concession,garage,peugeot,Citroën,bruxelles,restaurant,café,taverne,espace,accueil,client,nouveauté,lifestyle,testé

C’est au cœur du Châtelain, quartier animé et tendance, au 42 de la rue du Page à Ixelles que le garage Declercq vient d'inaugurer le premier point de vente urbain en Belgique; "La Maison Citroën" et le "Peugeot 2.0". La particularité de ce garage, c'est qu'il incorpore un restaurant et bar pour offrir une expérience inédite aux clients et aux visiteurs!

concession,garage,peugeot,Citroën,bruxelles,restaurant,café,taverne,espace,accueil,client,nouveauté,lifestyle,testé

Conçu pour s’adapter aux nouveaux usages d’une clientèle urbaine toujours plus exigeante en termes d’expérience digitale, cette nouvelle approche du point de vente est conçue autour de trois temps forts pour le visiteur: la découverte de la marque, la configuration et la projection digitale d’un véhicule avant de terminer par la concrétisation de son projet.

concession,garage,peugeot,Citroën,bruxelles,restaurant,café,taverne,espace,accueil,client,nouveauté,lifestyle,testé

La première étape immerge immédiatement le visiteur dans l’univers de la Marque, afin de lui faire découvrir son histoire et son actualité, notamment via la présence du dernier modèle lancé par la marque. Dans la suite de son parcours, le client, accompagné de l’ambassadeur commercial, affine son projet automobile grâce à une expérience digitale immersive et intuitive complète lui permettant de découvrir l’ensemble de la gamme, de configurer son futur véhicule et de le visualiser sur un écran géant.

concession,garage,peugeot,Citroën,bruxelles,restaurant,café,taverne,espace,accueil,client,nouveauté,lifestyle,testé

En 1954 Marcel Declercq a ouvert les portes de son garage ‘Réparations toutes marques’ pour devenir agent Peugeot en 1973. Au décès de son père en 1983 Christian Declercq a repris l’entreprise en y ajoutant, juste à côté, en 2010, un restaurant, le CO2. Le garage devient ainsi un incontournable dans ce quartier sympathique et vibrant.

concession,garage,peugeot,Citroën,bruxelles,restaurant,café,taverne,espace,accueil,client,nouveauté,lifestyle,testé

Après un an de travaux, le Garage Declercq rouvre ses portes aujourd’hui afin de proposer une expérience unique aux clients. Sur 570 m2 il y a aujourd’hui les 2 nouveaux showrooms Citroën & Peugeot et un nouveau restaurant fait désormais intégralement partie du showroom.

concession,garage,peugeot,Citroën,bruxelles,restaurant,café,taverne,espace,accueil,client,nouveauté,lifestyle,testé

Nous avons eu le plaisir de visiter cet endroit unique en son genre et le moins que l'on puisse écrire, c'est que l'accueil y est chaleureux. Le restaurant est parfaitement isolé de l'espace-client et, bien évidemment, de la concession. On y découvre une cuisine raffinée et totalement maîtrisée. L'occupation de l'espace est assez bluffante, entre un garage qui semble parfaitement fonctionner malgré son exiguïté, l'espace d'accueil pour les futurs clients particulièrement moderne et ce lieu de restauration. Bravo à toute l'équipe!

concession,garage,peugeot,Citroën,bruxelles,restaurant,café,taverne,espace,accueil,client,nouveauté,lifestyle,testé

15:52 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Divers, Lifestyle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : concession, garage, peugeot, citroën, bruxelles, restaurant, café, taverne, espace, accueil, client, nouveauté, lifestyle, testé | | |

carrosserie,AZ Partners,arlon,bastogne,luxembourg,réparations,smart repair,client,satisfait,bon,excellent,service,garanti

Implanté depuis plus de 40 ans en région luxembourgeoise, AZ Partners s’est progressivement développé à Bastogne, Luxembourg sans oublier la carrosserie d'Arlon, démontrant ainsi une forte implantation régionale. La longévité exceptionnelle de cette entreprise familiale lui a permis d’acquérir au fil des ans une solide connaissance du métier en s’appuyant sur une équipe particulièrement compétente.

