condroz,rallye,2017,plateau,présentation,DS3,R5,Duval,Thiry;Demaerschalk,cherain,princen,skoda,fabia,R5,Peugoet,208,T16

Certes, les mauvais coucheurs et ceux qui râlent plus qu'ils n'agissent diront que le plateau de cette année manque de vedettes étrangères. Il faut dire qu'ils avaient été gâtés, ces dernières années, grâce aux efforts d'Yves Matton, le boss de Citroën Racing. Seulement voilà, à chaque fois, tout peut capoter en dernière minutes à cause d'essais inopinés ou d'opération marketing inattendue imposée par le team et cela gâchait un peu le plaisir. Alors lorsqu'il s'est agit de trouver les équipages chargés de porter haut les couleurs du constructeur français en terre hutoise, Yves s'est dit, suite à un coup de fil de François Duval, qu'il tenait peut-être là la belle histoire de ce Condroz 2017.

condroz,rallye,2017,plateau,présentation,DS3,R5,Duval,Thiry;Demaerschalk,cherain,princen,skoda,fabia,R5,Peugoet,208,T16

Le concept de la Belgian battle est né puisqu'aux côtés de François Duval viendra s'aligner Bruno Thiry, qui retrouvera pour l'occasion Stéphane Prévot, et Kevin Demaerschalk. Trois générations de pilotes vont donc s'affronter au volant de DS3 R5. Même s'il n'est pas repris sous l'auvent de Citroën Belux, Cédric Cherain fera lui aussi partie des favoris ce qui ne doit pas déplaire à son copilote, l'inépuisable Eric Gressens!

condroz,rallye,2017,plateau,présentation,DS3,R5,Duval,Thiry;Demaerschalk,cherain,princen,skoda,fabia,R5,Peugoet,208,T16

Face au clan des chevronnés, la concurrence ne compte pas s'endormir. Du côté des Skoda Fabia R5, Vincent Verschueren débarquera à Huy en leader du championnat et voudra avant tout assurer son titre. Kris Princen, auréolé de sa victoire à l’East Belgian Rally, va lui tout donner pour accrocher une nouvelle victoire au Condroz et pousser son rival dans ses derniers retranchements.

condroz,rallye,2017,plateau,présentation,DS3,R5,Duval,Thiry;Demaerschalk,cherain,princen,skoda,fabia,R5,Peugoet,208,T16

Mais attention à Ghislain de Mevius, dernier vainqueur du JMC Rally de Jalhay et sur le podium à Huy en 2016 et à Xavier Bouche, toujours très performant à Huy. Guillaume Dilley est le cinquième homme à piloter une Skoda Fabia R5 et aura lui aussi voix au chapitre.

condroz,rallye,2017,plateau,présentation,DS3,R5,Duval,Thiry;Demaerschalk,cherain,princen,skoda,fabia,R5,Peugoet,208,T16

Plus discrets que leurs collègues du groupe PSA, les lionceaux de chez Peugeot débarqueront en bord de Meuse avec des intentions de victoire également. Leur équipage de pointe, Abbring-Tsjoen, voudra faire oublier sa sortie de l’East Belgian Rally et briller de mille feux en région hutoise. Cédric de Cecco remet lui aussi le couvert et espère avoir un peu plus de chance qu’en 2016 alors que pour l’équipage RNT Guillaume de Mevius et Louis Louka, ce sera la découverte du pilotage de la Peugeot 208 T16. 

condroz,rallye,2017,plateau,présentation,DS3,R5,Duval,Thiry;Demaerschalk,cherain,princen,skoda,fabia,R5,Peugoet,208,T16

N’oublions pas les Ford Fiesta avec les voitures de Litt, Vanneste, Loyen et surtout Adrain Fernémont qui, après un Rallye de Wallonie de toute beauté, veut confirmer sur ses terres.

condroz,rallye,2017,plateau,présentation,DS3,R5,Duval,Thiry;Demaerschalk,cherain,princen,skoda,fabia,R5,Peugoet,208,T16

Bannies des classements officiels du championnat de Belgique, les WRC assurent pourtant leur part de spectacle sur les routes grasses et délicates du Condroz. Et certains l'ont compris à l'image d'Yves Matton, épaulé par Daniel Elena, qui remet le couvert sur une Citroën C4 WRC ou encore David Bonjean. Ces deux-là prétendront au podium final. Même constat pour les pilotes de Skoda Fabia WRC: Yannick Albert et Manu Canal-Robles auront eux aussi leur mot à dire pour les places d’honneur.

condroz,rallye,2017,plateau,présentation,DS3,R5,Duval,Thiry;Demaerschalk,cherain,princen,skoda,fabia,R5,Peugoet,208,T16

Enfin, pour le plaisir des yeux et des oreilles, plusieurs Porsche seront présentes: à côté des habituels Francis Lejeune, Henri Schmelcher et Patrick Mylleville, il faudra également être attentif à Boelens, Busin et Wartique (photo du haut).

condroz,rallye,2017,plateau,présentation,DS3,R5,Duval,Thiry;Demaerschalk,cherain,princen,skoda,fabia,R5,Peugoet,208,T16

11:39 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : condroz, rallye, 2017, plateau, présentation, ds3, r5, duval, thiry;demaerschalk, cherain, princen, skoda, fabia, peugoet, 208, t16 | | |

legend,boucles,bastogne,neuville,duval,escort,porsche,911,ford,thiry,verreydt,MY Racing,matton,elena,rally,historic,régularité

Traditionnelle manche d’ouverture de la saison rallystique belge, les Legend Boucles devraient attirer la grande foule, ce week-end dans la région de Bastogne.

Si, à une semaine près, les routes ne seront pas blanches, c’est sous le soleil et par des températures plutôt agréables pour un mois de février que devraient en découvre les quelques 285 concurrents attendus au départ ce samedi matin sous le chapiteau dressé sur la Place McAuliffe, à côté du célèbre char.

legend,boucles,bastogne,neuville,duval,escort,porsche,911,ford,thiry,verreydt,MY Racing,matton,elena,rally,historic,régularité

Le succès populaire de cette 59ème édition est garanti par l’affiche royale avec un duel au sommet attendu entre nos deux meilleurs rallymen de tous les temps, Thierry Neuville et François Duval.

De retour après trois ans d’absence aux Boucles, notre vice-champion du monde, toujours épaulé par Nicolas Gilsoul, découvrira le pilotage de la Porsche 911 Gr.4 imposée en 2016 par le patron de BMA Bernard Munster. Le pilote Hyundai aura à cœur d’oublier ses déboires de début de saison avec une domination qui ne s’est, hélas, pas concrétisée dans les résultats. A quelques centimètres près, nous aurions pu accueillir le leader du Mondial WRC à Bastogne…

"Mon premier objectif ici est de me faire plaisir," affirme le Saint-Vithois débarquant cet après-midi depuis une séance de tests en Espagne. "C’est la seule fois de l’année que je vais pouvoir rouler sans pression, juste faire des grands travers et régaler mes supporters."

legend,boucles,bastogne,neuville,duval,escort,porsche,911,ford,thiry,verreydt,MY Racing,matton,elena,rally,historic,régularité

Gageons toutefois qu’une fois le casque sur les oreilles, Thierry n’amusera pas la galerie et taquinera le chrono histoire de pouvoir défier celui qui est devenu la référence, le seul triple vainqueur des Legend, François Duval. Lauréat en 2013, 2014 et 2015, le pilote de Cul-des-Sarts est de retour après un an d’absence sur une Ford Escort MKII BDA Gr.4, cette fois issue des ateliers de Paul Lietaer.

