btcc,uk,angleterre,brands-hatch,championnat,ultime,manche,honda,civic,shedden,plato,volkswagen,passat,team bmr,ford,focus,jackson,ginetta,renault,clio,porsche,carrera,cup

Après avoir découvert Snetterton début août et avoir été, à nouveau, séduits par l’ambiance des circuits anglais, nous avions décidé de retourner de l’autre côté de la Manche pour assister à la dernière rencontre de la saison, le week-end dernier, à Brands-Hatch. A 400 km de Liège, vous vous retrouvez au cœur du sport automobile comme le conçoivent les Anglais. Ils viennent parfaitement équipés pour vivre une journée durant laquelle il n’y a pas un seul temps mort.

btcc,uk,angleterre,brands-hatch,championnat,ultime,manche,honda,civic,shedden,plato,volkswagen,passat,team bmr,ford,focus,jackson,ginetta,renault,clio,porsche,carrera,cup

Le programme va des petites Ginetta aux Clio en passant par les Porsche de la Carrera Cup avant la finale du championnat BTCC. En fait, dimanche, il y avait encore trois manches du Major Event de cet ultime rendez-vous. Dans la première course, c’est Mat Jackson qui a imposé sa Ford Focus alors qu’il s’était élancé en tête.

btcc,uk,angleterre,brands-hatch,championnat,ultime,manche,honda,civic,shedden,plato,volkswagen,passat,team bmr,ford,focus,jackson,ginetta,renault,clio,porsche,carrera,cup

Malgré l’intervention de deux voitures de sécurité, le sociétaire du team Motorbase Performance a dominé la première course devant Aron Smith (Volkswagen Passat CC Team BMR) et Adam Morgan troisième avec la Mercedes-Benz Classe A du WIX Racing. Derrière, les prétendants au titre n’ont pas réussi à se départager puisque même si Colin Turkignton et Jason Plato, les autres membres du Team BMR, ont pu doubler le leader du championnat, Gordon Shedden, le pilote Honda est resté dans leur sillage pour perdre le moins de points possible.

btcc,uk,angleterre,brands-hatch,championnat,ultime,manche,honda,civic,shedden,plato,volkswagen,passat,team bmr,ford,focus,jackson,ginetta,renault,clio,porsche,carrera,cup

En deuxième manche, Jackson partait de nouveau de la pole position grâce à son meilleur chrono dans la course initiale. Mais le pilote de la Ford au moteur visiblement bien développé devait batailler dur pour l'emporter à nouveau face à un Tom Ingram (Toyota Avensis Speedworks Motorsport) et qui terminera deuxième devant… Adam Morgan, à nouveau troisième sur sa  sur Mercedes-Benz Classe A.

btcc,uk,angleterre,brands-hatch,championnat,ultime,manche,honda,civic,shedden,plato,volkswagen,passat,team bmr,ford,focus,jackson,ginetta,renault,clio,porsche,carrera,cup

Mais la nouvelle la plus importante de cette deuxième course, c'était la dix-huitième place de Gordon Shedden, auteur d’une petite sortie de piste, et qui voyait ainsi son avance diminuer fortement (12 points d’écart en sa faveur) face à Jason Plato classé sixième et qui se plaignait, une fois l’arrivée franchie de ses équipiers qui ne l’avaient guère aidé. La dernière course donnera encore plus de relief à ses griefs mais n’allons pas trop vite. Autre concurrent malchanceux, Colin Turkington, seulement vingt-quatrième place suite à une crevaison sur sa Volkswagen Passat CC Team BMR, laissait là toutes ses chances de titre.

btcc,uk,angleterre,brands-hatch,championnat,ultime,manche,honda,civic,shedden,plato,volkswagen,passat,team bmr,ford,focus,jackson,ginetta,renault,clio,porsche,carrera,cup

Vous l’aurez compris, nous allions vivre une dernière course absolument phénoménale sachant que personne n’avait plus rien à perdre et allait tout donner! Impérial, Jason Plato ne se laissait pas impressionner par la Honda de Mat Neal parti devant lui et prenait la tête de l’ultime manche sans ciller. Et ce ne sont pas les voitures de sécurité, une nouvelle fois très actives, qui allaient le perturber puisqu’il gérait parfaitement chaque re-départ.

btcc,uk,angleterre,brands-hatch,championnat,ultime,manche,honda,civic,shedden,plato,volkswagen,passat,team bmr,ford,focus,jackson,ginetta,renault,clio,porsche,carrera,cup

Seulement derrière, alors que le pilote Volkswagen gérait parfaitement sa course, Gordon Shedden réalisait la course de sa vie en doublant ses adversaires sans commettre la moindre erreur. Et jusqu’au bout, il tentera de revenir sur la podium malgré l’enjeu! Ainsi, il attaquait encore la MG de Jack Goff pour la troisième place dans l’ultime tour, parfaitement protégé par son équipier Neal, avant de se contenter de la quatrième place sur la ligne d’arrivée. Au championnat, il devance finalement Plato de quatre petits points et remporte son second titre dans le Championnat Anglais des Voitures de Tourisme après 2013.

btcc,uk,angleterre,brands-hatch,championnat,ultime,manche,honda,civic,shedden,plato,volkswagen,passat,team bmr,ford,focus,jackson,ginetta,renault,clio,porsche,carrera,cup

Voilà la saison 2015 s’achève avec un beau champion et sur une piste qui favorise le spectacle. C’est d’ailleurs à Brands-Hatch que le BTCC 2016 débutera et nous risquons bien de faire le déplacement pour découvrir les nouvelles de cette compétition où 30 voitures s’affrontent à chaque course!

