spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

A priori, ce titre peut sembler contradictoire lorsqu'on sait que les courses disputées ce week-end sur le plus beau circuit du monde ne concernaient que des voitures anciennes. Pourtant, cette deuxième plongée de l'année au cœur des véhicules historiques, après notre découverte du Concours d'Elégance de la Villa d'Este, nous a donné un véritable coup de fouet.

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

En cette période obscurantiste où les passionnés d'automobile et de pilotage sont perçus comme de dangereux déviants, il est bon de se retrouver, l'espace d'un week-end, entre passionnés. On profite au maximum des odeurs d'huile de ricin, du chant des moteurs qui s'échauffent dans les stands ou encore du spectacle sur la piste. L'ambiance est conviviale et l'on déambule dans les paddocks, attirés par certaines voitures, intrigués par d'autres. Les propriétaires-pilotes ne sont jamais bien loin et toujours prêts à partager leur passion. Bref, le temps passe vite et l'on ne se lasse pas d'admirer ces joyaux.

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

L’épreuve phare de ce rendez-vous est celle qui a donné son nom à l’épreuve, les Spa Six Hours Endurance. Une épreuve qui a proposé un affrontement de grande qualité entre les... 16 Ford GT40 Replica présentes au départ! Si la GT40 #9 de Frank Stippler, Michael Funke et Georg Nolte a longtemps occupé la tête du classement, elle a finalement dû baisser pavillon face à la #55 des spécialistes Britanniques Chris Ward et Andrew Smith, qui ont décroché leur première victoire dans la classique ardennaise. Il s'agissait du septième succès consécutif d'une GT40, la douzième victoire de la légendaire Ford en un quart de siècle.

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

Les GT40 Replica ont monopolisé le top 5 final, avec Jason Wright, Michael Gans et Andy Wolfe sur la plus petite marche du podium, devant Shaun Lynn et Andrew Haddon d'une part, Markus Graf Von Oeynhausen et le jeune Belge Nico Verdonck de l'autre. C'est la superbe Aston Martin DB4 GT DP214 de Friedrichs, Hadfield et Mallock qui s'est imposée comme la 'best of the rest', s'offrant une rutilante 6ème place devant les exceptionnelles Lotus Elan 26R des Britanniques Wilson-Stirling-Pittard et Porsche 904 de Fatemi-D'Ieteren, qui ont fièrement trouvé place dans le top 10 au beau milieu de bolides bien plus puissants.

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

Déception pour les Shelby Cobra, avec la #10, soit la version Daytona de Hart-Hart-Pastorelli, contrainte à l'abandon après avoir été omniprésente dans le top 5.

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

Casse moteur spectaculaire de Christophe Van Riet au volant de la #81, parti en tête-à-queue dans la ligne droite devant les stands F1! A noter, côté belge, la 19ème place de Thierry de Latre du Bosqueau et José Close au volant d'une Shelby Cobra.

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

Présent pour la première fois au programme de Spa Six Hours, le Jaguar Classic Challenge, organisé par la maison-mère, a permis aux E-Type de s’en donner à cœur joie, la victoire revenant aux Dodd père et fils devant l’Allemande Rhea Sautter, associée au Britannique Andy Newall.

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

Au bout du compte, Roadbook Organisation peut se féliciter d’une 25ème édition relativement épargnée par la météo. (texte en partie rédigé avec le communiqué de Vincent Franssen).

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

spa,six,hours,francorchamps,circuit,belgique,épreuves,courses,piste,historique,gt40,ford,jaguar,porsche,aston martin

13:39 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : spa, six, hours, francorchamps, circuit, belgique, épreuves, courses, piste, historique, gt40, ford, jaguar, porsche, aston martin | | |

spa,rally,new,nouveau,saison,2015,épreuves,routières,hitsoire,comeback,dg sport,jupsin,christian,mars

De toutes les villes belges, Spa peut se prévaloir de la plus forte et la plus ancienne tradition automobile. Selon les historiens spécialisés, la première course organisée dans notre pays s’est en effet déroulée dans la ville d’eaux, le 12 juillet… 1896 très exactement; disputée sur 12 km, elle a vu deux concurrents français – Roussel et Laumaille – terminer ex-aequo. Plus tard, le nom de Spa est revenu régulièrement en haut de l’affiche, via le circuit mondialement connu installé à quelques kilomètres de là mais grâce aussi à de nombreuses épreuves routières.

