salon,geneve,GIMS,motorshow,auto,nouveautés,2018,lexus,UX,new,suv,concept,LF-1,limitless

Sur le stand du Premium façon saké, nous avons eu droit à la première mondiale du UX, un crossover qui va remplacer la CT200h à très court terme. Autant dire que chez Lexus aussi, on est en pleine fièvre de SUVite aigüe.

salon,geneve,GIMS,motorshow,auto,nouveautés,2018,lexus,UX,new,suv,concept,LF-1,limitless

Comme le veut la tradition, la carrosserie est marquée par des lignes courbes et acérées qui contrastent avec un habitacle plus consensuel. Lexus implante sous le capot de l’UX un moteur essence atmosphérique 2 litres associé à un moteur électrique qui développent une puissance combinée de 178 ch.

salon,geneve,GIMS,motorshow,auto,nouveautés,2018,lexus,UX,new,suv,concept,LF-1,limitless

Déjà vu au salon de Detroit, le Concept LF-1 Limitless faisait ses grands débuts européens. Lexus voudrait faire de ce modèle inédit son futur porte-drapeau. Mais plutôt que de privilégier l'espace à bord, chose que fera le RX châssis long, ce SUV misera avant tout sur des prestations et un look spectaculaire.

salon,geneve,GIMS,motorshow,auto,nouveautés,2018,lexus,UX,new,suv,concept,LF-1,limitless

Esthétiquement, on peut dire que le LF-1 Limitless en impose. Le concept a été dessiné par le studio californien du groupe Toyota et combine des formes galbées évoquant un métal à l'état liquide tandis que les arêtes prononcées sont censées rappeler le tranchant d'une lame. On retrouve à l'avant la calandre mais son traitement se prive de chrome afin de mettre en avant les phares, dont l'éclairage donne justement l'impression de faire face à une grille chromée.

salon,geneve,GIMS,motorshow,auto,nouveautés,2018,lexus,UX,new,suv,concept,LF-1,limitless

11:34 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : salon, geneve, gims, motorshow, auto, nouveautés, 2018, lexus, ux, new, suv, concept, lf-1, limitless | | |

salon,Genève,GIMS,2018,jeep,new,wrangler,tradition,essence,diesel,transmission,auto,new,USA,4x4,rustique,tradition

Il a été élu plus beau stand de cette édition du salon de Genève et force est d'admettre que ce titre est parfaitement mérité. Avec ses nouveaux Wrangler qui grimpent aux murs, Jeep a frappé les esprits. Une bonne idée lorsqu'on constate à quel point le modèle-phare de la marque reste proche de la tradition, à la manière d'une Porsche 911 qui est une autre îcone de la production automobile. Le nouveau venu conserve des ailes avant extérieures, une calandre à sept barres, deux phares rond et des feux arrière carrés. Il garde ainsi parfaitement ses caractéristiques qui font un bien fou dans un segment où tout ces 4x4 finissent par se ressembler.

salon,Genève,GIMS,2018,jeep,new,wrangler,tradition,essence,diesel,transmission,auto,new,USA,4x4,rustique,tradition

Le Wrangler 2018 conserve le 3.6 V6 Pentastar mais est également disponible avec un 4 cylindres 2.0 turbo de 270 ch avec système micro-hybride et un 3.0 V6 diesel de 260 ch. La boîte automatique à huit rapports est neuve mais la tradition est respectée au niveau de la transmission puisqu'une gamme de vitesses courte est disponible, ainsi qu'un blocage des différentiels. Dans l'habitacle, on a droit également à du moderne avec un écran multimédia de 8,4 pouces implanté au milieu d'une planche de bord qui reçoit des inserts couleur carrosserie.

salon,Genève,GIMS,2018,jeep,new,wrangler,tradition,essence,diesel,transmission,auto,new,USA,4x4,rustique,tradition

16:12 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : salon, genève, gims, 2018, jeep, new, wrangler, tradition, essence, diesel, transmission, auto, usa, 4x4, rustique | | |

essai,test,range rover,velar,2.0,diesel,240,ch,500,nm,road,semaine,avc,anglais,suv,4x4,boîte,auto

Vous connaissez mon aversion pour les SUV, vous savez, ces engins totalement inutiles que l'on impose aux gens comme on le faisait, 20 ans plus tôt, avec le Diesel que les marchands refourguaient même aux papys de 80 ans ne faisant plus que 5000 km par an et uniquement en ville... Seulement voilà, je continue d'aimer tout ce qui possède quatre roues, un moteur et un volant et parfois, certaines nouveautés me tombent dans l'œil.

essai,test,range rover,velar,2.0,diesel,240,ch,500,nm,road,semaine,avc,anglais,suv,4x4,boîte,auto

C'est le cas de ce Range Rover Velar. Superbement dessiné, comme si son concepteur avait délibérément choisi de ne pas relever son crayon, il offre une certaine diversité sur un marché où tout se ressemble. Il est basé sur la plateforme du Jaguar F-Pace, ce qui n'en fait pas, à proprement parler une plume. Ses mensurations de 4,80m de long pour un poids de 1841 kg lui donnent toute sa légitimité au sein de la gamme Range. Il mesure 6 cm de moins qu'un Range Sport. Pourtant, c'est un simple 4 cylindres 2.0 Diesel que la marque anglaise a choisi d'implanter sous le capot de notre modèle d'essai. Il développe ici 240 ch et 500 Nm de couple.

