Essai,exclusif,BMW,M4,CS,ClubSport,6,cylindres,ligne,belux,importateur,roadtest,coupé,allemand,460,ch,600,Nm,2017,sportif,essence

Lorsqu'un importateur choisit de faire confiance à notre site, cela donne un mail sympa reçu le vendredi 15 septembre émanant de BMW Belux. En clair, on nous propose d'essayer la dernière BMW M4 CS le week-end suivant et ce durant quatre jours. De quoi goûter, en primeur, à la dernière nouveauté sportive de la marque à l'hélice en attendant l'arrivée de la M5. Le bonheur! D'autant que la météo s'annonce particulièrement clémente.

Essai,exclusif,BMW,M4,CS,ClubSport,6,cylindres,ligne,belux,importateur,roadtest,coupé,allemand,460,ch,600,Nm,2017,sportif,essence

Impatients, nous découvrons la belle dans sa couleur inédite, appelée San Marino Blau et facturée 814 htva mais qui lui va à merveille. Les jantes forgées, couvertes d'une peinture Orbit Grey du plus bel effet, donnent également une impression de puissance d'autant que leur diamètre varie entre l'avant (19 pouces) et l'arrière (20 pouces). Leur poids unitaire est des plus contenu avec respectivement 9 kg à l'avant et 10 à l'arrière. Mais ce n'est pas tout, elles sont emballées par des Michelin Sport Cup 2 particulièrement proches de pneus pistes (BMW préconise néanmoins les Pilot Super Sport si vous habitez dans un pays pluvieux). Vous savez, le genre de gommes qui collent lorsque vous posez la main dessus après l'effort. Nous on adore! Mais ce n'est pas tout...

Essai,exclusif,BMW,M4,CS,ClubSport,6,cylindres,ligne,belux,importateur,roadtest,coupé,allemand,460,ch,600,Nm,2017,sportif,essence

En détaillant la liste d'options, nous avons vu que ce modèle était équipé de freins M en carbone céramique facturés 6.136 euros htva en option. Le genre de galettes qui se montrent intraitables en toutes circonstances. Et c'est vrai qu'ils freinent fort! Wouaw. Au début, vous appuyez fort et l'auto ralentit beaucoup trop. Mais poursuivons notre tour du propriétaire avant de vous narrer nos impressions de conduite.

Essai,exclusif,BMW,M4,CS,ClubSport,6,cylindres,ligne,belux,importateur,roadtest,coupé,allemand,460,ch,600,Nm,2017,sportif,essence

Esthétiquement, la M4 CS se situe à mi-chemin entre une M4 normale et la très bestiale GTS. Ainsi, le bouclier avant échancré s'offre une lame en carbone tandis que le PRFC (composite fait de carbone et de plastique) est utilisé pour le capot, le toit - qui garde sa couleur gris foncé - et le couvercle de coffre. A l'arrière, on retrouve le diffuseur de la GTS et le volet Gurney en carbone sur le coffre. Le quoi? Le bequet! mdr

Essai,exclusif,BMW,M4,CS,ClubSport,6,cylindres,ligne,belux,importateur,roadtest,coupé,allemand,460,ch,600,Nm,2017,sportif,essence

Dans l'habitacle, l'ambiance est à la parcimonie mais pas partout, on vous rassure. En fait les portes ont été évidées de leurs bacs de rangement au profit de garnitures en fibres naturelles (du carton quoi) tandis que des lanière aux couleurs de M Motorsport remplacent les poignées habituelles. Pas toujours évident de retenir les portes à l'ouverture mais cela fait partie de l'ambiance. Pour le reste, la banquette arrière est toujours en place et l'on a moins le sentiment de se retrouver dans un bolide du DTM qu'à bord de la GTS qui peut également être "arceautée". Pour le reste, on retrouve de superbes baquets et le cuir et l'alcantara foisonnent dans l'habitacle. Certes, l'airco est manuel mais l'équipement est néanmoins complet. On n'est pas totalement fan de la jante épaisse du volant en alcantara M (option à 508 € htva) mais les amoureux de la marque en sont dingues!

Essai,exclusif,BMW,M4,CS,ClubSport,6,cylindres,ligne,belux,importateur,roadtest,coupé,allemand,460,ch,600,Nm,2017,sportif,essence

Sous la capot, on retrouve le 3.0 litres 6 cylindres en ligne biturbo développant 460 ch. C'est dix de plus que la dernière M4 mais toujours 40 de moins que la GTS ou la DTM Champion Edition. Avec un poids annoncé de 1.580 kg, on a droit à un rapport poids/puissance de 3,4 kg/ch semblable à celui d'une Porsche 911 GT3 RS de 2006. Pas mal non? La boîte DKG à double embrayage est imposée et couplée au différentiel Actif M qui fonctionne en binôme avec le contrôle de stabilité. La suspension Select Drive est de série et offre, comme à l'accoutumée, trois programmes: Confort, Sport et Sport+. Trois programmes qui s'appliquent également à la direction électromécanique et à la cartographie du moteur. Voilà, on en a fini pour le tour du propriétaire. Ah non, on a failli oublier les volets commandés électriquement pour libérer la ligne d'échappement sur demande.

