spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

A priori, ce titre peut sembler contradictoire lorsqu'on sait que les courses disputées ce week-end sur le plus beau circuit du monde ne concernaient que des voitures anciennes. Pourtant, cette deuxième plongée de l'année au cœur des véhicules historiques, après notre découverte du Concours d'Elégance de la Villa d'Este, nous a donné un véritable coup de fouet.

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

En cette période obscurantiste où les passionnés d'automobile et de pilotage sont perçus comme de dangereux déviants, il est bon de se retrouver, l'espace d'un week-end, entre passionnés. On profite au maximum des odeurs d'huile de ricin, du chant des moteurs qui s'échauffent dans les stands ou encore du spectacle sur la piste. L'ambiance est conviviale et l'on déambule dans les paddocks, attirés par certaines voitures, intrigués par d'autres. Les propriétaires-pilotes ne sont jamais bien loin et toujours prêts à partager leur passion. Bref, le temps passe vite et l'on ne se lasse pas d'admirer ces joyaux.

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

L’épreuve phare de ce rendez-vous est celle qui a donné son nom à l’épreuve, les Spa Six Hours Endurance. Une épreuve qui a proposé un affrontement de grande qualité entre les... 16 Ford GT40 Replica présentes au départ! Si la GT40 #9 de Frank Stippler, Michael Funke et Georg Nolte a longtemps occupé la tête du classement, elle a finalement dû baisser pavillon face à la #55 des spécialistes Britanniques Chris Ward et Andrew Smith, qui ont décroché leur première victoire dans la classique ardennaise. Il s'agissait du septième succès consécutif d'une GT40, la douzième victoire de la légendaire Ford en un quart de siècle.

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

Les GT40 Replica ont monopolisé le top 5 final, avec Jason Wright, Michael Gans et Andy Wolfe sur la plus petite marche du podium, devant Shaun Lynn et Andrew Haddon d'une part, Markus Graf Von Oeynhausen et le jeune Belge Nico Verdonck de l'autre. C'est la superbe Aston Martin DB4 GT DP214 de Friedrichs, Hadfield et Mallock qui s'est imposée comme la 'best of the rest', s'offrant une rutilante 6ème place devant les exceptionnelles Lotus Elan 26R des Britanniques Wilson-Stirling-Pittard et Porsche 904 de Fatemi-D'Ieteren, qui ont fièrement trouvé place dans le top 10 au beau milieu de bolides bien plus puissants.

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

Déception pour les Shelby Cobra, avec la #10, soit la version Daytona de Hart-Hart-Pastorelli, contrainte à l'abandon après avoir été omniprésente dans le top 5.

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

Casse moteur spectaculaire de Christophe Van Riet au volant de la #81, parti en tête-à-queue dans la ligne droite devant les stands F1! A noter, côté belge, la 19ème place de Thierry de Latre du Bosqueau et José Close au volant d'une Shelby Cobra.

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

Présent pour la première fois au programme de Spa Six Hours, le Jaguar Classic Challenge, organisé par la maison-mère, a permis aux E-Type de s’en donner à cœur joie, la victoire revenant aux Dodd père et fils devant l’Allemande Rhea Sautter, associée au Britannique Andy Newall.

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

Au bout du compte, Roadbook Organisation peut se féliciter d’une 25ème édition relativement épargnée par la météo. (texte en partie rédigé avec le communiqué de Vincent Franssen).

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

13:39 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : spa, six, hours, francorchamps, circuit, belgique, épreuves, courses, piste, historique, gt40, ford, jaguar, porsche, aston martin | | |

vw, fun cup,2017,25, heures,spa,francorchamps,enduranec,interview,eric,gressens,circuit,

Avec quatre succès, il est le recordman de victoires aux 25 Heures VW Fun Cup. Mais Eric Gressens a décidé de raccrocher le casque fin 2016. Le truculent Waimerais de 55 ans – dont la passion pour le sport automobile est à l’image de sa légendaire verve – a désormais rejoint l’équipe de la Direction de Course. Rencontre avec un personnage incontournable dans le petit monde de la VW Fun Cup.

vw, fun cup,2017,25, heures,spa,francorchamps,enduranec,interview,eric,gressens,circuit,

Eric que représentent les 25 Heures VW Fun Cup dans votre vie ?

"C’est un événement tout à fait à part pour moi. J’étais déjà au départ de la toute première course de VW Fun Cup, à Chimay, en juillet 1997. Puis j’ai participé aux premières 24 Heures à Croix-en-Ternois. En 1998, le double tour d’horloge s’est déplacé à Francorchamps, avant de passer sur un format de 25 heures dès 1999. Pour moi qui étais passionné des 24 Heures de Spa, faire une course de cette durée sur le magnifique circuit de Francorchamps était un peu un rêve… Je passais soudain de l’autre côté de la barrière!"

vw, fun cup,2017,25, heures,spa,francorchamps,enduranec,interview,eric,gressens,circuit,

Alors qu’elle va vivre sa 20e édition, on peut dire que l’épreuve a bien grandi !

"Oh que oui! Les deux premières années, on partageait la piste avec d’autres Volkswagen. Des Golf, des Polo, des Cox… Il n’y avait pas encore assez de VW Fun Cup à l’époque et il fallait bien que l’organisateur complète son plateau. L’événement était au départ assez confidentiel, mais ça a rapidement évolué. A tel point que je me souviens d’une année où il n’y avait pas de classement général, mais uniquement des classements par catégorie. En fait, il ne fallait pas que l’on puisse facilement retrouver le nombre d’inscrits, car il y en avait plus que ce qui était autorisé par l’homologation du circuit. Avec plus de 160 équipages au départ, il y avait une voiture tous les 40 mètres environ. C’était fou!"

vw, fun cup,2017,25, heures,spa,francorchamps,enduranec,interview,eric,gressens,circuit,

 Après les 19 premières éditions, vous êtes le recordman de victoires…

"Oui, je me suis imposé en 1999, 2004, 2005 et 2013. Ces quatre victoires font partie de ce que j’appellerais les sept merveilles de ma carrière sportive, si toutefois on peut utiliser ce terme pour un pur amateur comme moi. (Rires) Et j’aurais vraiment pu en ajouter deux autres… En 2009 et en 2015, nous menions largement la course à une heure de l’arrivée quand un turbo puis un accrochage nous ont coûté une victoire promise..."

 Fred Bouvy dit parfois que c’est la course la plus difficile à gagner.

"Malgré de nombreuses tentatives, il ne s’est en effet jamais imposé. Mais c’est parce qu’il n’a jamais roulé avec moi ! (Rires) Ceci dit, il est vrai que le nombre de candidats à la victoire est toujours très élevé, avec au moins autant de vainqueurs potentiels que lors des meilleures éditions des 24 Heures de Spa."

vw, fun cup,2017,25, heures,spa,francorchamps,enduranec,interview,eric,gressens,circuit,

 Quel est le secret pour gagner les 25 Heures ?

"Il faut toujours se rappeler que c’est un sprint d’endurance. Ce que je veux dire par là, c’est qu’il faut évidemment rouler vite, mais il faut aussi faire preuve de beaucoup de respect pour la mécanique et pour le coéquipier qui va suivre. C’est un état d’esprit. Être absolument plus rapide que son propre équipier ne fait pas gagner les 25 Heures! Après, c’est la base même de la compétition automobile: il faut une voiture bien préparée, de bons mécanos, de bons pilotes et un team-manager doué en stratégie de course, un élément qui a beaucoup évolué au fil des années. Et puis, surtout, l’esprit d’équipe est toujours essentiel. J’ai plus souvent gagné les 25 Heures en instaurant un bon esprit que parce que j’étais le plus rapide sur la piste!"

