salon,Genève,2017,nouveautés,tour, marques,ferrari,ford,fiat,honda,infiniti,hyundai,Jaguar,land rover,JLR

FERRARI

La 812 Superfast est une évolution de la F12 et… c’est la première fois qu’il n’y a plus une voiture signée Pininfarina au sein de la gamme!

salon,Genève,2017,nouveautés,tour, marques,ferrari,ford,fiat,honda,infiniti,hyundai,Jaguar,land rover,JLR

FIAT

Rien de bien neuf chez FIAT, hormis des… sacs à main et une énième série limitée sur base de 500. Il serait temps que la marque se secoue et sorte quelque chose de plus convaincant pour affronter l’avenir. Où sont les hybrides?

salon,Genève,2017,nouveautés,tour, marques,ferrari,ford,fiat,honda,infiniti,hyundai,Jaguar,land rover,JLR

FORD

La course occupe une belle part du stand et cela plaira à tous les amateurs… signe aussi que, finalement, il y a peu de nouveautés à se mettre sous la dent ici mais ne boudons pas notre plaisir, entre les GT actuelles et anciennes, la Mustang 5.0  et… une magnifique Fiesta XR2 ! Mention spéciale pour la Gulf Mirage de Jacky Ickx.

salon,Genève,2017,nouveautés,tour, marques,ferrari,ford,fiat,honda,infiniti,hyundai,Jaguar,land rover,JLR

HONDA

salon,Genève,2017,nouveautés,tour, marques,ferrari,ford,fiat,honda,infiniti,hyundai,Jaguar,land rover,JLR

La nouvelle Civic, dixième du nom, est là. Originale, certes, belle… c’est autre chose! Son côté manga est toujours aussi affirmé et en version R, c’est digne de Goldorak et Capitaine Flamme. La marque montre également une nouvelle FCX Clarity et une solution de mobilité décalée et très japonaise!

salon,Genève,2017,nouveautés,tour, marques,ferrari,ford,fiat,honda,infiniti,hyundai,Jaguar,land rover,JLR

INFINITI

salon,Genève,2017,nouveautés,tour, marques,ferrari,ford,fiat,honda,infiniti,hyundai,Jaguar,land rover,JLR

Ici, c’est le Project Black S qui est mis en avant. Pendant des Black Series de Mercedes, il est a espérer qu’après la tentative avortée de l’Eau Rouge, cet engin soit doté d’une direction entre le volant et les roues… et que sa tenue de route soit aux standards européens et non juste bonne à cruiser à 60 km/h sur un boulevard de Los Angeles.

salon,Genève,2017,nouveautés,tour, marques,ferrari,ford,fiat,honda,infiniti,hyundai,Jaguar,land rover,JLR

HYUNDAI

Le stand Hyundai met notre compatriote Thierry Neuville en avant, avec sa I20 WRC mais également ce concept de sportive RN30 plutôt réussi et qui irait bien faire un peu d’ombre à une certaine Focus RS en version routière.

salon,Genève,2017,nouveautés,tour, marques,ferrari,ford,fiat,honda,infiniti,hyundai,Jaguar,land rover,JLR

JAGUAR LAND ROVER

salon,Genève,2017,nouveautés,tour, marques,ferrari,ford,fiat,honda,infiniti,hyundai,Jaguar,land rover,JLR

Le prototype de l- Pace, sorte de SUV électrique qui devrait se vendre comme des petits pains. L’esthétique reste affaire personnelle et le rouge adopté à Genève ne lui va guère.

salon,Genève,2017,nouveautés,tour, marques,ferrari,ford,fiat,honda,infiniti,hyundai,Jaguar,land rover,JLR

Land Rover propose la version définitive du VELAR, un nouveau SUV 4X4 que personne n’avait demandé mais… qui lui aussi va se vendre à la pelle! Son nom est une allusion à la fausse marque créée par Land Rover lorsqu’il s’est agi de tester le Range sur route, en 1969… c’est aussi une référence latine au «voile», qui cache. Ici, c’est une nouvelle offre, sous le Range Sport. (Texte et photos: Dimitri Urbain)

salon,Genève,2017,nouveautés,tour, marques,ferrari,ford,fiat,honda,infiniti,hyundai,Jaguar,land rover,JLR

15:37 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : salon, genève, 2017, nouveautés, tour, marques, ferrari, ford, fiat, honda, infiniti, hyundai, jaguar, land rover, jlr | | |

concours,entrées,VIP,Michelin,Colmarberg,TCR,Benelux,Honda,Opel,VW,Seat,Alfa Romeo,Lémeret,

A nouveau, Michelin et Le Rédacteur Auto vous offrent 3 x 2 entrées VIP d'une valeur de 100 euros pour la prochaine manche du TCR Benelux qui se disputera à Colmarberg.

Pour les remporter, il vous suffit de répondre à trois questions touchant à cette compétition.

1. Quelle voiture effectuera ses grands débuts à Colmarberg?

2. Qui est actuellement en tête du championnat?

3. A Zolder, quel pilote anglais était le second pilote sur l'une des Honda Civic?

Vous nous envoyez vos réponses et vos coordonnées à l'adresse mail leredacteurauto@skynet.be

(photos: www.letihon.be)

concours,entrées,VIP,Michelin,Colmarberg,TCR,Benelux,Honda,Opel,VW,Seat,Alfa Romeo,Lémeret,

16:46 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Divers | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : concours, entrées, vip, michelin, colmarberg, tcr, benelux, honda, opel, vw, seat, alfa romeo, lémeret | | |

Honda,NSX,new,nouvelle,supercar,GT,japon,2016,propulsion,hybride,V6,3.5,biturbo

Honda dévoile progressivement les détails techniques sur la nouvelle NSX attendue impatiemment par les nombreux amateurs des sportives japonaises. Ainsi, par l'intermédiaire de simulations sur ordinateur en matière de dynamique des fluides (CFD) et de tests sur des modèles à une échelle de 40 pour cent dans la soufflerie de pointe de Honda en Ohio, l'équipe du développement a réussi à optimiser les formes complexes de la carrosserie.

Honda,NSX,new,nouvelle,supercar,GT,japon,2016,propulsion,hybride,V6,3.5,biturbo

Les surfaces, les calandres et les bouches d'échappement sont mises en forme et dimensionnées afin de minimiser la traînée aérodynamique, créer des appuis, optimiser le refroidissement et dissiper la chaleur indésirable de manière efficace. L'analyse a été vérifiée à grande échelle par Honda, en déplaçant la soufflerie à Tochigi, au Japon.

Honda,NSX,new,nouvelle,supercar,GT,japon,2016,propulsion,hybride,V6,3.5,biturbo

L'équilibre avant-arrière des appuis procuré par le design extérieur de la NSX, a été soigneusement réglé. Des recherches et un programme de développement approfondis ont permis de déterminer qu'il fallait trois fois plus d'appuis à l'arrière du véhicule qu'à l'avant, afin d'obtenir une répartition optimale au bénéfice de hautes performances et dans le cadre d'une conduite quotidienne. Un diffuseur arrière fonctionne conjointement avec l'aileron arrière et les fentes de feux arrière pour générer un appui important et gérer efficacement la traînée créée par le sillage aérodynamique se dégageant derrière la voiture.

