DS3 face.JPG

Les trois constructeurs qui animeront le championnat du monde des rallyes en 2011 profitaient de l'évènement parisien pour exposer leurs futures armes. Honneur au champion du monde en titre et à la nouvelle Citroën DS3 WRC. Plus compacte que la C4 WRC qu'elle s'apprête à remplacer, la DS3 opte, comme le veut la nouvelle réglementation, pour un 1.6 turbo à injection directe de 300 ch. La transmission à quatre roues motrices intègre une boîte de vitesses séquentielle à six rapports et des différentiels avant et arrière mécaniques. Dans le but de limiter les coûts, le WRC 2011 interdit les matériaux coûteux (titane, fibre de carbone…), standardise certaines pièces comme le turbo et limite les possibilités d’évolution sur la durée de vie de la voiture. L'an prochain, on attend pas moins de quatre DS3 WRC avec Sébastien Loeb et Sébastien Ogier dans l'équipe officielle alors que deux autres seront alignées par le Junior Team mais les pilotes restent à déterminer.

DS3 dos.JPG

Fiesta face.jpg

Chez Ford, c'est la Fiesta qui va dorénavant représenter le constructeur à l'ovale bleu en WRC. La plus grosse nouveauté, c'est bien sûr l'adoption du 1.6 Turbo à injection directe dérivé de la version Eco-Boost de production. Une mécanique qui a nécessité toute l'expertise de Ford, M-Sport et Pipo, le motoriste français. L'injection directe est en effet loin d'être simple à gérer sur un moteur de compétition. Si la Ford Fiesta RS WRC a déjà parcouru 3000 km de test, il faut préciser qu'elle était toujours équipée du 2.0 Turbo de la Focus WRC. Les premiers essais de la voiture dans sa configuration définitive auront lieu le mois prochain. Rendez-vous en Suède du 10 au 13 février 2011 pour connaître le niveau de compétitivité de la Fiesta RS WRC.

Fiesta dos.jpgMINI.JPG

Grosse nouveauté pour la saison prochaine, MINI débarque en WRC avec une voiture qui ressemble à tout sauf à un bolide de course. Désolé mais cette camionnette aura bien du mal à nous faire rêver. Les amoureux de Stratos, de Xsara et autres Alpine auront bien du mal à s'exstasier devant pareil engin.  Comme Citroën et Ford, MINI a profité du Mondial de l'Automobile de Paris pour dévoiler sa WRC et confirmer Kris Meeke comme premier pilote titulaire. Pour rappel, la marque anglo-germanique ne disputera que six des treize manches du championnat 2011 avant de prendre part à l'intégralité de la compétition en 2012. Si Prodrive espère remporter le titre mondial dans les trois ans, l'objectif est avant tout d'en vendre puisqu'il sera nettement plus facile d'acheter une MINI WRC qu'une Citroën DS3 WRC ou une Ford Fiesta RS WRC. Audi concept.JPG

Enfin, Audi exposait un concept Audi Quattro très alléchant, confirmant ainsi l'intérêt du groupe à l'encontre de la discipline même si Volkswagen est plus souvent cité lorsqu'il s'agit du retour du groupe en WRC. Wait & see...

 

13:36 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ford, fiesta rs, mini, audi, concept, citroën, ds3, wrc, paris, salon, nouveauté, 1.6 t, 300 ch | | |

382984_61483vw_VW_3672.jpg

L'événement était attendu depuis quelque temps déjà. Vendredi soir à Trêves, en marge du Rallye d'Allemagne, Volkswagen a présenté le Race Touareg 3, sa nouvelle arme pour défier les pistes sud-américaines du Dakar. Amené à remplacer la deuxième version du bolide, le 'RT3' tentera de glaner une troisième victoire consécutive sur le Dakar 2011. Pour réussir la passe de trois, les ingénieurs de Volkswagen se sont penchés sur trois évolutions majeures par rapport au Touareg 2 : un meilleur système de refroidissement, une optimisation des réglages de la boîte de vitesses et davantage de puissance moteur à haute altitude. Ces derniers ont aussi modifié l'aérodynamique du Touareg de course.