Pourquoi faire partie de l’équipe de Direction de Course aujourd’hui ?

"Même si je suis sûr que j’aurai un pincement au cœur cette année aux 25 Heures, j’ai décidé de raccrocher. Cette proposition de Kronos Events, qui a fait un travail remarquable pour relancer la VW Fun Cup, est tombée à point nommé: je ne voulais pas quitter ce milieu que j’aime tant et, en outre, je voulais rendre un peu de ce que l’on m’a donné. Si j’ai pu rouler durant toutes ces années, c’est grâce au dévouement de personnes s’impliquant dans l’organisation. J’estime que c’est mon tour maintenant. Je suis à la fois assistant et "Driver adviser", c’est à dire que je donne mon point de vue de pilote sur certains points."

vw, fun cup,2017,25, heures,spa,francorchamps,enduranec,interview,eric,gressens,circuit,

 Est-ce que ça permet de voir les choses différemment ?

"J’ai toujours eu beaucoup de respect pour la Direction de Course. Mais j’en ai encore plus depuis le début de la saison! Je trouve que la critique est facile, mais il faut voir de l’intérieur comment ça se passe pour comprendre à quel point être Directeur de Course est une tâche ardue. Un team gère sa ou ses voitures. La Direction de Course doit surveiller l’ensemble des concurrents, soit plus de 120 aux 25 Heures!"

Quel est ton souhait pour la 20e édition des 25 Heures ?

"Avoir de nouveaux vainqueurs. C’est tellement magique de gagner ces 25 Heures que j’espère que de nouveaux pilotes vont pouvoir ressentir ce que cela fait. Et puis, comme ça, les autres ne se rapprochent pas trop de mon record! (Rires) Même si les records sont faits pour être battus, j’espère le garder au moins jusqu’à mes 80 ans!" (interview issue du communiqué de presse de l'organisateur)

vw, fun cup,2017,25, heures,spa,francorchamps,enduranec,interview,eric,gressens,circuit,

Horaire 25 Hours VW Fun Cup

Jeudi 6 juillet

9h00-17h30 : Essais payants pour toutes les séries

18h00-21h00 : Parade vers Stavelot (+contrôle technique)

Vendredi 7 juillet

9h00-20h00 : Essais libres et qualificatifs pour toutes les séries

15h45 : BRDC British F3 Championship : Race 1

17h30 : Lotus Cup Europe : Race 1

Qualifs VW Fun Cup : 11h30-13h30 puis 18h15-20h15

Samedi 8 juillet

9h20-14h40 : Courses BRDC British F3 Championship, Lotus Cup Europe et British GT

14h50 : Mise en grille 25H VW Fun Cup + Parade Oldtimers + Animations

15h40 : Tour d’honneur Jacky Ickx

16h00 : Départ des 25H VW Fun Cup

Dimanche 9 juillet

17h00 : Arrivée des 25H VW Fun Cup et podium

15:34 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vw, fun cup, 2017, 25, heures, spa, francorchamps, enduranec, interview, eric, gressens, circuit | | |

spa,rally,mars,programme,parcours,spéciales,ES,2017,francorchamps,circuit

Seize étapes spéciales représentant un peu plus de 200 km permettront de départager les concurrents du Spa Rally 2017. Disputée le vendredi 17 mars en soirée, la première étape proposera une boucle de deux tronçons chronométrés à parcourir à deux reprises. Le programme du samedi 18 prévoit une boucle de quatre chronos empruntée à trois reprises, le départ étant donné à 09h00 et l’arrivée jugée dès 20h15.

Côté parcours, cette édition 2017 du Spa Rally s’inscrit dans la même philosophie que les deux précédentes: «Sélectives, variées avec des portions rapides et d’autres plus sinueuses et techniques, ces spéciales très ’’naturelles’’ font la part belle au pilotage pur,» souligne le directeur de course Robert Vandevorst.

spa,rally,mars,programme,parcours,spéciales,ES,2017,francorchamps,circuit

LES ÉTAPES SPÉCIALES

Vendredi 17 mars

ES1-3: EAU ROUGE – 10,94 KM: entièrement tracée dans l’enceinte du circuit de Spa-Francorchamps, cette spéciale débute à la grille d’entrée de la pitlane F1. Au bout de la pitlane Endurance, les concurrents obliquent à droite et traversent le bas du paddock avant d’emprunter la route de service pour monter vers la barrière située au milieu des Combes; là, ils empruntent la piste et descendent le Raidillon… avant de négocier une épingle au bas de ce même Raidillon afin de bifurquer vers la route de l’Ancienne Douane, puis remontent vers la Source, la Chicane et retour au point de départ pour un deuxième puis un troisième tour, lequel se clôturera au bas du paddock avec un virage à droite menant vers le flying finish. (18H37 - 21H47) 

Zone interdite: le paddock. «La grande tribune, le toit du Pit Building et la Pit Brasserie offriront les meilleurs points de vue car ils permettront de voir les concurrents en action à de multiples reprises», précise Robert Vandevorst.

spa,rally,mars,programme,parcours,spéciales,ES,2017,francorchamps,circuit

Les parkings P14 et P15 seront utilisés pour ranger les véhicules des spectateurs.

ES2-4: STER-AMERMONT-ANDRIMONT – 25,41 KM: cette longue spéciale se caractérise par une alternance de secteurs rapides et de portions plus étroites. Après une entrée en matière classique depuis Ster et la descente vers la ferme Foguenne près du grand parking du circuit, les concurrents négocient le rond-point et filent à droite sur la route de contournement. Arrivés aux Combes, ils montent sur le circuit qu’ils quittent au bas de la "nouvelle portion" pour un passage très sinueux autour du Campus leur permettant de retrouver l’ancien tracé. Là, ils mettent le cap sur Stavelot puis, juste avant le carrefour à l’entrée de la Cité du Laetare, ils tournent à droite vers Amermont et retrouvent ensuite la route principale pour quelques centaines de mètres. La suite prévoit la descente vers Neuville puis Ruy d’où ils remontent en direction d’Andrimont pour franchir la ligne, juste avant Le Rosier. (19H03 - 22H13) 

Zones interdites: tour du terrain de football à Ster, route de contournement, et zone entre les Combes et l’entrée de Stavelot (soit toute la "nouvelle portion", les environs du Campus et l’essentiel de la descente via l’ancien circuit).

spa,rally,mars,programme,parcours,spéciales,ES,2017,francorchamps,circuit

Samedi 18 mars

ES5-9-13: STAVELOT-WANNE-AISOMONT – 11,79 KM: cette spéciale est identique à celle de 2016. Le départ est donné à la sortie de Stavelot et les changements de relief sont légion, la descente de Wanne figurant parmi les "classiques" du rallye belge. (09H37 - 13H25 - 17H15)

Zone interdite: entre le départ et le village de Wanneranval.