Essai,exclusif,BMW,M4,CS,ClubSport,6,cylindres,ligne,belux,importateur,roadtest,coupé,allemand,460,ch,600,Nm,2017,sportif,essence

Nous l'avons dit plus haut, la météo est de notre côté durant ces quatre jours passés en compagnie de ce coupé sauvage. De quoi débuter notre prise en main sur un mode prudent. Au démarrage, la M4 CS se positionne avec les programmes Sport pour le volant et les suspensions tandis que le moteur est en mode confort mais vous pouvez configurer ce choix selon vos souhaits. Il y a également le bouton situé sous le levier de vitesse qui agit sur la réactivité de la boîte en passante en mode manuel sur demande. L'auto est bluffante en accélération et la différence avec la M2 que nous avions essayée au printemps est saisissante. On n'est bien sûr pas dans les mêmes sphères de budget. Mais ce qui va rapidement nous séduire, ce sont les freins. Ils se révèlent diaboliquement efficaces et mordent fort en toutes circonstances!

Essai,exclusif,BMW,M4,CS,ClubSport,6,cylindres,ligne,belux,importateur,roadtest,coupé,allemand,460,ch,600,Nm,2017,sportif,essence

Le premier jour, nous en profitons pour faire plaisir aux amis en les emmenant à bord, histoire de partager notre passion. Le dimanche matin, on quitte rapidement la ville pour nous échapper vers les routes tournicotantes de nos vertes Ardennes. Dès les premiers virolos, on opte pour les modes les plus extrêmes (bouton M2 sur le volant) sans couper l'ESP. On n'est pas totalement inconscients. L'auto se met à chanter bien plus fort et se révèle ultra-précise dans ses placements. Il faut jouer délicatement de l'accélérateur en sortie de virage car l'anti-patinage s'enclenche encore en 3è lorsqu'on accélère à fond! Impressionnant. L'auto pousse fort et les échappements pétaradent au lever de pied! Quel pied! Par rapport à la M2, qui reste notre dernière référence, les virages nous bondissent au visage et on est heureux de pouvoir compter sur les freins en carbone. Ils mordent et freinent sans jamais faiblir. C'est cher le carbone mais c'est vraiment incomparable.

Essai,exclusif,BMW,M4,CS,ClubSport,6,cylindres,ligne,belux,importateur,roadtest,coupé,allemand,460,ch,600,Nm,2017,sportif,essence

Le rythme est élevé et les pneus collent au goudron. C'est simple, on comprend rapidement que la vitesse de passage en courbe pourrait être encore plus élevée mais les platanes et les rails de sécurité ne nous permettent pas de dégoupiller totalement. C'est là qu'un petit détour sur circuit pourrait être instructif mais ce n'est malheureusement pas possible. Les traversées des villages nous permettent de laisser refroidir la bête mais les rares automobilistes doublés ce jour-là sur les routes doivent encore se demander quel est cet engin qui les a avalés en moins de deux...

Essai,exclusif,BMW,M4,CS,ClubSport,6,cylindres,ligne,belux,importateur,roadtest,coupé,allemand,460,ch,600,Nm,2017,sportif,essence

Une fois ces deux heures récréatives terminées, nous passons par la station-service pour remplir le réservoir de 60 litres qui était plein au départ. ça fait cher le quart d'heure détente mais on ne regrette rien. Cette auto nous a emmené au paradis durant 120 minutes de pur plaisir. Et le pire, c'est qu'elle a repris son rôle de coupé habitable pour rendre visite à belle-maman, le dimanche après-midi. Le coffre et ses 445 litres se révèlent utiles et les places arrière satisfont la jeune ado de la famille. Profitant alors du couple de 600 Nm, on adopte une conduite en bon père de famille sans trop en souffrir.

Essai,exclusif,BMW,M4,CS,ClubSport,6,cylindres,ligne,belux,importateur,roadtest,coupé,allemand,460,ch,600,Nm,2017,sportif,essence

Affichée à 122.000 € tvac, la M4 CS est une série limitée qui devrait plaire aux investisseurs. Notre voiture d'essai atteignait 134.390 € principalement à cause des freins en carbone (7.425 € tvac). Mais l'auto est pourtant bien équipée en série avec, entre autres choses, ses jantes spécifiques, la suspension adaptative, le système d'alarme, les sièges avant chauffants, le Park Distance Control, le Cruise Control, le High Beam Assist, le système de navigation Pro ou encore le M Driver package.

Essai,exclusif,BMW,M4,CS,ClubSport,6,cylindres,ligne,belux,importateur,roadtest,coupé,allemand,460,ch,600,Nm,2017,sportif,essence

Du côté des consommations, nous n'avons pas vraiment tenté l'economy run, vous l'aurez compris. Comptez 12 l/100 en moyenne avec des pointes pouvant atteindre les 20 l/100 en mode full attack. Les émissions de CO2 sont annoncées à 197 g/km. On émettra également quelques réserves concernant les freins en carbone. Certes, ils nous ont totalement séduits mais on s'est laissé dire qu'une célèbre marque allemande, réputée pour ses systèmes de freinage, préconise l'emploi de disques classiques avec des plaquettes compétition pour ses adeptes de sorties en circuit. Le coût des éléments en carbone et leur fragilité (grenailles...) ne parlent pas en leur faveur.

Essai,exclusif,BMW,M4,CS,ClubSport,6,cylindres,ligne,belux,importateur,roadtest,coupé,allemand,460,ch,600,Nm,2017,sportif,essence

Conclusions

Avouons-le, on a parfois du mal à adhérer à la logique mercantile de BMW qui vend des SUV comme des petits pains et des Active Tourer aux propriétaires de Corolla Verso et autres Picasso même si on ne peut lui donner tord. Et puis il y avait eu l'essai de la berline M3, à l'époque, qui nous était apparue désormais plus sage que les AMG d'en face habituellement plus "papyesques". Seulement voilà, BMW reste BMW et son célèbre Freude am fahren est loin d'être enterré. Totalement déraissonnable, cette M4 CS fait un bien fou en ces temps d'obscurantisme où tout plaisir devient sacrilège. On a enfilé nos gants, on a pris un pied pas possible, on a consommé de la 98 sans crier gare et qu'est-ce que ça fait du bien. A quelques jours de nos 45 ans, BMW Belux nous a offert un bien beau cadeau! C'est quand vous voulez pour oxygéner vos chevaux...