Pierre Adam, l’un des deux gérants de la société, ne cache pas l’importance qu’il accorde à la formation continue de son équipe. ″Mon équipe est régulièrement formée auprès des grands constructeurs afin d’offrir un service de très haut niveau en totale adéquation avec les dernières innovations du secteur. Grâce à cet apprentissage permanent, les carrossiers d'AZ Partners peuvent réparer tous les modèles de toutes les marques, qu’il s’agisse de voitures, de motos ou encore d’utilitaires. Leur intervention s'effectue en toute indépendance et en toute transparence, quel que soit le dommage sur le véhicule.″

Vous l’aurez compris, chez AZ Partners, la satisfaction du client est prioritaire. C’est dans cette optique que les gérants ont choisi, il y a quelques années, de se spécialiser dans le Smart Repair. Une technique de réparation visant à réduire le temps d’attente, à diminuer les coûts tout en respectant l’environnement.

carrosserie,AZ Partners,arlon,bastogne,luxembourg,réparations,smart repair,client,satisfait,bon,excellent,service,garanti

″C’est tout à fait cela, poursuit Pierre Adam. On dénombre même cinq avantages à cette technique particulière. Premièrement, la valeur du véhicule est préservée. Grâce à la philosophie "réparer la pièce au lieu de la remplacer" propre au Smart Repair, les réfections sont moins visibles, plus durables et respectent davantage l'allure originale du véhicule. Ensuite, le temps d’attente avant un rendez-vous est écourté et le Smart Repair permet aussi de réparer les voitures plus rapidement, ce qui diminue les délais entre la prise de rendez-vous et le passage à la carrosserie. Troisièmement, le temps d’immobilisation de la voiture est réduit. Ensuite les devis sont moins élevés et le client peut constater immédiatement le moindre coût d’une intervention. Et pour terminer, le Smart Repair utilise une faible quantité de produits ce qui réduit les nuisances tout en protégeant mieux la nature.″

carrosserie,AZ Partners,arlon,bastogne,luxembourg,réparations,smart repair,client,satisfait,bon,excellent,service,garanti

Cette spécialisation ne signifie pas que les clients qui s’adressent à la carrosserie de Luxembourg, ou des autres sites, pour des dégâts plus importants sont lésés. Que du contraire!

″Vis-à-vis de tous nos clients, nous prenons trois engagements, précise encore le co-gérant. Nous souhaitons avant tout leur simplifier la vie en supprimant les tracas administratifs puisque nous contactons directement leur compagnie d’assurance. Nous leur fournissons, si nécessaire, un véhicule de remplacement durant le temps des réparations. Ensuite, le client va retrouver son véhicule comme neuf. Formé en permanence, notre personnel utilise des techniques et un outillage de pointe pour que les réparations soient exécutées exactement selon les spécifications du constructeur. Enfin, nous visons quotidiennement à immobiliser le véhicule un minimum de temps. Grâce au procédé du Smart Repair, les petits dégâts sont généralement effacés en une journée, sans compromis sur la qualité de la réparation.″

carrosserie,AZ Partners,arlon,bastogne,luxembourg,réparations,smart repair,client,satisfait,bon,excellent,service,garanti

Voilà qui est clair. Chez AZ Partners, le client est plus que jamais le roi!

Situé juste à côté de la N4, le site de la carrosserie de Bastogne propose des installations spacieuses de quelque 2.000 m2. Grâce à son outillage dernier cri, cette carrosserie répare plus de 4.000 véhicules par an, avec un taux de satisfaction de 95% qui se confirme année après année.

14:36 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Divers, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : carrosserie, az partners, arlon, bastogne, luxembourg, réparations, smart repair, client, satisfait, bon, excellent, service, garanti | | |

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

Aussi discrète sur les circuits que sur nos routes, la Toyota GT86 s’adresse avant tout à des spécialistes. Sur les pistes, ce sont surtout les limeurs de la terrifiante boucle nord du Nürburgring qui la pratiquent puisqu’une Cup leur est réservée en marge du VLN. Mais TMG semble vouloir élargir sa clientèle si nous en jugeons par le test organisé à Zolder durant lequel Le Rédacteur Auto a pu essayer ce charmant coupé.

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

La jolie Toyota GT86 #287 aux couleurs de Toyota Motorsport Gmbh (TMG) tourne déjà lorsque j’arrive à Zolder en ce jeudi matin ensoleillé du mois de septembre. Le timing est serré. De nombreux pilotes ont répondu à l’invitation de l’équipe basée à Cologne au sein de laquelle nous reconnaissons des têtes. Celles que j’avais rencontrées l’année dernière, lorsque Patrick Snijers avait participé au Rallye du Condroz à bord d’une CS-R3. A l’image d’Oliver Kröll, le responsable marketing qui m’accueille avec un large sourire et qui ne semble pas très anxieux à l’idée de confier la voiture de développement à quelques journalistes triés sur le volet. Il faut dire qu’une licence de pilote était exigée lors de l’invitation…

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

Ambiance course
Il ne peut pourtant s’empêcher de me demander si je souhaite effectuer un tour en passager mais ma réponse négative fuse. Sortant à peine du double tour d’horloge limbourgeois, la piste n’a plus de secrets pour moi et si j’ajoute qu’une quinzaine de minutes m’est allouée, vous comprendrez qu’il ne faut pas traîner. Et puis lorsqu’on sait que le 2.0 flat-four atmosphérique est annoncé à 212 ch, on se doute que la puissance ne va pas être impressionnante. Je suis curieux de voir ce que l’auto va offrir de plus par rapport au petit roadster que je pilotais aux 24 heures.

