rallycross,mettet,belgique,wrx,championnat,mondial,loeb,solberg,duval,audi,peugeot,ford

Dans moins d’un mois, la manche belge du Championnat du Monde de Rallycross (WRX) va permettre à un nombreux public d’admirer les meilleurs pilotes en action sur le tracé de Mettet. Parmi eux, des noms qui ont fait et font encore vibrer les amateurs de sport automobile.
 
Fangio, Senna, Hamilton, Prost… les noms des plus grands pilotes de F1 sont bien connus du grand public. En rallye, le nom le plus célèbre est certainement celui de Sébastien Loeb, nonuple champion du monde de la spécialité (de 2004 à 2012).

rallycross,mettet,belgique,wrx,championnat,mondial,loeb,solberg,duval,audi,peugeot,ford

Le Français (44 ans), après avoir écumé les spéciales de tous les rallyes mondiaux et écœuré par son talent ses adversaires pendant une quinzaine d’années, a tourné la page du rallye – même si il est de retour pour trois épreuves cette année – et s’est consacré à de nouveaux défis: le WTCC pendant trois ans, les rallyes-raids ensuite et enfin le rallycross. Surdoué derrière un volant, compétiteur dans l’âme, bosseur infatigable, Sébastien Loeb s’est rapidement immiscé dans le groupe des meilleurs pilotes de rallycross. Désormais au sein du team officiel Peugeot, l’Alsacien n’a qu’une envie: devenir champion du monde de la spécialité.

rallycross,mettet,belgique,wrx,championnat,mondial,loeb,solberg,duval,audi,peugeot,ford

Petter Solberg (44 ans) vient lui aussi du rallye. Il a été champion du monde en 2003. Le pilote norvégien ne s’est ensuite plus retrouvé dans les bonnes équipes et a perdu son statut de pilote officiel. Sa structure privée a bien tenté de tenir la dragée haute aux équipes d'usine, mais les budgets étaient exorbitants et le Showman Petter Solberg a trouvé son bonheur en se reconvertissant au rallycross. Il devient le premier champion du monde de RX, en 2014, devenant également le premier pilote champion du monde dans deux disciplines auto différentes. Solberg est sacré une deuxième fois champion du monde en 2015. Depuis l’an passé, il engage via sa propre structure des VW Polo, une initiative désormais soutenue par l’usine.

rallycross,mettet,belgique,wrx,championnat,mondial,loeb,solberg,duval,audi,peugeot,ford

Mattias Ekström (40 ans) vient du circuit. Il est pilote Audi depuis plus de 15 ans et a remporté deux titres dans le prestigieux championnat DTM, en 2004 et 2007. Il a également remporté des épreuves d'endurance comme les 24 Heures du Nürburgring (2001) ou les 24 Heures de Spa (2011). Depuis 2014, il a créé sa propre structure, EKS, et s’est engagé en rallycross. Il a été sacré champion du monde en 2016. Cette année, Ekström, soutenu désormais officiellement par l’usine, a délaissé le DTM pour se concentrer exclusivement sur le World RX.

rallycross,mettet,belgique,wrx,championnat,mondial,loeb,solberg,duval,audi,peugeot,ford

Cerise sur le gâteau, François Duval (37 ans) a confirmé sa présence au volant de l’Audi S1 de l’équipe belge ComToYouRacing. L’ancien rallyman est un habitué de l’épreuve puisqu’il en sera cette année à sa 5e participation. Après une Polo (2014), une Ford Focus (2015), une Ford Fiesta (2016) et une Peugeot 208 (2017), le champion belge disposera cette fois d’une voiture qui devrait lui permettre d’être un véritable challenger pour les ténors de la discipline. Rendez-vous à Mettet pour voir qui émergera au terme de trois jours de bagarres intenses!

rallycross,mettet,belgique,wrx,championnat,mondial,loeb,solberg,duval,audi,peugeot,ford

14:47 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Divers | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallycross, mettet, belgique, wrx, championnat, mondial, loeb, solberg, duval, audi, peugeot, ford | | |

salon,genève,Geneva,motroshow,2018,nouveautés,news,Alpina,XD3,XD4,puissance,prix,belgique,Martin,Brussels

C'est le nouveau X3 qui recevait toutes les attentions du préparateur allemand. En effet, sous le capot de l'Alpina XD3, on retrouve un tout nouveau 3.0 6 cylindres Diesel caractérisé par l'emploi de pas moins de 4 turbos! Sa puissance est annoncée à 393 ch pour un couple de 769 Nm...

salon,genève,Geneva,motroshow,2018,nouveautés,news,Alpina,XD3,XD4,puissance,prix,belgique,Martin,Brussels

Ce moteur est associé à une boîte automatique à 8 rapports et aux quatre roues motrices. Selon les premières informations dont nous disposons, le 0 à 100 km/h serait parcouru en seulement 4"6 pour une vitesse de pointe de 266 km/h.

salon,genève,Geneva,motroshow,2018,nouveautés,news,Alpina,XD3,XD4,puissance,prix,belgique,Martin,Brussels

A ses côtés, autre nouveauté logique, elle aussi issue du monde des SUV, le XD4 est extrapolé du tout nouveau BMW X4. Le SAV Coupé, selon la dénomination munichoise, utilise le même moteur que son frère avec la même boîte automatique ZF à 8 rapports équipée de l’Alpina Switch-Tronic.