"La journée terre et le Target Time qui ne nous obligera plus à faire du surplace à l’arrivée de chaque spéciale m’ont motivé à revenir," affirme l’ex-enfant terrible.

La présence de son successeur dans le rôle d’ambassadeur mondial, seul autre Belge à avoir réussi l’exploit de s’imposer en Championnat du Monde, aussi sans doute.

"Cela va être un combat entre le vieux et le jeune," sourit Dudu .

Neuville-Duval, voilà un duel Historic auquel les fans attendus en nombre dès ce soir pour la séance de dédicaces sous le chapiteau (18h) puis pour la parade en ville (19h-21h) n’ont encore jamais eu l’occasion d’assister.

legend,boucles,bastogne,neuville,duval,escort,porsche,911,ford,thiry,verreydt,MY Racing,matton,elena,rally,historic,régularité

Mais nos deux stars mondiales ne seront pas les seules pointures à faire danser les grands-mères d’avant 1987.

Parmi la centaine d’équipages engagés en Legend, on retrouve notamment six autres anciens vainqueurs. A commencer par Patrick Snijers, huit victoires dont deux en Legend, lui aussi sur une toute bonne Escort Gr.4. Mais aussi le triple couronné (à l’époque du moderne) Renaud Verreydt (Escort MKI), le premier vainqueur des Legend Marc Timmers (Porsche), Bruno Thiry (Datsun Violet Gr.2) sans oublier le tenant du titre, Bernard Munster (Porsche).

legend,boucles,bastogne,neuville,duval,escort,porsche,911,ford,thiry,verreydt,MY Racing,matton,elena,rally,historic,régularité

Pas d’ancien champion du monde cette année, mais quelques très bons étrangers quand même emmenés par le pilote officiel Citroën en WRC Stéphane Lefèbvre (Visa 1000 Pistes Gr.B). Le Français retrouvera ses compatriotes Jean-François Mourgues (Escort Gr.4), François Lethier (Peugeot 504 V6 Gr.5) ou Alain Deveza (Subaru Impreza Gr.A en Démo).

legend,boucles,bastogne,neuville,duval,escort,porsche,911,ford,thiry,verreydt,MY Racing,matton,elena,rally,historic,régularité

Parmi les pilotes jouissant d’une certaine notoriété, on citera encore la venue du patron de Citroën Racing Yves Matton sur sa Porsche Gr.3 toujours partagée avec l’équipier de Loeb Daniel Elena, le touche-à-tout Fred Bouvy (Porsche), le champion du monde d’attelage Félix-Marie Brasseur (Porsche) le pilote officiel BMW en DTM Maxime Martin (Opel Kadett), le pilote ex-mystère Larry Cols pour un sympathique retour après neuf ans d’absence ou encore Stéphane Henrard étrennant en Démo son tout nouveau buggy Dunbee.

legend,boucles,bastogne,neuville,duval,escort,porsche,911,ford,thiry,verreydt,MY Racing,matton,elena,rally,historic,régularité

Record d’affluence (185 voitures) battu en Classic, l’épreuve de régularité à 60 km/h, avec pléthore de favoris, de voitures originales et la présence, pour la troisième année consécutive, de notre ex-premier ministre Guy Verhofstadt, cette fois au volant d’une Lancia.

legend,boucles,bastogne,neuville,duval,escort,porsche,911,ford,thiry,verreydt,MY Racing,matton,elena,rally,historic,régularité

Tout ce beau monde en découdra durant deux jours lors de ce « remake » motorisé de la bataille des Ardennes. Au programme, douze spéciales (111 km) pour la journée du samedi puis six spéciales terre totalisant 80 km lors de l’étape dominicale (toutes en Power Stage c’est-à-dire avec des pénalités doublées) avec un juge de paix unique en Belgique de plus de 37 km du côté d’Herbeumont.

legend,boucles,bastogne,neuville,duval,escort,porsche,911,ford,thiry,verreydt,MY Racing,matton,elena,rally,historic,régularité

Même avec des anciennes, il va y avoir du sport et surtout beaucoup de spectacle ce week-end lors d’une 59ème édition des Legend Boucles s’annonçant tout simplement exceptionnelle. Amis spectateurs, soyez prudents. Sur les bords des spéciales comme sur les routes…

10:20 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : legend, boucles, bastogne, neuville, duval, escort, porsche, 911, ford, thiry, verreydt, my racing, matton, elena, rally, historic, régularité | | |

Spa,rally,2016,belgique,championnat,rallye,BRC,Loix,Skoda,Fabia,R5,François,Duval,Ford,Escort,RS,Princen,Peugeot,208,T16,Dilley,DS3

La deuxième édition du Spa Rally a débuté pour nous, vendredi soir, par la spéciale Herve-Bolland où notre habituel dénicheur de solides passages nous a emmenés dans un endroit parfaitement situé pour déceler immédiatement les gros coeurs. Malgré l'obscurité et le brouillard particulièrement épais, rendant les conditions de pilotage plus que délicates, nous les voyions dévaler une colline en face de nous avant qu'ils ne viennent prendre un gauche suivi d'un vilain droite juste à nos pieds. Difficile de voir certains numéros mais à l'oreille et à la vue du pilotage de certains, nous savions qui passaient sous nos yeux. Le rallye la nuit, c'est toujours une ambiance particulière. Quel spectacle!

Spa,rally,2016,belgique,championnat,rallye,BRC,Loix,Skoda,Fabia,R5,François,Duval,Ford,Escort,RS,Princen,Peugeot,208,T16,Dilley,DS3

L'idée de laisser partir les historiques avant les modernes n'était pas mauvaise à condition de ne pas en avoir trop. Car c'est une véritable montée en température à laquelle nous avons assisté avec des pilotes visant avant tout à rejoindre l'arrivée suivis des vraies pointures de l'historique que sont Messieurs Maeyaert, Despa, Mylleville, Munster et Devleeschauwer ponctués par le passage, d'un niveau toujours aussi brillant, de François Duval. On dira ce qu'on voudra dans le camp d'en face, mais avoir Dudu au départ d'un rallye est toujours positif tant le garçon est attendu par tous.

Spa,rally,2016,belgique,championnat,rallye,BRC,Loix,Skoda,Fabia,R5,François,Duval,Ford,Escort,RS,Princen,Peugeot,208,T16,Dilley,DS3

Il suffit d'ailleurs de voir le nombre de vidéos et de photos de ses passages publiées sur la toile, et ce dès le vendredi soir, pour comprendre que les retombées sont totalement assurées avec la participation de François. Les organisateurs du Rallye de Wallonie peuvent d'ailleurs se réjouir puisque le Cul-des-Sartois a d'ores et déjà annoncé qu'il serait au départ de l'épreuve namuroise au volant d'une voiture moderne pour y jouer la victoire. Autant dire que le plateau des R5 risque bien d'être là aussi très généreux!

Spa,rally,2016,belgique,championnat,rallye,BRC,Loix,Skoda,Fabia,R5,François,Duval,Ford,Escort,RS,Princen,Peugeot,208,T16,Dilley,DS3

Du côté des R5 justement, on n'amusait pas le terrain en tête avec un Freddy Loix bien décidé à dégoûter très vite Kris Princen... Les deux cadors du Championnat de Belgique des Rallyes sont indubitablement un ton au-dessus mais leurs adversaires ont l'excuse qu'ils roulent moins régulièrement à l'exception de Vincent Verschueren qui semble de plus en plus à l'aise au volant de sa Skoda. Xavier Bouche, Cédric De Cecco et Guillaume Dilley ne déméritent pas en se battant pour les accessits.

