alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Il est vraiment particulièrement stylé ce nouveau SUV italien. Certes, nous l'aurons attendu au sein de la gamme Alfa mais on ne regrette pas cette longue attente lorsqu'on en fait le tour. Tout est parfaitement dessiné, il n'y a pas un seul point qui pourrait contrarier le regard. Il y a d'abord cette face avant agressive sans excès avec le V central et ses deux projecteurs en pointe surlignés par les feux de jours en virgule.

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Le capot est "enchâssé" dans la face avant comme sur la Giulia. Puis la ligne des flancs est continue jusque l'arrière, tracée d'un trait de crayon sans interruption, sans plis inutiles si ce n'est deux lignes qui partent des ailes avant pour donner une dynamique aux flancs. Long de 4,69 mètres pour 1,90 m de large, l'Alfa Romeo Stelvio est au final, un beau bébé. Sa ceinture de caisse haute, sa faible hauteur de pavillon et ses flancs musclés lui donnent beaucoup de caractère.

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Si vous appréciez l'habitacle de la berline, vous ne serez pas dépaysés à bord du Stelvio. La planche de bord est pratiquement identique, à quelques détails près. Comme pour l'extérieur, Alfa joue la carte de la sobriété de bon goût. Et force est de constater que la finition marque de nets progrès par rapport aux anciennes productions d'Alfa. Cuir de qualité, plastiques moussés, vrai bois... L'ensemble est bien réalisé et n'a plus vraiment à rougir de la comparaison avec la concurrence germanique.

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Certains détails font la différence, comme ce volant à méplat et à jante fine, ce démarreur digne d'une voiture de course et ces compteurs analogiques du plus bel effet. Sans oublier les grandes palettes métalliques derrière le volant qui ressemblent à ce que l'on peut trouver à bord de voitures de course. Sincèrement, certaines marques allemandes feraient bien de s'en inspirer. L'équipement est aussi digne des meilleures routières: sellerie en cuir pleine fleur, Jantes de 20 pouces avec des Michelin Latitude Sport 3, GPS à cartographie Europe, régulateur de vitesse adaptatif...

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Les places arrière sont accueillantes mais on y est moins choyés qu'à l'arrière de la Giulia. Le coffre n'est pas énorme avec ses 525 litres mais ses formes régulières permettent un chargement facile. Mais clairement, la facilité d'utilisation n'a pas été sa priorité malgré son appartenance à la catégorie des SUV.

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Pas totalement aveugles, on soulignera l'aspect un peu daté du système de navigation et la résolution discutable de la caméra de recul, d'ailleurs indispensable en raison de la visibilité très moyenne vers l'arrière. Notre exemplaire d'essai comptait déjà plus de 10.000 km et sur les routes pavées et bosselées de la région liégeoise, quelques bruits de mobilier se faisaient entendre mais on précisera qu'on a la vilaine manie de rouler très souvent sans musique.

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Non pas que le bruit du 4 cylindres 2.0 turbo essence soit particulièrement envoûtant. A sa décharge, il faut avouer qu'il pousse fort. Avec 280 ch annoncés et 400 Nm à 2.250 tr/min, il fait vite oublier les Diesel. Et certains concurrents ne peuvent en dire autant à l'exemple d'un Porsche Macan n'offrant que 250 ch. Mais là où Alfa marque encore plus de points à nos yeux, c'est sur le chapitre du poids puisqu'il est donné pour 1.660 kg à vide grâce à l'usage d'aluminium et de fibre de carbone. Le surpoids généré par la transmission intégrale Q4 se limitant d'ailleurs à 60 kg.

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Moteur puissant, masse contenue, mais aussi une excellente boîte automatique ZF à 8 rapports permettent au Stelvio de montrer ses muscles. Les accélérations sont impressionnantes, d'autant que les passages de rapports sont extrêmement rapides en mode Dynamique bien sûr. Seules 5"7 sont nécessaires pour abattre le 0 à 100 km/h. On connait un anglais qui a voulu faire le malin à bord de sa Mitsubishi Lancer Evo8 très bruyante mais qui a dû abdiquer. La facilité avec  laquelle ce SUV atteint des vitesses répréhensibles est bluffante.

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Bon, ne nous faites pas écrire ce que l'on ne pense pas. Il ne s'agit en rien d'un véhicule sportif. La mécanique est plus linéaire que rageuse et le poids, même contenu, vous rappelle à l'ordre en cas d'excès d'optimisme en virage. Par contre, son couple et sa puissance linéaire ne dépayseront pas les intoxiqués au mazout. Comme toujours, la consommation de ce moteur turbo est à la carte: raisonnable aux allures usuelles (environ 9 litres aux 100 km), mais bien plus élevée en jouant avec le rupteur (15 litres aux 100 km).

