expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

S'il faut tenir compte du public présent lors de cette soirée inaugurale du vendredi 14 juillet pour augurer du succès de l'exposition de cet été 2017 organisée à Autoworld, on peut dire qu'il est assuré. Nous n'avions jamais vu autant de monde au Cinquantenaire lors des inaugurations précédentes.

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

A l'entrée, c'est une très moderne 488 GTB qui vous accueille.

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

Mais ce sont deux Dino qui attirent les regards sur la droite au rez-de-chaussée avant de découvrir le stand réservé aux modèles les plus récents.

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

Les amateurs pourront y découvrir une F488 spider mais aussi une GTC4 et une 812!

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

A l'étage c'est une petite cinquantaine de modèles qui vous attendent. Alor certes, il y a bien quelques incongruités mais globalement, le niveau des modèles exposés est assez impressionnant.

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

Cela va de la 156 F1 à la 599 GTO en passant par la F40 ou encore une superbe 250 LM. Il y en a pour tous les goûts et tous les âges. Chaque spectateur pourra probablement trouver là-bas son modèle favori.

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

Pour notre part, nous avons adoré le trio de grands-mères signé Touring, Pininfarina ou encore Ghia. Des dessinateurs italiens qui ont signé à l'époque toutes les carrosseries des Ferrari des années 50 et 60.

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

Plus récentes, les Ferrari des années 90, comme la F348 ou la F355, ont pâti d'une réputation peu glorieuse en matière de fiabilité mais elles commencent tout doucement à acquérir une certaine cote.

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

Parmi modèles particuliers, le spécialiste aura repéré la Sergio jaune, une voiture exposée au salon de Genève 2013 et produite à seulement six exemplaires.

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

Il y a aussi cette Ferrari Conciso 328 GT dont nous n'avions aucun souvenir! Et pour cause puisque si elle fut présentée au Salon de Francfort 1991, c'est son dessinateur, l'allemand Bernd Michalak, qui se chargea de sa construction à titre purement privé. Elle fut très mal accueillie à l'époque par l'usine et la presse, et demeure unique en son genre.

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

Et pour ceux qui se demandent pourquoi une Alfa trône au milieu d'une exposition consacrée à Ferrari, il faut rappeler que l'écurie Ferrari fût créée en 1929 pour aligner des Alfa en GP, le constructeur italien ayant choisi de se retirer de toute compétition officielle.

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

Et pour ceux qui n'en auraient pas encore assez, quelques modèles réduits sont également visibles...

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

L'expo Ferrari est ouverte tout l'été, jusqu'au 3 septembre à Autoworld. Le musée ouvre ses portes tous les jours de 10 à 18h et l'entrée est fixée à 11 euros.

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

expo,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,musée,cinquantenaire,autoworld,GTO,F40,GTC4Lusso,garage,francorchamps,Conciso,Michalak,Sergio,pininfarina,

musée,expo,été,autoworld,cinquantenaire,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,

Pour son exposition d’été, Autoworld a décidé de fêter les 70 ans de Ferrari !
Plus de 35 voitures mythiques, sportives et luxueuses, raconteront la fabuleuse histoire de la marque au cheval cabré sur la mezzanine, au premier étage du musée. Créée par le pilote Enzo Ferrari alors qu’il avait déjà 49 ans, Ferrari devint, en quelques années, le plus grand mythe de l’automobile. La Belgique quant à elle fut, après les Etats-Unis, le plus important importateur grâce à la passion d’un des pilotes Ferrari, Jacques Swaters.

musée,expo,été,autoworld,cinquantenaire,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,

Parmi les voitures qui seront exposées à Autoworld, notons déjà (toujours sous réserve d’annulation en dernière minute):
Parmi les Classics: la 166MM, la 206GT Dino, la 250 Pininfarina, la 275 GTB, la 275GTS qui appartint un temps à l’actrice Rachel Welsh, la 275 LM, la 365GTB Daytona, la 500 Superfast, la 512BB…
Parmi les Youngtimers: la Testarossa, la F40, la 288 GTO, la 550 Maranello WSR (World Speed Record), l’Enzo (qui fut un temps la propriété de Jean Todt), …
Parmi les Modernes: La Ferrari Aperta, la 599GTO, la F430 Scuderia
Parmi les voitures de compétition: la 156 F1, la F1/87 (ex-Gerard Berger) et la 275GTB Competition
… et bien d’autres encore à découvrir sur place!

musée,expo,été,autoworld,cinquantenaire,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,

Il y a 70 ans…
… en 1947, à Modène (Italie), l’histoire commence lorsque la première 125 S sort des usines de la Via Abetone Inferiore. Immédiatement, cette sportive remporte la victoire d’une course à Piacenza. C’est la première d’une longue série de victoires. Très vite, d’autres sportives voient le jour: les 159 S et les 166 S, Corsa, MM et Sport. La 166 MM Barchetta marque un tournant dans l’histoire de la marque car c’est la première Ferrari de route.