Spa,rally,2016,belgique,championnat,rallye,BRC,Loix,Skoda,Fabia,R5,François,Duval,Ford,Escort,RS,Princen,Peugeot,208,T16,Dilley,DS3

A notre grand âge, il est toujours important de bien se nourrir alors nous avons choisi de nous sustenter avant de retourner à Bolland pour le second passage du vendredi. Nous choisissons un endroit mieux éclairé mais moins spectaculaire puisqu'il s'agit de l'épingle en montée dans le village. Benoît Galand, pourtant encore aussi vert que la couleur de sa VW Golf, nous gratifie d'une petite erreur mais tous les autres s'en sortent bien.

Spa,rally,2016,belgique,championnat,rallye,BRC,Loix,Skoda,Fabia,R5,François,Duval,Ford,Escort,RS,Princen,Peugeot,208,T16,Dilley,DS3

Samedi, direction la Clémentine à l'endroit-clé, The place to be, où l'on retrouve toujours les journalistes et les observateurs les plus pointus. Nous y rejoignent Cédric Cherain, victime de sa mécanique la veille lorsqu'un roulement de sa Ford Fiesta R5 le lâchait. Il préférait ne pas repartir en Rally2 pour s'offrir une séance de test supplémentaire sur la terre avant sa participation au WRC2 lors du Rallye du Portugal. Entourés des organisateurs de l'épreuve, Christian Jupsin et Carolane, sa fille, nous étions parfaitement installés pour assister au passage des bolides au milieu des arbres. Verdict identique pour notre analyse avec un Duval hors norme et des R5 diaboliques d'efficacité. A ce moment-là de la course, Freddy s'est ménagé une avance d'une vingtaine de secondes sur Princen qui semble pourtant attaquer davantage.

Spa,rally,2016,belgique,championnat,rallye,BRC,Loix,Skoda,Fabia,R5,François,Duval,Ford,Escort,RS,Princen,Peugeot,208,T16,Dilley,DS3

Mais l'oeil de Cédric éclairait la performance de Freddy Loix d'un point de vue d'expert: "Dans ce passage de la Clémentine où nous les voyons dans plusieurs virages, il est évident que Freddy a une manière bien à lui d'aborder une série de courbes. Il n'est probablement pas le plus rapide à vue d'oeil, d'ailleurs kris a déboulé du premier droit d'une manière beaucoup plus spectaculaire, mais il connaît tellement bien nos épreuves qu'il sait parfaitement où il peut perdre une petite seconde pour conserver une vitesse de passage hallucinante sur plusieurs virages. Il est d'une propreté impressionnante et il économise ses gestes et les dérives de sa Fabia au maximum. Je ne veux pas être pessimiste mais à ce train-là, Freddy va les gagner toutes pendant les dix prochaines années... (rires)"

Spa,rally,2016,belgique,championnat,rallye,BRC,Loix,Skoda,Fabia,R5,François,Duval,Ford,Escort,RS,Princen,Peugeot,208,T16,Dilley,DS3

Et en effet, lors des deux autres passages où nous nous sommes rendus lors de cette deuxième étape, Freddy appliquait exactement la même recette. Ainsi, dans un célèbre S de la spéciale de Creppe-Winanplanche, dans le bois de Vequeterre, il est parvenu à rester parfaitement sur des rails malgré l'état très glissant du goudron encore rendu délicat par la terre ramenée sur la route par les anciennes étant passées avant lui. Si bien qu'un observateur à nos côtés imaginait la Skoda Fabia dotée d'un anti-patinage. Un droite vicieux où Princen et Dilley n'ont pas hésité à user du talus comme d'un banking, toujours spectaculaire même si moins efficace que Loix.

Spa,rally,2016,belgique,championnat,rallye,BRC,Loix,Skoda,Fabia,R5,François,Duval,Ford,Escort,RS,Princen,Peugeot,208,T16,Dilley,DS3

A l'arrivée, Freddy Loix impose sa Skoda Fabia R5 avec 35"6 d'avance sur la Peugeot 208 R5 T16 de Kris Princen et 2'33"8 sur une autre Fabia, celle de Vincent Verschueren, pas déméritant sur un terrain particulièrement délicat.

Spa,rally,2016,belgique,championnat,rallye,BRC,Loix,Skoda,Fabia,R5,François,Duval,Ford,Escort,RS,Princen,Peugeot,208,T16,Dilley,DS3

Xavier Bouche signe également un solide résultat avec une quatrième place à 3'07"9 du vainqueur tandis que Cédric De Cecco, jeune retraité, plaçait une autre 208 T16 dans le Top 5 à 3'40"6.

Spa,rally,2016,belgique,championnat,rallye,BRC,Loix,Skoda,Fabia,R5,François,Duval,Ford,Escort,RS,Princen,Peugeot,208,T16,Dilley,DS3

La première DS est celle de Guillaume Dilley, sixième à 5'16", qui a parfaitement résisté à une certaine pression puisqu'il était rapidement le seul représentant de l'importateur suite au retrait précoce de Demaerschalk, victime d'un problème de direction assistée. En signant cinq fois le troisième temps, Dilley a parfaitement répondu aux espoirs placés en lui et attend déjà le Rallye de Wallonie où l'expérience de son prestigieux copilote pourra encore pleinement le servir.

Spa,rally,2016,belgique,championnat,rallye,BRC,Loix,Skoda,Fabia,R5,François,Duval,Ford,Escort,RS,Princen,Peugeot,208,T16,Dilley,DS3

Enfin, terminons sur la belle victoire de François Duval, en pleine forme, qui semble toujours aussi talentueux. Il maîtrise parfaitement l'Escort, conserve une rapport inférieur pour jouer avec la pédale de gaz et placer ainsi la Ford au centimètre là où les moins téméraires passent le rapport supérieur et se retrouvent avec moins de puissance lorsqu'il s'agit de se sauver d'un mauvais pas.

Spa,rally,2016,belgique,championnat,rallye,BRC,Loix,Skoda,Fabia,R5,François,Duval,Ford,Escort,RS,Princen,Peugeot,208,T16,Dilley,DS3

Le pilotage est tout un art que De Spa et Munster maîtrisent tout autant. Si le premier terminait à 1'26" de l'autre François, le second perdait le podium suite à une crevaison suivie de soucis de crémaillère.

Spa,rally,2016,belgique,championnat,rallye,BRC,Loix,Skoda,Fabia,R5,François,Duval,Ford,Escort,RS,Princen,Peugeot,208,T16,Dilley,DS3

17:29 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : spa, rally, 2016, belgique, championnat, rallye, brc, loix, skoda, fabia, r5, françois, duval, ford, escort, rs, princen, peugeot, 208, t16, dilley, ds3 | | |

Spa,Rally,BRC,deuxième,manche,VHC,Ford,Escort,RS,François,Duval,départ,spectacle,plaisir

Dans la petite lutte qui oppose le RAC Spa de Pierre Delettre à DG Sport de Christian Jupsin, ce dernier vient de marquer un gros point en annonçant, lors de sa conférence de presse, la participation de François Duval sur une Ford Escort RS dans l'annexe du Championnat de Belgique réservée aux VHC. Une voiture avec laquelle François aurait pu remporter les Legend Boucles 2016 et y signer son quatrième succès d'affilée. En effet, c'est bel et bien la monture de Christophe Jacob qui lui sera confiée et que le chouchou du public a imposé à trois reprises dans l'épreuve du truculent Ardennais. Mais cette fois, il ne sera pas question de régularité, même rapide: lors du Spa Rally (18 & 19 mars), la vitesse importera et elle seule... ou pas!