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Contrairement aux idées reçues, même si on est journaliste automobile, on n'est pas totalement idiot et on se doute bien que ce n'est pas cette super version essence de 280 ch qui va connaître le succès chez nous. Pourtant, on reste persuadé qu'un SUV en-dessous de 200 ch n'est pas vivable au quotidien... Plus sérieusement, c'est évidemment le 2.2 diesel de 150 ch (39.550€) que l'on risque de croiser le plus dans nos rues. La version essence qui nous était gentiment confiée par l'importateur coûte 50.550€. Ah oui, Alfa Romeo envisage de venir taquiner les M de BMW et les AMG de Mercedes avec un Stelvio Quadrifoglio équipé du 3.0 V6 de 510 ch emprunté à la Giulia. Miam, miam! Plus de photos ici

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

12:09 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : alfa, romeo, stelvio, 2017, essai, test, route, essence, 2.0, turbo, 280, belgique, 4x4, suv, style, classe, sportif, dynamique | | |

Volkswagen,T-Roc,nouveauté,TSI,TDI,4x4,SUV,compact,allemand,D,new,nouveauté,2017

Voici les premières photos du Volkswagen T-Roc qui est basé sur la plateforme de la Golf (MQB). Plus compact que le Tiguan, il joue davantage sur son style pour se démarquer dans une catégorie de SUV où il va retrouver le Mazda CX-3 ou encore la MINI Countryman pour ne citer que ces deux-là.

Volkswagen,T-Roc,nouveauté,TSI,TDI,4x4,SUV,compact,allemand,D,new,nouveauté,2017

Sa signature lumineuse est plutôt originale et devrait permettre sa reconnaissance facile la nuit. Les couleurs sont plutôt originales et vives avec une carrosserie bi-ton.

Volkswagen,T-Roc,nouveauté,TSI,TDI,4x4,SUV,compact,allemand,D,new,nouveauté,2017

Comme l'extérieur, l'habitacle veut donner une impression de robustesse avec un traitement moderne des surfaces. Toutes les technologues récentes d'assistance à la conduite seront évidemment proposées. Deux lignes Style et Sport seront proposées par Volkswagen.

Volkswagen,T-Roc,nouveauté,TSI,TDI,4x4,SUV,compact,allemand,D,new,nouveauté,2017

Trois moteurs essence turbo (TSI) et trois turbo-diesels (TDI) seront disponibles sous les capots. Transmissions manuelle et automatique (DSG7) et système 4Motion seront également au menu.

Volkswagen,T-Roc,nouveauté,TSI,TDI,4x4,SUV,compact,allemand,D,new,nouveauté,2017

20:25 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : volkswagen, t-roc, nouveauté, tsi, tdi, 4x4, suv, compact, allemand, d, new, 2017 | | |

Volvo,SUV,compact,modeste,XC40,suédois,chinois,4x4,1.5,turbo,3,cylindres,hybride

Avec seulement deux SUV dans sa gamme, Volvo accuse un certain retard sur ses concurrents allemands. Mais la marque se prépare à agrandir sa palette de baroudeurs par le bas, grâce au futur XC40. Il faut dire que les SUV semblent porter chance à Volvo: l'an dernier, le XC60 était encore le modèle le plus vendu de la marque mais le nouveau XC90 connait aussi un joli démarrage commercial. On comprend donc bien que le constructeur suédois accorde beaucoup d'importance au lancement d'une nouveauté plus compacte dans la catégorie: le futur XC40. Même si la commercialisation n'aura lieu qu'en 2017, les lignes de ce petit dernier sont déjà bien connues. Il arborera en effet la même silhouette que le Concept 40.1 dévoilé au printemps dernier.

Volvo,SUV,compact,modeste,XC40,suédois,chinois,4x4,1.5,turbo,3,cylindres,hybride

Une motorisation hybride rechargeable et un inédit trois-cylindres

Sous les traits ciselés de ce SUV, long de 4,40 m environ, on trouvera une plate-forme inédite, conçue avec le chinois Geely, propriétaire de Volvo et baptisée CMA. Une base logiquement compatible avec une motorisation hybride rechargeable, que les concurrents Audi Q3 et Mercedes GLA ne pourront pas proposer sur leur actuelle génération: seul le X1 de BMW devrait offrir une telle alternative prochainement. À l'autre extrémité de la gamme, le XC40 profitera d'un nouveau trois-cylindres 1.5 turbo, qui sera épaulé par des quatre-cylindres 2.0. Quant à l'habitacle, il délaissera l'ergonomie complexe de l'actuelle V40 pour adopter un grand écran tactile au format portrait, bien plus aisé à utiliser.