Honda,NSX,new,nouvelle,supercar,GT,japon,2016,propulsion,hybride,V6,3.5,biturbo

Le haut niveau d'appui de la NSX est obtenu sans utiliser de carrosserie aérodynamique ni d'autres dispositifs. L'air circulant depuis l'avant de la voiture sort en suivant des trajets soigneusement optimisés, tenant compte de toute la circulation d'air, de l'appui total et d'un faible coefficient de traînée. Cet air est ensuite délibérément manipulé en sortie, afin d'obtenir une circulation prédéterminée en aval pour alimenter les orifices d'admission à mi-moteur.

Honda,NSX,new,nouvelle,supercar,GT,japon,2016,propulsion,hybride,V6,3.5,biturbo

Les évents, positionnés de façon précise afin de minimiser les turbulences et les pertes aérodynamiques autour des roues avant, fonctionnent en conjonction avec des évents sur les ailerons avant, afin de stabiliser la circulation de l'air sur le côté de la voiture. Ces évents se combinent à des montants flottants C pour faire circuler l'air vers les admissions latérales caractéristiques, le canalisant vers l'admission moteur, le compartiment moteur et les intercoolers turbo. Les admissions latérales permettent également de diriger l'air par-dessus le pavillon, afin d'augmenter l'appui.

Honda,NSX,new,nouvelle,supercar,GT,japon,2016,propulsion,hybride,V6,3.5,biturbo

Dans le cadre de l'approche globale de la gestion de la circulation de l'air, le design extérieur de la NSX permet de gérer très efficacement la chaleur requise par son groupe motopropulseur hybride. Il y a sept sources principales de chaleur: le 3.5 V6, deux turbocompresseurs, la transmission à double embrayage à neuf rapports (DCT), le système de répartition de la puissance et les deux moteurs au sein du système à moteurs jumelés. Pour parfaitement refroidir chacun de ces éléments, l'air est géré via 10 échangeurs de chaleur différents. Les ouvertures à l'avant du véhicule permettent de faire circuler l'air à travers les principaux échangeurs de chaleur situés dans la partie avant: radiateurs avant du moteur, système de refroidissement du système à moteurs jumelés, condenseur, système de refroidissement des rapports de la transmission et système de répartition de la puissance. L'air circulant au-dessus du toit et descendant le long de la vitre du hayon arrière, est saisi afin d'alimenter le système de refroidissement de l'embrayage et de faciliter davantage le refroidissement du compartiment moteur.

Honda,NSX,new,nouvelle,supercar,GT,japon,2016,propulsion,hybride,V6,3.5,biturbo

21:37 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : honda, nsx, new, nouvelle, supercar, gt, japon, 2016, propulsion, hybride, v6, 3.5, biturbo | | |

TCR,Benelux,première,francorchamps,Seat,Volkswagen,Honda,Opel,Monteiro,Coronel,Radermecker

Avouons-le d'emblée, nous n'avions plus mis les pieds à Francorchamps, en dehors des 24 Heures GT, depuis tellement longtemps que nous ne savons plus pour quelle course c'était. Seulement voilà, l'idée d'assister au renouveau d'un championnat de Belgique de voitures de tourisme, même appelé TCR Benelux, nous a suffisamment mis l'eau à la bouche pour que nous assistions à cette première! Et nous n'avons pas été déçus.

TCR,Benelux,première,francorchamps,Seat,Volkswagen,Honda,Opel,Monteiro,Coronel,Radermecker

Il y a évidemment pas mal de détails à améliorer de la part de Kronos mais l'on peut déjà parler de jolie prouesse en connaissant les difficultés rencontrées par les derniers organisateurs qui ont tenté de relancer un tel championnat sur notre petit territoire. Certes, le peloton n'est pas des plus étoffés et l'on aurait bien vu une coupe de promotion réservée à des voitures plus modestes venir compléter le plateau mais chaque chose en son temps. Espérons que d'autres concurrents viendront remplir les grilles de départ en cours de saison. Ainsi, on attend l'Alfa Romeo et la Seat de Bleekemolen à Zandvoort pour le prochain rendez-vous (les 16 & 17 juillet) mais les cadors vus lors de ce premier meeting -Monteiro, Coronel et Radermecker- n'en seront malheureusement pas. Or, sans pilotes de notoriété, difficile d'en acquérir pour un championnat tout neuf...

TCR,Benelux,première,francorchamps,Seat,Volkswagen,Honda,Opel,Monteiro,Coronel,Radermecker

En attendant, nous avons vécu deux belles premières courses sprint le dimanche matin, marquées par les fautes de débutant du Liégeois (dixit lui-même) qui s'élançait avant tout le monde de sa deuxième place sur la grille avant de se louper au freinage des Combes dans le second exercice alors qu'il était revenu à la troisième place. Dans le premier sprint, c'est finalement la Civic de Monteiro qui s'imposait à nouveau (elle avait remporté la première course du samedi) tandis que Sam Dejonghe (Seat) parvenait, au prix d’une très belle manœuvre de dépassement au pied du Raidillon, à s’emparer de la deuxième place aux dépens de Guillaume Mondron (Seat). La belle Opel Astra de DG Sport Compétition devait abandonner, moteur cassé suite à un encrassement après une escapade de Fred Caprasse en hors-piste. Couvée par les ingénieurs de l'usine, la voiture allait recevoir un moteur tout neuf pour les deux dernières courses disputées à 17h00...

TCR,Benelux,première,francorchamps,Seat,Volkswagen,Honda,Opel,Monteiro,Coronel,Radermecker

Le deuxième sprint, dont le départ était donné après un tour derrière la leading car, voyait l'excellent Guillaume Mondron faire l'extérieur aux Combes à Monteiro, excusez du peu, et ce sous une fine pluie particulièrement vicieuse. Coronel complète ce podium où le fils de Jean-Pierre Mondron n'était pas peu fier de poser au milieu des deux as du WTCC. Cette manche était marquée par la sortie, dans le Raidillon, de Didier Van Dalen qui chiffonnait correctement l'arrière de sa VW Golf. Heureusement, celle-ci allait être réparée pour les deux dernières courses.

TCR,Benelux,première,francorchamps,Seat,Volkswagen,Honda,Opel,Monteiro,Coronel,Radermecker

Deuxième sur la grille de départ du Sprint 3, Renaud Kuppens profitait du départ manqué du poleman Pierre-Yves Corthals pour escalader en tête le Raidillon avec sa Honda Civic. Mais dans la montée vers les Combes, son équipier Lémeret jouait de l’aspiration pour prendre la tête. Pas pour longtemps… Renaud contre-attaquait dans la descente vers l’épingle de Bruxelles et reprenait son bien. Il faut dire que Renaud était particulièrement remonté sur le comportement de l'importateur belge de la marque qui n'avait de l'intérêt que pour la voiture de ses équipiers puisqu'il s'était même vu refuser l'accès au réceptif Honda dans les paddocks.

