mazda,musée,europe,allemagne,frey,collection,exposition,histoire,patrimoine

Pour mieux rendre compte de l'histoire illustre d'un constructeur peu conventionnel originaire d'Hiroshima, le premier musée Mazda en Europe - et le seul à l'extérieur du Japon - ouvrira ses portes le 13 mai à Augsbourg, en Allemagne.

mazda,musée,europe,allemagne,frey,collection,exposition,histoire,patrimoine

Le Mazda Classic Car Museum est le projet du concessionnaire local, Mazda Auto Frey, qui a reçu le soutien de Mazda Allemagne. Ce musée offre une exposition de 45 véhicules - des ancêtres de la marque officiellement vendus en Europe ainsi que des modèles disponibles uniquement ailleurs, y compris un certain nombre de raretés de la vaste collection privée de la famille Frey. L'établissement, situé dans un dépôt de tram rénové d'Augsbourg datant de 1897, est également équipé d'un vaste espace événementiel, d'un restaurant et d'une boutique de souvenirs.

"Unique, le premier musée de Mazda à l'extérieur du Japon représente un rêve devenu réalité pour la famille Frey de partager avec le public sa collection unique de Mazda du monde entier", Akira Marumoto. "Tout le monde au siège de Mazda est très fier que cette famille fasse partie de notre organisation et qu'elle ait mis sur pied quelque chose d'extraordinaire".

mazda,musée,europe,allemagne,frey,collection,exposition,histoire,patrimoine

Les modèles exposés, dont une Mazda Cosmo Sport de 1967, une Mazda Luce RX87 de 1969 ou encore une Mazda RX-7 de 1992, le modèle à moteur rotatif le plus vendu dans l'histoire, démontrent la longévité avec laquelle la marque d'Hiroshima a combiné une technologie innovante avec des designs étonnants. Parmi les autres modèles exposés, mentionnons une Mazda R360 1960, la première voiture de tourisme fabriquée en masse, un camion léger à trois roues Mazda K360 de 1962, une Mazda Familia 1000 coupé de 1966, une Mazda 616 de 1976, le premier modèle officiellement importé en Allemagne à partir de 1973, sans oublier la Mazda AZ-1, une voiture de sport légère à moteur central de 1992.

mazda,musée,europe,allemagne,frey,collection,exposition,histoire,patrimoine

La sélection changera continuellement grâce à la richesse de la collection Frey qui compte plus de 120 véhicules destinés à la rotation dans l'exposition. Les opérateurs espèrent également que le lieu deviendra un carrefour pour les rencontres du club Mazda et des événements automobiles classiques en général.

20:19 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Lifestyle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mazda, musée, europe, allemagne, frey, collection, exposition, histoire, patrimoine | | |

Mercedes,summer,store,luxembourg,ville,culture,musique,gastronomie,Grow up

Dès ce 20 mai (et jusqu’au 30 septembre 2017), Mercedes-Benz Luxembourg aura l’honneur d’accueillir ses clients dans son Summer Store, au cœur de la ville de Luxembourg (46, Place Guillaume II), du lundi au samedi, de 9 heures à 18 heures. Celui-ci ouvrira également ses portes plus tard en soirée et certains dimanches pour certaines occasions plus particulières.

Dans une ambiance résolument Mercedes, le Summer Store accueillera divers événements organisés à l’intention de tous les visiteurs de 7 à 77 ans qui souhaitent (re)découvrir la marque en toute décontraction. Ces événements toucheront au domaine culturel (musique live, art), à la gastronomie (cours de cuisine), à l’art de vivre et à la fête.

Le fil rouge de tous les événements sera la nouvelle campagne Mercedes Grow Up, destinée à attirer une nouvelle clientèle plus jeune. Inutile de dire qu’au moins deux de leurs véhicules les plus récents seront exposés en permanence afin d’attirer le public. Une zone de la boutique sera même dédiée à la réalité virtuelle.

Mercedes,summer,store,luxembourg,ville,culture,musique,gastronomie,Grow up

La cérémonie d’ouverture VIP se tiendra le 18 mai. La veille de l’ouverture générale, les clients membres du Circle of Excellence de Mercedes-Benz auront la chance de découvrir le Summer Store lors d’une avant-première exclusive.

Cet événement VIP sera suivi le 19 mai d’un événement spécial réservé à la jeune génération de clients. Le célèbre DJ Felix Jaehn (felix-jaehn.com) viendra faire chauffer les platines et présenter son tout nouveau single (sortie prévue le 12 mai).