salon,genève,Geneva,motroshow,2018,nouveautés,news,Alpina,XD3,XD4,puissance,prix,belgique,Martin,Brussels

La transmission intégrale, le châssis sport et les différentes lois d’amortissement (de Sport+ à Comfort+) sont également proposés. A l'intérieur de ces deux engins, on retrouve l'inimitable ambiance typique des Alpina constituée, selon un savant mélange, de cousu main et de matériaux particulièrement qualitatifs.

salon,genève,Geneva,motroshow,2018,nouveautés,news,Alpina,XD3,XD4,puissance,prix,belgique,Martin,Brussels

salon,genève,Geneva,motroshow,2018,nouveautés,news,Alpina,XD3,XD4,puissance,prix,belgique,Martin,Brussels

salon,genève,Geneva,motroshow,2018,nouveautés,news,Alpina,XD3,XD4,puissance,prix,belgique,Martin,Brussels

salon,genève,Geneva,motroshow,2018,nouveautés,news,Alpina,XD3,XD4,puissance,prix,belgique,Martin,Brussels

16:17 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : salon, genève, geneva, motroshow, 2018, nouveautés, news, alpina, xd3, xd4, puissance, prix, belgique, martin, brussels | | |

Haspengouw,rally,reportage,bilan,skoda,fabia,kris,princen,BRC,championnat,belgique,rallye,vainqueur,verschueren,de mevius,timmers

Incroyable! La finale de cette 21e édition du Rallye de Hesbaye restera à jamais gravée dans les annales du Championnat de Belgique des Rallyes. En effet, alors qu'il s'était construit une solide avance de plus de 30" à l'issue des deux premières boucles sur son principal concurrent, Kris Princen, Vincent Verschueren écopait d'une pénalité de... 30 secondes pour ne pas avoir respecté le parcours. Une mésaventure qui nous a rappelé le premier Spa Rally lorsque de prestigieux candidats à la victoire s'étaient fait exclure lors d'une situation identique. Depuis, la sanction est laissée à l'appréciation des organisateurs et l'on peut dire que, quoi qu'ils en pensent, Vincent et Véronique, sa copilote, s'en sont bien sortis.

Haspengouw,rally,reportage,bilan,skoda,fabia,kris,princen,BRC,championnat,belgique,rallye,vainqueur,verschueren,de mevius,timmers

Et puis pour les suiveurs, quoi de mieux que de voir les compteurs remis à zéro à quatre spéciales de la fin. Le champion de Belgique en titre ne semble pas trop affecté par ce qui est à ses yeux une injustice et il signe trois meilleurs temps mais ne repousse Kris Princen qu'à deux dixièmes. Tout va se jouer dans les 12 km de Horpmaal. Une spéciale où le pilote de la Fabia R5 préparée chez Gaby Goudezeune a toujours devancé son adversaire. Mais lors de ce dernier secteur chronométré, le pilote BMA prend tous les risques et devance le fan de Rossi d'1"40!    

Haspengouw,rally,reportage,bilan,skoda,fabia,kris,princen,BRC,championnat,belgique,rallye,vainqueur,verschueren,de mevius,timmers

Particulièrement jusqu'au-boutiste, Kris Princen décroche à Landen sa 4ème victoire après celles de 2002, 2015 et 2017. "J'ai tout donné dans la dernière pour décrocher ce succès," s'exclamait Kris à l'arrivée. "Mais il faut reconnaître le mérite et la grandeur de la prestation de Vincent. Les temps qu'il a signés dans la 2ème boucle, je ne pouvais pas les égaler. La saison commence bien. Rendez-vous à Spa pour la suite."

Haspengouw,rally,reportage,bilan,skoda,fabia,kris,princen,BRC,championnat,belgique,rallye,vainqueur,verschueren,de mevius,timmers

Vincent Verschueren pouvait être légitimement déçu, lui qui a été clairement le plus rapide sur l'ensemble de l'épreuve: "C'est vraiment regrettable cette pénalité. J'estime qu'elle est exagérée pour l'erreur que j'ai commise. Dans la dernière, j'ai évidemment donné le meilleur de moi-même mais ça n'a pas été suffisant. J'aurai ma revanche."

Haspengouw,rally,reportage,bilan,skoda,fabia,kris,princen,BRC,championnat,belgique,rallye,vainqueur,verschueren,de mevius,timmers

Un duo de Skoda qui a perdu son troisième meilleur élément lorsque Cédric Cherain loupait étonnamment un gros freinage tout à la fin de l'ES4 et allait détruire l'avant de sa Fabia dans un énorme tas de terre... Une nouvelle fois, le Liégeois loupe son début de saison et compromet directement la suite des opérations. Tout aussi regrettable, le jeune Steven Dolfen pulvérisait sa DS3 R5 dans le même secteur chronométré et hypothéquait ainsi le reste de sa saison.

Haspengouw,rally,reportage,bilan,skoda,fabia,kris,princen,BRC,championnat,belgique,rallye,vainqueur,verschueren,de mevius,timmers

De son côté, Guillaume de Mévius n'a pas fléchi et a parfaitement profité de l'expérience acquise lors du Monte-Carlo pour mener une course sage à bord de la Peugeot 208 T16 R5 aux couleurs du RACB mais moins performante qu'il l'aurai souhaité: "J'étais content de ma première boucle, moins de la deuxième. Mais j'ai bien terminé l'épreuve. Je pense avoir notamment bien roulé dans l'avant-dernier chrono. Je pense qu'il était difficile de faire mieux face à deux pilotes nettement plus expérimentés. Nous allons maintenant essayer de faire un bon résultat à Spa, dans l'épreuve de notre préparateur DG Sport."