Volvo,SUV,compact,modeste,XC40,suédois,chinois,4x4,1.5,turbo,3,cylindres,hybride

13:42 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : volvo, suv, compact, modeste, xc40, suédois, chinois, 4x4, 1.5, turbo, 3, cylindres, hybride | | |

essai,test,Ford,Focus,RS,AWD,4x4,2.3,4 cylindres,350 ch,track,raodtest

Prenez l’équation par n’importe quel côté, la résolution est identique: au-delà d’une certaine puissance transmise au seul train avant, il n’est plus possible d’offrir une efficacité suffisante. Avec sa nouvelle Focus RS, Ford a pris ses responsabilités en la dotant de la transmission intégrale. Hérésie ou coup de génie?

essai,test,Ford,Focus,RS,AWD,4x4,2.3,4 cylindres,350 ch,track,raodtest

En 1992, Ford dévoile l’Escort RS Cosworth. Une voiture qui va marquer son époque avec un 2.0 turbo qui propose à l’époque 220 ch répartis sur les quatre roues motrices. En rallye, la Gr.A était annoncée officiellement à 300 ch. De quoi légitimer pleinement l’arrivée de cette troisième Focus RS et de ses quatre roues motrices. Donné pour 350 ch, le 2.3 EcoBoost est celui que nous avions découvert à bord de la Mustang. Un moteur assemblé en Espagne, à Valence justement, à quelques kilomètres du circuit sur lequel nous avons pu goûter à loisir à l’auto. Mais nous y reviendrons. Le couple maximal de 440 Nm est délivré entre 2.000 et 4.500 trs/min et peut même atteindre 470 Nm pendant 15 secondes durant les fortes accélérations.

essai,test,Ford,Focus,RS,AWD,4x4,2.3,4 cylindres,350 ch,track,raodtest

Design fonctionnel

Appui et refroidissement sont les deux impératifs qui ont reçu toute l’attention des ingénieurs lors de la conception de cette RS III. La face avant s’est ainsi radicalisée avec une large calandre trapézoïdale et des ouvertures latérales échancrées pour refroidir au maximum les freins. Ils en ont bien besoin comme vous le lirez par après. L’arrière est marqué par un diffuseur chargé d’optimiser le flux d’air sous le véhicule pour réduire la traînée tandis que les deux sorties d’échappement enserrent le feu antibrouillard central à la manière de certains bolides de course. Le spoiler arrière reste relativement discret si l’on se souvient de la ″pelle à tarte″ montée sur le hayon de l’Escort RS Cosworth.

essai,test,Ford,Focus,RS,AWD,4x4,2.3,4 cylindres,350 ch,track,raodtest

Dans l’habitacle, vous trouverez peu de fantaisie. Certes, les sièges Recaro sont au programme et maintiennent parfaitement les occupants des sièges avant tandis que le conducteur découvre un nouveau volant à méplat gainé de cuir là où nous aurions préféré le nubuck. Le pédalier est évidemment en alliage et le tableau de bord reçoit une rangée de petites jauges additionnelles au-dessus de la console centrale pour indiquer la pression de turbo, la température d’huile et la pression d’huile. Enfin, des surpiqûres tentent d’agrémenter le tout mais cela reste plutôt léger mais en rapport avec le prix de l’engin.

essai,test,Ford,Focus,RS,AWD,4x4,2.3,4 cylindres,350 ch,track,raodtest

Un seul différentiel à l’avant

Le problème de toutes les quatre roues motrices, c’est le sous-virage peu gratifiant mais inévitable qui survient à l’approche des limites d’adhérence. Pour limiter au maximum cet inconvénient, les équipementiers ont développé des systèmes dits à répartition vectorielle de couple, mais leur coût les limitait aux catégories supérieures (Audi RS4 ou BMX X6 pour n’en citer que deux). Développé par GKN, le système Twinster utilisé par la Ford Focus RS pourrait bien modifier la donne. Sa principale astuce réside simplement dans le fait de n’utiliser qu’un seul différentiel sur le train avant là où les autres n’hésitent pas à les multiplier.

essai,test,Ford,Focus,RS,AWD,4x4,2.3,4 cylindres,350 ch,track,raodtest

Les fonctions des habituels différentiels central et arrière sont assurées par deux embrayages multidisques à bain d’huile, un sur chacun des arbres de roues arrière. Le glissement ainsi maîtrisé permet d’éviter le ripage des pneus en virage tout en faisant office de différentiel à glissement limité. Et puis ce système Twinster utilise un rapport de pont arrière légèrement plus long qu’à l’avant. Ainsi, en modulant la pression de fermeture des embrayages, on peut envoyer jusqu’à 70% du couple aux roues arrière. C’est grâce à cela que le mode Drift a pu être proposé puisqu’il permet de provoquer et d’entretenir un véritable survirage de puissance en imitant une bonne vieille propulsion.

