essai,test,route,avis,renault,koleos,2017,dci,2.0,175ch,4wd,cvt,france,4x4,suv

Il est à nos yeux l'un des plus gros ratés de la marque au losange. Le Koleos premier du nom a pourtant permis à Renault de faire ses premiers pas dans le segment des SUV, en 2010, avant l'arrivée du Captur trois ans plus tard. Seulement voilà, d'origine coréenne, puisque développé par Samsung (où il est appelé QM5), il ne jouissait pas d'un physique facile. La deuxième génération apparaît d'emblée plus aboutie, avec un style en lien direct avec le reste de la gamme française. Pourtant, il est toujours construit en Corée et utilise la plateforme du Nisan X-Trail. Ce qui est loin d'être un défaut en soi. CMF, ce sont les initiales de cette base également à l'origine de l'Espace, de la Talisman, du Scenic, du Kadjar ou encore de la Megane.

essai,test,route,avis,renault,koleos,2017,dci,2.0,175ch,4wd,cvt,france,4x4,suv

J'aime bien

On se sent bien à bord du Koleos. Le confort est bel et bien l'un de ses points forts. La position de conduite typique de ce genre de véhicule offre une vision particulièrement sécurisante. Mais le fait de savoir que l'on peut compter sur le système à quatre roues motrices vient encore renforcer ce sentiment d'invincibilité. Face à lui, le conducteur découvrira un tableau de bord moins compliqué qu'à bord de l'Espace pour n'en citer qu'un. Et puis la finition fait un joli bon en avant par rapport aux modèles qui l'ont devancé.

essai,test,route,avis,renault,koleos,2017,dci,2.0,175ch,4wd,cvt,france,4x4,suv

Plutôt malin

Quitte à jouer les haut de gamme, autant opter pour cette version parfaitement équipée, dotée du plus gros moteur diesel et d'une boîte automatique. Voilà un combo parfait pour avaler les kilomètres et traverser l'Europe en toute sérénité. Contrairement au Nissan X-Trail, il n'offre pas sept places mais son habitabilité est conforme au gabarit et il n'y a pas de passager moins gâté qu'un autre.

essai,test,route,avis,renault,koleos,2017,dci,2.0,175ch,4wd,cvt,france,4x4,suv

J'aime moins

A force d'avoir tout misé sur le downsizing, voilà Renault contraint d'aller rechercher de vieux moteurs pour animer ses versions les plus chères. Et ce 2.0 dCi ne peut cacher son âge. Plutôt bruyant à froid, il transmet aussi quelques vibrations avant de prendre sa température. Il faut dire qu'il a 1.700 kg à mouvoir et qu'il est en plus épaulé par une boîte CVT d'origine Nissan. Lenteur et manque de réactivité sont au programme mais avouons qu'à bord d'un tel véhicule, cela ne constitue pas un défaut majeur. Mais le passage des vitesses manuellement n'est vraiment pas indiqué pour un véhicule aussi imposant.

essai,test,route,avis,renault,koleos,2017,dci,2.0,175ch,4wd,cvt,france,4x4,suv

Pourquoi je l'achète

Ses lignes réussies, son confort typiquement français, dans le bon sens du terme, et sa finition très correcte en font une proposition particulièrement probante sur le marché très disputé des gros SUV non-allemands. Il lutte ainsi avec le Nissan X-Trail, déjà cité, mais aussi avec le Skoda Kodiaq ou encore le Peugeot 5008 dont il n'égale pas l'agilité.

essai,test,route,avis,renault,koleos,2017,dci,2.0,175ch,4wd,cvt,france,4x4,suv

Pourquoi je ne l'achète pas

C'est le destin de ces engins et nous n'avons pas encore trouvé celui qui pourra nous faire oublier sa stature mais le Koleos de Renault manque véritablement de vivacité. Alors il faut beaucoup anticiper et préférer les lignes droites aux routes serpentantes de nos vertes Ardennes.

essai,test,route,avis,renault,koleos,2017,dci,2.0,175ch,4wd,cvt,france,4x4,suv

21:14 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essai, test, route, avis, renault, koleos, 2017, dci, 2.0, 175ch, 4wd, cvt, france, 4x4, suv | | |

mazda,cx-5,essai,test,sur route,avis,2.0,essence,163,ch,traction,boîte,manuelle,6,mt6,prix,pour,contre,2017

A force de nous faire croire qu'il faut impérativement rouler en SUV pour exister sur la route, les constructeurs ont fini par vendre ce genre de déplaçoirs comme des petits pains à l'image de Mazda chez qui le CX-5 dont il est question aujourd'hui représente un quart des ventes! Nous faisons le gros dos en attendant que cette vilaine mode passe... Il faut pourtant avouer qu'il est plutôt réussi stylistiquement parlant et participe à la cohérence particulièrement réussie de toute la gamme du constructeur d'Hiroshima. Ce nouveau modèle évolue peu à l'extérieur et c'est une bonne chose. Même si Mazda insiste pour parler de nouveauté (50% des pièces sont inédites), il conserve la plateforme de son prédécesseur. Les évolutions concernent principalement la face avant: les nouvelles optiques effilées rendent le regard plus agressif tandis que la calandre élargie apporte un air Premium inédit.

mazda,cx-5,essai,test,sur route,avis,2.0,essence,163,ch,traction,boîte,manuelle,6,mt6,prix,pour,contre,2017

J'aime bien

Et de Premium, il en est également question à l'intérieur où la qualité et le style font un joli bond en avant. Il est évident que la planche de bord est moins imposante et que la console centrale gagne en ergonomie. Et puis il y a ce nouveau volant, désormais chauffant, et très agréable à prendre en main. On constate également que l'écran multimédia n'est plus intégré dans la console mais placé au sommet de la planche de bord pour une meilleure visibilité. L'ensemble est soigné, moderne et les ouïes de ventilation participent au style élégant de l'ensemble.

mazda,cx-5,essai,test,sur route,avis,2.0,essence,163,ch,traction,boîte,manuelle,6,mt6,prix,pour,contre,2017

Plutôt malin

Equipé du SkyActiv-G de 163 ch, notre exemplaire d'essai s'est montré particulièrement confortable et silencieux. Avec 100 kilos de moins à emporter que son homologue Diesel, il se montre plutôt tolérant aux virolos et se révèle bien moins pataud que certains concurrents. Attention, si vous vous laissez entraîner par votre enthousiasme, la consommation devrait rapidement refroidir vos ardeurs puisque nous étions, mauvais élève que nous sommes, du côté des 9,0 l /100 km de moyenne.

mazda,cx-5,essai,test,sur route,avis,2.0,essence,163,ch,traction,boîte,manuelle,6,mt6,prix,pour,contre,2017