Spa,Rally,BRC,deuxième,manche,VHC,Ford,Escort,RS,François,Duval,départ,spectacle,plaisir

Epaulé par son pote Anthony Bourdeaud’hui, le citoyen de Cul-des-Sarts veut surtout se faire plaisir et assurer le spectacle: "Je me réjouis de retrouver Spa et les routes de cette région qui permettent de s’exprimer pleinement. Je pourrai ainsi me produire sur la route devant mes supporters qui, c’est vrai, n’ont plus trop l’opportunité de me voir en action ailleurs qu’en rallycross. Pour eux… et pour tous les autres, je suis décidé à faire le show et à m’amuser!» Voilà une excellente nouvelle pour les suiveurs du Championnat de Belgique! (Photos: www.letihon.be)

Spa,Rally,BRC,deuxième,manche,VHC,Ford,Escort,RS,François,Duval,départ,spectacle,plaisir

20:04 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : spa, rally, brc, deuxième, manche, vhc, ford, escort, rs, françois, duval, départ, spectacle, plaisir | | |

rallycross,mondial,wrx,duval,françois,mettet,ford,focus,supercar

Seul pilote belge vainqueur d’une épreuve du Championnat d’Europe de Rallycross dans la catégorie-reine, François Duval espère toujours pouvoir se targuer un jour d’un même exploit dans le cadre du nouveau Championnat du Monde. Lancé en 2014, le FIA World Rallycross Championship est incontestablement la compétition qui monte au niveau international. Par son format très explosif, avec une succession de courses très courtes, mais aussi par les voitures engagées – des monstres de plus de 500 chevaux en Supercar – et la qualité des pilotes, le « mondial » de Rallycross est un gage de spectacle!

L’an dernier, François Duval n’avait pas connu beaucoup de réussite pour la première venue, sur le circuit de Mettet, de cette compétition en Belgique. S’il avait assuré le show, le citoyen de Cul-des-Sarts avait payé cher une petite touchette l’ayant empêché de rejoindre les demi-finales.

rallycross,mondial,wrx,duval,françois,mettet,ford,focus,supercar

Mais Dudu n’est pas du genre à baisser les bras. Ayant obtenu une invitation pour participer à la troisième manche du Championnat du Monde, l’ex-pilote du WRC retrouvera une voiture qui lui a souvent réussi. «Je piloterai en effet une Ford Focus», sourit-il. «Tout le monde sait que c’est avec Ford que j’ai disputé le plus de rallyes mondiaux et c’est aussi avec une Focus que je m’étais imposé à Maasmechelen en 2010, dans le cadre du Championnat d’Europe.»

Cette fois, c’est avec la voiture de Sverre Isachsen, le triple champion d’Europe norvégien, que François espère provoquer la chance. «Je pense que le moteur 2 litres de cette Focus Supercar est très performant et j’espère que le châssis sera au niveau par rapport aux voitures de la nouvelle génération», précise François. «Vu la difficulté pour boucler les budgets, cette monture offre vraiment un excellent rapport prix/performances.»

Quoi qu’il en soit, c’est avec une motivation au top que François Duval abordera ce rendez-vous. Les 16 et 17 mai, celui que ses supporters appellent encore Phénoménal Duval espère bien faire vibrer les spectateurs sur le circuit Jules Tacheny!

10:59 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallycross, mondial, wrx, duval, françois, mettet, ford, focus, supercar | | |

championnat,monde,rallycross,wrx,polo,vw,volksagen,mettet,belgique,manche,duval,françois

Pour son one-shot dans le cadre de la sixième manche du Championnat du Monde de Rallycross à Mettet, François Duval a confirmé son incontestable talent. Mais le pilote de la VW Polo RX Supercar n’a pourtant pas atteint le cap des demi-finales, qui constituait son objectif. Poussé à deux reprises par des concurrents lors des manches qualificatives, le pilote de Cul-des-Sarts a vu ses espoirs s’envoler. Avec Toomas Heikkinen, c’est toutefois une Volkswagen Polo qui a remporté cette étape belge du mondial!

championnat,monde,rallycross,wrx,polo,vw,volksagen,mettet,belgique,manche,duval,françois

«Avant la course, j’avais dit que la chance joue toujours un rôle en Rallycross», soufflait François Duval dimanche en début d’après-midi. «Le déroulement de la course m’a, malheureusement, donné raison.» Percuté par Pavel Koutny au départ de sa première manche qualificative, François devait renoncer après 200 mètres. «Un triangle de suspension arrière était cassé et c’était donc déjà terminé», explique-t-il. «Et cet abandon a gâché tout le reste de mon week-end!»

championnat,monde,rallycross,WRX,polo,VW,Volksagen,mettet,belgique,manche,duval,françois

En Rallycross, quatre manches qualificatives sont disputées par chaque pilote, des points étant attribués au terme de chacune d’elles selon le chrono réalisé tous groupes mélangés! Le moindre faux pas peut dès lors s’avérer fatal dans la course à la qualification. Après une 7e puis une 11e places lors des deux manches qualificatives suivantes, François Duval savait que la quatrième et dernière joute serait décisive.

championnat,monde,rallycross,wrx,polo,vw,volksagen,mettet,belgique,manche,duval,françois

«Mais je me suis fait pousser au départ par un adversaire», expliquait le pilote du Marklund Motorsport. «J’ai dû élargir la trajectoire au premier virage et je me suis retrouvé à la dernière place. J’ai tout donné, en doublant un adversaire sur le jump et deux dans le même tour. Apparemment, j’ai assuré le spectacle. Mais ce n’était évidemment pas le meilleur moyen pour signer un bon chrono à la fin de la manche. Les points de la 21e place ne m’ont pas suffit pour faire partie des douze demi-finalistes.»

championnat,monde,rallycross,WRX,polo,VW,Volksagen,mettet,belgique,manche,duval,françois

Dimanche soir, le pilote du Belgian VW Club se voulait fataliste. «On sait que ça fait partie du jeu», précisait-il. «Je suis plus déçu pour mes partenaires que pour moi. Personnellement, je pense que le bilan est positif malgré tout et que j’ai démontré que j’avais ma place dans ce championnat hyper compétitif. En vitesse pure, je méritais de figurer parmi les 12 meilleurs. J’espère que ce sera pour une prochaine fois car je vous confirme que cette discipline m’amuse vraiment beaucoup!»

championnat,monde,rallycross,wrx,polo,vw,volksagen,mettet,belgique,manche,duval,françois

Alors que Michaël De Keersmaecker, autre Belge engagé en Supercar sur une Volkswagen, terminait à la 26e place après les manches qualificatives (il n’a pas pu prendre le départ de la dernière à cause d’un problème technique), les Volkswagen ont été omniprésentes aux avant-postes. Trois Polo se retrouvaient parmi les six finalistes et c’est le Finlandais Toomas Heikkinen qui est monté sur la plus haute marche du podium sur lequel on retrouvait aussi le Suédois Johan Kristoffersson, troisième.

championnat,monde,rallycross,WRX,polo,VW,Volksagen,mettet,belgique,manche,duval,françois

09:20 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : championnat, monde, rallycross, wrx, polo, vw, volksagen, mettet, belgique, manche, duval, françois | | |

François,Duval,rallycross,mondial,WRX,Marklund,motorsport,Volkswagen,Polo,Supercar

Avec sa superbe VW Polo RX Supercar aux couleurs de Gordon Finest Beers, de Ramaekers et du Belgian VW Club, François Duval sera l’incontestable vedette de l’épreuve belge du Championnat du Monde de Rallycross qui se déroulera à Mettet les 12 et 13 juillet. En aucun cas, le pilote de Cul-des-Sarts ne voulait rater cette épreuve qui se déroulera à 50 km de chez lui!

