spa,24,heures,francorchamps,interview,exclusive,Maxime,Martin,BMW,motorsport,rowe,racing,vainqueur,sortant,M8,essai,

A la veille de cette 69è édition des 24 Heures de Francorchamps, BMW Belux a réuni, autour de quelques journalistes, les pilotes qui seront alignés ce week-end. Parmi eux, le Bruxellois Maxime Martin avait évidemment les faveurs de l'auditoire et comme souvent, dans pareil cas, le dernier vainqueur belge de l'épreuve spadoise n'a pas totalement adopté la langue de bois. Pour notre plus grand plaisir.

spa,24,heures,francorchamps,interview,exclusive,Maxime,Martin,BMW,motorsport,rowe,racing,vainqueur,sortant,M8,essai,

Maxime, vous êtes le seul équipage déjà vainqueur ici à être totalement renouvelé. Est-ce un avantage?

"Certainement. Je connais parfaitement mes équipiers Alexander Sims et Philipp Eng, et nous sommes devenus des amis. L'ambiance au sein de notre équipage est détendue même si nous nous comportons toujours comme des professionnels une fois que les choses sérieuses commencent."

La BMW M6 GT3 alignée par le Team Rowe est-elle identique à celle de 2016?

"Totalement puisqu'en GT3, les voitures sont homologuées pour deux saisons. Et pour nous, c'est une bonne chose. Cela signifie que la fiabilité est éprouvée et que les cartes sont sur la table chez nos concurrents. Seul Porsche constitue l'inconnue de cette édition mais ce n'est qu'une marque parmi tant d'autres qui sera notre concurrente cette année. Le plateau est démentiel, la qualité des équipages est des plus élevées et il s'agit sans doute de la plus grande course de GT au monde! C'est génial qu'elle se déroule chez moi, dans mon pays, devant tous mes fans. C'est toujours quelque chose de particulier pour moi..."

spa,24,heures,francorchamps,interview,exclusive,Maxime,Martin,BMW,motorsport,rowe,racing,vainqueur,sortant,M8,essai,

D'autant que vous avez enfin décroché le Saint Graal, l'an passé, pour votre dixième essai!

"C'est vrai que cela m'ôte un poids. Une certaine pression qui était là, insidieusement. Cela ne veut pas dire que je serai plus détendu au départ parce qu'il s'agit d'une course éprouvante parce qu'il n'y a guère de temps mort sur la piste. Il y a soixante voitures qui se valent et il vous arrive de rester calé derrière un pilote qui tourne quatre secondes plus lentement que vous mais qui profite d'une meilleure vitesse de pointe en ligne droite pour vous empêcher de le doubler. Ici, tous les dépassements sont accomplis de haute lutte, ce n'est jamais facile!"

Est-ce que, comme certains de vos collègues, vous déplorez le niveau de pilotage de certains?

"Absolument pas. Cela fait partie de la course, c'est à nous à nous adapter et à nous méfier. Nous repérons très rapidement, dès les essais libres, les voitures dont les pilotes ont un sens de la trajectoire particulier et nous nous en méfions durant toute la course. Mais c'est comme sur la route, si vous roulez plus vite que l'ensemble de la circulation, c'est à vous à vous méfiez des autres. Et puis si certains gentlemen-drivers n'étaient pas présents, cela voudrait dire que le plateau serait bien moins fourni. Non sincèrement, je n'ai rien contre leur présence!"

spa,24,heures,francorchamps,interview,exclusive,Maxime,Martin,BMW,motorsport,rowe,racing,vainqueur,sortant,M8,essai,

Beaucoup d'équipes se sont plaintes des pneus Pirelli mis à votre disposition cette année. Est-ce aussi votre cas?

"En 2016, c'était des bouts de bois. Cette année, il semblerait qu'ils s'usent très vite. On parle de 45 minutes sur le sec ce qui représente des relais particulièrement courts. Mais si tout le monde est à la même enseigne, cela ne devrait pas être un problème. Et puis cela fait partie des données prises en compte lors de l'établissement des stratégies. Vous savez, vous pouvez passer le Raidillon à fond, à bord de nos GT3, mais si vous ne soulagez pas légèrement, cela veut dire que vos pneus avant, dans la cas de notre BMW dont le moteur pèse lourdement sur le train avant, s'useront encore plus rapidement."

Par rapport aux autres courses d'endurance que vous avez disputées, où classeriez-vous Spa?

"Je vous l'ai dit, c'est une course chère à mon coeur parce que je suis le troisième Martin à m'y être imposé, parce que c'est en Belgique, parce que le plateau est fou. Le Nürbürgring est plus fatiguant en attention mais comme les équipages sont formés de quatre pilotes, on se repose davantage. J'ai aussi participé deux fois aux 24 Heures du Mans et cela m'avait semblé facile. Evidemment, je ne jouais pas pour la victoire mais en termes de concentration, Franco demeure le must!"

spa,24,heures,francorchamps,interview,exclusive,Maxime,Martin,BMW,motorsport,rowe,racing,vainqueur,sortant,M8,essai,

Pour en revenir à ce week-end, est-ce facile de gérer vos différences de réglages sur la voiture mais aussi dans l'habitacle?

"On trouve un compromis qui convient à tout le monde et qui rend l'auto confortable dans la plupart des situations. En ce qui concerne la différence de taille, le baquet et le volant sont fixes mais on joue sur la distance du pédalier ce qui est plus facile. Pour le reste, nous avons l'air conditionné à bord et nous sommes également tenus au courant, en direct de notre chrono. Avec les différences en plus ou en moins par rapport à celui que nous avons choisis lors de nos réunions stratégiques. Avec le trafic de Francorchamps, cela peut s'avérer utile même si nous comprenons tout de suite quand on perd du temps..."

spa,24,heures,francorchamps,interview,exclusive,Maxime,Martin,BMW,motorsport,rowe,racing,vainqueur,sortant,M8,essai,

Vous avez été le premier à piloter la future M8 qui sera engagées en LM GTE PRO au Mans en 2018. Quelles ont été vos impressions?

"J'ai en effet eu la chance d'effectuer deux journées de déverminage, au Lauzitsring, de la future BMW M8. Mais je vous avouerai qu'il est très difficile pour moi d'émettre un avis sur l'auto. Comme toujours dans pareil cas, il y a des choses qui fonctionnent bien et d'autres qu'il faut régler. Mais si le moteur est une évolution de celui qui équipe la M6, tout le reste a été développé en vue de la course, ce qui n'est pas le cas de celle-ci. Un peu comme ce que Ford a accompli avec sa GT. La position de conduite est plus centrée, encore plus en arrière que dans la M6 et l'ensemble devrait se révéler consistant. D'ailleurs, c'est la première fois que BMW présentera simultanément la nouvelle M8 de course et celle de route..."

spa,24,heures,francorchamps,interview,exclusive,Maxime,Martin,BMW,motorsport,rowe,racing,vainqueur,sortant,M8,essai,

Lundi, Mercedes a annoncé qu'elle quittait le DTM, fin 2018, pour la Formula E, était-ce attendu dans le milieu?

"Absolument pas! Je connais des gars qui bossent chez HWA, le team qui fait courir les Mercedes, et qui l'ont appris en même temps que moi. C'est un coup dur pour la discipline et je ne sais pas encore de quoi mon avenir sera fait... mais je reste concentré sur 2017 et je compte bien améliorer ma cinquième place actuelle au classement du championnat et conserver, surtout, la première place des pilotes BMW!"

Vous vous verriez en Formula E à l'avenir?

"Sincèrement, sportivement, cela ne m'intéresse absolument pas. Quand vous imaginez que les pilotes pourraient se parler entre eux sur la grille de départ tellement c'est silencieux... pour moi, ce sont de gros karts électriques qui s'affrontent sur des pistes totalement artificielles. Mais je dois avouer que le concept séduit de plus en plus de marques parce que les courses se déroulent dans des grandes villes, même si c'est, dans la plupart des cas très loin des centres-villes, et qu'en termes de marketing, ils ont appliqué des solutions qu'on n'avait jamais vues en F1. Peut-être que dans quelques années, ce championnat sera devenu la nouvelle F1 et qu'il faudra y être mais pour l'instant, cela ne fait clairement pas partie de mes choix de carrière."

