essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

Bien dans ses baskets

Conçue avant tout pour la Coupe mono-marque organisée en France, la Peugeot 308 Racing Cup peut également s’exprimer dans diverses compétitions allant du TCR aux 24 Heures Series en passant par le VLN pour ne citer que celles-là. Après une année de mise au point, ce nouveau produit-phare est commercialisé. Une nouvelle fois sur la balle, Le Rédacteur Auto a eu la chance d’y goûter en avant-première!

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

C’est à Mettet, au lendemain des dernières courses du TCR Benelux, que Peugeot Belgique nous a fixé rendez-vous pour découvrir son dernier produit compétition-client. Annoncée en remplacement du coupé RCZ ayant fait les beaux jours de la Cup française, la 308 entre enfin en production. Avec son bouclier échancré, ses ailes généreusement élargies et son aileron arrière, elle ne laisse  planer aucun doute sur ses ambitions et c’est en compagnie d’Alain Georges, le team-manager de chez DG Sport chargé de la Peugeot 308 lors de la dernière manche du TCR Benelux, que nous découvrons la bête.

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

″Son aérodynamique est plutôt basique par rapport à l’Opel Astra que nous avons alignée dans le championnat belge durant toute la saison. Et ce n’est pas pour me déplaire parce que c’est plus proche de la philosophie de la réglementation et cela limite les coûts d’exploitation. L’auto est affichée à 74.900 euros htva et je peux vous certifier qu’au niveau des frais d’exploitation, c’est nettement plus abordable qu’ailleurs. Pour ne citer qu’un exemple, le moteur est fiabilisé pour encaisser 5.000 km de course avant révision. Nous sommes actuellement en discussion pour la saison prochaine mais l’idée serait d’aligner deux Peugeot 308 en TCR Benelux sachant que l’on peut très facilement les adapter pour la Cup française puisqu’il s’agit d’une cartographie à changer. Le calendrier français est déjà connu et ils viennent à Francorchamps en lever de rideau des 24 Heures. Les primes sont très alléchantes (240.000 euros distribués sur toute la saison et une 308 TCR Perfo pour le vainqueur) et pourraient donner un sérieux coup de pouce à des petits jeunes.″

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

50 exemplaires pour 2017

L’optimisme est de rigueur parmi le staff Peugeot Sport présent ce jour-là à Mettet. Les commandes sont ouvertes et 50 Racing Cup devraient être produites en 2017. En espérant déjà une quinzaine de voitures en ouverture de la saison de la coupe monomarque. Mais ce qui nous intéresse, c’est surtout la version destinée au TCR Benelux. Un championnat où la Peugeot aurait dû faire ses débuts avec DG Sport avant que l’équipe theutoise ne  se tourne vers Opel.

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

″En fait, nous avions envisagé de développer la voiture en course en leur confiant un exemplaire, nous avoue l’un des responsables de la marque, mais la voiture n’était pas assez aboutie à notre goût. Par la suite, nous l’avons alignée à Francorchamps en TCR International au mois de mai dernier avec l’équipe de Sébastien Loeb pour deux pilotes français avant de récidiver ici, à Mettet avec Fred Bouvy et Aurélien Comte, lauréat de la RCZ Cup et pilote de développement maison. L’auto a parcouru 24.000 km en développement ce qui revient au double de ce que nous avions réalisé avec la RCZ.″

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

Vous l’aurez compris, l’auto est particulièrement bien mise au point. Trois voitures nous attendent sur la piste mais il n’est pas question de prendre le volant de l’exemplaire ayant disputé les courses de Mettet. Pour les journalistes et les clients potentiels présents, deux 308 Racing Cup sont en configuration bâtarde puisqu’elles affichent le poids de la Cup (1.100 kg) en s’offrant la cartographie plus performante du TCR.

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

Seul 1.6 Turbo autorisé

Championnat normalement réservé aux moteurs de 1.750 cc à 2.0 et simple turbo, les organisateurs du TCR ont accepté le 1.6 Turbo de Peugeot à condition de jouer sur la célèbre BoP (Balance des performances) qui permet à la 308 d’être au niveau des autres en jouant sur le poids et l’aéro. C’est en mars dernier, à Valence, que les règles ont été établies avant un réajustement à Spa. Pour 2017, Peugeot Sport va poursuivre le développement de la voiture pour en proposer une version améliorée en fin d’année.

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

Pour limiter les coûts au maximum, Peugeot utilise un moteur de série avec un collecteur d’échappement standard au contraire du turbo, plus gros, originaire de la 208 T16 R5. L’admission d’air est adaptée au même titre que le filtre à air. La boîte séquentielle avec palettes au volant est signée Sadev tandis que l’autobloquant à glissement limité et le pont sont renforcés. Il est possible de jouer sur la répartition du différentiel mais aussi des freins en fonction des circuits et de la météo.

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

En ce lundi 31 octobre, il fait étonnamment chaud à Mettet. Est-ce cela qui échauffe les esprits ou le tracé plus technique qu’il n’en a l’air? Toujours est-il que les sorties de piste s’enchaînent chez les pilotes italiens, hongrois ou allemands qui viennent tester l’auto. A tel point que l’heure tourne et que nous craignons réellement pour nos chances de piloter la belle 308.

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

En attendant que les graviers soient nettoyés et que les ailes déchirées soient réparées, Aurélien Comte m’emmène pour quelques tours dans la version TCR Benelux. Un co-driving initialement prévu après mon essai, pour ne pas me donner de mauvaises idées, mais qui tombe bien puisque je ne connais pas la piste. Le pilotage du jeune français est du genre agressif mais je le soupçonne de vouloir impressionner ses passagers. A moins que la Peugeot 308 Racing Cup n’exige un pilotage viril…

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

Poussée continue

La journée est bien avancée lorsque je m’installe à bord de la berline de course. Le soleil me gêne dans la ligne droite et le point de corde du premier gauche est à oublier, faute de visibilité. J’ai droit à douze minutes de piste et je compte bien ne pas me priver. Installé bas et loin du pare-brise, la visibilité n’est pas excellente mais le siège réglable en longueur me permet de trouver une position de conduite adaptée à mon mètre 86. Une fois parti, je me concentre sur mes trajectoires et mes points de freinage.

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

L’auto est très facile à appréhender mais les choses se corsent lorsqu’il s’agit de doser les freinages en visant les points de corde. Le circuit de Mettet n’est pas compliqué à apprendre mais le S en dévers demande une certaine franchise pour être abordé au rythme adéquat. La sortie de l’épingle gauche qui suit est bordée d’un gravier ayant déjà accueilli pas mal de monde ce jour-là alors je préfère vraiment y aller calmement. Après, on repasse la 3 et même la 4 pour foncer dans le long gauche qui revient sur la ligne droite des stands. L’auto est stable et son moteur semble offrir largement les 308 chevaux annoncés. Certains parlent de 330 ch avec la cartographie TCR...

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

Les tours s’enchaînent et la confiance me gagne progressivement. Distrait par les chronos affichés, je me loupe à la fin de la ligne droite et en freinant dans la courbe, je parviens à faire décrocher l’arrière que je récupère d’un filet de gaz. Décidément, cette voiture pardonne beaucoup mais c’est toujours surprenant de survirer avec une traction. Bref, une nouvelle fois, il faut appliquer au mieux les leçons apprises, freiner en ligne droite et accélérer lorsque les roues sont droites.

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

Bien ficelée

Pour le reste, comme toutes les tractions de compétition, il n’est pas facile de garder les pneus arrière à température. On a ainsi vu, durant les courses de Mettet, des pilotes zigzaguer en ligne droite en pleine course. La sensibilité de la pédale de frein a posé problème à un collègue qui freine du pied gauche mais je n’ai pas été plus gêné que cela par rapport à mes précédentes expériences.

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

Vous l’aurez compris, si Peugeot Sport a pris le temps avant de commercialiser sa dernière création, c’était pour proposer un produit parfait capable de se défendre dans toutes les disciplines. Lors des manches du TCR Benelux disputées à Mettet, le jeune Aurélien Comte a signé le meilleur temps de l’auto en 1’05’’828 là où Michelisz et la Honda Civic tournait en 1’05’’252. Autant dire que l’écart est faible et que la balance des performances parvient à gommer les handicaps de la Lionne.

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

Nous l’avons dit plus haut, la 308 Racing Cup est éligible en TCR, en ETCC, en VLN ou encore dans les 24h Series. Elle s’adresse à un large public pour un prix de 74.900 euros htva tout en respectant au mieux les règles établies. Gageons qu’elle deviendra rapidement un best-seller! (Photos: Jonathan Godin et Jacques Letihon)

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

Calendrier de la Peugeot 308 Cup 2017

- 15-17 avril Nogaro

- 20-21 mai Pau

- 1-2 juillet Dijon

- 29-30 juillet Spa (en lever de rideau des 24H)

- 8-10 septembre Magny-Cours

- 13-15 octobre Paul Ricard

essai,course,Peugeot,308,Racing,Cup,mettet,DG Sport,TCR,Benelux,24,heures,series,endurance,sprint

11:23 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Essai | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essai, course, peugeot, 308, racing, cup, mettet, dg sport, tcr, benelux, 24, heures, series, endurance, sprint | | |

karting,eupen,concours,meilleur,temps,course,VW,Fun Cup,european,zandvoort,zolder,francorchamps,25,heures,endurance

Un peu en retard ou… fort en avance, le Karting Eupen a décidé de jouer au Père Noël. En associant ses forces avec l’équipe AC Motorsport, la piste eupenoise va en effet permettre à plusieurs férus de karting 4 temps de découvrir le pilotage d’une VW Fun Cup en course!