J'aime moins

Le gros bémol à cet enthousiasme vient de l'interface multimedia qui marque encore et toujours un gros temps de retard par rapport à la concurrence européenne. On s'est toujours demandé pourquoi les japonais avait ce temps de retard, - Toyota est aussi peu avancé en la matière - , alors qu'il s'est toujours agi d'un pays technologique. Mystère. Toujours est-il qu'à bord de ce Mazda CX-5, on ne parle toujours pas d'accès à internet, d'hotspot Wi-fi ou d'applications en ligne. Dommage.

mazda,cx-5,essai,test,sur route,avis,2.0,essence,163,ch,traction,boîte,manuelle,6,mt6,prix,pour,contre,2017

Pourquoi je l'achète

Original par rapport aux allemandes qui finissent par toutes se ressembler, même au sein de leur propre gamme, le Mazda CX-5 a brillamment évolué pour monter en gamme grâce à un habitacle joliment fini et bien dessiné, un confort impeccable et des moteurs à la hauteur de l'engin, que ce soit en termes de cylindrées et donc, de capacités. Ça fait du bien de rencontrer une marque qui ne jure pas que par le downsizing...

mazda,cx-5,essai,test,sur route,avis,2.0,essence,163,ch,traction,boîte,manuelle,6,mt6,prix,pour,contre,2017

Pourquoi je ne l'achète pas

Mettre un moteur essence dans un SUV de cette taille est toujours contre-nature dans un pays où la fiscalité n'a pas encore basculé du bon côté pour ce type de motorisations (comprenez que l'essence est toujours plus chère que le Diesel à la pompe). Il vaut donc mieux opter pour le Diesel si vous effectuez plus de 20.000 km/an. Affiché à 32.290€ dans sa finition Prestige Edition, le CX-5 n'est pas donné mais au moins, il apparaît bien équipé. Reste à voir ce que les français proposent. Gageons que les Peugeot 5008 et autres Renault Kadjar possèdent eux aussi de solides arguments du côté du portefeuille.

mazda,cx-5,essai,test,sur route,avis,2.0,essence,163,ch,traction,boîte,manuelle,6,mt6,prix,pour,contre,2017

16:47 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mazda, cx-5, essai, test, sur route, avis, 2.0, essence, 163, ch, traction, boîte, manuelle, 6, mt6, prix, pour, contre, 2017 | | |

Audi,A5,Sportback,2017,essai,test,route,semaine,avis,2.0,TDI,150,DSG,

On a tendance à l'oublier à la vue de cette carrosserie très proche de l'ancienne mais cette A5 Sportback est entièrement nouvelle. Basée sur une nouvelle plateforme, elle se révèle plus légère et plus grande que l'ancienne. Comme toujours chez Audi, l'évolution stylistique est plutôt timide mais en y regardant de plus près, ou plutôt en comparant directement l'ancienne et la nouvelle, on peut plus facilement souligner la face avant à la calandre élargie et aux ouïes du bouclier plus saillantes, les flancs plus travaillés et un arrière encore plus effilé. L'ensemble est une nouvelle fois réussi même si le blanc glacier métalissé n'a pas notre préférence dans la gamme chromatique.

Audi,A5,Sportback,2017,essai,test,route,semaine,avis,2.0,TDI,150,DSG,

J'aime bien

A l'intérieur, on remarque de beaux progrès à travers une habitabilité arrière enfin digne de la catégorie et des portes arrière qui, malgré leurs jolies courbes, se révèlent suffisamment accessibles. Les places arrière ont également gagné de l'espace et notre véhicule, doté de l'option "banquette arrière 3 places" (357€), accueillait facilement cinq adultes. Equipée du Pack technologique, l'Audi A5 Sportback essayée disposait ainsi du cockpit virtuel, de l'interface pour smartphones et de la Navigation Plus avec MMI Touch.

Audi,A5,Sportback,2017,essai,test,route,semaine,avis,2.0,TDI,150,DSG,

Plutôt malin 

J'ai eu l'occasion, un peu par hasard, de conduire cette A5 sur des petites routes ardennaises en pleine nuit du mois de décembre. Et j'ai véritablement été bluffé par son comportement. Simple traction dans ce cas, elle s'est révélée vraiment sereine dans des conditions dantesques. Neige fondante, brouillard, elle s'est montrée totalement stable et m'a pardonné quelques approximations en virage lorsque je ne connaissais pas la route. Je n'ai pas dit que c'était amusant mais cela m'a permis de signer des moyennes hallucinantes sur des routes à priori réservées à des sportives pure et dures. Et je ne vous parle même pas du peu de puissance disponible...

Audi,A5,Sportback,2017,essai,test,route,semaine,avis,2.0,TDI,150,DSG,

J'aime moins

Alors que j'entends toujours autour de moi que les journalistes n'essayent que des versions puissantes et très équipées, je dois vous contredire. Et il semble bien que ce 2.0 TDI de 150 chevaux me colle aux basques puisque c'est déjà lui qui équipait la VW Arteon essayée plus tôt. Et cette boîte DSG qui lui est automatiquement associée. Notre avis n'a guère changé la concernant. Quant au TDI, il est un peu poussif lorsqu'il s'agit de trouver des chevaux instantanément. Mais on sait aussi que bien peu d'utilisateurs le pousseront dans ses derniers retranchements.

Audi,A5,Sportback,2017,essai,test,route,semaine,avis,2.0,TDI,150,DSG,

Pourquoi je l'achète

D'une finition irréprochable, technologiquement à la page, l'Audi A5 Sportback est une voiture qui rassurera son conducteur, qui plaira au geek qui sommeille en lui et qui ravira les plus calculateurs d'entre vous avec ses consommations raisonnables en fonction de l'usage qui en sera fait. Et comme on l'a beaucoup entendu durant cette semaine de Salon, le diesel reste encore et toujours la meilleure solution pour les gros rouleurs (à partir de 20.000 km/an).

Audi,A5,Sportback,2017,essai,test,route,semaine,avis,2.0,TDI,150,DSG,

Pourquoi je ne l'achète pas

Symptôme typiquement allemand, les tarifs éhontés sont plus que jamais d'actualité chez Audi. Pour ce qui reste avant tout une "petite" A4 à cinq portes, il vous sera demandé 47.862 euros tvac avant d'avoir coché la moindre option. C'est cher payé un Diesel de 150 ch. Avec les options pré-citées (avec en sus l'Acoustic Parking System, les vitres arrière assombries et l'accoudoir central à l'avant), notre exemplaire atteignait ainsi 51.933€!

