans sa catégorie qui recevra – pour un an – le trophée en fin de journée. Et s’il y a une égalité entre, par exemple, deux pilotes ayant remporté leurs deux courses, on tient compte de la performance lors des essais puis du nombre de participants dans la catégorie. Bref, pour espérer repartir avec le Challenge La Victoire, il faut souvent réaliser le parcours parfait…

Outre ce Challenge La Victoire, c’est évidemment l’attribution des titres qui intéressera les suiveurs. Pour établir la hiérarchie finale des divers championnats, le calcul est – relativement – simple puisque les 8 meilleurs résultats (sur un maximum de 10 possibles) sont retenus. Cela signifie donc que chaque pilote dispose de deux « jokers » pour parer aux coups durs ou à une absence éventuelle. En tenant compte de cette règle, voici un aperçu de la situation, catégorie par catégorie.

X30 Master: Duval au départ, Vankerckhove remet le Challenge en jeu

Vainqueur du Challenge La Victoire il y a un an, Arnaud Vankerckhove s’est fait plutôt discret cette saison. Le futur papa a néanmoins décidé de profiter de son engagement gratuit et d’ainsi remettre le Challenge La Victoire en jeu pour ce qui constituera probablement sa dernière course. Engagé dans la catégorie X30 Master (plus de 25 ans ou plus de 80kg), le Bruxellois aura toutefois fort à faire face à une opposition très relevée. On retrouvera notamment au départ François Duval, le seul Belge ayant, à ce jour, remporté une épreuve du Championnat du Monde des Rallyes. Lauréat des deux courses lors de son retour au Trophée du Printemps, le pilote de Cul-des-Sarts a prouvé qu’il a gardé un coup de volant acéré.  Et si Pierre-Yves Corthals ne devrait cette fois pas être au rendez-vous, on retrouvera au départ Fabien Kieltyka, ancien animateur des coupes de promotion sur les circuits belges. Outre ces trois pilotes désirant briller lors d’un « one-shot », on suivra avec attention la lutte pour le titre de la catégorie. Les débats sont encore très ouverts avec Guy Collignon, Grégory Tytens, Gilles Smits et Luc Lefevre, tous en mesure de rafler la mise dimanche soir. Le suspense sera donc au rendez-vous!

karting,ASAF,belgique,mariembourg,finale,challenge,la victoire,2013,Duval,X30 Master,X30 Senior,X30 Junior,Mini,X30 Shifter,Promokart

X30 Senior: Bécamel dans un fauteuil

Sans un bris de chaîne lors de la deuxième manche à Francorchamps, François Bécamel serait déjà assuré du sacre dans le Challenge X30 Senior. Sauf catastrophe, c’est donc lui qui devrait l’emporter dimanche alors que ses adversaires se disputeront quant à eux le titre de champion de la Fédération Wallonie-Bruxelles, pour lequel Bécamel ne concoure pas. Seul pilote à avoir fait trébucher le leader du Challenge en s’imposant à deux reprises, Romain De Leval espère augmenter son capital de victoires et il devrait logiquement s’assurer la place de dauphin de Bécamel… et le titre FWB, réservé aux licenciés à l’année. Pour la dernière marche du podium final, ça devrait se jouer entre Laurent Absolonne, Olivier Palmaers et Thibaut Haublin.

X30 Junior: Duel en vue

Ne disposant pas d’une licence annuelle appropriée, Benjamin Lessennes ne peut pas revendiquer le titre de champion de la Fédération Wallonie-Bruxelles, déjà tombé dans l’escarcelle de Maxime Potty. Par contre, rien n’est joué dans le Challenge X30 Junior (11-15 ans) puisque tant Maxime que Benjamin peuvent encore s’imposer – et ainsi remporter le moteur Parilla X30 mis en jeu par IAME Belgium – au terme des deux courses de dimanche. Ce sera évidemment l’un des centres d’intérêt de cette finale du championnat. Pour les places d’honneur, Tristan Földesi semble le mieux placé, mais il faudra faire attention jusqu’au bout à Kenny Roosens (qui devra toutefois comptabiliser une exclusion dans ses 8 résultats), Maxime Drion voire Ugo de Wilde et Gilles Magnus, tous deux candidats à un top 5 final.

