Plus qu'un long discours, voici une très belle vidéo de mes débuts en compétition sur la Mazda MX-5 engagée par MSTC... Quel souvenir!

15:08 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mazda, mx-5, endurance, compétition, belcar, zolder, limbourg, journalistes, engagement | | |

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

Aussi discrète sur les circuits que sur nos routes, la Toyota GT86 s’adresse avant tout à des spécialistes. Sur les pistes, ce sont surtout les limeurs de la terrifiante boucle nord du Nürburgring qui la pratiquent puisqu’une Cup leur est réservée en marge du VLN. Mais TMG semble vouloir élargir sa clientèle si nous en jugeons par le test organisé à Zolder durant lequel Le Rédacteur Auto a pu essayer ce charmant coupé.

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

La jolie Toyota GT86 #287 aux couleurs de Toyota Motorsport Gmbh (TMG) tourne déjà lorsque j’arrive à Zolder en ce jeudi matin ensoleillé du mois de septembre. Le timing est serré. De nombreux pilotes ont répondu à l’invitation de l’équipe basée à Cologne au sein de laquelle nous reconnaissons des têtes. Celles que j’avais rencontrées l’année dernière, lorsque Patrick Snijers avait participé au Rallye du Condroz à bord d’une CS-R3. A l’image d’Oliver Kröll, le responsable marketing qui m’accueille avec un large sourire et qui ne semble pas très anxieux à l’idée de confier la voiture de développement à quelques journalistes triés sur le volet. Il faut dire qu’une licence de pilote était exigée lors de l’invitation…

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

Ambiance course
Il ne peut pourtant s’empêcher de me demander si je souhaite effectuer un tour en passager mais ma réponse négative fuse. Sortant à peine du double tour d’horloge limbourgeois, la piste n’a plus de secrets pour moi et si j’ajoute qu’une quinzaine de minutes m’est allouée, vous comprendrez qu’il ne faut pas traîner. Et puis lorsqu’on sait que le 2.0 flat-four atmosphérique est annoncé à 212 ch, on se doute que la puissance ne va pas être impressionnante. Je suis curieux de voir ce que l’auto va offrir de plus par rapport au petit roadster que je pilotais aux 24 heures.

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

Dans l’habitacle, l’ambiance est assurée par des baquets et un volant OMP tandis que toutes les garnitures ont été enlevées. L’intérieur est encore plus dénué que dans la Mazda et seule la planche de bord est conservée avec les boutons utilisés dans la version de route. Le modèle mis à notre disposition bénéficie d’un écran central fourni par AIM et qui affiche un certain nombre de données à l’image du rapport engagé, du temps au tour ou encore du régime moteur sans oublier les températures de fonctionnement ou encore le nombre de tours couverts. L’arceau soudé est là pour rassurer les maladroits.

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

Le reste des nombreuses modifications apportées favorisent la longévité des pièces puisque, comme je le disais en introduction, cette GT86 CS-Cup est essentiellement utilisée dans le Langstreckenmeisterschaft Nürburgring (VLN), un championnat d’endurance uniquement disputé sur la célèbre Nordschleife. On y retrouve un peloton de grosses GT3 mais la variété est au menu et le coupé japonais n’y est pas le plus incongru.


Elargir la clientèle
«Nous avons également des voitures à Abu Dhabi, au Qatar mais aussi aux Etats-Unis nous précise Florian von Hasselbach, l’ingénieur dédié à la GT86 qui nous occupe aujourd’hui. L’essentiel de nos ventes, ce sont des kits que les différentes équipes installent elles-mêmes. Après nous assurons un support technique sur les manches du VL N avec un ingénieur sur place pour donner un coup de main aux équipes.»

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

Pour 2016, TMG a revu sa copie et la GT86 CS-Cup que nous allons avoir le plaisir de tester a reçu quelques améliorations notables par rapport à la CS-V3. Elles touchent au différentiel, à une boîte de vitesses aux étagements raccourcis, à des freins revus tandis qu’une quinzaine de chevaux ont été gagnés pendant que le poids baissait de 80 kilos. Esthétiquement, on voit apparaître une petite lame avant discrète et un aileron arrière réglable qui l’est nettement moins et qui apporte indubitablement un plus au look général de l’auto.