ES6-10-14: ROCHELINVAL-FOSSE – 7,52 KM: ce nouveau chrono a été – partiellement – utilisé par l’ancien RMU Rallye, devenu le rallye de Trois-Ponts. Le début est étroit, jusqu’à Bergeval. Ensuite, le rythme s’accélère nettement, d’abord dans la portion menant vers Fosse puis surtout dans la descente vers le terrain de football de Basse-Bodeux avec un petit passage sur de la bonne terre et plusieurs courbes pour grands garçons. (10H08 - 13H56 - 17H46) 

Zones interdites: depuis le départ jusque Bergeval, entre Saint-Jacques et Fosse, et depuis la sortie de Fosse jusqu’à environ 300 m de l’arrivée.

spa,rally,mars,programme,parcours,spéciales,ES,2017,francorchamps,circuit

ES7-11-15: BIERLEUX-XHIERFOMONT-MEUVILLE – 10,69 KM: globalement bien connu, ce secteur peut pourtant être exploité de diverses manières. Après un début classique – la vallée de la Lienne, les épingles de Targnon et la montée vers Xhierfomont – la suite est inédite à partir d’une épingle à droite menant vers Meuville; de là, un chemin récemment ré-asphalté amène à l’arrivée près de Rahier. (10H34 - 14H22 - 18H12) 

Zone interdite: la vallée de la Lienne (depuis le départ jusqu’au dernier virage à droite avant la première épingle de Targnon).

ES8-12-16: SASSOR-TIÈGE-LA CLÉMENTINE – 14,81 KM, 11,37 KM AU DEUXIÈME PASSAGE: pas de changement par rapport à 2016. Pour respecter la législation concernant le nombre de véhicules autorisés à circuler en forêt, le flying finish est installé à Spaloumont pour le deuxième passage et la portion de terre est donc supprimée. (11H28 -  15H16 - 19H06) 

Zones interdites: les environs du Golf à Spa et la portion en terre située 300m après Spaloumont jusqu’aux épingles menant vers l’arrivée.

spa,rally,mars,programme,parcours,spéciales,ES,2017,francorchamps,circuit

21:37 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : spa, rally, mars, programme, parcours, spéciales, es, 2017, francorchamps, circuit | | |

expo,photos,liege,sport,automobile,rallye,circuit,clichés,images,belles,photographie,maison,expo,espace,55,invités,VIP

Ca y est, décembre est arrivé! Le compte à rebours avant l’an neuf défile désormais à une vitesse supersonique mais cela signifie aussi que nous sommes déjà à un peu moins d'une semaine de l’exposition photo que nous organisons.

expo,photos,liege,sport,automobile,rallye,circuit,clichés,images,belles,photographie,maison,expo,espace,55,invités,VIP

Après une première invitation lancée voici quelques semaines, nous tenions à vous rappeler que vous êtes toutes et tous les bienvenus lors de cet événement, et ce dès le vernissage ce vendredi 9 décembre à partir de 18 heures. Pour rappel, l’exposition se tiendra à l’espace privé «Le 55» situé au n°55 – évidemment ! – dans la rue des Anglais à 4000 Liège.

expo,photos,liege,sport,automobile,rallye,circuit,clichés,images,belles,photographie,maison,expo,espace,55,invités,VIP

Cette soirée sera l’occasion de venir apprécier une quinzaine d’images exclusives sélectionnées sur base du critère « La voiture n’est qu’un prétexte… » par un jury composé de Philippe Herbet (artiste photographe), Benoît Lays (Le Rédacteur Auto), Jonathan Van Den Eeckout (Michelin) et Gérald Wéry (RTBF).

expo,photos,liege,sport,automobile,rallye,circuit,clichés,images,belles,photographie,maison,expo,espace,55,invités,VIP

Plusieurs figures bien connues du sport automobile belge nous feront également l’honneur d’être présentes. Parmi celles-ci, on épinglera notre tout récent copilote vice-champion du Monde, Nicolas Gilsoul, lequel a eu la gentillesse d’être le premier à répondre à notre invitation malgré son emploi du temps très chargé. Côté pistards, c’est Maxime Soulet qui a réalisé la pole position et qui sera des nôtres vendredi soir. Bruno Thiry, Stéphane Prévot, Renaud Verreydt, Stéphane Lhonnay et Peter Kaspers, entre autres, devraient également nous rejoindre et distiller l’une ou l’autre de leurs anecdotes toujours croustillantes.

expo,photos,liege,sport,automobile,rallye,circuit,clichés,images,belles,photographie,maison,expo,espace,55,invités,VIP

Vous l’aurez compris, nous vous attendons donc nombreux vendredi prochain! Pour ceux qui ne seraient pas disponibles ce jour-là, deux séances de rattrapage sont prévues samedi 10 et dimanche 11, de 14 heures à 18 heures.

expo,photos,liege,sport,automobile,rallye,circuit,clichés,images,belles,photographie,maison,expo,espace,55,invités,VIP

19:26 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Divers, Lifestyle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : expo, photos, liege, sport, automobile, rallye, circuit, clichés, images, belles, photographie, maison, espace, 55, invités, vip | | |

spa,rally,2017,menu,tracé,nouveautés,circuit,spa-francorchamps,wanne,trois-ponts,stoumont,BRC,DG Sport

Deuxième round des championnats de Belgique "moderne" (BRC) et "historique" (BHRC), tout en demeurant un rendez-vous incontournable pour les fans de régularité (VHRS), le Spa Rally 2017 s’inscrit dans la ligne déjà adoptée lors des précédentes éditions: plutôt qu’exploiter sans cesse les mêmes terrains, l’équipe DG Sport renouvelle le menu qu’elle présentera aux participants. Et ceux-ci seront choyés, les 17 et 18 mars prochains.

spa,rally,2017,menu,tracé,nouveautés,circuit,spa-francorchamps,wanne,trois-ponts,stoumont,BRC,DG Sport

Dès le vendredi à 19h00, le peloton s’élancera pour une boucle – à parcourir deux fois – qui l’emmènera autour de Francorchamps. On peut donc parler de retour du rallye sur ce site mondialement connu: "Je tiens à remercier la nouvelle direction du circuit qui s’est montré d’emblée intéressée et réceptive quand nous lui avons présenté notre projet", souligne Christian Jupsin le directeur de DG Sport. "Dans un passé… pas très lointain, nous avions déjà effectué la démarche mais avec moins de succès…"

spa,rally,2017,menu,tracé,nouveautés,circuit,spa-francorchamps,wanne,trois-ponts,stoumont,BRC,DG Sport

La première spéciale, d’une dizaine de kilomètres, sera tracée dans l’enceinte du circuit et empruntera plusieurs sections de la piste, notamment le Raidillon. Si les spectateurs auront le choix parmi de multiples points de vue pour suivre les concurrents, la tribune principale devrait recueillir bien des suffrages. S’étendant sur 26 kilomètres, le second tronçon chronométré proposera un large éventail de difficultés. Le départ sera donné au zoning de Ster d’où, après un passage sur la "nouvelle portion", les concurrents fileront vers Stavelot pour y aborder une portion inédite: "L’arrivée sera jugée à Moulin-du-Ruy via un passage à Andrimont", précise Robert Vandevorst le directeur de course. "Avec cette seconde partie sinueuse et technique succédant aux longues courbes sur le circuit, la spéciale offrira deux visages très différents et se révélera très sélective!"

spa,rally,2017,menu,tracé,nouveautés,circuit,spa-francorchamps,wanne,trois-ponts,stoumont,BRC,DG Sport

