406513_62686-a-sko.jpg

Voici les nouvelles couleurs de la Skoda Fabia S2000 qui sera alignée par l'usine lors du Rallye de Monte-Carlo (19-22 janvier), première manche de l'IRC 2011. A comparer aux anciennes couleurs de la photo ci-dessous.

406512_62686sko.jpg

hanninen64.jpg

12:10 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : skoda, fabia, s2000, 2011, irc, rallye, monte-carlo, loix, freddy, couleurs, officielles, usine, marque, tchèque, fille | | |

IMG_5492 Kopie.jpg

Décidément, on fait feu de tout bois chez le constructeur anglais devenu allemand suite à son rachat par BMW. Après l'annonce de son arrivée en WRC dès la saison prochaine dans quelques manches, la marque vient d'officialiser sa prochaine participation au Dakar 2011 avec une MINI Countryman basée sur la mécanique des BMW X3 engagées précédement par le team X-Raid. Ce qui signifie que le châssis raccourci de cette MINI All4 Racing utilisera le Diesel Bi-turbo du X3 développant 315 ch pour un couple faramineux de 710 Nm! Son pilote sera le Français Guerlain Chicherit.

IMG_5266 Kopie.jpg

10:16 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : mini, all4 racing, dakar, 4x4, diesel, 315 ch, bi-turbo, x-raid, rallye raid, 2011, janvier, chicherit, 710 nm | | |

Loix.jpg

Alors que Bernd Casier était le favori logique de cette édition particulièrement glissante du rallye du Condroz, c'est Freddy Loix qui est finalement sorti vainqueur à la roulette du casino hutois. Samedi, le pilote limbourgeois réussissait à maintenir le pilote de la Ford Focus WRC05, alors leader, sous pression. Auteur de 7 meilleurs temps sur 8, le Flandrien rentrait à Huy avec un avantage de 27'' sur la Skoda Fabia Super 2000. Auteur d'une petite touchette lui coûtant 50 secondes de pénalités routières et victime d'une crevaison en toute fin de journée, Thierry Neuville (Peugeot 207 Super 2000) avait chuté de la 2e à la 5e place. Le pilote Peugeot pointait alors derrière les WRC de David Bonjean (Subaru) et Melissa Debackere (Subaru).

Neuville.jpg

Dimanche, la toute première spéciale du jour modifiait profondément la hiérarchie. Sortie de route pour Casier, absence au départ pour Bonjean (carter fêlé) et roulement de roue cassé pour Debackere: les trois WRC encore en lice pour le top 5 étaient contraintes d'en rester là. Dès lors, Freddy Loix n'avait plus qu'à gérer une avance colossale sur Thierry Neuville. Ce dernier se mettait en évidence en signant la majeure partie des meilleurs chronos du jour. De quoi lui valoir quelques regrets par rapport au temps perdu lors de la première étape...

Lhonnay.jpg

  
Le retrait massif des WRC a permis à des concurrents a priori moins bien armés de se mettre en évidence. Sur ses terres, Stéphane Lhonnay (Mitsubishi Lancer Evo9) cumule les motifs de satisfaction: victoire et titre en groupe N assorti d'une... 3e place au scratch ! Un résultat inespéré. Un temps remonté par Bertrand Grooten (Subaru Impreza WRC S8) – lequel avait reçu 1'40'' de pénalités (changement de boîte de vitesses samedi soir) – Lhonnay s'adjugeait finalement le podium suite à un tête-à-queue de son adversaire.

Grroten.jpg

Cherain.jpg

Autre performance de choix, la 5e place de Cédric Cherain (Renault Clio R3), excellent vainqueur de la catégorie deux roues motrices, démontre qu'il n'est nul besoin de louer une grosse WRC ou une Super 2000 pour briller quand on a du talent. Menacé par Didier Vanwijnsberghe (Skoda Fabia Super 2000) en fin d'épreuve, Cherain a réussi à conserver sa 5e place.

Van Wijnsberghe.jpg

Duez.jpg

Van Woensel.jpg

Derrière ce top 6, notons la belle prestation de Marc Duez (Porsche 911 GT3 RS) qui remporte pour 27'' son duel en GT face à Chris Van Woensel (Nissan 370Z). Notons encore l'excellente dixième place de Renaud Verreydt sur sa BMW M3!

Verreydt.jpg 

Weijs Jr.JPG

Du côté des coupes de promotion, il a fallu attendre les ultimes spéciales pour connaître les vainqueurs. Ghislain De Mevius (Ford Fiesta R2) et Xavier Baugnet (Citroën C2 R2 MAX), les leaders, semblaient avoir la course bien en mains. Las, ils sortaient tous les deux de la route laissant la victoire finale à Cédric De Cecco (Fiesta) et Hans Weijs Jr (Citroën) qui pouvaient, dans la foulée, fêter leur titre de la plus belle manière qui soit. (photos Citroën C2: Jacques LETIHON)

Matton.JPG

De Cecco.jpg

 

10:47 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallye, condroz, 2010, loix, freddy, victoire, sport, automobile, limbourg, huy, mosan, neuville, lhonnay, duez, grooten, cherain, fiesta, trophy, citroën, skoda | | |

