salon,Genève,2017,nouveautés,tour, marques,ferrari,ford,fiat,honda,infiniti,hyundai,Jaguar,land rover,JLR

FERRARI

La 812 Superfast est une évolution de la F12 et… c’est la première fois qu’il n’y a plus une voiture signée Pininfarina au sein de la gamme!

salon,Genève,2017,nouveautés,tour, marques,ferrari,ford,fiat,honda,infiniti,hyundai,Jaguar,land rover,JLR

FIAT

Rien de bien neuf chez FIAT, hormis des… sacs à main et une énième série limitée sur base de 500. Il serait temps que la marque se secoue et sorte quelque chose de plus convaincant pour affronter l’avenir. Où sont les hybrides?

salon,Genève,2017,nouveautés,tour, marques,ferrari,ford,fiat,honda,infiniti,hyundai,Jaguar,land rover,JLR

FORD

La course occupe une belle part du stand et cela plaira à tous les amateurs… signe aussi que, finalement, il y a peu de nouveautés à se mettre sous la dent ici mais ne boudons pas notre plaisir, entre les GT actuelles et anciennes, la Mustang 5.0  et… une magnifique Fiesta XR2 ! Mention spéciale pour la Gulf Mirage de Jacky Ickx.

salon,Genève,2017,nouveautés,tour, marques,ferrari,ford,fiat,honda,infiniti,hyundai,Jaguar,land rover,JLR

HONDA

salon,Genève,2017,nouveautés,tour, marques,ferrari,ford,fiat,honda,infiniti,hyundai,Jaguar,land rover,JLR

La nouvelle Civic, dixième du nom, est là. Originale, certes, belle… c’est autre chose! Son côté manga est toujours aussi affirmé et en version R, c’est digne de Goldorak et Capitaine Flamme. La marque montre également une nouvelle FCX Clarity et une solution de mobilité décalée et très japonaise!

salon,Genève,2017,nouveautés,tour, marques,ferrari,ford,fiat,honda,infiniti,hyundai,Jaguar,land rover,JLR

INFINITI

salon,Genève,2017,nouveautés,tour, marques,ferrari,ford,fiat,honda,infiniti,hyundai,Jaguar,land rover,JLR

Ici, c’est le Project Black S qui est mis en avant. Pendant des Black Series de Mercedes, il est a espérer qu’après la tentative avortée de l’Eau Rouge, cet engin soit doté d’une direction entre le volant et les roues… et que sa tenue de route soit aux standards européens et non juste bonne à cruiser à 60 km/h sur un boulevard de Los Angeles.

salon,Genève,2017,nouveautés,tour, marques,ferrari,ford,fiat,honda,infiniti,hyundai,Jaguar,land rover,JLR

HYUNDAI

Le stand Hyundai met notre compatriote Thierry Neuville en avant, avec sa I20 WRC mais également ce concept de sportive RN30 plutôt réussi et qui irait bien faire un peu d’ombre à une certaine Focus RS en version routière.

salon,Genève,2017,nouveautés,tour, marques,ferrari,ford,fiat,honda,infiniti,hyundai,Jaguar,land rover,JLR

JAGUAR LAND ROVER

salon,Genève,2017,nouveautés,tour, marques,ferrari,ford,fiat,honda,infiniti,hyundai,Jaguar,land rover,JLR

Le prototype de l- Pace, sorte de SUV électrique qui devrait se vendre comme des petits pains. L’esthétique reste affaire personnelle et le rouge adopté à Genève ne lui va guère.

salon,Genève,2017,nouveautés,tour, marques,ferrari,ford,fiat,honda,infiniti,hyundai,Jaguar,land rover,JLR

Land Rover propose la version définitive du VELAR, un nouveau SUV 4X4 que personne n’avait demandé mais… qui lui aussi va se vendre à la pelle! Son nom est une allusion à la fausse marque créée par Land Rover lorsqu’il s’est agi de tester le Range sur route, en 1969… c’est aussi une référence latine au «voile», qui cache. Ici, c’est une nouvelle offre, sous le Range Sport. (Texte et photos: Dimitri Urbain)

salon,Genève,2017,nouveautés,tour, marques,ferrari,ford,fiat,honda,infiniti,hyundai,Jaguar,land rover,JLR

15:37 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : salon, genève, 2017, nouveautés, tour, marques, ferrari, ford, fiat, honda, infiniti, hyundai, jaguar, land rover, jlr | | |

fiat,124,cabriolet,histoire,50,ans,cinquantenaire,salon,turin,patrimoine,italie

3 novembre 1966 – 3 novembre 2016: le roadster iconique de Fiat a 50 ans. Il a traversé des décennies décisives du siècle dernier avec une touche d'élégance et de sportivité jusqu'à ce jour. C'était California Dreamin' en 1966, et ce n'est pas un hasard si la nouvelle évolution du modèle a été présentée à Los Angeles en 2015. Aujourd'hui, son style incarne la beauté intemporelle de sa devancière tout en restant fidèle à sa vraie nature et elle se prépare à fasciner une nouvelle génération de fans.

