essai,test,Ford,Focus,RS,AWD,4x4,2.3,4 cylindres,350 ch,track,raodtest

Prenez l’équation par n’importe quel côté, la résolution est identique: au-delà d’une certaine puissance transmise au seul train avant, il n’est plus possible d’offrir une efficacité suffisante. Avec sa nouvelle Focus RS, Ford a pris ses responsabilités en la dotant de la transmission intégrale. Hérésie ou coup de génie?

essai,test,Ford,Focus,RS,AWD,4x4,2.3,4 cylindres,350 ch,track,raodtest

En 1992, Ford dévoile l’Escort RS Cosworth. Une voiture qui va marquer son époque avec un 2.0 turbo qui propose à l’époque 220 ch répartis sur les quatre roues motrices. En rallye, la Gr.A était annoncée officiellement à 300 ch. De quoi légitimer pleinement l’arrivée de cette troisième Focus RS et de ses quatre roues motrices. Donné pour 350 ch, le 2.3 EcoBoost est celui que nous avions découvert à bord de la Mustang. Un moteur assemblé en Espagne, à Valence justement, à quelques kilomètres du circuit sur lequel nous avons pu goûter à loisir à l’auto. Mais nous y reviendrons. Le couple maximal de 440 Nm est délivré entre 2.000 et 4.500 trs/min et peut même atteindre 470 Nm pendant 15 secondes durant les fortes accélérations.

essai,test,Ford,Focus,RS,AWD,4x4,2.3,4 cylindres,350 ch,track,raodtest

Design fonctionnel

Appui et refroidissement sont les deux impératifs qui ont reçu toute l’attention des ingénieurs lors de la conception de cette RS III. La face avant s’est ainsi radicalisée avec une large calandre trapézoïdale et des ouvertures latérales échancrées pour refroidir au maximum les freins. Ils en ont bien besoin comme vous le lirez par après. L’arrière est marqué par un diffuseur chargé d’optimiser le flux d’air sous le véhicule pour réduire la traînée tandis que les deux sorties d’échappement enserrent le feu antibrouillard central à la manière de certains bolides de course. Le spoiler arrière reste relativement discret si l’on se souvient de la ″pelle à tarte″ montée sur le hayon de l’Escort RS Cosworth.

essai,test,Ford,Focus,RS,AWD,4x4,2.3,4 cylindres,350 ch,track,raodtest

Dans l’habitacle, vous trouverez peu de fantaisie. Certes, les sièges Recaro sont au programme et maintiennent parfaitement les occupants des sièges avant tandis que le conducteur découvre un nouveau volant à méplat gainé de cuir là où nous aurions préféré le nubuck. Le pédalier est évidemment en alliage et le tableau de bord reçoit une rangée de petites jauges additionnelles au-dessus de la console centrale pour indiquer la pression de turbo, la température d’huile et la pression d’huile. Enfin, des surpiqûres tentent d’agrémenter le tout mais cela reste plutôt léger mais en rapport avec le prix de l’engin.

essai,test,Ford,Focus,RS,AWD,4x4,2.3,4 cylindres,350 ch,track,raodtest

Un seul différentiel à l’avant

Le problème de toutes les quatre roues motrices, c’est le sous-virage peu gratifiant mais inévitable qui survient à l’approche des limites d’adhérence. Pour limiter au maximum cet inconvénient, les équipementiers ont développé des systèmes dits à répartition vectorielle de couple, mais leur coût les limitait aux catégories supérieures (Audi RS4 ou BMX X6 pour n’en citer que deux). Développé par GKN, le système Twinster utilisé par la Ford Focus RS pourrait bien modifier la donne. Sa principale astuce réside simplement dans le fait de n’utiliser qu’un seul différentiel sur le train avant là où les autres n’hésitent pas à les multiplier.

essai,test,Ford,Focus,RS,AWD,4x4,2.3,4 cylindres,350 ch,track,raodtest

Les fonctions des habituels différentiels central et arrière sont assurées par deux embrayages multidisques à bain d’huile, un sur chacun des arbres de roues arrière. Le glissement ainsi maîtrisé permet d’éviter le ripage des pneus en virage tout en faisant office de différentiel à glissement limité. Et puis ce système Twinster utilise un rapport de pont arrière légèrement plus long qu’à l’avant. Ainsi, en modulant la pression de fermeture des embrayages, on peut envoyer jusqu’à 70% du couple aux roues arrière. C’est grâce à cela que le mode Drift a pu être proposé puisqu’il permet de provoquer et d’entretenir un véritable survirage de puissance en imitant une bonne vieille propulsion.