essai,test,Ford,Focus,RS,AWD,4x4,2.3,4 cylindres,350 ch,track,raodtest

Rally Addict    

Les travaux pratiques commencent par une petite séance de conduite très dynamique sur les petites routes de la région de Valence. Notre équipier du jour a pris le volant pour les premiers 70 km proposés. Pilote à ses heures, il passe rapidement en mode Sport et là, la route défile très très vite. L’asphalte est parfaitement adhérant et il est impossible de prendre l’auto en défaut. L’arrière enroule les courbes et l’avant se montre accrocheur en entrée de virage. Il est plus pataud en sortie si vous entrez trop sur le train avant mais la puissance vous expédie hors des courbes sans attendre. Quelle efficacité! Et lorsqu’on pense que cette voiture propose une puissance de 350 ch bien supérieure aux Gr.A d’il y a 20 ans, on se dit que nous vivons encore une période formidable. A l’arrivée au point stop où nous devons échanger nos places, les freins fument. Il faut dire que notre collègue ne leur a rien épargné. ″Je me verrais bien prendre le départ d’un rallye avec cette auto″ concluait-il avant de nous tendre les clés.

essai,test,Ford,Focus,RS,AWD,4x4,2.3,4 cylindres,350 ch,track,raodtest

Une fois au volant, les sensations sont naturelles et l’auto est diablement efficace. Elle vole de courbe en courbe et avale les irrégularités de maîtresse façon. En bon élève, nous n’osons pas utiliser le mode Track et préférons attendre le lendemain pour y goûter à loisir. Certes, le parcours se termine, comme toujours, par de trop longues portions d’autoroute et de parcours en ville mais le peu de kilomètres parcourus dans les collines proches de Valence nous auront mis l’eau à la bouche et l’envie folle de regoûter très vite à cette Focus RS sur nos routes habituelles. Ce qui est sûr, c’est qu’au prix où elle s’affiche, il n’y a personne qui peut la suivre. Peut-être une Renault Mégane RS Trophy mais en ligne droite, elle verrait la Focus s’échapper définitivement…

essai,test,Ford,Focus,RS,AWD,4x4,2.3,4 cylindres,350 ch,track,raodtest

Drift au menu

Le deuxième jour, Ford nous convie sur le circuit Ricardo Tormo à une vingtaine de kilomètres de Valence. Un circuit habituellement dévolu à la moto mais qui a déjà accueilli la F1 durant des tests hivernaux. Les gradins qui encerclent véritablement la piste en dévers sont impressionnants et on imagine l’ambiance lors d’une manche du Moto GP. Malheureusement, les aficionados Espagnols ne sont pas présents pour assister à nos tours de piste mais c’est peut-être préférable…

essai,test,Ford,Focus,RS,AWD,4x4,2.3,4 cylindres,350 ch,track,raodtest

Le premier atelier nous emmène à l’écart du paddock pour tester le launch control et le mode drift. Nous sommes accompagnés d’un essayeur maison qui nous donne quelques explications avant de nous donner le feu vert. Nous ne sommes guère impressionnés par le démarrage qui nous donne juste l’impression de faire souffrir l’embrayage exagérément pour réaliser une opération que nous sommes encore capables d’effectuer correctement. Pour le drift, il faut lancer la voiture vers la corde avant d’écraser l’accélérateur à fond pour provoquer le survirage. Et limiter les mouvements au volant au maximum. Bizarrement, ce dernier opte pour les réglages les plus tendres alors qu’une direction précise nous semble mieux adaptée aux corrections millimétrées qu’il faut lui apporter pour maintenir le survirage. Certes cela fonctionne et les pneus arrière en savent quelque chose mais l’opération a un petit côté artificiel qui nous déstabilise.

essai,test,Ford,Focus,RS,AWD,4x4,2.3,4 cylindres,350 ch,track,raodtest

Pour le deuxième exercice du jour, nous avons droit à 3x3 tours du circuit en passant toujours par la pit-lane mais sans être obligé de porter un casque. Nous sommes le premier de la file et même si le préposé à la sortie des stands régule la circulation sur la piste, cela nous arrange bien. Chaussées en Pilot Sport Cup2 optionnels, nos Focus RS se révèlent sous leur meilleur jour. On se prend même à chauffer les gommes lors du premier run avant d’enchaîner les deux autres tours à fond en mode Track. Très efficace, la Focus attaque les cordes avec appétit mais et nous prenons un plaisir maximal à jeter l’auto à 140 dans le premier gauche là où nombre de collègues montent sur leurs freins.

essai,test,Ford,Focus,RS,AWD,4x4,2.3,4 cylindres,350 ch,track,raodtest

Le gauche suivant se resserre fort et là, la lourdeur de l’auto coûte du temps. Il vaut mieux freiner plus tôt pour vite accélérer que retarder son freinage au maximum. Après, les courbes sont plus naturelles et nous exploitons rapidement les vibreurs. Quel bonheur! Les gommes collent réellement au goudron et quel bonheur de freiner au panneau trop tard avant l’ultime gauche où la piste très large vous permet d’arriver en vrac sur la corde! Ce n’est pas très académique mais cela permet de constater à quel point cette auto est faite aussi bien pour le circuit que pour la route. Nous avons droit à trois tours supplémentaires mais bizarrement, à la fin de ceux-ci, notre auto est discrètement retirée de la file…