20:54 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : btcc, uk, angleterre, brands-hatch, championnat, ultime, manche, honda, civic, shedden, plato, volkswagen, passat, team bmr, ford, focus, jackson, ginetta, renault, clio, porsche, carrera, cup | | |

Toyota,GT86,livrées,historiques,Goodwood,festival,hommage,WRC,IMSA,2000,GT,Celica,Supra,modifiées,tuning,UK,angleterre

Connue pour ses nombreuses qualités, la Toyota GT86 est une voiture de sport enracinée dans les générations de Toyota performantes qui se sont succédées au cours des cinquante dernières années. En hommage à celles-ci, l'importateur anglais de la marque exposera une flotte de six GT86 reprenant des livrées classiques fidèlement recréés dans un style 100% rétro lors du prochain Goodwood Festival.

Toyota,GT86,livrées,historiques,Goodwood,festival,hommage,WRC,IMSA,2000,GT,Celica,Supra,modifiées,tuning,UK,angleterre

Chaque voiture est inspirée par un modèle différent. Nos retrouvons ainsi deux versions sportives de la voiture de sport originale de Toyota, la 2000GT, mais aussi celle inspirée par la Celica de rallye de 1970 ou encore la 1600 GT de Ove Andersson.

Toyota,GT86,livrées,historiques,Goodwood,festival,hommage,WRC,IMSA,2000,GT,Celica,Supra,modifiées,tuning,UK,angleterre

On retrouve encore les couleurs de la Celica vue en IMSA GTU qui a couru en Amérique du Nord dans les années 1980, celles de la Celica GT-Four vue en WRC ou encore la très originale Supra et sa livrée Esso Ultron Tiger vue dans le championnat japonais réservé aux GT.

Toyota,GT86,livrées,historiques,Goodwood,festival,hommage,WRC,IMSA,2000,GT,Celica,Supra,modifiées,tuning,UK,angleterre

Plusieurs spécialistes anglais ont mis leur talent en commun pour transformer ces GT86 de la manière la plus authentique possible. Il s'agit, bien évidemment, des livrées faites en vinyle et reproduites dans les proportions de la GT86. Mais d'autres ont fourni des ressorts pour adapter la hauteur de caisse de la voiture à certaines couleurs tandis que Rota a fourni de nouvelles roues en différentes finitions pour assurer là aussi le look rétro. Un nouveau système d'échappement en acier inoxydable Milltek Sport ajoute une touche visuelle et auditive au tout.

Toyota,GT86,livrées,historiques,Goodwood,festival,hommage,WRC,IMSA,2000,GT,Celica,Supra,modifiées,tuning,UK,angleterre

Ces coupés uniques feront leurs débuts au Goodwood Festival of Moving Motor Show de vitesse le 25 Juin, où ils seront disponibles pour des essais publics sur un parcours qui comprend la célèbre course de côte. Durant le reste du festival, ils seront en exposition statique sur le circuit de course de Goodwood, en soutient de la très populaire Expérience GT86 de Drift.

Toyota,GT86,livrées,historiques,Goodwood,festival,hommage,WRC,IMSA,2000,GT,Celica,Supra,modifiées,tuning,UK,angleterre

21:21 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Histoire, Industrie, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : toyota, gt86, livrées, historiques, goodwood, festival, hommage, wrc, imsa, 2000, gt, celica, supra, modifiées, tuning, uk, angleterre | | |

Morgan,Aero8,three-wheeler,Plus8,Speedster,BMW,moteurs,V8,367 ch,propulsion,new,nouvelle,G-B,angleterre,UK,salon,Genève,2015

Voilà bien l'un des stands où nous prenons toujours plaisir à passer quelques instants. Chez Morgan, le temps s'est arrêté depuis très longtemps. A l'image d'un village gaulois résistant à l'envahisseur, les Britons tiennent à être présents au beau milieu de cette débauche de technologies créant de plus en plus de voitures conduisant à votre place, ou presque. Les petites anglaises font figure de bain de jouvence parce que nous savons qu'une Morgan, avant toute chose, cela se pilote. Mais trêve de bavardage, penchons-nous plutôt sur la nouveauté 2015 à savoir la cinquième génération de la plateforme moderne Aero8 qui remplacera les versions actuelles dont la production sera stoppée en avril. À ce jour, 1250 unités ont été produites depuis le lancement de cette gamme en 2000.

Morgan,Aero8,three-wheeler,Plus8,Speedster,BMW,moteurs,V8,367 ch,propulsion,new,nouvelle,G-B,angleterre,UK,salon,Genève,2015

L'Aero8 nouvelle renoue avec le type cabriolet et la capote en toile (ou le hard top également disponible) contrairement à la Supersports qui était plutôt une targa. Ce modèle est toujours propulsé par le 4.8 V8 BMW de 367 ch disponible en boîte manuelle et automatique mais beaucoup de choses changent tout de même. Dans l'habitacle, un nouveau tableau de bord fait son apparition (cuir et bois sont toujours là), un nouveau système d'air conditionné va rafraîchir les ardeurs des pilotes désireux de tester les limites du nouveau châssis.