essai,test,range rover,velar,2.0,diesel,240,ch,500,nm,road,semaine,avc,anglais,suv,4x4,boîte,auto

J'aime bien

C'est évidemment le confort qui saute aux yeux lorsqu'on monte à bord de ce mastodonte. Et fait rapidement oublier son frère, le F-Pace qui reste bien en deçà en termes de finition, de luxe et de technologie. Le Range propose ainsi des écrans centraux géants sur deux niveaux, des matériaux nettement plus cossus, une position de conduite plus haute et une sensation d’espace plus importante grâce à une planche de bord moins envahissante. On se sent véritablement en sécurité et j'avoue que cela n'a pas déplu à mon amour-propre de pouvoir profiter de ce bel engin quelques jours.

essai,test,range rover,velar,2.0,diesel,240,ch,500,nm,road,semaine,avc,anglais,suv,4x4,boîte,auto

Plutôt malin

Si je fustige aussi souvent les SUV, je dois bien avouer qu'il est à chaque fois particulièrement plaisant de se déplacer à bord de ces engins lorsqu'il s'agit d'accumuler des bornes dans des conditions météorologiques détestables. J'ai ainsi eu la chance de fendre une tempête de grosse pluie au cœur de l'hiver et le Velar m'a procuré un sentiment de sécurité assez exceptionnel. Tant et si bien que j'eus souhaité avoir un énorme bouclier avant pour écarter les automobilistes visiblement moins bien lotis que moi mais qui ne voulaient pourtant pas quitter la bande de gauche...

essai,test,range rover,velar,2.0,diesel,240,ch,500,nm,road,semaine,avc,anglais,suv,4x4,boîte,auto

J'aime moins

La sonorité trop présente du Diesel m'a déplu d'autant que j'ai pour mauvaise habitude de ne pas systématiquement me déplacer avec un arrière-fond musical. Et j'ai aussi un second défaut, c'est de rouler rarement avec l'air-conditionné allumé sauf en cas de fortes chaleurs. Ce qui était loin d'être le cas lors de mon essai. C'est là que, sans crier gare, les vitres s'embuent en moins de temps qu'il ne faut pour s'en rendre compte sans avoir rien changé dans les réglages du chauffage. Bizarre!

essai,test,range rover,velar,2.0,diesel,240,ch,500,nm,road,semaine,avc,anglais,suv,4x4,boîte,auto

Pourquoi je l'achète

Parce que j'ai gagné au lotto, j'ai pris du poids et j'aime être vu! Affiché à 61.600€, le Velar est un bel engin. Ses lignes particulièrement réussies, son intérieur très luxueux et son comportement inébranlable dans des conditions difficiles le rendent incontournable si vous êtes un adepte de ce genre de déplaçoir. Les places arrière et le volume du coffre (673 litres) correspondent à la moyenne de la catégorie. Ah, nous allions oublier le rayon tranmission où la boîte automatique à 8 rapports se montre réactive et très discrète au quotidein, c'est tout ce qu'on lui demande.

essai,test,range rover,velar,2.0,diesel,240,ch,500,nm,road,semaine,avc,anglais,suv,4x4,boîte,auto

Pourquoi je ne l'achète pas

Son poids se fait sentir dès que les courbes se resserrent et ce, même avec la suspension en position Dynamique. Face au Porsche Macan, il ne peut logiquement pas suivre. Et il vous faudra également vous montrer patient avec le système d'info-divertissement et ses trois - superbes - écrans. Navigation GPS, modes de conduite, ventilation, réglages des sièges, tout se commande depuis les écrans ou les molettes dont la fonction évolue au gré des affichages retenus.

essai,test,range rover,velar,2.0,diesel,240,ch,500,nm,road,semaine,avc,anglais,suv,4x4,boîte,auto

11:20 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essai, test, range rover, velar, 2.0, diesel, 240, ch, 500, nm, road, semaine, avc, anglais, suv, 4x4, boîte, auto | | |

interclassics,2018,maastricht,holland,NL,ancêrtes,automobilia,histoire,patrimoine,auto,youngtimers,oldtimers,MECC,

La première bourse de voitures anciennes de Maastricht remonte à 1994, déjà… depuis, beaucoup de choses ont évolué et cette édition 2018, la 25ème, revenait, en quatre jours, sur les différents thèmes proposés aux visiteurs tout au long de ces années.