Audi,A5,Sportback,2017,essai,test,route,semaine,avis,2.0,TDI,150,DSG,

21:49 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : audi, a5, sportback, 2017, essai, test, route, semaine, avis, 2.0, tdi, 150, dsg | | |

présentation,infos,premières,BRC,Belgian,Rally,Championship,rallye,Hannut,Hesbaye,Haspengouwrally,2017,parcours,tracé,longueur,horaire

Si l'année sportive automobile commence traditionnellement fort avec quelques événements internationaux de pointe comme le Dakar, le Rallye Monte-Carlo et le Rallye Neige & Glace, les compétitions sur route seront bientôt de retour en Belgique également. Les 23 et 24 février, Landen sera ainsi "the place to be" pour tous les amateurs de sport auto de Belgique et des environs. Il est toujours réjouissant de voir le nombre de journalistes et de spectateurs qui viennent des Pays-Bas, d'Allemagne, de France et même de bien plus loin pour assister en Hesbaye à l'ouverture du Championnat de Belgique des Rallyes.

présentation,infos,premières,BRC,Belgian,Rally,Championship,rallye,Hannut,Hesbaye,Haspengouwrally,2017,parcours,tracé,longueur,horaire

Pendant que tout le monde profitait des fêtes de fin d'année, le Topspeed Rally Club Haspengouw préparait ardemment la 21ème édition du Rallye de Hesbaye. En 2017 déjà, cette épreuve marquait le début d'un Championnat de Belgique exceptionnel qui allait rester passionnant jusque dans les derniers mètres. Espérons que le BRC puisse être aussi excitant cette année.

présentation,infos,premières,BRC,Belgian,Rally,Championship,rallye,Hannut,Hesbaye,Haspengouwrally,2017,parcours,tracé,longueur,horaire

A un mois et demi du début de la compétition, il est encore trop tôt pour se faire une idée précise des candidats au titre 2018. La plupart des pilotes sont encore occupés à chercher les budgets pour monter un programme le plus complet possible. Mais il semble clair que l'on peut à nouveau attendre un bel éventail de voitures de la catégorie R5 au départ des épreuves du BRC, à commencer par l'épreuve hesbignonne. La lutte s'y annonce donc chaude. Avec les propulsions telles les BMW de la M-Cup et les Porsche qui enthousiasment toujours le public, le spectacle est garanti sur les routes parfois très glissantes de Hesbaye.

présentation,infos,premières,BRC,Belgian,Rally,Championship,rallye,Hannut,Hesbaye,Haspengouwrally,2017,parcours,tracé,longueur,horaire

Concernant le parcours, l'organisation a opté pour des valeurs sûres. Les débats commenceront par Halle-Booienhoven, une spéciale bien connue qui fait son retour au programme avec ses célèbres passages sur pavés. On enchaînera avec la spéciale de Gingelom, identique à la version 2017. Les voitures prendront ensuite la direction de Heers et de Horpmaal. Heers devient une spéciale-show, ce qui permettra aux spectateurs de profiter d'un spectacle permanent. Horpmaal sera parcouru dans la même configuration qu'en 2017, à la seule différence près qu'il y aura au moins un arbre en moins le long du parcours.

présentation,infos,premières,BRC,Belgian,Rally,Championship,rallye,Hannut,Hesbaye,Haspengouwrally,2017,parcours,tracé,longueur,horaire

Ces quatre spéciales affichent chacune une distance comprise entre 12 et 15 km. Elles seront parcourues à 3 reprises, ce qui donnera une distance totale de 160 km contre le chrono. Comme d'habitude, l'épreuve se déroulera sur environ un tour d'horloge, le départ étant prévu à 8h samedi matin. Après une journée de rallye bien remplie, c'est vers 19h qu'on pourra applaudir, à leur montée sur le podium, les successeurs de Kris Princen et Peter Kaspers au palmarès du Rally van Haspengouw. (Texte: Bernard Verstraete)

présentation,infos,premières,BRC,Belgian,Rally,Championship,rallye,Hannut,Hesbaye,Haspengouwrally,2017,parcours,tracé,longueur,horaire

21:16 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : présentation, infos, premières, brc, belgian, rally, championship, rallye, hannut, hesbaye, haspengouwrally, 2017, parcours, tracé, longueur, horaire | | |

test,essai,roadtest,mazda,MX5,MX-5,RF,propulsion,2.0,skyactivG,automatique,6,rapports,belgique,exclusif,avis,2017,roadster,cabriolet

Alors que la Belgique est le troisième marché européen de la Mazda MX-5, le constructeur japonais a élargi son public en proposant une version hard-top de cette quatrième génération du petit roadster appelée RF pour Retractable-Fastback. Contrairement à l'exercice précédent qui offrait une silhouette semblable au cabriolet une fois son toit en dur rentré dans son emplacement, cette version 2017 propose une carrosserie modifiée avec deux arches placées derrière l'habitacle et reliées entre elles par une traverse noire. De quoi lui donner un style assez différent du cabriolet...

test,essai,roadtest,mazda,MX5,MX-5,RF,propulsion,2.0,skyactivG,automatique,6,rapports,belgique,exclusif,avis,2017,roadster,cabriolet

J'aime bien

Soyons honnête, même si les suspensions se révèlent moins rigides que sur la version à toile, j'ai retrouvé les sensations du cabriolet. Le poids ne souffre pas trop de l'ajout de ce toit en dur et de son mécanisme qui coûtent au final 45 kilos. On retrouve ainsi une propulsion vive et précise qui se montre joueuse lorsqu'on déconnecte les assistances. Son 2.0 atmo de 160 chevaux se révèle réactif et son chant n'est pas déplaisant.

test,essai,roadtest,mazda,MX5,MX-5,RF,propulsion,2.0,skyactivG,automatique,6,rapports,belgique,exclusif,avis,2017,roadster,cabriolet

Plutôt malin

Ce toit en dur devrait rassurer les peureux qui imaginent leur joli toit en toile vandalisé. Et puis en hiver, on apprécie cette couche de métal au-dessus de la tête qui garantit un confort plus chaleureux. Enfin, les grands gabarits seront ravis de savoir qu'ils y gagneront quelques centimètres au-dessus de leur tête.

test,essai,roadtest,mazda,MX5,MX-5,RF,propulsion,2.0,skyactivG,automatique,6,rapports,belgique,exclusif,avis,2017,roadster,cabriolet

J'aime moins

Il faut à nouveau composer avec des espaces de rangement minimalistes puisqu'il faut toujours de contenter de la trappe entre les sièges et un coffre de 127 litres. Certes, l'utilisation de la MX-5 n'est pas destinée au transport de famille nombreuse mais pouvoir déposer son smartphone dans un emplacement idoine n'est pas un caprice il me semble.

test,essai,roadtest,mazda,MX5,MX-5,RF,propulsion,2.0,skyactivG,automatique,6,rapports,belgique,exclusif,avis,2017,roadster,cabriolet

Pourquoi je l'achète 

Cette nouvelle silhouette "Targa" rend la MX-5 encore plus désirable à nos yeux. Pour 2.500 euros supplémentaires, elle offre donc ce toit rigide et son mécanisme qui plaira aux amateurs de cinématique. Son caractère demeure intact et le plaisir de pilotage est préservé. Son moteur 2.0 bien plein est, selon nos confrères, moins pétillant que le petit 1.5 mais je n'ai malheureusement jamais eu le plaisir d'y goûter.