C'est sur ces paroles on ne peut plus limpides que nous avons pris congé de Maxime Martin non sans lui souhaiter une nouvelle victoire dimanche, sur le coup de 16h30...

spa,24,heures,francorchamps,interview,exclusive,Maxime,Martin,BMW,motorsport,rowe,racing,vainqueur,sortant,M8,essai,

 

12:50 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : spa, 24, heures, francorchamps, interview, exclusive, maxime, martin, bmw, motorsport, rowe, racing, vainqueur, sortant, m8, essai | | |

présentation,24,heures,spa,francorchamps,FIA,GT,2017,BMW,Audi,Ferrari,Bentley,Lamborghini,Jaguar,Mercedes,AMG,Porsche,Soulet,Martin,Vanthoor,

Si les anciens peuvent regretter l'époque des voitures de tourisme qui ont certes écrit quelques belles pages du double tour d'horloge spadois, force est de constater que depuis l'avènement des GT, en 2001, le suspense est très souvent au rendez-vous.

présentation,24,heures,spa,francorchamps,FIA,GT,2017,BMW,Audi,Ferrari,Bentley,Lamborghini,Jaguar,Mercedes,AMG,Porsche,Soulet,Martin,Vanthoor,

Et cette année encore, pour sa 69è édition, les 24 heures de Francorchamps devraient nous offrir un spectacle haut en couleurs. Après les victoires de BMW lors des deux dernières éditions, on peut à nouveau penser que la marque de Stuttgart fait partie des favorites. D'autant que les vainqueurs de l'année dernière, le trio de la BMW # 99 de ROWE Racing, Alexander Sims, Maxime Martin et Philipp Eng, est le seul à partager la même voiture alors que tous les autres anciens vainqueurs sont répartis sur différentes machines.

présentation,24,heures,spa,francorchamps,FIA,GT,2017,BMW,Audi,Ferrari,Bentley,Lamborghini,Jaguar,Mercedes,AMG,Porsche,Soulet,Martin,Vanthoor,

Parmi les équipes en compétition pour le scratch, Audi compte la majorité des anciens vainqueurs dans ses rangs avec René Rast, Marcel Fässler (Audi Sport Team WRT), Marcus Winkelhock (Audi Sport Team Saintéloc) et Frank Stippler (Audi Sport Team ISR). Et puis la bonne nouvelle, c'est que le plus belge des pilotes allemands, j'ai nommé André Lotterer, sera lui aussi au départ sur une Audi R8.

présentation,24,heures,spa,francorchamps,FIA,GT,2017,BMW,Audi,Ferrari,Bentley,Lamborghini,Jaguar,Mercedes,AMG,Porsche,Soulet,Martin,Vanthoor,

BMW en compte également quatre: le trio vainqueur de l'année dernière et Nick Catsburg sur la deuxième voiture ROWE Racing.

présentation,24,heures,spa,francorchamps,FIA,GT,2017,BMW,Audi,Ferrari,Bentley,Lamborghini,Jaguar,Mercedes,AMG,Porsche,Soulet,Martin,Vanthoor,

Plusieurs autres constructeurs ont un ancien vainqueur parmi leurs pilotes. Pour Emil Frey Jaguar Racing, Stéphane Ortelli, pour Lamborghini, Andrea Piccini (Ombra Racing), pour Mercedes-AMG, le Champion en titre Blancpain GT Series, Maxi Buhk (Mercedes-AMG Team HTP Motorsport) et pour Porsche, le héros local, Laurens Vanthoor, au sein de l’équipage de la # 117 KÜS Team75 Bernhard 911.

présentation,24,heures,spa,francorchamps,FIA,GT,2017,BMW,Audi,Ferrari,Bentley,Lamborghini,Jaguar,Mercedes,AMG,Porsche,Soulet,Martin,Vanthoor,

Pour le constructeur allemand, c'est la première voiture 100% Pro sur les Total 24 Hours of Spa depuis que la course a été associée à la Blancpain GT Series. Avec Vanthoor, ancien vainqueur de Spa, ancien champion de la Blancpain GT Series et champion en titre de l’Intercontinental GT Challenge, Kevin Estre et Michael Christensen sur la Porsche # 117, ces trois-là rejoignent également la liste des favoris.

présentation,24,heures,spa,francorchamps,FIA,GT,2017,BMW,Audi,Ferrari,Bentley,Lamborghini,Jaguar,Mercedes,AMG,Porsche,Soulet,Martin,Vanthoor,

Evidemment, il y a plus de candidats à la victoire sur les Total 24 Hours of Spa que de pilotes qui se sont déjà imposés. L'édition de l'année dernière avait été dominée par Bentley Team M-Sport, mais au terme d'une ultime heure de course passionnante, l'équipe britannique avait essuyé une cruelle défaite. Après leur victoire sur les 1.000 km du Circuit Paul Ricard, qui a démontré leur très bonne forme, Maxime Soulet et ses équipiers sont impatients de prendre leur revanche.

présentation,24,heures,spa,francorchamps,FIA,GT,2017,BMW,Audi,Ferrari,Bentley,Lamborghini,Jaguar,Mercedes,AMG,Porsche,Soulet,Martin,Vanthoor,

Il faudra aussi garder un oeil sur la Lamborghini #63 du Grasser Racing Team, bien que Mirko Bortolotti, Christian Engelhart et Andrea Caldarelli aient perdu la tête du championnat sur le Circuit Paul Ricard, leurs victoires à Monza et Silverstone ont prouvé toute leur compétitivité cette année.

présentation,24,heures,spa,francorchamps,FIA,GT,2017,BMW,Audi,Ferrari,Bentley,Lamborghini,Jaguar,Mercedes,AMG,Porsche,Soulet,Martin,Vanthoor,

Les champions en titre de la Blancpain GT Series Endurance Cup sont aussi en quête d’un bon résultat. Bien que Rob Bell et Côme Ledogar connaissent une saison difficile sur la McLaren #58 Strakka Racing, la course ardennaise est un événement unique qui pourrait tout faire basculer au terme de ce week-end belge.

présentation,24,heures,spa,francorchamps,FIA,GT,2017,BMW,Audi,Ferrari,Bentley,Lamborghini,Jaguar,Mercedes,AMG,Porsche,Soulet,Martin,Vanthoor,

Nissan s’était imposé à Spa en 1991 avec la légendaire Skyline, et avec les anciens champions de la Blancpain Endurance Series, Lucas Ordonez, Katsumasa Chiyo et Alex Buncombe se partageant la Nissan GT-R # 23 Motul Team RJN, une répétition de cette victoire historique pourrait bien appartenir au domaine des possibles.

présentation,24,heures,spa,francorchamps,FIA,GT,2017,BMW,Audi,Ferrari,Bentley,Lamborghini,Jaguar,Mercedes,AMG,Porsche,Soulet,Martin,Vanthoor,

Et puis, il y a Ferrari. Quelqu'un dans le camp du cheval cabré a peut-être remarqué qu'il y a treize ans qu'une Ferrari ne s’est pas imposée au scratch à Francorchamps et qu'il est peut-être temps de décrocher une nouvelle victoire. Il faudra compter sur les Ferrari #50 de Spirit of Race, # 55 de Kaspersky Motorsport et #72 de SMP Racing pour se battre aux avant-postes.

présentation,24,heures,spa,francorchamps,FIA,GT,2017,BMW,Audi,Ferrari,Bentley,Lamborghini,Jaguar,Mercedes,AMG,Porsche,Soulet,Martin,Vanthoor,

Bref, les dix constructeurs présentent chacun au moins un candidat à la victoire sur les 24 Heures de Francorchamps (la plupart en ont plusieurs) et, à l'heure qu'il est, qui peut prédire le résultat de l'édition 2017 de la classique d'endurance belge?

présentation,24,heures,spa,francorchamps,FIA,GT,2017,BMW,Audi,Ferrari,Bentley,Lamborghini,Jaguar,Mercedes,AMG,Porsche,Soulet,Martin,Vanthoor,

Au niveau des horaires des essais, tout va se dérouler ce jeudi avec une première séance d'essais libres de soixante minutes qui débutera à 13h20 puis une séance pré-qualificative annoncée pour 17h45 (60 minutes). Ensuite, ce seront les qualifications de 20h à 21h15 puis, en nocturne, de 21h45 à 23h45! Enfin, vendredi, sur le coup de 18h, les 20 voitures les plus rapides des séances qualificatives de jeudi prendront la piste une par une, avec un intervalle d’une minute entre chaque bolide. Chaque concurrent aura l’occasion d’effectuer deux tours chronométrés pour tenter de décrocher la prestigieuse pole position en vue d'un départ qui sera donné samedi à 16h30. 

présentation,24,heures,spa,francorchamps,FIA,GT,2017,BMW,Audi,Ferrari,Bentley,Lamborghini,Jaguar,Mercedes,AMG,Porsche,Soulet,Martin,Vanthoor,

21:24 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : présentation, 24, heures, spa, francorchamps, fia, gt, 2017, bmw, audi, ferrari, bentley, lamborghini, jaguar, mercedes, amg, porsche, soulet, martin, vanthoor | | |

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

S'il faut tenir compte du public présent lors de cette soirée inaugurale du vendredi 14 juillet pour augurer du succès de l'exposition de cet été 2017 organisée à Autoworld, on peut dire qu'il est assuré. Nous n'avions jamais vu autant de monde au Cinquantenaire lors des inaugurations précédentes.

