musée,expo,été,autoworld,cinquantenaire,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,

Pour son exposition d’été, Autoworld a décidé de fêter les 70 ans de Ferrari !
Plus de 35 voitures mythiques, sportives et luxueuses, raconteront la fabuleuse histoire de la marque au cheval cabré sur la mezzanine, au premier étage du musée. Créée par le pilote Enzo Ferrari alors qu’il avait déjà 49 ans, Ferrari devint, en quelques années, le plus grand mythe de l’automobile. La Belgique quant à elle fut, après les Etats-Unis, le plus important importateur grâce à la passion d’un des pilotes Ferrari, Jacques Swaters.

musée,expo,été,autoworld,cinquantenaire,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,

Parmi les voitures qui seront exposées à Autoworld, notons déjà (toujours sous réserve d’annulation en dernière minute):
Parmi les Classics: la 166MM, la 206GT Dino, la 250 Pininfarina, la 275 GTB, la 275GTS qui appartint un temps à l’actrice Rachel Welsh, la 275 LM, la 365GTB Daytona, la 500 Superfast, la 512BB…
Parmi les Youngtimers: la Testarossa, la F40, la 288 GTO, la 550 Maranello WSR (World Speed Record), l’Enzo (qui fut un temps la propriété de Jean Todt), …
Parmi les Modernes: La Ferrari Aperta, la 599GTO, la F430 Scuderia
Parmi les voitures de compétition: la 156 F1, la F1/87 (ex-Gerard Berger) et la 275GTB Competition
… et bien d’autres encore à découvrir sur place!

musée,expo,été,autoworld,cinquantenaire,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,

Il y a 70 ans…
… en 1947, à Modène (Italie), l’histoire commence lorsque la première 125 S sort des usines de la Via Abetone Inferiore. Immédiatement, cette sportive remporte la victoire d’une course à Piacenza. C’est la première d’une longue série de victoires. Très vite, d’autres sportives voient le jour: les 159 S et les 166 S, Corsa, MM et Sport. La 166 MM Barchetta marque un tournant dans l’histoire de la marque car c’est la première Ferrari de route.

musée,expo,été,autoworld,cinquantenaire,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,

Les carrossiers et designers italiens les plus prestigieux sont appréhendés pour réaliser des modèles quasi uniques : Vignale, Ghia, Touring mais surtout Pininfarina dont la coopération, née en 1952 (avec la réalisation d’un cabriolet pour l’écurie Georges Filipinetti), se poursuit encore aujourd’hui. La Ferrari 250 GT California Spyder (Pininfarina – Scaglietti) est réputée être "l’une des plus belles Ferrari et l’un des plus beaux cabriolets de l’histoire de l’automobile".

musée,expo,été,autoworld,cinquantenaire,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,

Les années '60 sont cruciales pour la marque. En 1960, non seulement la Ferrari 250 GTE est la première Ferrari produite en série à 900 exemplaires, mais surtout, Ferrari devient une société anonyme (SEFAC). Elle est approchée par le géant américain Ford qui lui mène la vie dure en courses durant plus de cinq ans. Malgré ses succès, Ferrari fait face à des difficultés financières. En 1969, Enzo Ferrari vend 50% des parts de la SA à Gianni Agnelli, CEO du groupe Fiat. Sort alors la Ferrari Daytona produite à 1.395 exemplaires mais qui n’a pas connu le succès escompté en raisons d’un environnement politique instable.

musée,expo,été,autoworld,cinquantenaire,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,

Quelques mois après la mort du Commendatore en août 1988, le groupe Fiat devient l’actionnaire majoritaire mais, cinq ans plus tard, l’entreprise ne vend plus que 2.289 voitures et est donnée pour morte.
En 2004, Agnelli nomme Luca di Montezemolo (ancien assistant d’Enzo Ferrari) à la tête de Ferrari. Ce dernier fera rapidement progresser le chiffre d’affaires. Toutefois, la politique de l’entreprise est de rester plus proche de l’artisanat que de la fabrication industrielle, selon le slogan Formula Uomo qui place l’humain au centre des considération du constructeur.

musée,expo,été,autoworld,cinquantenaire,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,

