alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Il est vraiment particulièrement stylé ce nouveau SUV italien. Certes, nous l'aurons attendu au sein de la gamme Alfa mais on ne regrette pas cette longue attente lorsqu'on en fait le tour. Tout est parfaitement dessiné, il n'y a pas un seul point qui pourrait contrarier le regard. Il y a d'abord cette face avant agressive sans excès avec le V central et ses deux projecteurs en pointe surlignés par les feux de jours en virgule.

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Le capot est "enchâssé" dans la face avant comme sur la Giulia. Puis la ligne des flancs est continue jusque l'arrière, tracée d'un trait de crayon sans interruption, sans plis inutiles si ce n'est deux lignes qui partent des ailes avant pour donner une dynamique aux flancs. Long de 4,69 mètres pour 1,90 m de large, l'Alfa Romeo Stelvio est au final, un beau bébé. Sa ceinture de caisse haute, sa faible hauteur de pavillon et ses flancs musclés lui donnent beaucoup de caractère.

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Si vous appréciez l'habitacle de la berline, vous ne serez pas dépaysés à bord du Stelvio. La planche de bord est pratiquement identique, à quelques détails près. Comme pour l'extérieur, Alfa joue la carte de la sobriété de bon goût. Et force est de constater que la finition marque de nets progrès par rapport aux anciennes productions d'Alfa. Cuir de qualité, plastiques moussés, vrai bois... L'ensemble est bien réalisé et n'a plus vraiment à rougir de la comparaison avec la concurrence germanique.

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Certains détails font la différence, comme ce volant à méplat et à jante fine, ce démarreur digne d'une voiture de course et ces compteurs analogiques du plus bel effet. Sans oublier les grandes palettes métalliques derrière le volant qui ressemblent à ce que l'on peut trouver à bord de voitures de course. Sincèrement, certaines marques allemandes feraient bien de s'en inspirer. L'équipement est aussi digne des meilleures routières: sellerie en cuir pleine fleur, Jantes de 20 pouces avec des Michelin Latitude Sport 3, GPS à cartographie Europe, régulateur de vitesse adaptatif...

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Les places arrière sont accueillantes mais on y est moins choyés qu'à l'arrière de la Giulia. Le coffre n'est pas énorme avec ses 525 litres mais ses formes régulières permettent un chargement facile. Mais clairement, la facilité d'utilisation n'a pas été sa priorité malgré son appartenance à la catégorie des SUV.

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Pas totalement aveugles, on soulignera l'aspect un peu daté du système de navigation et la résolution discutable de la caméra de recul, d'ailleurs indispensable en raison de la visibilité très moyenne vers l'arrière. Notre exemplaire d'essai comptait déjà plus de 10.000 km et sur les routes pavées et bosselées de la région liégeoise, quelques bruits de mobilier se faisaient entendre mais on précisera qu'on a la vilaine manie de rouler très souvent sans musique.

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Non pas que le bruit du 4 cylindres 2.0 turbo essence soit particulièrement envoûtant. A sa décharge, il faut avouer qu'il pousse fort. Avec 280 ch annoncés et 400 Nm à 2.250 tr/min, il fait vite oublier les Diesel. Et certains concurrents ne peuvent en dire autant à l'exemple d'un Porsche Macan n'offrant que 250 ch. Mais là où Alfa marque encore plus de points à nos yeux, c'est sur le chapitre du poids puisqu'il est donné pour 1.660 kg à vide grâce à l'usage d'aluminium et de fibre de carbone. Le surpoids généré par la transmission intégrale Q4 se limitant d'ailleurs à 60 kg.

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Moteur puissant, masse contenue, mais aussi une excellente boîte automatique ZF à 8 rapports permettent au Stelvio de montrer ses muscles. Les accélérations sont impressionnantes, d'autant que les passages de rapports sont extrêmement rapides en mode Dynamique bien sûr. Seules 5"7 sont nécessaires pour abattre le 0 à 100 km/h. On connait un anglais qui a voulu faire le malin à bord de sa Mitsubishi Lancer Evo8 très bruyante mais qui a dû abdiquer. La facilité avec  laquelle ce SUV atteint des vitesses répréhensibles est bluffante.

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Bon, ne nous faites pas écrire ce que l'on ne pense pas. Il ne s'agit en rien d'un véhicule sportif. La mécanique est plus linéaire que rageuse et le poids, même contenu, vous rappelle à l'ordre en cas d'excès d'optimisme en virage. Par contre, son couple et sa puissance linéaire ne dépayseront pas les intoxiqués au mazout. Comme toujours, la consommation de ce moteur turbo est à la carte: raisonnable aux allures usuelles (environ 9 litres aux 100 km), mais bien plus élevée en jouant avec le rupteur (15 litres aux 100 km).