musée,expo,été,autoworld,cinquantenaire,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,

Les carrossiers et designers italiens les plus prestigieux sont appréhendés pour réaliser des modèles quasi uniques : Vignale, Ghia, Touring mais surtout Pininfarina dont la coopération, née en 1952 (avec la réalisation d’un cabriolet pour l’écurie Georges Filipinetti), se poursuit encore aujourd’hui. La Ferrari 250 GT California Spyder (Pininfarina – Scaglietti) est réputée être "l’une des plus belles Ferrari et l’un des plus beaux cabriolets de l’histoire de l’automobile".

musée,expo,été,autoworld,cinquantenaire,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,

Les années '60 sont cruciales pour la marque. En 1960, non seulement la Ferrari 250 GTE est la première Ferrari produite en série à 900 exemplaires, mais surtout, Ferrari devient une société anonyme (SEFAC). Elle est approchée par le géant américain Ford qui lui mène la vie dure en courses durant plus de cinq ans. Malgré ses succès, Ferrari fait face à des difficultés financières. En 1969, Enzo Ferrari vend 50% des parts de la SA à Gianni Agnelli, CEO du groupe Fiat. Sort alors la Ferrari Daytona produite à 1.395 exemplaires mais qui n’a pas connu le succès escompté en raisons d’un environnement politique instable.

musée,expo,été,autoworld,cinquantenaire,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,

Quelques mois après la mort du Commendatore en août 1988, le groupe Fiat devient l’actionnaire majoritaire mais, cinq ans plus tard, l’entreprise ne vend plus que 2.289 voitures et est donnée pour morte.
En 2004, Agnelli nomme Luca di Montezemolo (ancien assistant d’Enzo Ferrari) à la tête de Ferrari. Ce dernier fera rapidement progresser le chiffre d’affaires. Toutefois, la politique de l’entreprise est de rester plus proche de l’artisanat que de la fabrication industrielle, selon le slogan Formula Uomo qui place l’humain au centre des considération du constructeur.

musée,expo,été,autoworld,cinquantenaire,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,

Le Cheval Cabré
L’histoire fut longtemps controversée. On suspecta même Enzo Ferrari de l’avoir inventée de toutes pièces pour nourrir sa propre légende mais des documents prouvent irréfutablement qu’il s’agit de l’emblème du régiment de cavalerie de Baracca qui fut offert à Enzo Ferrari par la mère de Francesco Baracca, pilote de chasse italien et héros de la Première Guerre Mondiale. Le Scudetto est devenu l’emblème de Ferrari avec les lettres S F (pour Scuderia Ferrari).

musée,expo,été,autoworld,cinquantenaire,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,

Infos pratiques :
Autoworld - Esplanade du Cinquantenaire – 1000 Bruxelles
Ouvert tous les jours – même le lundi – de 10h à 18h
L’entrée au musée est au prix de : 10€/adulte - 8€/senior – 7€/étudiant - 4€/enfant 6-12 ans - gratuit pour les moins de 6 ans

musée,expo,été,autoworld,cinquantenaire,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,

20:20 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musée, expo, été, autoworld, cinquantenaire, ferrari, 70, ans, anniversaire, bruxelles | | |

fiat,124,cabriolet,histoire,50,ans,cinquantenaire,salon,turin,patrimoine,italie

3 novembre 1966 – 3 novembre 2016: le roadster iconique de Fiat a 50 ans. Il a traversé des décennies décisives du siècle dernier avec une touche d'élégance et de sportivité jusqu'à ce jour. C'était California Dreamin' en 1966, et ce n'est pas un hasard si la nouvelle évolution du modèle a été présentée à Los Angeles en 2015. Aujourd'hui, son style incarne la beauté intemporelle de sa devancière tout en restant fidèle à sa vraie nature et elle se prépare à fasciner une nouvelle génération de fans.

fiat,124,cabriolet,histoire,50,ans,cinquantenaire,salon,turin,patrimoine,italie

Le contexte

"Le Salon de l'automobile de Turin sous le signe de l'optimisme" était l'intitulé à consonance positive de la 48e édition de l'événement qui s'est tenu dans les halls du Torino Esposizioni en 1966. Le Salon de l'automobile accueillait les visiteurs dans un décor magnifique de lumières et de couleurs. Les carrosseries rutilantes des voitures réfléchissaient les lumières brillantes des néons, multipliant ainsi les effets: c'était les années 1960 et des vagues d'enthousiasme déferlaient à travers l'Italie. La crise monétaire de 1964-1965 touchait à sa fin et la production automobile avait augmenté de 8 % en 1966. Plus de 650 milliards de lires avaient été investis depuis le début de la décennie pour rénover et développer les usines afin de répondre à la demande en hausse d'année en année.

