essai,test,road,SUV,opel,new,Crossland X,essence,1.2,Turbo,PSA,130,BM,transmission,manuelle,belgique,prix,options,avis,expérience

Même si Opel n’insiste pas trop là-dessus, le Crossland X remplace bel et bien le minispace Meriva. Haut, assez spacieux et pratique à l'intérieur, le nouveau venu possède les attributs de son prédécesseur mais il offre cependant moins de place aux occupants arrière. Et puis la disparition du système d'ouverture des portes du Meriva (comme sur une Rolls Royce) attristera les amateurs d'originalité technique.

essai,test,road,SUV,opel,new,Crossland X,essence,1.2,Turbo,PSA,130,BM,transmission,manuelle,belgique,prix,options,avis,expérience

Pour concocter ce rival des VW Tiguan ou autres Peugeot 2008, Opel a fait dans la simplicité. Faute de plate-forme moderne disponible, il s'est adressé à PSA. Première Opel élaborée sur une base française, le Crossland X emprunte donc l'architecture et les moteurs des Peugeot 208 et 2008 et des Citroën C3 et C4 Cactus. Il a même eu l'honneur de devancer de quelques mois son frère, le Citroën C3 Aircross qui franchit actuellement les portes des concessions. Et l'Opel comme le modèle de la marque aux chevrons sont produits dans la même usine de Saragosse en Espagne, un site appartenant à l'allemand.

essai,test,road,SUV,opel,new,Crossland X,essence,1.2,Turbo,PSA,130,BM,transmission,manuelle,belgique,prix,options,avis,expérience

J'aime bien

Extérieurement, le Crossland X est plutôt réussi avec un toit gris ou noir qui sied à merveille au reste de la carrosserie surtout lorsque celle-ci est parée de couleurs vives. L’arrière est davantage stylé que l’avant, plus fade mais on aime assez cette ligne latérale, courbe et chromée de la custode qui marque les dernières Opel.

essai,test,road,SUV,opel,new,Crossland X,essence,1.2,Turbo,PSA,130,BM,transmission,manuelle,belgique,prix,options,avis,expérience

Plutôt malin

Le moteur tri-cylindre PSA 1.2 Pure Tech dans sa version de 130 ch se révèle très alerte, grimpe allègrement dans les tours et procure une vivacité plaisante. Il n'est nullement ridicule sur route ou autoroute et il permet de suivre des bolides bien mieux fournis. Les longs trajets sont envisageables sereinement mais si vous fréquentez les autoroutes allemandes, prévoyez de nombreux passages à la pompe parce qu’à 160 km/h, la consommation affichée grimpe à 12 l/100. La boîte de vitesses manuelle est typée Opel et ne supporte pas les passages à la volée. Ça tombe bien, la sportivité n’est vraiment pas la tasse de thé de cet engin!

essai,test,road,SUV,opel,new,Crossland X,essence,1.2,Turbo,PSA,130,BM,transmission,manuelle,belgique,prix,options,avis,expérience

J'aime moins

Contrairement au C3 Aircross que nous citions plus haut, l’intérieur de l’Opel est d’un classicisme fou. Certes, tout est à sa place et relativement facile à trouver mais on regrette les plastiques bas de gamme en partie basse de la planche de bord et sur la console, dignes d’une Dacia. Le tout est bien peu valorisant, d'autant que la finition générale est très moyenne. Serait-ce déjà l’influence de PSA?

essai,test,road,SUV,opel,new,Crossland X,essence,1.2,Turbo,PSA,130,BM,transmission,manuelle,belgique,prix,options,avis,expérience

Pourquoi je l'achète

L'Opel affiche des prix proches de la concurrence, mais l'équipement est plus généreux. Dans cette finition Innovation, le Crossland X 1.2 Turbo BM6 est affiché à 21.600€. Il emporte, en plus par rapport à la finition Edition, l’accoudoir central avant, le volant gainé de cuir, le pack Comfort, le double plancher de chargement, la climatisation électronique, les jantes en alliage Diamond Cut de 16″ ou encore le Sight & Light Pack (capteur de pluie, automatic light control, rétro intérieur jour/nuit automatique, pare-soleil avec miroirs de courtoisie éclairés).

essai,test,road,SUV,opel,new,Crossland X,essence,1.2,Turbo,PSA,130,BM,transmission,manuelle,belgique,prix,options,avis,expérience

Pourquoi je ne l'achète pas

Le confort n’est pas le point fort de cette Opel. La marque au Blitz a indubitablement durci les trains roulants d'origine PSA. Les inégalités et ralentisseurs génèrent ainsi pas mal de trépidations. Pour une petite voiture familiale, c'est définitivement trop ferme! Et puis le confort auditif est par ailleurs perfectible. Aux bruits du moteur s'ajoutent celui des suspensions ainsi que quelques grincements de mobilier intérieur très agaçants sur mauvais revêtement (en provenance du siège conducteur).

essai,test,road,SUV,opel,new,Crossland X,essence,1.2,Turbo,PSA,130,BM,transmission,manuelle,belgique,prix,options,avis,expérience

11:55 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essai, test, road, suv, opel, new, crossland x, essence, 1.2, turbo, psa, 130, bm, transmission, manuelle, belgique, prix, options, avis, expérience | | |

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

A priori, ce titre peut sembler contradictoire lorsqu'on sait que les courses disputées ce week-end sur le plus beau circuit du monde ne concernaient que des voitures anciennes. Pourtant, cette deuxième plongée de l'année au cœur des véhicules historiques, après notre découverte du Concours d'Elégance de la Villa d'Este, nous a donné un véritable coup de fouet.

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

En cette période obscurantiste où les passionnés d'automobile et de pilotage sont perçus comme de dangereux déviants, il est bon de se retrouver, l'espace d'un week-end, entre passionnés. On profite au maximum des odeurs d'huile de ricin, du chant des moteurs qui s'échauffent dans les stands ou encore du spectacle sur la piste. L'ambiance est conviviale et l'on déambule dans les paddocks, attirés par certaines voitures, intrigués par d'autres. Les propriétaires-pilotes ne sont jamais bien loin et toujours prêts à partager leur passion. Bref, le temps passe vite et l'on ne se lasse pas d'admirer ces joyaux.