Des partenariats sont prévus avec plusieurs radios ainsi qu’avec des magazines économiques et lifestyle, afin de promouvoir ce Summer Store à travers différents prix et concours.

Mercedes,summer,store,luxembourg,ville,culture,musique,gastronomie,Grow up

12:25 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Divers, Lifestyle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mercedes, summer, store, luxembourg, ville, culture, musique, gastronomie, grow up | | |

rallye,wallonie,présentation,plateau,34e,édition,2017,namur,jambes,Verschueren,skoda,fabia,R5,Cherain,DS3,Allart,abbring,208,T16,Bouche,Dilley,demaerschalk

Avec 102 équipages engagés dont plus de 30 dans les catégories de pointe RC1, RC2 et RGT, le Rallye de Wallonie s'apprête à vivre, dès ce soir, une belle 34e édition sur un parcours profondément revu. Espérons modestement que ce plateau alléchant ne se dégonflera pas, tel une baudruche, dès les premiers kilomètres...

rallye,wallonie,présentation,plateau,34e,édition,2017,namur,jambes,Verschueren,skoda,fabia,R5,Cherain,DS3,Allart,abbring,208,T16,Bouche,Dilley,demaerschalk

Avec pas moins de 17 R5, une S2000-16T, trois WRC et quatre GTP24, les amateurs de beau matériel risquent d'en avoir pour leur argent! De quoi pointer six ou sept prétendants à la victoire... Et malgré l'absence de François Duval ou de Kris Princen, les membres de l'Automobile Club de Namur n'en présentent pas moins un plateau cinq étoiles, à tout le moins équivalent à ceux des dernières éditions et particulièrement ouvert.

rallye,wallonie,présentation,plateau,34e,édition,2017,namur,jambes,Verschueren,skoda,fabia,R5,Cherain,DS3,Allart,abbring,208,T16,Bouche,Dilley,demaerschalk

En effet, qui peut, cette fois, isoler un ou deux favori(s)? Car, si Vincent Verschueren (Skoda Fabia R5), victorieux au TAC, 2e à Landen et à Spa et actuel leader de la compétition, est évidemment le premier des vainqueurs potentiels, Cédric Cherain (DS3 R5), Benoît Allart (Skoda Fabia, vainqueur à Spa), le Néerlandais Kevin Abbring (Peugeot 208T16 R5) mais aussi Xavier Bouche (Skoda Fabia R5), Guillaume Dilley (Hyundai i20) ou encore Kevin Demaerschalk (DS3) le sont tout autant.

rallye,wallonie,présentation,plateau,34e,édition,2017,namur,jambes,Verschueren,skoda,fabia,R5,Cherain,DS3,Allart,abbring,208,T16,Bouche,Dilley,demaerschalk

Melissa Debackere (Skoda Fabia), Adrian Fernémont, Polle Geusens, Pieter-Jan Maeyaert (trois Ford Fiesta), Cédric De Cecco (Peugeot 208T16) et le Néerlandais Edwin Schilt (Skoda Fabia) seront, de leur côté, prêts à profiter de la moindre défaillance des précédents et se battront tous, quoi qu'il en soit, pour une place dans le top 5. Et qui sait si Laurent Mottet, Philip Cracco et Alain Litt (trois Ford Fiesta) ne pourraient pas surprendre agréablement?

rallye,wallonie,présentation,plateau,34e,édition,2017,namur,jambes,Verschueren,skoda,fabia,R5,Cherain,DS3,Allart,abbring,208,T16,Bouche,Dilley,demaerschalk

Les WRC en perte de vitesse?

Peut-être sur papier... Mais il n'y en aura assurément pas que pour les R5 car, si nombreux sont ceux à regretter la disparition progressive des WRC, certains continuent à faire de la résistance. A commencer par Guino Kenis et sa Mini JCW 1.6T malheureusement étouffée par une bride castratrice mais qui peut, par contre, marquer pleinement au championnat. Ce n'est plus le cas depuis longtemps des WRC 2 litres qui, à l'inverse, peuvent continuer à respirer à pleins poumons pour ceux qui ont encore le privilège de pouvoir les piloter. Comptons donc sur David Bonjean (Citroën C4 WRC) et Michaël Albert (Skoda Fabia WRC) pour s'inviter aux premières places eux aussi!

rallye,wallonie,présentation,plateau,34e,édition,2017,namur,jambes,Verschueren,skoda,fabia,R5,Cherain,DS3,Allart,abbring,208,T16,Bouche,Dilley,demaerschalk