fiat,124,cabriolet,histoire,50,ans,cinquantenaire,salon,turin,patrimoine,italie

En plus de créer de l'emploi, les voitures étaient le principal indicateur de la prospérité d'un pays et de son degré de civilisation. Alors que le désir d'en posséder une était de plus en plus ordinaire, une certaine mentalité conservatrice considérant la voiture comme un luxe éphémère demeurait forte. Ce dernier concept s'est avéré faux: aujourd'hui, nous pouvons raisonnablement déclarer que la voiture a contribué à établir une vraie unité nationale en réduisant les distances, favorisant les voyages et encourageant la compréhension mutuelle. Il est possible qu'elle ait été considérée comme un accessoire, mais en tant que moyen de transport, elle a pratiquement toujours été un outil de travail, une carte de visite et un tremplin pour ambitions.

fiat,124,cabriolet,histoire,50,ans,cinquantenaire,salon,turin,patrimoine,italie

Le stand de Fiat se distinguait par son ampleur, parmi les quelque 515 exposants venus de 13 pays: la gamme très complète exposée au Salon de l'automobile de Turin en 1966 était capable de satisfaire les goûts et les besoins les plus divers et était complétée par trois nouveaux modèles. Les visiteurs pouvaient admirer la Fiat Dino, dont la production venait de démarrer à l'époque, et les modèles qui complétaient la gamme 124. La 124 était une voiture innovante dotée d'un style original, une nouvelle conception de l'espace, une ingénierie sophistiquée et une sécurité de pointe. La Fiat 124 était le fruit de l'engagement de Fiat à réaliser une voiture rapide et abordable, capable de transporter cinq personnes et leurs bagages dans un style confortable.

fiat,124,cabriolet,histoire,50,ans,cinquantenaire,salon,turin,patrimoine,italie

Une version break – la Fiat 124 Familiare – a été présentée au Salon de l'automobile, mais ce 3 novembre allait surtout faire date en raison de la Fiat 124 Sport Spider. Ce modèle était le summum de l'évolution dans le segment des décapotables palpitantes, mais accessibles, que Fiat avait dominé depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale avec des modèles tels que la 1100 Spider en 1954, la 1200 et la 1500 Bialbero à double arbre à cames en 1958, la 1500 S et la 1600 S en 1961. La 124 Sport Spider a été conçue pour les automobilistes en quête d'excellentes performances à un prix abordable: c'était une voiture sportive largement produite.

fiat,124,cabriolet,histoire,50,ans,cinquantenaire,salon,turin,patrimoine,italie

La presse l'a décrite comme un "événement moderne" pas seulement une simple voiture. Elle était moderne parce que la quête de mobilité était satisfaite par un produit pouvant passionner. Elle se caractérisait en outre par un prix raisonnable, un style convaincant et personnel, des performances palpitantes et des solutions techniques innovantes, en particulier sur le plan mécanique. La 124 Sport Spider était l'évolution de la 124 berline, mais elle était aussi une authentique voiture de sport dont chacun tombait amoureux au premier regard. Pour dessiner la voiture, Fiat a appelé Pininfarina, un partenaire de longue date du constructeur automobile et un nom respecté dans le monde du design automobile.

fiat,124,cabriolet,histoire,50,ans,cinquantenaire,salon,turin,patrimoine,italie

La 124 Sport Spider de 1966: une légende automobile mondiale était née

Le modèle reprenait la majeure partie de la mécanique de la Fiat 124 berline, mais elle avait été conçue dès le départ avec quelques-unes des meilleures caractéristiques sportives. Le nom de Pininfarina était en soi une garantie de design et d'élégance intérieure, et dans l'ensemble, la 124 Sport Spider se démarquait pour la qualité de sa finition intérieure, ses accessoires et ses couleurs. La voiture avait une longueur de 3,97 mètres et son style extérieur était moderne, discret et bien proportionné. Son côté rationnel était rehaussé par les ailes arrière qui plongeaient légèrement dans le prolongement des ailes avant. L'avant était plat et compact avec un look léger défini par les logements abritant deux phares légèrement en retrait. La prise d'air présentait une forme hexagonale originale, tandis que les pare-chocs étaient frappants, enveloppants et exempts de butoirs. L'arrière était caractérisé par deux ailerons légèrement inclinés vers le haut formant une ligne concave connectée au profil du coffre.

fiat,124,cabriolet,histoire,50,ans,cinquantenaire,salon,turin,patrimoine,italie

En résumé, elle exprimait le style et les proportions les plus séduisantes de son époque: une séductrice parmi les séductrices, elle se trouvait sur ce stand Fiat en novembre 1966, entourée de deux reines de beauté et de l'actrice Marisa Solinas. La voiture était dotée d'une lunette arrière en Vinilite et les deux vitres latérales se rétractaient quand la capote était repliée. Les grandes surfaces vitrées assuraient la visibilité dans toutes les directions. L'aérodynamique était adaptée tant aux vitesses élevées qu'à la conduite agile dans le trafic urbain. Le design des fenêtres et du pare-brise, ainsi que les détails des poignées, des phares, des sièges et des couleurs étaient tous caractérisés par la recherche axée sur la fonctionnalité et l'élégance. Les intérieurs étaient aussi soigneusement travaillés avec des sièges ergonomiques, des garnitures en bois et un tableau de bord très complet : les instruments comprenaient un compteur, une jauge de pression d'huile électrique, un thermomètre de liquide de refroidissement et un tachymètre électronique.