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

L’épreuve phare de ce rendez-vous est celle qui a donné son nom à l’épreuve, les Spa Six Hours Endurance. Une épreuve qui a proposé un affrontement de grande qualité entre les... 16 Ford GT40 Replica présentes au départ! Si la GT40 #9 de Frank Stippler, Michael Funke et Georg Nolte a longtemps occupé la tête du classement, elle a finalement dû baisser pavillon face à la #55 des spécialistes Britanniques Chris Ward et Andrew Smith, qui ont décroché leur première victoire dans la classique ardennaise. Il s'agissait du septième succès consécutif d'une GT40, la douzième victoire de la légendaire Ford en un quart de siècle.

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

Les GT40 Replica ont monopolisé le top 5 final, avec Jason Wright, Michael Gans et Andy Wolfe sur la plus petite marche du podium, devant Shaun Lynn et Andrew Haddon d'une part, Markus Graf Von Oeynhausen et le jeune Belge Nico Verdonck de l'autre. C'est la superbe Aston Martin DB4 GT DP214 de Friedrichs, Hadfield et Mallock qui s'est imposée comme la 'best of the rest', s'offrant une rutilante 6ème place devant les exceptionnelles Lotus Elan 26R des Britanniques Wilson-Stirling-Pittard et Porsche 904 de Fatemi-D'Ieteren, qui ont fièrement trouvé place dans le top 10 au beau milieu de bolides bien plus puissants.

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

Déception pour les Shelby Cobra, avec la #10, soit la version Daytona de Hart-Hart-Pastorelli, contrainte à l'abandon après avoir été omniprésente dans le top 5.

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

Casse moteur spectaculaire de Christophe Van Riet au volant de la #81, parti en tête-à-queue dans la ligne droite devant les stands F1! A noter, côté belge, la 19ème place de Thierry de Latre du Bosqueau et José Close au volant d'une Shelby Cobra.

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

Présent pour la première fois au programme de Spa Six Hours, le Jaguar Classic Challenge, organisé par la maison-mère, a permis aux E-Type de s’en donner à cœur joie, la victoire revenant aux Dodd père et fils devant l’Allemande Rhea Sautter, associée au Britannique Andy Newall.

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

Au bout du compte, Roadbook Organisation peut se féliciter d’une 25ème édition relativement épargnée par la météo. (texte en partie rédigé avec le communiqué de Vincent Franssen).

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

13:39 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : spa, six, hours, francorchamps, circuit, belgique, épreuves, courses, piste, historique, gt40, ford, jaguar, porsche, aston martin | | |

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Il est vraiment particulièrement stylé ce nouveau SUV italien. Certes, nous l'aurons attendu au sein de la gamme Alfa mais on ne regrette pas cette longue attente lorsqu'on en fait le tour. Tout est parfaitement dessiné, il n'y a pas un seul point qui pourrait contrarier le regard. Il y a d'abord cette face avant agressive sans excès avec le V central et ses deux projecteurs en pointe surlignés par les feux de jours en virgule.

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Le capot est "enchâssé" dans la face avant comme sur la Giulia. Puis la ligne des flancs est continue jusque l'arrière, tracée d'un trait de crayon sans interruption, sans plis inutiles si ce n'est deux lignes qui partent des ailes avant pour donner une dynamique aux flancs. Long de 4,69 mètres pour 1,90 m de large, l'Alfa Romeo Stelvio est au final, un beau bébé. Sa ceinture de caisse haute, sa faible hauteur de pavillon et ses flancs musclés lui donnent beaucoup de caractère.

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Si vous appréciez l'habitacle de la berline, vous ne serez pas dépaysés à bord du Stelvio. La planche de bord est pratiquement identique, à quelques détails près. Comme pour l'extérieur, Alfa joue la carte de la sobriété de bon goût. Et force est de constater que la finition marque de nets progrès par rapport aux anciennes productions d'Alfa. Cuir de qualité, plastiques moussés, vrai bois... L'ensemble est bien réalisé et n'a plus vraiment à rougir de la comparaison avec la concurrence germanique.

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Certains détails font la différence, comme ce volant à méplat et à jante fine, ce démarreur digne d'une voiture de course et ces compteurs analogiques du plus bel effet. Sans oublier les grandes palettes métalliques derrière le volant qui ressemblent à ce que l'on peut trouver à bord de voitures de course. Sincèrement, certaines marques allemandes feraient bien de s'en inspirer. L'équipement est aussi digne des meilleures routières: sellerie en cuir pleine fleur, Jantes de 20 pouces avec des Michelin Latitude Sport 3, GPS à cartographie Europe, régulateur de vitesse adaptatif...

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Les places arrière sont accueillantes mais on y est moins choyés qu'à l'arrière de la Giulia. Le coffre n'est pas énorme avec ses 525 litres mais ses formes régulières permettent un chargement facile. Mais clairement, la facilité d'utilisation n'a pas été sa priorité malgré son appartenance à la catégorie des SUV.

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Pas totalement aveugles, on soulignera l'aspect un peu daté du système de navigation et la résolution discutable de la caméra de recul, d'ailleurs indispensable en raison de la visibilité très moyenne vers l'arrière. Notre exemplaire d'essai comptait déjà plus de 10.000 km et sur les routes pavées et bosselées de la région liégeoise, quelques bruits de mobilier se faisaient entendre mais on précisera qu'on a la vilaine manie de rouler très souvent sans musique.

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Non pas que le bruit du 4 cylindres 2.0 turbo essence soit particulièrement envoûtant. A sa décharge, il faut avouer qu'il pousse fort. Avec 280 ch annoncés et 400 Nm à 2.250 tr/min, il fait vite oublier les Diesel. Et certains concurrents ne peuvent en dire autant à l'exemple d'un Porsche Macan n'offrant que 250 ch. Mais là où Alfa marque encore plus de points à nos yeux, c'est sur le chapitre du poids puisqu'il est donné pour 1.660 kg à vide grâce à l'usage d'aluminium et de fibre de carbone. Le surpoids généré par la transmission intégrale Q4 se limitant d'ailleurs à 60 kg.

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Moteur puissant, masse contenue, mais aussi une excellente boîte automatique ZF à 8 rapports permettent au Stelvio de montrer ses muscles. Les accélérations sont impressionnantes, d'autant que les passages de rapports sont extrêmement rapides en mode Dynamique bien sûr. Seules 5"7 sont nécessaires pour abattre le 0 à 100 km/h. On connait un anglais qui a voulu faire le malin à bord de sa Mitsubishi Lancer Evo8 très bruyante mais qui a dû abdiquer. La facilité avec  laquelle ce SUV atteint des vitesses répréhensibles est bluffante.

