essai,test,course,circuit,2cv,dyane,citroën,bmw,moteur,boîte,crabots,lionel,vandercam,cap48,opération,rtbf,24,heures,francorchamps,maxime,berger

En ce dernier dimanche de novembre, il fait particulièrement gris lorsque je rejoins le circuit Jules Tacheny à Mettet. C’est là que Lionel Vandercam et Maxime Berger m’ont donné rendez-vous pour essayer la 2CV engagée sous les couleurs de l’opération Cap48 lors des dernières 24 Heures de Francorchamps réservées aux deux poils. (Photos: Jonas Gilles)

essai,test,course,circuit,2cv,dyane,citroën,bmw,moteur,boîte,crabots,lionel,vandercam,cap48,opération,rtbf,24,heures,francorchamps,maxime,berger

″J'ai lancé Kart 48 en 2016, nous raconte Maxime, journaliste à la RTBF. C'est le défi sports moteur au profit de Cap 48, l'opération de solidarité de la RTBF en faveur des personnes handicapées. L'idée est de participer à des courses karting ou automobiles avec des équipages alliant personnes handicapées et personnalités (visages de la RTBF ou autres) afin de récolter des fonds. Nous avons récolté 5.300€ en 2016 et 8.550€ cette année. L’année prochaine, nous espérons dépasser les 10.000€…″

essai,test,course,circuit,2cv,dyane,citroën,bmw,moteur,boîte,crabots,lionel,vandercam,cap48,opération,rtbf,24,heures,francorchamps,maxime,berger

Equipe sympa

On imagine qu’il n’aura pas fallu déployer des tonnes d’arguments pour convaincre Lionel Vandercam de se joindre à cette aventure. Paraplégique suite à un accident de voiture dans lequel il était passager, Lio est de toutes les sorties lorsqu’il s’agit de s’installer au volant d’une voiture de course.  Pilote BTCS en 2006 sur une Porsche 911 GT3 avant de fréquenter le peloton de la VW Fun Cup quelques années plus tard, il s’est montré plutôt réservé à l’idée de goûter aux joies de la 2CV.

″Mais j’ai rapidement changé d’avis tellement l’enthousiasme autour de l’opération montée par Maxime lors des 24 heures 2CV était grand. En accueillant les frères Borlée au sein de notre équipage, on a bénéficié d’un joli coup de boost médiatique mais ce qui m’a surtout plu, c’est l’ambiance autour de cet évènement convivial. Et puis il faut avouer aussi que les coûts sont imbattables.″

essai,test,course,circuit,2cv,dyane,citroën,bmw,moteur,boîte,crabots,lionel,vandercam,cap48,opération,rtbf,24,heures,francorchamps,maxime,berger

La voiture qui nous attend dans la pit-lane du circuit de Mettet a déjà bien vécu.

″C’est une voiture que j’ai rachetée aux frères Licops qui la destinaient à la location et je compte bien la remettre en état pour la saison 2018. Sous le capot, tu retrouves un moteur de moto, plus exactement celui de la BMW GS850. Autant dire que lorsqu’un moteur casse, tu ne passes pas ton temps à le réparer, tu le remplaces. Il est bridé par l’organisateur pour donner 70 chevaux. Alors on peut lui accoupler soit une boîte à crabots, comme celle-ci, soit une boîte séquentielle. Dans le cas qui nous occupe, la boîte ne nécessite pas l’usage de l’embrayage. Et c’est cela que je voulais que tu testes aujourd’hui sur notre Dyane. Elle est équipée d’une carrosserie en polyester montée sur le châssis-poutre de la 2CV et équipée de quatre freins à disque issus d’une VW Polo.″

essai,test,course,circuit,2cv,dyane,citroën,bmw,moteur,boîte,crabots,lionel,vandercam,cap48,opération,rtbf,24,heures,francorchamps,maxime,berger

Sur la piste

Après cette description de la machine de guerre, le moment est venu de nous installer au volant. Lionel ne cesse de me mettre en garde contre les approximations de la boîte de vitesses qui se dispense bien sûr de la moindre grille. Ce qu’il ne sait pas, c’est que j’ai appris à conduire au volant d’une Jeep Willys à la boîte particulièrement capricieuse. Alors le levier baladeur de la 2CV Cap48 ne va pas m’arrêter.

Une fois bien installé dans le baquet Sparco – réglable s’il vous plaît, j’enclenche la première et je m’élance sur une piste humide et froide. Le temps de bien trouver mes automatismes avec la boîte et me voilà dans le rythme. En fait, on oublie rapidement qu’il n’y a que 70 chevaux parce que le bruit est digne d’un bolide de course et les changements de rapports virils se font également dans une ambiance course.

essai,test,course,circuit,2cv,dyane,citroën,bmw,moteur,boîte,crabots,lionel,vandercam,cap48,opération,rtbf,24,heures,francorchamps,maxime,berger

L’auto convient bien au circuit de Mettet. Effectivement la boîte supporte les changements de rapports sans embrayer, que ce soit en les montant ou en les descendant. Du côté des freins, ils font ce qu’ils peuvent. La pédale agit eu début avant de perdre son efficacité en milieu de course. On s’y fait aussi. C’est comique de sentir la voiture qui louvoie au freinage de la fin de la ligne droite tandis qu’on enchaîne le double gauche qui suit tout en glisse. J’adore!