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

Dans l’habitacle, l’ambiance est assurée par des baquets et un volant OMP tandis que toutes les garnitures ont été enlevées. L’intérieur est encore plus dénué que dans la Mazda et seule la planche de bord est conservée avec les boutons utilisés dans la version de route. Le modèle mis à notre disposition bénéficie d’un écran central fourni par AIM et qui affiche un certain nombre de données à l’image du rapport engagé, du temps au tour ou encore du régime moteur sans oublier les températures de fonctionnement ou encore le nombre de tours couverts. L’arceau soudé est là pour rassurer les maladroits.

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

Le reste des nombreuses modifications apportées favorisent la longévité des pièces puisque, comme je le disais en introduction, cette GT86 CS-Cup est essentiellement utilisée dans le Langstreckenmeisterschaft Nürburgring (VLN), un championnat d’endurance uniquement disputé sur la célèbre Nordschleife. On y retrouve un peloton de grosses GT3 mais la variété est au menu et le coupé japonais n’y est pas le plus incongru.


Elargir la clientèle
«Nous avons également des voitures à Abu Dhabi, au Qatar mais aussi aux Etats-Unis nous précise Florian von Hasselbach, l’ingénieur dédié à la GT86 qui nous occupe aujourd’hui. L’essentiel de nos ventes, ce sont des kits que les différentes équipes installent elles-mêmes. Après nous assurons un support technique sur les manches du VL N avec un ingénieur sur place pour donner un coup de main aux équipes.»

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

Pour 2016, TMG a revu sa copie et la GT86 CS-Cup que nous allons avoir le plaisir de tester a reçu quelques améliorations notables par rapport à la CS-V3. Elles touchent au différentiel, à une boîte de vitesses aux étagements raccourcis, à des freins revus tandis qu’une quinzaine de chevaux ont été gagnés pendant que le poids baissait de 80 kilos. Esthétiquement, on voit apparaître une petite lame avant discrète et un aileron arrière réglable qui l’est nettement moins et qui apporte indubitablement un plus au look général de l’auto.


Selon les pilotes habituels de la GT86, celle-ci a encore gagné en agilité et en appui sous la pluie. On reste évidemment loin des meilleurs du VLN mais dans les virages serrés qui ne manquent pas sur le Nürburgring, la Toyota parvient à se caler dans le sillage d’engins bien plus puissants.

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

Des chevaux en plus, svp
Mon tour est enfin venu de m’installer à bord. L’espace est confortable et le volant ne doit pas être enlevé lors de mon installation. Les deux boutons rouges ne seront pas utilisés aujourd’hui puisqu’ils servent à actionner la radio et à assurer l’hydratation du pilote. Je m’élance sans attendre pour les 15 minutes dont je dispose. La piste est ensoleillée et… vide. Je peux me concentrer sur mes sensations et tenter de trouver les limites du freinage. C’est fait dès mon deuxième tour où j’élargis exagérément ma trajectoire à l’épingle du Bolderberg après avoir attendu trop longtemps pour taper dans les freins.

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

Pour le reste, l’auto se comporte à merveille grâce à un centre de gravité particulièrement bas et quatre roues parfaitement disposées aux quatre coins de la caisse. On en vient à regretter son manque de puissance. L’auto supporterait facilement une centaine de chevaux en plus. C’est précisément le souhait des propriétaires actuels de la GT86 CS-Cup mais il est hors de question que TMG prenne des risques avec la fiabilité de l’auto. Comme dans la GT86 de série, il est possible de déconnecter les aides à la conduite partiellement ou totalement en appuyant sur les boutons issus du modèle de tous les jours; VSC Sport ou TRC off. Dans ce dernier cas, on désactive complètement le contrôle de stabilité VSC et le système de contrôle de motricité TRC.

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

La météo particulièrement clémente sur Zolder ce jour-là m’incite à opter pour le VSC Sport dès mon premier tour avant de tout déconnecter pour les trois autres. Je profite au maximum des quelques minutes qui me sont alloués avant de rentrer aux stands avec regret. J’ai signé des chronos réguliers en 1’56’’ mais un collègue bien plus affûté que moi a réussi à signer un 1’52’’ que même l’allemand Ralf Kelleners, ancien pilote de la fameuse GT-One au Mans en 1998 et 1999, ne parviendra pas à égaler.

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

Prix serré
Affichée à 48.900€ htva, la GT86 CS-Cup reçoit un embrayage renforcé signé Sachs, un différentiel LSD Torsen avec système de refroidissement mais aussi des suspensions Bilstein ajustables et des freins avant à quatre pistons signés Alcon et OE à l’arrière. Enfin, les jolies jantes OZ de 17 pouces sont entourées de slicks Pirelli DH. Une base commune pour tout le monde mais si vous souhaitez modifier le mapping de l’auto ou modifier les rapports de boîte, vous êtes obligés de faire appel à TMG. Cela ne plaira pas à tout le monde mais c’est la condition sine qua non qui permet à la Cup allemande de proposer des courses disputées.