Le Cheval Cabré
L’histoire fut longtemps controversée. On suspecta même Enzo Ferrari de l’avoir inventée de toutes pièces pour nourrir sa propre légende mais des documents prouvent irréfutablement qu’il s’agit de l’emblème du régiment de cavalerie de Baracca qui fut offert à Enzo Ferrari par la mère de Francesco Baracca, pilote de chasse italien et héros de la Première Guerre Mondiale. Le Scudetto est devenu l’emblème de Ferrari avec les lettres S F (pour Scuderia Ferrari).

musée,expo,été,autoworld,cinquantenaire,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,

Infos pratiques :
Autoworld - Esplanade du Cinquantenaire – 1000 Bruxelles
Ouvert tous les jours – même le lundi – de 10h à 18h
L’entrée au musée est au prix de : 10€/adulte - 8€/senior – 7€/étudiant - 4€/enfant 6-12 ans - gratuit pour les moins de 6 ans

musée,expo,été,autoworld,cinquantenaire,ferrari,70,ans,anniversaire,bruxelles,

20:20 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musée, expo, été, autoworld, cinquantenaire, ferrari, 70, ans, anniversaire, bruxelles | | |

Audi,SQ5,2017,nouveau,new,V6,essence,TFSI,3.0,quattro,354 ch,500 Nm,été,lancement,belgique

Basée sur la seconde génération du Q5, présentée au Salon de Paris l'an passé, sa version sportive nous devient subitement bien plus sympathique à partir du moment où elle reprend sous son capot le 3.0 V6 essence TFSI de 354 ch découvert avec les dernières S5. Pour rappel, le précédent modèle n'était disponible chez nous qu'en Diesel.

Audi,SQ5,2017,nouveau,new,V6,essence,TFSI,3.0,quattro,354 ch,500 Nm,été,lancement,belgique

Envoyant 500 Nm de couple aux quatre roues dès 1.370 tr/mn via une boîte automatique Tiptronic à huit rapports, ce V6 permet au SUV de 1.995kg d'atteindre les 100 km/h en 5"4. La vitesse de pointe est limitée électroniquement à 250 km/h. Le sélecteur de modes de conduite propose une fonction "roue libre" s'activant lors d'un lever de pied entre 55 et 160 km/h. Un différentiel "sport" optionnel envoie plus de couple à la roue arrière extérieure en courbe afin de permettre une amorce de glisse.

Audi,SQ5,2017,nouveau,new,V6,essence,TFSI,3.0,quattro,354 ch,500 Nm,été,lancement,belgique

Reposant sur des jantes de 20 pouces (21 en option), le SQ5 se distingue notamment à sa calandre et ses prises d'air noires, son diffuseur factice soulignant des sorties d'échappement reliées par une bande noire ou encore ses coques de rétroviseurs en aluminium.

Audi,SQ5,2017,nouveau,new,V6,essence,TFSI,3.0,quattro,354 ch,500 Nm,été,lancement,belgique

L'habitacle reçoit des seuils de portes rétroéclairés, une sellerie cuir/alcantara, des inserts d'aluminium ou encore un pédalier en inox. Tableau de bord numérique et système d'info-divertissement à écran tactile de 8,3 pouces avec commandes haptiques, vocales et gestuelles sont au programme. Le catalogue des options et équipements de série variera selon les marchés. Le nouvel Audi SQ5 sera commercialisé à l'été 2017.

Audi,SQ5,2017,nouveau,new,V6,essence,TFSI,3.0,quattro,354 ch,500 Nm,été,lancement,belgique

22:26 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : audi, sq5, 2017, nouveau, new, v6, essence, tfsi, 3.0, quattro, 354 ch, 500 nm, été, lancement, belgique | | |

essai,test,routier,porsche,911,carrera,4S,cabriolet,new,nouvelle,4WD,été,plaisir,2016

Ce n’est pas sans certains à priori que nous avons pris possession de cette Porsche 911 Carrera 4S Cabriolet. Trop grosse, trop banale, trop connue. Et puis le charme opère. Délicatement, inévitablement, insidieusement. Les kilomètres défilent, nos passagers s’emballent et puis l’envie de poursuivre la route toute la nuit. Quels sont donc les ingrédients de cette drogue savamment distillée?

