karting,eupen,concours,meilleur,temps,course,VW,Fun Cup,european,zandvoort,zolder,francorchamps,25,heures,endurance

Un peu en retard ou… fort en avance, le Karting Eupen a décidé de jouer au Père Noël. En associant ses forces avec l’équipe AC Motorsport, la piste eupenoise va en effet permettre à plusieurs férus de karting 4 temps de découvrir le pilotage d’une VW Fun Cup en course!

Le sport automobile fait toujours rêver… Et, à l’aube de cette année 2017, certains se sont promis de concrétiser leur rêve avant le 31 décembre prochain. Un rêve qui pourrait être de participer un jour à une véritable course sur les mythiques circuit de Spa-Francorchamps, Zandvoort ou Zolder, par exemple. Dans ce cas, la collaboration entre le Karting Eupen, dirigé par Evelien Bonneux, et l’équipe AC Motorsport d’Arnaud Quédé tombe à point nommé. Les deux entités ont en effet décidé de s’associer dans un but commun: donner la possibilité aux amateurs de courses de karting 4 temps de piloter une VW Fun Cup préparée par l’une des équipes de référence de la discipline. Et on ne parle pas ici de quelques tours lors d’une journée Incentive, mais bien de relais à disputer en course dans le cadre de trois épreuves officielles de l’European VW Fun Cup. Outre Zandvoort (en mai) et Zolder (en octobre), les célèbres 25 Heures VW Fun Cup, disputées sur le circuit de Spa-Francorchamps, sont aussi au programme!

karting,eupen,concours,meilleur,temps,course,VW,Fun Cup,european,zandvoort,zolder,francorchamps,25,heures,endurance

Courses sprints du mardi: 6 relais en VW Fun Cup à attribuer

Concrètement, il y a moyen de décrocher un volant en VW Fun Cup de deux manières. Tout d’abord dans le cadre des courses Sprints organisées au Karting Eupen tous les mardis soir. Chaque trimestre, un championnat sera mis en place et le meilleur pilote de la catégorie 80 kg (poids minimum du pilote avec son équipement et un lest éventuel) sera sélectionné pour effectuer un relais de 2 heures lors d’une course de l’European VW Fun Cup (à Zandvoort ou à Zolder). Par ailleurs, la catégorie 100 kg ne sera pas oubliée avec un relais de 2 heures mis en jeu chaque semestre. Au total, ce sont donc 6 lauréats qui auront la chance de rejoindre l’équipe AC Motorsport pour effectuer un relais de 2 heures lors d’une course de l’European VW Fun Cup. Pas mal, non?
Notez que les frais de participation s’élèvent à 66€/mardi au tarif normal ou 58€/mardi pour les membres du Karting Eupen. Les habitués auront donc remarqué qu’il n’y a pas d’inflation liée au concours!

karting,eupen,concours,meilleur,temps,course,VW,Fun Cup,european,zandvoort,zolder,francorchamps,25,heures,endurance

Rental Kart Masters: une participation aux 25 Heures VW Fun Cup en jeu

Outre lors des réunions hebdomadaires du mardi, le Karting Eupen vous donne rendez-vous lors des Rental Kart Masters le samedi 25 mars 2017. Organisé sur une seule journée, cet événement permettra à de nombreux pilotes belges et européens – des concurrents néerlandais, allemands, français et même polonais sont attendus – de s’affronter sur le tracé sélectif de la piste d’Eupen. Lors de cette journée unique en son genre, tous les pilotes inscrits prendront part à au moins 5 manches qualificatives et à une demi-finale (ou une consolante pour ceux qui ne seraient pas qualifiés).

karting,eupen,concours,meilleur,temps,course,vw,fun cup,european,zandvoort,zolder,francorchamps,25,heures,endurance