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

Contrairement aux idées reçues, même si on est journaliste automobile, on n'est pas totalement idiot et on se doute bien que ce n'est pas cette super version essence de 280 ch qui va connaître le succès chez nous. Pourtant, on reste persuadé qu'un SUV en-dessous de 200 ch n'est pas vivable au quotidien... Plus sérieusement, c'est évidemment le 2.2 diesel de 150 ch (39.550€) que l'on risque de croiser le plus dans nos rues. La version essence qui nous était gentiment confiée par l'importateur coûte 50.550€. Ah oui, Alfa Romeo envisage de venir taquiner les M de BMW et les AMG de Mercedes avec un Stelvio Quadrifoglio équipé du 3.0 V6 de 510 ch emprunté à la Giulia. Miam, miam! Plus de photos ici

alfa,romeo,stelvio,2017,essai,test,route,essence,2.0,turbo,280,belgique,4x4,suv,style,classe,sportif,dynamique

12:09 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : alfa, romeo, stelvio, 2017, essai, test, route, essence, 2.0, turbo, 280, belgique, 4x4, suv, style, classe, sportif, dynamique | | |

volvo,S90,D5,4WD,BVA,8 rapports,diesel,4 cylindres,2.0,essai,test,semaine,235 ch,480 Nm,

La nordique attitude

Que de chemin parcouru par la marque suédoise depuis son acquisition par les Chinois de Geely en 2010. La gamme a été entièrement renouvelée et autant dire que Volvo joue désormais avec de nombreux atouts dans ses mains. A l’image de cette berline S90 particulièrement statutaire dans la variante Inscription très riche en équipements.

volvo,S90,D5,4WD,BVA,8 rapports,diesel,4 cylindres,2.0,essai,test,semaine,235 ch,480 Nm,

Elle en impose cette suédoise dans sa robe noire et chaussée de jantes de 20 pouces. Elle dégage une classe folle face à des concurrentes allemandes parfois trop ostentatoirement vulgaires. Certes, les lignes sont un peu taillées à la hache d’un bûcheron nordique mais en mouvement, elle est plutôt réussie cette S90. Et puis sa signature lumineuse est incomparable.

volvo,S90,D5,4WD,BVA,8 rapports,diesel,4 cylindres,2.0,essai,test,semaine,235 ch,480 Nm,

L’intérieur est à la hauteur des prétentions haut de gamme de la voiture avec des matériaux flatteurs comme le cuir et le métal. Les ajustages sont soignés et si la voiture de presse qui nous a été confiée affichait 20.000 km, il faut avouer qu’elle a plutôt bien résisté aux traitements de mes collègues.

volvo,S90,D5,4WD,BVA,8 rapports,diesel,4 cylindres,2.0,essai,test,semaine,235 ch,480 Nm,

Dans l’habitacle, l’ambiance est chaleureuse et on apprécie le grand écran tactile vertical de série. Il faut un peu de pratique avant d’en maîtriser l’usage mais les geeks apprécieront son fonctionnement très typé tablette Apple. Le démarreur est situé entre les sièges avant, comme sur certaines Saab, mais se passe de clé.

Très bien équipé, notre modèle d’essai avait droit à une sono délirante de 1400 Watts signée Bowers & Wilkins, capable de rendre le son comme dans un studio ou une salle de concert selon vos envies… A l’arrière, l’espace est généreux pour deux adultes et j’ai facilement pu caser mon 1m86 derrière ma place sans changer les réglages ce qui est plutôt rare. On aurait juste apprécié des portières un peu plus larges pour faciliter l’accessibilité. Le coffre frôle les 500 dm3 et atteint la moyenne de la catégorie mais il faudra y plonger pour en atteindre le fond. Son ouverture est bien sûr électrique.

volvo,S90,D5,4WD,BVA,8 rapports,diesel,4 cylindres,2.0,essai,test,semaine,235 ch,480 Nm,

Son 2.0 à 4 cylindres diesel se montre plutôt discret sauf à froid ou si vous grimpez dans les tours, ce pour quoi il n’est logiquement pas conçu. L’insonorisation est bonne dans l’absolu. Ce D5 à turbos séquentiels reprend fort dès 1500 tours/min et ne faiblit pas avant 4500. Rappelons qu’il développe ici 235 ch pour 480 Nm de couple. Un couple particulièrement généreux qui fournit des relances toujours faciles, même sur autoroute, mais cette S90 ne fait guère mieux qu’une E220d de 194 ch face au chrono. La faute à son poids élevé annoncé à 1815 kg. Mention bien pour le confort de notre modèle d’essai doté de suspensions pilotées en mode confort. Le mode sport change sensiblement la voiture en gommant pas mal de mouvements de caisse mais si la vivacité de la mécanique se trouve accrue, elle n’en devient pas pour autant sportive même si ses quatre roues motrices devraient vous conduire partout en tous temps.

volvo,S90,D5,4WD,BVA,8 rapports,diesel,4 cylindres,2.0,essai,test,semaine,235 ch,480 Nm,

Parfaitement dans son époque, la S90 est dotée d’une multitude d’aides à la conduite qui donne lieu à des concerts de bruits en tous genres lors des manœuvres en ville. Sans parler de ce freinage d’urgence qui s’enclenche très souvent en ville en prenant les voitures stationnées pour des véhicules à l’arrêt! Heureusement qu’il est désactivable.

volvo,S90,D5,4WD,BVA,8 rapports,diesel,4 cylindres,2.0,essai,test,semaine,235 ch,480 Nm,