TCR,Benelux,première,francorchamps,Seat,Volkswagen,Honda,Opel,Monteiro,Coronel,Radermecker

La plus rapide sous la pluie, la Civic #5 s’échappait peu à peu et si Lémeret était bien accroché à la deuxième place, Alexis Van de Poele (VW) voyait revenir dans ses rétros Pierre-Yves Corthals (Opel) qui, après avoir doublé Edouard Mondron (Seat) par l’extérieur dans le double gauche, prenait la 3e place dans la montée vers les Combes. Malheureusement, la dernière course se déroulait sous la conduite de la voiture de sécurité, la pluie n'ayant pas diminué sur l'ensemble du circuit. Il est vrai que certains pilotes étaient repassés par les stands, pensant à une crevaison alors que leur monture était tout simplement victime d'aquaplanage.

TCR,Benelux,première,francorchamps,Seat,Volkswagen,Honda,Opel,Monteiro,Coronel,Radermecker

Au terme de ce premier week-end du TCR Benelux, Stéphane Lémeret et Tiago Monteiro sont solides leaders du championnat avec 120 points engrangés dans les Ardennes. Si on ne connaît pas encore le nom de l’équipier de Stéphane pour la prochaine épreuve, les 16 et 17 juillet à Zandvoort, le pilote de la Honda Civic TCR du Boutsen Ginion Racing arrivera au bord de la Mer du Nord avec une avance de 50 longueurs sur les frères Guillaume et Edouard Mondron (SEAT Leon TCR du Delahaye Racing).

TCR,Benelux,première,francorchamps,Seat,Volkswagen,Honda,Opel,Monteiro,Coronel,Radermecker

Voilà pour les aspects sportifs. Reste que le public était totalement absent. Il va falloir sérieusement se pencher sur la promotion de la compétition. Un programme digne de ce nom n'aurait pas été superflu. On ne félicitera pas l'auteur du timing qui nous a obligé à passer la journée à attendre les deux dernières manches. Certains pilotes nous ont également avoué ne pas être très emballés à l'idée d'aller courir à Mettet ou à Colmarberg, ces deux circuits manquant clairement de glamour. Enfin, il y a du boulot pour la nouvelle directrice du circuit. Certes, on annonce de nouveaux écrans en salle de presse, mais pour le respect du tracé, il y a encore du travail. Pourquoi ne pas imaginer un système de décharge électrique dans le baquet du pilote lorsqu'il dépasse les limites de la piste? (humour). Photos: www.letihon.be

tcr,benelux,première,francorchamps,seat,volkswagen,honda,opel,monteiro,coronel,radermecker

23:10 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tcr, benelux, première, francorchamps, seat, volkswagen, honda, opel, monteiro, coronel, radermecker | | |

TCR,benelux,lancement,francorchamps,week-end,Volkswagen,Seat,Opel,Honda,Alfa Romeo,

Ces 21 et 22 mai, le Circuit de Spa-Francorchamps sera le théâtre d’une grande première dans les plats pays avec l’épreuve inaugurale du TCR Benelux. Et le moins que l’on puisse écrire, c’est que cette renaissance des courses de sprint pour voitures de tourisme, voulue et concrétisée par Kronos Events, suscite l’enthousiasme. La preuve, c’est que plusieurs grands noms du sport automobile belge seront de la partie pour affronter des jeunes pilotes plein d’ambitions. Après plus d’un an d’attente, des mois de préparation et des dernières semaines très animées, le TCR Benelux deviendra officiellement une réalité ce week-end à Spa-Francorchamps.

TCR,benelux,lancement,francorchamps,week-end,Volkswagen,Seat,Opel,Honda,Alfa Romeo,

Une petite quinzaine de montures très spectaculaires, développant environ 330 chevaux, sont attendues sur la première grille de départ de la saison pour un week-end comprenant pas moins de cinq courses: une Qualifying Long Race de 60 minutes le samedi (à 10h55) puis, le dimanche, quatre Sprints de 20 minutes (deux fois avec un départ arrêté, un regroupement derrière une Leading Car puis un deuxième départ, lancé celui-là). On annonce des luttes portières contre portières et le spectacle sera plus que certainement de la partie dimanche avec des courses programmées à 11h15 puis à 17h10!

TCR,benelux,lancement,francorchamps,week-end,Volkswagen,Seat,Opel,Honda,Alfa Romeo,

Si, pour les raisons que l’on connaît (principalement un manque de disponibilité des voitures du TCR), le nombre de bolides sur la grille de départ sera limité, la qualité du plateau ne fait aucun doute. D’un côté, on retrouvera des pilotes expérimentés et à la réputation avérée comme Pierre-Yves Corthals, Vincent Radermecker, l’ex-pilote de Formule 1 portugais Tiago Monteiro, Steve Vanbellingen, David Dermont, Stéphane Lémeret ou Renaud Kuppens. De l’autre côté, de nombreux jeunes aux dents longues qui entendent bien bousculer les valeurs établies. Oui, le plateau aura fière allure!

TCR,benelux,lancement,francorchamps,week-end,Volkswagen,Seat,Opel,Honda,Alfa Romeo,

Tiago Monteiro pour faire briller Honda

Bien malin qui pourrait aujourd’hui désigner les vrais candidats à la victoire. Honda Benelux aligne, via le Boutsen Ginion Racing, une Civic TCR pour Stéphane Lémeret et Tiago Monteiro, l’invité vedette de ce premier rendez-vous. Le Portugais, ex-pilote de Formule 1 et actuellement représentant de la marque japonaise en WTCC, ne vient pas pour faire de la figuration. Sur l’autre Civic TCR de l’équipe wavrienne, le revenant Renaud Kuppens entend bien démontrer qu’il ne fut pas par hasard une référence des coupes de promotion puis des épreuves de GT. Il tentera par ailleurs d’écoler au mieux le double champion de Belgique de karting, Benjamin Lessennes, qui effectue déjà son passage en automobile alors qu’il n’a que 16 ans.

TCR,benelux,lancement,francorchamps,week-end,Volkswagen,Seat,Opel,Honda,Alfa Romeo,

Opel en phase d’apprentissage

Avec un seul exemplaire, Opel n’est pas le constructeur le mieux représenté. L’Astra TCR est encore en phase de développement, mais la marque au blitz pourra compter sur toute l’expérience de Pierre-Yves Corthals et du team DG Sport. Multiple vainqueur des coupes de promotion Renault (dont une fois au niveau européen) et ex-pilote du WTCC, Pilou est plus motivé que jamais au moment de relever ce défi. Quant au deuxième homme de la #23, Fred Caprasse, il ne fait aucun doute qu’il sera dans le coup après avoir remporté l’European VW Fun Cup l’an dernier, lui qui a aussi déjà brillé en Porsche GT3 Cup Challenge Benelux et même… lors des Legend Boucles à Bastogne, un rallye pour voitures historiques.