Je repasse par les stands après quelques tours pour rassurer Lionel et Maxime. Tout va bien et je m’amuse comme un petit fou. Ils me donnent le feu vert pour aligner les tours autant qu’il me plaira. Je repars pour poursuivre ma découverte de la 2CV Cap48. La direction demande du muscle, surtout à l’épingle mais je ne sens pas encore la fatigue. Au contraire, je joue avec d’autres Dyane améliorées et j’en pique deux au freinage avant la ligne droite avant de me retrouver en travers à la ré-accélération, contraint de les laisser repasser toutes les deux. Vous l’aurez compris, la deuche demande de la modestie et vous oblige à respecter les bases du pilotage sous peine de sanction. Une sanction qui sera avant tout celle du chrono, les vitesses atteintes n’étant pas synonyme de danger.

essai,test,course,circuit,2cv,dyane,citroën,bmw,moteur,boîte,crabots,lionel,vandercam,cap48,opération,rtbf,24,heures,francorchamps,maxime,berger

Et 2018?

L’an prochain, la 2CV Racing Cup proposera une saison riche d’épreuves à Croix-en-Ternois, Mettet, Magny-Cours (principale nouveauté de l’année!), sur l’Anneau du Rhin, à Francorchamps (les incontournables 24H2CV) et à Mettet une deuxième fois. Soit un total de 66 heures de course pour un montant de… 7950 euros en cas d’inscription à l’ensemble de la saison. En présentant ce programme royal, les organisateurs et promoteurs de la 2CV Racing Cup entendent démontrer que le sport automobile amateur reste accessible et permet à tout qui le souhaite d’assouvir sa passion de la course.

essai,test,course,circuit,2cv,dyane,citroën,bmw,moteur,boîte,crabots,lionel,vandercam,cap48,opération,rtbf,24,heures,francorchamps,maxime,berger

Infos: www.24h2cv.be - www.2cvracingteams.be

Ci-dessous, un tour en caméra embarquée à Mettet dans la 2CV Cap48 avec Lionel au volant. Pas simple!

 

11:26 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Essai | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essai, test, course, circuit, 2cv, dyane, citroën, bmw, moteur, boîte, crabots, lionel, vandercam, cap48, opération, rtbf, 24, heures, francorchamps, maxime, berger | | |

rallye,suède,WRC,vainqueur,latvala,toyota,Yaris,ogier,Tanak,Ford,M-Sport,Fiesta,Citroën,C3,Hyundai,i20,Neuville

Il n'était certainement pas le plus fort, il a signé une performance totalement transparente samedi mais lorsqu'il a fallu donner un dernier coup de rein le dimanche pour imposer sa Toyota Yaris WRC face au duo de Ford, Jari-Mari Latvala n'a pas faibli, ponctuant cette dernière journée d'un meilleur temps dans l'ultime chrono, une Power Stage de 16,4 km offrant cinq points au meilleur. Une victoire historique si l'on veut bien se souvenir que la dernière couronne du constructeur japonais en WRC datait de 1999 lorsque Didier Auriol avait imposé la Corolla WRC au très peu couru Rallye de Chine. Et puis cette victoire allait droit a cœur de Tomi Makinen, très critiqué sur ses méthodes de conception et de mise au point.

rallye,suède,WRC,vainqueur,latvala,toyota,Yaris,ogier,Tanak,Ford,M-Sport,Fiesta,Citroën,C3,Hyundai,i20,Neuville

Certes, Latvala occupe la tête du classement provisoire du championnat avec 48 points contre 44 à Ogier mais nous gardons encore des doutes sur la compétitivité de la Toyota Yaris WRC. Au Monte-Carlo, elle a logiquement profité des déboires de certains ténors pour signer cette inespérée deuxième place lors de sa première apparition. Et en Suède, Neuville était largement devant avant son abandon.

rallye,suède,WRC,vainqueur,latvala,toyota,Yaris,ogier,Tanak,Ford,M-Sport,Fiesta,Citroën,C3,Hyundai,i20,Neuville

Sans parler de Tanäk qui s'apprêtait à dévorer le Finlandais avant que ce dernier ne signe une dernière journée exceptionnelle. Et pour une voiture entièrement développée en Finlande, on peut dire que le Rallye de Suède se déroule dans son jardin où Latvala a signé six meilleurs temps à égalité avec Neuville. Vous l'aurez compris, il faudra attendre le Mexique et la terre pour définitivement connaître le vrai potentiel de la Toyota.

rallye,suède,WRC,vainqueur,latvala,toyota,Yaris,ogier,Tanak,Ford,M-Sport,Fiesta,Citroën,C3,Hyundai,i20,Neuville

De potentiel, la Hyundai I20 WRC n'en manque guère lorsqu'on revient sur la superbe course de Thierry Neuville avant la dernière spéciale du samedi... Mais permettez-nous de nous interroger sur la solidité de la coréenne. Franchement, quand on voit à quelle vitesse Thierry heurte la pile de pneus, on se demande comment le bras de suspension n'a pas tenu. Avant de casser, il aurait pu plier. On n'ose imaginer ce qu'il va se passer quand la voiture sera confrontée à certains terrains cassants en Argentine ou en Sardaigne lorsque de mauvaises pierres se retrouvent sur la bonne trajectoire. Franchement, si l'on se souvient de l'état dans lequel Colin Mc Rae ramenait ses voitures après certains rallyes, voir Thierry abandonner suite à un contact aussi léger paraît stupide.

rallye,suède,WRC,vainqueur,latvala,toyota,Yaris,ogier,Tanak,Ford,M-Sport,Fiesta,Citroën,C3,Hyundai,i20,Neuville

Bref, avant de se retourner contre Thierry, il nous semble que Hyundai ferait bien de se remettre elle aussi en question. Certes, cette troisième Hyundai conçue par Michel Nandan met son pilote numéro un en confiance mais avec les soucis de Paddon avec sa direction assistée, certaines faiblesses seront à corriger pour la suite de la saison.

