essai,test,jeep,compass,1.6,4x2,diesel,120,ch,33.700,euros,prix

J'aime bien

En reprenant le style du Cherokee, le Compass s'offre enfin un style digne de son rang de SUV moyen. On va vite oublier la version précédente, disparue du catalogue en 2012, et ses yeux de batracien. La ligne de toit surlignée d'un trait chromé n'est pas sans rappeler ce qu'Opel fait actuellement.

essai,test,jeep,compass,1.6,4x2,diesel,120,ch,33.700,euros,prix

Le 1.6 diesel de 120 chevaux s'est montré plutôt volontaire pour emmener les 1.500 tonnes du bestiau à un rythme qu'il ne connaîtra probablement jamais au cours de sa vie.

essai,test,jeep,compass,1.6,4x2,diesel,120,ch,33.700,euros,prix

L'habitabilité est du genre généreux aussi bien aux places avant qu'à l'arrière où le passager installé au milieu n'est pas trop sacrifié.

essai,test,jeep,compass,1.6,4x2,diesel,120,ch,33.700,euros,prix

Plutôt malin

Les aides à la conduite et les systèmes de sécurité sont nombreux et ils sont, de plus proposés dès le niveau d'accès "Sport". Et puis l'esthétique du Compass peut être facilement personnalisable à travers des revêtements intérieurs, des couleurs de carrosserie ou encore des jantes différentes.

essai,test,jeep,compass,1.6,4x2,diesel,120,ch,33.700,euros,prix

J'aime moins

S'il veut se battre contre les BMW X1 et autres Audi Q2, le Compass va devoir élever son niveau de jeu en matière de finitions parce que certains plastiques sont de piètre qualité. On a ainsi le sentiment d'être installé dans une Fiat 500x.

essai,test,jeep,compass,1.6,4x2,diesel,120,ch,33.700,euros,prix

L'interface UConnect propose un menu peu intuitif et il demande quelques heures d'accoutumance. Et puis, c'est frustrant d'avoir accès au Jeep Skills qui ne fonctionne pas avec notre version simple traction avant.

essai,test,jeep,compass,1.6,4x2,diesel,120,ch,33.700,euros,prix

Pourquoi je l'achète

Elle soigne son look, elle offre un confort appréciable tandis que son petit moteur diesel fait des miracles en termes d'agrément et de consommations. Et puis elle s'offre sous une marque qui possède une belle image en termes de confiance et de solidité. Son prix de base est de 28.700€, le même que celui du Nissan Qashqai 1.6 dCi 130.

essai,test,jeep,compass,1.6,4x2,diesel,120,ch,33.700,euros,prix

Pourquoi je ne l'achète pas 

La finition de son habitacle ne peut cacher ses origines roturières, sa base technique provenant de l'Alfa Giulietta datant déjà de 2010. On comprend mal l'intérêt d'acheter un SUV aussi typé 4x4 en se passant des quatre roues motrices.

essai,test,jeep,compass,1.6,4x2,diesel,120,ch,33.700,euros,prix

11:24 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essai, test, jeep, compass, 1.6, 4x2, diesel, 120, ch, 33.700, euros, prix | | |

essai,ford,kuga,1.5,tdci,120,2wd,route,semaine,test,concurrence,2017,new,nouveau,relifté

Lancée en 2013, la deuxième génération du Ford Kuga s’est offert, à la fin de l’année dernière, un rafraîchissement bienvenu. Extérieurement, c’est essentiellement la calandre et les phares qui ont été retouchés pour davantage ressembler au gros Edge. C’est plutôt réussi tandis qu’à l’arrière, le dessin des feux a lui aussi évolué. De profil, on constate que les passages de roues sont plus marqués. Pas de doute, le Kuga gagne vraiment en caractère et ce, sous tous les angles.

essai,ford,kuga,1.5,TDCi,120,2WD,route,semaine,test,concurrence,2017,new,nouveau,relifté

Avec ses 4,52 m de long, le Ford est l'un des SUV les plus grands de sa catégorie mais son habitacle n’est pourtant pas le plus spacieux. Avec 456 litres son coffre s'avère moins volumineux que bon nombre de concurrents, et même que le Renault Kadjar pourtant 7 cm plus court (472 litres).

essai,ford,kuga,1.5,TDCi,120,2WD,route,semaine,test,concurrence,2017,new,nouveau,relifté

