mazda,musée,europe,allemagne,frey,collection,exposition,histoire,patrimoine

Pour mieux rendre compte de l'histoire illustre d'un constructeur peu conventionnel originaire d'Hiroshima, le premier musée Mazda en Europe - et le seul à l'extérieur du Japon - ouvrira ses portes le 13 mai à Augsbourg, en Allemagne.

mazda,musée,europe,allemagne,frey,collection,exposition,histoire,patrimoine

Le Mazda Classic Car Museum est le projet du concessionnaire local, Mazda Auto Frey, qui a reçu le soutien de Mazda Allemagne. Ce musée offre une exposition de 45 véhicules - des ancêtres de la marque officiellement vendus en Europe ainsi que des modèles disponibles uniquement ailleurs, y compris un certain nombre de raretés de la vaste collection privée de la famille Frey. L'établissement, situé dans un dépôt de tram rénové d'Augsbourg datant de 1897, est également équipé d'un vaste espace événementiel, d'un restaurant et d'une boutique de souvenirs.

"Unique, le premier musée de Mazda à l'extérieur du Japon représente un rêve devenu réalité pour la famille Frey de partager avec le public sa collection unique de Mazda du monde entier", Akira Marumoto. "Tout le monde au siège de Mazda est très fier que cette famille fasse partie de notre organisation et qu'elle ait mis sur pied quelque chose d'extraordinaire".

mazda,musée,europe,allemagne,frey,collection,exposition,histoire,patrimoine

Les modèles exposés, dont une Mazda Cosmo Sport de 1967, une Mazda Luce RX87 de 1969 ou encore une Mazda RX-7 de 1992, le modèle à moteur rotatif le plus vendu dans l'histoire, démontrent la longévité avec laquelle la marque d'Hiroshima a combiné une technologie innovante avec des designs étonnants. Parmi les autres modèles exposés, mentionnons une Mazda R360 1960, la première voiture de tourisme fabriquée en masse, un camion léger à trois roues Mazda K360 de 1962, une Mazda Familia 1000 coupé de 1966, une Mazda 616 de 1976, le premier modèle officiellement importé en Allemagne à partir de 1973, sans oublier la Mazda AZ-1, une voiture de sport légère à moteur central de 1992.

mazda,musée,europe,allemagne,frey,collection,exposition,histoire,patrimoine

La sélection changera continuellement grâce à la richesse de la collection Frey qui compte plus de 120 véhicules destinés à la rotation dans l'exposition. Les opérateurs espèrent également que le lieu deviendra un carrefour pour les rencontres du club Mazda et des événements automobiles classiques en général.

20:19 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Lifestyle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mazda, musée, europe, allemagne, frey, collection, exposition, histoire, patrimoine | | |