rallye,suède,WRC,vainqueur,latvala,toyota,Yaris,ogier,Tanak,Ford,M-Sport,Fiesta,Citroën,C3,Hyundai,i20,Neuville

En s'offrant les deux dernières marches du podium, les pilotes M-Sport Ott Tanäk et Sébastien Ogier confirment le potentiel des Fiesta WRC. Et l'Estonien a signé une superbe performance en prenant rapidement le dessus sur un champion du monde visiblement gêné par sa position de départ.

rallye,suède,WRC,vainqueur,latvala,toyota,Yaris,ogier,Tanak,Ford,M-Sport,Fiesta,Citroën,C3,Hyundai,i20,Neuville

Le Français n'a pas signé le moindre scratch, il est encore passé à deux doigts de la correctionnelle et s'est loupé dans le premier virage de l'ultime étape dominicale en voulant aller chercher les deux Nordiques. Mais il se console avec la deuxième place provisoire du championnat et cette bonne fortune qui ne semble jamais le quitter.

rallye,suède,WRC,vainqueur,latvala,toyota,Yaris,ogier,Tanak,Ford,M-Sport,Fiesta,Citroën,C3,Hyundai,i20,Neuville

Quatrième, Dani Sordo pointait à plus de deux minutes du vainqueur. Une nouvelle fois présent avant tout pour assurer des points à l'arrivée, l'Espagnol n'a jamais convaincu et son meilleur temps dans la super-spéciale de Karlstad ne trompera pas les connaisseurs. Il devance ici Craig Breen qui n'a pas été exempt d'erreurs mais qui a progressé pas à pas durant tout le week-end pour signer cette belle cinquième place. Pour sa part, son équipier Kris Meeke partait une nouvelle fois à la faute en plongeant dans un fossé de l'ES14 alors qu'il occupait la cinquième place avec la C3 WRC. Selon Yves Matton, c'est au second passage que les Citroën ne parvenaient pas à s'en sortir sans en donner l'explication.

rallye,suède,WRC,vainqueur,latvala,toyota,Yaris,ogier,Tanak,Ford,M-Sport,Fiesta,Citroën,C3,Hyundai,i20,Neuville

Parmi les équipiers décevants, citons Juha Hanninen qui s'est, une nouvelle fois, heurté à un arbre. De quoi mettre sa Yaris KO même s'il repartait en super rallye pour terminer finalement 23è.

rallye,suède,WRC,vainqueur,latvala,toyota,Yaris,ogier,Tanak,Ford,M-Sport,Fiesta,Citroën,C3,Hyundai,i20,Neuville

Elfyn Evans termine sixième, à 5'26", devant Paddon et Lefèbvre, huitième avec la vieille DS3 WRC. En WRC2, le suédois Pontus Tidemand impose la Skoda Fabia R5 après la victoire de Mikkelsen à Monaco. Les deux pilotes Skoda Motorsport pointent en tête ex-aequo au championnat WRC2 avant la prochaine manche qui se disputera au Mexique du 9 au 12 mars.

rallye,suède,WRC,vainqueur,latvala,toyota,Yaris,ogier,Tanak,Ford,M-Sport,Fiesta,Citroën,C3,Hyundai,i20,Neuville

20:46 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallye, suède, wrc, vainqueur, latvala, toyota, yaris, ogier, tanak, ford, m-sport, fiesta, citroën, c3, hyundai, i20, neuville | | |

essai,nouveauté,découverte,Citroën,C3,2016,5 portes,segment,B,commercialisée,1.2,essence,PureTech,BlueHDI,diesel,prix

C'est à Barcelone que Citroën nous a invité à venir découvrir sa dernière nouveauté, la Citroën C3. Une voiture importante pour une marque encore en convalescence qui tente vaille que vaille de retrouver une place en vue dans la production automobile mondiale. Pour y parvenir, les têtes pensantes ont choisi de jouer à fond la carte de la marque populaire, c'est à dire proche des gens et de leur façon de vivre l'automobile. Une stratégie qui passe par un retour des concessions dans les centres-villes mais à travers des espaces plus petits puisque 90% des futurs acheteurs auront déjà configurés leur future C3 sur internet avant de passer les portes du vendeur.

essai,nouveauté,découverte,Citroën,C3,2016,5 portes,segment,B,commercialisée,1.2,essence,PureTech,BlueHDI,diesel,prix

Pour sa nouvelle C3, Citroën a choisi de privilégier quatre axes: le design, la personnalisation, le confort et la technologie. Pour le premier point, nous sommes resté dubitatifs devant la face avant particulièrement massive et bien trop épaisse à notre goût. Mais les goûts et les couleurs... Heureusement, il est possible de choisir sa C3 sans les Airbump. Pour le reste, il existe 36 combinaisons de coloris possibles et quatre ambiances intérieures. L'ambiance classique est plutôt neutre (gris et noir) tandis que nous avons eu droit à la ligne Metropolitan Grey qui joue avec des teintes claires et des tissus chauds que l'on retrouve sur le tableau de bord. Reste à voir comment ceux-ci vieilliront... Il existe également l'ambiance Urban Red qui joue sur les contrastes entre les couleurs vives et enfin l'Hype Colorado qui mélange les gris et les bruns jusque sur la jante du volant. Vous l'aurez compris, les possibilités de personnalisation sont réelles.

essai,nouveauté,découverte,Citroën,C3,2016,5 portes,segment,B,commercialisée,1.2,essence,PureTech,BlueHDI,diesel,prix

Avec le confort en troisième point-clé, Citroën souhaite, là aussi, revenir à ce qui a fait sa force en son temps. Et nous avouerons que là aussi, l'objectif est atteint avec des sièges larges et moelleux tandis que les suspensions souples répondent là aussi au cahier des charges. A l'arrière, l'espace est généreux même si la hauteur de toit est abaissée, design oblige. Le coffre de 300 litres est assez remarquable pour la catégorie.