essai,test,Ford,Focus,RS,AWD,4x4,2.3,4 cylindres,350 ch,track,raodtest

Rally Addict    

Les travaux pratiques commencent par une petite séance de conduite très dynamique sur les petites routes de la région de Valence. Notre équipier du jour a pris le volant pour les premiers 70 km proposés. Pilote à ses heures, il passe rapidement en mode Sport et là, la route défile très très vite. L’asphalte est parfaitement adhérant et il est impossible de prendre l’auto en défaut. L’arrière enroule les courbes et l’avant se montre accrocheur en entrée de virage. Il est plus pataud en sortie si vous entrez trop sur le train avant mais la puissance vous expédie hors des courbes sans attendre. Quelle efficacité! Et lorsqu’on pense que cette voiture propose une puissance de 350 ch bien supérieure aux Gr.A d’il y a 20 ans, on se dit que nous vivons encore une période formidable. A l’arrivée au point stop où nous devons échanger nos places, les freins fument. Il faut dire que notre collègue ne leur a rien épargné. ″Je me verrais bien prendre le départ d’un rallye avec cette auto″ concluait-il avant de nous tendre les clés.

essai,test,Ford,Focus,RS,AWD,4x4,2.3,4 cylindres,350 ch,track,raodtest

Une fois au volant, les sensations sont naturelles et l’auto est diablement efficace. Elle vole de courbe en courbe et avale les irrégularités de maîtresse façon. En bon élève, nous n’osons pas utiliser le mode Track et préférons attendre le lendemain pour y goûter à loisir. Certes, le parcours se termine, comme toujours, par de trop longues portions d’autoroute et de parcours en ville mais le peu de kilomètres parcourus dans les collines proches de Valence nous auront mis l’eau à la bouche et l’envie folle de regoûter très vite à cette Focus RS sur nos routes habituelles. Ce qui est sûr, c’est qu’au prix où elle s’affiche, il n’y a personne qui peut la suivre. Peut-être une Renault Mégane RS Trophy mais en ligne droite, elle verrait la Focus s’échapper définitivement…

essai,test,Ford,Focus,RS,AWD,4x4,2.3,4 cylindres,350 ch,track,raodtest

Drift au menu

Le deuxième jour, Ford nous convie sur le circuit Ricardo Tormo à une vingtaine de kilomètres de Valence. Un circuit habituellement dévolu à la moto mais qui a déjà accueilli la F1 durant des tests hivernaux. Les gradins qui encerclent véritablement la piste en dévers sont impressionnants et on imagine l’ambiance lors d’une manche du Moto GP. Malheureusement, les aficionados Espagnols ne sont pas présents pour assister à nos tours de piste mais c’est peut-être préférable…

essai,test,Ford,Focus,RS,AWD,4x4,2.3,4 cylindres,350 ch,track,raodtest

Le premier atelier nous emmène à l’écart du paddock pour tester le launch control et le mode drift. Nous sommes accompagnés d’un essayeur maison qui nous donne quelques explications avant de nous donner le feu vert. Nous ne sommes guère impressionnés par le démarrage qui nous donne juste l’impression de faire souffrir l’embrayage exagérément pour réaliser une opération que nous sommes encore capables d’effectuer correctement. Pour le drift, il faut lancer la voiture vers la corde avant d’écraser l’accélérateur à fond pour provoquer le survirage. Et limiter les mouvements au volant au maximum. Bizarrement, ce dernier opte pour les réglages les plus tendres alors qu’une direction précise nous semble mieux adaptée aux corrections millimétrées qu’il faut lui apporter pour maintenir le survirage. Certes cela fonctionne et les pneus arrière en savent quelque chose mais l’opération a un petit côté artificiel qui nous déstabilise.

essai,test,Ford,Focus,RS,AWD,4x4,2.3,4 cylindres,350 ch,track,raodtest

Pour le deuxième exercice du jour, nous avons droit à 3x3 tours du circuit en passant toujours par la pit-lane mais sans être obligé de porter un casque. Nous sommes le premier de la file et même si le préposé à la sortie des stands régule la circulation sur la piste, cela nous arrange bien. Chaussées en Pilot Sport Cup2 optionnels, nos Focus RS se révèlent sous leur meilleur jour. On se prend même à chauffer les gommes lors du premier run avant d’enchaîner les deux autres tours à fond en mode Track. Très efficace, la Focus attaque les cordes avec appétit mais et nous prenons un plaisir maximal à jeter l’auto à 140 dans le premier gauche là où nombre de collègues montent sur leurs freins.

essai,test,Ford,Focus,RS,AWD,4x4,2.3,4 cylindres,350 ch,track,raodtest

Le gauche suivant se resserre fort et là, la lourdeur de l’auto coûte du temps. Il vaut mieux freiner plus tôt pour vite accélérer que retarder son freinage au maximum. Après, les courbes sont plus naturelles et nous exploitons rapidement les vibreurs. Quel bonheur! Les gommes collent réellement au goudron et quel bonheur de freiner au panneau trop tard avant l’ultime gauche où la piste très large vous permet d’arriver en vrac sur la corde! Ce n’est pas très académique mais cela permet de constater à quel point cette auto est faite aussi bien pour le circuit que pour la route. Nous avons droit à trois tours supplémentaires mais bizarrement, à la fin de ceux-ci, notre auto est discrètement retirée de la file…