Mais le nouveau modèle répond néanmoins à un autre reproche de la clientèle en soignant l'ergonomie de son système multimédia. Le Kuga inaugure en effet la troisième génération du système «SYNC3». Premier constat, la nouvelle interface gagne en ergonomie grâce à une épuration des commandes. Le système devient bien plus intuitif en ne conservant que les commandes principales sous forme de boutons. Le restant étant accessible depuis l'écran tactile, qui lui aussi s'améliore en gagnant en rapidité et fluidité.

essai,ford,kuga,1.5,TDCi,120,2WD,route,semaine,test,concurrence,2017,new,nouveau,relifté

L'autre nouveauté est sa compatibilité avec Apple Carplay et Android Auto. Certaines applications de votre smartphone deviennent désormais accessibles depuis l'écran de l'ordinateur de bord. Et on peut donc y accéder sans quitter les yeux de la route. D'ailleurs, dans la même optique, les commandes vocales deviennent plus évoluées. Vous pouvez désormais indiquer par exemple au système que vous avez besoin d'un café et il se chargera de trouver un bar dans les environs.

essai,ford,kuga,1.5,TDCi,120,2WD,route,semaine,test,concurrence,2017,new,nouveau,relifté

Le véhicule que Ford nous a proposé était motorisé par le nouveau diesel de base, le 1.5 TDCi 120 ch, qui remplace le 2.0 TDCi de 136 ch. Le couple est également en baisse en passant de 330 à 270 Nm. Nous sommes contre le downsizing parce que nous restons persuadés que des petits moteurs dans des voitures toujours plus lourdes entraînent inexorablement des consommations en hausse et une usure des pièces plus importante. Mais ne soyons pas toujours négatifs. Il faut avouer que ce petit moulin s’en est bien sorti aux allures légales. Et que le confort de ce Ford Kuga est appréciable.

essai,ford,kuga,1.5,TDCi,120,2WD,route,semaine,test,concurrence,2017,new,nouveau,relifté

Avec ce petit moteur, le Ford n'est disponible qu'en deux roues motrices et boîte manuelle à six rapports. De quoi alléger l'ensemble même si le poids de ce SUV est tout de même annoncé, à vide, à 1.591 kg. Autant dire que cela se ressent lorsque vous tenter d'hausser le rythme. Alors très vite, vous revenez à des intentions plus sages, ce genre d'engin n'étant pas destiné à battre des records dans la spéciales de Wanne...

essai,ford,kuga,1.5,TDCi,120,2WD,route,semaine,test,concurrence,2017,new,nouveau,relifté

Nous avons parcouru quelques 700 km avec aisance pour une consommation de 6,5 l/100 km en cruisant la plupart du temps. La finition de l’habitacle est correcte et les rangements sont en nombre suffisant. A l’arrière, deux adultes seront à leur aise mais l’assise de la banquette est mince et dure. Le coffre est bien carré, bien conçu: les dossiers arrière sont inclinables en deux positions pour accroître si besoin le volume d’emport tandis que l’aire de chargement reste plane quand la banquette est rabattue. La manœuvre s’effectue automatiquement, à l’aide d’une manette. Un petit rabat vient alors masquer la jointure entre plancher de coffre et dossiers: un détail, certes, mais qui met en confiance et prouve le soin apporté par Ford à la finition du Kuga.

essai,ford,kuga,1.5,TDCi,120,2WD,route,semaine,test,concurrence,2017,new,nouveau,relifté

Le succès des SUV ne cesse de croître même si nous restons largement dubitatifs face à ce phénomène de mode. A nos yeux, une berline ou un break ont bien plus de classe qu’un engin surélevé au look souvent agressif. Les rivaux du Kuga sont donc légion à l’image du Hyundai Tucson (4,48 m, 488 l) qui cartonne en Belgique depuis quelques mois. Il est moins plaisant à conduire que le Kuga, son 1.7 CRDi 115 est mou à la relance. Mais il serre ses tarifs à 26.599 € dans sa finition Style. Le KIA Sportage est également à la fête en Belgique et s’affiche à 25.490 € en Lounge avec les mêmes caractéristiques techniques que son frère coréen.

essai,ford,kuga,1.5,TDCi,120,2WD,route,semaine,test,concurrence,2017,new,nouveau,relifté