TCR,benelux,lancement,francorchamps,week-end,Volkswagen,Seat,Opel,Honda,Alfa Romeo,

Seat ne manque pas d’atouts dans son jeu

De toutes les montures répondant à la réglementation TCR, la Seat Léon Racer est sans aucun doute celle qui a connu le plus de succès jusqu’à présent, elle qui a notamment permis à Stefano Comini de remporter la première édition des TCR International Series en 2015. Avec l’arrivée du très expérimenté – et toujours très rapide – Vincent Radermecker, la marque espagnole a dans sa manche un atout de choix. Le Liégeois, ancien champion d’Allemagne et pilote officiel en BTCC, rejoindra l’équipe néerlandaise Ferry Monster Autosport et son pilote attitré, le jeune Néerlandais Loris Hezemans, fils de Toine.

TCR,benelux,lancement,francorchamps,week-end,Volkswagen,Seat,Opel,Honda,Alfa Romeo,

Rader sera une référence pour tous les autres concurrents ayant misé sur le bolide espagnol, à commencer par Sam Dejonghe et Denis Dupont, les deux nouvelles recrues du RACB National Team. Alignés par WRT avec le soutien de l’importateur belge et de la fédération nationale belge, ce duo veut saisir la chance qui lui est offerte.

TCR,benelux,lancement,francorchamps,week-end,Volkswagen,Seat,Opel,Honda,Alfa Romeo,

Volkswagen présent en force

Enfin, la quatrième marque représentée lors de cette épreuve d’ouverture sera Volkswagen. Notamment grâce aux efforts du Belgian VW Club, le bras armé de l’importateur belge en compétition, pas moins de cinq exemplaires de la Golf GTI TCR seront sur la grille, soit le même nombre que les Seat. Du côté des équipages, on mixe à la fois l’expérience et la jeunesse. Le Delahaye Racing engage ainsi deux jeunes duos: sur la #3, Didier Van Dalen, issu de la VW Fun Cup, et Amaury Richard, qui peut se targuer d’une expérience en monoplace, comptent rapidement se faire un nom dans le peloton. Ce sera le cas aussi pour l’équipage de la seconde Golf GTI de l’équipe brabançonne, la #4, qui verra se relayer à son volant Alexis Van de Poele (le fils d’Eric sort d’une saison en Audi Sport TT Cup) et Romain De Leval, l’ex-champion de Belgique de karting ayant fait ses classes l’an dernier en Clio Cup.

TCR,benelux,lancement,francorchamps,week-end,Volkswagen,Seat,Opel,Honda,Alfa Romeo,

Dans le clan du Milo Racing, on comptera sur deux pilotes expérimentés n’ayant pas peur de venir se frotter aux jeunes. Steve Vanbellingen (champion BTCS en 2007) et David Dermont (4e de l’Eurocup Mégane Trophy en 2011, avec le titre Gentlemen à la clé) ne sont pas nés de la dernière pluie et ils vendront chèrement leur peau. La remarque vaut aussi pour Frédéric Bouvy, de retour à ses premières amours après s’être fait repérer dans le Belgian Procar il y a une vingtaine d’années. Multiple champion de Belgique depuis (BTCS, Belgian GT, BRCC…), le Bruxellois ne voulait pas manquer les débuts du TCR Benelux. Il partagera l’habitacle de la #20 avec le jeune Kevin Balthazar, révélation de la saison 2015 en European VW Fun Cup (vice-champion avec une victoire sur la voiture de Socardenne).

TCR,benelux,lancement,francorchamps,week-end,Volkswagen,Seat,Opel,Honda,Alfa Romeo,

Enfin, la cinquième Golf GTI TCR sera confiée, par l’équipe WRT, à Ronnie Latinne et Maxime Potty. Pilote de référence dans sa catégorie lorsqu’il roulait en BTCS sur une VW Scirocco de WRT, Ronnie est plus qu’impatient de se retrouver au départ d’une compétition sprint qu’il appelait de tous ses vœux. Il sera le coéquipier idéal pour Maxime Potty, 16 ans seulement et qui effectue cette saison le passage du karting aux courses pour voitures de tourisme. Ancien champion de Belgique en kart lui aussi, Maxime revendiquera les premiers rôles dans le championnat Junior (une compétition réservée aux 16-21 ans) tout comme Benjamin Lessennes, Romain De Leval, Amaury Richard et Loris Hezemans.

TCR,benelux,lancement,francorchamps,week-end,Volkswagen,Seat,Opel,Honda,Alfa Romeo,

Alfa Romeo et d’autres en attente

Cinquième marque attendue en TCR Benelux cette année, Alfa Romeo débutera sa saison un peu plus tardivement. La belle italienne est en cours de développement et le public du Benelux devra donc encore patienter un peu avant de découvrir la Giulietta TCR, une monture qui sera alignée par le concessionnaire Renga Chif et qui sera confiée à Fabio Marchiafava et Loris Cencetti.

TCR,benelux,lancement,francorchamps,week-end,Volkswagen,Seat,Opel,Honda,Alfa Romeo,

Le TCR Benelux fait en tout cas beaucoup parler de lui, comme le prouve la présence de cinq marques et les nombreux projets qui, malheureusement, n’ont pas encore pu être concrétisés au moment d’aborder ce premier meeting. On pense par exemple au Semspeed Racing, alias la famille Semoulin, qui désirait engager une SEAT de l’équipe française JSB mais qui a dû renoncer en dernière minute suite à un mauvais concours de circonstances. On regrette aussi l’agenda de courses trop chargé pour les Bleekemolen, lesquels ont donc décidé de reporter leurs débuts en TCR Benelux à l’épreuve suivante, qui aura lieu mi-juillet sur le Circuit Park Zandvoort dans le cadre du DTM.

"Dans tous les cas, cela prouve vraiment l’intérêt du TCR Benelux auprès des équipes et des pilotes", se réjouit Marc Van Dalen, le co-directeur de Kronos Events. "Nous aurons un peu moins de 15 voitures cette fois-ci, mais avec l’Alfa et les différents projets qui ont été sur le point d’aboutir, nous aurions pu dépasser ce chiffre. Pour une Première, c’est encourageant. Et nous espérons bien que le spectacle de ce week-end suscitera encore plus d’intérêt pour la suite de la saison!"