Mini: Muth vise le Challenge La Victoire

Avec 7 victoires en 8 courses disputées, O’Neill Muth est d’ores et déjà champion de la catégorie Mini (8-11 ans). Mais le jeune Bruxellois veut terminer l’année en beauté! Un nouveau succès lui permettrait de marquer le maximum de points sur la saison… mais il veut surtout viser le Challenge La Victoire! Face à lui, il retrouvera toutefois une meute de jeunes pilotes assoiffés de victoire et revendiquant le titre de vice-champion. Citons, dans l’ordre, Arthur Ronvaux, Keziah Manguette, Hugo Ravet et Elie Goldstein. Avec le décompte des deux moins bons résultats, ces quatre-là ont tous leur chance de grimper sur le podium final.

karting,ASAF,belgique,mariembourg,finale,challenge,la victoire,2013,Duval,X30 Master,X30 Senior,X30 Junior,Mini,X30 Shifter,Promokart

X30 Shifter: Cypers en position de force

Le titre n’est mathématiquement pas joué dans la catégorie X30 Shifter (karts à boîte de vitesse, motorisation unique), mais Thomas Cypers est en position idéale. Le jeune Liégeois doit seulement terminer l’une des deux courses en 4e position pour devancer le champion en titre Thierry Delré et Nicky Moris. Geoffroy Danloy, Rémi Theunissen, Benoit Danloy et Corentin Grégoire se disputeront quant à eux les autres places d’honneur.

KZ ASAF et EERP 250: Qui derrière Charles et Ledoux ?

Il n’y aura pas de surprise en KZ ASAF (karts à boîte de vitesses), Kenny Charles étant déjà champion depuis le Trophée des Ardennes. Pour le titre de vice-champion, ça se jouera entre Sam Claes (le tenant du titre) et Maxime Tombeur. Le scénario est pratiquement identique en EERP 250 (moteurs rotatifs) avec Adriano Ledoux qui cherchera à conserver son brevet d’invincibilité. Le double champion en titre Steve Schmidt n’étant pas confirmé, Michel Hallot est le mieux placé pour décrocher la médaille d’argent face à Steve Clément.

Promokart: Le plaisir avant tout

Même si elle ne rentre pas en ligne de compte pour l’attribution du Challenge La Victoire, la catégorie Promokart sera une fois de plus au rendez-vous de cette finale de la Belgian ASAF Karting Series. Cette formule clé en mains a permis cette année à de nombreux pilotes de goûter aux joies des compétitions officielles sans devoir se soucier du matériel ni de frais supplémentaires éventuels. Pour 145 euros (à quoi il faut ajouter une licence journalière de 15 euros pour les non-licenciés), les pilotes disputent des essais libres, des essais qualificatifs et deux courses tout en bénéficiant de la même structure d’organisation que les catégories phares. Au bout du compte, deux titres de champion de la Fédération Wallonie-Bruxelles sont même attribués : un pour les moins de 70 kg et un autre pour ceux qui dépassent cette limite sur la balance.

Certains pilotes n’ayant pas pris de licence à l’année, ils n’entrent pas en ligne de compte au moment d’établir la hiérarchie finale. Ainsi, en moins de 70 kg, le championnat se jouera entre Gauthier Derenne et Sylvain Bailly. Dans la catégorie des plus lourds, Christophe Dubon est en position idéale pour devenir champion FWB, mais Stéphane Halleux et Benoit Lays ont encore une chance mathématique de le coiffer sur le poteau.