essai,nouveauté,découverte,Citroën,C3,2016,5 portes,segment,B,commercialisée,1.2,essence,PureTech,BlueHDI,diesel,prix

Enfin, la technologie proposée à bord de cette voiture du segment B est assez impressionnante avec ses systèmes d'aides à la conduite dignes des plus grandes: le régulateur/limiteur de vitesse, l'assistance anti-dévoiement, la reconnaissance des panneaux avec adaptation de la vitesse sans oublier le détecteur de somnolence que l'ont trouvent de série sur toutes les versions. Une aide au démarrage en côté et une caméra de recul avec aide au stationnement arrière sont disponibles en option. Et pour ses clients les plus geeks, Citroën propose une caméra derrière le pare-brise, une dashcam intégrée donc, qui vous permet de prendre des photos ou de filmer vos déplacements avec un angle de vue de 120 degrés. Ce dispositif est pourvu d'une fonction GPS et d'une mémoire interne de 16 Gb. Les images peuvent ensuite être téléchargées grâce à une connexion en ligne et une application sur smartphone (exemple ci-dessous).

essai,nouveauté,découverte,Citroën,C3,2016,5 portes,segment,B,commercialisée,1.2,essence,PureTech,BlueHDI,diesel,prix

Pour ce premier essai, Citroën avait mis à notre disposition deux motorisations essence à savoir le 1.2 litres de 82 ch et le même PureTech dans sa variante de 110 ch accompagnée de la nouvelle boîte automatique. Dans le premier cas, nous avons découvert une voiture agréable en ville où son manque de punch n'est pas trop pénalisant. Mais en prenant l'autoroute et quelques jolies routes tortueuses des environs de Barcelone, nous avons découvert un tout autre visage de la voiture. La mollesse de ses suspensions et le manque de maintien des sièges ne favorisent guère les déplacements sur les nationales tournicotantes. Si vous aimez conduire et que les virages vous amusent, cette voiture n'est pas faite pour vous. L'ESP ne cesse de se déclencher, vous privant d'une puissance que vous n'avez déjà pas.

essai,nouveauté,découverte,Citroën,C3,2016,5 portes,segment,B,commercialisée,1.2,essence,PureTech,BlueHDI,diesel,prix

Heureusement, le lendemain, en compagnie de la version 110 ch, nous avons retrouvé un plaisir de conduire malgré la transmission automatique indubitablement pas conçue pour les sportifs. Les suspensions raffermies et la puissance supplémentaires offrent suffisamment de plaisir pour profiter au maximum des jolies routes totalement désertes qui s'offrent à nous. Au niveau des tarifs, la Citroën C3 PureTech 1.2 82 Feel est annoncée à 14.995 euros. Comptez 18.445 euros pour une 110 ch en finition Shine et 16.895 euros pour une 1.6 BlueHDI 75 Feel.

essai,nouveauté,découverte,Citroën,C3,2016,5 portes,segment,B,commercialisée,1.2,essence,PureTech,BlueHDI,diesel,prix

Conclusions

Soyons francs, cette nouvelle C3 est une réussite et devrait plaire au plus grand nombre. Modèle capital pour Citroën puisqu'il constitue 1/5ème de ses ventes totales, celle qui sera commercialisée ce mois-ci constitue une proposition rafraîchissante dans un segment très concurrentiel. Confortable, spacieuse et particulièrement moderne sur le chapitre technologique, elle devrait faire un malheur auprès des jeunes conducteurs qui pourront personnaliser leur modèle selon un large panel. Les amateurs de conduite devront attendre une hypothétique variante sportive, inspirée de la C3 WRC qui fera ses débuts au prochain Rallye de Monte-Carlo en janvier 2017...

essai,nouveauté,découverte,Citroën,C3,2016,5 portes,segment,B,commercialisée,1.2,essence,PureTech,BlueHDI,diesel,prix

12:14 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essai, nouveauté, découverte, citroën, c3, 2016, 5 portes, segment, b, commercialisée, 1.2, essence, puretech, bluehdi, diesel, prix | | |

autonews,novembre,2016,296,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,brc,mondial,citroën,C3,2017,mercedes,AMG,Nissan,GTR,lamera,

Enormément d’actualité dans le numéro d'Autonews daté de novembre avec un retour très complet sur les deux manches du WRC qui viennent de se disputer sur asphalte et qui ont couronné Sébastien Ogier pour la quatrième année consécutive en attendant que Volkswagen en fasse de même lors de l'avant-dernière manche qui se disputera au Wales Rally. Il faut dire que le Français s’est imposé en Corse et en en Catalogne sans souffrir la moindre opposition.

Pour 2017, on espère que l’opposition sera un peu plus présente face à l’invincible Français et si nous en croyons Vincent Marique, qui a eu le privilège d’assister aux tests les plus récents de Citroën sur la terre, 2017 devrait être une grande année pour le WRC avec cette nouvelle réglementation qui semble convenir à tout le monde.

Vincent Marique a également assisté à la dernière manche de l’ERC disputée à Chypre, où Alexey Lukyanuk a terminé en beauté une saison rarement marquée par la réussite. L’occasion de faire le point sur les perspectives du Championnat d'Europe avec Jean-Baptiste Ley, le Coordinateur Général de l’ERC.

Nos reportages couvrent également le Rallye du Luxembourg, remis sur pied par une équipe dynamique et motivée, mais aussi le GTC Rally disputé aux Pays-Bas sans oublier les dernières épreuves régionales, et notamment le Rallye de Tournai où la Hyundai i20 R5 a fait une première sortie en Belgique victorieuse aux mains de Guillaume Dilley.