Affluence

Pas loin de 35.000 visiteurs se sont rendus sur le site du MECC de Maastricht le troisième week-end de janvier. Pour souffler dignement ses 25 bougies, le salon revenait sur les différents thèmes proposés aux visiteurs au fil des ans: l’Aston Martin DB5 du film Goldfinger; la Jaguar Type D de 1956 victorieuse au Mans en 1957 ou encore la Ford Mustang Eleanor du film Gone in 60 seconds (à l’affiche duquel se retrouvent Angelina Jolie et Nicholas Cage). Et de belles pièces, il y en avait également sur les différents stands des professionnels proposant des véhicules de toutes époques à la vente. Si les prix demandés restaient, pour la plupart, soutenus, nous avons quand même noté un retour à un peu plus de raison sur certains modèles, comme les 911 SC annoncées aux environs des 50.000 €. Certes, cela reste une somme élevée mais loin de certains montants annoncés il y a à peine quelques mois.

interclassics,2018,maastricht,holland,NL,ancêrtes,automobilia,histoire,patrimoine,auto,youngtimers,oldtimers,MECC,

Une autre tendance à la hausse assez marquée est celle des prix de voitures réputées populaires: qu’il s’agisse de Fiat 500, de Coccinelles, de 2CV ou de Renault 4 il faut bien reconnaître que l’époque où ces voitures se trouvaient pour quelques centaines d’euros est bien révolue… les exemplaires proposés à Maastricht étaient plutôt dans une fourchette allant de 8 à 10.000 €. A l’inverse, plusieurs américaines, dont certaines assez rares, s’affichaient entre 20 et 30.000 €. De quoi en avoir pour son argent, avec une voiture facilement utilisable et fiable, pour laquelle les pièces se trouvent encore sans trop de difficulté. 

De tout pour tous…

Aux côtés des voitures exposées, de nombreux professionnels et spécialistes de la pièce, des accessoires, de l’Automobilia… étaient également présents, mais sans qu’il y ait une overdose de miniatures comme sur d’autres bourses!

interclassics,2018,maastricht,holland,NL,ancêrtes,automobilia,histoire,patrimoine,auto,youngtimers,oldtimers,MECC,

Au final, de belles voitures, de quoi trouver son bonheur sur de nombreux stands, des prix plutôt corrects mais un seul bémol, le prix du parking, exorbitant, à 10 € pour une paire d’heures. Ce point est vraiment à revoir.

Voici maintenant un résumé en images…

interclassics,2018,maastricht,holland,NL,ancêrtes,automobilia,histoire,patrimoine,auto,youngtimers,oldtimers,MECC,

1° 11.500 € pour cette superbe SIMCA 1100 de 1973 qui n’affiche que 28.000 km…

interclassics,2018,maastricht,holland,NL,ancêrtes,automobilia,histoire,patrimoine,auto,youngtimers,oldtimers,MECC,

2° Souvent cataloguée comme MGB japonaise, cette Datsun Fairlady de 1969 est la désirable version 2 litres, affichée à 33.600 € quand même!

interclassics,2018,maastricht,holland,NL,ancêrtes,automobilia,histoire,patrimoine,auto,youngtimers,oldtimers,MECC,

3° Un classique des années 60, l’Alfa Romeo Guilietta Spider s’échange à des sommes assez élevée. Cet exemplaire avenant était affiché à moins de 70.000 €.

interclassics,2018,maastricht,holland,NL,ancêrtes,automobilia,histoire,patrimoine,auto,youngtimers,oldtimers,MECC,

4° Fan des Seventies? Alors cette Mini 1000 automatique est irrésistible dans ce brun si typé et son intérieur velours à bandes horizontales. 9.950 € étaient demandés pour cet exemplaire de 92.000 km.

interclassics,2018,maastricht,holland,NL,ancêrtes,automobilia,histoire,patrimoine,auto,youngtimers,oldtimers,MECC,

5° Pour le même prix vous pouviez repartir avec cette magnifique FIAT 127 de 1971 ne totalisant qu’un peu plus de 40.000 km au compteur.

interclassics,2018,maastricht,holland,NL,ancêrtes,automobilia,histoire,patrimoine,auto,youngtimers,oldtimers,MECC,

6° Engin emblématique des sixties, ce bus VW Samba est un véritable aquarium avec ses fenêtres de toit. Sorti la dernière année de production du modèle, en 1967, le prix demandé était de… 119.000 €!

interclassics,2018,maastricht,holland,NL,ancêrtes,automobilia,histoire,patrimoine,auto,youngtimers,oldtimers,MECC,

7° Déjà vue l’an dernier, cette Ferrari 250 SWB marquait les 70 ans de la marque.

interclassics,2018,maastricht,holland,NL,ancêrtes,automobilia,histoire,patrimoine,auto,youngtimers,oldtimers,MECC,

8° En 2007, le thème de la bourse de Maastricht était cars on film. Cette Aston martin DB5 est celle du film Goldfinger et, oui, ses plaques d’immatriculations tournent!

interclassics,2018,maastricht,holland,NL,ancêrtes,automobilia,histoire,patrimoine,auto,youngtimers,oldtimers,MECC,

9° Fan d’Angelina Jolie? Voici sa partenaire à quatre roues dans Gone in 60 seconds, aux côtés de Nicholas Cage. Celle-ci était l’une des vedettes de l’édition de 2004 de la bourse néerlandaise.

interclassics,2018,maastricht,holland,NL,ancêrtes,automobilia,histoire,patrimoine,auto,youngtimers,oldtimers,MECC,