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Bon, ne nous faites pas écrire ce que l'on ne pense pas. Il ne s'agit en rien d'un véhicule sportif. La mécanique est plus linéaire que rageuse et le poids, même contenu, vous rappelle à l'ordre en cas d'excès d'optimisme en virage. Par contre, son couple et sa puissance linéaire ne dépayseront pas les intoxiqués au mazout. Comme toujours, la consommation de ce moteur turbo est à la carte: raisonnable aux allures usuelles (environ 9 litres aux 100 km), mais bien plus élevée en jouant avec le rupteur (15 litres aux 100 km).

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Contrairement aux idées reçues, même si on est journaliste automobile, on n'est pas totalement idiot et on se doute bien que ce n'est pas cette super version essence de 280 ch qui va connaître le succès chez nous. Pourtant, on reste persuadé qu'un SUV en-dessous de 200 ch n'est pas vivable au quotidien... Plus sérieusement, c'est évidemment le 2.2 diesel de 150 ch (39.550€) que l'on risque de croiser le plus dans nos rues. La version essence qui nous était gentiment confiée par l'importateur coûte 50.550€. Ah oui, Alfa Romeo envisage de venir taquiner les M de BMW et les AMG de Mercedes avec un Stelvio Quadrifoglio équipé du 3.0 V6 de 510 ch emprunté à la Giulia. Miam, miam! Plus de photos ici

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

12:09 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : alfa, romeo, stelvio, 2017, essai, test, route, essence, 2.0, turbo, 280, belgique, 4x4, suv, style, classe, sportif, dynamique | | |

carrosserie,réparations,smartrepair,az partner,belgique,reseau,technique,nouvelle,new,

Il existe désormais un site internet entièrement dédié à la réparation de légers dégâts via la technique du Smart Repair. Pour rappel, il s’agit d’une technologie révolutionnaire qui permet de réparer un dégât directement sur le véhicule au lieu de remplacer une partie entière de la carrosserie. Pour le client, les avantages sont multiples aussi bien pour sa voiture, que pour son budget ou encore son confort personnel.

Concrètement, on peut facilement trouver cinq avantages aux interventions d’une carrosserie Smart Repair :

1. Le carrossier intervient directement sur le véhicule sans devoir remplacer la pièce endommagée. La qualité et la structure d’origine de la voiture sont ainsi conservées avec pour résultat une réparation moins visible et plus durable.

2. Cette intervention ciblée et très localisée permet de réduire considérablement le coût de la réparation.

3. Puisque le Smart Repair ne demande aucun démontage, l’assemblage originel de la voiture demeure intact. Un atout précieux lors de la revente de la voiture sur le marché de l’occasion.

4. Le gain de temps est également un atout indiscutable de cette technique. Grâce à l’intervention ciblée du Smart Repair, le véhicule est immobilisé moins longtemps. Cela signifie également que moins d’heures de travail seront comptées sur le devis.

5. La faible quantité de produits employés par le Smart Repair consomme moins d’énergie, réduit les nuisances et préserve mieux ainsi la nature.

carrosserie,réparations,smartrepair,az partner,belgique,reseau,technique,nouvelle,new,

Parmi les spécialistes de cette technique de réparation inédite, on peut citer le réseau national de carrosseries absOne qui innove dans le monde de la carrosserie grâce au Smart Repair. Chez eux, on vous garantit une réparation moins coûteuse et plus rapide.

Avec la combinaison de ces techniques innovantes, le dégât peut être effacé entre une heure et demie et quatre heures en moyenne, quelle que soit l’ampleur de la réparation. Pour faciliter l’attente, les réparateurs proposent une salle d’attente conviviale avec wifi et café gratuit au sein de leur atelier.

Nouveau réseau en pleine expansion, absOne compte actuellement 15 carrossiers indépendants à travers la Belgique. Ces 15 membres font également partie d’ABS, groupement national qui existe depuis plus de 20 ans et qui prend en charge toutes les sortes de dégâts en carrosserie, quel que soit le type ou la marque du véhicule.

carrosserie,réparations,smartrepair,az partner,belgique,reseau,technique,nouvelle,new,

09:50 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Divers, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : carrosserie, réparations, smartrepair, az partner, belgique, reseau, technique, nouvelle, new | | |

voitures,électriques,belgique,2025,Wallonie,marché,politique,voitures,thermiques,interdiction

Dans la foulée de l’annonce de cette merveilleuse idée issue des cerveaux de nos nouvelles autorités politiques wallonnes, voici une liste de points qui sont actuellement encore sans réponse et qui, pourtant, mériteraient une attention particulière et… immédiate !

Imaginons que, effectivement, en 2025, c’est l’arrêt de la commercialisation des voitures à moteur thermique… déjà, est-ce que la Wallonie seule peut en décider ? Imaginons que Bruxelles décide que la même chose intervienne seulement en 2028 ou que la Flandre repousse l’échéance jusqu’en 2030… Comment gérer ça ?

voitures,électriques,belgique,2025,Wallonie,marché,politique,voitures,thermiques,interdiction

Les questions :

1° Y-aura-t-il des primes d’état, de régions voire d’origine européenne pour soutenir la transition vers le tout électrique ? Si oui, de quel ordre et sous quelle forme ?

2° Nos autorités vont-elles soutenir le développement d’une industrie locale en lien avec la fabrication et le recyclage des batteries ? Si oui, comment ? Sous quelles modalités et quelles formes ? Est-ce envisageable de voir se créer une méga-usine de production de batteries en Wallonie ? Ce besoin est-il avéré ?

3° Comment le manque à gagner sur les accises des carburants va-t-il être compensé ?

4° Quel avenir pour les routes et l’infrastructure ? De vastes programmes de "route active" permettant de recharger les véhicules par induction vont-ils être mis en place ? Si oui, quand et comment ? N’y a –t-il pas là une politique de grands travaux à mener à un niveau Européen ? Quid des infrastructures de recharge et de leur développement ?

5° Alors que le black-out menace déjà le pays en hiver, d’où va venir toute l’électricité nécessaire à la recharge du parc automobile entier ? Des centrales à charbon ? des centrales TGV ? Du nucléaire ? Il est bien évident que le bilan écologique d’un véhicule électrique varie du tout au tout en fonction de l’origine de l’énergie utilisée…

6° Qu’est-ce qui est prévu en matière de recyclage des batteries ? Quel impact financier pour les utilisateurs ?