TCR,benelux,lancement,francorchamps,week-end,Volkswagen,Seat,Opel,Honda,Alfa Romeo,

Une Endurance et quatre sprints au menu

Comme ce sera le cas lors des six épreuves de la saison 2016, les concurrents du TCR Benelux pourront passer beaucoup de temps en piste. Avec les essais libres, ce sont en effet pas moins de 185 minutes qui sont au menu. Originalité (et même exclusivité!) du TCR Benelux, la grille de départ de la Qualifiying Long Race sera déterminée par les votes des fans sur la page Facebook TCRBenelux, via l’application "Make the Grid". C’est aussi durant cette Long Race que seront déterminées les grilles de départ des Sprints 1 et 3, le chrono signé par chaque pilote lors de son relais étant alors pris en compte pour déterminer les positions de départ. Quant aux Sprints 2 et 4, dont le départ sera donné lancé après un regroupement derrière la Leading Car, leur grille de départ dépendra très logiquement du classement du Sprint précédent (le Sprint 1 ou le Sprint 3). Vous suivez? Ne vous inquiétez-pas: c’est beaucoup plus simple qu’il n’y paraît! Venez donc nous rejoindre à Spa-Francorchamps ces samedi 21 et dimanche 22 mai. En plus du TCR Benelux, un copieux programme comprenant le GT Open, la Formula 3.5 V8, l’EuroFormula Open et le Radical European Masters vous attend. De puissantes monoplaces, de très belles GT, des petits protos et des courses de sprint pour voitures de tourisme: voilà un vrai régal pour tout passionné de sport automobile!

TCR,benelux,lancement,francorchamps,week-end,Volkswagen,Seat,Opel,Honda,Alfa Romeo,

22:12 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tcr, benelux, lancement, francorchamps, week-end, volkswagen, seat, opel, honda, alfa romeo | | |

Honda,Salon,Genève,2016,Civic,hatchback,2017,concept,futur,1.0,3 cylindres,berline,hydrogène,clarity,europe,commercialisation

Commercialisée chez nous en 2017, cette nouvelle Civic sera construite exclusivement en Angleterre. Plus large, plus basse et plus longue que la génération précédente, elle offrira également un empattement allongé au profit de l’habitabilité.

Honda,Salon,Genève,2016,Civic,hatchback,2017,concept,futur,1.0,3 cylindres,berline,hydrogène,clarity,europe,commercialisation

Deux nouveaux moteurs essence sont annoncés: des Turbo VTEC de 1.0 et 1.5 litres de cylindrée. Le 1.6 i-DTEC diesel devrait évoluer profondément histoire de rester à la page. On l'attend au début 2017 dans les concessions.

Honda,Salon,Genève,2016,Civic,hatchback,2017,concept,futur,1.0,3 cylindres,berline,hydrogène,clarity,europe,commercialisation

Genève était également l'occasion de découvrir la Clarity Fuel Cell qui profite de caractéristiques techniques plus avantageuses que la Toyota Mirai à l'image de son moteur électrique de 177 ch et son autonomie de 700 km, là où la Mirai plafonne à 500 km. Evidemment, l'une comme l'autre restent plus intéressantes sur ce point que les autos électriques, d'autant plus qu'ici, il "suffit" de faire le plein. La tâche pourrait malheureusement être bien compliquée en Europe où les pompes à hydrogène se font rares.

Honda,Salon,Genève,2016,Civic,hatchback,2017,concept,futur,1.0,3 cylindres,berline,hydrogène,clarity,europe,commercialisation

15:54 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : honda, salon, genève, 2016, civic, hatchback, 2017, concept, futur, 1.0, 3 cylindres, berline, hydrogène, clarity, europe, commercialisation | | |

btcc,uk,angleterre,brands-hatch,championnat,ultime,manche,honda,civic,shedden,plato,volkswagen,passat,team bmr,ford,focus,jackson,ginetta,renault,clio,porsche,carrera,cup

Après avoir découvert Snetterton début août et avoir été, à nouveau, séduits par l’ambiance des circuits anglais, nous avions décidé de retourner de l’autre côté de la Manche pour assister à la dernière rencontre de la saison, le week-end dernier, à Brands-Hatch. A 400 km de Liège, vous vous retrouvez au cœur du sport automobile comme le conçoivent les Anglais. Ils viennent parfaitement équipés pour vivre une journée durant laquelle il n’y a pas un seul temps mort.

btcc,uk,angleterre,brands-hatch,championnat,ultime,manche,honda,civic,shedden,plato,volkswagen,passat,team bmr,ford,focus,jackson,ginetta,renault,clio,porsche,carrera,cup

Le programme va des petites Ginetta aux Clio en passant par les Porsche de la Carrera Cup avant la finale du championnat BTCC. En fait, dimanche, il y avait encore trois manches du Major Event de cet ultime rendez-vous. Dans la première course, c’est Mat Jackson qui a imposé sa Ford Focus alors qu’il s’était élancé en tête.

btcc,uk,angleterre,brands-hatch,championnat,ultime,manche,honda,civic,shedden,plato,volkswagen,passat,team bmr,ford,focus,jackson,ginetta,renault,clio,porsche,carrera,cup

Malgré l’intervention de deux voitures de sécurité, le sociétaire du team Motorbase Performance a dominé la première course devant Aron Smith (Volkswagen Passat CC Team BMR) et Adam Morgan troisième avec la Mercedes-Benz Classe A du WIX Racing. Derrière, les prétendants au titre n’ont pas réussi à se départager puisque même si Colin Turkignton et Jason Plato, les autres membres du Team BMR, ont pu doubler le leader du championnat, Gordon Shedden, le pilote Honda est resté dans leur sillage pour perdre le moins de points possible.

btcc,uk,angleterre,brands-hatch,championnat,ultime,manche,honda,civic,shedden,plato,volkswagen,passat,team bmr,ford,focus,jackson,ginetta,renault,clio,porsche,carrera,cup

En deuxième manche, Jackson partait de nouveau de la pole position grâce à son meilleur chrono dans la course initiale. Mais le pilote de la Ford au moteur visiblement bien développé devait batailler dur pour l'emporter à nouveau face à un Tom Ingram (Toyota Avensis Speedworks Motorsport) et qui terminera deuxième devant… Adam Morgan, à nouveau troisième sur sa  sur Mercedes-Benz Classe A.

btcc,uk,angleterre,brands-hatch,championnat,ultime,manche,honda,civic,shedden,plato,volkswagen,passat,team bmr,ford,focus,jackson,ginetta,renault,clio,porsche,carrera,cup

Mais la nouvelle la plus importante de cette deuxième course, c'était la dix-huitième place de Gordon Shedden, auteur d’une petite sortie de piste, et qui voyait ainsi son avance diminuer fortement (12 points d’écart en sa faveur) face à Jason Plato classé sixième et qui se plaignait, une fois l’arrivée franchie de ses équipiers qui ne l’avaient guère aidé. La dernière course donnera encore plus de relief à ses griefs mais n’allons pas trop vite. Autre concurrent malchanceux, Colin Turkington, seulement vingt-quatrième place suite à une crevaison sur sa Volkswagen Passat CC Team BMR, laissait là toutes ses chances de titre.

btcc,uk,angleterre,brands-hatch,championnat,ultime,manche,honda,civic,shedden,plato,volkswagen,passat,team bmr,ford,focus,jackson,ginetta,renault,clio,porsche,carrera,cup

Vous l’aurez compris, nous allions vivre une dernière course absolument phénoménale sachant que personne n’avait plus rien à perdre et allait tout donner! Impérial, Jason Plato ne se laissait pas impressionner par la Honda de Mat Neal parti devant lui et prenait la tête de l’ultime manche sans ciller. Et ce ne sont pas les voitures de sécurité, une nouvelle fois très actives, qui allaient le perturber puisqu’il gérait parfaitement chaque re-départ.