Sur un tracé de plus de 800 km, nous avons consommé 7.4 l/100 en mixant des parcours autoroutiers à vitesse soutenue et des trajets urbains. Quant au tarif, il est voisin des grosses berlines allemandes qui sont en ligne de mire de la S90, à équipement équivalent. Ce haut de gamme est facturé 56.350 € auxquels il faut ajouter 3.900 € pour la finition Inscription et ses nombreux chromes extérieurs mais aussi son superbe cuir nappa et ses inserts en métal.

volvo,S90,D5,4WD,BVA,8 rapports,diesel,4 cylindres,2.0,essai,test,semaine,235 ch,480 Nm,

+

Confort royal

Finition luxueuse

Moteur puissant

-

Profondeur du coffre

Systèmes de sécurité trop intrusifs

volvo,S90,D5,4WD,BVA,8 rapports,diesel,4 cylindres,2.0,essai,test,semaine,235 ch,480 Nm,

10:33 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : volvo, s90, d5, 4wd, bva, 8 rapports, diesel, 4 cylindres, 2.0, essai, test, semaine, 235 ch, 480 nm | | |

KTM,X-Bow,propulsion,2017,300,ch,2.0,TFSI,autriche,new,restyling,nouvelle,

La voiture la plus folle de ces dix dernières années est passée sur la billard pour s'offrir un très léger rafraîchissement. KTM vient donc de restyler son fameux X-Bow R pour fêter ses huit ans et les 1.000 exemplaires produits. Le constructeur autrichien profite à présent de l'ouverture du salon allemand d'Essen 2016 dédié au tuning pour présenter cette nouveauté au public.

KTM,X-Bow,propulsion,2017,300,ch,2.0,TFSI,autriche,new,restyling,nouvelle,

Conservant son quatre-cylindres 2.0 TFSI d'origine Audi et fort de 300ch, le "nouveau" X-Bow R reçoit quelques améliorations d'ordre aérodynamique et thermique selon le constructeur. La première exposition publique du X-Bow R restylé est l'occasion pour KTM de publier une salve d'images de son dernier-né, présenté dans une originale teinte verte. Pour l'essai, Monsieur KTM, c'est quand vous voulez!

KTM,X-Bow,propulsion,2017,300,ch,2.0,TFSI,autriche,new,restyling,nouvelle,

10:42 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ktm, x-bow, propulsion, 2017, 300, ch, 2.0, tfsi, autriche, new, restyling, nouvelle | | |

Porsche,Boxster,S,2016,nouveau,new,718,2.0,2.5,turbo,4,cylindres,300,350,ch,prix,belgique,offre,achat

Chez Porsche, on ose tout. Après l'arrivée des 4x4 et du diesel, voilà que l'on nous prive du 6 cylindres à bord du Boxster. La seule Porsche que nous aimions se voit donc privée d'un de ses atouts au prétexte du sacro-saint downsizing qui ne sert qu'à annoncer des mesures de rejets et de consommation totalement mensongères. Jamais avares en idées pseudo-lumineuses, les services marketing du constructeur justifient un soit-disant hommage aux moteurs quatre cylindres à plat équipant la célèbre Porsche 718 pour ressortir une appellation mythique. Ils ne respectent décidément plus rien.

Porsche,Boxster,S,2016,nouveau,new,718,2.0,2.5,turbo,4,cylindres,300,350,ch,prix,belgique,offre,achat

Seulement voilà, ce n'est pas notre avis qui comptera auprès d'une clientèle pour qui l'histoire de la marque est totalement inconnue et parfaitement inutile... Mais revenons à nos moutons et à cette Porsche 718 Boxster qui se voit dotée d'un tout nouveau 2.0 quatre cylindres à plat suralimenté qui développe une puissance de 300 ch. La version de 2,5 litres de la Porsche 718 Boxster S affiche pour sa part une puissance de 350 ch grâce notamment à un turbo à géométrie variable. Par rapport aux modèles Boxster précédents, la puissance a enregistré une spectaculaire progression de 35ch. Et comme si cette réduction des cylindres ne suffisait pas, Porsche a opté pour la suralimentation pour fournir un couple un couple de 380 Nm disponible entre 1.950 et 4.500 tr/min tandis que la version 2.5 du Boxster S délivre un couple de 420 Nm entre 1.900 et 4.500tr/min. Avec la transmission PDK et le Sport Chrono Package, le 718 Boxster atteindrait les 100 km/h en 4"7 seulement. Le modèle S fait encore mieux avec 4"2. En vitesse de pointe, les deux modèles sont capables d'atteindre respectivement 275 km/h et 285 km/h.

Porsche,Boxster,S,2016,nouveau,new,718,2.0,2.5,turbo,4,cylindres,300,350,ch,prix,belgique,offre,achat

Un châssis plus sportif pour une agilité renforcée

Sur le plan des qualités dynamiques, le nouveau roadster de Porsche reçoit un châssis bénéficiant d'une mise au point orientée vers la performance en virage. La direction électromécanique a également été tarée pour être 10% plus directe, ce qui lui permet d'être encore plus agile et directionnelle, sur circuit ou au quotidien. En option, les nouveaux roadsters peuvent disposer du Porsche Active Suspension Management (PASM), qui réduit la hauteur de caisse de 10mm. Et pour la première fois, un châssis sport PASM affichant une hauteur de caisse réduite de 20mm est proposé en option sur le 718 Boxster S. Également repensé, le châssis actif offre un équilibre encore plus optimal entre confort et dynamisme.