14 courses dès 11h

Chaque catégorie disputant deux courses, pas moins de 14 départs (X30 Shifter et KZ ASAF roulent ensemble) sont au programme de la journée de dimanche… Un peu plus courte que d’habitude à cause du passage à l’heure d’hiver. Ce sera donc particulièrement intense avec des essais libres et qualificatifs le matin et le départ de la première course qui sera donné à 11h. Pas de doute, les spectateurs qui s’installeront dans la tribune du Karting des Fagnes dimanche n’auront pas le temps de s’ennuyer ! (Thomas Bastin) www.kpevent.net www.kartim.be

 

14:46 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : karting, asaf, belgique, mariembourg, finale, challenge, la victoire, 2013, duval, x30 master, x30 senior, x30 junior, mini, x30 shifter, promokart | | |

karting,Francorchamps,X30,KZ,ASAF,Shifter,junior,Mini,Master,EERP250,Promokart,bastin,KP Event,Kartim

Homologuée à nouveau en 2012, la piste de karting de Francorchamps accueillera, pour la première fois, les Belgian ASAF Karting Series en ce deuxième dimanche de septembre. Avant le final à Mariembourg, fin octobre, cet avant-dernier rendez-vous pourrait marquer un tournant décisif dans plusieurs catégories. Avant de se rendre à Francorchamps pour le Trophée des Ardennes, certains ont déjà sorti les machines à calculer. Il est vrai que ce quatrième et avant-dernier meeting des Belgian ASAF Karting Series pourrait déjà permettre aux pilotes les plus performants en début de saison de coiffer la couronne avant l’heure! Le règlement prévoit en effet que 8 résultats (sur un maximum de 10 possibles en fin de saison) seront retenus pour établir le classement final. Pour ceux qui n’ont pas encore utilisé de Joker, l’étape ardennaise pourrait donc déjà leur permettre de toucher le jackpot. 

X30 Senior: qui pour battre Bécamel?

Avec cinq victoires en six courses, François Bécamel mène logiquement le Challenge X30 Senior mis sur pied par IAME-Belgium et il pourrait déjà s’assurer de la victoire finale en cas de bon résultat à Francorchamps. Derrière lui, Romain De Leval est actuellement le mieux placé pour décrocher la médaille d’argent mais Laurent Absolonne, Olivier Palmaers et Thibaut Haublin sont dans son sillage immédiat. Un peu en retrait, Aurélien Debouny, Alix Fraiture, Corentin Collignon ou Kevin Maquoi chercheront quant à eux à marquer de gros points après un début de saison n’ayant pas répondu à leurs attentes. Avec une dizaine de pilotes visant le podium, le suspense devrait en tout cas être au rendez-vous!

KZ ASAF: un pas décisif pour Charles?

Si ce n’est lors de la toute première manche de la saison, lorsqu’un accrochage l’avait empêché de faire mieux qu’une 3e place, Kenny Charles a connu un parcours quasi-parfait en KZ ASAF (karts à boîte de vitesses). Le Carolo est donc en position idéale pour déjà coiffer la couronne à Francorchamps. Par contre, tout reste à faire pour la médaille d’argent, le tenant du titre Sam Claes étant sous la menace de Maxime Tombeur.

karting,Francorchamps,X30,KZ,ASAF,Shifter,junior,Mini,Master,EERP250,Promokart,bastin,KP Event,Kartim

X30 Shifter: trois hommes pour un titre

Depuis le début de la saison, trois hommes ont pris le dessus dans la catégorie X30 Shifter (karts à boîte de vitesses, motorisation unique): le champion en titre Thierry Delré, Nicky Moris et Thomas Cypers. Avant le Trophée des Ardennes, Nicky mène avec 3 et 4 points d’avance sur Thierry et Thomas, le plus jeune du trio. Autant dire que rien n’est fait et que chacune des prochaines courses aura une importance capitale dans la course au titre ! Derrière, les places d’honneur se joueront entre Sébastien De Leeuw, Geoffroy Danloy et Rémi Theunissen.