382978_61483vw_VW_3671.jpg

Avant de prendre part au prochain Dakar (1-16 janvier), le nouveau Race Touareg fera ses débuts en Russie, lors du Silk Way (11-18 septembre). Pour l'occasion, un seul 'RT3' sera confié à Carlos Sainz. Les autres pilotes de la marque, Nasser Al-Attiyah, Mark Miller et Giniel de Villiers, disputeront le rallye-raid au volant d'un Race Touareg 2. En revanche, tout ce petit monde disposera du dernier modèle en Amérique du Sud, début janvier. Avant de se lancer dans la compétition, Volkswagen vient de conclure trois semaines de test en Espagne et au Maroc. Les Race Touareg 3 ont parcouru près de 10 000 km soit deux fois la distance du Dakar, par des températures atteignant les 48°C.

382981_61483vw_VW_3670.jpg

En marge de cette présentation, Nissen a aussi confirmé clairement l'intérêt de Volkswagen pour le WRC, après avoir participé depuis deux ans à plusieurs réunions de travail avec les deux constructeurs engagés, Citroën et Ford, qui seront rejoints en 2011 par MINI. "A partir du moment où notre direction prendra la décision d'aller en WRC, ce qui n'est pas encore fait, il nous faudra deux ans pour nous préparer", a dit Nissen. L'hypothèse la plus optimiste est donc de voir VW en WRC à partir de 2013.

21:31 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallye raid, volkswagen, race touareg 3, carlos, sainz, dakar, 2013 | | |

Duval.jpg

C’est l’histoire d’un éternel retour aux affaires, et d’une reconnaissance sans cesse réaffirmée. Ces 20, 21 et 22 août, François Duval célébrera son grand retour en WRC au volant d’une Ford Focus RS WRC. Si la Ford Focus RS WRC que se partageront François Duval et Denis Giraudet lors de cet ADAC Rallye Deutschland disputé dans la région de Trêves, sera issue du même atelier que les bolides de Mikko Hirvonen et Jari-Matti Latvala, sa décoration sera différente. Pas de quoi perturber François Duval, qui se montre à la fois prudent et réaliste dans ses propos…

« J’ai eu l’occasion de reprendre le volant de la Ford la semaine dernière, sur une base en Alsace qui était un peu trop rectiligne à mon goût, mais qui m’a permis de constater que cette voiture n’a plus vraiment évolué depuis 2008, explique François. Là-bas, nous avons accumulé 250 kilomètres de tests, avant de rouler dimanche sur un terrain militaire. Une nouvelle séance d’essais devait avoir lieu ce lundi, mais elle a été annulée. Je vais donc mettre le début du rallye à profit pour retrouver mes marques, un bon rythme, et m’adapter aux notes. J’espère dès lors rouler dans le top 6, ce qui promet de ne pas être simple. On sait en effet que les Citroën sont rapides en Allemagne, et il y en a trois, peut-être quatre, qui vont jouer devant. Lors de ma dernière visite au Deutschland, Mikko Hirvonen était aussi vite que moi, et depuis lors, il n’a jamais quitté le baquet de la Ford. Quant à Jari-Matti Latvala, il est dans une spirale positive. Même si le parcours est assez semblable à ce qu’on connaît en Belgique, les places vont être chères dès vendredi. Il y aura néanmoins des nouvelles spéciales, que tous les concurrents aborderont sur un pied d’égalité. Mais il va falloir s’accrocher…’’

Entre François Duval et l’ADAC Rallye Deutschland, cela colle. En 2004, déjà au volant d’une Ford Focus RS WRC, le jeune Belge s’offrait une première médaille d’argent, en terminant à moins de 30 secondes d’un certain Sébastien Loeb. Passé dans les rangs de l’équipe officielle Citroën l’année suivante, le pilote originaire de Cul-des-Sarts rééditait sa 2ème place, à 37’’4 de Loeb. Deux années plus tard, l’Allemagne figurait de nouveau au calendrier mondial, et au volant d’une Citroën Xsara privée, Duval allait faire trembler la C4 WRC de Sébastien Loeb, échouant à 20’’3 de l’incontestable référence mondiale des rallyes. Enfin, en 2008, François retrouvait une Ford Focus RS WRC, alignée par le Team Stobart, et s’offrait un quatrième podium de rang, en prenant la 3ème place derrière les officiels Citroën, mais devant Mikko Hirvonen.