Porsche,Boxster,S,2016,nouveau,new,718,2.0,2.5,turbo,4,cylindres,300,350,ch,prix,belgique,offre,achat

À l'instar de la 911, les nouvelles Porsche 718 Boxster dotées du Sport Chrono Package (en option) permettent de sélectionner le programme Individual en plus des trois modes Normal, Sport et Sport Plus. Sur les versions disposant de la transmission PDK, le Sport Response Button, logé au centre de la commande de sélection de programme et inspiré de la compétition, permet au conducteur de configurer la réactivité du moteur et de la transmission PDK.

Porsche,Boxster,S,2016,nouveau,new,718,2.0,2.5,turbo,4,cylindres,300,350,ch,prix,belgique,offre,achat

Un design inédit et expressif

La nouvelle 718 affiche une identité unique, avec une face avant sensiblement plus virile. De plus grandes dimensions, les prises d'air frontales constituent une expression distinctive de la nouvelle motorisation suralimentée. Le 718 Boxster dispose aussi de nouveaux phares bi-xénon avec éclairage diurne à LED intégrés. En option, des feux diurnes à LED à quatre points sont également disponibles. La silhouette se distingue aussi par ses nouvelles ailes, ses nouveaux bas de caisse et ses poignées de porte intégrées. De série, le Boxster S bénéficie de nouvelles jantes de 19 pouces qui peuvent être remplacées par des jantes de 20 pouces en option. À l'arrière, la nouveauté se distingue par une stature plus trapue grâce  à un jonc garni du sigle Porsche reliant les nouveaux blocs optiques qui intègrent des optiques tridimensionnelles à LED et des feux stop à quatre points.

Porsche,Boxster,S,2016,nouveau,new,718,2.0,2.5,turbo,4,cylindres,300,350,ch,prix,belgique,offre,achat

Le nouveau Porsche Communication Management de série

Dans l'habitacle de la 718 Boxster, le conducteur retrouvera un environnement Porsche familier, agrémenté d'un nouveau tableau de bord. Parmi les nouveaux équipements intérieurs figurent le Porsche Communication Management (PCM), qui regroupe le prééquipement téléphone, les interfaces audio et le Sound Package Plus d'une puissance de 110 watts. Le système PCM peut être complété avec des modules optionnels permettant de répondre aux besoins de chacun. Un module de navigation à commande vocale est ainsi proposé. Quant au module Connect Plus, il peut s'ajouter au module de navigation et offrir ainsi des services en ligne étendus.

Toutes les informations sur la nouvelle Porsche 718 Boxster sont dès à présent disponibles dans tous les Porsche Centres officiels.

porsche,boxster,s,2016,nouveau,new,718,2.0,2.5,turbo,4,cylindres,300,350,ch,prix,belgique,offre,achat

14:16 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : porsche, boxster, s, 2016, nouveau, new, 718, 2.0, 2.5, turbo, 4, cylindres, 300, 350, ch, prix, belgique, offre, achat | | |

Volvo,S90,berline,coffre,3 volumes,2.0,essence,turbo,hybride,400 ch,diesel,190,235,puissance,downsizing,sécurité,salon,detroit,janvier,

Volvo a présenté la deuxième nouveauté dérivée de son architecture modulaire SPA qui, à terme, servira de base à presque toute la gamme. A cette occasion, les Suédois ressortent un nom disparu depuis 1998: S90. Un changement de patronyme mérité si nous prenons le format imposant de cette nouvelle berline. Par rapport à sa devancière, la nouvelle venue gagne 11 cm en longueur, soit 4,96 m au total. Une taille qui la place en concurrence directe avec les Audi A6, BMW Série 5, Mercedes Classe E et autres Jaguar XF. Entièrement nouveau,le style est fortement inspiré des Concept Estate, Coupé et XC Coupé.

Volvo,S90,berline,coffre,3 volumes,2.0,essence,turbo,hybride,400 ch,diesel,190,235,puissance,downsizing,sécurité,salon,detroit,janvier,

Sous le capot, l'heure est malheureusement au downsizing. Alors que la S80 s'était dotée à l'époque d'un V8, la S90 se limite à des quatre-cylindres. Heureusement, malgré une modeste cylindrée de 2.0 litres, ces moteurs affichent une belle santé. Suralimenté par un compresseur mécanique et par un turbo, le "petit" quatre-cylindres essence T6 revendique déjà 320 ch. Grâce à l'appui d'un bloc électrique, la version hybride rechargeable T8 culmine même à 407 ch, tout en affichant une consommation normée de seulement 1,9 l de sans-plomb aux 100 km, un exploit due à un cycle d' homologation outrageusement favorable.

Volvo,S90,berline,coffre,3 volumes,2.0,essence,turbo,hybride,400 ch,diesel,190,235,puissance,downsizing,sécurité,salon,detroit,janvier,

Quant aux mécaniques diesel, elles développent respectivement 190 (D4) et 235 ch (D5). Hormis la variante D4, qui entraîne ses roues avant via une boîte manuelle à six rapports, toutes les versions disposent de la transmission intégrale et d'une boîte automatique huit vitesses.

