Popup,Ford,store,magasin,éphémère,provisoire,bruxelles,capitale,vente,produits,découverte,zone,clients,accueil,AB automotive,abeloos,

Le 9 décembre prochain marquera l'ouverture du Ford Pop-Up Store AB Automotive à Bruxelles pour la vente, l'entretien et la réparation de tous les modèles Ford. Ce magasin éphémère entend redonner de la visibilité à Ford dans la capitale belge en attendant l'ouverture du tout nouveau FordStore AB Automotive, prévue en janvier 2020. Le Pop-Up AB Automotive, et par conséquent le futur FordStore, est implanté dans le quartier Meiser, sur l'ancien site de Ford Cegeac, fermé depuis 3 ans.

Popup,Ford,store,magasin,éphémère,provisoire,bruxelles,capitale,vente,produits,découverte,zone,clients,accueil,AB automotive,abeloos,

L'idée du concept de Pop-Up Store est née de la volonté de la marque de réaffirmer au plus vite sa présence dans la région de la capitale en attendant l'ouverture d'un tout nouveau garage. La structure provisoire sera équipée d'une Zone de découverte dans laquelle les clients pourront se faire une impression du futur FordStore.

Popup,Ford,store,magasin,éphémère,provisoire,bruxelles,capitale,vente,produits,découverte,zone,clients,accueil,AB automotive,abeloos,

Une équipe expérimentée

L'ouverture de ce Pop-Up Store est une initiative d'AB Automotive, menée sous la direction de Ben Abeloos et de son fils Benjamin. La famille Abeloos peut se prévaloir d'une expérience de plusieurs dizaines d'années dans le domaine de l'automobile. Le site actuel d'AB Automotive à Vilvorde continuera de travailler en coordination avec le nouvel établissement à Bruxelles.

Popup,Ford,store,magasin,éphémère,provisoire,bruxelles,capitale,vente,produits,découverte,zone,clients,accueil,AB automotive,abeloos,

L'excellente réputation d'AB Automotive constitue la meilleure garantie pour satisfaire une clientèle bruxelloise très exigeante et des conditions strictes liées au concept de FordStore. De fait, le concept des FordStore s'inspire des brand stores d'autres secteurs, telles que Nespresso et Apple. Les FordStore sont des magasins phare dans lesquels les clients sont plongés dans l'univers de la marque et découvrent de façon naturelle et interactive la gamme de produits et de services Ford. Les FordStore sont également les points de vente exclusifs des modèles Ford Mustang, Focus RS et Ford Vignale. Le marché belgo-luxembourgeois compte 21 FordStore. Au niveau européen il y en a 500.

Popup,Ford,store,magasin,éphémère,provisoire,bruxelles,capitale,vente,produits,découverte,zone,clients,accueil,AB automotive,abeloos,

Adresse:
AB Automotive Brussels
Avenue Jacques Georgin 11
1030 Bruxelles

essai,nouveauté,découverte,Citroën,C3,2016,5 portes,segment,B,commercialisée,1.2,essence,PureTech,BlueHDI,diesel,prix

C'est à Barcelone que Citroën nous a invité à venir découvrir sa dernière nouveauté, la Citroën C3. Une voiture importante pour une marque encore en convalescence qui tente vaille que vaille de retrouver une place en vue dans la production automobile mondiale. Pour y parvenir, les têtes pensantes ont choisi de jouer à fond la carte de la marque populaire, c'est à dire proche des gens et de leur façon de vivre l'automobile. Une stratégie qui passe par un retour des concessions dans les centres-villes mais à travers des espaces plus petits puisque 90% des futurs acheteurs auront déjà configurés leur future C3 sur internet avant de passer les portes du vendeur.

essai,nouveauté,découverte,Citroën,C3,2016,5 portes,segment,B,commercialisée,1.2,essence,PureTech,BlueHDI,diesel,prix