Tout n’est pas encore annoncé, loin de là pour le Rallye du Condroz mais nous faisons le point sur ce qui est d’actualité à l’heure du bouclage avec un horaire qui lui est définitif!

La rubrique Paddocks revient sur les dernières courses en circuit tandis qu’Autonews a eu la chance de découvrir la Lamera à Francorchamps, sous la pluie. Une proposition intéressante entre la Fun Cup et le GT.

Le cahier Histonews est consacré au Tour de Corse Historique, dominé par Romain Dumas, au Rallye du Portugal, où les Belges ont fait la loi, et au Belgian Westhoek Classic, dont la finale a été fertile en rebondissements.

Du côté des produits, nous revenons sur les principales nouveautés du Salon de Paris, de moins en moins mondial, tandis que nous avons goûté à l’Audi A3 1.4 TFSi 150ch, à la Ford Edge 2.0 TDCi, à la Mazda3 1.5 SkyActiv-D et à la Renault Talisman TCe 200ch. Nos coups de cœur vont pourtant assez facilement à la toujours jeune Nissan GT-R 2017 et à l’impériale Mercedes AMG S63 4Matic Cabriolet.

autonews,novembre,2016,296,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,brc,mondial,citroën,C3,2017,mercedes,AMG,Nissan,GTR,lamera,

autonews,septembre,2016,294,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,brc,mondial,24,heures,francorchamps,zolder,citroën,mercedes,ford,fiat,kia,Lexus

Il est des jours où le poste de Rédacteur en chef d’Autonews n’est pas enviable. Ainsi, pour ce numéro de rentrée, ce fut un véritable casse-tête de mettre tous les articles prévus dans les 68 pages dédiées. Ainsi, vous retrouverez les reportages complets sur les rallyes de Finlande et d’Allemagne. Si le premier a été remporté par l’inattendu Kris Meeke sur sa DS 3 WRC, le second a vu Sébastien Ogier reprendre ses bonnes habitudes en s’imposant tout naturellement. Les dernières manches du Championnat d’Europe sont également évoquées ou détaillées en fonction de leur importance. Cédric Cherain nous explique notamment pourquoi il n’a pas réussi à se mettre en évidence au Barum Rally.
Nos interviews du mois sont consacrées à Sven Smeets qui prend encore une nouvelle dimension au sein de VW Motorsport en succédant à Jost Capito au poste de Directeur, et à Teemu Suninen, le très jeune protégé de Toyota Motorsport qui s’étonne encore d’être devenu pilote officiel aussi rapidement. De jeune, il en est également question en TCR Benelux avec l’interview de Sam Dejonghe, ce jeune Anversois à la tête bien faite et au pied droit particulièrement lourd.
Et puis Vincent Marique a fait le point pour vous sur les essais des futures WRC 2017 qui promettent, avant de se rendre dans les impressionnants ateliers de Caren Burton Racing dans le Nord du Grand-Duché du Luxembourg. Enfin, six pages sont consacrées aux épreuves routières communautaires.
L’été, c’est également la saison des courses d’endurance avec les 24 Heures de Spa durant lesquelles Stéphane Halleux a suivi tout particulièrement l’évolution, tantôt impressionnante, tantôt décevante, de Maxime Soulet, Wolfgang Reip et Christian Loriaux au sein du team Bentley et leur défaite au profit de Maxime Martin, mais aussi les 24 Heures de Zolder que notre essayeur-maison a eu la chance de disputer sur une sympathique Mazda MX-5 Cup.
Le cahier ‘Historic’ est consacré à l’Eifel Rallye Festival, avec la première démonstration publique de l’Audi Gr.S, et aux vacances rallystiques de Christophe Jacob.
Et puis nous vous parlons encore de quelques belles surprises en matière d’essais avec la Fiat Tipo HB 1.4 T-Jet 120, la Ford EcoSport 1.0 EcoBoost, la Kia Niro, la Lexus GS-F, la Mercedes SL 400, la Mini One D Clubman, la Skoda Octavia Scout 2.0 TDI 184 sans oublier la Smart ForTwo cabrio 90.
Voilà ce que l’on appelle une rentrée bien remplie qui devrait vous ravir!

autonews,septembre,2016,294,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,brc,mondial,24,heures,francorchamps,zolder,citroën,mercedes,ford,fiat,kia,Lexus

autonews,mars,2016,289,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,brc,Ypres,Pologne,mondial,24,ehures,Mans,Francorchamps,présentation,Citroën,Mercedes,Volvo,Ford,Mustang,Fiat,Kia,VW,Porsche,718,Boxster