Selon les pilotes habituels de la GT86, celle-ci a encore gagné en agilité et en appui sous la pluie. On reste évidemment loin des meilleurs du VLN mais dans les virages serrés qui ne manquent pas sur le Nürburgring, la Toyota parvient à se caler dans le sillage d’engins bien plus puissants.

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

Des chevaux en plus, svp
Mon tour est enfin venu de m’installer à bord. L’espace est confortable et le volant ne doit pas être enlevé lors de mon installation. Les deux boutons rouges ne seront pas utilisés aujourd’hui puisqu’ils servent à actionner la radio et à assurer l’hydratation du pilote. Je m’élance sans attendre pour les 15 minutes dont je dispose. La piste est ensoleillée et… vide. Je peux me concentrer sur mes sensations et tenter de trouver les limites du freinage. C’est fait dès mon deuxième tour où j’élargis exagérément ma trajectoire à l’épingle du Bolderberg après avoir attendu trop longtemps pour taper dans les freins.

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

Pour le reste, l’auto se comporte à merveille grâce à un centre de gravité particulièrement bas et quatre roues parfaitement disposées aux quatre coins de la caisse. On en vient à regretter son manque de puissance. L’auto supporterait facilement une centaine de chevaux en plus. C’est précisément le souhait des propriétaires actuels de la GT86 CS-Cup mais il est hors de question que TMG prenne des risques avec la fiabilité de l’auto. Comme dans la GT86 de série, il est possible de déconnecter les aides à la conduite partiellement ou totalement en appuyant sur les boutons issus du modèle de tous les jours; VSC Sport ou TRC off. Dans ce dernier cas, on désactive complètement le contrôle de stabilité VSC et le système de contrôle de motricité TRC.

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

La météo particulièrement clémente sur Zolder ce jour-là m’incite à opter pour le VSC Sport dès mon premier tour avant de tout déconnecter pour les trois autres. Je profite au maximum des quelques minutes qui me sont alloués avant de rentrer aux stands avec regret. J’ai signé des chronos réguliers en 1’56’’ mais un collègue bien plus affûté que moi a réussi à signer un 1’52’’ que même l’allemand Ralf Kelleners, ancien pilote de la fameuse GT-One au Mans en 1998 et 1999, ne parviendra pas à égaler.

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

Prix serré
Affichée à 48.900€ htva, la GT86 CS-Cup reçoit un embrayage renforcé signé Sachs, un différentiel LSD Torsen avec système de refroidissement mais aussi des suspensions Bilstein ajustables et des freins avant à quatre pistons signés Alcon et OE à l’arrière. Enfin, les jolies jantes OZ de 17 pouces sont entourées de slicks Pirelli DH. Une base commune pour tout le monde mais si vous souhaitez modifier le mapping de l’auto ou modifier les rapports de boîte, vous êtes obligés de faire appel à TMG. Cela ne plaira pas à tout le monde mais c’est la condition sine qua non qui permet à la Cup allemande de proposer des courses disputées.

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

De là à voir proliférer la petite japonaise sur d’autres circuits, il y a un pas que nous ne franchirons pas. En Belgique, elle pourrait certes être inscrite en Belcar, pour se battre contre les BMW M235i les moins bien menées, ou en BGDC, mais le pilotage d’une propulsion n’est pas à la portée de tout le monde. Et au vu du nombre de pilotes allemands présents ce jour-là à Zolder pour y goûter, je suis davantage convaincu qu’elle devrait encore faire les beaux jours du VLN dans les prochaines années… (photos: www.letihon.be et Michael Dautremont)

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

17:01 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Essai | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essai, course, toyota, gt86, cs-cup, vln, circuit, piste, amateur, compétition, client, motorsport, gmbh | | |

BMW,Brand store,Belux,Bruxelles,exposition,100 ans,anniversaire,compétition,

Lieu d’expérience de la marque munichoise, le BMW Brand Store a été ouvert au public en mars 2014 sur le boulevard de Waterloo à Bruxelles. Depuis son ouverture, plus de 100.000 personnes ont déjà eu l’occasion de découvrir l’histoire, l’actualité et le futur de BMW au travers d’expositions thématiques. L’Art y est également régulièrement présent au travers d’expositions organisées dans le cadre des BMW Art & Design Sessions.