essai,test,Ford,Focus,RS,AWD,4x4,2.3,4 cylindres,350 ch,track,raodtest

Prix cadeau

Affichée à 39.300 euros tvac, cette Ford Focus RS est véritablement une affaire. Ses cinq portes vous permettront de justifier votre achat auprès de madame tandis que sa robe relativement discrète vous aidera à faire croire à vos collègues qu’il s’agit d’une vulgaire TDCi. Prévoyez toutefois un budget carburant en conséquence. Nous étions à 50l/100 sur le circuit, à 20 sur les petites routes et comme le réservoir n’est pas grand (51 litres), les passages à la pompe seront fréquents. Mais n’est-ce pas là un défaut bien léger en regard du plaisir offert par cette Focus RS?

20:58 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essai, test, ford, focus, rs, awd, 4x4, 2.3, 4 cylindres, 350 ch, track, raodtest | | |

autonews,février,2016,288,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,BRC,projections,serderidis,dakar,Peugeot,Porsche,GT3,RS,Audi,R8,Plus,Ford,Focus,RS,calendrier,mondial

A la lecture des résultats du dernier Monte-Carlo, on pourrait croire que Sébastien Ogier s’est promené. C’est oublier un peu vite la solide performance de Kris Meeke et les coups d’éclat de Thierry Neuville que vous raconte Vincent Marique. La première interview de l’année est consacrée à Jourdan Serderidis. L’occasion de découvrir le patron de J-Motorsport, un "self made man" qui vous étonnera certainement, et de connaître ses projets pour la saison. Qu’ils touchent à sa carrière de pilote ou à son souhait de donner un sérieux coup de pouce à certains jeunes belges ou étrangers.

De projets, il en est également beaucoup question dans les pages consacrées au Championnat de Belgique des Rallyes 2016 où le plateau s’annonce grandiose à condition que tous les budgets soient bouclés bien sûr. Dans ce numéro, AUTOnews distribue à nouveau des prix pour les animateurs des épreuves de l’ASAF. Nous revenons également sur le Dakar qui a enfin couronné Peugeot tandis que Sébastien Loeb nous a confié ses sentiments à l’issue de sa première participation à cette épreuve où nous devrions le revoir un certain temps.

La page Paddocks relate notamment deux épreuves de 24 heures, Dubai et Daytona, tandis que le cahier HistoNews vous offre une présentation des Legend Boucles et deux reportages: le Tour de Belgique et les 6 Heures de Visé.

Enfin, de chouettes voitures sont passées entre nos mains ce mois-ci: Claudie Tanghe a eu la chance d’essayer la très exclusive Porsche 911 GT3 RS pendant que nous goûtions trop brièvement à l’Audi R8 Plus. Trop brève aussi fût notre découverte de la Ford Focus RS. D’autres essais sont à découvrir: Toyota RAV4 Hybrid, BMW X1 20i, Mercedes GLC 220d, VW Touran TSI 150, Renault Espace et Skoda Superb. Vous l’aurez compris, c’est à nouveau un excellent numéro que nous vous invitons à découvrir! Et puis, vous y trouverez traditionnellement notre poster-calendrier Sport Auto annuel, certainement le plus complet au monde, avec plus de 700 épreuves et manifestations répertoriées sur une seule feuille, pour une consultation très pratique.

autonews,février,2016,288,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,BRC,projections,serderidis,dakar,Peugeot,Porsche,GT3,RS,Audi,R8,Plus,Ford,Focus,RS,calendrier,mondial

btcc,uk,angleterre,brands-hatch,championnat,ultime,manche,honda,civic,shedden,plato,volkswagen,passat,team bmr,ford,focus,jackson,ginetta,renault,clio,porsche,carrera,cup

Après avoir découvert Snetterton début août et avoir été, à nouveau, séduits par l’ambiance des circuits anglais, nous avions décidé de retourner de l’autre côté de la Manche pour assister à la dernière rencontre de la saison, le week-end dernier, à Brands-Hatch. A 400 km de Liège, vous vous retrouvez au cœur du sport automobile comme le conçoivent les Anglais. Ils viennent parfaitement équipés pour vivre une journée durant laquelle il n’y a pas un seul temps mort.

btcc,uk,angleterre,brands-hatch,championnat,ultime,manche,honda,civic,shedden,plato,volkswagen,passat,team bmr,ford,focus,jackson,ginetta,renault,clio,porsche,carrera,cup

Le programme va des petites Ginetta aux Clio en passant par les Porsche de la Carrera Cup avant la finale du championnat BTCC. En fait, dimanche, il y avait encore trois manches du Major Event de cet ultime rendez-vous. Dans la première course, c’est Mat Jackson qui a imposé sa Ford Focus alors qu’il s’était élancé en tête.

btcc,uk,angleterre,brands-hatch,championnat,ultime,manche,honda,civic,shedden,plato,volkswagen,passat,team bmr,ford,focus,jackson,ginetta,renault,clio,porsche,carrera,cup