Les meilleurs se retrouveront ensuite dans une finale dont l’enjeu sera de taille: à l’issue de cette ultime joute, le gagnant en catégorie 80 kg recevra ni plus ni moins qu’une participation aux 25 Heures VW Fun Cup de Francorchamps (avec 4 heures derrière le volant) au sein de l’équipe AC Motorsport! Le vainqueur en catégorie 100 kg se verra quant à lui offrir un relais de 2 heures durant les Benelux Open Races, une épreuve qui se tiendra les 27 et 28 mai prochains sur le superbe circuit de Zandvoort, aux Pays-Bas. Une fois encore, la participation aux frais restera identique à 2016 puisque l’inscription à cette journée ne coûte que 199€ par pilote!

karting,eupen,concours,meilleur,temps,course,vw,fun cup,european,zandvoort,zolder,francorchamps,25,heures,endurance

On le sait, la VW Fun Cup peut être une excellente rampe de lancement vers une éventuelle carrière en sport automobile. Si vous voulez saisir votre chance à prix contenu, n’hésitez donc pas à mettre le cap sur Eupen ces prochaines semaines. Le rêve n’est peut-être pas si loin… (Photos: www.letihon.be)

16:49 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Divers | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : karting, eupen, concours, meilleur, temps, course, vw, fun cup, european, zandvoort, zolder, francorchamps, 25, heures, endurance | | |

Dakar,2017,Peugeot,3008,DKR,Desprès,Cyril,meneur,leader,ES4,étape,amérique,sud

Certes, nous regrettions hier soir l'issue trop rapide de cette édition 2017 de l'épreuve américaine mais il faut reconnaître que, malgré sa position en tête de l'épreuve, le team Peugeot laisse ses pilotes s'exprimer et cela nous a valu de nouveaux rebondissements. Avec un certain Jean Todt aux commandes, on aurait sorti une pièce pour figer les positions des trois pilotes au Lion...

Dakar,2017,Peugeot,3008,DKR,Desprès,Cyril,meneur,leader,ES4,étape,amérique,sud

Toujours est-il qu'après un superbe début de spéciale où il remontait ses équipiers Loeb et Peterhansel, Cyril Desprès se battait contre Carlos et poussait ce dernier à la faute à une dizaine de kilomètres de l'arrivée. Sain et sauf, l'ancien champion du monde des rallyes en était à son cinquième abandon d'affilée au Dakar!

Dakar,2017,Peugeot,3008,DKR,Desprès,Cyril,meneur,leader,ES4,étape,amérique,sud

De son côté, Sébastien Loeb perdait une vingtaine de minutes lorsqu'une valve du turbo de son 2008 DKR décidait de se bloquer, le privant de toute puissance au pied des dunes. A force d'utiliser du décaltout, la valve finissait par fonctionner à nouveau mais ce contre-temps lui coûtait la première place du classement général.

Dakar,2017,Peugeot,3008,DKR,Desprès,Cyril,meneur,leader,ES4,étape,amérique,sud

Autre Peugeot distancée, celle de Stéphane Peterhansel qui jardinait tout simplement en début d'étape, perdant lui un bon quart d'heure en étant obligé se s'arrêter pour déplier les cartes géographiques.

Dakar,2017,Peugeot,3008,DKR,Desprès,Cyril,meneur,leader,ES4,étape,amérique,sud

Au final, on retrouve deux Peugeot en tête avec les deux anciens motards puisque Desprès devance Peterhansel de 4'08" tandis que Mikko Hirvonen crée la surprise en prenant la troisième marche du podium avec sa MINI et pointe à 5'04". Quatrième, Sébastien Loeb est à 6'48 et devance la première Toyota Hilux, celle de Nani Roma qui compte 10'30" de retard sur le leader.

Dakar,2017,Peugeot,3008,DKR,Desprès,Cyril,meneur,leader,ES4,étape,amérique,sud

Demain, les concurrents auront à nouveau droit à 447 km contre le chrono. L'épreuve établit sa résidence sur l’Altiplano bolivien: les organismes s’acclimatent, mais la fatigue s’installe. Dans ce contexte, la grande variété de terrains place cette étape au niveau des standards les plus exigeants. Dans le plus pur esprit du Rallye-Raid, la densité de la journée est symbolisée par les deux secteurs de dunes qui compliquent la partie finale de la spéciale.