Essai,exclusif,BMW,M4,CS,ClubSport,6,cylindres,ligne,belux,importateur,roadtest,coupé,allemand,460,ch,600,Nm,2017,sportif,essence

Plus

Efficacité absolue

Freinage inépuisable

Caractère à tous les étages

Moins

Tenue sous la pluie

Objet de spéculations

Consommations

Essai,exclusif,BMW,M4,CS,ClubSport,6,cylindres,ligne,belux,importateur,roadtest,coupé,allemand,460,ch,600,Nm,2017,sportif,essence

22:25 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essai, exclusif, bmw, m4, cs, clubsport, 6, cylindres, ligne, belux, importateur, roadtest, coupé, allemand, 460, ch, 600, nm, 2017, sportif, essence | | |

Volkswagen,T-Roc,nouveauté,TSI,TDI,4x4,SUV,compact,allemand,D,new,nouveauté,2017

Voici les premières photos du Volkswagen T-Roc qui est basé sur la plateforme de la Golf (MQB). Plus compact que le Tiguan, il joue davantage sur son style pour se démarquer dans une catégorie de SUV où il va retrouver le Mazda CX-3 ou encore la MINI Countryman pour ne citer que ces deux-là.

Volkswagen,T-Roc,nouveauté,TSI,TDI,4x4,SUV,compact,allemand,D,new,nouveauté,2017

Sa signature lumineuse est plutôt originale et devrait permettre sa reconnaissance facile la nuit. Les couleurs sont plutôt originales et vives avec une carrosserie bi-ton.

Volkswagen,T-Roc,nouveauté,TSI,TDI,4x4,SUV,compact,allemand,D,new,nouveauté,2017

Comme l'extérieur, l'habitacle veut donner une impression de robustesse avec un traitement moderne des surfaces. Toutes les technologues récentes d'assistance à la conduite seront évidemment proposées. Deux lignes Style et Sport seront proposées par Volkswagen.

Volkswagen,T-Roc,nouveauté,TSI,TDI,4x4,SUV,compact,allemand,D,new,nouveauté,2017

Trois moteurs essence turbo (TSI) et trois turbo-diesels (TDI) seront disponibles sous les capots. Transmissions manuelle et automatique (DSG7) et système 4Motion seront également au menu.

Volkswagen,T-Roc,nouveauté,TSI,TDI,4x4,SUV,compact,allemand,D,new,nouveauté,2017

20:25 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : volkswagen, t-roc, nouveauté, tsi, tdi, 4x4, suv, compact, allemand, d, new, 2017 | | |

Salon,Genève,2016,Volkswagen,VW,T-Cross,Breez,concept,SUV,mini,cabriolet,4x4,allemand,coupé,

La marque de Wolfsburg a annoncé l’arrivée d’une gamme complète de SUV et le plus petit d’entre eux a été dévoilé à Genève sous la forme d’un concept appelé T-Cross Breeze. Il s’agit d’un cabriolet à quatre places et à la capote souple relativement compact puisqu’il s’inscrit dans le segment de la Polo.

Salon,Genève,2016,Volkswagen,VW,T-Cross,Breez,concept,SUV,mini,cabriolet,4x4,allemand,coupé,

L’habitacle de ce concept propose des surfaces tactiles et des solutions électroniques by-wire qui remplacent les interrupteurs et les touches traditionnels. Le système audio 300W complète la touche branchée du Breeze. Sous le capot, on retrouve le 1.0 TSI à trois cylindres et turbo à injection directe de 110 ch. De quoi déplacer ce cabriolet de 1.250 kg sans trop de peine.

Salon,Genève,2016,Volkswagen,VW,T-Cross,Breez,concept,SUV,mini,cabriolet,4x4,allemand,coupé,

11:20 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : salon, genève, 2016, volkswagen, vw, t-cross, breez, concept, suv, mini, cabriolet, 4x4, allemand, coupé | | |

Hamann,tuning,préparateur,allemand,SUV,Mercedes,GLE,Coupé,BMW,X6,X4,Porsche,Macan,salon,Genève,2016

Cette année, le préparateur allemand, dont le créateur, Richard Harmann est décédé il y a cinq ans, avait tout misé sur les SUV allemand. BMW, Mercedes et Porsche étaient les bases utilisées pour créer des véhicules n'ayant plus aucune retenue à l'image du GLE Coupé avec son capot noir carbone et ses extensions d'ailes, ailerons et autres spoilers.

Hamann,tuning,préparateur,allemand,SUV,Mercedes,GLE,Coupé,BMW,X6,X4,Porsche,Macan,salon,Genève,2016

Plus classieux, le X6 M50d noir se veut plus discret malgré la taille de ses jantes et des élargisseurs d'ailes également bien présents sans oublier les boucliers largement échancrés et travaillés sans que l'on ne sache s'ils apportent une quelconque utilité aérodynamique.

Hamann,tuning,préparateur,allemand,SUV,Mercedes,GLE,Coupé,BMW,X6,X4,Porsche,Macan,salon,Genève,2016

Nous retrouvions aussi le X4 pour lequel le tuner de Laupheim s’est basé non pas sur un moteur essence mais bien un diesel, celui installé à bord du X4 xDrive35d, à savoir un 6 cylindres en ligne bi-turbo qui enregistre une puissance à la base de 313 ch. Après l’intervention d’Hamann, ce X4 Diesel atteint les 381 ch pour un couple de 760 Nm.