BMW,Brand store,Belux,Bruxelles,exposition,100 ans,anniversaire,compétition,

15 modèles exceptionnels

Du 16 septembre 2016 à fin janvier 2017, le BMW Brand Store célèbre les 100 ans de la marque à l’hélice. Pas moins de 15 modèles emblématiques y sont présentés dans une scénographie développée pour l’occasion. Le BMW Brand Store a ainsi été complètement redessiné pour accueillir les voitures et motos en provenance directe du musée BMW de Munich ou de collections privées. Jean-Philippe Parain, President & CEO de BMW Group Belux: "C’est la première fois que nous rassemblons autant de véhicules historiques dans notre Brand Store, ce dont nous sommes très fiers. Nous sommes conscients de la richesse de notre histoire et nous voulons la partager mais nous voulons aussi profiter de cet événement pour tracer l’avenir de notre marque. Si BMW est leader du segment des voitures premium c’est entre autres grâce aux nombreuses innovations que nous mettons aussi en valeur dans cette exposition".

BMW,Brand store,Belux,Bruxelles,exposition,100 ans,anniversaire,compétition,

Depuis la célébration du centenaire à Munich le 7 mars dernier, BMW Group a présenté la BMW Vision Next 100 suivie de la MINI Vision Next 100 et Rolls-Royce Vision Next 100 avant de dévoiler la BMW Motorrad Vision Next 100 en octobre prochain. Ces véhicules montrent à quoi pourrait ressembler une BMW, une MINI, une Rolls-Royce ou une moto BMW dans les 20 ans à venir.

Le BMW Brand Store peut aussi compter sur un véhicule concept qui sera présent pour la première fois en Belgique. La BMW 3.0 CSL Hommage R est une interprétation moderne de la célèbre BMW 3.0 CSL qui a, entre autres, remporté les 24 Heures de Francorchamps à de multiples reprises.

BMW,Brand store,Belux,Bruxelles,exposition,100 ans,anniversaire,compétition,

De l’histoire et du style

Parmi les autres modèles exposés on retiendra la présence d’une BMW 328 dont 464 exemplaires ont été produits. Equipée d’un moteur 6 cylindres en ligne caractéristique de la marque, ce modèle lancé en 1936 a gagné toutes les courses possibles avant-guerre et fait actuellement encore le bonheur des (rares et heureux) propriétaires de ce modèle dans les rallyes historiques.

BMW,Brand store,Belux,Bruxelles,exposition,100 ans,anniversaire,compétition,

Une BMW 507 est également présente. Produite à seulement 254 exemplaires entre 1956 et 1959, la BMW 507 a été chérie des célébrités de l’époque comme Elvis Presley (dont la voiture originale vient d’être entièrement rénovée par BMW Classic), Alain Delon, John Surtees ou plus près de nous, S.M. le roi Albert II.

Autres modèles symboliques de BMW, les petites BMW Isetta (1955) et BMW 700 (1959). La première est célèbre pour sa porte frontale et son aspect voiture bulle, quant à la deuxième elle a contribué au renouveau de BMW mais aussi aux débuts en compétition de Jacky Ickx. Ces voitures étaient équipées de petits moteurs de moto, respectivement un monocylindre de 250 ou 300 cc et un bicylindre de 700 cc.

BMW,Brand store,Belux,Bruxelles,exposition,100 ans,anniversaire,compétition,

Une telle exposition se doit bien sûr de mettre en valeur la BMW 1500 (1962) baptisée Nouvelle classe. C’est grâce au succès de ce modèle familial sportif que BMW a pris son envol en tant que constructeur de premier plan. Sa descendante directe et inspiratrice de la BMW Série 3, la BMW 2002 (1966) est bien entendu de la partie. La série 02 (1602, 2002) combinait un extérieur compact et un intérieur spacieux avec une gamme de moteurs performants. C’est de cette série qu’est sorti le premier modèle de production turbocompressé (2002 Turbo).