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Une arrivée et de nombreux souvenirs
J’y avais goûté très brièvement en Espagne il y a quelques mois. Je vous l’avais décrite comme une véritable auto-école de course. Mazda Belgique nous a proposé d’en reprendre le volant. Mais en course cette fois et durant 24 heures, s’il vous plaît. Sur le circuit de Zolder, la Mazda MX-5 Cup devait être la plus petite et la moins puissante mais elle ne s’en est pas moins montrée vaillante. Récit d’une aventure unique en son genre.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Faire ses débuts en compétition à 43 ans n’est pas banal. Pourtant, lorsque le Rédac’chef d'AUTOnews m’a proposé de participer aux 24 heures de Zolder en Mazda MX-5 Cup, je n’ai pas hésité un instant. Mais avant d’être au départ, il a fallu passer ma licence et participer à une course. Des exigences légitimes qui ne m’ont guère posé de problème.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Apprendre à se faire doubler
C’est lors du Zolder Superprix disputé début juillet que je participe à ma première course sur une Mazda MX-5 NC du team MSTC avec Joachim Sas, responsable marketing chez Mazda Begique. Le bilan est largement positif puisque nous ramenons une voiture intacte à l’arrivée tout en ayant signé des chronos très corrects. Je ne pouvais rêver à un plus bel entraînement en vue des 24 heures puisque les bolides qui m’entourent et me doublent ce jour-là sont ceux que je retrouverai deux mois plus tard.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Il faut avouer que Mazda ne fait pas les choses à moitié puisque je suis ensuite convié à tester la nouvelle ND que nous piloterons quatre collègues et moi lors des 24 heures, la semaine avant le grand rendez-vous. L’occasion de refaire connaissance avec cette petite puce qui se révèle extraordinaire en châssis. Sous la pluie, l’équipe assouplit les suspensions et je découvre une auto seine et sereine qui va me permettre de ne pas trop appréhender le long week-end qui m’attend. Pourvue d’un ABS et d’un ESP, elle convient parfaitement au pilote-débutant que je suis en pardonnant tout. Et puis quel bonheur de tourner autour des BMW Clubsport inscrites dans la même catégorie. Plus lourdes et pas beaucoup plus puissantes, elles se font dévorer par mon petit roadster.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Les aléas de la jeunesse
Directement arrivée des Etats-Unis, la Mazda MX-5 Cup qui m’est confiée n’a jamais couru 24 heures et encore moins connu la pluie. Conçue pour des courses de sprints en Californie, elle va faire ses grands débuts en compétition à Zolder. Entre la séance d’essais et la semaine de la course, les mécaniciens ont monté une nouvelle boîte de vitesses et changé le boîtier électronique sur recommandation de la marque. Connaissant la fiabilité des japonaises, l’équipage est confiant.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Le règlement impose six tours lors des qualifications de nuit pour tous les pilotes. Le reste du temps, nous nous partageons le volant entre les séances libres et les qualifications du vendredi après-midi. Je découvre Zolder la nuit et j’avoue qu’il est plutôt bien éclairé. Je ne suis pas trop gêné par les phares des concurrents et les véritables illuminations de Noël qui équipent les petits protos me permettent d’anticiper leur arrivée dans mes rétros. Par contre, j’ai plus de mal avec les repères pour les trajectoires et les points de freinage. Lors des qualifications, la Mazda signe un très beau troisième chrono dans la catégorie face à deux BMW pilotées par le spécialiste local des Clubsport et un certain Markus Paltalla que l’on ne doit plus vous présenter.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Votre serviteur n’est pas très heureux de pointer à cinq secondes des chronos de ses équipiers (2’02’’ contre 1’57’’) mais avec le vendredi sans activité sur la piste, j’ai le temps de demander des conseils auprès des mes amis pilotes. Je pense ne pas être trop mauvais en trajectoire et c’est vraiment dans les freinages que je dois progresser. L’ABS permet de retarder ses freinages jusqu’au point de corde sans crainte et je vais devoir faire le déclic…

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Premier relais remarqué
Enfin le grand jour! C’est Maxime Pasture qui assure le warm-up puisque c’est lui qui va prendre le départ. Ensuite, il faut attendre en essayant de profiter au maximum de ce moment. Après le briefing avec Jan Wouters, le team-manager, j’accueille mes amis mais le temps me semble bien long avant la course. La mise en grille, toujours aussi folklorique à Zolder, me rapproche doucement du départ. Il fait beau mais tout le monde sait déjà qu’on ne pourra éviter les précipitations le dimanche. Une fois que les spectateurs ont quitté la grille de départ, les minutes deviennent des secondes et le départ est lancé. Maxime s’en sort comme un chef en signant des chronos réguliers.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Je suis chargé du second relais et une certaine pression pèse sur mes épaules. En dernière minute, je fais enlever la visière du casque parce que des contacts avec l’arceau la fait constamment baisser de moitié et cela gêne considérablement ma concentration. C’est parti! Je quitte la pitlane et je tente de repenser à tous les conseils que j’ai reçu. Outre celui de me faire avant tout plaisir, je tente de retarder mes freinages en tapant davantage dans les freins et cela fonctionne. En l’absence de liaisons avec le stand et de chrono dans la voiture, je roule à l’aveugle. Heureusement, Benoît Galand demande à l’équipe de me panneauter le chrono de 1’58’’ que je viens de réaliser. Le déclic s’est fait et je jubile dans l’auto. Quel bonheur! Je double des concurrents, je me fais doubler par des pros, c’est mille fois mieux que les jeux vidéo!