Malgré l’intervention de deux voitures de sécurité, le sociétaire du team Motorbase Performance a dominé la première course devant Aron Smith (Volkswagen Passat CC Team BMR) et Adam Morgan troisième avec la Mercedes-Benz Classe A du WIX Racing. Derrière, les prétendants au titre n’ont pas réussi à se départager puisque même si Colin Turkignton et Jason Plato, les autres membres du Team BMR, ont pu doubler le leader du championnat, Gordon Shedden, le pilote Honda est resté dans leur sillage pour perdre le moins de points possible.

btcc,uk,angleterre,brands-hatch,championnat,ultime,manche,honda,civic,shedden,plato,volkswagen,passat,team bmr,ford,focus,jackson,ginetta,renault,clio,porsche,carrera,cup

En deuxième manche, Jackson partait de nouveau de la pole position grâce à son meilleur chrono dans la course initiale. Mais le pilote de la Ford au moteur visiblement bien développé devait batailler dur pour l'emporter à nouveau face à un Tom Ingram (Toyota Avensis Speedworks Motorsport) et qui terminera deuxième devant… Adam Morgan, à nouveau troisième sur sa  sur Mercedes-Benz Classe A.

btcc,uk,angleterre,brands-hatch,championnat,ultime,manche,honda,civic,shedden,plato,volkswagen,passat,team bmr,ford,focus,jackson,ginetta,renault,clio,porsche,carrera,cup

Mais la nouvelle la plus importante de cette deuxième course, c'était la dix-huitième place de Gordon Shedden, auteur d’une petite sortie de piste, et qui voyait ainsi son avance diminuer fortement (12 points d’écart en sa faveur) face à Jason Plato classé sixième et qui se plaignait, une fois l’arrivée franchie de ses équipiers qui ne l’avaient guère aidé. La dernière course donnera encore plus de relief à ses griefs mais n’allons pas trop vite. Autre concurrent malchanceux, Colin Turkington, seulement vingt-quatrième place suite à une crevaison sur sa Volkswagen Passat CC Team BMR, laissait là toutes ses chances de titre.

btcc,uk,angleterre,brands-hatch,championnat,ultime,manche,honda,civic,shedden,plato,volkswagen,passat,team bmr,ford,focus,jackson,ginetta,renault,clio,porsche,carrera,cup

Vous l’aurez compris, nous allions vivre une dernière course absolument phénoménale sachant que personne n’avait plus rien à perdre et allait tout donner! Impérial, Jason Plato ne se laissait pas impressionner par la Honda de Mat Neal parti devant lui et prenait la tête de l’ultime manche sans ciller. Et ce ne sont pas les voitures de sécurité, une nouvelle fois très actives, qui allaient le perturber puisqu’il gérait parfaitement chaque re-départ.

btcc,uk,angleterre,brands-hatch,championnat,ultime,manche,honda,civic,shedden,plato,volkswagen,passat,team bmr,ford,focus,jackson,ginetta,renault,clio,porsche,carrera,cup

Seulement derrière, alors que le pilote Volkswagen gérait parfaitement sa course, Gordon Shedden réalisait la course de sa vie en doublant ses adversaires sans commettre la moindre erreur. Et jusqu’au bout, il tentera de revenir sur la podium malgré l’enjeu! Ainsi, il attaquait encore la MG de Jack Goff pour la troisième place dans l’ultime tour, parfaitement protégé par son équipier Neal, avant de se contenter de la quatrième place sur la ligne d’arrivée. Au championnat, il devance finalement Plato de quatre petits points et remporte son second titre dans le Championnat Anglais des Voitures de Tourisme après 2013.

btcc,uk,angleterre,brands-hatch,championnat,ultime,manche,honda,civic,shedden,plato,volkswagen,passat,team bmr,ford,focus,jackson,ginetta,renault,clio,porsche,carrera,cup

Voilà la saison 2015 s’achève avec un beau champion et sur une piste qui favorise le spectacle. C’est d’ailleurs à Brands-Hatch que le BTCC 2016 débutera et nous risquons bien de faire le déplacement pour découvrir les nouvelles de cette compétition où 30 voitures s’affrontent à chaque course!

20:54 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : btcc, uk, angleterre, brands-hatch, championnat, ultime, manche, honda, civic, shedden, plato, volkswagen, passat, team bmr, ford, focus, jackson, ginetta, renault, clio, porsche, carrera, cup | | |

Ford,Focus,RS,350 ch,4RM,quattro,2.3,ecoboost,Goodwood,festival,nouveauté,new,2016,sportive,berline,compacte

C'est dingue comme Ford nous gâte depuis le début de cette année. Alors que me reviennent les propos d'un collègue, mordu de Ford, qui se plaignait de ne jamais lire d'essais des ses voitures favorites dans la presse belge, je me dis qu'une image dynamique d'une marque peut rapidement se faire ou se défaire. Après la ST et la Mustang, voilà que Ford dévoile de plus en plus de détails à propos d'une autre sportive attendue par tous les fans. Ainsi, c'est désormais officiel, la toute nouvelle Focus RS offrira une puissance maximale de 350 ch. La berline développée par Ford Performance utilise une version spécifique du 2.3 EcoBoost que nous avons déjà essayé sous le capot de la nouvelle Mustang.