fiat,124,cabriolet,histoire,50,ans,cinquantenaire,salon,turin,patrimoine,italie

Le contexte

"Le Salon de l'automobile de Turin sous le signe de l'optimisme" était l'intitulé à consonance positive de la 48e édition de l'événement qui s'est tenu dans les halls du Torino Esposizioni en 1966. Le Salon de l'automobile accueillait les visiteurs dans un décor magnifique de lumières et de couleurs. Les carrosseries rutilantes des voitures réfléchissaient les lumières brillantes des néons, multipliant ainsi les effets: c'était les années 1960 et des vagues d'enthousiasme déferlaient à travers l'Italie. La crise monétaire de 1964-1965 touchait à sa fin et la production automobile avait augmenté de 8 % en 1966. Plus de 650 milliards de lires avaient été investis depuis le début de la décennie pour rénover et développer les usines afin de répondre à la demande en hausse d'année en année.

fiat,124,cabriolet,histoire,50,ans,cinquantenaire,salon,turin,patrimoine,italie

En plus de créer de l'emploi, les voitures étaient le principal indicateur de la prospérité d'un pays et de son degré de civilisation. Alors que le désir d'en posséder une était de plus en plus ordinaire, une certaine mentalité conservatrice considérant la voiture comme un luxe éphémère demeurait forte. Ce dernier concept s'est avéré faux: aujourd'hui, nous pouvons raisonnablement déclarer que la voiture a contribué à établir une vraie unité nationale en réduisant les distances, favorisant les voyages et encourageant la compréhension mutuelle. Il est possible qu'elle ait été considérée comme un accessoire, mais en tant que moyen de transport, elle a pratiquement toujours été un outil de travail, une carte de visite et un tremplin pour ambitions.

fiat,124,cabriolet,histoire,50,ans,cinquantenaire,salon,turin,patrimoine,italie

Le stand de Fiat se distinguait par son ampleur, parmi les quelque 515 exposants venus de 13 pays: la gamme très complète exposée au Salon de l'automobile de Turin en 1966 était capable de satisfaire les goûts et les besoins les plus divers et était complétée par trois nouveaux modèles. Les visiteurs pouvaient admirer la Fiat Dino, dont la production venait de démarrer à l'époque, et les modèles qui complétaient la gamme 124. La 124 était une voiture innovante dotée d'un style original, une nouvelle conception de l'espace, une ingénierie sophistiquée et une sécurité de pointe. La Fiat 124 était le fruit de l'engagement de Fiat à réaliser une voiture rapide et abordable, capable de transporter cinq personnes et leurs bagages dans un style confortable.

fiat,124,cabriolet,histoire,50,ans,cinquantenaire,salon,turin,patrimoine,italie

Une version break – la Fiat 124 Familiare – a été présentée au Salon de l'automobile, mais ce 3 novembre allait surtout faire date en raison de la Fiat 124 Sport Spider. Ce modèle était le summum de l'évolution dans le segment des décapotables palpitantes, mais accessibles, que Fiat avait dominé depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale avec des modèles tels que la 1100 Spider en 1954, la 1200 et la 1500 Bialbero à double arbre à cames en 1958, la 1500 S et la 1600 S en 1961. La 124 Sport Spider a été conçue pour les automobilistes en quête d'excellentes performances à un prix abordable: c'était une voiture sportive largement produite.

fiat,124,cabriolet,histoire,50,ans,cinquantenaire,salon,turin,patrimoine,italie

La presse l'a décrite comme un "événement moderne" pas seulement une simple voiture. Elle était moderne parce que la quête de mobilité était satisfaite par un produit pouvant passionner. Elle se caractérisait en outre par un prix raisonnable, un style convaincant et personnel, des performances palpitantes et des solutions techniques innovantes, en particulier sur le plan mécanique. La 124 Sport Spider était l'évolution de la 124 berline, mais elle était aussi une authentique voiture de sport dont chacun tombait amoureux au premier regard. Pour dessiner la voiture, Fiat a appelé Pininfarina, un partenaire de longue date du constructeur automobile et un nom respecté dans le monde du design automobile.