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Mais après 40 minutes, je ressens de fortes vibrations aux roues arrière dans le long droite du Canal. Comme si j’avais crevé. Pourtant l’auto se comporte normalement mais après trois tours, je décide de rentrer aux stands pour un contrôle. Les mécaniciens soulèvent l’auto mais ne voient rien. Je repars et là, les vibrations deviennent insoutenables.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Roue baladeuse
Lorsque j’aborde très prudemment la première chicane, la roue avant gauche s’en va, un goujon de roue s’étant sectionné. De quoi provoquer une zone de drapeau jaune et rentrer aux stands sur le camion-plateau… Heureusement, les dégâts ne sont pas très importants et l’auto est rapidement remise sur ses quatre roues. Autant dire que ce premier relais aux 24 heures de Zolder aura marqué les esprits, la terrasse du réceptif Mazda donnant justement sur ce virage! Par la suite, mes collègues vont assurer un travail fantastique et c’est à nouveau la mécanique qui va ralentir notre remontée. Il faut changer les disques de frein avant dans la soirée et les plaquettes seront remplacées à deux reprises durant la course.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Pour ma part, mon second relais s’est déroulé au cœur de la nuit. Difficile alors de retrouver mes repères au freinage. Je connaîtrai juste une chaleur lorsque la Ford Focus V8 viendra frôler mon pare-chocs avant au moment où un peloton de furieux m’a doublé dans tous les sens.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Dimanche matin, la pluie est bien présente lorsque je reviens au circuit au cuit après un petit repos et une bonne douche. Lors de mon troisième relais, la pluie se calme mais mes premiers tours en pneus pluie sont délicats parce que cela glisse à de nombreux endroits et que je les découvre au fur et à mesure. La piste sèche et les gommes se révèlent plus que correctes sur le sec alors je termine mes 75 minutes avant de céder le relais à Xavier Daffe qui s’élance en slicks. Je ne dois en principe plus reprendre le volant avant l’arrivée puisqu’il est alors 11h30.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Tour supplémentaire
La pluie se remet pourtant à tomber mais Xavier se montre très à l’aise dans ces conditions. Ses chronos sont hallucinants lorsqu’il colle près de 16 secondes à la voiture qui nous précède. Légère, parfaitement réglée, la Mazda MX-5 Cup est un régal. Mes collègues expérimentés auraient aimé plus de puissance mais pour une première course, je pense vraiment que c’était la voiture idéale!

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

A trois heures de l’arrivée, deux collègues sont forfaits alors je ne me fais pas prier pour en reprendre un dernier. Quel bonheur de tirer tout le potentiel d’un petit bolide sympathique qui aura bien résisté à 24 heures d’efforts intensifs. Elle avait réellement le potentiel pour figurer sur le podium final de sa catégorie mais il aurait fallu pour cela davantage d’entraînement et d’implication d’une équipe qui a assuré au niveau mécanique mais qui a pêché au niveau du management pendant l’épreuve.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Restera un souvenir fabuleux, des bagarres avec les lourdes BMW Série 3 mais aussi ce plaisir d’être terré entre deux protos furieux qui me doublent dans les chicanes du circuit limbourgeois, profitant de la légèreté et du châssis 5 étoiles de la Mazda MX-5 Cup pour garder leur sillage sans me laisser impressionner! (Photos: Dennis Noten & Gérard t'Serstevens)

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

16:49 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Essai | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mazda, mx5, cup, expérience, vraie, live, 24, heures, zolder, endurance, course, essai, longue, durée, immersion, europe, belgique | | |

Nissan,Micra,2017,futur,next,projet,salonmondial,paris,rentrée,japon,construction,europe,Flins,Renault,usine,partage

C'est à la rentrée, au Salon de l'Automobile de Paris, que Nissan dévoilera la cinquième génération de sa petite citadine, la Micra. Pour l'occasion, ceux qui ont horreur des révolutions vont en être pour leurs frais parce que les lignes rondouillardes de la petite japonaise ne seront bientôt plus qu'un lointain souvenir. Elles seront remplacées par des traits nettement plus tendus et dynamiques, annoncés par le concept Sway vu au Salon de Genève 2015. Lancée en 2017, la cinquième mouture de la Micra ira même jusqu'à dissimuler ses poignées de porte arrière dans les montants, à l'image du SUV Juke ou de la Renault Clio. Une cousine française avec laquelle elle partagera non seulement sa plate-forme, mais aussi sa ligne d'assemblage dans l'usine française de Flins: un autre contraste de taille avec la génération actuelle, produite en Inde. Et après la Toyota Yaris, voilà une autre Japonaise construite en France!

Nissan,Micra,2017,futur,next,projet,salonmondial,paris,rentrée,japon,construction,europe,Flins,Renault,usine,partage

Ce changement de lieu de fabrication devrait s'accompagner d'une nette progression de la qualité, du confort ou de l'insonorisation: plus question de jouer la carte des bas coûts à tout prix, comme c'est le cas aujourd'hui. On peut également s'attendre au retour du diesel sous le capot et à la disparition de l'original trois-cylindres 1.2 essence Nissan à compresseur, qui devrait être supplanté par le 0.9 TCe Renault, classiquement suralimenté par un turbo. Quant au gabarit, il passera de 3,83 m à plus de 4 m: un autre point qui contribuera à rapprocher cette Micra 2017 de sa cousine la Clio IV.