Dakar,2017,Peugeot,3008,DKR,Desprès,Cyril,meneur,leader,ES4,étape,amérique,sud

21:19 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dakar, 2017, peugeot, 3008, dkr, desprès, cyril, meneur, leader, es4, étape, amérique, sud | | |

Dakar,2017,argentine,Peugeot,3008,DKR,Loeb,Peterhansel,Sainz,MINI,Hirvonen,Toyota,Pickup,Roma

Franchement, on avait envie de vous parler tous les jours d'un rallye-raid qui avait un peu perdu de son intérêt à nos yeux depuis que nous avions appris que les pistes goudronnées n'étaient jamais loin du parcours. Avec les pilotes engagés par l'équipe Overdrive de Villers-le-Bouillet, nous étions sincèrement persuadés que les Toyota allaient pouvoir taquiner les Peugeot 3008 DKR.

Dakar,2017,argentine,Peugeot,3008,DKR,Loeb,Peterhansel,Sainz,MINI,Hirvonen,Toyota,Pickup,Roma

Et puis patatra, dès la troisième étape disputée aujourd'hui, tout s'est écroulé. Alors qu'il avait fait une belle première moitié de spéciale, Nasser Al-Attiyah a cassé une roue et s'est arrêté aux alentours du 400è kilomètre. Mais comme si cela ne suffisait pas, Roma et De Villiers marquaient également le pas durant cette seconde partie d'étape sans que l'on ne sache encore les causes de leurs arrêts.

Dakar,2017,argentine,Peugeot,3008,DKR,Loeb,Peterhansel,Sainz,MINI,Hirvonen,Toyota,Pickup,Roma

A l'arrivée, l'armada Peugeot signe le triplé avec Peterhansel qui devance Sainz et Loeb tandis que Hirvonen place sa MINI en quatrième place. Au classement général provisoire, les Peugeot accaparent le podium avec Loeb devant Sainz et Peterhansel en 4'00". Hirvonen est quatrième à 9'38 devant la Toyota de Roma à 13'. Autant dire que les jeux sont faits et qu'il s'agira juste de savoir lequel des pilotes Peugeot l'emportera...

Dakar,2017,argentine,Peugeot,3008,DKR,Loeb,Peterhansel,Sainz,MINI,Hirvonen,Toyota,Pickup,Roma

21:38 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dakar, 2017, argentine, peugeot, 3008, dkr, loeb, peterhansel, sainz, mini, hirvonen, toyota, pickup, roma | | |

Essai,course,spa,francorchamps,test,propulsion,Lamera,Cup,Ford,300ch,400Nm,france,pluie,track

Il pleut sur Francorchamps le jour où Wilfried Merafina m’a donné rendez-vous pour découvrir la jolie berlinette qui constitue le peloton de la Lamera Cup disputée en France. Une silhouette propulsion de 300 chevaux sans assistance. Modestie et circonspection obligatoires!

L’ambiance est détendue dans le stand où je suis accueilli en ce jour pluvieux d’octobre. Ancien pilote de monoplace en France, Wilfried Merafina est heureux de faire découvrir son bébé à la presse belge mais aussi à des clients potentiels. Il faut dire que la Lamera Cup 2017 passera par Francorchamps à la mi-mai. L’occasion pour certains pilotes du cru de découvrir une voiture sympa qui ne ressemble à rien d’autre.

Essai,course,spa,francorchamps,test,propulsion,Lamera,Cup,Ford,300ch,400Nm,france,pluie,track

Tour du propriétaire

C’est Olivier Bouche qui m’accompagne pour découvrir l’exemplaire qui trône au milieu du stand. Pilote-amateur éclairé, le Marchois a déjà participé à quelques courses de la Cup et il se montre enchanté par l’expérience. Cinq exemplaires s’apprêtent à prendre la piste sous nos yeux. Il s’agit d’une silhouette dans le sens noble du terme avec un châssis tubulaire accueillant le moteur entre l’habitacle et les roues arrière. La carrosserie est en polyester mais contrairement à une Fun Cup, le capot est séparé des ailes arrière.