Du côté des Japonais, on pense avant tout au Mazda CX-5 (4,56 m, 463 l de coffre) qui vient de s’offrir un lifting lui aussi mais dont le gros diesel 2.2 de 150 ch n’est guère adapté aux taxes de notre royaume. Son tarif débute à 28.590 €. Chez les Européens, le Renault Kadjar (4,45 m, 472 l) est plus proche du public belge: 26.200 € en 1.5 dCi 110 ch, 29.000 € à son deuxième niveau de finition, Bose Edition. Chez Peugeot, l’ennemi s’appelle 3008 (4,45m, 520 l) et il démarre à 29.600 € en 1.6 BlueHDi 115 ch Active.

essai,ford,kuga,1.5,TDCi,120,2WD,route,semaine,test,concurrence,2017,new,nouveau,relifté

Le New Kuga essayé en finition haute, Titanium, était affiché à 29.100 € mais avec les options dont nous disposions (Winter Pack, Lane Keeping System, Active Park Assist, BLIS et système de navigation) il revenait à 33.689 €.

essai,ford,kuga,1.5,TDCi,120,2WD,route,semaine,test,concurrence,2017,new,nouveau,relifté

+

Look affirmé

Confort inattendu

Connectique à la page

-

Aucun agrément de conduite

Prix avec options

Confort places arrière

essai,ford,kuga,1.5,TDCi,120,2WD,route,semaine,test,concurrence,2017,new,nouveau,relifté

15:00 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essai, ford, kuga, 1.5, tdci, 120, 2wd, route, semaine, test, concurrence, 2017, new, nouveau, relifté | | |

Volvo,Amazon,autoworld,musée,bruxelles,cinquantenaire,120,Série,coupé,break,marque,suédoise,

Pour les 60 ans de la Volvo Amazon, Autoworld mettra les différentes versions de la Volvo Amazon “in the spotlight” du 28 avril au 29 mai. Il y aura aussi une PV544, une P1800 et une 1800 ES (shooting break). Des négociations sont en cours pour obtenir la Volvo Amazon carrossée par le belge Jacques Coune.

Volvo,Amazon,autoworld,musée,bruxelles,cinquantenaire,120,Série,coupé,break,marque,suédoise,

Un peu d’histoire…

Au début de sa fabrication, en 1956, la voiture fut appelée Amason (avec un «s»), en référence aux Amazones de la mythologie grecque. Mais un fabricant allemand de motos, Kreidler, avait déjà enregistré ce nom. Dans un souhait d’entente mutuelle, il fut décidé que Volvo n’utiliserait ce nom que dans son pays, la Suède, et en modifierait l'orthographe en Amazon.

Volvo,Amazon,autoworld,musée,bruxelles,cinquantenaire,120,Série,coupé,break,marque,suédoise,

Pour l’export, Volvo initia une nomenclature à base de trois chiffres. La gamme fut dès lors connue sous le nom de Série 120: P120, P130 et P220. Les modèles étaient livrables dans différentes versions - 121, 122S, 123 GT et Favorit. Dans le langage populaire, toutefois, on continua de parler de l’Amazon et de l’Amazon Kombi.

Volvo,Amazon,autoworld,musée,bruxelles,cinquantenaire,120,Série,coupé,break,marque,suédoise,

La Volvo Amazon fut conçue par Jan Wilsgaard et, bien qu’elle fut présentée à la presse le 1er septembre 1956, les premières voitures ne furent livrées qu’au printemps 1957. L’Amazon devait remplacer la populaire PV444, réputée comme une voiture du peuple bon marché. Toutefois, comme l’Amazon était trop chère, c’est la PV544 qui prit sa place. Cette dernière allait, à son tour, être remplacée en 1965 par la “Favorit”, une version allégée de l’Amazon.
La sécurité ayant toujours été l’un des chevaux de bataille du constructeur suédois, l’Amazon et la PV544 furent les premières voitures à être équipées d’une ceinture de sécurité à trois points d’ancrage et d’un tableau de bord renforcé.

Volvo,Amazon,autoworld,musée,bruxelles,cinquantenaire,120,Série,coupé,break,marque,suédoise,

Des parties mécaniques de l’Amazon, comme le moteur, la boîte de vitesse et les essieux, furent utilisés pour la fabrication du modèle sport P1800, rendu célèbre dans la série télévisée britannique “The Saint”. La fabrication de la Volvo Amazon s’est arrêtée en 1970. Un peu plus de 667.000 véhicules avaient été construits dont environ 300.000 rien qu’en Suède.