Des lignes connues, un intérieur sobre et une sonorité trop étouffée seront les seuls défauts que nous retiendrons de cet essai. Autant les citer d’entrée de jeu pour ne plus y revenir par la suite. Parce que ces lignes connues depuis 50 ans font encore mouche auprès des passants. Il faut dire que le superbe rouge carmin de notre voiture d’essai plaisait beaucoup. Hérésie diront pourtant les tifosis! A l’intérieur, c’est effectivement très sobre et austère mais on se sent bel et bien à bord d’une 911. Petit bémol pour la largeur du combiné reprenant tous les cadrans face au conducteur. Certains indicateurs, comme le niveau du réservoir, nous obligeaient à nous pencher pour pouvoir les lire. Mais la finition est absolument sans défaut ainsi que la position de conduite bien aidée par les sièges sport à 2.500 euros!

essai,test,routier,porsche,911,carrera,4S,cabriolet,new,nouvelle,4WD,été,plaisir,2016

Confort remarquable

La première réflexion de nos passagers concernait d’abord le confort. Qu’ils viennent d’un coupé sportif ou d’une compacte, tous s’extasiaient devant le confort de cette 911 véritablement conçue pour avaler les kilomètres en toute sérénité. Nos mauvaises routes sont avalées en toute décontraction. Mais pour goûter à la quintessence de notre bolide allemand, il nous faut nous éloigner des routes encombrées. Nous plaçons la molette de sélection des programmes, positionnée sur le volant sport GT optionnel, sur S et le témoin de l’échappement sport s’allume tandis que le Start & Stop n’est plus disponible. La poussée est franche mais pas encore sauvage.

essai,test,routier,porsche,911,carrera,4S,cabriolet,new,nouvelle,4WD,été,plaisir,2016

Suffisante pour impressionner ceux qui n’ont pas l’habitude de tels engins surtout sur nos petites routes ardennaises. Mais il reste pourtant une étape à franchir en tournant à nouveau la molette d’un quart de tour pour la positionner sur Sport+. Là, la suspension durcit et la boîte passe en mode rapide, rétrogradant de plusieurs rapports pour nous offrir la pleine puissance. Les 420 chevaux du petit 3.0 turbo sont présents même si la sonorité n’impressionne guère. Si vous appuyez sur le centre du petit bouton en question, vous bénéficiez d’un boost de 20 secondes, histoire de dégoûter définitivement vos suiveurs.

essai,test,routier,porsche,911,carrera,4S,cabriolet,new,nouvelle,4WD,été,plaisir,2016

Freinage en béton

En décapotant, vous bénéficiez d’une visibilité améliorée, celle-ci n’étant pas le point fort du cabriolet lorsqu’il est couvert. Vous vivez alors les sensations au maximum et lorsqu’est venu l’heure de ralentir, vous pouvez toujours compter sur des freins très impressionnants. Les distances de freinage sont réduites comme jamais. Technologiquement, cette Porsche 911 Carrera 4S est assez impressionnante mais la place nous manque pour vous détailler le différentiel vectoriel de couple ou l’essieu arrière directionnel. Toujours est-il que même sous la pluie, cette 911 est absolument souveraine même s’il ne faut pas oublier la taille des Pirelli P Zero. Nous avons d’ailleurs réussi à l’embarquer, sur route détrempée, dans un travers joliment maîtrisé (et ce en mode Confort), preuve s’il le fallait encore que la répartition de puissance, malgré les quatre roues motrices, privilégie toujours le train arrière.

essai,test,routier,porsche,911,carrera,4S,cabriolet,new,nouvelle,4WD,été,plaisir,2016

Mais sous le soleil, elle est définitivement facile à conduire vite et ça, pour une 911, c’est un petit miracle. De quoi faire la moue chez les puristes. Qui regretteront également ce sifflement continu en provenance de l’arrière. Cette turbine qui siffle pour garantir un couple de 500 Nm disponible de 1.700 à 5.000 trs/min, soit tout bonnement la plage d’un Diesel ordinaire.