Nissan,Micra,2017,futur,next,projet,salonmondial,paris,rentrée,japon,construction,europe,Flins,Renault,usine,partage

12:30 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nissan, micra, 2017, futur, next, projet, salonmondial, paris, rentrée, japon, construction, europe, flins, renault, usine, partage | | |

Honda,Salon,Genève,2016,Civic,hatchback,2017,concept,futur,1.0,3 cylindres,berline,hydrogène,clarity,europe,commercialisation

Commercialisée chez nous en 2017, cette nouvelle Civic sera construite exclusivement en Angleterre. Plus large, plus basse et plus longue que la génération précédente, elle offrira également un empattement allongé au profit de l’habitabilité.

Honda,Salon,Genève,2016,Civic,hatchback,2017,concept,futur,1.0,3 cylindres,berline,hydrogène,clarity,europe,commercialisation

Deux nouveaux moteurs essence sont annoncés: des Turbo VTEC de 1.0 et 1.5 litres de cylindrée. Le 1.6 i-DTEC diesel devrait évoluer profondément histoire de rester à la page. On l'attend au début 2017 dans les concessions.

Honda,Salon,Genève,2016,Civic,hatchback,2017,concept,futur,1.0,3 cylindres,berline,hydrogène,clarity,europe,commercialisation

Genève était également l'occasion de découvrir la Clarity Fuel Cell qui profite de caractéristiques techniques plus avantageuses que la Toyota Mirai à l'image de son moteur électrique de 177 ch et son autonomie de 700 km, là où la Mirai plafonne à 500 km. Evidemment, l'une comme l'autre restent plus intéressantes sur ce point que les autos électriques, d'autant plus qu'ici, il "suffit" de faire le plein. La tâche pourrait malheureusement être bien compliquée en Europe où les pompes à hydrogène se font rares.

Honda,Salon,Genève,2016,Civic,hatchback,2017,concept,futur,1.0,3 cylindres,berline,hydrogène,clarity,europe,commercialisation

15:54 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : honda, salon, genève, 2016, civic, hatchback, 2017, concept, futur, 1.0, 3 cylindres, berline, hydrogène, clarity, europe, commercialisation | | |

Hyundai,Elantra,berline,essence,diesel,transmission,manuelle,automatique,DCT-7,segment,C,succès,étude,Belgique,maché,europe

Hyundai Motor Company a dévoilé en Corée la toute nouvelle Elantra, baptisée Avante sur le marché local. Le design de cette berline se distingue par des lignes fluides plutôt réussies. Dans l'habitacle, on remarque l'emploi de matériaux de haute qualité tandis que la planche de bord est orientée à 6,9 degrés vers le conducteur pour une ergonomie optimale.

Hyundai,Elantra,berline,essence,diesel,transmission,manuelle,automatique,DCT-7,segment,C,succès,étude,Belgique,maché,europe

Des équipements innovants

La nouvelle Elantra bénéficie aussi d'équipements déjà connus sur d'autres modèles récemment lancés par la marque. Sur le plan du confort, elle dispose de sièges à ajustement électrique avec fonction de mémorisation, d'un système multimédia Harman et du Smart Trunk, le dispositif assurant l'ouverture automatique du coffre à l'approche du véhicule. Une fonction particulièrement pratique lorsque l'utilisateur a les mains chargées. Dans le domaine de la sécurité, Hyundai utilise des technologies modernes, notamment les systèmes Autonomous Emergency Braking (AEB), High Beam Assist (HBA), Blind Spot Detection (BSD) et Rear Cross Traffic Alert (RCTA). Cette nouvelle venue fait également appel à pas moins de 53% d'acier à ultra-haute résistance. C'est 32% de plus que sa devancière.

Hyundai,Elantra,berline,essence,diesel,transmission,manuelle,automatique,DCT-7,segment,C,succès,étude,Belgique,maché,europe

Essence, diesel et DCT-7

L'utilisation renforcée d'acier à ultra-haute résistance ne contribue pas seulement à la sécurité. Elle devrait également impacter positivement les qualités dynamiques de la nouvelle Elantra. Sous le capot, le constructeur propose diverses motorisations, dont un très intéressant moteur 1.6 GDi essence à injection directe, développant 132 ch, et un 1.6 CRDi de 136 ch. Ce moteur diesel sera disponible en combinaison avec la très moderne transmission automatique robotisée à sept rapports et double embrayage DCT-7.