Ford,Focus,RS,350 ch,4RM,quattro,2.3,ecoboost,Goodwood,festival,nouveauté,new,2016,sportive,berline,compacte

C'est ce week-end, au Festival of Speed de Goodwood au Royaume-Uni que Ken Block a offert ses tous premiers tours de roue en public à ce qui est encore présenté comme un prototype de la Focus RS.

Avec la Focus RS, la marque lance la nouvelle transmission intégrale de Ford Performance avec vecteur de couple dynamique (Dynamic Torque Vectoring). En combinant des capacités d’adhérence et de traction exceptionnelles, elle fait preuve d’une agilité remarquable et permet d’atteindre des vitesses extrêmes dans les virages.

La nouvelle Focus RS est le premier modèle RS de la marque à proposer des modes de conduite sélectionnables, dont un mode Drift, inédit dans l'industrie, qui permet un contrôle de la dérive en survirage, ainsi qu’un système Launch Control.

Ford,Focus,RS,350 ch,4RM,quattro,2.3,ecoboost,Goodwood,festival,nouveauté,new,2016,sportive,berline,compacte

Un moteur EcoBoost haute performance spécialement conçu pour la RS

Le nouveau moteur 2,3 litres EcoBoost de la toute nouvelle Focus RS partage sa structure fondamentale avec le quatre cylindres tout-aluminium présent dans la toute nouvelle Ford Mustang. Le moteur a été considérablement amélioré pour la Focus RS afin de développer 350 ch, soit 10 % de puissance en plus.

Plusieurs améliorations ont rendu possible ce gain de puissance :

- Un nouveau turbocompresseur de faible inertie et à double admission, assurant un meilleur flux d'air et un rendement plus élevé.

- Le système d'échappement haute performance de gros calibre avec soupape à commande électronique permet d'optimiser l'équilibre de pression et le bruit en sortie.

- La culasse en alliage est capable de résister à des températures plus élevées et reçoit un joint de culasse plus robuste avec une meilleure capacité thermique. Le bloc cylindres emploie un revêtement en fonte haute résistance.

- Le refroidissement du moteur a également été l’une des plus importantes priorités. Les ingénieurs ont ainsi créé un espace supplémentaire à l'avant du véhicule pour abriter un radiateur significativement plus gros - le plus grand jamais monté sur une Focus - qui fournit le niveau de refroidissement exigé pour une utilisation intensive sur circuit.

Ford,Focus,RS,350 ch,4RM,quattro,2.3,ecoboost,Goodwood,festival,nouveauté,new,2016,sportive,berline,compacte

Le travail méticuleux réalisé sur l'étalonnage a permis de faire en sorte que le groupe moteur offre une excellente réactivité à bas régime et se montre de plus en plus performant jusqu'au régime maximum de 6 800 tr/min. Le couple maximal de 440 Nm est délivré entre 2 000 et 4 500 tr/min avec même 470 Nm disponibles jusqu'à 15 secondes durant de fortes accélérations.

Les ingénieurs de Ford Performance ont également réglé la Focus RS de manière à offrir une bande son enivrante et sportive en conduite dynamique, avec les “glouglous” distinctifs, les “pops” et autres crépitements qui font la signature RS.

Ford,Focus,RS,350 ch,4RM,quattro,2.3,ecoboost,Goodwood,festival,nouveauté,new,2016,sportive,berline,compacte

Développée par une équipe d’ingénieurs de Ford Performance en Europe et aux États-Unis, la toute nouvelle Focus RS est la troisième génération de Focus RS, après les modèles lancés en 2002 et 2009. La Focus RS, qui est le 30ème véhicule de l’histoire à arborer le mythique logo RS, sera assemblée à Saarlouis, en Allemagne.

La Focus RS est l'un des 12 nouveaux véhicules que Ford Performance commercialisera à l'échelle mondiale d'ici à 2020 et sera disponible en concession pour les clients européens à partir de début 2016.

Ford,Focus,RS,350 ch,4RM,quattro,2.3,ecoboost,Goodwood,festival,nouveauté,new,2016,sportive,berline,compacte

14:31 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ford, focus, rs, 350 ch, 4rm, quattro, 2.3, ecoboost, goodwood, festival, nouveauté, new, 2016, sportive, berline, compacte | | |

rallycross,mondial,wrx,duval,françois,mettet,ford,focus,supercar

Seul pilote belge vainqueur d’une épreuve du Championnat d’Europe de Rallycross dans la catégorie-reine, François Duval espère toujours pouvoir se targuer un jour d’un même exploit dans le cadre du nouveau Championnat du Monde. Lancé en 2014, le FIA World Rallycross Championship est incontestablement la compétition qui monte au niveau international. Par son format très explosif, avec une succession de courses très courtes, mais aussi par les voitures engagées – des monstres de plus de 500 chevaux en Supercar – et la qualité des pilotes, le « mondial » de Rallycross est un gage de spectacle!