fiat,124,cabriolet,histoire,50,ans,cinquantenaire,salon,turin,patrimoine,italie

La 124 Sport Spider de 1966: une légende automobile mondiale était née

Le modèle reprenait la majeure partie de la mécanique de la Fiat 124 berline, mais elle avait été conçue dès le départ avec quelques-unes des meilleures caractéristiques sportives. Le nom de Pininfarina était en soi une garantie de design et d'élégance intérieure, et dans l'ensemble, la 124 Sport Spider se démarquait pour la qualité de sa finition intérieure, ses accessoires et ses couleurs. La voiture avait une longueur de 3,97 mètres et son style extérieur était moderne, discret et bien proportionné. Son côté rationnel était rehaussé par les ailes arrière qui plongeaient légèrement dans le prolongement des ailes avant. L'avant était plat et compact avec un look léger défini par les logements abritant deux phares légèrement en retrait. La prise d'air présentait une forme hexagonale originale, tandis que les pare-chocs étaient frappants, enveloppants et exempts de butoirs. L'arrière était caractérisé par deux ailerons légèrement inclinés vers le haut formant une ligne concave connectée au profil du coffre.

fiat,124,cabriolet,histoire,50,ans,cinquantenaire,salon,turin,patrimoine,italie

En résumé, elle exprimait le style et les proportions les plus séduisantes de son époque: une séductrice parmi les séductrices, elle se trouvait sur ce stand Fiat en novembre 1966, entourée de deux reines de beauté et de l'actrice Marisa Solinas. La voiture était dotée d'une lunette arrière en Vinilite et les deux vitres latérales se rétractaient quand la capote était repliée. Les grandes surfaces vitrées assuraient la visibilité dans toutes les directions. L'aérodynamique était adaptée tant aux vitesses élevées qu'à la conduite agile dans le trafic urbain. Le design des fenêtres et du pare-brise, ainsi que les détails des poignées, des phares, des sièges et des couleurs étaient tous caractérisés par la recherche axée sur la fonctionnalité et l'élégance. Les intérieurs étaient aussi soigneusement travaillés avec des sièges ergonomiques, des garnitures en bois et un tableau de bord très complet : les instruments comprenaient un compteur, une jauge de pression d'huile électrique, un thermomètre de liquide de refroidissement et un tachymètre électronique.

fiat,124,cabriolet,histoire,50,ans,cinquantenaire,salon,turin,patrimoine,italie

Avec la même propulsion, la version Spider était très suggestive grâce au moteur 124AC.000. C'était un 4 cylindres en ligne avec un alésage de 80 mm et une course de 71,5 mm, générant une cylindrée de 1438 cm³. Il excellait également grâce au double arbre à cames en tête et aux soupapes disposées en V. Il développait une puissance de 90 Cv à 6500 t/min et il permettait d'atteindre une vitesse de pointe de 170 km/h. Il était doté d'un carburateur vertical double corps, tandis qu'un double système de filtration d'huile assurait une meilleure lubrification et une plus longue durée de vie.

fiat,124,cabriolet,histoire,50,ans,cinquantenaire,salon,turin,patrimoine,italie

D'autres fonctionnalités positionnaient le modèle dans le segment des voitures de sport haut de gamme: une boîte de vitesses à cinq rapports de série, des pneus radiaux et un volant sport à deux branches. Ce dernier était accouplé à un boîtier de direction avec une colonne de direction en deux parties raccordée par des joints homocinétiques garantissant une excellente maniabilité. Le style élégant, les bonnes performances du moteur, la stabilité et la sécurité du modèle – issues des quatre freins à disque avec servofrein à dépression et la présence d'une barre stabilisatrice Panhard pour une meilleure répartition des charges dans les virages – ont assuré le succès en termes de vente et d'image dès les premiers mois. La 124 Sport Spider était vendue 1 550 000 lires, environ un demi-million de plus que la berline. Des jantes en alliage "Cromodora" et un hard top étaient disponibles contre un supplément de 65 000 lires. Environ 25 000 unités de la première série ont été fabriquées jusqu'en 1969.

fiat,124,cabriolet,histoire,50,ans,cinquantenaire,salon,turin,patrimoine,italie

Quelques ajustements pour vivre le rêve américain et les débuts de la deuxième série

En 1966, les Italiens reprenaient en cœur la reprise de la chanson de The Mamas and Papas et rêvaient d'échapper à la grisaille et à l'hiver pour la liberté d'une nouvelle vie en Californie.