btcc,uk,angleterre,brands-hatch,championnat,ultime,manche,honda,civic,shedden,plato,volkswagen,passat,team bmr,ford,focus,jackson,ginetta,renault,clio,porsche,carrera,cup

Seulement derrière, alors que le pilote Volkswagen gérait parfaitement sa course, Gordon Shedden réalisait la course de sa vie en doublant ses adversaires sans commettre la moindre erreur. Et jusqu’au bout, il tentera de revenir sur la podium malgré l’enjeu! Ainsi, il attaquait encore la MG de Jack Goff pour la troisième place dans l’ultime tour, parfaitement protégé par son équipier Neal, avant de se contenter de la quatrième place sur la ligne d’arrivée. Au championnat, il devance finalement Plato de quatre petits points et remporte son second titre dans le Championnat Anglais des Voitures de Tourisme après 2013.

btcc,uk,angleterre,brands-hatch,championnat,ultime,manche,honda,civic,shedden,plato,volkswagen,passat,team bmr,ford,focus,jackson,ginetta,renault,clio,porsche,carrera,cup

Voilà la saison 2015 s’achève avec un beau champion et sur une piste qui favorise le spectacle. C’est d’ailleurs à Brands-Hatch que le BTCC 2016 débutera et nous risquons bien de faire le déplacement pour découvrir les nouvelles de cette compétition où 30 voitures s’affrontent à chaque course!

20:54 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : btcc, uk, angleterre, brands-hatch, championnat, ultime, manche, honda, civic, shedden, plato, volkswagen, passat, team bmr, ford, focus, jackson, ginetta, renault, clio, porsche, carrera, cup | | |

circuit,rentrée,bgdc,francorchamps,2015,bmw,renault,honda,lotus,citroën,peugeot,semoulin,jeukenne,princen,huygens,vandenabeele

Cette fois, on y est! Non content de se distinguer par des grilles de départ plus que fournies, le Belgian Gentlemen Driver’s Club (BGDC) s’est offert une pause estivale de très longue durée depuis le Syntix Superprix de Zolder à la fin juin. L’heure de la rentrée… académique a donc sonné, et si les amateurs, gentlemen-drivers et autres jeunes loups vont retrouver le plus beau circuit du monde pour la seconde fois de la saison, ils vont surtout intégrer le Racing Festival cher à Pierre Delettre et au Royal Automobile Club de Spa! Le BGDC va donc côtoyer le temps d’un meeting de prestige des compétitions internationales aussi relevées que le Supercar Challenge ou l’ADAC Deutsche Tourenwagen Challenge. Avec au programme une qualification de 45 minutes le samedi de 11h25 à 12h10, et une course de 180 minutes le dimanche de 14h15 à 17h15.

circuit,rentrée,bgdc,francorchamps,2015,bmw,renault,honda,lotus,citroën,peugeot,semoulin,jeukenne,princen,huygens,vandenabeele

Comme on pouvait s’y attendre, la rentrée, le circuit de Spa-Francorchamps et l’intégration au Racing Festival ont boosté les teams fréquentant le BGDC, à tel point que la liste des engagés dépasse une fois encore le cap des 60 bolides! Qui plus est avec plusieurs nouveautés. C’est ainsi que dans la Classe D (2 litres) de la Division 1, on note les arrivées des Mini Cooper de Bloem-Hellebuyck et des Luxembourgeois Pilger-Belkreier-Deby, de la Renault Clio III #210 de Brassine-Tricoche (issue des ateliers de Michaël Divoy comme la #10 et la #110), du modèle similaire de Marchiome-Van Gelders, en plus des retours annoncés et confirmés de l’Abarth 500 Trofeo de Peter Bens et de la Seat Ibiza Super Copa Trofeo de Naniot-Naniot-Pilette. De son côté, Roland De Bargigli accompagnera les Franken sur la Honda Civic #47, tandis que Matts Breckpot, vainqueur des 24 Heures Karting de Francorchamps, a trouvé refuge sur la Civic #48 de Thiroux et Gillion, avec une aide directe du BGDC… comme promis avant le double tour d’horloge disputé sur le ‘petit’ Franco!

circuit,rentrée,bgdc,francorchamps,2015,bmw,renault,honda,lotus,citroën,peugeot,semoulin,jeukenne,princen,huygens,vandenabeele

Il n’empêche, la Division 1 devrait une nouvelle fois mettre à l’honneur des Peugeot RCZ plus redoutables que jamais. On pense bien sûr aux lionnes de Semoulin-Semoulin, Cristinelli-Duquesnoy, Buffet-Buffet et Heinen-Paisse. Pour tenter d’inverser la tendance de la saison, on pourra compter sur deux BMW Série 3 très performantes, confiées à Van Colen-Despriet et Heyninck-X, mais aussi sur l’habituelle meute des Clio, avec notamment Asnong-Divoy, Deger-X, Car-De Robiano, Frère-Hayot, Meurens-Cezar-Stassen, Jeukenne-Vannetelbosch et consorts. Dans les Ardennes, les Honda Civic et la Vauxhall Astra Coupé (Ménage-Katsers) auront-elles voix au chapitre?

circuit,rentrée,bgdc,francorchamps,2015,bmw,renault,honda,lotus,citroën,peugeot,semoulin,jeukenne,princen,huygens,vandenabeele

Si la Classe E (2,5 litres) de la D1 est celle des BMW Série 3 du Clubsport Trophy cher à Jan Horemans (elles seront une petite dizaine au départ), la variété est désormais de mise avec la Porsche Boxster de Beeckman-Denis-Neutelers, la Nissan 200 SX-R de Lannaux-Niclot, en plus des autres bavaroises plus affûtées que pilotent Clermont-Grysouille-Spigeleer (M3 E36), Boeykens-Wastiels (325i E90), etc. A noter l’arrivée d’une E36 Coupé pour Fava-Wautier, nouveaux à ce niveau de compétition.

circuit,rentrée,bgdc,francorchamps,2015,bmw,renault,honda,lotus,citroën,peugeot,semoulin,jeukenne,princen,huygens,vandenabeele

Pour compléter cette liste, relevons la présence de la Honda Civic #5 de Van Damme-Berbion-Deridder, qui relève de la Classe C (1,6 litre), ainsi que le retour attendu de la Citroën AX de Jérémy Princen et Jonathan Peeters, désormais équipée d’un bloc 1400cc qui la renvoie en Classe B.

circuit,rentrée,bgdc,francorchamps,2015,bmw,renault,honda,lotus,citroën,peugeot,semoulin,jeukenne,princen,huygens,vandenabeele