essai,test,Ford,Focus,RS,AWD,4x4,2.3,4 cylindres,350 ch,track,raodtest

Prix cadeau

Affichée à 39.300 euros tvac, cette Ford Focus RS est véritablement une affaire. Ses cinq portes vous permettront de justifier votre achat auprès de madame tandis que sa robe relativement discrète vous aidera à faire croire à vos collègues qu’il s’agit d’une vulgaire TDCi. Prévoyez toutefois un budget carburant en conséquence. Nous étions à 50l/100 sur le circuit, à 20 sur les petites routes et comme le réservoir n’est pas grand (51 litres), les passages à la pompe seront fréquents. Mais n’est-ce pas là un défaut bien léger en regard du plaisir offert par cette Focus RS?

20:58 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essai, test, ford, focus, rs, awd, 4x4, 2.3, 4 cylindres, 350 ch, track, raodtest | | |

Salon,Genève,2016,Volkswagen,VW,T-Cross,Breez,concept,SUV,mini,cabriolet,4x4,allemand,coupé,

La marque de Wolfsburg a annoncé l’arrivée d’une gamme complète de SUV et le plus petit d’entre eux a été dévoilé à Genève sous la forme d’un concept appelé T-Cross Breeze. Il s’agit d’un cabriolet à quatre places et à la capote souple relativement compact puisqu’il s’inscrit dans le segment de la Polo.

Salon,Genève,2016,Volkswagen,VW,T-Cross,Breez,concept,SUV,mini,cabriolet,4x4,allemand,coupé,

L’habitacle de ce concept propose des surfaces tactiles et des solutions électroniques by-wire qui remplacent les interrupteurs et les touches traditionnels. Le système audio 300W complète la touche branchée du Breeze. Sous le capot, on retrouve le 1.0 TSI à trois cylindres et turbo à injection directe de 110 ch. De quoi déplacer ce cabriolet de 1.250 kg sans trop de peine.

Salon,Genève,2016,Volkswagen,VW,T-Cross,Breez,concept,SUV,mini,cabriolet,4x4,allemand,coupé,

11:20 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : salon, genève, 2016, volkswagen, vw, t-cross, breez, concept, suv, mini, cabriolet, 4x4, allemand, coupé | | |

Salon,Genève,2016,Subaru,XV,concept,prochain,next,futur,japon,4wd,4x4

Après le concept de la prochaine Subaru Impreza cinq portes présenté au Salon de Tokyo et celui de la quatre portes à Los Angeles, Subaru continue de préparer le terrain de la prochaine génération du modèle avec le concept XV exposé à Genève. Celui-ci ne se cache pas d’être une Impreza transformée et est plutôt discret sur le marché très couru des crossovers compacts.

Salon,Genève,2016,Subaru,XV,concept,prochain,next,futur,japon,4wd,4x4

Paradoxalement, son allure de berline surélevée cache, grâce au savoir-faire de Subaru dans le domaine des quatre roues motrices, des capacités en tout-terrain que n’ont pas nombre de vedettes dans ce segment très couru. La prochaine version, présentée à travers ce concept auquel il ne manque pas grand chose pour devenir voiture de série, est assez fidèle à l’actuel dans ses formes générales.

Salon,Genève,2016,Subaru,XV,concept,prochain,next,futur,japon,4wd,4x4

Subaru ne donne pas de précision sur les motorisations, mais on peut imaginer que la version hybride va évoluer pour se faire plus convaincante que l’actuelle qui était la première tentative de Subaru dans ce type de système de motorisation.

16:19 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : salon, genève, 2016, subaru, xv, concept, prochain, next, futur, japon, 4wd, 4x4 | | |

Bentley,Bentayga,SUV,top,premium,W12,new,nouveau,4x4,luxe,600 ch,900 Nm,3 tonnes,poids,motorisation,anglais,crewe,royal,reine,fournisseur,officiel,salon,francfort

Vous n'êtes pas sans l'ignorer si vous êtes un lecteur fidèle de notre site, les SUV et le Rédacteur Auto, ce n'est pas l'amour fou. Certes, nous avouerons qu'un Q7 ou qu'un Touareg est l'outil idéal pour traverser l'Europe en se jouant des photographes, mais au quotidien, ce genre d'engin est totalement injustifié pour 90% de ses propriétaires sinon pour développer leur ego mal assuré.

Bentley,Bentayga,SUV,top,premium,W12,new,nouveau,4x4,luxe,600 ch,900 Nm,3 tonnes,poids,motorisation,anglais,crewe,royal,reine,fournisseur,officiel,salon,francfort

Mais à partir du moment où une marque telle que Bentley vient jouer dans la pièce, il nous est difficile de passer à côté. Alors nous revenons ici sur ce fameux Bentayga présenté au Salon de Francfort. Du long de ses 5.141 mm, ce SUV impose sa stature avec ses 1.742 mm de haut et, surtout, ses 3.250 kg (!). Pour entraîner ce sumo taille XXL, la marque anglaise a opté pour le 6.0 W12 biturbo de 608 ch et 900 Nm.