L’an dernier, François Duval n’avait pas connu beaucoup de réussite pour la première venue, sur le circuit de Mettet, de cette compétition en Belgique. S’il avait assuré le show, le citoyen de Cul-des-Sarts avait payé cher une petite touchette l’ayant empêché de rejoindre les demi-finales.

rallycross,mondial,wrx,duval,françois,mettet,ford,focus,supercar

Mais Dudu n’est pas du genre à baisser les bras. Ayant obtenu une invitation pour participer à la troisième manche du Championnat du Monde, l’ex-pilote du WRC retrouvera une voiture qui lui a souvent réussi. «Je piloterai en effet une Ford Focus», sourit-il. «Tout le monde sait que c’est avec Ford que j’ai disputé le plus de rallyes mondiaux et c’est aussi avec une Focus que je m’étais imposé à Maasmechelen en 2010, dans le cadre du Championnat d’Europe.»

Cette fois, c’est avec la voiture de Sverre Isachsen, le triple champion d’Europe norvégien, que François espère provoquer la chance. «Je pense que le moteur 2 litres de cette Focus Supercar est très performant et j’espère que le châssis sera au niveau par rapport aux voitures de la nouvelle génération», précise François. «Vu la difficulté pour boucler les budgets, cette monture offre vraiment un excellent rapport prix/performances.»

Quoi qu’il en soit, c’est avec une motivation au top que François Duval abordera ce rendez-vous. Les 16 et 17 mai, celui que ses supporters appellent encore Phénoménal Duval espère bien faire vibrer les spectateurs sur le circuit Jules Tacheny!

10:59 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallycross, mondial, wrx, duval, françois, mettet, ford, focus, supercar | | |

ford,focus,rs,nouvelle,new,gt,patrimoine,performance,sportive,salon,genève,2015,escort,mexico,mustang,gt40,sierra,cosworth

Chez Ford, il y eut la période monovolume puis la période ludospace et voilà la période voitures de sport. Inutile de vous préciser laquelle nous préférons. Toujours est-il que c'est un ravissement de découvrir la Focus RS et la GT sur un stand voué à la Performance et aux souvenirs puisque Ford exposait aussi de superbes modèles ayant marqué son histoire. De la légendaire Escort Mexico à la GT40 en passant par la Sierra Cosworth sans oublier la Mustang.

ford,focus,rs,nouvelle,new,gt,patrimoine,performance,sportive,salon,genève,2015,escort,mexico,mustang,gt40,sierra,cosworth

Bref, Ford a enfin compris qu'elle devait absolument capitaliser sur son glorieux passé sportif tout en poursuivant son effort pour offrir aux amateurs du genre des nouveautés à la hauteur de leurs attentes. Ainsi, après la légendaire GT40 des années 60 puis la GT de 2005, Ford présente un nouvel opus de sa supercar qui compte parmi les douze nouveaux véhicules à hautes performances qu’il dit vouloir lancer d’ici 2020.

ford,focus,rs,nouvelle,new,gt,patrimoine,performance,sportive,salon,genève,2015,escort,mexico,mustang,gt40,sierra,cosworth

Ce coupé GT sera alimenté par un 3.5 V6 EcoBoost de plus de 600 ch couplé à une boîte à double embrayage à sept rapports. La puissance sera transmise aux seules roues arrière. Le freinage sera assuré par des disques carbone-céramique associés à des étriers Brembo montés sur des jantes de 20 pouces chaussées de pneumatiques Michelin Pilot sport Cup 2 (325/30/20 à l’arrière et 245/35/20 à l’avant).

ford,focus,rs,nouvelle,new,gt,patrimoine,performance,sportive,salon,genève,2015,escort,mexico,mustang,gt40,sierra,cosworth

Et puis il y avait aussi cette Focus RS déjà présentée à la presse mais dont on ignore toujours les chiffres de puissance et de couple. Enfin, les amateurs de rallye seront heureux de découvrir la nouvelle Fiesta R2 qui troque son 1.6 atmo pour le fameux 1.0 EcoBoost développant ici 170 ch! Développée par M-Sport avec le soutien de Ford, la Fiesta R2 est basée sur la Fiesta standard mais ajoute un embrayage, des freins et des suspensions de rallye. Elle fera ses débuts en mai au Rallye du Portugal. Plus de photos, c'est ici.

ford,focus,rs,nouvelle,new,gt,patrimoine,performance,sportive,salon,genève,2015,escort,mexico,mustang,gt40,sierra,cosworth

ford,focus,rs,nouvelle,new,gt,patrimoine,performance,sportive,salon,genève,2015,escort,mexico,mustang,gt40,sierra,cosworth