fiat,124,cabriolet,histoire,50,ans,cinquantenaire,salon,turin,patrimoine,italie

Avec la même propulsion, la version Spider était très suggestive grâce au moteur 124AC.000. C'était un 4 cylindres en ligne avec un alésage de 80 mm et une course de 71,5 mm, générant une cylindrée de 1438 cm³. Il excellait également grâce au double arbre à cames en tête et aux soupapes disposées en V. Il développait une puissance de 90 Cv à 6500 t/min et il permettait d'atteindre une vitesse de pointe de 170 km/h. Il était doté d'un carburateur vertical double corps, tandis qu'un double système de filtration d'huile assurait une meilleure lubrification et une plus longue durée de vie.

fiat,124,cabriolet,histoire,50,ans,cinquantenaire,salon,turin,patrimoine,italie

D'autres fonctionnalités positionnaient le modèle dans le segment des voitures de sport haut de gamme: une boîte de vitesses à cinq rapports de série, des pneus radiaux et un volant sport à deux branches. Ce dernier était accouplé à un boîtier de direction avec une colonne de direction en deux parties raccordée par des joints homocinétiques garantissant une excellente maniabilité. Le style élégant, les bonnes performances du moteur, la stabilité et la sécurité du modèle – issues des quatre freins à disque avec servofrein à dépression et la présence d'une barre stabilisatrice Panhard pour une meilleure répartition des charges dans les virages – ont assuré le succès en termes de vente et d'image dès les premiers mois. La 124 Sport Spider était vendue 1 550 000 lires, environ un demi-million de plus que la berline. Des jantes en alliage "Cromodora" et un hard top étaient disponibles contre un supplément de 65 000 lires. Environ 25 000 unités de la première série ont été fabriquées jusqu'en 1969.

fiat,124,cabriolet,histoire,50,ans,cinquantenaire,salon,turin,patrimoine,italie

Quelques ajustements pour vivre le rêve américain et les débuts de la deuxième série

En 1966, les Italiens reprenaient en cœur la reprise de la chanson de The Mamas and Papas et rêvaient d'échapper à la grisaille et à l'hiver pour la liberté d'une nouvelle vie en Californie.

Pendant ce temps, renforcé par la bonne réponse du marché, Fiat travaillait au développement du modèle qui allait être lancé aux États-Unis en 1968. Les Américains ont adoré les proportions et le pur style italien de la Spider, de même que sa capote qui pouvait être repliée rapidement et facilement à partir du siège conducteur. La deuxième version proprement dite a été introduite en octobre 1969, encore une fois au Salon de l'automobile de Turin, dans le cadre d'un remaniement global de la gamme. Elle conservait la configuration de propulsion et la sensation de conduite sportive typique malgré le nombre de voitures à traction présentées lors de cette édition de l'événement.

fiat,124,cabriolet,histoire,50,ans,cinquantenaire,salon,turin,patrimoine,italie

Elle pouvait accueillir le traditionnel moteur de 1,4 litre ou le nouveau 1,6 litre. Ce dernier, également équipé de quatre cylindres et d'un double arbre à cames en tête, disposait de deux carburateurs verticaux double corps : la cylindrée augmentée à 1608 cm³ et les performances étaient encore plus géniales. Celui-ci développait 110 ch et permettait d'atteindre une vitesse de pointe de 180 km/h. Le système de freinage était de type à circuits indépendants. Sur le plan du look, elle possédait une nouvelle calandre avec un radiateur en nid d'abeille.

La différence la plus évidente se situait dans les deux grandes bosses ovales sur le capot pour accueillir le moteur plus grand. Les blocs optiques arrière avaient été modifiés et un feu de recul était ajouté. Des pneus radiaux et une capote étanche complétaient l'équipement standard. Un hard top et des jantes en alliage étaient disponibles en option. En octobre 1969, Lucio Battisti sortait sa chanson "Mi ritorni in mente" ("Je me souviens de toi"): elle n'était pas dédiée à la Fiat 124 Spider, mais elle aurait pu l'être. Le roadster avait évolué tout en restant fidèle à lui-même, avec son design élégant de Pinifarina, et a rencontré le succès comme toujours: près de 27 000 unités ont été assemblées entre 1969 et 1972.

fiat,124,cabriolet,histoire,50,ans,cinquantenaire,salon,turin,patrimoine,italie

Les années 1970 étincelantes accueillent la troisième génération

Les années 1970 ont connu des changements culturels et sociaux majeurs. C'était des années de liberté et de transgression, de bouleversement et d'innovation. De nouvelles questions culturelles qui étaient restées ouvertes à ce jour ont pour la première fois été abordées, comme la fonction sociale de l'éducation, la relation entre l'école et l'emploi ainsi que les communications créatives. L'extrémisme politique était une autre caractéristique de cette époque. Le développement de l'industrie automobile balançait entre l'enlisement dans la crise pétrolière et l'instabilité politique et le rendement de production maximum et la relance économique.