L’équipe d’Autonews vous propose une nouvelle fois un numéro très copieux à déguster sans modération durant vos vacances. Au menu, les dernières manches de votre discipline préférée qui passait par la Pologne pour le WRC. Ott Tänak y a créé la surprise en occupant longuement la tête avant de tout perdre face à Mikkelsen dans les derniers kilomètres. A Ypres, ce sont les français Bouffier et Lefebvre qui pensaient mettre fin à la domination de Freddy Loix. Mais rien n’y a fait, à la fin c’est le pilote Skoda qui s’impose pour la onzième fois. Vincent Marique et Hugo Van Opstal vous disent tout sur l’épreuve à travers 14 pages. C’est également là qu’ils sont allés à la rencontre de Polle Geusens, incontestablement un des meilleurs jeunes espoirs belges actuels.
Autonews a également eu la chance de s’installer aux côtés de Kevin Abbring à bord de la nouvelle Hyundai i20 R5 qui devrait connaître un joli succès dans les années à venir. Nous consacrons également quelques pages aux pilotes belges qui n’hésitent pas à aller goûter au championnat d'Allemagne des rallyes. Et puis Michelin Racing nous a ouvert ses portes pour une visite exclusive de ses installations à Cataroux. L'occasion de découvrir un processus de fabrication étonnant.
Enfin, les épreuves régionales n’ont pas été oubliées avec les reportages du Rallye de la Haute Senne et des rallysprints Fanny (à Spy) et d’Achêne, ainsi qu'un mini-portrait d’Antoine Regnier.
Les amateurs de circuit découvriront avec plaisir de belles photos des 24 Heures du Mans sans oublier la présentation des 24 Heures de Spa-Francorchamps signée Stéphane Halleux.
Le cahier Histonews est consacré au Rallye d'Ypres, tant national qu'européen, et vous emmène à la découverte de l’original Roude Léiw Classic au Luxembourg.
Ce mois-ci, nos essayeurs ont goûté en avant-première à la nouvelle Citroën C3, à la Mercedes GLC Coupé et aux Volvo S/V90. En Belgique, ils ont pu approfondir leur jugement à bord des Ford Mustang V8, Fiat 500 X 1.4 MultiAir, Kia Sportage CRDi 136, VW Tiguan 2.0 TDI 150 4motion et Porsche 718 Boxster.

autonews,mars,2016,289,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,brc,Ypres,Pologne,mondial,24,ehures,Mans,Francorchamps,présentation,Citroën,Mercedes,Volvo,Ford,Mustang,Fiat,Kia,VW,Porsche,718,Boxster

Citroën,Racing,WTCC,C-Elysée,salon,Genève,2016,nouvelle,new,livrée,livery,couleurs,rouge

Pour sa dernière saison en Championnat du Monde des Voitures de Tourisme (WTCC), Citroën Racing a opté pour une livrée à dominance de rouge, agrémentée de pointes de gris chromé et de blanc pour ses deux C-Elysée officielles. Rappelons qu'elles seront confiées aux mains du Français Yvan Müller et de l’Argentin José-Maria Lopez, double-champion du monde en titre dans cette série. Peu intéressés que nous sommes par les minibus et les voitures de loisirs en plastique, c'était la seule nouveauté digne d'intérêt sur le stand de la marque française...

15:46 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : citroën, racing, wtcc, c-elysée, salon, genève, 2016, nouvelle, new, livrée, livery, couleurs, rouge | | |

Legend,Boucles,Bastogne,2016,MY,Vintage,Thiry,Martin,Lefebvre,Ford,Citroën,Datsun

A la veille des reconnaissances qui débuteront ce vendredi à 9h00, toute l’équipe MY Vintage a organisé une petite séance de test sur un circuit en terre tracé dans la région de Saint Hubert. L’occasion pour le Pilote Mystère, alias Markko Martin, de découvrir sa Ford Escort MKII Groupe 4 BDA. Et le moins que l’on puisse écrire est qu’il n’a pas fallu longtemps à l’Estonien pour prendre sa monture en main.

"J’ai tout à apprendre ici," confiait avec beaucoup d’humilité le quintuple vainqueur de Mondial. "Je n’ai jamais roulé en propulsion, je découvre l’Historic, mon copilote Stéphane Prévot et c’est la première fois que je vais disputer une épreuve en partie secrète."

Legend,Boucles,Bastogne,2016,MY,Vintage,Thiry,Martin,Lefebvre,Ford,Citroën,Datsun

Les ambitions de l’ex-pilote usine Ford restent donc modestes. "Je me suis vite adapté à cette belle auto. C’est très amusant. Maintenant, je vais découvrir les spéciales et je vous en dirai plus sur mes objectifs demain soir," confiait Markko avant d’aller régler ses phares de nuit…

Autre vedette étrangère, Stéphane Lefebvre a, lui, découvert la Citroën Visa 1000 Pistes Groupe B de son patron chez Citroën Racing, Yves Matton. "Pour moi aussi c’est une première en Historic," confiait l’espoir français. "Je ne m’attendais pas à ce que cette petite auto fonctionne aussi bien. Sur la terre en tout cas, on s’est fait plaisir une fois que l’on a compris que l’on pouvait la faire tourner au pied gauche. S’il neige, on gagne," s’encourageait l’un des seuls pilotes de pointe à disposer d’une quatre roues motrices.

Legend,Boucles,Bastogne,2016,MY,Vintage,Thiry,Martin,Lefebvre,Ford,Citroën,Datsun

Bruno Thiry, lui, a apprivoisé sa Datsun Violet Gr.2 en provenance de Finlande, la dernière acquisition pour le moins originale de l’équipe hutoise. "Notre moteur ne développe que 170 chevaux. Ce n’est pas assez pour revendiquer la victoire mais bien pour s’amuser. Notre premier but est d’aller jusqu’au bout ce qui ne m’est plus arrivé depuis mon succès avec la Quattro."

Associé à nouveau au nonuple champion du monde Daniel Elena, Yves Matton a lui peaufiné sa Porsche 911 Gr.3 : "Le moteur a plus de couple par rapport à l’an dernier. L’auto tourne bien et si l’on ne rencontre pas de souci, on devrait pouvoir viser une place dans le Top 5."