spa,rally,new,nouveau,saison,2015,épreuves,routières,hitsoire,comeback,dg sport,jupsin,christian,mars

Depuis une dizaine d’années pourtant, le championnat de Belgique des rallyes ne faisait plus étape dans cette région au si riche passé. Dès les 13 et 14 mars prochains, le mouvement sera relancé avec la première édition du Spa Rally. Soucieuses de renouer avec la tradition et d’accueillir à nouveau les passionnés, si nombreux aux quatre coins du pays, les autorités spadoises ont trouvé avec DG Sport l’interlocuteur idéal pour mettre sur pied cette épreuve qui fera la part aussi belle aux voitures dernier cri qu’à leurs aînées des catégories historiques.

spa,rally,new,nouveau,saison,2015,épreuves,routières,hitsoire,comeback,dg sport,jupsin,christian,mars

Spécialisée dans l’organisation d’événements sur deux et quatre roues, la société theutoise DG Sport dirigée par Christian Jupsin compte à son tableau de chasse des rendez-vous aussi réussis que les Bikers Classic, SpaItalia, le Tour de Belgique, etc. Elle se lance un nouveau défi avec ce Spa Rally, promu d’emblée dans la compétition nationale dont il constituera le deuxième round après le Haspengouw (22 février): «Un créneau était disponible dans le calendrier des manifestations organisées à Spa et dans les environs», explique Christian Jupsin. «Avec l’équipe de DG Sport, nous voulions diversifier encore plus nos activités. Nous avons donc présenté le projet à la Ville de Spa qui s’est montrée enthousiaste. Le RACB et le promoteur ayant donné leur accord à l’intégration de notre rallye au championnat de Belgique, nous avons foncé ! Cela dit, nous mesurons pleinement l’ampleur de la tâche, d’autant que les délais sont courts. Mais le challenge n’en est que plus excitant!»

spa,rally,new,nouveau,saison,2015,épreuves,routières,hitsoire,comeback,dg sport,jupsin,christian,mars

Chargé d’orchestrer la partie sportive du Spa Rally, Robert Vandevorst travaille d’arrache-pied depuis de nombreuses semaines à  l’élaboration du parcours et du timing. S’il a déjà ficelé son road-book,  il se garde bien – évidemment – de le dévoiler… Toutefois, le directeur de l’épreuve accepte de lever un coin du voile sur le canevas qu’il a adopté : «N’en déplaise aux superstitieux, c’est bien le vendredi 13 mars que le départ sera donné. Les concurrents quitteront Spa à partir de 16h00 pour une boucle de trois spéciales à disputer deux fois, le retour au parc étant prévu peu avant 23h00. Le menu sera évidemment plus corsé le lendemain avec, dès 08h00, une boucle de cinq autres tronçons chronométrés qui sera parcourue à deux reprises… avant un petit dessert, un troisième passage dans trois de ces chronos. L’arrivée est prévue à 21h00 au terme de dix-neuf sprints représentant plus de 200 km chronométrés.»

spa,rally,new,nouveau,saison,2015,épreuves,routières,hitsoire,comeback,dg sport,jupsin,christian,mars

On le sait, la compétition nationale 2015 s’annonce sous des auspices très favorables puisque plusieurs importateurs s’impliqueront dans la catégorie-reine qui regroupe les voitures R5 et Super 2000. Tenant du titre, Freddy Loix n’étrennera la nouvelle Skoda Fabia R5 qu’en cours de saison et il disputera les premiers rounds avec la Fabia Super 2000; c’est donc au volant de cette dernière qu’il se présentera à Spa. Inutile de chercher plus loin l’homme à battre : «Fast Freddy» connaît sa monture sur le bout des doigts et son expérience lui permettra d’être directement performant dans les spéciales inédites qui seront proposées aux concurrents du Spa Rally.

spa,rally,new,nouveau,saison,2015,épreuves,routières,hitsoire,comeback,dg sport,jupsin,christian,mars

La  concurrence sera – notamment – emmenée par Cédric Cherain, passé de la Ford Fiesta R5 à la Citroën DS3 R5, mais bien d’autres cadors sont attendus sur des engins dernier cri, Peugeot, Ford ou Citroën. Ajoutez-y les traditionnelles WRC, R4, Groupe N ainsi que les nombreuses tractions – Renault Clio, Peugeot 208, Ford Fiesta, des classes R2 et R3, etc – et ces GT dont la cote ne cesse de grimper chez les passionnés : le spectacle s’annonce superbe à l’occasion du Spa Rally 2015 qui constituera un véritable trait d’union entre le passé et le présent.