Traditionnelle chasse gardée des ‘grosses’ BMW M3, la Division 3 proposera une nouvelle version de la Bataille des Ardennes opposant les bolides de Huygens-Vandenabeele, Koen De Wit, Pirot-Pirot, Longin-Piessens, Engelen-Van Mechelen-Verlinde, Smets-Verbeke, qui seront rejoints par la version E36 de De Volder-Dobbelaere. Quant au BRCC Club, il offrira son habituel panachage, avec des Volkswagen Golf TDI (De Wilde-Van Den Berge, Gonzales-Millan-Villanueva et Fontan Alcade-Gomez Gomez-Heirman), BMW 120d (De Vocht-Van Loo et Van den Hove-Bradt), Renault 21 Turbo (Danneels-Danneels), Lotus Exige (Pecoraro-Snel-Close et Colaux-Palm) et Lotus Elise (Gelade-Sandona).

circuit,rentrée,bgdc,francorchamps,2015,bmw,renault,honda,lotus,citroën,peugeot,semoulin,jeukenne,princen,huygens,vandenabeele

La course de rentrée du BGDC accueillera également une dizaine de BMW M235i Racing Cup de la compétition belge, avec dans les rôles principaux Schrey, Kox-Dreszer, Bouvy-Dermont, Dumarey-Dumarey, Rasse-Van Rompuy, etc. Des bavaroises qui ont fait un malheur lors des dernières 24 Heures de Zolder. En guise de cerise sur le gâteau, les organisateurs et promoteurs du BGDC profiteront du briefing, dimanche sur le coup de 12h45, pour lever un coin du voile sur une saison 2016 d’ores et déjà pleine de promesses. Et qui fera l’objet d’une communication officielle avant même le départ de la course. See you in Spa! (Photos: www.letihon.be)

circuit,rentrée,bgdc,francorchamps,2015,bmw,renault,honda,lotus,citroën,peugeot,semoulin,jeukenne,princen,huygens,vandenabeele

11:31 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : circuit, rentrée, bgdc, francorchamps, 2015, bmw, renault, honda, lotus, citroën, peugeot, semoulin, jeukenne, princen, huygens, vandenabeele | | |

Honda,Project,2&4,powered,by,RC213V,215ch,light,léger,pods plume,405kg,propulsion,monoplace,prototype,étude,concept,salon,Francfort,2015

Quelques fois, entre un modèle hybride et un SUV, les ingénieurs ont encore le droit de se faire plaisir dans les bureaux d'étude de certains constructeurs. Ainsi, chez Honda, à l'occasion du Salon de Francfort, nous aurons droit au "Project 2&4 powered by RC213V".

Honda,Project,2&4,powered,by,RC213V,215ch,light,léger,pods plume,405kg,propulsion,monoplace,prototype,étude,concept,salon,Francfort,2015

Un projet alléchant qui part d'une idée simple qui consiste à implanter un moteur de moto dans un engin léger à quatre roues, un peu à l'image de ce qu'avait récemment fait Volkswagen avec son extravagante XL Sport. Cette fois, c'est carrément le V4 999 cm3 d'une machine de grands prix, la RC213V, qui a été installé en position centrale par les ingénieurs nippons.

Honda,Project,2&4,powered,by,RC213V,215ch,light,léger,pods plume,405kg,propulsion,monoplace,prototype,étude,concept,salon,Francfort,2015

Adapté pour la route et associé à une boîte double embrayage à six rapports, il revendique 215 ch à 13.000 tr/mn. Avec seulement 405 kg à entraîner, les performances s'annoncent relevées, malgré le couple modeste de 118 Nm obtenu à 10.500 tr/mn. Mais ne vous imaginez pas chatouiller les 14.000 tr/mn de la zone rouge trop vite: ce "Project 2&4" n'a aucune chances d'être commercialisé.

Honda,Project,2&4,powered,by,RC213V,215ch,light,léger,pods plume,405kg,propulsion,monoplace,prototype,étude,concept,salon,Francfort,2015

18:35 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : honda, project, 2&4, powered, by, rc213v, 215ch, light, léger, pods plume, 405kg, propulsion, monoplace, prototype, étude, concept, salon, francfort, 2015 | | |

btcc,courses,circuit,sprint,snetterton,anglais,uk,reportage,vécu,2015,volkswagen,honda,bmw,mg,ford,infiniti,toyota,constructeurs,privés,2.0,turbo,traction

Lancé en 1958, le BTCC est l’une des compétitions les plus anciennes sur circuit. Certes, ses belles années sont dorénavant derrière lui. La faute à cette multiplication de disciplines et de championnats où, bien souvent, une marque joue seule en tête pour le plus grand bonheur de son service marketing. Seuls les constructeurs allemands osent encore s’affronter entre eux dans le DTM. Pour le reste, que ce soit en WTCC ou dans les Renault Series, les marques françaises préfèrent éviter la concurrence. Dommage. Parce qu’à la fin du siècle passé, Peugeot, Renault et Volvo venaient affronter Honda, Vauxhall et Ford mais aussi Audi, BMW et Nissan sur toutes les pistes anglaises pour le plus grand bonheur des spectateurs. Depuis, la sacro-sainte baisse des coûts est passée par là et les usines ont déserté peu à peu le tourisme en Angleterre comme dans bien d’autres pays européens.

btcc,courses,circuit,sprint,snetterton,anglais,uk,reportage,vécu,2015,volkswagen,honda,bmw,mg,ford,infiniti,toyota,constructeurs,privés,2.0,turbo,traction

Pourtant, c’est un plateau d’une trentaine de voitures que le Championnat Anglais des Voitures de Tourisme propose encore à ses fans de nos jours. Et lorsque le soleil s’en mêle, comme à Snetterton en ce deuxième week-end du mois d’août, c’est 30.000 spectateurs qui s’installent dans les tribunes et sur le joli gazon des abords du circuit. Une ambiance unique que l’on ne connaît plus guère qu’au Royaume-Uni ou… au Mans où les Britons débarquent traditionnellement en masse. Il y a bien longtemps que nous n’avions plus connu une telle affluence sur un circuit.

btcc,courses,circuit,sprint,snetterton,anglais,uk,reportage,vécu,2015,volkswagen,honda,bmw,mg,ford,infiniti,toyota,constructeurs,privés,2.0,turbo,traction

Un petit peu de technique

Depuis la saison 2014, toutes les voitures sont construites selon le règlement du CTGN. Présenté en 2011, ce règlement technique est conçu pour réduire considérablement la conception, la construction et les coûts de fonctionnement des voitures et des moteurs. De quoi permettre aux équipes indépendantes de rivaliser sur un même niveau de compétitivité en maîtrisant les coûts tout en récompensant encore l'ingénierie et la stratégie.

btcc,courses,circuit,sprint,snetterton,anglais,uk,reportage,vécu,2015,volkswagen,honda,bmw,mg,ford,infiniti,toyota,constructeurs,privés,2.0,turbo,traction

La volonté du CTGN était de miser sur certains composants communs : turbo, soupape de décharge, intercoolers et ECU (unité de contrôle du moteur), boîte six vitesses séquentielle, berceau, freins, amortisseurs et suspension sont imposés. Les équipes ont la possibilité d'opter pour un moteur sans marque fourni par la TOCA (organisateur du BTCC) ou de développer leur propre groupe motopropulseur selon la réglementation à condition qu’il appartienne à la «famille» du modèle de voiture choisi. Pour le mode de propulsion, on a le choix entre traction ou propulsion en fonction de ce qu’il existe dans la gamme de la marque impliquée. Ils développent tous 350 chevaux et sont tous des 2.0 litres turbocompressés.