BMW,Brand store,Belux,Bruxelles,exposition,100 ans,anniversaire,compétition,

Du circuit à la route

L’exceptionnelle BMW 3.0 CSL Batmobile a aussi trouvé sa place dans cette exposition. Cette voiture qui a fait son apparition aux 24 Heures de Francorchamps 1973 (qu’elle a d’ailleurs remporté) a été produite à moins de 200 exemplaires. L’aileron arrière était livré dans le coffre et devait être monté a posteriori afin de satisfaire la loi allemande qui empêchait cet appendice aérodynamique. Après avoir créé BMW Motorsport dans la foulée du lancement de la BMW 3.0 CSL, BMW a lancé le premier modèle M de son histoire. L’exceptionnelle BMW M1 (1978) dont il s’agit, est également exposée dans le Brand Store. Seulement 451 exemplaires ont été produits dont une partie a été consacrée aux courses Procar organisées en lever de rideau des Grand-Prix de F1 et auxquelles prenaient part des pilotes tels Nelson Piquet, Niki Lauda ou Mario Andretti.

BMW,Brand store,Belux,Bruxelles,exposition,100 ans,anniversaire,compétition,

Autre voiture mythique, la BMW Z1, lancée en 1988 et produite à 8.000 exemplaires jusqu’en 1991, elle a relancé les Roadsters typique de la marque à l’image de la BMW 328 ou de la BMW 507. Avec ses portes escamotables vers le bas et sa rigidité exceptionnelle, la BMW Z1 fait encore rêver de nombreux collectionneurs. Elle inspirera plus tard la BMW Z3 puis la BMW Z4.

Quant à la BMW Z8 (2000), également exposée au BMW Brand Store, elle frappe l’imagination par sa réinterprétation moderne de la BMW 507 dont elle partage aussi un moteur 8 cylindres. Elle est aussi célèbre pour avoir été la voiture de James Bond dans le film Le monde ne suffit pas. Seulement 5.700 unités ont été produites de ce Roadster prestigieux.

BMW,Brand store,Belux,Bruxelles,exposition,100 ans,anniversaire,compétition,

Chaque mois, des activités prendront place dans l’enceinte du Brand Store. Toutes les informations seront disponibles sur www.bmwbrandstore.be, le nouveau site web du temple de la marque.

Le BMW Brand Store (boulevard de Waterloo, 22, 1000 Bruxelles) est ouvert tous les jours sauf le dimanche. De 10 à 18h30. Entrée gratuite. L’exposition est accessible du 16 septembre au fin décembre 2016.

Autoworld accueillera également une exposition consacrée aux 100 ans de BMW à partir du 16 décembre 2016.

BMW,Brand store,Belux,Bruxelles,exposition,100 ans,anniversaire,compétition,

12:56 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Lifestyle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bmw, brand store, belux, bruxelles, exposition, 100 ans, anniversaire, compétition | | |

librairie,livres,belgique,thomas,bastin,50 ans,belgian,VW Club,publication,histoire,rallyes,circuit,compétition,monoplace,2016

Ceux qui nous suivent depuis longtemps le savent, Le Rédacteur Auto est un lecteur boulimique. Aujourd'hui, c'est d'un livre 100% belge que nous avons choisi de vous parler. Pour fêter les 50 ans du Belgian VW Club, ses dirigeants ont choisi de raconter, à travers les 240 pages d'un chouette bouquin, toute l'aventure de ce club. Et grâce à la plume particulièrement inspirée mais surtout très juste (au sens propre comme au sens figuré) de Thomas Bastin, nous nous sommes plongés avec délectation dans la fabuleuse histoire de ce club.

librairie,livres,belgique,thomas,bastin,50 ans,belgian,VW Club,publication,histoire,rallyes,circuit,compétition,monoplace,2016

Le récit de ses débuts avec les Formule Vee et de ses premiers pas en rallye est particulièrement instructif pour nous puisqu'il s'agit d'une période où nous n'étions pas nés. Mais par la suite, l'histoire reste très agréable à lire parce qu'elle est truffée d'anecdotes et de récits tous plus truculents les uns des autres. Avec toujours, en filigrane, la présence de J-G Malvoy qui était de tous les coups avec ses 1000 idées à la minute! Ce bouquin lui rend évidemment hommage.

librairie,livres,belgique,thomas,bastin,50 ans,belgian,VW Club,publication,histoire,rallyes,circuit,compétition,monoplace,2016

Mais il nous fait aussi découvrir des disciplines mois médiatiques où le VW Club a toujours tenu à être présent pour constituer cette grande famille liée à la marque. Les primes ont toujours été les bienvenues chez les compétiteurs, quelle que soit sa discipline de prédilection. Le slalom, la course de côte, le circuit ou le rallye, le Belgian VW Club a toujours tenu à soutenir tous ses représentants. Un large chapitre est également consacré aux membres de ce club qui se voient proposer chaque année des déplacements très instructifs auprès de la maison mère où sur certaines compétitions.