21:18 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : volvo, amazon, autoworld, musée, bruxelles, cinquantenaire, 120, série, coupé, break, marque, suédoise | | |

Abt,Audi,anniversaire,120,ans,salon,genève,2016,RS6,A4,TDI,V8,730 ch,920 Nm,tuning,préparateur

A l'occasion de ses 120 ans, le préparateur allemand nous avait préparé deux beaux cadeaux sous forme de breaks Audi. le premier n'est autre que le RS6 qui voit, pour l’occasion, la puissance de son 4.0 V8 TFSI passer de 560 à 730 ch, pour un couple de 920 Nm (+220). Une savante reprogrammation qui s’accompagne d’un traitement viril de la carrosserie, sans être trop ostentatoire.

Abt,Audi,anniversaire,120,ans,salon,genève,2016,RS6,A4,TDI,V8,730 ch,920 Nm,tuning,préparateur

De nombreux éléments en fibre de carbone ont été modifiés ou ajoutés: lame avant, déflecteurs latéraux, coques de rétroviseur, spoiler arrière, etc. L’échappement à quadruple sortie a également été revu, tandis que les passages de roue sont proprement remplis par des chausses 22 pouces. Enfin, de nouveaux ressorts de suspension ajustables optimisent la liaison au sol. L’intérieur a lui aussi été revisité avec du cuir, du carbone et de nouveaux intérieurs.

Abt,Audi,anniversaire,120,ans,salon,genève,2016,RS6,A4,TDI,V8,730 ch,920 Nm,tuning,préparateur

De son côté, l’ABT AS4 est basé sur le nouveau break A4 et joue davantage la carte de la discrétion et de la sobriété avec un 3.0 TDI qui développe 325 ch contre 272  sur l’Audi normale. Le couple est dorénavant de 680 Nm, contre 600. La nouvelle ABT AS4 gagne ainsi en puissance et en couple, surpassant ses rivales. Comme sa grande sœur, elle reçoit quelques retouches stylistiques aussi bien à l'extérieur que dans l'habitacle.

Abt,Audi,anniversaire,120,ans,salon,genève,2016,RS6,A4,TDI,V8,730 ch,920 Nm,tuning,préparateur

11:50 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : abt, audi, anniversaire, 120, ans, salon, genève, 2016, rs6, a4, tdi, v8, 730 ch, 920 nm, tuning, préparateur | | |

 essai,test,Volkswagen,Passat,VW,Variant,new,TDI,120,1.6,DSG7,impressions,sur route,quotidien,usage,44.000,euros,break,VRP

Vous connaissez notre amour immodéré et totalement assumé pour les automobiles sportives à l’extrême. Pourtant, il nous arrive, comme tout le monde, de redescendre un instant sur terre et de nous installer au sein d’un habitacle qui n’est pas implanté à quelques centimètres du sol. Ainsi, cette semaine, nous avons goûté aux joies de la nouvelle Volkswagen Passat, fraîchement élue Voiture de l’Année 2015. Alors tant qu’à se mettre dans la peau d’un homme ordinaire, nous avons opté pour une version Variant de cette huitième génération motorisée par le petit 1.6 TDI de 120 chevaux accouplé à une boîte DSG7.

essai,test,Volkswagen,Passat,VW,Variant,new,TDI,120,1.6,DSG7,impressions,sur route,quotidien,usage,44.000,euros,break,VRP

Une fois quitté Bruxelles, l’autoroute s’ouvre à nous et très vite, nous comprenons que ce petit moteur ne se laisse guère impressionner par la taille de l’engin qu’il doit déplacer. La boîte DSG7 se révèle parfaitement étagée et nous prenons la direction de l’Est en toute décontraction. Le confort est royal, la finition est absolument parfaite et les lignes de la planche de bord, sobres et classiques, nous plaisent. Le nouveau tableau de bord entièrement numérique (Info Active Display) et configurable demande un petit temps d’adaptation mais le conducteur comprendra très vite le paramétrage des données. L’écran central, tactile, est aussi très facile à appréhender.

essai,test,Volkswagen,Passat,VW,Variant,new,TDI,120,1.6,DSG7,impressions,sur route,quotidien,usage,44.000,euros,break,VRP

L'un des principaux critères d'achat d'une berline familiale est évidemment l'espace à bord. L'exploitation de la plateforme MQB a justement permis à la nouvelle Passat de gagner en habitabilité. Face à la précédente génération, l'empattement est allongé de 7,9 cm au dépend des porte-à-faux avant et arrière. La longueur totale reste ainsi inchangée ou presque à 4,77 m (soit -2 mm et -4mm pour le break SW). Mais l'espace intérieur augmente pour s'imposer comme la référence de la catégorie. Surtout aux places arrière, où les passagers bénéficient de 4 cm supplémentaires d'espace aux genoux (97,3 cm) et de 2,6 cm de plus au niveau de la garde au toit (96,4 cm et 97,2 cm pour le SW). Le volume du coffre du break en profite aussi, avec une augmentation de 47 litres pour atteindre 650 litres (1.780 litres, banquette rabattue).