fiat,124,cabriolet,histoire,50,ans,cinquantenaire,salon,turin,patrimoine,italie

La gamme Fiat 124 était complètement renouvelée et un éventail d'améliorations mécaniques et de style était mis en œuvre pour optimiser les performances, le confort et l'élégance. Dessinée dans une perspective internationale dès le départ, la 124 était le tournant dans l'évolution de la production de Fiat dans le secteur des moteurs de taille moyenne et le début des années 1970 était marqué par le sommet de son succès. Fiat a présenté une nouvelle génération de la Spider en 1972 : le style demeurait par essence inchangé, mais des ajustements mineurs avaient été apportés au tableau de bord, comme le remplacement du combiné des instruments chromé par un noir et l'ajout d'une horloge. Les nouveautés les plus substantielles concernaient le moteur, car tant le moteur 1600 que le nouveau 1800 de la Fiat 132 étaient disponibles sur la Fiat 124 Sport Spider. Pour être précis, ils étaient tous deux des 4 cylindres en ligne avec double arbre à cames en tête, soupapes en tête et carburateur vertical double corps Weber 34 DMS ou Solex C34 EIES 5. La cylindrée était de 1592 cm³ pour le 1600 et 1756 cm³ pour le 1800. Les puissances étaient respectivement de 108 et 118 ch et les vitesses de pointe de 180 et 185 km/h.

fiat,124,cabriolet,histoire,50,ans,cinquantenaire,salon,turin,patrimoine,italie

Après 1972, on allait également se souvenir du modèle pour ses victoires en course mémorables. Eddy Merckx a mérité son surnom de Cannibale en remportant le Tour de France et le Giro d’Italia, en plus de Milan-Sanremo et du record de l'heure. Mark Spitz réalisait de nouveaux records du monde dans les sept compétitions auxquelles il participait durant les Jeux olympiques de Munich, tandis que les Italiens Mennea et Thoeni se distinguent sur les pistes d'athlétisme et de ski avec le record d'Europe du 100 mètres et la Coupe du monde de ski alpin. La Fiat 124 Abarth Rally pour la course en Groupe 4 a été lancée la même année que la version de route homologuée. En comparaison du modèle de production standard, la Fiat 124 Abarth Rally Groupe 4 bénéficiait d'un moteur plus puissant, d'un toit et d'un capot en fibre de verre, de portières en aluminium et d'une réduction de poids importante. Préparée par l'Abarth Racing Team, la voiture a fait ses débuts durant la saison 1972 et a poursuivi la compétition jusqu'en 1975.

fiat,124,cabriolet,histoire,50,ans,cinquantenaire,salon,turin,patrimoine,italie

La production de la 124 Sport Spider a été maintenue de juin 1974 à 1982 pour des exportations aux États-Unis où le modèle était toujours très prisé. Le style est resté le même. Le seul changement concernait l'adoption des pare-chocs à absorption d'énergie, exigés par les normes de sécurité américaines, et l'introduction d'un moteur 2 litres de 87 ch à partir de 1978. En 1981, Pininfarina a présenté un nouveau modèle baptisé "Spider Europa" au Salon de l'automobile de Genève. L’esthétique était très semblable, les mises à niveaux se focalisant principalement sur la sécurité et le confort. Sous le capot se trouvait un moteur quatre cylindres à double arbre à cames de 1995 cm³ développant 105 ch. La maniabilité était comme toujours excellente et la consommation était améliorée. Le dernier développement est arrivé en 1983 avec le Volumex de 136 ch avec turbocompresseur volumétrique. Il a été développé principalement pour le marché nord-américain et a entretenu le succès du modèle avec plus de 200 000 unités vendues à travers le monde, dont 75 % aux États-Unis.

fiat,124,cabriolet,histoire,50,ans,cinquantenaire,salon,turin,patrimoine,italie

14:54 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fiat, 124, cabriolet, histoire, 50, ans, cinquantenaire, salon, turin, patrimoine, italie | | |

Volvo,Amazon,autoworld,musée,bruxelles,cinquantenaire,120,Série,coupé,break,marque,suédoise,

Pour les 60 ans de la Volvo Amazon, Autoworld mettra les différentes versions de la Volvo Amazon “in the spotlight” du 28 avril au 29 mai. Il y aura aussi une PV544, une P1800 et une 1800 ES (shooting break). Des négociations sont en cours pour obtenir la Volvo Amazon carrossée par le belge Jacques Coune.

Volvo,Amazon,autoworld,musée,bruxelles,cinquantenaire,120,Série,coupé,break,marque,suédoise,

Un peu d’histoire…

Au début de sa fabrication, en 1956, la voiture fut appelée Amason (avec un «s»), en référence aux Amazones de la mythologie grecque. Mais un fabricant allemand de motos, Kreidler, avait déjà enregistré ce nom. Dans un souhait d’entente mutuelle, il fut décidé que Volvo n’utiliserait ce nom que dans son pays, la Suède, et en modifierait l'orthographe en Amazon.