7° Qu’en est-il de la formation des travailleurs et futurs travailleurs sur ces véhicules électriques ? Quels investissements sont-ils prévus pour former les élèves et apprentis à travailler sur ces engins, sachant que l’enseignement technique et professionnel ainsi que la formation des enseignants sont en déficit chronique depuis plus de 30 ans ?

8° Comment gérer l’élimination et le recyclage de toutes les voitures à moteur thermique ? Dans quels délais ? Avec quelle période de transition ?

La parole est maintenant à nos édiles…

voitures,électriques,belgique,2025,Wallonie,marché,politique,voitures,thermiques,interdiction

19:53 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : voitures, électriques, belgique, 2025, wallonie, marché, politique, thermiques, interdiction | | |

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

Quelle course! Pour sa troisième édition sous la houlette de DG Sport, le Spa Rally a connu un déroulement véritablement hallucinant. Tout a débuté le vendredi 17 mars lors des quatre spéciales disputées aux alentours du circuit de Francorchamps. Il fait encore sec lorsque les pilotes découvrent le tracé signé par l’inévitable Robert Vandevorst.

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

Kevin Abbring (Peugeot 208 T16 R5) signe le premier meilleur temps de l’épreuve devant la Skoda Fabia WRC de Michaël Albert et la Fabia R5 de Guillaume Dilley. Mais dans la suivante, une belle spéciale de 25,41 km, le Hollandais enfonce le clou tandis que Princen (Skoda Fabia R5) revient à la deuxième place du général provisoire mais il pointe déjà à 23’’ du leader à cause d’ennuis de freins.

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

L’étonnant coréen Chewon Lim est alors troisième sur la Hyundai i20 R5 officielle. Un espoir qui semble visiblement très à son aise dans les portions rapides pour son deuxième rallye avec une R5. Par contre, selon Freddy Loix, il est totalement perdu dans le serré et le technique.

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

Davantage dans le rythme, Kris Princen signe un premier meilleur temps lors du second passage sur le circuit. Mais un premier fait de course va venir entacher cette première soirée de course lorsque le Trudonnaire ralentit fortement suite à la présentation d’un drapeau jaune. Mais ses adversaires, qui n'ont pas coupé leur élan, jurent leurs grands dieux qu’il n’y avait pas de drapeau…

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

Le classement provisoire du vendredi soir n’a donc guère de valeur puisque Kris se verra attribuer un temps rectifié le lendemain. La pluie a fait son apparition durant la nuit et le tracé est rapidement rendu particulièrement délicat. On a déjà perdu De Cecco (Peugeot 208 T16 R5) et de Mévius (Peugeot 208 R2), trahis par les moteurs de leurs Peugeot, Albert (allumage) ou encore Fernemont (Ford Fiesta R5-flexible de frein) qui n’a pas pris le départ de la deuxième journée.

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

Il faut être fou pour aller se planter au beau milieu des champs pour assister à la première spéciale du samedi. Pourtant, Le Rédacteur Auto était bel et bien à Wanne (voir les live sur notre page facebook). D’emblée, le leader Kevin Abbring donne des sueurs froides à son équipe en s’offrant un bel écart de conduite mais il ne perd que 18’’ dans l’aventure. Son challenger, Kris Princen, n’en profite guère puisqu’il crève dans le chrono suivant, Rochelinval, où il perd 27’’. Même cause, mêmes effets pour Kevin Demaerschalk, et Armand Fumal qui restent toutefois en course, au contraire de Chewon Lim (Hyundai i20 R5) victime d’une sortie de route et de Guillaume Dilley (Skoda Fabia R5) qui finit par jeter le gant après avoir crevé deux pneus.

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

C’est déjà totalement détrempés que nous nous dirigeons vers la spéciale de la Clémentine pour un premier passage où nous retrouvons les connaisseurs dont Freddy Loix qui nous commente alors chaque passage. Quel bonheur! Lorsque nous lui demandons s’il se verrait bien au volant d’une mélodieuse 911 GT3, il n’est pas très chaud tout simplement, nous répond-il en riant, parce qu’on voudrait encore que je sois devant toutes les autres Porsche

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

A ce moment-là, Abbring compte 20’’ d’avance sur Princen et 1’06’’ sur Cédric Cherain (DS3 RRC). Quatrième à 3’02’’, Kevin Demaerschalk (DS3 R5) ne joue plus la victoire… et il sera trahi par l’électronique de sa voiture préparée chez J-Motorsport.

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

Le temps pour nous de nous sustenter et de nous réchauffer un peu et nous apprenons que Kevin Abbrin s’est sorti lors du second passage dans Wanne. La Peugeot 208 T16 R5 ne remportera pas encore une victoire cette fois-ci. On imagine alors Princen dans un fauteuil, il compte 46’’ de bonus sur le Liégeois, et il semble parfaitement gérer son avance même s’il laisse Cherain revenir à 20’’ juste avant le dernier secteur chronométré disputé à nouveau aux alentours de la Clémentine.

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

La spéciale prend du retard et puis soudain, c’est le coup de théâtre. Princen part en tonneaux. comment des pilotes expérimentés peuvent-ils encore se montrer aussi fébriles lorsqu'il sont à quelques kilomètres d'une victoire? C'est en tous cas ce que l'on appelle la glorieuse incertitude du sport. Qui a cette fois sourit à Cédric Cherain qui l’emporte de manière totalement inattendue mais après avoir réalisé une grosse prestation qui aura marqué les esprits…

″Je m’aligne au coup par coup sans viser le titre et dans cette optique, une victoire est précieuse pour tenter de persuader des partenaires de miser sur moi pour d’autres rendez-vous. Ici, je suis mal parti en commettant une erreur dans la spéciale d’ouverture mais samedi, j’ai trouvé des conditions qui me convenaient bien: j’adore ces spéciales très naturelles, et la boue ne me gêne pas. J’ai donc attaqué pour maintenir Kris sous pression, avec le résultat qu’on connaît. Après le Wallonie, le Condroz et l’East Belgian, je m’impose à Spa, la quatrième grande épreuve wallonne. Ce succès me comble d’autant plus qu’il a été conquis sur des routes où je venais en spectateur quand j’étais gamin.″

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

Deuxième, Benoît Allart tenait avant tout à rejoindre l’arrivée sans abîmer la Skoda Fabia R5 de San Mazuin. Il n’était évidemment pas le plus rapide, loin de là, mais on comprend qu’il avait besoin de retrouver la confiance après ses sorties de Landen et du Condroz…

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

Troisième, Vincent Verschueren n’a vraiment pas été transcendant à Spa. Auteur d’une erreur inadmissible dans la spéciale initiale où il effectuait un tour trop peu avant de signer d’autres fautes le lendemain, le pilote de la Skoda Fabia R5 GoDrive s’installe en tête du classement provisoire du championnat.