Volvo,S90,berline,coffre,3 volumes,2.0,essence,turbo,hybride,400 ch,diesel,190,235,puissance,downsizing,sécurité,salon,detroit,janvier,

La S90 n'oublie pas non plus la sécurité, le cheval de bataille de la marque suédoise. Elle introduit notamment la dernière version du Pilot Assist, une aide à la conduite capable de maintenir automatiquement la trajectoire, et ce en roulant jusqu'à 130 km/h. Le freinage autonome City Safety s'enrichit également puisqu'il reconnait désormais les animaux de grande taille et peut actionner automatiquement les freins pour éviter une collision ou en amortir les conséquences. Présentée au salon de Detroit, en janvier prochain, la berline se déclinera rapidement en break V90.

Volvo,S90,berline,coffre,3 volumes,2.0,essence,turbo,hybride,400 ch,diesel,190,235,puissance,downsizing,sécurité,salon,detroit,janvier,

20:46 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : volvo, s90, berline, coffre, 3 volumes, 2.0, essence, turbo, hybride, 400 ch, diesel, 190, 235, puissance, downsizing, sécurité, salon, detroit, janvier | | |

jaguar,f-pace,suv,4x4,new,nouveau,salon,francfort,présentation,premiere,mondiale,anglaise,v6,3.0,380ch,diesel,2.0,180 ch

Comme d'autres avant elle, et Bentley dernièrement, Jaguar a finalement cédé aux chants des sirènes du SUV. Heureusement, c'est le réussi concept C-X17, exposé à Francfort en 2013, qui a servi de base pour le dessin racé du F-Pace. Si la face avant reprend l’identité des berlines XE et XF, la partie arrière évoque pour certains, la fabuleuse F-Type avec ses ailes galbées et ses optiques quasiment identiques. Ainsi habillé, ce nouvel arrivant se place clairement comme l’un des SUV les plus séduisants du marché.

jaguar,f-pace,suv,4x4,new,nouveau,salon,francfort,présentation,premiere,mondiale,anglaise,v6,3.0,380ch,diesel,2.0,180 ch

Affichant une longueur de 4,73 m, le F-Pace se montre un peu plus grand que ses concurrents allemands Porsche Macan, BMW X3, Audi Q5 ou Mercedes GLC. Doté de la même gamme de motorisations que la récente berline XF, ce félin haut sur pattes se révèle très sobre (4,9 l/100 km annoncés en consommation mixte avec le 2.0 diesel de 180 ch en deux roues motrices) ou très performant (0 à 100 km/h en 5,5 s avec le V6 3.0 à compresseur de 380 ch et la transmission intégrale). On espère qu'il bénéficiera par la suite du 5.0 V8 compressé utilisé sur la F-Type (550 ch sur la R) histoire de rabattre le caquet du Macan Turbo et ses 400 ch.

jaguar,f-pace,suv,4x4,new,nouveau,salon,francfort,présentation,premiere,mondiale,anglaise,v6,3.0,380ch,diesel,2.0,180 ch

Dans l’habitacle du F-Pace, on retrouve une planche de bord assez semblable à celle de la XE, bien que certains éléments lui sont spécifiques, comme la base de la console centrale. A l’image de toutes les berlines de la gamme, la boîte automatique se commande via une molette ronde qui émerge du centre de la console. En revanche, si la qualité de finition et les matériaux choisis sont d'une qualité certaine, il n’est pas certain que les fanatiques de la rigueur germanique y trouvent leur compte. Ayant essayé la Jaguar XE récemment, c'est un des points qui nous a le plus dérangé. On attendra de prendre en main ce F-Pace pour savoir ce qu’il vaut réellement face à ses concurrents.

jaguar,f-pace,suv,4x4,new,nouveau,salon,francfort,présentation,premiere,mondiale,anglaise,v6,3.0,380ch,diesel,2.0,180 ch

12:19 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jaguar, f-pace, suv, 4x4, new, nouveau, salon, francfort, présentation, premiere, mondiale, anglaise, v6, 3.0, 380ch, diesel, 2.0, 180 ch | | |

btcc,courses,circuit,sprint,snetterton,anglais,uk,reportage,vécu,2015,volkswagen,honda,bmw,mg,ford,infiniti,toyota,constructeurs,privés,2.0,turbo,traction

Lancé en 1958, le BTCC est l’une des compétitions les plus anciennes sur circuit. Certes, ses belles années sont dorénavant derrière lui. La faute à cette multiplication de disciplines et de championnats où, bien souvent, une marque joue seule en tête pour le plus grand bonheur de son service marketing. Seuls les constructeurs allemands osent encore s’affronter entre eux dans le DTM. Pour le reste, que ce soit en WTCC ou dans les Renault Series, les marques françaises préfèrent éviter la concurrence. Dommage. Parce qu’à la fin du siècle passé, Peugeot, Renault et Volvo venaient affronter Honda, Vauxhall et Ford mais aussi Audi, BMW et Nissan sur toutes les pistes anglaises pour le plus grand bonheur des spectateurs. Depuis, la sacro-sainte baisse des coûts est passée par là et les usines ont déserté peu à peu le tourisme en Angleterre comme dans bien d’autres pays européens.

btcc,courses,circuit,sprint,snetterton,anglais,uk,reportage,vécu,2015,volkswagen,honda,bmw,mg,ford,infiniti,toyota,constructeurs,privés,2.0,turbo,traction