spa,rally,new,nouveau,saison,2015,épreuves,routières,hitsoire,comeback,dg sport,jupsin,christian,mars

En effet, les voitures historiques (BHC + VHRS) joueront un rôle très en vue sur ces spéciales où elles ont écrit naguère des pages marquantes de l’histoire du rallye belge. Les longs travers des Ford Escort RS, Porsche 911, Opel Kadett GT/E et autres Lancia Beta restent dans toutes les mémoires, comme la « bande-son » des moteurs poussés dans la zone rouge et les craquements des boîtes à crabots. Décidé à offrir à nouveau ces moments magiques au public massé le long des routes spadoises, DG Sport multiplie d’ailleurs les contacts avec plusieurs spécialistes étrangers susceptibles de venir donner la réplique aux ténors belges de la catégorie.

spa,rally,new,nouveau,saison,2015,épreuves,routières,hitsoire,comeback,dg sport,jupsin,christian,mars

16:00 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : spa, rally, new, nouveau, saison, 2015, épreuves, routières, hitsoire, comeback, dg sport, jupsin, christian, mars | | |

liepaja,rally,erc,lappi,Esapekka,vainqueur,championnat,europe,épreuves,routière,deuxième,manche,peugeot,michelin,skoda,ford,fiesat,207,s2000,fabia,neige,citroën

Absente au Jännerrallye, l’équipe Skoda Motorsport était de retour en championnat d’Europe ce week-end sur les pistes enneigées de Lettonie avec, au volant de la Fabia S2000 officielle chaussée de pneumatiques Michelin X-Ice North, le Finlandais Esapekka Lappi, vainqueur de la dernière manche européenne 2013.

liepaja,rally,erc,lappi,Esapekka,vainqueur,championnat,europe,épreuves,routière,deuxième,manche,peugeot,michelin,skoda,ford,fiesat,207,s2000,fabia,neige,citroën

Sur son élan du Rallye Monte-Carlo, le Français Bryan Bouffier (Citroën DS3 RRC) a remporté l’ES1, avant de commettre une petite faute dans la spéciale suivante et d’endommager son radiateur. C’est le jeune Russe Vasiliy Gryazin, qui court sous licence lettone, qui s’est retrouvé en tête au volant de sa Ford Fiesta S2000/Michelin.

liepaja,rally,erc,lappi,Esapekka,vainqueur,championnat,europe,épreuves,routière,deuxième,manche,peugeot,michelin,skoda,ford,fiesat,207,s2000,fabia,neige,citroën

Mais Esapekka Lappi a signé trois meilleurs temps consécutifs pour prendre les rênes du rallye à l’issue de la 1ère journée, avec seulement 2"6 d’avance sur Gryazin. Peu en confiance au volant de sa Peugeot 207 S2000, Craig Breen pointait à la troisième place devant le Polonais Kajetan Kajetanowicz (Fiesta R5) et l’Allemand Sepp Wiegand (Fabia S2000).

liepaja,rally,erc,lappi,Esapekka,vainqueur,championnat,europe,épreuves,routière,deuxième,manche,peugeot,michelin,skoda,ford,fiesat,207,s2000,fabia,neige,citroën

Sur ces pistes très rapides, les Mitsubishi Lancer ont profité de leur vitesse de pointe: l’Estonien Siim Plangi était sixième du général et leader de la catégorie Production avec 4"2 d’avance sur Martins Svilis (Mitsubishi Lancer Evo IX) samedi soir. C’est d’ailleurs lui qui a signé le meilleur temps de l’ES7, le lendemain matin, alors que le duel Lappi / Gryazin battait son plein pour la victoire.

liepaja,rally,erc,lappi,Esapekka,vainqueur,championnat,europe,épreuves,routière,deuxième,manche,peugeot,michelin,skoda,ford,fiesat,207,s2000,fabia,neige,citroën

Le Finlandais a enchaîné une série de trois meilleurs temps pour prendre ses distances sur Gryazin et remporter le Rally Liepaja 2014, succédant ainsi au pilote officiel Skoda Jan Kopecky au palmarès de cette épreuve. A 20 ans, Vasiliy Gryazin signe son meilleur résultat en ERC avec la deuxième place finale, devant Craig Breen qui s’est offert un podium pour son anniversaire et pour la dernière course officielle de la Peugeot 207 S2000. Kajetanowicz et Wiegand complètent le top-five.