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

Quatrième, Armand Fumal s’est également offert quelques frayeurs mais à sa décharge, c’était son premier rallye sous la pluie avec sa DS3 R5. Il devance un Fred Bouvy des grands jours qui place sa Porsche 997 GT3 au cinquième rang dans des conditions absolument pas favorables à cette propulsion surpuissante sur des routes particulièrement sales et étroites!

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

Classement final
1. C. Cherain-J.P. Delmelle (Citroën DS 3 RRC) 1h55’21’’8
2. B. Allart-K. Fernandez (Skoda Fabia R5) +6’02″0
3. V. Verschueren-Veronique Hostens (Skoda Fabia R5) +7’07″1
4. A. Fumal-M.
Louette (DS 3 R5) +7’46″1
5. F. Bouvy-J.L. Hottelet (Porsche 997 GT3) +8’45″6
6. J. Claerhout-P. Vandeputte (Porsche 997 GT3) +12’33″6
7. B. Rouard-S. Delhaye (Citroën DS3 R3) +14’32″5
8. R. Delhez-G. Bollette (Opel Adam R2) +14’56″7
9. M. Duez-A.
Leyh (Porsche 997 GT3) +16’08″8
10. Aurélie Dehaye-E. Gully (VW Golf kit car) +18’50″1

spa,rally,2017,championnat,belgique,manche,cherain,DS3,RRC,Princen,Skoda,Fabia,R5,Abbring,Kevin,208,Peugeot,T16,Allart,verschueren,bouvy,duez,porsche,997,GT3

14:42 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : spa, rally, 2017, championnat, belgique, manche, cherain, ds3, rrc, princen, skoda, fabia, r5, abbring, kevin, 208, peugeot, t16, allart, verschueren, bouvy, duez, porsche, 997, gt3 | | |

rallye,belgique,championnat,ouverture,Landen,Hesbaye,Princen,Skoda,Fabia,R5,Verschueren,Allart,Abbring,Peugeot,208,T16,DS3,Cornelis,Ford,Fiesta,Geusens

Après un long break de plus de trois mois, le Championnat de Belgique des Rallyes reprendra ses droits ce samedi du côté de Landen, dans le Brabant Flamand, avec le Rallye de Hesbaye. La nervosité est palpable dans le chef des prétendants au titre belge. Après les adieux du triple Champion de Belgique, Freddy Loix, la lutte pour le titre est plus ouverte que jamais. À domicile, le vice-champion de Belgique, Kris Princen, portera cependant l’étiquette de favori.

rallye,belgique,championnat,ouverture,Landen,Hesbaye,Princen,Skoda,Fabia,R5,Verschueren,Allart,Abbring,Peugeot,208,T16,DS3,Cornelis,Ford,Fiesta,Geusens

Kris Princen ne l’a pas caché durant cet hiver: le Trudonnaire vise résolument un deuxième titre de Champion de Belgique. Le champion 1999 a d’ores et déjà réservé le numéro 1 pour l’intégralité de la saison! Avec ce numéro sur les portes de sa Skoda Fabia R5 préparée chez BMA, Princen assume son rôle de candidat au titre.

rallye,belgique,championnat,ouverture,Landen,Hesbaye,Princen,Skoda,Fabia,R5,Verschueren,Allart,Abbring,Peugeot,208,T16,DS3,Cornelis,Ford,Fiesta,Geusens

La semaine dernière encore, Kris Princen faisait figure de grand favori pour le titre. Mais depuis, Peugeot Belgique-Luxembourg a jeté un sacré pavé dans la mare en annonçant la présence sur la 208 T16 officielle de Kevin Abbring, l’ancien pilote officiel Volkswagen et Hyundai en Championnat du Monde. Le jeune Néerlandais entend bien aider Pieter Tsjoen à remporter un 9e titre belge. Mais cette fois dans le baquet de droite. A condition que la française toujours issue des ateliers de DG Sport se montre plus fiable que la saison dernière... 

rallye,belgique,championnat,ouverture,Landen,Hesbaye,Princen,Skoda,Fabia,R5,Verschueren,Allart,Abbring,Peugeot,208,T16,DS3,Cornelis,Ford,Fiesta,Geusens

Skoda peut néanmoins se montrer confiant parce que les R5 tchèques seront malgré tout majoritaires puisque Vincent Verschueren alignera toujours une Fabia R5, la référence l’an dernier sur les rallyes belges. Vincent Verschueren veut participer à la lutte pour le titre. Ce sera aussi le cas pour Melissa Debackere. Mais également pour Benoît Allart, troisième à Landen voici deux ans, et qui sera le seul Francophone à viser le titre.

rallye,belgique,championnat,ouverture,Landen,Hesbaye,Princen,Skoda,Fabia,R5,Verschueren,Allart,Abbring,Peugeot,208,T16,DS3,Cornelis,Ford,Fiesta,Geusens

Face à Skoda et Peugeot, DS sera représenté à Landen par la DS 3 R5 de Bert Cornelis, qui fera ses débuts dans la catégorie. Ce sera aussi le cas pour Polle Geusens, qui troquera sa Ford Fiesta R2 contre une Fiesta R5 Evo. Polle Geusens mettra à profit les premières épreuves pour découvrir sa monture. Mais en Junior BRC, le Limbourgeois a déjà prouvé sa pointe de vitesse.

rallye,belgique,championnat,ouverture,Landen,Hesbaye,Princen,Skoda,Fabia,R5,Verschueren,Allart,Abbring,Peugeot,208,T16,DS3,Cornelis,Ford,Fiesta,Geusens

Si les R5 seront majoritaires en RC2, elles devront aussi composer avec la Mini RRC de Guino Kenis, qui a encore brillé la semaine dernière aux Legend Boucles sur une BMW 2002 Ti, et avec la Mitsubishi Lancer EvoX de Jonas Langenakens, toujours très véloce devant son public. Jimmy D'hondt et Steve Vanbellingen seront aussi de la partie sur des Lancer EvoX.