test,essai,roadtest,mazda,MX5,MX-5,RF,propulsion,2.0,skyactivG,automatique,6,rapports,belgique,exclusif,avis,2017,roadster,cabriolet

Pourquoi je ne l'achète pas

Ayant hérité d'une MX-5 RF début décembre, je n'ai jamais eu l'occasion de rouler sans le toit. Et c'est pourtant là que bon nombre de confrères ont émis leur principal grief à l'encontre de cette version à cause de bruits de vent trop présents sans parler des remous au delà de 80 km/h. Equipé d'une boîte automatique à 6 rapports et palettes au volant, mon exemplaire s'est révélé trop bourgeois à mon goût à cause de réactions trop lentes de la part de cette transmission davantage axée vers le marché américain. Affichée à partir de 31.690€, cette variante perd pourtant 20 km/h en pointe à cause de sa boîte.

test,essai,roadtest,mazda,MX5,MX-5,RF,propulsion,2.0,skyactivG,automatique,6,rapports,belgique,exclusif,avis,2017,roadster,cabriolet

22:16 Écrit par Benoît Lays dans Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : test, essai, roadtest, mazda, mx5, mx-5, rf, propulsion, 2.0, skyactivg, automatique, 6, rapports, belgique, exclusif, avis, 2017, roadster, cabriolet | | |

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

Organisée le dernier week-end de novembre, cette exposition-foire mettait l’accent sur les 70 ans de Ferrari et les 50 ans de la FIAT 500. A travers des stands thématiques, tant le groupe FCA que Lamborghini revenaient également sur leur passé.

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

Facilement accessible en avion depuis la Belgique, Milano Autoclassica accueille, outre les stands de différentes marques, de nombreux clubs et des professionnels. Que vous soyez à la recherche d’un véhicule (italien mais pas uniquement…) ou de pièces, accessoires, livres… il y avait de quoi vous satisfaire! En plus, un circuit est même tracé sur l’un des parkings extérieurs, rendant cette exposition encore plus vivante!

Au détour des stands, quelques raretés et surtout de magnifiques engins pour rêver, avoir envie et se faire plaisir…

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

1° Dès l’entrée, Ferrari Classiche donne le ton, avec cette magnifique 250 GTO qui a servi de voiture d’essai avant d’être livrée au NART. Phil Hill et Olivier Gendebien l’ont emmenée en seconde position lors des 12 H de Sebring 1962.

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

2° La Belgique et Ferrari, une longue histoire… la 512 M de l’Ecurie Francorchamps date de 1970 et a sévi sur de nombreux circuits aux mains de Derek Bell, Hugues de Fierland ou Alain de Cadenet.

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

3° Lamborghini Milano présentait un exemplaire du LM002, le précurseur de tous les 4X4 haut de gamme actuels. Malgré son poids (2700 kg), ses dimensions (pas loin de 5 m de long pour 2 m de large et 1m85 de haut), son V12 de Countach de 450 ch lui permet d’atteindre 210 km/h! La consommation? Euh… 300 exemplaires ont été produits entre 1986 et 1993.

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

4A-4B° Aux côtés du LM 002, la Miura est frêle et gracile… cette teinte rappellera de bons souvenirs aux grands enfants que nous sommes, c’était celle de la Matchbox des années 70.

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

Et le détail qui tue, l’autocollant "en rodage" AGIP!

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

5° Modèle peu répandu chez nous, la Campagnola de FIAT était très populaire en Italie. Cet exemplaire a participé à une expédition africaine en 1951.

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

6° A l’occasion du lancement d’une nouvelle gamme d’huiles et lubrifiants destinés aux véhicules anciens, AGIP présentait un bureau de station-service typique des années 50 et 60. Magique!

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

7° La 3500 GT est la première voiture de la marque construite en petite série, plus de 2.000 exemplaires entre 1957 et 1964. Ses lignes élégantes et réussies sont dues à Touring.

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

8° Dues à Giugiaro, les lignes de l’Alfa Junior Bertone possèdent une élégance intemporelle. De nombreux exemplaires étaient exposés et en vente à Milan.

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

9° Parmi les yougntimers présents, cette Giulietta en parfait état de conservation.

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

10° Impossible de passer à côté de l’une des nombreuses Fiat Abarth! Cette 850 permet de déplacer une petite famille sans traîner.

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

11° Voiture aussi emblématique en Italie que la Fiat 500, l’Alfa Romeo Giulia était autant la voiture des Carabiniers que celle des gangsters dans les années 60 et 70. Rapide et efficace sur la route, elle reste d’une grande modernité avec son moteur double arbre à cames en tête, sa boîte 5 ou son freinage à 4 disques. Il s’agit ici d’une version 1300, reconnaissable à sa calandre à deux phares.

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

12° Giannini est l’un de ces petits artisans qui ont transformé des centaines de Fiat Topolino et 500 en engins de compétition. Cette biplace a pris part aux Mille Miglia.

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

13° Depuis quand n’avez-vous plus vu une Alfetta? Et aussi belle encore… l’immatriculation milanaise ne peut que faire battre encore un peu plus fort le cœur des passionnés!

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

14° Cette 500 aux gros yeux est une version américaine. Ses phares étaient placés trop bas pour satisfaire les réglementations américaines et il a donc bien fallu trouver une solution… peu élégante mais efficace!

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

15° Classique et moderne, cette Jolly est en fait re-motorisée avec un moteur électrique et des batteries. La petite histoire ne dit pas si ses performances sont améliorées, ni si son comportement est profondément modifié avec l’ajout de nombreux kilos.

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

16° Le musée Ferrari exposait cette 126 CK de 1980, elle a été pilotée avec maestria par le regretté Gilles Villeneuve.

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

17° Amateur d’Autobianchi A112? Vous n’aviez que l’embarras du choix de la couleur!

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

18° Cette Corvette 1953 était l’une des rares américaines présentes à Milan.

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

19° Lancia Beta Monte Carlo: la sécurité était déjà une préoccupation pour le constructeur, comme en témoigne ce disgracieux bandeau noir servant de pare-chocs.

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

20° Pour un dernier voyage… au son d’un V6 italien bien sûr! Ce corbillard sur base de Fiat 130 était superbe.

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

21° Au rayon des Abarth, cette Scorpione signée Francisco Lombardi est l’une des plus belles.

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

22° Les italiens apprécient aussi les allemandes… cette 1502 n’affichait qu’un peu plus de 130.000 km au compteur.