liepaja,rally,erc,lappi,Esapekka,vainqueur,championnat,europe,épreuves,routière,deuxième,manche,peugeot,michelin,skoda,ford,fiesat,207,s2000,fabia,neige,citroën

En catégorie Production, Plangi et Svilis ont tous deux abandonné dimanche. La victoire revient au Letton Janis Vorobjovs (Mitsubishi Lancer Evo X) devant Vitaliy Pushkar (Mitsubishi Lancer Evo X). Le Tchèque Jan Cerny (Peugeot 208 R2/Michelin) remporte la catégorie Junior devant le Finlandais Risto Immonen (Citroën C2). Stéphane Lefebvre (Peugeot 208 R2) a dû abandonner (moteur cassé).

liepaja,rally,erc,lappi,Esapekka,vainqueur,championnat,europe,épreuves,routière,deuxième,manche,peugeot,michelin,skoda,ford,fiesat,207,s2000,fabia,neige,citroën

Le Sibiu Rally Romania étant remporté à une date ultérieure (peut-être octobre), la prochaine manche ERC 2014 se déroulera fin mars sur les pistes du Rallye de l’Acropole. (Source: Michelin Bestofrallylive.com)

liepaja,rally,erc,lappi,Esapekka,vainqueur,championnat,europe,épreuves,routière,deuxième,manche,peugeot,michelin,skoda,ford,fiesat,207,s2000,fabia,neige,citroën

Classement Rally Liepaja

1. Lappi/Fern (Skoda Fabia S2000/Michelin), 2h13min11s5 – 2. Gryazin/Chumak (Ford Fiesta S2000/Michelin), +34s7 – 3. Breen/Martin (Peugeot 207 S2000/Michelin), +1min36s8 – 4. Kajetanowizc/Baran (Ford Fiesta R5/Michelin), +2min35s5 – 5. Wiegand/Christian (Skoda Fabia S2000/Michelin), +3min16s1…

liepaja,rally,erc,lappi,Esapekka,vainqueur,championnat,europe,épreuves,routière,deuxième,manche,peugeot,michelin,skoda,ford,fiesat,207,s2000,fabia,neige,citroën

14:42 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : liepaja, rally, erc, lappi, esapekka, vainqueur, championnat, europe, épreuves, routière, deuxième, manche, peugeot, michelin, skoda, ford, fiesat, 207, s2000, fabia, neige, citroën | | |

Liepaja,rally,ERC,championnat,europe,épreuves,routière,deuxième,manche,peugeot,michelin,skoda,ford,Fiesat,207,S2000,Fabia,neige,Citroën

Après un Jännerrallye remporté dans la toute dernière spéciale par Robert Kubica, on s’attend également à une bagarre très serrée au Rally Liepaja (Lettonie). L’an passé, l’épreuve s’était déroulée sur des pistes en terre à peine gelées. Ces derniers jours, il a fait entre -20°C et -10°C en Lettonie et le rallye devrait se dérouler dans des conditions idéales. Michelin fournira à ses principaux partenaires des pneus X-Ice North en 15/65x15 dotés de 384 clous de 6,5 mm ou 7 mm de saillie.

Liepaja,rally,ERC,championnat,europe,épreuves,routière,deuxième,manche,peugeot,michelin,skoda,ford,Fiesat,207,S2000,Fabia,neige,Citroën

Avant de faire débuter la Peugeot 208 R5 dans quelques semaines, l’Irlandais Craig Breen démarre sa saison européenne 2014 au volant de la Peugeot 207 S2000/Michelin préparée par SaintéLoc Racing. Avec son nouveau copilote Scott Martin, il tentera de faire mieux que la deuxième place décrochée ici-même l’an passé, avant de traverser la Mer Baltique pour disputer le Rallye de Suède la semaine suivante.

Liepaja,rally,ERC,championnat,europe,épreuves,routière,deuxième,manche,peugeot,michelin,skoda,ford,Fiesat,207,S2000,Fabia,neige,Citroën

Bryan Bouffier, excellent second du dernier Rallye de Monte-Carlo, va découvrir cette épreuve au volant d’une voiture qu’il va également découvrir en course, une Citroën DS3 RR suivie par PH-Sport. Leader du Jännerrallye avant une sortie de route, le champion polonais Kajetan Kajetanowicz va vouloir prendre sa revanche sur sa Ford Fiesta R5. Les Estoniens Raul Jeets (8e en 2013) et Timmu Korge, ainsi que Marco Tempestini, disposent eux aussi de Fiesta R5. Le jeune Russe Vasily Gryazin, engagé sous licence lettone, aligne quant à lui sa Ford Fiesta S2000.