Hyundai,Elantra,berline,essence,diesel,transmission,manuelle,automatique,DCT-7,segment,C,succès,étude,Belgique,maché,europe

En raison de l'intérêt croissant manifesté envers les berlines compactes du segment C, l'importateur belge de Hyundai va étudier la possibilité d'introduire la nouvelle Elantra sur le marché Belux.

Hyundai,Elantra,berline,essence,diesel,transmission,manuelle,automatique,DCT-7,segment,C,succès,étude,Belgique,maché,europe

12:42 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hyundai, elantra, berline, essence, diesel, transmission, manuelle, automatique, dct-7, segment, c, succès, étude, belgique, maché, europe | | |

Chevrolet,Camaro,RS,SS,V8,6.2,LT1,446 ch,propulsion,boîte,manuelle,six,automatique,USA,2016,europe,arrivée,new,nouvelle,génération

Alors que nous avons goûté, la semaine dernière, à la nouvelle Ford Mustang que la marque de Deaborn propose enfin en Europe, voilà que Chevrolet, son concurrent direct, lance à son tour la sixième génération de la Camaro. Celle-ci s'appuie sur une nouvelle architecture qui aurait fondu de 300 kg. De quoi assurer un comportement bien plus dynamique. Elle en aura bien besoin pour revenir à la hauteur de la Mustang qui s'offre une déclinaison européenne véritablement réussie avec un comportement et une finition qui n'ont plus rien à voir avec les pony cars d'antan.

Chevrolet,Camaro,RS,SS,V8,6.2,LT1,446 ch,propulsion,boîte,manuelle,six,automatique,USA,2016,europe,arrivée,new,nouvelle,génération

Sous le capot de cette propulsion, Chevrolet reste fidèle au 6.2 V8 LT1 qui grimpe à 446 ch pour 610 Nm de couple. Le 3.6 V6 est inédit et il développe ici 334 ch. Enfin, il y a encore un 4 cylindres turbo de 2.0 l fort de 273 ch et qui ravira certains de mes collègues, piètres conducteurs mais tout heureux de consommer 6,4 l/100 avec la Mustang dotée du 2.3 EcoBoost.

Chevrolet,Camaro,RS,SS,V8,6.2,LT1,446 ch,propulsion,boîte,manuelle,six,automatique,USA,2016,europe,arrivée,new,nouvelle,génération

Avec ces trois moteurs, Chevrolet propose une boîte manuelle à 6 rapports ou une automatique à 8 rapports. Le conducteur peut profiter, en outre, de 3 ou 4 modes de conduite avec le Driver Mode Control: Snow/Ice (hiver), Tour (promenade), Sport et - sur les modèles SS - Track (circuit).

Chevrolet,Camaro,RS,SS,V8,6.2,LT1,446 ch,propulsion,boîte,manuelle,six,automatique,USA,2016,europe,arrivée,new,nouvelle,génération

Autre bonne nouvelle, ceux qui ne pouvaient s'offrir une Camaro, faute d'un garage suffisamment grand, seront heureux d'apprendre que ses dimensions sont revues à la baisse. L'empattement passe de 2852 mm à 2811 mm tandis que la longueur affiche 4784 mm contre 4837 mm auparavant. Et en largeur, elle perd 10 mm (1897 mm).

Chevrolet,Camaro,RS,SS,V8,6.2,LT1,446 ch,propulsion,boîte,manuelle,six,automatique,USA,2016,europe,arrivée,new,nouvelle,génération

L'intérieur de la Camaro propose également son lot de modifications à l'image des boutons de la climatisation qui ont disparu au profit d'ergonomie axée autour des anneaux des bouches de ventilation. Plus gadget, l'ambiance lumineuse à bord varie en fonction du mode sélectionné avec le Driver Mode Control. Cette Camaro de sixième génération est annoncée aux Etats-Unis pour la fin de l'année mais l'Europe devrait rapidement être servie.