Pendant ce temps, renforcé par la bonne réponse du marché, Fiat travaillait au développement du modèle qui allait être lancé aux États-Unis en 1968. Les Américains ont adoré les proportions et le pur style italien de la Spider, de même que sa capote qui pouvait être repliée rapidement et facilement à partir du siège conducteur. La deuxième version proprement dite a été introduite en octobre 1969, encore une fois au Salon de l'automobile de Turin, dans le cadre d'un remaniement global de la gamme. Elle conservait la configuration de propulsion et la sensation de conduite sportive typique malgré le nombre de voitures à traction présentées lors de cette édition de l'événement.

fiat,124,cabriolet,histoire,50,ans,cinquantenaire,salon,turin,patrimoine,italie

Elle pouvait accueillir le traditionnel moteur de 1,4 litre ou le nouveau 1,6 litre. Ce dernier, également équipé de quatre cylindres et d'un double arbre à cames en tête, disposait de deux carburateurs verticaux double corps : la cylindrée augmentée à 1608 cm³ et les performances étaient encore plus géniales. Celui-ci développait 110 ch et permettait d'atteindre une vitesse de pointe de 180 km/h. Le système de freinage était de type à circuits indépendants. Sur le plan du look, elle possédait une nouvelle calandre avec un radiateur en nid d'abeille.

La différence la plus évidente se situait dans les deux grandes bosses ovales sur le capot pour accueillir le moteur plus grand. Les blocs optiques arrière avaient été modifiés et un feu de recul était ajouté. Des pneus radiaux et une capote étanche complétaient l'équipement standard. Un hard top et des jantes en alliage étaient disponibles en option. En octobre 1969, Lucio Battisti sortait sa chanson "Mi ritorni in mente" ("Je me souviens de toi"): elle n'était pas dédiée à la Fiat 124 Spider, mais elle aurait pu l'être. Le roadster avait évolué tout en restant fidèle à lui-même, avec son design élégant de Pinifarina, et a rencontré le succès comme toujours: près de 27 000 unités ont été assemblées entre 1969 et 1972.

fiat,124,cabriolet,histoire,50,ans,cinquantenaire,salon,turin,patrimoine,italie

Les années 1970 étincelantes accueillent la troisième génération

Les années 1970 ont connu des changements culturels et sociaux majeurs. C'était des années de liberté et de transgression, de bouleversement et d'innovation. De nouvelles questions culturelles qui étaient restées ouvertes à ce jour ont pour la première fois été abordées, comme la fonction sociale de l'éducation, la relation entre l'école et l'emploi ainsi que les communications créatives. L'extrémisme politique était une autre caractéristique de cette époque. Le développement de l'industrie automobile balançait entre l'enlisement dans la crise pétrolière et l'instabilité politique et le rendement de production maximum et la relance économique.

fiat,124,cabriolet,histoire,50,ans,cinquantenaire,salon,turin,patrimoine,italie

La gamme Fiat 124 était complètement renouvelée et un éventail d'améliorations mécaniques et de style était mis en œuvre pour optimiser les performances, le confort et l'élégance. Dessinée dans une perspective internationale dès le départ, la 124 était le tournant dans l'évolution de la production de Fiat dans le secteur des moteurs de taille moyenne et le début des années 1970 était marqué par le sommet de son succès. Fiat a présenté une nouvelle génération de la Spider en 1972 : le style demeurait par essence inchangé, mais des ajustements mineurs avaient été apportés au tableau de bord, comme le remplacement du combiné des instruments chromé par un noir et l'ajout d'une horloge. Les nouveautés les plus substantielles concernaient le moteur, car tant le moteur 1600 que le nouveau 1800 de la Fiat 132 étaient disponibles sur la Fiat 124 Sport Spider. Pour être précis, ils étaient tous deux des 4 cylindres en ligne avec double arbre à cames en tête, soupapes en tête et carburateur vertical double corps Weber 34 DMS ou Solex C34 EIES 5. La cylindrée était de 1592 cm³ pour le 1600 et 1756 cm³ pour le 1800. Les puissances étaient respectivement de 108 et 118 ch et les vitesses de pointe de 180 et 185 km/h.

fiat,124,cabriolet,histoire,50,ans,cinquantenaire,salon,turin,patrimoine,italie

Après 1972, on allait également se souvenir du modèle pour ses victoires en course mémorables. Eddy Merckx a mérité son surnom de Cannibale en remportant le Tour de France et le Giro d’Italia, en plus de Milan-Sanremo et du record de l'heure. Mark Spitz réalisait de nouveaux records du monde dans les sept compétitions auxquelles il participait durant les Jeux olympiques de Munich, tandis que les Italiens Mennea et Thoeni se distinguent sur les pistes d'athlétisme et de ski avec le record d'Europe du 100 mètres et la Coupe du monde de ski alpin. La Fiat 124 Abarth Rally pour la course en Groupe 4 a été lancée la même année que la version de route homologuée. En comparaison du modèle de production standard, la Fiat 124 Abarth Rally Groupe 4 bénéficiait d'un moteur plus puissant, d'un toit et d'un capot en fibre de verre, de portières en aluminium et d'une réduction de poids importante. Préparée par l'Abarth Racing Team, la voiture a fait ses débuts durant la saison 1972 et a poursuivi la compétition jusqu'en 1975.