Haspengouw,rally,reportage,bilan,skoda,fabia,kris,princen,BRC,championnat,belgique,rallye,vainqueur,verschueren,de mevius,timmers

4ème à 1'25, le vétéran Marc Timmers est également satisfait de son rallye: "Il me semble avoir livré une belle course après de longues années sans rallye en 4WD. Je me suis amélioré au fil de l'épreuve et je pense avoir livré ma meilleure prestation dans la dernière spéciale. Nous devons maintenant en discuter avec Peter Kaspers mais je pense qu'il y aura une suite à cette expérience en Subaru WRC."

Haspengouw,rally,reportage,bilan,skoda,fabia,kris,princen,BRC,championnat,belgique,rallye,vainqueur,verschueren,de mevius,timmers

Compte tenu de sa faible activité des dernières années, Steve Matterne peut aussi se montrer enchanté par sa prestation pour sa première course à bord d'une Skoda Fabia en R5.

Haspengouw,rally,reportage,bilan,skoda,fabia,kris,princen,BRC,championnat,belgique,rallye,vainqueur,verschueren,de mevius,timmers

Et Jonas Langenakens pouvait difficilement espérer mieux que sa 6ème place avec sa Mitsubishi Lancer sur un terrain aussi sec.

Haspengouw,rally,reportage,bilan,skoda,fabia,kris,princen,BRC,championnat,belgique,rallye,vainqueur,verschueren,de mevius,timmers

Le régional de l'étape a dû se méfier jusqu'au bout de la Peugeot 208 T16 R5 préparée chez Pevatec et anciennement pilotée par Cédric De Cecco et confiée cette fois à un Sébastien Bedoret qui n'a cessé de progresser au fil de cette première course dans la catégorie, pour finalement échouer à 10" de la 6ème place.

Haspengouw,rally,reportage,bilan,skoda,fabia,kris,princen,BRC,championnat,belgique,rallye,vainqueur,verschueren,de mevius,timmers

Robin Maes (Skoda Fabia R5) et les deux premiers de la M Cup, Mats Van den Brand et Franky Boulat, complètent le Top 10. Le dernier cité a, comme Marc Streel, 11ème, pris l'avantage en fin de course sur Paul Lietaer, qui se serait imposé en Historic devant Glenn Janssens (Porsche 911), mais le pilote de la Subaru a été disqualifié pour non respect du parcours. Lietaer a coupé deux fois au même endroit à Gingelom...

Haspengouw,rally,reportage,bilan,skoda,fabia,kris,princen,BRC,championnat,belgique,rallye,vainqueur,verschueren,de mevius,timmers

Vous l'aurez compris, cette première manche du BRC n'a pas été avare en événements. D'emblée, on peut citer Kris Princen et Vincent Verschueren comme candidats numéro un au titre 2018. Le pilote de la Fabia #46 a signé un véritable festival en mettant dix meilleurs temps (sur 12 possibles) à son actif! A Spa, dans quinze jours, Kris bénéficiera d'une Fabia made by BMA dotée des dernières spécifications. Une évolution qui ne sera pas inutile face à l'armada de Skoda attendue du côté de Spa puisqu'à celle vues à Landen, on pourra encore ajouter celles d'Adrian Fernémont, Ghislain de Mévius et Mélissa Debackere...

Haspengouw,rally,reportage,bilan,skoda,fabia,kris,princen,BRC,championnat,belgique,rallye,vainqueur,verschueren,de mevius,timmers

 

21:48 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : haspengouw, rally, reportage, bilan, skoda, fabia, kris, princen, brc, championnat, belgique, rallye, vainqueur, verschueren, de mevius, timmers | | |

rallyes,BRC,championnat,belgique,haspengouwrally,landen,princen,skoda,verschueren,timmers,subaru,impreza,wrc,snijers,porsche

Les températures polaires le font un peu oublier mais le sport automobile sort petit-à-petit de sa léthargie hivernale et c'est déjà demain que s'élanceront les animateurs du Championnat de Belgique des Rallyes 2018 pour le premier rallye de la saison disputé autour de Landen. Ce vendredi, les concurrents se retrouveront déjà tous à Landen pour le contrôle technique. Et samedi matin, les moteurs vrombiront dès 8h.

Si la lutte pour la victoire s'annonce très ouverte entre les Skoda Fabia R5 de Cédric Cherain, Kris Princen et Vincent Verschueren face à la Subaru Impreza WRC de Marc Timmers, les débats devraient être intéressants à bien d'autres niveaux.

rallyes,BRC,championnat,belgique,haspengouwrally,landen,princen,skoda,verschueren,timmers,subaru,impreza,wrc,snijers,porsche

Ainsi, les outsiders suscitent également beaucoup d'intérêt car ils sont nombreux, avec parmi eux quelques nouveautés intéressantes. Champion en titre en Historic, Robin Maes s'attaque à la catégorie-reine sur une autre Skoda Fabia R5, tout comme Steve Matterne pour son retour à la compétition.

rallyes,BRC,championnat,belgique,haspengouwrally,landen,princen,skoda,verschueren,timmers,subaru,impreza,wrc,snijers,porsche