Le sport automobile fait toujours rêver… Et, à l’aube de cette année 2017, certains se sont promis de concrétiser leur rêve avant le 31 décembre prochain. Un rêve qui pourrait être de participer un jour à une véritable course sur les mythiques circuit de Spa-Francorchamps, Zandvoort ou Zolder, par exemple. Dans ce cas, la collaboration entre le Karting Eupen, dirigé par Evelien Bonneux, et l’équipe AC Motorsport d’Arnaud Quédé tombe à point nommé. Les deux entités ont en effet décidé de s’associer dans un but commun: donner la possibilité aux amateurs de courses de karting 4 temps de piloter une VW Fun Cup préparée par l’une des équipes de référence de la discipline. Et on ne parle pas ici de quelques tours lors d’une journée Incentive, mais bien de relais à disputer en course dans le cadre de trois épreuves officielles de l’European VW Fun Cup. Outre Zandvoort (en mai) et Zolder (en octobre), les célèbres 25 Heures VW Fun Cup, disputées sur le circuit de Spa-Francorchamps, sont aussi au programme!

karting,eupen,concours,meilleur,temps,course,VW,Fun Cup,european,zandvoort,zolder,francorchamps,25,heures,endurance

Courses sprints du mardi: 6 relais en VW Fun Cup à attribuer

Concrètement, il y a moyen de décrocher un volant en VW Fun Cup de deux manières. Tout d’abord dans le cadre des courses Sprints organisées au Karting Eupen tous les mardis soir. Chaque trimestre, un championnat sera mis en place et le meilleur pilote de la catégorie 80 kg (poids minimum du pilote avec son équipement et un lest éventuel) sera sélectionné pour effectuer un relais de 2 heures lors d’une course de l’European VW Fun Cup (à Zandvoort ou à Zolder). Par ailleurs, la catégorie 100 kg ne sera pas oubliée avec un relais de 2 heures mis en jeu chaque semestre. Au total, ce sont donc 6 lauréats qui auront la chance de rejoindre l’équipe AC Motorsport pour effectuer un relais de 2 heures lors d’une course de l’European VW Fun Cup. Pas mal, non?
Notez que les frais de participation s’élèvent à 66€/mardi au tarif normal ou 58€/mardi pour les membres du Karting Eupen. Les habitués auront donc remarqué qu’il n’y a pas d’inflation liée au concours!

karting,eupen,concours,meilleur,temps,course,VW,Fun Cup,european,zandvoort,zolder,francorchamps,25,heures,endurance

Rental Kart Masters: une participation aux 25 Heures VW Fun Cup en jeu

Outre lors des réunions hebdomadaires du mardi, le Karting Eupen vous donne rendez-vous lors des Rental Kart Masters le samedi 25 mars 2017. Organisé sur une seule journée, cet événement permettra à de nombreux pilotes belges et européens – des concurrents néerlandais, allemands, français et même polonais sont attendus – de s’affronter sur le tracé sélectif de la piste d’Eupen. Lors de cette journée unique en son genre, tous les pilotes inscrits prendront part à au moins 5 manches qualificatives et à une demi-finale (ou une consolante pour ceux qui ne seraient pas qualifiés).

karting,eupen,concours,meilleur,temps,course,vw,fun cup,european,zandvoort,zolder,francorchamps,25,heures,endurance

Les meilleurs se retrouveront ensuite dans une finale dont l’enjeu sera de taille: à l’issue de cette ultime joute, le gagnant en catégorie 80 kg recevra ni plus ni moins qu’une participation aux 25 Heures VW Fun Cup de Francorchamps (avec 4 heures derrière le volant) au sein de l’équipe AC Motorsport! Le vainqueur en catégorie 100 kg se verra quant à lui offrir un relais de 2 heures durant les Benelux Open Races, une épreuve qui se tiendra les 27 et 28 mai prochains sur le superbe circuit de Zandvoort, aux Pays-Bas. Une fois encore, la participation aux frais restera identique à 2016 puisque l’inscription à cette journée ne coûte que 199€ par pilote!

karting,eupen,concours,meilleur,temps,course,vw,fun cup,european,zandvoort,zolder,francorchamps,25,heures,endurance

On le sait, la VW Fun Cup peut être une excellente rampe de lancement vers une éventuelle carrière en sport automobile. Si vous voulez saisir votre chance à prix contenu, n’hésitez donc pas à mettre le cap sur Eupen ces prochaines semaines. Le rêve n’est peut-être pas si loin… (Photos: www.letihon.be)

16:49 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Divers | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : karting, eupen, concours, meilleur, temps, course, vw, fun cup, european, zandvoort, zolder, francorchamps, 25, heures, endurance | | |

Essai,course,spa,francorchamps,test,propulsion,Lamera,Cup,Ford,300ch,400Nm,france,pluie,track

Il pleut sur Francorchamps le jour où Wilfried Merafina m’a donné rendez-vous pour découvrir la jolie berlinette qui constitue le peloton de la Lamera Cup disputée en France. Une silhouette propulsion de 300 chevaux sans assistance. Modestie et circonspection obligatoires!

L’ambiance est détendue dans le stand où je suis accueilli en ce jour pluvieux d’octobre. Ancien pilote de monoplace en France, Wilfried Merafina est heureux de faire découvrir son bébé à la presse belge mais aussi à des clients potentiels. Il faut dire que la Lamera Cup 2017 passera par Francorchamps à la mi-mai. L’occasion pour certains pilotes du cru de découvrir une voiture sympa qui ne ressemble à rien d’autre.

Essai,course,spa,francorchamps,test,propulsion,Lamera,Cup,Ford,300ch,400Nm,france,pluie,track

Tour du propriétaire

C’est Olivier Bouche qui m’accompagne pour découvrir l’exemplaire qui trône au milieu du stand. Pilote-amateur éclairé, le Marchois a déjà participé à quelques courses de la Cup et il se montre enchanté par l’expérience. Cinq exemplaires s’apprêtent à prendre la piste sous nos yeux. Il s’agit d’une silhouette dans le sens noble du terme avec un châssis tubulaire accueillant le moteur entre l’habitacle et les roues arrière. La carrosserie est en polyester mais contrairement à une Fun Cup, le capot est séparé des ailes arrière.

Essai,course,spa,francorchamps,test,propulsion,Lamera,Cup,Ford,300ch,400Nm,france,pluie,track

Avec ses portes-papillon, elle offre un look très compétition. Cette architecture mécanique permet d’avoir un équilibre parfait de l’ensemble. La motorisation est signée Ford. Il s’agit de l’ancien 2.5 L 5 cylindres de la Focus RS abaissé à 300 ch. Le couple de 400 Nm est envoyé aux roues arrière sans le moindre artifice. Seule la direction assistée vient soulager le pilote mais pour le reste, c’est du pilotage à l’ancienne. D’autant que les pneus sont absolument de série, des Continental 245/35 R18. Les palettes derrière le volant nous plongent dans l’ambiance tandis que le volant est semé de boutons divers et variés.

Essai,course,spa,francorchamps,test,propulsion,Lamera,Cup,Ford,300ch,400Nm,france,pluie,track

Consignes de prudence

«C’est vraiment dommage qu’il pleuve parce que tu ne pourras guère te faire une idée du potentiel de l’auto sur Francorchamps, nous confie Olivier. Tu dois absolument appliquer les règles du pilotage en freinant en ligne droite et en accélérant avec les roues droites parce que l’auto ne pardonne pas mais tu verras, elle est très progressive. Le moteur est très linéaire mais il pousse! Nous faisons deux saisons complètes avec, en respectant les prescriptions du constructeur. En 2017, le championnat visitera Magny-Cours, Francorchamps, Nogaro, Le Castellet, le Val de Vienne, Valence ou Jarama et Dijon. Cela représente 116 heures de roulage et 89 heures de course!

Essai,course,spa,francorchamps,test,propulsion,Lamera,Cup,Ford,300ch,400Nm,france,pluie,track

La boîte est exclusivement conçue pour la Lamera et elle vient d’une société française qui s’appelle 3MO performance. C’est une Sadev mais moins coûteuse! Autre conception intelligente, les 4 demi-trains sont faits avec les même pièces. L’auto revient à 65.000 euros htva. Autant dire que le but n’est pas de faire de l’argent mais de vendre un service. La fiabilité est un impératif. Au niveau du comportement, c’est nettement mieux qu’une Fun Cup. Et c’est moins impressionnant qu’une TCR ou qu’un petit proto du Belcar. C’est un engin idéal pour les gentlemen drivers, que l’on peut mettre entre toutes les mains. Certains viennent faire une course sans avoir jamais couru de leur vie et n’en repartent pas traumatisés!»

Essai,course,spa,francorchamps,test,propulsion,Lamera,Cup,Ford,300ch,400Nm,france,pluie,track

Visiblement le concept fonctionne bien chez nos amis français puisque ce sont des pelotons d’une trentaine de voitures qui prennent part à des courses de 10 ou 12 heures ce qui permet aux pilotes de maximiser le temps de roulage. Malheureusement, l’équipe de Merafina a connu un coup dur en début d’année lorsque l’atelier a brûlé, perdant une dizaine de voitures dans la catastrophe...

Essai,course,spa,francorchamps,test,propulsion,Lamera,Cup,Ford,300ch,400Nm,france,pluie,track

Confiance progressive

L’heure est venue de plonger à bord. Pour les mécaniciens qui m’installent, c’est de la routine. Il s’agit pour moi d’embrayer en appuyant sur la manette de gauche et en tenant le pouce sur un bouton à gauche du volant. La position de pilotage est évidemment parfaite et la visibilité est bien meilleure que dans une Fun Cup d’autant qu’un écran centrale avec vision vers l’arrière via une caméra équipe la voiture. On se croirait à bord d’une GT3! Mais dans sa hâte, il oublie de me préciser où se trouve le bouton des essuie-glace. Je m’élance avec une certaine appréhension. Il faut dire que les voitures de course que j’ai fréquentées jusqu’à présent, même si c’était aussi des propulsions, étaient dotées d’ABS et d’ESP tellement rassurants lorsqu’il pleut!

Essai,course,spa,francorchamps,test,propulsion,Lamera,Cup,Ford,300ch,400Nm,france,pluie,track

Je trouve le bouton des essuie-glace au milieu des Combes... ouf

Un tour pour tester le freinage et la tenue de route et j’y vais plus franchement dans la ligne droite des Combes. La puissance est bien présente et le passage des rapports est viril. J’adore cette commande de boîte sèche qui me rappelle celle de la Lotus Evora GT4. Les freins sont réglés sur l’avant et il faut vraiment doser la pression si on ne veut pas bloquer les roues. Je rétrograde et je remets les gaz une fois les roues droites en évitant au maximum les vibreurs. Il faut aussi rester hors-trajectoire et là, j’avoue que j’ai du mal. Il faut aussi éviter les vibreurs au moment de la ré-accélération.

Essai,course,spa,francorchamps,test,propulsion,Lamera,Cup,Ford,300ch,400Nm,france,pluie,track

Les tours s’enchaînent, la confiance augmente et je double un beau paquet de voitures. Il faut dire que la fréquentation de la piste est variée avec des BMW, des Fun Cup ou encore des Porsche-taxis. Comme les mauvais pilotes, je suis très prudent en courbe et je profite de la puissance dans les lignes droites pour larguer tout le monde. Ou presque. Une autre Lamera me rattrape et au vu de ses trajectoires fantaisistes mais efficaces, je comprends rapidement qu’il s’agit d’un ‘‘vrai’’ pilote.