fiat,124,cabriolet,histoire,50,ans,cinquantenaire,salon,turin,patrimoine,italie

La production de la 124 Sport Spider a été maintenue de juin 1974 à 1982 pour des exportations aux États-Unis où le modèle était toujours très prisé. Le style est resté le même. Le seul changement concernait l'adoption des pare-chocs à absorption d'énergie, exigés par les normes de sécurité américaines, et l'introduction d'un moteur 2 litres de 87 ch à partir de 1978. En 1981, Pininfarina a présenté un nouveau modèle baptisé "Spider Europa" au Salon de l'automobile de Genève. L’esthétique était très semblable, les mises à niveaux se focalisant principalement sur la sécurité et le confort. Sous le capot se trouvait un moteur quatre cylindres à double arbre à cames de 1995 cm³ développant 105 ch. La maniabilité était comme toujours excellente et la consommation était améliorée. Le dernier développement est arrivé en 1983 avec le Volumex de 136 ch avec turbocompresseur volumétrique. Il a été développé principalement pour le marché nord-américain et a entretenu le succès du modèle avec plus de 200 000 unités vendues à travers le monde, dont 75 % aux États-Unis.

fiat,124,cabriolet,histoire,50,ans,cinquantenaire,salon,turin,patrimoine,italie

14:54 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fiat, 124, cabriolet, histoire, 50, ans, cinquantenaire, salon, turin, patrimoine, italie | | |

autonews,septembre,2016,294,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,brc,mondial,24,heures,francorchamps,zolder,citroën,mercedes,ford,fiat,kia,Lexus

Il est des jours où le poste de Rédacteur en chef d’Autonews n’est pas enviable. Ainsi, pour ce numéro de rentrée, ce fut un véritable casse-tête de mettre tous les articles prévus dans les 68 pages dédiées. Ainsi, vous retrouverez les reportages complets sur les rallyes de Finlande et d’Allemagne. Si le premier a été remporté par l’inattendu Kris Meeke sur sa DS 3 WRC, le second a vu Sébastien Ogier reprendre ses bonnes habitudes en s’imposant tout naturellement. Les dernières manches du Championnat d’Europe sont également évoquées ou détaillées en fonction de leur importance. Cédric Cherain nous explique notamment pourquoi il n’a pas réussi à se mettre en évidence au Barum Rally.
Nos interviews du mois sont consacrées à Sven Smeets qui prend encore une nouvelle dimension au sein de VW Motorsport en succédant à Jost Capito au poste de Directeur, et à Teemu Suninen, le très jeune protégé de Toyota Motorsport qui s’étonne encore d’être devenu pilote officiel aussi rapidement. De jeune, il en est également question en TCR Benelux avec l’interview de Sam Dejonghe, ce jeune Anversois à la tête bien faite et au pied droit particulièrement lourd.
Et puis Vincent Marique a fait le point pour vous sur les essais des futures WRC 2017 qui promettent, avant de se rendre dans les impressionnants ateliers de Caren Burton Racing dans le Nord du Grand-Duché du Luxembourg. Enfin, six pages sont consacrées aux épreuves routières communautaires.
L’été, c’est également la saison des courses d’endurance avec les 24 Heures de Spa durant lesquelles Stéphane Halleux a suivi tout particulièrement l’évolution, tantôt impressionnante, tantôt décevante, de Maxime Soulet, Wolfgang Reip et Christian Loriaux au sein du team Bentley et leur défaite au profit de Maxime Martin, mais aussi les 24 Heures de Zolder que notre essayeur-maison a eu la chance de disputer sur une sympathique Mazda MX-5 Cup.
Le cahier ‘Historic’ est consacré à l’Eifel Rallye Festival, avec la première démonstration publique de l’Audi Gr.S, et aux vacances rallystiques de Christophe Jacob.
Et puis nous vous parlons encore de quelques belles surprises en matière d’essais avec la Fiat Tipo HB 1.4 T-Jet 120, la Ford EcoSport 1.0 EcoBoost, la Kia Niro, la Lexus GS-F, la Mercedes SL 400, la Mini One D Clubman, la Skoda Octavia Scout 2.0 TDI 184 sans oublier la Smart ForTwo cabrio 90.
Voilà ce que l’on appelle une rentrée bien remplie qui devrait vous ravir!

autonews,septembre,2016,294,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,brc,mondial,24,heures,francorchamps,zolder,citroën,mercedes,ford,fiat,kia,Lexus

autonews,mars,2016,289,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,brc,Ypres,Pologne,mondial,24,ehures,Mans,Francorchamps,présentation,Citroën,Mercedes,Volvo,Ford,Mustang,Fiat,Kia,VW,Porsche,718,Boxster