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

A l'entrée, c'est une très moderne 488 GTB qui vous accueille.

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

Mais ce sont deux Dino qui attirent les regards sur la droite au rez-de-chaussée avant de découvrir le stand réservé aux modèles les plus récents.

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

Les amateurs pourront y découvrir une F488 spider mais aussi une GTC4 et une 812!

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

A l'étage c'est une petite cinquantaine de modèles qui vous attendent. Alor certes, il y a bien quelques incongruités mais globalement, le niveau des modèles exposés est assez impressionnant.

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

Cela va de la 156 F1 à la 599 GTO en passant par la F40 ou encore une superbe 250 LM. Il y en a pour tous les goûts et tous les âges. Chaque spectateur pourra probablement trouver là-bas son modèle favori.

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

Pour notre part, nous avons adoré le trio de grands-mères signé Touring, Pininfarina ou encore Ghia. Des dessinateurs italiens qui ont signé à l'époque toutes les carrosseries des Ferrari des années 50 et 60.

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

Plus récentes, les Ferrari des années 90, comme la F348 ou la F355, ont pâti d'une réputation peu glorieuse en matière de fiabilité mais elles commencent tout doucement à acquérir une certaine cote.

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

Parmi modèles particuliers, le spécialiste aura repéré la Sergio jaune, une voiture exposée au salon de Genève 2013 et produite à seulement six exemplaires.

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

Il y a aussi cette Ferrari Conciso 328 GT dont nous n'avions aucun souvenir! Et pour cause puisque si elle fut présentée au Salon de Francfort 1991, c'est son dessinateur, l'allemand Bernd Michalak, qui se chargea de sa construction à titre purement privé. Elle fut très mal accueillie à l'époque par l'usine et la presse, et demeure unique en son genre.

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

Et pour ceux qui se demandent pourquoi une Alfa trône au milieu d'une exposition consacrée à Ferrari, il faut rappeler que l'écurie Ferrari fût créée en 1929 pour aligner des Alfa en GP, le constructeur italien ayant choisi de se retirer de toute compétition officielle.

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

Et pour ceux qui n'en auraient pas encore assez, quelques modèles réduits sont également visibles...

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

L'expo Ferrari est ouverte tout l'été, jusqu'au 3 septembre à Autoworld. Le musée ouvre ses portes tous les jours de 10 à 18h et l'entrée est fixée à 11 euros.

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

endurance,GT3,blancpain,GT Series,journée,tests,spa,francorchamps,SRO,AMG,Porsche,Audi,Ferrari,Lamborghini,Mc Laren

Quatre semaines nous séparent du début de la semaine de course des 24 Heures de Francorchamps 2017. Equipes et pilotes peaufinent les derniers préparatifs pour le point d’orgue de la Blancpain GT Series et de l’Intercontinental GT Challenge. Demain, lors de la désormais traditionnelle journée officielle de tests, chacun pourra éprouver son impressionnante machine sur le circuit de Spa-Francorchamps.

endurance,GT3,blancpain,GT Series,journée,tests,spa,francorchamps,SRO,AMG,Porsche,Audi,Ferrari,Lamborghini,Mc Laren

Plus de 60 voitures rejoindront le plus beau circuit du monde pour profiter des huit heures d’essais programmées mardi. Les concurrents de la GT Series Endurance Cup ne seront pas les seuls à prendra la piste puisque équipes et pilotes désireux de s’affronter sur ce qui est sans doute la plus grande course GT3 de la planète sport auto seront aussi de la partie.

endurance,GT3,blancpain,GT Series,journée,tests,spa,francorchamps,SRO,AMG,Porsche,Audi,Ferrari,Lamborghini,Mc Laren

Parmi eux, la très attendue #00 Good Smile Racing & Team UKYO Mercedes-AMG, avec à son volant l'ancien pilote de F1, Kamui Kobayashi. L'équipe allemande Bentley Team ABT goûtera pour la première fois aux GT Series, tout comme l'équipe KÜS Team75 Motorsport Bernhard. Sur la Porsche 991 GT3R, l’équipe alignera Laurens Vanthoor, ancien vainqueur des 24 Heures de Francorchamps.

endurance,GT3,blancpain,GT Series,journée,tests,spa,francorchamps,SRO,AMG,Porsche,Audi,Ferrari,Lamborghini,Mc Laren

Ajoutez à cela des équipes engagées sur le British GT Championship, venues préparer la prochaine manche de leur championnat à Spa, et vous conviendrez que cette journée sera une excellente occasion pour passer en revue les troupes de la prochaine édition du double tour d'horloge ardennais. Les protagonistes de cette journée de tests seront en piste de 9h00 à 12h00 et de 13h00 à 18h00. Pour le public, l'entrée est totalement gratuite.

endurance,GT3,blancpain,GT Series,journée,tests,spa,francorchamps,SRO,AMG,Porsche,Audi,Ferrari,Lamborghini,Mc Laren

14:00 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : endurance, gt3, blancpain, gt series, journée, tests, spa, francorchamps, sro, amg, porsche, audi, ferrari, lamborghini, mc laren | | |

vw, fun cup,2017,25, heures,spa,francorchamps,enduranec,interview,eric,gressens,circuit,

Avec quatre succès, il est le recordman de victoires aux 25 Heures VW Fun Cup. Mais Eric Gressens a décidé de raccrocher le casque fin 2016. Le truculent Waimerais de 55 ans – dont la passion pour le sport automobile est à l’image de sa légendaire verve – a désormais rejoint l’équipe de la Direction de Course. Rencontre avec un personnage incontournable dans le petit monde de la VW Fun Cup.

vw, fun cup,2017,25, heures,spa,francorchamps,enduranec,interview,eric,gressens,circuit,

Eric que représentent les 25 Heures VW Fun Cup dans votre vie ?

"C’est un événement tout à fait à part pour moi. J’étais déjà au départ de la toute première course de VW Fun Cup, à Chimay, en juillet 1997. Puis j’ai participé aux premières 24 Heures à Croix-en-Ternois. En 1998, le double tour d’horloge s’est déplacé à Francorchamps, avant de passer sur un format de 25 heures dès 1999. Pour moi qui étais passionné des 24 Heures de Spa, faire une course de cette durée sur le magnifique circuit de Francorchamps était un peu un rêve… Je passais soudain de l’autre côté de la barrière!"

vw, fun cup,2017,25, heures,spa,francorchamps,enduranec,interview,eric,gressens,circuit,

Alors qu’elle va vivre sa 20e édition, on peut dire que l’épreuve a bien grandi !

"Oh que oui! Les deux premières années, on partageait la piste avec d’autres Volkswagen. Des Golf, des Polo, des Cox… Il n’y avait pas encore assez de VW Fun Cup à l’époque et il fallait bien que l’organisateur complète son plateau. L’événement était au départ assez confidentiel, mais ça a rapidement évolué. A tel point que je me souviens d’une année où il n’y avait pas de classement général, mais uniquement des classements par catégorie. En fait, il ne fallait pas que l’on puisse facilement retrouver le nombre d’inscrits, car il y en avait plus que ce qui était autorisé par l’homologation du circuit. Avec plus de 160 équipages au départ, il y avait une voiture tous les 40 mètres environ. C’était fou!"

vw, fun cup,2017,25, heures,spa,francorchamps,enduranec,interview,eric,gressens,circuit,

 Après les 19 premières éditions, vous êtes le recordman de victoires…

"Oui, je me suis imposé en 1999, 2004, 2005 et 2013. Ces quatre victoires font partie de ce que j’appellerais les sept merveilles de ma carrière sportive, si toutefois on peut utiliser ce terme pour un pur amateur comme moi. (Rires) Et j’aurais vraiment pu en ajouter deux autres… En 2009 et en 2015, nous menions largement la course à une heure de l’arrivée quand un turbo puis un accrochage nous ont coûté une victoire promise..."

 Fred Bouvy dit parfois que c’est la course la plus difficile à gagner.

"Malgré de nombreuses tentatives, il ne s’est en effet jamais imposé. Mais c’est parce qu’il n’a jamais roulé avec moi ! (Rires) Ceci dit, il est vrai que le nombre de candidats à la victoire est toujours très élevé, avec au moins autant de vainqueurs potentiels que lors des meilleures éditions des 24 Heures de Spa."

vw, fun cup,2017,25, heures,spa,francorchamps,enduranec,interview,eric,gressens,circuit,

 Quel est le secret pour gagner les 25 Heures ?