rallye,belgique,championnat,ouverture,Landen,Hesbaye,Princen,Skoda,Fabia,R5,Verschueren,Allart,Abbring,Peugeot,208,T16,DS3,Cornelis,Ford,Fiesta,Geusens

En plus des 57 participants à la manche du BRC, 34 équipages seront de la partie pour la première épreuve du RACB Rally Criterium 2017, où nous pouvons attendre une belle bagarre entre les BMW de Lommers et Louies, les Opel de Dobbelaere, Deveux et Schoenmakers et la Renault de T'joens.

rallye,belgique,championnat,ouverture,Landen,Hesbaye,Princen,Skoda,Fabia,R5,Verschueren,Allart,Abbring,Peugeot,208,T16,DS3,Cornelis,Ford,Fiesta,Geusens

Ce samedi, la première spéciale est programmée à 8h15. Au terme des 12 spéciales et des 140 km contre le chrono, le vainqueur montera sur le podium final à 19h.

21:42 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallye, belgique, championnat, ouverture, landen, hesbaye, princen, skoda, fabia, r5, verschueren, allart, abbring, peugeot, 208, t16, ds3, cornelis, ford, fiesta, geusens | | |

Audi,SQ5,2017,nouveau,new,V6,essence,TFSI,3.0,quattro,354 ch,500 Nm,été,lancement,belgique

Basée sur la seconde génération du Q5, présentée au Salon de Paris l'an passé, sa version sportive nous devient subitement bien plus sympathique à partir du moment où elle reprend sous son capot le 3.0 V6 essence TFSI de 354 ch découvert avec les dernières S5. Pour rappel, le précédent modèle n'était disponible chez nous qu'en Diesel.

Audi,SQ5,2017,nouveau,new,V6,essence,TFSI,3.0,quattro,354 ch,500 Nm,été,lancement,belgique

Envoyant 500 Nm de couple aux quatre roues dès 1.370 tr/mn via une boîte automatique Tiptronic à huit rapports, ce V6 permet au SUV de 1.995kg d'atteindre les 100 km/h en 5"4. La vitesse de pointe est limitée électroniquement à 250 km/h. Le sélecteur de modes de conduite propose une fonction "roue libre" s'activant lors d'un lever de pied entre 55 et 160 km/h. Un différentiel "sport" optionnel envoie plus de couple à la roue arrière extérieure en courbe afin de permettre une amorce de glisse.

Audi,SQ5,2017,nouveau,new,V6,essence,TFSI,3.0,quattro,354 ch,500 Nm,été,lancement,belgique

Reposant sur des jantes de 20 pouces (21 en option), le SQ5 se distingue notamment à sa calandre et ses prises d'air noires, son diffuseur factice soulignant des sorties d'échappement reliées par une bande noire ou encore ses coques de rétroviseurs en aluminium.

Audi,SQ5,2017,nouveau,new,V6,essence,TFSI,3.0,quattro,354 ch,500 Nm,été,lancement,belgique

L'habitacle reçoit des seuils de portes rétroéclairés, une sellerie cuir/alcantara, des inserts d'aluminium ou encore un pédalier en inox. Tableau de bord numérique et système d'info-divertissement à écran tactile de 8,3 pouces avec commandes haptiques, vocales et gestuelles sont au programme. Le catalogue des options et équipements de série variera selon les marchés. Le nouvel Audi SQ5 sera commercialisé à l'été 2017.

Audi,SQ5,2017,nouveau,new,V6,essence,TFSI,3.0,quattro,354 ch,500 Nm,été,lancement,belgique

22:26 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : audi, sq5, 2017, nouveau, new, v6, essence, tfsi, 3.0, quattro, 354 ch, 500 nm, été, lancement, belgique | | |

Tour,Belgique,2016,rallye,régularité,ancêtres,anciennes,modernes,new,technology,2016,Nivelles,Malmedy,

Le Tour de Belgique a toujours été une épreuve à part dans le paysage automobile belge. Le millésime 2016 ne fait pas exception. Avec ses superbes voitures de toutes les époques, il réunit sur un parcours similaire des véhicules de trois catégories d’âge: les oldtimers d’avant 1982, les young timers d’avant 1992 et les voitures d’aujourd’hui regroupées sous la bannière New Technology.

Tour,Belgique,2016,rallye,régularité,ancêtres,anciennes,modernes,new,technology,2016,Nivelles,Malmedy,

De Nivelles à Malmedy

Une autre particularité de cette épreuve, c’est qu’elle a conservé le sens primitif du rallye qui consistait à rallier un point à un autre. Au contraire des rallyes modernes qui attirent le spectateur vers une ville autour de laquelle s’organisent des étapes spéciales, le Tour de Belgique va à la rencontre du public en parcourant des centaines de kilomètres dans le pays. Cette année, le rallye relie deux villes intimement mêlées à l’histoire du sport automobile belge: Nivelles, la capitale économique du Brabant wallon et Malmedy, la commune qui héberge le célèbre Raidillon du Circuit de Francorchamps.

Tour,Belgique,2016,rallye,régularité,ancêtres,anciennes,modernes,new,technology,2016,Nivelles,Malmedy,

La mise sur pied d’une telle épreuve requiert d’importants moyens d’où l’importance d’accueillir de nombreux participants. Pour ceux qui possèdent une voiture d’avant 1982 et qui veulent, en plus, un rallye exigeant et sélectif sur le plan de la navigation, DG Sport, la société organisatrice de Christian Jupsin a créé la catégorie Marathon. A l’opposé dans le temps, les voitures les plus modernes participeront au Tour de Belgique New Technology qui prendra aussi la forme d’un Eco Marathon. Toutes les autres voitures participeront au Tour de Belgique classique où les marques qui ont marqué l’histoire du sport auto seront représentées (Porsche, BMW, MG, Lancia, Renault Gordini, Volvo…).

tour,belgique,2016,rallye,régularité,ancêtres,anciennes,modernes,new,technology,nivelles,malmedy

En 2014 et 2015, les voitures modernes n’avaient eu droit de cité qu’à la condition d’être New Energy. C'est dans cette catégorie que votre serviteur avait signé une belle sixième place pour son premier rallye à bord d'une Volvo V60 PHEV l'année dernière. Cette année, ces voitures aux énergies nouvelles ne constituent plus qu’une catégorie parmi les New Technology, ce qui va permettre au public d’approcher gratuitement des voitures modernes qu’il ne peut habituellement voir que dans les Salons. Citons parmi ces superstars, la Nissan GTR-2017 ou la BMW i8. La catégorie reine des ventes, celle des SUV, sera bien présente avec les tout nouveaux SEAT Ateca et Peugeot 3008.