François,Duval,rallycross,mondial,WRX,Marklund,motorsport,Volkswagen,Polo,Supercar

François, quelles sont vos impressions après la prise en mains de la VW Polo RX Supercar?

"Avec 600 chevaux et un comportement très amusant, ces Supercars sont des engins exceptionnels. La Polo se comporte vraiment très bien et, si je compare avec les autres voitures du même type que j’ai déjà pu piloter, je dirais que c’est un vélo tellement elle est facile à placer. Je me suis tout de suite senti à l’aise à son volant. Apparemment, ça s’est vu: le représentant de l’équipe Marklund a semble-t-il été impressionné par la vitesse à laquelle je me suis adapté à la voiture, ce qui est plutôt bon signe."

François,Duval,rallycross,mondial,WRX,Marklund,motorsport,Volkswagen,Polo,Supercar

Le pilotage d’un tel bolide est-il très différent de celui d’une WRC du Championnat du Monde des Rallyes?

"Non, c’est très similaire au niveau de la conduite. Comme avec une WRC, je contrôle beaucoup la voiture en freinant du pied gauche… Il y a beaucoup de glisse et il faut anticiper pour bien placer la voiture avant le virage. Même si on tourne en rond, le pilotage est plus proche du rallye que du circuit proprement dit. C’est dans tous les cas une discipline à part ! Les départs, les courses très courtes, les luttes en peloton… Tout cela demande une certaine habitude !"

François,Duval,rallycross,mondial,WRX,Marklund,motorsport,Volkswagen,Polo,Supercar

Vous étiez à Lydden Hill en spectateur. Qu’avez-vous pensé de l’évolution de la discipline depuis votre dernière apparition, il y a deux ans?

"On voit que le Rallycross est en plein essor. Devant, ce sont toutes des voitures modernes, à l’image de la VW Polo préparée par Marklund Motorsport. Les structures dans les paddocks ont aussi beaucoup changé. Chez Marklund, ils viennent avec trois semi-remorques! Clairement, la discipline est en train de se professionnaliser et je pense que les promoteurs travaillent beaucoup pour faire parler de leur championnat."

François,Duval,rallycross,mondial,WRX,Marklund,motorsport,Volkswagen,Polo,Supercar

Qu’est-ce que vous aimez dans le Rallycross?

"Tout d’abord, j’aime le plaisir que l’on prend au volant d’engins aussi performants. Mais j’aime aussi le côté show. Pour les spectateurs, c’est intense avec plein de petites courses, des bagarres portières contre portières, un tour "Joker" qui est plus long et qui demande au pilote d’avoir un peu de stratégie… C’est vraiment un concept que j’aime bien. Quand je suis allé comme spectateur à Lydden Hill, je me suis sincèrement bien amusé à suivre les courses !"

Vous verriez-vous rouler plus souvent en Rallycross à l’avenir ?

"C’est effectivement quelque chose qui me tente! Sportivement, on sait que la compétition est en plein développement et que le niveau ne cesse de grimper. Sur un plan personnel, je trouve super d’arriver le vendredi et de pouvoir repartir le dimanche soir ou le lundi matin. Si je pouvais replonger pour une saison complète, ça ne m’empêcherait pas de continuer mon travail dans le garage familial. Et tout le monde sait à quel point celui-ci me tient à cœur. Et puis, le Rallycross est une discipline conviviale! Je peux prendre ma compagne et mon fils avec, quelques amis peuvent m’accompagner… Ca me permet de concilier le sport automobile, ma vie professionnelle et ma vie de famille. Vraiment, c’est une discipline qui me convient bien!"

21:13 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : françois, duval, rallycross, mondial, wrx, marklund, motorsport, volkswagen, polo, supercar | | |

karting,ASAF,belgique,mariembourg,finale,challenge,la victoire,2013,Duval,X30 Master,X30 Senior,X30 Junior,Mini,X30 Shifter,Promokart

Les meilleures choses ont une fin, dit-on. Ce sera le cas aussi de la Belgian ASAF Karting Series dans sa cuvée 2013. Dimanche soir, sur la piste du Karting des Fagnes de Mariembourg, le rideau se tirera sur cette saison passionnante. Mais avant, il y a une finale à disputer avec l’attribution des titres de fin d’année, mais aussi la remise en jeu du célèbre Challenge La Victoire!

Cinquième et dernier rendez-vous de la Belgian ASAF Karting Series, le Challenge La Victoire est une épreuve à part dans le calendrier. D’une part car elle marque le dernier volet de la saison, mais aussi car ce fameux Challenge, offert par la Carrosserie La Victoire de Roux, est peu à peu devenu une récompense très prisée dans le petit monde du karting belge. Depuis sa création en 1983, lors d’une épreuve alors disputée sur les parkings des Lacs de l’Eau d’Heure, jamais encore un pilote ne s’est imposé à trois reprises. Dès lors, le Challenge fut chaque fois remis en jeu et la 27e édition de l’épreuve ce dimanche s’annonce passionnante. Ils sont en effet nombreux à rêver de pouvoir inscrire leur nom au palmarès, comme l’ont fait avant eux Jean-François Hemroulle, les frères Alain et Eric Verdaasdonck, Benoit Pécasse, Kevin Demaerschalk, Martin Van Hove ou encore Olivier Palmaers. Pour rappel, c’est le pilote qui aura marqué le plus de points dans sa catégorie qui recevra – pour un an – le trophée en fin de journée. Et s’il y a une égalité entre, par exemple, deux pilotes ayant remporté leurs deux courses, on tient compte de la performance lors des essais puis du nombre de participants dans la catégorie. Bref, pour espérer repartir avec le Challenge La Victoire, il faut souvent réaliser le parcours parfait…

Outre ce Challenge La Victoire, c’est évidemment l’attribution des titres qui intéressera les suiveurs. Pour établir la hiérarchie finale des divers championnats, le calcul est – relativement – simple puisque les 8 meilleurs résultats (sur un maximum de 10 possibles) sont retenus. Cela signifie donc que chaque pilote dispose de deux « jokers » pour parer aux coups durs ou à une absence éventuelle. En tenant compte de cette règle, voici un aperçu de la situation, catégorie par catégorie.