Pour sa nouvelle C3, Citroën a choisi de privilégier quatre axes: le design, la personnalisation, le confort et la technologie. Pour le premier point, nous sommes resté dubitatifs devant la face avant particulièrement massive et bien trop épaisse à notre goût. Mais les goûts et les couleurs... Heureusement, il est possible de choisir sa C3 sans les Airbump. Pour le reste, il existe 36 combinaisons de coloris possibles et quatre ambiances intérieures. L'ambiance classique est plutôt neutre (gris et noir) tandis que nous avons eu droit à la ligne Metropolitan Grey qui joue avec des teintes claires et des tissus chauds que l'on retrouve sur le tableau de bord. Reste à voir comment ceux-ci vieilliront... Il existe également l'ambiance Urban Red qui joue sur les contrastes entre les couleurs vives et enfin l'Hype Colorado qui mélange les gris et les bruns jusque sur la jante du volant. Vous l'aurez compris, les possibilités de personnalisation sont réelles.

essai,nouveauté,découverte,Citroën,C3,2016,5 portes,segment,B,commercialisée,1.2,essence,PureTech,BlueHDI,diesel,prix

Avec le confort en troisième point-clé, Citroën souhaite, là aussi, revenir à ce qui a fait sa force en son temps. Et nous avouerons que là aussi, l'objectif est atteint avec des sièges larges et moelleux tandis que les suspensions souples répondent là aussi au cahier des charges. A l'arrière, l'espace est généreux même si la hauteur de toit est abaissée, design oblige. Le coffre de 300 litres est assez remarquable pour la catégorie.

essai,nouveauté,découverte,Citroën,C3,2016,5 portes,segment,B,commercialisée,1.2,essence,PureTech,BlueHDI,diesel,prix

Enfin, la technologie proposée à bord de cette voiture du segment B est assez impressionnante avec ses systèmes d'aides à la conduite dignes des plus grandes: le régulateur/limiteur de vitesse, l'assistance anti-dévoiement, la reconnaissance des panneaux avec adaptation de la vitesse sans oublier le détecteur de somnolence que l'ont trouvent de série sur toutes les versions. Une aide au démarrage en côté et une caméra de recul avec aide au stationnement arrière sont disponibles en option. Et pour ses clients les plus geeks, Citroën propose une caméra derrière le pare-brise, une dashcam intégrée donc, qui vous permet de prendre des photos ou de filmer vos déplacements avec un angle de vue de 120 degrés. Ce dispositif est pourvu d'une fonction GPS et d'une mémoire interne de 16 Gb. Les images peuvent ensuite être téléchargées grâce à une connexion en ligne et une application sur smartphone (exemple ci-dessous).

essai,nouveauté,découverte,Citroën,C3,2016,5 portes,segment,B,commercialisée,1.2,essence,PureTech,BlueHDI,diesel,prix

Pour ce premier essai, Citroën avait mis à notre disposition deux motorisations essence à savoir le 1.2 litres de 82 ch et le même PureTech dans sa variante de 110 ch accompagnée de la nouvelle boîte automatique. Dans le premier cas, nous avons découvert une voiture agréable en ville où son manque de punch n'est pas trop pénalisant. Mais en prenant l'autoroute et quelques jolies routes tortueuses des environs de Barcelone, nous avons découvert un tout autre visage de la voiture. La mollesse de ses suspensions et le manque de maintien des sièges ne favorisent guère les déplacements sur les nationales tournicotantes. Si vous aimez conduire et que les virages vous amusent, cette voiture n'est pas faite pour vous. L'ESP ne cesse de se déclencher, vous privant d'une puissance que vous n'avez déjà pas.

essai,nouveauté,découverte,Citroën,C3,2016,5 portes,segment,B,commercialisée,1.2,essence,PureTech,BlueHDI,diesel,prix