10° Voiture d’amateur éclairé, cette Invicta 4,5 litre de 1928 était une voiture d’usine qui a participé aux 24 H du Mans en 1929. Sa carrosserie Weymann est en moleskine tendue sur une armature bois, un gage de légèreté.

interclassics,2018,maastricht,holland,NL,ancêrtes,automobilia,histoire,patrimoine,auto,youngtimers,oldtimers,MECC,

11° Chère les Mustang Fastback? Pas toujours… cette version V8 était proposée à 37.850 €. De quoi se la jouer façon Bullit sur les routes de campagne.

interclassics,2018,maastricht,holland,NL,ancêrtes,automobilia,histoire,patrimoine,auto,youngtimers,oldtimers,MECC,

12° L’une des nombreuses FIAT 500 exposées, cette version break (ou Giardiniera) a été repeinte dans sa teinte d’origine. Le prix annoncé était de 11.950 €. Les versions 2 portes étaient souvent plus abordables, autour des 8 à 10.000 €.

interclassics,2018,maastricht,holland,NL,ancêrtes,automobilia,histoire,patrimoine,auto,youngtimers,oldtimers,MECC,

13° Une belle mécanique dans le salon? Pourquoi pas… avec ce moteur en étoile d’avion, tout chromé qui sert de base à une table en verre. Certes, cela ne s’accorde pas avec tous les intérieurs mais c’est très original!

interclassics,2018,maastricht,holland,NL,ancêrtes,automobilia,histoire,patrimoine,auto,youngtimers,oldtimers,MECC,

14° Jolie teinte seventies pour cette 911 Targa 2.0 litres ayant subi une restauration totale.

interclassics,2018,maastricht,holland,NL,ancêrtes,automobilia,histoire,patrimoine,auto,youngtimers,oldtimers,MECC,

15° Amateurs de Roger Moore, voilà une Lotus Esprit S1 ayant été totalement restaurée. Le montant des travaux avoisinant les 57.000 €, le prix de vente reste raisonnable, à 68.500 €. Reste à espérer qu’elle soit plus fiable que quand elle était neuve et… qu’elle ne prendra pas feu au premier virage!

interclassics,2018,maastricht,holland,NL,ancêrtes,automobilia,histoire,patrimoine,auto,youngtimers,oldtimers,MECC,

16° Cet International Scout est une rareté aux USA, encore plus en Europe. En bel état, voilà de quoi s’imaginer sur une autoroute californienne, dans un épisode de CHIPS.

interclassics,2018,maastricht,holland,NL,ancêrtes,automobilia,histoire,patrimoine,auto,youngtimers,oldtimers,MECC,

17° Les hollandais apprécient beaucoup les Alfa, surtout les Giulia, tant en coupé qu’en berline. Cette très belle 1300 TI importée d’Italie était affichée à 20.950 €. Un prix un peu élevé mais justifié par son état et son historique. Les jantes sont des GB, copies des célèbres Minilites.

interclassics,2018,maastricht,holland,NL,ancêrtes,automobilia,histoire,patrimoine,auto,youngtimers,oldtimers,MECC,

18° Une autre berline Alfa Romeo… mais bien plus rare, une 2600, à moteur 6 cylindres double arbre. Celle-ci date de 1962 et le prix demandé était de 35.995 €, son physique n’étant pas son atout principal, ceci explique cela!

interclassics,2018,maastricht,holland,NL,ancêrtes,automobilia,histoire,patrimoine,auto,youngtimers,oldtimers,MECC,

19° A la recherche d’une ancienne facile à utiliser et fiable? Cette Buick Master Six de 1927 vous attend! Il n’y a plus qu’à sortir le costume sombre, l’œillet et le Borsalino pour se croire revenu à l’époque d’Al Capone et de la prohibition.

interclassics,2018,maastricht,holland,NL,ancêrtes,automobilia,histoire,patrimoine,auto,youngtimers,oldtimers,MECC,

20° Un Toyota Lite Ace première main de 55.000 km datant de 1983. La plupart de ses congénères ont mal terminé, à la casse, après avoir été usé jusqu’à la corde ou exporté en Afrique. Cet exemplaire est particulièrement bien conservé et sa superbe teinte orange associée à l’intérieur en plastique brun du plus bel effet n’aurait pas dépareillé dans un épisode de Derrick.

interclassics,2018,maastricht,holland,NL,ancêrtes,automobilia,histoire,patrimoine,auto,youngtimers,oldtimers,MECC,

21° Plus rare et beaucoup moins recherchée que l’emblématique MkII, cette berline Jaguar MkI de 1959 est équipée d’un moteur 2,4 litres et d’une boîte avec overdrive. A un peu plus de 25.000 €, elle est également plus abordable que ses sœurs plus récentes.

interclassics,2018,maastricht,holland,NL,ancêrtes,automobilia,histoire,patrimoine,auto,youngtimers,oldtimers,MECC,

22° A la recherche d’un youngtimer original ? Voici ce qu’il vous faut. Le style est particulier mais cette Mitsubishi Lancer trois volumes de 1987 ne totalise que 12.700 km et sent encore le neuf! 7.490 € quand même…

interclassics,2018,maastricht,holland,NL,ancêrtes,automobilia,histoire,patrimoine,auto,youngtimers,oldtimers,MECC,