Tour,Belgique,2016,rallye,régularité,ancêtres,anciennes,modernes,new,technology,2016,Nivelles,Malmedy,

En tout, sept marques seront présentes dans le Tour de Belgique New Technology dont Peugeot qui a enlevé le classement général des deux éditions précédentes et qui vise la passe de trois avec des 208 GTi et 308 GTi by Peugeot Sport et Volvo qui a enlevé le classement à la consommation l’année dernière avec sa V60 bi fuel (CNG/essence) d’avant-garde et qui entend bien conserver son titre. A noter que cette Volvo sera confiée à un équipage 100% féminin (Christelle Warnotte et Françoise Deprez).

Tour,Belgique,2016,rallye,régularité,ancêtres,anciennes,modernes,new,technology,2016,Nivelles,Malmedy,

Une épreuve unique en son genre ouverte à tous et à toutes

Le Tour de Belgique est une épreuve unique en son genre. Comme on l’a dit, elle est itinérante, elle dure trois jours du vendredi 18 novembre au dimanche 20 novembre, elle se déroule en majeure partie sur des routes ouvertes où les participants sont obligés de respecter scrupuleusement les règles du code de la route, elle est aussi la seule épreuve ouverte aux voitures strictement de série, c’est-à-dire sans aucune préparation spéciale. Si quasiment toutes les voitures peuvent participer, Monsieur et Madame Tout le monde peuvent eux aussi participer.

Tour,Belgique,2016,rallye,régularité,ancêtres,anciennes,modernes,new,technology,2016,Nivelles,Malmedy,

D’ailleurs plusieurs personnalités du monde de la télévision ou du spectacle se retrouveront sur les routes du Tour de Belgique. Tout d’abord, galanterie oblige, la charmante Armelle Gysen sera l’ambassadeur, non seulement de la RTBF mais aussi de BMW qui lui a confié le volant de sa superbe M4 Competition Package de 450 cv. A ses côtés, les humoristes Renaud Rutten et Pierre Theunis égailleront sans nul doute les moments de pause. Le premier sera engagé dans la catégorie New Energy sur une Volvo V60 Plug In Hybrid alors que le second a opté pour une toute nouvelle SEAT Ateca dont le vaste espace intérieur pourrait lui permettre d’emmener tous ses instruments…

Tour,Belgique,2016,rallye,régularité,ancêtres,anciennes,modernes,new,technology,2016,Nivelles,Malmedy,

Côté pilotes, notre collègue Julien Libioul (BMW i8) tentera de décrocher une deuxième victoire mais il devra se défaire de Gérald Wéry (Nissan GT-R) et Benoît Galand (Peugeot 308 GTI). On suivra également particulièrement Guillaume de Mévius, le jeune pilote du RACB National Team qui vient de remporter brillamment sa catégorie au Rallye du Condroz. Pour l’occasion, il pilotera une Peugeot 308 GTi by Peugeot Sport de 270 cv.

Tour,Belgique,2016,rallye,régularité,ancêtres,anciennes,modernes,new,technology,2016,Nivelles,Malmedy,

21:53 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tour, belgique, 2016, rallye, régularité, ancêtres, anciennes, modernes, new, technology, nivelles, malmedy | | |

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Une arrivée et de nombreux souvenirs
J’y avais goûté très brièvement en Espagne il y a quelques mois. Je vous l’avais décrite comme une véritable auto-école de course. Mazda Belgique nous a proposé d’en reprendre le volant. Mais en course cette fois et durant 24 heures, s’il vous plaît. Sur le circuit de Zolder, la Mazda MX-5 Cup devait être la plus petite et la moins puissante mais elle ne s’en est pas moins montrée vaillante. Récit d’une aventure unique en son genre.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Faire ses débuts en compétition à 43 ans n’est pas banal. Pourtant, lorsque le Rédac’chef d'AUTOnews m’a proposé de participer aux 24 heures de Zolder en Mazda MX-5 Cup, je n’ai pas hésité un instant. Mais avant d’être au départ, il a fallu passer ma licence et participer à une course. Des exigences légitimes qui ne m’ont guère posé de problème.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Apprendre à se faire doubler
C’est lors du Zolder Superprix disputé début juillet que je participe à ma première course sur une Mazda MX-5 NC du team MSTC avec Joachim Sas, responsable marketing chez Mazda Begique. Le bilan est largement positif puisque nous ramenons une voiture intacte à l’arrivée tout en ayant signé des chronos très corrects. Je ne pouvais rêver à un plus bel entraînement en vue des 24 heures puisque les bolides qui m’entourent et me doublent ce jour-là sont ceux que je retrouverai deux mois plus tard.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Il faut avouer que Mazda ne fait pas les choses à moitié puisque je suis ensuite convié à tester la nouvelle ND que nous piloterons quatre collègues et moi lors des 24 heures, la semaine avant le grand rendez-vous. L’occasion de refaire connaissance avec cette petite puce qui se révèle extraordinaire en châssis. Sous la pluie, l’équipe assouplit les suspensions et je découvre une auto seine et sereine qui va me permettre de ne pas trop appréhender le long week-end qui m’attend. Pourvue d’un ABS et d’un ESP, elle convient parfaitement au pilote-débutant que je suis en pardonnant tout. Et puis quel bonheur de tourner autour des BMW Clubsport inscrites dans la même catégorie. Plus lourdes et pas beaucoup plus puissantes, elles se font dévorer par mon petit roadster.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Les aléas de la jeunesse
Directement arrivée des Etats-Unis, la Mazda MX-5 Cup qui m’est confiée n’a jamais couru 24 heures et encore moins connu la pluie. Conçue pour des courses de sprints en Californie, elle va faire ses grands débuts en compétition à Zolder. Entre la séance d’essais et la semaine de la course, les mécaniciens ont monté une nouvelle boîte de vitesses et changé le boîtier électronique sur recommandation de la marque. Connaissant la fiabilité des japonaises, l’équipage est confiant.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Le règlement impose six tours lors des qualifications de nuit pour tous les pilotes. Le reste du temps, nous nous partageons le volant entre les séances libres et les qualifications du vendredi après-midi. Je découvre Zolder la nuit et j’avoue qu’il est plutôt bien éclairé. Je ne suis pas trop gêné par les phares des concurrents et les véritables illuminations de Noël qui équipent les petits protos me permettent d’anticiper leur arrivée dans mes rétros. Par contre, j’ai plus de mal avec les repères pour les trajectoires et les points de freinage. Lors des qualifications, la Mazda signe un très beau troisième chrono dans la catégorie face à deux BMW pilotées par le spécialiste local des Clubsport et un certain Markus Paltalla que l’on ne doit plus vous présenter.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Votre serviteur n’est pas très heureux de pointer à cinq secondes des chronos de ses équipiers (2’02’’ contre 1’57’’) mais avec le vendredi sans activité sur la piste, j’ai le temps de demander des conseils auprès des mes amis pilotes. Je pense ne pas être trop mauvais en trajectoire et c’est vraiment dans les freinages que je dois progresser. L’ABS permet de retarder ses freinages jusqu’au point de corde sans crainte et je vais devoir faire le déclic…