Heureusement, le lendemain, en compagnie de la version 110 ch, nous avons retrouvé un plaisir de conduire malgré la transmission automatique indubitablement pas conçue pour les sportifs. Les suspensions raffermies et la puissance supplémentaires offrent suffisamment de plaisir pour profiter au maximum des jolies routes totalement désertes qui s'offrent à nous. Au niveau des tarifs, la Citroën C3 PureTech 1.2 82 Feel est annoncée à 14.995 euros. Comptez 18.445 euros pour une 110 ch en finition Shine et 16.895 euros pour une 1.6 BlueHDI 75 Feel.

essai,nouveauté,découverte,Citroën,C3,2016,5 portes,segment,B,commercialisée,1.2,essence,PureTech,BlueHDI,diesel,prix

Conclusions

Soyons francs, cette nouvelle C3 est une réussite et devrait plaire au plus grand nombre. Modèle capital pour Citroën puisqu'il constitue 1/5ème de ses ventes totales, celle qui sera commercialisée ce mois-ci constitue une proposition rafraîchissante dans un segment très concurrentiel. Confortable, spacieuse et particulièrement moderne sur le chapitre technologique, elle devrait faire un malheur auprès des jeunes conducteurs qui pourront personnaliser leur modèle selon un large panel. Les amateurs de conduite devront attendre une hypothétique variante sportive, inspirée de la C3 WRC qui fera ses débuts au prochain Rallye de Monte-Carlo en janvier 2017...

essai,nouveauté,découverte,Citroën,C3,2016,5 portes,segment,B,commercialisée,1.2,essence,PureTech,BlueHDI,diesel,prix

12:14 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essai, nouveauté, découverte, citroën, c3, 2016, 5 portes, segment, b, commercialisée, 1.2, essence, puretech, bluehdi, diesel, prix | | |

citroën,ds4,essai,test,prise en main,découverte,nouveauté,suv,berline,sportive,dynamique,française,premium,haut de gamme,exclusif,hdi,200 ch

Quand la C4 se fait déesse

Fort du joli succès de la DS3, Citroën renouvelle l’expérience, quelques mois plus tard, avec une DS4 au dessin particulièrement travaillé. Si toute la base mécanique provient bel et bien de la C4, seul le capot et les phares ont été conservés à l’heure de dessiner ce crossover. En s’inspirant de ce qui se fait chez Alfa depuis plusieurs années pour donner de feux airs de coupés à leurs berlines, les dessinateurs français sont allés plus loin dans la démarche en surélevant très légèrement cette DS4 tout en lui prodiguant quelques soupçons de sportivité.

Elle interpelle cette nouvelle DS4. Avec ses faux airs de petit SUV mélangés de lignes racées tout en conservant une certaine familiarité avec le reste de la gamme. La face avant plutôt massive en impose comme bons nombres de véhicules actuels. Marc Pinson, le dessinateur responsable du projet, y voit même l’expressivité d’un visage. Nous le laisserons seul responsable de ses propos. Les flancs sont marqués par une ceinture chromée autour des vitres surteintées mais ils sont avant tout modelés par des passages de roues musculeux. L’arrière est plutôt ramassé avec ce gros becquet qui participe au dynamisme de la gamme.

citroën,ds4,essai,test,prise en main,découverte,nouveauté,suv,berline,sportive,dynamique,française,premium,haut de gamme,exclusif,hdi,200 ch

Qualité supérieure

Les deux finitions les plus élitistes étaient proposées lors de cet essai. En choisissant la version full cuir et le 1.6 THP de 200 ch, nous avons débuté par le sommet. L’intérieur brun est assez classieux. Le cuir pleine fleur recouvre la planche de bord, les contre-portes et les sièges avec un dessin ‘‘bracelet’’ plutôt réussi mais réservé aux sièges avant. L’utilisation de chromes sur les cerclages d’aérateurs, du combiné et du levier de vitesse ou sur certaines commandes de la console centrale, apportent une touche de luxe supplémentaire. Nous devons bien avouer que nous avions rarement trouvé une aussi bonne qualité de finition dans une Citroën. Bien installés face à un volant aux dimensions impressionnantes (un défaut d’ailleurs reconnu  par une collaboratrice de la marque), vous profitez du panorama offert par un pare-brise à la surface impressionnante. Les commandes tombent bien en main, l’ergonomie est plutôt réussie. Par contre, les places arrière ne bénéficient pas d’un accès aisé du fait de la découpe réduite des portes arrière qui a même contraint les concepteurs de la DS4 a supprimer l’abaissement des vitres arrière.