Bien qu'également muselées (cylindrée limitée à 3,6 litres), il faudra aussi tenir compte des meilleures GT, surtout quand il s'agit de Porsche 997 GT3 emmenées par Patrick Snijers, Fred Bouvy, Francis Lejeune et Henri Schmelcher qui ont toujours trouvé, sur les (rapides) routes namuroises, un terrain à leur mesure!

rallye,wallonie,présentation,plateau,34e,édition,2017,namur,jambes,Verschueren,skoda,fabia,R5,Cherain,DS3,Allart,abbring,208,T16,Bouche,Dilley,demaerschalk

Enfin, même si leur plus glorieuse période est à présent derrière elles, les Mitsubishi de tous bords (N4, R4, A8 ou E12 pour les plus anciennes) restent d'excellents outils face au chrono. Surtout avec une main-d'oeuvre qualifiée comme, notamment, Olivier Collard (Evo10 Gr.A), Laurent Léonard (Evo9 R4 engagée en A8), Jean-Fred Colignon (Evo9 A8), Cédric Busin (Evo9 N4), Ludovic Sougnez, Martin Van Iersel ou Steve Van Bellingen (tous Evo10 N4). (Photos: Quentin Champion et Jordan Dozin)

rallye,wallonie,présentation,plateau,34e,édition,2017,namur,jambes,Verschueren,skoda,fabia,R5,Cherain,DS3,Allart,abbring,208,T16,Bouche,Dilley,demaerschalk

rallye,wallonie,présentation,plateau,34e,édition,2017,namur,jambes,verschueren,skoda,fabia,r5,cherain,ds3,allart,abbring,208,t16,bouche,dilley,demaerschalk

10:53 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallye, wallonie, présentation, plateau, 34e, édition, 2017, namur, jambes, verschueren, skoda, fabia, r5, cherain, ds3, allart, abbring, 208, t16, bouche, dilley, demaerschalk | | |

visite,usine,lingotto,torino,turin,passé,industruiel,histoire,Fiat,automobile,industrie,fabrique,hotel,NH

L’amoureux de l’Italie que je suis n’en était pas à sa première visite turinoise. Il y a dix ans, j’y avais assisté au lancement en grandes pompes de la Nuova Fiat 500 avec un spectacle sons et lumières sur le Pô. Retraçant l’histoire de l’Italie au siècle passé, il est resté dans ma mémoire comme un moment unique. Plus tard, je suis retourné en villégiature chez la Vecchia Signora et j’ai ainsi visité son superbe Musée du cinéma bien caché dans la Mole Antonelliana, vous savez, cette tour représentée sur certains sachets de gressins… Et puis je n’ai pas manqué de visiter son Musée de l’Automobile qui renferme une superbe collection de véhicules ayant marqué l’histoire du pays mais aussi une scénographie assez réussie. N’hésitez pas à le visiter si vous êtes dans le coin!

visite,usine,lingotto,torino,turin,passé,industruiel,histoire,Fiat,automobile,industrie,fabrique,hotel,NH

Par contre, je n’avais jamais eu l’occasion de visiter le Lingotto, l’ex-usine Fiat. Invité par Jeep à essayer sa nouvelle Grand Cherokee SRT, j’ai eu la chance d’être logé à l’hôtel NH Torino Lingotto installé dans les anciennes usines Fiat. En arrivant, vous êtes directement mis dans l'ambiance puisqu'une superbe Lancia Fulvia était exposée dans le hall d'accueil!

visite,usine,lingotto,torino,turin,passé,industruiel,histoire,Fiat,automobile,industrie,fabrique,hotel,NH

Un hôtel dessiné par Renzo Piano et qui compte 240 chambres lumineuses et spacieuses. Les hauteurs sous plafond sont impressionnantes et n’ont heureusement pas été réduites.

visite,usine,lingotto,torino,turin,passé,industruiel,histoire,Fiat,automobile,industrie,fabrique,hotel,NH

Et puis chaque chambre dispose de posters rappelant l’histoire des lieux. Il y a aussi des fauteuils et des luminaires signés par les plus grands designers.

visite,usine,lingotto,torino,turin,passé,industruiel,histoire,Fiat,automobile,industrie,fabrique,hotel,NH

Le matin, au petit-déjeuner, on reste dans l’ambiance avec là aussi, d’immenses illustrations qui ne laissent planer aucun doute sur l’endroit où nous nous trouvons.

visite,usine,lingotto,torino,turin,passé,industruiel,histoire,Fiat,automobile,industrie,fabrique,hotel,NH