"Il faut toujours se rappeler que c’est un sprint d’endurance. Ce que je veux dire par là, c’est qu’il faut évidemment rouler vite, mais il faut aussi faire preuve de beaucoup de respect pour la mécanique et pour le coéquipier qui va suivre. C’est un état d’esprit. Être absolument plus rapide que son propre équipier ne fait pas gagner les 25 Heures! Après, c’est la base même de la compétition automobile: il faut une voiture bien préparée, de bons mécanos, de bons pilotes et un team-manager doué en stratégie de course, un élément qui a beaucoup évolué au fil des années. Et puis, surtout, l’esprit d’équipe est toujours essentiel. J’ai plus souvent gagné les 25 Heures en instaurant un bon esprit que parce que j’étais le plus rapide sur la piste!"

Pourquoi faire partie de l’équipe de Direction de Course aujourd’hui ?

"Même si je suis sûr que j’aurai un pincement au cœur cette année aux 25 Heures, j’ai décidé de raccrocher. Cette proposition de Kronos Events, qui a fait un travail remarquable pour relancer la VW Fun Cup, est tombée à point nommé: je ne voulais pas quitter ce milieu que j’aime tant et, en outre, je voulais rendre un peu de ce que l’on m’a donné. Si j’ai pu rouler durant toutes ces années, c’est grâce au dévouement de personnes s’impliquant dans l’organisation. J’estime que c’est mon tour maintenant. Je suis à la fois assistant et "Driver adviser", c’est à dire que je donne mon point de vue de pilote sur certains points."

vw, fun cup,2017,25, heures,spa,francorchamps,enduranec,interview,eric,gressens,circuit,

 Est-ce que ça permet de voir les choses différemment ?

"J’ai toujours eu beaucoup de respect pour la Direction de Course. Mais j’en ai encore plus depuis le début de la saison! Je trouve que la critique est facile, mais il faut voir de l’intérieur comment ça se passe pour comprendre à quel point être Directeur de Course est une tâche ardue. Un team gère sa ou ses voitures. La Direction de Course doit surveiller l’ensemble des concurrents, soit plus de 120 aux 25 Heures!"

Quel est ton souhait pour la 20e édition des 25 Heures ?

"Avoir de nouveaux vainqueurs. C’est tellement magique de gagner ces 25 Heures que j’espère que de nouveaux pilotes vont pouvoir ressentir ce que cela fait. Et puis, comme ça, les autres ne se rapprochent pas trop de mon record! (Rires) Même si les records sont faits pour être battus, j’espère le garder au moins jusqu’à mes 80 ans!" (interview issue du communiqué de presse de l'organisateur)

vw, fun cup,2017,25, heures,spa,francorchamps,enduranec,interview,eric,gressens,circuit,

Horaire 25 Hours VW Fun Cup

Jeudi 6 juillet

9h00-17h30 : Essais payants pour toutes les séries

18h00-21h00 : Parade vers Stavelot (+contrôle technique)

Vendredi 7 juillet

9h00-20h00 : Essais libres et qualificatifs pour toutes les séries

15h45 : BRDC British F3 Championship : Race 1

17h30 : Lotus Cup Europe : Race 1

Qualifs VW Fun Cup : 11h30-13h30 puis 18h15-20h15

Samedi 8 juillet

9h20-14h40 : Courses BRDC British F3 Championship, Lotus Cup Europe et British GT

14h50 : Mise en grille 25H VW Fun Cup + Parade Oldtimers + Animations

15h40 : Tour d’honneur Jacky Ickx

16h00 : Départ des 25H VW Fun Cup

Dimanche 9 juillet

17h00 : Arrivée des 25H VW Fun Cup et podium

15:34 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vw, fun cup, 2017, 25, heures, spa, francorchamps, enduranec, interview, eric, gressens, circuit | | |

spa,rally,mars,programme,parcours,spéciales,ES,2017,francorchamps,circuit

Seize étapes spéciales représentant un peu plus de 200 km permettront de départager les concurrents du Spa Rally 2017. Disputée le vendredi 17 mars en soirée, la première étape proposera une boucle de deux tronçons chronométrés à parcourir à deux reprises. Le programme du samedi 18 prévoit une boucle de quatre chronos empruntée à trois reprises, le départ étant donné à 09h00 et l’arrivée jugée dès 20h15.

Côté parcours, cette édition 2017 du Spa Rally s’inscrit dans la même philosophie que les deux précédentes: «Sélectives, variées avec des portions rapides et d’autres plus sinueuses et techniques, ces spéciales très ’’naturelles’’ font la part belle au pilotage pur,» souligne le directeur de course Robert Vandevorst.

spa,rally,mars,programme,parcours,spéciales,ES,2017,francorchamps,circuit

LES ÉTAPES SPÉCIALES

Vendredi 17 mars

ES1-3: EAU ROUGE – 10,94 KM: entièrement tracée dans l’enceinte du circuit de Spa-Francorchamps, cette spéciale débute à la grille d’entrée de la pitlane F1. Au bout de la pitlane Endurance, les concurrents obliquent à droite et traversent le bas du paddock avant d’emprunter la route de service pour monter vers la barrière située au milieu des Combes; là, ils empruntent la piste et descendent le Raidillon… avant de négocier une épingle au bas de ce même Raidillon afin de bifurquer vers la route de l’Ancienne Douane, puis remontent vers la Source, la Chicane et retour au point de départ pour un deuxième puis un troisième tour, lequel se clôturera au bas du paddock avec un virage à droite menant vers le flying finish. (18H37 - 21H47) 

Zone interdite: le paddock. «La grande tribune, le toit du Pit Building et la Pit Brasserie offriront les meilleurs points de vue car ils permettront de voir les concurrents en action à de multiples reprises», précise Robert Vandevorst.

spa,rally,mars,programme,parcours,spéciales,ES,2017,francorchamps,circuit

Les parkings P14 et P15 seront utilisés pour ranger les véhicules des spectateurs.

ES2-4: STER-AMERMONT-ANDRIMONT – 25,41 KM: cette longue spéciale se caractérise par une alternance de secteurs rapides et de portions plus étroites. Après une entrée en matière classique depuis Ster et la descente vers la ferme Foguenne près du grand parking du circuit, les concurrents négocient le rond-point et filent à droite sur la route de contournement. Arrivés aux Combes, ils montent sur le circuit qu’ils quittent au bas de la "nouvelle portion" pour un passage très sinueux autour du Campus leur permettant de retrouver l’ancien tracé. Là, ils mettent le cap sur Stavelot puis, juste avant le carrefour à l’entrée de la Cité du Laetare, ils tournent à droite vers Amermont et retrouvent ensuite la route principale pour quelques centaines de mètres. La suite prévoit la descente vers Neuville puis Ruy d’où ils remontent en direction d’Andrimont pour franchir la ligne, juste avant Le Rosier. (19H03 - 22H13) 

Zones interdites: tour du terrain de football à Ster, route de contournement, et zone entre les Combes et l’entrée de Stavelot (soit toute la "nouvelle portion", les environs du Campus et l’essentiel de la descente via l’ancien circuit).

spa,rally,mars,programme,parcours,spéciales,ES,2017,francorchamps,circuit

Samedi 18 mars

ES5-9-13: STAVELOT-WANNE-AISOMONT – 11,79 KM: cette spéciale est identique à celle de 2016. Le départ est donné à la sortie de Stavelot et les changements de relief sont légion, la descente de Wanne figurant parmi les "classiques" du rallye belge. (09H37 - 13H25 - 17H15)

Zone interdite: entre le départ et le village de Wanneranval.

ES6-10-14: ROCHELINVAL-FOSSE – 7,52 KM: ce nouveau chrono a été – partiellement – utilisé par l’ancien RMU Rallye, devenu le rallye de Trois-Ponts. Le début est étroit, jusqu’à Bergeval. Ensuite, le rythme s’accélère nettement, d’abord dans la portion menant vers Fosse puis surtout dans la descente vers le terrain de football de Basse-Bodeux avec un petit passage sur de la bonne terre et plusieurs courbes pour grands garçons. (10H08 - 13H56 - 17H46) 

Zones interdites: depuis le départ jusque Bergeval, entre Saint-Jacques et Fosse, et depuis la sortie de Fosse jusqu’à environ 300 m de l’arrivée.

spa,rally,mars,programme,parcours,spéciales,ES,2017,francorchamps,circuit

ES7-11-15: BIERLEUX-XHIERFOMONT-MEUVILLE – 10,69 KM: globalement bien connu, ce secteur peut pourtant être exploité de diverses manières. Après un début classique – la vallée de la Lienne, les épingles de Targnon et la montée vers Xhierfomont – la suite est inédite à partir d’une épingle à droite menant vers Meuville; de là, un chemin récemment ré-asphalté amène à l’arrivée près de Rahier. (10H34 - 14H22 - 18H12) 

Zone interdite: la vallée de la Lienne (depuis le départ jusqu’au dernier virage à droite avant la première épingle de Targnon).