Morgan,Aero8,three-wheeler,Plus8,Speedster,BMW,moteurs,V8,367 ch,propulsion,new,nouvelle,G-B,angleterre,UK,salon,Genève,2015

La partie avant, la suspension, les barres anti-rapprochement ainsi que le nouveau différentiel à glissement limité offrent à cette Aero8 une tenue de route plus dynamique plus réactive. La production de l'Aero8 débutera au quatrième trimestre 2015. Et puis que dire des ces superbes three-wheelers qui nous plongent instantanément dans un passé révolu depuis longtemps. Enfin, pour les puristes que nous sommes, nous opterions volontiers pour la version Plus 8 Speedster...

Morgan,Aero8,three-wheeler,Plus8,Speedster,BMW,moteurs,V8,367 ch,propulsion,new,nouvelle,G-B,angleterre,UK,salon,Genève,2015

10:00 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : morgan, aero8, three-wheeler, plus8, speedster, bmw, moteurs, v8, 367 ch, propulsion, new, nouvelle, g-b, angleterre, uk, salon, genève, 2015 | | |

Land River,Defender,Serie,Un,1,1948,4x4,usine,angleterre,excursion,visite,celebration,ligne,production,réplique,JLR,

Land Rover a recréé l'histoire en construisant une réplique authentique de la ligne de production utilisée pour fabriquer son premier 4x4 en 1948. La Defender Celebration Line reproduit en détail la manière dont la première Série I Land Rover fut construite dans l'usine de Solihull juste après la Seconde Guerre mondiale.

Land River,Defender,Serie,Un,1,1948,4x4,usine,angleterre,excursion,visite,celebration,ligne,production,réplique,JLR,

La nouvelle attraction pour les visiteurs fait partie d'un nouveau tour Defender et présente des répliques de modèles à différents stades de la production, chacun étant méticuleusement fabriqué à l'aide de pièces identiques et précisément de la même façon que la Série I originale. Cela permet de découvrir la vie sur une ligne de production automobile à la fin des années 40, à l'aide d'outils d'origine et d'une planche de dessinateur.

Land River,Defender,Serie,Un,1,1948,4x4,usine,angleterre,excursion,visite,celebration,ligne,production,réplique,JLR,

Les visiteurs doivent également revêtir un authentique bleu de travail de l'époque, surnommé cow gown. L'attraction propose aussi une zone dédiée à l'histoire de la création de la Série I originale par le fondateur de Land Rover, Maurice Wilks. Le visiteur pourra visionner des séquences vidéo inédites fournies par la famille Wilks.

Land River,Defender,Serie,Un,1,1948,4x4,usine,angleterre,excursion,visite,celebration,ligne,production,réplique,JLR,

La Celebration Line se trouve au coeur de la ligne de production du Defender, abritée dans l'un des bâtiments de production d'origine de l'usine JLR de Solihull. L'inauguration de l'attraction marque le début d'une année de célébrations tandis que le Defender entame sa dernière année de production au Royaume-Uni.

Land River,Defender,Serie,Un,1,1948,4x4,usine,angleterre,excursion,visite,celebration,ligne,production,réplique,JLR,

L'entreprise s'est tournée vers Phil Bashall, l'un des plus grands restaurateurs Land Rover au monde, également curateur de la célèbre Dunsfold Collection de Land Rover historiques, et ce afin de l'aider à créer les véhicules pour la ligne de production. Phil Bashall a construit sa première Série I Land Rover à l'âge de 13 ans, mais admet avoir été choqué lorsque Land Rover lui a annoncé son projet de construire une réplique parfaite d'une ligne de production de 1948.

Land River,Defender,Serie,Un,1,1948,4x4,usine,angleterre,excursion,visite,celebration,ligne,production,réplique,JLR,

Le nouveau tour de l'usine Defender dure environ trois heures. Il commence par le début du processus de production: l'atelier de carrosserie. Les carrosseries y sont fabriquées avant d'être envoyées vers l'atelier de peinture. Le tour se poursuit ensuite par l'assemblage final, où les visiteurs peuvent voir le moteur et la boîte de vitesses installés sur le châssis et observer le processus minutieux d'assemblage des panneaux de carrosserie peints. Aujourd'hui, 450 personnes travaillent sur la ligne de production du Defender, y compris une famille qui se consacre depuis 3 générations à la fabrication de ces véhicules emblématiques.

Land River,Defender,Serie,Un,1,1948,4x4,usine,angleterre,excursion,visite,celebration,ligne,production,réplique,JLR,

15:08 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : land rover, defender, serie, un, 1, 1948, 4x4, usine, angleterre, excursion, visite, celebration, ligne, production, réplique, jlr | | |

Skoda,Skoda auto,partenaire,officiel,tour de france,cycliste,TDF,2014,UK,angleterre,ypres,superb,octavia,rapid,combi,tdi,tsi,essence,diesel,welovecycling

Cette année, Škoda Auto est le principal sponsor et le partenaire automobile officiel du Tour de France pour la onzième fois déjà. Les activités de la marque tchèque dans le cadre de la plus célèbre épreuve cycliste au monde se concentrent essentiellement sur les quelque 250 voitures de la marque qui composent la flotte de véhicules mis à la disposition des organisateurs. C’est de nouveau une Superb de couleur rouge qui servira de "poste de commande mobile" au directeur du Tour et qui emmènera le peloton. L’édition de cette année de la Grande Boucle aura lieu du 5 au 27 juillet.