X30 Junior: Potty en position idéale

Même si le classement de la deuxième course d’Ostricourt n’a pas encore été officialisé (l’usine IAME doit contrôler très prochainement les pièces du moteur saisies chez l’un des pilotes), Maxime Potty sait déjà qu’il ne pourra pas s’assurer du titre chez les X30 Junior (11-15 ans) à Francorchamps. Contraint à l’abandon suite à un accrochage lors de cette seconde course en France, le jeune homme d’Hamoir a en effet utilisé un de ses « Jokers ». A Francorchamps, il devra donc gérer ses courses en vue du championnat ! Face à lui, Maxime retrouvera Benjamin Lessennes, qui n’a pas disputé toute la saison mais qui reste évidemment un solide candidat à la victoire… comme il l’a encore prouvé à Ostricourt ! Dans la course au titre, Maxime devra surtout surveiller Kenny Roosens, Tristan Földesi, Ugo de Wilde, Ulysse De Pauw et Maxime Drion, ses plus proches poursuivants dans le classement provisoire. Certains parmi eux n’ont déjà plus le droit à l’erreur, mais une fin de saison en boulet de canon pourrait encore leur permettre de monter sur le podium final !

Mini: Muth solide leader

Cinq victoires et une deuxième place. Le bilan d’O’Neill Muth dans le Challenge Mini (8-11 ans) est sans appel! S’il parvient de nouveau à monter sur le podium à Francorchamps, le Bruxellois devrait déjà s’assurer du titre – et ainsi succéder au palmarès à son frère Esteban – avant même l’ultime rendez-vous. Pour les places d’honneur en fin de saison, rien n’est joué entre de jeunes pilotes évoluant à chaque course. Les Keziah Manguette, Arthur Ronvaux, Hugo Ravet, Antoine Potty, Elie Goldstein, Evan Becerra, Valon Janssen, Maxime Lefevre et Calogero Lopez peuvent tous revendiquer une victoire de manche et une place en vue en fin de saison. Qui s’en sortira le mieux à Francorchamps? Réponse dimanche!

X30 Master: incertitude totale

Une chose est sûre: on ne connaîtra pas le nom du champion en X30 Master (+ de 25 ans ou + de 80 kg) en quittant Francorchamps! Avant le rendez-vous dans les Ardennes, Gilles Smits, Guy Collignon et Grégory Tytens sont en effet groupés en 7 points seulement. Ces trois-là devront toutefois tenir compte d’un arbitre de luxe: Pierre-Yves Corthals. Après sa 4e place à Ostricourt, l’ex-pilote du WTCC a bien l’intention de monter sur le podium cette fois. Un objectif que partagent aussi Julien De Bolle, lauréat d’une manche en France, Luc Lefevre, qui avait signé la pole position à Ostricourt, et le champion 2012 David Di Giacomo, qui effectuera un sympathique retour aux affaires. Voilà qui promet!

karting,Francorchamps,X30,KZ,ASAF,Shifter,junior,Mini,Master,EERP250,Promokart,bastin,KP Event,Kartim

EERP 250: Ledoux sur une voie royale

Sauf catastrophe, Adriano Ledoux fêtera son premier titre dans la catégorie EERP 250 dimanche soir. Le jeune homme de Wanfercée-Baulet a en effet accumulé 6 victoires en autant de confrontations et les espoirs de Steve Schmidt, le double champion en titre, ne sont plus que mathématiques. Pour la dernière marche du podium, Michel Hallot est bien placé face à Régis Bovy et Steve Clément.

Promokart: nouveau terrain de jeu

La catégorie Promokart, qui propose une formule clés en mains, utilisera pour la première fois les Sodi RT8 du Karting de Francorchamps. Le régional Kevin Compère, qui ne dispute pas le championnat puisqu’il est licencié à la journée, sera l’un des favoris à la victoire au même titre que Gauthier Derenne et Sylvain Bailly, au coude à coude dans le classement des – de 70 kg. Chez les + de 70 kg, c’est actuellement Christophe Dubon qui mène la danse au championnat devant les journalistes Stéphane Halleux et Benoit Lays. N’étant pas licencié à l’année, Benoit Sonveau visera la victoire du jour dans cette catégorie.