Un peu d’histoire

En 1915, le grand-père de Giovanni Agnelli, l’un des trente fondateurs de la Fiat (Fabbrica Italiana Automobili Torino), fait construire, au sud de Turin, une usine monstre où chaque étage correspond à un stade de la production. L’usine « Lingotto » a été conçue par l’architecte Giacomo Mattè Trucco et a été inaugurée en 1922.

visite,usine,lingotto,torino,turin,passé,industruiel,histoire,Fiat,automobile,industrie,fabrique,hotel,NH

Elle est composée de deux bâtiments parallèles de cinq étages et 500 m de long destinés à la construction des voitures qui sont reliés par cinq traversées occupées par le personnel administratif.

visite,usine,lingotto,torino,turin,passé,industruiel,histoire,Fiat,automobile,industrie,fabrique,hotel,NH

Sa première particularité est la présence de deux rampes hélicoïdales qui permettaient un processus industriel original, chaque étage était spécialisé dans un domaine de la fabrication et les voitures montaient d’étages en étages au fur et à mesure de leur construction. Sa deuxième particularité, qui la rend unique, est la présence d’un circuit d’essais sur son toit, avec ses deux lignes droites de 400 m et ses virages surélevés. Une fois que les voitures avaient atteint le dernier étage et étaient complètement fabriquées, elles montaient sur le toit faire leurs premiers tours de roues pour vérifier que tout allait bien. Avec un ami, j'avais visité, il y a quelques années et de manière totalement sauvage, les anciennes usines Minerva à Fraipont qui possédait également une piste sur son toit mais l'état du bâtiment rendait notre petite excursion dangereuse!

visite,usine,lingotto,torino,turin,passé,industruiel,histoire,Fiat,automobile,industrie,fabrique,hotel,NH

A la belle époque, cette ode au taylorisme avalait 10.000 ouvriers. Avec ses vitres allongées, l’immense bâtiment était l’orgueil de la Fiat et de la ville, épatant même Le Corbusier, invité à scruter ce colosse industriel. La dernière voiture, une Lancia Delta, y a été produite en 1982 et l’usine a depuis été transformée en centre de congrès, le plus grand d’Europe.

visite,usine,lingotto,torino,turin,passé,industruiel,histoire,Fiat,automobile,industrie,fabrique,hotel,NH

Comme une certaine présence

Lorsque vous logez à l’hôtel NH, il vous suffit de demander la clé pour prendre l’ascenseur qui vous mène droit au paradis. Enfin pour celui qui aime l’Histoire de l’automobile. On se retrouve sur la piste d’essai parfaitement conservée. On jouit alors d’une vue incomparable sur la ville, sur les Alpes toutes proches mais l’on sent aussi qu’il s’est passé des choses sur ce site! J’avais le sentiment qu’à tout instant allait débouler une Fiat de l’entre-deux guerre tout juste sorties des ateliers de l’usine…

visite,usine,lingotto,torino,turin,passé,industruiel,histoire,Fiat,automobile,industrie,fabrique,hotel,NH

Et puis il y a cette coupole - la Bolla (la bulle) - réalisée par Renzo Piano en 1996 et perchée à 40 mètres de haut. Elle intègre un héliport pour que Giovanni Agnelli puisse débarquer au dernier moment aux réunions ultra-secrètes qu’il organisait en ces lieux ! Une touche ultra-moderne pour un bâtiment qui ne s'est finalement pas démodé. Nous avons passé 45 bonnes minutes à déambuler sur ce toit en profitant de la nuit tombante… avant de prendre le métro à quelques pas de l’entrée de l’hôtel pour passer une agréable soirée au centre-ville mais ça, c’est une autre histoire!

visite,usine,lingotto,torino,turin,passé,industruiel,histoire,fiat,automobile,industrie,fabrique,hotel,nh

15:46 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Divers, Histoire, Industrie, Lifestyle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : visite, usine, lingotto, torino, turin, passé, industruiel, histoire, fiat, automobile, industrie, fabrique, hotel, nh | | |

essai,test, renault,scenic,dci,110,EDC,automatique,robotisée,traction,SUV,monovolume,français,roadtest

Ceux qui me lisent régulièrement le savent, les SUV et moi, c'est la guerre ou presque! Heureusement que mon épouse est là pour me forcer, de temps en temps, à accepter les propositions malhonnêtes de certains importateurs toujours pressés de me refourguer leur camelote soiffarde, peu discrète et tellement ennuyante à conduire... Pourtant, cette fois, c'est moi qui ai appelé Renault pour demander à essayer leur dernière création, j'ai nommé le Scenic de quatrième génération.