La variété sera néanmoins de mise malgré la domination souvent exercée par les machines tchèques. Un des premiers engagés à oser relever le défi en R5 avec une monture autre qu'une Skoda a été Steven Dolfen. Après avoir décroché le titre en R2 en Peugeot 208 en 2016, puis s'être régulièrement mis en évidence en Renault Clio R3, il a décidé de franchir le pas du R5 avec une DS3 à laquelle il avait goûté l'an dernier au RS de Monteberg.

rallyes,BRC,championnat,belgique,haspengouwrally,landen,princen,skoda,verschueren,timmers,subaru,impreza,wrc,snijers,porsche

Les deux premiers du championnat de Belgique Junior 2017 font quant à eux confiance à la Peugeot 208 T16. Nouvel espoir RACB intégré au RNT, Guillaume de Mevius entame à Landen une campagne mixte, faite de manches du BRC et du Championnat du Monde, dans lesquelles il se doit de justifier, avec Louis Louka à sa droite, la confiance placée en lui. Vice-champions, Sébastien Bedoret et Thomas Walbrecq veulent quant à eux confirmer leur belle fin de saison 2017.

rallyes,BRC,championnat,belgique,haspengouwrally,landen,princen,skoda,verschueren,timmers,subaru,impreza,wrc,snijers,porsche

Derrière les R5 et les trois Porsche 911 GT3 de Patrick Snijers, Gunther Monnens et Henri Schmelcher, on dénombre pas moins de dix 4x4 Turbo Gr.N ou Gr.A. Jonas Langenakens emmènera une meute de Mitsubishi Lancer au volant desquelles Marc Streel, Steve Vanbellingen, Jimmy D'Hondt et consorts s'affronteront pour l'honneur face aussi aux deux Subaru Impreza de Johnny Vanzeebroeck et Nico Degroot.

rallyes,BRC,championnat,belgique,haspengouwrally,landen,princen,skoda,verschueren,timmers,subaru,impreza,wrc,snijers,porsche

En R2, les candidats au titre Junior que sont Thibaud Mazuin (Skoda Fabia), Niels Reynvoet (Ford Fiesta), Stijn Pacolet (idem) et peut-être Grégoire Munster (Opel Adam) trouveront une belle référence en la personne de Manu Canal-Roblès, qui revient sur la Skoda Fabia R2 de Listrez Motorsport, ainsi qu'avec Patrick Vandeputte.

rallyes,BRC,championnat,belgique,haspengouwrally,landen,princen,skoda,verschueren,timmers,subaru,impreza,wrc,snijers,porsche

11:01 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallyes, brc, championnat, belgique, haspengouwrally, landen, princen, skoda, verschueren, timmers, subaru, impreza, wrc, snijers, porsche | | |

rallye,belgique,championnat,BMA,DG Sport,équipes,Volkswagen,Polo,GTI,R5,neuves,achat,THX Racing

Décidément, alors que certains ne cessent de prédire la fin des compétitions routières et la mort annoncée du Championnat de Belgique des Rallyes, il semblerait que certains veulent encore y croire. Et on ne peut que les encourager! Ainsi, Volkswagen Motorsport vient de confirmer les équipes-clientes ayant acheté de nouvelles Polo GTI R5 et parmi celles-ci, deux belges. Dont une certaine THX Racing nous ayant intrigué...

Le communiqué de presse du Belgian VW Club est venu nous éclairer. En fait, il s'agira d'une nouvelle structure dirigée par Christian Jupsin, Monsieur DG Sport, issue d'une nouvelle collaboration entre l'équipe theutoise et de nouveaux investisseurs.

rallye,belgique,championnat,BMA,DG Sport,équipes,Volkswagen,Polo,GTI,R5,neuves,achat,THX Racing

"Le THX Racing est en effet une nouvelle structure", explique Christian. "Mais elle s’appuie bien évidemment sur les compétences techniques et sportives de DG Sport, une équipe qui a prouvé son savoir-faire ces dernières saisons. Le THX Racing est le fruit d’une collaboration avec de nouveaux investisseurs et partenaires. Tout en bénéficiant de l’expérience acquise avec DG Sport, cette nouvelle formation sera indépendante et aura sa propre autonomie. L’organisation du THX Racing et ses projets avec le Belgian VW Club seront dévoilés plus en détails très prochainement, mais je peux vous dire que nous sommes très impatients de débuter cette nouvelle aventure."

rallye,belgique,championnat,BMA,DG Sport,équipes,Volkswagen,Polo,GTI,R5,neuves,achat,THX Racing

De son côté, et là nous le savions déjà, Bernard Munster a acquis pas moins de deux exemplaires pour son team BMA.

"En accumulant les titres mondiaux entre 2013 et 2017, Volkswagen Motorsport a plus que démontré sa capacité à développer des voitures de rallye très performantes", explique "Big Bernie". "Je n’ai aucun doute quant au fait que cette Polo GTI R5 sera redoutable! Clairement, VW Motorsport a choisi une approche à la fois méthodique et intelligente, notamment en limitant le nombre de voitures vendues pour pouvoir assurer un service après-vente de qualité."

rallye,belgique,championnat,BMA,DG Sport,équipes,Volkswagen,Polo,GTI,R5,neuves,achat,THX Racing

Au-delà de l’aspect purement rationnel et sportif, Bernard Munster sait aussi que son équipe pourra bénéficier d’un soutien, encore à déterminer, du Belgian VW Club. "Je connais l’enthousiasme du Belgian VW Club et, de manière générale, de Volkswagen Belgique pour la compétition", poursuit-il. "Au début de ma carrière, c’est d’ailleurs grâce au Club que j’ai eu mon premier volant officiel. C’était en 1985, lorsque j’avais terminé 3e des Boucles de Spa avec une quattro, avant de piloter une VW Golf GTI soutenue par le Belgian VW Club en 1988. Dès les premiers contacts à propos de la Polo GTI R5, j’ai senti qu’il y avait vraiment la volonté de construire quelque chose de bien ensemble. C’est très motivant!"