23° Dans la série des engins originaux, cette Renault 30 TS V6 à boîte automatique de 1979 est une seconde main de 30.700 km. Le prix demandé est certes élevé, à 15.950 € mais essayez d’en trouver une plus belle et totalisant moins de kilomètres. Ces autos ont souvent été malmenées et ont terminé à la casse en masse, victimes des différentes primes à la casse qui se sont succédées durant des années.

interclassics,2018,maastricht,holland,NL,ancêrtes,automobilia,histoire,patrimoine,auto,youngtimers,oldtimers,MECC,

24° Et tant que nous y sommes… pourquoi ne pas opter pour un coupé américain neuf? Cette Dodge Daytona de 1987 ne totalise que… 22 miles! Autant dire qu’elle n’a fait qu’être déplacée d’un coin d’une salle d’expo à l’autre toute sa vie. Pour 16.500 €, ce n’est pas cher payé pour une voiture neuve et aussi originale.

interclassics,2018,maastricht,holland,NL,ancêrtes,automobilia,histoire,patrimoine,auto,youngtimers,oldtimers,MECC,

25° Originale mais chère, cette Mercedes 220 S cabriolet de 1955 était proposée à 120.000 €.

15:42 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : interclassics, 2018, maastricht, holland, nl, automobilia, histoire, patrimoine, auto, youngtimers, oldtimers, mecc, ancêtres | | |

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

On ne cesse de nous le rabâcher: l'automobile n'est plus tendance. Pourtant, derrière le discours d'une certaine classe politique opportuniste, il faut avouer que la bagnole continue à nous faire rêver. Et quel plus bel exemple que le Salon de l'Auto organisé tous les ans à Bruxelles, où les records de visites ne cessent d'être battus à l'image de l'année passée. Comment expliquer ce succès qui ne se dément pas alors que d'autres manifestations du même genre connaissent davantage de difficultés à déplacer les foules?

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

Parce que le Belge, quoiqu'on en dise, aime toujours la voiture. Certes, une part de la population la subit quotidiennement par obligation, mais dans 80% des cas, elle reste l'unique moyen de mobilité. Et puis le public qui viendra au Heysel à partir d'aujourd'hui voudra également en prendre plein les yeux devant des voitures inaccessibles. Et il n'existe pas de plus belle occasion chez nous pour admirer autant de GT et de supercars dans un même endroit.

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

Bruxelles n'a jamais été le lieu où les premières mondiales se dévoilent et le salon de Detroit, qui ouvre ses portes lundi, conserve les faveurs des constructeurs. Toutefois, vous pourrez néanmoins admirer la nouvelle Citroën C4 Cactus, les BMW série 2 Active Tourer et Gran Tourer restylées ainsi que les MINI 3 et 5 portes ainsi que Cabrio retouchées elles aussi. Et puis dès mardi, BMW pourra également exposer le nouveau X2 que nous avons l'occasion d'admirer en avant-première et qui semble particulièrement prometteur.

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

Sachant cela, nous avons demandé à Nicolas Donneaux de nous fournir un reportage photo axé sur les voitures de rêve. Prenez-en plein les yeux. Et si vous voulez gagner des entrées pour le Salon 2018, rendez-vous sur notre page Facebook!

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

11:32 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Divers, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : autosalon, 2018, salon, auto, bruxelles, 96, eme, édition, moto, janvier, heysel, expo, supercars, gt, sportives, photos, reportage, live, nicolas, donneaux | | |

essai,test,roadtest,volkswagen,arteon,berline,TDI,diesel,4 portes, hayon,150,ch,dsg7,boîte,auto,route,autoroute,prix,combien

En changeant de nom, la Volkswagen Passat CC tente de se construire une nouvelle image davantage axée sur le haut de gamme. Si certains collègues n’ont pas hésité à l’imaginer en remplaçante de la très discrète Phaeton, l’Arteon les aura probablement déçus. Parce qu’il s’agit bel et bien d’une Passat ayant revêtu des habits plus sportifs. Mais si la carrosserie est absolument réussie, l’intérieur n’est rien d’autre que celui d’une Passat très bien achalandé.

essai,test,roadtest,volkswagen,arteon,berline,TDI,diesel,4 portes, hayon,150,ch,dsg7,boîte,auto,route,autoroute,prix,combien

J'aime bien

Il n’y a pas à dire, les lignes de la VW Arteon sont réussies. Certes, la version grise dont nous avons hérité pour cet essai n’est pas des plus voyantes mais elle permet d’offrir une certaine classe à la berline. Le regard acéré qui se fond dans l’immense calandre lui donne du caractère tandis que le pavillon rabaissé et la ligne de caisse haute lui confèrent un côté très dynamique qui devrait l’aider à affronter les Audi A5 et autres BMW Série 4 GranCoupé. L’arrière est lui aussi très distinct d’une simple Passat avec des feux arrière effilés et un béquet qui s’intègre à la malle arrière.

essai,test,roadtest,volkswagen,arteon,berline,TDI,diesel,4 portes, hayon,150,ch,dsg7,boîte,auto,route,autoroute,prix,combien

