essai,test,roadtest,volkswagen,arteon,berline,TDI,diesel,4 portes, hayon,150,ch,dsg7,boîte,auto,route,autoroute,prix,combien

En changeant de nom, la Volkswagen Passat CC tente de se construire une nouvelle image davantage axée sur le haut de gamme. Si certains collègues n’ont pas hésité à l’imaginer en remplaçante de la très discrète Phaeton, l’Arteon les aura probablement déçus. Parce qu’il s’agit bel et bien d’une Passat ayant revêtu des habits plus sportifs. Mais si la carrosserie est absolument réussie, l’intérieur n’est rien d’autre que celui d’une Passat très bien achalandé.

essai,test,roadtest,volkswagen,arteon,berline,TDI,diesel,4 portes, hayon,150,ch,dsg7,boîte,auto,route,autoroute,prix,combien

J'aime bien

Il n’y a pas à dire, les lignes de la VW Arteon sont réussies. Certes, la version grise dont nous avons hérité pour cet essai n’est pas des plus voyantes mais elle permet d’offrir une certaine classe à la berline. Le regard acéré qui se fond dans l’immense calandre lui donne du caractère tandis que le pavillon rabaissé et la ligne de caisse haute lui confèrent un côté très dynamique qui devrait l’aider à affronter les Audi A5 et autres BMW Série 4 GranCoupé. L’arrière est lui aussi très distinct d’une simple Passat avec des feux arrière effilés et un béquet qui s’intègre à la malle arrière.

essai,test,roadtest,volkswagen,arteon,berline,TDI,diesel,4 portes, hayon,150,ch,dsg7,boîte,auto,route,autoroute,prix,combien

Plutôt malin

Le 2.0 TDI 150 archi-connu a parfaitement assumé son travail durant la semaine que nous avons vécu ensemble. Certes, il ne vous emmènera pas d’un simple appui sur la pédale de droite à des vitesses vertigineuses mais il se montre parfaitement à l’aise dans la circulation habituelle et ne craint pas les longs déplacements. Il ne faut cependant pas oublier les dimensions et le poids de l’Arteon qui ne poussent pas franchement à la sportivité contrairement à ce que les lignes pourraient nous faire croire.

essai,test,roadtest,volkswagen,arteon,berline,TDI,diesel,4 portes, hayon,150,ch,dsg7,boîte,auto,route,autoroute,prix,combien

J'aime moins

On s’était déjà plaint de la boîte DSG lors de notre essai de la Golf 1.5 TSI mais ce nouvel essai nous a confortés dans l’idée qu’il était vraiment temps d’en changer. Lente, pas vraiment sur la belle lorsqu’on décide de donner un coup d’accélérateur pour doubler, elle a véritablement vieilli et marque le pas par rapport à ce que l’on peut trouver ailleurs. Et puis ces palettes minuscules cachées derrière le volant n’incitent guère à passer en mode manuel…

essai,test,roadtest,volkswagen,arteon,berline,TDI,diesel,4 portes, hayon,150,ch,dsg7,boîte,auto,route,autoroute,prix,combien

Pourquoi je l'achète

La tenue de route est très sécurisante avec une amorce de sous-virage en cas d’excès d’optimisme, ainsi qu’un bon mordant des freins et ce même après plusieurs sollicitations musclées et répétées. La direction précise permet de placer les roues avant où on le souhaite, mais sa grande souplesse la rend plus à son aise sur les routes moins sinueuses et les grands axes. Et puis vous le savez si vous nous lisez régulièrement, on n’aime pas les SUV au Rédacteur Auto alors rien que pour ça, on choisit l’Arteon!

essai,test,roadtest,volkswagen,arteon,berline,TDI,diesel,4 portes, hayon,150,ch,dsg7,boîte,auto,route,autoroute,prix,combien

Pourquoi je ne l'achète pas

Si l’habitacle se révèle riche en équipements, il reste néanmoins tout à fait semblable à celui que l’on retrouve à bord de la Passat. Certes, la qualité est là et la solidité semble réelle mais cela manque cruellement d’originalité par rapport à la carrosserie. La position de conduite reste également trop haute à notre goût et puis l’absence d’encadrement des vitres des portes génère inévitablement plus de bruit notamment lors des passages dans les tunnels. L’Arteon 2.0 TDI 150 DSG7, en finition Elegance, est affichée à 42.820€ sans options. Notre Volkswagen disposait du Pack Travel, du Pack Drive, du Pack Ambiente ou encore du Pack Easy Entry pour un total de 51.310€. La Passat avec la même finition et le même moteur est vendue à 34.990€, ça fait là une sacrée différence (7.830€)!

