Essai,exclusif,BMW,M4,CS,ClubSport,6,cylindres,ligne,belux,importateur,roadtest,coupé,allemand,460,ch,600,Nm,2017,sportif,essence

Lorsqu'un importateur choisit de faire confiance à notre site, cela donne un mail sympa reçu le vendredi 15 septembre émanant de BMW Belux. En clair, on nous propose d'essayer la dernière BMW M4 CS le week-end suivant et ce durant quatre jours. De quoi goûter, en primeur, à la dernière nouveauté sportive de la marque à l'hélice en attendant l'arrivée de la M5. Le bonheur! D'autant que la météo s'annonce particulièrement clémente.

Essai,exclusif,BMW,M4,CS,ClubSport,6,cylindres,ligne,belux,importateur,roadtest,coupé,allemand,460,ch,600,Nm,2017,sportif,essence

Impatients, nous découvrons la belle dans sa couleur inédite, appelée San Marino Blau et facturée 814 htva mais qui lui va à merveille. Les jantes forgées, couvertes d'une peinture Orbit Grey du plus bel effet, donnent également une impression de puissance d'autant que leur diamètre varie entre l'avant (19 pouces) et l'arrière (20 pouces). Leur poids unitaire est des plus contenu avec respectivement 9 kg à l'avant et 10 à l'arrière. Mais ce n'est pas tout, elles sont emballées par des Michelin Sport Cup 2 particulièrement proches de pneus pistes (BMW préconise néanmoins les Pilot Super Sport si vous habitez dans un pays pluvieux). Vous savez, le genre de gommes qui collent lorsque vous posez la main dessus après l'effort. Nous on adore! Mais ce n'est pas tout...

Essai,exclusif,BMW,M4,CS,ClubSport,6,cylindres,ligne,belux,importateur,roadtest,coupé,allemand,460,ch,600,Nm,2017,sportif,essence

En détaillant la liste d'options, nous avons vu que ce modèle était équipé de freins M en carbone céramique facturés 6.136 euros htva en option. Le genre de galettes qui se montrent intraitables en toutes circonstances. Et c'est vrai qu'ils freinent fort! Wouaw. Au début, vous appuyez fort et l'auto ralentit beaucoup trop. Mais poursuivons notre tour du propriétaire avant de vous narrer nos impressions de conduite.

Essai,exclusif,BMW,M4,CS,ClubSport,6,cylindres,ligne,belux,importateur,roadtest,coupé,allemand,460,ch,600,Nm,2017,sportif,essence

Esthétiquement, la M4 CS se situe à mi-chemin entre une M4 normale et la très bestiale GTS. Ainsi, le bouclier avant échancré s'offre une lame en carbone tandis que le PRFC (composite fait de carbone et de plastique) est utilisé pour le capot, le toit - qui garde sa couleur gris foncé - et le couvercle de coffre. A l'arrière, on retrouve le diffuseur de la GTS et le volet Gurney en carbone sur le coffre. Le quoi? Le bequet! mdr

Essai,exclusif,BMW,M4,CS,ClubSport,6,cylindres,ligne,belux,importateur,roadtest,coupé,allemand,460,ch,600,Nm,2017,sportif,essence

Dans l'habitacle, l'ambiance est à la parcimonie mais pas partout, on vous rassure. En fait les portes ont été évidées de leurs bacs de rangement au profit de garnitures en fibres naturelles (du carton quoi) tandis que des lanière aux couleurs de M Motorsport remplacent les poignées habituelles. Pas toujours évident de retenir les portes à l'ouverture mais cela fait partie de l'ambiance. Pour le reste, la banquette arrière est toujours en place et l'on a moins le sentiment de se retrouver dans un bolide du DTM qu'à bord de la GTS qui peut également être "arceautée". Pour le reste, on retrouve de superbes baquets et le cuir et l'alcantara foisonnent dans l'habitacle. Certes, l'airco est manuel mais l'équipement est néanmoins complet. On n'est pas totalement fan de la jante épaisse du volant en alcantara M (option à 508 € htva) mais les amoureux de la marque en sont dingues!