essai,test,Volkswagen,Passat,VW,Variant,new,TDI,120,1.6,DSG7,impressions,sur route,quotidien,usage,44.000,euros,break,VRP

Vous l’aurez compris, les passagers sont parfaitement installés, quelle que soit la place occupée et leurs bagages profitent pleinement du volume du coffre. Le toit vitre panoramique doit être un des plus grands de la catégorie. Il illumine l’habitacle de belle façon. Mais revenons à nos moutons, ou plutôt, à nos chevaux. Le petit 1.6 TDI se montre à l’aise même si, une fois toutes les places occupées, il a un peu plus de mal à faire montre de sa superbe. Les indécrottables défenseurs du downsizing me rétorqueront qu’il est rare de voir des voitures totalement occupées et sur ce point, ils n’ont pas tort.

essai,test,Volkswagen,Passat,VW,Variant,new,TDI,120,1.6,DSG7,impressions,sur route,quotidien,usage,44.000,euros,break,VRP

D’ailleurs, une fois nos passagers débarqués, nous en profitons pour tester l’auto et voir un peu ce qu’elle offre puisque le constructeur annonce 85 kilos de moins par rapport à sa devancière. Les palettes au volant poussent au jeu mais il faut impérativement mettre la boîte en mode Sport pour avoir davantage de répondant. Et là, on doit bien avouer que l’auto nous a bluffés. Bon, nous sommes loin des capacités d’une sportive mais sur des routes où la plupart des usagers ignorent qu’ils peuvent rétrograder pour doubler et se contentent de suivre l’usager le plus lent, nous avons effectué nos dépassements en toute décontraction. Et une fois les routes désertes atteintes, nous nous sommes surpris à aborder des courbes à de belles vitesses même si les pneus hiver rendaient le train arrière un peu vivant. Ce qui n’est pas pour nous déplaire. Bref, la Passat se mène avec suffisamment de précision et d'allant pour offrir un certain plaisir de conduite. Et ce qui ravira son utilisateur/propriétaire, c’est qu’elle offre en même temps un confort nettement amélioré, que ce soit en matière de filtrage, d'insonorisation ou de qualité d'assise.

essai,test,Volkswagen,Passat,VW,Variant,new,TDI,120,1.6,DSG7,impressions,sur route,quotidien,usage,44.000,euros,break,VRP

Pour en revenir aux équipements qui raviront les geeks à l’allure pas fraîche, la sécurité profite, dès le niveau d'accès, d'un radar de distance avec une fonction de freinage autonome, une exclusivité dans le segment. La suite sera bien entendu fonction du budget, mais on pourra s'offrir tant du classique avec le système de parking automatisé, les alertes de franchissement de ligne et des objets cachés dans les angles morts que de l'exclusif par le biais des feux full LED (1.514,92 euros), du double vitrage latéral, du pare-brise dégivrant, des sièges chauffants, ventilés et massants, de la vue par caméras à 360°, de la connexion internet Guide&Inform gratuite la première année, ou encore de la fonction MirrorLink qui permet de reproduire à l'identique l'environnement de votre smartphone sur l'interface de bord. Sachez encore que le prix de la voiture telle que vous la voyez sur ces photos est de 44.813 euros tvac. C’est franchement pas donné pour une Passat Variant équipée du plus petit moteur diesel…

essai,test,Volkswagen,Passat,VW,Variant,new,TDI,120,1.6,DSG7,impressions,sur route,quotidien,usage,44.000,euros,break,VRP

Entièrement revue, la Volkswagen Passat VIII perpétue les qualités des générations précédentes: une habitabilité record, une finition excellente et une polyvalence d'utilisation à toute épreuve. En cela, cette nouvelle génération continue de tracer sa voie, tout en tentant désormais aussi de monter en gamme par le biais d'une présentation plus soignée, d'un confort de marche sensiblement accru ainsi que d'une palette de moteurs et d'équipements plus high tech. Autant dire que ses lignes sobres mais si classieuses risquent bien d’envahir, une fois encore, le paysage automobile de ces prochaines années.

essai,test,Volkswagen,Passat,VW,Variant,new,TDI,120,1.6,DSG7,impressions,sur route,quotidien,usage,44.000,euros,break,VRP