Plutôt malin

Le 2.0 TDI 150 archi-connu a parfaitement assumé son travail durant la semaine que nous avons vécu ensemble. Certes, il ne vous emmènera pas d’un simple appui sur la pédale de droite à des vitesses vertigineuses mais il se montre parfaitement à l’aise dans la circulation habituelle et ne craint pas les longs déplacements. Il ne faut cependant pas oublier les dimensions et le poids de l’Arteon qui ne poussent pas franchement à la sportivité contrairement à ce que les lignes pourraient nous faire croire.

essai,test,roadtest,volkswagen,arteon,berline,TDI,diesel,4 portes, hayon,150,ch,dsg7,boîte,auto,route,autoroute,prix,combien

J'aime moins

On s’était déjà plaint de la boîte DSG lors de notre essai de la Golf 1.5 TSI mais ce nouvel essai nous a confortés dans l’idée qu’il était vraiment temps d’en changer. Lente, pas vraiment sur la belle lorsqu’on décide de donner un coup d’accélérateur pour doubler, elle a véritablement vieilli et marque le pas par rapport à ce que l’on peut trouver ailleurs. Et puis ces palettes minuscules cachées derrière le volant n’incitent guère à passer en mode manuel…

essai,test,roadtest,volkswagen,arteon,berline,TDI,diesel,4 portes, hayon,150,ch,dsg7,boîte,auto,route,autoroute,prix,combien

Pourquoi je l'achète

La tenue de route est très sécurisante avec une amorce de sous-virage en cas d’excès d’optimisme, ainsi qu’un bon mordant des freins et ce même après plusieurs sollicitations musclées et répétées. La direction précise permet de placer les roues avant où on le souhaite, mais sa grande souplesse la rend plus à son aise sur les routes moins sinueuses et les grands axes. Et puis vous le savez si vous nous lisez régulièrement, on n’aime pas les SUV au Rédacteur Auto alors rien que pour ça, on choisit l’Arteon!

essai,test,roadtest,volkswagen,arteon,berline,TDI,diesel,4 portes, hayon,150,ch,dsg7,boîte,auto,route,autoroute,prix,combien

Pourquoi je ne l'achète pas

Si l’habitacle se révèle riche en équipements, il reste néanmoins tout à fait semblable à celui que l’on retrouve à bord de la Passat. Certes, la qualité est là et la solidité semble réelle mais cela manque cruellement d’originalité par rapport à la carrosserie. La position de conduite reste également trop haute à notre goût et puis l’absence d’encadrement des vitres des portes génère inévitablement plus de bruit notamment lors des passages dans les tunnels. L’Arteon 2.0 TDI 150 DSG7, en finition Elegance, est affichée à 42.820€ sans options. Notre Volkswagen disposait du Pack Travel, du Pack Drive, du Pack Ambiente ou encore du Pack Easy Entry pour un total de 51.310€. La Passat avec la même finition et le même moteur est vendue à 34.990€, ça fait là une sacrée différence (7.830€)!

essai,test,roadtest,volkswagen,arteon,berline,TDI,diesel,4 portes, hayon,150,ch,dsg7,boîte,auto,route,autoroute,prix,combien

13:28 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essai, test, roadtest, volkswagen, arteon, berline, tdi, diesel, 4 portes, hayon, 150, ch, dsg7, boîte, auto, route, autoroute, prix, combien | | |

salon,Genève,auto,2017,visite,tour,marques,BMW,Bugatti,Chevrolet,DB Automotive,Dendrobium,Dodge-Ram

BMW

La grande nouveauté du salon est ici la version break de la Serie 5, la Touring. Elle ne choquera personne… son style est comme celui de la berline, élégant et épuré. Sur le stand, d’autres versions actualisées de la Serie 4 et la 7 en vedette.

salon,Genève,auto,2017,visite,tour,marques,BMW,Bugatti,Chevrolet,DB Automotive,Dendrobium,Dodge-Ram

BUGATTI

salon,Genève,auto,2017,visite,tour,marques,BMW,Bugatti,Chevrolet,DB Automotive,Dendrobium,Dodge-Ram

Égale à elle-même et son statut assumé, la marque franco-allemande profite de Genève pour montrer au grand public son dernier modèle. Il est vrai que la plupart de ces autos passent plus de temps dans des garages conditionnés que sur la route!

salon,Genève,auto,2017,visite,tour,marques,BMW,Bugatti,Chevrolet,DB Automotive,Dendrobium,Dodge-Ram

CHEVROLET

Les américains ne font plus guère que de la figuration en Europe… Chevrolet présente à Genève toute une gamme sportive. La Corvette Z06 et son V8 de 6,2 l et 650 ch pour un prix contenu est plutôt séduisante. Du côté de la Camaro, on fête les 50 ans du modèle à coups de teinte unique Nightfall Gray Metallic, mais il n’y a qu’une seule nuance ici! Les jantes sont des 20" spécifiques et il y a un look constitué de bandes autocollantes et d'un spoiler avant plus imposant ainsi que d’autres babioles. La nostalgie faisant vendre, la marque n’aura aucun mal à les écouler.

salon,Genève,auto,2017,visite,tour,marques,BMW,Bugatti,Chevrolet,DB Automotive,Dendrobium,Dodge-Ram

DAVID BROWN AUTOMOTIVE

salon,Genève,auto,2017,visite,tour,marques,BMW,Bugatti,Chevrolet,DB Automotive,Dendrobium,Dodge-Ram

«Toute ressemblance…» le nom est pareil, le style est proche… du Canada Dry sur 4 roues? Cet élégant coupé anglais est basé sur une plateforme Jaguar et sa carrosserie est entièrement réalisée à la main. Pour un prix équivalent à celui d’une belle DB5 en état (un bon demi-million d’Euros…), offrez-vous une certaine exclusivité.