Après cette entrée en matière, la journée du samedi 18 mars proposera une boucle de quatre chronos disputée à trois reprises. Ayant fait l’unanimité cette année, le secteur de Wanne sera conservé, tout comme la célèbre Clémentine où l’un ou l’autre aménagement est juste prévu au fil des trois passages. En revanche, les deux autres spéciales – Trois-Ponts et Stoumont – présenteront un profil inédit au niveau national qui ne manquera pas de surprendre même les plus aguerris, persuadés de connaitre toutes les combinaisons de routes imaginables sur le territoire de ces communes…

spa,rally,2017,menu,tracé,nouveautés,circuit,spa-francorchamps,wanne,trois-ponts,stoumont,BRC,DG Sport

Ce Spa Rally 2017 sera donc placé sous le signe de l’innovation. Cependant, il restera fidèle à la philosophie qui a fait ses preuves lors des deux précédentes éditions: "Totalisant 210 km, les seize tronçons chronométrés emprunteront des routes naturellement sélectives où le pilotage permettra aux meilleurs de faire la différence," résume-t-on chez DG Sport.

spa,rally,2017,menu,tracé,nouveautés,circuit,spa-francorchamps,wanne,trois-ponts,stoumont,BRC,DG Sport

10:35 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : spa, rally, 2017, menu, tracé, nouveautés, circuit, spa-francorchamps, wanne, trois-ponts, stoumont, brc, dg sport | | |

exposition,photo,rallye,circuit,Liège,décembre,2016,Champion,Bernard,photographes,Wéry,Michelin,Herbet,comité,auto,sport,

C'est hier soir que nous nous sommes réunis à l'Espace d'exposition temporaire le 55 à Liège pour choisir les photos qui seront exposées le week-end des 9, 10 et 11 décembre prochains.

exposition,photo,rallye,circuit,Liège,décembre,2016,Champion,Bernard,photographes,Wéry,Michelin,Herbet,comité,auto,sport,

Un comité de sélection composé de Messieurs Philippe Herbet, artiste-photographe, Gérald Wéry, journaliste à la RTBF et animateur de l'émission Automobile ainsi que Jonathan Van den Eeckout, Trade Marketing Manager chez Michelin.

exposition,photo,rallye,circuit,Liège,décembre,2016,Champion,Bernard,photographes,Wéry,Michelin,Herbet,comité,auto,sport,

Venant d'horizons divers et variés mais ayant en commun un goût prononcé et affirmé pour la belle image et le sport automobile, ils ont pris leurs responsabilités à l'heure des choix sous l’œil attentif d'Alexis Bernard et de Quentin Champion. Très vite, trois axes sont apparus donnant une certaine logique aux clichés retenus.

exposition,photo,rallye,circuit,Liège,décembre,2016,Champion,Bernard,photographes,Wéry,Michelin,Herbet,comité,auto,sport,

Nous entamons maintenant la dernière ligne droite des préparatifs et quelques acteurs majeurs de la discipline nous ont déjà confirmé leur présence. Si vous voulez revoir quelques images de l'année passée, c'est ici.

exposition,photo,rallye,circuit,Liège,décembre,2016,Champion,Bernard,photographes,Wéry,Michelin,Herbet,comité,auto,sport,

N'oubliez pas, l'entrée est gratuite et vous êtes les bienvenus. Et c'est encore mieux si vous confirmez votre venue sur la page Facebook de l'événement!

exposition,photo,rallye,circuit,Liège,décembre,2016,Champion,Bernard,photographes,Wéry,Michelin,Herbet,comité,auto,sport,

14:03 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Divers, Lifestyle, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : exposition, photo, rallye, circuit, liège, décembre, 2016, champion, bernard, photographes, wéry, michelin, herbet, comité, auto, sport | | |

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

Aussi discrète sur les circuits que sur nos routes, la Toyota GT86 s’adresse avant tout à des spécialistes. Sur les pistes, ce sont surtout les limeurs de la terrifiante boucle nord du Nürburgring qui la pratiquent puisqu’une Cup leur est réservée en marge du VLN. Mais TMG semble vouloir élargir sa clientèle si nous en jugeons par le test organisé à Zolder durant lequel Le Rédacteur Auto a pu essayer ce charmant coupé.

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

La jolie Toyota GT86 #287 aux couleurs de Toyota Motorsport Gmbh (TMG) tourne déjà lorsque j’arrive à Zolder en ce jeudi matin ensoleillé du mois de septembre. Le timing est serré. De nombreux pilotes ont répondu à l’invitation de l’équipe basée à Cologne au sein de laquelle nous reconnaissons des têtes. Celles que j’avais rencontrées l’année dernière, lorsque Patrick Snijers avait participé au Rallye du Condroz à bord d’une CS-R3. A l’image d’Oliver Kröll, le responsable marketing qui m’accueille avec un large sourire et qui ne semble pas très anxieux à l’idée de confier la voiture de développement à quelques journalistes triés sur le volet. Il faut dire qu’une licence de pilote était exigée lors de l’invitation…

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

Ambiance course
Il ne peut pourtant s’empêcher de me demander si je souhaite effectuer un tour en passager mais ma réponse négative fuse. Sortant à peine du double tour d’horloge limbourgeois, la piste n’a plus de secrets pour moi et si j’ajoute qu’une quinzaine de minutes m’est allouée, vous comprendrez qu’il ne faut pas traîner. Et puis lorsqu’on sait que le 2.0 flat-four atmosphérique est annoncé à 212 ch, on se doute que la puissance ne va pas être impressionnante. Je suis curieux de voir ce que l’auto va offrir de plus par rapport au petit roadster que je pilotais aux 24 heures.

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

Dans l’habitacle, l’ambiance est assurée par des baquets et un volant OMP tandis que toutes les garnitures ont été enlevées. L’intérieur est encore plus dénué que dans la Mazda et seule la planche de bord est conservée avec les boutons utilisés dans la version de route. Le modèle mis à notre disposition bénéficie d’un écran central fourni par AIM et qui affiche un certain nombre de données à l’image du rapport engagé, du temps au tour ou encore du régime moteur sans oublier les températures de fonctionnement ou encore le nombre de tours couverts. L’arceau soudé est là pour rassurer les maladroits.

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

Le reste des nombreuses modifications apportées favorisent la longévité des pièces puisque, comme je le disais en introduction, cette GT86 CS-Cup est essentiellement utilisée dans le Langstreckenmeisterschaft Nürburgring (VLN), un championnat d’endurance uniquement disputé sur la célèbre Nordschleife. On y retrouve un peloton de grosses GT3 mais la variété est au menu et le coupé japonais n’y est pas le plus incongru.


Elargir la clientèle
«Nous avons également des voitures à Abu Dhabi, au Qatar mais aussi aux Etats-Unis nous précise Florian von Hasselbach, l’ingénieur dédié à la GT86 qui nous occupe aujourd’hui. L’essentiel de nos ventes, ce sont des kits que les différentes équipes installent elles-mêmes. Après nous assurons un support technique sur les manches du VL N avec un ingénieur sur place pour donner un coup de main aux équipes.»