Essai,course,spa,francorchamps,test,propulsion,Lamera,Cup,Ford,300ch,400Nm,france,pluie,track

L’analyse de Stéphane Lémeret

Le pilote-journaliste s’est élancé après moi et est rentré avant mais c’est bien lui qui m’a doublé. Pas assez amusante pour le pilote du TCR Benelux la Lamera?

«Non, certainement pas. C’est bien plus sympa que la Fun Cup que j’ai pilotée juste avant. Je ne suis pas étonné d’apprendre que les meilleurs tournent ici en 2’42’’ contre 2’59’’ pour la plus rapide des Fun Cup aux 25 Heures. Bref, c’est le chaînon manquant entre celles-ci et les voitures de type TCR ou même certaines petites GT qui peuvent effrayer les amateurs. Mais j’ai trouvé la direction un peu bizarre avec cette obligation de beaucoup tourner le volant pour enfin tourner. Du coup, on manque de précision pour viser la corde. Et puis je l’ai trouvée trop sous-vireuse à mon goût avec une répartition des freins trop axée sur l’avant. On dirait qu’elle manque de développement... Ou alors c’est un choix délibéré pour les pilotes qui ont pu la conduire aujourd’hui n’aillent pas se mettre dans les rails.»

Essai,course,spa,francorchamps,test,propulsion,Lamera,Cup,Ford,300ch,400Nm,france,pluie,track

En effet, elle était très nettement sous-vireuse même si j’ai réussi à la faire légèrement survirer en remettant à dessein, les gaz trop tôt en sortant de la Source. Il faut dire que l’équipe n’était pas pressée de me faire rentrer aux stands et les 20 minutes prévues ont été largement exploitées. De plus en plus en confiance, j’étais au rupteur, à fond de sixième, au freinage des Combes aux alentours de 230 km/h. Mais même en choisissant de freiner au panneau 200 m, j’ai réussi à décrocher l’arrière mais en gardant un filet de gaz, l’auto s’est remise dans la trajectoire et je n’ai même pas pu signer un tête-à-queue, ce qu’un certain Jean-Pierre Van de Wauwer avait réussi le matin! Pour le reste, même une sortie bien trop large à Blanchimont n’a pas déstabilisé l’engin et j’ai, là aussi, gardé un filet de gaz pour revenir sur le parcours.

Essai,course,spa,francorchamps,test,propulsion,Lamera,Cup,Ford,300ch,400Nm,france,pluie,track

Un produit convaincant

Vous l’aurez compris, j’aurais pu encore longtemps tourner mais il faut avouer que physiquement, cette Lamera est une vraie voiture de course. Même si la direction est assistée, elle demande une certaine poigne au niveau du pédalier. L’aileron n’est pas là pour amuser la galerie et son appui est bénéfique. En fait, ce sont les pneus qui limitent les performances de l’engin et qui réclament une certaine circonspection en courbe.

Essai,course,spa,francorchamps,test,propulsion,Lamera,Cup,Ford,300ch,400Nm,france,pluie,track

Sur le sec, cela doit être une toute autre histoire et l’auto doit être particulièrement gratifiante. Comme nous le disait Olivier Bouche, elle permet de rouler à 90% sans se faire peur même si, comme toujours, seuls les vrais pilotes pourront en exploiter le plein potentiel. Et puis comme souvent avec ce genre d’essai, il est bien difficile de s’imaginer au coeur du peloton, au coeur de la course. Mais avec ses portes-papillons et son look à nul autre pareil, la Lamera séduit et pourrait bien attirer quelques compatriotes les 13 et 14 mai 2017 lors de son passage en Belgique sur le plus beau circuit du monde!

Essai,course,spa,francorchamps,test,propulsion,Lamera,Cup,Ford,300ch,400Nm,france,pluie,track

18:58 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Essai | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essai, course, spa, francorchamps, test, propulsion, lamera, cup, ford, 300ch, 400nm, france, pluie, track | | |

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

Aussi discrète sur les circuits que sur nos routes, la Toyota GT86 s’adresse avant tout à des spécialistes. Sur les pistes, ce sont surtout les limeurs de la terrifiante boucle nord du Nürburgring qui la pratiquent puisqu’une Cup leur est réservée en marge du VLN. Mais TMG semble vouloir élargir sa clientèle si nous en jugeons par le test organisé à Zolder durant lequel Le Rédacteur Auto a pu essayer ce charmant coupé.

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

La jolie Toyota GT86 #287 aux couleurs de Toyota Motorsport Gmbh (TMG) tourne déjà lorsque j’arrive à Zolder en ce jeudi matin ensoleillé du mois de septembre. Le timing est serré. De nombreux pilotes ont répondu à l’invitation de l’équipe basée à Cologne au sein de laquelle nous reconnaissons des têtes. Celles que j’avais rencontrées l’année dernière, lorsque Patrick Snijers avait participé au Rallye du Condroz à bord d’une CS-R3. A l’image d’Oliver Kröll, le responsable marketing qui m’accueille avec un large sourire et qui ne semble pas très anxieux à l’idée de confier la voiture de développement à quelques journalistes triés sur le volet. Il faut dire qu’une licence de pilote était exigée lors de l’invitation…

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

Ambiance course
Il ne peut pourtant s’empêcher de me demander si je souhaite effectuer un tour en passager mais ma réponse négative fuse. Sortant à peine du double tour d’horloge limbourgeois, la piste n’a plus de secrets pour moi et si j’ajoute qu’une quinzaine de minutes m’est allouée, vous comprendrez qu’il ne faut pas traîner. Et puis lorsqu’on sait que le 2.0 flat-four atmosphérique est annoncé à 212 ch, on se doute que la puissance ne va pas être impressionnante. Je suis curieux de voir ce que l’auto va offrir de plus par rapport au petit roadster que je pilotais aux 24 heures.

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

Dans l’habitacle, l’ambiance est assurée par des baquets et un volant OMP tandis que toutes les garnitures ont été enlevées. L’intérieur est encore plus dénué que dans la Mazda et seule la planche de bord est conservée avec les boutons utilisés dans la version de route. Le modèle mis à notre disposition bénéficie d’un écran central fourni par AIM et qui affiche un certain nombre de données à l’image du rapport engagé, du temps au tour ou encore du régime moteur sans oublier les températures de fonctionnement ou encore le nombre de tours couverts. L’arceau soudé est là pour rassurer les maladroits.

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

Le reste des nombreuses modifications apportées favorisent la longévité des pièces puisque, comme je le disais en introduction, cette GT86 CS-Cup est essentiellement utilisée dans le Langstreckenmeisterschaft Nürburgring (VLN), un championnat d’endurance uniquement disputé sur la célèbre Nordschleife. On y retrouve un peloton de grosses GT3 mais la variété est au menu et le coupé japonais n’y est pas le plus incongru.


Elargir la clientèle
«Nous avons également des voitures à Abu Dhabi, au Qatar mais aussi aux Etats-Unis nous précise Florian von Hasselbach, l’ingénieur dédié à la GT86 qui nous occupe aujourd’hui. L’essentiel de nos ventes, ce sont des kits que les différentes équipes installent elles-mêmes. Après nous assurons un support technique sur les manches du VL N avec un ingénieur sur place pour donner un coup de main aux équipes.»

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

Pour 2016, TMG a revu sa copie et la GT86 CS-Cup que nous allons avoir le plaisir de tester a reçu quelques améliorations notables par rapport à la CS-V3. Elles touchent au différentiel, à une boîte de vitesses aux étagements raccourcis, à des freins revus tandis qu’une quinzaine de chevaux ont été gagnés pendant que le poids baissait de 80 kilos. Esthétiquement, on voit apparaître une petite lame avant discrète et un aileron arrière réglable qui l’est nettement moins et qui apporte indubitablement un plus au look général de l’auto.


Selon les pilotes habituels de la GT86, celle-ci a encore gagné en agilité et en appui sous la pluie. On reste évidemment loin des meilleurs du VLN mais dans les virages serrés qui ne manquent pas sur le Nürburgring, la Toyota parvient à se caler dans le sillage d’engins bien plus puissants.

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

Des chevaux en plus, svp
Mon tour est enfin venu de m’installer à bord. L’espace est confortable et le volant ne doit pas être enlevé lors de mon installation. Les deux boutons rouges ne seront pas utilisés aujourd’hui puisqu’ils servent à actionner la radio et à assurer l’hydratation du pilote. Je m’élance sans attendre pour les 15 minutes dont je dispose. La piste est ensoleillée et… vide. Je peux me concentrer sur mes sensations et tenter de trouver les limites du freinage. C’est fait dès mon deuxième tour où j’élargis exagérément ma trajectoire à l’épingle du Bolderberg après avoir attendu trop longtemps pour taper dans les freins.

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

Pour le reste, l’auto se comporte à merveille grâce à un centre de gravité particulièrement bas et quatre roues parfaitement disposées aux quatre coins de la caisse. On en vient à regretter son manque de puissance. L’auto supporterait facilement une centaine de chevaux en plus. C’est précisément le souhait des propriétaires actuels de la GT86 CS-Cup mais il est hors de question que TMG prenne des risques avec la fiabilité de l’auto. Comme dans la GT86 de série, il est possible de déconnecter les aides à la conduite partiellement ou totalement en appuyant sur les boutons issus du modèle de tous les jours; VSC Sport ou TRC off. Dans ce dernier cas, on désactive complètement le contrôle de stabilité VSC et le système de contrôle de motricité TRC.

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

La météo particulièrement clémente sur Zolder ce jour-là m’incite à opter pour le VSC Sport dès mon premier tour avant de tout déconnecter pour les trois autres. Je profite au maximum des quelques minutes qui me sont alloués avant de rentrer aux stands avec regret. J’ai signé des chronos réguliers en 1’56’’ mais un collègue bien plus affûté que moi a réussi à signer un 1’52’’ que même l’allemand Ralf Kelleners, ancien pilote de la fameuse GT-One au Mans en 1998 et 1999, ne parviendra pas à égaler.

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

Prix serré
Affichée à 48.900€ htva, la GT86 CS-Cup reçoit un embrayage renforcé signé Sachs, un différentiel LSD Torsen avec système de refroidissement mais aussi des suspensions Bilstein ajustables et des freins avant à quatre pistons signés Alcon et OE à l’arrière. Enfin, les jolies jantes OZ de 17 pouces sont entourées de slicks Pirelli DH. Une base commune pour tout le monde mais si vous souhaitez modifier le mapping de l’auto ou modifier les rapports de boîte, vous êtes obligés de faire appel à TMG. Cela ne plaira pas à tout le monde mais c’est la condition sine qua non qui permet à la Cup allemande de proposer des courses disputées.