Essai,exclusif,BMW,M4,CS,ClubSport,6,cylindres,ligne,belux,importateur,roadtest,coupé,allemand,460,ch,600,Nm,2017,sportif,essence

Sous la capot, on retrouve le 3.0 litres 6 cylindres en ligne biturbo développant 460 ch. C'est dix de plus que la dernière M4 mais toujours 40 de moins que la GTS ou la DTM Champion Edition. Avec un poids annoncé de 1.580 kg, on a droit à un rapport poids/puissance de 3,4 kg/ch semblable à celui d'une Porsche 911 GT3 RS de 2006. Pas mal non? La boîte DKG à double embrayage est imposée et couplée au différentiel Actif M qui fonctionne en binôme avec le contrôle de stabilité. La suspension Select Drive est de série et offre, comme à l'accoutumée, trois programmes: Confort, Sport et Sport+. Trois programmes qui s'appliquent également à la direction électromécanique et à la cartographie du moteur. Voilà, on en a fini pour le tour du propriétaire. Ah non, on a failli oublier les volets commandés électriquement pour libérer la ligne d'échappement sur demande.

Essai,exclusif,BMW,M4,CS,ClubSport,6,cylindres,ligne,belux,importateur,roadtest,coupé,allemand,460,ch,600,Nm,2017,sportif,essence

Nous l'avons dit plus haut, la météo est de notre côté durant ces quatre jours passés en compagnie de ce coupé sauvage. De quoi débuter notre prise en main sur un mode prudent. Au démarrage, la M4 CS se positionne avec les programmes Sport pour le volant et les suspensions tandis que le moteur est en mode confort mais vous pouvez configurer ce choix selon vos souhaits. Il y a également le bouton situé sous le levier de vitesse qui agit sur la réactivité de la boîte en passante en mode manuel sur demande. L'auto est bluffante en accélération et la différence avec la M2 que nous avions essayée au printemps est saisissante. On n'est bien sûr pas dans les mêmes sphères de budget. Mais ce qui va rapidement nous séduire, ce sont les freins. Ils se révèlent diaboliquement efficaces et mordent fort en toutes circonstances!

Essai,exclusif,BMW,M4,CS,ClubSport,6,cylindres,ligne,belux,importateur,roadtest,coupé,allemand,460,ch,600,Nm,2017,sportif,essence

Le premier jour, nous en profitons pour faire plaisir aux amis en les emmenant à bord, histoire de partager notre passion. Le dimanche matin, on quitte rapidement la ville pour nous échapper vers les routes tournicotantes de nos vertes Ardennes. Dès les premiers virolos, on opte pour les modes les plus extrêmes (bouton M2 sur le volant) sans couper l'ESP. On n'est pas totalement inconscients. L'auto se met à chanter bien plus fort et se révèle ultra-précise dans ses placements. Il faut jouer délicatement de l'accélérateur en sortie de virage car l'anti-patinage s'enclenche encore en 3è lorsqu'on accélère à fond! Impressionnant. L'auto pousse fort et les échappements pétaradent au lever de pied! Quel pied! Par rapport à la M2, qui reste notre dernière référence, les virages nous bondissent au visage et on est heureux de pouvoir compter sur les freins en carbone. Ils mordent et freinent sans jamais faiblir. C'est cher le carbone mais c'est vraiment incomparable.

Essai,exclusif,BMW,M4,CS,ClubSport,6,cylindres,ligne,belux,importateur,roadtest,coupé,allemand,460,ch,600,Nm,2017,sportif,essence

Le rythme est élevé et les pneus collent au goudron. C'est simple, on comprend rapidement que la vitesse de passage en courbe pourrait être encore plus élevée mais les platanes et les rails de sécurité ne nous permettent pas de dégoupiller totalement. C'est là qu'un petit détour sur circuit pourrait être instructif mais ce n'est malheureusement pas possible. Les traversées des villages nous permettent de laisser refroidir la bête mais les rares automobilistes doublés ce jour-là sur les routes doivent encore se demander quel est cet engin qui les a avalés en moins de deux...