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

De là à voir proliférer la petite japonaise sur d’autres circuits, il y a un pas que nous ne franchirons pas. En Belgique, elle pourrait certes être inscrite en Belcar, pour se battre contre les BMW M235i les moins bien menées, ou en BGDC, mais le pilotage d’une propulsion n’est pas à la portée de tout le monde. Et au vu du nombre de pilotes allemands présents ce jour-là à Zolder pour y goûter, je suis davantage convaincu qu’elle devrait encore faire les beaux jours du VLN dans les prochaines années… (photos: www.letihon.be et Michael Dautremont)

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

17:01 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Essai | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essai, course, toyota, gt86, cs-cup, vln, circuit, piste, amateur, compétition, client, motorsport, gmbh | | |

reezocar,occasions,voitures,services,offre,client,100%,nouveau,belgique,expertise,startup,2016

Pour les amateurs de voitures, chercher une occasion et en négocier le prix tout en contrôlant son état général lors de l’achat peut constituer une activité ludique. Mais pour la majorité des acheteurs de voitures d’occasion, ces différentes étapes apparaissent rapidement laborieuses. Heureusement, Reezocar a la solution!

Startup française, Reezocar révolutionne la manière d'acheter une voiture d’occasion en se plaçant à 100% du côté de l’acheteur en n’ayant aucun intérêt à vendre une voiture plutôt qu’une autre. Sans s’encombrer de stock, elle propose l'offre la plus importante de modèles à vendre simultanément sur le net à travers 7 millions d’annonces. Reezocar vend avant tout des services qui facilitent et sécurisent l'achat de ces voitures: recherche, négociation du prix, expertise, livraison, garantie et immatriculation.

reezocar,occasions,voitures,services,offre,client,100%,nouveau,belgique,expertise,startup,2016

Comment ça marche ?

1. Vous avez le choix: vous effectuez seul la recherche de votre voiture ou un conseiller s'en charge pour vous. Ce dernier négocie aussi le prix du véhicule et partage avec vous le résultat de la négociation.

2. Un expert se déplace pour vous et réalise un audit complet de votre véhicule. Il fournit un rapport détaillé accompagné de photos, que votre conseiller interprète pour vous. 4000 experts sont disponibles partout en Europe!

3. La startup récupère votre voiture ainsi que tous les papiers nécessaires à l'immatriculation et vous la livre à l'endroit de votre choix. Sûr, simple et tellement plus pratique.

4. Reezocar se charge également des contacts avec l’administration avec l’obtention du certificat d'immatriculation sous 3 semaines pour les voitures européennes.

5. Prenez la route l'esprit libre puisque votre voiture peut être garantie selon vos souhaits. La garantie est valable en Europe, dans le réseau constructeur et tous les garages indépendants.

Bref, en faisant appel à Reezocar pour acheter votre voiture d’occasion, vous économisez en moyenne 15% de votre budget, 25h de votre temps précieux mais vous dénichez surtout la voiture de vos rêves en quelques clics et en toute sécurité!

reezocar,occasions,voitures,services,offre,client,100%,nouveau,belgique,expertise,startup,2016

Combien ça coûte ?

Les services offerts par Reezocar sont à la carte et sans engagement. Cela peut aller de la recherche du modèle souhaité à sa livraison en passant par l’expertise. Les voitures qu’ils proposent ne dépassent bien évidemment pas le budget fixé par le client.  

De quoi appréhender ce qui reste une corvée pour beaucoup d’entre nous, avec une certaine légèreté…

10:23 Écrit par Benoît Lays dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : reezocar, occasions, voitures, services, offre, client, 100%, nouveau, belgique, expertise, startup, 2016 | | |

BMW,M6,GT3,coupé,compétition,client,endurance,sprint,blancpain,2016,francorchamps,24 heures,VDS,Team,belge,pilotes,

Nous l'avouons, lorsque BMW a annoncé que sa future machine de guerre destinée au GT3 serait basée sur la M6, nous étions plutôt sceptiques. Si la Z4 nous semblait l'arme idéale pour ce genre de compétition, la lourdeur d'un coupé axé sur le confort et destiné avant tout au marché américain illustrait une nouvelle fois l'incongruité de certains choix des départements marketing.

BMW,M6,GT3,coupé,compétition,client,endurance,sprint,blancpain,2016,francorchamps,24 heures,VDS,Team,belge,pilotes,

Certes, nos souvenirs des gros coupé 635 CSi vus à l'époque aux 24 heures de Francorchamps nous poussaient à leur laisser une petite chance. Et puis bam, la M6 GT3 est présentée hier à Francfort en avant-première et nous comprenons tout de suite que la marque à l'hélice n'a, une nouvelle fois, pas fait les choses à moitié.