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

De là à voir proliférer la petite japonaise sur d’autres circuits, il y a un pas que nous ne franchirons pas. En Belgique, elle pourrait certes être inscrite en Belcar, pour se battre contre les BMW M235i les moins bien menées, ou en BGDC, mais le pilotage d’une propulsion n’est pas à la portée de tout le monde. Et au vu du nombre de pilotes allemands présents ce jour-là à Zolder pour y goûter, je suis davantage convaincu qu’elle devrait encore faire les beaux jours du VLN dans les prochaines années… (photos: www.letihon.be et Michael Dautremont)

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

17:01 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Essai | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essai, course, toyota, gt86, cs-cup, vln, circuit, piste, amateur, compétition, client, motorsport, gmbh | | |

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Une arrivée et de nombreux souvenirs
J’y avais goûté très brièvement en Espagne il y a quelques mois. Je vous l’avais décrite comme une véritable auto-école de course. Mazda Belgique nous a proposé d’en reprendre le volant. Mais en course cette fois et durant 24 heures, s’il vous plaît. Sur le circuit de Zolder, la Mazda MX-5 Cup devait être la plus petite et la moins puissante mais elle ne s’en est pas moins montrée vaillante. Récit d’une aventure unique en son genre.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Faire ses débuts en compétition à 43 ans n’est pas banal. Pourtant, lorsque le Rédac’chef d'AUTOnews m’a proposé de participer aux 24 heures de Zolder en Mazda MX-5 Cup, je n’ai pas hésité un instant. Mais avant d’être au départ, il a fallu passer ma licence et participer à une course. Des exigences légitimes qui ne m’ont guère posé de problème.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Apprendre à se faire doubler
C’est lors du Zolder Superprix disputé début juillet que je participe à ma première course sur une Mazda MX-5 NC du team MSTC avec Joachim Sas, responsable marketing chez Mazda Begique. Le bilan est largement positif puisque nous ramenons une voiture intacte à l’arrivée tout en ayant signé des chronos très corrects. Je ne pouvais rêver à un plus bel entraînement en vue des 24 heures puisque les bolides qui m’entourent et me doublent ce jour-là sont ceux que je retrouverai deux mois plus tard.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Il faut avouer que Mazda ne fait pas les choses à moitié puisque je suis ensuite convié à tester la nouvelle ND que nous piloterons quatre collègues et moi lors des 24 heures, la semaine avant le grand rendez-vous. L’occasion de refaire connaissance avec cette petite puce qui se révèle extraordinaire en châssis. Sous la pluie, l’équipe assouplit les suspensions et je découvre une auto seine et sereine qui va me permettre de ne pas trop appréhender le long week-end qui m’attend. Pourvue d’un ABS et d’un ESP, elle convient parfaitement au pilote-débutant que je suis en pardonnant tout. Et puis quel bonheur de tourner autour des BMW Clubsport inscrites dans la même catégorie. Plus lourdes et pas beaucoup plus puissantes, elles se font dévorer par mon petit roadster.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Les aléas de la jeunesse
Directement arrivée des Etats-Unis, la Mazda MX-5 Cup qui m’est confiée n’a jamais couru 24 heures et encore moins connu la pluie. Conçue pour des courses de sprints en Californie, elle va faire ses grands débuts en compétition à Zolder. Entre la séance d’essais et la semaine de la course, les mécaniciens ont monté une nouvelle boîte de vitesses et changé le boîtier électronique sur recommandation de la marque. Connaissant la fiabilité des japonaises, l’équipage est confiant.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Le règlement impose six tours lors des qualifications de nuit pour tous les pilotes. Le reste du temps, nous nous partageons le volant entre les séances libres et les qualifications du vendredi après-midi. Je découvre Zolder la nuit et j’avoue qu’il est plutôt bien éclairé. Je ne suis pas trop gêné par les phares des concurrents et les véritables illuminations de Noël qui équipent les petits protos me permettent d’anticiper leur arrivée dans mes rétros. Par contre, j’ai plus de mal avec les repères pour les trajectoires et les points de freinage. Lors des qualifications, la Mazda signe un très beau troisième chrono dans la catégorie face à deux BMW pilotées par le spécialiste local des Clubsport et un certain Markus Paltalla que l’on ne doit plus vous présenter.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Votre serviteur n’est pas très heureux de pointer à cinq secondes des chronos de ses équipiers (2’02’’ contre 1’57’’) mais avec le vendredi sans activité sur la piste, j’ai le temps de demander des conseils auprès des mes amis pilotes. Je pense ne pas être trop mauvais en trajectoire et c’est vraiment dans les freinages que je dois progresser. L’ABS permet de retarder ses freinages jusqu’au point de corde sans crainte et je vais devoir faire le déclic…

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Premier relais remarqué
Enfin le grand jour! C’est Maxime Pasture qui assure le warm-up puisque c’est lui qui va prendre le départ. Ensuite, il faut attendre en essayant de profiter au maximum de ce moment. Après le briefing avec Jan Wouters, le team-manager, j’accueille mes amis mais le temps me semble bien long avant la course. La mise en grille, toujours aussi folklorique à Zolder, me rapproche doucement du départ. Il fait beau mais tout le monde sait déjà qu’on ne pourra éviter les précipitations le dimanche. Une fois que les spectateurs ont quitté la grille de départ, les minutes deviennent des secondes et le départ est lancé. Maxime s’en sort comme un chef en signant des chronos réguliers.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Je suis chargé du second relais et une certaine pression pèse sur mes épaules. En dernière minute, je fais enlever la visière du casque parce que des contacts avec l’arceau la fait constamment baisser de moitié et cela gêne considérablement ma concentration. C’est parti! Je quitte la pitlane et je tente de repenser à tous les conseils que j’ai reçu. Outre celui de me faire avant tout plaisir, je tente de retarder mes freinages en tapant davantage dans les freins et cela fonctionne. En l’absence de liaisons avec le stand et de chrono dans la voiture, je roule à l’aveugle. Heureusement, Benoît Galand demande à l’équipe de me panneauter le chrono de 1’58’’ que je viens de réaliser. Le déclic s’est fait et je jubile dans l’auto. Quel bonheur! Je double des concurrents, je me fais doubler par des pros, c’est mille fois mieux que les jeux vidéo!

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Mais après 40 minutes, je ressens de fortes vibrations aux roues arrière dans le long droite du Canal. Comme si j’avais crevé. Pourtant l’auto se comporte normalement mais après trois tours, je décide de rentrer aux stands pour un contrôle. Les mécaniciens soulèvent l’auto mais ne voient rien. Je repars et là, les vibrations deviennent insoutenables.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Roue baladeuse
Lorsque j’aborde très prudemment la première chicane, la roue avant gauche s’en va, un goujon de roue s’étant sectionné. De quoi provoquer une zone de drapeau jaune et rentrer aux stands sur le camion-plateau… Heureusement, les dégâts ne sont pas très importants et l’auto est rapidement remise sur ses quatre roues. Autant dire que ce premier relais aux 24 heures de Zolder aura marqué les esprits, la terrasse du réceptif Mazda donnant justement sur ce virage! Par la suite, mes collègues vont assurer un travail fantastique et c’est à nouveau la mécanique qui va ralentir notre remontée. Il faut changer les disques de frein avant dans la soirée et les plaquettes seront remplacées à deux reprises durant la course.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Pour ma part, mon second relais s’est déroulé au cœur de la nuit. Difficile alors de retrouver mes repères au freinage. Je connaîtrai juste une chaleur lorsque la Ford Focus V8 viendra frôler mon pare-chocs avant au moment où un peloton de furieux m’a doublé dans tous les sens.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Dimanche matin, la pluie est bien présente lorsque je reviens au circuit au cuit après un petit repos et une bonne douche. Lors de mon troisième relais, la pluie se calme mais mes premiers tours en pneus pluie sont délicats parce que cela glisse à de nombreux endroits et que je les découvre au fur et à mesure. La piste sèche et les gommes se révèlent plus que correctes sur le sec alors je termine mes 75 minutes avant de céder le relais à Xavier Daffe qui s’élance en slicks. Je ne dois en principe plus reprendre le volant avant l’arrivée puisqu’il est alors 11h30.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Tour supplémentaire
La pluie se remet pourtant à tomber mais Xavier se montre très à l’aise dans ces conditions. Ses chronos sont hallucinants lorsqu’il colle près de 16 secondes à la voiture qui nous précède. Légère, parfaitement réglée, la Mazda MX-5 Cup est un régal. Mes collègues expérimentés auraient aimé plus de puissance mais pour une première course, je pense vraiment que c’était la voiture idéale!

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

A trois heures de l’arrivée, deux collègues sont forfaits alors je ne me fais pas prier pour en reprendre un dernier. Quel bonheur de tirer tout le potentiel d’un petit bolide sympathique qui aura bien résisté à 24 heures d’efforts intensifs. Elle avait réellement le potentiel pour figurer sur le podium final de sa catégorie mais il aurait fallu pour cela davantage d’entraînement et d’implication d’une équipe qui a assuré au niveau mécanique mais qui a pêché au niveau du management pendant l’épreuve.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Restera un souvenir fabuleux, des bagarres avec les lourdes BMW Série 3 mais aussi ce plaisir d’être terré entre deux protos furieux qui me doublent dans les chicanes du circuit limbourgeois, profitant de la légèreté et du châssis 5 étoiles de la Mazda MX-5 Cup pour garder leur sillage sans me laisser impressionner! (Photos: Dennis Noten & Gérard t'Serstevens)

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

16:49 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Essai | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mazda, mx5, cup, expérience, vraie, live, 24, heures, zolder, endurance, course, essai, longue, durée, immersion, europe, belgique | | |

circuit,zolder,course,première,aventure,vécu,inside,Mazda,MX5,cup,belcar,endurance,

En plus de vingt ans de journalisme automobile, sportif ou industrie, il nous est impossible de comptabiliser le nombre de fois où, suite à nos analyses de course, nous avons entendu "tu serais incapable de faire la même chose" ou bien "la critique est aisée mais l'art est difficile". Alors certes, cela peut paraître simple d'émettre des avis souvent tranchés sur certaines contre-performances lors de rallyes, qu'ils se déroulent en Belgique ou dans la monde, ou bien suite à des luttes disputées sur circuit mais avec notre expérience (couverture du Championnat d'Europe des Rallyes et du WRC au début des années 2000 pour la DH), il nous est pourtant permis d'émettre certaines réserves à l'encontre de pseudo-pilotes au compte en banque particulièrement fourni mais à la maîtrise de WRC ou de grosses GT, voire de LMP2, absolument déplorable à l'oeil nu. Nous pensons à la Porsche 911 GT3 RS vue au Mans l'année dernière et confiée à l'équipe belge Prospeed ou encore à la DS3 WRC de l'Argentin Alberto Nicolas au ralenti lors du dernier Rallye de Finlande et qui parvient encore à se sortir pour ne citer que ces deux exemples.