essai,test,routier,porsche,911,carrera,4S,cabriolet,new,nouvelle,4WD,été,plaisir,2016

Prix hallucinant

Affichée à 135.036 €, la Porsche dont nous avions hérité se voyait greffée de 37.000 € d’options pour atteindre la somme hallucinante de 172.000 € pour une Porsche dotée d’un petit 3.0 6 cylindres à plat de seulement 420 ch. Mais tout est payant à l’image de la bande pare-soleil sur le pare-brise (121 €), du régulateur de vitesse (363 €), des tapis de sol (205 €) ou encore de l’emblème Porsche sur les appuie-têtes (230 €).

essai,test,routier,porsche,911,carrera,4S,cabriolet,new,nouvelle,4WD,été,plaisir,2016

Le budget est conséquent mais le plaisir offert est incomparable en termes d’efficacité, de confort et de motricité malgré le petit bémol dû au manque de vocalises. A se demander si les échappements Sport facturés 2.843 € sont vraiment nécessaires…

+

Comportement magique

Freinage en béton

Confort de limousine

-

Sonorité discrète

Intérieur sobre

essai,test,routier,porsche,911,carrera,4S,cabriolet,new,nouvelle,4WD,été,plaisir,2016

21:00 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essai, test, routier, porsche, 911, carrera, 4s, cabriolet, new, nouvelle, 4wd, été, plaisir, 2016 | | |

Seat,Salon,Genève,2016,Ateca,SUV,new,nouveau,compact,TDI,TSI,moteurs,été

Après le concept, vu ici l'année dernière, Seat présente enfin la version définitive de son SUV moyen chargé de venir jouer les trouble-fêtes sur un marché très disputé. L'Ateca est le digne héritier des dernières productions de la firme de Martorell avec ses lignes tendues à souhait et ses lignes bien droites. Si le résultat n'est pas surprenant, il n'en est pas moins agréable. On reconnaît, derrière ce design, l'esprit de la Leon.

Seat,Salon,Genève,2016,Ateca,SUV,new,nouveau,compact,TDI,TSI,moteurs,été

En termes de mensurations, l'Ateca affiche une longueur plutôt contenue avec 4,36 m, soit 8 cm de moins qu'un Renault Kadjar pour ne prendre que cet exemple. Le nouveau SUV espagnol accueillera les motorisations diesels 1.6 TD de 115 ch, et 2.0 TDI de 150 et 190 ch. En essence, la gamme commencera par le 1.0 TSI de 115 ch, qui sera épaulé par un 1.4 TSI de 150 ch. L'arrivée en concession n'est pas attendue avant cet été.

Seat,Salon,Genève,2016,Ateca,SUV,new,nouveau,compact,TDI,TSI,moteurs,été

14:40 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : seat, salon, genève, 2016, ateca, suv, new, nouveau, compact, tdi, tsi, moteurs, été | | |

congé, vacances, été, bonnes, tous, toutes,

Voilà venu le temps de nous octroyer quelques jours de vacances! Nous vous souhaitons à toutes et à tous d'excellents congés.

11:23 Écrit par Benoît Lays dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : congé, vacances, été, bonnes, tous, toutes | | |

Alfa romeo,Alfa,SalonGenève,2015,nouveautés,news,4c,spider,1900 C,histoire,patrimoine,été,73.000,euros

Nous vous en avons longuement parlé la semaine dernière alors nous ne reviendrons pas en détails sur ce 4C Spider qui devrait se la jouer une fois le printemps revenu.

Alfa romeo,Alfa,SalonGenève,2015,nouveautés,news,4c,spider,1900 C,histoire,patrimoine,été,73.000,euros

Pour rappel, il reçoit des jantes spécifiques de 18 pouces à l’avant et 19 pouces à l’arrière. Pour l'occasion, l’habitacle se pare d’une sellerie cuir inédite. Sous le capot, rien de nouveau. On retrouve le quatre-cylindres essence 1750 TBi de 240 ch couplé à la boîte automatique à six rapports TCT à double embrayage à sec pouvant se commander grâce à des palettes au volant.