ES8-12-16: SASSOR-TIÈGE-LA CLÉMENTINE – 14,81 KM, 11,37 KM AU DEUXIÈME PASSAGE: pas de changement par rapport à 2016. Pour respecter la législation concernant le nombre de véhicules autorisés à circuler en forêt, le flying finish est installé à Spaloumont pour le deuxième passage et la portion de terre est donc supprimée. (11H28 -  15H16 - 19H06) 

Zones interdites: les environs du Golf à Spa et la portion en terre située 300m après Spaloumont jusqu’aux épingles menant vers l’arrivée.

spa,rally,mars,programme,parcours,spéciales,ES,2017,francorchamps,circuit

21:37 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : spa, rally, mars, programme, parcours, spéciales, es, 2017, francorchamps, circuit | | |

karting,eupen,concours,meilleur,temps,course,VW,Fun Cup,european,zandvoort,zolder,francorchamps,25,heures,endurance

Un peu en retard ou… fort en avance, le Karting Eupen a décidé de jouer au Père Noël. En associant ses forces avec l’équipe AC Motorsport, la piste eupenoise va en effet permettre à plusieurs férus de karting 4 temps de découvrir le pilotage d’une VW Fun Cup en course!

Le sport automobile fait toujours rêver… Et, à l’aube de cette année 2017, certains se sont promis de concrétiser leur rêve avant le 31 décembre prochain. Un rêve qui pourrait être de participer un jour à une véritable course sur les mythiques circuit de Spa-Francorchamps, Zandvoort ou Zolder, par exemple. Dans ce cas, la collaboration entre le Karting Eupen, dirigé par Evelien Bonneux, et l’équipe AC Motorsport d’Arnaud Quédé tombe à point nommé. Les deux entités ont en effet décidé de s’associer dans un but commun: donner la possibilité aux amateurs de courses de karting 4 temps de piloter une VW Fun Cup préparée par l’une des équipes de référence de la discipline. Et on ne parle pas ici de quelques tours lors d’une journée Incentive, mais bien de relais à disputer en course dans le cadre de trois épreuves officielles de l’European VW Fun Cup. Outre Zandvoort (en mai) et Zolder (en octobre), les célèbres 25 Heures VW Fun Cup, disputées sur le circuit de Spa-Francorchamps, sont aussi au programme!

karting,eupen,concours,meilleur,temps,course,VW,Fun Cup,european,zandvoort,zolder,francorchamps,25,heures,endurance

Courses sprints du mardi: 6 relais en VW Fun Cup à attribuer

Concrètement, il y a moyen de décrocher un volant en VW Fun Cup de deux manières. Tout d’abord dans le cadre des courses Sprints organisées au Karting Eupen tous les mardis soir. Chaque trimestre, un championnat sera mis en place et le meilleur pilote de la catégorie 80 kg (poids minimum du pilote avec son équipement et un lest éventuel) sera sélectionné pour effectuer un relais de 2 heures lors d’une course de l’European VW Fun Cup (à Zandvoort ou à Zolder). Par ailleurs, la catégorie 100 kg ne sera pas oubliée avec un relais de 2 heures mis en jeu chaque semestre. Au total, ce sont donc 6 lauréats qui auront la chance de rejoindre l’équipe AC Motorsport pour effectuer un relais de 2 heures lors d’une course de l’European VW Fun Cup. Pas mal, non?
Notez que les frais de participation s’élèvent à 66€/mardi au tarif normal ou 58€/mardi pour les membres du Karting Eupen. Les habitués auront donc remarqué qu’il n’y a pas d’inflation liée au concours!

karting,eupen,concours,meilleur,temps,course,VW,Fun Cup,european,zandvoort,zolder,francorchamps,25,heures,endurance

Rental Kart Masters: une participation aux 25 Heures VW Fun Cup en jeu

Outre lors des réunions hebdomadaires du mardi, le Karting Eupen vous donne rendez-vous lors des Rental Kart Masters le samedi 25 mars 2017. Organisé sur une seule journée, cet événement permettra à de nombreux pilotes belges et européens – des concurrents néerlandais, allemands, français et même polonais sont attendus – de s’affronter sur le tracé sélectif de la piste d’Eupen. Lors de cette journée unique en son genre, tous les pilotes inscrits prendront part à au moins 5 manches qualificatives et à une demi-finale (ou une consolante pour ceux qui ne seraient pas qualifiés).

karting,eupen,concours,meilleur,temps,course,vw,fun cup,european,zandvoort,zolder,francorchamps,25,heures,endurance

Les meilleurs se retrouveront ensuite dans une finale dont l’enjeu sera de taille: à l’issue de cette ultime joute, le gagnant en catégorie 80 kg recevra ni plus ni moins qu’une participation aux 25 Heures VW Fun Cup de Francorchamps (avec 4 heures derrière le volant) au sein de l’équipe AC Motorsport! Le vainqueur en catégorie 100 kg se verra quant à lui offrir un relais de 2 heures durant les Benelux Open Races, une épreuve qui se tiendra les 27 et 28 mai prochains sur le superbe circuit de Zandvoort, aux Pays-Bas. Une fois encore, la participation aux frais restera identique à 2016 puisque l’inscription à cette journée ne coûte que 199€ par pilote!

karting,eupen,concours,meilleur,temps,course,vw,fun cup,european,zandvoort,zolder,francorchamps,25,heures,endurance

On le sait, la VW Fun Cup peut être une excellente rampe de lancement vers une éventuelle carrière en sport automobile. Si vous voulez saisir votre chance à prix contenu, n’hésitez donc pas à mettre le cap sur Eupen ces prochaines semaines. Le rêve n’est peut-être pas si loin… (Photos: www.letihon.be)

16:49 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Divers | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : karting, eupen, concours, meilleur, temps, course, vw, fun cup, european, zandvoort, zolder, francorchamps, 25, heures, endurance | | |

Essai,course,spa,francorchamps,test,propulsion,Lamera,Cup,Ford,300ch,400Nm,france,pluie,track

Il pleut sur Francorchamps le jour où Wilfried Merafina m’a donné rendez-vous pour découvrir la jolie berlinette qui constitue le peloton de la Lamera Cup disputée en France. Une silhouette propulsion de 300 chevaux sans assistance. Modestie et circonspection obligatoires!

L’ambiance est détendue dans le stand où je suis accueilli en ce jour pluvieux d’octobre. Ancien pilote de monoplace en France, Wilfried Merafina est heureux de faire découvrir son bébé à la presse belge mais aussi à des clients potentiels. Il faut dire que la Lamera Cup 2017 passera par Francorchamps à la mi-mai. L’occasion pour certains pilotes du cru de découvrir une voiture sympa qui ne ressemble à rien d’autre.

Essai,course,spa,francorchamps,test,propulsion,Lamera,Cup,Ford,300ch,400Nm,france,pluie,track

Tour du propriétaire

C’est Olivier Bouche qui m’accompagne pour découvrir l’exemplaire qui trône au milieu du stand. Pilote-amateur éclairé, le Marchois a déjà participé à quelques courses de la Cup et il se montre enchanté par l’expérience. Cinq exemplaires s’apprêtent à prendre la piste sous nos yeux. Il s’agit d’une silhouette dans le sens noble du terme avec un châssis tubulaire accueillant le moteur entre l’habitacle et les roues arrière. La carrosserie est en polyester mais contrairement à une Fun Cup, le capot est séparé des ailes arrière.

Essai,course,spa,francorchamps,test,propulsion,Lamera,Cup,Ford,300ch,400Nm,france,pluie,track

Avec ses portes-papillon, elle offre un look très compétition. Cette architecture mécanique permet d’avoir un équilibre parfait de l’ensemble. La motorisation est signée Ford. Il s’agit de l’ancien 2.5 L 5 cylindres de la Focus RS abaissé à 300 ch. Le couple de 400 Nm est envoyé aux roues arrière sans le moindre artifice. Seule la direction assistée vient soulager le pilote mais pour le reste, c’est du pilotage à l’ancienne. D’autant que les pneus sont absolument de série, des Continental 245/35 R18. Les palettes derrière le volant nous plongent dans l’ambiance tandis que le volant est semé de boutons divers et variés.