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

Pour 2016, TMG a revu sa copie et la GT86 CS-Cup que nous allons avoir le plaisir de tester a reçu quelques améliorations notables par rapport à la CS-V3. Elles touchent au différentiel, à une boîte de vitesses aux étagements raccourcis, à des freins revus tandis qu’une quinzaine de chevaux ont été gagnés pendant que le poids baissait de 80 kilos. Esthétiquement, on voit apparaître une petite lame avant discrète et un aileron arrière réglable qui l’est nettement moins et qui apporte indubitablement un plus au look général de l’auto.


Selon les pilotes habituels de la GT86, celle-ci a encore gagné en agilité et en appui sous la pluie. On reste évidemment loin des meilleurs du VLN mais dans les virages serrés qui ne manquent pas sur le Nürburgring, la Toyota parvient à se caler dans le sillage d’engins bien plus puissants.

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

Des chevaux en plus, svp
Mon tour est enfin venu de m’installer à bord. L’espace est confortable et le volant ne doit pas être enlevé lors de mon installation. Les deux boutons rouges ne seront pas utilisés aujourd’hui puisqu’ils servent à actionner la radio et à assurer l’hydratation du pilote. Je m’élance sans attendre pour les 15 minutes dont je dispose. La piste est ensoleillée et… vide. Je peux me concentrer sur mes sensations et tenter de trouver les limites du freinage. C’est fait dès mon deuxième tour où j’élargis exagérément ma trajectoire à l’épingle du Bolderberg après avoir attendu trop longtemps pour taper dans les freins.

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

Pour le reste, l’auto se comporte à merveille grâce à un centre de gravité particulièrement bas et quatre roues parfaitement disposées aux quatre coins de la caisse. On en vient à regretter son manque de puissance. L’auto supporterait facilement une centaine de chevaux en plus. C’est précisément le souhait des propriétaires actuels de la GT86 CS-Cup mais il est hors de question que TMG prenne des risques avec la fiabilité de l’auto. Comme dans la GT86 de série, il est possible de déconnecter les aides à la conduite partiellement ou totalement en appuyant sur les boutons issus du modèle de tous les jours; VSC Sport ou TRC off. Dans ce dernier cas, on désactive complètement le contrôle de stabilité VSC et le système de contrôle de motricité TRC.

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

La météo particulièrement clémente sur Zolder ce jour-là m’incite à opter pour le VSC Sport dès mon premier tour avant de tout déconnecter pour les trois autres. Je profite au maximum des quelques minutes qui me sont alloués avant de rentrer aux stands avec regret. J’ai signé des chronos réguliers en 1’56’’ mais un collègue bien plus affûté que moi a réussi à signer un 1’52’’ que même l’allemand Ralf Kelleners, ancien pilote de la fameuse GT-One au Mans en 1998 et 1999, ne parviendra pas à égaler.

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

Prix serré
Affichée à 48.900€ htva, la GT86 CS-Cup reçoit un embrayage renforcé signé Sachs, un différentiel LSD Torsen avec système de refroidissement mais aussi des suspensions Bilstein ajustables et des freins avant à quatre pistons signés Alcon et OE à l’arrière. Enfin, les jolies jantes OZ de 17 pouces sont entourées de slicks Pirelli DH. Une base commune pour tout le monde mais si vous souhaitez modifier le mapping de l’auto ou modifier les rapports de boîte, vous êtes obligés de faire appel à TMG. Cela ne plaira pas à tout le monde mais c’est la condition sine qua non qui permet à la Cup allemande de proposer des courses disputées.

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

De là à voir proliférer la petite japonaise sur d’autres circuits, il y a un pas que nous ne franchirons pas. En Belgique, elle pourrait certes être inscrite en Belcar, pour se battre contre les BMW M235i les moins bien menées, ou en BGDC, mais le pilotage d’une propulsion n’est pas à la portée de tout le monde. Et au vu du nombre de pilotes allemands présents ce jour-là à Zolder pour y goûter, je suis davantage convaincu qu’elle devrait encore faire les beaux jours du VLN dans les prochaines années… (photos: www.letihon.be et Michael Dautremont)

essai,course,Toyota,GT86,CS-Cup,VLN,circuit,piste,amateur,compétition,client,Motorsport,gmbh,

17:01 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Essai | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essai, course, toyota, gt86, cs-cup, vln, circuit, piste, amateur, compétition, client, motorsport, gmbh | | |

circuit,zolder,course,première,aventure,vécu,inside,Mazda,MX5,cup,belcar,endurance,

En plus de vingt ans de journalisme automobile, sportif ou industrie, il nous est impossible de comptabiliser le nombre de fois où, suite à nos analyses de course, nous avons entendu "tu serais incapable de faire la même chose" ou bien "la critique est aisée mais l'art est difficile". Alors certes, cela peut paraître simple d'émettre des avis souvent tranchés sur certaines contre-performances lors de rallyes, qu'ils se déroulent en Belgique ou dans la monde, ou bien suite à des luttes disputées sur circuit mais avec notre expérience (couverture du Championnat d'Europe des Rallyes et du WRC au début des années 2000 pour la DH), il nous est pourtant permis d'émettre certaines réserves à l'encontre de pseudo-pilotes au compte en banque particulièrement fourni mais à la maîtrise de WRC ou de grosses GT, voire de LMP2, absolument déplorable à l'oeil nu. Nous pensons à la Porsche 911 GT3 RS vue au Mans l'année dernière et confiée à l'équipe belge Prospeed ou encore à la DS3 WRC de l'Argentin Alberto Nicolas au ralenti lors du dernier Rallye de Finlande et qui parvient encore à se sortir pour ne citer que ces deux exemples.

circuit,zolder,course,première,aventure,vécu,inside,Mazda,MX5,cup,belcar,endurance,

Alors quand notre téléphone a sonné, début juin, et que notre Rédacteur en Chef chez AUTOnews nous a proposé de le remplacer au volant d'une Mazda MX-5 Cup aux prochaines 24 Heures de Zolder, on n'a pas longtemps hésité. Certes, à 43 ans, il est un peu tard pour se lancer dans une carrière en compétition mais c'est un âge auquel vous ne reculez plus devant la moindre opportunité qui se présente. Il faut ajouter que nous avions déjà goûté à ce petit bolide lors d'un trop bref essai en Espagne et que nous n'en avions dit que du bien en parlant de voiture-école pour apprenti pilote. Et bien voilà que l'occasion se présentait de corroborer nos impressions par la pratique. Mais avant, une série de démarches nous étaient imposées puisqu'il faut, depuis cette année, participer à une course au préalable pour s'inscrire au 24 Heures, sans parler du passage obligé par la case licence auprès du RACB.

circuit,zolder,course,première,aventure,vécu,inside,Mazda,MX5,cup,belcar,endurance,

C'est à Zolder que nous nous présentons pour y subir l'examen pratique et théorique nécessaires à l'obtention du précieux sésame. Il y a foule ce jour-là parce que c'est la dernière occasion de décrocher sa licence avant l'été. De nombreux jeunes participants aux 25 Heures Fun Cup sont présents. Deux licences sont octroyées mais pour nous, il faut obtenir la licence National C Circuit/International D2 avec 80% au théorique. Un examen écrit de 20 questions pour lequel 3/4 des jeunes sont venus sans stylo... Une fois les résultats connus, nous pouvons tous accéder au circuit avec nos propres véhicules. Cette semaine-là, j'ai un Porsche Boxster à l'essai et je me réjouis d'en profiter mais l'importateur Mazda est venu avec une 3 diesel. Pas question d'utiliser une voiture de presse non-couverte pour ce genre de fantaisie. Je fais contre mauvaise fortune bon coeur et je m'élance, pied dans le phare, avec ma berline de 150 ch qui se défend plutôt bien. Ce jeudi-là, les usagers habituels de la piste limbourgeoise sont présents. Nous sommes donc entourés de Porsche 911, de Fun Cup, de BMW diverses et variées. Bref, un bon entraînement en vue des deux courses qui m'attendent et où notre équipage sera, à n'en pas douter, à bord de la voiture la moins performante du plateau.