Pourtant, c’est un plateau d’une trentaine de voitures que le Championnat Anglais des Voitures de Tourisme propose encore à ses fans de nos jours. Et lorsque le soleil s’en mêle, comme à Snetterton en ce deuxième week-end du mois d’août, c’est 30.000 spectateurs qui s’installent dans les tribunes et sur le joli gazon des abords du circuit. Une ambiance unique que l’on ne connaît plus guère qu’au Royaume-Uni ou… au Mans où les Britons débarquent traditionnellement en masse. Il y a bien longtemps que nous n’avions plus connu une telle affluence sur un circuit.

btcc,courses,circuit,sprint,snetterton,anglais,uk,reportage,vécu,2015,volkswagen,honda,bmw,mg,ford,infiniti,toyota,constructeurs,privés,2.0,turbo,traction

Un petit peu de technique

Depuis la saison 2014, toutes les voitures sont construites selon le règlement du CTGN. Présenté en 2011, ce règlement technique est conçu pour réduire considérablement la conception, la construction et les coûts de fonctionnement des voitures et des moteurs. De quoi permettre aux équipes indépendantes de rivaliser sur un même niveau de compétitivité en maîtrisant les coûts tout en récompensant encore l'ingénierie et la stratégie.

btcc,courses,circuit,sprint,snetterton,anglais,uk,reportage,vécu,2015,volkswagen,honda,bmw,mg,ford,infiniti,toyota,constructeurs,privés,2.0,turbo,traction

La volonté du CTGN était de miser sur certains composants communs : turbo, soupape de décharge, intercoolers et ECU (unité de contrôle du moteur), boîte six vitesses séquentielle, berceau, freins, amortisseurs et suspension sont imposés. Les équipes ont la possibilité d'opter pour un moteur sans marque fourni par la TOCA (organisateur du BTCC) ou de développer leur propre groupe motopropulseur selon la réglementation à condition qu’il appartienne à la «famille» du modèle de voiture choisi. Pour le mode de propulsion, on a le choix entre traction ou propulsion en fonction de ce qu’il existe dans la gamme de la marque impliquée. Ils développent tous 350 chevaux et sont tous des 2.0 litres turbocompressés.

btcc,courses,circuit,sprint,snetterton,anglais,uk,reportage,vécu,2015,volkswagen,honda,bmw,mg,ford,infiniti,toyota,constructeurs,privés,2.0,turbo,traction

Les règles du jeu

Il y a dix rendez-vous par saison qui s’articule comme suit : deux séances d’essais libres et qualification le samedi et trois courses de douze tours disputées le dimanche. Les 15 premiers marquent des points et des points bonus sont distribués au meilleur chrono des essais et des courses. Dunlop fournit deux types de gommes pour le sec dont des tendres qui ne peuvent être utilisés que dans une seule manche par week-end mais ils ne peuvent pas choisir la même course plus de trois fois sur la saison.

btcc,courses,circuit,sprint,snetterton,anglais,uk,reportage,vécu,2015,volkswagen,honda,bmw,mg,ford,infiniti,toyota,constructeurs,privés,2.0,turbo,traction

Et c’est encore plus complexe pour les grilles de départ puisque si la première dépend des qualifications, la deuxième est définie en fonction du meilleur tour en course des pilotes et pour la troisième. Là, les Anglais prennent les pilotes ayant terminés entre la 6è et la 11è place et tirent au sort. Si le numéro six est choisi, c’est celui qui a terminé sixième de la deuxième manche qui partira en pole position. Ces six-là partent devant les cinq premiers de la deuxième manche. Enfin, il faut ajouter à cela un ballast de 75 kg pour le premier, 66 pour le second, 57 pour le troisième... Ils sont alloués entre chaque rendez-vous selon la position au championnat et doivent être embarqués durant les qualifications et la première course. Pour les deux autres manches, ils sont répartis en fonction des résultats du jour en course 1 et course 2.

btcc,courses,circuit,sprint,snetterton,anglais,uk,reportage,vécu,2015,volkswagen,honda,bmw,mg,ford,infiniti,toyota,constructeurs,privés,2.0,turbo,traction

Back to the future

Lors de notre petite escapade en terre anglaise, nous étions accompagnés de Vincent Radermecker. Le Liégeois avait été un acteur émérite de cette discipline lors de ses belles années puisqu’il avait décroché un contrat officiel avec Volvo en 1999 (8è du championnat) avant d’aller chez Vauxhall l’année suivante (dixième). L’occasion pour nous de vivre en sa compagnie un week-end instructif.

btcc,courses,circuit,sprint,snetterton,anglais,uk,reportage,vécu,2015,volkswagen,honda,bmw,mg,ford,infiniti,toyota,constructeurs,privés,2.0,turbo,traction

A l’image de la sympathique explication de Matt Neal qui, reconnaissant le pilote belge, nous a gentiment invité à le suivre dans le stand Honda pour nous y expliquer les spécifications techniques de son bolide mais aussi les subtilités du règlement actuel. De son côté, Alain Menu nous confiait sa déception de ne plus faire partie des pilotes actifs d’un championnat où l’apport de sponsors est devenu là aussi la règle. Ce qui donne lieu à des situations cocasses comme lorsqu’Andrew Jordan, pilote MG, se félicite du renouvellement de son contrat pour deux ans avec un sponsor qui n’est autre que la société de son père. Mais au-delà de ça, les voitures sont assez sexy et le public est bel et bien présent.