Essai,course,spa,francorchamps,test,propulsion,Lamera,Cup,Ford,300ch,400Nm,france,pluie,track

Avec ses portes-papillon, elle offre un look très compétition. Cette architecture mécanique permet d’avoir un équilibre parfait de l’ensemble. La motorisation est signée Ford. Il s’agit de l’ancien 2.5 L 5 cylindres de la Focus RS abaissé à 300 ch. Le couple de 400 Nm est envoyé aux roues arrière sans le moindre artifice. Seule la direction assistée vient soulager le pilote mais pour le reste, c’est du pilotage à l’ancienne. D’autant que les pneus sont absolument de série, des Continental 245/35 R18. Les palettes derrière le volant nous plongent dans l’ambiance tandis que le volant est semé de boutons divers et variés.

Essai,course,spa,francorchamps,test,propulsion,Lamera,Cup,Ford,300ch,400Nm,france,pluie,track

Consignes de prudence

«C’est vraiment dommage qu’il pleuve parce que tu ne pourras guère te faire une idée du potentiel de l’auto sur Francorchamps, nous confie Olivier. Tu dois absolument appliquer les règles du pilotage en freinant en ligne droite et en accélérant avec les roues droites parce que l’auto ne pardonne pas mais tu verras, elle est très progressive. Le moteur est très linéaire mais il pousse! Nous faisons deux saisons complètes avec, en respectant les prescriptions du constructeur. En 2017, le championnat visitera Magny-Cours, Francorchamps, Nogaro, Le Castellet, le Val de Vienne, Valence ou Jarama et Dijon. Cela représente 116 heures de roulage et 89 heures de course!

Essai,course,spa,francorchamps,test,propulsion,Lamera,Cup,Ford,300ch,400Nm,france,pluie,track

La boîte est exclusivement conçue pour la Lamera et elle vient d’une société française qui s’appelle 3MO performance. C’est une Sadev mais moins coûteuse! Autre conception intelligente, les 4 demi-trains sont faits avec les même pièces. L’auto revient à 65.000 euros htva. Autant dire que le but n’est pas de faire de l’argent mais de vendre un service. La fiabilité est un impératif. Au niveau du comportement, c’est nettement mieux qu’une Fun Cup. Et c’est moins impressionnant qu’une TCR ou qu’un petit proto du Belcar. C’est un engin idéal pour les gentlemen drivers, que l’on peut mettre entre toutes les mains. Certains viennent faire une course sans avoir jamais couru de leur vie et n’en repartent pas traumatisés!»

Essai,course,spa,francorchamps,test,propulsion,Lamera,Cup,Ford,300ch,400Nm,france,pluie,track

Visiblement le concept fonctionne bien chez nos amis français puisque ce sont des pelotons d’une trentaine de voitures qui prennent part à des courses de 10 ou 12 heures ce qui permet aux pilotes de maximiser le temps de roulage. Malheureusement, l’équipe de Merafina a connu un coup dur en début d’année lorsque l’atelier a brûlé, perdant une dizaine de voitures dans la catastrophe...

Essai,course,spa,francorchamps,test,propulsion,Lamera,Cup,Ford,300ch,400Nm,france,pluie,track

Confiance progressive

L’heure est venue de plonger à bord. Pour les mécaniciens qui m’installent, c’est de la routine. Il s’agit pour moi d’embrayer en appuyant sur la manette de gauche et en tenant le pouce sur un bouton à gauche du volant. La position de pilotage est évidemment parfaite et la visibilité est bien meilleure que dans une Fun Cup d’autant qu’un écran centrale avec vision vers l’arrière via une caméra équipe la voiture. On se croirait à bord d’une GT3! Mais dans sa hâte, il oublie de me préciser où se trouve le bouton des essuie-glace. Je m’élance avec une certaine appréhension. Il faut dire que les voitures de course que j’ai fréquentées jusqu’à présent, même si c’était aussi des propulsions, étaient dotées d’ABS et d’ESP tellement rassurants lorsqu’il pleut!