Essai,exclusif,BMW,M4,CS,ClubSport,6,cylindres,ligne,belux,importateur,roadtest,coupé,allemand,460,ch,600,Nm,2017,sportif,essence

Une fois ces deux heures récréatives terminées, nous passons par la station-service pour remplir le réservoir de 60 litres qui était plein au départ. ça fait cher le quart d'heure détente mais on ne regrette rien. Cette auto nous a emmené au paradis durant 120 minutes de pur plaisir. Et le pire, c'est qu'elle a repris son rôle de coupé habitable pour rendre visite à belle-maman, le dimanche après-midi. Le coffre et ses 445 litres se révèlent utiles et les places arrière satisfont la jeune ado de la famille. Profitant alors du couple de 600 Nm, on adopte une conduite en bon père de famille sans trop en souffrir.

Essai,exclusif,BMW,M4,CS,ClubSport,6,cylindres,ligne,belux,importateur,roadtest,coupé,allemand,460,ch,600,Nm,2017,sportif,essence

Affichée à 122.000 € tvac, la M4 CS est une série limitée qui devrait plaire aux investisseurs. Notre voiture d'essai atteignait 134.390 € principalement à cause des freins en carbone (7.425 € tvac). Mais l'auto est pourtant bien équipée en série avec, entre autres choses, ses jantes spécifiques, la suspension adaptative, le système d'alarme, les sièges avant chauffants, le Park Distance Control, le Cruise Control, le High Beam Assist, le système de navigation Pro ou encore le M Driver package.

Essai,exclusif,BMW,M4,CS,ClubSport,6,cylindres,ligne,belux,importateur,roadtest,coupé,allemand,460,ch,600,Nm,2017,sportif,essence

Du côté des consommations, nous n'avons pas vraiment tenté l'economy run, vous l'aurez compris. Comptez 12 l/100 en moyenne avec des pointes pouvant atteindre les 20 l/100 en mode full attack. Les émissions de CO2 sont annoncées à 197 g/km. On émettra également quelques réserves concernant les freins en carbone. Certes, ils nous ont totalement séduits mais on s'est laissé dire qu'une célèbre marque allemande, réputée pour ses systèmes de freinage, préconise l'emploi de disques classiques avec des plaquettes compétition pour ses adeptes de sorties en circuit. Le coût des éléments en carbone et leur fragilité (grenailles...) ne parlent pas en leur faveur.

Essai,exclusif,BMW,M4,CS,ClubSport,6,cylindres,ligne,belux,importateur,roadtest,coupé,allemand,460,ch,600,Nm,2017,sportif,essence

Conclusions

Avouons-le, on a parfois du mal à adhérer à la logique mercantile de BMW qui vend des SUV comme des petits pains et des Active Tourer aux propriétaires de Corolla Verso et autres Picasso même si on ne peut lui donner tord. Et puis il y avait eu l'essai de la berline M3, à l'époque, qui nous était apparue désormais plus sage que les AMG d'en face habituellement plus "papyesques". Seulement voilà, BMW reste BMW et son célèbre Freude am fahren est loin d'être enterré. Totalement déraissonnable, cette M4 CS fait un bien fou en ces temps d'obscurantisme où tout plaisir devient sacrilège. On a enfilé nos gants, on a pris un pied pas possible, on a consommé de la 98 sans crier gare et qu'est-ce que ça fait du bien. A quelques jours de nos 45 ans, BMW Belux nous a offert un bien beau cadeau! C'est quand vous voulez pour oxygéner vos chevaux...