btcc,courses,circuit,sprint,snetterton,anglais,uk,reportage,vécu,2015,volkswagen,honda,bmw,mg,ford,infiniti,toyota,constructeurs,privés,2.0,turbo,traction

Il faut dire que l’organisateur fait tout pour motiver les fans. A l’image des immenses parkings gratuits parfaitement gérés par des bénévoles qui vous guident jusqu’à votre emplacement. L’entrée coûte une cinquantaine d’euros et comme à Francorchamps, le moindre ravitaillement en nourriture et en boisson vous coûtera un bras. Mais contrairement au plus beau circuit du monde, la sonorisation est parfaite (même si le commentateur est difficilement compréhensible pour nous autres petits francophones) et la propreté du gazon anglais n’est pas une légende. Pas besoin de tribunes pour être parfaitement installés sur les bords du circuit.

btcc,courses,circuit,sprint,snetterton,anglais,uk,reportage,vécu,2015,volkswagen,honda,bmw,mg,ford,infiniti,toyota,constructeurs,privés,2.0,turbo,traction

Seuls les écrans géants pourraient être mieux orientés mais comme le circuit est relativement compact, vous pouvez facilement changer de point de vue entre deux manches. Des manches de douze tours de type sprint qui impliquent quelques solides bagarres en piste même si les protagonistes choisiront de préserver leurs mécaniques dans les premières courses. Enfin, l’activité en piste est incessante durant toute la journée avec des courses de monoplaces, de Ginetta et de la Porsche Carrera Cup.

btcc,courses,circuit,sprint,snetterton,anglais,uk,reportage,vécu,2015,volkswagen,honda,bmw,mg,ford,infiniti,toyota,constructeurs,privés,2.0,turbo,traction

Volkswagen en force

Trois marques jouent habituellement les premiers rôles : BMW, Honda et Volkswagen. Pour l’instant, les Volkswagen Passat CC du Team BMR sont en tête du classement provisoire de la compétition avec Jason Plato devant Colin Turkington. Ils devancent Gordon Shedden, le pilote Honda Yuasa Racing n’ayant pas connu un week-end très facile à Snetterton, et Sam Tordoff, actuellement le meilleur pilote du clan BMW. Andrew Jordan est actuellement cinquième du classement pour le plus grand bonheur du clan MG qui a salué la première victoire du jeune Jack Goff (24 ans) sur une MG du Triple Eight Racing.

btcc,courses,circuit,sprint,snetterton,anglais,uk,reportage,vécu,2015,volkswagen,honda,bmw,mg,ford,infiniti,toyota,constructeurs,privés,2.0,turbo,traction

Mais avec les règles actuelles, tout peut encore arriver lors des quatre derniers rendez-vous de la saison. Et si ce reportage vous a mis l’eau à la bouche, toutes les courses sont retransmises en direct sur internet via la chaîne officielle du BTCC. Mais sincèrement, rien ne vaut un déplacement. Séduit, votre serviteur se verrait bien assister à la finale, en octobre, à Brands-Hatch! (Photos: www.btcc.net et C. Dubon)

btcc,courses,circuit,sprint,snetterton,anglais,uk,reportage,vécu,2015,volkswagen,honda,bmw,mg,ford,infiniti,toyota,constructeurs,privés,2.0,turbo,traction

12:20 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : btcc, courses, circuit, sprint, snetterton, anglais, uk, reportage, vécu, 2015, volkswagen, honda, bmw, mg, ford, infiniti, toyota, constructeurs, privés, 2.0, turbo, traction | | |

Volkswagen,Golf,GTI,Mk8,VIII,8,génération,2019,futur,next,2.0,turbo,nouvelle,prochaine,325 ch,traction,DSG,10,rapports,allemagne

Si un face-lift de la GTI actuelle est attendu pour 2016 (avec une probable version Club Sport de 260 ch), les ingénieurs allemands sont déjà penchés sur la huitième génération de la Golf GTI annoncée pour 2019. Deux variantes une nouvelle seront proposées avec une version d'accès motorisée par le 2.0 TSI dans une version dont la puissance sera légèrement inférieure à 300. La version Club Sport sera boostée, pour sa part, à 325 ch tandis que le train avant et les feins seront revus en conséquence.

Volkswagen,Golf,GTI,Mk8,VIII,8,génération,2019,futur,next,2.0,turbo,nouvelle,prochaine,325 ch,traction,DSG,10,rapports,allemagne

Le différentiel électronique sera également adapté à cette nouvelle puissance. Il s'agira, dans tous les cas, d'une traction avant avec une boîte manuelle à six rapports ou une DSG entièrement revue et proposant désormais 10 rapports. Une transmission inédite qui sera aussi compacte et légère que l'actuelle DSG tout en assurant, sur le reste de la gamme, des consommations et des rejets répondant aux futures normes européennes. Le magazine anglais AutoExpress propose ces illustrations qui révèle une face avant plus agressive et semblable aux lignes des dernières productions de Wolfsburg.