Essai,course,spa,francorchamps,test,propulsion,Lamera,Cup,Ford,300ch,400Nm,france,pluie,track

Consignes de prudence

«C’est vraiment dommage qu’il pleuve parce que tu ne pourras guère te faire une idée du potentiel de l’auto sur Francorchamps, nous confie Olivier. Tu dois absolument appliquer les règles du pilotage en freinant en ligne droite et en accélérant avec les roues droites parce que l’auto ne pardonne pas mais tu verras, elle est très progressive. Le moteur est très linéaire mais il pousse! Nous faisons deux saisons complètes avec, en respectant les prescriptions du constructeur. En 2017, le championnat visitera Magny-Cours, Francorchamps, Nogaro, Le Castellet, le Val de Vienne, Valence ou Jarama et Dijon. Cela représente 116 heures de roulage et 89 heures de course!

Essai,course,spa,francorchamps,test,propulsion,Lamera,Cup,Ford,300ch,400Nm,france,pluie,track

La boîte est exclusivement conçue pour la Lamera et elle vient d’une société française qui s’appelle 3MO performance. C’est une Sadev mais moins coûteuse! Autre conception intelligente, les 4 demi-trains sont faits avec les même pièces. L’auto revient à 65.000 euros htva. Autant dire que le but n’est pas de faire de l’argent mais de vendre un service. La fiabilité est un impératif. Au niveau du comportement, c’est nettement mieux qu’une Fun Cup. Et c’est moins impressionnant qu’une TCR ou qu’un petit proto du Belcar. C’est un engin idéal pour les gentlemen drivers, que l’on peut mettre entre toutes les mains. Certains viennent faire une course sans avoir jamais couru de leur vie et n’en repartent pas traumatisés!»

Essai,course,spa,francorchamps,test,propulsion,Lamera,Cup,Ford,300ch,400Nm,france,pluie,track

Visiblement le concept fonctionne bien chez nos amis français puisque ce sont des pelotons d’une trentaine de voitures qui prennent part à des courses de 10 ou 12 heures ce qui permet aux pilotes de maximiser le temps de roulage. Malheureusement, l’équipe de Merafina a connu un coup dur en début d’année lorsque l’atelier a brûlé, perdant une dizaine de voitures dans la catastrophe...

Essai,course,spa,francorchamps,test,propulsion,Lamera,Cup,Ford,300ch,400Nm,france,pluie,track

Confiance progressive

L’heure est venue de plonger à bord. Pour les mécaniciens qui m’installent, c’est de la routine. Il s’agit pour moi d’embrayer en appuyant sur la manette de gauche et en tenant le pouce sur un bouton à gauche du volant. La position de pilotage est évidemment parfaite et la visibilité est bien meilleure que dans une Fun Cup d’autant qu’un écran centrale avec vision vers l’arrière via une caméra équipe la voiture. On se croirait à bord d’une GT3! Mais dans sa hâte, il oublie de me préciser où se trouve le bouton des essuie-glace. Je m’élance avec une certaine appréhension. Il faut dire que les voitures de course que j’ai fréquentées jusqu’à présent, même si c’était aussi des propulsions, étaient dotées d’ABS et d’ESP tellement rassurants lorsqu’il pleut!

Essai,course,spa,francorchamps,test,propulsion,Lamera,Cup,Ford,300ch,400Nm,france,pluie,track

Je trouve le bouton des essuie-glace au milieu des Combes... ouf

Un tour pour tester le freinage et la tenue de route et j’y vais plus franchement dans la ligne droite des Combes. La puissance est bien présente et le passage des rapports est viril. J’adore cette commande de boîte sèche qui me rappelle celle de la Lotus Evora GT4. Les freins sont réglés sur l’avant et il faut vraiment doser la pression si on ne veut pas bloquer les roues. Je rétrograde et je remets les gaz une fois les roues droites en évitant au maximum les vibreurs. Il faut aussi rester hors-trajectoire et là, j’avoue que j’ai du mal. Il faut aussi éviter les vibreurs au moment de la ré-accélération.

Essai,course,spa,francorchamps,test,propulsion,Lamera,Cup,Ford,300ch,400Nm,france,pluie,track

Les tours s’enchaînent, la confiance augmente et je double un beau paquet de voitures. Il faut dire que la fréquentation de la piste est variée avec des BMW, des Fun Cup ou encore des Porsche-taxis. Comme les mauvais pilotes, je suis très prudent en courbe et je profite de la puissance dans les lignes droites pour larguer tout le monde. Ou presque. Une autre Lamera me rattrape et au vu de ses trajectoires fantaisistes mais efficaces, je comprends rapidement qu’il s’agit d’un ‘‘vrai’’ pilote.

Essai,course,spa,francorchamps,test,propulsion,Lamera,Cup,Ford,300ch,400Nm,france,pluie,track

L’analyse de Stéphane Lémeret

Le pilote-journaliste s’est élancé après moi et est rentré avant mais c’est bien lui qui m’a doublé. Pas assez amusante pour le pilote du TCR Benelux la Lamera?

«Non, certainement pas. C’est bien plus sympa que la Fun Cup que j’ai pilotée juste avant. Je ne suis pas étonné d’apprendre que les meilleurs tournent ici en 2’42’’ contre 2’59’’ pour la plus rapide des Fun Cup aux 25 Heures. Bref, c’est le chaînon manquant entre celles-ci et les voitures de type TCR ou même certaines petites GT qui peuvent effrayer les amateurs. Mais j’ai trouvé la direction un peu bizarre avec cette obligation de beaucoup tourner le volant pour enfin tourner. Du coup, on manque de précision pour viser la corde. Et puis je l’ai trouvée trop sous-vireuse à mon goût avec une répartition des freins trop axée sur l’avant. On dirait qu’elle manque de développement... Ou alors c’est un choix délibéré pour les pilotes qui ont pu la conduire aujourd’hui n’aillent pas se mettre dans les rails.»

Essai,course,spa,francorchamps,test,propulsion,Lamera,Cup,Ford,300ch,400Nm,france,pluie,track

En effet, elle était très nettement sous-vireuse même si j’ai réussi à la faire légèrement survirer en remettant à dessein, les gaz trop tôt en sortant de la Source. Il faut dire que l’équipe n’était pas pressée de me faire rentrer aux stands et les 20 minutes prévues ont été largement exploitées. De plus en plus en confiance, j’étais au rupteur, à fond de sixième, au freinage des Combes aux alentours de 230 km/h. Mais même en choisissant de freiner au panneau 200 m, j’ai réussi à décrocher l’arrière mais en gardant un filet de gaz, l’auto s’est remise dans la trajectoire et je n’ai même pas pu signer un tête-à-queue, ce qu’un certain Jean-Pierre Van de Wauwer avait réussi le matin! Pour le reste, même une sortie bien trop large à Blanchimont n’a pas déstabilisé l’engin et j’ai, là aussi, gardé un filet de gaz pour revenir sur le parcours.

Essai,course,spa,francorchamps,test,propulsion,Lamera,Cup,Ford,300ch,400Nm,france,pluie,track

Un produit convaincant

Vous l’aurez compris, j’aurais pu encore longtemps tourner mais il faut avouer que physiquement, cette Lamera est une vraie voiture de course. Même si la direction est assistée, elle demande une certaine poigne au niveau du pédalier. L’aileron n’est pas là pour amuser la galerie et son appui est bénéfique. En fait, ce sont les pneus qui limitent les performances de l’engin et qui réclament une certaine circonspection en courbe.

Essai,course,spa,francorchamps,test,propulsion,Lamera,Cup,Ford,300ch,400Nm,france,pluie,track

Sur le sec, cela doit être une toute autre histoire et l’auto doit être particulièrement gratifiante. Comme nous le disait Olivier Bouche, elle permet de rouler à 90% sans se faire peur même si, comme toujours, seuls les vrais pilotes pourront en exploiter le plein potentiel. Et puis comme souvent avec ce genre d’essai, il est bien difficile de s’imaginer au coeur du peloton, au coeur de la course. Mais avec ses portes-papillons et son look à nul autre pareil, la Lamera séduit et pourrait bien attirer quelques compatriotes les 13 et 14 mai 2017 lors de son passage en Belgique sur le plus beau circuit du monde!