Hamann,tuning,préparateur,allemand,SUV,Mercedes,GLE,Coupé,BMW,X6,X4,Porsche,Macan,salon,Genève,2016

Et puis le Porsche Macan Diesel voit sa cavalerie progresser encore pour culminer à 310 ch à 4 200 tr/min et 680 Nm à 2 500 tr/min. Ainsi, il signerait un 0 à 100 km/h en 5"7 soit un gain de quatre dixièmes que le modèle de série équipé du pack Sport Chrono. La préparation s’articule également autour de jantes Anniversary Evo de 22"0, pneumatiques Continental Sportcontact 6, nouvelle ligne d’échappement acier inoxydable composée de deux doubles sorties latérales de 89 mm.

Hamann,tuning,préparateur,allemand,SUV,Mercedes,GLE,Coupé,BMW,X6,X4,Porsche,Macan,salon,Genève,2016

15:22 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hamann, tuning, préparateur, allemand, suv, mercedes, gle, coupé, bmw, x6, x4, porsche, macan, salon, genève, 2016 | | |

Schnitzer,A.C.,préparateur,allemand,BMW,ACL2,concept,6,cylindres,ligne,3.0,biturbo,570 ch,150.000,euros,prix,salo,geneve,2016

Voilà déjà un réel coup de cœur sur ce Salon de Genève 2016 avec ce Concept ACL2 découvert sur le stand d'A.C. Schnitzer, le préparateur d’Aachen où les SUV se disputaient la vedette depuis trop longtemps. Cette fois, retour à une berline classique puisque le préparateur a choisi de greffer le moteur de la M4 dans une M235i.

Schnitzer,A.C.,préparateur,allemand,BMW,ACL2,concept,6,cylindres,ligne,3.0,biturbo,570 ch,150.000,euros,prix,salo,geneve,2016

Mais auparavant le 6 en ligne 3.0 biturbo est passé par la reprogrammation pour supprimer la bride de la vitesse maximale et gagner quelques chevaux histoire de délivrer 570 ch (au lieu de 431 ch). Dès lors, ce coupé, monté sur suspensions sport ajustables, peut atteindre 330 km/h. Quant au 0 à 100 km/h, il est atteint en 3"9.

Schnitzer,A.C.,préparateur,allemand,BMW,ACL2,concept,6,cylindres,ligne,3.0,biturbo,570 ch,150.000,euros,prix,salo,geneve,2016

Les équipes d’AC Schnitzer ont évidemment pensé à renforcer le freinage avec des disques en carbone céramique. Ils ont aussi travaillé l’aérodynamique avec spoilers, diffuseur en carbone et aileron en carbone sur le couvercle de coffre. Le conducteur peut également compter sur un différentiel Drexler à glissement limité.

Schnitzer,A.C.,préparateur,allemand,BMW,ACL2,concept,6,cylindres,ligne,3.0,biturbo,570 ch,150.000,euros,prix,salo,geneve,2016

À bord, l'ambiance est résolument sportive avec des sièges baquet en fibre de carbone et tout un habillage spécifiquement Schnitzer. Grâce à tous ces efforts, le poids est réduit de 100 kg par rapport à la M235i, l'ACL2 pesant 1450 kg. Selon les rares informations disponibles, les Allemands annoncent un prix de plus de 149.000 €.

Schnitzer,A.C.,préparateur,allemand,BMW,ACL2,concept,6,cylindres,ligne,3.0,biturbo,570 ch,150.000,euros,prix,salo,geneve,2016

13:44 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : schnitzer, a.c., préparateur, allemand, bmw, acl2, concept, 6, cylindres, ligne, 3.0, biturbo, 570 ch, 150.000, euros, prix, salo, geneve, 2016 | | |

porsche,911,new,nouvelle,3.0,turbo,deux,450nm,500nm,couple,puissance,propulsion,4rm,quattro,370 ch,420 ch,carrera,carreras,2016,coupé,allemand,salon,francfort,technique

Attendue au Salon de Francfort la semaine prochaine, la nouvelle Porsche 911 vient d'être dévoilée à travers les premiers clichés mais aussi pas mal d'infos techniques. En effet, comme les voitures populaires, la Porsche n'échappe pas à la mode du downsizing et voit son son six-cylindres à plat redescendre à trois litres de cylindrée. Pour compenser, la Carrera cède aux sirènes du turbo. Ou plutôt des turbos, puisqu'il y en a deux. La 911 "de base" n'aspire donc plus librement, sans toutefois avoir droit à l'appellation Turbo, ni aux compresseurs à géométrie variable de la plus chère des 911. Plus petites et simplifiées, les deux unités suffisent cependant à insuffler plus de vie puisqu'elle gagne 20 ch.

porsche,911,new,nouvelle,3.0,turbo,deux,450nm,500nm,couple,puissance,propulsion,4rm,quattro,370 ch,420 ch,carrera,carreras,2016,coupé,allemand,salon,francfort,technique

La Carrera passe donc à 370 chevaux, alors que la version S s'en offre 420, avec un surplus de 60 Nm de couple, soit respectivement 450 et 500 Nm. Avec le souffle des turbos dans le dos, les Carrera et Carrera S gagnent 0"2 en accélération (3"9 et 4"2) et atteignent jusqu'à 295, voire 308 km/h. Techniquement, les différences entre les deux variantes sont menues. Des turbos et un échappement différents, ainsi qu'une gestion moteur adaptée, et le tour est joué. Malgré cette prise de muscle, la consommation mixte se réduit d'un litre pour la Carrera S, à 7,7 litres.