DS3 face.JPG

Les trois constructeurs qui animeront le championnat du monde des rallyes en 2011 profitaient de l'évènement parisien pour exposer leurs futures armes. Honneur au champion du monde en titre et à la nouvelle Citroën DS3 WRC. Plus compacte que la C4 WRC qu'elle s'apprête à remplacer, la DS3 opte, comme le veut la nouvelle réglementation, pour un 1.6 turbo à injection directe de 300 ch. La transmission à quatre roues motrices intègre une boîte de vitesses séquentielle à six rapports et des différentiels avant et arrière mécaniques. Dans le but de limiter les coûts, le WRC 2011 interdit les matériaux coûteux (titane, fibre de carbone…), standardise certaines pièces comme le turbo et limite les possibilités d’évolution sur la durée de vie de la voiture. L'an prochain, on attend pas moins de quatre DS3 WRC avec Sébastien Loeb et Sébastien Ogier dans l'équipe officielle alors que deux autres seront alignées par le Junior Team mais les pilotes restent à déterminer.

DS3 dos.JPG

Fiesta face.jpg

Chez Ford, c'est la Fiesta qui va dorénavant représenter le constructeur à l'ovale bleu en WRC. La plus grosse nouveauté, c'est bien sûr l'adoption du 1.6 Turbo à injection directe dérivé de la version Eco-Boost de production. Une mécanique qui a nécessité toute l'expertise de Ford, M-Sport et Pipo, le motoriste français. L'injection directe est en effet loin d'être simple à gérer sur un moteur de compétition. Si la Ford Fiesta RS WRC a déjà parcouru 3000 km de test, il faut préciser qu'elle était toujours équipée du 2.0 Turbo de la Focus WRC. Les premiers essais de la voiture dans sa configuration définitive auront lieu le mois prochain. Rendez-vous en Suède du 10 au 13 février 2011 pour connaître le niveau de compétitivité de la Fiesta RS WRC.

Fiesta dos.jpgMINI.JPG

Grosse nouveauté pour la saison prochaine, MINI débarque en WRC avec une voiture qui ressemble à tout sauf à un bolide de course. Désolé mais cette camionnette aura bien du mal à nous faire rêver. Les amoureux de Stratos, de Xsara et autres Alpine auront bien du mal à s'exstasier devant pareil engin.  Comme Citroën et Ford, MINI a profité du Mondial de l'Automobile de Paris pour dévoiler sa WRC et confirmer Kris Meeke comme premier pilote titulaire. Pour rappel, la marque anglo-germanique ne disputera que six des treize manches du championnat 2011 avant de prendre part à l'intégralité de la compétition en 2012. Si Prodrive espère remporter le titre mondial dans les trois ans, l'objectif est avant tout d'en vendre puisqu'il sera nettement plus facile d'acheter une MINI WRC qu'une Citroën DS3 WRC ou une Ford Fiesta RS WRC. Audi concept.JPG

Enfin, Audi exposait un concept Audi Quattro très alléchant, confirmant ainsi l'intérêt du groupe à l'encontre de la discipline même si Volkswagen est plus souvent cité lorsqu'il s'agit du retour du groupe en WRC. Wait & see...

 

13:36 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ford, fiesta rs, mini, audi, concept, citroën, ds3, wrc, paris, salon, nouveauté, 1.6 t, 300 ch | | |

382984_61483vw_VW_3672.jpg

L'événement était attendu depuis quelque temps déjà. Vendredi soir à Trêves, en marge du Rallye d'Allemagne, Volkswagen a présenté le Race Touareg 3, sa nouvelle arme pour défier les pistes sud-américaines du Dakar. Amené à remplacer la deuxième version du bolide, le 'RT3' tentera de glaner une troisième victoire consécutive sur le Dakar 2011. Pour réussir la passe de trois, les ingénieurs de Volkswagen se sont penchés sur trois évolutions majeures par rapport au Touareg 2 : un meilleur système de refroidissement, une optimisation des réglages de la boîte de vitesses et davantage de puissance moteur à haute altitude. Ces derniers ont aussi modifié l'aérodynamique du Touareg de course.

382978_61483vw_VW_3671.jpg

Avant de prendre part au prochain Dakar (1-16 janvier), le nouveau Race Touareg fera ses débuts en Russie, lors du Silk Way (11-18 septembre). Pour l'occasion, un seul 'RT3' sera confié à Carlos Sainz. Les autres pilotes de la marque, Nasser Al-Attiyah, Mark Miller et Giniel de Villiers, disputeront le rallye-raid au volant d'un Race Touareg 2. En revanche, tout ce petit monde disposera du dernier modèle en Amérique du Sud, début janvier. Avant de se lancer dans la compétition, Volkswagen vient de conclure trois semaines de test en Espagne et au Maroc. Les Race Touareg 3 ont parcouru près de 10 000 km soit deux fois la distance du Dakar, par des températures atteignant les 48°C.

382981_61483vw_VW_3670.jpg

En marge de cette présentation, Nissen a aussi confirmé clairement l'intérêt de Volkswagen pour le WRC, après avoir participé depuis deux ans à plusieurs réunions de travail avec les deux constructeurs engagés, Citroën et Ford, qui seront rejoints en 2011 par MINI. "A partir du moment où notre direction prendra la décision d'aller en WRC, ce qui n'est pas encore fait, il nous faudra deux ans pour nous préparer", a dit Nissen. L'hypothèse la plus optimiste est donc de voir VW en WRC à partir de 2013.

21:31 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallye raid, volkswagen, race touareg 3, carlos, sainz, dakar, 2013 | | |