Legend,Boucles,Bastogne,2016,MY,Vintage,Thiry,Martin,Lefebvre,Ford,Citroën,Datsun

Avec quatre voitures dans le Top 8 de la liste de départ, MY Vintage participe grandement à l’affiche de cette édition des Boucles. Au même titre d’ailleurs que Grégoire de Mevius, ancien triple vainqueur, qui a choisi d’aligner pour la première sa Nissan 240 RS Groupe B préparée par R-TEC. "Notre coefficient 0,83 constitue un handicap par rapport aux meilleurs Escort ou Porsche," confie le La Hulpois. "Mais cela n’a pas beaucoup d’importance. On est là avant tout pour se régaler sur la terre et offrir un maximum de spectacle au public. Comme chaque année, la fiabilité des autos jouera un rôle prépondérant et de ce côté-là je pense que nous sommes assez bien armés." Photos: www.letihon.be

22:32 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : legend, boucles, bastogne, 2016, my, vintage, thiry, martin, lefebvre, ford, citroën, datsun | | |

rallye,condroz,présentation,2015,plateau,ds3,citroën,peugeot,ford,mitsubishi,skoda,fabia,wrc,r5,208,lancer,princen,verschueren,toyota,gt86,snijers,matton,ph sport,cherain

Ne nous voilons pas la face, le Championnat de Belgique des Rallyes ne se porte pas bien. La faute à des décideurs jouant constamment à ménager les susceptibilités de toutes les parties. Pour faire en sorte qu'à l'arrivée, personne ne soit content. Ni les importateurs, qui dépensent des milliers d'euros pour aligner des R5 qui n'excitent personne, ni les pilotes privés en WRC qui ont dû mordre sur leur chique durant toute la saison lorsque les organisateurs les reléguaient en queue de peloton sous prétexte qu'ils ne représentaient plus l'avenir de la discipline.

rallye,condroz,présentation,2015,plateau,ds3,citroën,peugeot,ford,mitsubishi,skoda,fabia,wrc,r5,208,lancer,princen,verschueren,toyota,gt86,snijers,matton,ph sport,cherain

Alors certes, il est facile de crier victoire à la vue du plateau réuni pour la dernière manche du championnat, en bord de Meuse, à Huy mais si Peugeot-Citroën n'était pas là, nous retrouverions une liste d'engagés digne des pires années de la compétition. Heureusement, la bande à Matton a une nouvelle fois bien fait les choses en amenant de belles voitures et d'excellents pilotes mais cela ne nous empêchera pas de regretter l'absence du champion 2015 qui n'a jamais caché son allergie pour le Rallye du Condroz. Dans le communiqué officiel de l'organisateur du championnat, on met logiquement l'accent sur le nombre de R5 présentes à Huy. Mais en fonction des conditions climatiques, il ne nous étonnerait pas de voir une WRC triompher dimanche soir sur le podium.

rallye,condroz,présentation,2015,plateau,ds3,citroën,peugeot,ford,mitsubishi,skoda,fabia,wrc,r5,208,lancer,princen,verschueren,toyota,gt86,snijers,matton,ph sport,cherain

En attendant de connaître le verdict final, refaisons un petit topo des forces en présence en commençant par le favori de l'épreuve auprès des suiveurs, Cédric Cherain, qui découvrira, pour l'occasion, la DS3 WRC qu'il a louée chez les Italiens de D-Max. C'est également de cette équipe, qui n'a plus reçu la confiance d'Yves Matton cette année, que proviennent la DS3 R5 de Xavier Bouche et les C4 WRC de Grooten et Bonjean. Sincèrement, nous émettons de gros doutes sur la fiabilité des ces voitures...

rallye,condroz,présentation,2015,plateau,ds3,citroën,peugeot,ford,mitsubishi,skoda,fabia,wrc,r5,208,lancer,princen,verschueren,toyota,gt86,snijers,matton,ph sport,cherain

Les autres WRC de la marque aux chevrons sont les DS3 WRC d'Yves Matton (PH Sport) et Serderidis (J-Motorsport) tandis que nous retrouverons avec plaisir Stéphane Lhonnay sur une Skoda Fabia WRC d'Aldero et Benoît Allart qui tentera de conclure une saison en dent de scie de la plus belle des manières. Enfin n'oublions pas Chris Van Woensel, un fidèle de l'épreuve hutoise qui espère signer un feu d'artifice avec sa Mitsubishi Lancer WRC mais pas sous le capot comme avec l'Impreza WRC l'an passé.

rallye,condroz,présentation,2015,plateau,ds3,citroën,peugeot,ford,mitsubishi,skoda,fabia,wrc,r5,208,lancer,princen,verschueren,toyota,gt86,snijers,matton,ph sport,cherain

Parmi les R5, citons d'abord le meilleur adversaire de Loix cette saison, Kris Princen, qui tentera de ré-éditer sa victoire de 2014 tout en signant un troisième succès à Huy. Mais il aura fort à faire face à une armada de Ford et de DS3. A l'image du jeune Guillaume Dilley qui reçoit une belle promotion pour terminer sa saison en apothéose face à la fine gâchette française, Stéphane Lefebvre, que certains voient déjà sous les couleurs officielles Citroën en 2016 et qui sera une nouvelle fois copiloté par Pieter Tsjoen pour viser sa toute première victoire scratch. Chez Citroën toujours, nous surveillerons également Vicent Verschueren tandis que nous aurons un œil bienveillant pour Yvan Muller qui va rapidement se demander où il débarque...

rallye,condroz,présentation,2015,plateau,ds3,citroën,peugeot,ford,mitsubishi,skoda,fabia,wrc,r5,208,lancer,princen,verschueren,toyota,gt86,snijers,matton,ph sport,cherain

Avec quatre Ford Fiesta R5, la marque à l'ovale bleu peut s'appuyer sur Xavier Baugnet ou encore sur Tom Van Rompuy et Etienne Monfort qui seront surtout là pour emmagasiner de l'expérience. Ce ne sera pas le cas de Davy Vanneste, qui a suffisamment de kilomètres dans les jambes avec sa Fiesta R5 orange pour se montrer à son avantage.