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

23° Sous cet angle, les deux bombinettes ne peuvent qu'attirer l'oeil envieux des amateurs. Leur prix par contre, avait de quoi refroidir: 58.000 € pour l’une et… 110.000 € pour l’autre! (gloups)

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

24° Alfa Romeo 6C 2500 Competizione de 1946… Exemplaire unique aux lignes époustouflantes sur le stand du Registro Italiano Alfa Romeo.

Milano,autoclassica,2017,Ferrari,Fiat,500,anniversaire,Maserati,Alfa,BMW,bourse,exposition,foire,automobilia,italia,

25° Une autre Alfa exceptionnelle, ce cabriolet GTC de Touring était exposé dans un coin, à l’extérieur…

17:44 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : milano, autoclassica, 2017, ferrari, fiat, 500, anniversaire, maserati, alfa, bmw, bourse, exposition, foire, automobilia, italia | | |

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,BMW,Ferrari,Maserati,histoire,patrimoine

Pour sa troisième édition, Interclassics Brussels réunit des véhicules de plusieurs époques : des cyclecars des années vingt à des Youngtimers capables de hautes performances. En outre, à la différence de nombreuses autres bourses, nombre de professionnels venus de France, d’Italie, d’Allemagne, des Pays-Bas ou de Grande Bretagne proposant des pièces, livres, services ou véhicules à la vente.

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,BMW,Ferrari,Maserati,histoire,patrimoine

Interclassics Brussels est un jeune évènement mais son succès ne se dément pas. Le nombre de visiteurs et la surface ont quasiment doublé en 2 ans. Des conférences et démonstrations sont proposées aux amateurs et propriétaires d’anciennes dans le village des clubs de la FBVA et, un peu à l’image de ce qui se fait à Rétromobile et sur d’autres salons, une zone est réservée aux galeries et artistes proposent des œuvres en lien avec l’automobile classique. Qui plus est, pour ce genre d’évènement, le prix d’entrée reste très correct: 12,5 € en prévente et 15€ sur place.

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,BMW,Ferrari,Maserati,histoire,patrimoine

Les musées de l’automobile réunis…

Interclassics propose une exposition présentant The Big Five (Les 5 grands), regroupant cinq musées de l’automobile nationaux: Le National Motor Museum de Beaulieu, en Grande- Bretagne; Le Louwman Museum de La Haye, aux Pays-Bas; La Cité de l’Automobile- collection Schlumpf de Mulhouse, en France; le Museo dell’Automobile de Turin, en Italie, et Autoworld, le régional de l’étape. C’est une première pour ces musées, leur offrant ainsi une visibilité auprès de nombre d’amateurs et une occasion de les tenter d’aller les visiter dans leur ensemble. Saluons ici cette initiative qui permet de dépoussiérer l’image traditionnellement associée aux collections statiques. Autoworld l’a compris depuis longtemps, organisant régulièrement des expositions thématiques temporaires accueillant nombre de véhicules issus d’autres musées et de collections privées. Chaque musée présente ici trois véhicules représentatifs.

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,BMW,Ferrari,Maserati,histoire,patrimoine

Des cyclecars en pagaille…

Du début du siècle dernier jusqu’aux années 30, les cyclecars étaient les engins préférés des sportifs. Equipés de petits moteurs et très légers, ils permettaient à la fois de se déplacer et de trouver la griserie de la vitesse en course. Amilcar est l’une des marques de cyclecars les plus connues et, ici, ce sont les clubs hollandais, français et belge qui collaborent pour offrir aux visiteurs un plateau exceptionnel en la matière. Ces voitures plus anciennes sortent moins souvent et moins loin que des véhicules plus récents et nul doute que les voir ainsi réunis pourra déclencher l’une ou l’autre vocation.

Envie d’une ancienne ? Le choix est large !

Il y a certainement de quoi trouver son bonheur parmi les dizaines de véhicules mis en vente ! De Ferrari affichées à plusieurs centaines de milliers d’Euros à des populaires des années 50 à 70 affichées souvent à moins de 10.000 €, en passant par des gloires plus récentes, des Youngtimers, difficile de ne pas être tenté.

Depuis quelques années, les voitures anciennes et classiques sont de plus en plus vues comme un investissement, avec une flambée des prix pour certaines. A Bruxelles, il était plaisant de voir certains prix revenus à un niveau plus réaliste et accessibles aux amateurs. Nous vous proposons une visite en image.

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,BMW,Ferrari,Maserati,histoire,patrimoine

1° Parmi les nombreuses italiennes en vente, ce coupé Alfa Romeo 1750 de 1970 venu de Hollande était en bon état de marche et en ordre de contrôle technique. Il était affiché à 28.000€.

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,BMW,Ferrari,Maserati,histoire,patrimoine

2° Le point commun entre une Citroën SM et une Maserati Khasmin? Le moteur Maserati! La teinte de la SM est originale, il n’y manque que le gyrophare pour en faire une voiture du MET!

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,BMW,Ferrari,Maserati,histoire,patrimoine

3° Offert à 34.000 €, ce Range Rover Classic est de plus en plus recherché. Il est équipé d’un Rover V8. A l’époque de sa sortie, il n’était pas encore question de SUV ou de luxe bling- bling, les jantes sont en tôle!

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,BMW,Ferrari,Maserati,histoire,patrimoine

4° Cette M3 de 1986 à 149.000 km au compteur et est affichée à 49.995 €. C’est une somme, certes, mais il s’en est vendu en moins bon état bien plus cher ces dernières années.

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,BMW,Ferrari,Maserati,histoire,patrimoine

5° Une jolie Fiat 600 de 1963 à moins de 10.000 €…

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,BMW,Ferrari,Maserati,histoire,patrimoine

6° Les couleurs acidulées de cette Chevrolet Bel Air coupé sont à vous pour moins de 50.000 €!

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,BMW,Ferrari,Maserati,histoire,patrimoine

7° Parmi les nombreuses Porsche présentes, quelques Targa de la première génération, avec une vitre arrière souple, comme ce modèle revenu des USA.

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,BMW,Ferrari,Maserati,histoire,patrimoine

8° L’indéboulonnable Coccinelle, ici en version 1303 avec train avant Mc Pherson et moteur 1600. En très bel état et bénéficiant d’un toit ouvrant d’origine, cet exemplaire était affiché à 7.990 €.

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,BMW,Ferrari,Maserati,histoire,patrimoine

9° Envie d’un beau Meccano pour Noël? Voilà de quoi occuper les longues soirées d’hiver d’amateurs doués de leurs mains!

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,BMW,Ferrari,Maserati,histoire,patrimoine

10° La blanche ou la rouge? Question de goût. Les prix des Lancia Delta Integrale sont du même niveau que la M3 vue peu avant.

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,BMW,Ferrari,Maserati,histoire,patrimoine

11° Pour beaucoup d’entre nous, la Volvo P 1800 reste LA voiture de Simon Templar. Cette version ES, des années 70, est un Kombi-coupé dont le hayon en verre a été repris par Volvo sur des modèles plus récents. Une fiabilité hors pair et un confort de bon aloi pour abattre des km dans une ancienne originale. Pour moins de 26.000 €.