X30 Master: Duval au départ, Vankerckhove remet le Challenge en jeu

Vainqueur du Challenge La Victoire il y a un an, Arnaud Vankerckhove s’est fait plutôt discret cette saison. Le futur papa a néanmoins décidé de profiter de son engagement gratuit et d’ainsi remettre le Challenge La Victoire en jeu pour ce qui constituera probablement sa dernière course. Engagé dans la catégorie X30 Master (plus de 25 ans ou plus de 80kg), le Bruxellois aura toutefois fort à faire face à une opposition très relevée. On retrouvera notamment au départ François Duval, le seul Belge ayant, à ce jour, remporté une épreuve du Championnat du Monde des Rallyes. Lauréat des deux courses lors de son retour au Trophée du Printemps, le pilote de Cul-des-Sarts a prouvé qu’il a gardé un coup de volant acéré.  Et si Pierre-Yves Corthals ne devrait cette fois pas être au rendez-vous, on retrouvera au départ Fabien Kieltyka, ancien animateur des coupes de promotion sur les circuits belges. Outre ces trois pilotes désirant briller lors d’un « one-shot », on suivra avec attention la lutte pour le titre de la catégorie. Les débats sont encore très ouverts avec Guy Collignon, Grégory Tytens, Gilles Smits et Luc Lefevre, tous en mesure de rafler la mise dimanche soir. Le suspense sera donc au rendez-vous!

karting,ASAF,belgique,mariembourg,finale,challenge,la victoire,2013,Duval,X30 Master,X30 Senior,X30 Junior,Mini,X30 Shifter,Promokart

X30 Senior: Bécamel dans un fauteuil

Sans un bris de chaîne lors de la deuxième manche à Francorchamps, François Bécamel serait déjà assuré du sacre dans le Challenge X30 Senior. Sauf catastrophe, c’est donc lui qui devrait l’emporter dimanche alors que ses adversaires se disputeront quant à eux le titre de champion de la Fédération Wallonie-Bruxelles, pour lequel Bécamel ne concoure pas. Seul pilote à avoir fait trébucher le leader du Challenge en s’imposant à deux reprises, Romain De Leval espère augmenter son capital de victoires et il devrait logiquement s’assurer la place de dauphin de Bécamel… et le titre FWB, réservé aux licenciés à l’année. Pour la dernière marche du podium final, ça devrait se jouer entre Laurent Absolonne, Olivier Palmaers et Thibaut Haublin.

X30 Junior: Duel en vue

Ne disposant pas d’une licence annuelle appropriée, Benjamin Lessennes ne peut pas revendiquer le titre de champion de la Fédération Wallonie-Bruxelles, déjà tombé dans l’escarcelle de Maxime Potty. Par contre, rien n’est joué dans le Challenge X30 Junior (11-15 ans) puisque tant Maxime que Benjamin peuvent encore s’imposer – et ainsi remporter le moteur Parilla X30 mis en jeu par IAME Belgium – au terme des deux courses de dimanche. Ce sera évidemment l’un des centres d’intérêt de cette finale du championnat. Pour les places d’honneur, Tristan Földesi semble le mieux placé, mais il faudra faire attention jusqu’au bout à Kenny Roosens (qui devra toutefois comptabiliser une exclusion dans ses 8 résultats), Maxime Drion voire Ugo de Wilde et Gilles Magnus, tous deux candidats à un top 5 final.

Mini: Muth vise le Challenge La Victoire

Avec 7 victoires en 8 courses disputées, O’Neill Muth est d’ores et déjà champion de la catégorie Mini (8-11 ans). Mais le jeune Bruxellois veut terminer l’année en beauté! Un nouveau succès lui permettrait de marquer le maximum de points sur la saison… mais il veut surtout viser le Challenge La Victoire! Face à lui, il retrouvera toutefois une meute de jeunes pilotes assoiffés de victoire et revendiquant le titre de vice-champion. Citons, dans l’ordre, Arthur Ronvaux, Keziah Manguette, Hugo Ravet et Elie Goldstein. Avec le décompte des deux moins bons résultats, ces quatre-là ont tous leur chance de grimper sur le podium final.

karting,ASAF,belgique,mariembourg,finale,challenge,la victoire,2013,Duval,X30 Master,X30 Senior,X30 Junior,Mini,X30 Shifter,Promokart

X30 Shifter: Cypers en position de force

Le titre n’est mathématiquement pas joué dans la catégorie X30 Shifter (karts à boîte de vitesse, motorisation unique), mais Thomas Cypers est en position idéale. Le jeune Liégeois doit seulement terminer l’une des deux courses en 4e position pour devancer le champion en titre Thierry Delré et Nicky Moris. Geoffroy Danloy, Rémi Theunissen, Benoit Danloy et Corentin Grégoire se disputeront quant à eux les autres places d’honneur.

KZ ASAF et EERP 250: Qui derrière Charles et Ledoux ?

Il n’y aura pas de surprise en KZ ASAF (karts à boîte de vitesses), Kenny Charles étant déjà champion depuis le Trophée des Ardennes. Pour le titre de vice-champion, ça se jouera entre Sam Claes (le tenant du titre) et Maxime Tombeur. Le scénario est pratiquement identique en EERP 250 (moteurs rotatifs) avec Adriano Ledoux qui cherchera à conserver son brevet d’invincibilité. Le double champion en titre Steve Schmidt n’étant pas confirmé, Michel Hallot est le mieux placé pour décrocher la médaille d’argent face à Steve Clément.

Promokart: Le plaisir avant tout

Même si elle ne rentre pas en ligne de compte pour l’attribution du Challenge La Victoire, la catégorie Promokart sera une fois de plus au rendez-vous de cette finale de la Belgian ASAF Karting Series. Cette formule clé en mains a permis cette année à de nombreux pilotes de goûter aux joies des compétitions officielles sans devoir se soucier du matériel ni de frais supplémentaires éventuels. Pour 145 euros (à quoi il faut ajouter une licence journalière de 15 euros pour les non-licenciés), les pilotes disputent des essais libres, des essais qualificatifs et deux courses tout en bénéficiant de la même structure d’organisation que les catégories phares. Au bout du compte, deux titres de champion de la Fédération Wallonie-Bruxelles sont même attribués : un pour les moins de 70 kg et un autre pour ceux qui dépassent cette limite sur la balance.

Certains pilotes n’ayant pas pris de licence à l’année, ils n’entrent pas en ligne de compte au moment d’établir la hiérarchie finale. Ainsi, en moins de 70 kg, le championnat se jouera entre Gauthier Derenne et Sylvain Bailly. Dans la catégorie des plus lourds, Christophe Dubon est en position idéale pour devenir champion FWB, mais Stéphane Halleux et Benoit Lays ont encore une chance mathématique de le coiffer sur le poteau.

14 courses dès 11h

Chaque catégorie disputant deux courses, pas moins de 14 départs (X30 Shifter et KZ ASAF roulent ensemble) sont au programme de la journée de dimanche… Un peu plus courte que d’habitude à cause du passage à l’heure d’hiver. Ce sera donc particulièrement intense avec des essais libres et qualificatifs le matin et le départ de la première course qui sera donné à 11h. Pas de doute, les spectateurs qui s’installeront dans la tribune du Karting des Fagnes dimanche n’auront pas le temps de s’ennuyer ! (Thomas Bastin) www.kpevent.net www.kartim.be

 

14:46 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : karting, asaf, belgique, mariembourg, finale, challenge, la victoire, 2013, duval, x30 master, x30 senior, x30 junior, mini, x30 shifter, promokart | | |

rallye,belgique,championnat,brc,wallonie,2013,plateau,présentation,duval,loix,mini,ford,wrc

Ne dit-on pas de la trentaine qu'elle est l'âge de raison? Pour le rallye de Wallonie, ce sérieux a débuté bien plus tôt. Une stricte gestion qui lui a permis de traverser toutes les tempêtes pour figurer, depuis plusieurs années aujourd'hui, parmi les épreuves incontournables et les plus appréciées du championnat de Belgique des rallyes.