DENDROBIUM

salon,Genève,auto,2017,visite,tour,marques,BMW,Bugatti,Chevrolet,DB Automotive,Dendrobium,Dodge-Ram

Un nouveau médicament? Non! Une supercar échappée d’un jeu vidéo? Non plus. Il s'agit d'une électrique venue de Singapour… Il y a fort à parier que ce sera sa seule et unique sortie. Cependant, Willams Advanced Engineering est le partenaire de Vanda Electrics, une start up spécialisée dans la mobilité électrique. Tant qu’à faire, elle offrirait au moins 1500 ch, un 0 à 100 km/h en 2"6 et une autonomie record.

DODGE- RAM

salon,Genève,auto,2017,visite,tour,marques,BMW,Bugatti,Chevrolet,DB Automotive,Dendrobium,Dodge-Ram

Tout près du stand FIAT, le constructeur américain présente ses fleurons: les RAM pick-ups, la Charger et la Challenger. Anachronique? Dommage que la Hellcat n’était pas là!

salon,Genève,auto,2017,visite,tour,marques,BMW,Bugatti,Chevrolet,DB Automotive,Dendrobium,Dodge-Ram

09:31 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : salon, genève, auto, 2017, visite, tour, marques, bmw, bugatti, chevrolet, db automotive, dendrobium, dodge-ram | | |

exposition,photo,rallye,circuit,Liège,décembre,2016,Champion,Bernard,photographes,Wéry,Michelin,Herbet,comité,auto,sport,

C'est hier soir que nous nous sommes réunis à l'Espace d'exposition temporaire le 55 à Liège pour choisir les photos qui seront exposées le week-end des 9, 10 et 11 décembre prochains.

exposition,photo,rallye,circuit,Liège,décembre,2016,Champion,Bernard,photographes,Wéry,Michelin,Herbet,comité,auto,sport,

Un comité de sélection composé de Messieurs Philippe Herbet, artiste-photographe, Gérald Wéry, journaliste à la RTBF et animateur de l'émission Automobile ainsi que Jonathan Van den Eeckout, Trade Marketing Manager chez Michelin.

exposition,photo,rallye,circuit,Liège,décembre,2016,Champion,Bernard,photographes,Wéry,Michelin,Herbet,comité,auto,sport,

Venant d'horizons divers et variés mais ayant en commun un goût prononcé et affirmé pour la belle image et le sport automobile, ils ont pris leurs responsabilités à l'heure des choix sous l’œil attentif d'Alexis Bernard et de Quentin Champion. Très vite, trois axes sont apparus donnant une certaine logique aux clichés retenus.

exposition,photo,rallye,circuit,Liège,décembre,2016,Champion,Bernard,photographes,Wéry,Michelin,Herbet,comité,auto,sport,

Nous entamons maintenant la dernière ligne droite des préparatifs et quelques acteurs majeurs de la discipline nous ont déjà confirmé leur présence. Si vous voulez revoir quelques images de l'année passée, c'est ici.

exposition,photo,rallye,circuit,Liège,décembre,2016,Champion,Bernard,photographes,Wéry,Michelin,Herbet,comité,auto,sport,

N'oubliez pas, l'entrée est gratuite et vous êtes les bienvenus. Et c'est encore mieux si vous confirmez votre venue sur la page Facebook de l'événement!

exposition,photo,rallye,circuit,Liège,décembre,2016,Champion,Bernard,photographes,Wéry,Michelin,Herbet,comité,auto,sport,

14:03 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Divers, Lifestyle, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : exposition, photo, rallye, circuit, liège, décembre, 2016, champion, bernard, photographes, wéry, michelin, herbet, comité, auto, sport | | |

autonews,novembre,2016,296,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,brc,mondial,citroën,C3,2017,mercedes,AMG,Nissan,GTR,lamera,

Enormément d’actualité dans le numéro d'Autonews daté de novembre avec un retour très complet sur les deux manches du WRC qui viennent de se disputer sur asphalte et qui ont couronné Sébastien Ogier pour la quatrième année consécutive en attendant que Volkswagen en fasse de même lors de l'avant-dernière manche qui se disputera au Wales Rally. Il faut dire que le Français s’est imposé en Corse et en en Catalogne sans souffrir la moindre opposition.

Pour 2017, on espère que l’opposition sera un peu plus présente face à l’invincible Français et si nous en croyons Vincent Marique, qui a eu le privilège d’assister aux tests les plus récents de Citroën sur la terre, 2017 devrait être une grande année pour le WRC avec cette nouvelle réglementation qui semble convenir à tout le monde.