L’équipe d’Autonews vous propose une nouvelle fois un numéro très copieux à déguster sans modération durant vos vacances. Au menu, les dernières manches de votre discipline préférée qui passait par la Pologne pour le WRC. Ott Tänak y a créé la surprise en occupant longuement la tête avant de tout perdre face à Mikkelsen dans les derniers kilomètres. A Ypres, ce sont les français Bouffier et Lefebvre qui pensaient mettre fin à la domination de Freddy Loix. Mais rien n’y a fait, à la fin c’est le pilote Skoda qui s’impose pour la onzième fois. Vincent Marique et Hugo Van Opstal vous disent tout sur l’épreuve à travers 14 pages. C’est également là qu’ils sont allés à la rencontre de Polle Geusens, incontestablement un des meilleurs jeunes espoirs belges actuels.
Autonews a également eu la chance de s’installer aux côtés de Kevin Abbring à bord de la nouvelle Hyundai i20 R5 qui devrait connaître un joli succès dans les années à venir. Nous consacrons également quelques pages aux pilotes belges qui n’hésitent pas à aller goûter au championnat d'Allemagne des rallyes. Et puis Michelin Racing nous a ouvert ses portes pour une visite exclusive de ses installations à Cataroux. L'occasion de découvrir un processus de fabrication étonnant.
Enfin, les épreuves régionales n’ont pas été oubliées avec les reportages du Rallye de la Haute Senne et des rallysprints Fanny (à Spy) et d’Achêne, ainsi qu'un mini-portrait d’Antoine Regnier.
Les amateurs de circuit découvriront avec plaisir de belles photos des 24 Heures du Mans sans oublier la présentation des 24 Heures de Spa-Francorchamps signée Stéphane Halleux.
Le cahier Histonews est consacré au Rallye d'Ypres, tant national qu'européen, et vous emmène à la découverte de l’original Roude Léiw Classic au Luxembourg.
Ce mois-ci, nos essayeurs ont goûté en avant-première à la nouvelle Citroën C3, à la Mercedes GLC Coupé et aux Volvo S/V90. En Belgique, ils ont pu approfondir leur jugement à bord des Ford Mustang V8, Fiat 500 X 1.4 MultiAir, Kia Sportage CRDi 136, VW Tiguan 2.0 TDI 150 4motion et Porsche 718 Boxster.

autonews,mars,2016,289,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,brc,Ypres,Pologne,mondial,24,ehures,Mans,Francorchamps,présentation,Citroën,Mercedes,Volvo,Ford,Mustang,Fiat,Kia,VW,Porsche,718,Boxster

Fiat,Tipo,5 portes,berline,break,low cost,modèle,délcinaisons,salon,genève,2016,italien,124,spider

Quel bonheur de revoir de vraies nouveautés chez Fiat! Loin des années précédentes où il fallait bien souvent se contenter du joli sourire des hôtesses, il y avait des choses à découvrir sur le stand du constructeur italien qui décline sa berline low cost dans deux nouvelles carrosseries: 5 portes et break. Avec une longueur de 4, 57 m soit 20 cm de plus que la berline 5 portes et une hauteur à 1,52 m (+ 3 cm), le break offre logiquement des lignes plus rectilignes mais aussi plus pratiques. L’habitabilité arrière devrait être encore meilleure. Pas forcément au niveau de l’espace aux jambes mais plutôt de la garde au toit.

Fiat,Tipo,5 portes,berline,break,low cost,modèle,délcinaisons,salon,genève,2016,italien,124,spider

Le volume de chargement passe à 550 litres. Le coffre semble toutefois pratique avec un seuil de chargement bas, une ouverture large et Fiat annonce différentes astuces en termes de modularité et d’aménagement. Ainsi, la banquette arrière  est rabattable et fractionnable selon le schéma 60/40 et peut être repliée grâce à un dispositif dénommé "flip-and-fold" permettant d'obtenir une surface de chargement plane de 1,80 m de longueur. La présentation générale reste similaire aux berlines et les motorisations sont également connues: essence de 95 ch et diesels de 95 et 120 ch. Enfin, le cabriolet 124 Spider faisait ses premiers pas en public et pouvait compter sur le soutien de son prédécesseur.