Mais ne nous emballons pas! En effet, les Volkswagen Polo GTI R5 ne seront livrées aux équipes qu'au quatrième trimestre de l’année 2018. Si tout se passe comme prévu, les équipes BMA et THX Racing souhaiteraient engager leurs montures lors du Rallye du Condroz, la finale du Championnat de Belgique programmée le premier week-end de novembre à Huy.

rallye,belgique,championnat,BMA,DG Sport,équipes,Volkswagen,Polo,GTI,R5,neuves,achat,THX Racing

16:19 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallye, belgique, championnat, bma, dg sport, équipes, volkswagen, polo, gti, r5, neuves, achat, thx racing | | |

rallye,belgique,championnat,ouverture,reglement,nouveautés,R2,épreuves,éligibles,points,

C'est une excellente décision que viennent de prendre les organisateurs du Championnat de Belgique des rallyes (BRC). En effet, dorénavant, seuls six résultats seront pris en compte à la fin de la saison, soit un de moins qu'en 2017. Un beau changement pour les pilotes privés qui éprouvent beaucoup de mal à décrocher des budgets pour plus de quatre ou cinq épreuves. Grâce à cette modification réglementaire, ils pourront désormais viser le titre à condition de compléter leur financement pour s'aligner à un sixième rallye. Et ceux qui ont pour mauvaise habitude d'abandonner leur quête du titre s'ils rencontrent des ennuis dans les deux premières épreuves, pourront tenter de rattraper le coup en sachant qu'il leur "suffira" de scorer dans les six derniers rallyes pour l'emporter.

rallye,belgique,championnat,ouverture,reglement,nouveautés,R2,épreuves,éligibles,points,

En clair: le calendrier du Championnat de Belgique des Rallyes comptera cette année encore 9 épreuves. Les concurrents doivent sélectionner un maximum de 8 épreuves dans lesquelles ils pourront marquer des points pour le championnat. Sur ces 8 épreuves, seuls les 6 meilleurs résultats seront retenus pour le classement final du championnat.

rallye,belgique,championnat,ouverture,reglement,nouveautés,R2,épreuves,éligibles,points,

Autre modification bienvenue: les voitures de la catégorie R2 ne sont plus obligées d’utiliser de l’essence du commerce. Elles pourront utiliser du carburant de compétition spécial, ce qui permettra aux R2 à moteur turbocompressé de retrouver leur compétitivité (traduire Ford Fiesta R2).

rallye,belgique,championnat,ouverture,reglement,nouveautés,R2,épreuves,éligibles,points,

Le calendrier du BRC 2018 

24/02              Rally van Haspengouw
9-10/03           Spa Rally
07/04              TAC Rally
27-29/04         Rallye de Wallonie
19/05              Sezoensrally
22-23/06         Renties Ypres Rally
31/08-1/09      Omloop van Vlaanderen
29/09              East Belgian Rally
3-4/11             Rallye du Condroz

rallye,belgique,championnat,ouverture,reglement,nouveautés,R2,épreuves,éligibles,points,

15:42 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallye, belgique, championnat, ouverture, reglement, nouveautés, r2, épreuves, éligibles, points | | |

essai,test,roadtest,bmw,530d,diesel,touring,break,wagon,SW,propulsion,belgique,prix,

En découvrant cette nouvelle génération de la BMW Série 5 Touring, il faut véritablement écarquiller les yeux pour la différencier de sa devancière. On comprend que BMW n’ait pas envie de trop bousculer sa clientèle traditionnelle mais il est un peu regrettable que le designer belge, Pascal Tanghe, qui était chargé de ce dessin, n’ait pas pu s’exprimer davantage.

essai,test,roadtest,bmw,530d,diesel,touring,break,wagon,SW,propulsion,belgique,prix,

J'aime bien

On s'en doute, en Belgique, cette version 525d devrait constituer le gros des ventes, fiscalité oblige. Son 2.0 4 cylindres est disponible en deux puissances: 211 et 231 ch. BMW annonce un chrono de 6″8 pour le 0 à 100 km/h et une vitesse de pointe à 245 km/h. Des chiffres qui nous paraissent plus que réalistes. Cela posé, la Série 5 break est avant tout une dévoreuse de kilomètres parce que lorsque la route se fait sinueuse, on ressent rapidement les limites imposées par son poids de 1.705 kg. Et l'absence d'un 6 cylindres qui se révèle alors bien plus souple et vigoureux que le petit 4 en ligne....

essai,test,roadtest,bmw,530d,diesel,touring,break,wagon,SW,propulsion,belgique,prix,