Liepaja,rally,ERC,championnat,europe,épreuves,routière,deuxième,manche,peugeot,michelin,skoda,ford,Fiesat,207,S2000,Fabia,neige,Citroën

Skoda Motorsport avait fait l’impasse sur ce rallye l’an passé. Cette année, la marque tchèque engage une Fabia S2000/Michelin officielle pour le Finlandais Esapekka Lappi. Skoda sera également représenté par l’Allemand Sepp Wiegand et les Tchèques Tarabus et Orsak. Sur ces pistes au profil très rapide, les Mitsubishi Lancer et Subaru Impreza R4 vont certainement profiter de leur vitesse de pointe. Le Lituanien Vytautas Svedas (sixième en 2013) et l’Autrichien Hermann Neubauer (dixième au Jännerrallye) sont à surveiller. Le Rally Liepaja ouvre également le championnat Junior 2014 avec 15 pilotes engagés au volant de voitures R2 chaussées de pneus Michelin en 10/65x15.

Liepaja,rally,ERC,championnat,europe,épreuves,routière,deuxième,manche,peugeot,michelin,skoda,ford,Fiesat,207,S2000,Fabia,neige,Citroën

Le Rally Liepaja compte 12 épreuves spéciales et 240,56 km chronométrés. Parmi elles, une seule est identique à l’édition 2013 ! La plus longue spéciale (32,03 km) se disputera en nocturne samedi 1er février. La Qualifying Stage est programmée vendredi après-midi. (Source: Michelin Bestofrallylive.com)

Liepaja,rally,ERC,championnat,europe,épreuves,routière,deuxième,manche,peugeot,michelin,skoda,ford,Fiesat,207,S2000,Fabia,neige,Citroën

13:02 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : liepaja, rally, erc, championnat, europe, épreuves, routière, deuxième, manche, peugeot, michelin, skoda, ford, fiesat, 207, s2000, fabia, neige, citroën | | |

Opel,Adam,Cup,Rallye,test,essai,nouvelle,new,traction,épreuves,routières,france,allemagne,OPC,185 ch,1.6,ecotec

Opel a annoncé son retour à la compétition automobile en novembre 2012 avec l’Adam Cup. Au Salon de Genève, la marque va présenter une nouvelle star: un concept sur base de la citadine branchée lancée récemment, qui répond cette fois au cahier des charges FIA du règlement R2. Son développement final et la fiche d’homologation devraient être finalisés au cours de 2013. Avec cette R2, la marque au blitz franchit une nouvelle étape dans sa stratégie de sport automobile en proposant un véhicule très affuté qui sera conforme pour un engagement dans tous les championnats nationaux en Europe.

Opel,Adam,Cup,Rallye,test,essai,nouvelle,new,traction,épreuves,routières,france,allemagne,OPC,185 ch,1.6,ecotec

Les éléments de carrosserie spécifiques issus de la gamme Opel OPC, le capot et le hayon à ouvertures rapides, les sabots de protection avant et arrière ajoutent une note sportive à cette spécialiste musclée de l’asphalte et de la terre. L’Adam R2 est propulsée par un 1.6 Ecotec 16V à calage variable développant environ 185 ch avec un couple maxi de quelque 190 Nm en configuration course. La puissance est transmise via une boîte de vitesses séquentielle 5 rapports Sadev et un différentiel à glissement limité à verrouillage multidisques. Les épures de suspension, avec réglages asphalte et terre, garantissent un maximum d’adhérence et un comportement dynamique. La puissance de décélération est excellente grâce à un système de freinage avec frein à main décranté hydraulique fly-off, des étriers de frein avant Brembo à 4 pistons et un répartiteur réglable pour le freinage sur le train arrière.

Opel,Adam,Cup,Rallye,test,essai,nouvelle,new,traction,épreuves,routières,france,allemagne,OPC,185 ch,1.6,ecotec

L’habitacle de la R2 dispose de tous les attributs d’une voiture de course professionnelle, et de nombreux éléments font déjà partie de l’équipement qui lui permettra d’être homologable cette année par la FIA, la fédération internationale du sport automobile. La dotation comprend : un arceau de sécurité intégré, des sièges baquets racing Sparco compatibles avec le système de protection du pilote Hans, une planche de bord avec indicateur LCD de rapport engagé, un voyant de contrôle et un tripmaster, un panneau de commande central, un lecteur de carte et un extincteur électrique.