Fiat,Tipo,5 portes,berline,break,low cost,modèle,délcinaisons,salon,genève,2016,italien,124,spider

11:42 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fiat, tipo, 5 portes, berline, break, low cost, modèle, délcinaisons, salon, genève, 2016, italien, 124, spider | | |

fiat,500,vintage,salon,genève,2015

Nous vous avons déjà détaillé les petites nouveautés annoncées par Fiat pour ce salon de Genève 2015. Voici quelques photos d'un stand toujours animé et coloré.

fiat,500,vintage,salon,genève,2015

Est-ce les conversations en italien qui nous donnent le sourire ou le charme des nombreuses hôtesses?

fiat,500,vintage,salon,genève,2015

Toujours est-il que nous passons toujours un moment agréable à déambuler entre les innombrables versions de Fiat 500 lors nous n'hésitons pas à le partager avec vous.

fiat,500,vintage,salon,genève,2015

08:51 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fiat, 500, vintage, salon, genève, 2015 | | |

Fiat,500,Vintage,salon,Genève,2015

C'est à Genève aussi que Fiat exposera sa 500 Vintage '57. Celle-ci rend hommage à la Fiat 500 originale de 1957 avec une interprétation contemporaine de certains détails stylistiques qui l'ont rendue célèbre dans les années 1960 et 1970. L'extérieur se distingue par sa couleur bleu pastel combinée à la teinte blanche du toit, du spoiler, de l'antenne, des coques de rétroviseurs et des jantes en alliage de 16'', qui rappellent celles du modèle original. L'ambiance rétro se retrouve aussi dans l'habitacle qui s'équipe d'une planche de bord blanche et d'un élégant cuir Frau de couleur tabac pour les sièges, avec des inserts de cuir blanc en forme de demi-lune. Son look vintage se définit encore par la présence de logos Fiat historiques logés aussi bien à l'extérieur que sur le volant.

Fiat,500,Vintage,salon,Genève,2015

11:48 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fiat, 500, vintage, salon, genève, 2015 | | |

Fiat,124,spider,cabriolet,roadster,deux places,toit,ouvrant,capote,base,mazda,mx5,2016,moteur,turbo,abarth,variante,annoncée,futur,japon,hiroshima

Le site AutoExpress nous apprend aujourd'hui que le futur petit roadster Fiat, basé sur la nouvelle Mazda MX-5, reprendrait probablement le nom de 124 Spider en référence au célèbre cabriolet italien produit à près de 200.000 exemplaires entre 1966 et 1985. Les Anglais n'hésitent pas non plus à espérer une version Abarth qui serait prévue dans le cycle de vie de ce modèle.

Fiat,124,spider,cabriolet,roadster,deux places,toit,ouvrant,capote,base,mazda,mx5,2016,moteur,turbo,abarth,variante,annoncée,futur,japon,hiroshima

Jusqu'à récemment, la biplace propulsion du Fiat Chrysler Group aurait dû porter le logo Alfa Romeo, mais un demi-tour du PDG, Sergio Marchionne, indiquait que ce projet n'existait plus. En fait, il semblerait que toutes les Alfa Romeo se doivent, à l'avenir, d'être construites à 100% en Italie tandis que les Fiat peuvent provenir de différents sites. On sait que la 500 est ainsi produite en Pologne (il suffit de voir la qualité de sa finition) mais cette fois, c'est avec Mazda que Fiat aurait un accord pour reprendre la base MX-5 et le transformer en cabriolet italien à moteur turbo.

Fiat,124,spider,cabriolet,roadster,deux places,toit,ouvrant,capote,base,mazda,mx5,2016,moteur,turbo,abarth,variante,annoncée,futur,japon,hiroshima

Il semblerait que, dans le cadre de l'accord de coentreprise avec Mazda, les deux voitures seront construites à l'usine Mazda à Hiroshima, au Japon. De quoi voir naître la Fiat la mieux finie de tous les temps? Et l'accord entre les deux marques établirait que la MX-5 serait lancée en premier sur la  scène en 2015 avant que l'alternative badgée Fiat n'arrive, douze mois plus tard.

Fiat,124,spider,cabriolet,roadster,deux places,toit,ouvrant,capote,base,mazda,mx5,2016,moteur,turbo,abarth,variante,annoncée,futur,japon,hiroshima

15:09 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fiat, 124, spider, cabriolet, roadster, deux places, toit, ouvrant, capote, base, mazda, mx5, 2016, moteur, turbo, abarth, variante, annoncée, futur, japon, hiroshima | | |

Spaitalia,francorchamps,circuit,spa,édition,nouvelle,ferrari,alfa romeo,maserati,lamborghini,Fiat,alfa romeo,abarth,exposition,démonstration,DG Sport,theux,organisation

En 2014, après un an d’absence, DG Sport relançait la machine SpaItalia. Fort de cette première expérience 100% italienne, l’organisateur reprendra ses quartiers sur le circuit de Spa-Francorchamps les 26 et 27 septembre 2015 pour la 13e édition de ce désormais classique. Et les idées ne manquent pas dans le chef de l’équipe theutoise pour faire de cette deuxième édition "version DG Sport" une grande fête de l’Italie.