Volkswagen,Golf,GTI,Mk8,VIII,8,génération,2019,futur,next,2.0,turbo,nouvelle,prochaine,325 ch,traction,DSG,10,rapports,allemagne

14:14 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : volkswagen, golf, gti, mk8, viii, 8, génération, 2019, futur, next, 2.0, turbo, nouvelle, prochaine, 325 ch, traction, dsg, 10, rapports, allemagne | | |

nouveau,championnat,Tourisme,circuit,opel,astra,2016,TCR,international,compétition-client,national,330 ch,2.0,turbo,salon,francfort,présentation

Tandis que le WTCC, devenu une coupe monomarque Citroën tellement la marque française écrase la discipline, n'intéresse plus personne, le nouveau championnat de supertourisme TCR Series semble séduire nombre de constructeurs. Le dernier en date, après VW, est Opel qui mise sur la compétition-client avec une voiture destinée à cette compétition. En prenant pour base la nouvelle Astra, qui sera dévoilée en première mondiale au Salon de Francfort (IAA) en septembre, le département sports mécaniques du constructeur de Rüsselsheim travaille actuellement sur la mise au point d’une voiture répondant aux critères imposés pour les épreuves compétition-client au nouveau championnat de supertourisme TCR series au niveau national et international.

Le TCR series, inauguré en 2015, est basé sur un concept reposant sur trois points, comprenant des championnats nationaux et internationaux en parallèle au TCR International Series – toutes les épreuves devant répondre exactement aux mêmes règlementations techniques. Ce qui fait qu’une voiture TCR peut être utilisée dans le monde entier sans subir aucune modification technique. Les moteurs deux litres suralimentés ont une puissance de 330 ch et un couple maximal de 410 Nm.

« Les courses de tourisme ont toujours beaucoup compté chez Opel. La philosophie de la nouvelle série TCR correspond à notre idée de la compétition-client. Nous voulons offrir aux équipes privées qui ont de grandes ambitions une base qui puisse permettre de s’amuser beaucoup à un coût raisonnable, » explique Tina Müller, CMO d’Opel Group.

L'Opel Astra TCR est actuellement en cours de développement et ses spécifications techniques seront annoncées plus tard. Les premiers essais de la nouvelle voiture compétition-client devraient démarrer en octobre.

nouveau,championnat,Tourisme,circuit,opel,astra,2016,TCR,international,compétition-client,national,330 ch,2.0,turbo,salon,francfort,présentation

Bertrand,Baguette,Nakajima,Dallara,Honda,2.0,turbo,Monoplace,championnat,japonais,Super Formula,Suzuka,belge,

C’est à Suzuka, généralement considéré comme l’un des plus beaux circuits au monde avec… Francorchamps, que le championnat Super Formula japonais a pris son envol ce week-end. Une compétition dont le niveau est extrêmement relevé. On y trouve d’anciens pilotes de Formule 1 mais aussi des stars de l’endurance. Les 19 concurrents engagés cette saison bénéficient tous du même châssis Dallara. Honda, avec le très performant HR414E de 550 chevaux, est l’un des deux constructeurs impliqués via son moteur 2.0l turbocompressé.

Et c’est de la 17e place sur la grille que Bertrand Baguette s’est élancé ce dimanche.

«Les qualifications ne se sont pas déroulées idéalement», explique notre compatriote. «En fait, mon ingénieur piste a commis une petite erreur en introduisant des données dans l’ordinateur. Du coup, j’ai participé à la séance avec une hauteur de caisse de 5 mm trop importante à l’avant. Cela paraît infime mais, sur une monoplace, ce type de réglage est extrêmement sensible. Heureusement, tout est rentré dans l’ordre pour la course.»

Même si la pluie a fait son apparition pendant le warm-up, c’est sur une piste sèche que la course a eu lieu. Et Baguette a réalisé un départ canon au point de passer en 9e position à la fin du premier tour. «Ma monoplace se comportait remarquablement avec le plein d’essence», observe-t-il. «De la 9e place, j’ai pu continuer à mettre la pression sur les concurrents devant moi.»

Bertrand,Baguette,Nakajima,Dallara,Honda,2.0,turbo,Monoplace,championnat,japonais,Super Formula,Suzuka,belge,

C’est d’ailleurs du 8e rang qu’il est rentré dans les stands pour un changement de pneus: «Le pit-stop s’est déroulé parfaitement. Hélas, j’ai calé le moteur en repartant. Le temps que l’équipe redémarre le groupe et j’ai perdu une vingtaine de secondes. C’est donc en 10e position que j’ai franchi le drapeau à damier au terme des 43 tours de l’épreuve.»

Bertrand Baguette tire cependant un bilan positif de ce résultat.

«Il est clair que ma petite erreur m’a coûté des points. Franchement, je pouvais finir à la 6e place. Mais je suis néanmoins satisfait d’avoir démontré que ma pointe de vitesse en monoplace est intacte alors qu’il y a cinq ans que je n’ai plus piloté un bolide de ce type.»

La prochaine épreuve de Super Formula aura lieu à Okayama le 24 mai.

22:17 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bertrand, baguette, nakajima, dallara, honda, 2.0, turbo, monoplace, championnat, japonais, super formula, suzuka, belge | | |