Bentley,Bentayga,SUV,top,premium,W12,new,nouveau,4x4,luxe,600 ch,900 Nm,3 tonnes,poids,motorisation,anglais,crewe,royal,reine,fournisseur,officiel,salon,francfort

Il est associé à une boîte automatique ZF à 8 rapports et à une transmission intégrale permanente avec différentiel central Torsen et répartition de couple 40/60 favorisant l’arrière. Pour se placer au sommet d'un segment que Bentley découvre, le Bentayga assurerait une accélération de 0 à 100 km/h en 4"1 et une vitesse de pointe de 301 km/h. Un rythme qui fera dépasser les 292 g CO2/km et 12,8 l/100 km du cycle normalisé. Mais les principaux intéressés par le bestiau n'ont que faire de ces chiffres...

Bentley,Bentayga,SUV,top,premium,W12,new,nouveau,4x4,luxe,600 ch,900 Nm,3 tonnes,poids,motorisation,anglais,crewe,royal,reine,fournisseur,officiel,salon,francfort

Mais à partir du moment où, comme nous l'avons appris la semaine passée, Sa Majesté la Reine d'Angleterre en fait son nouveau véhicule pour ses déplacements dans les vertes campagnes d'Angleterre, le SUV de Crewe ne doit pas rechigner à salir sa carrosserie hors du bitume. Heureusement, le chauffeur d'Elisabeth II pourra compter sur une option tout terrain lui offrant huit 8 configurations dynamiques du châssis, de la mécanique et des aides électroniques. Il pourra également compter sur aide aux déplacements en pente.

Bentley,Bentayga,SUV,top,premium,W12,new,nouveau,4x4,luxe,600 ch,900 Nm,3 tonnes,poids,motorisation,anglais,crewe,royal,reine,fournisseur,officiel,salon,francfort

De quoi appréhender toutes les surfaces avec noblesse et sérénité. Reste que le Bentayga dispose aussi d’un contrôle actif du roulis à activation électrique et d’une direction assistée électrique. Sur la route, le 4x4 peut compter sur une multitude d’aides à la conduite typiques des véhicules haut de gamme comme le régulateur de vitesse actif, la reconnaissance de la signalisation routière, l’affichage tête haute, la vision 360° par caméras, etc.

Bentley,Bentayga,SUV,top,premium,W12,new,nouveau,4x4,luxe,600 ch,900 Nm,3 tonnes,poids,motorisation,anglais,crewe,royal,reine,fournisseur,officiel,salon,francfort

Assemblé à la main à Crewe, le Bentayga dispose d'un l’habitacle royale qui se veut un véritable écrin de cuir, de métal et de bois. Le coffre de 430 l, voire 590 l sans le cache-bagages, a largement de quoi accueillir une malle Hermès, à moins de préférer un aménagement sur mesure.

Bentley,Bentayga,SUV,top,premium,W12,new,nouveau,4x4,luxe,600 ch,900 Nm,3 tonnes,poids,motorisation,anglais,crewe,royal,reine,fournisseur,officiel,salon,francfort

Les personnalisations sont d’ailleurs poussées à l’extrême. Cela va du plus simple choix entre une configuration 4 ou 5 places à du sur-mesure absolu signé Mulliner. Le moindre détail a alors son importance: depuis le large choix de teintes, de décors et de finitions en passant par le panier de pique-nique ou par le chronographe Breitling. Tout est possible!

Bentley,Bentayga,SUV,top,premium,W12,new,nouveau,4x4,luxe,600 ch,900 Nm,3 tonnes,poids,motorisation,anglais,crewe,royal,reine,fournisseur,officiel,salon,francfort

Enfin pour faire la fête à bord, les Geeks peuvent compter sur trois systèmes audio au catalogue, dont le système haut de gamme Naim de 1950 W avec 18 haut-parleurs. Ils pourront se jumeler au système d'infodivertissement à écran tactile 8", disponible en 30 langues, avec navigation et un disque dur de 60 Go. Les passagers arrière pourront s'occuper sur les tablettes 10.2" amovibles qui fonctionnent sous Android avec des connexions 4G, WiFi et Bluetooth. La maison britannique n’a bien sûr pas oublié les prises USB. Le Bentayga W12 arrivera début 2016 et ses prix débuteront à 215.017 € (Bentayga First Edition à 301.411 €) et devrait rapidement voir arriver un Diesel et une variante hybride.