Spaitalia,francorchamps,circuit,spa,édition,nouvelle,ferrari,alfa romeo,maserati,lamborghini,Fiat,alfa romeo,abarth,exposition,démonstration,DG Sport,theux,organisation

En effet, les troupes sont à pied d’œuvre et multiplient les contacts avec les représentants des marques transalpines afin d’assurer le spectacle tant au sein du paddock que sur la piste. Outre la présence des macchine italiane, la volonté est d’animer le paddock de l’anneau ardennais d’échoppes ayant pour dénominateur commun l’Italie. Et le choix ne manque pas dans le panel des produits italiens, des clubs liés aux différentes marques et autres représentants du bel paese.

Spaitalia,francorchamps,circuit,spa,édition,nouvelle,ferrari,alfa romeo,maserati,lamborghini,Fiat,alfa romeo,abarth,exposition,démonstration,DG Sport,theux,organisation

Alors, ne manquez pas cette occasion de vivre un week-end 100% italien et réservez d’ores et déjà les 26 et 27 septembre 2015. Ciao a tutti!

fiat,500,500x,suv,compact,4x4,diesel,essence,nouveau,new,futur,2014,multijet,multiair

Certes, la petite Fiat 500 marche fort et la marque turinoise se félicite tous les jours de son lancement en 2007. Mais après elle, il n'y plus rien eu de correct au sein de la marque italienne. Les Fiat 500L et XL n'ont pas rencontré le succès escompté. Loin de là. Il faut dire que cela reste pour nous et à ce jour, l'une des pires voitures essayées ces dix dernières années. Alors en découvrant les jolies courbes de la 500X exposée au Salon de Paris, nous avons subitement repris espoir. Après les hideuses versions 5 portes de la petite citadine, Fiat reprend cette fois les lignes toutes en rondeurs de la 500 en ajoutant un X à son appellation pour lui donner une consonance de hardeuse, heu pardon, de franchiseuse!

fiat,500,500x,suv,compact,4x4,diesel,essence,nouveau,new,futur,2014,multijet,multiair

Car ses soubassements sont partagés avec un autre produit du groupe; la nouvelle Jeep Renegade. Les deux modèles seront d'ailleurs produits dans la même usine de Melfi, en Italie. Contrairement à leur apparence, le format de ces deux cousines est également similaire. La 500X mesure ainsi 4,25 m de long, ce qui lui permet de se placer en alternative aux Renault Captur, Peugeot 2008 et autres Nissan Juke. Avec 350 dm3 annoncé, son coffre ferait d'ailleurs jeu égal avec celui du SUV au Lion. Disponible en deux comme en quatre roues motrices, cette Fiat se contentera de trois moteurs au lancement, au premier semestre 2015: le 1.4 turbo essence MultiAir de 140 ch et les diesels 1.6 Multijet 120 ou 2.0 Multijet 140.

fiat,500,500x,suv,compact,4x4,diesel,essence,nouveau,new,futur,2014,multijet,multiair

La gamme s'étendra ensuite rapidement, par le haut comme par le bas. Côté sans plomb, Fiat annonce déjà un 1.6 atmosphérique de 110 ch et une version 170 ch du 1.4 turbo. Alors que les adeptes du diesel pourront aussi se tourner vers le 1.3 Multijet 95. Quant aux boîtes manuelles, salon la motorisation, elles seront supplantées ou cohabiteront avec deux types de transmission automatique: l'une à double embrayage et six rapports, l'autre à convertisseur et neuf rapports.

fiat,500,500x,suv,compact,4x4,diesel,essence,nouveau,new,futur,2014,multijet,multiair

Comme l'extérieur, l'habitacle fait la part belle aux rondeurs, des compteurs aux commandes de climatisation, en passant par le moyeu du volant et les appuie-têtes. Même le contour de l'écran tactile, placé au sommet de la console centrale, refuse les angles saillants. Deux tailles sont proposées pour cet afficheur, qui commande le système multimédia connecté à Internet: 5" ou 6"5.

fiat,500,500x,suv,compact,4x4,diesel,essence,nouveau,new,futur,2014,multijet,multiair

Cette 500X reçoit aussi un sélecteur qui laisse le choix entre plusieurs modes de conduite, en jouant sur la direction, la transmission ou le moteur. Mais comme la citadine qui lui prête son nom, la 500X proposera également de nombreuses possibilités de personnalisation. Sans oublier quelques technologies de plus en plus courantes: aide au maintien dans la file, freinage d'urgence autonome, caméra de recul...

fiat,500,500x,suv,compact,4x4,diesel,essence,nouveau,new,futur,2014,multijet,multiair

10:15 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fiat, 500, 500x, suv, compact, 4x4, diesel, essence, nouveau, new, futur, 2014, multijet, multiair | | |