Plutôt malin

Banquette en place, le volume du coffre augmente de 10 litres par rapport à l’ancien break, avec 570 litres. En rabaissant la banquette, le volume de chargement atteint 1.700 litres. C’est 30 de plus qu’avant. La Série 5 Touring fait donc mieux que la Volvo V90, mais moins bien que la Mercedes Classe E Break. Du côté de la facilité d’usage, on peut compter sur des boutons dans le coffre pour rabattre la banquette électriquement; un capteur sous le pare-chocs arrière pour ouvrir le hayon d’un simple mouvement du pied; une lunette arrière qui peut s’ouvrir indépendamment du hayon sans oublier le plancher de chargement plat.

essai,test,roadtest,bmw,530d,diesel,touring,break,wagon,SW,propulsion,belgique,prix,

J'aime moins

Pendant longtemps, je me suis levé de bonne heure. Euh pardon, j'ai eu le sentiment que BMW utilisait les mêmes compteurs depuis des siècles. Certes cela faisait la spécificité de la marque à l'hélice mais les retrouver, aussi semblables d'un modèle à l'autre, que vous sautiez d'une M3 à une 118d, cela avait un petit côté redondant. Et bien figurez-vous que maintenant que la nouvelle Série 5 a adopté des compteurs digitaux, les anciennes aiguilles me manquent...  

essai,test,roadtest,bmw,530d,diesel,touring,break,wagon,SW,propulsion,belgique,prix,

Pourquoi je l'achète

La Belgique constitue le cinquième marché mondial de la Série 5 Touring et les choses ne devraient pas changer tant que la législation sur les véhicules de société n’évoluera pas drastiquement. Cela dit, le futur propriétaire découvrira des équipements optionnels particulièrement valorisants comme le revêtement en cuir de la planche de bord, le système multimédia avec de nombreuses fonctions de connectivité, streaming musical et même commande gestuelle ou encore la Display Key avec fonction de parking télécommandé. Comme toujours chez BMW et à ce niveau de gamme, la finition est irréprochable et l’habitabilité se montre royale.

essai,test,roadtest,bmw,530d,diesel,touring,break,wagon,SW,propulsion,belgique,prix,

Pourquoi je ne l'achète pas

La timidité des évolutions stylistiques et la lourdeur globale de la 525d Touring font qu’elle ne figurerait pas sur notre shopping list. Sans parler d’un budget que nous n’avons pas (à partir de 59.200 euros).

essai,test,roadtest,bmw,530d,diesel,touring,break,wagon,SW,propulsion,belgique,prix,

essai,test,roadtest,bmw,530d,diesel,touring,break,wagon,SW,propulsion,belgique,prix,

essai,test,roadtest,bmw,530d,diesel,touring,break,wagon,SW,propulsion,belgique,prix,

essai,test,roadtest,bmw,530d,diesel,touring,break,wagon,SW,propulsion,belgique,prix,

16:33 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essai, test, roadtest, bmw, 530d, diesel, touring, break, wagon, sw, propulsion, belgique, prix | | |

test,essai,roadtest,mazda,MX5,MX-5,RF,propulsion,2.0,skyactivG,automatique,6,rapports,belgique,exclusif,avis,2017,roadster,cabriolet

Alors que la Belgique est le troisième marché européen de la Mazda MX-5, le constructeur japonais a élargi son public en proposant une version hard-top de cette quatrième génération du petit roadster appelée RF pour Retractable-Fastback. Contrairement à l'exercice précédent qui offrait une silhouette semblable au cabriolet une fois son toit en dur rentré dans son emplacement, cette version 2017 propose une carrosserie modifiée avec deux arches placées derrière l'habitacle et reliées entre elles par une traverse noire. De quoi lui donner un style assez différent du cabriolet...

test,essai,roadtest,mazda,MX5,MX-5,RF,propulsion,2.0,skyactivG,automatique,6,rapports,belgique,exclusif,avis,2017,roadster,cabriolet

J'aime bien

Soyons honnête, même si les suspensions se révèlent moins rigides que sur la version à toile, j'ai retrouvé les sensations du cabriolet. Le poids ne souffre pas trop de l'ajout de ce toit en dur et de son mécanisme qui coûtent au final 45 kilos. On retrouve ainsi une propulsion vive et précise qui se montre joueuse lorsqu'on déconnecte les assistances. Son 2.0 atmo de 160 chevaux se révèle réactif et son chant n'est pas déplaisant.

test,essai,roadtest,mazda,MX5,MX-5,RF,propulsion,2.0,skyactivG,automatique,6,rapports,belgique,exclusif,avis,2017,roadster,cabriolet

Plutôt malin

Ce toit en dur devrait rassurer les peureux qui imaginent leur joli toit en toile vandalisé. Et puis en hiver, on apprécie cette couche de métal au-dessus de la tête qui garantit un confort plus chaleureux. Enfin, les grands gabarits seront ravis de savoir qu'ils y gagneront quelques centimètres au-dessus de leur tête.

test,essai,roadtest,mazda,MX5,MX-5,RF,propulsion,2.0,skyactivG,automatique,6,rapports,belgique,exclusif,avis,2017,roadster,cabriolet

J'aime moins

Il faut à nouveau composer avec des espaces de rangement minimalistes puisqu'il faut toujours de contenter de la trappe entre les sièges et un coffre de 127 litres. Certes, l'utilisation de la MX-5 n'est pas destinée au transport de famille nombreuse mais pouvoir déposer son smartphone dans un emplacement idoine n'est pas un caprice il me semble.