Programme chargé

Les X30 Shifter et les KZ ASAF étant regroupés dans une course commune, les huit catégories  seront réparties dans 7 confrontations distinctes. Comme chacun pourra disputer 2 courses, c’est pas moins de 14 départs qui seront donnés dimanche à partir de 11h. Pas de doute: les spectateurs n’auront pas le temps de s’ennuyer! (Thomas Bastin)

Photos: Kart'im - Quentin Champion

15:23 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : karting, francorchamps, x30, kz, asaf, shifter, junior, mini, master, eerp250, promokart, bastin, kp event, kartim | | |

karting,circuit,piste,francorchamps,ouverture,rénovation,2012,asaf,racb,belgique,naturel,vallonné,kartmen,amateurs,licenciés,maeyens,

Modifiée pour répondre aux nouveaux standards de sécurité, la piste de Karting de Francorchamps en a aussi profité pour se refaire une beauté. De nouveau détenteur d’une homologation nationale, le circuit est désormais prêt à accueillir des compétitions, mais aussi les nombreux kartmen amateurs désirant se faire plaisir derrière un volant. La Sokafran invite d’ailleurs tous les licenciés belges (RACB, ASAF et VAS) à venir redécouvrir le tracé lors d’une journée… gratuite !
 
Créée il y a presque 20 ans au cœur de l’un des circuits automobile les plus célèbres du monde, la piste de Karting de Francorchamps se devait d’évoluer. «La vitesse atteinte par les karts était de plus en plus en plus importante et le danger constitué par le mur à l’extérieur du dernier virage de plus en plus grand», explique Frédéric Maeyens, l’Administrateur Délégué de la Sokafran, la société qui gère la piste de Francorchamps. «Comme il était évidemment impossible de déplacer le grand circuit pour libérer des dégagements à cet endroit, nous avons créé un nouveau virage destiné à ralentir les karts. Dès lors, le mur à la sortie du virage ne représente plus un danger.»
 
Début mai, Roland Bruynseraede et Marc Duez ont procédé à l’inspection du circuit. Et leur conclusion a de quoi réjouir Frédéric Maeyens. «Les travaux ont en effet apporté satisfaction», sourit-il. «Ce qui signifie que la piste de Karting de Francorchamps a de nouveau une licence nationale. Sur cette base, nous allons demander à la fédération internationale, la CIK-FIA, de venir inspecter notre piste pour nous rendre une licence internationale de type C.»
 
Concrètement, il est donc de nouveau possible d’organiser des courses sur la piste de Karting de Francorchamps, qui retrouve ainsi sa place de troisième circuit homologué au niveau national. Ce qui ne devrait pas manquer d’attirer aussi les pilotes venant s’entraîner avec leur propre karting.

karting,circuit,piste,francorchamps,ouverture,rénovation,2012,asaf,racb,belgique,naturel,vallonné,kartmen,amateurs,licenciés,maeyens

«Outre la création du nouveau virage, nous avons aussi refait la piste à la sortie du deuxième virage, là où un affaissement avait fortement abîmé l’asphalte», poursuit le patron des lieux. «Nous avons également remis les protections, et notamment les murs de pneus, en état. Et nous avons aussi restauré la cafétéria. Certains pilotes ne reconnaitront presque plus les lieux en arrivant sur le circuit. Pour leur montrer à quel point Francorchamps a changé, nous organiserons même une journée pour tous les licenciés. Le dimanche 24 juin, ils pourront venir rouler gratuitement sur le circuit pour autant qu’ils soient titulaires d’une licence nationale (RACB) ou régionale (ASAF ou VAS). Nous voulons que cette journée leur permette de retrouver le plaisir qu’ils avaient à rouler à Francorchamps!»
 
L’année 2012 devrait donc marquer un renouveau pour la Sokafran et la piste de Karting de Francorchamps. Mais ce n’est pas un aboutissement. «Les travaux qui ont été effectués cet hiver ne sont que la première phase d’une rénovation plus en profondeur», confirme Frédéric Maeyens. «Si tout se passe comme nous l’espérons, nous voulons poursuivre dans cette voie au cours des prochaines années. Mais tout d’abord, place à 2012!»
 
Pour en savoir plus: www.francorchamps-karting.be

karting,circuit,piste,francorchamps,ouverture,rénovation,2012,asaf,racb,belgique,naturel,vallonné,kartmen,amateurs,licenciés,maeyens,

15:48 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : karting, circuit, piste, francorchamps, ouverture, rénovation, 2012, asaf, racb, belgique, naturel, vallonné, kartmen, amateurs, licenciés, maeyens | | |