circuit,zolder,course,première,aventure,vécu,inside,Mazda,MX5,cup,belcar,endurance,

Alors quand notre téléphone a sonné, début juin, et que notre Rédacteur en Chef chez AUTOnews nous a proposé de le remplacer au volant d'une Mazda MX-5 Cup aux prochaines 24 Heures de Zolder, on n'a pas longtemps hésité. Certes, à 43 ans, il est un peu tard pour se lancer dans une carrière en compétition mais c'est un âge auquel vous ne reculez plus devant la moindre opportunité qui se présente. Il faut ajouter que nous avions déjà goûté à ce petit bolide lors d'un trop bref essai en Espagne et que nous n'en avions dit que du bien en parlant de voiture-école pour apprenti pilote. Et bien voilà que l'occasion se présentait de corroborer nos impressions par la pratique. Mais avant, une série de démarches nous étaient imposées puisqu'il faut, depuis cette année, participer à une course au préalable pour s'inscrire au 24 Heures, sans parler du passage obligé par la case licence auprès du RACB.

circuit,zolder,course,première,aventure,vécu,inside,Mazda,MX5,cup,belcar,endurance,

C'est à Zolder que nous nous présentons pour y subir l'examen pratique et théorique nécessaires à l'obtention du précieux sésame. Il y a foule ce jour-là parce que c'est la dernière occasion de décrocher sa licence avant l'été. De nombreux jeunes participants aux 25 Heures Fun Cup sont présents. Deux licences sont octroyées mais pour nous, il faut obtenir la licence National C Circuit/International D2 avec 80% au théorique. Un examen écrit de 20 questions pour lequel 3/4 des jeunes sont venus sans stylo... Une fois les résultats connus, nous pouvons tous accéder au circuit avec nos propres véhicules. Cette semaine-là, j'ai un Porsche Boxster à l'essai et je me réjouis d'en profiter mais l'importateur Mazda est venu avec une 3 diesel. Pas question d'utiliser une voiture de presse non-couverte pour ce genre de fantaisie. Je fais contre mauvaise fortune bon coeur et je m'élance, pied dans le phare, avec ma berline de 150 ch qui se défend plutôt bien. Ce jeudi-là, les usagers habituels de la piste limbourgeoise sont présents. Nous sommes donc entourés de Porsche 911, de Fun Cup, de BMW diverses et variées. Bref, un bon entraînement en vue des deux courses qui m'attendent et où notre équipage sera, à n'en pas douter, à bord de la voiture la moins performante du plateau.

circuit,zolder,course,première,aventure,vécu,inside,Mazda,MX5,cup,belcar,endurance,

Le premier test se déroule sur quelques tours avec quatre pilotes/instructeurs placés sur le circuit. Ils nous est conseillé de ne pas rester en peloton et de rouler le plus vite possible dans les possibilités du véhicule. Cela entraîne des situations cocasses où je double une dizaine de voitures de tous les jours comme une Peugeot 3008 ou encore une Mercedes Classe A. Bon, les freins tiennent mais c'est surtout le comportement de la petite japonaise qui m'étonne. En descendant de la voiture, je constate qu'elle est montée en Michelin Pilote Sport, ceci expliquant cela! Pour la suite de l'après-midi, les pilotes s'installent à nos côtés et analysent nos gestes. Seulement voilà, nous ne sommes pas encore passés lorsqu'une Suzuki Swift préparée s'échoue dans le mur intérieur du Bianchi. La séance est interrompue au drapeau rouge et nos instructeurs nous disent que l'on en restera là. Ils en ont assez vu. Après une délibération qui semble interminable, ils appellent les quelques candidats qui n'ont pas réussi avant de faire entrer le reste du groupe pour nous féliciter et nous souhaiter une longue carrière en sport automobile! Hum, hum...

circuit,zolder,course,première,aventure,vécu,inside,Mazda,MX5,cup,belcar,endurance,

Mais nous ne sommes pas encore au bout de nos démarches. Car il ne suffit pas de réussir ces examens pour obtenir la licence. Vous devez la commander auprès du RACB mais aussi passer un examen médical auprès d'un médecin agréé. Le temps commence à manquer parce que Mazda Belux m'a confirmé ma participation au Syntix Superprix à Zolder lors de la manche Belcar disputée le premier week-end de juillet. Mais bizarrement, je ne ressens aucune pression. Il faut dire que l'enjeu est blanc et qu'il s'agit avant tout de me familiariser avec la piste et les autres concurrents aux montures bien plus puissantes et qui vont devoir constamment me doubler.

circuit,zolder,course,première,aventure,vécu,inside,Mazda,MX5,cup,belcar,endurance,

La Mazda MX5 NC est préparée par le team MSTC de Jan Wouters. L'installation à bord est facilitée par le démontage du volant et malgré le hardtop monté sur ce modèle, nous parvenons à caser notre 1m86 sans trop de mal. L'équipe qui nous est dévouée est très sympathique et malgré l'absence du patron, retenu en Espagne par un autre évènement Mazda, les quatre mécaniciens assurent parfaitement le boulot dans une ambiance bon enfant. L'heure est venue de nous élancer pour les essais libres après avoir laissé notre équipier du jour, Joachim Sas, assurer le rodage des nouvelles plaquettes de frein.

circuit,zolder,course,première,aventure,vécu,inside,Mazda,MX5,cup,belcar,endurance,

Toujours aussi calme, nous prenons le volant pour une petite demi-heure d'essai durant laquelle nous établirons le meilleur temps de la voiture en 2'05''495, le dernier des 44 participants mais à 10 centièmes d'une BMW M3 et 4 dixièmes d'une 325i E90. A voir les visages ravis de l'équipe au sortir de mon bolide noir et jaune, je comprends que je m'en suis bien sorti et l'heure est venue d'aller fêter l'anniversaire d'Alain au bar du circuit... avant de retrouver nos pénates pour une bonne nuit réparatrice.

En fait, après mes deux saisons de karting en Promokart, je trouve la voiture bien moins physique. C'est davantage au niveau de la concentration que l'effort est intense. Il faut dire que je ne veux surtout pas gêner les bolides beaucoup plus rapides qui me doublent. Le principe est simple: je dois conserver la bonne trajectoire et c'est à eux de me doubler quand ils le peuvent. Heureusement, la Mazda est très facilement maîtrisable et ses 160 ch me paraissent bien modestes d'autant qu'elle est toujours dotée d'un ESP. Malgré la présence de l'ABS, le freinage est délicat. Il faut ainsi doser progressivement et lorsque je tente un freinage violent mais unique à la première chicane, elle m'embarque dans une glissade à laquelle je mets fin en retapant dans les freins. Ce sera ma seule chaleur du week-end mais je me demande encore si ce n'est pas dans ce tour-là que j'ai signé mon meilleur chrono.

circuit,zolder,course,première,aventure,vécu,inside,Mazda,MX5,cup,belcar,endurance,

Dimanche, la météo ne s'améliore pas et j'applique avec force la méthode Coué malgré l'insistance d'Annick qui ne cesse de me montrer les vilains nuages noirs qui s'accumulent au-dessus de Zolder. Au moment de prendre la piste pour les essais qualificatifs, mon équipier s'élance en slicks sous la pluie. Il tient bon deux tours avant de rentrer aux stands pour chausser les gommes pluie. Il repart et mon équipe me demande de lui laisser davantage de temps de roulage pour qu'il s'habitue à la voiture dans des conditions délicates. Du coup, lorsqu'il me passe le volant à vingt minutes de la fin de la séance, le temps me manque pour reprendre mes marques en pneus pluie d'autant que la piste et la trajectoire s'assèchent désormais. Je signe un piètre 2'19''630 dans mon dernier tour mais cela n'est pas suffisant pour nous assurer la qualification d'autant que le proto Norma qui signe la pole position était chaussé en slicks... Heureusement les organisateurs repêchent les cinq recalés et nous pourrons donc prendre le départ, en fin de journée, pour la troisième manche de la saison disputée sur 125 minutes.

circuit,zolder,course,première,aventure,vécu,inside,Mazda,MX5,cup,belcar,endurance,

Comme depuis le début du week-end, c'est Joachim qui va s'élancer d'abord en piste en prenant le départ lancé depuis la dernière place. Mon jeune équipier s'en sort parfaitement en alignant des tours en 2'05" avant de me céder le volant. Je m'installe à bord et je m'élance, toujours aussi détendu, profitant de chaque instant en piste. Le rythme est nettement plus élevé que durant les essais mais je gère au mieux le trafic et les furieux qui grossissent dans mon rétroviseur. Très vite, je repère les différents concurrents et je parviens à évaluer le temps qu'il faudra entre le moment où je les vois débouler dans mon rétro et celui où ils seront derrière moi. Je tiens ma ligne au mieux mais j'avoue que lorsqu'un groupe me rattrape, je m'écarte au plus vite pour ne gêner personne tout en indiquant mes intentions d'un coup de clignoteur.

circuit,zolder,course,première,aventure,vécu,inside,Mazda,MX5,cup,belcar,endurance,

Certains me doublent très proprement, d'autres me collent au maximum comme s'ils souhaitaient que je me jette dans l'herbe. Mais cela ne m'impressionne pas et je reste concentré sur mes trajectoires et sur mes chronos. Le règlement impose un deuxième arrêt obligatoire et s'il n'y a pas de changement de pilote, celui qui reprend le volant doit faire le tour de la voiture. Ma jauge de carburant vient de baisser furieusement lors des trois derniers tours sans que je ne m'explique pourquoi. Il est vrai que j'aligne des tours à fond aux alentours des 2'03" mais l'équipe m'avait bien précisé que le plein suffisait pour la durée de la course. Je quitte les stands inquiet et je décide de m'arrêter au tour suivant parce que la jauge est à sa dernière barre. L'équipe n'est pas prête et je perds huit minutes dans l'aventure. Dommage.

circuit,zolder,course,première,aventure,vécu,inside,Mazda,MX5,cup,belcar,endurance,

Le reste de la course se déroulera à l'image du début en gardant une concentration maximale. Seule un petit coup de pare-chocs donné par une BMW M235i dans la seconde chicane, alors que je suis pris en sandwich entre deux modèles de la marque bavaroise m'inquiètera un peu mais en rentrant la voiture au parc fermé, je constate qu'il n'y a aucune trace de cette poussette. Sans doute le pilote de l'allemande a-t-il mal évalué la différence de vitesse...