Vincent Marique a également assisté à la dernière manche de l’ERC disputée à Chypre, où Alexey Lukyanuk a terminé en beauté une saison rarement marquée par la réussite. L’occasion de faire le point sur les perspectives du Championnat d'Europe avec Jean-Baptiste Ley, le Coordinateur Général de l’ERC.

Nos reportages couvrent également le Rallye du Luxembourg, remis sur pied par une équipe dynamique et motivée, mais aussi le GTC Rally disputé aux Pays-Bas sans oublier les dernières épreuves régionales, et notamment le Rallye de Tournai où la Hyundai i20 R5 a fait une première sortie en Belgique victorieuse aux mains de Guillaume Dilley.

Tout n’est pas encore annoncé, loin de là pour le Rallye du Condroz mais nous faisons le point sur ce qui est d’actualité à l’heure du bouclage avec un horaire qui lui est définitif!

La rubrique Paddocks revient sur les dernières courses en circuit tandis qu’Autonews a eu la chance de découvrir la Lamera à Francorchamps, sous la pluie. Une proposition intéressante entre la Fun Cup et le GT.

Le cahier Histonews est consacré au Tour de Corse Historique, dominé par Romain Dumas, au Rallye du Portugal, où les Belges ont fait la loi, et au Belgian Westhoek Classic, dont la finale a été fertile en rebondissements.

Du côté des produits, nous revenons sur les principales nouveautés du Salon de Paris, de moins en moins mondial, tandis que nous avons goûté à l’Audi A3 1.4 TFSi 150ch, à la Ford Edge 2.0 TDCi, à la Mazda3 1.5 SkyActiv-D et à la Renault Talisman TCe 200ch. Nos coups de cœur vont pourtant assez facilement à la toujours jeune Nissan GT-R 2017 et à l’impériale Mercedes AMG S63 4Matic Cabriolet.

autonews,novembre,2016,296,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,brc,mondial,citroën,C3,2017,mercedes,AMG,Nissan,GTR,lamera,

autonews,septembre,2016,294,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,brc,mondial,24,heures,francorchamps,zolder,citroën,mercedes,ford,fiat,kia,Lexus

Il est des jours où le poste de Rédacteur en chef d’Autonews n’est pas enviable. Ainsi, pour ce numéro de rentrée, ce fut un véritable casse-tête de mettre tous les articles prévus dans les 68 pages dédiées. Ainsi, vous retrouverez les reportages complets sur les rallyes de Finlande et d’Allemagne. Si le premier a été remporté par l’inattendu Kris Meeke sur sa DS 3 WRC, le second a vu Sébastien Ogier reprendre ses bonnes habitudes en s’imposant tout naturellement. Les dernières manches du Championnat d’Europe sont également évoquées ou détaillées en fonction de leur importance. Cédric Cherain nous explique notamment pourquoi il n’a pas réussi à se mettre en évidence au Barum Rally.
Nos interviews du mois sont consacrées à Sven Smeets qui prend encore une nouvelle dimension au sein de VW Motorsport en succédant à Jost Capito au poste de Directeur, et à Teemu Suninen, le très jeune protégé de Toyota Motorsport qui s’étonne encore d’être devenu pilote officiel aussi rapidement. De jeune, il en est également question en TCR Benelux avec l’interview de Sam Dejonghe, ce jeune Anversois à la tête bien faite et au pied droit particulièrement lourd.
Et puis Vincent Marique a fait le point pour vous sur les essais des futures WRC 2017 qui promettent, avant de se rendre dans les impressionnants ateliers de Caren Burton Racing dans le Nord du Grand-Duché du Luxembourg. Enfin, six pages sont consacrées aux épreuves routières communautaires.
L’été, c’est également la saison des courses d’endurance avec les 24 Heures de Spa durant lesquelles Stéphane Halleux a suivi tout particulièrement l’évolution, tantôt impressionnante, tantôt décevante, de Maxime Soulet, Wolfgang Reip et Christian Loriaux au sein du team Bentley et leur défaite au profit de Maxime Martin, mais aussi les 24 Heures de Zolder que notre essayeur-maison a eu la chance de disputer sur une sympathique Mazda MX-5 Cup.
Le cahier ‘Historic’ est consacré à l’Eifel Rallye Festival, avec la première démonstration publique de l’Audi Gr.S, et aux vacances rallystiques de Christophe Jacob.
Et puis nous vous parlons encore de quelques belles surprises en matière d’essais avec la Fiat Tipo HB 1.4 T-Jet 120, la Ford EcoSport 1.0 EcoBoost, la Kia Niro, la Lexus GS-F, la Mercedes SL 400, la Mini One D Clubman, la Skoda Octavia Scout 2.0 TDI 184 sans oublier la Smart ForTwo cabrio 90.
Voilà ce que l’on appelle une rentrée bien remplie qui devrait vous ravir!

autonews,septembre,2016,294,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,brc,mondial,24,heures,francorchamps,zolder,citroën,mercedes,ford,fiat,kia,Lexus