Chevrolet,Camaro,RS,SS,V8,6.2,LT1,446 ch,propulsion,boîte,manuelle,six,automatique,USA,2016,europe,arrivée,new,nouvelle,génération

11:56 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : chevrolet, camaro, rs, ss, v8, 6.2, lt1, 446 ch, propulsion, boîte, manuelle, six, automatique, usa, 2016, europe, arrivée, new, nouvelle, génération | | |

Rallye,Europe,Championnat,2015,ERC,circuit,Irlande,Breen,Peugeot,208,T16,R5,victoire,championnat,tête,Fiesta,Kajetanowicz

C'est à un superbe duel à la seconde que nous avons assisté lors de cette troisième manche du championnat d'Europe des rallyes 2015. En fait, ce sont deux Irlandais qui nous ont tenu en haleine sur les petites routes joliment ondoyantes  d'Irlande puisque Craig Breen s'est battu à coups de secondes avec Robert Barrable. Au volant de sa Peugeot 208 T16, Craig a réalisé un rêve d’enfant en remportant le Circuit of Ireland Rally: «Cette épreuve compte beaucoup pour moi et j’avais envie de la remporter depuis plus de 20 ans. C’est chose faite aujourd’hui», expliquait l’Irlandais après l’arrivée.

Rallye,Europe,Championnat,2015,ERC,circuit,Irlande,Breen,Peugeot,208,T16,R5,victoire,championnat,tête,Fiesta,Kajetanowicz

Pour réaliser son rêve, Craig Breen a dû batailler avec son compatriote Robert Barrable (Ford Fiesta R5) jusqu’à la sortie de route de ce dernier à deux spéciales du but. Depuis le départ, jamais l’écart entre les deux pilotes irlandais n’avait excédé 12 secondes et à l’issue de la première étape, Breen comptait 1"5 d’avance. L’écart était de 1"1 au départ de l’ES16, la plus longue spéciale du rallye (26,02 km), où la Ford Fiesta blanche a terminé sa course contre un talus. Avec près de 20 secondes d’avance sur Kajetanowicz, Breen n’avait alors plus qu’à contrôler pour rentrer en vainqueur à Belfast.

Rallye,Europe,Championnat,2015,ERC,circuit,Irlande,Breen,Peugeot,208,T16,R5,victoire,championnat,tête,Fiesta,Kajetanowicz

Mais le pilote de la Peugeot Rally Academy a effectué un tête-à-queue dans l’ES17 et le Polonais est revenu à 5 secondes au départ de l’ultime spéciale! L’Irlandais s’est finalement imposé avec 6.4 secondes d’avance, succédant ainsi à Paddy Hopkirk, Jimmy McRae, Colin McRae et à son idole Franck Meagher, au palmarès de ce rallye, une des plus anciennes épreuves routières européennes.

Rallye,Europe,Championnat,2015,ERC,circuit,Irlande,Breen,Peugeot,208,T16,R5,victoire,championnat,tête,Fiesta,Kajetanowicz

Craig Breen prend la tête du championnat ERC avec 3 points d’avance sur Kajetanowicz, deuxième à Belfast alors qu’il découvrait ce rallye si particulier avec ses spéciales asphalte étroites et très rapides, rendues piégeuses par des conditions météo instables. Le Polonais devance deux autres pilotes Irlandais, les frères Moffett, Josh (3e, Ford Fiesta RRC) et Sam (4e, Ford Fiesta RRC). Pour ses débuts européens au sein de la Peugeot Rally Academy, Charles Martin (Peugeot/Michelin) complète le top 5.

Rallye,Europe,Championnat,2015,ERC,circuit,Irlande,Breen,Peugeot,208,T16,R5,victoire,championnat,tête,Fiesta,Kajetanowicz

En Junior, le Suédois Emil Bergkvist (Opel/Michelin) a remporté sa seconde victoire consécutive en ERC. Il s’est imposé avec 15.2 secondes d’avance sur l’Allemand Majiran Gribel, lui aussi sur une Opel Adam R2. Chris Ingram complète le podium au volant de sa Peugeot 208 R2. Le Britannique Jon Armstrong avait bouclé la première étape en tête avant de recevoir une pénalité de 5 minutes. Il fut néanmoins récompensé du Colin McRae Flat Out Trophy remis par Hollie, la fille du regretté pilote écossais. Pas de chance pour notre compatriote Gino Büx qui n'a pas vraiment brillé pour sa deuxième participation à l'épreuve. Auteur d'une touchette le premier jour (biellette de direction cassée) l'obligeant à repartir en Rally2 le samedi. Las, une mauvaise réception sur un jump envoyait sa Peugeot 208 R2 dans un muret...