circuit,zolder,course,première,aventure,vécu,inside,Mazda,MX5,cup,belcar,endurance,

Le premier test se déroule sur quelques tours avec quatre pilotes/instructeurs placés sur le circuit. Ils nous est conseillé de ne pas rester en peloton et de rouler le plus vite possible dans les possibilités du véhicule. Cela entraîne des situations cocasses où je double une dizaine de voitures de tous les jours comme une Peugeot 3008 ou encore une Mercedes Classe A. Bon, les freins tiennent mais c'est surtout le comportement de la petite japonaise qui m'étonne. En descendant de la voiture, je constate qu'elle est montée en Michelin Pilote Sport, ceci expliquant cela! Pour la suite de l'après-midi, les pilotes s'installent à nos côtés et analysent nos gestes. Seulement voilà, nous ne sommes pas encore passés lorsqu'une Suzuki Swift préparée s'échoue dans le mur intérieur du Bianchi. La séance est interrompue au drapeau rouge et nos instructeurs nous disent que l'on en restera là. Ils en ont assez vu. Après une délibération qui semble interminable, ils appellent les quelques candidats qui n'ont pas réussi avant de faire entrer le reste du groupe pour nous féliciter et nous souhaiter une longue carrière en sport automobile! Hum, hum...

circuit,zolder,course,première,aventure,vécu,inside,Mazda,MX5,cup,belcar,endurance,

Mais nous ne sommes pas encore au bout de nos démarches. Car il ne suffit pas de réussir ces examens pour obtenir la licence. Vous devez la commander auprès du RACB mais aussi passer un examen médical auprès d'un médecin agréé. Le temps commence à manquer parce que Mazda Belux m'a confirmé ma participation au Syntix Superprix à Zolder lors de la manche Belcar disputée le premier week-end de juillet. Mais bizarrement, je ne ressens aucune pression. Il faut dire que l'enjeu est blanc et qu'il s'agit avant tout de me familiariser avec la piste et les autres concurrents aux montures bien plus puissantes et qui vont devoir constamment me doubler.

circuit,zolder,course,première,aventure,vécu,inside,Mazda,MX5,cup,belcar,endurance,

La Mazda MX5 NC est préparée par le team MSTC de Jan Wouters. L'installation à bord est facilitée par le démontage du volant et malgré le hardtop monté sur ce modèle, nous parvenons à caser notre 1m86 sans trop de mal. L'équipe qui nous est dévouée est très sympathique et malgré l'absence du patron, retenu en Espagne par un autre évènement Mazda, les quatre mécaniciens assurent parfaitement le boulot dans une ambiance bon enfant. L'heure est venue de nous élancer pour les essais libres après avoir laissé notre équipier du jour, Joachim Sas, assurer le rodage des nouvelles plaquettes de frein.

circuit,zolder,course,première,aventure,vécu,inside,Mazda,MX5,cup,belcar,endurance,

Toujours aussi calme, nous prenons le volant pour une petite demi-heure d'essai durant laquelle nous établirons le meilleur temps de la voiture en 2'05''495, le dernier des 44 participants mais à 10 centièmes d'une BMW M3 et 4 dixièmes d'une 325i E90. A voir les visages ravis de l'équipe au sortir de mon bolide noir et jaune, je comprends que je m'en suis bien sorti et l'heure est venue d'aller fêter l'anniversaire d'Alain au bar du circuit... avant de retrouver nos pénates pour une bonne nuit réparatrice.

En fait, après mes deux saisons de karting en Promokart, je trouve la voiture bien moins physique. C'est davantage au niveau de la concentration que l'effort est intense. Il faut dire que je ne veux surtout pas gêner les bolides beaucoup plus rapides qui me doublent. Le principe est simple: je dois conserver la bonne trajectoire et c'est à eux de me doubler quand ils le peuvent. Heureusement, la Mazda est très facilement maîtrisable et ses 160 ch me paraissent bien modestes d'autant qu'elle est toujours dotée d'un ESP. Malgré la présence de l'ABS, le freinage est délicat. Il faut ainsi doser progressivement et lorsque je tente un freinage violent mais unique à la première chicane, elle m'embarque dans une glissade à laquelle je mets fin en retapant dans les freins. Ce sera ma seule chaleur du week-end mais je me demande encore si ce n'est pas dans ce tour-là que j'ai signé mon meilleur chrono.

circuit,zolder,course,première,aventure,vécu,inside,Mazda,MX5,cup,belcar,endurance,

Dimanche, la météo ne s'améliore pas et j'applique avec force la méthode Coué malgré l'insistance d'Annick qui ne cesse de me montrer les vilains nuages noirs qui s'accumulent au-dessus de Zolder. Au moment de prendre la piste pour les essais qualificatifs, mon équipier s'élance en slicks sous la pluie. Il tient bon deux tours avant de rentrer aux stands pour chausser les gommes pluie. Il repart et mon équipe me demande de lui laisser davantage de temps de roulage pour qu'il s'habitue à la voiture dans des conditions délicates. Du coup, lorsqu'il me passe le volant à vingt minutes de la fin de la séance, le temps me manque pour reprendre mes marques en pneus pluie d'autant que la piste et la trajectoire s'assèchent désormais. Je signe un piètre 2'19''630 dans mon dernier tour mais cela n'est pas suffisant pour nous assurer la qualification d'autant que le proto Norma qui signe la pole position était chaussé en slicks... Heureusement les organisateurs repêchent les cinq recalés et nous pourrons donc prendre le départ, en fin de journée, pour la troisième manche de la saison disputée sur 125 minutes.

circuit,zolder,course,première,aventure,vécu,inside,Mazda,MX5,cup,belcar,endurance,

Comme depuis le début du week-end, c'est Joachim qui va s'élancer d'abord en piste en prenant le départ lancé depuis la dernière place. Mon jeune équipier s'en sort parfaitement en alignant des tours en 2'05" avant de me céder le volant. Je m'installe à bord et je m'élance, toujours aussi détendu, profitant de chaque instant en piste. Le rythme est nettement plus élevé que durant les essais mais je gère au mieux le trafic et les furieux qui grossissent dans mon rétroviseur. Très vite, je repère les différents concurrents et je parviens à évaluer le temps qu'il faudra entre le moment où je les vois débouler dans mon rétro et celui où ils seront derrière moi. Je tiens ma ligne au mieux mais j'avoue que lorsqu'un groupe me rattrape, je m'écarte au plus vite pour ne gêner personne tout en indiquant mes intentions d'un coup de clignoteur.

circuit,zolder,course,première,aventure,vécu,inside,Mazda,MX5,cup,belcar,endurance,