Skoda,Skoda auto,partenaire,officiel,tour de france,cycliste,TDF,2014,UK,angleterre,ypres,superb,octavia,rapid,combi,tdi,tsi,essence,diesel,welovecycling

En effet, l’édition 2014 du Tour de France débutera le 5 juillet à Leeds – les trois premières étapes seront disputées cette année en Angleterre. Centenaire de la Première Guerre mondiale oblige, la cinquième étape partira de la ville d’Ypres pour rejoindre Arenberg Porte du Hainaut après 155,5 km, dont plus de 15 km de pavés mythiques de la classique Paris-Roubaix. Après un total de 21 étapes, les coureurs franchiront la ligne d’arrivée le 27 juillet sur le prestigieux boulevard des Champs-Élysées, à Paris. Comme les années précédentes, Škoda sera le sponsor du maillot blanc, que se disputent les meilleurs coureurs de moins de 25 ans.

Skoda,Skoda auto,partenaire,officiel,tour de france,cycliste,TDF,2014,UK,angleterre,ypres,superb,octavia,rapid,combi,tdi,tsi,essence,diesel,welovecycling

Cette année encore, l’élément central du sponsoring du Tour de France sera l’impressionnante flotte de véhicules mise à la disposition des organisateurs. Quelque 250 voitures – principalement des Octavia Combi et des Superb – serviront de voitures suiveuses vingt-quatre heures sur vingt-quatre. La mise à disposition d’une flotte de véhicules est, depuis le début, un élément essentiel de l’engagement de Škoda. Année après année, les voitures utilisées dans le cadre du Tour effectuent environ 2,8 millions de kilomètres. La distance totale parcourue depuis 2004 atteint presque les 28 millions de kilomètres. Cette flotte brille à cet égard par sa fiabilité des plus élevées: jusqu’à présent, aucune panne technique n’a empêché un véhicule de poursuivre sa route.

Skoda,Skoda auto,partenaire,officiel,tour de france,cycliste,TDF,2014,UK,angleterre,ypres,superb,octavia,rapid,combi,tdi,tsi,essence,diesel,welovecycling

La voiture rouge – la Škoda Superb de couleur rouge qui précède le peloton – est visible de loin par tous les fans. Cette voiture fait en quelque sorte office de poste de commande mobile pendant la Grande Boucle. En effet, c’est à son bord que le directeur du Tour donne chaque matin le départ de l’étape du jour, qu’il organise les mouvements de trafic autour du peloton et qu’il communique avec les commissaires de course. La Superb est dotée à cette fin d’un équipement technique complet, parmi lequel quatre canaux radio qui permettent de recevoir des informations et de donner des ordres. En outre, cette voiture rouge est le seul véhicule autorisé à franchir la ligne d’arrivée de chaque étape avec les coureurs. La Superb utilisée dans le cadre du Tour de France est peinte dans la teinte Rouge Corrida.

Skoda,Skoda auto,partenaire,officiel,tour de france,cycliste,TDF,2014,UK,angleterre,ypres,superb,octavia,rapid,combi,tdi,tsi,essence,diesel,welovecycling

Le directeur du Tour de France, Christian Prudhomme, prend place à l’arrière de la Superb. «J’adore ma Superb! C’est une voiture formidable! Je mesure plus de 1,90 m, comme mon chauffeur. Malgré cela, je peux m’installer très confortablement à l’arrière et même croiser mes jambes. Je me réjouis déjà de voyager sous l’énorme toit vitré panoramique», déclare-t-il. La Superb qu'il utilise a été spécialement équipée d’un toit vitré panoramique inversé avec un élément arrière mobile qui coulisse électriquement vers l’avant d’une simple pression sur un bouton, permettant à Christian Prudhomme de se tenir debout à l’arrière de la voiture.

Le sponsoring du Tour de France par Škoda s’accompagnera d’une vaste campagne de communication. La marque a ainsi créé tout récemment le site WeLoveCycling.com, qui propose des reportages en direct, des vidéos et des informations condensées sur le monde du cyclisme au sens large. Les amateurs de sport cycliste auront également la possibilité de participer sur ce site à un concours dont l’un des prix sera une journée au sein du peloton du Tour de France. Le constructeur présentera par ailleurs son engagement dans le sport cycliste via la page Facebook facebook.com/ŠKODA-cycling.

supertourisme,endurance,course,24 heures de spa,spa,24hours,francorchamps,honda,accord,2.0,fisa,abandon,#5,#6,benson&hedges,vzm,dechavanne,vosse,verellen,piper,de radiguès,patrick,snijers,rallymen

C'est un équipage 100% féminin qui était aligné sur ce très joli coupé aux couleurs du magazine Elle et du pétrolier Fina. Au volant, Kate Rafanelli, la fille du célèbre préparateur, mais aussi Yolanda Surer et Florence Duez.

supertourisme,endurance,course,24 heures de spa,spa,24hours,francorchamps,honda,accord,2.0,fisa,abandon,#5,#6,benson&hedges,vzm,dechavanne,vosse,verellen,piper,de radiguès,patrick,snijers,rallymen