librairie,livres,belgique,thomas,bastin,50 ans,belgian,VW Club,publication,histoire,rallyes,circuit,compétition,monoplace,2016

Vous l'aurez compris, ce livre retrace la riche histoire du club en Belgique de manière très agréable qui traduit bien son esprit familial, amical et décontracté tout en restant toujours professionnel lorsqu'il s'agissait d'affronter une concurrence internationale... Vous l'aurez compris, cette publication bilingue est un must have pour tout amateur de l'histoire belge du sport automobile. Vous pouvez le commander via le site du Belgian VW Club. Vous pouvez également l'obtenir en PDF mais il est tellement plus agréable de le tenir entre les mains!

librairie,livres,belgique,thomas,bastin,50 ans,belgian,VW Club,publication,histoire,rallyes,circuit,compétition,monoplace,2016

librairie,livres,belgique,thomas,bastin,50 ans,belgian,VW Club,publication,histoire,rallyes,circuit,compétition,monoplace,2016

Porsche,911,tous,les,modèles,depuis,1964,livre,beau,bouquin,librairie,ETAI,histoire,gamme,course,compétition,cadeau

M.Porsche avait une idée visionnaire de ce que devait être une voiture de sport parfaite, et la Porsche 911 en est l’ultime expression.

Dans cet ouvrage, l’auteur présente une vue d’ensemble de la production de la 911, modèle par modèle – de la première 901 jusqu’aux déclinaisons actuelles –, en y incluant les versions de course, les prototypes et les modèles spéciaux.

Porsche,911,tous,les,modèles,depuis,1964,livre,beau,bouquin,librairie,ETAI,histoire,gamme,course,compétition,cadeau

Offrant un texte et des photos qui détaillent toutes les modifications année par année, cet ouvrage regroupe en un seul volume toutes les informations indispensables aux passionnés du modèle ainsi que les faits historiques importants.

Après le succès de la première édition, découvrez cette nouvelle version actualisée - 32 pages supplémentaires - qui inclut la présentation des modèles parus jusqu'en 2015, venant enrichir le livre-référence d’un modèle devenu mythique.

Porsche,911,tous,les,modèles,depuis,1964,livre,beau,bouquin,librairie,ETAI,histoire,gamme,course,compétition,cadeau

L’Auteur

Randy Leffingwell est un journaliste-photographe originaire de Chicago. Sa passion pour l'automobile le mène au magazine Detroit AutoWeek avant de l'orienter vers le Los Angeles Times où il reste onze ans, participant aux projets qui permettront au journal d'obtenir le Prix Pulitzer. Parallèlement, il écrit son premier livre, American Muscle, pour lequel il signe également les photos. Depuis, il est l’auteur de plusieurs ouvrages de référence.

Notre critique

Très bien documenté, l'auteur est assez impressionnant dans sa maîtrise du sujet. Nous sommes plus nuancés concernant le choix de certaines photos avec des modèles américains assez criards, dans un état que la voiture n'a jamais connu, même étant neuve, et des ajouts qui prennent certaines libertés avec l'originale. Mais de jolis clichés d'époque valent le détour et si vous êtes un fan inconditionnel de la 911, ce livre doit être impérativement figurer au cœur de votre bibliothèque!

Porsche,911,tous,les,modèles,depuis,1964,livre,beau,bouquin,librairie,ETAI,histoire,gamme,course,compétition,cadeau

Fiche technique

Titre: Porsche, tous les modèles depuis 1964

Auteur: Randy Leffingwell

Editions: E.T.A.I.

Nombre de pages: 320

Photos: 390

Format: 245 x 280 mm

Prix public: 59,00 € TVAC

14:57 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Industrie, Littérature | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : porsche, 911, tous, les, modèles, depuis, 1964, livre, beau, bouquin, librairie, etai, histoire, gamme, course, compétition, cadeau | | |

BMW,M6,GT3,coupé,compétition,client,endurance,sprint,blancpain,2016,francorchamps,24 heures,VDS,Team,belge,pilotes,

Nous l'avouons, lorsque BMW a annoncé que sa future machine de guerre destinée au GT3 serait basée sur la M6, nous étions plutôt sceptiques. Si la Z4 nous semblait l'arme idéale pour ce genre de compétition, la lourdeur d'un coupé axé sur le confort et destiné avant tout au marché américain illustrait une nouvelle fois l'incongruité de certains choix des départements marketing.