10:06 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ford, focus, rs, nouvelle, new, gt, patrimoine, performance, sportive, salon, genève, 2015, escort, mexico, mustang, gt40, sierra, cosworth | | |

autonews,mars,2015,278,mensuel,revue,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,erc,brc,Toyota,retour,Aston Martin,Cherain,Verschueren,ASAF,Vandermaesen,Soulet,Maxime,Ford,Focus,ST,Mazda2,Volkswagen,Scirocco,R

Encore une édition d'autonews dont la clôture fut aussi chaude que la lutte finale pour la victoire au Rallye de Suède. Evidemment, l'exploit de Thierry Neuville a pris le dessus, en couverture, sur d'autres sujets certainement très intéressants, tels le retour de Toyota en WRC. Bien entendu, vous trouverez dans ce numéro d'autonews le compte-rendu complet du Rallye de Suède, ainsi que celui du Liepäja Rally, deuxième manche du Championnat d'Europe dont le déroulement fut nettement moins indécis.

Pour rester sur le plan international, Vincent Marique ne détaille pas seulement les projets de Toyota avec la Yaris en WRC. Il a repéré dans le Grand Nord les débuts d'une originale Aston Martin Vantage en version R-GT, que l'on verra plus tard à l'œuvre en Championnat du Monde. Et pourquoi pas à Ypres, où Patrick Snijers veut également être avec une version adaptée de sa Porsche 997 GT3?

Ceci nous amène à l'autre grand sujet d'actualité, le début imminent du Championnat de Belgique des Rallyes. Nous en faisons un tour d'horizon et vous proposons de mieux connaître deux des candidats au titre, Cédric Cherain et Vincent Verschueren, qui s'aligneront sur des DS 3 R5 similaires.

Autre tour d'horizon instructif, celui réalisé par Julien Frère parmi les organisateurs d'épreuves ASAF qui ont déjà goûté au niveau national par le passé. Sont-ils prêts à répondre éventuellement à l'appel du RACB si celui-ci se décide à recréer un Championnat de 2ème Division?

Tant qu'à parler du passé, nous sommes allés ressortir de l'ombre un excellent pilote qui a eu la malchance de débarquer en rallye en même temps que les Trois Mousquetaires. Valère Vandermaesen ne s'en plaint nullement et ne cache pas ses opinions sur ses glorieux adversaires.

La suite du cahier Histonews est consacrée au déroulement de trois belles épreuves: le Tour de Belgique, le Monte-Carlo Historique et le Neige et Glace, qui a de nouveau été fortement marqué du sceau belge.

Enfin, nous avons voulu souligner à notre manière l'aboutissement des efforts d'un jeune pilote particulièrement méritant: Maxime Soulet, qui intègre l'équipe officielle Bentley M-Sport en Blancpain GT Series.

Côté nouveautés en production automobile, nous nous sommes intéressés notamment aux remarquables Ford Focus ST et RS, à la Citroën C4 reliftée, à la Mazda2 et aux très réussies Peugeot 308 GT et Subaru Outback. Nous nous proposons aussi un essai de la VW Scirocco R et un comparatif de deux compactes 1.2 essence recelant des gênes de rallye: la Hyundai i20 et la Skoda Fabia. Enfin, nous avons rencontré François Goupil de Bouillé qui nous parle des ambitions d'Infiniti. Des heures de lecture en perspective, que nous vous souhaitons très instructives.

autonews,mars,2015,278,mensuel,revue,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,erc,brc,Toyota,retour,Aston Martin,Cherain,Verschueren,ASAF,Vandermaesen,Soulet,Maxime,Ford,Focus,ST,Mazda2,Volkswagen,Scirocco,R

Ford,Focus,RS,2015,sportive,berline,4WD,320 ch,plus,puissance,Michelin,Pilot,Sport,Cup,

Commençons par la mauvaise nouvelle: le mélodieux cinq-cylindres 2.5 du modèle précédent, culminant à 350 ch dans la série finale RS 500, cède la place à un moteur à priori plus modeste. Heureusement, le 2.3 quatre cylindres qui lui succède est annoncé à largement plus de 320 ch. Et puis cette concession au downsizing est compensée par d'autres évolutions puisque, pour la première fois, la Focus RS a droit à la transmission intégrale.

Ford,Focus,RS,2015,sportive,berline,4WD,320 ch,plus,puissance,Michelin,Pilot,Sport,Cup,

Et cela ne devrait en rien limiter son caractère sportif puisqu'il se compose d'embrayages pilotés, installés sur le train arrière, qui permettent de varier la distribution du couple entre la proue et la poupe, mais aussi entre les deux roues arrière. Ce torque vectoring devrait bénéficier à la motricité, mais aussi à l'agilité, en jugulant la tendance à piquer du nez en courbe. Dans le segment des compactes musclées, c'est un équipement exclusif. Même les Audi RS3 Sportback, Mercedes A 45 AMG et VW Golf R en sont dépourvues.