Au volant, les filles vont faire mieux que se défendre. Elles vont assurer le spectacle derrière les inaccessibles voitures officielles. Rentrant aux stands uniquement pour des ravitaillements en essence et en pneus, sans oublier les changements de pilotes, la régularité qu'elles ont affichée a fini par payer.

supertourisme,endurance,course,24 heures de spa,spa,24hours,francorchamps,honda,accord,2.0,fisa,abandon,#5,#6,benson&hedges,vzm,dechavanne,vosse,verellen,piper,de radiguès,patrick,snijers,rallymen

Et le dimanche matin, elles vont véritablement tenir les spectateurs en halène pour le gain de la 4e place face à la monture identique de Bouvy! Au final, les filles en viendront à bout et offriront une belle 4e place finale à une auto officiellement soutenue par BMW Belgium...

supertourisme,endurance,course,24 heures de spa,spa,24hours,francorchamps,honda,accord,2.0,fisa,abandon,#5,#6,benson&hedges,vzm,dechavanne,vosse,verellen,piper,de radiguès,patrick,snijers,rallymen

essai,exclusif,piste,circuit,course,lotus,evora,GT4,Hethel,track,uk,angleterre,compétition,client,cosworth

Prendre deux avions après avoir avalé une grosse centaine de kilomètres d’autoroute n’est, à priori, pas la manière la plus simple de rejoindre un coin du globe. Mais à partir du moment où ce petit bout de planète renferme l’un des endroits les plus mythiques du sport automobile, les contrariétés disparaissent pour faire place à l’émerveillement. Bienvenue à Hethel, fief historique de la marque Lotus, où nous posons les pieds pour y essayer un bolide un peu méconnu chez nous mais qui n’en reste pas moins l’un des plus performants de sa catégorie, j’ai nommé la Lotus Evora GT4.

essai,exclusif,piste,circuit,course,lotus,evora,GT4,Hethel,track,uk,angleterre,compétition,client,cosworth

L’Angleterre n’est pas, à proprement parler, la destination à laquelle on rêve en ce début octobre qui s’habille lentement de ses teintes automnales. Situé à un peu moins de 200 km au Nord-Est de Londres, le petit village d’Hethel nous accueille sous un joli soleil chaleureux et le charme opère instantanément. La soirée se déroule autour d’une table (non, je ne souffre pas du syndrome Gaëtan Vigneron) en compagnie de deux autres journalistes européens, des responsable presse et du directeur commercial de la marque. Le genre de personnage qui nous hérisse habituellement les poils mais pas chez Lotus parce que vous rencontrez avant tout un homme d’âge mûr et qui peut se targuer d’une solide expérience malgré sa modestie apparente. Riche d’une longue carrière dans le milieu de la F1, Rupert Manwaring pourrait à lui seul remplir une édition mais nous ne sommes pas là pour ça!

essai,exclusif,piste,circuit,course,lotus,evora,GT4,Hethel,track,uk,angleterre,compétition,client,cosworth

GT4, mode d’emploi

Le lendemain, direction l’atelier réservé au département Motorsport et qui n’a probablement guère beaucoup changé depuis la disparition de Colin Chapman, le fondateur de la marque. L’ambiance y est excellente et tout le monde nous salue. Séparé en deux, le garage est loin de l’ambiance clinique des installations de Mc Laren, pour n’en citer qu’une. Et la musique classique qui accompagne un des mécaniciens en train de remonter une boîte de vitesses, visiblement très onéreuse, nous amuse. So British!

Mais penchons-nous un court instant sur cette catégorie GT4, le plus bas échelon de la hiérarchie mise en place par SRO (Stéphane Ratel Organisation). Mise sur pied, pour la première fois en 2007, elle est remportée à deux reprises par le Belge Eric de Doncker sur une Ford Mustang. Elle se dispute jusqu’en 2011 mais ne parvient pas à décoller. En 2012, la compétition est tout simplement annulée, faute de concurrents, avant d’être reprise en main par SRO qui tente de lui donner un nouveau souffle cette saison. Le calendrier de cette GT4 Cup comptait cinq rendez-vous passant par Silverstone, Assen, Spa, Anderstop et Zandvoort. La majorité des pilotes et des équipes viennent des Pays-Bas et d’Angleterre. On y retrouve des Camaro, des Corvette, des Porsche, des Ginetta, des Aston Martin ou encore des BMW M3.

essai,exclusif,piste,circuit,course,lotus,evora,GT4,Hethel,track,uk,angleterre,compétition,client,cosworth

Pression maximale

Nous l’avons précisé plus haut, le GT4 est la voie d’accès aux compétitions réservées aux GT mais dès l’installation dans le cockpit, vous comprenez que vous êtes dans un vrai bolide de compétition. Le volant se démonte pour faciliter votre installation. Devant vous, peu de commandes puisque l’essentiel des réglages se fait via les boutons au volant. Si le tableau de bord de série est conservé avec son cuir et ses ouïes de ventilation, le panneau face au pilote est en carbone, au même titre que les contre-portes, et il comporte, en son centre, les commandes des phares, des essuie-glaces, de la réserve de carburant et bien sûr de la mise en route. Le coupe-circuit est bien en évidence. De l’autre côté de l’écran digital qui affiche le compte-tours, le tachymètre, le rapport engagé ou encore les températures de l’eau et de l’huile, vous trouvez la commande de réglages des rétroviseurs électriques ainsi qu’une prise pour recevoir les données sur un laptop. J’allais oublier les petites diodes qui vont du vert au rouge en passant par l’orange pour vous inviter à monter les rapports à temps. Bref, la finition est tout bonnement impressionnante!