Essai,exclusif,BMW,M4,CS,ClubSport,6,cylindres,ligne,belux,importateur,roadtest,coupé,allemand,460,ch,600,Nm,2017,sportif,essence

Plus

Efficacité absolue

Freinage inépuisable

Caractère à tous les étages

Moins

Tenue sous la pluie

Objet de spéculations

Consommations

Essai,exclusif,BMW,M4,CS,ClubSport,6,cylindres,ligne,belux,importateur,roadtest,coupé,allemand,460,ch,600,Nm,2017,sportif,essence

22:25 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essai, exclusif, bmw, m4, cs, clubsport, 6, cylindres, ligne, belux, importateur, roadtest, coupé, allemand, 460, ch, 600, nm, 2017, sportif, essence | | |

BMW,Brand store,Belux,Bruxelles,exposition,100 ans,anniversaire,compétition,

Lieu d’expérience de la marque munichoise, le BMW Brand Store a été ouvert au public en mars 2014 sur le boulevard de Waterloo à Bruxelles. Depuis son ouverture, plus de 100.000 personnes ont déjà eu l’occasion de découvrir l’histoire, l’actualité et le futur de BMW au travers d’expositions thématiques. L’Art y est également régulièrement présent au travers d’expositions organisées dans le cadre des BMW Art & Design Sessions.

BMW,Brand store,Belux,Bruxelles,exposition,100 ans,anniversaire,compétition,

15 modèles exceptionnels

Du 16 septembre 2016 à fin janvier 2017, le BMW Brand Store célèbre les 100 ans de la marque à l’hélice. Pas moins de 15 modèles emblématiques y sont présentés dans une scénographie développée pour l’occasion. Le BMW Brand Store a ainsi été complètement redessiné pour accueillir les voitures et motos en provenance directe du musée BMW de Munich ou de collections privées. Jean-Philippe Parain, President & CEO de BMW Group Belux: "C’est la première fois que nous rassemblons autant de véhicules historiques dans notre Brand Store, ce dont nous sommes très fiers. Nous sommes conscients de la richesse de notre histoire et nous voulons la partager mais nous voulons aussi profiter de cet événement pour tracer l’avenir de notre marque. Si BMW est leader du segment des voitures premium c’est entre autres grâce aux nombreuses innovations que nous mettons aussi en valeur dans cette exposition".

BMW,Brand store,Belux,Bruxelles,exposition,100 ans,anniversaire,compétition,

Depuis la célébration du centenaire à Munich le 7 mars dernier, BMW Group a présenté la BMW Vision Next 100 suivie de la MINI Vision Next 100 et Rolls-Royce Vision Next 100 avant de dévoiler la BMW Motorrad Vision Next 100 en octobre prochain. Ces véhicules montrent à quoi pourrait ressembler une BMW, une MINI, une Rolls-Royce ou une moto BMW dans les 20 ans à venir.

Le BMW Brand Store peut aussi compter sur un véhicule concept qui sera présent pour la première fois en Belgique. La BMW 3.0 CSL Hommage R est une interprétation moderne de la célèbre BMW 3.0 CSL qui a, entre autres, remporté les 24 Heures de Francorchamps à de multiples reprises.

BMW,Brand store,Belux,Bruxelles,exposition,100 ans,anniversaire,compétition,

De l’histoire et du style

Parmi les autres modèles exposés on retiendra la présence d’une BMW 328 dont 464 exemplaires ont été produits. Equipée d’un moteur 6 cylindres en ligne caractéristique de la marque, ce modèle lancé en 1936 a gagné toutes les courses possibles avant-guerre et fait actuellement encore le bonheur des (rares et heureux) propriétaires de ce modèle dans les rallyes historiques.

BMW,Brand store,Belux,Bruxelles,exposition,100 ans,anniversaire,compétition,

Une BMW 507 est également présente. Produite à seulement 254 exemplaires entre 1956 et 1959, la BMW 507 a été chérie des célébrités de l’époque comme Elvis Presley (dont la voiture originale vient d’être entièrement rénovée par BMW Classic), Alain Delon, John Surtees ou plus près de nous, S.M. le roi Albert II.