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,BMW,Ferrari,Maserati,histoire,patrimoine

12° Un GTV 2 litres de 1973 pour 13.000 €? Très tentant!

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,BMW,Ferrari,Maserati,histoire,patrimoine

13° Originale et en avance sur son époque, avec sa traction sur les roues avant, cette DKW 1000 Super Deluxe affiche moins de 10.000 km au compteur… pour moins de 14.000 €.

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,BMW,Ferrari,Maserati,histoire,patrimoine

14° Si les voitures sont trop chères et que Madame est d’accord, il reste des tas d’objets de déco plus abordables à ramener à la maison.

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,BMW,Ferrari,Maserati,histoire,patrimoine

15° Cette M3 cabriolet de 1989 n’est sortie qu’à raison de 174 exemplaires et s’affiche ici à 65.000 €.

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,BMW,Ferrari,Maserati,histoire,patrimoine

16° Toute l’ingéniosité italienne résumée dans ce Multipla qui n’a connu que 2 propriétaires depuis 1956.

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,BMW,Ferrari,Maserati,histoire,patrimoine

17° Renault et l’automobile sportive, une longue histoire. Au début des années 2000, le choix pouvait se faire entre la Clio V6 à moteur central ou le Spyder, ici en version avec saute-vent, encore plus hard-core!

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,BMW,Ferrari,Maserati,histoire,patrimoine

18° 545.000 € "seulement" pour cette Ferrari 250 GT carrossé par Pininfarina en 1959…

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,BMW,Ferrari,Maserati,histoire,patrimoine

19° La patine d’époque fait recette. Cette 912 de 1966 est en vente pour un peu plus de 42.000 €.

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,BMW,Ferrari,Maserati,histoire,patrimoine

20° De quoi rappeler quelques mauvais souvenirs aux plus âgés de nos lecteurs… mais nul doute qu’elle a dû déclencher quelques vocations parmi les plus jeunes!

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,BMW,Ferrari,Maserati,histoire,patrimoine

21°Amateur de Maserati ? Cette Ghibli est affichée à moins de 16.000 €. Pas la plus belle voiture de la marque, certes, et une fiabilité souvent prise en défaut mais rien à redire côté originalité.

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,BMW,Ferrari,Maserati,histoire,patrimoine

22° La dernière De Tomaso et l’une des 284 produites, affichée à 99.990 €.

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,BMW,Ferrari,Maserati,histoire,patrimoine

23° Pour jouer le gentleman à l’anglaise pourquoi ne pas opter pour une Lagonda M45 de 1938 à 275.000 €?

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,BMW,Ferrari,Maserati,histoire,patrimoine

24° L’un de nos coups de cœur, cette Adler Autobahn aérodynamique date de la fin des années 30.

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,BMW,Ferrari,Maserati,histoire,patrimoine

25° Jamais restaurée, cette Maserati 3500 GT de 1961 est proposée à 295.000 €.

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,BMW,Ferrari,Maserati,histoire,patrimoine

26° Une future classique que cette BMW M4 DTM Champion Edition!

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,bmw,ferrari,maserati,histoire,patrimoine

27° Cette Amilcar CGS est un rare exemplaire qui a reçu une carrosserie Coupé.

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,bmw,ferrari,maserati,histoire,patrimoine

28° Pour ceux qui pensent que les voitures des années 20 sont poussives et lentes, l’Amilcar C6 va vous faire changer d’avis. Celle-ci a appartenu au pilote Maurice Trintignant. Elle est équipée d’un moteur 6 cylindres de 1100 cm3, avec double arbre à cames en tête et compresseur. Elle était capable de 200 km/h sur l’anneau de Monthléry…

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,bmw,ferrari,maserati,histoire,patrimoine

29° François Vanaret est l’un des artistes exposant ses œuvres à Interclassics Brussels.

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,bmw,ferrari,maserati,histoire,patrimoine

30° Moche mais rare, ce break Toyota Crown 2600 de 1977 est affiché à 17.500 €. Idéal pour tirer un plateau avec une vieille Formule Vée ou Renault!

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,bmw,ferrari,maserati,histoire,patrimoine

31° Vue d’ambiance de l’un des palais.

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,bmw,ferrari,maserati,histoire,patrimoine

32° Le classique "avant- après".

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,bmw,ferrari,maserati,histoire,patrimoine

33° McLaren M1B Can Am de 1966… avec une bande son fabuleuse!

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,bmw,ferrari,maserati,histoire,patrimoine

34° La Talbot Lago T150 carrossée par Figoni et Falaschi, présentée par le musée Louwman.

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,bmw,ferrari,maserati,histoire,patrimoine

35° Autoworld présentait l’Arrows A8 1985 à moteur BMW de Thierry Boutsen.

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,bmw,ferrari,maserati,histoire,patrimoine

36° La Cité de l’Automobile a amené le prototype Panhard Dinavia, application des principes de l’aérodynamique de Paul Jaray. Il a évolué pour devenir la Dyna Z, à carrosserie tout alu, en 1953.

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,bmw,ferrari,maserati,histoire,patrimoine

37° Cette Cisitalia 202 SMM a été produite entre 1947 et 1948 à raison d’une vingtaine d’exemplaires. Tazio Nuvolari en a utilisé une lors des Mille Miglia 1947, qu’il a terminé en seconde position.

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,bmw,ferrari,maserati,histoire,patrimoine

38° Le musée de Beaulieu exposait le moteur de la Sunbeam 1000 ch de record. Cet engin a battu le record de vitesse à Daytona le 29 mars 1927, atteignant 327,97 km/h, passant ainsi la barre magique des 200 MPH. Son pilote était Henry Seagrave.

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,bmw,ferrari,maserati,histoire,patrimoine

39° Si vous aimez les voitures de record, il y avait aussi cette petite Siata 500 cm3 à moteur Fiat qui a été construite entre 1938 et 1946. La carrosserie est signée Motto. Restaurée, elle est à vendre pour 375.000 €!

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,bmw,ferrari,maserati,histoire,patrimoine

40° Autre rareté, cette Cisitalia D46 Monoposto de 1947, qui a couru le grand prix de Berne en 1948, aux mains d’Harry Schell.

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,bmw,ferrari,maserati,histoire,patrimoine

41° Pour amateurs d’italiennes très exclusives, cette Cisitalia 505 DF de 1953 possède une carrosserie signée Ghia. Le moteur est un FIAT 1900 équipé de pièces Cisitalia comme une culasse préparée et deux carburateurs Weber.

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,bmw,ferrari,maserati,histoire,patrimoine

42° Pour les grands enfants… combien sommes-nous à avoir rêvé devant un beau garage pour St Nicolas ou la Noël? Et combien en rêvent encore, d’ailleurs!