Alfa romeo,Alfa,SalonGenève,2015,nouveautés,news,4c,spider,1900 C,histoire,patrimoine,été,73.000,euros

Selon de de nombreux sites français, ce cabriolet compact sera disponible à partir de l'été 2015 au prix de 73 000 €. Là, ça commence à faire cher le bout de carbone!

Alfa romeo,Alfa,SalonGenève,2015,nouveautés,news,4c,spider,1900 C,histoire,patrimoine,été,73.000,euros

Enfin, pour l'occasion, Alfa avait sorti de son musée un superbe spider 1900 C des années 50. Un petit bijou...

alfa romeo,alfa,salongenève,2015,nouveautés,news,4c,spider,1900 c,histoire,patrimoine,été,73.000,euros,filles,hôtesses,girls

11:03 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : alfa romeo, alfa, salongenève, 2015, nouveautés, news, 4c, spider, 1900 c, histoire, patrimoine, été, 73.000, euros, filles, hôtesses, girls | | |

audi,rs3,nouvelle,new,generation,367ch,465 nm,280 kmh,performance,compacte,5 portes,allemande,été,2015,vendue

Caractérisés par une sonorité profonde et rauque, une belle spontanéité à monter dans les tours et un potentiel impressionnant, les moteurs 5 cylindres d’Audi sont légendaires. 367 ch, 465 Nm… Audi a dévoilé la nouvelle RS 3 Sportback, la plus puissante des compactes d’exception. Propulsée par son vigoureux 5 cylindres turbo, la 5 portes abat le sprint de 0 à 100 km/h en 4"3, soit 0"3 de moins que sa devancière, et peut atteindre 280 km/h.

audi,rs3,nouvelle,new,generation,367ch,465 nm,280 kmh,performance,compacte,5 portes,allemande,été,2015,vendue

"Les moteurs 5 cylindres sont une tradition de longue date chez nous", a déclaré le professeur docteur Ulrich Hackenberg, membre du directoire d’AUDI AG en charge du Développement technique. "Dans les années 1980, ils ont donné à la marque Audi une dimension sportive qui s’est exprimée tant en compétition qu’à travers ses modèles de série. Sous le capot de la nouvelle Audi RS 3 Sportback, nous présentons le dernier développement de notre 5 cylindres de 2,5 l, le plus puissant des moteurs de série intégrés à la plateforme modulaire pour voitures à moteur transversal MQB."

audi,rs3,nouvelle,new,generation,367ch,465 nm,280 kmh,performance,compacte,5 portes,allemande,été,2015,vendue

Pour la RS 3 Sportback, le potentiel du 2.5 TFSI a été porté à 367 ch pour 465 Nm de couple. Il permet à la 5 portes compacte de franchir la barre des 100 km/h, départ arrêté, en 4"3 s. Les 250 km/h de vitesse de pointe peuvent être portés à 280 km/h en option. La RS 3 Sportback se contente cependant en moyenne de 8,1 l/100 km, à quoi correspondent des émissions de CO2 de 189 g/km.

audi,rs3,nouvelle,new,generation,367ch,465 nm,280 kmh,performance,compacte,5 portes,allemande,été,2015,vendue

La force motrice est acheminée aux roues via une boîte S tronic à 7 rapports, caractérisée par des passages de vitesse encore plus rapides que sur sa devancière, et la transmission intégrale permanente quattro. Celle-ci travaille de concert avec le système de redistribution individuelle du couple sur les quatre roues (vectorisation du couple) grâce à un logiciel intelligent et privilégie résolument un plaisir de conduite maximal. La nouvelle venue s’inscrit volontairement dans les virages.

audi,rs3,nouvelle,new,generation,367ch,465 nm,280 kmh,performance,compacte,5 portes,allemande,été,2015,vendue

Le châssis aussi impose de nouvelles références. Par comparaison avec l’A3 Sportback, la carrosserie est surbaissée de 25 mm. Les paliers de pivot du train avant, la direction progressive, le châssis sport et la régulation adaptative de l’amortissement Magnetic Ride (optionnelle) bénéficient d’une mise au point RS spécifique. Les disques de frein avant en carbone-céramique (en option) logés derrière les roues de 19 pouces constituent une innovation dans le segment des compactes d’exception.