Les boutons disséminés sur le joli volant Sparco contrôlent l’écran des données (en bas à gauche), la position neutre de la boîte et le limiteur de vitesses pour les stands (vert en bas à droite), la radio (bouton jaune en haut à gauche) et les appels de phare pour le blanc en haut à droite.

essai,exclusif,piste,circuit,course,lotus,evora,GT4,Hethel,track,uk,angleterre,compétition,client,cosworth

La position de conduite est plus que correcte malgré mon mètre 86 mais je vais quand même devoir piloter avec les jambes légèrement pliées. La procédure de démarrage est semblable aux engins de course les plus modernes avec une pédale d’embrayage qui ne servira qu’à engager le premier rapport. Une fois lancé, les palettes du volant seront vos seules compagnes et aujourd’hui, avant de découvrir la piste d’essai de Lotus dans un baquet placé à droite, on se dit que ce n’est pas plus mal de ne pas devoir gérer un levier de vitesses placé à gauche.

Par prudence, et pour reconnaître le circuit, nous demandons à Gavan Kersahw, le pilote essayeur maison, de nous emmener quelques tours. Une fois bien enregistrés les rapports de vitesses à enclencher dans les courbes lentes, nous échangeons nos rôles. Sauf que contrairement à certaines marques réputées, chez Lotus, on vous laisse seul à bord! Ce qui n’enlève rien à la pression qui pèse ce jour-là sur mes épaules, la voiture valant quand même 153.000 € hors taxes!

essai,exclusif,piste,circuit,course,lotus,evora,GT4,Hethel,track,uk,angleterre,compétition,client,cosworth

100% pure compétition

Nous parvenons à enclencher ce premier rapport sans caler et prenons immédiatement la piste. L’ambiance est extraordinaire. Basse, large, l’Evora vous donne le sentiment de vous retrouver dans un prototype du Mans, la puissance en moins. Certes, le 4.0 V6 DOHC atmosphérique d’origine Toyota et préparé chez Cosworth, développe 425 ch mais la poussée n’est pas impressionnante. Enfin, pour être plus hônnete, nous n’exploitons pas d’emblée tout le potentiel de la machine. Le temps de prendre les bons repères pour les trajectoires depuis la droite du poste de conduite et nous commençons progressivement à apprécier les nombreuses qualités de l’Evora. Il y a d’abord cette facilité d’utilisation grâce à la boîte X-Trac séquentielle à six rapports qui se révèle sèche lors des rétrogradages mais diablement rapide. Les rapports s’enchainent lorsque la troisième diode rouge du tableau de bord s’allume et nous tentons de repousser sans cesse les limites de notre cerveau pour bien utiliser la puissance jusqu’aux points de freinage parfaitement visualisables. On y prend goût. Et on se félicite en même temps de la météo très clémente. Le freinage signé AP et les pneus slicks siglés Michelin de 18 pouces sont les deux autres éléments qui font de cette voiture un vrai bolide de compétition. On peut allègrement taper dans la pédale du milieu, l’auto est ralentie comme il se doit par les étriers à quatre pistons. Et les pneus nous aident à améliorer nos passages dans une longue courbe à droite, très impressionnante parce que marquée par l’absence du moindre bac à sable, et que le pilote maison aborde en 5e en soulageant à peine. Progressivement, nous nous laissons moins impressionner par la bête et nous commençons à prendre du plaisir. Jusqu’à un léger sous-virage à l’entrée de la première épingle qui m’incite à repasser par les stands pour refroidir un peu mes neurones.

essai,exclusif,piste,circuit,course,lotus,evora,GT4,Hethel,track,uk,angleterre,compétition,client,cosworth

Comme un pilote

Je m’apprête alors à quitter le baquet pour laisser place à mes collègues mais les personnes qui m’entourent me font signe de rester bien assis pour repartir pour une nouvelle série de tours. Quelle décontraction chez ces Britons! Avant cela, j’ai eu le temps de donner mon ressenti à un mécanicien français qui avait chauffé la mécanique des voitures le matin et quelle n’est pas ma surprise quand il vient me dire qu’il a modifié les pressions des pneus pour ne plus que l’auto glisse du train avant! Ils n’iront pas jusqu’à modifier les réglages de l’aileron arrière ou ceux des amortisseurs à deux voies Ohlins. Pour les amateurs, sachez encore que les ressorts sont signés Eibach et que les suspensions sont montées en Uni-ball.