Bentley,Bentayga,SUV,top,premium,W12,new,nouveau,4x4,luxe,600 ch,900 Nm,3 tonnes,poids,motorisation,anglais,crewe,royal,reine,fournisseur,officiel,salon,francfort

15:55 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bentley, bentayga, suv, top, premium, w12, new, nouveau, 4x4, luxe, 600 ch, 900 nm, 3 tonnes, poids, motorisation, anglais, crewe, royal, reine, fournisseur, officiel, salon, francfort | | |

jaguar,f-pace,suv,4x4,new,nouveau,salon,francfort,présentation,premiere,mondiale,anglaise,v6,3.0,380ch,diesel,2.0,180 ch

Comme d'autres avant elle, et Bentley dernièrement, Jaguar a finalement cédé aux chants des sirènes du SUV. Heureusement, c'est le réussi concept C-X17, exposé à Francfort en 2013, qui a servi de base pour le dessin racé du F-Pace. Si la face avant reprend l’identité des berlines XE et XF, la partie arrière évoque pour certains, la fabuleuse F-Type avec ses ailes galbées et ses optiques quasiment identiques. Ainsi habillé, ce nouvel arrivant se place clairement comme l’un des SUV les plus séduisants du marché.

jaguar,f-pace,suv,4x4,new,nouveau,salon,francfort,présentation,premiere,mondiale,anglaise,v6,3.0,380ch,diesel,2.0,180 ch

Affichant une longueur de 4,73 m, le F-Pace se montre un peu plus grand que ses concurrents allemands Porsche Macan, BMW X3, Audi Q5 ou Mercedes GLC. Doté de la même gamme de motorisations que la récente berline XF, ce félin haut sur pattes se révèle très sobre (4,9 l/100 km annoncés en consommation mixte avec le 2.0 diesel de 180 ch en deux roues motrices) ou très performant (0 à 100 km/h en 5,5 s avec le V6 3.0 à compresseur de 380 ch et la transmission intégrale). On espère qu'il bénéficiera par la suite du 5.0 V8 compressé utilisé sur la F-Type (550 ch sur la R) histoire de rabattre le caquet du Macan Turbo et ses 400 ch.

jaguar,f-pace,suv,4x4,new,nouveau,salon,francfort,présentation,premiere,mondiale,anglaise,v6,3.0,380ch,diesel,2.0,180 ch

Dans l’habitacle du F-Pace, on retrouve une planche de bord assez semblable à celle de la XE, bien que certains éléments lui sont spécifiques, comme la base de la console centrale. A l’image de toutes les berlines de la gamme, la boîte automatique se commande via une molette ronde qui émerge du centre de la console. En revanche, si la qualité de finition et les matériaux choisis sont d'une qualité certaine, il n’est pas certain que les fanatiques de la rigueur germanique y trouvent leur compte. Ayant essayé la Jaguar XE récemment, c'est un des points qui nous a le plus dérangé. On attendra de prendre en main ce F-Pace pour savoir ce qu’il vaut réellement face à ses concurrents.

jaguar,f-pace,suv,4x4,new,nouveau,salon,francfort,présentation,premiere,mondiale,anglaise,v6,3.0,380ch,diesel,2.0,180 ch

12:19 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jaguar, f-pace, suv, 4x4, new, nouveau, salon, francfort, présentation, premiere, mondiale, anglaise, v6, 3.0, 380ch, diesel, 2.0, 180 ch | | |

mazda,prototype,concept,suv,cx-4,futur,next,koeru,4x4,5 places,diesel,essence,skyactiv,salon,francfort,2015

Nous l'avions aperçu à travers une illustration mais rien ne vaut l'échelle un et la 3D pour évaluer un concept. Et force est de constater qu'une nouvelle fois, les dessinateurs de la marque japonaise ont eu la main heureuse à l'heure de tracer les lignes de ce Koeru qui préfigurerait un hypothétique CX-4. Comme toujours chez nos amis asiatiques, le nom de cette étude de style n'a pas été choisi par hasard. En effet, Koeru signifie "dépasser" ou "aller au-delà" en japonais. Logiquement, l’engin reprend les traits des dernières créations de la marque avec un regard perçant et les lignes typiques du style "Kodo".

mazda,prototype,concept,suv,cx-4,futur,next,koeru,4x4,5 places,diesel,essence,skyactiv,salon,francfort,2015

Long de 4m60, large d’1m90 et haut d’1m50 (empattement de 2m70), le Koeru est taillé pour recevoir cinq passagers. Peu prolixe concernant l’engin, Mazda assure cependant qu’il profite d’une "exceptionnelle aérodynamique" mais aussi des toutes dernières technologies Skyactiv, sans pour autant détailler ces dernières. Les données sur la cylindrée du moteur, sa puissance, la boîte de vitesses ou encore le châssis restent donc encore un mystère.

mazda,prototype,concept,suv,cx-4,futur,next,koeru,4x4,5 places,diesel,essence,skyactiv,salon,francfort,2015

Vous l'aurez compris, ce concept pourrait rapidement avoir un avenir et intégrer la gamme Mazda en tant que potentiel CX-4, s’intercalant entre le petit CX-3 et le CX-5.