Ford,Focus,RS,2015,sportive,berline,4WD,320 ch,plus,puissance,Michelin,Pilot,Sport,Cup,

Le châssis pourrait également profiter d'un amortissement piloté à deux lois, avec un mode dédié à la conduite sur circuit. En revanche, il faudra se passer du train avant à pivots découplés, présent sur le modèle précédent. Pas grave, cette technologie, servant à éliminer les effets de couple dans la direction d'une traction, est moins pertinente sur une sportive à quatre roues motrices.

Ford,Focus,RS,2015,sportive,berline,4WD,320 ch,plus,puissance,Michelin,Pilot,Sport,Cup,

De série, ce sont des pneus Michelin Pilot Super Sport au format 235/35 R 19 qui sont chargées de faire passer la puissance. En option, ils peuvent être remplacés par des Pilot Sport Cup 2 plus adaptés à la piste. Quant au moteur, étrenné par la nouvelle Mustang , il profite, de série, d'un Stop & Start. Inutile, cependant, de chercher une boîte à double embrayage dans la liste des options. À la différence de ses rivales précitées, la Focus RS se fiera exclusivement à une boîte manuelle à six rapports.

ford,focus,rs,2015,sportive,berline,4wd,320 ch,plus,puissance,michelin,pilot,sport,cup

21:48 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ford, focus, rs, 2015, sportive, berline, 4wd, 320 ch, plus, puissance, michelin, pilot, sport, cup | | |

ford,rs,focus,next,futur,confirmation,haute,performance,news

Il paraît que le site d'un journal russe a perdu les 2/3 de son lectorat en ne publiant que des bonnes nouvelles durant 24 heures. Pourtant, ici, au Rédacteur de l'Automobile, on aime plutôt les bonnes nouvelles comme celle que Ford a faite hier en confirmant le lancement d'une toute nouvelle Focus RS au niveau mondial, une première pour un modèle Ford RS. Ford a également annoncé le lancement d’au moins 12 nouveaux véhicules haute performance d’ici 2020, dont la nouvelle Focus RS, dans le cadre de la création d’une nouvelle équipe internationale ‘Ford Performance’, qui sera chargée du développement de modèles, pièces et accessoires haute performance, qui seront mis sur le marché plus rapidement.

ford,rs,focus,next,futur,confirmation,haute,performance,news

«Ford reste axé sur la performance et déterminé à repousser les limites par l’innovation,» a déclaré Raj Nair, Vice-président général, Développement mondial des produits de Ford Motor Company. «Ford Performance regroupe sous la même bannière la compétition automobile, l’ingénierie de course et les véhicules haute performance, pièces et accessoires incluses, en exploitant au mieux les synergies de manière à répondre aux besoins spécifiques de chaque client à travers le monde, aussi bien sur la route que sur circuit.»

ford,rs,focus,next,futur,confirmation,haute,performance,news

Introduite pour la dernière fois en Europe en 2009, la Focus RS affiche un pedigree ‘RS’ remontant à 1968. En plus d’offrir du plaisir au volant, des véhicules comme la nouvelle Focus RS contribueront aussi au plan ‘One Ford’ pour la croissance durable dans tous les domaines. La demande en faveur de véhicules haute performance s’est accrue partout dans le monde, avec des ventes en hausse de 14 % en Europe depuis 2009, et de 70 % aux États-Unis durant la même période. N.B.: les illustrations de cet article ne sont absolument pas officielles mais proviennent de la toile. A prendre avec des pincettes donc!

ford,rs,focus,next,futur,confirmation,haute,performance,news

11:18 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ford, rs, focus, next, futur, confirmation, haute, performance, news | | |

Ford,Focus,RS,2016,next,future,génération,traction,350 ch,4 cylindres,2.3,sportive,meilleure,catégorie,prix,serré

La mauvaise nouvelle, c'est qu'elle ne devrait pas apparaître avant 2016, soit un an avant la disparition de la génération actuelle de Focus. Mais la bonne nouvelle, c'est que les ingrédients annoncés sont prometteurs. Ainsi, elle hériterait du nouveau 4 cylindres 2.3 Ecoboost à injection directe qui fera ses premiers pas sous le capot de la nouvelle Mustang avant la fin de l'année en Europe. Donné pour 300 chevaux sous le long capot avant de l'Américaine, il devrait offrir une puissance de 350 chevaux dans la future Focus RSPour gagner du poids et maintenir les coûts au plus bas, cette future bombe restera une traction avant et elle utilisera un différentiel électronique pour maximiser la traction dans toutes les conditions. Les excellentes suspensions RevoKnuckle de la précédente génération seront également conservées. Le prix restera lui aussi très serré mais nous vous le rappellons, la Ford Focus RS n'est pas attendue avant 2016... (Sources: AutoExpress)

12:04 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ford, focus, rs, 2016, next, future, génération, traction, 350 ch, 4 cylindres, 2.3, sportive, meilleure, catégorie, prix, serré | | |