Amusé et flatté par autant de professionnalisme, nous repartons à l’assaut de cette piste en pensant déjà aux virages dans lesquels notre trajectoire ne nous satisfait pas. Le poids est annoncé à 1200 kg et le couple du V6 est de 445 Nm à 5500 trs/min. Bref, ce bolide est l’engin idéal pour les amateurs ayant un bon coup de volant et qui ne souhaitent pas s’afficher dans les coupés allemands trop communs ou de grosses américaines si peu distinguées que l’on retrouve dans la série dédiée aux GT4. On peut se concentrer sur les trajectoires en oubliant l’auto, elle ne pose guère de problème à partir du moment où vous vous appliquez à freiner bien en ligne avant d’entrer dans le virage vers le point de corde et où vous accélérez à fond lorsque les roues sont à nouveau droite. Bien sûr, l’auto pardonne beaucoup et il faut entrer fort dans virage serré avant de taper sur la pédale des freins pour déceler un petit déhanchement. Et puis ce qu’il y a de remarquable avec cette auto, c’est qu’elle vous permet d’aligner les tours sans faiblir. En fait, c’est votre concentration qui craque avant elle. Mais physiquement, elle se montre très prévenante et nous n’avons pas ressenti la moindre douleur à la sortie de cette double séquence de tours rythmés.

essai,exclusif,piste,circuit,course,lotus,evora,GT4,Hethel,track,uk,angleterre,compétition,client,cosworth

Encouragements bienvenus

En descendant du bolide, nous sommes interrogés par les hommes en noir, pressés de connaître notre sentiment sur leur bébé. Nous leur expliquons tout ce que nous venons de vous raconter dans les lignes précédentes et ils sont évidemment ravis. Ma taille m’obligeait juste à pencher un peu la tête en avant pour voir correctement les diodes de couleur mais pour le reste, difficile de faire la fine bouche.

Et puis Cor Euser, qui a l’habitude de conseiller des gentlemen drivers dans la Série GT4 européenne dont il occupe la deuxième place du championnat à un rendez-vous de la fin, vient nous féliciter pour notre bonne approche. Très ouvert, le Hollandais au palmarès impressionnant, et à la longévité qui ne l’est pas moins, a même constaté que nous commencions à bien enrouler les virages de manière fluide et propre. Il ne nous reste plus qu’à dénicher un volant dans la GT4 European Cup!

essai,exclusif,piste,circuit,course,lotus,evora,GT4,Hethel,track,uk,angleterre,compétition,client,cosworth

Plus sérieusement, ce bolide constitue incontestablement une excellente monture pour débuter au bas de l’échelle du GT. Parce que Lotus construit des voitures de course depuis des décennies et cela se sent. Parce que la petite marque anglaise a remis de l’ordre dans ses projets en se recentrant totalement sur sa spécialité; produire des voitures de course légères, amusantes et accessibles. Parce que la passion suinte de tous les pores de ces personnes enthousiastes et heureuses de la faire partager au plus grand nombre.

Enfin, cette Lotus Evora GT4 a la possibilité d’être aussi bien alignée dans des courses sprint que dans des courses d’endurance moyennant quelques modifications. Elle peut ainsi se montrer à son avantage dans des épreuves comme les 24 heures de Dubai ou de Barcelone ou encore aux 12 Heures de Sepang ou de Bathurst comme elle se défendra parfaitement dans des courses du British GT ou comme nous l’avons dit, en European GT4. Nous en verrions bien aussi quelques une dans notre BRCC, histoire de varier les marques et les modèles.

essai,exclusif,piste,circuit,course,lotus,evora,GT4,Hethel,track,uk,angleterre,compétition,client,cosworth

10:26 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Essai | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : essai, exclusif, piste, circuit, course, lotus, evora, gt4, hethel, track, uk, angleterre, compétition, client, cosworth | | |

Nissan,Qashqai,new,nouveau,2.0,génération,deuxième,suv,compact,crossover,pionnier,angleterre,usine,turbo,moteurs,2014,février

En 2007, Nissan a lancé un modèle qui a fait figure de pionnier. En inventant un nouveau segment, celui des SUV compacts, le Qashqai a conquis 2 millions de clients et a rapidement été imité. Aujourd'hui, le Qashqai de deuxième génération a été dévoilé à Londres. Ce SUV compact s'adresse aux conducteurs du segment C à la recherche de davantage de style, de technologies et de plaisir de conduite, mais aussi aux acheteurs issus de segment supérieur privilégiant l'économie d'usage. Commercialisé en février 2014, le nouveau Qashqai gagne 38 mm en longueur par rapport au modèle actuel. Il est légèrement plus bas. Cela lui donne une allure encore plus dynamique, et affirme son style.

Nissan,Qashqai,new,nouveau,2.0,génération,deuxième,suv,compact,crossover,pionnier,angleterre,usine,turbo,moteurs,2014,février

Comme tout nouveau modèle Nissan, il est doté de technologies innovantes et pratiques. Le Nissan Safety Shield (bouclier de sécurité) Nissan intègre désormais, aux côtés d'autres aides essentielles à la conduite, le freinage autonome d'urgence (AEB), l'alerte de baisse de vigilance du conducteur et la reconnaissance des panneaux routiers. Le système de stationnement intelligent (IPA) facilite les manœuvres au quotidien.

Nissan,Qashqai,new,nouveau,2.0,génération,deuxième,suv,compact,crossover,pionnier,angleterre,usine,turbo,moteurs,2014,février

L'innovation se poursuit côté motorisations. Chacun des moteurs du nouveau Qashqai est équipé d'un turbocompresseur. Cette solution permet de réduire cylindrée, émissions et consommation tout en maintenant d'excellentes performances. Les émissions de CO2 sont au meilleur niveau de la catégorie, à partir de 99 g/km seulement. Les motorisations seront accouplées au choix à une boîte manuelle à six rapports ou à la nouvelle boîte automatique Xtronic. Les modèles à traction avant sont appelés à représenter l'essentiel des ventes. Mais des versions à transmission intégrale ALL-MODE 4x4-i seront aussi proposées.