Rallye,Europe,Championnat,2015,ERC,circuit,Irlande,Breen,Peugeot,208,T16,R5,victoire,championnat,tête,Fiesta,Kajetanowicz

19:53 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallye, europe, championnat, 2015, erc, circuit, irlande, breen, peugeot, 208, t16, r5, victoire, tête, fiesta, kajetanowicz | | |

Ford,GT,2016,V6,3.5,biturbo,ecoboost,600 ch,propulsion,nouvelle,new,salon,detroit,europe,

Présentée en grandes pompes au Salon de Detroit, la nouvelle Ford GT sera mise en production dès l'année prochaine. Destinée à un marché international, cette supercar devrait donc être proposée en Europe. La firme américiane annonce l’utilisation de matériaux plus légers, dont la fibre de carbone et l’aluminium. L’accélération, le comportement, le freinage et les consommations en seraient logiquement améliorés.

Ford,GT,2016,V6,3.5,biturbo,ecoboost,600 ch,propulsion,nouvelle,new,salon,detroit,europe,

Comme sa devancière, la nouvelle GT arbore des lignes ultra-sportives et l’aérodynamique a été particulièrement travaillée. Les entrées d’air capot sont impressionnantes, alors que Ford a également greffé un aileron actif qui se déploie selon les sollicitations du pilote et une suspension ajustable. Certains détails sont des plus affriolants à l'image du détail des feux arrière ou encore des échappements qui ressemblent à des tuyères d'avion de chasse!

Ford,GT,2016,V6,3.5,biturbo,ecoboost,600 ch,propulsion,nouvelle,new,salon,detroit,europe,

En fait, au-delà de la couleur, nous ne pouvons nous empêcher de trouver certaines similitudes avec la Lamborghini Asterion vue au Mondial de Paris en octobre 2014. Notamment au niveau des flancs. Et puis les feux arrière sont très italiens et font penser aux dernières Ferrari. Heureusement, le capot avant reprend le dessin des précédentes Ford GT, qu'elles soient de 2004 ou des années 60.

Ford,GT,2016,V6,3.5,biturbo,ecoboost,600 ch,propulsion,nouvelle,new,salon,detroit,europe,

A bord, le style est très épuré et passe par un volant typé F1 et des inserts en fibre de carbone. Sous le capot, c'est le choc puisque Ford troque le 5.4 V8 (550 ch) contre un 3.5 V6 bi-turbo badgé EcoBoost et associé à une boîte double embrayage à 7 rapports. La puissance afficherait plus de 600 chevaux mais il faudra encore patienter pour connaître les performances du missile US. D'autres photos: c'est ici!

Ford,GT,2016,V6,3.5,biturbo,ecoboost,600 ch,propulsion,nouvelle,new,salon,detroit,europe,

14:38 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ford, gt, 2016, v6, 3.5, biturbo, ecoboost, 600 ch, propulsion, nouvelle, new, salon, detroit, europe | | |

ERC,jannerrallye,autriche,manche,ouverture,championnat,europe,neige,kajetanowicz,ford,fiesta,R5,consani,Peugeot,207,S2000,lukyanuk,skoda

C'est une édition particulièrement enneigée du Jännerrallye que le Polonais Kajetan Kajetanowicz a remporté en signant tous les meilleurs chronos sauf un. Lors de cette manche d’ouverture du Championnat d’Europe FIA des Rallyes 2015, il a su éviter les erreurs malgré des conditions qui en ont piégé plus d'un!

ERC,jannerrallye,autriche,manche,ouverture,championnat,europe,neige,kajetanowicz,ford,fiesta,R5,consani,Peugeot,207,S2000,lukyanuk,skoda

Copiloté par Jarek Baran, le Polonais de 35 ans était sur une autre planète et s’est parfaitement accommodé de la nature particulièrement glissante des spéciales durant les deux journées passées dans la région de Mühlviertel, en Autriche. Quelque soit le niveau de grip, dans le blizzard ou sous le soleil, de jour comme de nuit, Kajetanowicz s’est révélé imbattable au volant de sa Ford Fiesta R5 chaussée de pneumatiques Pirelli. Il s’impose ainsi avec plus de 7 minutes d’avance sur son dauphin.