audi,rs3,nouvelle,new,generation,367ch,465 nm,280 kmh,performance,compacte,5 portes,allemande,été,2015,vendue

Des détails caractéristiques au niveau de la carrosserie et de l’habitacle, de même qu’un généreux équipement, contribuent à faire de la RS 3 Sportback un concept abouti. Le nouveau modèle phare de la famille A3 est attendu chez les concessionnaires à l’été 2015.

audi,rs3,nouvelle,new,generation,367ch,465 nm,280 kmh,performance,compacte,5 portes,allemande,été,2015,vendue

08:00 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : audi, rs3, nouvelle, new, generation, 367ch, 465 nm, 280 kmh, performance, compacte, 5 portes, allemande, été, 2015, vendue | | |

BMW,Série 4,coupé,428i,435i,6 cylindres,300 ch,propulsion,X-Drive,nouveau,new,été,allemand,hélice,2013

BMW vient de dévoiler les premières photos de son nouveau coupé qui inaugure une Série 4 inédite. Dans un premier temps, ce nouveau coupé sera disponible avec deux moteurs essence, les 428i et 435i.

BMW,Série 4,coupé,428i,435i,6 cylindres,300 ch,propulsion,X-Drive,nouveau,new,été,allemand,hélice,2013

Tout comme dans la série 3, la 428i est propulsée par un moteur à quatre cylindres de 2.0 litres turbocompressé, bon pour 245 chevaux et 350 Nm de couple, et la 435i reçoit le 3.0 6 cylindres en ligne turbo faisant 306 ch pour 400 Nm de couple.

BMW,Série 4,coupé,428i,435i,6 cylindres,300 ch,propulsion,X-Drive,nouveau,new,été,allemand,hélice,2013

Dans trois des quatre modèles, vous pouvez disposer au choix de la boîte manuelle à six vitesses ou de la transmission automatique à huit rapports. Tous ces modèles sont disponibles avec la transmission intégrale X-Drive pour les mauvais conducteurs.

BMW,Série 4,coupé,428i,435i,6 cylindres,300 ch,propulsion,X-Drive,nouveau,new,été,allemand,hélice,2013

Trois finitions sont annoncées: Luxe, Sport et M Sport. Ce joli coupé sera commercialisé à la fin de l'été.

BMW,Série 4,coupé,428i,435i,6 cylindres,300 ch,propulsion,X-Drive,nouveau,new,été,allemand,hélice,2013

22:34 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bmw, série 4, coupé, 428i, 435i, 6 cylindres, 300 ch, propulsion, x-drive, nouveau, new, été, allemand, hélice, 2013 | | |

Opel,Insigna,OPC,V6,turbo,325 ch,berline,allemande,populaire,CDTi,infotainment,2013,été,juillet

L'arrivée de l'Insignia, en 2009, a marqué le retour en grâce d'Opel dans le segment des familiales. Mais ses ventes ont très sérieusement fléchi en 2012 alors la rélève était attendue. Certes, il s'agit d'un rajeunissement de mi-carrière mais les modifications n'en sont pas moins bien réelles. Celles-ci passent par une calandre agrandie et des yeux plus perçants tandis que la poupe est métamorphosée par une barre chromée qui traverse les feux arrière à l'image du récent cabriolet Cascada.

Opel,Insigna,OPC,V6,turbo,325 ch,berline,allemande,populaire,CDTi,infotainment,2013,été,juillet

L'habitacle profite de la mise à jour pour s'offrir des matériaux plus nobles et une ergonomie repensée. Place à un écran tactile de 8 pouces, positionné bien haut, et des blocs de commandes proprement séparés pour la hi-fi et la climatisation. Mieux encore, les fonctions navigation, téléphone et multimédia peuvent être guidées avec les doigts, en griffonnant des lettres sur un pavé tactile installé sur la console centrale. Les évolutions techniques s'annoncent tout aussi prometteuses.