Essai,course,spa,francorchamps,test,propulsion,Lamera,Cup,Ford,300ch,400Nm,france,pluie,track

Je trouve le bouton des essuie-glace au milieu des Combes... ouf

Un tour pour tester le freinage et la tenue de route et j’y vais plus franchement dans la ligne droite des Combes. La puissance est bien présente et le passage des rapports est viril. J’adore cette commande de boîte sèche qui me rappelle celle de la Lotus Evora GT4. Les freins sont réglés sur l’avant et il faut vraiment doser la pression si on ne veut pas bloquer les roues. Je rétrograde et je remets les gaz une fois les roues droites en évitant au maximum les vibreurs. Il faut aussi rester hors-trajectoire et là, j’avoue que j’ai du mal. Il faut aussi éviter les vibreurs au moment de la ré-accélération.

Essai,course,spa,francorchamps,test,propulsion,Lamera,Cup,Ford,300ch,400Nm,france,pluie,track

Les tours s’enchaînent, la confiance augmente et je double un beau paquet de voitures. Il faut dire que la fréquentation de la piste est variée avec des BMW, des Fun Cup ou encore des Porsche-taxis. Comme les mauvais pilotes, je suis très prudent en courbe et je profite de la puissance dans les lignes droites pour larguer tout le monde. Ou presque. Une autre Lamera me rattrape et au vu de ses trajectoires fantaisistes mais efficaces, je comprends rapidement qu’il s’agit d’un ‘‘vrai’’ pilote.

Essai,course,spa,francorchamps,test,propulsion,Lamera,Cup,Ford,300ch,400Nm,france,pluie,track

L’analyse de Stéphane Lémeret

Le pilote-journaliste s’est élancé après moi et est rentré avant mais c’est bien lui qui m’a doublé. Pas assez amusante pour le pilote du TCR Benelux la Lamera?

«Non, certainement pas. C’est bien plus sympa que la Fun Cup que j’ai pilotée juste avant. Je ne suis pas étonné d’apprendre que les meilleurs tournent ici en 2’42’’ contre 2’59’’ pour la plus rapide des Fun Cup aux 25 Heures. Bref, c’est le chaînon manquant entre celles-ci et les voitures de type TCR ou même certaines petites GT qui peuvent effrayer les amateurs. Mais j’ai trouvé la direction un peu bizarre avec cette obligation de beaucoup tourner le volant pour enfin tourner. Du coup, on manque de précision pour viser la corde. Et puis je l’ai trouvée trop sous-vireuse à mon goût avec une répartition des freins trop axée sur l’avant. On dirait qu’elle manque de développement... Ou alors c’est un choix délibéré pour les pilotes qui ont pu la conduire aujourd’hui n’aillent pas se mettre dans les rails.»

Essai,course,spa,francorchamps,test,propulsion,Lamera,Cup,Ford,300ch,400Nm,france,pluie,track

En effet, elle était très nettement sous-vireuse même si j’ai réussi à la faire légèrement survirer en remettant à dessein, les gaz trop tôt en sortant de la Source. Il faut dire que l’équipe n’était pas pressée de me faire rentrer aux stands et les 20 minutes prévues ont été largement exploitées. De plus en plus en confiance, j’étais au rupteur, à fond de sixième, au freinage des Combes aux alentours de 230 km/h. Mais même en choisissant de freiner au panneau 200 m, j’ai réussi à décrocher l’arrière mais en gardant un filet de gaz, l’auto s’est remise dans la trajectoire et je n’ai même pas pu signer un tête-à-queue, ce qu’un certain Jean-Pierre Van de Wauwer avait réussi le matin! Pour le reste, même une sortie bien trop large à Blanchimont n’a pas déstabilisé l’engin et j’ai, là aussi, gardé un filet de gaz pour revenir sur le parcours.

Essai,course,spa,francorchamps,test,propulsion,Lamera,Cup,Ford,300ch,400Nm,france,pluie,track

Un produit convaincant

Vous l’aurez compris, j’aurais pu encore longtemps tourner mais il faut avouer que physiquement, cette Lamera est une vraie voiture de course. Même si la direction est assistée, elle demande une certaine poigne au niveau du pédalier. L’aileron n’est pas là pour amuser la galerie et son appui est bénéfique. En fait, ce sont les pneus qui limitent les performances de l’engin et qui réclament une certaine circonspection en courbe.