ERC,jannerrallye,autriche,manche,ouverture,championnat,europe,neige,kajetanowicz,ford,fiesta,R5,consani,Peugeot,207,S2000,lukyanuk,skoda

Robert Consani (Peugeot 207 S2000) termine excellent deuxième après avoir appliqué une judicieuse stratégie de conservation de ses pneus. Le Français n’a en effet utilisé que six trains de pneus sur l’épreuve tout en signant des chronos de premier ordre.

ERC,jannerrallye,autriche,manche,ouverture,championnat,europe,neige,kajetanowicz,ford,fiesta,R5,consani,Peugeot,207,S2000,lukyanuk,skoda

Mais la plus grosse attaque fut proposée par Alexey Lukyanuk. Le pilote belarusse avait perdu près de cinq minutes dans la première spéciale en raison d’une surchauffe sur sa Ford Fiesta R5. Il avait ainsi rétrogradé en 23e position mais parvint en fin de parcours à remonter sur la dernière marche du podium grâce à quinze 2e meilleurs temps. Il bat ainsi Jaromir Tarabus (Skoda Fabia S2000). Vojetch Stajf remporte le classement ERC2 et Slawomir Ogryzeg l’ERC3.

ERC,jannerrallye,autriche,manche,ouverture,championnat,europe,neige,kajetanowicz,ford,fiesta,R5,consani,Peugeot,207,S2000,lukyanuk,skoda

ERC,jannerrallye,autriche,manche,ouverture,championnat,europe,neige,kajetanowicz,ford,fiesta,R5,consani,Peugeot,207,S2000,lukyanuk,skoda

Cinquième, l'Autrichien Martin Fischeriehner (Mitsubishi Lancer Evo9) pointe à plus de 22 minutes du vainqueur! Il devance la Peugeot 208 T16 R5 du Suisse Hirschi, auteur d'un nombre incalculable d'écarts de pilotage dans la neige… Enfin, le jeune Stéphane Lefebvre a été contraint à l'abandon suite à une rupture de la courroie d'alternateur sur sa Citroën DS3 R5 alors qu'il occupait la cinquième place.

ERC,jannerrallye,autriche,manche,ouverture,championnat,europe,neige,kajetanowicz,ford,fiesta,R5,consani,Peugeot,207,S2000,lukyanuk,skoda

22:35 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : erc, jannerrallye, autriche, manche, ouverture, championnat, europe, neige, kajetanowicz, ford, fiesta, r5, consani, peugeot, 207, s2000, lukyanuk, skoda | | |

Nissan,Leaf,taxis,bruxellois,capitale,europe,12,heureux,électrique,full,

A l'heure où tout le monde parle de la trentaine de taxis chinois de la marque BYD ayant envahi les avenues de notre capitale, Nissan tient à rappeler que depuis l'automne 2014, 12 taxis Leaf sillonnent également Bruxelles. Et les réactions des utilisateurs enthousiastes sont très positives. Reza Seyed gère un parc de 14 taxis, dont 5 Nissan Leaf. Les économies réalisées en termes de coûts d'exploitation ont été l'argument déterminant pour l'achat des véhicules. «Mes conducteurs sont nettement moins stressés! Ils doivent toutefois s'adapter au rythme et aux spécificités de la voiture afin d'optimiser l'utilisation des batteries. Je soumets chaque voiture achetée à un test approfondi et je dois reconnaître que la vie est beaucoup plus zen à bord d'une Leaf. Le facteur décisif a été l'économie de carburant. Vient ensuite le silence absolu de la voiture.»

Bouzouika Bilal, propriétaire de deux Nissan Leaf, a préféré la japonaise à ses concurrentes: «Nous avons testé dans les moindres détails tous les modèles concurrents et nous avons finalement retenu la Nissan. Notre décision a aussi été influencée par le comportement du concessionnaire qui nous a gratifié d'un excellent service après-vente et d'une solide garantie.» Les Leaf parcourent quelque 450 km par jour en moyenne. L'autonomie n'est pas un réel problème. Bruxelles est leur principale zone d'activités. Par ailleurs, ils font souvent la navette entre l'aéroport de Bruxelles-National (Zaventem) et de Bruxelles-Sud (Charleroi). Nissan réaffirme ainsi sa position de leader mondial et européen de la mobilité 100 % électrique: ces taxis font partie des plus de 150.000 Nissan Leaf écoulées dans le monde depuis son lancement en 2010.

Nissan,Leaf,taxis,bruxellois,capitale,europe,12,heureux,électrique,full,

13:52 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nissan, leaf, taxis, bruxellois, capitale, europe, 12, heureux, électrique, full | | |