BMW,M6,GT3,coupé,compétition,client,endurance,sprint,blancpain,2016,francorchamps,24 heures,VDS,Team,belge,pilotes,

A l'image de la Bentley Continental GT3, qui ne brille pas pour être la plus compétitive du plateau malgré tout le talent de notre gourou national, j'ai nommé Christian Loriaux, le coupé M6 est certes puissant de série, avec son V8 biturbo de 560 ch, mais il est aussi très bourgeois avec ses 1.925 kg sur la balance.

BMW,M6,GT3,coupé,compétition,client,endurance,sprint,blancpain,2016,francorchamps,24 heures,VDS,Team,belge,pilotes,

Débarrassée de ses places arrière, de tous ses raffinements ou de ses insonorisants, la M6 GT3 se contenterait de 1.300 kg. Elle soigne aussi son aérodynamique, avec son aileron impressionnant, sa lame rase-bitume ou son extracteur. Quant à la boîte double embrayage sept rapports, elle est remplacée par une unité séquentielle dotée de six vitesses. De quoi mieux justifier les 379.000 € hors taxes exigés pour s'attaquer en toute confiance aux futures Mercedes-AMG GT3 mais aussi à la reine de la catégorie, l'Audi R8 LMS.

BMW,M6,GT3,coupé,compétition,client,endurance,sprint,blancpain,2016,francorchamps,24 heures,VDS,Team,belge,pilotes,

15:12 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bmw, m6, gt3, coupé, compétition, client, endurance, sprint, blancpain, 2016, francorchamps, 24 heures, vds, team, belge, pilotes | | |

essai,exclusif,piste,circuit,course,lotus,evora,GT4,Hethel,track,uk,angleterre,compétition,client,cosworth

Prendre deux avions après avoir avalé une grosse centaine de kilomètres d’autoroute n’est, à priori, pas la manière la plus simple de rejoindre un coin du globe. Mais à partir du moment où ce petit bout de planète renferme l’un des endroits les plus mythiques du sport automobile, les contrariétés disparaissent pour faire place à l’émerveillement. Bienvenue à Hethel, fief historique de la marque Lotus, où nous posons les pieds pour y essayer un bolide un peu méconnu chez nous mais qui n’en reste pas moins l’un des plus performants de sa catégorie, j’ai nommé la Lotus Evora GT4.

essai,exclusif,piste,circuit,course,lotus,evora,GT4,Hethel,track,uk,angleterre,compétition,client,cosworth

L’Angleterre n’est pas, à proprement parler, la destination à laquelle on rêve en ce début octobre qui s’habille lentement de ses teintes automnales. Situé à un peu moins de 200 km au Nord-Est de Londres, le petit village d’Hethel nous accueille sous un joli soleil chaleureux et le charme opère instantanément. La soirée se déroule autour d’une table (non, je ne souffre pas du syndrome Gaëtan Vigneron) en compagnie de deux autres journalistes européens, des responsable presse et du directeur commercial de la marque. Le genre de personnage qui nous hérisse habituellement les poils mais pas chez Lotus parce que vous rencontrez avant tout un homme d’âge mûr et qui peut se targuer d’une solide expérience malgré sa modestie apparente. Riche d’une longue carrière dans le milieu de la F1, Rupert Manwaring pourrait à lui seul remplir une édition mais nous ne sommes pas là pour ça!

essai,exclusif,piste,circuit,course,lotus,evora,GT4,Hethel,track,uk,angleterre,compétition,client,cosworth

GT4, mode d’emploi

Le lendemain, direction l’atelier réservé au département Motorsport et qui n’a probablement guère beaucoup changé depuis la disparition de Colin Chapman, le fondateur de la marque. L’ambiance y est excellente et tout le monde nous salue. Séparé en deux, le garage est loin de l’ambiance clinique des installations de Mc Laren, pour n’en citer qu’une. Et la musique classique qui accompagne un des mécaniciens en train de remonter une boîte de vitesses, visiblement très onéreuse, nous amuse. So British!

Mais penchons-nous un court instant sur cette catégorie GT4, le plus bas échelon de la hiérarchie mise en place par SRO (Stéphane Ratel Organisation). Mise sur pied, pour la première fois en 2007, elle est remportée à deux reprises par le Belge Eric de Doncker sur une Ford Mustang. Elle se dispute jusqu’en 2011 mais ne parvient pas à décoller. En 2012, la compétition est tout simplement annulée, faute de concurrents, avant d’être reprise en main par SRO qui tente de lui donner un nouveau souffle cette saison. Le calendrier de cette GT4 Cup comptait cinq rendez-vous passant par Silverstone, Assen, Spa, Anderstop et Zandvoort. La majorité des pilotes et des équipes viennent des Pays-Bas et d’Angleterre. On y retrouve des Camaro, des Corvette, des Porsche, des Ginetta, des Aston Martin ou encore des BMW M3.