test,essai,roadtest,mazda,MX5,MX-5,RF,propulsion,2.0,skyactivG,automatique,6,rapports,belgique,exclusif,avis,2017,roadster,cabriolet

Pourquoi je l'achète 

Cette nouvelle silhouette "Targa" rend la MX-5 encore plus désirable à nos yeux. Pour 2.500 euros supplémentaires, elle offre donc ce toit rigide et son mécanisme qui plaira aux amateurs de cinématique. Son caractère demeure intact et le plaisir de pilotage est préservé. Son moteur 2.0 bien plein est, selon nos confrères, moins pétillant que le petit 1.5 mais je n'ai malheureusement jamais eu le plaisir d'y goûter.

test,essai,roadtest,mazda,MX5,MX-5,RF,propulsion,2.0,skyactivG,automatique,6,rapports,belgique,exclusif,avis,2017,roadster,cabriolet

Pourquoi je ne l'achète pas

Ayant hérité d'une MX-5 RF début décembre, je n'ai jamais eu l'occasion de rouler sans le toit. Et c'est pourtant là que bon nombre de confrères ont émis leur principal grief à l'encontre de cette version à cause de bruits de vent trop présents sans parler des remous au delà de 80 km/h. Equipé d'une boîte automatique à 6 rapports et palettes au volant, mon exemplaire s'est révélé trop bourgeois à mon goût à cause de réactions trop lentes de la part de cette transmission davantage axée vers le marché américain. Affichée à partir de 31.690€, cette variante perd pourtant 20 km/h en pointe à cause de sa boîte.

test,essai,roadtest,mazda,MX5,MX-5,RF,propulsion,2.0,skyactivG,automatique,6,rapports,belgique,exclusif,avis,2017,roadster,cabriolet

22:16 Écrit par Benoît Lays dans Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : test, essai, roadtest, mazda, mx5, mx-5, rf, propulsion, 2.0, skyactivg, automatique, 6, rapports, belgique, exclusif, avis, 2017, roadster, cabriolet | | |

RACB,awards,bruxelles,belgique,driver,year,thierry,neuville,stoffel,vandoorne,WRC,F1

C’est ce jeudi soir que la traditionnelle cérémonie des RACB Awards s’est déroulée à l’Auditorium 2000 du Heysel.  Thierry Neuville, auteur d’une saison éblouissante en WRC et vice-champion du monde de la discipline, y a reçu le titre honorifique de Driver of the Year devant Stoffel Vandoorne et Dries Vanthoor.

Une salle comble, un public passionné et connaisseur. A quelques jours des fêtes de fin d’année, il est de coutume que le sport automobile belge célèbre les plus performants de ses représentants tant au niveau des pilotes que des teams. Dénominateur commun à tous ces acteurs : ils ont brillamment porté les couleurs belges chez nous ou sur la scène internationale.

Cette année encore, la cérémonie s’est clôturée par le titre Driver of the Year. Sous des applaudissements nourris, François Cornelis, Président du Royal Automobile Club de Belgique, a remis cette prestigieuse récompense à Thierry Neuville. Après 2011, 2013 et 2016, c’est la 4e fois que le rallyman originaire de Saint-Vith devient Driver of the Year. Ce titre est décerné au terme du vote des journalistes du sport automobile établi en deux phases auquel s’ajoute le vote des dix premiers pilotes les mieux classés en fin de saison.

RACB,awards,bruxelles,belgique,clovis,driver,year,thierry,neuville,stoffel,vandoorne,WRC,F1

Thierry Neuville a logiquement remporté le titre 2017 tant ses résultats ont été époustouflants en WRC. Vainqueur de quatre rallyes mondiaux, notre compatriote est monté quatre fois de plus sur le podium. Jusqu’à l’avant-dernier rendez-vous du calendrier, il a contesté le titre à Sébastien Ogier et termine, pour la 3e fois, vice-champion du monde.

Stoffel Vandoorne, dont c’était la première saison en qualité de titulaire au sein de l’écurie McLaren-Honda, s’est porté au 2e rang de ce classement honorifique alors que Dries Vanthoor, remarquable d’aisance malgré son jeune âge dans les épreuves de Grand Tourisme et vainqueur de sa catégorie aux 24 Heures du Mans, a complété le podium.

RACB,awards,bruxelles,belgique,clovis,driver,year,thierry,neuville,stoffel,vandoorne,WRC,F1

Parmi les autres temps forts de cette soirée, le titre Rookie of the Year a été décerné à Guillaume De Ridder, 3e en championnat du monde de rallycross dans la catégorie RX2. Fort de sept titres cette année, le W Racing Team est le Team of the Year. Enfin, Stéphane Ratel a reçu, des mains du Ministre de la Mobilité François Bellot, le Honorary Mention. Le CEO de SRO Motorsports Group est l’architecte du renouveau des Total 24 Hours of Spa, l’épreuve d’endurance de référence au niveau mondial pour les voitures de Grand Tourisme.