Essai,course,spa,francorchamps,test,propulsion,Lamera,Cup,Ford,300ch,400Nm,france,pluie,track

Sur le sec, cela doit être une toute autre histoire et l’auto doit être particulièrement gratifiante. Comme nous le disait Olivier Bouche, elle permet de rouler à 90% sans se faire peur même si, comme toujours, seuls les vrais pilotes pourront en exploiter le plein potentiel. Et puis comme souvent avec ce genre d’essai, il est bien difficile de s’imaginer au coeur du peloton, au coeur de la course. Mais avec ses portes-papillons et son look à nul autre pareil, la Lamera séduit et pourrait bien attirer quelques compatriotes les 13 et 14 mai 2017 lors de son passage en Belgique sur le plus beau circuit du monde!

Essai,course,spa,francorchamps,test,propulsion,Lamera,Cup,Ford,300ch,400Nm,france,pluie,track

18:58 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Essai | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essai, course, spa, francorchamps, test, propulsion, lamera, cup, ford, 300ch, 400nm, france, pluie, track | | |

Dakar,2017,rallye-raid,amérique,sud,Toyota,Hilux,Al-Attiyah,Overdrive,Ford,Ranger

Cette courte première spéciale chronométrée a vu Nasser Al-Attiyah imposer son Toyota Hilux made in Villers-le-Bouillet devant le Ford Ranger de Xevi Pons (+24") et l'autre Toyota de Nani Roma (+29").

Dakar,2017,rallye-raid,amérique,sud,Toyota,Hilux,Al-Attiyah,Overdrive,Ford,Ranger

Mais juste après le passage de la ligne d'arrivée, le Qatari a dû attendre son équipier Giniel de Villiers (5è à 41") qui l'a remorqué jusqu'au bivouac. Le moteur de la Toyota #301 a visiblement souffert du traitement imposé par Nasser durant cette courte spéciale semblable à ce que l'on connaît en WRC: "A une dizaine de kilomètres de l'arrivée, nous avons senti de la fumée, du côté du siège de Matthieu, avec un peu de feu. Nous avons ralenti pour finir l'étape et à l'arrivée nous avons pu l'éteindre. Giniel nous a remorqués pour sortir, et nous allons voir ce que nous allons faire, je ne sais pas du tout ce qui s'est passé. J'espère que le moteur n'est pas touché!"

Dakar,2017,rallye-raid,amérique,sud,Toyota,Hilux,Al-Attiyah,Overdrive,Ford,Ranger

Chez Peugeot, c'est Carlos Sainz qui signe le meilleur résultat en terminant quatrième à 33 secondes du vainqueur. Sébastien Loeb termine sixième, à 55" et Cyril Desprès est 8è à 1'14".

Dakar,2017,rallye-raid,amérique,sud,Toyota,Hilux,Al-Attiyah,Overdrive,Ford,Ranger

Du côté des MINI, ce n'était visiblement pas la grande forme puisque c'est Mikko Hirvonen, seulement 9è, qui signe le meilleur résultat de l'équipe X-Raid à 1'20" du premier leader. Mais n'allons pas tirer trop vite d'enseignements au vu de la spéciale peu représentative disputée aujourd'hui.

Dakar,2017,rallye-raid,amérique,sud,Toyota,Hilux,Al-Attiyah,Overdrive,Ford,Ranger

Demain, ce sont 284 km chronométrés qui attendent les concurrents. Et si les habitués pensent connaître l’Argentine, ils n’ont pourtant jamais posé leurs roues dans "El Chaco"! Dans cette région chargée d’histoire pour les connaisseurs du rallye mondial (Transchaco, etc.), la patience et le sang-froid seront des alliés précieux, notamment pour faire face à la poussière. À moins qu’elle ne se transforme en boue...

Dakar,2017,rallye-raid,amérique,sud,Toyota,Hilux,Al-Attiyah,Overdrive,Ford,Ranger

18:20 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dakar, 2017, rallye-raid, amérique, sud, toyota, hilux, al-attiyah, overdrive, ford, ranger | | |