essai,test,roadtest,volkswagen,arteon,berline,TDI,diesel,4 portes, hayon,150,ch,dsg7,boîte,auto,route,autoroute,prix,combien

13:28 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essai, test, roadtest, volkswagen, arteon, berline, tdi, diesel, 4 portes, hayon, 150, ch, dsg7, boîte, auto, route, autoroute, prix, combien | | |

Futur,insigna,Opel,2017,septembre,présentation,photos,espion,belgique,autoroute,fuite,scoop,allemande

Notre fidèle lecteur, Alexis R., nous a fait récemment parvenir des photos qu'il a prises sur l'autoroute de Bruxelles. Il s'agit des mulets de développement de la future Opel Insigna qui devrait être dévoilée à l'automne. Un modèle que l'on nous annonce plus encombrant avec un empattement étiré de 10 cm qui devrait lui permettre de rivaliser avec l'habitabilité remarquable d'une Skoda Superb.

Futur,insigna,Opel,2017,septembre,présentation,photos,espion,belgique,autoroute,fuite,scoop,allemande

L'autre cheval de bataille de cette Insignia 2, c'est de combattre l'embonpoint de la génération actuelle. La baisse de poids pourrait ainsi atteindre près de 200 kg sur certaines versions, histoire de gagner en agilité, en performances et en sobriété. L'offre mécanique en profitera pour s'adonner au "downsizing", en remplaçant les 2.0 diesel de la génération actuelle par des 1.6.

Futur,insigna,Opel,2017,septembre,présentation,photos,espion,belgique,autoroute,fuite,scoop,allemande

11:22 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : futur, insigna, opel, 2017, septembre, présentation, photos, espion, belgique, autoroute, fuite, scoop, allemande | | |

essai,test,longue,distance,mercedes,C200,diesel,break,compact,nouvelle,prix,Bluetech,AMG,finition,2015,autoroute,consommations

Lancée en 1982, la petite berline 190 (type W201) de Mercedes est rapidement devenue le produit vedette de la marque. Le seuil des 8 millions de classe C vendues a d’ailleurs été franchi en mai de cette année. La nouvelle génération W205, introduite en 2014, est bien sûr un produit stratégique dans la bataille que se livrent les trois constructeurs allemands haut de gamme. La version break est, quant à elle, apparue pour la première fois en 1996 au catalogue dans cette gamme.

essai,test,longue,distance,mercedes,C200,diesel,break,compact,nouvelle,prix,Bluetech,AMG,finition,2015,autoroute,consommations

On dit souvent que les premières impressions sont celles qui comptent… En m’installant au volant de cette jolie Mercedes, je dois avouer qu’elles sont excellentes. L’intérieur est particulièrement soigné. La position de conduite est parfaite via les boutons de réglages des portières. La qualité saute aux yeux, la finition est exclusive et le cuir rouge des assises est absolument craquant. Toutes les interfaces ont été soignées et chaque élément mobile possède une précision mécanique quasi-horlogère accompagnée de crantages précis et nets.

essai,test,longue,distance,mercedes,C200,diesel,break,compact,nouvelle,prix,Bluetech,AMG,finition,2015,autoroute,consommations

A l’instar de ses petites sœurs, les classes A & CLA, l’écran multimédia a été extrait du volume de la console centrale, mais ses dimensions (8.4″ en diagonale en conjonction avec le système Comand Online) le font paraître moins chétif. Totalisateurs remis à zéro, une pression sur le bouton start et le 4 cylindres s’ébroue dans le bourdonnement caractéristique d’un turbodiesel. La C200 que nous avions à l’essai fait appel, comme les plus petits modèles de la marque, au 1.6 dCi d’origine Renault. Un moteur fabriqué en France qui a reçu le feu vert de la marque allemande pour équiper la nouvelle Classe C grâce à son appétit de moineau et sa fabrication parfaite à un prix inférieur de 30% à ce que faisait Mercedes précédemment. Grâce à ce moteur, le C200 BlueTEC Break propose 136 ch pour un couple de 400 Nm. Ce groupe propulseur est conforme aux normes Euro 6 et adopte pour y parvenir un système de réduction catalytique sélective (SCR) avec injection d’urée (AdBlue).

essai,test,longue,distance,mercedes,C200,diesel,break,compact,nouvelle,prix,Bluetech,AMG,finition,2015,autoroute,consommations