porsche,911,new,nouvelle,3.0,turbo,deux,450nm,500nm,couple,puissance,propulsion,4rm,quattro,370 ch,420 ch,carrera,carreras,2016,coupé,allemand,salon,francfort,technique

Mais ce n'est pas tout. La Carrera s'inspire de ses grandes sœurs et du fameux Manettino de chez Ferrari pour dynamiser encore son comportement. Avec le pack Sport Chrono optionnel, un bouton au volant permet de choisir les modes Normal, Sport, Sport Plus ou Individual. De plus, la commande "Sport Response" conditionne la gestion du moteur et de la boîte à double embrayage pour mobiliser toute la puissance aussi vite que possible, durant 20". Moins gadget, l'amortissement piloté PASM est installé de série, et la Carrera S a même droit à des roues arrière directrices, en option. Les dix secondes que la 911 gagne sur un tour au Nürburgring (avec un beau chrono de 7'30") proviennent sans doute de ce train arrière élaboré.

porsche,911,new,nouvelle,3.0,turbo,deux,450nm,500nm,couple,puissance,propulsion,4rm,quattro,370 ch,420 ch,carrera,carreras,2016,coupé,allemand,salon,francfort,technique

Plus pratique au quotidien, la Porsche peut également relever son nez de 4 cm, via la pression sur un bouton, pour éviter de frotter sur des trottoirs et des ralentisseurs. Notons également le système multimédia avec écran tactile mis à jour, intégrant la navigation et la commande vocale, ainsi que le dispositif Apple CarPlay.

porsche,911,new,nouvelle,3.0,turbo,deux,450nm,500nm,couple,puissance,propulsion,4rm,quattro,370 ch,420 ch,carrera,carreras,2016,coupé,allemand,salon,francfort,technique

Par rapport à toutes les modifications de son contenu, la 911 ajuste très peu son contenant. Ses projecteurs adoptent une nouvelle signature lumineuse, le capot moteur hérite d'un grillage différent, les feux arrière sont en relief et de nouvelles sorties d'échappement complètent le dispositif. Comme de coutume, il s'agit donc d'une évolution plutôt que d'une révolution.

porsche,911,new,nouvelle,3.0,turbo,deux,450nm,500nm,couple,puissance,propulsion,4rm,quattro,370 ch,420 ch,carrera,carreras,2016,coupé,allemand,salon,francfort,technique


11:01 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : porsche, 911, new, nouvelle, 3.0, turbo, deux, 450nm, 500nm, couple, puissance, propulsion, 4rm, quattro, 370 ch, 420 ch, carrera, carreras, 2016, coupé, allemand, salon, francfort, technique | | |

mercedes,amg,c63,coupé,francfort,salon,nouveau,new,v8,biturbo,510 ch,allemand,étoile,gt

Avec son nouveau coupé C, Mercedes poursuit inlassablement la logique de renouvellement de ses modèles. Et comme le veut la coutume, une version AMG en a été dérivée. Toujours adepte de la propulsion et du V8 turbocompressé, celui-ci la joue à l'ancienne face à Audi et ses quatre roues motrices ou BMW qui mise désormais sur un 6 en ligne pour son coupé M4. Et nous, on aime ça!

mercedes,amg,c63,coupé,francfort,salon,nouveau,new,v8,biturbo,510 ch,allemand,étoile,gt

Ainsi, le C 63 Coupé siglé AMG opte à nouveau pour un 4.0 V8 biturbo fort de 476 ch. La version S fait même mieux encore, en libérant 510 équidés. De quoi bondir de 0 à 100 km/h en 3"9. Quant à la vitesse maximale, elle est bridée à 250 km/h. Mais en option, on peut faire sauter le verrou électronique et atteindre 290 km/h.

mercedes,amg,c63,coupé,francfort,salon,nouveau,new,v8,biturbo,510 ch,allemand,étoile,gt

Étroitement affilié au moteur du coupé GT, qui ne se distingue que par sa lubrification à carter sec, le V8 ne manque pas de voix non plus. Grâce à des valves dans l'échappement, actionnées en fonction du mode Dynamic Select choisi, de la position de l'accélérateur et du régime, on peut sans peine réveiller un quartier entier, ou bien s'en aller plutôt tranquillement. En option, l'échappement performance offre même une tessiture élargie.

mercedes,amg,c63,coupé,francfort,salon,nouveau,new,v8,biturbo,510 ch,allemand,étoile,gt

On l'a dit plus haut, le coupé C 63 ne compte que sur ses seules roues arrière motrices pour contenir sa fougue. Mais les ingénieurs AMG ont beaucoup travaillé pour parvenir à leurs fins. Pneus mesurant 255 mm à l'avant, voire 285 à l'arrière, au format 18 pouces (19 pour la S), voies élargies, différentiel à glissement limité, système AMG Ride Control avec amortisseurs pilotés à trois lois… Mercedes ne lésine pas pour lui apprendre les bonnes manières. De série, la variante S dispose même de supports moteur actifs, pour soit améliorer le confort, en atténuant les bruits et vibrations émanant du V8, soit augmenter la précision de conduite.

mercedes,amg,c63,coupé,francfort,salon,nouveau,new,v8,biturbo,510 ch,allemand,étoile,gt

De série également, le couple de 650 Nm (700 pour la S) est retransmis via une boîte Speedshift MCT 7. Elle promet des changements de rapports plus rapides encore que dans le modèle précédent. Présenté au salon de Francfort, le 15 septembre, ce coupé très prometteur demande un peu de patience; les premières livraisons n'auront lieu qu'en mars 2016.