citroën,ds4,essai,test,prise en main,découverte,nouveauté,suv,berline,sportive,dynamique,française,premium,haut de gamme,exclusif,hdi,200 ch

Moteur de feu

Avec ce 1.6 turbo de 200 chevaux sous le capot, la DS4 se montre plutôt agressive et le train avant a tôt fait de demander grâce. Sur les 150 kilomètres de routes ‘‘tournicotantes’’ auxquelles nous avons eu droit, l’ESP a souvent réagi pour remettre le train avant sur le droit chemin lors de certaines entrées de virage approximatives. Mais ce qui nous a frappés, c’est la sérénité avec laquelle il est possible de rouler très vite à bord de cette voiture. Le caractère sportif est fatalement entaché par la hauteur du véhicule et son poids mais c’est en regardant notre vitesse de passage en courbe que nous avons réalisé à quel point cette voiture est clouée au sol par ses Michelin Pilot Sport 2 de 19 pouces. Le Sound System vous pousse au crime et vous changer de rapport avec entrain pour le plaisir de faire chanter le petit moulin. Mais tout cela induit une certaine violence qui contraste avec la cible de cette auto dite ’’premium’’. Confortable, la DS4 s’apprécie mieux avec un moteur moins puissant à l’image du 2.0 HDI de 160 ch avec lequel nous avons également parcourus 150 km. Son couple abonde tout autant (340 Nm contre 275 pour la THP) mais d’une manière bien moins abrupte. La finition Sport Chic s’est révélée moins luxueuse que la précédente avec des plastiques variés comme seuls les Français savent en faire. Plutôt moche. Mais la taille des pneus réduite d’un pouce, le cuir classique bi-ton et l’ensemble de l’habitacle vous transportent à nouveau dans un univers un peu décalé. La conduite se fait plus souple, plus précise, plus confortable pour tous. La boîte est agréable à manœuvrer mais manque de précision lors des instants sportifs tandis que le freinage s’est montré plutôt convaincant. Bref cette auto est, au final, une incontestable réussite.

citroën,ds4,essai,test,prise en main,découverte,nouveauté,suv,berline,sportive,dynamique,française,premium,haut de gamme,exclusif,hdi,200 ch

Quel public?

Reste à lui trouver des acheteurs. Les objectifs de ventes semblent particulièrement prudents puisque Citroën cite le chiffre de 40.000 unités la première année alors que la DS3 affiche 90.000 ventes en 13 mois. Mais plusieurs réponses peuvent être apportées à cette timidité. La première, celle qui semble la plus évidente, c’est que la marque aux chevrons souhaite offrir une certaine exclusivité au client DS4. Celui-ci n’aura pas peur d’attendre son véhicule quelques mois. Ensuite, la réussite de MINI, qui s’est installée dans la durée, fait des envieux chez beaucoup et Citroën préfèrerait produire 40.000 unités chaque année durant tout le cycle de vie du véhicule plutôt que le double avant de voir ses ventes s’écrouler après les deux premières années. Enfin, il y a cette nouvelle race de véhicule, que certains membres du directoire ont bien du mal à catégoriser mais sur laquelle Citroën n’en fonde pas moins de grands espoirs.

citroën,ds4,essai,test,prise en main,découverte,nouveauté,suv,berline,sportive,dynamique,française,premium,haut de gamme,exclusif,hdi,200 ch

16:11 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : citroën, ds4, essai, test, prise en main, découverte, nouveauté, suv, berline, sportive, dynamique, française, premium, haut de gamme, exclusif, hdi, 200 ch | | |