Notre modèle d’essai était équipé de la boîte automatique 7 G-Tronic Plus (2.541€ tvac) se révèle plutôt cohérente avec ce modèle et si vous aviez des velléités de pilotage, deux palettes ont été ajoutées au volant pour que vous puissiez changer les rapports selon vos envies. Le genre de gadget que nous n’utilisons jamais à bord de voiture de ce style.

essai,test,longue,distance,mercedes,C200,diesel,break,compact,nouvelle,prix,Bluetech,AMG,finition,2015,autoroute,consommations

A la différence des systèmes d’amortissement variables magnéto-rhéologiques, la suspension Airmatic de Mercedes remplace les combinés ressorts et amortisseurs par un système entièrement pneumatique. Après les moteurs Renault, les suspensions Citroën? Non, il s’agit d’un système 100% allemand affranchi du tarage de ressorts où le système peut régler à la fois la fermeté et l’amortissement sur une large plage, faisant de la classe C W205 un véritable tapis volant. Autre constatation immédiate: l’extraordinaire souplesse du moteur. Traverser un village en 4ème à 1100 t/min ne lui fait absolument pas peur, et dès les plus bas régimes, il a déjà suffisamment de couple pour gravir une côte sur un filet de gaz. Le système Stop & Start se révèle un rien trop pressée, arrêtant le moteur avec empressement au moindre arrêt, mais l’assistance de direction reste alimentée électriquement et permet de tourner le volant à l’arrêt.

essai,test,longue,distance,mercedes,C200,diesel,break,compact,nouvelle,prix,Bluetech,AMG,finition,2015,autoroute,consommations

Mais l’heure est venue de prendre la route pour l’Italie. Nous quittons Liège à 5 heures du matin, 1.000 km nous attendent mais cela nous réjouit. Cette Mercedes se révèle rapidement une compagne de voyage absolument désirable. Parfaitement installé, nous avalons les kilomètres sans faiblir. L’espace à bord convient parfaitement à notre passagère et les rangements sont suffisamment accueillants pour la contenter. Le vide-poche central est réfrigéré tandis que les multiples prises peuvent gérer le Coyote et le MP3…

essai,test,longue,distance,mercedes,C200,diesel,break,compact,nouvelle,prix,Bluetech,AMG,finition,2015,autoroute,consommations

Très peu adepte du Cruise control en temps normal, nous avouerons que nous avons fait appel à lui assez souvent au vu de la circulation peu intense. Il ralentit toujours aussi fort mais nous avons trouvé que le temps de ré-accélération, une fois le dépassement effectué, est devenu plus rapide que ce que nous avions connu sur les premiers modèles équipés de ce système. Certes, si nous avions eu une trentaine de chevaux en plus, cela n’aurait pas été superflu mais il nous faut admettre que ce petit moulin est assez bluffant à l’usage. Nous avons testé sa souplesse en passant par le Col du Gothard pour la pause déjeuner. Un exercice auquel nous nous prêtons chaque année pour mieux jauger des capacités de notre véhicule à l’essai.

essai,test,longue,distance,mercedes,c200,diesel,break,compact,nouvelle,prix,bluetech,amg,finition,2015,autoroute,consommations

Et dans le cas de cette C200 Bluetech, nous jouons avec le sélecteur Agility qui permet de choisir entre cinq modes: Eco, Comfort, Sport, Sport+ et Individual;  ce dernier pouvant influencer le réglage de cinq paramètres: moteur/boîte, suspension, direction, climatisation et stop/start. Pour avaler les kilomètres, nous avons exclusivement utilisé le mode Comfort mais les modes Sport et Sport+ nous ont été très utiles lorsqu’il s’est agi de trouver du punch pour s’insérer au mieux dans la circulation des centres ville italiens…

essai,test,longue,distance,mercedes,C200,diesel,break,compact,nouvelle,prix,Bluetech,AMG,finition,2015,autoroute,consommations

En mode Comfort, le système AirMatic est onctueux, à la limite du flottant en amortissement primaire, mais divinement confortable. Quelle quiétude! Bien installé dans un siège parfait, les deux coudes reposés, le moteur est inaudible, tournant discrètement à 1900 t/min pour 130 km/h indiqués. Les bruits d’air sont bien filtrés, résultats des efforts ciblés de Mercedes sur l’aéroacoustique de la classe C, et l’utilisation des joints de porte de la classe S. Si vous devez choisir une auto pour aller très loin sans fatigue, cette C200 doit faire partie de votre shopping-list. Au retour, nous avons parcouru 1.195 km en 10h20 à une moyenne de 115 km/h pour une consommation de 7,1 l / 100 km selon l’ordinateur de bord).