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,bmw,ferrari,maserati,histoire,patrimoine

43° Une belle 911 cabriolet 3,2 l de 1985 affichée à moins de 60.000 €… la flambée des prix serait-elle terminée?

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,bmw,ferrari,maserati,histoire,patrimoine

44° Cette Alfa Romeo Junior Bertone Scalino exposée dans le village FBVA a le mérite de remettre certaines pendules à l’heure… en pleine restauration, elle expose tous les endroits à problèmes de sa carrosserie, permettant ainsi aux amateurs de pouvoir vérifier au mieux d’autres exemplaires présents sur le salon.

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,bmw,ferrari,maserati,histoire,patrimoine

45° Deux modèles emblématiques sur le stand du Volvo Classic Club Belgium: une Amazone et une 245.

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,bmw,ferrari,maserati,histoire,patrimoine

46° La famille Zapp, originaire d’Argentine, sillonne le monde depuis 17 ans dans cette Graham-Paige 610 de 1928. La voiture affiche désormais plus de 360.000 km et est dans un état de fraicheur étonnant, bien qu’ayant sillonné le monde: 83 pays en 17 ans! Au fil du temps, quatre enfants sont même venus au monde au cours de ce fabuleux voyage! Ils ont fait un arrêt à Interclassics avant de continuer cette épopée d'une autre époque.

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,bmw,ferrari,maserati,histoire,patrimoine

47° Les deux-roues n’étaient pas trop représentés mais les amateurs de Vespa n’avaient ici que l’embarras du choix!

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,bmw,ferrari,maserati,histoire,patrimoine

48° Toutes les années 70 résumées en une photo avec cette Ami 8 break au merveilleux intérieur rouge!

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,bmw,ferrari,maserati,histoire,patrimoine

49° BMW M5 E34: admirez les jantes «turbine» d’origine qui font penser à de vulgaires enjoliveurs plastiques de chez Auto5!

interclassics,brussels,2017,ancêtre,collection,vente,échange,enchères,porsche,bmw,ferrari,maserati,histoire,patrimoine

50° 2017 marquant le soixantième anniversaire de la Fiat 500, le club belge de la marque ne pouvait manquer ce rendez-vous.

14:15 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : interclassics, brussels, 2017, ancêtre, collection, vente, échange, enchères, porsche, bmw, ferrari, maserati, histoire, patrimoine | | |

essai,test,Volkswagen,VW,Golf,TSI,1.5,comfortline,DSG,route,avis,neuve,prix,2017,référence,exclusif

J'aime bien

Je ne sais pas si vous l'avez remarqué mais depuis quelques temps, les nouvelles Volkswagen Golf croisées en rue portent majoritairement le logo TSI. Celui-ci a enfin remplacé le TDI longtemps porté aux nues par tout un peuple, il est vrai bien aidé par une fiscalité totalement faussée. L'essai que nous vous proposons aujourd'hui s'intéresse au petit 1.5 essence turbo qui a fait son apparition sous le capot de la berline allemande lors du dernier restylage adopté au milieu de cette année.

essai,test,Volkswagen,VW,Golf,TSI,1.5,comfortline,DSG,route,avis,neuve,prix,2017,référence,exclusif

Disponible en 130 et en 150 chevaux, il se révèle particulièrement discret tout en offrant suffisamment de souffle lorsqu'un besoin de puissance est demandé. Comme la majorité des petits moteurs essence apparus ces derniers temps, celui-ci est également dieselisé pour ne pas choquer les adeptes du mazout. Ainsi, le couple maximum de 250 Nm n'est disponible qu'à partir de 1.500 tr/min puis le moteur accélère de manière linaire. Ce bloc donne donc le meilleur de lui-même à bas et moyens régimes histoire de privilégier l'usage du couple comme sur un... diesel.

essai,test,Volkswagen,VW,Golf,TSI,1.5,comfortline,DSG,route,avis,neuve,prix,2017,référence,exclusif

Plutôt malin

A l'image des modèles haut de gamme de la marque, la Golf 7 peut désormais se doter de cadrans entièrement digitalisés: l’Active Info Display les remplace par un écran multifonction qui peut aussi afficher la carte de navigation, les données de conduite ou du système audio, etc. Nous avons également savouré le fonctionnement intuitif du système multimédia et sa connectivité avec Apple CarPlay.

essai,test,Volkswagen,VW,Golf,TSI,1.5,comfortline,DSG,route,avis,neuve,prix,2017,référence,exclusif

J'aime moins

La boîte DSG accuse véritablement son âge (14 ans). On est obligé de la positionner sur le mode Sport pour avoir le répondant nécessaire sinon elle se montre lente comme une boîte automatique normale. Les petits leviers rikiki placé derrière le volant ne donnent vraiment pas envie de s'en servir manuellement.

essai,test,Volkswagen,VW,Golf,TSI,1.5,comfortline,DSG,route,avis,neuve,prix,2017,référence,exclusif

Pourquoi je l'achète

Incontestablement, la Golf jouit toujours d'une réputation en béton armé. Et c'est totalement justifié en termes de confort, de finition et de conduite. Son comportement neutre enchante les conducteurs lambda tandis que ses lignes intemporelles rassurent les adeptes du classicisme.

essai,test,Volkswagen,VW,Golf,TSI,1.5,comfortline,DSG,route,avis,neuve,prix,2017,référence,exclusif

Pourquoi je ne l'achète pas

Personnellement, je choisirais directement la boîte manuelle mais elle n'est malheureusement pas disponible avec ce moteur. Et puis le prix pousse à la réflexion, notre exemplaire d'essai s'affichant à 38.464€ avec ses nombreuses options. Si l'on prend les prix de base, cette 1.5 TSI est à 28.175€ alors que la GTI est à 32.725€. pour nous, le choix est vite fait!

essai,test,Volkswagen,VW,Golf,TSI,1.5,comfortline,DSG,route,avis,neuve,prix,2017,référence,exclusif

essai,test,Volkswagen,VW,Golf,TSI,1.5,comfortline,DSG,route,avis,neuve,prix,2017,référence,exclusif

essai,test,Volkswagen,VW,Golf,TSI,1.5,comfortline,DSG,route,avis,neuve,prix,2017,référence,exclusif

15:07 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essai, test, volkswagen, vw, golf, tsi, 1.5, comfortline, dsg, route, avis, neuve, prix, 2017, référence, exclusif | | |

condroz,rallye,2017,plateau,présentation,DS3,R5,Duval,Thiry;Demaerschalk,cherain,princen,skoda,fabia,R5,Peugoet,208,T16