BMW,M6,GT3,coupé,compétition,client,endurance,sprint,blancpain,2016,francorchamps,24 heures,VDS,Team,belge,pilotes,

Certes, nos souvenirs des gros coupé 635 CSi vus à l'époque aux 24 heures de Francorchamps nous poussaient à leur laisser une petite chance. Et puis bam, la M6 GT3 est présentée hier à Francfort en avant-première et nous comprenons tout de suite que la marque à l'hélice n'a, une nouvelle fois, pas fait les choses à moitié.

BMW,M6,GT3,coupé,compétition,client,endurance,sprint,blancpain,2016,francorchamps,24 heures,VDS,Team,belge,pilotes,

A l'image de la Bentley Continental GT3, qui ne brille pas pour être la plus compétitive du plateau malgré tout le talent de notre gourou national, j'ai nommé Christian Loriaux, le coupé M6 est certes puissant de série, avec son V8 biturbo de 560 ch, mais il est aussi très bourgeois avec ses 1.925 kg sur la balance.

BMW,M6,GT3,coupé,compétition,client,endurance,sprint,blancpain,2016,francorchamps,24 heures,VDS,Team,belge,pilotes,

Débarrassée de ses places arrière, de tous ses raffinements ou de ses insonorisants, la M6 GT3 se contenterait de 1.300 kg. Elle soigne aussi son aérodynamique, avec son aileron impressionnant, sa lame rase-bitume ou son extracteur. Quant à la boîte double embrayage sept rapports, elle est remplacée par une unité séquentielle dotée de six vitesses. De quoi mieux justifier les 379.000 € hors taxes exigés pour s'attaquer en toute confiance aux futures Mercedes-AMG GT3 mais aussi à la reine de la catégorie, l'Audi R8 LMS.

BMW,M6,GT3,coupé,compétition,client,endurance,sprint,blancpain,2016,francorchamps,24 heures,VDS,Team,belge,pilotes,

15:12 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bmw, m6, gt3, coupé, compétition, client, endurance, sprint, blancpain, 2016, francorchamps, 24 heures, vds, team, belge, pilotes | | |

ED Design,Torq,MAAL,prototype,concept,première,mondiale,salon,Genève,autonome,electrique,compétition,course,2015,italie

La société ED Design a dévoilé, en première mondiale, la Torq. Il s'agit d'une sportive électrique autonome. Sans doute l’un des concepts les plus surprenants du salon.

ED Design,Torq,MAAL,prototype,concept,première,mondiale,salon,Genève,autonome,electrique,compétition,course,2015,italie

Présentée comme la première sportive électrique autonome de l’histoire, la Torq est le résultat du projet MAAL (Mobile Autonomous Automobile Laboratory) piloté par l’italien ED Design avec pour objectif de créer un véritable démonstrateur sur roues.

ED Design,Torq,MAAL,prototype,concept,première,mondiale,salon,Genève,autonome,electrique,compétition,course,2015,italie

En fait, la Torq est animée par quatre moteurs électriques et ED Design revendique 250 km/h de vitesse maximale. D’une capacité de 88 kWh, le pack des batteries lithium vise les 170 kilomètres d’autonomie en conditions de course, soit de quoi réaliser 12 tours du mythique circuit des 24 Heures du Mans. Pour la recharge, ED Design annonce un système d’échange batteries, beaucoup plus adapté en compétition que la recharge filaire.

ED Design,Torq,MAAL,prototype,concept,première,mondiale,salon,Genève,autonome,electrique,compétition,course,2015,italie

Ni pare-brise, ni fenêtres, il vaut mieux ne pas être claustrophobe lorsque vous montez dans le cockpit de la Torq. Cela n'empêche pas le pilote de garder un œil sur la route grâce à des caméras projetant une vue à 360° à l’intérieur de la voiture, une visibilité bien meilleure que dans n’importe quelle voiture de course selon ED Design.