essai,test,longue,distance,mercedes,C200,diesel,break,compact,nouvelle,prix,Bluetech,AMG,finition,2015,autoroute,consommations

Concernant le GPS, nous ne pouvons que nous féliciter des trajets proposés. Ainsi, aux alentours de Saverne, il nous a fait quitter l’A4 pour éviter Strasbourg en empruntant la D500 avant de reprendre l’A35 à Niedernai. Et au retour, de Florence, nous avons plongé sur Pise pour remonter sur La Spezia et reprendre l’A1 à Parme. De quoi éviter quelques radars tronçon et lâcher les chevaux. Un dimanche à 5 heures du matin, ça fait du bien.

Du côté des tarifs, la Mercedes C200 BlueTEC Break est disponible à 36.421 euros tvac. Avec toutes ses options, notre véhicule d'essai atteignait 65.854 euros tvac! Parmi les options, nous disposions du toit ouvrant panoramique (1.718€), de l'affichage tête haute (1.198€), du pack de conduite dynamique Airmatic (1.440€), du Comand online (3.569,5€), de l'Intelligent Light System à LED (1.754,5€) de l'AMG Line intérieure et extérieure (4.598€), du Pack Stationnement (1.246€) ou encore du Pack d'assistance à la conduite Plus (2.541€)...

essai,test,longue,distance,mercedes,c200,diesel,break,compact,nouvelle,prix,bluetech,amg,finition,2015,autoroute,consommations

Des hôtels à conseiller

Lors de notre court séjour à Ferrare, nous sommes descendus à l’hôtel Nazionale. Un établissement qui se situe à quelques mètres du centre-ville. Parfaitement situé, il vous accueille dans un cadre entièrement rénové, moderne et très calme. Le personnel est absolument charmant. Notre piètre accent italien ne les a pas contrariés et le gérant ne s’est jamais montré avare en conseils pour trouver un endroit sympa où manger, la piscine universitaire ou encore des balades au bord de la Mer Adriatique.

essai,test,longue,distance,mercedes,c200,diesel,break,compact,nouvelle,prix,bluetech,amg,finition,2015,autoroute,consommations

Le petit-déjeuner est complet dans une pièce au nombre de tables limité ce qui rend ce moment très agréable même s’il vous faudra attendre si vous arrivez avec d’autres clients. Nous avions choisi une suite junior qui s’est révélée assez spacieuse tandis que la salle de bain, sans fenêtre, donne une atmosphère particulière à vos passages sous la douche.

essai,test,longue,distance,mercedes,c200,diesel,break,compact,nouvelle,prix,bluetech,amg,finition,2015,autoroute,consommations

A Florence, nous avions choisi le Forte 16. Un établissement situé à 20 minutes à pied du centre historique. Il offre un spa très propre et un excellent accueil. Il propose également une terrasse accessible à tous, au cinquième étage, qui offre une vue exceptionnelle sur les toits de la ville. Pour 20 euros par jour, vous pouvez laisser votre voiture au parking. Un voiturier la prend en charge parce que c’est via un ascenseur que votre véhicule est mis à l’abri! Le petit-déjeuner est facturé cinq euros par personne ce qui n’est pas excessif pour le buffet qui vous est proposé. On peut le prendre en terrasse et c’est plutôt agréable. Par contre, nous avions opté pour un appartement et ceux-ci donnent sur la route, particulièrement bruyante, qui ceinture Florence. Et la propreté au sol n’était pas des plus nette…

essai,test,longue,distance,mercedes,c200,diesel,break,compact,nouvelle,prix,bluetech,amg,finition,2015,autoroute,consommations

Pour l’anecdote, nous avons rencontré le directeur de l’hôtel qui nous a avoué avoir lui-même descendu notre véhicule au parking en ayant vu les logos AMG de la finition. Nous n’avons pas osé lui avouer qu’il se cachait un simple 1.6 dCi sous le capot! Il était totalement séduit par le cuir rouge de l'habitacle et le haut degré de finition de cette C200.

essai,test,longue,distance,mercedes,c200,diesel,break,compact,nouvelle,prix,bluetech,amg,finition,2015,autoroute,consommations

10:38 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essai, test, longue, distance, mercedes, c200, diesel, break, compact, nouvelle, prix, bluetech, amg, finition, 2015, autoroute, consommations | | |