essai,exclusif,piste,circuit,course,lotus,evora,GT4,Hethel,track,uk,angleterre,compétition,client,cosworth

Pression maximale

Nous l’avons précisé plus haut, le GT4 est la voie d’accès aux compétitions réservées aux GT mais dès l’installation dans le cockpit, vous comprenez que vous êtes dans un vrai bolide de compétition. Le volant se démonte pour faciliter votre installation. Devant vous, peu de commandes puisque l’essentiel des réglages se fait via les boutons au volant. Si le tableau de bord de série est conservé avec son cuir et ses ouïes de ventilation, le panneau face au pilote est en carbone, au même titre que les contre-portes, et il comporte, en son centre, les commandes des phares, des essuie-glaces, de la réserve de carburant et bien sûr de la mise en route. Le coupe-circuit est bien en évidence. De l’autre côté de l’écran digital qui affiche le compte-tours, le tachymètre, le rapport engagé ou encore les températures de l’eau et de l’huile, vous trouvez la commande de réglages des rétroviseurs électriques ainsi qu’une prise pour recevoir les données sur un laptop. J’allais oublier les petites diodes qui vont du vert au rouge en passant par l’orange pour vous inviter à monter les rapports à temps. Bref, la finition est tout bonnement impressionnante!

Les boutons disséminés sur le joli volant Sparco contrôlent l’écran des données (en bas à gauche), la position neutre de la boîte et le limiteur de vitesses pour les stands (vert en bas à droite), la radio (bouton jaune en haut à gauche) et les appels de phare pour le blanc en haut à droite.

essai,exclusif,piste,circuit,course,lotus,evora,GT4,Hethel,track,uk,angleterre,compétition,client,cosworth

La position de conduite est plus que correcte malgré mon mètre 86 mais je vais quand même devoir piloter avec les jambes légèrement pliées. La procédure de démarrage est semblable aux engins de course les plus modernes avec une pédale d’embrayage qui ne servira qu’à engager le premier rapport. Une fois lancé, les palettes du volant seront vos seules compagnes et aujourd’hui, avant de découvrir la piste d’essai de Lotus dans un baquet placé à droite, on se dit que ce n’est pas plus mal de ne pas devoir gérer un levier de vitesses placé à gauche.

Par prudence, et pour reconnaître le circuit, nous demandons à Gavan Kersahw, le pilote essayeur maison, de nous emmener quelques tours. Une fois bien enregistrés les rapports de vitesses à enclencher dans les courbes lentes, nous échangeons nos rôles. Sauf que contrairement à certaines marques réputées, chez Lotus, on vous laisse seul à bord! Ce qui n’enlève rien à la pression qui pèse ce jour-là sur mes épaules, la voiture valant quand même 153.000 € hors taxes!

essai,exclusif,piste,circuit,course,lotus,evora,GT4,Hethel,track,uk,angleterre,compétition,client,cosworth

100% pure compétition

Nous parvenons à enclencher ce premier rapport sans caler et prenons immédiatement la piste. L’ambiance est extraordinaire. Basse, large, l’Evora vous donne le sentiment de vous retrouver dans un prototype du Mans, la puissance en moins. Certes, le 4.0 V6 DOHC atmosphérique d’origine Toyota et préparé chez Cosworth, développe 425 ch mais la poussée n’est pas impressionnante. Enfin, pour être plus hônnete, nous n’exploitons pas d’emblée tout le potentiel de la machine. Le temps de prendre les bons repères pour les trajectoires depuis la droite du poste de conduite et nous commençons progressivement à apprécier les nombreuses qualités de l’Evora. Il y a d’abord cette facilité d’utilisation grâce à la boîte X-Trac séquentielle à six rapports qui se révèle sèche lors des rétrogradages mais diablement rapide. Les rapports s’enchainent lorsque la troisième diode rouge du tableau de bord s’allume et nous tentons de repousser sans cesse les limites de notre cerveau pour bien utiliser la puissance jusqu’aux points de freinage parfaitement visualisables. On y prend goût. Et on se félicite en même temps de la météo très clémente. Le freinage signé AP et les pneus slicks siglés Michelin de 18 pouces sont les deux autres éléments qui font de cette voiture un vrai bolide de compétition. On peut allègrement taper dans la pédale du milieu, l’auto est ralentie comme il se doit par les étriers à quatre pistons. Et les pneus nous aident à améliorer nos passages dans une longue courbe à droite, très impressionnante parce que marquée par l’absence du moindre bac à sable, et que le pilote maison aborde en 5e en soulageant à peine. Progressivement, nous nous laissons moins impressionner par la bête et nous commençons à prendre du plaisir. Jusqu’à un léger sous-virage à l’entrée de la première épingle qui m’incite à repasser par les stands pour refroidir un peu mes neurones.