mazda,prototype,concept,suv,cx-4,futur,next,koeru,4x4,5 places,diesel,essence,skyactiv,salon,francfort,2015

14:30 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mazda, prototype, concept, suv, cx-4, futur, next, koeru, 4x4, 5 places, diesel, essence, skyactiv, salon, francfort, 2015 | | |

Audi,RS,SQ5,TDI,Plus,3.0,V6,biturbo,340ch,700Nm,couple,puissance,quattro,4x4,rapide,nouveau,new,2016,compact

Audi étoffe la gamme de ses modèles S. Au mois d’octobre prochain, ce sera un SQ5 TDI plus caractérisé par une puissance et un plaisir de conduite en hausse et une dotation encore plus complète qui fera son apparition dans la gamme de la marque aux quatre anneaux. Au programme: une cavalerie de 340 ch, un différentiel sport et des jantes de 21 pouces. Les premières livraisons en Belgique de la nouvelle Audi SQ5 TDI plus auront lieu à la fin de cette année.

Audi,RS,SQ5,TDI,Plus,3.0,V6,biturbo,340ch,700Nm,couple,puissance,quattro,4x4,rapide,nouveau,new,2016,compact

Couronnée de succès, l’Audi SQ5 TDI est, dans sa version de base déjà, un SUV doté des performances d’une voiture de sport. La déclinaison «plus» présente une puissance encore accrue. Grâce à une pression d’injection plus élevée, son moteur V6 TDI biturbo tire 340 ch de ses 3.0 l de cylindrée. Par comparaison avec la puissance du SQ5 TDI, cela représente une hausse de 27 ch. Son couple maximal augmente de 50 Nm pour atteindre 700 Nm. Ce puissant SUV à moteur diesel accélère de 0 à 100 km/h en 5"1 seulement et continue sur sa lancée pour atteindre la vitesse maximale (limitée électroniquement) de 250 km/h. Selon le cycle NCCE, sa consommation moyenne est d’à peine 6,6 l/100 km, à quoi correspondent des émissions de CO2 de 174 g/km.

Audi,RS,SQ5,TDI,Plus,3.0,V6,biturbo,340ch,700Nm,couple,puissance,quattro,4x4,rapide,nouveau,new,2016,compact

Comme chaque modèle S d’Audi, le SQ5 TDI transfère sa puissance à la route via une transmission intégrale permanente quattro. Pour la première fois dans la famille Q5, un différentiel sport sur le train arrière répartit activement la force motrice entre les deux roues. Le SUV est campé sur des jantes alu noir brillant de 21 pouces à 5 doubles branches en forme d’étoile d’Audi Sport chaussées de pneus au format 255/40 R21.

Audi,RS,SQ5,TDI,Plus,3.0,V6,biturbo,340ch,700Nm,couple,puissance,quattro,4x4,rapide,nouveau,new,2016,compact

Audi a étendu le pack Shadowlook de série aux boîtiers de rétroviseur extérieur, aux poignées de porte, au spoiler de toit et au diffuseur. Autre élément de personnalisation de la carrosserie, une double moulure décorative relie les deux paires d’embouts d’échappement. À l’intérieur, la banquette arrière coulissante est synonyme d’un surcroît de modularité et permet au besoin d’augmenter la capacité du coffre. Les accoudoirs des contre-portes sont gainés de cuir. Le revêtement des sièges est en cuir fin Nappa et présente des surpiqûres de fil argenté en losange.

Audi,RS,SQ5,TDI,Plus,3.0,V6,biturbo,340ch,700Nm,couple,puissance,quattro,4x4,rapide,nouveau,new,2016,compact

En plus de tout cela, quattro GmbH a conçu pour le SQ5 TDI plus un pack d’équipements spécial baptisé Audi exclusive selection Bleu Ara et limité à 100 exemplaires. La carrosserie est peinte dans la teinte exclusive Bleu Ara à effet cristal et l’habitacle est doté de sièges sport revêtus de cuir fin Nappa noir. Les surpiqûres contrastantes Bleu Ara sur les sièges, le volant, le soufflet du levier sélecteur et les tapis de sol font écho à la couleur de la carrosserie. Les inserts décoratifs à finition Aluminium/Bois Beaufort noir parachèvent le concept global. Ce pack d’équipements exclusif sera disponible dès la commercialisation du SQ5 TDI plus. En Allemagne, l’Audi SQ5 TDI plus sera affichée au prix de base de 67.700 euros.

Audi,RS,SQ5,TDI,Plus,3.0,V6,biturbo,340ch,700Nm,couple,puissance,quattro,4x4,rapide,nouveau,new,2016,compact

21:30 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : audi, rs, sq5, tdi, plus, 3.0, v6, biturbo, 340ch, 700nm, couple, puissance, quattro, 4x4, rapide, nouveau, new, 2016, compact | | |