Nissan,Qashqai,new,nouveau,2.0,génération,deuxième,suv,compact,crossover,pionnier,angleterre,usine,turbo,moteurs,2014,février

La progression spectaculaire de la qualité des matériaux et du design intérieurs renforce l'attrait de son habitacle. La polyvalence reste un atout fondamental du crossover de la marque. Les ingénieurs de Nissan ont trouvé des solutions inédites afin qu'il facilite la vie de ses occupants. Il bénéficie de davantage d'espace pour les passagers et d'un coffre plus généreux, renforcé par un système de plancher variable. Le nouveau Qashqai sera le premier modèle commercialisé à reposer sur la nouvelle plate-forme CMF (Common Module Family) de l'Alliance Renault-Nissan. Dessiné et conçu en Europe pour l'Europe, il a été créé au Centre de design européen de Nissan à Londres. Son développement a été confié au NTCE, le Centre technique européen de Nissan (au Royaume-Uni et en Espagne). Il sera fabriqué à Sunderland (Royaume-Uni).

Nissan,Qashqai,new,nouveau,2.0,génération,deuxième,suv,compact,crossover,pionnier,angleterre,usine,turbo,moteurs,2014,février

16:43 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nissan, qashqai, new, nouveau, 2.0, génération, deuxième, suv, compact, crossover, pionnier, angleterre, usine, turbo, moteurs, 2014, février | | |

Bentley,SUV,next,futur,2016,Crewe,usine,angleterre,construction,feu vert,yes,hybride,diesel,emplois

Bentley a officiellement confirmé son intention de construire un SUV dans son usine britannique à Crewe, pour une mise sur le marché en 2016. Alors qu'il avait été question, dans un premier temps, de construire ce modèle sur les chaînes de montage de l'Audi Q7 à Bratislava, en Slovaquie, bentley a préféré miser sur du 100% britannique en élisant l'usine de Crewe. Plus de 1.000 emplois britanniques seront créés à la suite de cet investissement. Pour les distraits, rappelons que Bentley nous avait déjà proposé un concept de SUV avec le EXP 9 F vu au Salon de Genève 2012. Son dessin controversé a fait couler beaucoup d'encre mais les dirigeants de la marque ont laissé entendre que celui-ci allait largement évoluer suite aux réactions des clients. Le plan est de vendre entre 3.000 à 4.000 SUV par an, ce qui fait de ce nouveau modèle un élément crucial du plan de Bentley visant à vendre 15.000 voitures par an d'ici à 2018 (contre 8.510 en 2012).

Bentley,SUV,next,futur,2016,Crewe,usine,angleterre,construction,feu vert,yes,hybride,diesel,emplois

10:39 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bentley, suv, next, futur, 2016, crewe, usine, angleterre, construction, feu vert, yes, hybride, diesel, emplois | | |

Jaguar,Project,7,prototype,concept,angleterre,UK,Royaume-Uni,Goodwood,Festival,roadster,speedster,5.0,V8,550 ch,

Au Festival of Speed  de Goodwood, Jaguar a dévoilé son Project 7 en hommage au nombre de victoires obtenues par la marque aux 24 Heures du Mans entre 1951 et 1990. Avec son habitacle monoplace, ses stickers, son grand aileron arrière et sa lame sous le bouclier avant, cette étude dérivée d'une F-Type évoque en effet la piste.

Jaguar,Project,7,prototype,concept,angleterre,UK,Royaume-Uni,Goodwood,Festival,roadster,speedster,5.0,V8,550 ch,

Ce Project 7 est avant tout un exercice de style caractérisé, notamment, par son pare-brise raccourci, son assiette abaissée de 10 mm et son bossage derrière le conducteur, clin d'œil à la célèbre Type D des années 50.

Jaguar,Project,7,prototype,concept,angleterre,UK,Royaume-Uni,Goodwood,Festival,roadster,speedster,5.0,V8,550 ch,

Si le look de speedster restera probablement sans lendemain, la fiche technique est promise à davantage d'avenir. Toujours associé à une boîte automatique huit rapports, le 5.0 V8 compressé passe de 495 ch à 550 ch. C'est la puissance des XFR-S, XKR-S ou XJR, et sans doute celle de la future F-Type RS.

Jaguar,Project,7,prototype,concept,angleterre,UK,Royaume-Uni,Goodwood,Festival,roadster,speedster,5.0,V8,550 ch,

Le couple atteint pour sa part 680 Nm. Grâce à ce traitement de choc, le 0 à 100 km/h serait exécuté en 4"2. Quant à l'échappement libéré, il promet de réjouir les oreilles des spectateurs du Festival of Speed.

Jaguar,Project,7,prototype,concept,angleterre,UK,Royaume-Uni,Goodwood,Festival,roadster,speedster,5.0,V8,550 ch,

20:49 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jaguar, project, 7, prototype, concept, angleterre, uk, royaume-uni, goodwood, festival, roadster, speedster, 5.0, v8, 550 ch | | |