Autres modèles symboliques de BMW, les petites BMW Isetta (1955) et BMW 700 (1959). La première est célèbre pour sa porte frontale et son aspect voiture bulle, quant à la deuxième elle a contribué au renouveau de BMW mais aussi aux débuts en compétition de Jacky Ickx. Ces voitures étaient équipées de petits moteurs de moto, respectivement un monocylindre de 250 ou 300 cc et un bicylindre de 700 cc.

BMW,Brand store,Belux,Bruxelles,exposition,100 ans,anniversaire,compétition,

Une telle exposition se doit bien sûr de mettre en valeur la BMW 1500 (1962) baptisée Nouvelle classe. C’est grâce au succès de ce modèle familial sportif que BMW a pris son envol en tant que constructeur de premier plan. Sa descendante directe et inspiratrice de la BMW Série 3, la BMW 2002 (1966) est bien entendu de la partie. La série 02 (1602, 2002) combinait un extérieur compact et un intérieur spacieux avec une gamme de moteurs performants. C’est de cette série qu’est sorti le premier modèle de production turbocompressé (2002 Turbo).

BMW,Brand store,Belux,Bruxelles,exposition,100 ans,anniversaire,compétition,

Du circuit à la route

L’exceptionnelle BMW 3.0 CSL Batmobile a aussi trouvé sa place dans cette exposition. Cette voiture qui a fait son apparition aux 24 Heures de Francorchamps 1973 (qu’elle a d’ailleurs remporté) a été produite à moins de 200 exemplaires. L’aileron arrière était livré dans le coffre et devait être monté a posteriori afin de satisfaire la loi allemande qui empêchait cet appendice aérodynamique. Après avoir créé BMW Motorsport dans la foulée du lancement de la BMW 3.0 CSL, BMW a lancé le premier modèle M de son histoire. L’exceptionnelle BMW M1 (1978) dont il s’agit, est également exposée dans le Brand Store. Seulement 451 exemplaires ont été produits dont une partie a été consacrée aux courses Procar organisées en lever de rideau des Grand-Prix de F1 et auxquelles prenaient part des pilotes tels Nelson Piquet, Niki Lauda ou Mario Andretti.

BMW,Brand store,Belux,Bruxelles,exposition,100 ans,anniversaire,compétition,

Autre voiture mythique, la BMW Z1, lancée en 1988 et produite à 8.000 exemplaires jusqu’en 1991, elle a relancé les Roadsters typique de la marque à l’image de la BMW 328 ou de la BMW 507. Avec ses portes escamotables vers le bas et sa rigidité exceptionnelle, la BMW Z1 fait encore rêver de nombreux collectionneurs. Elle inspirera plus tard la BMW Z3 puis la BMW Z4.

Quant à la BMW Z8 (2000), également exposée au BMW Brand Store, elle frappe l’imagination par sa réinterprétation moderne de la BMW 507 dont elle partage aussi un moteur 8 cylindres. Elle est aussi célèbre pour avoir été la voiture de James Bond dans le film Le monde ne suffit pas. Seulement 5.700 unités ont été produites de ce Roadster prestigieux.

BMW,Brand store,Belux,Bruxelles,exposition,100 ans,anniversaire,compétition,

Chaque mois, des activités prendront place dans l’enceinte du Brand Store. Toutes les informations seront disponibles sur www.bmwbrandstore.be, le nouveau site web du temple de la marque.

Le BMW Brand Store (boulevard de Waterloo, 22, 1000 Bruxelles) est ouvert tous les jours sauf le dimanche. De 10 à 18h30. Entrée gratuite. L’exposition est accessible du 16 septembre au fin décembre 2016.

Autoworld accueillera également une exposition consacrée aux 100 ans de BMW à partir du 16 décembre 2016.

BMW,Brand store,Belux,Bruxelles,exposition,100 ans,anniversaire,compétition,

12:56 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Lifestyle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bmw, brand store, belux, bruxelles, exposition, 100 ans, anniversaire, compétition | | |