ED Design,Torq,MAAL,prototype,concept,première,mondiale,salon,Genève,autonome,electrique,compétition,course,2015,italie

Plutôt que de travailler sur une voiture 100 % autonome, ED Design a développé un assistant virtuel destiné à accompagner le pilote dans sa course, lui indiquant les meilleures solutions de dépassement ou proposant des stratégies de course. Si ED Design ne souhaite pas se lancer dans la construction, la société devrait étendre sa technologie à d’autres concepts.

ED Design,Torq,MAAL,prototype,concept,première,mondiale,salon,Genève,autonome,electrique,compétition,course,2015,italie

09:23 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ed design, torq, maal, prototype, concept, première, mondiale, salon, genève, autonome, electrique, compétition, course, 2015, italie | | |

japon,super gt,course,compétition,circuit,bertrand,baguette,verviétois,honda,nsx,nakajima,ultime,round,dernière,2014,bilan

La saison de Super GT500 s’est clôturée ce dimanche à Motegi. Au delà de leur 14e place, Bertrand Baguette et son équipier ont démontré que leur Honda NSX était très performante. Le meilleur tour en course en constitue la plus belle preuve. Même si Bertrand Baguette observe régulièrement la ferveur japonaise en sport automobile, il est toujours aussi impressionné par cet enthousiasme bon enfant.

«Motegi constituait le huitième et dernier round du championnat et il y avait autant de spectateurs qu’à la première course. C’est extrêmement motivant de voir des gradins pleins à craquer et des milliers de drapeaux Honda qui s’agitent au passage de votre voiture. Nous avons signé le 6e chrono des qualifications. Un excellent résultat puisque, pour cette course, aucune voiture n’embarquait de lest. Toutes les Super GT sur la grille affichaient donc leurs meilleures performances.  Comme nous n’avions jamais parcouru un mètre sur ce circuit avant vendredi, cela démontre combien les ingénieurs de Honda et ceux de Dunlop ont réalisé du très bon travail ces derniers mois.»

C’est donc gonflé d’ambitions que les membres du Nakajima Racing gagnaient la grille de départ. Hélas, l’espoir de signer un bon résultat s’envolait dès le 2e virage. «Daisuke s’est fait surprendre… Une erreur qui l’a contraint à repartir de la dernière place, derrière tout le monde». La Honda NSX était en 10e position quand Bertrand en prenait le volant. «J’ai continué à cravacher ferme mais, malheureusement, un souci au turbo a entraîné une perte de puissance. Le temps de dénicher la panne et d’y remédier au stand, je concédais trois ou quatre tours. J’ai poursuivi sur un rythme intense et j’ai signé le meilleur tour en course. Une preuve supplémentaire que notre Honda NSX est arrivée au même niveau que les Super GT500 de la concurrence. Clairement, nous étions dans le coup à Motegi. Mais en sport automobile, il faut que tous les éléments soient réunis pour décrocher une performance de qualité.»

De quoi donner l’envie à Bertrand Baguette de poursuivre cette expérience au Japon l’an prochain?

«Tous les signaux sont au vert mais les pourparlers ne sont pas encore engagés», sourit notre compatriote. «Mais il est évident que j’aimerais prolonger ma collaboration avec le Nakajima Racing et profiter des acquis de cette saison pour être plus performant l’an prochain.»

japon,super gt,course,compétition,circuit,bertrand,baguette,verviétois,honda,nsx,nakajima,ultime,round,dernière,2014,bilan

16:08 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : japon, super gt, course, compétition, circuit, bertrand, baguette, verviétois, honda, nsx, nakajima, ultime, round, dernière, 2014, bilan | | |

Japon,Super GT,course,compétition,circuit,bertrand,baguette,verviétois,honda,NSX,Nakajima,ultime,round,dernière,2014,bilan

La huitième manche du championnat Super GT500 japonais se déroule ce week-end à Motegi. Un circuit que Bertrand Baguette va découvrir. Ce qui ne l’empêche pas de nourrir de belles ambitions avec la Honda NSX du Nakajima Racing pour cet ultime rendez-vous de la saison. Bertrand Baguette est à pied d’œuvre au Japon depuis début novembre. Outre différentes activités promotionnelles pour Honda, il a aussi participé à deux journées d’essais en vue de la course de ce week-end.

«Comme le règlement interdit de réaliser les tests sur la piste de la prochaine compétition, nous sommes allés à Okayama», précise notre compatriote. «Deux jours pendant lesquels nous avons pu mesurer l’évolution de notre Honda NSX.»