essai,test, renault,scenic,dci,110,EDC,automatique,robotisée,traction,SUV,monovolume,français,roadtest

Depuis 1996, le monovolume compact de Renault trône en maître dans cette catégorie faisant le bonheur des pères de famille et autres bobos. Mais avec la concurrence des SUV, son étoile a un peu pâli. Le quatrième de la lignée tente donc de renouveler le genre en s’offrant une robe plus affriolante, clairement inspirée de celle de son grand frère l’Espace, avec des faux airs de SUV. Et je vous avoue que je craque! Joliment potelé et parfaitement assis sur ses grandes roues, le Scenic qui me fut confié durant une semaine ne m'a pas mis la honte comme pouvait le faire l'ancien, carré et peu gracieux, loin de mon image BCBG.

essai,test, renault,scenic,dci,110,EDC,automatique,robotisée,traction,SUV,monovolume,français,roadtest

Par contre, je reste toujours un fervent opposant à la politique des petites motorisations (downsizing) dans des voitures lourdes et peu aérodynamiques. Avec le petit 1.5 diesel qui équipait ma voiture d'essai, annonçant 110 chevaux, associé pour l’occasion à la boîte de vitesses à double embrayage EDC, je n'étais pas optimiste à l'heure d'en prendre le volant.

essai,test, renault,scenic,dci,110,EDC,automatique,robotisée,traction,SUV,monovolume,français,roadtest

Dans l'habitacle on retrouve quelques bonnes idées pratiques comme, par exemple, le vaste rangement coulissant entre les sièges ou la modularité des places arrière mais je ne suis vraiment pas fan des sièges. Leur assise est trop molle. Et si l’ergonomie des commandes est évidente, l’écran du GPS est positionné trop loin, et surtout, il est trop petit. Comme je privilégie toujours la position la plus basse au volant, je ne vois absolument pas les limites du véhicule à l’avant à cause de la profondeur importante de la planche de bord.

essai,test, renault,scenic,dci,110,EDC,automatique,robotisée,traction,SUV,monovolume,français,roadtest

C’est dommage car la visibilité périphérique est par ailleurs excellente, avec un angle mort de ¾ avant très limité. En revanche, c’est moins bien vers l’arrière. Les importantes surfaces vitrées apportent aussi une agréable luminosité: c’est agréable, mais je trouve la présentation un peu terne.

essai,test, renault,scenic,dci,110,EDC,automatique,robotisée,traction,SUV,monovolume,français,roadtest

Ce Scénic IV a tout de même quelques arguments à faire valoir: un confort de suspension plutôt prévenant en ville, malgré ses grosses roues de 20 pouces, et surtout une très bonne boîte à double embrayage, parfaitement adaptée aussi à un usage urbain. Mais il manque vraiment un moteur capable d’emmener l’ensemble. Le Scénic est tout de même assez lourd et là, c’est limite dangereux lorsqu'on tente des dépassements sans attendre une visibilité parfaite loin devant. Ou plus simplement lorsqu'on traverse un carrefour en pensant qu'on a le temps.

essai,test, renault,scenic,dci,110,EDC,automatique,robotisée,traction,SUV,monovolume,français,roadtest

Son seul atout passe évidemment par la consommation qui reste, pour beaucoup, le seul argument valable même si un moteur diesel coûte bien plus cher à l'usage qu'un essence. La tenue de route est saine, sans souci, mais le freinage n’est franchement pas terrible sur sol humide.

essai,test, renault,scenic,dci,110,EDC,automatique,robotisée,traction,SUV,monovolume,français,roadtest

A son volant, madame a apprécié la visibilité vers l'avant et la position de conduite élevée. Elle découvrait également les derniers systèmes d'assistance à la conduite présents sur ce Scenic à l'image du régulateur de vitesse adaptatif entre 50 et 160 km/h, d’un système de freinage actif d’urgence opérationnel de 7 à 160 km/h, de l’alerte de franchissement de ligne qui vient donner une vibration au volant, de l’alerte distance sécurité, de l’alerte de survitesse avec reconnaissance des panneaux ou encore de l’avertisseur d’angle mort. Bref, un véhicule qui sonne de partout et qui pousse le conducteur à s'occuper de tout autre chose que de sa conduite mais c'est un autre débat!

essai,test, renault,scenic,dci,110,EDC,automatique,robotisée,traction,SUV,monovolume,français,roadtest

Le prix de cette version du Renault Scenic est fixé à 28.900 euros tvac.

14:28 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essai, test, renault, scenic, dci, 110, edc, automatique, robotisée, traction, suv, monovolume, français, roadtest | | |