Voilà l'aventure terminée et une nouvelle fois, l'équipe me réserve un accueil digne d'une victoire à ma sortie de voiture. Quel plaisir! Ils sont soulagés de voir leur MX5 intacte, sans doute, mais heureux aussi de voir que nous avons parfaitement rempli la tache qui nous était confiée en terminant 31è et avant-dernier tandis que 12 voitures n'étaient pas classées. Je comprends alors que rien n'était encore acquis pour les 24 heures et que cette course avait également valeur d'examen pour moi mais cela ne fait alors aucun doute que je suis reçu avec mention! D'autant que deux pilotes bien plus expérimentés viennent me féliciter après la course pour avoir bien gardé ma ligne tout en indiquant au maximum mes intentions à ceux qui me doublaient.

circuit,zolder,course,première,aventure,vécu,inside,Mazda,MX5,cup,belcar,endurance,

Quel plaisir de piloter sur piste, en peloton et de se sentir enfin légitime par rapport à tous ceux qui critiquaient mes jugements. Certes, je ne serai jamais champion du monde mais pouvoir prendre du plaisir au volant sans être ridicule au niveau des chronos constitue sans le moindre doute une belle satisfaction. Restera un petit goût de trop peu en matière de gestion des dépassements puisque je n'en ai guère effectué durant la course... ce qui ne m'a pas empêché de constater combien le circuit de Zolder est exigeant et peut réserver de mauvaises surprises. Le droite du Bianchi est un virage qui reste très délicat et le premier gauche est la clé d'un bon chrono. Et là, j'avoue qu'il me reste des progrès à faire en termes de vitesse de passage en courbe. Heureusement, la nouvelle Mazda MX-5 Cup ND qui nous attend pour les 24 Heures de Zolder s'annonce très performante. Alors rendez-vous les 20 et 21 août dans la pinède limbourgeoise. N'hésitez pas à venir nous soutenir!

circuit,zolder,course,première,aventure,vécu,inside,Mazda,MX5,cup,belcar,endurance,

23:26 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : circuit, zolder, course, première, aventure, vécu, inside, mazda, mx5, cup, belcar, endurance | | |

endurance,24,heures,francorchamps,GT,plus,grande,course,monde,spa,animatins,paddocks,courses,annexes,2016,programme,menu

Les 24 Heures de Francorchamps, c’est bien plus que la plus grande course de GT au monde. C’est aussi une semaine d’animations, de musique et autres activités attrayantes pour toute la famille. Afin que vous puissiez profiter au maximum de cette semaine unique en son genre, nous vous proposons le programme détaillé des réjouissances.

endurance,24,heures,francorchamps,GT,plus,grande,course,monde,spa,animatins,paddocks,courses,annexes,2016,programme,menu

Mardi 26 juillet

14.55 Test Bronze
Déjà les premières escarmouches sur la piste puisqu'une séance de test de trois heures est réservée aux pilotes Bronze, de quoi offrir à ces concurrents à l’expérience moindre l’occasion de se familiariser avec le toboggan ardennais, mais aussi de vous donner la possibilité de voir pour la première fois certaines des voitures en piste, et déjà admirer des décorations inédites. N’oubliez pas, l’accès au circuit est totalement gratuit le mardi!

endurance,24,heures,francorchamps,GT,plus,grande,course,monde,spa,animatins,paddocks,courses,annexes,2016,programme,menu

Mercredi 27 juillet

16.00 Coup d’envoi de la Parade
Toutes les voitures des Total 24 Hours of Spa quitteront le circuit de Francorchamps afin de gagner par la route le cœur de Spa. Impossible d’approcher les voitures de plus près que lors de cette avant-soirée du mercredi!

17.00 Séance d’autographes à Spa
Une fois que les pilotes seront arrivés au centre-ville, ils dédicaceront tout ce que vous leur mettrez sous la main. Enfin, peut-être pas un contrat de time-sharing pour un appartement à Tenerife… Les pilotes seront également interviewés sur le podium: d’abord ceux du Groupe National, puis les pilotes de l’Am Cup, suivis des équipages Pro-Am et Pro.

endurance,24,heures,francorchamps,GT,plus,grande,course,monde,spa,animatins,paddocks,courses,annexes,2016,programme,menu

19.30 Retour des voitures vers le circuit
Et si par hasard vous avez trouvé que cette parade n’était pas suffisante, il y en aura une deuxième, cette fois pour permettre à toutes les voitures de reprendre la direction du circuit.

endurance,24,heures,francorchamps,GT,plus,grande,course,monde,spa,animatins,paddocks,courses,annexes,2016,programme,menu

Jeudi 28 juillet

13.20 Essais libres
Première séance pour tous les pilotes des 24 Heures de Francorchamps.

17.45 Séance pré-qualificative
60 nouvelles minutes pour affiner la préparation en vue de la séance qualificative du soir.

18.55-19.50 Pit Walk
Une excellente opportunité d’apprécier de très près les machines qui participeront à cette édition du double tour d'horloge spadois.

endurance,24,heures,francorchamps,GT,plus,grande,course,monde,spa,animatins,paddocks,courses,annexes,2016,programme,menu

20.00-21.15 Qualification
21.45-23.45 Qualification de nuit

Pendant plus de trois heures, les tours rapides de qualification se succéderont, et la préparation en vue de la course la plus exigeante des Blancpain GT Series se poursuivra. L’occasion de vivre la magie de la nuit sur un circuit mythique.

22.00 DJ Set au niveau de la Tour
Et pendant que les voitures se produiront sur la piste, un DJ assurera l’ambiance au niveau de la Tour dans le Paddock Endurance.

endurance,24,heures,francorchamps,GT,plus,grande,course,monde,spa,animatins,paddocks,courses,annexes,2016,programme,menu

Vendredi 29 juillet

Toute la journée : courses annexes
Avec le Lamborghini Blancpain Super Trofeo, le FIA Formula 3 European Championship, la Formula Renault 2.0 Northern European Cup et le Blancpain GT Sports Club, l’avant-programme des 24 Heurs est tout simplement impressionnant. Pas moins de cinq courses auront déjà lieu le vendredi, avec pour débuter les F3 dès 12h20.

18.00: Superpole
Cerise sur le gâteau de ce vendredi où l’action sera reine: la Superpole pour les 24 Heures de Francorchamps. Les 20 voitures les plus rapides des séances qualificatives de jeudi prendront la piste une par une, avec un intervalle d’une minute entre chaque bolide. Chaque concurrent aura l’occasion d’effectuer deux tours chronométrés pour tenter de décrocher la prestigieuse pole position en vue de cette classique de l’endurance.

19.30 Jogging
Envie d’un petit run sur le vallonné tracé de Francorchamps? Venez nous rejoindre sur le circuit pour le jogging! Les enfants prendront le départ à 19h30 et les adultes à 20h00. Et vous aurez deux heures pour accomplir le tour de sept kilomètres.

endurance,24,heures,francorchamps,GT,plus,grande,course,monde,spa,animatins,paddocks,courses,annexes,2016,programme,menu

Samedi 30 juillet

Total 24 Hours of Spa News
N’oubliez pas de prendre au passage votre journal à l’entrée du circuit le samedi matin, afin de connaître les toutes dernières news et la composition de la grille de départ. Et vous y trouverez également le plan du circuit avec l'emplacement des neufs écrans géants qui vont vous permettre de suivre toute l'action sur la piste. 

Toute la journée: Lotto Village
Une fois encore, le Lotto Village sera l’épicentre de l’amusement hors-piste durant la plus grande course de la Blancpain GT Series et de l’Intercontinental GT Challenge, avec d’innombrables activités pour toute la famille. Simulateurs, voitures de course, stands de boissons et nourriture, shops officiels de merchandising. Et les enfants ne seront pas en reste, avec des trampolines et des châteaux gonflables, ainsi qu’un Village Aventure. Les parents pourront en outre ne rien rater de l’action sur la piste grâce à la présence de nombreux écrans géants sur le site.

Toute la journée: Pirelli Activation Area
Outre les activités traditionnelles décrites ci-dessus, il vous sera possible de participer au Pirelli Challenge, qui battra son plein dans le paddock, et qui donnera à chacun la possibilité de piloter une GT3 miniature sur l’un des circuits ‘slot’ les plus spectaculaires. Et si vous pensez être prêt pour la F1, essayez le Pirelli Pit Stop Challenge!

endurance,24,heures,francorchamps,GT,plus,grande,course,monde,spa,animatins,paddocks,courses,annexes,2016,programme,menu

Toute la journée: Exposition GT4
A côte de la tribune F1, venez admirer les GT4 de course. Ca vaut le detour !

Toute la journée : Supercars dans le paddock

Envie d’admirer quelques-unes des plus spectaculaires voitures de route au monde ? Rendez-vous dans le paddock pour croiser un essaim de superbes Supercars, rassemblées pour l’occasion.

9.50-13.45: Courses annexes
Quatre nouvelles courses annexes mèneront au départ de l’événement majeur, avec un maximum d’action lors de ces quatre sprints.

13.55: Pit Walk
Une autre possibilité d’approcher les hommes et les machines alors que la préparation finale en vue des Total 24 Hours of Spa battra son plein.

13.55-15.30 Parades
Pendant ce temps, quelques voitures réellement impressionnantes effectueront des tours de parade sur le circuit. Des Bentley jusqu’aux GT classiques et modernes, les amoureux de belles automobiles seront comblés.

14.30-16.30 La Fanfare des Cadets de la Marine
Comme le veut la tradition, une fanfare sera de la partie pour accompagner concurrents et public jusqu’au départ de la course. Cette année, c’est la Fanfare des Cadets de la Marine qui aura cet honneur.

endurance,24,heures,francorchamps,GT,plus,grande,course,monde,spa,animatins,paddocks,courses,annexes,2016,programme,menu

15.35 Grid Walk
Ceux d’entre vous qui auront la chance de se procurer un ticket ‘Grid Walk’ pourront se rendre sur la grille de départ pour admirer voitures et pilotes.

16.05 Arrive le drapeau
Levez les yeux vers le ciel, car le drapeau belge qui sera utilisé pour donner le départ de la course arrivera de manière spectaculaire.