essai,exclusif,piste,circuit,course,lotus,evora,GT4,Hethel,track,uk,angleterre,compétition,client,cosworth

Comme un pilote

Je m’apprête alors à quitter le baquet pour laisser place à mes collègues mais les personnes qui m’entourent me font signe de rester bien assis pour repartir pour une nouvelle série de tours. Quelle décontraction chez ces Britons! Avant cela, j’ai eu le temps de donner mon ressenti à un mécanicien français qui avait chauffé la mécanique des voitures le matin et quelle n’est pas ma surprise quand il vient me dire qu’il a modifié les pressions des pneus pour ne plus que l’auto glisse du train avant! Ils n’iront pas jusqu’à modifier les réglages de l’aileron arrière ou ceux des amortisseurs à deux voies Ohlins. Pour les amateurs, sachez encore que les ressorts sont signés Eibach et que les suspensions sont montées en Uni-ball.

Amusé et flatté par autant de professionnalisme, nous repartons à l’assaut de cette piste en pensant déjà aux virages dans lesquels notre trajectoire ne nous satisfait pas. Le poids est annoncé à 1200 kg et le couple du V6 est de 445 Nm à 5500 trs/min. Bref, ce bolide est l’engin idéal pour les amateurs ayant un bon coup de volant et qui ne souhaitent pas s’afficher dans les coupés allemands trop communs ou de grosses américaines si peu distinguées que l’on retrouve dans la série dédiée aux GT4. On peut se concentrer sur les trajectoires en oubliant l’auto, elle ne pose guère de problème à partir du moment où vous vous appliquez à freiner bien en ligne avant d’entrer dans le virage vers le point de corde et où vous accélérez à fond lorsque les roues sont à nouveau droite. Bien sûr, l’auto pardonne beaucoup et il faut entrer fort dans virage serré avant de taper sur la pédale des freins pour déceler un petit déhanchement. Et puis ce qu’il y a de remarquable avec cette auto, c’est qu’elle vous permet d’aligner les tours sans faiblir. En fait, c’est votre concentration qui craque avant elle. Mais physiquement, elle se montre très prévenante et nous n’avons pas ressenti la moindre douleur à la sortie de cette double séquence de tours rythmés.

essai,exclusif,piste,circuit,course,lotus,evora,GT4,Hethel,track,uk,angleterre,compétition,client,cosworth

Encouragements bienvenus

En descendant du bolide, nous sommes interrogés par les hommes en noir, pressés de connaître notre sentiment sur leur bébé. Nous leur expliquons tout ce que nous venons de vous raconter dans les lignes précédentes et ils sont évidemment ravis. Ma taille m’obligeait juste à pencher un peu la tête en avant pour voir correctement les diodes de couleur mais pour le reste, difficile de faire la fine bouche.

Et puis Cor Euser, qui a l’habitude de conseiller des gentlemen drivers dans la Série GT4 européenne dont il occupe la deuxième place du championnat à un rendez-vous de la fin, vient nous féliciter pour notre bonne approche. Très ouvert, le Hollandais au palmarès impressionnant, et à la longévité qui ne l’est pas moins, a même constaté que nous commencions à bien enrouler les virages de manière fluide et propre. Il ne nous reste plus qu’à dénicher un volant dans la GT4 European Cup!

essai,exclusif,piste,circuit,course,lotus,evora,GT4,Hethel,track,uk,angleterre,compétition,client,cosworth

Plus sérieusement, ce bolide constitue incontestablement une excellente monture pour débuter au bas de l’échelle du GT. Parce que Lotus construit des voitures de course depuis des décennies et cela se sent. Parce que la petite marque anglaise a remis de l’ordre dans ses projets en se recentrant totalement sur sa spécialité; produire des voitures de course légères, amusantes et accessibles. Parce que la passion suinte de tous les pores de ces personnes enthousiastes et heureuses de la faire partager au plus grand nombre.

Enfin, cette Lotus Evora GT4 a la possibilité d’être aussi bien alignée dans des courses sprint que dans des courses d’endurance moyennant quelques modifications. Elle peut ainsi se montrer à son avantage dans des épreuves comme les 24 heures de Dubai ou de Barcelone ou encore aux 12 Heures de Sepang ou de Bathurst comme elle se défendra parfaitement dans des courses du British GT ou comme nous l’avons dit, en European GT4. Nous en verrions bien aussi quelques une dans notre BRCC, histoire de varier les marques et les modèles.

essai,exclusif,piste,circuit,course,lotus,evora,GT4,Hethel,track,uk,angleterre,compétition,client,cosworth

10:26 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Essai | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : essai, exclusif, piste, circuit, course, lotus, evora, gt4, hethel, track, uk, angleterre, compétition, client, cosworth | | |

Mc Laren,X-1,prototype,modèle unique,commande, spéciale,MSO,Special operation,anglais,riche,client,désir,demande,projet,3.8,V8,625 ch

On le sait, l'argent n'offre malheureusement pas le bon goût et le raffinement. Ainsi, un client visiblement particulièrement aisé de McLaren a commandé la réalisation d'un modèle unique auprès de MSO (McLaren Special Operations). Même s'il faut y regarder à deux fois avant d'y croire, la X-1 utilise le châssis et la mécanique de la 12C.