rallye,belgique,championnat,brc,wallonie,2013,plateau,présentation,duval,loix,mini,ford,wrc

Et pour fêter dignement ce cap des 30 éditions, que pouvait rêver de mieux un organisateur que le retour aux affaires de François Duval? S'il répète à l'envi qu'il s'agira pour lui d'un galop d'essai au volant de la Mini JWC WRC step2 de First Motorsport et qu'il ne faut pas rêver face à Freddy Loix et sa Ford Focus WRC 2 litres, personne n'a oublié que le prodige de Cul-des-Sarts avait réglé tout son monde lors d'une édition 2009 du Wallonie disputée avec une «bonne vieille» Toyota Corolla WRC. Attendons donc de voir, surtout si la météo vient mettre son grain de sel. En pleine campagne pour le titre national 2013, Freddy Loix compte déjà deux succès à l'Haspengouw et au TAC. Il pourrait donc se permettre un premier accessit mais ce serait mal le connaître: pour la première fois cette saison, une lutte de prestige s'offre à lui et il entend bien s'imposer!

rallye,belgique,championnat,brc,wallonie,2013,plateau,présentation,duval,loix,mini,ford,wrc

Malgré la crise, pas moins de 9 WRC au départ!

D'autres seront-ils capables de leur mettre des bâtons dans les roues? Pourquoi pas: les Néerlandais Dennis Kuipers(Fiesta WRC) et Bob De Jong (Mitsubishi WRC05) figurent parmi les meilleurs représentants de leur pays, Stéphane Lhonnay (Skoda Octavia WRC) s'était montré très rapide à l'Haspengouw. Philippe Stéveny (Citroën C4 WRC) et David Bonjean (à nouveau au volant d'une Peugeot 307 WRC) auront sans doute l'objectif commun de faire oublier leur sortie de route de l'an passé! Quant à Benoît Allart (Skoda Fabia WRC) et l'anglais James Sparrow au volant de la Subaru WRC victorieuse en 2000, ils découvriront, l'un la voiture, l'autre le parcours...

rallye,belgique,championnat,brc,wallonie,2013,plateau,présentation,duval,loix,mini,ford,wrc

rallye,belgique,championnat,brc,wallonie,2013,plateau,présentation,duval,loix,mini,ford,wrc

S2000 mais aussi GT, M et N pour les accessits...

On peut donc s'attendre à ce que le trio de S2000 déjà très en verve à Tielt vienne s'intercaler parmi les précédents. Mais qui de Melissa Debackere (Peugeot 207, lauréate à Tielt), Vincent Verschueren (VW Polo, vainqueur de la catégorie à l'Haspengouw) ou du Néerlandais Herman Kobus (Ford Fiesta) aura cette fois l'avantage?

rallye,belgique,championnat,brc,wallonie,2013,plateau,présentation,duval,loix,mini,ford,wrc

Sur un tracé rapide comme dans le Namurois, les meilleures GT et M peuvent aussi causer la surprise. Surtout avec des pilotes de la trempe de Tim Van Parijs (Porsche 996 GT3), Francis Lejeune (qui inaugurera une Porsche 997 GT3 RC qui devrait s'avérer redoutable), Guino Kenis (BMW Z4M, champion en titre) et, bien sûr, Chris Van Woensel dont les 400 ch annoncés de sa BMW 130i pourront aussi s'exprimer librement! Patrick Snijers va certainement regretter de ne pas avoir trouvé de Porsche 997 disponible...

rallye,belgique,championnat,brc,wallonie,2013,plateau,présentation,duval,loix,mini,ford,wrc

Chaque année, les meilleures Gr.N intègrent le top 10: Kris Princen, Anthony Martin, Olivier Collard, Alain Renkin (champion Critérium en titre) voire Tuur Vanden Abeele (tous sur Mitsubishi Evo9 ou 10) feront en sorte de perpétuer cette bonne tradition... mais les versions Gr.A de Marc Streel et Raphaël Venant et la Subaru Sti de Laurent Léonard seront également à suivre!

rallye,belgique,championnat,brc,wallonie,2013,plateau,présentation,duval,loix,mini,ford,wrc

rallye,belgique,championnat,brc,wallonie,2013,plateau,présentation,duval,loix,mini,ford,wrc

Classe 6 (R2B) et coupes de marques !

L'épreuve mosane sera également à nouveau la première épreuve de l'année dans laquelle toutes les formules de promotion actives en Belgique se retrouveront. Si le Citroën Racing Trophy, désormais réservé aux seules DS3 R3T, se jouera entre 2 pilotes (Burton et Fumal) dans une classe 5 rassemblant aussi quelques Renault Clio R3 (Poot, Van Bellingen...), la Peugeot 207 d'Eric Haccourt ou la toujours originale Fiat 500 Abarth de Johnny Vanzeebroeck, c'est davantage la classe 6 qui retiendra toute l'attention des suiveurs puisque riche de plus de... 35 engagés!

rallye,belgique,championnat,brc,wallonie,2013,plateau,présentation,duval,loix,mini,ford,wrc

Bien malin qui pourrait donner le tiercé vainqueur parmi les nouvelles Peugeot 208 (Ghislain de Mévius, Cédric De Cecco, Xavier Baugnet...), les toujours très performantes C2 R2 ou C2 R2 Max (Polle Geusens, Nicolas Damsin, Quentin Collignon...), la Renault Twingo R2 de Jean-Louis Boesmans, les Skoda Fabia de Matthias Boon et Adrien Fernémont ou les Ford Fiesta (Timo Van der Marel, Hugo Arellano et Thibaut Radoux figurant en tête de liste des 19 équipages du Fiesta Sporting Trophy).

rallye,belgique,championnat,brc,wallonie,2013,plateau,présentation,duval,loix,mini,ford,wrc

N'oublions pas non plus la lutte que se livreront plusieurs d'entre eux dans le cadre du championnat junior (moins de 24 ans) où ils seront rejoints par plusieurs concurrents de la classe 9 (R1) comme le local P-J. Kaufmann (Twingo). Toutes ces tractions devront aussi compter, au scratch, avec quelques redoutables montures de la classe 12 (M13 et M15) emmenées notamment par Frédéric Hébette (Citroën Saxo, le régional de l'étape fêtera sa 20e participation !), Christophe Verstaen (Opel Astra), Guillaume Dilley et Peter Hopmans (au volant des deux VW Polo GTI officielles) sans oublier Kenneth Lottin et Etienne Monfort (deux superbes Renault Clio RS au look Super1600).

rallye,belgique,championnat,brc,wallonie,2013,plateau,présentation,duval,loix,mini,ford,wrc

L'Escort n'étant pas réparée, Droogmans en Sierra Cosworth en historique?