16.30 Départ de la course
Plus de 60 bolides en direction du Raidilllon vont prendre le départ de la 68ème édition des Total 24 Hours of Spa.

endurance,24,heures,francorchamps,GT,plus,grande,course,monde,spa,animatins,paddocks,courses,annexes,2016,programme,menu

Lotto Village

17.00 Circus Trial Tour (3 shows)
Après leur succès l’an dernier, les motards de l’extrême du Circus Trial Tour sont de retour cette année. Ce spectaculaire show de trial aura lieu au centre du Lotto Village, où ces acrobates montreront ce qu’il est possible de réaliser… l’impossible au guidon d’une moto de trial.

endurance,24,heures,francorchamps,GT,plus,grande,course,monde,spa,animatins,paddocks,courses,annexes,2016,programme,menu

21.00 Henri PFR en concert
Le Lotto Village est traditionnellement le cœur de l’animation durant les Total 24 Hours of Spa, et 2016 ne dérogera pas à la règle, avec un nouveau concert de prestige. Le jeune Belge Henry PFR aura l’honneur de donner le coup d’envoi de la fête.

22.00 Tom Swoon en concert
Il sera suivi de la révélation polonaise de 2015, Tom Swoon.

22.00 Départ des 12 Hours Kart Night Race
32 karts vont s’affronter durant la nuit sur le Circuit Karting de Francorchamps. Il vous sera possible de suivre cette course en même temps que l’épreuve réservée aux GT grâce à l’écran géant installé sur le site.

22.45 Feux d’artifice
Et comme si la course et les concerts ne suffisaient pas, des feux d’artifice spectaculaires seront tirés sur le circuit!

endurance,24,heures,francorchamps,GT,plus,grande,course,monde,spa,animatins,paddocks,courses,annexes,2016,programme,menu

23.00 Quentin Mosimann en concert
La superstar suisse et DJ Performer (il chante et joue aussi de la batterie !) Quentin Mosimann fera monter la température de quelques crans supplémentaires dans le Lotto Village.

00.00 Fedde Le Grand en concert
L’un des points d’orgue de la semaine sera incontestablement le DJ Set de Fedde Le Grand. Le DJ hollandais, qui est aussi producteur, est un hôte régulier de festivals comme Tomorrowland et l’Ultra Music Festival. Il sera sur scène à minuit.

01.30 After Party avec Henri PFR
Une fois que Fedde Le Grand aura mis le feu à la scène, Henry PFR se chargera de prolonger le plaisir et la soirée.

endurance,24,heures,francorchamps,GT,plus,grande,course,monde,spa,animatins,paddocks,courses,annexes,2016,programme,menu

Dimanche 31 juillet

Toute la journée: Lotto Village

14.00: Mister Cover en concert
Le célèbre groupe belge de reprises Mister Cover vous propose de conclure de la meilleure des façons ce qui sera à n’en pas douter un week-end fantastique.

16.30 Arrivée des Total 24 Hours of Spa
Peu après le baisser du drapeau à damier, toutes les barrières seront ouvertes afin de permettre au public de gagner le podium dans le paddock endurance...

endurance,24,heures,francorchamps,GT,plus,grande,course,monde,spa,animatins,paddocks,courses,annexes,2016,programme,menu

 

21:46 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : endurance, 24, heures, francorchamps, gt, plus, grande, course, monde, spa, animatins, paddocks, courses, annexes, 2016, programme, menu | | |

essai,course,Mazda,MX-5,Cup,propulsion,parcmotor,tom,long,laguna seca,i Racing,160ch,

A l’image d’un autre constructeur japonais, Mazda a choisi le créneau des jeux vidéo pour rajeunir son image et tenter de faire le buzz autour de sa MX-5. Le tout s’accompagne d’une campagne mondiale appelée ″Friends of MX-5″ qui proposera quantité d’activités aux amoureux du petit roadster nippon. Mais la cerise sur le gâteau, c’est la participation à la prestigieuse finale de la MX-5 Cup disputée à Laguna Seca pour les cinq meilleurs iRacers. Explications.

essai,course,Mazda,MX-5,Cup,propulsion,parcmotor,tom,long,laguna seca,i Racing,160ch,

Visiblement, l’enthousiasme autour de la nouvelle Mazda MX-5 atteint un degré assez sidérant. Elue voiture mondiale de l’année, plébiscitée par une presse unanime, elle rencontre un joli succès. Et pour remercier tous les fans qui en ont fait une icône, en seulement 25 ans d’existence, Mazda a monté l’opération ″Friends of MX-5″. Des évènements sont ainsi organisés à l’attention des propriétaires mais aussi pour ceux qui partagent cette passion pour ce cabriolet deux place. Les domaines sont vastes et vont de la musique ou de l’art à la compétition automobile. C’est évidemment cette dernière qui nous intéresse plus particulièrement.

essai,course,Mazda,MX-5,Cup,propulsion,parcmotor,tom,long,laguna seca,i Racing,160ch,

Quatre ateliers

C’est sur le joli Parcmotor Circuit situé à Castelloli, à une centaine de kilomètres de Barcelone, que nous avons rendez-vous pour cette journée placée sous le signe de la MX-5. Malgré un encadrement chaotique - plusieurs agences évènementielles se partageant l’organisation de cette rencontre avec la presse -, nous sommes répartis en groupes pour découvrir quatre ateliers et le hasard faisant bien les choses, nous allons monter petit-à-petit en température pour terminer par l’essai sur le circuit. Mais ne brûlons pas les étapes.

essai,course,Mazda,MX-5,Cup,propulsion,parcmotor,tom,long,laguna seca,i Racing,160ch,

Le premier endroit ressemble à une piste de maîtrise automobile et lorsque nous nous installons au volant d’une MX-5 strictement de série, nous nous retrouvons à côté de David Dermont. Décidément, il y a toujours un belge quelque part. L’exercice est simple pour le propriétaire de propulsion que je suis, profiter de la maniabilité de l’auto en suivant un tracé constitué de cônes et se faire plaisir en jouant sur le transfert de masse pour s’offrir de grands travers se terminant parfois par un tête-à-queue. De quoi retrouver le côté joueur de l’auto mais aussi sa facilité d’utilisation.

essai,course,Mazda,MX-5,Cup,propulsion,parcmotor,tom,long,laguna seca,i Racing,160ch,

Piste de karting

Le second exercice a lieu sur la piste de karting avoisinant le grand circuit. Quatre instructeurs et quatre Mazda sont disponibles et les tours s’enchaînent à des vitesses un rien plus élevées que lors du premier atelier. Nos copilotes ne sont malheureusement pas tous franchement à leur aise. Quelques conseils sont donnés pour améliorer la position des mains sur le volant ou le point de corde. Parmi nos instructeurs, il y a le pilote américain Tom Long, pilote officiel en IMSA, le championnat d’endurance à la sauce américaine. Lorsque nous partons pour une série de tours en sa compagnie, les choses changent. Il est le seul à avoir déconnecté les aides à la conduite et il ne cesse de nous pousser à accélérer. Les tours de manège deviennent alors jouissifs et l’on parvient naturellement à enrouler joliment les courbes. Décidément, la mentalité américaine, cette attitude décontractée tout en faisant correctement le boulot, manque terriblement à notre vieille Europe.

essai,course,Mazda,MX-5,Cup,propulsion,parcmotor,tom,long,laguna seca,i Racing,160ch,

iRacer? Je passe mon tour

Nous l’avons évoqué plus haut, c’est à travers des compétitions virtuelles, organisées via le simulateur iRacing, que Mazda va sélectionner cinq participants à la grande finale de Mazda MX-5 Cup qui se déroulera sur le tracé très exigeant de Laguna Seca. Et le troisième atelier consistait, bien évidemment, à tester ce simulateur sur ladite piste américaine. Pour nous épauler, Mazda avait invité le jeune français Evan Maillard (22 ans), iRacer vu en Midjet 2.0 l’année passée. Ses conseils nous seront précieux mais vains. Difficile d’appréhender un simulateur aussi performant en dix minutes pour sortir un chrono correct. Un jeune compatriote a réussi le meilleur temps du jour mais l’histoire ne dit pas s’il a une chance de se qualifier pour le voyage aux USA…

essai,course,Mazda,MX-5,Cup,propulsion,parcmotor,tom,long,laguna seca,i Racing,160ch,

Heureusement, notre prestation sur le simulateur ne conditionne pas notre essai de la vraie Mazda MX-5 Cup. Pour rappel, on retrouve sous son capot le 2.0 SkyActiv de 160 ch qui n’a pas droit au moindre bonus et seule la présence d’une barre stabilisatrice trahit la préparation course alors que la batterie est reléguée dans le coffre. Le son a été particulièrement soigné grâce à un collecteur d’échappement spécifique mais les modifications touchent aussi le boîtier électronique, le refroidisseur d’huile, le radiateur protégé, la suspension avec amortisseurs réglables et ressorts spécifiques. Les jantes taillent en 17 pouces et les pneus slicks sont des BF Goodrich g-Force. Les freins sont évidemment renforcés avec des plaquettes de course et des disques signés Brembo.

essai,course,Mazda,MX-5,Cup,propulsion,parcmotor,tom,long,laguna seca,i Racing,160ch,

Deux petits tours

Le moment est enfin arrivé. Nous nous installons à bord de cette Cup et notre 1m86 a un peu de mal, le casque coincé entre l’arceau et les ″oreilles″ du baquet. Mais le volant tombe parfaitement sous la main tout comme le levier de vitesse. Tout l’intérieur a été dénudé pour approcher le poids minimum exigé de 1.100 kg. Certes, les habillages du tableau de bord rappellent encore le modèle de route mais dès qu’on appuie sur l’accélérateur, le doute n’est plus permis. Non pas pour la poussée du moteur, mais plutôt pour la sonorité des échappements sublimée par l’air qui s’engouffre dans l’habitacle.

essai,course,Mazda,MX-5,Cup,propulsion,parcmotor,tom,long,laguna seca,i Racing,160ch,

Nous avons droit à deux boucles de ce circuit de 4,14 km très vallonné et aux courbes variées. Le pace-car qui nous devance est très soucieux des écarts et lorsque nous tentons de laisser plus d’espace entre notre MX-5 et celle du journaliste qui nous devance, il ralentit. De quoi compliquer fortement notre souci de jauger réellement des aptitudes de cette MX-5 Cup. Un circuit méconnu n’aidant pas non plus à se concentrer uniquement sur la voiture. Globalement, l’auto se révèle très facile à appréhender et constitue, sur ce point, une formidable école de pilotage. Sa puissance limitée et ses slicks permettent d’attaquer tout de suite, s’ils ont été chauffés au préalable évidemment. Comme toujours dans pareil exercice, nous ne prétendrons pas égaler les chronos des pilotes officiels mais disons qu’il y a moyen de se faire rapidement plaisir sans nécessairement se faire peur.

essai,course,Mazda,MX-5,Cup,propulsion,parcmotor,tom,long,laguna seca,i Racing,160ch,