Résultats «Driver of the Year»

1.Thierrry Neuville

2.Stoffel Vandoorne

3.Dries Vanthoor

4.Maxime Martin

5.Maxime Soulet

 

Team of the Year (vainqueur)

WRT

 

Rookie of the Year (vainqueur)

Guillaume De Ridder

 

Honorary Mention

SRO Motorsports Group

RACB,awards,bruxelles,belgique,clovis,driver,year,thierry,neuville,stoffel,vandoorne,WRC,F1

22:26 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : racb, awards, bruxelles, belgique, clovis, driver, year, thierry, neuville, stoffel, vandoorne, wrc, f1 | | |

essai,test,road,SUV,opel,new,Crossland X,essence,1.2,Turbo,PSA,130,BM,transmission,manuelle,belgique,prix,options,avis,expérience

Même si Opel n’insiste pas trop là-dessus, le Crossland X remplace bel et bien le minispace Meriva. Haut, assez spacieux et pratique à l'intérieur, le nouveau venu possède les attributs de son prédécesseur mais il offre cependant moins de place aux occupants arrière. Et puis la disparition du système d'ouverture des portes du Meriva (comme sur une Rolls Royce) attristera les amateurs d'originalité technique.

essai,test,road,SUV,opel,new,Crossland X,essence,1.2,Turbo,PSA,130,BM,transmission,manuelle,belgique,prix,options,avis,expérience

Pour concocter ce rival des VW Tiguan ou autres Peugeot 2008, Opel a fait dans la simplicité. Faute de plate-forme moderne disponible, il s'est adressé à PSA. Première Opel élaborée sur une base française, le Crossland X emprunte donc l'architecture et les moteurs des Peugeot 208 et 2008 et des Citroën C3 et C4 Cactus. Il a même eu l'honneur de devancer de quelques mois son frère, le Citroën C3 Aircross qui franchit actuellement les portes des concessions. Et l'Opel comme le modèle de la marque aux chevrons sont produits dans la même usine de Saragosse en Espagne, un site appartenant à l'allemand.

essai,test,road,SUV,opel,new,Crossland X,essence,1.2,Turbo,PSA,130,BM,transmission,manuelle,belgique,prix,options,avis,expérience

J'aime bien

Extérieurement, le Crossland X est plutôt réussi avec un toit gris ou noir qui sied à merveille au reste de la carrosserie surtout lorsque celle-ci est parée de couleurs vives. L’arrière est davantage stylé que l’avant, plus fade mais on aime assez cette ligne latérale, courbe et chromée de la custode qui marque les dernières Opel.

essai,test,road,SUV,opel,new,Crossland X,essence,1.2,Turbo,PSA,130,BM,transmission,manuelle,belgique,prix,options,avis,expérience

Plutôt malin

Le moteur tri-cylindre PSA 1.2 Pure Tech dans sa version de 130 ch se révèle très alerte, grimpe allègrement dans les tours et procure une vivacité plaisante. Il n'est nullement ridicule sur route ou autoroute et il permet de suivre des bolides bien mieux fournis. Les longs trajets sont envisageables sereinement mais si vous fréquentez les autoroutes allemandes, prévoyez de nombreux passages à la pompe parce qu’à 160 km/h, la consommation affichée grimpe à 12 l/100. La boîte de vitesses manuelle est typée Opel et ne supporte pas les passages à la volée. Ça tombe bien, la sportivité n’est vraiment pas la tasse de thé de cet engin!

essai,test,road,SUV,opel,new,Crossland X,essence,1.2,Turbo,PSA,130,BM,transmission,manuelle,belgique,prix,options,avis,expérience

J'aime moins

Contrairement au C3 Aircross que nous citions plus haut, l’intérieur de l’Opel est d’un classicisme fou. Certes, tout est à sa place et relativement facile à trouver mais on regrette les plastiques bas de gamme en partie basse de la planche de bord et sur la console, dignes d’une Dacia. Le tout est bien peu valorisant, d'autant que la finition générale est très moyenne. Serait-ce déjà l’influence de PSA?

essai,test,road,SUV,opel,new,Crossland X,essence,1.2,Turbo,PSA,130,BM,transmission,manuelle,belgique,prix,options,avis,expérience

Pourquoi je l'achète

L'Opel affiche des prix proches de la concurrence, mais l'équipement est plus généreux. Dans cette finition Innovation, le Crossland X 1.2 Turbo BM6 est affiché à 21.600€. Il emporte, en plus par rapport à la finition Edition, l’accoudoir central avant, le volant gainé de cuir, le pack Comfort, le double plancher de chargement, la climatisation électronique, les jantes en alliage Diamond Cut de 16″ ou encore le Sight & Light Pack (capteur de pluie, automatic light control, rétro intérieur jour/nuit automatique, pare-soleil avec miroirs de courtoisie éclairés).

essai,test,road,SUV,opel,new,Crossland X,essence,1.2,Turbo,PSA,130,BM,transmission,manuelle,belgique,prix,options,avis,expérience

Pourquoi je ne l'achète pas

Le confort n’est pas le point fort de cette Opel. La marque au Blitz a indubitablement durci les trains roulants d'origine PSA. Les inégalités et ralentisseurs génèrent ainsi pas mal de trépidations. Pour une petite voiture familiale, c'est définitivement trop ferme! Et puis le confort auditif est par ailleurs perfectible. Aux bruits du moteur s'ajoutent celui des suspensions ainsi que quelques grincements de mobilier intérieur très agaçants sur mauvais revêtement (en provenance du siège conducteur).

essai,test,road,SUV,opel,new,Crossland X,essence,1.2,Turbo,PSA,130,BM,transmission,manuelle,belgique,prix,options,avis,expérience

11:55 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essai, test, road, suv, opel, new, crossland x, essence, 1.2, turbo, psa, 130, bm, transmission, manuelle, belgique, prix, options, avis, expérience | | |