Essai,course,spa,francorchamps,test,propulsion,Lamera,Cup,Ford,300ch,400Nm,france,pluie,track

18:58 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Essai | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essai, course, spa, francorchamps, test, propulsion, lamera, cup, ford, 300ch, 400nm, france, pluie, track | | |

autonews,septembre,2016,294,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,brc,mondial,24,heures,francorchamps,zolder,citroën,mercedes,ford,fiat,kia,Lexus

Il est des jours où le poste de Rédacteur en chef d’Autonews n’est pas enviable. Ainsi, pour ce numéro de rentrée, ce fut un véritable casse-tête de mettre tous les articles prévus dans les 68 pages dédiées. Ainsi, vous retrouverez les reportages complets sur les rallyes de Finlande et d’Allemagne. Si le premier a été remporté par l’inattendu Kris Meeke sur sa DS 3 WRC, le second a vu Sébastien Ogier reprendre ses bonnes habitudes en s’imposant tout naturellement. Les dernières manches du Championnat d’Europe sont également évoquées ou détaillées en fonction de leur importance. Cédric Cherain nous explique notamment pourquoi il n’a pas réussi à se mettre en évidence au Barum Rally.
Nos interviews du mois sont consacrées à Sven Smeets qui prend encore une nouvelle dimension au sein de VW Motorsport en succédant à Jost Capito au poste de Directeur, et à Teemu Suninen, le très jeune protégé de Toyota Motorsport qui s’étonne encore d’être devenu pilote officiel aussi rapidement. De jeune, il en est également question en TCR Benelux avec l’interview de Sam Dejonghe, ce jeune Anversois à la tête bien faite et au pied droit particulièrement lourd.
Et puis Vincent Marique a fait le point pour vous sur les essais des futures WRC 2017 qui promettent, avant de se rendre dans les impressionnants ateliers de Caren Burton Racing dans le Nord du Grand-Duché du Luxembourg. Enfin, six pages sont consacrées aux épreuves routières communautaires.
L’été, c’est également la saison des courses d’endurance avec les 24 Heures de Spa durant lesquelles Stéphane Halleux a suivi tout particulièrement l’évolution, tantôt impressionnante, tantôt décevante, de Maxime Soulet, Wolfgang Reip et Christian Loriaux au sein du team Bentley et leur défaite au profit de Maxime Martin, mais aussi les 24 Heures de Zolder que notre essayeur-maison a eu la chance de disputer sur une sympathique Mazda MX-5 Cup.
Le cahier ‘Historic’ est consacré à l’Eifel Rallye Festival, avec la première démonstration publique de l’Audi Gr.S, et aux vacances rallystiques de Christophe Jacob.
Et puis nous vous parlons encore de quelques belles surprises en matière d’essais avec la Fiat Tipo HB 1.4 T-Jet 120, la Ford EcoSport 1.0 EcoBoost, la Kia Niro, la Lexus GS-F, la Mercedes SL 400, la Mini One D Clubman, la Skoda Octavia Scout 2.0 TDI 184 sans oublier la Smart ForTwo cabrio 90.
Voilà ce que l’on appelle une rentrée bien remplie qui devrait vous ravir!

autonews,septembre,2016,294,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,brc,mondial,24,heures,francorchamps,zolder,citroën,mercedes,ford,fiat,kia,Lexus

endurance,spa,francorchamps,2016,24 heures,24,Hours,BMW,M6,GT3,Rowe,maxime,martin,Bentley,Continental,Soulet,Audi,Mercedes,AMG

Il est des victoires qui font davantage plaisir pour l'observateur neutre que je suis. Ainsi, à l'heure de boucler la 24è heure de cette 69è édition des 24 Heures de Francorchamps, lorsque Maxime Martin a enfin remporté une épreuve qui avait tellement souri à son père et à son oncle, je ne pouvais que me réjouir. Certes une victoire de la Bentley d'un autre Maxime, Soulet celui-là, m'aurait également comblé mais les nombreuses fautes des têtes pensantes de l'équipe ont provoqué la faillite de l'équipage.

endurance,spa,francorchamps,2016,24 heures,24,Hours,BMW,M6,GT3,Rowe,maxime,martin,Bentley,Continental,Soulet,Audi,Mercedes,AMG

Les images que vous aurez également vues en direct ce dimanche étaient éloquentes avec un team M-Sport où tout le monde semblait vouloir donner son avis auprès de Leena Gade (ex-Audi LMP) et l'équipe Rowe d'un calme olympien, gérant en toute sérénité les averses et autres faits de course. Et puis si les trois pilotes de la BMW M6 GT3 semblaient d'un niveau égal, le trio de la Bentley était moins homogène avec un Wolfgang Reip moins régulier que ses deux équipiers. Le genre de détail qui compte à l'heure du bilan final. Même si les règles appliquées à Spa peuvent sembler contraignantes en termes de respect des limites de la piste ou de temps imparti lors des passages aux stands, on n'est quant même pas au niveau des 24 Heures du Mans autrement plus ardues en terme de règlement. Ce n'est pas non plus la première fois que Bentley participe à des courses d'endurance en GT3...

endurance,spa,francorchamps,2016,24 heures,24,Hours,BMW,M6,GT3,Rowe,maxime,martin,Bentley,Continental,Soulet,Audi,Mercedes,AMG

En tête, la BMW M6 GT3 du Rowe Racing ne faiblissait pas et ce n'est pas l'abandon de la voiture soeur, suite à un bris de turbo, qui allait insinuer le doute auprès d'une équipe visiblement sûre d'elle. Je me souviens avoir échangé quelques mots avec des personnes ayant assisté à la journée test pour qui le bolide de Munich n'avait aucune chance. Et moi de leur prétendre qu'ils cachaient leur jeu. Certes, je continue à penser que ce modèle choisi par les têtes pensantes du marketing pour s'illustrer en compétition n'est guère adapté à cet usage mais dorénavant, les amoureux de la marque pourront me répliquer que cette 23è victoire BMW dans les Ardennes démontre le contraire.

endurance,spa,francorchamps,2016,24 heures,24,Hours,BMW,M6,GT3,Rowe,maxime,martin,Bentley,Continental,Soulet,Audi,Mercedes,AMG

Et que dire des pilotes? Si notre compatriote Maxime Martin s'est montré particulièrement assidu, il était épaulé par deux solides pointures avec l'autrichien Philipp Eng et l'anglais Alexander Sims. Ils n'ont signé aucune erreur sur la piste et ont parfaitement géré les moments délicats engendrés par une météo toujours délicate à Francorchamps.

endurance,spa,francorchamps,2016,24 heures,24,Hours,BMW,M6,GT3,Rowe,maxime,martin,Bentley,Continental,Soulet,Audi,Mercedes,AMG

Mais laissons la parole à Maxime #PushPapy Martin: "C’est un sentiment difficile à décrire. C’est la septième victoire pour ma famille, ici, aux 24 Heures de Spa et cela semble complètement fou! J’ai essayé de gagner ici à plusieurs reprises, et j’ai bien failli y arriver ces dernières années, mais aujourd’hui, c’était vraiment notre jour, ou plutôt notre week-end. C’était simplement le week-end parfait: pas d’erreur en piste, pas de faille au niveau des règlements. Personnellement, l’émotion est très forte. C’est juste incroyable."

endurance,spa,francorchamps,2016,24 heures,24,Hours,BMW,M6,GT3,Rowe,maxime,martin,Bentley,Continental,Soulet,Audi,Mercedes,AMG

Derrière, les nombreuses erreurs tactiques de Bentley ont permis à deux marques mises à mal depuis le début de la course, de grimper sur le podium final. Ainsi, la Mercedes-AMG GT3 AKKA ASP #88 de Tristan Vautier, Felix Rosenqvist et Renger Van der Zande a échoué dans le même tour que les vainqueurs après un ravitaillement inspiré sous procédure de FCY.

endurance,spa,francorchamps,2016,24 heures,24,Hours,BMW,M6,GT3,Rowe,maxime,martin,Bentley,Continental,Soulet,Audi,Mercedes,AMG

Felix Rosenqvist se confiait à l'arrivée: "On a plutôt connu une course calme en début d’épreuve et il semble qu’on ait eu la bonne stratégie pendant les procédures Full Course Yellow et en fonction de la météo. Mais après, on a connu un peu de malchance et on est redescendu de la 3e à la 5e ou 6e place. J’ai alors pensé qu’on avait perdu toute chance de podium. Quand je suis monté dans la voiture pour les deux dernières heures de course, j’ai roulé comme en sprint, abordant chaque tour comme un tour de qualification, pour voir où j’allais pouvoir terminer. Heureusement, cela s’est bien passé et j’avoue que j’ai eu un peu de chance quand je suis sorti de la piste au Bus Stop, sous la pluie."

endurance,spa,francorchamps,2016,24 heures,24,Hours,BMW,M6,GT3,Rowe,maxime,martin,Bentley,Continental,Soulet,Audi,Mercedes,AMG

Alors que les six Mercedes AMG GT avaient été rétrogradées sur la grille de départ tout en écopant d'une pénalité de cinq minutes, les bolides allemands, imbattables aux 24 Heures du Nürburgring, auront finalement échoué dans le même tour que le vainqueur. Moins chanceuse, l'AMG GT HTP #86 du poleman Maximilien Götz devra purger un passage par les stands dans les vingt dernières minutes suite à un départ un peu trop précipité lors d'un changement de pneus. C'est là que le bolide jaune estampillé FIFA17 perdra toute chance de monter sur le podium et échouera au cinquième rang derrière la Bentley de Soulet & co.