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Premier relais remarqué
Enfin le grand jour! C’est Maxime Pasture qui assure le warm-up puisque c’est lui qui va prendre le départ. Ensuite, il faut attendre en essayant de profiter au maximum de ce moment. Après le briefing avec Jan Wouters, le team-manager, j’accueille mes amis mais le temps me semble bien long avant la course. La mise en grille, toujours aussi folklorique à Zolder, me rapproche doucement du départ. Il fait beau mais tout le monde sait déjà qu’on ne pourra éviter les précipitations le dimanche. Une fois que les spectateurs ont quitté la grille de départ, les minutes deviennent des secondes et le départ est lancé. Maxime s’en sort comme un chef en signant des chronos réguliers.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Je suis chargé du second relais et une certaine pression pèse sur mes épaules. En dernière minute, je fais enlever la visière du casque parce que des contacts avec l’arceau la fait constamment baisser de moitié et cela gêne considérablement ma concentration. C’est parti! Je quitte la pitlane et je tente de repenser à tous les conseils que j’ai reçu. Outre celui de me faire avant tout plaisir, je tente de retarder mes freinages en tapant davantage dans les freins et cela fonctionne. En l’absence de liaisons avec le stand et de chrono dans la voiture, je roule à l’aveugle. Heureusement, Benoît Galand demande à l’équipe de me panneauter le chrono de 1’58’’ que je viens de réaliser. Le déclic s’est fait et je jubile dans l’auto. Quel bonheur! Je double des concurrents, je me fais doubler par des pros, c’est mille fois mieux que les jeux vidéo!

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Mais après 40 minutes, je ressens de fortes vibrations aux roues arrière dans le long droite du Canal. Comme si j’avais crevé. Pourtant l’auto se comporte normalement mais après trois tours, je décide de rentrer aux stands pour un contrôle. Les mécaniciens soulèvent l’auto mais ne voient rien. Je repars et là, les vibrations deviennent insoutenables.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Roue baladeuse
Lorsque j’aborde très prudemment la première chicane, la roue avant gauche s’en va, un goujon de roue s’étant sectionné. De quoi provoquer une zone de drapeau jaune et rentrer aux stands sur le camion-plateau… Heureusement, les dégâts ne sont pas très importants et l’auto est rapidement remise sur ses quatre roues. Autant dire que ce premier relais aux 24 heures de Zolder aura marqué les esprits, la terrasse du réceptif Mazda donnant justement sur ce virage! Par la suite, mes collègues vont assurer un travail fantastique et c’est à nouveau la mécanique qui va ralentir notre remontée. Il faut changer les disques de frein avant dans la soirée et les plaquettes seront remplacées à deux reprises durant la course.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Pour ma part, mon second relais s’est déroulé au cœur de la nuit. Difficile alors de retrouver mes repères au freinage. Je connaîtrai juste une chaleur lorsque la Ford Focus V8 viendra frôler mon pare-chocs avant au moment où un peloton de furieux m’a doublé dans tous les sens.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Dimanche matin, la pluie est bien présente lorsque je reviens au circuit au cuit après un petit repos et une bonne douche. Lors de mon troisième relais, la pluie se calme mais mes premiers tours en pneus pluie sont délicats parce que cela glisse à de nombreux endroits et que je les découvre au fur et à mesure. La piste sèche et les gommes se révèlent plus que correctes sur le sec alors je termine mes 75 minutes avant de céder le relais à Xavier Daffe qui s’élance en slicks. Je ne dois en principe plus reprendre le volant avant l’arrivée puisqu’il est alors 11h30.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Tour supplémentaire
La pluie se remet pourtant à tomber mais Xavier se montre très à l’aise dans ces conditions. Ses chronos sont hallucinants lorsqu’il colle près de 16 secondes à la voiture qui nous précède. Légère, parfaitement réglée, la Mazda MX-5 Cup est un régal. Mes collègues expérimentés auraient aimé plus de puissance mais pour une première course, je pense vraiment que c’était la voiture idéale!

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

A trois heures de l’arrivée, deux collègues sont forfaits alors je ne me fais pas prier pour en reprendre un dernier. Quel bonheur de tirer tout le potentiel d’un petit bolide sympathique qui aura bien résisté à 24 heures d’efforts intensifs. Elle avait réellement le potentiel pour figurer sur le podium final de sa catégorie mais il aurait fallu pour cela davantage d’entraînement et d’implication d’une équipe qui a assuré au niveau mécanique mais qui a pêché au niveau du management pendant l’épreuve.

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

Restera un souvenir fabuleux, des bagarres avec les lourdes BMW Série 3 mais aussi ce plaisir d’être terré entre deux protos furieux qui me doublent dans les chicanes du circuit limbourgeois, profitant de la légèreté et du châssis 5 étoiles de la Mazda MX-5 Cup pour garder leur sillage sans me laisser impressionner! (Photos: Dennis Noten & Gérard t'Serstevens)

mazda,mx5,cup,expérience,vraie,live,24,heures,zolder,endurance,course,essai,longue,durée,immersion,europe,belgique

16:49 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Essai | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mazda, mx5, cup, expérience, vraie, live, 24, heures, zolder, endurance, course, essai, longue, durée, immersion, europe, belgique | | |