mercedes,amg,c63,coupé,francfort,salon,nouveau,new,v8,biturbo,510 ch,allemand,étoile,gt

09:00 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mercedes, amg, c63, coupé, francfort, salon, nouveau, new, v8, biturbo, 510 ch, allemand, étoile, gt | | |

essai,test,BMW,i8,exclusif,new,coupé,GT,électrique,hybride,3 cylindres,362 ch,140.000,euros,prix,roadtest,allemand,sportive

Tout le monde connait, dans son entourage, un indécrottable fan de BMW. Pour lui, la marque munichoise représente le sommet de la technologie, de la sportivité et de la qualité. Au vu de certains produits apparus ces derniers temps, très éloignés de l’esprit de la marque, nous les regardions désormais avec une certaine condescendance. Jusqu’à ce que nous goûtions à cet ovni de la production automobile appelé i8!

Quel engin! Nous l’avions admiré en photos avant de le découvrir sur les stands des salons de l’auto et puis la voilà, dans la rue, parmi tous ces déplaçoirs appelés monovolume, SUV ou encore Crossover. Au milieu de ces engins disgracieux se ressemblant tous, l’i8 prend toute sa dimension d’engin futuriste. Un peu comme si Pininfarina ou Bertone avaient commercialisé l’un de leur jolis prototypes en plein âge d’or de la carrosserie italienne. Ce qu’ils n’ont jamais eu les moyens de faire. De moyens, il n’en manque visiblement pas chez BMW qui ne cesse d’annoncer, trimestre après trimestre, des records de profitabilité. Alors quand il s’est agi de mettre en chantier la production, certes de limitée, de ce coupé hybride, le feu vert a vite été donné et cinq ans après son apparition au Salon de Francfort 2009, l’i8 était dans la rue.

essai,test,BMW,i8,exclusif,new,coupé,GT,électrique,hybride,3 cylindres,362 ch,140.000,euros,prix,roadtest,allemand,sportive

Technologie de pointe

Sur le plan technique, la difficulté a consisté à l’alléger au maximum pour compenser le surpoids de sa chaîne de traction électrique, et ce, tout en maîtrisant son coût. Pour y parvenir, BMW a joué à fond la synergie avec le reste de sa gamme. Ce coupé reprend ainsi le procédé de fabrication largement automatisé de l'i3 pour sa coque en fibre de carbone, mais aussi son moteur électrique pour entraîner ses roues avant. La partie d’assemblage continue avec un train avant à double triangulation dérivant de celui d'une série 5, une crémaillère de direction à assistance électrique de X3 et un train arrière multibras inspiré de celui de l'actuelle série 3, sur lequel est installée une mécanique que l'on retrouve sous le capot de la dernière Mini. Car l'i8 est la première BMW animée par un moteur 3 cylindres. D'une cylindrée de seulement 1,5 litre, ce nouveau bloc développe, grâce à un turbocompresseur de taille généreuse, la bagatelle de 231 ch, soit la plus haute puissance spécifique des moteurs BMW actuels avec 154 ch/l. Ajoutez-y les 131 ch du moteur électrique entraînant les roues avant et vous obtenez un coupé 4 roues motrices disposant de 362 ch et 570 Nm pour déplacer moins de 1.490 kg. De quoi revendiquer un 0 à 100 km/h en 4″5, selon BMW. Pas mal! De plus, les quelque 100 kg de batterie lithium-ion logés dans le tunnel central de la coque en carbone confèrent à l'i8 une autonomie 100 % électrique de 35 km. Cette batterie peut être rechargée en moins de 2 heures sur le boîtier mural de 3,5 kW vendu par BMW ou en un peu plus de 3 heures sur une prise domestique de 220V 8A.

essai,test,BMW,i8,exclusif,new,coupé,GT,électrique,hybride,3 cylindres,362 ch,140.000,euros,prix,roadtest,allemand,sportive

Finition light

Le premier contact avec l'i8 est déstabilisant. Elle semble tout droit sortie d'un film d'anticipation avec ses flancs sculptés en soufflerie - elle revendique un Cx de 0,26, record pour la catégorie - et ses immenses roues de 20 pouces très étroites afin de réduire sa résistance au roulement. Un caractère étrange accentué par la cinématique exotique de ses portières, à mi-chemin entre les "papillons" d'une Mercedes SLS AMG et les élytres d'une Lamborghini Aventador. Bref, impossible de passer inaperçu et les questions fusent aussi vite que les gsm pour photographier l’engin. Vous avez tout intérêt à bien connaître le sujet si vous voulez être en mesure de répondre à toutes les interrogations que ce coupé suscite.

essai,test,BMW,i8,exclusif,new,coupé,GT,électrique,hybride,3 cylindres,362 ch,140.000,euros,prix,roadtest,allemand,sportive

L'accès à bord reste néanmoins plutôt aisé tandis que l'habitabilité profite de la largeur généreuse de la carrosserie (1,94 m). À l'avant en tout cas. Car les strapontins faisant office de places arrière sont à peine suffisants pour de jeunes enfants. Cet espace sera donc le plus souvent utilisé pour caser des bagages, un complément bienvenu aux 154 litres du minuscule coffre arrière. La position de conduite est inhabituellement basse pour une BMW, mais en tout point parfaite. Complétée par un système à visée tête haute, l'instrumentation principale change en fonction du mode de propulsion sélectionné, passant d'une partition classique avec compte-tours rouge en mode sport, à un traitement plus futuriste centré sur un indicateur de puissance bleu le reste du temps. L’ambiance est donc à la hauteur des formes uniques de l’i8.

essai,test,BMW,i8,exclusif,new,coupé,GT,électrique,hybride,3 cylindres,362 ch,140.000,euros,prix,roadtest,allemand,sportive

La finition est correcte mais plus légère que celle des BMW traditionnelle. Un peu à l’image de ce que l’on trouve dans l’i3 où le constructeur justifie cela par la recherche du poids minimum mais aussi l’utilisation de matériaux recyclables. Reste qu’à bord d’une voiture affichée à 141.000€, on est en droit d’exiger mieux.