endurance,spa,francorchamps,2016,24 heures,24,hours,bmw,m6,gt3,rowe,maxime,martin,bentley,continental,soulet,audi,mercedes,amg

Finalement, c'est une Audi R8 LMS GT3 de l'équipe belge WRT qui sauvera l'équipe de la berezina en grimpant sur la dernière marche d'un podium que la marque aux anneaux fréquente chaque année depuis longtemps. Percutée par une Jaguar au coeur de la nuit ce qui entrainera une réparation de sept minutes (trois tours de perdus), la n°28 de Laurens Vanthoor, Nico Müller et René Rast est remontée à cette troisième place qui aura bien du mal à cacher la déception du clan Audi pourtant particulièrement bien garni cette année encore. Notons encore que le Limbourgeois a signé le meilleur tour en course en 2'18"793.

endurance,spa,francorchamps,2016,24 heures,24,hours,bmw,m6,gt3,rowe,maxime,martin,bentley,continental,soulet,audi,mercedes,amg

La sixième place revient à une autre Mercedes HTP, la 84 de Baumann/Jaafar/Buhk qui a elle aussi couru après la temps perdu en début de course lorsqu'elle dû purger ses cinq minutes d'arrêt obligatoire au stand. Derrière, ce sont trois Audi qui monopolisent les places avec dans l'ordre, la monture du Saint Eloc Racing pilotée par Guilvert/Parisy/Haase au septième rang, la #4 du Belgian Audi Club Team WRT de De Leener/Baguette/Kaffer et la monture de l'équipe ISR engagée pour Salaquarda/Mortara/Stockinger.

endurance,spa,francorchamps,2016,24 heures,24,hours,bmw,m6,gt3,rowe,maxime,martin,bentley,continental,soulet,audi,mercedes,amg

Le Top 10 est clôturé par la jolie Porsche 911 GT3 R d'IMSA Performance qui remporte la catégorie PRO/AM grâce à l'équipage formé par Raymond Narac, Patrick Pilet, Maxime Jousse et Thierry Cornac. Pour son retour dans les Ardennes, l’équipe normande repart donc avec un succès de catégorie et la 10ème place finale au scratch, à 4 tours seulement des vainqueurs. Pilote officiel Porsche, Patrick Pilet ne tarissait pas d'éloges sur ses équipiers: "Je suis vraiment fier de cette victoire car, honnêtement, quand on est arrivé ici, on ne s’attendait pas à être aussi rapide et efficace. On n’était peut être pas les plus rapides en piste mais on n’a commis aucune erreur. Pour la voiture, c’était juste du carburant et des pneus et mes équipiers ont fait un super job, spécialement Max qui disputait sa première course de 24 Heures. Thierry et Raymond avaient eux plus d’expérience, mais ils ont aussi très bien piloté."

endurance,spa,francorchamps,2016,24 heures,24,hours,bmw,m6,gt3,rowe,maxime,martin,bentley,continental,soulet,audi,mercedes,amg

En Am-Cup, la #49 Kapersky Motorsport Ferrari semblait pouvoir dominer la course. Après 6 heures de course, la Ferrari blanche et verte était en effet largement en tête, mais des ennuis mécaniques ont ensuite eu raison de la Ferrari 458 Italia pilotée entre autres par notre compatriote Stéphane Lémeret. C'était l’abandon après 200 tours bouclés en tête… Ce coup du sort a permis d’assister à un splendide duel entre la #888 Kessel Racing Ferrari et la #52 AF Corse Ferrari, un duel qui a trouvé son épilogue quand Rino Mastronardi était heurté par une autre voiture trois heures avant la fin de la course. Liam Talbot, Marco Zanuttini, Vadim Gitlin et Nicola Cadei n’ont pas commis la moindre faute et sont finalement récompensés par la plus prestigieuse des victoires. Avec leur succès au Paul Ricard Blancpain 1000, ils dominent le championnat dans la catégorie Am Cup de la Blancpain GT Series.

endurance,spa,francorchamps,2016,24 heures,24,hours,bmw,m6,gt3,rowe,maxime,martin,bentley,continental,soulet,audi,mercedes,amg

Au niveau des grosses déceptions, comment ne pas citer les Mc Laren du Garage 59 dont la 58 de Van Gisbergen/Ledogar/Bell qui avait pourtant signé le meilleur chrono jeudi soir lors de la séance de qualification. Victime d'une défaillance technique lors de la Super Pole, elle profitait des drapeaux jaunes du début de course pour remonter au classement général.

endurance,spa,francorchamps,2016,24 heures,24,hours,bmw,m6,gt3,rowe,maxime,martin,bentley,continental,soulet,audi,mercedes,amg

Elle marquera d'ailleurs de gros point lors du classement établi à la sixième heure mais malheureusement, la nuit ne lui portera pas chance puisqu'elle sera victime d'un contact avec un retardataire au milieu de la nuit. La meilleure Mc Laren terminera 32è au grand dam de Bas Leinders, notre compatriote désormais team manager des GT anglaises.

endurance,spa,francorchamps,2016,24 heures,24,hours,bmw,m6,gt3,rowe,maxime,martin,bentley,continental,soulet,audi,mercedes,amg

Autre désillusion du côté des Ferrari engagées en Pro par AF Corse. Certes la 50 a animé le début de course avec Michel Rugolo et Alessandro Pier Guidi mais une fois Pasin Lathouras au volant, les choses ont pris une toute autre tournure. Devant nos yeux, en soirée, il n'a pu maîtriser un travers dans le virage Paul Frère et a échoué dans l'un des rares bacs à gravier existant encore autour du circuit. Et que dire de cette perte de contrôle dans le Raidillon suite à une crevaison le dimanche dont il n'est évidemment pas responsable? Toujours est-il que la première Ferrari F488 GT3 apparait au 16è rang du classement final. Mais comme nous le répétons à longueur d'année, il faudrait que la marque italienne mise une fois sur un équipage solide, à l'image de ceux qu'ils engagent en WEC, pour décrocher enfin la timbale dans une épreuve où Ferrari apparaît au palmarès.

endurance,spa,francorchamps,2016,24 heures,24,hours,bmw,m6,gt3,rowe,maxime,martin,bentley,continental,soulet,audi,mercedes,amg

Toujours chez les marques italiennes, on ne peut pas dire que Lamborghini s'améliore avec les années. La première Huracan GT3 termine onzième aux mains du trio Bortolotti/Bleekemolen/Ineichen mais les bolides italiens n'ont jamais pu se battre aux avant-postes.

endurance,spa,francorchamps,2016,24 heures,24,hours,bmw,m6,gt3,rowe,maxime,martin,bentley,continental,soulet,audi,mercedes,amg

Et que dire des Nissan complètement larguées en performances? Les deux bolides japonais engagés par l'usine ont été totalement absents du Top20 à tel point que c'est celui qui était engagé pour des pro/amateurs qui termine devant la GT-R des pros! On espère que la marque japonaise ne tardera plus à renouveler son modèle-phare si elle veut un jour renouveler son exploit signé à Francorchamps il y a 25 ans.

endurance,spa,francorchamps,2016,24 heures,24,hours,bmw,m6,gt3,rowe,maxime,martin,bentley,continental,soulet,audi,mercedes,amg

Un petit mot encore sur les Jaguar engagées par Emil Frey dont la 114 particulièrement bien menée par Jonathan Hirschi, Christian Klien et Marcus Paltalla. Ils parviendront à occuper momentanément la tête de la course au gré des interventions de la voiture de sécurité et des ravitaillements de la concurrence mais elles finiront par plonger au classement suite à un accrochage assez conséquent au pif-paf avec l'Audi de Vanthoor et une Lamborghini sans que l'on ne sache exactement ce qu'il s'est passé...

endurance,spa,francorchamps,2016,24 heures,24,hours,bmw,m6,gt3,rowe,maxime,martin,bentley,continental,soulet,audi,mercedes,amg

Voilà pour cette édition particulièrement disputée de notre double tour d'horloge national qui tient plus que jamais son rang de plus grande course d'endurance pour GT au monde!

endurance,spa,francorchamps,2016,24 heures,24,hours,bmw,m6,gt3,rowe,maxime,martin,bentley,continental,soulet,audi,mercedes,amg

21:51 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : endurance, spa, francorchamps, 2016, 24 heures, 24, hours, bmw, m6, gt3, rowe, maxime, martin, bentley, continental, soulet, audi, mercedes, amg | | |