Volvo,Amazon,autoworld,musée,bruxelles,cinquantenaire,120,Série,coupé,break,marque,suédoise,

Pour l’export, Volvo initia une nomenclature à base de trois chiffres. La gamme fut dès lors connue sous le nom de Série 120: P120, P130 et P220. Les modèles étaient livrables dans différentes versions - 121, 122S, 123 GT et Favorit. Dans le langage populaire, toutefois, on continua de parler de l’Amazon et de l’Amazon Kombi.

Volvo,Amazon,autoworld,musée,bruxelles,cinquantenaire,120,Série,coupé,break,marque,suédoise,

La Volvo Amazon fut conçue par Jan Wilsgaard et, bien qu’elle fut présentée à la presse le 1er septembre 1956, les premières voitures ne furent livrées qu’au printemps 1957. L’Amazon devait remplacer la populaire PV444, réputée comme une voiture du peuple bon marché. Toutefois, comme l’Amazon était trop chère, c’est la PV544 qui prit sa place. Cette dernière allait, à son tour, être remplacée en 1965 par la “Favorit”, une version allégée de l’Amazon.
La sécurité ayant toujours été l’un des chevaux de bataille du constructeur suédois, l’Amazon et la PV544 furent les premières voitures à être équipées d’une ceinture de sécurité à trois points d’ancrage et d’un tableau de bord renforcé.

Volvo,Amazon,autoworld,musée,bruxelles,cinquantenaire,120,Série,coupé,break,marque,suédoise,

Des parties mécaniques de l’Amazon, comme le moteur, la boîte de vitesse et les essieux, furent utilisés pour la fabrication du modèle sport P1800, rendu célèbre dans la série télévisée britannique “The Saint”. La fabrication de la Volvo Amazon s’est arrêtée en 1970. Un peu plus de 667.000 véhicules avaient été construits dont environ 300.000 rien qu’en Suède.

21:18 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : volvo, amazon, autoworld, musée, bruxelles, cinquantenaire, 120, série, coupé, break, marque, suédoise | | |

autoworld,cinquantenaire,exposition,musée,belle,macchine,italian,car,passion,alfa romeo,ferrari,maserati,lamborghini,2015,décembre

Fidèle à sa tradition, le musée Autoworld prépare activement sa quatrième grande exposition de fin d’année.

Après Bugatti 100, les Belgian Racing Legends et, surtout, l’expo Ferdinand Porsche, from electric to electric qui a attiré plus de 60.000 visiteurs, il fallait trouver un thème particulièrement porteur qui susciterait un vif engouement, non seulement de la part des fans de belles carrosseries et de puissants moteurs, mais aussi, de tous les amoureux de l’Italie, de son ambiance, de son design et de ses beautés en général.

Les belle macchine, les belles voitures italiennes semblaient toutes indiquées.

L’exposition Italian Car Passion était née! (http://www.italiancarpassion.be/)

autoworld,cinquantenaire,exposition,musée,belle,macchine,italian,car,passion,alfa romeo,ferrari,maserati,lamborghini,2015,décembre

Pour rapprocher l’histoire à l’actualité, deux voitures emblématiques sont mises en avant : l’Alfa Romeo Disco Volante de 1952 - qui nous sera aimablement prêtée par le Musée automobile de Turin et qui figure en bonne place sur l’affiche officielle de l’exposition - et l’Alfa Romeo Disco Volante by Touring Superleggera, qui a déjà fait couler beaucoup d’encre…

autoworld,cinquantenaire,exposition,musée,belle,macchine,italian,car,passion,alfa romeo,ferrari,maserati,lamborghini,2015,décembre

Une piazza, des ruelles… et de belles Italiennes

L’exposition se présentera comme une ville italienne avec sa piazza et ses ruelles si typiques. C’est dans ce cadre et cette atmosphère que le visiteur de l’exposition découvrira in situ les voitures comme si elles étaient en stationnement, subtil mélange de quelques voitures populaires (Fiat 500, Topolino, Lancia Appia Camioncino…), de très belles macchine (Iso Griffo, Lamborghini Miura, 350GT et Countach, Bizzarrini 5300 Stradale, Lancia Aurelia B24 Speeder ou encore la Ferrari 275GTS qui appartint un temps à Raquel Welch) et même de quelques motos (Vespa, Ducati, MV Agusta, Benelli, Moto Guzzi…). 