Opel,Insigna,OPC,V6,turbo,325 ch,berline,allemande,populaire,CDTi,infotainment,2013,été,juillet

L'Insignia introduit deux nouvelles variantes de son 2.0 CDTi; qu'il dispose de 120 ou 140 ch, le turbodiesel n'engloutirait que 3,7 litres aux 100 km, l'équivalent de 99 g de CO2 par km. L'excellent bi-turbo de 195 ch est reconduit dans ses fonctions. Mais il doit désormais affronter deux sérieuses alternatives carburant au sans-plomb. Il s'agit de deux quatre cylindres dotés de l'injection directe, développant respectivement 170 (1.6) et 250 ch (2.0), ce dernier étant d'office associé à la transmission intégrale. Le joyau de la gamme, à savoir le V6 Turbo de la variante OPC (325 ch), reste inchangé. Toutes les modifications profiteront aux trois silhouettes berline, cinq-portes et break, et ce dès l'été 2013. De plus, les ingénieurs ont retouché les suspensions pour améliorer le confort et l'efficacité du châssis.

Opel,Insigna,OPC,V6,turbo,325 ch,berline,allemande,populaire,CDTi,infotainment,2013,été,juillet

12:37 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : opel, insigna, opc, v6, turbo, 325 ch, berline, allemande, populaire, cdti, infotainment, 2013, été, juillet | | |

Volkswagen,Golf,R,Cabriolet,2.0,turbo,265 ch,350 Nm,découvrable,toile,ciel,toit,sportive,3 portes,salon,genève,2013,été

Déjà présentée par Volkswagen sur sa chaîne Youtube à la fin de l'année dernière, la nouvelle Golf R Cabriolet fera bel et bien ses premiers pas en public lors du rendez-vous annuel des bords du Lac Léman. Sous le capot, le 2.0 TFSI dispose de 265 ch, soit 5 de moins que la berline. Le couple de 350 Nm s'étale de 2500 à 5000 trs/min. De quoi nous promettre un 0 à 100 km/h en 6"4 et une vitesse maxi limitée électroniquement à 250 km/h. Mais à l'inverse de la berline, disposant de quatre roues motrices, cette découvrable ne peut compter que sur ses roues avant pour transmettre sa cavalerie au sol. Logiquement, c'est encore la Golf VI qui sert de base au cabriolet puisque la version découvrable de la VII n'a pas encore vu le jour.

Volkswagen,Golf,R,Cabriolet,2.0,turbo,265 ch,350 Nm,découvrable,toile,ciel,toit,sportive,3 portes,salon,genève,2013,été

Associé à la transmission DSG à 6 rapports, le 4 cylindres turbo fait preuve de sobriété en ne réclamant selon Volkswagen que 8,2 l/100 km en cycle mixte, pour 190 g/km de CO2. Des chiffres qu'il faut prendre avec des pincettes lorsque nous connaissons l'appétit habituel des motorisations turbo de caractère. Reposant sur un châssis raffermi, la R Cabriolet se distingue extérieurement par ses boucliers agressifs très échancrés, sa calandre noire, sa double sortie d’échappement siglée R, ses étriers de frein noirs et ses coques de rétroviseurs assortis.

Volkswagen,Golf,R,Cabriolet,2.0,turbo,265 ch,350 Nm,découvrable,toile,ciel,toit,sportive,3 portes,salon,genève,2013,été

A bord, l'allemande se munit de sièges baquets en cuir avec surpiqûres, d'appuie-têtes siglés R, d'un volant cuir à 3 branches, d'inserts décoratifs alu et d'un pédalier et de seuils de portes en aluminium. L'équipement ajoute les phares bi-xénon avec éclairage d'intersection, la radionavigation (4 x 20 W et 8HP), la climatisation automatique et un capteur de pression des pneus. Une dotation complète justifiant selon VW un tarif élitiste annoncé aux alentours des 45.000 euros avec une arrivée en concession au printemps.

Volkswagen,Golf,R,Cabriolet,2.0,turbo,265 ch,350 Nm,découvrable,toile,ciel,toit,sportive,3 portes,salon,genève,2013,été

13:42 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : volkswagen, golf, r, cabriolet, 2.0, turbo, 265 ch, 350 nm, découvrable, toile, ciel, toit, sportive, 3 portes, salon, genève, 2013, été | | |