Certains me doublent très proprement, d'autres me collent au maximum comme s'ils souhaitaient que je me jette dans l'herbe. Mais cela ne m'impressionne pas et je reste concentré sur mes trajectoires et sur mes chronos. Le règlement impose un deuxième arrêt obligatoire et s'il n'y a pas de changement de pilote, celui qui reprend le volant doit faire le tour de la voiture. Ma jauge de carburant vient de baisser furieusement lors des trois derniers tours sans que je ne m'explique pourquoi. Il est vrai que j'aligne des tours à fond aux alentours des 2'03" mais l'équipe m'avait bien précisé que le plein suffisait pour la durée de la course. Je quitte les stands inquiet et je décide de m'arrêter au tour suivant parce que la jauge est à sa dernière barre. L'équipe n'est pas prête et je perds huit minutes dans l'aventure. Dommage.

circuit,zolder,course,première,aventure,vécu,inside,Mazda,MX5,cup,belcar,endurance,

Le reste de la course se déroulera à l'image du début en gardant une concentration maximale. Seule un petit coup de pare-chocs donné par une BMW M235i dans la seconde chicane, alors que je suis pris en sandwich entre deux modèles de la marque bavaroise m'inquiètera un peu mais en rentrant la voiture au parc fermé, je constate qu'il n'y a aucune trace de cette poussette. Sans doute le pilote de l'allemande a-t-il mal évalué la différence de vitesse...

Voilà l'aventure terminée et une nouvelle fois, l'équipe me réserve un accueil digne d'une victoire à ma sortie de voiture. Quel plaisir! Ils sont soulagés de voir leur MX5 intacte, sans doute, mais heureux aussi de voir que nous avons parfaitement rempli la tache qui nous était confiée en terminant 31è et avant-dernier tandis que 12 voitures n'étaient pas classées. Je comprends alors que rien n'était encore acquis pour les 24 heures et que cette course avait également valeur d'examen pour moi mais cela ne fait alors aucun doute que je suis reçu avec mention! D'autant que deux pilotes bien plus expérimentés viennent me féliciter après la course pour avoir bien gardé ma ligne tout en indiquant au maximum mes intentions à ceux qui me doublaient.

circuit,zolder,course,première,aventure,vécu,inside,Mazda,MX5,cup,belcar,endurance,

Quel plaisir de piloter sur piste, en peloton et de se sentir enfin légitime par rapport à tous ceux qui critiquaient mes jugements. Certes, je ne serai jamais champion du monde mais pouvoir prendre du plaisir au volant sans être ridicule au niveau des chronos constitue sans le moindre doute une belle satisfaction. Restera un petit goût de trop peu en matière de gestion des dépassements puisque je n'en ai guère effectué durant la course... ce qui ne m'a pas empêché de constater combien le circuit de Zolder est exigeant et peut réserver de mauvaises surprises. Le droite du Bianchi est un virage qui reste très délicat et le premier gauche est la clé d'un bon chrono. Et là, j'avoue qu'il me reste des progrès à faire en termes de vitesse de passage en courbe. Heureusement, la nouvelle Mazda MX-5 Cup ND qui nous attend pour les 24 Heures de Zolder s'annonce très performante. Alors rendez-vous les 20 et 21 août dans la pinède limbourgeoise. N'hésitez pas à venir nous soutenir!

circuit,zolder,course,première,aventure,vécu,inside,Mazda,MX5,cup,belcar,endurance,

23:26 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : circuit, zolder, course, première, aventure, vécu, inside, mazda, mx5, cup, belcar, endurance | | |

littérature,beaux,livres,etai,année automobile,année,automobile,2015-2016,63,économie,sport,patrimoine,culture,histoire,circuit,rallye,nouveautés,concepts,serge,bellu,france,édition

Certes, cette 63è édition de l'Année Automobile 2015/2016 est sortie juste avant les fêtes de fin d'année. Ce n'est donc pas une nouveauté à proprement parler. Seulement voilà, pour rédiger la critique d'un beau livre, il faut l'avoir lu non? Nous avons donc profité de quelques jours de vacances pour nous plonger dans cet annuel que nous connaissons particulièrement bien puisque nous en possédons toutes les éditions depuis plus de 30 ans! Alors nous allons nous permettre d'être assez critiques à l'encontre d'un opus placé à nouveau sous la direction de Serge Bellu. Comme le veut une coutume désormais bien établie, ce livre est découpé en trois grands chapitres consacrés à l'Industrie, au Sport et à la Culture automobile.

littérature,beaux,livres,etai,année automobile,année,automobile,2015-2016,63,économie,sport,patrimoine,culture,histoire,circuit,rallye,nouveautés,concepts,serge,bellu,france,édition

Trois aspects sont mis en avant dans le premier chapitre puisqu'on y parle d'économie, avec les tendances des grands marchés mondiaux (des pages désormais mieux mises en page puisque les larges blancs ont désormais disparu), de production en présentant les grandes nouveautés de l'année écoulée à travers de superbes clichés et enfin la création qui revient sur les concept-cars exposés durant toute l'année aux quatre coins du monde.

littérature,beaux,livres,etai,année automobile,année,automobile,2015-2016,63,économie,sport,patrimoine,culture,histoire,circuit,rallye,nouveautés,concepts,serge,bellu,france,édition

Le chapitre consacré au sport est découpé en sous-chapitres consacrés à la monoplace, à l'endurance, au rallye et au tourisme sur circuits. Certains spécialistes choisis sont absolument légitimes, d'autres moins. Et les traductions des auteurs anglophones sont parfois incompréhensibles notamment dans le chapitre consacré au rallye signé Keith Oswin. Sincèrement, nous avons relu certaines phrases à plusieurs reprises sans néanmoins les comprendre.

littérature,beaux,livres,etai,année automobile,année,automobile,2015-2016,63,économie,sport,patrimoine,culture,histoire,circuit,rallye,nouveautés,concepts,serge,bellu,france,édition

Les illustrations sont souvent bien choisies, notamment celles de la F1 sans oublier un dossier sympa sur les Nissan de compétition. Nous avons également remarqué quelques erreurs d'illustrations comme cette Ferrari 458 Italia en page 191 censée représenter les champions de la catégorie GT Daytona alors qu'il s'agit ici d'une voiture du Ferrari Challenge européen.

littérature,beaux,livres,etai,année automobile,année,automobile,2015-2016,63,économie,sport,patrimoine,culture,histoire,circuit,rallye,nouveautés,concepts,serge,bellu,france,édition

Nous regretterons également les trop nombreuses et peu variées photos de podiums identiques dans le récit des épreuves du WRC. Enfin, dans les pages réservées au WTCC, une photo double page complètement floue des Citroën C-Elysée (pages 242 et 243) est difficilement excusable lorsqu'on connait le niveau des illustrations offertes par Citroën et l'organisation aux médias!

littérature,beaux,livres,etai,année automobile,année,automobile,2015-2016,63,économie,sport,patrimoine,culture,histoire,circuit,rallye,nouveautés,concepts,serge,bellu,france,édition

Le troisième grand chapitre consacré à la culture autour de l'automobile met en exergue certaines expositions de l'année à l'image de celle qui fut organisée au Centre Pompidou pour la commémoration du cinquantenaire de la disparition de Le Corbusier. Un texte que nous avions déjà lu dans Automobiles Classiques. Nous avons également découvert un très beau reportage sur le nouveau musée Alfa Romeo inauguré à l'été 2015. Enfin Serge Bellu nous offre un joli texte sur l'automobile et l'architecture qui sont fréquemment liées. Dans les pages patrimoine, les auteurs reviennent sur le top 20 des ventes de l'année en matière d'ancêtres avant de replonger plus longuement sur le Festival of Speed de Goodwood et le Concours d'élégance de la Villa d'Este!