Opel,Adam,Cup,Rallye,test,essai,nouvelle,new,traction,épreuves,routières,france,allemagne,OPC,185 ch,1.6,ecotec

L’ultra-compacte R2 est basée sur la nouvelle version Adam Cup. Cette dernière voiture constitue la première étape du nouveau programme européen d’Opel, qui vise à promouvoir l’engagement de clients en rallye, et permettre ainsi à de jeunes pilotes de talent de se rapprocher progressivement des sommets de la compétition européenne. A partir de la saison 2013, jusqu’à 40 voitures s’affronteront pour les trophées de la marque en Allemagne et en France. Dans la Coupe allemande ADAC Opel, le vainqueur du classement spécial Rallye Junior (pour les pilotes jusqu’à 27 ans) se verra offrir le passage en groupe R2, et recevra l’aide pour sa saison d’Opel et de l’ADAC.

Opel,Adam,Cup,Rallye,test,essai,nouvelle,new,traction,épreuves,routières,france,allemagne,OPC,185 ch,1.6,ecotec

12:02 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : opel, adam, cup, rallye, test, essai, nouvelle, new, traction, épreuves, routières, france, allemagne, opc, 185 ch, 1.6, ecotec | | |

HANNINEN_14(2).JPG

Malgré l'absence de neige lors des quatre chronos disputés aujourd'hui, c'est un Scandinave qui a dominé cette première journée de course. Juho Hanninen, le champion IRC en titre qui ne disputera pourtant pas cette saison 2011 puisqu'il est engagé par Skoda en WRC, a signé deux meilleurs temps dans les spéciales 2 et 3. De quoi rentrer au parc d'assistance en fin de journée avec une avance de 44"5 sur son dauphin, notre compatriote Freddy Loix (Skoda Fabia S2000), auteur d'une performance exemplaire. "Je n'ai pas commis d'erreurs de la journée et j'ai effectué les bons choix de pneus, expliquait le Finlandais. Je n'ai pas à me plaindre. Les spéciales étaient techniques. Jeudi, ce sera moins évident de creuser des écarts. A présent je vais piloter de manière intelligente pour gérer mon avance."

LOIX_05(4).JPG

Vainqueur de trois des quatre spéciales de cette première étape puisque Fast Freddy remportait la dernière du jour, Skoda s'est logiquement montré plus à l'aise que les Peugeot. Stéphane Sarrazin (Peugeot 207 S2000) ouvrait pourtant le feu d'entrée en signant le meilleur chrono entre Le Moulinon et Antraigues (ES1). Mais dans la suivante, un mauvais choix de gommes lui faisait perdre 35". Croyant la spéciale humide, il chaussait les pneumatiques en conséquence mais le vent a asséché les routes. Des soucis de radio (ES3) puis de fixation de baquet (ES4) le faisaient encore reculer dans l'après-midi. A l'issue de la journée, il cède 55"5 à Hanninen.

SOLBERG_17.jpg

Il est devancé par Petter Solberg (Peugeot 207 S2000), la surprise du jour. Pour son premier rallye en S2000, le champion du monde norvégien s'en est parfaitement bien tiré après avoir effectué quelques réglages sur sa monture. Troisième à 55"3 du leader, il n'a pas dit son dernier mot et constituera une menace pour Loix!

SARRAZIN_06.JPG

Si Sarrazin limite la casse, d'autres ne peuvent pas en dire autant. Très attendu, notre compatriote Thierry Neuville (Peugeot 207 S2000) a manqué son début de saison. L'espoir belge était contraint à l'abandon dès l'ES1 après une touchette suite à des soucis de freins.

NEUVILLE_03(3).JPG

Quant à Andreas Mikkelsen (Skoda Fabia S2000), une suspension arrière gauche cassée suite à une crevaison l'empêchait de reprendre le départ à Burzet (ES2). Enfin, Nicolas Vouilloz (Skoda Fabia S2000) ruinait ses chances de bien figurer à cause d'une crevaison peu après le départ. Demain jeudi, les rescapés de cette première étape repartiront pour quatre spéciales, dont deux différentes. Des spéciales moins longues mais tout aussi piégeuses.

MIKKELSEN_07(3).JPG

 WILKS_06.JPG

22:29 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallye, monte carlo, irc, 2011, hanninen, skoda, fabia, s2000, loix, freddy, peugeot, 207, sarrazin, solberg, épreuves, routières, 100 ans | | |