10:21 Écrit par Benoît Lays dans Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallye, allemagne, ford, focus, wrc, françois, duval, retour, épreuve, routière | | |

hirvonen66

Venu avant tout pour assurer la promotion de la Ford Fiesta S2000, le dernier modèle commercialisé par M-Sport, la firme de son patron, Malcom Wilson, le Finlandais Mikko Hirvonen n'a pas fait dans le détail en occupant la tête du Rallye de Monte-Carlo dès les premiers mètres. Et si le vice-champion WRC n'a signé que trois meilleurs temps, il n'en a pas moins résisté à la pression de ses adversaires pour s'imposer dans la classique hivernale une nouvelle fois particulièrement délicate à négocier.

ogier35

Dernier adversaire tombé, Sébastien Ogier, vainqueur en 2009, n'a pu compter jusqu'au bout sur la mécanique de sa Peugeot 207 S2000 dont la courroie d'alternateur a laché avant les deux dernières spéciales. Avant cela, Sébastien avait signé quelques jolis chronos pour remonter au deuxième rang à 46" de la Fiesta quand même.

hanninen76

Du coup, suite au retrait du Français, c'est un autre Finlandais, Juho Hänninen qui s'offre la deuxième marche du podium. Régulier durant l’épreuve, il a surtout joué la carte du championnat puisqu'il est sûr de disputer l'IRC dans son intégralité. Il termine devant le Français Nicolas Vouilloz, qui ne nous a guère convaincus en perdant énormément de temps dans la seule spéciale du vendredi matin. 

vouilloz40

Le pilote de la Skoda Fabia financée par l'importateur hexagonal a su profiter des abandons de ses rivaux. Autre Français décevant, Stéphane Sarrazin termine quatrième et premier pilote Peugeot.

sarrazin12

Victime d'une sortie de route le premier jour, l'ex-pilote Subaru en WRC s'intercale entre des Skoda puisqu'il devance les montures de Kopecky et Wilks.

kopecky96

wilks29(1)

Seul pilote engagé par l'équipe Kronos, l'Anglais Kris Meeke est sorti de la route jeudi en évaluant mal un freinage sur le verglas.

meeke33

Côté Belge, nous pointerons encore la superbe victoire de Kris Princen dans la catégorie des tractions. Il remporte ainsi la première épreuve de l'European Trophy 2010 devant les Français Campana et Baral. Un véritable exploit de la part du Trudonnaire!

princens12

Enfin un petit mot sur Toni Gardemeister qui s'alignait courageusement sur l'Abarth Grande Punto S2000 du team Astra. Le Finlandais a dû arrêter  alors qu'il occupait la dixième place du classement général au terme de l'ES10. Il avait tapé un mur de neige jeudi lors de l’avant-dernière étape. Malgré l’intervention de l’équipe, les dommages causés au moteur de l’Abarth étaient irréparables.

gardemeister55
 

21:57 Écrit par Benoît Lays dans Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : skoda, fabia, peugeot, 207, princen, clio, fiesta, monte-carlo, irc, hirvonen, ford, s2000, hanninen, vouilloz | | |

s2000_studio_1_20091119_1524754920
 

La nouvelle Ford Fiesta S2000 a été dévoilée hier, à Cumbria, siège de l’entreprise M-Sport qui prépare les modèles Ford en rallye. Alors que de nombreuses photos et vidéos officieuses circulaient depuis quelque temps sur le web, la présentation officielle a enfin eu lieu. Après neuf mois de travail, le modèle était particulièrement attendu par le monde du rallye.

img_88672_20091119_1299270950
 

La Fiesta S2000 sera homologuée en janvier 2010 et pourra disputer les Championnats nationaux mais aussi l’IRC et la nouvelle WRC Cup S2000. Elle fera toutefois ses débuts dès ce week-end au Rallye d’Ecosse dans le cadre de la dernière manche du Championnat IRC. Pour l’heure, la Fiesta S2000 a déjà parcouru 3000 km de test à travers le Royaume-Uni et l’Europe.

kirkbride_nov_09_5_20091119_1190989202

"Nous avons effectué des débuts prometteurs lors des tests et je suis plus que satisfait des performances de la voiture; ce sera intéressant de voir le rythme de la voiture en compétition", confiait notre compatriote Christian Loriaux, le directeur technique de M-Sport.

img_88712_20091119_1401394678

15:41 Écrit par Benoît Lays dans Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ford, fiesta, s2000, irc, 2010, janvier, arme, rallye, challenge, prives, futur | | |