Une autre catégorie qui risque d'alimenter conversations et pronostics est la classe H. Les voitures historiques ont le vent en poupe et l'arrivée d'un certain Robert Droogmans courant 2012 n'a fait qu'amplifier le phénomène. 5 fois vainqueur à Namur entre 1987 et 1993, le « Droog » fait évidemment figure de favori. Pourtant, il n'est pas encore certain de rouler ce week-end: la Ford Escort Gr.4 accidentée au TAC n'est pas réparée. In extremis, Droogmans tente donc, avec l'aide de Dirk Vermeirsch, d'aligner, non pas la Sierra ex-Dexters uniquement destinée au show du vendredi soir, mais l'excellente Sierra Cosworth utilisée l'an passé par Gunther Monnens. La confirmation est attendue impatiemment...

rallye,belgique,championnat,brc,wallonie,2013,plateau,présentation,duval,loix,mini,ford,wrc

Malgré le forfait de Yannick Bodson (moteur de l'Escort Gr.4 de son copilote cassé en essais) qui aurait de toute façon sans doute éprouvé une certaine frustration à ne pas pouvoir se mesurer à armes égales à Robert, l'adversité ne sera pas pour autant absente avec les excellentes Porsche 911 de Deveux et de Kerkhove (leader du championnat) et, surtout, les autres Ford Escort des Gillot, Demortier et De Borman et de cette autre référence qu'est Didier Vanwijnsberghe. Les spectateurs seront bien inspirés d'attendre (pas très longtemps) le passage de ces très spectaculaires propulsions!

rallye,belgique,championnat,brc,wallonie,2013,plateau,présentation,duval,loix,mini,ford,wrc

Dix spéciales différentes

Ayant bénéficié d'une importante refonte l'an passé, le parcours du rallye de Wallonie 2013 reprend 5 spéciales identiques ou presque (Citadelle, Wartet, Vedrin, Bois-de-Villers et Crupet) et en propose 5 autres davantage modifiées (le départ pour Gesves qui effectue son retour, l'arrivée pour Natoye et Arbre alors que Malonne est la plus transformée). Le découpage a également été revu, certaines spéciales passant du samedi au dimanche et vice-versa. Après la spéciale show du vendredi soir, les concurrents disputeront 3 boucles de 5 spéciales le samedi (premier départ à Gesves à 8h56) et les rescapés enchaîneront sur 2 boucles de 4 spéciales le dimanche (premier départ à Malonne à 8h49).

rallye,belgique,championnat,brc,wallonie,2013,plateau,présentation,duval,loix,mini,ford,wrc

09:08 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallye, belgique, championnat, brc, wallonie, 2013, plateau, présentation, duval, loix, mini, ford, wrc | | |

12 Heures de Serbing,endurance,ALMS,ILMC,Peugeot,908,HDI,FAP,française,Chaunac,Lapierre,Duval,Panis,vainqueurs,audi,R15,TDI,Plus,Mc Nish,Kristensen,Capello,GT,BMW,M3,GTC,Farfus,Priaulx,

Alors que Peugeot et Audi monopolisaient les premières lignes de la grille de départ, l'équipe Oreca d'Hugues de Chaunac préparait studieusement sa course en signant un cinquième temps prometteur lors de la séance qualificative.

12 Heures de Serbing,endurance,ALMS,ILMC,Peugeot,908,HDI,FAP,française,Chaunac,Lapierre,Duval,Panis,vainqueurs,audi,R15,TDI,Plus,Mc Nish,Kristensen,Capello,GT,BMW,M3,GTC,Farfus,Priaulx,

Le départ est donnée, les Audi R15 PLus+ viennent directement se frotter à la Peugeot n°8 qui s'est envolée depuis la pole position. Mc Nish est particulièrement remonté mais les 908 de Wurz et Montagny finissent par s'installer en tête. Derrière,les Audi n'amusent pas le terrain mais dès la première heure de course, Rockenfeller crève à l'arrière gauche. Il rentre aux stands et perd d'emblée toute chance de victoire d'autant qu'une seconde crevaison frappe la même roue quelques heures plus tard. La n°1 est hors jeu!

12 Heures de Serbing,endurance,ALMS,ILMC,Peugeot,908,HDI,FAP,française,Chaunac,Lapierre,Duval,Panis,vainqueurs,audi,R15,TDI,Plus,Mc Nish,Kristensen,Capello,GT,BMW,M3,GTC,Farfus,Priaulx,

Heureusement pour Audi, la 2 s'accroche aux basques des Peugeot et au gré des ravitaillements, vient titiller les bolides français. La HPD de David Brabham et la 908 HDI FAP Oreca se maintiennent également dans le peloton de tête. Et la course bascule à nouveau dans la cinquième heure lorsque Gene accroche Capello. L'Audi perd une roue et la Peugeot passe également par son stand pour un problème d'embrayage. Encore deux voitures usines hors du coup pour la victoire.

12 Heures de Serbing,endurance,ALMS,ILMC,Peugeot,908,HDI,FAP,française,Chaunac,Lapierre,Duval,Panis,vainqueurs,audi,R15,TDI,Plus,Mc Nish,Kristensen,Capello,GT,BMW,M3,GTC,Farfus,Priaulx,

La pression repose donc sur la Peugeot 905 de Montagny/Sarrazin/Lamy qui est bien esseulée face à la HPD du Highcroft Racing et la Peugeot Oreca qui réalise une course sage et parfaite. Mais un nouveau tournant de la course intervient lorsque Stéphane Sarrazin rentre à son box après 9h04 de course, laissant son baquet à Pedro Lamy. On change les pneus, on remet du carburant dans la 908 de tête. Comme prévu l'équipe technique change le capot avant suite à un problème de persiennes. Loïc Duval reprend la tête sur la Peugeot 908 HDi FAP Team ORECA-Matmut. Dès son entrée en piste, le Portugais part à la faute avec des pneus froids, mais sans rien toucher. Plus de peur que de mal pour la n°8 sauf qu'il pointe désormais à un tour de l'Oreca! Les jeux sont faits. La Peugeot orange et bleu va s'imposer sans coup férir pour son retour aux States.

12 Heures de Serbing,endurance,ALMS,ILMC,Peugeot,908,HDI,FAP,française,Chaunac,Lapierre,Duval,Panis,vainqueurs,audi,R15,TDI,Plus,Mc Nish,Kristensen,Capello,GT,BMW,M3,GTC,Farfus,Priaulx,

12 Heures de Serbing,endurance,ALMS,ILMC,Peugeot,908,HDI,FAP,française,Chaunac,Lapierre,Duval,Panis,vainqueurs,audi,R15,TDI,Plus,Mc Nish,Kristensen,Capello,GT,BMW,M3,GTC,Farfus,Priaulx,

En GT, la course a été particulièrement limpide puisque la BMW M3 GTR de Priaulx-Muller-Hand a toujours occupé la tête de sa catégorie. Derrière, la seconde place a été nettement plus disputée entre les Corvette C6-R, les Ferrari 458 Italia et la seconde BMW. Au final, c'est celle-ci qui s'en sort le mieux et Farfus-Aubrelen-Werner signe le doublé pour le BMW Motorsport.

12 Heures de Serbing,endurance,ALMS,ILMC,Peugeot,908,HDI,FAP,française,Chaunac,Lapierre,Duval,Panis,vainqueurs,audi,R15,TDI,Plus,Mc Nish,Kristensen,Capello,GT,BMW,M3,GTC,Farfus,Priaulx,

La troisième place échoit finalement à la Chevy de Beretta-Milner-Garcia devant la voiture soeur de Gavin-Magnusse-Westbrook. C'est une vieille F430 GTC qui sauve l'honneur de Ferrari avec Fisichella-Bruni-Kaffer.

12 Heures de Serbing,endurance,ALMS,ILMC,Peugeot,908,HDI,FAP,française,Chaunac,Lapierre,Duval,Panis,vainqueurs,audi,R15,TDI,Plus,Mc Nish,Kristensen,Capello,GT,BMW,M3,GTC,Farfus,Priaulx,

13:50 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : 12 heures de serbing, endurance, alms, ilmc, peugeot, 908, hdi, fap, française, chaunac, lapierre, duval, panis, vainqueurs, audi, r15, tdi, plus, mc nish, kristensen | | |