Certes, les mauvais coucheurs et ceux qui râlent plus qu'ils n'agissent diront que le plateau de cette année manque de vedettes étrangères. Il faut dire qu'ils avaient été gâtés, ces dernières années, grâce aux efforts d'Yves Matton, le boss de Citroën Racing. Seulement voilà, à chaque fois, tout peut capoter en dernière minutes à cause d'essais inopinés ou d'opération marketing inattendue imposée par le team et cela gâchait un peu le plaisir. Alors lorsqu'il s'est agit de trouver les équipages chargés de porter haut les couleurs du constructeur français en terre hutoise, Yves s'est dit, suite à un coup de fil de François Duval, qu'il tenait peut-être là la belle histoire de ce Condroz 2017.

condroz,rallye,2017,plateau,présentation,DS3,R5,Duval,Thiry;Demaerschalk,cherain,princen,skoda,fabia,R5,Peugoet,208,T16

Le concept de la Belgian battle est né puisqu'aux côtés de François Duval viendra s'aligner Bruno Thiry, qui retrouvera pour l'occasion Stéphane Prévot, et Kevin Demaerschalk. Trois générations de pilotes vont donc s'affronter au volant de DS3 R5. Même s'il n'est pas repris sous l'auvent de Citroën Belux, Cédric Cherain fera lui aussi partie des favoris ce qui ne doit pas déplaire à son copilote, l'inépuisable Eric Gressens!

condroz,rallye,2017,plateau,présentation,DS3,R5,Duval,Thiry;Demaerschalk,cherain,princen,skoda,fabia,R5,Peugoet,208,T16

Face au clan des chevronnés, la concurrence ne compte pas s'endormir. Du côté des Skoda Fabia R5, Vincent Verschueren débarquera à Huy en leader du championnat et voudra avant tout assurer son titre. Kris Princen, auréolé de sa victoire à l’East Belgian Rally, va lui tout donner pour accrocher une nouvelle victoire au Condroz et pousser son rival dans ses derniers retranchements.

condroz,rallye,2017,plateau,présentation,DS3,R5,Duval,Thiry;Demaerschalk,cherain,princen,skoda,fabia,R5,Peugoet,208,T16

Mais attention à Ghislain de Mevius, dernier vainqueur du JMC Rally de Jalhay et sur le podium à Huy en 2016 et à Xavier Bouche, toujours très performant à Huy. Guillaume Dilley est le cinquième homme à piloter une Skoda Fabia R5 et aura lui aussi voix au chapitre.

condroz,rallye,2017,plateau,présentation,DS3,R5,Duval,Thiry;Demaerschalk,cherain,princen,skoda,fabia,R5,Peugoet,208,T16

Plus discrets que leurs collègues du groupe PSA, les lionceaux de chez Peugeot débarqueront en bord de Meuse avec des intentions de victoire également. Leur équipage de pointe, Abbring-Tsjoen, voudra faire oublier sa sortie de l’East Belgian Rally et briller de mille feux en région hutoise. Cédric de Cecco remet lui aussi le couvert et espère avoir un peu plus de chance qu’en 2016 alors que pour l’équipage RNT Guillaume de Mevius et Louis Louka, ce sera la découverte du pilotage de la Peugeot 208 T16. 

condroz,rallye,2017,plateau,présentation,DS3,R5,Duval,Thiry;Demaerschalk,cherain,princen,skoda,fabia,R5,Peugoet,208,T16

N’oublions pas les Ford Fiesta avec les voitures de Litt, Vanneste, Loyen et surtout Adrain Fernémont qui, après un Rallye de Wallonie de toute beauté, veut confirmer sur ses terres.

condroz,rallye,2017,plateau,présentation,DS3,R5,Duval,Thiry;Demaerschalk,cherain,princen,skoda,fabia,R5,Peugoet,208,T16

Bannies des classements officiels du championnat de Belgique, les WRC assurent pourtant leur part de spectacle sur les routes grasses et délicates du Condroz. Et certains l'ont compris à l'image d'Yves Matton, épaulé par Daniel Elena, qui remet le couvert sur une Citroën C4 WRC ou encore David Bonjean. Ces deux-là prétendront au podium final. Même constat pour les pilotes de Skoda Fabia WRC: Yannick Albert et Manu Canal-Robles auront eux aussi leur mot à dire pour les places d’honneur.

condroz,rallye,2017,plateau,présentation,DS3,R5,Duval,Thiry;Demaerschalk,cherain,princen,skoda,fabia,R5,Peugoet,208,T16

Enfin, pour le plaisir des yeux et des oreilles, plusieurs Porsche seront présentes: à côté des habituels Francis Lejeune, Henri Schmelcher et Patrick Mylleville, il faudra également être attentif à Boelens, Busin et Wartique (photo du haut).

condroz,rallye,2017,plateau,présentation,DS3,R5,Duval,Thiry;Demaerschalk,cherain,princen,skoda,fabia,R5,Peugoet,208,T16

11:39 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : condroz, rallye, 2017, plateau, présentation, ds3, r5, duval, thiry;demaerschalk, cherain, princen, skoda, fabia, peugoet, 208, t16 | | |

24,heures,mans,histoires,nouvelles,belfond,edition,dolisi,marc,nouvelles,2017

En demandant à 24 auteurs de rédiger une nouvelle autour du thème des 24 Heures du Mans, Marc Dolisi, rédacteur en chef du magazine VSD, démontrait que cette course mythique peut inspirer des plumes de toutes origines. Parmi ces auteurs, la parité était réelle puisque douze femmes et douze homme se sont prêtés au jeu. De quoi nous offrir un ouvrage plutôt diversifié avec des histoires d'amour, des histoires de pilotes ou encore des histoires farfelues.

Alors évidemment, les plus pointus d'entre vous remarqueront quelques erreurs de vocabulaire ou de concordance historique sans parler de certaines marques n'ayant jamais été vues au Mans mais dans l'ensemble, ils s'en sont bien sortis. Certains se sont même particulièrement documentés sur l'histoire de la course et partent d'un fait réel pour dérouler leur histoire. D'autres n'en ont visiblement rien à faire mais sont parvenus à garder la ville mancelle et son célèbre circuit en point de mire. Seul Eric Naullau est vraiment passé totalement à côté du sujet mais à partir du moment où l'on crache sur la bagnole, quel est l'intérêt, sinon pécuniaire, de participer à pareil ouvrage?

Il est également amusant de constater que certains ont été inspirés par le cinéma ou encore la bande-dessinée. On retrouve aussi Jacky Ickx, Paul Newman ou Henri Pescarolo qui semblent particulièrement avoir frappé ces écrivains. Et puis il y a ce petit garçon qui tourne autour de la table du salon avec ses miniatures et qui nous rappelle tellement notre jeunesse.

Et si nous devions n'en choisir qu'une, ce serait la nouvelle de Tobie Nathan intitulée "Vingt-quatre heure durant".

22:09 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Littérature | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : 24, heures, mans, histoires, nouvelles, belfond, edition, dolisi, marc, 2017 | | |