Johnny joue au bad boy

Un troisième tour nous est alloué aux côtés de Johnny Herbert, ex-pilote F1 et surtout vainqueur des 24 heures du Mans sur la monstrueuse Mazda 787-B aux côtés d’un certain Bertrand Gachot, en 1991. Malgré un embonpoint indéniable, le jovial Anglais a conservé un joli coup de volant. Mais ses efforts pour nous impressionner resteront vains. L’auto manque définitivement de puissance et les rapports trop longs de la boîte de vitesses rendent les successions de virages monotones. Visiblement, les freins sont prévus pour encaisser de solides décélérations car c’est sur eux que Johnny se concentre pour tenter de nous effrayer. Il tape gaiement dedans et retarde ses freinages au maximum.

essai,course,Mazda,MX-5,Cup,propulsion,parcmotor,tom,long,laguna seca,i Racing,160ch,

Vous l’aurez compris, cette Mazda MX-5 Cup constitue un bel étrier pour mettre le pied à la compétition. Elle n’est malheureusement pas disponible à la vente, officiellement du moins, de ce côté-ci de l’Atlantique où elle est vendue 53.000$ (46.700€) et Mazda a révélé tout récemment que 100 exemplaires de cette Cup 2016 ont été construits alors qu'ils en prévoyaient 50.

essai,course,Mazda,MX-5,Cup,propulsion,parcmotor,tom,long,laguna seca,i Racing,160ch,

Mais la belle surprise, c'est que depuis cet essai légèrement frustrant, Mazda nous a invité à participer aux 24 Heures de Zolder en compagnie de quatre journalistes. Et comme il faut impérativement s'aligner à une autre course pour pouvoir y prendre le départ, nous débuterons à Zolder lors de la manche Belcar de 125 minutes disputée le dimanche 3 juillet! On a la licence en poche... Y a plus qu'à! On vous en reparle très bientôt sur la page du Rédacteur Auto!

essai,course,Mazda,MX-5,Cup,propulsion,parcmotor,tom,long,laguna seca,i Racing,160ch,

21:22 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Essai | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essai, course, mazda, mx-5, cup, propulsion, parcmotor, tom, long, laguna seca, i racing, 160ch | | |

Endurance,course,Le Mans,24, heures,Hours,LMP1,LMP2,invités,plateau,2016,LMGTE,Pro,am,porsche,audi,Toyota,Rebellion,Corvette,Ford,GT,retour,911,ferrari,488,Aston,Martin,vanthoor

Pour ceux qui ont assisté aux 24 Heures du Mans ces deux dernières années, l'édition 2016 va leur paraître un peu fade. La faute au Groupe Volkswagen qui prétexte l'affaire des TDI truqués pour réduire la voilure en passant de trois à deux voitures aussi bien chez Porsche, l'équipage victorieux en 2015 n'étant même pas reconduit, que chez Audi. Un faux prétexte lorsqu'on sait qu'une troisième voiture ne coûte pas un tiers de budget supplémentaire.

Endurance,course,Le Mans,24, heures,Hours,LMP1,LMP2,invités,plateau,2016,LMGTE,Pro,am,porsche,audi,Toyota,Rebellion,Corvette,Ford,GT,retour,911,ferrari,488,Aston,Martin,vanthoor

Du coup voilà un plateau LMP1 réduit à peu de chose mais heureusement, en ne sachant plus s'appuyer sur une troisième unité, les marques allemandes perdent l'avantage qu'elles possédaient sur Toyota. Espérons maintenant que la TS050 Hybride sera revenue à la hauteur des Allemandes qui n'ont pas attendu les Japonais pour revoir leur copie puisque si Audi alignera un modèle totalement inédit, Porsche poursuit l'évolution constante de sa 919. Bref, la bataille sera rude et pour ceux qui aiment le bruit des vraies voitures de courses, la présence confirmée des deux Rebellion R-One motorisée par un V8 AER est une excellente nouvelle. Enfin la peu brillante P1/01 sera également au départ. Notez que ces deux écuries privées seront chaussées en Dunlop.

Endurance,course,Le Mans,24, heures,Hours,LMP1,LMP2,invités,plateau,2016,LMGTE,Pro,am,porsche,audi,Toyota,Rebellion,Corvette,Ford,GT,retour,911,ferrari,488,Aston,Martin,vanthoor

Aux neuf prototypes LMP1 s'opposent 22 (!) LMP2 conduites par des professionnels mais aussi des amateurs qui vont constituer de véritables chicanes volantes pour les équipages d'usine. Cela risque d'être une nouvelle fois chaud en piste. Parmi les équipes, citons Thiriet by TDS Racing, G-Drive Racing, Signatech-Alpine, Baxi DC Racing Alpine, Krohn Racing, Greaves Motorsport, Strakka Racing, Race Performance, Murphy Prototypes, Pegasus Racing, RGR SPort by Morand, SMP Racing, Extrême Speed Motorsports, Michael Shank Racing, Eurasia Motorsport, SO24! by Lombard Racing, Manor et les vainqueurs de 2015, KCMG.

Endurance,course,Le Mans,24, heures,Hours,LMP1,LMP2,invités,plateau,2016,LMGTE,Pro,am,porsche,audi,Toyota,Rebellion,Corvette,Ford,GT,retour,911,ferrari,488,Aston,Martin,vanthoor

Les châssis se partagent entre les Oreca et ses dérivés, les Ligier, Gibson, Morgan et BR01. Du côté des motorisations, Nissan, Judd et AER sont au programme. C'est dans cette catégorie que nous aurons le seul Belge engagé puisque Laurens Vanthoor sera au volant de la Ligier JSP2 HPD #49 du Michael Shank Racing. Espérons que le moteur tienne puisque c'est de lui qu'est venu l'abandon de la voiture lors des dernières 24 Heures de Daytona.

Endurance,course,Le Mans,24, heures,Hours,LMP1,LMP2,invités,plateau,2016,LMGTE,Pro,am,porsche,audi,Toyota,Rebellion,Corvette,Ford,GT,retour,911,ferrari,488,Aston,Martin,vanthoor

Finalement, c'est probablement du côté des LMGTE PRO que le spectacle va être total avec l'arrivée en masse des Ford GT qui seront au nombre de quatre!

Endurance,course,Le Mans,24, heures,Hours,LMP1,LMP2,invités,plateau,2016,LMGTE,Pro,am,porsche,audi,Toyota,Rebellion,Corvette,Ford,GT,retour,911,ferrari,488,Aston,Martin,vanthoor

La guerre est déclarée du côté de Deaborn face au concurrent historique, GM, qui comptera sur deux Corvette C7-R au même titre que Ferrari, avec deux 488 GTE, Porsche et Aston Martin. La lutte risque d'être torride entre ces équipages officiels qui tenteront de ravir le titre à Porsche AG, victorieux en 2015 avec ses 911 RSR.

Endurance,course,Le Mans,24, heures,Hours,LMP1,LMP2,invités,plateau,2016,LMGTE,Pro,am,porsche,audi,Toyota,Rebellion,Corvette,Ford,GT,retour,911,ferrari,488,Aston,Martin,vanthoor

Du côté des équipages privés du LMGTE AM, on retrouve une Corvette C7R, des Ferrari 458 GTE, des Porsche 911 RSR et des Aston Martin Vantage V8 mais attention là aussi aux peintres sur la piste...

Endurance,course,Le Mans,24, heures,Hours,LMP1,LMP2,invités,plateau,2016,LMGTE,Pro,am,porsche,audi,Toyota,Rebellion,Corvette,Ford,GT,retour,911,ferrari,488,Aston,Martin,vanthoor

22:41 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : endurance, course, le mans, 24, heures, hours, lmp1, lmp2, invités, plateau, 2016, lmgte, pro, am, porsche, audi, toyota, rebellion, corvette, ford, gt, retour, 911, ferrari, 488, aston, martin, vanthoor | | |

Porsche,911,tous,les,modèles,depuis,1964,livre,beau,bouquin,librairie,ETAI,histoire,gamme,course,compétition,cadeau

M.Porsche avait une idée visionnaire de ce que devait être une voiture de sport parfaite, et la Porsche 911 en est l’ultime expression.

Dans cet ouvrage, l’auteur présente une vue d’ensemble de la production de la 911, modèle par modèle – de la première 901 jusqu’aux déclinaisons actuelles –, en y incluant les versions de course, les prototypes et les modèles spéciaux.

Porsche,911,tous,les,modèles,depuis,1964,livre,beau,bouquin,librairie,ETAI,histoire,gamme,course,compétition,cadeau

Offrant un texte et des photos qui détaillent toutes les modifications année par année, cet ouvrage regroupe en un seul volume toutes les informations indispensables aux passionnés du modèle ainsi que les faits historiques importants.

Après le succès de la première édition, découvrez cette nouvelle version actualisée - 32 pages supplémentaires - qui inclut la présentation des modèles parus jusqu'en 2015, venant enrichir le livre-référence d’un modèle devenu mythique.

Porsche,911,tous,les,modèles,depuis,1964,livre,beau,bouquin,librairie,ETAI,histoire,gamme,course,compétition,cadeau

L’Auteur

Randy Leffingwell est un journaliste-photographe originaire de Chicago. Sa passion pour l'automobile le mène au magazine Detroit AutoWeek avant de l'orienter vers le Los Angeles Times où il reste onze ans, participant aux projets qui permettront au journal d'obtenir le Prix Pulitzer. Parallèlement, il écrit son premier livre, American Muscle, pour lequel il signe également les photos. Depuis, il est l’auteur de plusieurs ouvrages de référence.

Notre critique

Très bien documenté, l'auteur est assez impressionnant dans sa maîtrise du sujet. Nous sommes plus nuancés concernant le choix de certaines photos avec des modèles américains assez criards, dans un état que la voiture n'a jamais connu, même étant neuve, et des ajouts qui prennent certaines libertés avec l'originale. Mais de jolis clichés d'époque valent le détour et si vous êtes un fan inconditionnel de la 911, ce livre doit être impérativement figurer au cœur de votre bibliothèque!

Porsche,911,tous,les,modèles,depuis,1964,livre,beau,bouquin,librairie,ETAI,histoire,gamme,course,compétition,cadeau

Fiche technique

Titre: Porsche, tous les modèles depuis 1964

Auteur: Randy Leffingwell

Editions: E.T.A.I.

Nombre de pages: 320

Photos: 390

Format: 245 x 280 mm

Prix public: 59,00 € TVAC

14:57 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Industrie, Littérature | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : porsche, 911, tous, les, modèles, depuis, 1964, livre, beau, bouquin, librairie, etai, histoire, gamme, course, compétition, cadeau | | |