btcc,courses,circuit,sprint,snetterton,anglais,uk,reportage,vécu,2015,volkswagen,honda,bmw,mg,ford,infiniti,toyota,constructeurs,privés,2.0,turbo,traction

Les règles du jeu

Il y a dix rendez-vous par saison qui s’articule comme suit : deux séances d’essais libres et qualification le samedi et trois courses de douze tours disputées le dimanche. Les 15 premiers marquent des points et des points bonus sont distribués au meilleur chrono des essais et des courses. Dunlop fournit deux types de gommes pour le sec dont des tendres qui ne peuvent être utilisés que dans une seule manche par week-end mais ils ne peuvent pas choisir la même course plus de trois fois sur la saison.

btcc,courses,circuit,sprint,snetterton,anglais,uk,reportage,vécu,2015,volkswagen,honda,bmw,mg,ford,infiniti,toyota,constructeurs,privés,2.0,turbo,traction

Et c’est encore plus complexe pour les grilles de départ puisque si la première dépend des qualifications, la deuxième est définie en fonction du meilleur tour en course des pilotes et pour la troisième. Là, les Anglais prennent les pilotes ayant terminés entre la 6è et la 11è place et tirent au sort. Si le numéro six est choisi, c’est celui qui a terminé sixième de la deuxième manche qui partira en pole position. Ces six-là partent devant les cinq premiers de la deuxième manche. Enfin, il faut ajouter à cela un ballast de 75 kg pour le premier, 66 pour le second, 57 pour le troisième... Ils sont alloués entre chaque rendez-vous selon la position au championnat et doivent être embarqués durant les qualifications et la première course. Pour les deux autres manches, ils sont répartis en fonction des résultats du jour en course 1 et course 2.

btcc,courses,circuit,sprint,snetterton,anglais,uk,reportage,vécu,2015,volkswagen,honda,bmw,mg,ford,infiniti,toyota,constructeurs,privés,2.0,turbo,traction

Back to the future

Lors de notre petite escapade en terre anglaise, nous étions accompagnés de Vincent Radermecker. Le Liégeois avait été un acteur émérite de cette discipline lors de ses belles années puisqu’il avait décroché un contrat officiel avec Volvo en 1999 (8è du championnat) avant d’aller chez Vauxhall l’année suivante (dixième). L’occasion pour nous de vivre en sa compagnie un week-end instructif.

btcc,courses,circuit,sprint,snetterton,anglais,uk,reportage,vécu,2015,volkswagen,honda,bmw,mg,ford,infiniti,toyota,constructeurs,privés,2.0,turbo,traction

A l’image de la sympathique explication de Matt Neal qui, reconnaissant le pilote belge, nous a gentiment invité à le suivre dans le stand Honda pour nous y expliquer les spécifications techniques de son bolide mais aussi les subtilités du règlement actuel. De son côté, Alain Menu nous confiait sa déception de ne plus faire partie des pilotes actifs d’un championnat où l’apport de sponsors est devenu là aussi la règle. Ce qui donne lieu à des situations cocasses comme lorsqu’Andrew Jordan, pilote MG, se félicite du renouvellement de son contrat pour deux ans avec un sponsor qui n’est autre que la société de son père. Mais au-delà de ça, les voitures sont assez sexy et le public est bel et bien présent.

btcc,courses,circuit,sprint,snetterton,anglais,uk,reportage,vécu,2015,volkswagen,honda,bmw,mg,ford,infiniti,toyota,constructeurs,privés,2.0,turbo,traction

Il faut dire que l’organisateur fait tout pour motiver les fans. A l’image des immenses parkings gratuits parfaitement gérés par des bénévoles qui vous guident jusqu’à votre emplacement. L’entrée coûte une cinquantaine d’euros et comme à Francorchamps, le moindre ravitaillement en nourriture et en boisson vous coûtera un bras. Mais contrairement au plus beau circuit du monde, la sonorisation est parfaite (même si le commentateur est difficilement compréhensible pour nous autres petits francophones) et la propreté du gazon anglais n’est pas une légende. Pas besoin de tribunes pour être parfaitement installés sur les bords du circuit.

btcc,courses,circuit,sprint,snetterton,anglais,uk,reportage,vécu,2015,volkswagen,honda,bmw,mg,ford,infiniti,toyota,constructeurs,privés,2.0,turbo,traction

Seuls les écrans géants pourraient être mieux orientés mais comme le circuit est relativement compact, vous pouvez facilement changer de point de vue entre deux manches. Des manches de douze tours de type sprint qui impliquent quelques solides bagarres en piste même si les protagonistes choisiront de préserver leurs mécaniques dans les premières courses. Enfin, l’activité en piste est incessante durant toute la journée avec des courses de monoplaces, de Ginetta et de la Porsche Carrera Cup.

btcc,courses,circuit,sprint,snetterton,anglais,uk,reportage,vécu,2015,volkswagen,honda,bmw,mg,ford,infiniti,toyota,constructeurs,privés,2.0,turbo,traction

Volkswagen en force

Trois marques jouent habituellement les premiers rôles : BMW, Honda et Volkswagen. Pour l’instant, les Volkswagen Passat CC du Team BMR sont en tête du classement provisoire de la compétition avec Jason Plato devant Colin Turkington. Ils devancent Gordon Shedden, le pilote Honda Yuasa Racing n’ayant pas connu un week-end très facile à Snetterton, et Sam Tordoff, actuellement le meilleur pilote du clan BMW. Andrew Jordan est actuellement cinquième du classement pour le plus grand bonheur du clan MG qui a salué la première victoire du jeune Jack Goff (24 ans) sur une MG du Triple Eight Racing.

btcc,courses,circuit,sprint,snetterton,anglais,uk,reportage,vécu,2015,volkswagen,honda,bmw,mg,ford,infiniti,toyota,constructeurs,privés,2.0,turbo,traction

Mais avec les règles actuelles, tout peut encore arriver lors des quatre derniers rendez-vous de la saison. Et si ce reportage vous a mis l’eau à la bouche, toutes les courses sont retransmises en direct sur internet via la chaîne officielle du BTCC. Mais sincèrement, rien ne vaut un déplacement. Séduit, votre serviteur se verrait bien assister à la finale, en octobre, à Brands-Hatch! (Photos: www.btcc.net et C. Dubon)

btcc,courses,circuit,sprint,snetterton,anglais,uk,reportage,vécu,2015,volkswagen,honda,bmw,mg,ford,infiniti,toyota,constructeurs,privés,2.0,turbo,traction

12:20 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : btcc, courses, circuit, sprint, snetterton, anglais, uk, reportage, vécu, 2015, volkswagen, honda, bmw, mg, ford, infiniti, toyota, constructeurs, privés, 2.0, turbo, traction | | |