Des zones à thème

Trois catégories méritaient à elles seules un emplacement particulier. Ainsi, à la périphérie de la petite ville italienne, l’on retrouvera:

- Italian Supercars privilégiera les voitures exceptionnelles actuelles, telles que la Ferrari La Ferrari, la Lamborghini Aventador ou Huracán, l’Alfa Romeo Disco Volante by Touring Superleggera…

autoworld,cinquantenaire,exposition,musée,belle,macchine,italian,car,passion,alfa romeo,ferrari,maserati,lamborghini,2015,décembre

- Concorso d’Eleganza présentera, alignés comme dans les plus prestigieux Concours d’Elégance, des carrosseries uniques comme la Fiat Ottovu carrosserie Ghia, l’Alfa Romeo 33 Stradale, la 2600 Pininfarina, la Fiat 1900 Ghia…

- Corsa fera revivre les grandes heures des Mille Miglia, de la Targa Florio ou du San Remo avec des Maserati A6G, Alfa GTA Coupé, TZ2 Tubolare Zagato, Lancia Fulvia…

Au total, ce seront quelques 45 très belles voitures italiennes, prêtées par des collectionneurs privés et des musées internationaux qui seront exposées durant deux mois à Autoworld.

autoworld,cinquantenaire,exposition,musée,belle,macchine,italian,car,passion,alfa romeo,ferrari,maserati,lamborghini,2015,décembre

Infos pratiques  :

Lieu:  Autoworld Bruxelles - Esplanade du Parc du Cinquantenaire 11 – 1000 Bruxelles

Heures d’ouverture : tous les jours du 3/12/2015 au 31/01/2016 (même le 1er janvier 2016)

De 10h à 17h (samedis et dimanche : de 10h à 18h)

Prix d’entrée (*) :    

Adulte : 13 €

Groupes (15 personnes et plus sur réserv./Etudiants/Seniors/Personnes non valides : 10€

Enfant de 6 à 12 ans : 7 €

Enfant < 6 ans : gratuit

(*) le prix d’entrée à l’exposition inclut la visite à la collection permanente du musée

Infos visiteurs : http://www.italiancarpassion.be/ - www.autoworld.be ou +32.2.736.41.65

autoworld,cinquantenaire,exposition,musée,belle,macchine,italian,car,passion,alfa romeo,ferrari,maserati,lamborghini,2015,décembre

16:18 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : autoworld, cinquantenaire, exposition, musée, belle, macchine, italian, car, passion, alfa romeo, ferrari, maserati, lamborghini, 2015, décembre | | |

autoworld,cinquantenaire,bruxelles,musée,automobile,exposition,temporaire,youngtimers,bmw,mercedes,porsche,renault,peugeot,alpine,lancia,golf

Les Oldtimers font désormais partie du paysage nostalgique automobile et évoquent les voitures d’avant-guerre et des années proches de l’après-guerre. Pourtant, les souvenirs automobiles de la génération des trenta- et quadragénaires sont plutôt liés aux véhicules n’ayant que 20 ou 30 ans, soit ceux des années ’80 et début des années ’90.

Sous le nom de Youngtimers, ces « nouveaux ancêtres » commencent à faire fureur, d’autant plus que leurs prix souvent plus abordables les rendent bien plus accessibles.Durant tout le mois de mai, Autoworld leur consacre une exposition temporaire.

autoworld,cinquantenaire,bruxelles,musée,automobile,exposition,temporaire,youngtimers,bmw,mercedes,porsche,renault,peugeot,alpine,lancia,golf

A côté des voitures de cette époque déjà présentes dans le musée, une dizaine d’exemplaires supplémentaires seront mis en lumière, dont: une BMW M3, une Mercedes-Benz 190E Evo (1989), une Porsche 924 Carrera GT,  une Renault R5 Turbo, une Alpine Renault GTA V6, une Range Rover (1988), une Dodge Viper, une Peugeot 205 Turbo,  une Lancia Delta Evo, une Volkswagen Golf GTi,  autant de modèles liés à la jeunesse de la génération montante.

Détails pratiques:

Autoworld - Esplanade du Cinquantenaire – 1000 Bruxelles

Ouvert tous les jours – même le lundi – de 10h à 18h

Prix d’entrée : * 9€/adulte * 7€/senior & étudiant * 5€/enfant 6-13 ans * gratuit - de 6 ans

Infos : www.autoworld.be ou +32.2.736.41.65 – et Facebook fanpage

autoworld,cinquantenaire,bruxelles,musée,automobile,exposition,temporaire,youngtimers,bmw,mercedes,porsche,renault,peugeot,alpine,lancia,golf

10:51 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : autoworld, cinquantenaire, bruxelles, musée, automobile, exposition, temporaire, youngtimers, bmw, mercedes, porsche, renault, peugeot, alpine, lancia, golf | | |

exposition,aston martin,bruxelles,autoworld,cinquantenaire,DB,

Pour clôturer l’année en beauté, Autoworld présente dès le samedi 13 décembre prochain, une exposition consacrée au centenaire de la marque anglaise de voitures de courses Aston Martin. Cette initiative conjointe avec Paul Verellen, grand amateur de la marque anglaise avec qui le musée avait déjà organisé l’exposition Racing Memories en été 2013, est une belle occasion de mettre en lumière l’histoire de cette icône de l’automobile.