littérature,beaux,livres,etai,année automobile,année,automobile,2015-2016,63,économie,sport,patrimoine,culture,histoire,circuit,rallye,nouveautés,concepts,serge,bellu,france,édition

Vous l'aurez compris, l'Année Automobile 2015-2016 constitue une nouvelle fois une référence incontestable pour les amateurs de la chose automobile en général. Vous pourrez ainsi vous replongez très rapidement dans les temps forts de l'année, que ce soit dans les salons automobiles, sur les spéciales de rallye ou lors des grands évènements consacrés à notre patrimoine automobile. Et ça, nous ne connaissons aucun site internet qui en soit capable!

littérature,beaux,livres,etai,année automobile,année,automobile,2015-2016,63,économie,sport,patrimoine,culture,histoire,circuit,rallye,nouveautés,concepts,serge,bellu,france,édition

 

endurance,circuit,Le mans,24,heures,WEC,LMP1,LMP2,GT,PRO,AM,Audi,Porsche,Toyota,Oreca,Ligier,Goossens,Vanthoor,belges,présentation

On pourrait nous reprocher un refrain répété tous les ans mais cette année, plus que jamais, il n'est vraiment pas évident d'établir un pronostic à l'heure d'aborder cette semaine mancelle. En réduisant leurs effectifs à deux unités sous prétexte du Volkswagengate, Audi et Porsche vont inévitablement se compliquer la tâche. Si l'habitude veut qu'un lièvre ou deux peuvent être envoyés en tête de la course pour obliger les adversaires à forcer sur leurs mécaniques, il devient plus délicat d'appliquer cette tactique lorsqu'on a seulement deux cartouches à tirer.

endurance,circuit,Le mans,24,heures,WEC,LMP1,LMP2,GT,PRO,AM,Audi,Porsche,Toyota,Oreca,Ligier,Goossens,Vanthoor,belges,présentation

Mais faisons confiance à nos spécialistes de l'endurance, les 919 Hybrid et autres R18 vont s'envoler dès le départ sur un rythme de GP, suivies par des Toyota TS050 Hybrid toujours aussi avides de victoire dans la Sarthe. Mais au vu de ce qu'il est passé lors des 6 Heures de Francorchamps, où la fiabilité des uns et des autres n'était guère rassurante, on pourrait bien assister à de grosses surprises le dimanche 19 juin à l'heure de l'arrivée. Nous n'irons pas jusqu'à miser sur la victoire d'une Rebellion ou d'une LMP2 mais en voir une sur le podium est déjà nettement plus réaliste.

endurance,circuit,Le mans,24,heures,WEC,LMP1,LMP2,GT,PRO,AM,Audi,Porsche,Toyota,Oreca,Ligier,Goossens,Vanthoor,belges,présentation

En attendant les premiers essais chronométrés de mercredi prochain, nous n'avons que les temps signés lors de la journée test pour nous faire une idée du potentiel des uns et des autres. Le dimanche 5 juin, les 60 concurrents ont eu huit heures pour tenter de signer un temps. Il est toujours délicat de s'en référer à se genre d'exercice sachant que certains préfèrent cacher leur jeu.

endurance,circuit,Le mans,24,heures,WEC,LMP1,LMP2,GT,PRO,AM,Audi,Porsche,Toyota,Oreca,Ligier,Goossens,Vanthoor,belges,présentation

Chez Audi, on ne s'est pas posé de question lorsque Luca Di Grassi a signé un 3'21''375 sur la #8. En comparaison, Porsche avait claqué un 3'21''061 en 2015 avant de signer la pole position en... 3'16''887. C'est dire si ces chronos doivent être pris avec des pincettes. Derrière l'Audi, on retrouve les deux Porsche 919 Hybrid, Mark Webber devançant Neel Jani en, respectivement, 3'22''270 et 3'22''334. La deuxième Audi a été affectée par des ennuis d'amortisseur et c'est le matin qu'elle a signé un 3'22''588. Cinquième et sixième, les deux Toyota TS050 ont été très assidues en piste mais elles sont restées à 1"8 du meilleur temps. Parmi les LMP1 classiques, c'est la Rebellion R-One #13 de Tuscher-Imperatori-Kraihamer qui s'en sort le mieux avec un chrono de 3'27''062.

endurance,circuit,Le mans,24,heures,WEC,LMP1,LMP2,GT,PRO,AM,Audi,Porsche,Toyota,Oreca,Ligier,Goossens,Vanthoor,belges,présentation

Avec 23 engagés, la catégorie LMP2 constitue un joli vivier d'inconnues. C'est l'Oreca 05-Nissan d'Eurasia Motorsport qui a signé le meilleur temps de ces tests. Confiée au trio Pu/Gommendy/de Bruyn, elle a devancé l'Alpine A460-Nissan de Menezes-Lapierre-Richelmi qui espèrent bien remporter leur catégorie pour fêter dignement le lancement de la nouvelle Alpine attendue en fin d'année. Mais avec deux voitures en embuscade (une Oreca et une Gibson), G-Drive ne compte pas se laisser dominer tandis que KCMG et manor joueront également un rôle en vue dans cette course dans la course.

endurance,circuit,Le mans,24,heures,WEC,LMP1,LMP2,GT,PRO,AM,Audi,Porsche,Toyota,Oreca,Ligier,Goossens,Vanthoor,belges,présentation

Pour les petits Belges, il faudra surveiller la Ligier JSP2-Honda #49 du Michael Shank Racing confiée à Pew/Negri et notre compatriote Laurens Vanthoor. Une voiture qui a causé la fin prématurée de la journée test suite à une sortie de Negri. Mais l'auto est en ordre pour la course! Et puis l'Oreca 03R-Nissan #48 de Murphy Prototypes sera également à tenir à l'oeil puisque Marc Goossens la pilotera en compagnie de Keating et Bleekemolen.

endurance,circuit,Le mans,24,heures,WEC,LMP1,LMP2,GT,PRO,AM,Audi,Porsche,Toyota,Oreca,Ligier,Goossens,Vanthoor,belges,présentation

Après Porsche le matin, Corvette Racing a pris l’ascendant en GTE-Pro où Antonio Garcia a placé la C7.R #64 en haut de la hiérarchie avec un temps de 3'55''122, soit 3" plus vite qu’en 2015 et dans un temps proche de la pole 2015. Nick Tandy et Fred Mako ont été les plus rapides de l’effectif Porsche à respectivement 0"280 et 0"569 du temps de la Corvette. Une seule Ford GT (Briscoe/Westbrook) a bouclé la journée dans la même seconde que la Corvette de tête. Les Ferrari sont elles aussi dans le rythme. Aston Martin Racing est en retrait malgré le changement de BOP.

endurance,circuit,Le mans,24,heures,WEC,LMP1,LMP2,GT,PRO,AM,Audi,Porsche,Toyota,Oreca,Ligier,Goossens,Vanthoor,belges,présentation

11:02 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : endurance, circuit, le mans, 24, heures, wec, lmp1, lmp2, gt, pro, am, audi, porsche, toyota, oreca, ligier, goossens, vanthoor, belges, présentation | | |