Japon,Super GT,course,compétition,circuit,bertrand,baguette,verviétois,honda,NSX,Nakajima,ultime,round,dernière,2014,bilan

Motegi, le circuit Honda sur lequel Marc Marquez a eu le bon goût de décrocher son deuxième titre mondial en MotoGP voici un mois, est la seule piste que Bertrand Baguette n’a pas fréquentée cette saison.

«C’est assez paradoxal, en effet!», sourit le Belge. «J’ai bien fréquenté les infrastructures de Motegi en 2010 quand je disputais le championnat IndyCar mais on roulait sur l’ovale qui n’a aucune partie commune avec le circuit routier. Je vais donc découvrir le tracé ce vendredi lors de la séance qui a été ajoutée, précisément, dans le but de se familiariser  avec les 4801 mètres de la piste. Cela dit, je ne débarque pas en terre inconnue. En Belgique, j’ai assimilé les différentes courbes sur simulateur et j’ai longuement regardé des caméras embarquées qu’on trouve sur you tube. Conclure la saison sur une note positive, c’est le rêve de tout sportif

Japon,Super GT,course,compétition,circuit,bertrand,baguette,verviétois,honda,NSX,Nakajima,ultime,round,dernière,2014,bilan

«Les dernières performances enregistrées par notre Honda NSX ont démontré une belle progression dans la hiérarchie. A Suzuka, le top 5 était possible. En Thaïlande, j’ai signé le cinquième chrono en qualification et je me battais pour la quatrième position en course quand j’ai été harponné. Cela dit, un paramètre nouveau doit être pris en compte: comme il s’agit de la dernière manche du championnat, aucune voiture ne sera lestée. Tous les handicaps de poids ont été enlevés. Les autres équipes pourront aussi compter sur leur expérience de Motegi, contrairement au Nakajima Racing.»

Japon,Super GT,course,compétition,circuit,bertrand,baguette,verviétois,honda,NSX,Nakajima,ultime,round,dernière,2014,bilan

Une fois l’épreuve terminée, Bertrand prolongera son séjour au Japon. «Le 23 novembre, je suis convié au Thanks Day organisé par Honda. Il s’agit d’une journée dédiée aux fans. Tous les pilotes qui représentent officiellement la marque, à moto et en voiture, seront présents à Motegi pour une fête très conviviale. On attend des milliers de supporters. Je me réjouis de vivre cette expérience.»

Japon,Super GT,course,compétition,circuit,bertrand,baguette,verviétois,honda,NSX,Nakajima,ultime,round,dernière,2014,bilan

12:12 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : japon, super gt, course, compétition, circuit, bertrand, baguette, verviétois, honda, nsx, nakajima, ultime, round, dernière, 2014, bilan | | |

Lexus,RC-F,coupé,V8,5.0,450 ch,GT3,piste,track,compétition,futur,next,projet,salon,genève,2014

Le nouveau coupé RC-F se présente en héritier de la virulente berline IS-F mais aussi en concurrent des coupés premium allemands, telles l’Audi RS5 ou la nouvelle BMW M4.

Lexus,RC-F,coupé,V8,5.0,450 ch,GT3,piste,track,compétition,futur,next,projet,salon,genève,2014

Le gros 5.0 V8 conserve sa place sous le capot et devrait afficher au moins 450 ch.

Lexus,RC-F,coupé,V8,5.0,450 ch,GT3,piste,track,compétition,futur,next,projet,salon,genève,2014

A Genève, Lexus nous gratifiait d’une version GT3 que nous verrions bien sur les pistes.

Lexus,RC-F,coupé,V8,5.0,450 ch,GT3,piste,track,compétition,futur,next,projet,salon,genève,2014

Lexus,RC-F,coupé,V8,5.0,450 ch,GT3,piste,track,compétition,futur,next,projet,salon,genève,2014

Lexus,RC-F,coupé,V8,5.0,450 ch,GT3,piste,track,compétition,futur,next,projet,salon,genève,2014

Lexus,RC-F,coupé,V8,5.0,450 ch,GT3,piste,track,compétition,futur,next,projet,salon,genève,2014

11:39 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lexus, rc-f, coupé, v8, 5.0, 450 ch, gt3, piste, track, compétition, futur, next, projet, salon, genève, 2014 | | |