exposition,aston martin,bruxelles,autoworld,cinquantenaire,DB,

Un grand nombre de propriétaires privés ont permis de réunir une quarantaine de modèles différents - voitures de courses et routières - qui seront exposés sur la mezzanine du musée. Parmi ces modèles historiques, citons un des plus anciens exemplaires, une Langonda DP 21/15 de 1925. La Vantage GT3, la récente victorieuse du Championnat de Belgique (BRCC 2014) et une Vantage GT4 Gulf.  Sous réserve, l’Aston Martin DBR 4 Formule 1 de 1959 et quelques carrosseries de designer italien Zagato, dont la DB4 GT.De nombreux autres modèles qui parlent sans conteste à notre imagination telles que la DB2/4, la DB4, la DB5, la Vantage, la Vanquish et la One-77, seront également exposés. Incontournables aussi, la DB 5 et de la V8 Vantage, qui jouèrent un rôle important dans les films de James Bond.

exposition,aston martin,bruxelles,autoworld,cinquantenaire,DB,

Des affiches, des dépliants d’usine, des livres et une collection unique de voitures miniatures complètent cette initiative.

Infos pratiques:

Autoworld – Parc du Cinquantenaire 11  – 1000 Bruxelles

Ouvert tous les jours (également le lundi)  – de 10h à  17h (jusque 18h le samedi et le dimanche)

Prix d'entrée:  * 9€/adultes * 7€/senior & étudiant * 5€/enfant 6-13 ans * gratuit jusqu'à 6 ans.

Infos : www.autoworld.be ou  +32.2.736.41.65 – et Facebook fanpage 

exposition,aston martin,bruxelles,autoworld,cinquantenaire,DB,

11:27 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Industrie, Littérature | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : exposition, aston martin, bruxelles, autoworld, cinquantenaire, db | | |

Exposition,ford,mustang,cinquantenaire,autoworld,musée,thèmes,cinéma,sport,

A l’occasion du 50e anniversaire de la Ford Mustang, le musée de l’automobile bruxellois, Autoworld, organisera du 25 octobre au 4 novembre 2014 une grande exposition Mustang. L’histoire du modèle iconique y sera retracée grâce à la présence de plus de 50 Mustangs. Les pièces maîtresses de l’exposition seront à coup sûr une Shelby GT350 Hertz originale, un remake officiel d’« Eleonor » qui apparaît dans le film « Gone in 60 Seconds » ainsi qu’une Mustang Boss 429.

Exposition,ford,mustang,cinquantenaire,autoworld,musée,thèmes,cinéma,sport,

Autoworld n’a pas choisi les vacances d’automne par hasard pour organiser cette exposition. La Ford Mustang attise en effet l’imagination des jeunes et moins jeunes. L’année dernière, la Mustang a notamment été élue voiture ancienne la plus populaire en Europe et compte une multitude de fidèles amateurs grâce à sa présence dans l’univers musical et cinématographique. Pour ces derniers, mais aussi pour les «non-initiés», cette exposition Mustang sera une opportunité unique de découvrir le modèle sous toutes ses facettes.

Exposition,ford,mustang,cinquantenaire,autoworld,musée,thèmes,cinéma,sport,

Il y en aura pour tous les goûts

L’exposition sera articulée autour d’un certain nombre de thèmes qui sont intiment liés à la carrière longue de 50 ans de la Ford Mustang. Outre un aperçu des différentes générations de la Mustang, des modèles sportifs aux noms légendaires comme la Shelby, Boss et Mach1 ainsi que des modèles revisités par Saleen et Roush pourront, entre autres, être admirés. Des voitures de course, des Mustangs «restomod» qui ont conservé leur look original mais qui ont été mises à jour d’un point de vue technique, feront également partie de l’exposition en plus de modèles Coupé, Fastback et Convertible 100 % originaux.

Exposition,ford,mustang,cinquantenaire,autoworld,musée,thèmes,cinéma,sport,

La Ford Mustang a figuré dans de nombreux films et y a même souvent joué le rôle principal. Des répliques de la Mustang dans certains de ces rôles de premier plan pourront également être admirées dans cette exposition:

- Bullitt (modèles Bullitt 1968 + 2001 & 2008);

- Gone in 60 seconds (Eleanor);

- Goldfinger (James Bond);

- Fast & the Furious.

Exposition,ford,mustang,cinquantenaire,autoworld,musée,thèmes,cinéma,sport,

Informations pratiques

Exposition Mustang : du 25 octobre au 4 novembre 2014.

Au terme de l’exposition, une dizaine de Mustangs resteront exposées à Autoworld jusqu’à la fin du mois de novembre.

 

Heures d’ouverture :

Du lundi au vendredi de 10h00 à 17h00

Le week-end de 10h00 à 18h00

Exposition,ford,mustang,cinquantenaire,autoworld,musée,thèmes,cinéma,sport,

14:31 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : exposition, ford, mustang, cinquantenaire, autoworld, musée, thèmes, cinéma, sport | | |