rallye,condroz,présentation,2015,plateau,ds3,citroën,peugeot,ford,mitsubishi,skoda,fabia,wrc,r5,208,lancer,princen,verschueren,toyota,gt86,snijers,matton,ph sport,cherain

Quoiqu'il en soit, le nom du vainqueur sera connu au terme des 22 spéciales de ce Rallye du Condroz. Et le spectacle sera également assuré par les autres catégories. Le public belge aura, rappelons-le, droit à une vraie primeur avec la présence de la nouvelle Toyota GT86 R3, qui sera confiée à Patrick Snijers en voiture-ouvreuse. Les spectateurs se régaleront aussi avec les passages de la Porsche de Lejeune, le dénouement du championnat Historic ou encore la bagarre entre les meilleurs pilotes de R2.

rallye,condroz,présentation,2015,plateau,ds3,citroën,peugeot,ford,mitsubishi,skoda,fabia,wrc,r5,208,lancer,princen,verschueren,toyota,gt86,snijers,matton,ph sport,cherain

14:14 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallye, condroz, présentation, 2015, plateau, ds3, citroën, peugeot, ford, mitsubishi, skoda, fabia, wrc, r5, 208, lancer, princen, verschueren, toyota, gt86, snijers, matton, ph sport, cherain | | |

rallye,belgique,championnat,brc,condroz,huy,2015,yvan,muller,citroën,ds3,r5,glisse

Deux ans après Sébastien Loeb, le Rallye du Condroz accueillera la semaine prochaine un autre Alsacien multiple Champion du Monde! Grâce aux différents partenaires de l'opération et au soutien actif de Citroën Belux, Yvan Muller sera au départ du Rallye du Condroz au volant d'une DS 3 R5 issue des ateliers de l'équipe PH Sport et chaussée de pneus Michelin.

«C'est un réel plaisir pour moi de pouvoir faire découvrir l'ambiance unique du Rallye du Condroz à Yvan», explique Yves Matton, le Directeur de Citroën Racing. «Cette année encore, nous voulions présenter au départ du Rallye du Condroz un grand nom lié à Citroën. Yvan avait naturellement entendu les réactions positives de Sébastien Loeb et Petter Solberg après leur participation au Condroz, et il a directement été enthousiaste à l'idée de disputer l'épreuve au volant d'une DS 3 R5. Le choix de cette monture s'explique aussi par notre volonté de soutenir la catégorie-reine du BRC. Dans le parc d'assistance à Huy, nous formerons naturellement une structure commune avec les deux DS 3 WRC pilotées par Jourdan Serderidis et moi-même, mais donc aussi les deux DS 3 R5 de Stéphane Lefebvre et Yvan Muller.»

rallye,belgique,championnat,brc,condroz,huy,2015,yvan,muller,citroën,ds3,r5,glisse

Quatre titres mondiaux

Ce week-end, Yvan Muller est à Buriram, en Thaïlande, pour disputer l'avant-dernier meeting du Championnat du Monde des Voitures de Tourisme sur l'une des quatre Citroën C-Elysée officielles. Le pilote alsacien occupe actuellement la deuxième place du championnat WTCC. À son impressionnant palmarès figurent 4 titres de Champion du Monde WTCC (2008, 2010, 2011 et 2013), trois titres de vice-champion, le record du nombre de victoires en WTCC, mais aussi 10 couronnes glanées en Trophée Andros.

Rallye,Belgique,Championnat,BRC,Condroz,Huy,2015,Yvan,Muller,Citroën,DS3,R5,glisse

Tout au long de sa carrière, Yvan Muller a également participé épisodiquement à des rallyes, une discipline qu'il apprécie particulièrement. «Hormis une brève participation cette année au Rallye du Chablais, en Suisse, sur une DS 3 R5, mon dernier rallye était le Rallye de France-Alsace en 2012. Quand Yves Matton m'a proposé de disputer le Rallye du Condroz, je n'ai pas hésité. Je viens chaque fois avec plaisir en Belgique et d'après ce que l'on m'a dit, le Rallye du Condroz se déroule dans une excellente atmosphère. Cette participation est pour moi à la fois un bon moment de détente dans une saison chargée, avec mon programme en WTCC et ma propre équipe en circuit, mais également un vrai challenge. Même après 35 ans de carrière, je reste attiré par les nouvelles expériences.»

Rallye,Belgique,Championnat,BRC,Condroz,Huy,2015,Yvan,Muller,Citroën,DS3,R5,glisse

Maîtriser la glisse

Longtemps appelé le roi de la glisse en raison de la domination qu'il exerça durant de nombreuses années sur le célèbre Trophée Andros, compétition de courses sur glace qu'il remporta à dix reprises tout en menant une superbe carrière en voitures de Tourisme, Yvan Muller est parfaitement conscient de la difficulté de la tâche qui l'attend sur les spéciales condruziennes et hesbignonnes. «Yves m'a déjà prévenu que ça glissait énormément au Condroz! C'est vrai que j'ai beaucoup d'expérience sur la glace, mais le contexte sera totalement différent. En Trophée Andros, c'était chaque fois un circuit très court et bordé de murs de neige. Sur les spéciales du Rallye d'Alsace, qui étaient aussi particulièrement délicates, j'ai bien vu que cette expérience de la glace ne me servait pas à grand-chose. En raison de la très faible fréquence à laquelle je dispute des rallyes, il me faut évidemment toujours du temps pour être à l'aise. Il en ira de même au Condroz. Mais comptez néanmoins sur moi pour essayer de signer le meilleur résultat possible!»

rallye,belgique,championnat,brc,condroz,huy,2015,yvan,muller,citroën,ds3,r5,glisse

12:27 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallye, belgique, championnat, brc, condroz, huy, 2015, yvan, muller, citroën, ds3, r5, glisse | | |