13:08 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essai, test, volkswagen, passat, vw, variant, new, tdi, 120, 1.6, dsg7, impressions, sur route, quotidien, usage, 44.000, euros, break, vrp | | |

renault,clio,4,génération,clio IV,nouvelle,new,fran!aise,2012,rentrée,salon,paris,mondial,tce,dci,90,120,chevaux,couple,puissance,prix

Alors que la Peugeot 208, sa rivale directe, commence à se multiplier dans nos rues, la Renault Clio vient d'être dévoilée. Cette quatrième génération, dont nous vous montrions déjà un prototype en août 2011, se signale principalement par des lignes très originales. Par rapport à la Clio III, la nouveauté est plus basse et plus large. L'équipe du batave Laurens van den Acker a signé un bel ouvrage qui ne sera disponible qu'en 5 portes. L’intégration discrète des poignées de portes arrière près de la custode ne devrait pas trop rebuter les inconditionnels des 3 portes.

renault,clio,4,génération,clio IV,nouvelle,new,fran!aise,2012,rentrée,salon,paris,mondial,tce,dci,90,120,chevaux,couple,puissance,prix

Renault donnera le choix entre huit teintes de carrosserie au lancement, dont le "Rouge Flamme", inspiré de la couleur du concept-car DeZir. Dans l’habitacle, le constructeur a choisi une forme d’aile d’avion pour la planche de bord, des inserts chromés et noir brillant rappelant l’extérieur et un compteur de vitesse digital. Le client pourra personnaliser sa Clio au niveau des coques de rétroviseurs, joncs de calandre, protections inférieurs des portes.

renault,clio,4,génération,clio IV,nouvelle,new,fran!aise,2012,rentrée,salon,paris,mondial,tce,dci,90,120,chevaux,couple,puissance,prix

Des équipements inédits font leur entrée dans la gamme Clio: caméra de recul, carte mains libres ou encore R-Link. Ce dernier prend la forme d'une tablette tactile intégrée et connectée. Avec son écran de 7 pouces (18 cm en diagonale), le système intègre une commande vocale, un écran d’accueil personnalisable, la navigation, la connexion au réseau électronique du véhicule (fonction éco-conduite) ou encore le R-Link Store avec ses diverses applications.

renault,clio,4,génération,clio IV,nouvelle,new,fran!aise,2012,rentrée,salon,paris,mondial,tce,dci,90,120,chevaux,couple,puissance,prix

Renault propose un nouveau moteur 3 cylindres essence au catalogue. Cet "Energy TCe" de 0,9 litre développe 90 chevaux à 5.000 tr/min (135 Nm à 2.500 tr/min). Selon le constructeur, il se limite à 4,3 l/100 km en moyenne pour 99 g/km de CO2. Il est équipé du système Stop&Start et revendique une baisse de 21% de la consommation par rapport au TCe 100 qu’il remplace. En essence, vous pourrez également disposer du 1.2 TCe 120 (190 Nm dès 1.750 tr/min), couplé à la boîte automatique à double embrayage et six rapports EDC. En cours d’homologation, ce bloc sera disponible au premier semestre 2013.

renault,clio,4,génération,clio IV,nouvelle,new,fran!aise,2012,rentrée,salon,paris,mondial,tce,dci,90,120,chevaux,couple,puissance,prix

La boîte EDC pourra également être associée au bloc diesel Energy 1.5 dCi 90, doté du Stop&Start. Avec 220 Nm dès 1.750 tr/min, il affiche 20 Nm de plus que l’actuel dCi 90. Renault annonce seulement 3,2 l/100 km et 83 g/km de CO2. Pour l'heure, le Losange ne parle que de son incontournable dCi 90 dans les rangs du diesel.

renault,clio,4,génération,clio iv,nouvelle,new,fran!aise,2012,rentrée,salon,paris,mondial,tce,dci,90,120,chevaux,couple,puissance,prix

Lancée en 1990, la Clio s’est depuis écoulée à 11,5 millions d’exemplaires dans plus de 115 pays à travers le monde.

renault,clio,4,génération,clio iv,nouvelle,new,fran!aise,2012,rentrée,salon,paris,mondial,tce,dci,90,120,chevaux,couple,puissance,prix

16:34 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : renault, clio, 4, génération, clio iv, nouvelle, new, fran!aise, 2012, rentrée, salon, paris, mondial, tce, dci, 90, 120, chevaux, couple, puissance, prix | | |