Une vraie BMW

Par défaut, l'i8 est une traction avant électrique à basse vitesse. Deux rapports de transmission sont alors disponibles. Le rapport court est exclusivement utilisé en Emode 100 % électrique pour autoriser de meilleures accélérations et reprises, mais sa plage d'utilisation est limitée à 120 km/h. Dans ce cas, le 3 cylindres essence n'est démarré qu'en situation d'urgence, lorsque le conducteur écrase l'accélérateur (kick down). Mais l'i8 se montre alors très convaincante et permet d'envisager sereinement une utilisation zéro émission, et donc zéro consommation d'essence au quotidien. Nous avons ainsi effectué un trajet périurbain en mode full électrique sans jamais avoir gêné la circulation par des comportements artificiels. Et en respectant les limitations de vitesse comme la majorité des usagers, l’autonomie annoncée d’une trentaine de kilomètres est absolument réaliste. Déjà rien que pour cet usage, la BMW i8 est particulièrement aboutie si nous pensons à des produits japonais, récemment essayés, qui ne permettent toujours pas de rouler normalement en réussissant à conserver le mode 100% électrique.

essai,test,BMW,i8,exclusif,new,coupé,GT,électrique,hybride,3 cylindres,362 ch,140.000,euros,prix,roadtest,allemand,sportive

Le rapport long est utilisé en permanence en mode hybride afin de permettre au moteur électrique de participer à l'effort de propulsion jusqu'à la vitesse de pointe de 250 km/h de l'i8. Mais là où ce coupé BMW est très fort, c’est lorsque vous passez en mode sport. La direction se fait plus lourde, l'amortissement est durci pour augmenter l'agilité du châssis et, surtout, la logique du système de propulsion est inversée. Ce n'est plus au moteur essence d'épauler le moteur électrique lorsque le besoin s'en fait sentir, mais au moteur électrique d'abonder de ses 131 ch les 231 ch du 3 cylindres constamment sollicités. La réponse à l'accélérateur est aussi radicalement différente. Alors que l'i8 vous incitait à une conduite apaisée et coulée en mode hybride confort, elle bondit à chaque pression sur l'accélérateur en mode sport, accompagnée d'un jappement rageur du 3 cylindres BMW évoquant parfois celui d'un Flat-6 Porsche, si pas d’un V8 Chevrolet!

Ambiance sportive

Bref, on est alors loin du côté 100% vert de l’auto et le plaisir de conduire redevient prioritaire. Comme dans toute autre BMW, vous pouvez déconnecter les aides à la conduite et là, cela devient franchement marrant. En jouant avec les palettes et en choisissant le bon rapport, vous pouvez facilement entretenir de belles dérives, bien aidés par les pneus étroits, des Bridgestone Potenza S001 en 215/45 R20 à l'avant, 245/40 R20 à l'arrière. Une monte critiquée mais justifiée et totalement dans l’esprit de l’engin. Pour notre part, c’est dans les longues courbes rapides et régulières que nous avons ressenti un léger flottement peu rassurant. Du côté des consommations, vous pouvez tabler sur des chiffres tournant autour des 9 l/100 km. Mais à condition de ne pas vouloir faire chanter le petit trois pattes à la moindre occasion!

essai,test,BMW,i8,exclusif,new,coupé,GT,électrique,hybride,3 cylindres,362 ch,140.000,euros,prix,roadtest,allemand,sportive

Finalement, cette BMW i8 affichée à 141.000€ représenterait presque une bonne affaire. Parce que pour ce prix-là, vous roulez dans un véhicule à la pointe de la technologie, qui suscite de nombreuses marques de sympathie et qui est, en plus, particulièrement bien équipé. Vous bénéficiez en effet de l’alarme, des sièges électriques et chauffants, du Park Distance Control, du Driving Assistant, le Head-Up display, le Harmann-Kardon sound system ou encore la téléphonie confort avec connectivité smartphone étendue. Sachez encore que le modèle que nous avons eu en prêt s’équipait des phares laser à 9.660€ mais notre essai nocturne ne nous a pas réellement fait comprendre l’intérêt d’une telle dépense. (Photos: http://www.alexisbernard.be/)

Caractéristiques techniques BMW i8

Moteurs                              3 en ligne turbo central, 1 électrique avant

Cylindrée                             1499 cc

Puissance combinée maxi    362 ch à 5800 t/min

Couple cumulé maxi             570 Nm à 3700 t/min

Transmission                       aux 4 roues; automatique 6 rapports

Suspension av./arr.              Ressorts hélicoïdaux, doubles triangulation/essieu multibras

Freins av./arr.                      disq. ventilés (340 mm)

Poids à vide                         1485 kg

Coffre                                  154 litres

Performances                      Top: 250 km/h. 0-100 km/h: 4"5.