Mc Laren,X-1,prototype,modèle unique,commande, spéciale,MSO,Special operation,anglais,riche,client,désir,demande,projet,3.8,V8,625 ch

La firme anglaise évoque des modèles mythiques ayant servi d'inspiration: Buick Electra de 1959, Chrysler D'Elegance Ghia de 1953, Citroën SM de 1971, Facel Vega de 1961 et Mercedes-Benz 540K de 1939. Pas vraiment un hommage pour des modèles ayant construit l'histoire de l'automobile avec bien plus de talent.

Mc Laren,X-1,prototype,modèle unique,commande, spéciale,MSO,Special operation,anglais,riche,client,désir,demande,projet,3.8,V8,625 ch

Cette voiture baroque mesure 4658 mm de long, 2097 de large et 1199 de haut. Ce qui la rend plus longue de 109 mm et plus large de 188 mm que la 12C. Seul bon point, le poids se stabilise à 1400 kg grâce à l'usage exclusif du carbone pour les panneaux de carrosserie peints en noir laqué. Le moteur est similaire au coupé: 3.8 V8 turbocompressé de 625 ch. Et le meilleur reste à venir: la X-1 est bel et bien conçue pour circuler sur route ouverte.

Mc Laren,X-1,prototype,modèle unique,commande, spéciale,MSO,Special operation,anglais,riche,client,désir,demande,projet,3.8,V8,625 ch

Mc Laren,X-1,prototype,modèle unique,commande, spéciale,MSO,Special operation,anglais,riche,client,désir,demande,projet,3.8,V8,625 ch

12:00 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mc laren, x-1, prototype, modèle unique, commande, spéciale, mso, special operation, anglais, riche, client, désir, demande, projet, 3.8, v8, 625 ch | | |

toyota,yaris,rallye,wrc,allemagne,r1,gr.a,3 portes,99 ch,2013,client,vente,low cost

C'est à l'occasion du Rallye d'Allemagne, neuvième manche du Championnat du Monde des Rallyes, qui se disputera le dernier week-end du mois d'août, que Toyota fera son retour en rallye. Mais ne nous emballons pas! Il s'agira en effet d'une Toyota Yaris développée en catégorie R1A c'est-à-dire la moins chère des Gr.A. Pour l'occasion, la pilote allemande Isolde Holderied s'alignera en voiture "zéro". Le prix de l'auto commercialisée par Toyota Motorsport Gmbh (TMG) devrait avoisiner les 22.500 euros! Le moteur est le 1.330 cc conserve ses 99 ch et son couple de 120 Nm. Le poids est ramené à une tonne. En fait cette trois portes a juste recu des suspensions adaptées à la compétition, un échappement course et des rapports de boîte raccourcis.

toyota,yaris,rallye,wrc,allemagne,r1,gr.a,3 portes,99 ch,2013,client,vente,low cost

19:06 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : toyota, yaris, rallye, wrc, allemagne, r1, gr.a, 3 portes, 99 ch, 2013, client, vente, low cost | | |

Mercedes 1

Si la 300 SL des années 50 a acquis ses lettres de noblesse sur la piste, sa lointaine descendante, la SLS s'apprête à se dévoiler dans une version course qui répondra à la règlementation GT3. Comme ses futures adversaires, les Audi R8 LMS, Aston Martin DBRS9, Lamborghini Gallardo et autres Porsche 911 GT3 Cup S, cette Mercedes SLS GT3 sera donc réservée à des écuries privées et restera assez proche de ses soeurs de route. Le terrible V8 6.2 atmosphérique est toujours présent sous le capot.

Mercedes 2

Les spectaculaires portes papillon restent également au programme, et cette pistarde devrait également conserver sa transmission à double embrayage. En revanche, les lignes perdent quelque peu de leur pureté, avec l'ajout d'un monumental aileron arrière, d'un grand extracteur et de divers appendices aérodynamiques. L'efficacité est à ce prix.

Mercedes 3

L'habitacle, lui, renonce à tout équipement superflu, histoire de réduire le poids. La Mercedes SLS GT3 serait ainsi plus légère de 300 kg que le modèle de série. Vraisemblablement dévoilée au prochain salon de New York, début avril, cette Flèche d'Argent semble donc bien armée pour briller sur circuit.

Mercedes 4
 

21:32 Écrit par Benoît Lays dans Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mercedes, sls, gt3, course, circuit, competition, client | | |