Consommat°: moy. du test   10,0 l/100 km. Réservoir: 42 l

Emissions                           49 g de CO2/km

Prix de base                        141.000 €

essai,test,BMW,i8,exclusif,new,coupé,GT,électrique,hybride,3 cylindres,362 ch,140.000,euros,prix,roadtest,allemand,sportive

11:48 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essai, test, bmw, i8, exclusif, new, coupé, gt, électrique, hybride, 3 cylindres, 362 ch, 140.000, euros, prix, roadtest, allemand, sportive | | |

RUF,Porsche,préparateur,tuning,haut de gamme,performance,supercar,allemand,RGT,4.2,Turbo,Florio,Targa,911,RTR,800 ch,CTR3,Martini,livrée,couleurs,Le Mans,Salon,Genève,2015

C'est un classique de la manifestation helvétique, le préparateur RUF s'offre traditionnellement un stand plutôt imposant pour y exposer sa gamme actuelle et passée. Pour cette édition, nous retiendrons la RGT 4.2 qui est une sorte de GT3 RS à la sauce RUF.

RUF,Porsche,préparateur,tuning,haut de gamme,performance,supercar,allemand,RGT,4.2,Turbo,Florio,Targa,911,RTR,800 ch,CTR3,Martini,livrée,couleurs,Le Mans,Salon,Genève,2015

Le Flat 6 est poussé à 525ch et s'accompagne d'une boîte manuelle à 6 rapports pour viser les 322km/h en vitesse de pointe. Le look est assez old school avec des ailes élargies rivetées, des jantes noires et un aileron collé sur le radiateur arrière! On adore!

RUF,Porsche,préparateur,tuning,haut de gamme,performance,supercar,allemand,RGT,4.2,Turbo,Florio,Targa,911,RTR,800 ch,CTR3,Martini,livrée,couleurs,Le Mans,Salon,Genève,2015

Autre objet intéressant sur le stand, la Turbo Florio qui est un croisement entre une 911 Targa et une 911 Turbo. Et avec 621ch, elle se permet même le luxe de pouvoir déposer une Turbo S!

RUF,Porsche,préparateur,tuning,haut de gamme,performance,supercar,allemand,RGT,4.2,Turbo,Florio,Targa,911,RTR,800 ch,CTR3,Martini,livrée,couleurs,Le Mans,Salon,Genève,2015

Mais ces deux-là ne vous suffisent pas, RUF vous propose la RTR, une version monstrueuse dotée d’un 3.8 bi-turbo de 802ch pour un couple de 990 Nm transmis aux quatre roues et une vitesse annoncée à 350km/h.

RUF,Porsche,préparateur,tuning,haut de gamme,performance,supercar,allemand,RGT,4.2,Turbo,Florio,Targa,911,RTR,800 ch,CTR3,Martini,livrée,couleurs,Le Mans,Salon,Genève,2015

Enfin, si la CTR3 est exposée chaque année, cette fois, elle ne passe pas inaperçue grâce à des couleurs de guerre dites psychédéliques qui rappelleront de bons souvenirs aux amateurs de courses d'endurance et plus particulièrement des 24 heures du Mans.

RUF,Porsche,préparateur,tuning,haut de gamme,performance,supercar,allemand,RGT,4.2,Turbo,Florio,Targa,911,RTR,800 ch,CTR3,Martini,livrée,couleurs,Le Mans,Salon,Genève,2015

Quant,F,Quantino,concept,berline,citadine,prototype,design,allemand,technologie,nanoflowcell,salon,genève,2015

NanoFlowcell avait exposé la Quant e-Sportlimousine l'an dernier à Genève. Il s'agit d'un concept de berline 100% électrique qui a pour spécificité de puiser son énergie dans des fluides ioniques. Cette start-up allemande, créée en 2013 et basée au Liechtenstein, est de retour en 2015 avec une version améliorée de son concept sous le nom de Quant F avec ses portes type "Gullwing" et un aileron rétractable. Long de 5,25 mètres, ce prototype renferme un moteur électrique sur chacune de ses quatre roues pour une puissance annoncée à 1.090 ch. NanoFlowcell précise que cette puissance donne lieu à une vitesse de pointe de 300 km/h et une autonomie de 800 km. Des chiffres qui paraissent irréels mais la voiture a été homologuée par le TÜV et est immatriculée en Allemagne.

Quant,F,Quantino,concept,berline,citadine,prototype,design,allemand,technologie,nanoflowcell,salon,genève,2015

A côté de la limousine, la Quantino (3,91 m) tranche radicalement avec sa grande sœur. Ses proportions sont celles d’une citadine avec un style mêlant celui d’un coupé et d’un crossover urbain. Campée sur des énormes roues équipées de jantes 22 pouces, la dernière création de Nunzio La Vecchia arbore une look véritablement unique. Autre différence par rapport à la Quant, la Quantino propose des performances plus rationnelles. En effet, le concept est propulsé grâce à 4 moteurs électriques développant une puissance cumulée de 136 chevaux. L’électricité est obtenue comme d’habitude grâce à deux réservoirs d’eau salée, d’une contenance de 175 litres chacun. L’autonomie est annoncée à 1.000 kilomètres.

Quant,F,Quantino,concept,berline,citadine,prototype,design,allemand,technologie,nanoflowcell,salon,genève,2015

Présentées sur un stand assez impressionnant, la Quant F et la Quantino vont pourtant rester à l’état de concepts. NanoFlowcell, qui déménagera prochainement au Luxembourg, ne compte pas produire de voitures mais tout simplement vendre la fameuse technologie à d’autres constructeurs. Plus de photos? C'est ici!

Quant,F,Quantino,concept,berline,citadine,prototype,design,allemand,technologie,nanoflowcell,salon,genève,2015

13:26 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : quant, f, quantino, concept, berline, citadine, prototype, design, allemand, technologie, nanoflowcell, salon, genève, 2015 | | |